AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [Topic Commun] Bal de Noël 2002.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: [Topic Commun] Bal de Noël 2002.   Dim 28 Aoû - 22:09

    Décoration de la salle : La salle est décorée plus modestement que les années précédentes, mais les elfes ayant mis la main à la pâte, le résultat reste superbe sous la voûte étoilée de la grande salle. Un grand sapin trône dans un coin savamment décoré de boules et de guirlandes aux couleurs des quatre maisons. Le reste est dans des teintes blanches ou argentées, rappelant la neige. Dans les coins de la salle, des chaises et des tables avec le buffet garni de toutes sortes de mets avec aussi, bien sûr, des boissons. Un punch sans alcool trône au milieu de chaque table avec une multitude de verres.

    Dates : Le bal de Noël a lieu le 24 décembre au soir, le lendemain les élèves sont en vacances et peuvent rentrer chez eux.
    IRL le bal durera un mois et demi environ.

    Bon RP !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 440
Âge : 23 ans (6 juin 1990)
Actuellement : Organisatrice dans l'événementiel sorcier.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [Topic Commun] Bal de Noël 2002.   Lun 29 Aoû - 0:09

    Romilly adorait la simple idée d’aller au bal ! Mais pendant un bon moment au cours du trimestre qui venait de s’écouler, il lui avait manqué l’accessoire principal : un cavalier ! Honnêtement, elle se fichait de ce à quoi il pourrait ressembler ou dans quelle maison il pouvait être du moment qu’il ne lui faisait pas de l’ombre, ce qui aurait été difficile à Serpentard, certes. Heureusement, il y avait plein de mignons petits Poufsouffle que son frère pouvait lui présenter ! Elle avait agi trop tard pour s’accaparer Zane, mais ce n’était pas grave, même s’il était plus petit qu’elle, l’heureux élu était choupinet et d’un caractère docile à priori puisqu’il avait tout de suite accepté de l’accompagner. Elle était arrivée devant lui, avec son frère Roy derrière elle pour lui montrer comme elle l’avait connu (ou repéré, selon), lui avait fait son plus beau sourire et avait demandé directement « Salut, je suis Romilly Bradley, la jumelle de Roy. Il m’a dit que tu n’avais pas encore de cavalière, ça te dirait de venir avec moi ? ». Evidemment, préférer choisir son cavalier en fonction de son bon caractère plutôt que sur sa classe, c’était prendre un risque, mais Romilly se disait que stratégiquement, ça se défendait quand même, puis au moins, ça ne risquait pas de tourner au pugilat. Parce que quand il s’agissait d’être en société, Romilly se devait d’être parfaite, mais la perfection, ça rend réellement très nerveux, alors les gens comme elle, au jour le jour, pourquoi pas (de toute façon, le Choixpeau avait refusé de la mettre à Poufsouffle avec son frère, vraiment, elle ne comprenait pas pourquoi, elle était pourtant tolérante et travailleuse !), mais quand elle était stressée, ça ne donnait rien de bon.

    Le problème, c’est que le jeune Rhys n’avait même pas un costume ! Comme il était plus petit que Roy, elle avait demandé à sa mère de lui envoyer l’ancien costume de son frère. Elle y fit quelques retouches sur la longueur du pantalon et ça donnait un smoking simple mais élégant, le costume qu’elle avait choisi pour son frère l’année précédente autrement dit.

    Le jour J, puisqu’elle devait retrouver son cavalier dans le hall, Romy avait fait un effort pour se préparer en avance et être à l’heure sur le lieu de rendez-vous. Mais être une fille, ça demande beaucoup d’embarras, aussi ne fut-elle pas ponctuelle à la minute près, mais bon, si elle s’était laissée débordée, ça aurait pu être pire ! Surtout qu’elle avait préparé quelques papiers pour Sterne, le club de danse, avant de venir pendant que le vernis de sa main gauche séchait (le vernis est un détail toujours important pour une femme autant que le thé).

    « Rhys ! Je suis là ! » Elle s’avança vers son cavalier. Son caractère l’aurait poussé à courir mais sa robe au tissu fragile et ses petits talons ne s’y prêtaient pas. Une fois devant le jeune poufsouffle, elle admira son travail sur le smoking, l’air ravie. « Tu ne m’as pas trop attendue j’espère ? Je suppose que tu dois être comme mon frère et ne rien y entendre à toutes ces choses, mais je serais arrivée bien plus en avance si je n’avais pas du refaire trois fois ma coiffure. Vous avez quand même de la chance vous, les garçons, un rien vous rend élégant, nous, il y a de la concurrence. » Aurions-nous omis de préciser que Romilly parlait très facilement ? Si c’est le cas, l’erreur est réparée !

{590}

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 728
Âge : 26 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [Topic Commun] Bal de Noël 2002.   Lun 29 Aoû - 0:27


    Lorsque le petit ami d’une jeune demoiselle a quitté l’école, c’est l’occasion pour la demoiselle en question d’aller au bal avec ses « potes ». Ce genre de considérations ne sortait jamais de la bouche de Charisma pour une question de niveau de langue, mais dans l’idée c’était la même chose. Damon étant dans le même cas qu’elle et Eva-Rose étant toujours célibataire (ce qui selon Carry était une preuve de sagesse, mais elle n’était pas sûre que son amie partage cette opinion), ils avaient décidé d’y aller ensemble, suite à quoi une autre personne s’était greffé par l’intermédiaire de Damon. Ça ne dérangeait pas outre mesure Carry qui partageait bien plus volontiers son meilleur ami que son petit ami (ce qui semble logique, mais y’a des gens possessifs pour tout le monde hein !).

    Outre passer une bonne soirée entre amis, le bal était bien entendu aussi l’occasion de faire des frais vestimentaires. Charisma ne prêtait jamais trop attention à comment elle s’habillait et elle portait d’ailleurs l’uniforme selon la norme, ce qui signifiait aussi qu’elle ne se mettait pas souvent en valeur. Comme elle avait quelques problèmes d’ordre mentaux (qu’elle assumait cela dit), on se moquait souvent d’elle et bizarrement, à l’adolescence, les bonnes notes n’étaient pas un critère pour se faire bien voir de ses comparses. Du coup, les deux dernières années, elle avait tout misé sur les festivités ponctuels pour mettre en valeur son physique qu’elle savait agréable. La modestie ne l’étouffe pas, certes, mais en même temps, quand on est la cousine de Dawn Kostovak, on sait ce qu’on vaut (et soit dit en passant, à côté de Dawn, Carry est très modeste, si, si).

    Côté robe donc, Carry avait choisi une robe crème, courte, avec des collants brillants noirs et des escarpins noirs eux aussi. Elle avait relevé ses cheveux en queue de cheval et s’était maquillée, ce qu’elle ne faisait pas d’ordinaire, ça lui prenait trop de temps, et puis elle trouvait que pour suivre les cours, on n’avait pas besoin de se farder, le naturel suffisait amplement. Après tout, ce n’était pas comme si on avait son diplôme parce qu’on sait manier un khôl hein !

    Descendant les escaliers du dortoir dès qu’elle fut prête, elle passa à côté de certains camarades de sa maison qui finissaient de se préparer ou d’attendre l’heure de rejoindre leur cavalière. Parmi eux il y avait Nicolas qui était dans un coin, probablement en train d’attendre Emma, mais elle n’alla pas lui parler parce qu’elle n’avait pas envie de devoir se faufiler entre le groupe de septième année. Elle ne distinguait pas les visages de ceux-ci, mais sait-on jamais, dans l’esprit de Carry, cette année garçon de septième année rimait avec Axel Griffins, et même si elle faisait des efforts pour dominer les sentiments négatifs qu’il lui inspirait (parce que complètement irrationnels, et Carry aime bien que les choses soient logiques !), elle continuait à l’éviter. Ce qui, en un sens, signifiait sûrement qu’elle parvenait moins bien qu’elle voulait le faire croire à se contrôler. Mais passons, parce que de toute façon, sa tentative de sortie discrète eut un raté puisque Nick la vit lui !

    « Eh Carry ! Où tu files comme ça ? Je ne savais pas que tu allais au bal, tu as trouvé un cavalier ? Parce que sans Enry, je pensais que tu n’irais pas ! »
    « Vous savez monsieur Jones, il faut savoir profiter des bons côtés de la scolarité ! Je vais au bal avec Damon, Eva-Rose, et mademoiselle Andrews. »
    « Ah ouiiiii ! Je la connais, je l’ai rencontrée ! Tu vas voir, elle est cool ! Enfin, en tout cas, chouette robe, mais plus… »
    « Monsieur Jones ! »
    « Oui, oui, d’accord, je me tais. Amuse toi bien alors ! »
    « Vous aussi ! Si je ne la revois pas avant mon départ pour Londres, souhaitez pour moi un joyeux noël à mademoiselle Carter ! »
    « Je n’y manquerais pas ! »

    Et elle fila, parce que sinon, elle allait être en retard ! Mais en retard, elle ne le fut pas, d’ailleurs, elle fut la première arrivée ! Mais elle ne resta pas seule longtemps car les autres arrivèrent un à un, lorsqu’ils furent tous là, Charisma sourit à ses trois compagnons pour la soirée. « Monsieur, mesdemoiselles, j’espère que vous êtes près pour le premier bal de noël de Poudlard où vous êtes sûrs de ne rien avaler d’ensorcelés ! » Ce qui était un bon point pour la disparition de la magie, parce qu’il y avait toujours des farceurs pour jouer de la baguette au bal ! Enfin, ça se voyait surtout chez ceux qui restaient au buffet que chez ceux qui dansaient, mais clairement, ce soir, ils n’allaient pas danser ! Donc, forcément, ils allaient devoir rester sur leurs gardes.

    Un peu avant d’entrer dans la salle, Carry décida qu’il fallait mettre Blake à l’aise, et comme d’habitude, elle n’attendit pas que Damon le réalise pour agir, même si elle lui jeta un petit coup d’œil avant de prendre la parole. « Au fait, moi c’est Charisma. Je vouvoie tout le monde mais il ne faut pas vous sentir obligé de m’imiter, c’est juste une sorte de tic de langage chez moi. » C’était plus que ça, mais par cette belle soirée, ce n’était pas le moment d’entrer dans les détails. « J’espère que vous n’êtes pas trop déçus d’être en notre compagnie. » Et elle sourit, amusée, ce qui prouvait que Carry était dans un bon jour, car l’inexpressivité était son ordinaire. Sauf que Noël, c’est toujours un jour spécial. Et si elle disait ça, c’était parce que même si elle accueillait volontiers Blake dans la bande, Carry savait aussi que ce n’était pas ce qui la rendrait populaire dans l’école. Charisma était réputée folle, Damon était un souffre douleur reconnu (même si Carry supposait que maintenant ça allait mieux pour lui) et Eva-Rose était préfète mais elle était aussi assez timide (ce que Carry trouvait dommage, elle avait tout pour plaire ! Mais bon, peut-être qu’elle n’était pas objective, Eva-Rose était son amie après tout !). Cela dit, même si elle disait ça, Carry pensait bien qu’ils étaient nettement plus heureux que tous ces durs à cuire qui se la jouaient (ok, elle se la jouait aussi des fois, mais elle c’était pas pour rabaisser les gens !) et que donc Blake s’amuserait bien plus avec eux !

{1 084}

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Topic Commun] Bal de Noël 2002.   Lun 29 Aoû - 0:42

    Zane avait invité Pandore au bal. Il aurait pu tout aussi bien invité une autre de ses amies, mais le fait été qu’il n’était pas encore assez intime avec Samara pour l’inviter, Louise lui avait semblé bien trop timide (et puis en plus, même si ça avait eu lieu après, elle lui avait quand même fait une énorme bosse avec un livre d’histoire de la magie ! ça pourrait en refroidir plus d’un !), et finalement c’était à peu à ça que se résumait le cercle de ses amis filles. Notez qu’il aimait bien la sœur du consort, mais comme pour Samara, leurs conversations étaient trop récentes pour être une valeur fiable. En plus, elle avait déjà sûrement un cavalier. Et c’était une serpentard. Pourquoi est-ce que tous les Fayr étaient à Serpentard d’ailleurs ? Quoi qu’il en soit, Zane allait au bal surtout pour faire plaisir à Fredericke et il était tenu de prendre une photo avec sa cavalière. Il trouvait Pandore assez mignonne pour plaire à Fred’, même si ce genre de considérations avait un je-ne-sais-quoi d’ironique quand on connaissait la haine de Pandore pour la maison des lions. Enfin, en tout cas, Zane avait fait de gros efforts de présentations. Ce n’était pas qu’il se négligea le reste du temps hein, c’était juste que là, il avait mis un beau costume (qu’il n’avait pas choisi…), il avait repassé deux fois la chemise pour être sûr qu’elle serait parfaite, et comme elle était neuve, elle était bien blanche. Quant au reste du smoking, d’un classique noir, il était d’une bonne coupe et on voyait bien qu’il était à la fois neuf et fait sur mesure. Ça gênait un peu Zane de porter d’aussi beaux vêtements alors qu’il n’était qu’un domestique, mais il avait préféré ne pas protester. En ce moment son credo c’était de ne surtout pas brusquer sa maîtresse. Elle semblait aller un peu mieux d’après ses dernières lettres, il ne voulait surtout pas qu’elle rechute pour des broutilles.

    En gentil garçon comme il faut, il alla attendre sa cavalière dans la salle commune, bien sagement adossé au canapé. Il avait même une fleur pour elle, c’était un truc qui se faisait dans les bals, surtout quand ce n’était pas sa petite amie qu’on emmenait. Zane trouvait que c’était débile parce qu’il préférerait offrir des fleurs à sa petite amie qu’à une simple amie, mais soit, c’était une bonne intention après tout, mais il avait demandé à ce que ce ne soit pas une vraie fleur parce que sinon, elle serait fanée avant la fin de la soirée, et du coup, ce serait triste, Pandore ne pourrait pas la garder en souvenir !

    L’année précédente, il avait été au bal avec ses amis mais ça n’avait pas été vraiment dans l’esprit d’un bal, cette année, tout le monde avait insisté pour qu’il trouve une cavalière. Lorelei Merci ! Pandore avait dit oui ! Sinon il ne savait pas comment il aurait fait ! Et il préférait y aller avec une amie, c’était clair. Le lendemain, il irait à Pré-au-lard pour rejoindre ses parents et sa maîtresse, il supposait que le jeune consort aussi serait là mais Zane n’en avait aucune certitude puisqu’il ne lui parlait pas. Ceci dit, il en avait quand même des suspicions puisque après le repas de Noël organisé pour toute la famille et où Roze serait aussi présente avec toute la partie du clan qui s’entendait bien : Zane, ses parents, Fredericke, probablement Vincent, Serena, Roze, Edward, leurs enfants et même maître Friedrich ! Ce n’était pas rien de se réunir ainsi en Angleterre, alors qu’ils étaient presque tous allemands !

    Mais pour l’instant, il ne s’agissait pas de penser au lendemain, mais bien au présent et au bal qu’il allait passer avec Pandore !

{632}
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Topic Commun] Bal de Noël 2002.   Lun 29 Aoû - 3:33

Le bal de Noël avait provoqué une véritable effervescence parmi les jeunes gens de l’école. Avec qui y aller? Comment l’inviter? Est-ce que je vais me faire jeter? Pour le ou la cavalière, ça ne posait pas de problème à tout le monde puisque de nombreux couples se formaient au gré des humeurs, survivant souvent à la compétition entre les maisons.

Autre grand dilemme, s’habiller. Il fallait être élégant, bien évidemment, plus que son voisin si possible. Une occasion en or pour les jeunes femmes de se faire magnifique et éblouir les yeux de la gente masculine… ou féminine, il faut avoir l’esprit ouvert.

Pour Rhys, Noël était une soirée importante lorsqu’il était en famille mais, justement, ce soir-là, il ne se trouvait pas avec ses parents, loin de là. Son aisance avec les filles était si ridicule qu’elle ne rayait pas le parquet, elle creusait un profond tunnel en dessous. Il ne se faisait pas le moindre rêve, il était quelqu’un de gentil mais, dans l’ensemble, il était discret, personne ne l’inviterait. Le programme de la soirée serait donc chargé par les joies des instructions du cours de défense contre les forces du mal. La désertion massive de la salle commune des Poufsouffles allait rendre les lieux plus silencieux que jamais.

L’invraisemblable s’est pourtant produit. Alors que, pour une fois, il ne travaillait pas et qu’il n’était pas cloitré à la tour des Poufsouffles, une jeune fille s’est avancée vers lui, talonnée par un Poufsouffle de seconde année, Roy Bradley. Il n’avait pas énormément parlé avec le garçon depuis le début de l’année mais suffisamment pour savoir qu’il avait une sœur jumelle. Vu la ressemblance entre les deux arrivants, le doute n’était pas permis.

A la grande surprise du garçon, elle lui a demandé de l’accompagner au bal. Elle lui avait sourit, elle trichait. Comment pouvait-il refuser face à un sourire? Peu importait, il n’avait pas envie de refuser et n’aurait pas su le faire de toute façon. Ainsi est son caractère, trop gentil pour opposer un refus. Etant donné qu’il y avait trois voix pour et aucune voix contre, il a accepté avec joie l’invitation.

S’il ne connaissait pas Romilly avant ce moment, il a vite apprit qu’elle sait ce qu’elle veut. Elle a vite prit en charge de lui trouver une tenue, de la faire ajuster et de gérer tous les détails qui avaient un lien avec le bal. Cela arrangeait bien le blaireau qui était totalement largué par ce genre de préparatif.

Entre le moment où il fut invité et le soir du bal, la pression ne faisait que monter. Le pauvre garçon se trouvait bien plus inquiet par cette soirée en couple que lorsqu’il avait dû partir pour cette aventure qu’était Poudlard. Comment devrait-il lui dire bonjour? Comment devrait-il se tenir? Que devrait-il dire? Sans avoir la réponse à la moindre de ces questions, il s’est préparé puis rendu au lieu de rendez-vous, dans le hall, avec une bonne-demi heure d’avance. Le retard exclus de l’équation, il avait une raison de moins de stresser.

Il attendait donc, patiemment, en essayant de se donner la posture qui lui semblait convenir à la situation et sa tenue. Il se tenait donc droit et fier dans l’ancien smoking de son camarade Roy Bradley même s’il avait l’impression d’être ridicule. Lui, si habitué à un simple jean avec un t-shirt, ne se sentait pas vraiment à l’aise en portant la chemise, la veste et les vraies chaussures de bonhomme.

Bien rapidement, d’autres garçons sont arrivés dans le hall, habillés avec classe. Le hall était sûrement le lieu de rendez-vous de beaucoup de couples qui se partageaient entre deux maisons. L’interdiction de rendre visite empêchait aux hommes d’aller chercher leurs compagnes à leur demeure. Les regards commençaient à se croiser entre les garçons, des sourires s’échangeaient, parfois rassurants parfois espiègles. Il en allait bien rapidement des pronostiques sur le retard des demoiselles. Après tout, une femme doit savoir se faire désirer, c’est une règle.

Rhys n’eut pas le souci de voir Romilly arriver en retard. Il n’avait pas regardé sa montre en l’attendant. A vrai dire, si elle n’était pas du tout arrivée, il n’aurait pas fait la plus petite réflexion, se reprochant à lui-même d’avoir été assez stupide pour croire qu’il avait attiré l’attention de quelqu’un. Cela n’aurait pas été la première fois qu’un Serpentard se jouerait de lui. Ce qui l’aurait le plus surpris, à dire vrai, c’est qu’un de ses frères Poufsouffles ait participé à la mascarade.

Mais non, rien de ça, Romilly était donc à l’heure. Elle était arrivée hors de vue de Rhys qui, s’il avait eut pour habitude de se ronger les ongles, en serait sûrement à grignoter les troisièmes phalanges de ses doigts. A l’entente de son prénom, son cœur s’est arrêté avant de battre à toute allure. C’était le moment fatidique.

Il s’est retourné pour découvrir pour la première fois sa cavalière dans sa robe. Il la trouvait très jolie ainsi préparée. Enfin, il la trouvait déjà très jolie au quotidien mais là encore plus. L’espace d’un instant, il s’est trouvé encore plus ridicule dans sa tenue mais l’oublia vite, ce n’était pas le moment.

Il s’est avancé vers elle, luttant mentalement pour mettre un pied devant l’autre alors que ses jambes semblaient avoir l’intention de partir en courant. Se mettre à la course à pied ne lui semblait plus un sport si inutile que ça. Mais non, il remportait le combat.


Tu es un homme, tu es à la hauteur. Tu es un homme, tu es à la hauteur.

Il se donnait du courage en répétant ces paroles comme un mantra.

Alors qu’il cherchait un truc à dire qui ne soit pas stupide, il s’est fait emporter par le tourbillon de parole de la belle. Elle avait le verbe facile et c’était un euphémisme. Ne pas pouvoir en placer une pouvait lui convenir mais il avait envie de quitter un peu son costume de froussard et de timide.


- Tu es… très jolie… Wahoo.

Wahoo, en effet. Non seulement pour elle mais aussi parce qu’il a pu utiliser ce terme, le laisser partir sans réfléchir. Réfléchir, c’était peut-être le problème de fond, Rhys ne se laissait pas être spontanée, il cherchait toujours LA phrase intelligente. Mais ce coup-ci, la situation a réussi à obliger son cerveau à prendre un raccourci vers ce qu’il pensait exactement.

Naturellement, si Rhys se permettait une telle manifestation, ce n’était pas sans l’option « joues rouges comme une tomate ». Au moins, il ne s’inquiétait plus pour la soirée, souffler un bon coup et retrouver une teinte normale passait avant. Il finit par réussir à articuler.


- Tu n’es absolument pas en retard.


Reprenant de l’aplomb, il fit le geste qu’il avait vu tellement de fois à la télé dans ce genre de situation, il lui tendit le bras pour l’emmener dans la salle du bal.

1150 mots
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1087
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: [Topic Commun] Bal de Noël 2002.   Lun 29 Aoû - 10:05

Le bal… Haha, Alek avait quand même était un sacré enfoiré sur ce coup là… mais pour lui on ne s’amusait qu’en emmerdant les autres, façon à lui (très personnelle, oui) de montrer qu’il se fout de tout le monde (sauf de lui-même !). Bref, là on en vient donc à se demander ‘mais qu’a-t-il bien pu faire ????’. La réponse était à la fois machiavélique, cruelle et ridicule (mais lui ça l’éclatait à mort !!!). En réalité, il s’était joué d’une Poufsouffle… Invitant Jane (il a oublié son nom et s’en fout complètement) au bal, une fille de 7ème année dont il se fichait royalement, il avait décidé de lui fiche la honte… Elle pensait vraiment qu’il l’avait invité ??? Bon, ok il l’avait formulé ainsi, mais en réalité, il ne comptait pas du tout passer la soirée avec elle, mais plutôt à rire d’elle. Méchant ? Sans aucun doute ! Immature ? Vrai aussi. Mais lui ça l’amusait de rire au dépend des autres (bizarrement quand il s’agit de lui, il ne trouve pas ça drôle du tout…). Ainsi, il avait fait une ‘vraie’ invitation au bal, en abordant une de ses compagne de serpentard : Elorah. Elle était sexy, carrément à son goût, et elle était de sa maison (seules les Vipères pouvaient comprendre le fonctionnement malsain d’Alek, non ?). bref, il avait donc invité deux filles : Jane qui serait en réalité seule ce soir, et Elorah, avec laquelle il comptait s’amuser (mais à ses dépend, la concernant…).

Revêtant son costume, Alek admira son reflet dans le miroir. Ouai… Bon la mode pingouins très peu pour lui… ca faisait atrocement coincé et étriqué tout ça (pourtant le costume valait une sacrée fortune, mais papa avait les sous et il ne donnait que ça à son filston, donc Alek préférait le plumer à mort, plutôt qu’être plumer d’un bout à l’autre… Voilà, belle mentalité, mon petit…). Bref, son costume était carrément beau, fallait pas en douter ! Chemise couleur chocolat, veste marron, plus claire, pantalon assorti à la chemise… Il ne mit ni cravate, ni nœud de papillon, parce que ça faisait trop guinder et ridicule, de son point de vue… Et après s’être un peu parfumé, il quitta son dortoir, fier de lui. Il avait donné rendez-vous à Elorah dans la salle Commune des Vipère (ainsi, Jane le verrait arriver avec elle, si jamais elle était arrivée avant eux, et voir son visage se décomposer n’en serait que plus drôle !).

Aussi Alek patienta-t-il dans la salle Commune des Vert et Argent, espérant qu’Elorah ne le fasse pas poireauter trois plombes, parce que bon, franchement, elle était canon et valait la peine d’attendre, mais pas pendant trois heures non plus, hein… bref, il était donc là, dans la grande salle à voir quelques mecs partir, quelques filles aussi, mais en bien plus petit nombre (quelque chose lui disait qu’elles étaient en gang et qu’elles allaient toutes quitter leurs dortoir d’un coup, toutes ensemble *en fait rien de très étonnant pour des filles, en somme… Elles sont après tout connues pour vivre en meute… Et dès qu’une d’elle doit partir (pour aller aux toilettes, par exemple, il en faut forcément au moins deux (strict minimum syndical, attention !!!) pour l’escorter (sait-on jamais qu’elle soit aspirée par la cuvette !!! o__O. Bref, on l’aura compris, la vie d’une fille actuelle, n’est pas toute rose, ô que non (et encore, nous n’avons même pas mentionné les rivalités inter meute, là après, ça rend la vie plus difficile encore que l’aspiration probable de la cuvette des toilettes. Oui oui oui !). Pardon ? Quelqu’un a di sarcasme ??? Roooh, de suite les grands mots, n’importe quoi, franchement… Razz



costume
[618]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Topic Commun] Bal de Noël 2002.   Lun 29 Aoû - 11:58

Le dernier bal. Bien sûr que ça ne faisait rien à Axe, et ça ne lui avait d'ailleurs jamais rien fait. Il n'aimait pas aller au bal. Ca ne lui plaisait pas de faire la potiche, surtout lui qui avait tendance à détester danser. Mais là, il était obligé de s'y rendre. C'était le dernier. Tout était trop bizarre, maintenant qu'il était entré en dernière année à Poudlard. L'année prochaine, il allait devoir trouver un emploi, si le groupe venait à ne pas marcher, ce qu'il espérait quand même ! Surtout que de façon général, le concert avec Carnal Spark s'était vraiment trop bien passé ! Et le concert qu'ils avaient donné seul s'était également bien passé, une salle pleine quoi ! Là, en faite, on leur avait demandé d'écrire un nouvel album et s'il arrivait à la cheville du précédent, ils seraient pris dans une grande maison de disque du nom de Interscope. Et après une certaine recherche, il avait pu remarqué que c'était l'occasion ou jamais. Une telle maison de disque ne pourrait jamais être aussi puissante. Donc Axel travaillait d'arrache pied bien sûr !

Enfin bref. Pour ce dernier bal, bien sûr, Axel avait invité sa petite amie, histoire d'en profiter avec elle. Alix était une fille magnifique, adorable et douce. Et, que l'on soit bien d'accord, il lui était parfaitement impossible d'y aller avec quelqu'un d'autre. Oui. Et puis il était persuadé qu'elle allait le faire totalement fondre en robe de bal ( déjà qu'elle y arrivait plutôt pas mal alors là, ça allait donner tiens ! ). Enfin bon, lui, par contre, son costume n'était pas bien glorieux. Un chemise noir, à manches longues, un jean. Ce n'était pas la gloire. Il tenta de mettre un certain ordre à ses cheveux. Lisses, ils partaient sur le côté et ça lui donnait un genre rebelle. En plus avec ses tatoos, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il n'était pas, justement, quelqu'un de rebelle ! M'enfin bon, ça c'était le genre de chose dont il se foutait quand même pas mal hein ! Après, que l'on comprenne bien. Il n'avait jamais vraiment été doué pour s'habiller classe. Et ça, c'était une chose qu'il espérait que Alix avait bien fini par comprendre!

Déjà qu'il avait sincèrement du mal à voir ce qui pouvait bien lui plaire chez lui ! Non mais c'était vrai quoi. A force d'entendre les gens dire qu'il avait un sale caractère c'était le genre d'informations qui finissaient par entrer. Et en plus de ça, on ne pouvait pas non plus dire qu'il était une personne parfaite. Physiquement, il se trouvait tellement banale qu'il se faisait tatouer. Et oui, ce n'était pas seulement parce qu'il était devenu accro, c'était également parce qu'il trouvait qu'il était mieux ainsi. Bizarre ? Sans aucun doute. Venant d'une personne fière comme lui, il n'était pas toujours facile de comprendre. Mais.. Bon !

Il était là, au bas des marches, se trouvant naze, habillé tellement moins bien que les autres en plus. Il tenta de plisser le bas de sa chemise, passant ensuite une main dans ses cheveux, incapable de rester trop posé en faite. Stressé ? Ouais, peut être même un peu intimidé ?

535
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Topic Commun] Bal de Noël 2002.   Lun 29 Aoû - 12:01

Pourquoi est-ce que Vincent avait invité Marie au bal ? En réalité, il n'en avait pas la moindre idée. C'était probablement le meilleur moyen pour rendre Fredericke mal, si elle venait à l'apprendre ( et ce n'était pas le genre de broutille qu'il allait lui cacher ). Mais Seth lui avait conseillé, par courrier puisque ce con était devenu adulte bien trop tôt, de ne pas se laisser aller dans son coin. Il comptait retrouver Fredericke, dès demain. Mais.. Pour autant, et bien l'ancien Serdaigle lui avait dit de ne pas se laisser aller et de se rendre au bal parce que c'était sa dernière année. Au départ, il n'avait absolument pas eu la moindre idée ni qui il pourrait bien inviter. Et il avait alors croisé Marie. Bizarre hein ? Comme si c'était le destin qui se décidait à lui jouer un tour et qu'il était en train de lui dire qu'il avait besoin d'inviter Marie. Trop bizarre.

Mais mine de rien, le jeune Fayr ne pouvait pas s'empêcher de se dire que cela faisait une éternité qu'il n'avait pas pris la peine de converser avec la jeune fille et qu'il était peut être temps de rattraper un peu le temps perdu. Même si à cet instant, il ne savait pas vraiment ce qu'il allait bien pouvoir faire ou ce qu'il allait bien pouvoir lui dire. Il n'en avait pas la moindre idée. Et en plus, il se sentait plutôt bien con. Ce qui n'arrangeait pas la situation non plus. Oh bien sûr, ça n'avait pas non plus été le gros silence radio, ils avaient quand même parler.. De temps à autre. Mais par rapport à avant, ce n'était rien et il n'était même pas sûr que cela compte vraiment.

Et c'était bien pour ça que l'idée que ça puisse lui faire peur et qu'elle parte en courant lui avait traversé l'esprit. Bien que lorsqu'on le connaissait, on pouvait se rendre compte que Vincent n'était pas tant un monstre que ça, il ne fallait pas non plus oublier qu'il était la grosse brute de Poudlard. Donc bon.. Mais pour le reste, il était absolument hors de question pour lui de faire taire cette rumeur. En plus de ça, ça ne semblait même pas être vraiment suffisant puisqu'une personne, dont il ignorait encore l'identité avait osé s'en prendre à Fredericke.. Et ils avaient perdu leur bébé.

Le simple fait d'y penser lui fit serrer les points, même s'il lui était impossible de montrer quoi que se soit là ! Il se trouvait dans le hall, à attendre la jeune femme. Il devait se vider la tête, au moins jusqu'à ce que vienne le temps de la vengeance. Pour l'heure, il ne pouvait pas faire grand chose, au sein de Poudlard, si ce n'était attendre que le temps passe. Ce qui n'était pas forcément bien glorieux non plus. Un soupire s'échappant doucement de ses lèvres, il ne pouvait pas faire sortir ces images de son esprit et c'était bel et bien ça le plus difficile justement. Il avait failli perdre celle qu'il aimait, celle qui avait toujours été là pour lui et qu'il ne pourrait jamais oublier et encore moins remplacé.. Son regard se posa alors sur Marie. Au moins, ce soir, il allait essayer de temporairement oublier ou en tout cas, il allait essayé de ne pas trop songer à tout ça. Un léger sourire tenta de se fondre sur son visage, ressemblant probablement plus à une grimace, à n'en pas douter. Mais il faisait de son mieux, on ne pouvait pas le nier.  « Toujours aussi belle en robe de bal.. ». Un sourire en coin et il lui tendit le bras pour qu'elle puisse le lui prendre, tout en espérant lui faire passer une bonne soirée.

629
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 487
Âge : 25 ans (10/08/1986)
Actuellement : Herboriste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: [Topic Commun] Bal de Noël 2002.   Lun 29 Aoû - 12:26

Alix détestait le principe du bal. Danser ce n’était pas du tout son truc… Oui, elle était une gymnaste, mais attention, qu’on ne vienne pas lui dire que la danse et la gym c’est du pareil au même… La sorcière va de suite nier et totalement vous dénigrer ! Croyez moi… Pour Alix, la gymnastique était avant tout un état d’esprit. Très souple, agile et surtout, prête à tout, elle n’avait assurément pas froid aux yeux. Après, en revanche, elle n’était pas vraiment gracieuse. Tout en elle était seulement de la force brute. Elle était petite, mais très musclée, la musculature du gymnaste. Des muscles longs, puissants. La sorcière aimait les sensations de risques quand elle montait sur la poutre et y tentait une nouvelle figure. Combien de fois était-elle tombée des barres ? Combien de fois avait-elle fait terriblement peur à ses parents ? Elle-même s’était d’ailleurs souvent fait très peur, mais ça ne ‘lavait jamais arrêté, ni même ralentie. Elle aimait ce parfum de risque, de danger… Elle avait besoin de sa poussée d’adrénaline pour se sentir en vie. Dis comme ça, évidemment, ça pouvait paraître bizarre, mais pour la jeune Lionne c’était comme ça, et puis c’est tout. Elle fonctionnait ainsi, et elle n’avait pas la moindre envie de changer !

Face à son miroir, Alix râlait. Le souci des bals (mise à part la danse expliquée juste avant) c’était les robes ! Non pas déjà minée à l’idée de porter une satanée jupe avec son uniforme, la sorcière était, en plus, censée mettre une robe pour le bal… Franchement, ça ne tiendrait que d’elle, elle serait en jean troué et T shirt trop grand pour elle… sauf qu’il y avait son couple qui se jouait à ce bal (comment ça faut pas exagérer, ya pas de danger –ou en tout cas pas encore- et Axel ne la quitterait sûrement pas pour une histoire de tenue de bal ?). Bref, pour faire plaisir à son copain, donc, elle mettait une robe (et elle allait lui faire comprendre à quel point elle se sacrifiait pour lui, parce que une Alix en robe c’est une Alix qui râle ! Aussi la jeune fille enfila-t-elle sa robe. Elle n’était pas neuve, mais elle ne ‘lavait presque jamais mise. C’était un cadeau de l’autre conne de pénélope (alias l’épouse, maintenant, de Jason, son cousin…). Alix avait beau dire qu’elle n’aimait pas les robes et les jupes la blondasse n’avait rien trouvé de mieux à lui offrir que ce ‘truc’. Bon ben ça lui servirait au bal au moins (j’vous jure, les blondes !).

La robe était plutôt moulante (en plus !!!) et très courte (ce qui ne gênait pas spécialement Alix, cette dernière étant habituée à se promener en justaucorps, son corps, elle n’en n’a pas peur et n’est pas du tout complexée par rapport à lui… Ses longs cheveux restaient détachés pour la soirée (elle ne les attachait presque jamais, ne supportant pas de les avoir ainsi) et descendaient en de longues baguettes lisses jusqu’à ses hanches. Elle se mordilla la lèvre, le plus dur était donc à venir : le maquillage. Alix, en temps normal ne se maquillait jamais. C’était surfait, et ridicule… En revanche, pour un bal, elle faisait un effort. Et heureusement qu’elle était une gymnaste, parce qu’avec toutes les compétitions et démonstrations, elle avait très vite appris à se maquiller. Elle se dessina donc rapidement des yeux charbonneux et se mit du mascara. Tout était bon. Pas de gloss (elle comptait embrasser son copain, pardi !) ni de fond de teint, c’était en trop tout cela, à son avis…

La sorcière quitta son dortoir avant les autres filles, puisqu’elle n’était pas copine avec elles, elle n’avait ni à les entendre, ni à les conseiller, ni même besoin de leurs conseils. Indépendante ? Si on veut… La sorcière avait mis des ballerines (parce qu’envisager de la mettre sur des talons était suicidaire !). Elle descendit donc rapidement les 7 étages menant au hall d’entrée et arriva après Axel. Flûte ! Le rejoignant aussi vite que sa robe le lui permettait, elle lui adressa un sourire rayonnant :

« Hey ! Excuse moi… Tu es pas là depuis trop longtemps j’espère ?? »

Puis, tout sourire, elle se mit sur la pointe des pieds pour atteindre les lèvres du jeune homme. Une main glissant dans la nuque du sorcier, elle s’empara de sa bouche pour l’embrasser avec plaisir et désir. Mon dieu, qu’est-ce qu’elle était bien avec lui ! Lorsque le baiser prit fin, elle se recula légèrement pour plonger son regard dans celui d’Axel, ajoutant :

« Je te préviens, la danse et moi ce n’est pas du tout ça. »

Autant l’avertir hein ! Après s’il tenait à tout prix à danser elle ferait des efforts pour lui, mais autant qu’il soit informé que ce n’était pas sa passion Razz. Prenant la main de son petit ami, elle leva la tête vers lui, pour croiser son regard, souriante, toujours :

« On y va ? »

Puis elle l’entraîna vers la salle de bal. Bon, quelque chose me dit que les deux jeunes gens n’allaient pas y passer toute sa soirée. Si axel avouait à Alix que les bals n’étaient pas son truc, elle n’hésiterait pas une seconde à prendre la poudre d’escampette avec lui pour vaquer à d’autres activités sans doute plus intéressantes que ce genre de soirée ! Ses longs cheveux châtain clair voletaient sur son sillage, caressant ses bras nus. Elle réalisa alors qu’elle aurait dû prendre une veste, quelle idiote… Bon tant pis, elle allait faire sans (qu’est ce qu’on regrette l’époque des accio !!!). La jeune sorcière jeta un coup d’œil alentour, se demandant où étaient Camille et son traître de frère jumeau (plus connu sous le nom de Martin Davidson). La jeune fille se pinça les lèvres, ne les voyant nulle part, pour l’instant… Bien, au moins Martin ne l’embêterait pas ! (Camille, lui c’était juste pour lui dire bonjour !). Cessant d’avancer, alors qu’ils étaient dans un coin tranquille de la salle, Alix fit de nouveau face à Axel, se demandant ce qu’il attendait de ce bal, lui, plongeant un regard interrogateur dans les prunelles de son compagnon, elle demeura silencieuse, ses yeux bruns parlant pour elle.

Tenue d’Alix

[1 048]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Topic Commun] Bal de Noël 2002.   Lun 29 Aoû - 13:16

S'il était là depuis longtemps ? Oh allez. De toute façon, même si vraiment, ça avait été le cas, il était impossible pour lui de ramener sa science et de dire quoi que se soit sur la question. Ca lui était parfaitement impossible oui, à n'en pas douter. Enfin.. Axel était du genre à râler, à se comporter mal et à énerver les gens. Parfois, il disait des choses incontrôlable et il ne pouvait pas se résoudre à rester calme. Mais avec Alix, par contre, c'était une autre histoire, il savait se retenir, au moins une fois. Et c'était sans aucun doute bien mieux comme ça en plus de ça. C'était une évidence voilà. Un soupir s'échappant de ses lèvres, il caressa doucement la joue de la jeune fille et un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle était si belle. Et sa robe était.. Une audace ! Mais elle lui allait vraiment bien. Et puis il était du genre à être parfaitement en mesure de contrôler tout le monde et d'empêcher tout le monde de s'approcher d'elle. Il n'avait pas du tout la carrure de Vincent, mais il n'était pas non plus une personne à emmerder. Donc...  « Bien sûr que non, je n'ai pas trop attendu. Je ne suis pas quelqu'un de patient tu sais ? ». Un sourire sur les lèvres, il était sincère hein. Il n'était pas patient pour un sou. Mais bon, il était clair que pour Axel, il aurait parfaitement été en mesure de faire des efforts. M'enfin... Ce n'était pas le plus simple pour autant. Et c'était parfois justement ça le plus important et le plus grave, à n'en pas douter. Alix était vraiment une personne importante pour ses yeux, et il espérait vraiment qu'elle le sache hein. Il savoura le goût de ses lèvres, en tout cas, lorsqu'elle l'embrassa, la pressant contre lui en passant un bras autour de sa taille, la trouvant tout simplement magnifique.

Et elle était parfaite ! Elle lui disait que la danse n'était pas son truc ! C'était justement ce qu'il cherchait ! Et c'était juste parfait oui, il n'y avait aucun doute à avoir sur la question. M'enfin, c'était carrément trop bien ! Axel détestait danser, il préférait se poser, tranquille, bavarder avec une personne, être posée, ce genre de chose quoi. Mais ce n'était bien souvent que ses goûts à lui et c'était bien pour ça que l'on pouvait avoir bon nombre de problème. M'enfin. Au moins, avec elle, il n'aurait pas à faire semblant d'aimer ça, danser. C'était bien la toute dernière chose qu'il voulait. Surtout pour le dernier bal. Mais évidemment, pour Alix, il aurait sans aucun doute fait des efforts hein. Et c'était ça le plus important.  « Je te préviens, de toute façon, je ne sais que marcher sur les pieds ! ».

Mais en tout cas, elle avait bien raison, il était temps pour eux d'aller dans la salle de bal. Lui prenant la main, ils pénétrèrent donc dans la salle, superbement décorée malgré l'absence de magie. Mais une fois à l'intérieur, c'était la bonne question. Qu'est-ce qu'ils allaient bien pouvoir y faire. S'ils ne dansaient pas, et bien.. Voilà quoi ! Mais il n'allait pas non plus proposer à la jeune Gryffondor de prendre la fuite direct hein. Même si une ballade dans le parc, ça ne pourrait qu'être plus intéressant, à n'en pas douter !  « Un petit creux ou une petite soif ? ». Bah quoi ? Dans le fond, ils pouvaient très bien manger et se casser après ? Ou alors peut être qu'elle avait envie de voir des gens et de bavarder avec ses amis ? Axel était du genre compréhensif hein. Donc bon, ce n'était clairement pas lui qui allait lui dire non en tout cas.  « Ou alors t'as envie d'aller bavarder avec tes amis ? Si c'est le cas, je te suis hein ». Bah oui, il n'était pas du genre à chipoter et à emmerder les gens en plus. Donc...

673
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Topic Commun] Bal de Noël 2002.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Topic Commun] Bal de Noël 2002.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux
» Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]
» [Topic commun Poufsouffle] Chocolat, soleil et mini-jeux
» TOPIC COMMUN - THIS IS HALLOWEEN.
» Event #3 : Noël 2014 [Topic Commun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: