AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Explorations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Explorations   Lun 7 Aoû - 23:18

Etait-il trop tôt pour se réjouir ?
L’horrible félin semblait hors d’état de nuire, mais avec un chat, sait-on jamais ?
Mais l’occasion était trop belle pour Skiìrt et c’est avec un ravissement certain qu’il s’introduit dans la loge du concierge. Seuls quelques frémissements de moustaches trahissait son inquiétude alors qu’il partageait l’exploit que seuls une dizaine avaient tenté avant lui. Bien peu étaient revenus en parler.
Une odeur lourde imprégnait les lieux. Une triste couverture gisait sur un lit mal fait. Des relents de chat saturaient l’atmosphère.
Seule une curiosité dévorante empêchait Skiìrt de détaler à toutes pattes.
On aurait dit que l’amertume avait fait son nid ici.
Malgré l’Accord passé avec Dumbledore, Skiìrt ne put s’empêcher de jeter un œil aux alentours pour recenser les possibilités de nourriture. Il ne pouvait rejeter aussi vite les réflexes de centaines de générations de rats.
Le cœur battant, il s’avança jusqu’au centre de la pièce et s’arrêta, les oreilles dressées.
Puis, n’entendant rien d’autre que les bruits infimes des insectes dans la cloison, il se glissa sous le lit et laissa quelques gouttes d’urine pour signaler son passage.
Enfin, héroïque mais prudent, il commença à regagner son trou quand un rectangle blanc, posé sur le bureau, attira son attention. Le Grand Responsable n’avait pas parlé de celà…
D’un saut, il s’empara du trophée qui lui attirerait les félicitations du clan, il en était sûr et se retourna vers le trou dont il était sorti.
Des pas retentirent dans le couloir mais Skiìrt disparaissait déjà dans un bruissement de papier…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Explorations   Mar 8 Aoû - 22:48

Flora s'ennuyait. La rentrée avait commencée déjà depuis un bon trimestre, un trimestre où l'élève de Serpentard était restée particulièrement sage -du moins discrète. Elle réfléchissait intensément, pesant le pour et le contre. Oserait-elle enfreindre une règle ? C'était sa première année ici, et se faire remarquer n'était peut-être pas une bonne idée. Surtout avec ces rumeurs depuis le soir d'Halloween qui couraient dans le château sur Potter.
Elle en était là dans ses réflexions lorsqu'un bruissement de papier attira son attention. Il provenait de la pièce à la droite de Flora. Intriguée, la fillette jeta un regard interrogatif à la porte. Dessus, un petit mot : 'Suis pas là, revenez plus tard ou même jamais - Argus Rusard'

*Charmant* songea la fillette, prête à poursuivre son chemin.

Mais elle se souvint qu'elle avait croisée Miss Teigne au hall, ce ne pouvait être elle qui s'amusait dans le bureau du concierge. Un élève ? Venu fouiner ? Peut-être un de ces Weasley, qui espérait y trouver un objet de valeur pour changer de ses habitudes...

*Allez, Flora, t'es pas une dégonflée, rentre !*

Flora inspira un bon coup et, sans plus réfléchir, ouvrit la porte. la salle était vide, il n'y avait rien ni personne hormis une minuscule trace de patte par terre, sans doute une victime de Miss Teigne.

- Incroyable... il y a quelqu'un ? dit simplement Flora à voix passe, scrutant la moindre parcelle du bureau. Un fantôme ? Peeves ? Peu probable, il ne se serait pas contenter de faire frémir un morceau de papier...

Pourtant courageuse mais inquiète, Flora fit un pas en arrière. Ses yeux d'un bleu plutôt pâles continuaient d'observer les recoins du bureau, tandis qu'elle passait une main dans sa tignasse de cheveux auburn mal coiffée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Explorations   Mer 9 Aoû - 5:54

Dans sa précipitation, Skiìrt avait oublié une des règles du rapporteur de nourriture : quand on a quelque chose dans la gueule, on doit avancer à reculons. Un étrécissement de la galerie lui rappela bien vite que cette règle ne pouvait pas être violée sans conséquence.

Brutalement arrêté dans sa fuite, affolé par le mouvement d’air d’une porte s’ouvrant dans son dos, Skiìrt commença a pousser sur le bouchon de papier qui lui obstruait le passage. Mais plus il poussait et plus le bouchon devenait compact. En quelques instant, Skiìrt réalisa qu’il venait de se prendre au piège. En désespoir de cause, il mordit dans la boule de papier mais le goût désagréable de l’encre fraîche lui fit l’effet d’une douche froide.

Enfermé dans un cul-de-sac de moins d’un mètre, il ne restait plus qu’à revenir sur ses pas.
Prudemment, le rat fit demi-tour et progressa vers la loge du concierge.
Un humain femelle avait pris possession des lieux. Visiblement, c’était une élève du château. C'était déjà une bonne nouvelle. Les adultes du chateau avaient cette fâcheuse tendance à chasser les rats pour les tuer ou les capturer. La deuxième perspective n'étant pas forcément la meilleure. Quelques rescapés faisaient circuler des histoires terribles...

Skiìrt observa le comportement de la jeune fille. Elle cherchait quelque chose. Il tendit le museau. Son odeur était nouvelle pour lui, rien à voir avec les odeurs de la pièce. Ce n’était donc pas une habituée de cet endroit.

* Elle doit être en quête de nourriture, elle ne tardera pas à quitter les lieux * réfléchit Skiìrt.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Explorations   Mer 9 Aoû - 11:22

Personne ne lui répondit. De plus en plus intriguée, Flora tendit l'oreille. A part un très faible grattement qui devait venir d'une autre pièce, il n'y avait que dalle. Hésitante, elle frôla le bureau de l'horrible Rusard du bout des doigts avant de grimacer : il était hi-deux.

- Il y a quelqu'un ? répéta-t-elle, plus doucement en écartant une touffe de poils de chat d'un coup de chaussure bien ajusté.

L'élève de Serpentard se sentit observée. Elle réfléchit intensément, puis marcha en direction de la porte, mal à l'aise et sur ses gardes. La peur de voir Rusard débarquer dans la pièce en beuglant comme un gogol s'était quelque peu dissipée. Flora jeta un coup d'oeil dans le couloir : personne.

*J'ai dû... rêver... non... ça y est, je deviens folle.*

Elle enfouit ses mains dans ses poches, faisant au passage tomber quelques miettes provenant des viennoiseries qui y étaient entassées et fit mine de partir, détendue et sans rien à se reprocher.

*Allez, faut que je parte, j'ai plus rien à faire ici, il n' a personne* s'efforça Flora de penser.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Explorations   Mer 9 Aoû - 11:29

Pleurnichant et traînant des pieds, Rusard s'en revenait de son recueillement journalier sur le lieu du crime, où Miss Teigne avait été retrouvée pétrifiée. Il hésitait sérieusement à prendre un matelas et un duvet pour passer la nuit devant le mur fatidique. Après tout, en partant du principe que le meurtrier revenait toujours sur les lieux de son forfait, il aurait peut-être une chance de le coincer, ce sauvage.
Comme tout le monde, il avait entendu parler de l'accident du petit Colin Crivey mais il ne supportait que difficilement l'idée que Dumbledore accorde plus d'importance au jeune garçon - un petit voyou en moins, était-ce si dramatique ? - qu'à sa fidèle compagne féline. Après tout, Miss Teigne avait été agressée la première, il fallait être aveugle pour ne pas comprendre qu'à travers elle, c'était lui, Rusard, et son autorité que l'on souhaitait atteindre ! L'accident de Colin n'était là que pour détourner les soupçons en élargissant les pistes.

D'ailleurs, Crivey, ce n'était pas ce petit puceron qui se trimballait partout avec un appareil photo ? Si tel était le cas, Rusard n'allait certainement pas le plaindre. Il soupçonnait en effet le petit garnement de chercher à prendre des photos compromettante de lui sous la douche pour ensuite le faire chanter. Ou pour le discréditer auprès de tout un chacun. On commençait avec un appareil, et on finissait pas créer son journal à scandale. Combien de temps aurait-il fallu à Colin avant de demander à Dumbledore l'autorisation de mettre en place un "Poudlard-Potins", rempli des nouvelles croustillantes de la semaine ? Et combien de temps avec que ce vieux cinglé de barbu - souvenons-nous qu'il nourrissait avec amour un poulet géant et une plante carnivore dans son bureau - accepte avec joie ? Voire se propose même de livrer des informations sur ses professeurs ? Combien de temps avant qu'on ne découvre qu'il cachait une photo de Madame Pince en maillot de bain derrière le tableau La torture chez les pingouins , un fouet porte-bonheur sous son oreiller et un ours en peluche rose - excellent les nuits d'orage - dans l'armoire aux objets confisqués ?

Argus était à présent arrivé à quelques mètres de sa porte et il aurait fallu être sourd pour ne pas entendre son pas inhabituellement lourd ni ses baragouinements incompréhensibles. Les deux entités dans le bureau n'avait qu'à bien se tenir... Et Flora avait intérêt à trouver une bonne cachette si elle ne voulait pas finir pendue par les pieds depuis la fenêtre de la tour d'astronomie. Rusard était sur les nerfs et sa tendance à la punition s'en trouvait augmentée, au grand dam des élèves.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Explorations   Mer 9 Aoû - 11:54

Flora était prête à quitter la salle, elle avait posé sa douce et belle main fragile sur la poignée (faut pas lui faiiire de mal ^^) lorsqu'un bruit la cloua sur place. Elle en était sûre et certaine, il s'agissait de Rusard ! Qui n'aurait pas reconnue sa marche de pingouin échoué en plein centre-ville ? Affolée, l'élève de Serpentard commença à défiler dans sa tête le tableau qui aurait ravit le concierge : 50 points de moins pour Serpynou, une retenue, une convocation... ce qui l'affolait le plus était la retenue, car elle avait deux possiblités : avec Lockhart (alors là, Flora préférait encore embrasser -et même emballer- le calmar géant plutôt que de s'exécuter) ou avec Rusard (si c'était le car, Flora se promit d'abréger ses souffrances avec le bazooka caché sous son lit de chercher une bonne excuse pour y échapper.)

Elle referma la porte et sauta dans la seule cachette qui s'ouvrait à elle : tapie dans le placard où elle s'aperçut que quelques chaînes cliquetaient joyeusement comme si elles était ravie de voir une élève dans une mauvaise condition. La Serpentarde en profita pour chiper au passage une petite chaîne et la fourra dans sa poche, c'était toujours intéressant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Explorations   Mer 9 Aoû - 12:57

Furieux contre lui-même de s’être mis dans une position sans issue, Skiìrt se mis à réfléchir furieusement.
* Allons, quoi ? Je devais aller chez le chef des humains pour porter l’acceptation du Roi. Pourquoi donc ce détour chez le concierge ? Parce que ma curiosité doit primer sur mon devoir ? Voilà ce qu’on va chanter pour ma disparition ! *
* Il n’est pas question de cela * reprit-il.

Un pas lourd commençait à se rapprocher, accompagné des grommellements sourds habituels du concierge. Peut-être l’humaine avait-elle rendez-vous ? Dans ce cas, pas d’espoir de fuite.

Désespéré, il retourna vers le fond du tunnel. Un éclair de mémoire lui rappela cette souris qu’on avait trouvé au fond de son trou, écrasée par un manche de balai. Il ne pouvait pas rester ici non plus. La faible profondeur du morceau de galerie ne lui garantissait aucune sécurité.

Remarquant un renflement dans le passage, son cerveau se mit à échafauder un plan.
Plantant ses dents dans la boule de papier, il s’arc-bouta sur ses pattes et se mis à tirer avec l’énergie du désespoir.

Le bouchon glissa de quelques centimètres et s’arrêta. Reprenant prise sur les parois de la galerie, secouant la tête, Skiìrt fini par faire reculer le bouchon vers la petite cavité.
Reprenant son souffle, la bouche pleine de cette encre à l'écoeurante saveur * le chat a uriné dans l’encrier ou quoi ? *, le rat fit le tour de l’obstacle puis se mit à le pousser vers la sortie.

D’un dernier coup de patte, il expulsa la boulette dans la pièce.

La jeune fille avait disparu.

Des miettes gisaient sur le sol. Skiìrt les regarda fixement un instant. Si le bruit de pas s’éloignait, il pourrait peut-être se débarrasser du goût immonde qui lui brouillait son odorat.

Rassuré d’avoir une possibilité de fuite derrière lui, il se mit à attendre dans l’espoir que l’alerte s’éloigne.


Dernière édition par le Mer 9 Aoû - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Explorations   Mer 9 Aoû - 13:00

Rusard pénétra dans son bureau en s'essuyant les yeux. Il devait se reprendre : c'était bientôt l'heure de sa ronde du côté des couloirs du second étage et il ne pouvait pas se permettre de paraître faible devant les élèves.
Néanmoins, la seule idée d'accomplir sa tâche sans Miss Teigne lui soulevait l'estomac, après trente années de service ensemble, c'était juste trop cruel. Comment supporter de ne plus entendre le bruit de ses petites pattes le suivant ni le miaulement victorieux quand elle surprenait un élève en plein accomplissement de son méfait ?
La lèvre inférieure d'Argus se mit à trembler dangereusement. Il saisit un cadre photo posé sur son bureau : une photo de Miss Teigne un noeud rose autour du cou et l'air ronchon y trônait. Le félin lança un coup d'oeil indifférent à Rusard avant de se passer une patte derrière l'oreille. Elle lui faisait "coucou", c'était trop mignon.

Il reposa le cadre et, tirant un mouchoir à la propreté douteuse de sa poche de redingote, se moucha bruyamment. Il rentra ensuite ledit mouchoir dans sa manche et saisit une petite clef accrochée à sa ceinture. Ouvrant le troisième tiroir de son bureau, il y prit une bouteille de jus d'oeillet et en avala une grande gorgée. En temps normal, Rusard n'était pas fan de ce type de boisson il préférait les plus fortes mais nous n'étions pas en temps normal et il avait besoin de consolation.
Le surveillant déglutit, se passa le dos de la main gauche sur la bouche et referma le tiroir d'un coup sec.

Lançant un coup d'oeil à l'horloge murale au-dessus de la porte, il constata qu'il lui restait un petit quart d'heure avant sa ronde. Juste le temps de faire un petit câlin à son nounours favori pour reprendre du poil de la bête.
Rusard se dirigea donc vers l'armoire, évitant soigneusement de regarder en direction du panier de Miss Teigne qui se trouvait juste à côté et posa la main sur la poignée...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Explorations   Mer 9 Aoû - 14:47

Un bref instant de silence... Flora était persuadée que les battements accélérés de son coeur pouvaient être entendus pas le concierge. Quelques minutes passèrent. La Serpentarde l'entendit se moucher sans retenue. C'était plus fort qu'elle, la fillette eut un sourire amusé mais quelque peu crispé en imaginant Rusard avec son mouchoir. Son amusement fut de très courte durée lorsqu'elle entendit ses pas s'approcher de l'armoire. Un dernier regard aux chaînes et elle sentit une sueur froide l'envahir, sa respiration se bloqua dans sa poitrine. Elle n'était pas peureuse, plus rusée comme tous les Serpentard, mais là, elle ne voyait pas d'issus. Pendant quelques secondes, elle fut tentée de feindre l'évanouissement -après tout elle n'était pas une piètre comédienne- mais bon, à bien y réfléchir elle préférait être découverte.
Flora commençait à faire ses prières. Le concierge y était presque, c'en était fini d'elle.

Alors qu'elle s'estimait perdue, un tas de tissus dans un coin de l'armoire (oui, même s'il faisait noir elle avait un minimum de vision, sinon elle n'aurait pas vue les chaînes) attira son attention. L'élève de Serpentard sauta dedans et se cacha dessus, la transpiration collant des mèches de sa superbe chevelure lavée tous les matins au l'Oréal effet gloss, toucher cashmere ses cheveux auburn sur ses tempes. ça puait, ça ouais (je me sens l'âme d'une poète ! Que c'est... poétique ?!) mais elle n'avait que cette solution qui n'avait rien de mignon. Elle s'aperçut alors -et elle sentit venir l'heure de sa mort- que dans son empressement elle avait carrément laissé tombée sa chaussure violacée (en gros, elle est sous un tas de couverture mais sa chaussure droite est restée sous les chaînes, à la vue de tous)

Il était trop tard pour la reprendre...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Explorations   Mer 9 Aoû - 15:02

Dépité de voir que le concierge s'installait pour un moment, bloquant toute possibilité de récupérer les miettes tentatrices, Skiìrt allait repartir quand une faible odeur chatouilla son odorat malmené.

Après quelques instants d'hésitation, il reconnu la fragance de la jeune fille. Celà semblait venir de l'armoire. * Drôle de lieu pour un rendez-vous *

La jeune fille semblait vouloir ne pas être vue du concierge...

Brusquement ce dernier se leva de sa chaise et, songeur, se dirigea vers l'armoire dans l'intention manifeste de l'ouvrir. Avait-il perçu lui aussi l'odeur de sa visiteuse ? L'instinct de chasseur de Miss Teigne était peut-être passé dans ce corps humain. Bien qu'improbable, cette idée renforça la crainte que le raton avait déjà du concierge.

Aussi, quand la main de Rusard se posa sur la poignée de l'armoire, son instinct pris le dessus et, par pur réflexe, il ne put s'empêcher de lancer le sifflement d'alerte [== fuyez ==]

Abasourdi par son audace, il recula vivement à l'intérieur de son trou.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Explorations   

Revenir en haut Aller en bas
 
Explorations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» the mysterious explorations of Jasper Morello
» Explorations archeologiques, en Haiti
» arrivée à Diantra et pause dans ses explorations [libre]
» Les jets d'explorations.
» [Guide] Les Explorations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: