AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Et ils vécurent heureux... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Et ils vécurent heureux... [PV] Empty
MessageSujet: Et ils vécurent heureux... [PV]   Et ils vécurent heureux... [PV] EmptySam 18 Juin - 13:44

Et ils vécurent heureux... [PV] Bradley-bradley-james-17189742-100-100 Et ils vécurent heureux... [PV] Teresa005


La fin de l’année était finalement arrivée. Marie de Liechtenstein était à la fois rassurée et particulièrement angoissée… Elle savait ce qu’elle était censée faire…Elle le savait très bien. Pourtant, cette seule idée de passer à l’acte la terrorisait… Elle craignait la réaction de Tobias, celle de Roman, et puis celle de tout son entourage. Rien n’allait comme il le fallait ! Elle aurait dû passer toute sa vie avec Tobias ! Il était l’homme idéal… La perfection incarnée qu’elle recherchait tant… Et visiblement, leur histoire avait pris l’eau, sans qu’elle ne sache ni comment, ni pourquoi, leur couple avait sombré… Tout avait échoué… A présent, plus aucun retour en arrière n’était possible… Et ce qu’elle devait faire lui briser le cœur.

La préfète fit sa ronde dans le Poudlard Express, et lorsqu’elle arriva au compartiment de Tobias, qui, forcément, n’était pas seul, la jolie blonde adressa un petit sourire triste à son petit ami :

« Toby… On peut aller quelque part tous les deux ? »

C’était un sujet difficile, il était hors de question que des oreilles indiscrètes les surprennent ! Hélas, tous les compartiments étaient occupés… pas moyen d’être tranquille dans ce train ! Excepté… Tirant doucement la main de Tobias, la princesse s’arrêta au niveau des toilettes du train (enfin pas les seules, mais l’une d’entre elles) et se glissa à l’intérieur :

« Viens… »

Elle ferma à clé derrière eux, et se pinça nerveusement la lèvre. Cela semblait être ridicule… mais elle était vraiment très inquiète et elle ne pouvait pas parler librement en risquant d’être épiée de part et d’autres. Ici, au moins, ils seraient tranquilles…

« Eu… Désolée pour… le décor, dirons-nous… »

Marie leva un regard timide vers Tobias, cherchant ses mots…

« Je devais te parler, et on ne peut être tranquilles nulle part, ici… Enfin, sauf dans les toilettes, vraisemblablement… »

Se mordant la lèvre, Marie sentit son cœur battre puissamment dans sa poitrine, alors qu’elle cherchait les mots à employer :

« Je… Je suis désolée de ne pas te l’avoir di plus tôt… Mais je me suis assez tue, je pense… Je… »

Elle inspira profondément, avant de lâcher ce qu’elle pensait être une ‘bombe’ :

« Quand j’ai fait une ronde dans les cachots avec Roman, notre seule ronde ensemble, d’ailleurs… »

Elle avait refusé de travailler de nouveau avec lui, après l’’incident’.

« Et bien, il m’a embrassée. »
[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et ils vécurent heureux... [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux... [PV]   Et ils vécurent heureux... [PV] EmptyMar 21 Juin - 11:10

    Toby se laissa entraîner sans protester mais avec le pressentiment que cette fois, c’était la fin. Peut-être que cela faisait des mois qu’il le savait… peut-être… Etait-ce du temps perdu pour autant ? Il avait vraiment aimé Marie, mais il ne savait plus sur quel pied danser, maintenant cela ne pouvait être synonyme d’un échec. Il avait essayé, il avait fait tout ce qu’il pouvait à ce sujet, sacrifiant même ses sentiments pour Ophélia…

    Leur traversée s’achevait maintenant, dans un lieu minable, pas du tout digne de leur classe à tous les deux, comme un dernier pied de nez moqueur à cette relation fantoche. Il ne savait pas quoi répondre à chaque parole de Marie. Comme toujours, il la laissait parler, mais ce n’était pas pour lui faire plaisir, c’était seulement parce que c’était dans son caractère de se taire quand les choses allaient mal… il avait peut-être craint aussi un moment de craquer, mais finalement, lorsqu’elle eut annoncé ce qui s’était passé avec Roman, ce baiser honteux, il ne ressentit qu’un grand vide et un froid intense qui, comme toute glace, le brûlait par pur esprit de contradiction.

    Ainsi donc, après lui avoir tant reproché ce baiser avec Ophélia qui n’avait pas été de son fait, elle avait vécu la même chose avec Roman. Voyez-vous ça… Les traits du jeune homme se crispèrent douloureusement, sa mâchoire se contractant comme pour ne pas éjecter un premier mouvement de colère. Il aurait aimé crier, mais encore une fois, il se sentait bien trop creux pour ça. Tobias n’avait jamais été l’homme des émotions fortes, il ne savait pas les gérer ni même les vivre correctement. Et puis, après tout, pourquoi se fâcher ? Autant se rendre à l’évidence, il n’aimait plus Marie, en revanche il aimait Ophélia et Roman commençait à le gonfler à toujours se mêler de sa vie. Bien sûr Poudlard était un petit endroit, c’était normal que dans une même année, les couples se croisent… mais quand même. Pourquoi Roman ?

    « Je vois… et bien, puisque nous en sommes aux vérités dérangeantes… je crois que je suis encore amoureux d’Ophélia. » Il se dit qu’il aurait aimé ajouter quelque chose, histoire de bien préciser qu’il n’avait rien fait… ce qui était évidemment la stricte et absolue vérité. « Mais je te rassure, je ne l’ai pas vu plus pour autant. » Et ce n’était pourtant pas Ophélia qui manquait de lui redire qu’ils ne se voyaient pas assez, mais Tobias n’était pas franchement de ceux qui se testent et repoussent leur limite. Il ne pourrait pas jouer avec le feu plus longtemps, il le savait. Et dans ce cas là, lui, il évitait le brasier, on pouvait en dire ce qu’on en voulait, au moins il n’était pas à serpentard pour rien !

    « Et toi Roman… qu’est-ce que tu ressens pour lui ? » Parce que soyons clair, le cœur du problème, c’était aussi un petit peu ça, parce que pour Tobias c’était ça la grande révélation !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et ils vécurent heureux... [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux... [PV]   Et ils vécurent heureux... [PV] EmptyDim 26 Juin - 19:18

Marie se contenta d’arquer un sourcil, intriguée… Il venait bien de dire qu’il pensait être encore amoureux d’Ophélia, alias la blondasse à tuer vite fait bien fait (pour les intimes Very Happy), là, non ??? Le seul soucis, du point de vue de la vipère qu’était la jeune préfète qui ne se fait plus si jeune que ça en fin de compte ! c’était qu’il dise ‘encore’. Il aurait pu lui dire qu’il se pensait ‘amoureux’ tout court… Ca fait genre coup de foudre récent (ou un truc dans ce genre…). Mais ‘encore’ insinué qu’il l’avait été depuis un moment, non ? Et ça, ça agaçait un brin Marie ! Heureusement qu’elle se sentait méga coupable vis-à-vis de Roman, sinon elle aurait sans nul doute incendié son ‘futur ex petit ami, c’est en court, attendez un peu’. Aussi lâcha-t-elle simplement un petit :

« Oh… »

Elle se sentait vraiment conne, mais en même temps, elle était tellement ‘sur les fesses –façon de parler, puisqu’elle se tenait debout, face à Tobias- qu’elle ne savait pas quoi faire, ni même quoi répondre à cela… D’un haussement d’épaules las, elle répliqua par la suite :

« Je ne suis pas rassurée pour autant… mais je suis assez mal placée pour te critiquer et t’en tenir réellement rigueur… »

Oui, il aurait été gonflé qu’elle lui fasse des remarques ! La question de Tobias concernant ses sentiments à l’égard de Roman Jones fut suivit d’une réponse immédiate du genre :

« Eu… »

En réalité, elle s’était efforcée à ne pas s’interroger à ce sujet, étant extrêmement mal à l’aise avec l’idée de peut-être craquer pour un autre, alors qu’elle avait un ‘homme’ dans sa vie et qu’à la base, elle espérait bien ‘faire sa vie’ (carrément) avec Tobias… Elle fronça les sourcils puis finit par répondre à Tobias :

« Il n’est pas toi. »

Non, c’était clair et net. Il y avait trois voies lactées entre ces deux jeunes hommes !!! (Peut-être pas trop physiquement, mais psychologiquement, ils étaient sacrément différents !). Elle chercha à s’expliquer quand même, bien consciente que ça ne signifiait pas grand-chose d’éloquent, cette première remarque :

« Je sais qu’il a du charme… mais il manque aussi cruellement de classe, de manières… Il est… étrange, je trouve… Et plus étrange encore, je ne suis pas insensible à sa personne, alors que j’ai clairement conscience qu’une histoire avec lui ne rimerait à rien… Et moi, je ne cherche pas des aventures, mais un futur époux… Alors je ne sais pas vraiment quoi penser de tout ça… »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et ils vécurent heureux... [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux... [PV]   Et ils vécurent heureux... [PV] EmptyLun 4 Juil - 0:08

    Tobias eut envie de lui dire « en effet » parce que toute cette histoire le mettait de mauvaise humeur – en témoignait la dureté inhabituelle de son regard marine – mais il s’abstint parce qu’il n’avait pas envi de la blesser. Après tout, c’était sûrement sa faute à lui si tout ça tournait mal, parce que s’il avait été un peu plus franc à partir du moment où il avait recommencé à aimer Ophélia, il n’aurait pas perdu une année à essayer de l’oublier pour qu’au final Marie lui dise… qu’elle préférait Roman ? Hum… ce n’était pas exactement ce qu’elle en avait dit, mais il se doutait tout de même que ça allait terminer comme ça.

    « J’étais amoureux d’Ophélia il y a quelques années… » Dit-il finalement, ce qui ne serait peut-être pas pour la rassurer plus, mais il fallait qu’elle comprenne enfin, et que lui aussi comprenne, parce qu’il ne voulait pas qu’ils se quittent fâcher. Ils n’étaient peut-être pas juste faits l’un pour l’autre c’est tout…

    « Puis, je l’ai oubliée… c’était devenu juste une amie… mais après qu’elle m’ait embrassé, ça n’a plus été, comment dire, aussi clair ? Je t’aimais aussi, mais les sentiments que j’avais pour elle revenaient me hanter… et peut-être qu’en fait ce n’était pas juste un fantôme. » Peut-être qu’il était retombé amoureux d’elle parce qu’il ne l’avait jamais vraiment oublié, mais il était pourtant certain d’avoir aimé Marie aussi, sauf que ça c’était quand il pensait qu’Ophélia était avec un autre (Roman justement) et qu’ils devaient être amis. Mais sa véritable amie était sûrement Marie quand son véritable amour était Ophélia… ou une autre, mais pas Marie.

    « De toute évidence. » Il n’était pas lui, Tobias était raffiné, intelligent, toujours prêt à aider les jeunes filles, très galant… il dégageait quelque chose de noble, de supérieur, ce qui n’était assurément pas le cas de Roman qui n’était qu’un rustre sans manière. Il était mieux placé dans le catalogue personnel de Tobias que Vincent, mais ce n’était pas non plus difficile.

    « Sans objectivité je te dirais que je suis mieux que lui et que Roman va faire tâche dans ton arbre généalogique… » Il était de notoriété publique que Tobias n’aimait pas Roman (et que c’était réciproque) même si c’était une haine plutôt contenu et froide, pas du genre à exploser, parce qu’ils étaient assez civilisés tous les deux pour ne s’être jamais disputé. Cependant, la vérité qu’il venait d’exposer méritait une nuance…

    « Mais est-ce de raffinement dont tu as besoin Marie ? Et est-ce que choisir un garçon parce qu’il te ressemble plus est vraiment de l’amour ? Parce que c’est ça la vraie différence entre Roman et moi, je te ressemble et… lui non. Et c’est la même erreur que j’ai faites ces derniers mois je crois. Ophélia… n’est pas toi. Elle ne me comprend pas la plupart du temps et elle n’a pas ta grâce ou ta fragile beauté… mais je l’aime parce qu’elle est différente de moi, alors que je t’aime parce que tu es comme moi… » Il soupira, pas certain de réussir à se faire comprendre. Alors, sans prévenir, il se pencha et embrassa Marie d’un chaste baiser, plein de tendresse mais dénué de passion.

    « Il faut en finir Marie… Ce n’est pas moi que tu aimes… » Sa voix se brisa, il en aurait pleuré, mais il ne le ferait pas, pas devant elle en tout cas, plus tard lorsqu’il serait avec Tosca peut-être, mais pas devant elle. Cela lui faisait mal qu’ils se quittent, mais c’était mieux ainsi, sinon ils finiraient un jour par se détester… alors que là, peut-être ils seraient pour toujours Marie et Tobias, les meilleurs amis du monde…

{623}
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et ils vécurent heureux... [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux... [PV]   Et ils vécurent heureux... [PV] EmptyLun 4 Juil - 13:20

Marie écouta Tobias lui parler de ses sentiments… Elle ne pouvait absolument rien faire à ce sujet, c’est pour cette raison qu’elle se contenta de garder le silence, laissant parler Tobias (chose plutôt rare, généralement, dans leur couple, c’était plus l’inverse qui se produisait… marie parlant à tout va et Tobias l’écoutant…). Le vent avait tourné, les changements s’annonçaient… Et même si Marie avait décidé de sauter ce pas, elle était terrifiée à l’idée de bouleverser son gentil petit quotidien, de remuer ses habitudes… Quand Tobias eu fini de lui expliquer les choses touchant sa personne, Marie hocha doucement la tête :

« D’accord… Je comprends… »

Quant à son hypothèse concernant Roman… marie ne savait que penser. Elle était très superficielle, elle le savait… Roman lui plaisait surtout pour son physique, à l’heure actuelle… Et elle avait très honte de ça, mine de rien… Serrant les dents, elle chuchota néanmoins :

« Peut-être me surestimes-tu, Tobias… Je ne sais pas si sa personnalité me convient… Il est tellement exubérant… bruyant… Enervant ! Je ne peux pas m’empêcher de le trouver lassant et fatiguant. »

Ce qui était vrai… Quelque part…

« Mais parallèlement, il a une certaine influence sur moi que je ne parviens pas à m’expliquer… Je ne comprends pas. Il est plutôt évident que je ne suis pas son genre de fille. Je suis trop hautaine, trop égocentrique et trop superficielle pour ça. Et lui, il n’est rien de tout ça, justement… Il est juste… Un poufsouffle. »

Puis les lèvres de Tobias touchèrent chastement celles de Marie. Ce serait leur dernier baiser, la jeune fille le savait. Et c’est le cœur incroyablement serré qu’elle chuchota :

« Je sais… »

Oui, tout devait se terminer, ils n’avaient plus le choix… Et alors qu’elle prenait conscience de la situation, les larmes de tristesse glissèrent sur ses joues et elle serra dans ses bras son ex petit ami… Puisque c’était ce qu’il serait, à présent :

« Est-ce que… »

Sa voix se brisait aussi. Ils avaient partagé tant de choses tous les deux ! Imaginer que tout cesserait à partir de maintenant semblait invraisemblable… Pour une fois, marie ne pensait pas à ce que ‘diraient les autres’… Ni sa famille, ni ses amis, ni les sombres inconnus qui occupaient le château avec elle pendant l’année scolaire. Elle ne pensait ni à Roman, ni à Ophelia… Seulement à Tobias et elle… A leur non relation qui risquait de remplacer leur couple à peine passé…

« Est-ce qu’on pourra rester amis ? »

L’idée de le perdre définitivement lui briser littéralement le cœur. Perdre Tobias était trop dur… peut-être n’était-elle pas assez amoureuse de lui, mais elle savait quand même l’apprécier. Chaque instant passé avec lui était un moment de joie, de plaisir qu’elle pensait partagé… Alors s’imaginer sans lui était comme s’imaginer pauvre, ou sans frères… c’était quelque chose qu’elle ne voulait pas connaître. Elle voulait garder ses frères, même si elle ne les aimait aps tous autant. Elle voulait garder son palais, ses sujets, ses richesses, ses jardins et bijoux… Et plus que tout, elle ne voulait pas perdre tout contact avec Tobias.


[526]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et ils vécurent heureux... [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux... [PV]   Et ils vécurent heureux... [PV] EmptyLun 4 Juil - 16:49

    Il fallait tout de même applaudir parce que Marie semblait plus que sur la même longueur d’onde que lui, elle semblait carrément en accord et ce sans que Tobias fasse rien pour ça ! C’était surprenant mais au vu de la situation délicate dans laquelle ils étaient, ce n’était pas désagréable non plus se disait-il. C’était peut-être la preuve aussi que leur relation n’était pas un échec complet parce que malgré tout ils avaient eu de vraies raisons de s’aimer, de vraies raisons d’être ensemble. Cela semblait un peu réconfortant. Pas grand-chose, d’accord, mais c’était déjà pas mal. Lorsqu’on était en train de rompre après une relation qui avait duré longtemps et avait été sérieuse, on ne crachait pas sur un peu de consolation, peu importe de quelle teneur elle était et sa proportion.

    Il ne put s’empêcher de sourire à la description que Marie faisait de Roman. Mine de rien, cela se rapprochait beaucoup de celle qu’il en aurait fait lui-même ! Ceci prouvant qu’il avait raison, Marie et lui, ils se ressemblaient. Mais pas pour le meilleur à priori… car le pire, une séparation, était à venir.

    « En même temps, tu sais, contrairement à ce qu’on en dit, l’amour est rarement aveugle. » Il lui avait semblé toujours voir les défauts chez ses copines, que ce soit Aby ou Marie et quand il était amoureux d’Ophélia la première fois, il se rendait bien compte aussi qu’elle ne lui correspondait pas. C’était l’une des raisons – outre Roman – qui l’avait poussé à renoncer la première fois. Peut-être que cela avait été une forme de fuite, la première fois c’était à cause de Roman, ensuite parce qu’il était avec Marie, il n’avait jamais affronté ses sentiments finalement.

    « Bof, à mon avis Roman n’a rien contre les filles superficielles. » Après tout sa sœur était connue pour être hyper superficielle, quant à Ophélia, elle pensait à ses cheveux presque toute la journée, donc bon, Marie ne l’était pas beaucoup plus quand on y pensait.

    « Quant au reste… tu sais ce qu’on dit, les opposés s’attirent. » On disait aussi qui se ressemble s’assemble, et ça avait été le cas pour eux d’eux, mais ça finissait par manquer d’exotisme. Ils se connaissaient tellement par cœur après tout… Mais Tobias n’avait pas envie d’y penser parce qu’au fond, ça lui faisait mal.

    C’était la raison même pour laquelle il l’embrassa une dernière fois. C’était déjà terminé, ils n’avaient plus grand-chose à ajouter. Il aurait bien voulu pourtant, mais ce n’était plus possible… Toutes les histoires ont une fin, voici la leur.

    Lorsqu’elle lui dit qu’elle savait que c’était fini, il la serra dans ses bras et sécha ses larmes ensuite avec son pouce, lui tenant avec douceur le visage. Ce genre de gestes, il pourrait encore les refaire, parce qu’il serait toujours là pour la consoler quand elle en aurait besoin. Ne plus être des amoureux ne devait pas signifier qu’ils ne seraient plus rien l’un pour l’autre, parce qu’il savait que ça il ne serait jamais capable de le supporter, il tenait beaucoup trop à Marie pour ça.

    « Ne pleure pas Marie, bien sûr qu’on restera amis. Pourquoi en serait-il autrement ? On est toujours nous, même si nous ne sommes plus ensemble, nous avons un lien qui est bien plus solide. Après tout, nous avons été amis avant d’être en couple, pas vrai ? » Ce serait sûrement étrange au début, mais il était sûr qu’avec un peu d’effort ils y arriveraient.


{567}
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et ils vécurent heureux... [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux... [PV]   Et ils vécurent heureux... [PV] EmptyMer 6 Juil - 14:12

Tobias et Marie… Marie et Tobias… Toute une histoire… Un couple qui avait été uni, connu et reconnu dans tout Poudlard parce qu’ils étaient, paraît-il, faits l’un pour l’autre… Ils se correspondaient, ils étaient faits pour vivre une belle histoire. Mais cette histoire n’avait visiblement pas été faîte pour dépasser les murs de Poudlard. Jamais ils ne se marieraient ensemble… Jamais ils n’auraient d’enfants ensemble… Ils ne resteraient que des amis, des ex petits amis… Voir, pire : des connaissances. Ces songes assombrissaient l’humeur de la jeune Princesse qui se voyait déjà épouser Tobias depuis un moment… c’était tellement logique ! Ils étaient faits l’un pour l’autre, ils étaient identiques ! Ils auraient dû pouvoir se marier sans problèmes… mais le destin avait fait pour eux un autre choix. A 17 ans, ils se séparaient. La jeune fille adressa un pâle sourire à son ami, penaude :

« Je l’espère, Tobias… »

S’imaginer vivre sans l’épouser était déjà très compliqué, alors s’imaginer vivre sans lui du tout… Avec sa seule ombre inscrite dans des souvenirs était, pour elle, une pensée bien trop douloureuse, insoutenable. Pinçant ses lèvres, elle soupira doucement, et serra les mâchoires… C’était terminé.

« Moi je ne veux pas te perdre en tout cas… je t’aimerais toujours, même si ce n’est pas autant que je l’espérais. »

C’était vrai, après tout. Elle aimerait toujours Tobias, quoiqu’on fasse. Il avait été une personne si marquante, dans la vie de la sorcière que le renier totalement semblait être inadmissible aux yeux de la vipère. Adressant donc un petit sourire au jeune homme, elle avisa cet atroce décor qui avait accompagné ce déchirement et souffla :

« Je crois qu’on peut sortir d’ici, tu ne crois pas ? C’est plutôt glauque et ça manque cruellement de classe… »

Elle aurait préféré un meilleur cadre pour une rupture, mais elle avait pris ce qu’on lui proposait : c’est-à-dire les toilettes du Poudlard Express. Sortant donc, elle adressa un dernier sourire à Tobias, le cœur serré dans sa poitrine :

« Je t’écrirais cet été. »

Ca elle en était certaine. En revanche, elle doutait qu’ils se voient… Chaque chose en son temps… Ils pourraient sans doute attendre la rentrée. Doucement, elle s’avança vers lui, déposant un baiser sur la joue de son ‘ami’ puisque c’était ce qu’il était à présent :

« Merci pour tout. »

Parce qu’il avait été toujours là. Même si, leurs sentiments s’étaient peut-être fanés ou n’avaient pas eu la force espérée… Et bien ils avaient vécu de très belles choses ensemble et ça, Marie ne pourrait jamais, ô grand jamais l’oublier ! C’était tout simplement hors de question. Quittant alors Tobias, elle ajouta :

« Je vais finir ma ronde… Et après on a un bilan à faire entre préfets… »

D’ailleurs, l’idée de voir Roman tout de suite mettait Marie très mal à l’aise. Soupirant, cependant, elle savait qu’elle n’aurait pas le choix. Elle accorda un dernier sourire à Tobias accompagné par ces dernières paroles :

« Passe de bonnes vacances, en tout cas… »

Et ils se séparèrent… Fin de l’histoire… La suite ? Elle ne dépendait que d’eux…


[526]




FIN POUR MARIE
TOUS COMPTES
DISPARITION
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Et ils vécurent heureux... [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux... [PV]   Et ils vécurent heureux... [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Et ils vécurent heureux... [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants... Oupah.
» Et ils vécurent heureux... [PV]
» Meggie ? Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants [TERMINER]
» Et ils vécurent heureux... ou pas
» Ils vécurent heureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: