AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Confession sur canapé [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Confession sur canapé [PV]   Mar 4 Oct - 6:02


    « Je n'ai pas besoin de me convaincre, elle me le fait suffisamment comprendre comme ça. » Se renfrogna Camille au souvenir de quelques paroles malheureuses d'Alix à son propos. Ce qu'elle lui avait dit sur le fait qu'il était trop jeune pour être amoureux par exemple, ça lui était resté en travers de la gorge. Il détestait qu'on le prenne pour un gamin, ce n'était pas pour rien qu'il faisait tout ce qu'il pouvait pour agir en adulte ! Enfin, allez faire comprendre ça à Alix tiens... en plus d'être un oursin, elle était sourde comme un pot et myope comme une taupe lorsqu'il s'agissait de comprendre les sentiments de Camille. Elle manquait clairement de perspicacité en plus de manquer de maturité. C'était beaucoup pour une seule personne, et c'était pourtant l'élue de Camille, celle dont il était – contre son gré – tombé amoureux. Cela dit, il se sentait mieux maintenant qu'il en parlait à sa sœur que lorsqu'il gardait tout pour lui. Se confier a réellement des vertus.

    « Roh, arrête avec Carter. Tu as bien cherché qu'elle te fasse des noises. Une bonne bêtise est une bêtise où on ne se fait pas prendre sœurette. » Emma lui avait vaguement parlé des pitreries de Nina (mais pas d'autant que ce qui avait eu lieu, sinon Nina se serait sûrement fait remontée les bretelles) et Camille pensait vraiment que celui qui veut faire le bazard (typiquement ses frères et sœurs) devaient faire attention à ne pas se faire prendre, sinon la joie du bon tour perd une partie de son charme. Cela dit, il ne se mêlait pas de ça, lui il essayait juste que Nina ne redouble pas ce qui ferait qu'elle se retrouverait toute seule, et lui aussi. L'idée que sa sœur puisse quitter Poudlard avant lui ne lui avait d'ailleurs jamais effleurer l'esprit mais ils n'y étaient pas encore, les BUSES étaient encore loin (un an et des brouettes).

    « Je viens de te le dire, ce qui compte, c'est de ne pas se faire prendre, et tes chances de ne pas te faire attraper sont bien plus importante en compagnie de ton frère adoré. » Il sourit à sa sœur d'un air malicieux, ayant rouvert les yeux suite à cette phrase, sortant peu à peu de sa torpeur dépressive post décision romantique. Aussi englué soit-il dans ses sentiments, Camille se rendait parfaitement compte de la bêtise que représentait l'amour à son âge, et cela ne faisait ajouter qu'à son ressenti de tragédie à cet égard. Heureusement, il pouvait toujours compter sur sa sœur pour sortir de tout ça et ils allaient sûrement bien s'amuser à se promener dans le château pendant sa prochaine ronde. La fratrie Moreau était indestructible, d'ailleurs, il ne manquait plus que Hugh pour que la bande soit au complet ! Camille songea un instant à chercher son grand frère avant de renoncer, il était bien installé et n'avait pas envie de bouger pour l'instant. Une prochaine fois peut-être il inviterait Hugh... si celui-ci le méritait du moins.


{508}
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Confession sur canapé [PV]   Ven 7 Oct - 0:13

- Ben arrête de l’écouter ! Tu dois bien savoir t’y prendre à force de passer du temps avec moi.

Franchement, il fallait avouer que Camille cherchait des difficultés là où il n’y en avait pas ! Nina voulait bien l’admettre, la situation de son frère n’avait rien de facile, être amoureux de sa meilleure amie, c’est un peu la loose et ça devait être grave chiant à gérer pour lui, alors pas la peine d’en rajouter ! Pour la blondinette, il fallait bien séparer ce qui était compliqué de ce qui était facile à régler, mais Camille mélangeait tout alors forcément, ça ne pouvait pas aller. Pourquoi donc s’embêter à donner du crédit à Davidson, si elle était aussi intelligente qu’une huitre ? La lionne ne disait pas qu’il devait cesser de l’aimer (bien que ça l’aurait arrangée !), mais au moins ne plus écouter les sornettes qu’elle pouvait lui sortir.

Nina prit ensuite un air outré quand Camille évoqua Carter (bon, pour être exacte, la blondinette l’avait citée d’abord, mais passons) : son frère n’allait quand même pas se mettre du côté de cette horrible Serdaigle dont le seul plaisir dans la vie était de punir Nina pour des crimes qu’elle n’avait pas commis ! Certes, la lionne s’en était toujours sortie saine et sauve, y compris quand elle avait
effectivement fait des bêtises, mais elle préférait ne pas évoquer cela et paraître offusquée de la position de Camille : elle n’allait certes pas se laisser rabrouer – même de façon gentille – comme ça ! Et ça n’était pas le Préfet de Gryffondor qui allait lui donner des conseils sur comment faire une bonne bêtise, ça non.

- Mais qu’est-ce que j’y peux si elle me prend quand je n’ai RIEN fait ? Encore, si elle m’attrapait pour des bêtises réelles, mais non ! Elle veut juste me punir, pour rien ! Cette fille me déteste !

Bon, Nina grossissait un peu le trait, mais globalement c’était ça. Elle n’avait pas précisé qu’évidemment la haine était réciproque, mais Camille devait déjà l’avoir compris, et si ça n’était pas le cas, il n’avait pas besoin de savoir, d’autant qu’il ne ferait rien pour l’aider.

- Ca sert à rien de sortir si y a pas de risque de se faire prendre, énonça-t-elle doctement. C’est ça qui est marrant, justement, déjouer l’attention des Préfets, faire des trucs sous leur nez sans qu’ils s’en rendent compte…

Suicidaire, Nina ? Pas vraiment, elle tentait juste d’avoir raison sur Camille une fois de plus, et une fois de plus ça semblait peine perdue. Mais soit, elle n’allait pas fâcher son frère de toute façon parce que mine de rien, la blondinette était bien contente de pouvoir sortir avec lui dans les couloirs. Ca n’était certes pas Carter qui lui proposerait ça. Bon, d’accord, c’est normal dans la mesure où les deux filles se détestaient, mais penser ça permettait à Nina de trouver d’autres raisons de haïr encore un peu plus la Préfète des Serdaigle et franchement, ça faisait du bien. Puis de toute façon, elle avait toujours raison, particulièrement dans ses pensées, na.


[519 mots]

FLEUR
TOUT COMPTE

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Confession sur canapé [PV]   Dim 6 Nov - 18:26

    Camille sourit à sa sœur et lui fit un petit clin d’œil. Il trouvait que c'était vraiment dur de ne pas écouter Alix, et quoi qu'en pense Nina, il l'écoutait la plupart du temps. En tout cas, il ne voulait pas la contrarier, ce qui n'allait pas l'empêcher de la taquiner un peu, après tout, c'est sa sœur, si on ne taquine pas sa sœur, quoi faire, hein ?

    « Peut-être, mais avec toi, j'ai des années d'expérience ! » Bah, allez, pas la peine de se prendre la tête, il fallait qu'il se détende, sinon, il allait réellement péter un câble ! Il soupira et se passa la main dans ses cheveux bruns avec lassitude. Heureusement, ils se retrouvèrent à parler d'autres choses, de Emma Carter, entre autre. Camille ne comprenait pas pourquoi sa sœur et la préfète ne s'entendaient pas. Enfin, si, il savait pourquoi, elles avaient un caractère diamétralement opposé, tout simplement. Emma était aussi sérieuse que Nina ne l'était pas !

    « Elle te punit probablement pour toutes les bêtises où elle n'arrive pas à t'attraper petite sœur ! » même si, sur le moment, Nina ne faisait rien, il ne fallait pas se faire d'illusion sur la manière dont sa sœur adoptive occupait son temps. Elle collectionnait les outrages au règlement de l'école, du coup, elle s'en sortait pas mal déjà avec le peu de punition qu'elle récoltait, qu'elle soit fautive ou non sur le moment.

    « Ouai mais je tiens quand même un petit peu à mon insigne de préfet, donc on va quand même essayer de ne pas se faire prendre pour cette fois, ok ? »
    Sur quoi, il s'étira, se leva et tendit la main à sa sœur. Il avait envie de se dégourdir les jambes, maintenant il voulait vraiment aller se balader avec sa sœur et surtout parler d'autre chose que d'Alix pour simplement profiter de sa complicité retrouvée avec Nina. C'était presque comme avant. Sauf qu'il se sentait un peu plus serein, même par rapport à Alix. Attention, nous n'avons pas dit qu'il se sentait positif, il était toujours aussi défaitiste par rapport à sa meilleure amie et les sentiments amoureux qu'il ressentait pour la sixième année... Mais il ne se torturait quand même plus l'esprit. Cela ne servait à rien, d'ailleurs, puisque ça ne changerait pas la situation. Elle sortait avec cet imbécile de Serdaigle qui était moins beau, moins intelligent et moins proche d'elle que lui, tout ça parce que lui il avait juste trois ans de plus, dont une de plus que Alix elle-même ! Cela l'énervait mais puisqu'il ne pouvait rien y faire, autant vivre avec. Quant à Alix, elle finirait bien par se rendre compte qu'il était mieux... enfin, peut-être. Il verrait bien ce que l'avenir lui réserverait !

    « Allez, viens, on va se balader un peu ! »
    Il ferma la main sur celle de son unique sœur, la levant du canapé pour la mener au-dehors jusque tard, mettant au défi la règlement comme il l'avait déjà parfois fait avec Alix. Une marque de confiance renouvelée envers Nina, en quelque sorte... mais ils étaient prêts pour de nouvelles aventures !


{528}
{Terminé pour Camille}
MAGIE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Confession sur canapé [PV]   Lun 21 Nov - 13:22

Nina sourit encore à Camille, contente de voir que la situation s’était détendue et qu’elle avait au moins un peu réussi à consoler son frère. Peut-être que ça ne durerait pas longtemps, que dès qu’il serait de nouveau seul dans son lit, cette nuit, il repenserait à sa déception amoureuse, mais l’adolescente faisait confiance à son frère : la vie continuait, et il finirait par comprendre qu’il y avait d’autres filles, par soigner son chagrin et tomber amoureux d’une autre. C’est comme ça que ça devait se passer, après tout. Un amour en remplaçait un autre et ainsi de suite jusqu’à ce que l’on tombe sur la bonne personne. Du haut de ses quatorze ans, voilà ce que Nina pensait - ou du moins espérait pour son frère.

- Mets-les donc à profit ! répondit-elle sur le même ton à Camille. Après tout, que ce soit elle ou Alix, quelle était la différence ? Certes, il était amoureux de la seconde, mais justement, ne devrait-il pas passer son temps à l’admirer plutôt qu’à l’écouter ?

Son sourire ne fit que s’élargir quand Camille lui dit que Carter la punissait sans doute pour les bêtises qu’elle soupçonnait d’elle sans en avoir de preuve. Bien possible, après tout, ou peut-être simplement par vengeance. Le jeune homme n’avait en tout cas pas tort quand il sous-entendait qu’elle ne s’en tirait pas si mal.

- Un point pour toi, petit frère. Après tout, il ne fallait pas oublier que c’était-elle, la plus vieille des deux. On n’aurait pas dit, comme ça, mais elle avait près de cinq mois d’avance, et elle y tenait. Après tout, avec Camille, elle avait les satisfactions qu’elle pouvait, soit pas énormément, quand on y regardait vraiment. Heureusement qu’il était son frère et qu’elle l’aimait plus que tout.

A la suite de cela, Camille se leva et s’étira en lui faisant remarquer que, tant qu’à faire, s’ils ne se faisaient pas choper, leur sortie n’en serait que meilleure, surtout que lui était Préfet. Nina attrapa la main qu’il lui tendait et saute elle aussi sur ses pieds. Une aventure nocturne avec un représentant de l’autorité, n’y avait-il pas plus excitant ? D’accord, c’était son frère, mais tout de même !

- En serais-tu fier ?

Ironie inside, bien entendu. D’abord, ça lui semblait évident : ils étaient rares ceux qui, comme elle, dénigraient ce genre de gratification. D’ailleurs, la demoiselle n’était pas sûre qu’elle-même n’eût pas été contente si elle avait reçu l’insigne au début de l’année. Surprise, c’est sûr. La blondinette aurait surtout cru à une énorme blague, mais après ? Bah, la question n’était pas là : McGonagall n’était pas assez folle pour la nommer Préfète, et Nina ne voulait pas de cette responsabilité si elle signifiait faire la chasse aux élèves et devoir arrêter les sorties nocturnes, quand bien même ça ne semblait pas gêner Camille.

La main dans celle de Camille, Nina suivit son frère hors de la salle commune, contente de cette réconciliation.


[TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confession sur canapé [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confession sur canapé [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Confession sur canapé [PV]
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Confession au père Joseph ou père Mara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: