AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  





Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Let's get time in Liechtenstein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Let's get time in Liechtenstein   Mar 14 Juin - 0:58



Lana Morrison, ou Lightning, comme elle préférait qu'on l'appel, était la plus belle, la plus merveilleuse et la plus intelligente des petites filles de son âge. Elle était tellement éblouissante que beaucoup de personnes l'enviaient et voulaient être comme elle. Cependant, elle savait à quel point il devait leur être difficile pour eux, bien qu'ils essayent de tout faire pour lui ressembler, de ne pas y arriver, et de voir à quel point elle était toujours aussi ébluissante. Elle trouvait d'ailleurs cela attachant d'être un exemple pour toutes les jeunes filles de l'école de magie Poudlard. Lana était un exemple pour tout le monde, et elle avait également conscience que beaucoup de monde devait la jalouser. Cependant, elle ne leur en tenait pas rigueur, bien au contraire. Elle comprenait très bien qu'ils agissent comme il le faisait, et si elle était à leur place, elle aurait très certainement fait la même chose.

De toute façon, il fallait bien que quelqu'un soit là pour que Poudlard ait un peu plus de noblesse et de chic ! Et Lana était toute désignée pour remplir ces critères. Elle n'était peut-être pas une riche héritière de la noblesse, cependant elle pouvait toujours dire à tout le monde qu'elle venait d'une grande famille. Et comme toutes les petites filles de grandes familles, elle devait obligatoirement connaître d'autres personnes riches et nobles. Malheureusement pour elle, on ne pouvait pas dire qu'elle en connaissait beaucoup, au contraire. Elle devrait donc trouver quelque chose à raconter, comme elle l'avait décidé un peu plus tôt concernant le fait qu'elle soit noble. Elle réfléchit à qui être l'un de ses amis et elle ne vit que le prince Nicolas de Liechtenstein, d'un an de plus qu'elle. Voilà qui était parfait ! Et s'il n'était pas d'accord, et bien... rien ne l'obligeait à être au courant ! Light n'avait besoin de trouver un ami que pour que les autres croient qu'elle était quelqu'un d'important, et de toute façon, il devrait être content qu'elle le choisisse comme faux ami !

Cependant, Nicolas n'avait pas apprécié qu'elle dise à qui voulait l'entendre qu'elle était son ami. Et elle le trouvait bien difficile ! Les deux vert et argent s'étaient donc disputés, et depuis, Light essayait d'être un peu plus discrète quand elle expliquait à des petits poufsouffles ses merveilleuses vacances au Liechtenstein en compagnie du jeune homme. Elle ne pouvait pas toujours tout raconter en détail et c'est pourquoi elle avait décidé de partir pour quelques heures au Lienchtenstein. Elle voulait que Leo l'accompagne, comme il était son nouveau grand frère, et le jeune homme préféra ne pas partir, à cause de tous les problèmes sentimentaux qu'il avait. Lana était quelqu'un de très gentil, et c'est pour ça qu'elle comprit tout à fait que son grand frère ne puisse pas venir avec elle. Elle lui souhaita de régler au plus vite ses problèmes de coeur et elle lui conseilla de ne pas oublier de faire les boutiques pour elle. Lana espérait bien trouver quelques sacs à mains griffés à son retour et des habits de luxe. Et dans le cas contraire, elle devrait raconter à Lena tout ce qu'elle avait apprit sur Leo, ce que la jeune Lana ne voulait évidemment pas devoir faire. Elle était jeune, cependant elle appréciait les belles choses à leur juste valeur.

Les valises bouclées, Leo la fit transplaner jusqu'au Lienchtenstein. Il partit très vite et elle commença à visiter, son petit sac rose bonbon dans la main.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministères étrangers

Parchemins : 819
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Ministre de la Magie & Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Let's get time in Liechtenstein   Mar 14 Juin - 21:42


Le château de Poudlard s’en était allé, et les vacances étaient là maintenant. Et Nicolas, ne dérogeant à aucune règle, avait retrouvé la demeure royale dans la capitale du Liechtenstein, Vaduz. Et Nicolas s’ennuyait fermement. Il n’y avait rien à faire, et c’était bien là le plus triste, alors qu’il était un membre de la famille royale. Il avait recommencé à parler Allemand chaque jour que Dieu faisait, et il se disputait plusieurs fois par jour avec Marie et Joseph -amen-. Une habitude au château, puisque les altesses ne semblaient pas vraiment s’aimer... Enfin, si Marie suivait Joseph comme une mouche collait une bouse de Dragon... Mais du côté de Nicolas et de Constantin... Et bien c’était le calme plat ! Enfin, ils ne s’étranglaient pas non plus, donc ce n’était pas si horrible que cela, quand on y pensait.

Pour respirer un peu, Nicolas décida qu’il était bon pour lui d’aller se promener dans Vaduz. Les commerçants le connaissait bien, il arpentait souvent la grande rue quand il sortait du château. Et il ne risquait rien, puisque des gardes du corps de la garde royale arpentaient eux aussi la ville pour protéger les membres de la famille royale quand ces derniers décidaient d’aller faire un petit tour. Il passa d’abord dans sa chambre, enfila un jean bien taillé, un t-shirt violet, une chemise blanche par-dessus et enfila des baskets. Nicolas ne s’habillait jamais en costume quand il sortait. Il trouvait que cela faisait trop guindé et que cela ne faisait qu’augmenter le faussé entre lui et les sujets de son père. Or, Nicolas voulait que les sujets de son père l’apprécie, et ce n’était pas en se la pétant comme il le faisait tout le temps (et bien oui, il ne fallait pas se leurrer) que cela allait marcher !

Puis, alors qu’il descendait la grande rue commerçante de Vaduz, qu’il arpentait depuis des années déjà, et qu’il connaissait donc par coeur, il s’arrêta à une boutique, parmi tant d’autre. La commerçante de cette supérette était une femme bien gentille, qui lui donnait toujours quelques fruits ou des bricoles quand il descendait la rue. Nicolas la remerciait toujours chaleureusement, comme il le faisait avec tous les commerçants qui étaient si aimables avec lui. Car oui, dans son pays, Nicolas était un ange. enfin, uniquement lorsqu’il était dans la ville, car au château, il en faisait voir de toutes les couleurs à ses frères et soeurs, et même à son père... Puis, alors qu’il reprenait sa route, une petite blonde avec un sac à mains rose l’interpella. Il frissonna de la tête aux pieds, la colère montant doucement dans tout son corps...


«Morrisson ? Mais qu’est-ce que tu fiches ici ? Fais attention à ton comportement tu veux, sinon je te fais bannir du pays...»

Nicolas, méchant ?! Mais non, pas du tout voyons ! Disons juste qu’il ne supportait pas la petite blonde et que la voir là dans son pays, dans SA ville, ça l’exaspérait au plus haut point ! Il ne manquait plus qu’elle ait raconté des cracks aux commerçants du coin, comme elle le faisait déjà à Poudlard. Enfin, vu comme il l’avait d’ores et déjà eng***lée lorsqu’ils étaient encore au château -car forcément, ces rumeurs comme quoi ils étaient bons amis étaient arrivées à ses oreilles- il espérait bien qu’elle avait arrêté... Mais qu’elle se méfie, car ce qu’il disait, il pouvait toujours le mettre à exécution... Et il doutait vraiment que Lana Morrisson ne soit bien contente d’être sur une liste noire dans un des pays de ce vaste monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Let's get time in Liechtenstein   Mer 29 Juin - 12:13


Lana se promenait dans les rues du Liechtenstein, et elle voulait avoir le plus de choses possibles à raconter quand elle retournerait à Poudlard, pour que les élèves ne doutent pas qu'elle soit amie avec Nicolas. Lana faisait les boutiques, elle regardait quoi acheter, et elle avait tout le temps qu'elle voulait puisque le chauffeur ne viendrait la chercher que vers vingt heure. Elle aurait bien évidemment préféré que ce soit Leo, son nouveau grand frère, qui vienne la chercher, mais il était trop occuper pour pouvoir venir, ce que Lana comprenait. Il devait penser à demander Lena en mariage, c'était évident. Ou bien Emily. Ou encore... non en fait personne d'autre. Lana ne voulait personne d'autre que Lena ou Emily comme belle soeur. Emily était déjà avec quelqu'un et donc elle ne pouvait pas venir avec Leo, d'ailleurs, elle ne connaissait pas du tout son compagnon, mais elle était certaine que ce dernier était tout à fait l'homme qui convenait à Emily. Quel dommage que Leo ne le compte pas parmi ses amis ! Lana ne comprenait pas pourquoi Leo ne l'appréciait pas, ce qui n'étais pas plus mal. Elle se mêlait beaucoup trop de ce qui ne la regardait pas et cela n'était vraiment pas une bonne chose.

Ce qui n'était pas non plus une bonne chose, c'était que Lana voulait toujours attirer l'attention sur elle et c'est pour quoi elle ne se gênait pas pour raconter tout et n'importe quoi, à partir du moment où elle pensait que cela pouvait la rendre un minimum interressante aux yeux des autres. L'une de ces choses n'était autre que de dire à qui voulait bien l'écouter, qu'elle était amie depuis bien longtemps avec Nicolas de Liechtenstein, un jeune garçon à peine plus âgé qu'elle, et qui était prince de ladite principauté. Elle disait qu'elle passait ses été au Liechtenstein, et qu'elle était donc très proche de lui, et cela était totalement faux, bien entendu. Elle n'en avait pas grand chose à faire de dire des mensonges, à partir du moment où cela lui apportait quelque chose. Elle avait d'ailleurs compris que cela ne plaisait pas vraiment au jeune Prince. Elle ne voulait pas que Nicolas et elle arrive à être amis, tout ce qu'elle voulait, c'était qu'elle puisse dire à tout le monde qu'elle était son amie.

Et donc, dans un soucis de crédibilité, elle voulait absolument pouvoir apporter quelques éléments véridiques à ses propos. Rien de bien précis, bien entendu, cependant, des boutiques qu'elle aurait visitées et où elle aurait fait quelques achats lui permettrait de faire penser aux autres, plus facilement qu'elle était une habituée des lieux. Ou c'était en tout cas ce qu'elle voulait, bien qu'elle n'y arriverait pas, ou très difficilement. Elle ne pourrait pas mentir indéfiniment à tout le monde. Cependant, elle ne voulait pas y penser pour le moment, en plus que, le plus important était de se préoccuper de toutes ces boutiques ! Elle entra dans l'une d'entre et elle en ressortit avec un t-shirt tout rose bonbon, « I love Liechtenstein », où un énorme coeur rouge pailleté était déssiné, et notre jeune Lana était très heureuse de cet achat. C'est à ce moment qu'elle entendit son prénom, dit par une personne qu'elle connaissait bien : Nicolas. Comme quoi, elle n'aurait même pas à mentir quand elle dirait à tout le monde qu'elle l'avait vu en vacances ! Inutile de préciser que cette rencontre n'était pas voulue.

« Nicolas ! Comme je suis contente de te voir ! Tes vacances se passent bien ? », demanda-t-elle en ignorant la remarque qu'il lui avait faite, et le ton qu'il avait employé. Elle essayait de faire son plus beau sourire également. « Que fait-tu ici ? Moi, je suis en vacances ! Le Liechtenstein est un endroit magnifique ! Quelle chance d'habiter un si beau pays ! Et puis, avec un prince aussi gentil que toi, que demander de plus ? » Lana était très sincère, ou en tout cas, elle faisait tout pour qu'elle ne dise aucun mot qui pourrait déplaire au prince, et elle devait de toute évidence tout faire pour que rien de ce qu'elle pourrait ne dérance Nicolas. « Tu étais ici pour quelque chose de particulier ou tu ne fais que te promener ? Nous pourrions peut-être... Et bien je ne sais pas, rester tous les deux un moments ! Qu'en pense-tu ? », dit-elle avec un grand sourire, qui était destiné à la vendeuse de la boulagerie, qui regardait Lana et Nicolas, de l'autre côté de la rue. Lana n'avait pas mis beaucoup de temps avant de raconter qu'elle était amie avec lui. Elle était entrée dans la boulagerie pour acheter un gâteau, et elle avait vu des enfants de son âge à qui elle avait tout de suite dit à quel point elle appréciait venir ici, et voir son ami. La vendeuse avait tout écouté, et bien qu'elle n'ait rien dit, elle aurait très certainement voulu demander à Lana comment cela était possible. Elle n'était pas très âgée, en plus, et elle n'osa rien demander.

« Comment pourrais-tu vouloir me banir de ce merveilleux pays ? Il n'y aucune raison ! Et puis, tu es quelqu'un de si gentil, pourquoi agir comme cela ? » Il était toujours mieux d'avoir des amis que des ennemis, et malheureusement, Lana comprenait que Nicolas pas être dans la première catégorie, et que donc, il ne lui restait pas beaucoup de solution pour qu'il ne la déteste pas trop, si cela était possible. Elle n'avait donc plus qu'à essayer de lui passer le plus possible la brosse à reluire ! Elle n'était pas certaine que cela lui serve à quelque chose, principalement à cause de leur dispute qui datait Poudlard... « Et que penserais-tu de me faire visiter cette si jolie ville, au lieu de me menacer ? Je cherchais un guide mais je n'ai trouvé personne d'assez classe, tout du moins jusqu'à ce que tu n'arrives. Heureusement que tu m'as vue ! ».
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministères étrangers

Parchemins : 819
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Ministre de la Magie & Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Let's get time in Liechtenstein   Lun 4 Juil - 0:15


De tous les élèves de Poudlard qui auraient pu se retrouver dans Vaduz, la capitale du Liechtenstein (c'est-à-dire uniquement une demi-douzaine de Serpentard, et peut-être quelques amis de Marie, si tant est qu’elle en avait), Lana Morrison était bien la dernière personne qui Nicolas aurait souhaité voir. En fait, si elle avait pu mourir pendant le transplanage ou la Poudre de Cheminette –en s’étouffant avec par exemple-, ça lui aurait fait le plus grand plaisir de l’été ! Mais visiblement, Dieu n’était pas de son côté, et pourtant, ce n’était pas faute de prier chaque jour ! Certes, il le faisait par contrainte, mais bon… C’était le geste qui comptait, pas vrai ?! Enfin bref. Elle était bien la dernière des dernières qu’il aurait aimé voir, mais elle n’allait pas pour autant lui gâcher sa journée. C’était hors de question, et même si Nicolas allait devoir se montrer odieux, il préférait qu’on ne le voie pas avec une menteuse complètement barrée comme Morrison.

« Le plaisir n’est pas partagé … »

Non, Nicolas était tout sauf aimable là. Mais il était clair et net pour lui qu’il n’allait pas être sympa avec Lana. Elle était chiante, sérieusement, et elle le gavait comme personne ! Même Di Barto n’était pas comme ça ! Et donc, Nicolas n’allait sûrement pas rester bien longtemps à ses côtés, et le plus vite qu’il pourrait s’en débarrasser plus vite il serait tranquille ! Et même si il voyait clairement que la boulangère les épiaient, curieuse –Lana avait déjà du se vanter de tout et n’importe quoi, Nicolas préférait éviter d’y penser pour ne pas lui balancer un sort en pleine face- et un simple regard de la part du petit Prince la fit détourner le regard. Nicolas n’était pas un ange, loin de là, il était un petit diable, mais les habitants de la principauté ne le connaissaient pas sous cet angle. Non, pour eux, il était le gentil petit prince Nicolas, le cadet de la famille et celui qui n’hésitait pas à venir se promener dans la ville sans garde du corps –enfin, sans garde du corps apparant…-

« C’est hors de question que je passe du temps avec toi. Tu n’es qu’une mythomane stupide, tu ne mérites pas d’être à mes côtés. Débarrasse le plancher tu veux. »

Non mais vraiment, elle se fichait de lui, n’est-ce pas ?! Comme si il allait vraiment la croire quand elle prenait ce ton mielleux complètement faux ! Tout était faux chez elle ! Ca sentait la tromperie à plein nez, ça sonnait faux ! Allô ?! Faux ! Alors franchement, si elle pensait que le petit brun était assez bête pour la croire, elle se met le doigt dans l’œil, et jusqu’au coude ! Parce que Nicolas n’était pas stupide –lui- et il n’allait pas se laisser berner par ses douces paroles. Puis, lorsqu’elle lui demanda si il ne voulait pas lui faire visiter la ville, Nicolas éclata de rire –un rire moqueur-. Il n’en revenait pas ! Elle racontait tellement de bobards, ils s’étaient même disputés à Poudlard, et elle osait lui demander cela ?! Elle croyait au Seigneur ou quoi ?!

« Pardon ? Te faire visiter ?! Mais selon tes propres dires, tu connais la ville comme ta poche ! Débrouille-toi donc toute seule ! Adieu ! »

Bah ouais, à force de raconter des cracks, voilà à quoi ça la menait ! Mais qu’elle se rassure, toutes les boutiques ici, même les boulangeries, disposaient de plans de la ville, avec les lieux à visiter, les bons restaurants et les bonnes boutiques. Alors franchement, elle n’avait pas besoin de Nicolas ! Et ce dernier n’allait sûrement pas rester bien plus longtemps aux côtés de cette blonde complètement frappée et qui mentait comme elle respirait ! Il tourna donc les talons et fit machine arrière pour rentrer au Palais. Tant que cette folle serait dans les parages, il n’allait pas mettre le nez dehors, hors de question !

[ 665 ]




DISPARITION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Let's get time in Liechtenstein   Ven 28 Oct - 19:01


Lâchant un petit rire, Lana fit un magnifique sourire au jeune garçon. Un sourire faux, bien entendu, et dont Lana avait le secret. Le plaisir n'était pas partagé ? Tiens donc ! Lana n'appréciait guère ce qu'il venait de lui répondre. Toutefois, elle ne lui laissa rien voir de ce déplaisir, et elle enchaîna, cherchant à lui clouer le bec. « Le déni n'a jamais été très utile, cher Nicolas. A ta place, j'éviterais de me voiler les yeux et je ferais mon possible pour réaliser à quel point tu m'apprécie. Tout le monde se doit d'apprécier les autres personnes de la maison dans laquelle on est. Et vu que nous sommes tous les deux chez les vert et argent, il est évident que nous devons entretenir des rapports cordiaux », répondit-elle, toujours avec ce sourire glacial qui la caractérisait. Glacial et faux. Ce raisonnement était idiot, et elle en était consciente. Cependant, bien que rien de ce qu'elle avait dit ne tenait la route, elle espérait qu'il lui réponde qu'elle avait raison.

« Et par ailleurs, il n'est pas très judicieux de ta part de me demander de déguerpir, au contraire. Tu devrais, à l'inverse, me demander de rester », dit-elle avant de montrer fièrement sa carte de crédit rose bonbon, assortie à son sac à main, et qu'elle avait eu après plein de caprices. « J'aide à faire prospérer l'économie de cette belle principauté, tu devrais me remercier. Quoi que je préfère très largement la principauté de Monaco. Les monegasques ont un sens plus poussé de l'hospitalité que toi. J'espère que ton pays n'est pas tout à fait à ton image », dit-elle d'un ton monocorde, presque lassée de ces querelles infantiles, qui duraient depuis un petit moment. « Ne préfèrerais-tu pas que je garde une haute estime de ce pays plutôt que de le dévaloriser ? Et puis, un prince capricieux et puéril passe encore, mais un prince égocentrique et méchant, cela ne fait pas très bon effet sur les brochures touristique », ajouta-t-elle. « Et encore moins pour ton petit fan club ».

« Tu devrais me faire des excuse à propos de toutes ces méchancetés que tu m'as dites », dit-elle tout à coup, tandis qu'il voulait la laisser là, en plan. Elle le rattrapa bien vite. « Quelle coïncidence ! Nous devons passé un peu de temps ensemble vu que nous prenons la même direction ! On m'a dit qu'il y avait de très belles boutiques dans cette ruelle! » , dit-elle, contente de ne pas terminer la conversation comme ça. Elle voulait passer l'après-midi avec lui, et elle ferait tout pour l'obtenir. Elle était bien décidée à ne pas le lâcher, quitte à ce qu'ils se disputent une fois de plus. Elle pensait qu'il ne pourrait certainement pas crier comme ils se trouvaient en plein milieu de Vaduz, et qu'il ne voudrait pas ameuter les gens. Tout en continuant de le suivre, elle ne pouvait se retenir de lancer des sourire vainqueur aux habitants de la ville, tandis que ceux-ci pensaient certainement qu'elle devait être une personnalité importante pour rester avec lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministères étrangers

Parchemins : 819
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Ministre de la Magie & Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Let's get time in Liechtenstein   Lun 31 Oct - 2:10


Tomber sur Lana était vraiment la pire chose qui avait pu arriver à Nicolas. En ce réveillant ce matin, jamais il n’aurait cru tomber sur la pire chieuse de l’école de Sorcellerie de Poudlard dans les rues de sa ville à lui... Et pourtant, c’était bien le cas, puisque la blonde semblait vraiment là, pour de vrai, pas comme un hologramme ou un patronus... Cela aurait peut-être été mieux, au moins, Nicolas aurait pu l’éviter et l’ignorer sans trop de problème... Mais là, elle le suivait comme un chihuahua suivait son maitre, et cela insupportait le prince. S’il ne rechignait pas pour une escorte personnelle de gardes du corps super balèzes et super musclés, une Lana Morrison en chair et en os... Il s’en serait volontiers passer, sans aucun problème même ! D’ailleurs, quand elle lui assura qu’il l’appréciait, ce dernier rit jaune. Elle était vraiment pas croyable cette fille. Comme si le fait de dire des mensonges à la louche allait le convaincre lui, de ce qu’elle pensait vrai elle )et qui, au passage, était totalement faux !-

«Je préfèrerais parler à un Gryffondor plutôt que d’être ami avec toi, Morrison ! Tu es une insupportable sangsue !»

Nicolas l’aurait volontiers stupéfixée sur place, faisant marche arrière et s’en retournant dans son palais sans levé un sourcil, mais voilà, toute la population du Liechtenstein n’était pas sorcière... Et oui, même dans le royaume du Prince il y avait des moldus... Donc forcément, ça empêchait un peu Nicolas d’agir comme bon lui semblait... Dommage, vraiment, car là, ça le démangeait vraiment beaucoup... Genre sa baguette, il la sentait presque frémir d’envie elle aussi ! Oui oui, Nicolas ressentait les envies de sa baguette, et non, il n’était pas un malade mental, merci de vous inquiétez pour sa santé ! Enfin bref. Il avait tellement envie de lui faire fermer son clapet qu’il aurait tout donné pour d’ors et déjà savoir comment réaliser un sortilège informulé. Hélas pour lui, on apprenait cette technique uniquement après les BUSEs, et pour Nicolas, les BUSEs, c’était encore loin, puisqu’il allait à peine entrer en troisième année.

«Mon Royaume se porte très bien sans toi. Il fait face aux problèmes depuis des années, et ce n’est pas ta venue qui va changer quoi que se soit. Ou peut-être si, tu vas faire sombrer le pays dans la mythomanie qui es tienne...»

Non mais franchement ! Le Liechtenstein était un pays prospère, à l’économie grandissante, et ce n’était pas grâce à cette stupide Morrison, loin de là même ! Le pays ne l’avait pas attendu pour voir son économie croître, et il n’allait sûrement pas avoir besoin d’elle pour la voir éventuellement décliner. Bien sûr, il était impossible que son père, le Roi, ne laisse le pays s’endetter jusqu’au cou et décliner du jour au lendemain. Le père de Nicolas était un roi respectable qui savait toujours faire les bons choix pour son pays, Nicolas en était persuadé. Bon, il était moins persuadé du fait que Joseph mérite réellement le trône à sa place, mais il ne pouvait rien y faire à ce qu’il paraissait... Hélas, car il avait énormément envie de régner sur le Royaume quand son tour arriverait... Là, son tour n’était pas près d’arriver, et c’était bien dommage... Nicolas était sûr et certain qu’il serait un Roi encore plus majestueux que son père le Roi actuel. Normalement après, il était Nicolas Sébastien Alexandre Marie de Liechtenstein, pas un simple manant comme cette stupide Morrison...

«Mon fan club ? Il n’y a que toi dans ce groupe complètement arriéré... Personne n’est assez stupide pour rejoindre un groupe aussi peu intéressant... Laisse moi deviner, ce voyage ici est le voyage de l’année ?! Haha...»

En pensant à cela, Nicolas éclata de rire. Ce n’était, bien entendu, rien d’autre qu’un rire jaune. Imaginer un seul instant que Lana puisse faire passer cette excursion au Liechtenstein comme le voyage annuel d’un fan club où il n’y avait qu’elle comme membre, c’était tellement possible de la part de cette gourde blonde ! Elle était presque pire que sa grande soeur, la princesse Marie... Et pourtant, Dieu en était témoin, Marie était sacrément arrangé côté mental... Complètement barge même, si vous vouliez l’avis de Nicolas ! Alors si Lana était la même, à peu de chose près, et ce qui était sans aucun doute le cas, on parlait de Lana Morrison quand même, la Sangsue insupportable et mythomane... Enfin bref. Nicolas n’écoutait pas Lana lui parler. Il savait bien qu’elle parlait, ça oui, il n’y avait aucun problème là-dessus puisque sa voix insupportable vrillait les tympans du jeune prince, mais les sons n’arrivaient pas entier à son cerveau. Seules des bribes de phrases, qu’il ne pouvait malencontreusement pas retenir et laisser en dehors de sa tête. C’est pourquoi il entendit distinctement le mot «excuses» et se doutait qu’elle devait attendre des excuses de la part du Prince. Vraiment, elle n’était pas gênée celle la ! Comme si Nicolas allait lui faire des excuses ! Il ne lui avait rien dit de spécial, il lui avait uniquement dit la vérité, qui n’était pas bonne à entendre, certes, puisque Morrison s’en prenait plein la face, mais qui était véridique puisqu’on parlait de la vérité !

« Un prince ne s’excuse jamais. Surtout pas envers une personne de ton genre. Et je t’ai dis de débarrasser le plancher ! Tu n’iras pas au palais ! Va-t-’en ! »

Nicolas jeta un regard autour de lui. Certains commerçants le regardait, intrigué de le voir avec une petite blondinette et visiblement pas de bonne humeur. Les sujets de Nicolas n’étaient pas des idiots, ils savaient bien que leur prince n’était pas toujours de bonne humeur, et ils voyaient rapidement quand son humeur n’était pas au beau fixe, comme maintenant par exemple, tellement ils avaient l’habitude de le croiser dans les rues de la capitale. Et il était clair que la présence de Lana Morrison, alias Sangsue super chiante et affreusement ennuyeuse ne le réjouissait pas le moins du monde... Au contraire même, il en aurait presque eut des envies de suicide ! Comme quoi, elle était vraiment de mauvaise compagnie pour la bonne santé du petit prince préféré du Liechtenstein !
[ 1 020 ]
1037
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Let's get time in Liechtenstein   Lun 31 Oct - 15:27


Lana était toujours à côté de Nicolas, et elle ne comptait pas le lâcher, bien au contraire. Il pourrait lui dire ce qu'il voudrait, elle ne le quitterait pas, et elle le suivrait tout le temps qu'elle resterait au Liechtenstein. Cependant, elle devait bien dire que ce qu'il lui disait n'était pas très gentil, principalement quand il lui dit ouvertement qu'elle était mythomane. Ce qui était totalement faut. Un mythomane ment pour un rien, même sans en être conscient. Elle, elle est parfaitement au courant qu'elle ne dit pas la vérité. Elle ne fait ça que pour attirer l'attention sur elle et arriver à ce qu'elle veut. Pourtant, bien qu'elle ne voudrait pas le lui montrer, elle était un peu blessé par ce qu'il lui disait. Elle comprenait très bien qu'elle pouvait exagéré, par moment, cependant, elle n'aurait pas à faire ça si il était un peu plus gentil envers elle ! Elle essaya de se reconstituer un visage calme, tout en ne disant rien pendant une minute, le temps d'être certaine que la voix ne tremblerait pas, au moment où elle lui répondrait. « Je ne suis pas mythomane », déclara-t-elle, tout en continuant de marcher la tête haute et le regard dédaigneux.

« Ne prend pas tes rêves pour la réalité, très cher Nicolas. Je ne fais pas parti de ton fan club, et je n'y adhèrerais jamais. Navrée de briser tes rêves, mais je n'agis comme ça que dans mon intérêt. Ne pense pas que je puisse te comparer à un modèle ou quoi que ce soit de ce genre » Heureusement que des personnes n'ayant pas de pouvoir magiques étaient à côté d'eux. Dans le cas contraire, nul doute que Nicolas n'aurait pas hésité à lui lancer un crache-limace pour réussir à la faire taire ou à la laisser en plan. Il n'était pas très gentil... bien au contraire. Et en plus de ça, il n'était pas très galant non plus, ce qui permettait de réaliser que, en réalité, il n'était pas un bon parti. Mis à par peut-être pour le titre qu'il avait, et le nom de famille à particule. Avantage indéniable, principalement quand on avait pour but, comme Lana, d'épouser un riche héritier, au moins. Le mieux était d'épouser un prince... Et un prince héritier ! Oui, c'était le mieux ! Elle avait entendu dire que l'héritier de la principauté du Liechtenstein n'était autre que le grand frère de Nicolas... Peut-être qu'en entrant au palais avec lui, elle pourrait le rencontrer, et quelques années plus tard, quand la différence d'age se verrait beaucoup moins, il réaliserait que Lana pourrait être une épouse parfaite... c'était un plan à travailler !

« Tu vas au palais ? », demanda-t-elle avec beaucoup d'intérêt. Parfait ! Elle n'aurait qu'à le suivre pour rencontrer l'héritier du trône ! « Et tu ne me permettrais même pas de le visiter ? Dans toutes les villes les palais restent accessibles au public ! Ou tout du moins, une partie des palais... Tu ne peux donc pas m'empêcher de venir... Et de plus, à ta place, je ne chercherais pas à me fausser compagnie une fois entre les murs du château. Qui sait où je pourrais me trouver ? Je pourrait peut-être passer hors des limites disponibles au publique et tu serais au moins tenu de demander à ce que l'on me retrouve » Aucun doute là dessus, elle était maligne. « Une toute petite heure avec moi, que nous apprenions à nous connaître ! Il m'arrive d'être très sociable, promis ! », dit-elle, toute gentille et bien décidée à mettre son plan à exécution. Partie 1 de « Trouvons un riche héritier », lancée ! Elle n'aurait plus qu'à peaufiner les détails.

Elle ne le lâchait toujours pas, bien au contraire. Elle était trop contente de son idée géniale pour tout abandonner, et puis en plus, d'un autre côté, elle préférait rester avec lui et l'énerver que de rester toute seule toute la journée, et le reste de son séjour. Elle n'appréciait pas de rester seule, bien au contraire, et c'est pourquoi elle faisait tout pour rester avec lui. Une chose était certaine, cependant, il n'était pas idiot, au contraire, et il devait bien se méfier d'elle. De plus, elle avait été trop expansive quand il avait dit le mot « palais », ce qui risquait de lui avoir mis la puce à l'oreille. Toutefois, il ne pouvait pas deviner la raison pour laquelle elle voulait tellement venir avec lui, ce qui n'était pas plus mal.

« Dis-moi, Nicolas, où est ce beau palais ? Oh ! Et j'y pense ! Tu pourrais me montrer les plus beau monument de la ville, et même du pays ! Tu dois bien avoir à ta disposition un chauffeur particulier, non ? » lui demanda-t-elle également. Une chose était certaine, elle ne doutait vraiment de rien. Il n'accepterait jamais, cependant, elle pouvait toujours essayer. « Tu pourrais faire un effort et être gentil avec quelqu'un de la même école que toi ! » Elle aurait très bien pu dire « Poudlard », mais comme il y avait des gens qui n'avaient pas de pouvoir magique, elle préférait ne rien dire. Leur monde devait rester secret, et personne ne devait connaître l'existence de leur école. « Tu pourrais faire un effort ! Je suis venue jusqu'ici pour visiter le pays ! Et puis, de toute façon, je le visiterais quoi qu'il arrive, avec ou sans toi. Mieux vaut que tu restes pour ne pas avoir à craindre que je raconte à tout le monde que je connais le prince du Liechtenstein ! », termina-t-elle. Il n'accepterait pas, là non plus, elle en était presque certaine, mais cela ne lui coutait rien d'essayer. Et peut-être qu'il accepterait ? Ou tout du moins, elle pouvait rêver pour qu'il accepte, mais un peu d'espoir, de temps en temps, cela ne pouvait qu'être utile. « Tu ne préfèrerais pas m'accompagner ? Qu'aurais-tu de tellement important à faire pour ne pas pouvoir rester avec moi ? Tu trouves bien le loisir de me répondre, donc rester et passer du temps en ma compagnie ne devrait pas être un problème.. »

1030
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministères étrangers

Parchemins : 819
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Ministre de la Magie & Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Let's get time in Liechtenstein   Ven 4 Nov - 16:41


Alors que Lana affirmait ne pas être mythomane (visiblement, elle se complaisait dans ses mensonges), Nicolas lui, soupirait de plus en plus. Lana le soulait, réellement. Alors non, il ne pouvait plus faire comme si de rien n’était. Il n’allait pas éternellement faire comme si elle était une folle qu’on devait enfermer mais qu’on ne pouvait mettre en cage. Pourtant, cela lui aurait été bénéfique, parole de De Liechtenstein ! Il n’était plus capable de rester gentil ne serait-ce qu’une petite minute avec cette peste insupportable, cette sangsue qui le collait comme son ombre et qui pensait vraiment que Nicolas était son meilleur ami dans le monde entier, ce qui n’était absolument pas le cas ! Aussi, il la laissa parler du fan club stupide qu’elle avait évoqué plus tôt. Qu’elle en fasse partie ou non, il s’en fichait pas mal, pour tout avouer !

« Le palais n’est pas public puisque nous y habitons à l’année. La sécurité n’est pas assez folle pour laisser entrer d’éventuels fous à lier... Donc non, tu n’y entreras pas. Tu ne passeras même pas les grilles.»

Et si jamais elle passait les grilles par un quelconque stratagème purement magique, elle en subirait les conséquences. Et bien oui, la famille Royale était sorcière, alors en plus du repousse-moldus qui évitait à tout moldu non-autorisé de pénétré à l’intérieur du château (ou du moins des grilles) de nombreux sortilèges étaient placés pour éviter les intrusions de sorciers mal intentionnés et non désirés. Même les cheminées étaient surveillées ! C’est dire ! Entrer ici sans autorisation, sans en avoir été invité, serait du suicide pur et simple ! C’était un peu comme essayer de voler quelque chose dans la banque de Gringotts. Et même si ce fameux Harry Potter avait réussit à s’en échapper sans trop de problèmes, Nicolas en était sûr et certain, la même chose n’arriverait pas dans son château ! Car oui, ce château était à lui, pas à son père, pas à Joseph, non non, c’était son château rien qu’à lui ! Ou pas, mais il se plaisait à le croire...

« Te faire visiter ? Rêve, Morrison. Ici, je n’ai d’ordre à recevoir de personne, et sûrement pas de toi. Tu pourras me coller autant que tu veux, j'appellerais les gardes s’il le faut pour te faire partir.»

Non, Nicolas ne plaisantait pas. Si Lana commençait vraiment par lui taper sur le système, il n’hésiterait pas une seule seconde à appeler les gardes qui veillaient sur lui pour retrouver la paix qu’il était venu chercher en se promenant dans les rues de Vaduz. Certes, cela serait peut-être un peu excessif, mais il n’en fichait complètement. Le «Mur» était insupportable et le petit Prince ne souhaitait pas qu’elle le colle jusqu’à la fin de sa promenade, jusque devant les grilles du palais. Car il était sûr qu’elle ferait tout ce qu’elle pourrait pour tenter d’entrer. Qu’elle le fasse, histoire qu’il se marre un petit peu, puisque les gardes royaux n’étaient pas du genre à se faire avoir. Pour les corrompre, il fallait déjà donner énormément de sa personne et de son argent, et personne ne pourrait les soumettre à un choix aussi peu scrupuleux ! Surtout pas une gamine de onze ans ! Le Seigneur des Ténèbres peut-être, mais comme il n’était plus de ce monde, le jeune Prince ne se faisait aucun soucis pour son cher petit palais qu’il aimait tant.

« Tu es peut-être de mon école, mais tu n’es pas mon amie. La différence est là. »

Et bam, dans sa tête ! Nicolas n’était aimable qu’avec ses amis, et il pouvait les compter sur les doigts d’une main. Et le «Mur» n’en faisait aucunement partie. Elle serait même sans aucun doute la dernière à rejoindre ces doigts de la main en tant qu’amis. Car le jour où Nicolas réussirait à la supporter, cela serait vraiment parce qu’elle aurait fondamentalement changé. Qu’elle serait devenue plus calme, moins collant, moins chiante, et surtout, qu’elle n’était plus mythomane. Un truc qui n’arriverait donc jamais, puisqu’elle ne cesserait jamais de sortir des mensonges bien plus gros qu’elle. Quand elle proposa de se faire accompagner pour surveiller qu’elle ne dise pas à tout le monde qu’elle connaissait le Prince du Liechtenstein, Nicolas considéra la chose. S’il l’accompagnait, elle n’aurait pas besoin de le dire, tout le monde le verrait... Alors que si elle le disait, et que personne ne la voyait avec, tout le monde la prendrait pour une menteuse... Il se stoppa net et se retourna vers la blonde, posant ses yeux bruns dans ceux du «Mur».

«Très bien. Tu l’auras voulu. Gardes !»

En moins d’une minute, une bonne demi-douzaine de gardes du palais avaient fait leur apparition. Ils n’étaient jamais bien loin quand une des têtes couronnées du pays se baladait en ville, que ça soit Nicolas, ses frères et soeurs, ses parents ou des membres secondaires de sa famille. Ils étaient toujours là, tapis dans l’ombre pour être prêt à surgir dès qu’ils voyaient que leurs petits protégés étaient en danger, ou qu’ils les demandaient. Nicolas le savait parfaitement, ces gardes étaient d’ailleurs des sorciers qui se rapprochaient beaucoup du statut d’Auror ou de Tireur de baguette magique d’élite du Royaume-Uni, alors il ne risquait absolument rien. Ces gars là étaient formés et prêts à affronter toutes les situations... Oui, vraiment, Nicolas n’avait vraiment aucun soucis à se faire ! Il les avaient d’ailleurs remarqué plusieurs fois depuis que le «Mur» le collait d’un peu trop près, prêts à bondir sur la blonde si elle osait esquisser un mauvais geste envers le Prince. Les commerçants eux, avaient juste jetés un coup d’oeil, pour voir pourquoi les gardes étaient sollicités. S’ils pensaient que Lana était une amie de Nicolas, ils allaient vite voir que ce n’était absolument pas le cas !

« Emmenez cette fille loin de moi ainsi que du palais, je vous prie, elle m’importune.»
« Bien, votre majesté. Mademoiselle, suivez nous s’il vous plait.»


Un des gardes prit Lana par le bras et commença à l’éloigner de Nicolas, qui lui, avait un sourire majestueux aux lèvres. Ici, il était le Prince, il régnait sur la ville de Vaduz comme si elle était sienne, peut importait si son père était le roi et Joseph le prince hériter. Nicolas était un Prince également et ses désirs étaient des ordres. Alors forcément, les gardes n’allaient pas manquer de faire plaisir à leur prince !
[ 1 060 ]
1074


MAGIE
TOUS COMPTES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Let's get time in Liechtenstein   Mer 9 Nov - 16:39


Lana n'était pas contente. Elle était énervée, triste, au bord des larmes et de l'humiliation. C'était horrible, une véritable tragédie. Elle était entrain de se faire expulser d'un endroit par les gardes de la principauté du Liechtenstein, et tout ça à cause de Nicolas, qui n'était qu'un petit méchant ! Les larmes au bord des yeux, elle ne réagissait même pas, et elle laissait les garde la reconduire, tandis que Nicolas était parti dans une autre direction. Elle ne pouvait rien faire d'autre, de toute façon. Elle n'avait que douze ans et elle était toute petite comparée à ces hommes baraqués de plus de trente ans. Et elle était de toute façon bien trop triste et déçue pour faire quoi que ce soit. Elle qui était tellement contente de voir Nicolas ! Dommage, elle n'aurait qu'à rentrer chez elle. Les gardes la laisserent très d'une place et elle resta assise sur un banc à pleurer pendant presque une demi heure, le temps que l'on vienne la chercher. Elle ne comprenait pas pourquoi Nicolas était tellement méchant avec elle ! Elle avait toujours tout fait pour être amie avec lui ! Elle n'avait jamais été méchante, ou collante, ou quoi que ce soit d'autre ! Elle avait toujours dis bonjour et échangé quelques mots avec Nicolas, elle ne comprenait pas pourquoi il était tellement énervé contre elle, à chaque fois ! Et elle ne parlait même pas du fait qu'il lui avait crié dessus, un jour, tandis qu'elle était entrain de lire dans la salle commune. Elle avait certes dit quelques fois qu'elle connaissait le prince, à quelques élèves, pourtant, elle n'avait jamais dépassé les bornes, évidemment !

Elle en était donc venue à se dire que le prince Nicolas n'était qu'un méchant. Un méchant, certes, mais un méchant qui était prince tout de même... Ce qui remettait beaucoup de chose en question. Lana avait toujours voulu épouser un prince, un riche héritier avec un titre et un grand domaine, et Nicolas était de ce milieu. Pourtant, il était évident qu'il ne pourrait jamais correspondre aux critères de prince charmant pour Lana. Donc, comme il avait des frères, des cousins, et tout le reste, il était un début pour trouver le jeune homme avec qui elle pourrait passer le restant de ses jours, comme cendrillon ! Et donc, il était important pour elle de continuer de cotoyer ce méchant Nicolas ! Elle le collerait donc encore plus que ce qu'elle faisait, et elle essayerait de passer encore plus de temps avec lui ! Un jour, il deviendrait ami avec elle, et il l'inviterait au Liechtenstein pour les vacances ! Et elle parviendrait à être conviée à des receptions, certainement, et elle rencontrerait du beau monde ! C'était l'idéal.

Elle ne réfléchit pas au fait que Nicolas ne voudrait peut-être pas qu'elle le colle, elle n'en avait rien à faire en réalité. Et le fait qu'il ne veuille pas être ami avec elle n'était pas grave non plus. Elle sécha les larmes qui avaient coulé sur ses joues et elle réfléchit à ce qu'elle pourrait faire, une fois à Poudlard, pour rester avec lui. Elle pourrait le coller en le suivant dans les couloirs, et lui donnant son avis sur tout et n'importe quoi. Elle verrait bien. En tout cas, elle avait toujours voulu rencontrer un prince et même si Nicolas était méchant, il pourrait lui en présenter ! Et comme ça elle deviendrait également princesse et peut-être reine ! Oui, c'était de toute évidence quelque chose qu'elle voudrait. Le taxi arriva bien vite, et la jeune fille pourrait rentrer chez elle. Cela lui permettrait de voir un peu les lieux, avant de devoir rentrer.

Terminé =)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let's get time in Liechtenstein   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's get time in Liechtenstein
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: