AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] Empty
MessageSujet: Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]   Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] EmptyLun 4 Juil - 0:08

[Ce topic se déroule le premier soir de l'année à Poudlard, juste après le banquet de rentrée, et la magie n'a pas encore été supprimée (c'est le lendemain !) !]

[Ouvert à tous les Poufsouffle !!]


* J-2 *

« Bon Anna', plan B, finalement tu amèneras les tablettes de chocolat au lait et celle au chocolat blanc, si ça ne te dérange pas ! C'est finalement Ophélia qui s'occupera des chocolats spéciaux et noirs, je viens de recevoir son hibou ! Ouiiii !! Noon, c'est pas demain la rentrée, Anna, demain c'est dimanche ! Oui, c'est ça... Allez, à lundi, bisous. Oui, bisous ! Et merci ! »

Roman griffonna avec son stylo bic quatre couleur un "Anna'" à côté des lignes chocolats blanc et chocolat au lait de sa copie double de préparatifs, qui suivaient d'ailleurs de très près le "Ophélia" de celles des deux autres tablettes de chocolat citées plus haut noir et spéciaux, pour ceux qui auraient vraiment de gros problèmes de mémoire. Bien, il lui restait encore quelques coup de fils à passer et tout serait fin près pour la rentrée.

* J-1 *

« Mrs Sanzio ? Bonjour ici Roman Jones, l'ami préfet de Marius, de Poudlard. Je pourrais lui parler s'il vous plait ? Merci beaucoup! [...] Mariuuuuus !! C'est moi ! Comment ça "qui moi ?", Roman pardi ! Bon bref, ça va bien ? T'as reçu ma lettre ? Oui oui je sais, les hiboux sont capricieux... c'est leur côté rebelle Bon bref, on peut compter sur toi pour les boissons gazeuses alors ? Oui ?! Impec !! T'auras qu'à tout mettre dans ta valise, on sortira tout une fois dans la salle commune ! Génial ! Bon à demain Marius, oublie-rien ! A demain ! »

Après avoir réussit à contacter Kayliah pour les macarons, Bérénice pour les boissons fruitées, Abbygaël pour les gâteaux secs, Jane pour les bonbons et enfin Eva pour les tartes (citron, pomme et framboise, si tout allait bien), Roman put faire le bilan de ce qui lui manquait : Lui-même s'occupait des entremets et il venait justement de terminer de rétrécir magiquement les siens pour les mettre dans une mini-glacière qui avec un petit peu plus de magie de la part du préfet, aurait très bien pu tenir dans sa poche. Les sorts de rétrécissement, il les connaissait, il n'y avait vraiment pas de soucis à ce niveau là ! Et puis cette année, pour la première fois vu qu'il avait 17 ans, il pouvait se servir de la magie chez lui, you-houu !! C'est pas trop beau, ça, hein ? Roman avait la chance d'être né en fin d'année, ce qui faisait qu'en octobre, lui, quand tout le monde aurait à peine 17 ans, et bien il allait aller sur ses 18 ! Le must étant né de naître une 5 septembre, par exemple, au moins t'as juste un an de plus que tous tes autres collègues !

* Jour J *

« Je t'aurai volontiers invité Anh, tu sais, mais je crains que le bleu marine de ta cravate ne contraste un peu trop avec le jaune des nôtres ! Mais ce n'est que partie remise, si on a des restes tu seras le premier à en profiter, promis ! »

Oui ben après tout, ils avaient qu'à faire des banquet de début d'année à Serdaigle, aussi ! Avec trois préfètes et préfètes-en-chef, me dites pas qu'ils manquent d'idées ! Surtout que Roman connaissait quand même bien Emma et Elyna (les rondes, il l'a toujours dit, ça créé des liens y'a qu'à voir Marie et lui) et elles n'étaient vraiment pas du genre à manquer d'idées, ça non ! En fait, peut être qu'elles avaient déjà organisé quelques choses et qu'elles en faisaient la surprise aux autres Serdaigle ! Ça leur ressemblait vraiment bien, ça !

Roman partit au pas de course vers la salle commune, bien décidé à la décorer le plus possible avant l'arrivée des nouveaux venus (guidés et dirigés par Eva Roman lui laissait souvent le sale boulot, en fait, et des plus âgés. Il avait quitté le buffet de rentrée plus tôt (une honte, nous en conviendrons, surtout pour lui ! Ça revenait un peu à dire que Dumbledore en son temps, avait quitté la grande salle en plein milieu de son discours de début d'année.) pour pouvoir préparer tables et banderoles, comme il aimait tant le faire. C'était une passion pour Roman, créer de la surprise, ça c'était clair... A croire qu'il était né pour ça, en fait. Créer des sucreries innovantes, des farces originales, et avoir des idées nouvelles, il adorait ça !


Arrivé dans la salle commune, Roman ne se fit pas prier pour faire voler sa baguette avec grâce c'est Ernie qui lui a appris autour de lui et ainsi mieux agencer la pièce : les canapés vinrent se coller aux murs pourtant circulaires de la salle commune, la table centrale s'agrandit comme dans un long étirement du matin et glissa jusqu'à un endroit moins gênant que le centre de la pièce, la petite table basse qui se tenait devant la cheminée resta... ben devant la cheminée, en fait. Elle fut cependant habillée tout comme sa plus grande consœur d'une nappe blanche parfaitement préparée à recevoir chocolat et autre produit tâchant, elles adoraient ça les nappes, à Poufsouffle ! et Roman se chargea enfin quelques minutes plus tard d'accrocher avec sa baguette plusieurs guirlandes multicolores dont une animation magique où on pouvait lire en lettres dorées flottante dans l'air : "Bienvenue à Poufsouffle !". Les élèves n'allaient pas tarder à arriver et Roman espérait surtout que ce serait ses amis proches en priorité, pour qu'ils puissent au fur et à mesure, dresser le buffet. Après tout, c'était surtout ses amis « âgés » qui devaient apporter le buffet, tant qu'ils ne seraient pas là, rien ne pourrait commencer ! Mais Roman les avaient brièvement briefés dans la grande salle et dans le Poudlard Express, le préfet savait qu'ils seraient tous là à l'heure. Pour ça, il leur faisait confiance à TOUS ! Ce n'était pas ses amis pour rien après tout... Et puis ils étaient issus de la maison Poufsouffle, particulièrement connue pour la confiance qu'avaient ses élèves les uns envers les autres. C'était un peu ça leur force, aussi...

(1014)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] Empty
MessageSujet: Re: Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]   Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] EmptyLun 4 Juil - 14:30

J-2. Londres.

Sa baguette à la main, Eva-Rose passait un peu partout dans la maison : elle allait bientôt partir et comptait la laisser propre à sa mère, afin de ne pas la retrouver à l’état de porcherie quand elle rentrerait, au plus tôt pour Noël. Mrs Watters était très occupée par son métier d’avocate et laissait la place de gouvernante – ou de femme de ménage, prenez ça comme vous voulez, à sa fille qui en avait longtemps souffert ; comprenez que ça l’embêtait bien de devoir faire le ménage et le rangement, surtout quand sa demi-sœur pas spécialement ordonnée non plus passait par là.
Heureusement pour elle, la rouquine avait à présent 17 ans et pouvait donc se servir de la magie pour toutes ces petites tâches quotidiennes. C’était donc à ça qu’elle était occupée quand le téléphone sonna. La jeune Poufsouffle fut bien étonnée d’entendre la voix déformée par le téléphone de son collègue Préfet.


J-1. Londres.

Eva-Rose n’était pas spécialement bonne cuisinière, aussi elle avait lâchement décidé d’aller acheter les tartes demandées par Roman dans une pâtisserie locale, située sur le chemin de Traverse, afin qu’elle soit au goût parfois un peu spéciaux – il n’y avait qu’à voir leurs vêtements ! – des sorciers. Il ne lui restait plus qu’à les ensorceler une fois chez elle afin qu’elles tiennent dans sa valise et ne soient pas abimées par le voyage qui risquait d’être mouvementé, vu l’état du Poudlard Express qui avait quand même un certain âge, même s’il restait un bien beau train. Encore deux heures et elle serait partie.


J-J, Poudlard.

Roman avait tout préparé comme un chef. Les Poufsouffle de septième année et quelques autres plus jeunes avaient été mobilisés pour que ce goûter de rentrée soit réussit et pour bien commencer l’année, surtout pour les petits nouveaux, toujours un peu intimidée. Eva-Rose se rappelait avec émotion de sa première rentrée, l’état dans lequel elle était. Et dire qu’à présent, elle commençait sa dernière année à Poudlard. De l’eau avait coulé sous les ponts, c’était sûr. Bon, à part ça, son collègue lui avait refilé les premières années, ce qui n’enchantait pas la rouquine. Après tout, ils avaient convenu l’année précédente que ce serait lui qui s’en occuperait (comment ça j’extrapole ?). Bref, il s’agissait d’arriver au bon moment, et pas avant que tout soit prêt. La rouquine fit donc trainer les jeunes (et les plus vieux qui de toute façon n’avaient pas le mot de passe, nayah !) au banquet autant que possible, même après qu’il n’y avait plus à manger, puis quand Macgonagall annonça qu’il était l’heure d’aller au lit, elle dut s’y résoudre.

- Les Premières années, suivez moi ! Et les autres aussi, tant qu’à faire.

Roman allait lui payer, se dit Eva-Rose, qui sentait déjà quelques rougeurs lui venir aux joues. Elle allait devoir parler devant TOUTE la maison pour expliquer aux premières années tout ce qu’il fallait ou ne fallait pas faire, tout ce qu’il y avait à savoir sur les escaliers ou autres joyeusetés qu’on pouvait trouver à Poudlard. D’un autre côté, elle pouvait aussi les laisser se débrouiller, il y aurait bien quelqu’un de charitable pour signaler les pièges les plus courants. Pour le reste, c’était à chacun de le découvrir par lui-même. Mais il était également de son devoir de s’occuper des premières années afin qu’elles n’arrivent pas en retard en cours, faisant ainsi perdre de précieux points à Poufsouffle. Il ne s’agissait pas de perdre la Coupe des Quatre Maisons !

Arrivée devant l’entrée de la salle commune, Eva-Rose balaya sa petite suite du regard. A priori elle n’avait perdu aucun nouveau, et ceux qui devaient être dans la salle commune et à qui le mot de passe avait déjà été communiqué ne se trouvaient pas dans l’assistance, et avaient donc à son avis déjà rejoint Roman. Tout devait donc être prêt pour l’entrée des jeunes et moins jeunes Poufsouffle dans ce qui allait être leur nouvelle maison.



- Le mot de passe est Zygomatiques. Ne l’oubliez pas, ne le donnez-pas à un inconnu, même s’il a une insigne de Poufsouffle. On ne sait pas de quoi les Serpentard les autres maisons sont capables, même si a priori nous ne sommes pas en guerre. Bref, dit-elle en s’effaçant pour laisser entrer les nouveaux, bonne soirée.

Quand enfin elle put entrer, Eva-Rose se rendit compte qu’elle avait été quelque peu injuste avec son collègue qui avait quand même bien géré son affaire : la salle était très bien décorée, et les gâteaux et autres surcreries étaient alignés au fond, où se trouvaient également les tables, magiquement poussées, du moins c’était ce que se disait la rouquine, se doutant bien que son collègue savait assez y faire pour ne pas devoir tout installer à la main. C’était quand même bien, la magie. La jeune femme était loin de se douter qu’elle aurait disparu le lendemain, mais bref, c’est une autre histoire.

Repérant Roman qui avait commencé à accueillir les premières années, Eva-Rose s’approcha de lui. Il fallait en profiter pendant qu’elle le tenait, avant qu’il ne rentre comme elle dans la spirale de la septième année qui voyait les élèves dispersés, y compris au sein d’une même maison, puisque chacun avait des options précises, plus aucun cours n’étant obligatoire, et ce même si les deux Poufsouffle avaient un certain nombre de cours en commun.


- Bien joué, Jones, vraiment très réussit. Pas facile de coordonner tout le monde pourtant j’imagine. Très belle décoration, aussi. Ca vaut PEUT-ETRE tout ce que tu m’as infligé depuis avant-hier.

Eva-Rose sourit à Roman, puis s’éloigna en direction d’une des tables où trônaient tout ce qui était nécessaire à une soirée réussie, même si finalement peu devaient avoir faim, vu le festin qui leur avait été servi au banquet. Bof, ils se forceraient, tout ça devait forcément attiser l’appétit. En tout cas, c’était le cas pour la rouquine qui, insensible aux risques pour sa ligne déjà quelque peu entamée, se servit un verre de soda et un carré de chocolat. Assise sur une table, elle entreprit d’observer le petit monde de Poufsouffle.

[1019 mots]

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] Empty
MessageSujet: Re: Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]   Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] EmptyLun 4 Juil - 17:51

    Bérénice Bones (BB pour les intimes) rentrait à Poudlard pour sa dernière année et contrairement à certains de ses camarades, la pensée principale de notre jeune amie était que ce n’était pas trop tôt ! Parce qu’elle était du début de l’année, elle avait presque un an de plus que la plupart de ses camarades, en outre, tous ses amis, même Frédérique maintenant, étaient adultes, cela déprimait pas mal BB qui se sentait très seule au sein de l’école. Si elle n’avait pas arrêté après les BUSES c’est parce qu’elle voulait faire plaisir à ses parents qui eux, tenaient à ce qu’elle termine Poudlard. C’était de toute façon la norme, peu d’élèves arrêtaient Poudlard avant la septième année à moins d’avoir un projet bien précis en tête.

    Toutefois, elle se rendit à la petite fête organisée pour la rentrée dans la salle commune. Comme d’habitude elle était beaucoup trop maquillée, ses yeux bleus étant cendrés de noir et de gris, cependant elle ne portait ni fond de teint, ni rouge à lèvre, mais le maquillage très prononcé de ses yeux les agrandissaient et surtout lui faisait un look gothique qu’accentuait son uniforme retouchait. Ses chaussettes noires remontaient à mi cuisse, juste à la limite de sa jupe très raccourcie et une chaîne pendait à sa hanche. Son chemisier blanc était ouvert sur son décolleté et elle laissa sa cape ouverte de manière négligée. Ses cheveux tombaient en cascade brune sur ses épaules et comme elle s’était assise sur un pouf dans un coin, ses talons compensés allongeaient encore ses jambes sachant que BB était loin d’être petite vu qu’elle faisait presque un mètre soixante quinze maintenant.

    Au bout d’un moment, comme elle s’ennuyait toute seule sur son pouf (et qu’il aurait été relativement impoli qu’elle sorte une partition pour réviser), elle se leva et s’approcha de Roman. Elle lui sourit mais évita sciemment son regard. Ce n’était pas contre lui, c’était à cause de son autisme, mais bon, maintenant à Poufsouffle, à part les premières années, tout le monde avait l’habitude que BB détourne le regard. « Salut Roman. Sympa ton organisation, t’as passé de bonnes vacances ? » Loin d’elle l’idée de s’approprier son préfet, elle avait commencé par lui parce que Roman était plutôt ouvert à la conversation généralement et comme ce n’était pas le fort de BB justement ça permettrait d’éviter un silence gênant pour une fois qu’elle faisait l’effort de parler. En général BB s’entendait mieux avec les petits parce qu’elle leur jouait de la musique et qu’elle les aidait à faire leurs devoirs, mais elle avait du mal avec ceux de son âge si ce n’est Ophélia.

    D’ailleurs, Zane la vit et elle crût un instant qu’il allait lui sauter au cou, mais apparemment ce n’était pas dans ses intentions immédiates. Peut-être parce qu’il se jugeait trop vieux pour ça, ou peut-être parce qu’il était soucieux ? Elle avait l’impression qu’il n’était pas comme d’habitude. Bah, s’il voulait lui en parler, il le ferait un jour pendant qu’ils travailleraient sur les leçons, ce n’était pas un problème. Elle laissa donc Zane momentanément de côté et puisqu’elle avait posé la question, parla elle-même de ses vacances.

    « Moi c’était sympa, mais j’ai arrêté de jouer dans des bars vers le milieu de l’été, ce n’est plus aussi bien fréquenté. » Ou alors elle ne s’en était jamais rendu compte avant, elle n’en savait trop rien. Balayant la salle du regard, elle fit un petit signe de la main à Eva-Rose et se servit à boire.


{589}
Revenir en haut Aller en bas

Roy Bradley
Ministère

Parchemins : 512
Âge : 24 ans {06/06/1990}
Actuellement : Apprenti Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] Empty
MessageSujet: Re: Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]   Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] EmptyMar 5 Juil - 16:45

Un banquet ! Quoi de mieux pour fêter son illustre retour, oui, vous pouvez arrêter les courbettes la rentrée à Poudlard ? Oui, le banquet a lieu tous les ans, mais chuuut ! Roy avait beau adorer les vacances, il n'en appréciait pas moins le château et tous ses amis qui s'y trouvaient. Il avait été ravi de pouvoir voir sa meilleure amie Joy pendant les vacances, et puis il avait pu passer beaucoup de temps avec Romilly, mais ce n'était pas tout à fait pareil qu'être à Poudlard. Là il retrouvait vraiment tout le monde ! Ses amis de Poufsouffle notamment, mais aussi tous ceux des autres maisons ! Mais s'il y avait bien une chose que Roy aimait encore plus que parler, c'était manger. En fait c'était toujours un vrai dilemme pour lui, de choisir entre les deux. C'est pourquoi il parlait la bouche pleine, crachotant sur tout individu non averti ayant négligé la distance de sécurité.

Le petit brun était absolument impatient de retrouver son dortoir, où il avait notamment oublié ses caleçons pétards mouillés du Dr. Flibuste l'année précédente. Etourdi comme il était, ce n'était bien sûr pas son unique oubli, mais c'était celui qui l'avait le plus agacé ! Oui parce que ses livres de cours par exemple il s'en fout, ils peuvent continuer à dormir là ! Il s'était promis de faire plus attention cette année, mais se connaissant, c'était pas gagné. Il y avait tellement d'affaires qui traînaient dans tous les coins que faire sa valise à la fin d'année relevait limite de la chasse aux trésors ! Heureusement que chez lui, il y avait sa mère pour l'aider à ranger la pauvre parce qu'autrement il ne s'en sortirait jamais !

Roy ne put que constater qu'Eva-Rose (où était donc passé Dieu Roman ?) tardait à leur donner le mot de passe pour pénétrer dans la salle commune. En fait, il ne le remarqua vraiment que parce qu'il n'y avait plus aucun dessert qui l'intéressait sur la table. Et pourtant, il avait pris tout son temps ! Manger comme un ours des cavernes était une activité tout à fait saine, que personne n'ose prétendre le contraire ! « J'en peux plus ! » annonça-t-il à Pandore d'un ton lourd. Ok, il y était vraiment allé à fond. Mais il devenait bien visible qu'ils attendaient pour rien à présent, et au moment où le petit brun s'apprêtait à le faire remarquer à sa préfète (qui était loin d'être assise juste à côté de lui, mais qu'importe, il beuglerait parlerait fort !), celle-ci annonça qu'il était temps pour eux d'y aller. Le Poufsouffle tressaillit un peu lorsqu'elle appela les première années, trop habitué à s'inclure dans ce groupe. Mais non, il n'en était plus un pourtant ! Car c'était à présent officiel: Roy Bradley entrait en deuxième année à Poudlard ! Il devenait un grand !

En entrant dans la salle commune, Roy jeta un regard émerveillé à la pièce. Une fête ! Ils avaient organisé une fête ! Où est le buffet ? Alala, c'était donc à ça qu'était occupé Roman ! Le petit brun s'apprêtait à se diriger vers lui pour le féliciter pour ses talents de sorciers Roman, veux-tu m'épouser ? mais quelqu'un à Poufsouffle titillait davantage sa curiosité. Il sourit donc à son préfet, avant de se diriger vers la rousse, à qui il adressa un des sourires dont il avait le secret, ravi. « Salut Eva-Rose ! Je peux t’appeler ER ? Tu vas bien ? Cette idée de banquet est vraiment trop cool ! J'ai la méga dalle ! C'était pour ça que tu nous as fait autant attendre alors ? Certains première années croyaient qu'on allait dormir dans la Grande Salle ! Mais je leur ai expliqué que c'était impossible ! Alala ces jeunes ! » annonça-t-il d'une traite, les yeux pétillants d'enthousiasme. Et oui, peut-être qu'il y avait un peu de fierté dans sa voix, et alors ? Il ne se souvenait pas avoir déjà eu de 'véritable' conversation avec son aînée, et sachant qu'elle quitterait Poudlard à la fin de cette année, il songeait que c'était maintenant ou jamais ! « T'as passé de bonnes vacances ? Les miennes étaient géniales ! » continua-t-il joyeusement pour l'achever.
[710]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] Empty
MessageSujet: Re: Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]   Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] EmptyMer 6 Juil - 3:14

Un jour avant la rentrée - Demeure des Sheridan à Londres

Samara Sheridan était excitée comme une puce et plus que pressée d'être au lendemain. Car demain, elle serait à Poudlard. Poudlard où elle pourrait vivre d'incroyables aventures dans une parfaite magie (enfin, croyait-elle...) Elle n'en pouvait plus d'attendre, depuis le jour où elle avait reçue sa lettre, son empressement n'avait cessé de grandir pour atteindre son apogée ce dernier jour d’août. Elle avait déjà bouclée ses valises depuis longtemps et ne savait plus quoi faire pour avancer le temps. Elle avait jouée, fait du sport, lis et dessiner mais rien à faire, à chaque fois qu'elle calculait le nombre d'heures qu'il lui restait avant la tant attendue arrivée à Poudlard, elle le trouvait bien trop élevé à son gout.
Quant, enfin, après une journée qui sembla interminable à Sam, elle se coucha, elle put se dire que bientôt, elle serait au château rêvé et que...c'était pas trop tôt !

Enfin la rentrée !

Aujourd'hui, c'était le jour le plus beau de la vie de Samara Sheridan. Un vrai tournant et un beau souvenir dont elle se rappellerait surement et qu'elle raconterait à ses petits enfants quand elle sera une vieille dame toute ratatinée. Réellement. Sam était heureuse, même bien plus qu'heureuse, elle allait enfin arriver à Poudlard et cela la réjouissait bien plus qu'elle ne saurait l'exprimer. C'est donc sans anxiété ni tristesse (enfin si, un peu...) aucune mais plutôt pressée que la jeune blonde dit au revoir à ses parents, parents qui étaient genres, mouchoirs à la main et larmes qui se déroulent sur leur joue style drame hollywoodien, tout ça parce que leur fille unique partait à dans la meilleure école de sorcellerie au monde, franchement, il n'y avait pas à s'inquiéter.

<< -Tu nous écriras hein ma chérie ? demanda soudainement son père
- Mais oui papa ! Je vous écrirais souvent ! >>


Sam leur adressa un dernier sourire avant de rentrer définitivement dans le Poudlard Express. Elle chercha longtemps une place où elle pourrait être tranquille, il y a avait déjà beaucoup de monde -elle savait qu'elle avait trop traînée sur le quai-, elle trouva heureusement, à l'autre bout du train, une cabine sans personne dedans et s'y installa, un bouquin dans ses mains. Solitaire de nature, cela ne dérangeait pas Sam de rester seule, elle préférait un bon bouquin comme compagnie. Elle regarda une minute les paysages alentour, acheta des friandises quand le chariot passa, et la seconde d'après, elle était plongée dans la lecture de son roman fantasy préféré.

Littéralement plongée dans son roman, Samara rata presque le débarquement, quand elle sentit que le train s'était arrêté, elle s'empressa de revêtir sa robe de sorcier (et oui, elle ne l'avait toujours pas mise !) et de courir, roman dans la main et restes de friandises dans la poche, et sortir du Poudlard Express avant qu'il ne reparte. Elle eut alors juste à suivre le groupe des premières années qui s'en allait vers le majestueux lac noir. Bien sur, elle n'avait jamais vu le lac avant et fut impressionnée par la froideur et le calme qui s'en dégageait et encore plus par la vue du château entre le brouillard. C'était une vue magnifique et la fillette regrettait en cet instant de ne pas avoir son matériel de dessin pour immortaliser sur papier cette vue indescriptible par des mots.

Ensuite, les premières années rentrèrent dans la Grande Salle, absolument magnifique avec la verrière au dessus et le faux ciel. Émerveillée par ce spectacle sublime, Samara ne se rendit pas compte que le troupeau s'était arrêté et heurta quelqu'un. Elle grommela un "désolé" et se décala légèrement avant d'être appelée pour être répartie. L'ordre de ce qui étaient appelés étant alphabétique, Samara eut un peu de temps pour admirer les alentours. La Grande Salle était encore plus merveilleuse qu'elle ne l'aurait imaginée...

<< Sheridan Samara >>

L'appel la fit légèrement sursauter mais elle avança vers le tabouret et respira un bon coup avant de s'y asseoir. elle allait être répartie dans l'une des quatre maisons, autrement dit, l'aventure commençait vraiment...

Après quelques instants, le Choixpeau Magique décida de répartir Samara dans la maison Poufsouffle. Heureuse, car Poufsouffle avait été la maison de sa mère quand elle était à Poudlard, Sam s'installa avec joie à la table des jaunes et noirs et quelques minutes après, le banquet fut déclaré ouvert, énormément de plats succulents apparurent par magie et les fantômes jaillir de nul part. La blonde eut un soupire amusé quand elle reconnut le Moine Gras, le fantôme de sa maison désormais, pointer le bout de son nez.

Les Poufsouffles, étrangement, restèrent les bons derniers au banquet, Samara ne s'en préoccupant pas le moins du monde, car, en petite gloutonne qu'elle était, avait passé son temps à goûter à tous les plats merveilleux qu'on leur avait servis. Elle était à racler son assiette et à se demander quel énième dessert elle allait prendre maintenant quand une grande fille rousse demanda à ce qu'on la suive. leur préfète sans doute. Sam se mit docilement en route -de toute façon, il n'y avait plus aucun plat sur leur immense table- et suivit le groupe des élèves jusqu'à leur porte de dortoir. La préfète leur donna donc le mot de passe et leur fit la recommandation de ne le donner à personne. Ensuite, ils rentrèrent et surprise, il y avait une petite fête de prévue ! Génial ! Apparemment, Sam avait été répartie dans une super maison où les plus anciens élèves devaient être super sympas vu le boulot fait. La jolie blonde eut un sourire avant de se diriger vers une table, de prendre un jus d'orange et de piquer au passage, deux-trois macarons et un carré de chocolat au lait.

Après quelques minutes de solitude, Samara se dit qu'il serait bien que, peut-être, elle parle un peu. Tout le monde se parlait, même les plus jeunes, alors pourquoi pas elle ? Elle n'allait pas rester toute l'année sans parler à personne, après tout, faire des connaissances était l'un de ses principaux objectifs donc il serait bien qu'elle s'y mette de suite. Avisant une brune aux yeux verts (alias Pandore =P) qui avait l'air seule, elle se dirigea vers elle et commença la conversation par une banale présentation :

<< Coucou, je suis Samara et je suis nouvelle, et toi ? >>

Il semblait à Sam de ne pas avoir aperçut la jeune brune lors de la traversée en barque et de la répartition, sans doute était-elle alors une seconde ou même troisième année mais cela ne rebuta pas la jeune blonde, après tout, elle avait le droit d'avoir des amis plus âgés qu'elle, ce n'était pas un problème. Regardant autour d'elle en attendant la réponse de la brunette, elle se dit que c'était vraiment du beau travail cette fête quand même et qu'elle commençait vachement bien son année qu'elle espérait riche en aventures et en rebondissements (ça, elle va être servie xD).

[1 166 Mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] Empty
MessageSujet: Re: Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]   Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] EmptyVen 8 Juil - 11:03

Officiellement, Louise n’était plus une petite nouvelle. Officieusement, quand on la voyait trottiner d’un pas anxieux derrière Eva-Rose (Louise était très disciplinée : sa préfète avait demandé qu’on la suive, alors elle suivait), la tête rentrée dans les épaules et l’air franchement égaré, la différence avec la file de petits fraîchement débarqués n’était pas flagrante. Certes, la blondinette n’était pas aussi angoissée que l’année passée – au moins, elle n’avait pas eu à se coller le Choixpeau sur la tête pendant que toute l’école l’observait dans un silence presque religieux (nonobstant les estomacs qui gargouillaient furieusement), et les visages de ses camarades ne lui étaient plus inconnus – mais elle ne s’en sentait pas pour autant parfaitement détendue quant à l’année scolaire qui venait de s’ouvrir. D’accord, elle avait réussi ses examens de première année, et plutôt haut la main de surcroît (même si « Louise, c’est quoi, cette note en euh… Cours de vol, sur ton bulletin ? Deux, ça veut dire que c’est bon ? Ils notent bizarrement, dans ton école, non ? »), mais elle n’en était pas pour autant plus confiante pour la suite de sa scolarité : après tout, rien ne lui indiquait qu’elle allait se montrer aussi douée pour cette nouvelle année, a fortiori depuis qu’elle s’était penchée sur le programme des cours. Elle n’avait pas encore été mise en face d’une mandragore qu’elle était déjà convaincue de plonger l’ensemble de sa classe dans le coma en rempotant mal celle qui lui serait assignée. Elle n’avait plus qu’à prier pour être elle-même assommée par le cri du végétal : au moins, elle n’aurait pas à subir les foudres administratives. Bref, tout en étant contente de retrouver ses camarades de Poufsouffle, la jeune sorcière restait très nerveuse, et commençait déjà à regretter le temps béni des vacances. Quand elle était dans sa famille, au moins, personne ne lui demandait de préparer des potions à l’odeur suspecte, et les seules plantes autorisées dans le jardin de ses parents étaient d’inoffensives pensées.

* En tout cas, * Songea-t-elle, non sans avoir lancé au préalable un regard inquiet en direction de la file des premières années qui avaient emboîté le pas à Eva-Rose, * J’espère qu’aucun nouveau ne viendra me demander des conseils ou de l’aide pour ses devoirs ! Je ne saurai pas comment faire et je passerai pour une idiote… En plus ils ont l’air méchant ! * En tout cas, le premier nouveau qui venait lui poser une question, elle se jetait sous une table en poussant un cri strident avant d’appeler sa maman au secours l’envoyait voir Pandore ! Aux yeux de la grande timide qu’était Louise, Pandore était la classe et la décontraction incarnées : nul doute qu’elle allait faire fureur auprès de leurs cadets !

Mais d’ailleurs, où était-elle, Pandore ? Perdue dans ses pensées, Louise avait machinalement suivi les Poufsouffle sans réaliser qu’elle avait perdu son amie dans la foule (ou alors Pandore, lassée de sa présence, avait saisi l’occasion pour s’éclipser en poussant un soupir de soulagement ?). Hiiii ! Que tout le monde s’arrête et qu’on lance les recherches : Pandore avait été kidnappée encore un coup des Serpentard !
* Oh non ! Oh non ! Oh non, non, non, non, non ! * Se morfondit-elle, en tournant la tête dans tous les sens pour tenter de retrouver la petite brune, * Elle va m’en vouloir à mort de l’avoir laissée tomber ! Elle ne voudra plus jamais me parler, c’est sûr ! Peut-être même qu’on va m’obliger à changer de maison pour déloyauté ! Ooooh ! On va me mettre à Serpentard ! Je ne veux pas aller à Serpentard ! * Pensa-t-elle, se contorsionnant de plus en plus, quitte à coller quelques coups de coude aux malheureux qui l’entouraient, dans l’espoir d’apercevoir Pandore. * J’espère qu’elle n’a pas fait de bêtise, comme aller décapiter Joy, par exemple est déjà dans la salle commune… Peut-être qu’elle a suivi Roman !*

Cette idée raviva un peu la blondinette qui accéléra sensiblement le pas, à présent très pressée de se retrouver dans l’accueillante pièce ovale réservée aux Poufsouffle. Malheureusement pour elle, lorsqu’elle y parvint (sans prendre le temps, elle s’en rendrait compte le lendemain, de prêter attention au mot de passe nouilles au beurre prononcé par la septième année : oups !), la petite fête organisée par les préfets battait déjà son plein et la foule des élèves se pressant autour des tables et des fauteuils aux couleurs de leur maison était trop importante pour que Louise pût repérer qui que ce fût : si encore Pandore avait mesuré plus de deux mètres… Mais la fillette avait eu la mauvaise idée d’être dans la moyenne. Tss, quel manque de considération pour la pauvre Louise, franchement !

- Hé ! Emmett, psssst, Emmett ! Tu n’as pas vu Pandore ? Je l’ai perdue… Dit-elle à l’intention d’un de ses camarades, qui se trouvait – coup de chance – à proximité. En temps normal, Louise aurait sans doute tergiversé longuement avant de lui adresser la parole (ne serait-ce que parce qu’après deux mois de vacances, elle était intimement convaincue que tout le monde l’avait oubliée), mais il s’agissait d’un cas de force majeure. Aussi, quand Emmett lui eut répondu par la négative Emmett, tu ne sers à rien : on t’avait dit de surveiller Pandore, bon sang !, la blondinette n’hésita pas un instant à se tourner vers un autre « indic’ » possible en la personne de Zane : - Zane ! Pardon, Zane ! Hé, Zane ! Pourquoi tu pars en courant ? Tu sais où est passée Pandore ? Le non n’est pas une option, je te préviens. Demanda-t-elle en adressant un grand sourire au jeune garçon, des fois que se montrer polie et avenante l’aiderait à mettre la main sur son amie.

Si Louise avait eu un semblant de jugeote, elle aurait peut-être commencé par chercher du côté du buffet remarqué que si elle cherchait Pandore, Pandore, elle, n’avait pas l’air de la chercher (sinon elle serait déjà monté sur une table pour lancer un appel à travers la salle commune : « La petite Louise est attendue à l’accueil, la petite Louise… »).

(1034 mots)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] Empty
MessageSujet: Re: Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]   Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] EmptySam 9 Juil - 14:52

C'était reparti pour un tour, pour une année de plus d'horribles souffrances de cours dans cette grande école qu'était Poudlard. Emmett était loin d'être autant angoissé que l'année précédente car cette fois, il connaissait l'endroit. Il avait eu le temps de se promener dans l'école pendant plusieurs mois et ce n'était plus un lieu inconnu, désormais. Il ne connaissait peut-être pas encore Poudlard comme sa poche (ou plutôt comme sa chambre, car il connaissait bien mieux sa chambre que sa poche), mais il y avait déjà du progrès. En plus, cette année il rentrait en deuxième année ! Comme le temps passait vite ! Plus que quelques années et il sortirait (enfin) de cette école. Pour l'instant, il n'y avait pas vraiment hâte puisqu'il n'avait aucune idée de ce qu'il ferait après. Les Smiths n'avaient aucun projet pour lui. Le petit Poufsouffle ne savait même pas s'il travaillerait dans le monde "moldu" ou dans le monde sorcier. Oh, il avait bien pensé à faire éleveur de dragons, ce qui lui plairait vraiment, mais dans ce cas, il faudrait peut-être qu'il prenne un peu de muscles d'ici là (y a t-il une salle de muscu à Poudlard ? Non ? Tant pis !). Il espérait qu'en grandissant il aurait un peu plus la carrure d'un homme éleveur de dragons, car il avait entendu qu'il n'avait pas encore l'âge du début de croissance. Mais bon, vu la taille qu'il faisait, il semblait être un cas désespéré (tu resteras nain toute ta vie !). Il avait l'impression qu'une sorcière lui avait jeté un sort, pour l'empêcher de réaliser ses rêves.

La cérémonie de répartition avait été bien longue. Quelques petits (facile pour Emmett de dire ça...) nouveaux avaient rejoint les rangs de Poufsouffle. Certains avaient été ravis, d'après le sourire qu'ils affichaient. D'autres faisaient un peu plus la moue, ayant sûrement rêvé de rejoindre Gryffondor, la maison du célèbre Harry Potter, maison des courageux, patati patata...Emmett, s'il avait été un peu plus bavard leur aurait sûrement fait remarqué que la maison ne faisait pas le sorcier, qu'au final, peu importe la maison, on avait les mêmes cours. Mais comme d'habitude, il préféra rester discret. La cérémonie terminée, les petits Poufsouffles au ventre bien rempli (pour les premières années, c'est le vieux "Choixpeau magique". Pour les autres, c'est surtout "on s'empiffre jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien". Malheureusement, les elfes de maison faisaient tellement de nourriture qu'au final, ils ne se sentaient pas très bien) suivirent sagement leur préfète jusqu'à la salle commune. Emmett connaissait le rituel, c'était un peu un habitué maintenant, eh oui ! Elle allait leur donner le mot de passe de la salle commune, leur faire mille et une recommandation...C'était son rôle, après tout ! Le petit Poufsouffle la plaignait un peu, il était tellement introverti qu'il n'aurait pas aimé avoir ça à faire : tout présenter au nouveau et donc parler à plusieurs personnes d'un coup...Ce n'était pas vraiment qu'il avait peur des autres enfants, plutôt qu'il craignait de dire une bêtise et que les autres le jugent et pensent que c'était un imbécile qui ne savait pas parler correctement. Il manquait de pratique, c'était aussi simple que ça, il ne connaissait pas encore toutes les subtilités de la rhétorique c'est beau, c'est beau ! En attendant, ce n'était pas encore à lui de faire tout ça (peut-être un jour ! Oh non, il n'espérait pas !), il ne pouvait que plaindre sa préfète. Et la laisser faire le sale boulot (il avait beau la plaindre, il n'allait pas l'aider en donnant des petits conseils aux nouveaux, ce n'était pas son genre).

Ils arrivèrent enfin à la salle commune où Eva-Rose leur indiqua le mot de passe : Zygomatiques. Emmett ne put s'empêcher de penser qu'on aurait pas pu trouver plus ridicule comme mot de passe, mais en même temps cela rendait la tâche plus difficile pour les autres maisons de le deviner (c'était bien le seul avantage...Il était sûr que, vu la bizarrerie du mot, il l'aurait oublié dès le lendemain). La préfète les laissa rentrer, un amas d'élèves se bouscula alors pour rentrer, sachant que le passage n'était vraiment pas grand, ça donnait un résultat assez fouilli. Emmett, bien entendu, rentra parmi les derniers ("allez y, passez, je voue en prie...Ah ben mince, ils sont tous rentrés"). Il ne comprit donc pas au début les cris admiratifs qui s'échappaient de la salle commune. En rentrant, cela devint une évidence : une fête était organisée ! Oh non ! Il avait prévu de s'installer tranquillement dans la salle commune, de s'endormir aussitôt, bref, de se reposer ! Il avait fait le trajet avec Pandore, après il y avait eu le buffet...On comprend pourquoi il était crevé ! Mais non, il avait fallu qu'ils organisent une fête ! Zut alors, les nouveaux avaient bien d'autres manières pour se familiariser avec leur maison ! Emmett avait donc déjà prévu de s'éclipser discrètement, de rejoindre le dortoir...Dormir serait sûrement assez difficile avec le boucan qu'ils allaient faire mais tant pis, il câlinerait Teddy et finirait bien par s'endormir. Mais quand même, en regardant un peu autour de lui, il ne put s'empêcher d'être impressionné. Ils (sans savoir qui étaient le "ils". Roman en faisait sûrement partie, puisqu'il n'était pas présent à la cérémonie) avaient du bon boulot, il ne pouvait le nier. Tout était parfait.

Evidemment, la plupart des élèves s'étaient précipités vers le buffet ("Quoi ? Mais vous venez de vous empiffrer à la cérémonie, vous êtes fous ?!"). Emmett, qui trouvait déjà avoir abusé lors du banquet, ne pouvait même pas s'imaginer avaler quelque chose. Oh, il se laisserait bien tenter par une petite friandise, il adorait tellement ça ! Mais au pire, il avait déjà un stock dans sa valise, donc s'il n'avait pas faim pendant la fête, il se rattraperait après, ou le lendemain, ou le surlendemain...Bref, à n'importe quel moment ! Une petite fille de son année (Louise qu'elle s'appelait, non ? Il n'en était même pas sûr ! Certains prénoms s'étaient tout simplement échappés de sa mémoire pendant les vacances) vient lui demander s'il n'avait pas vu Pandore. Il eut envie de lui répondre "Oh si que je l'ai vue, j'ai fait tout le trajet jusqu'à Poudlard avec elle alors forcément, je l'ai vue !", puis il se retint, car l'information n'aiderait sûrement pas la petite Poufsouffle. Elle voulait sûrement savoir s'il l'avait vue dernièrement, pas il y a plusieurs heures. Emmett aurait bien voulu aider Louise, qui semblait être une des seules petites filles normales de sa maison, et assez sympathique, mais il ne put que lui faire non de la tête (ça l'aurait évidemment trop fatigué d'ouvrir la bouche pour répondre, mais il avait tellement peur du côté bavard des filles qu'il préférait ne pas commencer de discussion, au cas où, si elle décidait de lui parler pur remplacer Pandore). Après avoir eu sa tranquillité dérangée, bien qu'elle le soit depuis le moment où il était rentré dans le Poudlard Express, Emmett se posa dans un coin, avec Teddy toujours dans ses bras, bien entendu. Il regardait les autres, sans vraiment les regarder en fait. Il avait un peu le regard dans le vide...Le Poufsouffle n'avait aucune envie de discuter avec ses camarades, il resterait là, tranquille, avec son Teddy, regardant comment se déroulerait la fête, et peut-être irait-il chercher de temps en temps un truc à manger, bien qu'il n'en ait pas non plus l'envie pour l'instant.

[ 1 246 mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] Empty
MessageSujet: Re: Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]   Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] EmptyDim 10 Juil - 21:39

Zane n’avait pas plus vu Pandore qu’Emmett et la blondinette sentit une vague d’angoisse la submerger en entendant la réponse négative de son camarade. Aussitôt, elle regretta amèrement d’avoir repris de la tourte aux pommes au dessert : son estomac s’était mis à faire des nœuds et elle avait le désagréable sentiment de peser une tonne. Une tonne d’anxiété, bien évidemment. Qu’avait-elle bien pu faire pour que Pandore l’évite à ce point ? Avait-elle dit quelque chose de mal pendant le dîner ? Etait-ce parce qu’elle n’avait pas assez écrit pendant les vacances ? Ou, au contraire, trop écrit ? Pandore la trouvait-elle trop collante et inintéressante ? Mais… Elles avaient pourtant passé un an ensemble sans que la fillette se plaigne du manque d’énergie et de la pusillanimité de Louise, pourquoi chercher à s’en détacher maintenant ? Ou bien la Poufsouffle avait-elle précisément évité de se montrer trop distante l’année précédente pour ne pas heurter les sentiments de sa camarade, mais estimait que, à présent qu’elles étaient en deuxième année et qu’une nouvelle année scolaire débutait, il était temps de mettre un terme à cette amitié hors-norme ? Voyait-elle la rentrée comme l’occasion idéale de planter Louise comme une malpropre ? Oh ! Cette dernière n’en voulait pas le moins du monde à Pandore, de ne plus vouloir être son amie, après tout, elle savait bien qu’elle n’était pas à la hauteur des espérances de la brunette et qu’elle était bien trop mollassonne pour être digne de son affection, mais elle n’en souffrait pas moins à l’idée de devoir apprendre à vivre sans l’amitié de la fillette. Pandore avait été pour beaucoup dans le fait que Louise n’était pas partie en courant de Poudlard, en Septembre dernier : elle lui avait tout expliqué du monde sorcier et l’avait aidée à s’adapter. Par conséquent, elle apparaissait un peu comme une sœur aux yeux de la blondinette, d’autant plus qu’elles étaient les deux seules filles de leur année à Poufsouffle et avaient donc créé une petite ambiance bien à elles dans leur dortoir. Bref, Louise adorait Pandore (voire lui vouait un culte), sentiment qui n’était cependant visiblement pas réciproque.

Soudain très abattue, et n’ayant plus du tout envie de se trouver au milieu de la foule bruyante de ses camarades, Louise lança un coup d’œil humide de désespoir en direction du couloir qui menait au dortoir tu notes que pour une fois, je n’ai pas dit escaliers. Maîtrise de la géographie de la salle commune, youhou ! : elle n’aspirait plus qu’à retrouver son lit à baldaquin pour s’enfouir la tête sous les couvertures et broyer du noir. Hélas ! Un groupe très dense composé d’élèves de deuxième cycle obstruait le passage, et la timide Louise ne se sentait pas le courage d’oser se frayer un chemin à travers eux. Elle se mordit furieusement la lèvre inférieure et écarquilla les yeux pour s’empêcher de pleurer, tout en tournant la tête en tout sens, dans l’espoir d’apercevoir un petit coin dans lequel se cacher. Elle ne fut pas longue – car elle était championne toutes catégories aux Jeux Olympiques du « Je peux me terrer dans un trou de souris en dix secondes top chronos » - à repérer la retraite douillette qu’Emmett s’était dégotté. Elle esquissa une grimace de dépit (caramba ! Devancée ! Aurait-elle trouvé un adversaire à sa taille dans la chasse au recoin isolé ?) et parut hésiter un moment. Peut-être même aurait-elle renoncé à aller déranger son camarade si un élève de troisième année de l’avait pas bousculée en se dirigeant vers les buffet : persuadée que 1) elle n’était pas du tout à sa place ici et que 2) le troisième année lui avait adressé un regard particulièrement mauvais, elle fila sans demander son reste en direction d’Emmett.

- Euh… Emmett… Bredouilla-t-elle d’une toute petite voix, les yeux résolument fixés sur ses souliers, et l’air très gêné, Je peux rester avec toi dans ce coin ? Je ne ferai pas de bruit, promis… S’empressa-t-elle d’assurer d’un ton suppliant, C’est juste que… Tu vois… Je n’ai pas très envie de faire la fête. Expliqua-t-elle maladroitement.

(686 mots)


Dernière édition par Louise Waugh le Jeu 14 Juil - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] Empty
MessageSujet: Re: Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]   Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] EmptyDim 10 Juil - 22:33

D'habitude c'était Marius qui répondait au téléphone à la maison, ou sa grande soeur pour le téléphone du restaurant, ses parents ayant remarqué que les réservations se perdaient quand Marius répondait au téléphone. Cette après midi là il était exceptionnellement dehors parce qu'il avait décidé de laver leur chien pour occuper son après midi et on pouvait dire que c'était du boulot, alors quand la sonnerie du téléphone de la maison avait retenti il s'était dit qu'il pouvait bien laisser sonner et que si c'était si important on rappellerait, c'était sans compter sur sa mère, qui devait probablement attendre un appel de la famille et qui avait répondu. Il Haussa les épaules et reporta son attention sur le terre neuve dans l'ancienne baignoire à bébé et qui décidément n'avait pas l'air d'apprécier le bain forcé. Il fut encore interrompu quand sa mère hurla son nom, ce qui voulait surement dire "Marius il y a quelqu'un pour toi au téléphone, veux tu venir s'il te plaît?", mais ça allait plus vite de crier "MAAAARIUUUUUUUS".
Le jeune homme lâcha son tuyau d'arrosage et sa brosse pour filer à l'intérieur, il attrapa le combiné les mains mouillées se demandant quand même qui pouvait bien l'appeler. Il fut bien surpris d'entendre la voix de Roman, comment se faisait-il que le jeune sorcier connaisse le téléphone, il avait tellement l'impression de passer pour un martien quand il parlait de la technologie du monde moldus qu'avoir Roman à l'autre bout du fil lui clouait le bec. Le préfet déballa sa tirade sans lui laisser le temps d'en placer une une, il était tellement sous le choc qu'il aurait dit Amen à n'importe quoi.
Après avoir raccroché il lui fallut quelques secondes pour se souvenir de ce qu'on lui avait demandé. Des boissons c'était ça! Heureusement ça n'était pas compliqué la réserve du restaurant en regorgeait, bon par contre il n'y avait rien de très sorcier il leur faudrait faire avec, pas de jus de citrouille, ni de biérreaubeurre.

Le lendemain il s'éclipsa un peu plus tôt du diner, en même temps que Roman à vrai dire pour aller sortir les bouteille de sa valise, il espérait qu'elle n'avait pas trop été secouée par le voyage, mais à son humble avis il faudrait laisser les sodas reposer un peu avant de les ouvrir. Les bras chargés de bouteilles il marcha comme il put jusqu'à la salle commune et déposa les bouteilles sur le buffet. La décoration était superbe et les autres élèves ne tardèrent pas à arriver. Marius qui n'avait pas trop mangé durant le banquet en prévision de cette petite réception, fut attiré inexorablement vers les gâteaux et surtout le chocolat, tout cela avait l'air super bon. Il ne se fit pas prier et commença par les jolis macarons, il ne savait pas du tout qui avait pu les faire mais en tout cas ils étaient super bon.
C'est la bouche plein qu'il adressa un pouce en l'air à Roman en s'exclamant.
"Super fête Roman!"
Il n'y avait pour l'instant pas grand monde de sa connaissance à part Zane à qui il fit un petit signe de la main, beaucoup de deuxièmes années en l'occurence et moins de gens de son âge, ça ne dérangeait pas Marius qui pouvait discuter de n'importe quoi avec à peu près n'importe qui.

{553}
DISPARITION
TOUT COMPTE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] Empty
MessageSujet: Re: Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]   Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] EmptyVen 15 Juil - 0:21

La fête battait désormais de son plein, et les Poufsouffle semblaient avoir prit la mesure de ce que leurs Préfets avaient organisé, même si les Premières années (et quelques deuxièmes, n’est-ce pas Louise ?) semblaient quelque peu perdues, ça ne durerait sans doute pas longtemps : Eva-Rose se rappelait qu’elle aussi avait été impressionnée par Poudlard et tout ce qui l’environnait – les fantômes, le lac, le géant Hagrid, bref tout ce qui pouvait perturbé un enfant de onze ans normalement constitué fraichement débarqué d’une famille de moldus. Ce ne durerait cependant pas pour la majorité d’entre eux, et bientôt tous seraient parfaitement intégrés dans leur nouvel environnement, la rouquine comptait tout faire pour que cela se passe bien avec cette nouvelle promotion.

Eva-Rose fut soudain agressée accostée par un garçon de deuxième année prénommé Roy Bradley, mais dont elle ne savait rien de plus. En même temps, il était vraiment plus jeune qu’elle et la rouquine ne devait de connaître son nom que parce qu’elle était Préfète l’année précédente quand il avait réparti : cela l’avait obligé – du moins, elle s’était obligée à connaître le nom de la majorité de ses condisciples, et à vrai dire c’était vraiment plus facile quand ils étaient appelés par leur nom pour passer sous le Choixpeau. Quant à ceux qui étaient déjà répartis, elle en connaissait tout de même un certain nombre parce qu’ils avaient à peu près le même âge.


- Bonsoir, Roy, effectivement, c’est pour ça, il ne fallait pas que vous arriviez avant que Roman ait tout préparé, ça aurait été bête, répondit-elle au jeune homme, étonnamment prolixe, mais pas moins rouge pour autant. Heureusement, elle n’avait pas encore la couleur d’une tomate, et cette fois-ci seules ses joues avaient prit une légère teinte. Elle grandissait, et Roy était encore tout jeune lui, mais il n’en restait pas moins qu’adresser la parole à quelqu’un embarrassait toujours un peu la rouquine, surtout quand elle ne s’y attendait pas.

La bonne humeur de Roy fit plaisir à Eva-Rose, et elle sourit quand il lui parla des peurs des premières années. Les pauvres, ça ne devait pas toujours être facile, le premier jour, de devoir attendre longtemps dans la grande salle après la journée qu’ils avaient passée dans le Poudlard Express. La rentrée étaient une source de grand stress pour les gamins, et Roman aurait du y penser avant de s’organiser de la sorte. Après, elle n’avait pas grand-chose à redire au travail de son collègue : la soirée était vraiment très sympathique et tous les Poufsouffle en seraient contents à n’en pas douter.


- Pas trop mauvaises, mais je suis plutôt contente de revenir ici, même si c’est pour la dernière année. Eva-Rose quitterait en effet bientôt Poudlard, et elle comptait emporter avec elle autant de souvenirs que possible. Elle ne savait pas si elle aurait l’occasion de revenir au château, et si c’était le cas, ce ne serait pas avant longtemps. La rouquine ne resta cependant pas trop longtemps plongée dans ses pensées, et revint vers Roy : tant mieux, alors. Tu es parti ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] Empty
MessageSujet: Re: Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]   Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyeuse nouvelle année ! [OUVERT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle année 2011
» Ma resolution pour la nouvelle année
» une nouvelle année-libre a tous-
» Une nouvelle année...et une! (PV Zabini)
» Bal Masqué pour fêter la nouvelle année.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: