AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Dîner difficile entre amoureux [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Dîner difficile entre amoureux [pv]   Jeu 18 Aoû - 15:43

Après ce qu'il s'était passé sur le Chemin de Traverse, Peter avait vraiment sagement réfléchi sur le fait de venir, ou non, après tout, c'était peut être la toute dernière chose qu'elle voulait non ? Et c'était justement là qu'elle avait peur, et c'était là que tout pouvait sembler si effrayant, même si c'était la toute dernière chose qu'elle voulait justement. M'enfin bon, hors de question de se prendre la tête avec tout ça, même si c'était loin d'être si facile, oui très loin. Bien sûr, il était absolument hors de question pour Peter de laisser croire un seul instant aux gens que les choses allaient être si faciles et que ça allait être si facile de se débarrasser de lui. Peter tenait tellement à Ruth qu'il ne pouvait pas se permettre de la perdre pour si peu de chose, et c'était pour ça que tout semblait être justement si compliqué et chiant. Il ne savait pas vraiment ce qu'il était préférable de faire, et ça pouvait être un sérieux problème, mais il se voyait mal ne pas retrouver Ruth alors que justement, elle lui avait fait comprendre qu'il était toujours invité. Il avait gardé son téléphone allumé après tout, si elle n'avait pas voulu avoir de nouvelle et si elle n'avait, d'un seul coup, pas voulu le voir, il lui aurait vraiment suffit de le lui dire et il n'aurait pas hésité.

Après avoir lâché Tyler, étant à cran et préférant être seul, il avait longtemps songé au meilleur moyen de se faire pardonner et pour être franc, il n'avait pas vraiment trouvé de solution et c'était ça le problème, oui, il n'y avait pas le moindre doute à avoir, et c'était ça le soucis, voilà. M'enfin bon, il était hors de question de se prendre la tête. Oui, et c'était ça le soucis. Mais bon.. Il n'avait pas vraiment trouvé de quoi satisfaire ses idées et plaire à Ruth par la même occasion. Il lui avait tout de même acheté une boîte de chocolat, mais il n'était toujours pas aussi persuadé que ça que c'était le meilleur cadeau. En tout cas, il était évident qu'ils allaient devoir parler un peu, un minimum et c'était même beaucoup plus sage comme ça, justement, mais bon, il était absolument hors de question pour lui de laisser les choses se faire et de se contenter de les regarder..

Il n'avait pas porté d'attention particulière à sa tenue, se changeant tout de même pour ne pas paraître trop crasseux. Et il avait, par la même occasion enfilé un jean et une vulgaire chemise, trouvant que c'était déjà bien suffisant. Bon, non pas que ça voulait dire qu'il trouvait que la situation n'était pas inutile ou ce genre de chose, c'était bien ça le plus important, mais disons, que pour autant, la chose n'était vraiment pas si simple que ça. M'enfin bon... Hors de question de se prendre la tête avec ça, même si c'était loin d'être évident, comme situation. Et c'était justement ça qui se trouvait être le gros du problème, même si bon.. Enfin bref. Il était là, devant la porte, à attendre sagement que Ruth vienne lui ouvrir en espérant qu'elle le ferait et qu'elle ne prenait pas ça pour une punition que de le laisser à la porte. De toute manière, que l'on soit bien d'accord hein, il avait du chocolat en cas, donc il ne pourrait pas mourir de faim, non mais oh ! Oui bon, dit comme ça, c'était stupide, et c'était bien ça qui pouvait se trouver être un gros problème, mais bon, il était hors de question de se prendre la tête. Elle allait bien finir par lui ouvrir non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 232
Âge : 28 ans [02/02/1982]
Actuellement : Cherche de nouveaux talents musicaux


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Dîner difficile entre amoureux [pv]   Dim 21 Aoû - 23:30


Ruth avait quelque peu laissé en plan son petit ami cet après-midi… Mais il fallait dire aussi qu’il lui avait donné de quoi cogiter ! Elle se sentait nulle, inintéressante et terriblement pas ‘femme’. En temps normal ça ne la gênait pas le moins du monde (au contraire d’ailleurs, elle préférait qu’on ne la traite pas comme telle). Mais quand il s’agissait de son petit ami, ça devenait plus ennuyeux… très nettement plus ennuyeux. Elle avait longuement hésité… Qui aller voire entre sa sœur et Kaïn ? Et finalement, elle avait voté pour le second, parce que c’était un mec et que là, du coup, c’était bien la voix d’un mâle qui comptait le plus (pour tenter de comprendre celui qui faisait battre son cœur).

Ruth avait donc sonné chez son meilleur ami. Et qu’il soit occupé ou non, c’était du pareil au même pour la rouquine, elle était venue pour une situation d’extrême urgence, il se devait donc de l’aider, sinon elle divorçait *paf*. Une bonne heure (voire deux) plus tard, elle était chez elle. Elle avait bien parlé avec Kaïn (qui se foutait atrocement d’elle, soit di en passant) et finalement, elle l’avait traîné dans un magasin de lingerie. Elle avait besoin de son avis… oui oui… Elle touchait le fond là, effectivement… Mais elle n’avait pas le temps d’appeler Luca à l’aide, et puis elle savait qu’elle pouvait faire confiance à son meilleur ami (quelque soit la situation, c’est le moins que l’on puisse dire :p)

En revanche faire le choix ne fut pas évident… Forcément, Kaïn préférait des trucs importables… Qui mettait des strings de nos jours ??? (à part Luca… ?) Bref, ils eurent donc de longs débats agités dans le magasin, tombant d’accord cependant, lorsqu’on leur demanda s’ils avaient besoin de renseignements (la réponse fusant : non !). Puis Ruth passa aux essayages et les débats reprirent. Kaïn ne voyant pas comment il pouvait juger s’il ne voyait pas le résultat. Après moults discutions, Ruth céda. Et elle finit par choisir un ensemble bleu turquoise qui mettait sa peau et ses cheveux en valeur. Le modèle était simple, elle avait prit une culotte et pas un string, malgré les protestations de Kaïn, et finalement, elle se trouvait là, chez elle, avec l’ensemble tout juste lavé et enfilé… Se mordillant les lèvres, elle mit une robe noire, et, le ventre noué, patienta… Quand on sonna, elle eut si peur qu’elle sursauta violemment, se cognant la tête sur la porte de son placard. Retenant un gémissement de douleur et les jurons qui vont bien avec, elle parvint à la porte d’entrée et ouvrit cette dernière à Peter…

Du moins tenta-t-elle d’ouvrir, puisqu’elle constata que c’était fermé à clé et que ces dernières n’étaient pas sur la porte… Où diable les avait-elle laissée ??? Mettant finalement la main dessus, elle courut ouvrir et souffla :

« Désolée… j’avais perdu les clés… »

Puis, posant finalement ses yeux sur Peter, elle continua :

« Eu… ben entre… »

Qu’est ce qu’elle se sentait bête !!! Elle referma derrière lui, et, doucement, posa ses mains sur le torse du sorcier pour l’embrasser avec tendresse. Sa conversation avec Kaïn lui avait mis les idées au clair, c’était un fait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dîner difficile entre amoureux [pv]   Mer 24 Aoû - 16:32

Bien évidemment, Peter ignorait totalement quel était le comportement qu'il était censé adopté avec Ruth. Ca pouvait sembler stupide mais pour autant, ça ne l'était pas non plus tant que ça et c'était bien là que pouvait se trouver le gros du problème, oui, il n'y avait absolument aucun doute à avoir. Enfin bon.. Il était, pour autant, absolument hors de question pour elle de se prendre la tête avec tout ça, même si elle pouvait facilement passer pour très douée pour la question. M'enfin bon, hors de question de se prendre la tête, oui, et c'était justement ça qui se trouvait être le gros du problème. Enfin bon, hors de question de trop se prendre la tête, même si c'était loin d'être évidemment si simple. M'enfin bon, hors de question de se prendre la tête, oui, voilà. Peter allait simplement se comporter normalement et si le sujet devait revenir sur le tapis et bien soit. Lui, en tout cas, il ne comptait pas en parler pour la simple et bonne raison qu'il n'y avait porté aucune importance. Certes, il ne lui avait jamais parlé de ça et elle pouvait facilement lui en vouloir. Mais.. Bon, pour le reste, e n'était qu'un malencontreux détail ou en tout cas, c'était ce qu'il souhaitait lui faire comprendre. Ruth était la seule et unique qui comptait. Même s'il restait vraiment surpris de voir qu'il pouvait compter sur elle.

Enfin bon, il était là, devant la porte, commençant doucement à trouver le temps long, stupide ? Oui, peut être, mais l'idée qu'elle puisse soudainement décidé de ne pas venir lui ouvrir la porte ne put que lui traverser l'esprit et contre ça, il ne put vraiment pas faire grand chose. Douloureux ? Oui, à n'en pas douter. Mais pour autant, il ne pouvait évidemment pas faire grand chose contre ça, et c'était bien pour cette raison que tout pouvait sembler si insupportable. A n'en pas douter. Mais la porte finit par s'ouvrir et il put enfin respirer normalement. Enfin.. Bref, hors de question de trop se prendre la tête, ils allaient passer un agréable moment et c'était la seule chose qu'il voulait, la seule à laquelle il voulait penser, d'ailleurs. Mais pour cela, encore fallait-il qu'il se penche vraiment sur la question. Oui, et il était évident que ça serait plus simple comme ça ! Mais lorsqu'elle lui dit qu'elle avait perdu ses clefs et que c'était pour cette raison qu'elle avait mis du temps à ouvrir la porte, il ne put s'empêcher de sourire et de s'avancer pour lui embrasser le front, un sourire amusé sur les lèvres.  « Ce n'est pas grave, je n'ai pas tant attendu que ça.. Tu es magnifique, en tout cas ». Et il avait envie de la serrer contre lui pour ne jamais la laisser s'en aller. Égoïste ? Oui, probablement, mais il s'en foutait.

Il pénétra donc à sa suite, dans l'appartement, un air gêné sur les lèvres, mais vraiment très heureux d'être là, en sa compagnie.  « Alors... Tu as fait à dîner ? ». Déplacé ? Non, il tentait de faire la conversation et justement, ce n'était jamais vraiment facile. Et quoi qu'elle puisse bien dire, rien ne pourrait probablement jamais être simple. M'enfin..Il était, pour autant, absolument hors de question, de la blesser ou de la faire souffrir. Le but était justement que cette fille aux cheveux flamboyants passe la meilleure soirée de toute sa vie et qu'il en soit le responsable. Même si bien sûr, la prochaine fois, il ferait lui même à manger. Oui voilà. Enfin.. En tout cas, il essaierait ! Il n'était pas la personne la plus douée pour faire ce genre de chose mais en tout cas, il faisait tout son possible pour ça !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 232
Âge : 28 ans [02/02/1982]
Actuellement : Cherche de nouveaux talents musicaux


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Dîner difficile entre amoureux [pv]   Ven 26 Aoû - 23:20


« Menteur… »

Pour l’attente, hein pas parce qu’elle était magnifique. Bon, ok, elle ne se serait pas qualifiée comme ça (et Kaïn serait mort étouffé de rire, sans nul doute s’il avait jamais entendu quelqu’un dire ce genre de chose à Ruth… m’enfin, passons…). Bref, le fait était qu’elle s’était pas mal démenée quand même pour avoir ‘au moins’ l’air féminin. Non, mais sérieusement !!! Ceci n’est pas une plaisanterie, pas du tout ! Ruth n’était pas du tout comme sa jumelle, elle, elle n’assumait pas sa féminité. Plus elle était cachée, mieux elle se portait. Mais avec Peter… Et bien c’était différent. Pas fondamentalement différent, mais assez pour qu’elle se remette en question de temps en temps… Et le jour où elle apprend que son petit ami a fréquenté des clubs de streeptease fait partie des éléments déclencheurs (c’pas sa faute, non plus, si il lui faut de ‘gros facteurs déclencheurs’ quand même… Razz).

Doucement, elle sourit au jeune homme. Son cœur s’emballait alors qu’elle posait son regard sur lui. Elle avait besoin de savoir quelques petites choses, ce soir, mais… comment dire ? Disons qu’elle ne savait vraiment pas comment elle pouvait (devait ?) aborder le sujet. Pourquoi diable sa sœur ne rédigeait-elle pas son autobiographie ??? Là, au moins, Ruth aurait été clairement immunisée (ou en tout cas un minimum préparée…). Mais non, bien sûr…. C’est pas possible, ça, faut toujours tout faire soit même ici !

Et lorsque Peter lui demanda si elle avait fait à dîner, elle éclata de rire, oui oui, carrément :

« Qui êtes vous et qu’avez-vous fait à Peter ? »

Le dévisageant, un immense sourire aux lèvres, elle rejeta sa tignasse de feu en arrière, et s’approcha de lui, le sourcil arqué, se mordillant la lèvre supérieure, le tout avec, petit à petit un sourire en coin qui s’affichait de plus en plus nettement :

« Dis moi, Peter… Quelques questions… »

Elle glissa sa main sur sa joue, la caressant du bout des doigts, avant de murmurer :

« Sens-tu le brûler ? »

Elle huma l’air, un instant, puis reprit :

« Moi pas… Ce qui doit signifier que je n’ai pas voulu allumer d’incendie volontaire cette nuit… En tout cas, pas dans la cuisine… »

Elle venait vraiment de dire ça ??? Mon dieu, elle devenait Luca… A l’aide ! Se reprenant (difficilement, elle avait encore du mal à gober ce que ses lèvres venaient de laisser passer) :

« Et autre question… Italien, japonais, chinois ou mexicain ? »

Parce que si il croyait la voire aux fourneaux, il se plantait royalement. Elle devait le posséder ce soir, et se battre avec des plats et insulter tout ce qui bouge (ou pas, d’ailleurs) dans la cuisine n’était pas considéré comme ‘glamour’ (si si, vrai de vrai, c’Kaïn qui lui a di ça, et Luca partage son avis…). Puis, voyant qu’ils étaient tous deux plantés comme deux bons benêts, elle s’exclama :

« Han mais installes toi, je suis trop bête, excuse, fais comme chez toi, William est chez sa copine ce soir… »

C’était quand même la loose la colocation avec le meilleur ami de son beau frère. Autant avec sa jumelle c’était génial, autant à présent, Ruth estimait vivre tout bonnement un enfer. Ni plus, ni moins.

S’asseyant sur le sofa, à côté de Peter, Ruth l’observa un instant, en silence, son coude sur l’accoudoir, sa main dans ses cheveux, la tête posée au creux de cette dernière, elle se mordilla de nouveau la lèvre et murmura :

« Peter ? Est-ce que… je peux te poser une question ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dîner difficile entre amoureux [pv]   Lun 19 Sep - 17:36

Menteur ? A quel propos ? Si elle pensait qu'il mentait par rapport à son physique, elle racontait n'importe quoi parce qu'une chose était vraiment certaine, c'était qu'elle était vraiment, mais alors vraiment magnifique. C'était, d'ailleurs, la personne la plus extraordinaire qu'il n'ait jamais vu. Et ce n'était pas une chose que l'on pouvait négliger, bien sûr. Après tout, si elle était aussi belle, ce n'était pas de sa faute et en plus, elle ne s'en rendait même pas compte. Mais il ne pouvait pas le nier, elle était belle, vraiment belle. Parfaite pour lui. Et même trop parfaite ! Il avait, encore aujourd'hui, bien des difficultés pour comprendre comment est-ce qu'elle pouvait bien lui plaire, ça lui échappait même totalement. Il se trouvait tellement minable à côté d'elle que tout ça était trop bizarre. Mais.. Bon, si elle l'aimait, ce n'était clairement pas lui qui allait en faire un scandale, c'était même impossible d'ailleurs. Bah quoi ? Il n'allait pas faire une crise parce qu'elle l'aimait et qu'il ne trouvait pas ça normal hein ! Non mais franchement !  « Menteur quand je dis que tu es magnifique ? Tu rêves ma belle ! Sinon pour le temps que j'ai attendu, il ne m'a pas tué donc je n'ai pas attendu vraiment longtemps, tu n'as pas à t'en faire pour ça ! ». En plus, Peter était un garçon sympa et pas prise de tête, ce qui n'était pas négligeable non plus non ?

Il se mit à rire, lorsqu'ils parlèrent de Ruth au fourneau ! Certes, ce n'était pas vraiment commun et il n'avait pas eu l'occasion de goûter sa nourriture. Mais d'après ce qu'elle en disait, c'était mieux comme ça alors ce n'était pas lui qui allait s'en plaindre quand même non ?  « Oh allez, je suis certain que ça ne serait pas aussi catastrophique que tu le dis ! A l'occasion, je demande à voir ! ». Un sourire sur les lèvres, il posa les siennes sur celles de la jeune rousse pour un baiser tendre et doux. De toute façon, il ne sortait pas avec elle pour qu'elle lui fasse à manger, c'était bien loin d'être le cas et d'être aussi simple et c'était sans doute bien mieux comme ça, à n'en pas douter ! Après pour ce qu'il en était de choisir un plat à livrer, bonne question ! Tout ça était très bon et de là à savoir ce qui était le meilleur, il n'en avait pas la moindre idée !  « Pourquoi ne choisirais-tu pas ? Parce que tout ça me semble très bon et c'est difficile de choisir ! ». Bah quoi ? C'était vraie hein ! C'était super difficile de faire un choix parmi les options !

Oh mais il était très bien debout ! C'était le meilleur moyen de s'avancer vers elle, de la prendre par la taille et de l'embrasser, encore et encore ! C'était super galère, parce qu'il ne pouvait pas non plus faire que ça, elle n'aurait pas apprécier peut être et en plus, il ne voulait pas se montrer insupportable ni trop collant ! Donc bon, ça faisait qu'il n'était pas toujours facile d'agir comme on le voulait et surtout, pas facile de faire ce que l'on voulait. C'était la galère ! Il ne voulait pas la coller pour lui déplaire et pourtant, il n'avait que cette envie. Un Peter amoureux, ça rend fou hein !  « Il m'est plus facile d'être debout pour t'embrasser.. Encore et encore.. ». Un sourire timide sur les lèvres, il s'approcha d'elle, doucement pour l'embrasser une nouvelle fois. C'était ça le pire avec lui. Il se prenait la tête tout seul, pendant un bon moment, d'ailleurs, et pourtant, il finissait toujours par dire ce qui lui traversait l'esprit. Bizarre hein !

Un air surpris se dessina sur son visage alors qu'elle lui demandait si elle pouvait lui poser une question.  « Bien sûr, qu'est-ce qu'il y a ? ».
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 232
Âge : 28 ans [02/02/1982]
Actuellement : Cherche de nouveaux talents musicaux


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Dîner difficile entre amoureux [pv]   Ven 23 Sep - 21:25

Esquissant un sourire, Ruth ne répondit pas. Elle avait bien fait des efforts pour lui, elle avait acheté de la jolie lingerie (même si ça, là de suite, il ne pouvait pas le savoir !), elle avait mis une robe (même si bon, c’était censé être normal pour une fille, pour elle ça ne l’était pas le moins du monde !). Bref, c’était donc touchant qu’il dise ça (étant donné tous els efforts faits) mais elle doutait de ses dires… c’était ça, son dernier problème, en fait, avec son petit ami… Elle doutait énormément d’elle, et ne comprenait rien… pourquoi elle ? Elle ne comprenait pas du tout. Ca la perturbait, vraiment.

Passant donc sur le sujet cuisine, la rouquine rigola doucement :

« Tu es bien fou de t’imaginer ça. Si je le dis c’est que c’est vrai. Je ne suis pas de nature modeste, tu l’avais pas encore remarqué ? »

Ce qui était aussi vrai que faux. Disons que pour ce qui touchait le sport, elle n’était pas modeste, elle aimait gagner, elle avait besoin de dominer… mais pour tout le reste, elle se pensait foncièrement nulle, moche, et par conséquent, elle se rabaissait énormément. Et quant au traiteur… la rouquine répondit avec bonne humeur :

« Très bien… »

Normalement, elle choisissait toujours pizza, mais ça c’était ses soirées de mecs avec Kaïn… Donc peut-être ferait-elle mieux de prendre autre chose pour une soirée qu’elle voulait être ‘romantique’ ? Fiou, ce n’était pas évident d’être calculatrice avec son petit copain dîtes donc ! Bref, elle laissa tomber son Italien, jugea le mexicain peut-être risqué, niveau épices, et se rabattit donc sur :

« Et bien japonais ! »

Faisant leurs choix, elle appela et commanda. Ils seraient livrés d’ici un petit quart d’heure, bien… mais elle ne pouvait pas du tout attendre, et s’était donc lancée. Elle avait besoin de comprendre… Peter l’embrasser et ça lui donner des frissons, elle se sentait si bien avec lui, totalement libre (bon peut-être pas totalement encore…). Elle avait le sentiment de revivre. Elle adorait sa façon d’être, cette timidité qu’elle ne connaissait pas vraiment, elle, qui était super mignonne. Sa façon de dire tout ce qu’il pensait… Elle lui caressa la joue du bout des doigts, toute pensive qu’elle était, avant de chuchoter doucement, pour poser sa question, pleine d’inquiétude :

« Je… je sais pas comment je suis censée formulée ça… mais depuis cet après-midi, je m’interroge. »

Bon ce n’était pas la vérité… pas intégralement en tout cas, aussi se corrigea-t-elle :

« Enfin, je m’interrogeais déjà avant mais là, ben ça a été un peu ‘la totale’ quoi, avec cette histoire de bar, tu comprends… »

Elle se sentait mal à l’aise et c’était affreux, parce que normalement, elle n’est quasi jamais mal à l’aise !

« Je comprends pas, en fait… Je n’arrive pas à comprendre ce que tu me trouves, Peter. Enfin, je suis réaliste… j’ai rien de ce que ces filles-là ont… Je suis… banale, voire même pas du tout féminine du tout. Je suis pas quelqu’un qui est censé attiré l’attention… Alors je n’arrive pas à comprendre ce que tu as pu me trouver. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dîner difficile entre amoureux [pv]   Ven 30 Sep - 22:14

Bien sûr qu'il l'avait remarqué et c'était bien parce qu'il n'était pas non plus de nature modeste qu'il en était heureux. Après tout, il se voyait mal sortir avec une fille qui ne pensait qu'à son physique et à clamer constamment, haut et fort qu'elle était trop belle et autres choses du genre. Ce n'était pas fait pour lui et aussi, il se moquait ouvertement de ce genre de personne. Peter n'était pas un garçon simple et sympa pour rien. Il était agréable, calme, doux, et surtout lui-même. Il disait toujours ce qu'il pensait, bien souvent, au moment même où il le pensait. En clair, ce n'était jamais vraiment évident d'être lui et il pouvait se faire tout un tas d'ennemis par la simple utilisation de la parole. Jamais facile. Mais il s'en foutait, parce qu'au moins, il savait qu'il ne jouait aucun rôle, qu'il était lui-même et que même si on venait à lui reprocher quelque chose, il aurait beau faire tout ce qu'il voudrait, il ne réussirait pas vraiment à changer ça parce qu'il n'était pas vraiment très doué avec ce genre de chose. Oui, c'était aussi simple que ça. Enfin bon, de toute manière, il avait beau dire ce qu'il voulait, ce n'était pas pour autant que son nombre d'amis était si grand. Il pouvait, de manière général, les compter sur les doigts d'une mains et c'était déjà pas mal hein ! Il y avait Gabriel au moins, et il savait qu'en toute situation, il pouvait compter sur lui et c'était ça le plus important. Lui et sa femme étaient deux personnes extraordinaires et il était heureux d'avoir dégoté ce petit boulot pour cette raison.

M'enfin bref, il n'était pas vraiment temps de parler de tout ça, même s'il aurait vraiment été enchanté de pouvoir présenter ces deux personnes à Ruth. Mais il valait peut être mieux attendre un peu ? Aucune idée, de toute manière, il ne savait pas comment se comporter une fois en couple, il ressemblait surtout à un éternel adolescent. Continuellement en train de patauger dans les choses qu'il ne connaissait pas. Pour dire, il s'était déjà vanté auprès de sa mère d'avoir la plus belle chérie du monde et maintenant, elle n'avait qu'une hâte, la rencontrer et elle n'arrêtait pas de lui faire la remarque, comme quoi il avait intérêt à la lui présenter et à lui faire de beaux petits enfants ! Cette femme était le diable en personne en faite ! Et à peine avait-il parlé de Ruth à sa mère qu'il en était venu à se dire qu'il aurait dû attendre un peu. De toute façon, il était pleinement conscient du fait qu'il était bien trop tôt et qu'il n'était pas temps, vraiment, de les présenter l'une à l'autre. Non pas qu'il ait honte de Ruth, loin de là, mais il ne voulait pas lui faire peur, et ses parents pouvaient se montrer un peu trop chiants parfois.. Comme tout bons parents non ?  « Oh si, je l'avais remarqué, mais ça ne veut absolument rien dire ! Je me répète mais je demande vraiment à voir ! ». Après tout, elle n'avait peut être jamais vraiment essayé. De toute façon, la cuisine n'était pas vraiment une chose trop compliqué. Certes, il n'était pas non plus un grand expert sur le sujet mais il savait se débrouiller alors il pouvait toujours lui apprendre des petits trucs tout simples, à l'occasion. Enfin.. Déjà, il l'inviterait à manger chez lui et elle jugerait de si c'est bon ou pas, et là, il réfléchirait.

Et bien c'était parti pour un petit japonais. Ils choisirent, ensemble, et il fut temps d'attendre que la livraison soit faite. D'ailleurs à ce propos, Peter avait toujours très faim au moment où la commande venait d'être passé. C'était là que l'attente de la livraison se faisait le plus attendre et il avait toujours l'impression que ça prenait 40 ans alors que bien sûr, c'était loin d'être le cas. M'enfin bon, ce n'était jamais vraiment évident. Et disons que Peter et son estomac.. Bah voilà ! Non pas qu'il soit un gros goinfre, il faisait quand même un peu attention, un minimum au moins, mais tout de même quoi, il adorait manger. Et puis, du fait qu'il fasse beaucoup de sport, ça équilibrait plutôt bien la chose donc ça allait encore.

Lorsqu'elle sembla aborder un sujet relativement épineux, il ne sut pas vraiment sur quel pied danser. Etait-ce bien ? Mal ? Qu'avait-elle donc à lui dire et surtout, pourquoi avait-elle tant de mal à le formuler ? Peter n'était pas tant un grand stressé de la vie mais pourtant, là, il devait bien avouer que ça le troublait et le mettait assez mal à l'aise. Il l'aimait vraiment beaucoup et la simple évocation de la possibilité de la perdre lui faisait un mal de chien alors imaginez donc ! Il l'écouta donc, restant le plus calme d'apparence possible, un sourire léger sur les lèvres pour lui faire comprendre qu'elle pouvait se lancer. Et quand elle lui fit part de son trouble par rapport à elle-même, son sourire s'étira doucement. Elle était vraiment tellement belle, en cet instant, que s'en était presque effrayant. Presque, parce que c'était surtout plaisant en faite.  « Tu as déjà eu l'occasion de constater que je ne suis pas comme tout le monde déjà, moi-même. Je dis toujours ce que je pense, je suis relativement timide, peut être moins maintenant mais tu m'aurais vu avant... Enfin bref, tout ça pour dire que du fait que je ne sois pas comme tout le monde, je ne peux pas m'intéresser aux même personnes que les autres non ? Et j'ai toujours détesté les filles qui passaient leurs temps à faire attention à elle, plutôt qu'à faire la conversation et tout ça.. ». Il s'avança doucement vers elle, posant sa main sur la joue de la jeune fille et glissant un baiser sur son front.  « A mes yeux Ruth, tu es loin d'être banale. T'es une fille formidable, intelligente, belle, drôle... C'est pour qui tu es que je t'aime beaucoup. Que tu sois féminine ou non, je m'en contrefous et pour tout dire, je préfère. Au moins, on peut parler de tout et de rien, faire du sport ensemble, déconner... Je me sens à l'aise avec toi, comme je ne me suis jamais sentie à l'aise auparavant. C'est plutôt à moi de me poser cette question tu vois.. ». Parce que pour lui, il n'avait absolument rien pour plaire. Il avait un humour pitoyable, un physique potable, certes, mais juste potable, il avait une voix naze, une démarche naze. Et il faisait tout le temps du sport, et parfois rien d'autre quoi.. Enfin bon, il ne comprenait pas comment est-ce qu'il avait pu trouver une perle comme elle...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 232
Âge : 28 ans [02/02/1982]
Actuellement : Cherche de nouveaux talents musicaux


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Dîner difficile entre amoureux [pv]   Dim 23 Oct - 16:35

Levant les yeux au plafond, la rouquine répliqua dans un soupire amusé :

« Ben ce ne sera pas pour ce soir ! »

Parce qu’elle avait prévu de passer une bonne soirée, ce qui signifiait qu’elle ne se sentait pas encore tout à fait prête à incendier sa maison (enfin son appartement, mais aussi l’immeuble plus généralement) pour les beaux yeux de son petit ami !

Puis vint le moment fatidique où Ruth se lança… Soupirant, elle se jeta à la mer (ou plutôt jeta sa question à l’attention de son petit ami, toute stressée qu’elle l’était, à l’heure actuelle…). Ruth si calme, détendue et très cool d’ordinaire était plutôt méconnaissable à présent. Elle n’avait pas du tout pour coutume d’être angoissée, stressée ou ce genre de chose… mais là, elle n’avait pas le choix. Elle se sentait vraiment sous pression… Elle avait vraiment peur de tout faire rater entre Peter et elle.

Ce que disait Peter… Sa réponse… c’était vraiment… Non, elle ne trouvait pas de mots assez forts pour décrire le tourment qui l’envahissait, faisant palpiter son cœur et serrer sa poitrine… Son souffle s’accélérait, elle stressait… mais ce qu’il disait c’était si beau, si gentil… Et si sincère. Il suffisait de le regarder dans les yeux pour le comprendre, pour le sentir… seulement le savoir ! Finalement, elle eut presque envie de pleurer de bonheur… c’était si bien, tout ça… Ca faisait tellement de bien de savoir qu’on compte pour l’autre… Au moins autant qu’il compte pour nous ! Glissant doucement ses mains sur les joues du sorcier, la rouquine murmura avec douceur :

« Moi j’aime tout ce que tu es, Peter. Ta gentillesse, ta franchise, tes passions que je partage… J’aime ce que tu penses, ce que tu fais et ce qui fais que tu es devenu comme tu es à l’heure actuelle. »

Elle plongea son regard dans celui du jeune homme et souffla doucement :

« Je t’aime. »

Voilà, tout simplement. Ni plus, ni moins (surtout pas moins !!!). Puis elle l’embrassa avec une douceur infinie, une délicatesse dont elle-même ne se savait pas capable jusqu’à ce que sa route croise celle de Peter… Il était tellement plus que ‘tout’ pour elle… Il pouvait en quelques paroles ou quelques gestes décider de la pluie ou du beau temps pour la rouquine. Tout devait être parfait entre eux. Ils s’aimaient et c’était tout ce qui comptait. Là, tout de suite, la sorcière n’avait plus le courage de faire ce qu’elle comptait faire au début (à savoir ne pas garder sa robe toute la soirée). Ils allaient aller à leur rythme. Et si ça énervait Kaïn ou Luca, et bien tant pis pour eux ! Mais Ruth comptait bien gérer sa relation de couple comme elle, elle l’entendait. Ils avaient tout leur temps, et elle ne voulait surtout pas précipiter les choses. Ce soir, ils allaient dîner. Pour bien commencer, après… Et bien ils aviseraient. Ca semblait être une bonne idée, pour la rouquine qui embrassa de nouveau Peter, heureuse comme jamais.



[Fin pour Ruth]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dîner difficile entre amoureux [pv]   Mar 25 Oct - 0:01

Pas pour ce soir, et bien soit. Mais que l'on se comprenne bien sur un point, c'était qu'il était loin de lâcher l'affaire hein, et c'était même très loin d'arriver. Oh bien sûr, il n'en venait pas pour autant à dire qu'il allait tout faire pour qu'elle lui fasse à manger, quitte à user de chantage et tout ça, ce n'était pas pour lui. Mais il attendrait et verrait et si elle ne voulait pas, et bien soit, il ne la forcerait jamais. Pour la simple et bonne raison qu'il détestait se montrer trop chiant. Alors il faisait toujours tout son possible pour pallier à ça et pour affronter ce genre de chose. Il ne se laisserait jamais avoir de façon aussi stupide ou même aussi pathétique, sinon, tout aurait été probablement bien différent et cela, depuis déjà un bon moment, c'était évident. Enfin bon, après, que l'on ne s'enflamme pas pour autant, il n'était pas pour autant parfait et il y avait d'ailleurs fort à parier qu'il lui referait un jour la remarque, qu'il fasse tout pour que cela ne se produise pas ou quoi que soit, il ne pourrait malgré tout pas s'en empêcher. Oh allez quoi, on n'allait quand même pas se mettre à lui en vouloir non ? Il était franc et direct, des qualités que malgré tout, on ne voyait pas chez tout le monde et parfois, il arrivait que cela vienne à poser problème. Il ne mentait pas, ce n'était pas dans sa nature. Il était donc parfaitement interdit, pour lui, de considérer que cela soit tant un défaut selon les autres. Oh pour lui, c'était une toute autre histoire. Il n'était jamais facile de toujours dire la vérité et ça, c'était bien plus qu'une évidence. Ne rien pouvoir cacher n'était jamais évident. En plus de ça, il faisait partie de ce genre de personne qui ne parvenait jamais à s'empêcher de dire ce qu'il pensait. Et ça aussi, ce n'était jamais facile. Mais bon, c'était ainsi et avec le temps, il avait bien vite fini par faire avec. Ce n'était pas si incroyable que ça en plus, il suffisait de s'y habituer. Bien sûr qu'il lui était déjà arrivé de blesser bien des gens. Et ça l'avait blessé, lui aussi. Mais quoi qu'il puisse bien en dire, il était parfaitement incapable de changer. Il n'y avait rien de possible, au milieu de tout ça. Et quoi que l'on puisse bien en dire, il n'y avait aucun choix à avoir. Rien du tout non. C'était ainsi.. Il se contenta de lui répondre d'un sourire. A quoi bon continuer de toute manière, il ne voulait absolument pas se montrer insistant à ses yeux d'ailleurs.

Ensuite, ce fut le quart d'heure révélation. Et c'est là que le fait qu'il soit incapable de mentir l'aida grandement. Elle ne le connaissait pas depuis bien longtemps mais au moins, elle avait bien vite fini par comprendre qu'il ne réussissait pas à mentir, qu'il en était incapable. Donc.. Elle ne pouvait que le croire non ? En plus de ça, lorsqu'il s'essayait au mensonge ( ce qui n'était jamais facile, d'ailleurs ), il avait dû mal à formuler une phrase entière, il se mettait à transpirer à grosses gouttes aussi et tout ça. Ce n'était, donc en clair, vraiment jamais facile. Mais alors vraiment pas. Et ça se voyait tout de suite. Il n'y voyait tellement pas d'intérêt, d'ailleurs, qu'il préférait ne pas mentir, pour la peine. Et pusi bon, cacher des choses n'étaient jamais une bonne base de relation, à n'en pas douter oui.

Et lorsque ce fut à son tour de lui dire ce qu'elle ressentait et aussi ce qu'elle pouvait bien penser de lui, ce fut encore mieux ! Il l'aimait, oui, lui aussi et c'était même plus qu'évident et l'entendre le lui dire était tout bonnement fantastique. Ils avaient l'air malin à se demander pourquoi est-ce que l'autre avait voulu de lui. C'était tellement bizarre et tellement trop étrange ! Mais pour autant, c'était trop cool et c'était ça le plus important oui, à n'en pas douter voilà tout.  « Je t'aime aussi Ruth ». Un sourire timide se dessina doucement sur son visage alors qu'il la serrait contre lui et déposait doucement un baiser sur son front. Elle était tellement adorable. Comment aurait-il pu vivre sans elle plus longtemps !

TERMINE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dîner difficile entre amoureux [pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dîner difficile entre amoureux [pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Échange] Échange entre amoureux, hé, hé. [Attente de RP]
» Soirée entre amoureux (pv Gaël)
» Entre amoureux [pv Lalwend]
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: