AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Et si t'arrêtais de fuir ? [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Et si t'arrêtais de fuir ? [ PV ]   Lun 4 Juil - 0:15

Tomas & Giada


©Muze & Mimi


Cela faisait à présent bien trop longtemps que ça durait. Rentré de sa maison de vacances quelques jours plus tôt, Tomas avait décidé qu'en temps que meilleur ami, il était de son devoir de faire rentrer Giada au pays. Six mois sans parler à Haven ? Sérieusement ? Leurs sentiments respectifs ne le concernaient pas franchement, mais ce qu'il savait, c'est qu'ils étaient au moins amis, et que le Lion manquait nécessairement à l'Italienne. Et l'ignorer ainsi était tout simplement ridicule. Giada se comportait vraiment de manière ridicule ces derniers temps. Et oui, il lui en avait un peu voulu de ne rien lui avoir dit, concernant tout ce qui pouvait lui arriver, étant donné qu'il considérait que ça aurait dû être son rôle de l'écouter, mais il ne comptait pas la lâcher pour autant. Elle avait quitté Poudlard définitivement cette année, et s'il la perdait, ça risquait d'être pour de bon.

Le Bleu et Bronze savait une chose, Giada avait fui le Royaume-Uni. Ce simple fait avait tendance à l'agacer encore plus, parce qu'encore une fois, elle préférait contourner les problèmes que de les affronter directement. Ok, elle n'avait pas vraiment assuré, mais fuir le pays semblait bien trop extrême comme réaction. Par conséquent, il allait la récupérer en Italie, et la ramener par la peau des fesses s'il le fallait. Qu'elle le veuille ou non, elle allait devoir arrêter de fuir sa vie. Le pire dans toute cette histoire chacun son sens des priorités, c'était que bien que rentrant sous peu en septième année à Poudlard, il n'avait encore que seize ans et n'était donc pas en âge de transplaner. La super poisse ! Il avait pris les cours en même temps que les autres, bien entendu (et il déchirait, précisons-le même si c'est évident !) mais il n'avait pas pu passer l'examen final. Résultat, il avait dû se résoudre à opter pour le transplanage d'escorte, avec Maïlys et ses frères, qui se rendaient justement à Milan. C'était toujours mieux que de galérer avec le système de cheminées ou de se perdre en balai. Et puis, ça lui offrait un lieu où séjourner s'il mettait plus de temps que prévu à localiser Giada.

« – Bon, Rowle habite à Florence, mais ne compte pas sur moi pour aller jusque là-bas. Tu n'as qu'à utiliser la cheminée de la villa, c'est ce qu'il y a de plus simple. » lui lança la blonde de son habituel ton chaleureux. Ok d'accord, évidemment, il ne fallait pas abuser excessivement de sa bonté. Il était déjà surprenant (et un peu inquiétant ?) en soi qu'elle sache où habitait Giada, il s'en contenterait donc. Du reste, il avait l'adresse de la brune, et il se débrouillerait avec. « Ok merci, on se voit plus tard ! » Sauf que l'opération s'avéra bien plus compliquée que prévue.
« – Huuuum, vous sauriez où est cette rue ? Cette rue ? Allo ? Ouais bon d'accord, c'est pas grave, laissez tomber... » marmonna-t-il devant le flot de paroles incompréhensibles de son interlocuteur. Lui pas parler italien, c'était pourtant pas si compliqué !

Après avoir pas mal tourné dans la ville et finalement trouvé une personne qui parlait l'Anglais (s'exprimer avec des gestes commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs !), l'Allemand localisa la maison de sa meilleure amie. Heureux hasard, elle était en train d'en sortir. Parfait ! Il n'aurait même pas à sonner à la porte et tomber encore sur des Italiens on passe sur le fait que Giada est italienne. « Giada ! » l'interpella-t-il en arrivant à sa hauteur. Ok, elle avait failli foutre son couple en l'air (deux fois), trompé son copain (qui s'avérait être le meilleur ami d'Helena), ignoré l'un de ses meilleurs amis pendant six mois et balancé du jus de citrouille sur sa petite amie, Giada n'en restait pas moins sa meilleure amie. Tomas était loyal en amitié, même lorsque l'amie en question était complètement timbrée. « Tu dois te demander pourquoi je me suis tapé tout le chemin jusqu'ici. Eh bien, moi aussi ! La réponse est simple, il faut qu'on parle, et surtout, il faut que tu rentres en Angleterre. C'est là-bas que se trouve ta place, et ta vie. Et aussi Haven. » énonça-t-il en fourrant les mains dans ses poches, en profitant avant qu'elle ne se mette à parler à tout va. « Je l'ai vu la semaine dernière. » précisa-t-il à titre d'information. Finis les pleurs, il était temps que Giada se bouge les fesses si elle voulait reprendre sa vie en main !

[772]



760

DISPARITION
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Et si t'arrêtais de fuir ? [ PV ]   Dim 30 Oct - 15:38


Nous étions à la fin août et Giada n'avait plus remis les pieds en Angleterre depuis l'altercation qu'elle avait eut avec Helena, aux Trois Balais, et où elle avait fini toute dégoulinante de crème glacée et de jus de citrouille. De toute façon, que pouvait-elle faire au Royaume-Uni ? Elle ne parlait plus à la moitié de ses amis et elle avait fait du mal aux autres. En plus de ça, elle en avait perdu plusieurs à cause de rumeurs qu'elle avait lancées, bien qu'elle ne l'ait pas voulu, et le pire était qu'elle en avait perdu un volontairement, en décidant de ne plus lui parler. Cela était bien évidemment la pire chose qu'elle ait certainement faite, et on ne parlait même pas u fait qu'elle ait décidé d'étudier en Italie plutôt qu'en Ecosse, tandis qu'elle avait prévu de vivre en colocation avec lui. Il était évidemment question d'Haven. Elle regrettait d'avoir agit comme ça, et elle avait même envie de retourner le voir et de lui dire qu'elle était désolée, mais elle ne voyait pas comment elle pourrait faire. Il lui manquait énormément mais elle ne pouvait pas venir le voir comme si de rien n'était après qu'elle l'ait ignoré depuis des mois, ce qui lui faisait énormément de peine.

Ce n'était pas ce qu'elle voulait, elle ne voulait pas vraiment rester en Italie, cependant elle se disait que c'était très certainement le mieux qu'elle pouvait faire. Tout le monde lui manquait, c'était certain, et Haven plus que les autres, cependant, elle se disait qu'il finirait par l'oublier et se trouver une autre amie et une autre colocataire. Est-ce qu'elle lui manquait un peu ? Oui, il ne pouvait pas l'oublier, ils étaient amis depuis tellement de temps... Depuis qu'il connaissait Cherise. Mais Giada n'était pas Cherise, et en y pensant, elle avait de la peine. Au moins, là, elle était loin d'Haven et elle n'avait pas à continuer de se comparer à Cherise... La cousine de Giada était un peu comme une jumelle pour elle, et elle était mal à l'aise, quand elle se demandait si elle aimait Haven plus que comme un ami.

Cependant, Giada ne pouvait pas rester chez elle tout l'été, elle devait sortir, et c'est pourquoi elle voulu faire un tour dehors, dans les rues de florence, pour faire, pourquoi pas, un peu de shopping. Lunette de soleil sur le visage, au cas où on la reconnaitrait, Giada n'eut à peine le temps de passer le portail que quelqu'un l'interpelait déjà. Et la voix qu'elle reconnu immédiatement lui fit perdre tout sourire. Tomas ? Que faisait-il là ? Elle devait avoir confondu ! Tournant légèrement le regard, elle réalisa qu'elle avait vu juste. Et ce n'est qu'à ce moment qu'elle réalisa qu'elle était figée, bloquée, et qu'elle n'osait plus faire quoi que ce soit. « Repérée ! », se dit-elle avant de comprendre que Tomas ne connaissait pas l'endroit où elle habitait, et que donc, s'il était là, ce ne devait pas être un hasard. Il devait lui en vouloir pour ce qu'il y avait eut aux trois balais, et il aurait raison de lui en vouloir.

Elle essaya de faire comme si de rien n'était, pour qu'il pense qu'il avait confondu. « Non capisco. Tu sei sbagliato di personna », dit-elle, avec le plus de conviction qu'elle le pouvait ( autrement dit pas beaucoup ), puis elle réalisa que le « Rowle », marqué au dessus de la boite aux lettres, la trahirait forcément. Elle tourna le regard vers Tomas, et lui fit un sourire géné. « Tomas ! Que fais-tu ici ? Tu as trouvé la maison facilement ? », dit-elle pour ne pas entrer dans le vif du sujet. « Tu n'aurais pas du te déplacer jusqu'ici... », dit-elle, paniquée, en entendant ce qu'il lui disait. « Haven ? Que devient-il ? Tu lui as parlé de quoi ? », demanda-t-elle brusquement, en parlant vite comme elle en avait l'habitude, et en ne se souciant bien évidemment le moins du monde de savoir si il pourrait tout comprendre.

« Je veux dire.. heu... Il va bien ? », demanda-t-elle, plus posément, après avoir repris sa respiration. Elle soupira, tout en retirant ses lunettes de soleil. « Il doit m'en vouloir. Et d'ailleurs, je le comprendrais qu'il m'en veuille. Il me déteste ? J'espère qu'il ne me déteste pas.. » Elle arrêta de parler un instant. « Et puis je ne fuis rien du tout. Je ne vois pas du tout de quoi tu veux parler »
Revenir en haut Aller en bas
 
Et si t'arrêtais de fuir ? [ PV ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Arréter une diarrhée
» [Mairie] Béziers: arrêtés municipaux en application
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: