AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.   Dim 28 Aoû 2011 - 18:17


    Camille était encore avec Ella mais alors que les vacances touchaient à leur fin, et que le lendemain ils allaient reprendre les cours, il se posait des questions sur sa relation avec la brunette. Entendons nous, il l’aimait bien, mais l’aimait-il ? Il commençait à douter du bien fondé de ce couple alors même qu’il en était l’instigateur. Et ce n’était pas rompre qui l’inquiétait c’était comment Ella le prendrait. Il craignait qu’elle le vive mal… après tout, ça restait quand même un peu vexant, surtout que c’était sa faute à lui… Rah ça lui prenait la tête !!! Tellement qu’il avait décidé de kidnapper sa meilleure amie pour une petite virée. En ce moment, les élèves stressés par de longs mois sans magie cherchaient un moyen de la faire revenir. Normalement, il était strictement interdit de sortir la nuit, mais qui allait le dire ? Les préfets ? Cette bonne blague ! Il n’allait pas se dénoncer lui-même !

    « Eh Alix ! » Chopant sa meilleure amie dans la salle commune, il la vola à son interlocutrice (qui n’était qu’une fille de sa classe, donc Camille s’en fichait) et l’attira près de la sortie. « Suis moi. » C’était un peu arbitraire mais Alix le connaissait assez pour savoir qu’il ne faisait jamais rien sans raison. Enfin, là, la raison n’allait peut-être pas sembler évidente au premier abord puisqu’il ne pourrait tout lui expliquer qu’une fois qu’ils seraient à l’abris. Le portrait de la Grosse Dame râla comme à chaque fois qu’un élève sortait en pleine nuit mais Camille s’excusa poliment, prétextant une élève à emmener à l’infirmerie (pour justifier la présence de Alix) et il sortit, prenant en effet la direction qu’il avait prétexté mais bien avant d’arriver dans l’antre de Madame Pomfresh, il bifurqua. Une fois, deux fois, il s’assura que personne ne les avait suivi et qu’aucune ronde n’était en cours. Pour l’instant, personne, donc tout marchait comme sur des roulettes.

    « On devrait être à l’abris. » Ce n’était pas la première fois qu’il se cachait avec sa meilleure amie dans des couloirs sombres mais avant c’était pour fomenter des plans à propos de Nina et Martin, et là ce n’était pas du tout ce qu’il avait prévu. « Tout le monde s’amuse à chercher des indices sur la disparition de la magie, alors je me suis dit pourquoi pas nous ? Enfin… en fait j’ai surtout envie de me changer les idées. » Ce n’était pas le genre de Camille de se confier mais ce n’était pas non plus le sien de cacher ce qu’il pensait, de là à entrer dans les détails ensuite, c’était une autre histoire…

    « J’pensais qu’on pourrait aller demander aux fantômes ce qu’ils en pensent, il y en a de l’extérieur qui sont là cette nuit pour je ne sais quelle célébration, ça nous changera des nôtres. » Il sourit à Alix timidement. Il s’en voulait un peu de se l’accaparer de manière arbitraire pour la soirée, mais quand il lui dirait qu’il comptait quitter Ella, sûrement qu’elle comprendrait qu’il avait besoin de sa meilleure amie. Pour être honnête, c’était précisément à cause d’Alix qu’il pensait à rompre, mais cette partie là, il n’allait pas le dire à la sixième année, évidemment, et ce n’était pas exactement comme s’il comptait lui mentir… il allait juste omettre de le préciser, c’est tout.

{563}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 487
Âge : 25 ans (10/08/1986)
Actuellement : Herboriste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.   Lun 29 Aoû 2011 - 3:52

Alix sortait avec Axel depuis un mois… Et elle était toute heureuse ! Elle était drôlement bien avec lui… Elle sentait qu’il la comprenait, et c’était agréable… bon il ne la comprenait pas aussi bien que Camille, bien sûr. Mais en même temps, le jeune Lion n’était pas le meilleur ami d’Alix pour rien non plus ! Ils s’étaient si bien trouvés ces deux là !!!! En fait, si quelqu’un les avait observé dès leurs ‘débuts’ ils auraient pu être sélectionnés pour former un extraordinaire duo de comiques (bien contre leur grès, soit dit en passant ^^’). Parce qu’il falalit les voir, quand ils étaient plus jeune, à suivre leurs frère et leur sœur dans les couloirs, à les épier et à veiller au grain sur chaque personne les approchant d’un peu trop près (le trop près étant considéré comme étant une distance ‘à portée de voix’. Excessifs ??? Oh, si peu… (bon ok, peut-être, mais quand on est très amoureux, on ne peut pas toujours tout maîtriser parfaitement !!!).

En parlant d’amoureux, Alix avait fait le mur, cet hiver, pendant les vacances de Noël… Elle avait prétendu rentrer chez ‘sa famille’ au Texas alors qu’il n’e n’était rien… En réalité, elle était allée voir Axel en concert… Et qu’on ne commence pas à la critiquer, elle n’avait pas eu le choix !!! Elle devait aller le voir, enfin, c’était l’évidence même ! Elle l’avait déjà vu (sans faire exprès, alors qu’ils n’étaient encore que des amis) au mois de Novembre, quand il avait joué avec CS (elle, à la base, elle était allée voir ces derniers, dont elle était super fan !!!). D’ailleurs, quelle n’avait pas été sa surprise, quand elle avait vu son ami sur scène !!!! Elle ne s’attendait pas du tout à ce que l’Aigle soit musicien (et à vrai dire, ils n’avaient jamais trop parlé de leurs passe temps respectifs, ni même de leurs vœux d’avenir à ce moment là…).

Un mois plus tard, Alix sortait avec Axel (suite à une balade à pré Au Lard pour trouver les cadeaux de Noël de leurs amis –et frère pour la Lionne-). Et un mois encore après (à quelques jours près, hein…), il était de nouveau sur scène. Alix avait passé une super soirée. Puis elle était allée chez lui. Et… ils l’avaient fait… Bon, ce n’était pas (mais alors vraiment pas) prémédité… Elle pensait juste aller dormir chez lui, normalement… voire dormir avec lui (et encore, ça elle n’e n’était même pas sûre !). et finalement… Et bien ça avait ‘dérapé’. Il lui avait montré ses tatouages (elle le lui avait demandé début décembre). Et puis, finalement, elle n’avait pas vu que ça *mais on s’arrêtera là, hein…*.

Depuis qu’elle était rentrée de chez Axel, Alix rêvait perpétuellement. L’avantage, c’est qu’elle s’était assagie en cours. Elle ne séchait plus (ou pas trop) et suivait presque ce qui se disait dans la salle (presque parce que tenir une heure c’était souvent bien trop lui demander !). La sorcière était installée dans la Salle Commune, quand on l’arracha à une discussion pas passionnante du tout sur l’Astronomie… ben oui, il fallait qu’elle soit au top, sinon le professeur Burton la tuerait à l’examen final, c’était quasi sûr u___U. Accueillant avec soulagement l’intervention de Camille, elle lui adressa un sourire rayonnant (du genre ‘merci mon sauveur !!!’) elle le suivit sans protester (il y avait une odeur d’action dans l’air, et elle en était plus qu’enchantée Very Happy).

« Ok ! »

Au moins, elle n’était pas trop compliquée comme fille (en tout cas pour ça, parce que sinon, elle pouvait être très casse bonbon, hein, mais bon :p). Elle le suivit hors de leur salle Commune, se demandant bien ce qu’il comptait faire, là… mais elle avait le sentiment de retomber en enfance (façon de parler) quand ils échafaudaient des plans sur la comète pour garder leurs frère et sœur avec eux pour toujours… Et quand Camille émit à voix haute son opinion sur la cachette qu’il venait de dégoter, la jeune Rouge et or se mit à rire (mais elle s’efforçait de le faire le plus silencieusement possible !) :

« Me dit pas qu’on suit ta copine ? Parce que je suppose que suivre Nina c’est plus trop d’actualité… »

Elle était morte de rire en y repensant. Ils s’étaient bien amusés quand même ! Et en plus ils étaient devenus si proches grâces à leur parano respective… jamais Alix ne regretterait ces moments ! Pour rien au monde elle ne les effacerait… Ils étaient beaucoup trop beaux. Finalement, la sorcière apprit que ce n’était pas du tout pour la copine de son meilleur ami qu’ils étaient là (tant mieux, la vraie raison était bien plus excitante !)… Ils allaient chercher des indices !!!! la bouche entrouverte, les yeux exorbités, elle répondit avec plaisir :

« Oh oui, trop bonne idée, j’adhère à 200%, tu me connais ! »

Alix était, en effet, une fille qui aimait l’action et plutôt intrépide, en bonus… Elle n’avait pas peur de grand chose et n’hésitait jamais à prendre des risques, juste pour la petite poussée d’adrénaline qui allait bien avec la prise de risque !!! Sauf qu’il y avait une ombre au tableau, laissant son sourire pétillant au placard, et visiblement inquiète, la jeune fille s’enquit :

« Te changer les idées ??? Pourquoi, qu’est ce qui ne va pas ? »

Parce que c’était plus fort qu’elle, elle ne pouvait pas laisser passer ça ! Elle aimait bien trop Camille pour le laisser se tourmenter tout seul comme un malheureux !! Elle ajouta, en prenant doucement le bras de son ami :

« Tu sais que tu peux tout me dire, Camille ? »

Sûr de sûr !!! (du moins était-ce l’avis de la Lionne qui était loin de savoir tout ce qui se passait dans la tête du jeune garçon !!!). Mais l’idée des fantômes c’était une super chouette idée !

« Ok, pour les fantômes je suis partante ! Mais avant tu me dis ce qui ne va pas. Et je serais intransigeante. »

Elle lui adressa un petit sourire réconfortant, attendant qu’il parle…



[1 027]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.   Lun 29 Aoû 2011 - 3:58

    Evidemment, Alix se posait des questions sur l’objet de leur sortie, mais qu’elle parle d’Ella directement (bah oui, Ella, sa copine quoi !), ça le mettait un peu mal à l’aise quand même…

    « Eh ! Protéger ma sœur des pervers restera toujours une priorité ! Mais non, on ne va pas suivre Nina ce soir ! » Le projet était plus novateur et, probablement, plus palpitant. D’ailleurs, comme Nina ne semblait vraiment pas s’intéresser aux garçons (et Camille espérait que ça durerait !), il n’avait pas de raison valable de la fliquer, puis bon, ils étaient toujours en marche sur une corde raide, alors… il n’allait pas volontairement essuyer son courroux, ce serait complètement débile, même pour lui.

    « J’étais sûr que ça te plairait. » Lui répondit-il ensuite, un sourire en coin (sa spécialité) sur le visage. Alix était une fille facile à vivre de son point de vu, il savait toujours comment lui faire plaisir. Un peu d’action, un plan marrant, et c’était parti ! Il ne comprenait pas que certains puissent la trouver un peu… difficile. Encore des gens qui n’avaient rien compris ça c’était sûr ! A la limite, il était plus souvent sur la même longueur d’onde avec Alix qu’avec Nina, et pourtant, il connaissait sa sœur comme sa poche !

    Elle insista ensuite pour savoir ce qui tracassait le jeune lion. Celui-ci fronça les sourcils et il posa sa main sur celle d’Alix, sur son bras, la pressant doucement en lui souriant pour la rassurer. La pauvre… si elle savait la source véritable de son tracas… mais non, il n’était pas encore sûr, et d’ailleurs, même s’il l’était, il ne lui dirait pas. Il n’imaginait pas sa vie sans Alix, et elle avait un copain, alors il devait rester à sa place. Aussi surprenant que cela puisse paraître, cela ne le faisait même pas vraiment souffrir. Il aurait aimé être à la place d’Axel évidemment, mais quelque part il n’était pas encore assez sûr de lui pour s’y imaginer vraiment. Et puis, en général, sur la longueur, le meilleur ami a un meilleur rôle… alors tant qu’il ne saurait pas exactement à quoi s’en tenir, il allait le rester. Il était fiable, elle avait pleinement confiance en lui, alors ça lui suffisait. Pour l’instant tout du moins, parce qu’il était encore un peu dans le brouillard, cela deviendrait forcément moins facile le temps passant… mais n’anticipons pas ! Ce qui faisait mal à Camille, c’était l’idée de quitter Ella, parce que malgré tout, il l’aimait toujours bien, et il la trouvait toujours mignonne, mais était-ce honnête de rester avec elle alors qu’il pensait à une autre ? Non, il était trop droit pour une telle félonie.

    « Je… crois que je ne suis pas amoureux d’Ella. Je vais rompre… enfin je pense. Honnêtement, je suis un peu perdu en ce moment. Mais je suppose qu’à partir du moment où le doute s’installe… c’est mauvais signe, pas vrai ? » Il lâcha la main de Alix et lui fit signe d’avancer.

    « Autant avancer, sinon on ne trouvera pas un seul fantôme avant de tomber de sommeil ! On peut toujours parler en marchant ! » Et puis, il arriverait mieux à cacher ses expressions s’ils avançaient en même temps, ce qui lui simplifierait la tâche si Alix devenait plus inquisitrice… Car dans ce cas, il faudrait qu’il bobarde un minimum et il n’était pas très à l’aise dans cet exercice parce qu’il n’aimait pas mentir, encore moins à ses proches. Enfin là, en même temps, le mensonge était un moindre mal à côté de la vérité.

{603}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 487
Âge : 25 ans (10/08/1986)
Actuellement : Herboriste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.   Lun 29 Aoû 2011 - 4:11

Alix lança un sourire entendu à Camille. Elle le reconnaissait bien là ! Enchantée de sa réponse (c’était bien son Camille qui était avec elle et pas de triche possible avec une potion quelconque *genre… du polynectar, à tout hasard !* parce qu’il n’y avait bien que lui pour tenir de pareils propos. C’était ce qu’elle avait aimé en premier chez lui… Après s’en était suivi toute une liste d’un tas de choses aussi diverses que variées, mais nous ne nous étalerons pas sur ce qui plaisait à Alix chez son meilleur ami… En tout cas, pas ce soir. Là, il s’agissait (quand même) de chasser de l’objet (ou de l’indice, plutôt…) et donc, par extension, du fantôme ! Sauf qu’avant de chasser du fantôme, il y avait un micro point à éclaircir qui pouvait vite passer du 10 exposant moins 9 au 10 exposant 15 si les choses sentaient trop le roussi…

Heureusement, Alix n’eut pas à trop insister (elle n’aimait pas ça du tout : harceler les gens pour qu’ils lui parlent… Elle se sentait trop conne !). Donc il parla de suite et elle se sentit moins conne que si elle avait dû le forcer à parler (et elle pouvait être douée dans ce domaine, attention, ne pas sous estimer la puissance parlante d’une petite Lionne aux crocs acérés ! En revanche, la réponse de Camille la mit quelque peu sur les fesses… Oh, flûte, ce n’était pas drôle ça ! Doucement, elle adressa un sourire réconfortant à son meilleur ami :

« Je suis loin d’être une experte en la matière, mais si effectivement tu penses que vous deux, vous n’êtes pas faits pour fonctionner ensemble, alors l’idéal est de rompre, bien sûr… »

Elle lui caressa la joue avec affection, et ajouta avec un peu d’entrain :

« Et puis tu es tout jeune encore, tu as vachement de temps avant de trouver celle qui te conviendra ! Moi je ne regardais pas les autres garçons que Martin à ton âge. »

Pardon ??? Que dîtes-vous ??? Pourquoi insiste-t-elle sur leur différence d’âge ??? Ha ben ça… c’était pas du tout fait exprès (ou en tout cas, pas dans l’intention de vexer son meilleur ami. Alix répétait depuis un moment déjà à Camille qu’il était bien plus mature qu’elle et elle le pensait…). Ce à quoi à elle ajouta (histoire d’enfoncer le poignard, tant qu’on y est, on va jusqu’au bout, hein !!! Very Happy) :

« Et puis moi non plus ce n’était pas ça avec mon premier petit ami… Tu sais, Haven ? »

Et là, Alix doutait qu’il l’ait oublié, étant donné le boudin qu’il avait fait quand elle était sortie avec son aîné de Gryffondor. Comme si ça allait l’empêcher de rester ami avec Camille !!! Pff. La lionne eut l’air pensif, un moment et ajouta :

« Mais maintenant j’ai Axel et avec lui c’est vraiment différent par rapport à Haven… »

Rougissant alors, dans l’obscurité, elle chuchota :

« Je suis complètement, totalement folle amoureuse de lui. »

Et boum. Ca, c’était di ! Suivant Camille, parce qu’il tenait à rester en mouvement ! (Bien vu, après tout dans l’armée ils ne restent jamais immobile, un homme (ou une femme hein) immobile et un homme mort !). Aussi la Lionne emboîta-t-elle le pas de son ami (et préfet, attention, restait plus qu’à espérer qu’il sache où els autres faisaient leurs rondes, qu’ils ne se fassent pincer parce que ça allait craindre un max sinon !). Et d’ailleurs… à ce sujet :

« Tiens, au fait, Camille… J’aimerais bien te demander un truc… »

Et absolument rien à voir avec leur sujet précédent, hein, attention au brutal changement de sujet de conversation !

« Toi qui est préfet, Tosca, tu la côtoies pas mal, je suppose, non ? »

Oui et sinon, si on en venait au fait, Alix ma douce ?

« Tu as remarqué qu’elle tournait autour de martin comme un vautour ? »

Le regard chaleureux d’Alix était passé de la douceur et de la bonne humeur à une sombre colère et à une haine non ménagée… Dire qu’elle était extrêmement possessive avec Martin n’était pas peu dire, la preuve en image… (et si quelqu’un entrait dans ses pensées, ce serait encore bien pire…). Bref, tout ça pour dire qu’étant parti sur les discussions ‘intimes’, Alix préférait aussi régler la question ‘petite conne qui veut se taper son frère comme si elle en avait le droit’ (alias le sujet Tosca, quoi…) de suite, comme ça, après, ce serait fait –paf-.

Quant à leur chasse aux fantômes… Alix prit une seconde de silence, le temps de réfléchir et de connecter ses neurones… Comptons donc une seconde supplémentaire pour qu’ils se réunissent tous au même endroit (plus dur, là…) puis elle lâcha :

« Mais eu… Juste comme ça, pour info : tu sais au moins où ils sont censés être les fantômes, pour leur célébration, ce soir ? »

Ben quoi ? Ça ne coûtait rien de demander après tout… La lionne plissa le nez, signe d’intense réflexion chez elle (oui en plissant le nez, la vitesse de connexion des neurones augmente, paraît-il… *paf*).

« Enfin j’espère que tu le sais, parce que si on doit se farcir tout le château, on n’est… »

Elle ne pu pas terminer sa phrase, parce que des bruis de pas dans le couloir se firent entendre. Tirant Camille par la main, elle l’entraîna derrière une statue, dans l’ombre, et s’accroupit avec lui, derrière, espérant qu’on ne les ai ni vu, ni entendus… serrée contre son meilleur ami, son cœur battant à tout rompre, elle entendit les bruits de pas, et vit la silhouette de son cousin, Jason, passer juste dans le couloir où ils se tenaient il y a peu, encore… sauvée… Si jamais Jason l’avait surprise ici, en pleine nuit avec Camille, elle se serait faîte assassiner ! Quand elle fut sûre qu’il était assez loin, elle relâcha la main de Camille qu’elle avait gardé dans la sienne tout ce temps, et leva ses yeux vers ce dernier, leurs visages n’étant situé qu’à quelques centimètres l’un de l’autre.



[1 027]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.   Lun 29 Aoû 2011 - 5:08

    Il faillit s’étrangler de rage lorsqu’elle lui dit qu’il était « tout jeune » ! Non mais dites donc, quand on a la maturité d’un oursin on ne se permettait pas de critiquer l’âge des autres ! C’est vrai quoi, il était bien plus posé qu’elle, alors c’était normal qu’il commence plus tôt ! Mais il ravala sa hargne parce qu’il savait qu’elle était sans rapport réel avec ce qu’elle disait, en réalité ce qui le blessait était tout autre, il était juste vexé parce que ça le confirmait dans l’idée qu’elle ne le voyait pas comme un garçon. Oh bien sûr ! Il pourrait le lui prouver qu’il en était un, mais Camille n’était pas un barbare, et en plus elle avait un copain. Un copain dont elle était follement amoureuse ! Chouette, merci Alix ! Il se sentait beaucoup mieux maintenant dis donc ! D’ailleurs après un moment de silence, il émit un son indéfinissable qui exprimait sa profonde désapprobation, mais qui lui évitait d’en dire plus que ce qu’il voulait. Il était bien content qu’ils aient cette conversation de nuit, comme ça, elle ne pouvait pas voir la larme de frustration qui bordait ses yeux. Il n’arrêtait pas de devoir s’empêcher de pleurer dernièrement… peut-être qu’il était malade ? Il préférerait en tout cas à l’autre option qui était, simplement, qu’il était malheureux, mais qu’il n’osait pas l’avouer. En même temps, comment ne pas l’être quand la fille que vous aimait essaie de vous consoler en vous parlant de son ex et du fait qu’elle est si heureuse avec le nouveau. Franchement si la conversation continuait à tourner autour de son bonheur en couple, il allait finir par s’embrocher sur la lance d’une des armures, donc il fallait vraiment qu’il la stoppe dans son élan !

    « Alix… tu sais… c’est pas que je sois pas content pour toi hein… mais ça ne me console pas du tout que tu me jettes au visage ton bonheur quand moi je croupis dans ma déprime, alors j’aimerais bien qu’on arrête de parler de ça et qu’on change de sujet ok ? » Il venait de déployer des efforts de diplomatie mais si Alix était capable de voir son visage (ce qu’elle ne pouvait pas parce qu’il faisait sombre mais aussi parce qu’il était plus grand qu’elle et que ses mèches cachaient ses yeux) elle verrait à quelle point sa mâchoire était crispé et combien son regard était devenu sombre. Mais il ne voulait pas la blesser, il voulait juste qu’elle arrête de parler d’Axel, et il supposait que savoir que ça l’enfonçait au lieu de l’aider serait largement suffisant pour ça. En plus, il venait de faire un gros mensonge. Comment pouvait-il être content pour elle hein ? Enfin, il préférait quand même que, quitte à ne pas pouvoir se l’accaparer, elle soit heureuse, mais il ne pouvait pas l’être vraiment. Il s’était toujours imaginé qu’il ressentirait ça quand ce serait sa sœur qui sortirait avec un garçon de manière sérieuse, mais en fait, ce qu’il ressentait là, c’était bien pire. Il lui fallait user de tout son self contrôle pour ne pas refaire une crise de nerf comme la fois où Alix était sorti avec Haven. Cela prouvait quand même qu’il avait pris en maturité, parce que s’il était jaloux, au moins ne se sentait-il pas abandonné.

    Heureusement, ils changèrent de sujet, mais bon, si c’était moins douloureux, ça ne mettait pas beaucoup plus à l’aise Camille… parce que, bah, il l’aimait bien lui, Tosca.

    « Oui, je la vois souvent, on fait pas mal de rondes ensemble etc… » Il craignait de voir où Alix voulait en venir.

    « Hum… je ne sais pas trop. Je n’ai pas trop remarqué vu que je ne suis pas dans la même année. » Et oui, il allait se retrouver trop jeune pour lui dire du mal de Tosca, dommaaaaaage hein ? Bref, cet accès de rancune mise à part, Camille réfléchit.

    « Et le seul garçon dont elle m’ait parlé c’est Anh, un serdaigle, mais bon, comme je te disais, je la vois en tête à tête, pas souvent avec d’autres élèves. Tu penses qu’elle a des vus sur ton frère ? » Fallait être sacrément idiote pour essayer de sortir avec Martin. C’était comme essayer d’approcher Nina quoi, sauf que Camille lui il met son poing dans la tronche du mec en question, Alix elle, elle essaie de faire tomber la fille… hum… avec un croche-pied peut-être ? Enfin, en tout cas, ils étaient aussi mauvais l’un que l’autre, ça c’était certain. Et il espérait que Alix se trompait, pour le bien de Tosca qui risquait de ne pas y survivre ! Et puis, il ne se mettrait jamais Alix à dos, donc en plus, il la laisserait accomplir sa vengeance… donc ce serait forcément un game over ! Mais il l’aimait bien lui, il n’avait pas envie de changer de partenaire !

    « Oui, oui, t’inquiète, je sais où on doit aller. Ne sous-estime pas mon sérieux s’il te plaît. » Il était peut-être un gamin, mais il était un gamin organisé, s’il vous plaît. (Et non, il n’a pas envie d’arrêter d’être vexé d’abord). Cependant, il ne put pas plus exposé l’objet de ses recherches puisque Alix le poussa à se cacher, le tout en se collant à lui, évidemment, parce que sinon c’est moins drôle je veux dire… En plus il sentait son souffle sur sa joue et son cœur battant… une folle de scénario lui traversa l’esprit et sa bouche s’assécha. *Ok Camille, là c’est le moment de te contrôler et de ne rien faire de stupide… je te rappelle que tu as décidé très sagement il y a à peine cinq minutes de ne pas lui sauter dessus pour lui prouver que tu es un mec, alors ce serait pas mal de t’y tenir.* Se raisonnant encore un peu toujours dans cette veine, il fut soulagée quand Jason fut assez loin pour qu’il repousse un peu Alix et se relève. Il réalisant alors qu’elle ne lui tenait plus la main, et aussi qu’il n’avait même pas fait attention à ce qu’elle la lui tenait encore tout ce temps. C’était vraiment trop ambigu tout ça. Et le pire c’est qu’il allait devoir prendre sur lui… un temps indéterminé ! Mais qui serait sûrement trop long. Si seulement il y avait une recette magique pour arrêter d’être amoureux…

    « Allez viens, c’est reparti. » Il mit les mains dans ses poches et avança sans regarder si elle suivait. Ne pas la regarder. Voilà, ça c’était un bon plan.


{1 103}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 487
Âge : 25 ans (10/08/1986)
Actuellement : Herboriste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.   Lun 29 Aoû 2011 - 12:01

Dire qu’Alix était totalement à côté de la plaque n’était pas peu dire… mais ce n’était pas sa faute non plus si elle n’avait pas un gramme de jugeotte quand même ! Bon… ok, c’était sa faute… mais ce n’était pas du tout fait exprès !!! Jamais, ô grand jamais, la jeune fille n’avait souhaité blesser son meilleur ami (bien qu’en soit, le fond du problème soit bien qu’il ne soit ‘que’ son meilleur ami pour elle… Mais elle ne pouvait pas deviner non plus et de toute façon, en soit, elle ne devine jamais rien, comme ça au moins, on est fixés, hein !. Aussi quand, après un silence presque inquiétant (je dis bien presque, évidemment, Alix es pas assez stressée pour s’inquiéter vraiment…), Camille lui balança ça… Elle se sentit drôlement bête ! Se mordillant la lèvre, vraiment inquiète, cette fois, elle répondit rapidement, comme pour s’excuser et effacer ce qu’elle avait di avant :

« Mais je voulais pas te blesser Camille… excuse moi… je voulais juste… »

Dire qu’il avait encore beaucoup de temps devant lui… sauf qu’il était, apparemment, préférable qu’elle se taise, ce qu’elle eut l’intelligence de faire. Elle avait envie de lui dire tellement de choses !!! Camille était un garçon vraiment formidable, unique en son genre… Magique ! Avec lui, elle se sentait toujours revivre, peu importe ce qui s’était produit avant, il savait lui redonner confiance, lui remonter le moral, et surtout, la faire sourire. Quoiqu’il advienne. Elle aurait aimé lui dire qu’il était un garçon génial et qu’il méritait de trouver une fille plus géniale encore, si tant est que ce soit possible… mais il ne voulait plus aborder ce sujet, alors elle garda le silence, mangeant tant bien que mal toutes ces choses qu’elle brûlait de lui dire. Et merlin sait qu’il n’est point aisé, pour la sorcière de savoir se taire… Surtout dans ce genre de conditions. Mais elle su se tenir, à son plus grand étonnement (note à elle-même : faire une croix sur le calendrier, en rentrant…).

Changement de sujet, donc, Tosca, nous voilà ! Camille alla dans le sens de ce qu’imaginait la Lionne, à savoir que oui, il côtoyait Tosca (bien, tu vas m’aider à l’exterminer alors…). Quant au fait qu’elle tournait autour de Martin, Alix répondit, face au manque de coopération (comment ça c’est faux, c’est juste qu’il a pas fait gaffe ??? Non, faut aller dans le sens d’Alix quand on parle des vilaines garces qui tournent autour de son jumeau !) :

« Non non mais je sais qu’elle lui tourne autour [stike]la salope, si je la choppe je l’étripe, je la découpe en rondelle et je la hache en petits morceaux avant de faire frire ![/strike] »

Conclusion ? Ne jamais, ô grand jamais se mettre Alix sur le dos (enfin, si on tient à sa vie quoi… Quand on di petit mais hargneux, on a l’illustration parfaite avec la jeune lionne qui du haut de son mètre cinquante six était une véritable furie quand on la chauffait de trop (enfin en fait on n’était même pas obligés de la chauffer… elle savait très bien s’énerver toute seule, dans son coin comme une ‘grande’ (enfin, on se comprend, quoi…). Quand il mentionna Anh, Alix se sentit un brin rassuré, tandis qu’un plan diabolique faisait irruption dans sa tête. Elle en causerait à Martin dès que possible de ce ‘Anh’ histoire qu’il ne s’intéresse plus à cette fille sans intérêt (comment ça faut se calmer ??? Elle se calme si elle a envie d’abord !).

« Bon, je garde Anh en tête alors, merci pour l’info… »

Quant à la question de Camille concernant la ‘possibilité’ que Tosca soit intéressée par Martin, la Lionne ouvrit de grands yeux de colère, répliquant avec fureur :

« Evidemment que je le pense ! Cette mégère, je la raterait pas si elle s’en prend à Martin tu peux me croire ! Non mais franchement, elle se prend pour qui. »

Non, ce n’était pas une question, plutôt une expression. Alix allait lui casser les dents à Tosca si elle osait toucher son frère. La jeune fille est plutôt gentille, en temps normal, mais elle est si jalouse et possessive (et qu’avec son frère, en plus, avec Axel tout roule, elle a aucun problème…) qu’elle est prête à tout pour qu’on ne s’interpose pas entre elle et lui !

Camille assurant à Alix qu’il savait où allait, elle lui fit confiance [strike erreur ![/strike]. Ils marchèrent donc tranquillement, mais voilà.. Jason était de la partie (petit coquin va !) et interrompit donc marche et conversation le temps de son passage dans le couloir (pour casser l’ambiance, on peut faire confiance au cousin, tien -_-). Lorsqu’il fut parti, pas du tout troublée pour une mornille, Alix se releva sans rien ajouter, trouvant que tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes… Bon, d’accord à quelques exceptions prêt : Tosca, martin, Camille… Et puisque Jason vient de passer on peut aussi le citer dans ‘ce qui ne va pas’, du genre : pourquoi est-ce qu’il a choisi cette salope de pénélope, comme femme ? Mais bon, nous ne nous étendrons pas sur ce sujet, revenons en à nos cœurs en lambeaux. Suivant Camille en silence, dans le couloir, sans lui courir derrière pour être à sa hauteur, Alix soupira. Non tout n’allait pas si bien que ça, en réalité… D’une petite voix devenue triste, elle reprit la parole :

« Camille ? »

Elle posait ses yeux dans le dos de son ami qui était toujours là, devant elle… Il l’entendit, puisqu’il s’arrêta, mais ne se retourna pas vers elle. Elle-même s’était immobilisée. Elle était hantée par l’image de Tosca, de son frère, et potentiellement de leur ‘couple’… Mais le pire c’était cette image de martin… Son propre jumeau qui s’éloignait de plus en plus d’elle, sans qu’elle ne trouve rien à y faire… Doucement, elle poursuivit :

« Je suis en train de perdre Martin. »

Ce n’était même plus une interrogation, c’était une certitude. Elle pleurait, troublée… c’était une chose de le sentir, mais c’en était une autre que de mettre des mots là-dessus… les lèvres pincées, elle poursuivit en sanglotant :

« J’arrive plus à le récupérer… Tout a commencer quand ils sont morts… Et je pensais qu’en le rejoignant là-bas, au Texas, ça irait mieux… mais non… Rien n’y fait… Il part et j’arrive plus à le retenir… je sais plus quoi faire. »

Ceux qui étaient morts étant, bien sûr, les parents des jumeaux… c’était là que tout avait changé, à cet instant précis…

[1 104]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.   Lun 29 Aoû 2011 - 13:54

    Avouons-le, ça arrangeait Camille que Alix se taise, franchement, s’il entendait encore une fois parler d’Axel ce soir, il faudrait qu’il casse quelque chose. Mais comme à son ordinaire, il n’en montra rien, travaillant à rester impassible sur cette question. De fait, ils sautèrent de sujet et ce n’était pas lui qui allait s’en plaindre, même s’il se mettait plutôt mollement du côté d’Alix, ne pensant pas que Tosca fut réellement un danger… ou du moins, si elle l’était, il n’était pas au courant, parce que si ça avait été le cas, il l’aurait dit aussitôt à sa meilleure amie, ce n’était pas son genre de cacher des informations aussi cruciales !

    « Mais de rien. » Il ne voyait pas du tout ce qu’elle pourrait faire de l’information sur Anh mais connaissant Alix, ça sentait le roussi. Quoique, si c’était vérifié, sa haine pour la brunette préfète des lions finirait par lui passer. Alix n’avait aucune raison de ne pas aimer Tosca, la seule chose qui lui déplaisait était une supposée promiscuité avec Martin… Si on voulait l’avis de Camille (et si on le veut pas, ça va être pareil), ce n’était pas tant Tosca le problème que Martin, après tout, il s’était mis à côté de Nina, sa sœur à lui juste pour l’ennuyer au poker ! Enfin, de toute façon, ils ne purent s’étendre sur le sujet, parce que Jason vint leur poser quelques soucis. A la suite de son apparition, Camille s’éloigna loin devant pour cacher sa gêne. L’innocente… si elle savait ce qui avait traversé l’esprit de son meilleur ami et ce à quoi elle avait échappé ! Mais en général il avait un bon self contrôle (pas toujours, on se rappelle à cet égard un incident de l’été passé), avec Alix, il semblait que c’était de toute façon une condition sine qua non pour être avec elle la nuit. Elle n’avait aucun sens de l’espace vital chez autrui ! Un jour, il allait l’embrasser pour de bon, et elle ne comprendrait pas ce qui lui arrive.

    Pendant qu’il se renfrognait, il remonta complètement son bouclier mental, juste au cas où. En fait, dernièrement, il n’allait jamais parler à Alix sans le lever, il ne savait pas si elle s’en était rendu compte, mais lui prenait cette précaution au cas où. Tandis qu’il érigeait donc une forteresse imprenable pour son esprit, la voix de Alix le stoppa net, il n’eut cependant pas la force de se retourner tout de suite. Ce fut seulement lorsqu’elle lui dit ce qui n’allait pas qu’il attendit deux secondes, le temps de se préparer mentalement, et se tourna, lentement, pour s’approcher de sa meilleure amie et la prendre dans ses bras. Il la serra contre lui, en tout bien tout honneur, c’était le but du petit moment de préparation, et lui caressa le dos gentiment.

    « Je sais que ça peut donner cette impression… mais il n’est pas parti, il est toujours là, c’est juste que… vous avez grandi. Quand on est enfant, tout tourne autour de la famille, le monde semble… plus petit. Alors c’est facile de faire tourner son univers autour de cette personne qui est l’autre facette de nous, mais après, on grandit, on change, le monde s’élargit, et malheureusement, cela signifie qu’en échange d’un univers plus riche, on perd un bout de ce lien… je suis passé par là aussi, sauf que j’ai choisi une coupure nette pour avoir mal moins longtemps… » Il déposa un baiser sur le front d’Alix et il lui sourit gentiment. « C’est difficile, mais il faut en passer par là… mais il ne faut pas que tu vois ça comme une perte, c’est plutôt un ajustement de votre relation à votre vie de futurs adultes. »

    Il la garda dans ses bras, comme le super meilleur ami qu’il prétendait être devait le faire. Il fallait qu’il la console. A quoi bon son sacrifice, si au final elle finissait triste quand même à cause de Martin ? S’il n’était pas le frère chéri de Alix, il lui casserait des dents à ce crétin. Un frère existe uniquement pour protéger sa sœur, c’est dans l’ordre des choses. Et il s’en foutait qu’on le traite de macho et que ça énerve sa propre sœur, c’était toujours mieux que de mettre des œillères et de faire du mal !

    « Et puis… même si Martin est moins présent, moi, je serais toujours là pour toi. » Pour le meilleur, et pour le pire. Sérieux… il devait être un peu maso quand même, non ?


{760}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 487
Âge : 25 ans (10/08/1986)
Actuellement : Herboriste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.   Jeu 1 Sep 2011 - 8:17

Concernant les interrogations de Camille sur Alix et sa détection de son bouclier mental, il était clair et net que non, Alix n’avait pas du tout touché à son esprit… la sorcière était, certes, une légilimence (pas trop mauvaise en plus) mais elle n’utilisait jamais son don sur une personne sans son autorisation… Surtout pas ses amis, en plus ! Elle trouvait ça pervers, malsain de fouiller ainsi, sans raison, ni autorisation, l’esprit d’autrui. Chacun devait avoir son jardin secret… Et pour bien imager le tout, Alix n’avait même pas touché à l’esprit de Tosca (pas qu’elle n’e n’ai pas envie, mais jusqu’alors elle avait su se contenir… restait juste à savoir pour combien de temps encore ?).

A présent, Camille marchait donc devant, bouclier dressé, bien que cela soit inutile (après il faisait comme il l’entendait Razz). Alix, elle, restait derrière, perturbée par ces pensées qui l’envahissaient… Puis, finalement, elle reprit la parole, et Camille la rejoignit, la prenant alors dans ses bras, tandis qu’elle se trouvait toujours aussi gamine à côté de lui qui était pourtant plus jeune qu’elle. Ils étaient bien déséquilibrés tous les deux quand même ! Se mordant la lèvre, elle l’écouta la rassurer (ou en tout cas tenter de la rassurer) tandis qu’elle ne parvenait pas à retenir quelques sanglots étouffés :

« Mais… j’ai vraiment l’impression que lui et moi on se perd… Je peux plus lui parler de rien… Même pas de… Bref ? »

Elle voulait dire Axel, mais elle su se rattraper de justesse avant de redire ce que Camille ne voulait pas qu’elle mentionne. C’était quand même pas facile d’expliquer les problèmes à son meilleur ami, sans mentionner le petit ami, sachant que tout l’univers d’Alix tournait essentiellement autour de son frère, son meilleur ami et son petit ami…

« Je ne peux plus aborder les sujets qui me tiennent à cœur, c’est à peine s’il me regarde, je l’ai totalement perdu… Et puis il y a cette sale conne qui lui tourne autour… Elle me l’a volé… »

C’était plus qu’une idée, c’était une affirmation, s’en suivit une phrase sifflante, violente :

« Je la hais. »

Quant au monde qui s’élargissait… Alix n’en n’était pas si sûre. Ce qu’elle ne garda pas pour elle :

« Le mien n’a pas tellement grandi… Vous êtres trois piliers, dans ma vie, et j’ai l’impression que dans le cas de martin, je ne suis plus aussi primordiale qu’avant… Alors que pour moi, il sera toujours unique et irremplaçable. Moi j’ai l’impression qu’il m’a remplacé. »

Ce sur quoi elle conclua, amèrement :

« Si c’est ça, alors je ne veux plus grandir. »

Sauf que c’était trop tard, évidemment… Elle était déjà une jeune femme. U était passé son innocence enfantine ? Qu’était-elle devenue ? Pourquoi devait-elle être cette femme ? Pourquoi ne pouvait-elle pas rester, à jamais, la sœur jumelle adorée de Martin ? Les paroles de Camille étaient gentilles, chaleureuses… Oui… Lui, il serait toujours là… Elle l’embrassa doucement sur la joue, avec tendresse :

« Merci… »

Puis son regard affrontant enfin celui de Camille, elle chuchota timidement :

« Mais ce ne sera sûrement pas éternel toi non plus… »

Ne venait-il pas de lui dire qu’il avait marqué la séparation avec Nina après tout ? En toute logique, Alix serait sans doute une des suivantes, non ? Elle ne voulait cependant surtout pas y penser, c’était trop douloureux, trop dur… Aussi reprit-elle la parole :

« Bon je crois que je vais arrêter mes caprices de gamines. Mais tu sais que je m’inquiète, Camille ? Ce n’est pas normal d’être aussi grand et aussi mature à ton âge. Tu suis un régime particulier ? Parce que j’en aurais besoin, je crois… moi j’évolue pas. »

Elle se sentait si petite (dans tous les sens du terme) à côté de Camille ! En plus elle n’avait aucune idée de ce qu’elle ‘voulait’ faire quand elle serait sortie de Poudlard. Axel partait à la fin de l’année, et elle ce serait seulement l’année d’après… mais elle ne savait même pas quoi faire de sa vie ! Pensive, elle soupira :

« Merci en tout cas… merci d’être là. Je t’aime vraiment beaucoup tu sais ? »

Elle préférait qu’il soit au courant. Il comptait pour elle, et elle tenait à ce qu’il le sache, voilà tout. Essuyant ses yeux larmoyants, elle reprit contenance :

« Bon, on va chasser le fantôme ? »




[746]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.   Ven 2 Sep 2011 - 5:22

    Camille eut un tremblement presque imperceptible lorsqu’il sentit qu’elle avait voulu prononcer le prénom d’Axel. Il faisait chier celui-ci, il ne pouvait avoir aucun sujet de conversation avec sa meilleure amie sans que son prénom soit prononcé (même quand il s’agissait de parler de sa vie à lui, alors hein !). Mais bon, il ne dit rien à ce propos, faisant comme si de rien n’était, comme s’il n’avait pas remarqué.

    « Tu le dis toi-même, c’est une impression. Alors ce n’est peut-être pas vrai… Tu ne devrais pas te prendre la tête là-dessus, au pire parle lui, comme ça au moins tu seras fixée. » Lui aussi, il allait falloir qu’il parle à Nina. Non seulement c’était la seule à qui il pouvait encore parler de ce qu’il ressentait (puisque, comme Alix, l’univers de Camille tournait seulement autour de trois personnes, sauf que lui, c’est des filles, ils ne sont pas amis pour rien quand même !), mais en plus, il devait lui dire ce qui s’était passé, pourquoi ce n’était plus comme avant entre eux.

    « Je sais, je sais… » Lui murmura-t-il d’une voix apaisante tout en continuant à lui caresser le dos tandis qu’elle disait haïr Tosca. Pour lui, c’était sans raison, mais il pensait que pour Alix c’était simplement un exutoire à sa colère, c’était plus facile de haïr Tosca que Martin après tout (cela dit, Camille n’aimait pas Martin, donc il pouvait le faire pour deux, il a la haine encore plus irrationnelle que Alix lorsqu’il s’y met, enfin, il sait rester silencieux sur la question quand même !).

    « On ne peut pas remplacer une sœur, même s’il en avait vraiment envie, ce ne serait pas vrai. Et tu es obligée de grandir Alix, on est tous obligé de le faire… » Certains plus vite que d’autres parce que Camille s’était rendu compte de cette fatalité très tôt. Au début c’était sans rapport avec Nina, mais très jeune, il avait su qu’il devrait grandir vite et aussi se débrouiller autant que possible seul pour ne pas être un poids pour ses parents adoptifs. Il s’était forcé à grandir, c’était ce qui le rendait si mature, mais aussi, quelque part, si désagréable lorsqu’on ne prenait pas le temps de le connaître.

    Lorsqu’elle mit en doute sa parole, cela l’énerva, comme si c’était son genre de dire des paroles en l’air ! Comme si, en plus, ce n’était déjà pas assez difficile comme ça de la soutenir alors qu’il ne serait jamais que le meilleur ami, alors qu’il aurait voulu être plus… Cela dit, une fois n’est pas coutume, il se contint.

    « Je te poursuivrais même en enfer Alix, alors si, ce sera éternel. Je ne suis pas ton frère, je ne suis pas né et je n’ai pas grandi avec toi, mais c’est encore plus que ça, parce que je t’ai choisi… au milieu de toutes les autres filles, c’est toi qui es entré dans mon cœur, et cette place, elle t’est réservée. » Il laissa un petit temps avant d’ajouter sur un ton plus léger et moins sérieux. « D’ailleurs, à côté de toi, je suis déjà un adulte accompli, alors il n’y a aucune raison pour que les années à venir me changent ! »

    Mais justement, Alix lui fit remarquer que ce n’était pas normal d’être aussi mature à quatorze ans, sa mère le lui disait sans cesse, et pas depuis récemment, mais depuis qu’il était tout jeune, que ce n’était pas normal qu’il soit aussi sérieux et posé alors qu’il n’était (la première fois qu’elle le lui avait dit) qu’un petit garçon.

    « Ce n’est pas important que tu ne sois pas mature, je le suis pour deux. Et ça ne doit pas t’inquiéter non plus, j’ai toujours été en avance sur mon âge. » Et puis, maintenant qu’il y repensait, elle était gonflée de lui faire une réflexion pareille après ce qu’elle lui avait sorti tout à l’heure ! Il ne pouvait pas être mature pour tout le reste sauf les sentiments amoureux hein ! Rah, ce que ça pouvait l’agacer ! Le pire étant qu’elle ne s’en rendait même pas compte.

    « Je sais. Moi aussi je t’aime Alix. » Et plus que ce qu’elle pensait. Ils ne mettaient pas le même sens à ces mots, lui il l’aimait de tout son être, elle, elle l’aimait comme on aime un ami, beaucoup, c’est vrai, mais cela n’avait rien de l’amour absolu qu’éprouvait Camille. Et le pire, c’est qu’il s’en fichait, il était juste content que les larmes de son amie se tarissent grâce à ses cajoleries, à ses yeux, c’était tout ce qui comptait.

    « Ouai, il serait temps !!! » Ils reprirent donc leur marche et ils arrivèrent enfin à la petite réunion des fantômes. « Bonjour messieurs et mesdames ! Excusez-nous de vous interrompre, nous venions juste bavarder un peu avec vous ! » Il se baissa vers Alix et lui chuchota « On se sépare et on les questionnent séparément, ensuite on regroupe les informations, ok ? »


{844}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 487
Âge : 25 ans (10/08/1986)
Actuellement : Herboriste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.   Ven 2 Sep 2011 - 11:20

Lui parler… Oui, Alix le savait bien, le professeur Burton lui avait di la même chose, d’ailleurs, quand il l’avait choppée juste après qu’elle ait séché son cours d’Astronomie pour voir Axel, mais faut pas le dire devant Camille !. Aussi la sorcière soupira-t-elle (à l’entendre soupirer de la sorte on pouvait facilement penser que tous les malheurs du monde lui tombaient sur les épaules… :

« Oui… le Professeur Burton me dit comme toi… Mais ce n’est même pas ‘facile’ de l’aborder maintenant, j’ai le sentiment … d’être un peu ‘en trop’ tu voies ? Comme si rien que le fait de l’approcher sans même lui adresser la parole c’était trop lui demander… Enfin j’arrive pas trop à expliquer… Et puis j’ai peur aussi… J’ai peur qu’on se dispute et qu’au final ce soit encore pire que maintenant… »

Oui, parce que si les ponts se brisés définitivement… Elle ne s’en relèverait jamais !

« Si ça arrive je sais pas comment je ferais pour récupérer… »

Elle aimait vraiment énormément Martin ! Le perdre, c’était comme perdre Camille (ou Axel à l’heure actuelle, d’ailleurs). Elle ne se voyait pas du tout vivre avec un d’eux en moins dans son petit monde fermé… C’était une perte beaucoup trop lourde pour être encaissable… En tout cas était-ce là l’idée d’Alix à ce sujet…

Camille lui annonçant l’évident, Alix grimaça d’agacement : obligée de grandir ??? Et en quel honneur ? Ce n’était pas vrai ! Si elle mourrait là, tout de suite, elle ne grandirait plus, d’abord (bon d’accord elle ne serait plus vivante non plus, mais c’est du détail, ça, non ? –sort-). Soupirant (encore, on ne s’en lasse décidément pas), elle renifla :

« Ben j’ai pas envie. »

Et là, elle ne se prenait pas trois ans de moins dans la face hein ??? Hein. ?? En faisant des caprices, elle finirait peut-être par retomber en enfance ??? Bon, ok les caprices ce n’était pas trop son truc non plus, donc l’idée n’était pas aussi formidable qu’elle n’y paraissait… Dommage !

Quant à la suite, Alix était sceptique… Camille lui disait ça, aujourd’hui, mais avec Martin aussi ç’avait été ‘un peu’ comme ça au début, puis leur monde à deux s’était brisé, petit à petit, mais on ne peut plus sûrement en morceaux… Et à présent, il ne restait que de pauvres lambeaux… Eux n’avaient plus rien à eux. Plus maintenant… Et avec Camille, ça finirait peut-être de la même façon ? Les relations n’étaient peut-être jamais faîte pour être éternelles ? il devait toujours y avoir une rupture… La mort étant évidemment la plus brutale de toutes. Ceci dit, Alix ne répondit rien, parce qu’elle savait que Camille ne comprendrait pas (pour une fois !) son point de vue à elle, elle se contenta d’un sourire triste, lourd de sens, malgré tous ses efforts. Elle chuchota, quand même :

« Mais qu’est ce qui te dit que [j]je[/u] ne vais pas changer, alors ? Tu me détesteras peut-être dans un an. On ne peut pas le savoir… »

Triste, Alix l’était assurément ! Mais les propos de Camille qui suivirent la firent sourire avec tendresse, tandis qu’elle répondait doucement :

« Heureusement que tu es là, toi. »

Parce que de ses trois piliers, c’était bien le seul auquel elle puisse ainsi se confier ! Offrant un petit sourire à son ami, elle perdit ses larmes, essuyant les dernières gouttes avec ses mains, puis inspirant un bon coup, elle chercha l’excitation initiale due à cette sortie… la chasse aux fantômes ! Alix suivit Camille sans plus se plaindre, avec une furieuse envie de le prendre par la main, mais elle se contint (parce qu’elle douta que ce soit bien interprété… par Camille mais aussi vis-à-vis d’Axel…). Pourtant, du point de vue d’Alix Camille n’était vraiment qu’un ami, mais elle savait qu’elle avait avec lui une relation qui pourrait porter à confusion pour quiconque ne la connaissant pas… Aussi se tint-elle à carreaux sur ce coup-ci. Arrivés à destination, Alix lança un sourire aux fantômes, suivant Camille dans son élan, les saluant avec lui :

« Bonsoir… »

Et écoutant les instructions de son cadet, elle hocha la tête, un sourire complice et malicieux accroché sur ses lèvres :

« Ça roule ! »

Ils marchèrent donc vers les fantômes, chacun de son côté. Alix se trouva d’abord avec trois femmes, visiblement distinguées, et elle pensa immédiatement qu’il y avait eu erreur… ce n’était pas elle mais camille qui aurait dû leur parler ! Lui, il savait comment parler avec ces personnes, elle… Ben elle était ‘elle’, quoi… Pas du tout distinguée, pas spécialement réfléchie, et trop à côté de la plaque pour ‘bien paraître’. D’ailleurs ça ne manqua pas ! L’une des fantôme l’observait, le front plissé :

« Ma pauvre petite, vous avez une bien mauvaise mine, si je puis me permettre. Même mon teint est plus resplendissant que le votre, voyez-vous ! »

Et niveau insulte, par un fantôme on peut difficilement faire pire… Alix dû se contenir pour ne pas l’envoyer se faire voire…

*Soyons politique… Je peux le faire*
« Eu… Oui… »

Bon que disaient les filles de son âge en général, quand elles parlaient de produits de beauté ? (Sujets de conversation auxquels Alix ne s’était jamais, ô grand jamais, mêlée… Soudain, elle revit, ce matin même, une des filles râler après sa crème de jour. Souriante, reprenant confiance en elle, Alix répondit :

« C’est ma crème… Elle ne fait pas les miracles que j’attendais… »

Et Bingo ! Immédiatement les trois femmes fantômes se mirent à lui donner des conseils de beauté qu’Alix fit mine d’écouter attentivement, pour petit à petit, faire dévier le sujet… Après tout c’était un moyen comme un autre, non ? En revanche, Alix refusa chaque proposition de boisson ou de mets, ces derniers ne l’inspirant aucunement… Elle fut polie et se tint bien, mais cela lui demanda d’immenses efforts, qui, elle l’espérait, finirait pas être un peu productifs… Après tout, on a le droit de rêver, non ??? Hélas, pendant la conversation, Alix réalisa qu’elles n’avaient rien à lui apprendre, et elle en fut désolée… mais resta polie et sympathique avec ces femmes pas si désagréables (même si atrocement superficielles…)


[1 047]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.
» [THEME] Fantômes et autres mystères d'Halloween [PV Tosca]
» Magie, armoires et autres curiosités. [PV]
» Guerrier Fantômes / Corsaires Elfes Noirs
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: