AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 La dame du Lac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




La dame du Lac Empty
MessageSujet: La dame du Lac   La dame du Lac EmptyLun 4 Juil - 0:58

Emeric & Caroline ♥



Tout était presque parfait pour cette rentrée excepté une chose, l’absence totale de magie. Emeric était complètement perdu, sa baguette ne marchait plus, il ne comprenait pas grand-chose et pour cause, personne n’avait trouvé la raison pour laquelle il n’y avait pas de magie. Alors lui qui avait baigné dans une famille où on usait de magie avait du mal à se repérer sans mais heureusement il n’avait pas tout perdu une fois la magie absente, il savait encore vivre à sa manière. Bon cette année il ne ferait pas de Quidditch, ça c’était sur puisqu’il n’y avait plus d’attrapeur et qu’il était hors de question qu’il fasse leur sport de moldus qu’ils proposaient. En espérant qu’un jour la magie reviendrait, à ce moment là il reprendrait son poste.

Bref, ça avait été en fait une rentrée catastrophe le lendemain de l’arrivée des élèves, jour où la magie avait disparu chez les sorciers parce que le reste fonctionnait parfaitement. Les balles étaient toujours ensorcelées d’ailleurs les cognards avaient été enfermés à double tours pour éviter les problèmes et puis les escaliers de Poudlard bougeaient toujours autant. Par contre Emeric se demandait vraiment comme ça allait être pour les cours et se disait qu’heureusement l’amour qu’il partageait avec Caroline n’était pas le résultat d’un sortilège. Aujourd’hui d’ailleurs il allait la retrouver, sa Cutie comme il l’appelait. Ils s’étaient tout simplement donné rendez vous dans la salle commune des Serpentard avant de se rendre au Lac de Poudlard, un peu le coin des amoureux. Ils s’étaient déjà vu le matin même pour se dire bonjour à l’heure du petit déjeuner, mais là ça faisait un peu plus rendez vous.

Il avait pris soin d’avoir l’haleine fraiche, entendez par là qu’il s’était très soigneusement lavez les dents, qu’il avait avalé deux pastilles à la menthe et qu’une fois qu’il avait sentit que tout était parfait, il avait descendu les escaliers du dortoir des garçons. Dans la salle commune sa Cutie l’attendait déjà. « Hey Cutie, t’attends pas depuis longtemps j’espère ? » lui dit-il déposant au passant un baiser sur les lèvres de la jeune fille. Il lui prit la main droite dans sa main gauche et ils marchèrent tous les deux en direction du lac. Plus aucun élève ne s’entrainait à la magie à Poudlard, ça faisait bizarre de ne voir aucune baguette levé. Ceux qui la jouaient terreurs en profitaient d’ailleurs puisque maintenant aucun moyen que quelqu’un n’use de la magie contre eux, ça ne se jouait qu’à la force physique. Heureusement pour Emeric personne ne venait lui chercher des noises. Il avait encore grandit durant l’été et puis il faisait avec la dose qu’il fallait un peu de pompes et un peu d’abdos pour ne pas paraitre frêle. Il était encore jeune, pas que ça se voyait terriblement mais avec l’âge et les hormones ça irait mieux pour lui plus tard comme ça.

Ils arrivèrent dans le Parc de Poudlard et continuaient leur chemin jusqu’au lac. « Alors, la vie sans magie tu t’y fais ? J’ai encore un peu de mal moi, encore ce matin je comptais sur ma baguette pour me ramener mes fringues. » dit-il en riant. C’est que c’était plus facile de soulever toutes ses fringues d’un coup jusqu’à son lit grâce à un Wingardium Leviosa. La sans magie il avait du faire l’effort supplémentaire de se lever et tout et tout breeef. Ils arrivèrent jusqu’au lac et s’assirent sur un des bancs disponibles. « Tu as passé de bonnes vacances Cutie ? » lui demanda-t-il le sourire aux lèvres. En fait ce qu’il avait le plus envie de faire c’était simplement l’embrasser.

( 607 Mots )
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La dame du Lac Empty
MessageSujet: Re: La dame du Lac   La dame du Lac EmptyLun 4 Juil - 1:04

Un soupir s'échappa des lèvres de Caroline alors que son regard se poser sur une fille, à l'écart de tous, dans le parc, en train de pleurer parce qu'elle ne parvenait pas à coiffer ses cheveux sans magie. C'était fou le nombre de personnes pathétiques qui avaient eu la fâcheuse tendance à se reposer sur la magie pour vivre. Maintenant qu'il n'y en avait plus, c'était comme s'ils n'étaient pas en mesure de savoir comment vivre, ou comment se comporter. C'était complètement stupide quoi.. A force d'utiliser la facilité, les gens n'étaient mêmes plus capable de vivre. C'était pathétique. Enfin bon, bien sûr, tout le monde vivait la disparition de la magie à sa manière, elle ne pouvait rien dire contre ça. Mais pour autant, il était incroyable de voir que les sorciers, pour la plupart, étaient incapable de faire quoi que se soit de leurs mains. Enfin bon, chacun était comme il est et si Caroline se permettait de pester devant les gens, elle ne faisait strictement rien devant eux ! Si elle, elle avait appris dès la naissance à se débrouiller sans magie, et bien elle galérait aujourd'hui avec la magie. Alors que les sang purs, qui avaient été élevés au sein de la magie, la situation se métamorphosait. Enfin bref, hors de question de se prendre la tête avec tout ça. Surtout que là, elle avait rendez-vous avec Emeric !

Si elle se trouvait dans le parc, là tout de suite, c'était avant tout parce qu'elle était descendue dans la salle commune bien trop tôt et qu'elle s'était trouvée super stupide. Oui voilà. Et donc, le mieux avait tout simplement été de partir et d'aller faire un tour plus loin, c'était aussi simple que ça oui voilà. Donc elle avait traîné dans le parc, elle ne voulait pas passer pour une folle en hâte de le voir. Même si c'était bien sûr le cas hein ! N'allons pas croire le contraire. Enfin bref. Elle passa à côté d'une amie à elle et lui demanda comment allait sa tenue, ses cheveux et tout ça. Ouf ! Tout semblait aller bien donc c'était bon ! Enfin bref, elle était parfaite donc il n'était pas nécessaire de chipoter par rapport à tout ça, cela n'aurait pas servi à grand chose.

L'heure avait filé et était venu le temps de le retrouver. Mais elle finit par arriver, quand même, en avance. Ou alors c'était lui qui était en retard, bonne question. Elle remit sa tenue bien en place, se coiffa, du bout de doigts et le tour était plus ou moins joué. Plus ou moins parce que ses longs cheveux rebelles n'étaient pas bien souvent d'accord avec elle quoi... Mais bon, lorsqu'il se trouve que l'on a pas le choix, bah c'est comme ça, oui voilà. Un sourire se dessina naturellement sur son visage lorsqu'elle l'aperçut arrivant. Il était temps tiens !  « Non ça va ! Mais j'ai presque failli me demander si tu allais vraiment venir quand même ! ». Elle plaisantait bien sûr, elle était persuadée qu'il allait venir, ce n'était pas son genre de la laisser tomber, elle lui faisait bien trop confiance pour penser comme ça un seul instant !

Caroline n'avait pas la moindre peur face à tout ça, et c'était bien ce qui faisait changer la donne, bien entendu. Mais bon, pouvait-on vraiment croire qu'elle n'était pas touchée ? Non bien sûr que non.  « Moi ça va, tu vois, j'ai l'habitude de me débrouiller toute seule ! Mais bon... Disons que malgré tout, c'est pas toujours évident ! Genre ce matin, je me suis énervée contre ma baguette parce qu'elle refusait de me coiffer... Avant de me souvenir quoi. ». Et oui, même elle, elle avait ses petites faiblesses, même si elle parvenait quand même à faire avec. Ca l'ennuyait, mais peu. Donc bon.

Elle avait passé des vacances tranquilles, oui, mais Caroline faisait partie de ces gens qui se sentaient beaucoup mieux à Poudlard en faite..  « Bah mis à part la fête de Nico, c'était pas bien top.. Comme d'hab ! Mais là, retour à Poudlard, donc ça va aller mieux ! Et toi alors ? ». Elle se serra un peu contre lui. Elle avait envie de l'embrasser mais elle ne voulait pas passer pour une fille trop brusque ou trop directe, elle ne savait pas vraiment comment est-ce qu'elle était censée se comporter en faite. Alors elle se retenait, faisant la conversation.

746
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La dame du Lac Empty
MessageSujet: Re: La dame du Lac   La dame du Lac EmptySam 9 Juil - 23:43

Emeric connaissait Caroline depuis un petit bout de temps maintenant, trois ans pour être exact, la jeune fille étant en premier lieu une amie d'Ena. Cependant les deux amoureux étant de la même année, ils ont passé beaucoup de temps ensemble ce qui a peut être amené à ce qu'ils sortent ensemble. Depuis quand est-ce que ça date ? Peut être depuis la fin de la deuxième année à Poudlard quand la magie était encore reine de ce monde. Enfin bref, ils passaient de bons moments ensemble surtout qu'elle embrassait plutôt bien quoi. C'était toujours agréable. Par contre est ce qu'à ce jeune âge il y avait vraiment de l'amour là dessous ? Peu, même très peu probable du moins pour Emeric.

Il s'était donc donné rendez vous dans la salle commune pour se rendre ensuite au parc pour une petite balade en amoureux dirons nous. Avec une certaine ironie lorsqu'Emeric rejoignit Caroline dans la salle commune, elle lui dit qu'il l'avait fait assez attendre pour qu'elle suppose qu'il ne vienne pas. Il esquissa un sourire et partirent tous les deux en direction du parc de Poudlard traversant alors le château en remontant de leur cachot à la cour de l'école qui ensuite ralliait le parc de Poudlard puis le lac bien évidemment.

Durant leur marche en direction du lac, Emeric posa la question que tout le monde posait à son entourage en ce moment, si elle arrivait à s'en sortir sans magie. Il est vrai que c'était une fille de moldus (et non en rien ça n'avait dérangé Emeric qui était très ouvert d'esprit vous savez). Puis enfant de moldus ou pas elle savait usé de la magie c'était le principal et là surtout, elle savait parfaitement sans passer. Eh bien elle en avait de la chance, bon il arrivait à s'en sortir sans magie parce qu'il était encore mineur et son quotidien n'était pas continuellement fait de magie, mais quand même. Faire léviter ses affaires pour éviter de les porter, appeler ses vêtements à l'aide d'un Accio plutôt que de les chercher dans son bazar, c'était plutôt pratique (enfin on ne dit pas bazar, on dit rangement personnalisé). " Tu m'apprendras à vivre sans me servir de la magie Cutie ? Genre en petit cours à deux ? " dit-il avec un rapide clin d’œil et un sourire des plus séduisants comme il savait si bien les faire même à son jeune âge.

Ils s'étaient assis sur un banc et discutaient à présent de leurs vacances respectives après qu'Emeric eut demandé à sa copine ce qu'elle avait fait elle de ses vacances. Ils s'étaient vus au début de celles ci à la fête de Nicolas (de Liechtenstein) et ça avait été d'ailleurs une grande soirée mais après plus grand chose en fait en dehors de quelques hiboux. " Eh bien je suis allé en Californie avec Dylan qui m'a invité c'était super. Il faisait beau, il m'a initié au surf c'était cool et puis on a passé notre temps à se doré au soleil. " raconta-t-il encore plein d'images de mer bleue et de soleil chaud dans la tête. Puis il lança : " Mais tu m'as vraiment manquée Cutie. " avant de l'embrasser. C'était ce qu'il voulait depuis le début de la journée alors il en profita maintenant qu'il était avec sa Cutie. Après, il se disait jeune pour s'imaginer dans le futur avec elle parce qu'en fait pour lui il ne voyait avec Caroline qu'une période seulement où ils s'embrasseraient simplement pour le plaisir. Enfin bref, on a pas idée de réfléchir à ça pendant qu'on embrasse sa copine en prenant un grand plaisir d'ailleurs.


( 609 Mots )

DISPARITION
TOUT COMPTES
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La dame du Lac Empty
MessageSujet: Re: La dame du Lac   La dame du Lac EmptySam 16 Juil - 21:33

Bon, si on voulait être totalement honnête, on finirait par réaliser que non, pas un seul instant, Caroline n'avait pensé qu'il ne viendrait pas. D'ailleurs, pour tout dire, c'était même préférable pour lui. Okay ouais, ça pouvait paraître stupide et elle n'avait pas le moindre doute à avoir avec tout ça. Ca pouvait sembler étrange mais ce n'était, pourtant, pas si bizarre que ça, en fin de compte. Okay ouais, ce n'était pas toujours évident, mais ce n'était pas non plus simple.. Oui bon, dis comme ça, elle allait finir par passer pour une folle et c'était bien la toute la bizarrerie de la chose, même si elle était bien sûr la dernière qui se mettrait à dire ce genre de chose, c'était loin d'être son genre oui voilà. C'était aussi simple que ça et il n'y avait rien de plus à en dire et parfois, en faite, c'était sans doute mieux comme ça. M'enfin bon, hors de question de se prendre la tête avec tout ça, c'était aussi simple que ça oui, voilà. Enfin bon, hors de question de se prendre la tête avec tout ça bien sûr, sinon, les choses auraient carrément pu s'avérer compliquée et c'était la toute dernière chose qu'elle voulait. Surtout que dans le fond, tout ça ne rimait pas à grand chose, le seul but de toute cette stupide conversation, c'était de bien faire comprendre aux gens que Caroline savait qu'il viendrait et c'était ce qu'il avait fait, il était là, juste devant elle et toujours aussi beau. En même temps, ce n'était pas non plus comme s'il pouvait changer dans la nuit hein, c'était un peu impossible quoi ! Mais ça bien sûr, elle espérait qu'il le savait, elle espérait qu'il avait conscience qu'elle rigolait et qu'elle se moquait légèrement, d'aucune façon, elle n'avait douté de lui et elle espérait qu'il en avait parfaitement conscience d'ailleurs, même si ce n'était pas toujours facile et elle le savait parfaitement. Lui aussi d'ailleurs, puisqu'il ne fit pas le moindre commentaire sur le sujet.

Apprendre à quelqu'un à vivre sans magie ? Un sourire se dessina doucement sur les lèvres de la jeune fille alors qu'elle se disait que l'apprendre à quelqu'un allait probablement être assez marrant. Elle n'avait probablement même pas la carrure d'un professeur en plus de ça, mais bon, elle pouvait bien essayer hein ! Déjà qu'elle avait promis à Nicolas qu'elle serait là pour lui bah voilà quoi ! Oui bon, à la base, le prince ne lui avait rien demandé mais c'était ça que d'être amis non ?  « Oh bah je veux bien essayer moi mais je garantis pas le résultat. J'ai que douze ans je te rappelle ! ». Ouais bon, c'était limite écrit sur son front mais bon ! On ne sait jamais, peut être que c'est le genre d'information qui peut échapper aux gens ? Ouais bon, elle avait quand même un doute par rapport à ça mais bon, on ne sait jamais après tout ! Mais le fait qu'il annonce ça comme étant un cours à deux, mine de rien, ça pouvait quand même devenir carrément super intéressant, il n'y avait pas le moindre doute à avoir à ce sujet. Oui voilà, dans un sens en tout cas!  « Mais je veux bien essayer et être ton professeur particulier oui, ça devrait être super intéressant mine de rien ! ». Même si peut être, elle allait se montrer carrément trop naze hein, c'était tout à fait possible après tout, même si elle espérait ne pas l'être à ce point !

Californie... Ca devait juste genre être trop cool quoi ! Mais non, elle n'avait pas la chance de ce genre de truc, déjà le fait qu'elle avait pu aller chez Nicolas sans se faire prendre n'était pas rien, donc ce n'était pas lui qui allait se plaindre, il en était tout bonnement hors de question, c'était aussi simple que ça oui, totalement. Enfin bon, hors de question de se prendre la tête avec tout ça. Même si ce n'était jamais évident bien sûr, c'était loin de l'être voilà tout. Enfin bref, hors de question de se prendre la tête pour autant ! C'était comme ça, et elle le savait parfaitement. Ce n'était pas demain la veille que ses parents allaient changer.  « T'as genre trop eu de la chance là ! Moi la seule sortie que j'ai eu c'est quand je suis allée chez Nicolas, sinon, je n'ai pas fait grand chose ! Mes parents sont pas toujours facile, c'est assez énervant... Enfin bon, on peut pas faire grand chose évidemment. C'est mes parents, je ne peux pas changer, et c'est bien dommage !"

Quand il lui dit qu'elle lui avait manqué, elle se mit malgré tout à rougir, toute gênée. C'était le genre de phrase qui pouvait trop mettre à l'aise quoi ! Sérieusement, elle était bien avec lui et savoir qu'elle pouvait lui manquer lui faisait trop plaisir.  « Tu m'as manqué aussi Chou. Je suis trop contente de revenir à Poudlard, juste pour être avec toi ». Bon, c'était un petit mensonge, okay oui, elle avait toujours hâte de le voir et tout ça, mais elle préférait les moments où elle était loin du foyer familial. Et on ne pouvait pas lui en vouloir pour ça après tout non ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La dame du Lac Empty
MessageSujet: Re: La dame du Lac   La dame du Lac EmptyDim 24 Juil - 20:20

Elle n'avait que douze ans certes (et bientôt treize d'abord même si la pauvre était née en fin d'année, Emeric ne l'avait pas oublié), étant une née moldus elle pourrait très bien lui parfaire son éducation en lui apprenant à se passer totalement de la magie. D'ailleurs on ne savait pas combien de temps ça durerait. " Douze ans et pourtant déjà très mature. " dit-il. C'était pour lui un compliment que de dire qu'une fille était mature. Ben oui, une fille mature était sérieuse et intelligente pour savoir ce qu'elle faisait. Au moins elle voulait bien essayer et c'était tant mieux. Une raison supplémentaire pour se l'accaparer un peu plus.

Il compta ensuite ses vacances en Californie bien que ça pouvait plus embêter Caroline qu'autre chose puisqu'elle à ce qu'elle racontait, n'était pas sortie en dehors de la fête de Nicolas. Il est vrai que déjà elle avait eu du mal à venir jusque chez le prince. Ses parents étaient stricts ? Sans doute et elle aimerait bien en changer même si ça n'est pas possible ? Il la comprenait tout à fait. Combien de fois il avait considéré les siens comme des boulets qui d'ailleurs ne méritaient même pas un fils comme lui. En fait, tout comme sa grand mère le disait , il y avait une génération d'Elony qu'il aurait fallu supprimer, celle de ses parents. Elvina Elony aurait clairement préféré avoir un fils comme Emeric. A défaut de ça elle en était au moins la tutrice à présent.

" Ah je te comprends. Je suis bien content que les miens aient décidé de disparaitre ! " lança-t-il en guise de réponse. Il avoua ensuite qu'elle lui avait beaucoup manqué et il l'embrassa après qu'elle aussi ait avoué sans trop de peine qu'il lui avait manqué. A vrai dire ce qui lui avait surtout manqué c'étai tses baisers et malheureusement les embrassades allaient être de courtes durée, ils furent interrompus par un " Laissez moi tranquille ! " lancé par un jeune garçon au vue de la voix qui n'avait largement pas commencé à muer. " Je t'abandonne quelques secondes, en tant que préfet je suis obligé d'aller voir de quoi il s'agit. " dit-il tandis qu'il se dirigeait vers un petit groupe de fille dont la voix venait d'émaner.

Le banc où il s'était assit avec Caroline se trouvait plutôt éloigné du groupe de fille, seul le cri du garçon avait été audible mais on pouvait tout de même voir ce qu'il se passait avec ces filles. Des quatrième années de Serpentard parmi lesquels un garçon surement de premier année à Gryffondor faisait tâche. " Qu'est ce qu'il se passe les filles ? " demanda Emeric. Elles furent surprises de le trouver et commencèrent à glousser (l'effet Vélane Cool). " Ah monsieur le préfeeet tu es là, lança l'une d'elle.
- Oui c'est moi encore une fois. Je vous ais déjà dit d'arrêter d'embêter les premières années des Gryffondor. " lança-t-il légèrement lassé. Elles firent mine d'être vexées. Lui il affichait un regard sérieux qui se transforma rapidement en grand sourire tandis que le petit Gryffondor perdu la lueur d'espoir que justice soit rétablie. Emeric continua : " De charmantes demoiselles comme vous ne devraient pas avoir à faire ça, il y a déjà des brutes pour ça demandez leur, vous ne manquez pas de charme. Allez je vous laisse et toi le petit Gryffondor là, évites de trainer un peu partout, si tu restais tranquille des choses comme ça n'arriverait pas. " dit-il. Les filles le remercièrent et il retourna voir un peu plus loin Caroline.

" Excuses moi, voilà c'est réglé, où on en était ? " demanda-t-il avant d'être de nouveau interrompu. Cette fois les demoiselles de quatrième année passèrent près d'eux et gloussèrent bruyamment avant de lâcher : " Merci beaucoup Emeric ! Passes nous voir quand t'es libre. " disait l'une d'elle tandis qu'il se contenta de répondre qu'il n'y avait aucun problème puis il se remit une bonne fois pour toute en face de Caroline tout sourire. Il avait du succès même chez ses ainés, c'était un bon début, encore une fois vive le sang Vélane, la classe.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La dame du Lac Empty
MessageSujet: Re: La dame du Lac   La dame du Lac EmptyLun 25 Juil - 1:42

Douze ans oui, ce n'était pas un âge bien avancé et elle avait encore toute la vie devant elle. Mais malgré tout, elle savait pertinemment qu'elle n'avait qu'une seule vie et le fait de se dire qu'elle avait beau avoir toute sa vie devant elle, ça ne voulait absolument pas dire qu'elle n'allait pas profiter de chaque instant. D'ailleurs, c'était probablement pour cette raison qu'elle sortait avec Emeric, sinon, elle aurait sans aucun doute attendu un peu avant d'avoir un petit ami, se trouvant peut être un peu jeune ? Oui bon, dis comme ça, c'était stupide, mais bon, on n'allait pas pour autant se mettre à lui en vouloir pour la chose. Donc bon.. Enfin bref, elle était bien avec lui et c'était bel et bien ça justement qui était le plus important, en faite. Donc bon, après, qu'elle soit trop jeune ou non, ça n'avait pas trop de rapport.

Après, pouvait-on vraiment dire qu'elle était mature, elle n'en était pas vraiment certaine.  « Mature ? Mouais... Je ne sais pas.. ». Après, pouvait-on parler de maturité de son côté ? Il était vrai qu'elle avait plutôt été contrainte de vieillir vite. Stupide peut être, vu qu'elle n'était encore qu'une enfant, mais avoir des parents comme les siens n'était pas toujours simple. Et il fallait savoir grandir plus vite qu'il ne l'était nécessaire, apprendre à se débrouiller un minimum seul aussi. Alors que c'est bien la toute dernière chose que l'on veut, lorsque l'on est gosse.. Enfin bon, elle avait appris à être comme ça et elle savait qu'elle n'avait pas été la première, que les choses avaient sans nul doute étaient bien plus compliquées encore pour son frère et ça n'avait absolument rien de drôle d'ailleurs.  « Les miens ne veulent pas disparaître, c'est bien ça le soucis justement... Ils sont omniprésents, et ça, même quand ils ne sont pas dans la pièce.. Ils dictent chacun de mes gestes et ne me laissent pas beaucoup de liberté... ». Et oui, c'était ça le soucis, c'était que ses parents aimaient contrôler chacun de ses pas, et à cause de ça, elle n'avait pas beaucoup de chance... Enfin bon, hors de question de trop se prendre la tête, même si c'était pour ça qu'elle était la plus douée, d'une certaine manière.

Bon, sortir avec un jeune préfet n'était jamais facile, et bien sûr, lorsqu'elle entendit une enfant demander de l'aide, elle ne put que comprendre qu'il allait intervenir. Un sourire sur les lèvres, elle l'entendit alors lui dire qu'il devait intervenir. Oui logique. Elle sourit donc doucement, même si elle aurait adoré rester tranquille avec lui, mais bon, elle comprenait. C'était normal pour lui et il voulait montrer aux autres que l'on pouvait compter sur lui. Elle s'installa donc de manière confortable et regarda la scène de loin. Se refusant à intervenir parce que c'était lui qui devait se montrer autoritaire, il devait agir seule ( même si elle n'aurait pas pu changer grand chose hein, parce qu'elle était toute petite, toute fine et pas forte pour un sou ). Des filles de Serpentard décidant de se défouler sur un Gryffondor en première année... C'était pathétique. Les gens n'avaient vraiment rien de mieux à faire. Par contre, si Caroline jugeait ça complètement nul, ce n'était rien par rapport aux minauderies que ces crétines avaient par rapport à Emeric. Merci, mais il avait déjà une copine.

Et voilà qu'elles en rajoutaient une couche quand elles arrivèrent à la hauteur de la jeune fille. Si elle avait ne serait-ce qu'un peu plus de force, elle aurait été leurs casser les dents. Et Emeric qui ne semblait absolument rien voir de tout ça... C'était peut être ça le pire en faite.. Même si elle ne pouvait pas dire grand chose...  « Gentil petit préfet... Te sens pas obligé d'aller les voir quand tu seras libre hein.. ». Ouais, bon, elle n'avait pas pu s'en empêcher, et alors ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La dame du Lac Empty
MessageSujet: Re: La dame du Lac   La dame du Lac EmptyLun 25 Juil - 8:45

Elle hésitait sur sa maturité, lui en était presque sur, à vrai dire il était sur de tout en fait. Tout ce qu'il disait était pour lui plein de sens, il n'y avait aucun doute. Donc de toute manière, il la trouvait mature un point c'est tout. Elle parla ensuite de ses parents, de leur omniprésence au quotidien ce qui avait tendance à la saouler vraiment grave. " T'inquiètes il y a bien à un moment où ils se détendront. " lui glissa-t-il pour la rassurer bien que là il doutait de l'effet de ses mots. On pouvait dire que lui il avait de la chance, il était totalement libre. Ses grands parents les laissant sa cousine et lui faire ce qu'ils voulaient à condition de ne pas entacher la réputation de la famille. C'était tout ce qui intéressait les Elony et bien sur la condition qu'Emeric et Ena ne se mettent pas en danger. Mais ça, c'était secondaire, ils avaient confiance en leurs petits enfants. Avec ses parents, Emeric avait eu plus de mal et devait devenir infernal avec eux pour obtenir ce qu'il voulait ce qui n'était pas forcément une mince à faire.

Il alla ensuite régler le différent qui opposait des demoiselles de Serpentard à un jeune Gryffondor. Bien sur à plusieurs contre lui, c'était bien évidemment ces Serpentard qui étaient en tort mais hors de question de leur retirer des points. Il se contenta de réprimander les unes comme l'autre tout en rejetant la faute sur le Gryffondor. Pas de points retirer pour lui non plus sinon on le pointerait du doigt à la prochaine réunion de préfet pour injustice. Après avoir rejoint Caroline les gloussements des demoiselles raisonnant agréablement dans sa tête, Emeric fut de nouveau interrompu par ces dernières gloussant toujours et tout en le remerciant. " Pas de problème ! " avait-il lâché lorsqu'elles lui avaient proposé de venir le voir quand il serait libre sans vraiment penser à ce que Caroline pourrait dire.

Et puis d'abord il n'y pensait toujours pas. Il ne voyait du tout le problème à vrai dire il manquait singulièrement de maturité alors allez voir des demoiselles qui gloussaient sur son passage c'était tout de même sans refus. Tous les mecs en rêvaient quoi ! Elle lui fit tout de même une remarque qui ramena Emeric à la réalité et lui fit peser la signification de ses paroles, il tilta et lancement à sa chère et tendre: " Tu sais très bien que le moindre temps libre je le réserve pour toi Cutie. " glissa-t-il sensuellement (c'est qu'il savait s'y prendre le bougre.). Puis il expliqua sa réaction face à l'invitation des jeunes filles : " Si j'ai accepté c'est seulement par politesse. ". Ouais, peut faire largement mieux ça c'est sur mais au moins peut être qu'elle goberait. Parce que ça ne lui dérangerait pas d'aller voir ces filles, pour le moins du monde.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La dame du Lac Empty
MessageSujet: Re: La dame du Lac   La dame du Lac EmptyLun 1 Aoû - 0:08

Un moment où ils se détendraient ? Non, c'était tout bonnement impossible. Pour la simple et bonne raison que bon... Ils avaient perdu un enfant et pourtant, ils ne s'étaient pas du tout calmés par rapport à la jeune fille. Donc en clair, rien n'était vraiment facile, non, rien n'était évident. Et tout ça, était réellement prise de tête, et c'était justement là que se trouvait le gros du problème. Ce qui était loin d'être évident. Enfin bon, hors de question de se prendre la tête avec tout ça, sinon, les choses allaient sincèrement mal se passer et c'était justement la pire chose qui pouvait bien se produire, même s'il lui était impossible de faire quoi que se soit. Oui voilà, et c'était bel et bien ça le principal problème au milieu de tout ça. Et c'était justement là que tout pouvait mal allait. Oui, voilà. Et il était hors de question de se prendre la tête avec tout ça. Enfin bon, hors de question de se prendre la tête, même si c'était bien ça qui pouvait être le plus gros du problème. Non, ils ne se détendraient pas et c'était justement ça qui s'avérait être le problème, au milieu de tout ça. Même s'il était parfaitement hors de question pour elle de se prendre la tête avec tout ça. Et c'était justement ça qui s'avérait être le problème. Enfin.. Bon, hors de question pour elle de se prendre la tête avec tout ça, oui, il n'y avait pas le moindre doute avec tout ça, et c'était là que se trouvait le soucis. Même s'il était hors de question pour elle de trop se plaindre. C'était bien trop dur pour elle...  « Non, jamais et c'est bien ça qui se trouve être le problème... Ils ont perdu un fils et ça n'a absolument pas changé à la maison. Parfois, j'ai même l'impression que c'est pire. ». Elle baissa les yeux, bien décidé à retourner dans ses retranchements et à arrêter de trop se plaindre. Mais c'était pour ça qu'elle était la plus douée, et c'était ça justement, le plus gros du problème. Enfin bon.. C'était comme ça, et il n'y avait rien de plus à en dire, c'était aussi simple que ça oui, voilà. Enfin bref, c'était comme ça et c'était tout.

Bien sûr, Caroline en serait restée là si Emeric n'avait pas ajouté « pas de problème », là directement, ça devenait plus compliqué. Bien plus difficile oui, voilà. En quoi est-ce qu'il s'offrait le droit d'aller voir des filles qui gloussaient à son passage alors qu'il était avec elle ? C'était pathétique. Bon, bien sûr, elle n'était pas non plus du genre à faire un gros scandale hein.  « Hm... Comment ça, pas de problème ? ». C'était là que tout pouvait devenir d'un seul coup un peu plus compliqué oui, et cela, même s'il refusait de l'avouer. C'était carrément insupportable oui, et c'était justement là que se trouvait le principal soucis. C'était carrément insupportable et prise de tête, et c'était bien pour ça que la situation pouvait devenir grotesque. On n'acceptait pas d'aller voir une autre fille quand on avait une petite amie. Encore moins de pauvres groupies gloussantes et stupides. Enfin bon, elle gloussait quoi ! C'était ça qui justement, lui posait le plus gros des problèmes, elle trouvait ça anormal, elle trouvait que ce n'était pas une bonne situation.

Il se mit à lui dire qu'il lui conservait tout son temps libre. Mensonge, même si elle refusait de l'avouer. Non pas qu'il ne soit jamais là avec elle quand elle en avait besoin hein, que l'on ne vienne surtout pas dire ce genre de chose, c'était loin d'être son genre. Enfin bon, pour autant, c'était bien la toute dernière chose qu'elle voulait dire. Disons plutôt que là, tout devenait bien bizarre et légèrement insupportable aussi. Il disait qu'il n'avait accepté que par politesse... Mais elle avait malgré tout un certain doute sur la question et c'était là que ça pouvait être toute une situation sur une code raide. C'était carrément compliqué, oui voilà. D'une certaine manière en tout cas, même s'il était tout simplement hors de question pour elle d'en faire un trop gros scandale, même si elle le pouvait. Oui, c'était justement pour ça que les choses étaient si chiantes.  « Même par politesse Emerice.. Je ne trouve pas ça normal.. ». Elle n'était peut être pas très classe ou ce genre de chose, c'était tout à fait possible. Mais bon, la situation n'en restait pas moins drôlement bizarre. Et elle n'aimait pas ça.

763
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La dame du Lac Empty
MessageSujet: Re: La dame du Lac   La dame du Lac EmptyLun 1 Aoû - 20:58

Elle lui avait demandé pour quelle raison il avait dit « pas de problème » et la réponse qu’il avait donnée était tout sauf venue naturellement. Non il ne l’avait pas fait que par politesse, mais simplement parce qu’il prenait plaisir à être gloussé par d’autres filles. Et puis ça ne s’arrêtait pas là et même s’il était plus jeune que les demoiselles qu’il venait de voir, c’était toujours un plaisir d’être…adulé dirons nous. Son sang vélane y était forcément pour quelque chose et d’ailleurs il ne l’avait appris que cet été qu’il en avait une fois que les hormones commençaient à agir. De plus sa façon d’agir avec les filles que ça soit Caroline ou d’autres, c’est son grand père qui lui avait dit comment faire. Ne jamais contrarier de possibles cibles de séduction dans n’importe quel contexte. Il avait déjà séduit Caroline alors il pouvait se permettre de la décevoir quelque peu à partir du moment ou quelqu’un suivait ensuite. C’était une façon barbare de voir les choses mais c’est comme ça qu’il les voyait et qu’on les voyait dans la famille.

La seule personne pour le moment qui ne suivait pas trop ces conseils c’était Ena qui était parfaitement tranquille avec son prince charmant et s’en contentait admirablement. Elle ne se défaisait que rarement de lui, mais pour Emeric ça n’allait surement pas durer, ils étaient encore jeunes, ils avaient tout le temps devant eux. Quant à Adam lui suivait les conseils prodigués par le grand père Elony qu’Emeric lui refilait ensuite et ça fonctionnait plutôt il avait commencé à sortir avec quelqu’un et donc complètement oublié Ena et c’était mieux ainsi. L’Adam ramollo auquel il avait eu le droit l’année passé, Emeric n’en voulait plus. L’Adam follement amoureux du début de l’année dernière non plus. Il appréciait plutôt l’Adam qui comme Emeric sortait avec quelqu’un pour le plaisir et pas pour l’amour.

Revenons en à Emeric qui maintenant se devait de rassurer tout de même Caroline qui n’était naturellement pas d’accord avec la façon de fonctionner de son petit copain. Il ne voyait aucunement le problème après tout il embrassait bien non ? Sinon elle l’aurait déjà quitté (ou comment voir clairement qu’il n’a que 13 ans et que pour l’instant la notion de sentiment lui échappe totalement). Elle ne trouvait pas ça normal le fait qu’il leur dise qu’il n’y avait aucun problème à ce qu’il vienne voir ces filles par politesse il lui sortit : « Ben la normalité est relative à toute personne. ». Ça n’était surement pas ce qu’elle avait envie d’entendre et il s’empressa de rajouter en déplaçant une des mèches de cheveux du visage de Caroline derrière son oreille. « Puis je ne cesserai de te le dire, mais il n’y a qu’une fille qui compte à mes yeux et c’est toi. » ajouta-t-il avec un léger sourire approchant son visage de celui de la demoiselle avant de l’embrasser.

Cependant pendant ses embrassades les seules pensées qui lui venait c’était de savoir qui parmi les filles qu’il avait croisé tout à l’heure était la plus belle. Qui serait la plus intéressante après Caroline…Il s’enleva cette pensée de la tête avant de penser que pour le moment il irait au moins au bal avec sa dulcinée. C’est que l’année dernière ils étaient sortis ensemble qu’après le bal et il lui avait promis de lui offrir une superbe soirée. Peut être qu’ils ne la passeraient pas dans la salle de bal même, après tout la danse c’était plus le truc d’Ena et Nicolas que d’Emeric, mais au moins il lui offrirait une délicieuse soirée de noël. Un Elony tiens toujours ses promesses surtout quand il s’appelle Emeric Larsen.

( 616 Mots )
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La dame du Lac Empty
MessageSujet: Re: La dame du Lac   La dame du Lac EmptyMar 2 Aoû - 12:56

Il était bizarre. Non pas dans le sens où il l'avait toujours été mais bel et bien depuis qu'ils étaient ensemble. Elle n'aurait pas été capable de savoir pourquoi, ni de définir. comment est-ce qu'elle pouvait bien être censée se comporter. Non mais c'était vrai quoi, qu'est-ce qu'elle pouvait bien être censée faire ? En soit, elle n'allait pas le quitter, elle l'aimait beaucoup alors de là à le laisser tomber parce qu'elle le trouvait un peu bizarre, il y avait quand même tout un monde non ? Enfin bon, après, il était hors de question de se prendre la tête avec ça, il y avait même fort à parier que les choses auraient très bien pu mal se passer. Enfin... Bon, il était hors de question de se prendre la tête avec tout ça. C'était même parfaitement impossible pour dire la vérité. Enfin bref, pour le reste, il était tout bonnement impossible pour elle de saisir la situation. Tout lui échappait. Et que l'on soit bien d'accord sur un point, en plus de ça, la jeune fille n'était pas naïve, et ne l'avait jamais été. Il ne suffisait pas de mots doux pour qu'elle se calme et laisse tout couler, c'était même parfaitement impossible pour tout dire. Enfin bon, s'il croyait que ça pouvait être aussi simple en tout cas, oui, c'était bien loin d'être le cas, très loin.

La normalité était relative à toute personne. Oui c'était un fait, mais lorsque l'on est en couple, on ne voit pas d'autre personnes. Elle avait beau ne pas être très âgée, elle n'était pas stupide pour autant et pourtant, c'était l'illusion qu'il semblait vouloir lui donner. Elle n'était pas stupide. Okay, en cours, ce n'était jamais ça, et de ce fait, ce n'était pas toujours évident. Enfin.. Bon, c'était carrément trop bizarre, et trop chiant aussi, même s'il lui était impossible de trop parler de tout ça, si elle ne voulait pas passer pour une dingue. Chose qui était tout à fait possible. Elle ne voulait pas passer pour une chieuse, mais parfois, c'était ce qu'il y avait de plus simple à faire. Enfin.. Bon... Elle verrait bien son argument déjà. Personne d'autre qui comptait plus qu'elle ? Mouais... Pourquoi était-elle si peu convaincue alors ? Elle détourna la tête au moment où il s'apprêta de poser ses lèvres sur les siennes.  « Et bien quand tu as ce genre de comportement, permet moi d'en douter... ». Elle ne voulait pas paraître blessante mais là, il se gourrait totalement s'il croyait que ça allait arranger les choses, c'était loin d'être aussi simple.

Bien sûr, parfois, le côté Fayr avait tendance à se pointer. Non pas pour la violence, Caroline était loin d'être ce genre de personne de toute façon, mais bel et bien pour le côté froid et vulgaire. Bon, elle savait se retenir, de façon général, mais pour autant, ce n'était pas non plus si facile que ça, de façon général en tout cas; Enfin bon, hors de question de croire que les choses pouvaient être si facile que ça, c'était même parfaitement impossible pour tout dire.  « Je ne comprends pas Emeric... Tu sembles t'intéresser à toutes les filles... Si je ne te suffis pas dis le moi. ». Oui bon, c'était bizarrement dit, mais pour autant, ça ne pouvait pas être si facile que ça non, et ça ne l'était jamais, même, pour tout avouer. Enfin bon, hors de question de croire que tout pouvait être si facile, c'était loin d'être le cas. Très loin. Enfin... Que pouvait-elle bien ajouter. Elle ne pouvait pas non plus partir bien sûr, la chose aurait été bien trop compliquée. Et trop douloureuse aussi. Elle se voyait mal le quitter comme ça, sans même lui laisser le temps de voir les choses et de tenter de s'expliquer, en faite...

640
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





La dame du Lac Empty
MessageSujet: Re: La dame du Lac   La dame du Lac Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La dame du Lac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Morwën, la dame sombre
» La Dame sans terre
» La dame du Lac
» Galadriel ? Dame de Lórien
» La Dame de la Lorien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: