AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Comme une insomnie un peu en avance [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Comme une insomnie un peu en avance [PV]   Lun 29 Aoû - 0:49

Samara & Zane ♥



    Zane papotait tranquillement avec d’autres Poufsouffle quand finalement, au fur et à mesure de la soirée, il se retrouva tout seul avec Samara. C’était une première année. Evidemment, il lui avait déjà parler parce que même si Zane n’allait pas très bien dernièrement, il restait quelqu’un d’amical (la plupart du temps) qui aimait bien faire connaissance avec les gens de sa maison.

    « Faites gaffe à vous coucher avant le retour de ronde de Roman les petits ! » Leur dit Bérénice en ébouriffant les cheveux de Zane avec un sourire au passage. Visiblement, contrairement à lui qui continuait à être un peu dans son marasme intérieur, BB allait beaucoup mieux. Il était content pour elle, il la préférait de bonne humeur, parce qu’elle aidait les plus petits à faire leur devoir et qu’elle leur jouait de la musique. Zane aussi faisait un peu de musique, mais comme le reste des Maiden, c’était du piano, et puis, il jouait mal, surtout à côté de Roze, sa déesse personnelle (il devait être un des rares fan à préférer Roze à Keira dans CS, mais on ne pouvait pas dire qu’il soit très objectif non plus hein). A ce propos, il avait été au concert, et ça lui avait vraiment fait du bien, mais ça n’avait pas duré assez longtemps trop rapidement il avait été obligé d’en revenir à la réalité de son quotidien et à ses soucis.

    « Qu’est-ce que tu fais ? » Demanda alors Zane à Samara en lui souriant gentiment. Lui, il finissait un devoir. Normalement, il était plus travailleur que ça, mais là, il avait vraiment la flemme quelque chose de mignon, alors il avait repoussé et repoussé encore ce devoir jusqu’à ce qu’il se trouve obligé de le faire ou d’avoir une très mauvaise note. Là, il y apportait la touche finale. Il faut savoir qu’il n’avait pas vraiment le droit d’échouer dans ses études, dans le clan, son père y compris, tout le monde était brillant. Fredericke avait eu de bons résultats dans toutes les matières qu’elle avait gardées aux ASPICS, Friedrich et Roze avaient fait les beaux jours de Serdaigle en leur temps, et même Serena ne s’en était pas trop mal sortie vu son caractère un peu rêveur. Du coup, il se devait de faire au moins aussi bien que les autres, sachant qu’il visait l’excellence, comme dans tout ce qu’il entreprenait (heureusement, il entreprenait peu de choses, sinon il finirait vite mort d’épuisement).

    Regardant l’heure, il calcula dans combien de temps Roman allait arriver et les envoyer au lit. Bouh ! Il n’avait pas sommeil ! Il faut dire qu’il avait du mal à dormir en ce moment, ses soucis le rattrapaient dès qu’il fermait les yeux, et il ne savait vraiment pas quoi faire contre ça.

    « Tu as sommeil toi ? Moi pas du tout… J’espère que Roman ne va pas arriver trop vite ! En plus on est samedi, il peut bien nous laisser un peu de rabe… » Ou pas, mais vous savez ce qu’on dit, l’espoir fait vivre !!! Puis peut-être qu’en le soudoyant !

{518}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1570
Âge : 22 ans (06 Juillet 1991)
Actuellement : Etudiante à la Juilliard School (Danse)


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Comme une insomnie un peu en avance [PV]   Mar 30 Aoû - 2:25

En cette soirée de Novembre, Samara était resté dans la salle commune pour discuter de tout et de rien avec les autres Poufsouffles. Après tout, on était samedi, le meilleur jour de la semaine selon la blondinette et elle s'était dit qu'elle pouvait bien rester un peu de temps dans sa salle commune pour apprendre à mieux connaître ses camarades jaunes et noirs et en même temps, la jeune blonde s'amusait à faire leur portrait sur son carnet à croquis avant de leur donner lorsqu'elle avait finit de dessiner. Seulement le temps passa et il y eut de moins en moins de Poufsouffles, de moins en moins de personnes avec qui discuter, de moins en moins de personnes à dessiner. Au bout d'un moment, il ne resta plus qu'elle et Zane, un camarade de Poufsouffle qui était également à Sterne et qui faisait également partie du fan club de Carnal Spark avec qui elle avait plus ou moins discuté et que la blondinette appréciait bien parce qu'il était assez agréable comme garçon. Elle sourit quand elle aperçut Bérénice et lui promit qu'ils monteraient bientôt se coucher bien qu'elle n'avait pas la moindre envie de dormir. La jeune jaune et noire continua de dessiner en gardant son sourire. Elle aimait bien Bérénice. Sam la trouvait vachement sympa, en effet la grande aidait souvent les premières années pour leurs devoirs et elle leur jouait de la musique et la blondinette aurait adoré être aussi douée qu'elle. Mais malheureusement, elle été très nulle au piano comme dans tous les instruments qu'elle avait essayé, et elle en avait essayé énormément, et ça la désespérait, vraiment. Aussi, se contentait-elle d'écouter plutôt que d'en faire ce qui était beaucoup mieux pour les oreilles des autres.

« Je finis ton portrait » répondit Samara à Zane en lui montrant la page de son carnet où elle avait dessiné son visage, qu'elle jugeait particulièrement réussi d'ailleurs.

La jeune jaune et noire sourit à son camarade avant de lui demander :

« Et toi ? »

En attendant sa réponse, Sam arracha la page du dessin de Zane de son carnet et lui tendit avec un sourire :

« Tiens, c'est pour toi ! »

La blondinette lui sourit une nouvelle fois. Elle adorait dessiner depuis toute petite mais c'était vraiment quand elle avait eut ses cours de dessins qu'elle sut que cette passion ne la quitterait plus jamais, qu'elle ne pourrait plus s'en passer. Le moment où la blondinette dessinait était l'un des seuls où elle était calme et dans ces moments là, on devinait rarement que Sam était une fillette d'une énergie débordante et que, quelques heures avant, elle courait dans tous les sens, un ballon aux pieds.

« Pas du tout, j'espère aussi que Roman arrive le plus tard possible, j'ai vraiment pas envie de monter me coucher. Bon, je pourrais toujours lire dans mon lit mais franchement, on est pas mieux ici ? » demanda la jeune blonde en plongeant son regard clair dans les yeux gris de Zane, tout en lui souriant encore une fois.

Ouais, ce serait vraiment cool que Roman n'arrive pas tout de suite parce que Sam se sentait vraiment vraiment bien dans la chaleureuse salle commune de Poufsouffle. Bon certes, sa chambre était très confortable et elle n'avait rien à dire sur son lit mais elle sentait tout simplement beaucoup mieux quand elle était dans la salle commune des jaunes et noires. Elle ne pouvait l'expliquer c'était juste comme ça. Elle aimait être dans cette pièce, discuter dans cette pièce, dessiner dans cette pièce. Elle s'y sentait bien et c'était tout ce qui comptait non ?

[ 604 Mots ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Comme une insomnie un peu en avance [PV]   Ven 2 Sep - 10:26

    « Oh, c’est chouette, tu dessines ? Je ne savais pas ! » En même temps, il n’avait jamais parlé seul à seul comme ce soir là avec Samara. Ils se voyaient surtout à Sterne et ils faisaient ce qu’ils pouvaient pour discuter juste avant le début des répétitions ou juste après, mais c’était tout, parce que il fallait bien le dire, même si elles étaient gentilles, Romilly et Elyna étaient aussi particulièrement intraitables sur le sérieux à avoir pendant la leçon. A cet égard, Romilly était pire, parfois Zane se l’imaginait rayonnante de fureur, une aura rouge autour d’elle, quand elle avait l’impression que quelqu’un ne l’écoutait pas. Franchement, elle était peut-être née en même temps que Roy, mais ça se voyait qu’ils étaient des faux jumeaux, parce qu’elle était vraiment différente de son frère !

    « Je terminais un devoir. Je ne suis pas très en avance en ce moment sur mon boulot, j’essaie de me maintenir pour ma maîtresse, et puis aussi parce que je n’ai pas envie d’être puni l’été prochain, mais ça ne m’intéresse plus autant qu’avant les cours. Je préférerais être chez moi, ou à Pré-au-lard avec la duchesse. » Il soupira tout en roulant son parchemin pour le ranger dans son sac. Il en avait fait un bon rouleau, il espérait que cela serait suffisant. De toute façon, il n’avait pas l’inspiration pour en écrire plus, comme il venait de le dire à Samara, les cours ne l’intéressaient plus vraiment, il se faisait trop de soucis pour se révéler réellement passionné par cette école dans laquelle il se sentait prisonnier. Si on l’avait juste laissé être avec ses parents et Fredericke quelques temps, il se serait senti plus rassuré peut-être ? Non, en toute honnêteté, il se faisait des films et il avait peur chaque jour que celui qui avait essayé de tuer Fred’ une fois ne vienne terminer le sale boulot. Cette fois ci au moins avait-il eu l’intelligence de ne pas aller faire part de ses peurs à Vincent, et puis, il se disait qu’avec autant de gardes du corps… elle ne risquait rien. Mais il n’avait que douze ans, rationaliser, ce n’était pas si facile que ça à cet âge, tout prend des proportions énormes, et même lui pourtant si calme n’échappait pas à la règle. Cela dit, il essayait de ne pas y penser, et ce soir là, il papotait avec Samara dans cet unique objectif.

    « Merci, tu es vraiment douée. » Il prit le dessin et l’admira avant de le ranger, même s’il se sentait un peu gêné, parce qu’il n’avait rien à donner en retour ! Il songerait un de ces quatre à fabriquer une petite figurine en bois pour Samara, mais il avait tellement de travail en retard en ce moment qu’il n’avait pas beaucoup le temps de sculpter.

    « Si, on est mieux là, il fait plus chaud, et puis bon, depuis qu’on ne peut plus utiliser de baguette, lire dans le lit, ce n’est pas évident. C’est ennuyeux quand même, on n’a pas de magie, mais on n’a pas d’électricité non plus ! Au château Maiden, on a de l’électricité, parce que certains serviteurs comme ma mère ne sont pas des sorciers, mais juste des maris ou des femmes de sorciers, et c’est quand même bien pratique, surtout que même quand la magie marche, nous n’avons pas le droit de l’utiliser en dehors de l’école avant d’avoir nos BUSES. » En réalité, il n’y avait de l’électricité au château que depuis une dizaine d’année, mais Zane n’en ayant que douze, pour lui ça avait toujours été le cas aussi loin qu’il s’en souvienne. La famille Maiden avait été au bord de la ruine à une époque (heureusement, de bons placements avait permis de remonter de façon fulgurante leurs affaires !), elle avait alors vendu tous ses elfes de maison et dans un premier temps, il n’y avait eu que la famille de Zane et quelques autres personnes déjà engagé avant la vente des elfes pour faire le ménage dans le château. Pour leur faciliter la tâche, néanmoins, l’ancienne duchesse avait fait installer l’électricité, c’était un gain de temps certain puisque même avec une baguette, on ne peut pas se dédoubler, et comme le jeune Zane venait de le dire, sa mère à lui, elle était moldu ! Depuis, d’autres serviteurs étaient arrivé au château mais on avait laissé l’électricité, Fred’ s’étant découverte une passion pour les films qu’elle regardait l’été avec Vincent dans la chambre de celui-ci. Mais voilà, à Poudlard, aucun objet moldu électrique ne fonctionnait, et sans baguette c’était la loose absolue !


{772}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1570
Âge : 22 ans (06 Juillet 1991)
Actuellement : Etudiante à la Juilliard School (Danse)


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Comme une insomnie un peu en avance [PV]   Dim 4 Sep - 23:01

Samara sourit à Zane. Eh oui, elle dessinait. Eh oui, c'était chouette. Vraiment, vraiment chouette. Dessine, c'était vraiment une passion et une joie pour la jeune blondinette qu'était Samara. Cela n'était nullement éprouvant pour elle de dessiner. Bien au contraire. Dessiner ce qu'elle voyait, transcrire les émotions qu'elle ressentait sur du papier, ça lui faisait du bien. Tout simplement.

« Oui je dessine. J'adore l'art. Et toi t'aimes bien ça, l'art ? » demanda la blondinette à Zane.

Samara profitait de ce moment si rare où Zane et elle étaient seuls pour lui poser le plus de questions. C'est vrai quoi, d'habitude, il y avait toujours Louise, Pandore ou Roy avec eux. C'est pas qu'ils dérangeaient Sam hein, non pas du tout, au contraire, elle adorait ses camarades de Poufsouffles, c'était juste que quand ils étaient là, la blondinette ne pouvait pas vraiment parler avec lui. Du coup là, vu qu'ils n'y avaient que eux deux, sans Louise, Pandore et Roy, elle en profitait, elle le questionnait, elle apprenait à le connaître, pour qu'il soit son ami, parce que Zane lui été particulièrement sympathique. Vraiment.

« Ta maîtresse ? La duchesse ? De quoi tu...Ah oui tu veux dire la fille que toi et tes parents servent. Ah elle est plus au château maintenant ? Pourquoi ? Ça doit pas être mal de vivre dans un grand château pourtant. » lui dit Samara, rêveuse.

Ouais, ça devait être sacrément bien de vivre dans un magnifique et grand château. Sam vivait certes dans une immense maison mais un château, c'était autre chose quand même. Zane avait vraiment de la chance de vivre dans un château. Ça devait être vraiment cool. Bon certes, il était le serviteur des gens qui habitaient dans le château mais bon, il habitait dans leur château, c'était quand même pas mal. Par contre, la blondinette ne se rappelait pas très bien quelle famille de nobles au juste la famille de Zane servait.

Quand Zane remercia la jeune jaune et noire sur son dessin, celle-ci rougit un instant avant de le remercier et de lui sourire. Ça lui faisait toujours plaisir de savoir que ses dessins plaisaient, qu'elle était quand même un peu douée et surtout, ça lui faisait vraiment plaisir de voir le sourire des gens éclater sur leur visage. Pouvoir faire fleurir un sourire sur un visage par un simple dessin, c'était juste extraordinaire et ça faisait vraiment plaisir à Samara de voir des sourires sur le visage de ceux à qui elle offrait ses dessins et même si Zane n'avait pas spécialement sourit, ce n'était pas grave, Samara se contentait de ses remerciements puis elle s'intéressa à ce que Zane raconta.

« Oh, moi mes parents m'ont envoyé une lampe de poche avec ce que les moldus appellent des 'piles' pour faire fonctionner, tu sais, les machins ronds. Dis, les Maiden c'est pas la grande famille riche d'Allemagne ? C'est la famille que tu sers ? Tu es Allemand toi aussi ? J'avais jamais remarqué, si tu es Allemand, c'est drôle parce que tu n'a pas d'accent... » répondit la blondinette à son aîné.

Pour les 'piles' Zane devait sûrement savoir ce que c'était, étant donné que sa maman était moldue, d’ailleurs, les fameuse 'piles' et même les lampes de poches venaient des grands-parents moldus de Samara. Eh oui, vu que les parents de la blondinette étaient tous les deux des sorciers, ils estimaient qu'ils n'avaient pas besoin de recourir à des objets moldus pour s'éclairer ou ce genre de chose mais depuis la catastrophe 'disparition de la magie', ils avaient bien dû s’adapter et avaient donc fait installer l’électricité chez eux par l'oncle de Sam qui était électricien. La disparition de la magie avait vraiment touché tout le monde...La blondinette soupira. C'était bizarre parce quand elle était dans la salle commune des jaunes et noirs, elle ne pensait pas vraiment à la catastrophe qui était survenu en début de Septembre. C'était comme tous ces soucis s'étaient envolés, comme si elle pouvait s'abandonner à l'insouciance de son enfance, à être la fillette de onze ans qu'elle était, assise devant une cheminée où bourdonnait un petit feu qui les réchauffait, elle et Zane, assis devant cette cheminée, la blondinette ne pensait plus à rien d'autre que le spectacle des flammes qui brûlait peu à peu les grosses bûches. Ses soucis s'étaient évaporés comme une flamme d'une bougie qui s'éteignait, comme une journée qui se terminait et elle se sentait bien, devant cette cheminée, dans cette chaleureuse salle commune, à discuter tranquillement, avec Zane.

[757 Mots]


QUÊTE
TOUS COMPTES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Comme une insomnie un peu en avance [PV]   Lun 21 Nov - 11:59

    « Je ne sais pas trop, je crois que ça dépend de quel art il s'agit. Je suis assez peu attiré par les arts modernes... j'aime quand la représentation est un minimum réaliste. » Il haussa les épaules, ne sachant pas vraiment si sa camarade comprendrait exactement de quoi il parlait. Pour faire simple, il n'était pas du tout attiré par le cubisme ou l'art surréaliste, lui, ce qui lui plaisait c'était les courants impressionnistes ou tout simplement les peintures classiques. Saisir un instant, une lumière, et réussir à la faire transparaître sur une toile était plus beau au regard de Zane que de faire des formes géométriques ou des tâches d'encre (un gâchis de matériel à son avis).

    « Oui, ma maîtresse, Fredericke Maiden. Elle a fini ses études mais son fiancé, le futur consort, est encore à Poudlard, du coup, forcément, elle préfère vivre pas trop loin. Ce n'est pas mal pour moi non plus, ça me fait moins de route pour voir mes parents. Ils vivent avec elle. » Les parents de Zane s'étaient installés avec la duchesse. Au début, il n'y avait que la mère de Zane, mais après l'accident, son papa aussi était venu parce qu'il fallait bien que quelqu'un serve de rempart contre les ennemis du clan. Et puis, même s'il était le chef des domestiques, Zane savait aussi bien que tout le reste du personnel que le château pouvait tourner sans lui, ils étaient rodés, chacun savait exactement ce qu'il devait faire, pas besoin de quelqu'un pour passer derrière vérifier.

    « Oui, oui, je suis Allemand, tu ne le savais pas ? Fabeck n'est pourtant pas un nom très anglais. » Il sembla rêveur un instant avant de poursuivre. Samara ne savait pas dans quoi elle s'engageait, quand Zane commençait à parler de son travail et du clan, il pouvait être intarissable.

    « La famille Maiden est la troisième plus puissante chez les sorciers allemands, et au niveau des moldus, ce sont des riches propriétaires et des directeurs d'entreprises de secteurs variés. Dans ma famille, du côté de mon père, nous servons les Maiden de génération en génération... mais avec le consort, je risque de ne pas être d'une grande utilité dans le futur. » Vincent n'avait aucune envie d'avoir des domestiques et il ne semblait pas aimer Zane. Il semblait qu'il ait des contentieux assez ancien avec les Poufsouffle, du coup, ça retombait sur Zane. Pas de chance quand même...

    « C'est mademoiselle Roze qui m'a appris l'anglais depuis que je suis tout petit. Tu la connais peut-être, c'est la cousine de l'actuelle duchesse, elle joue dans le groupe Carnal Spark ! » Il était dans le fan club lui d'ailleurs, il adorait pouvoir voir sa maîtresse sur scène. Bien qu'il soit entièrement dévoué à Fred', il avait toujours eu une préférence non négligeable pour Roze, peut-être parce qu'elle était plus douce que sa cousine... enfin, en tout cas, en Angleterre, il était clair qu'on connaissait plus la comtesse Roze Maiden pour sa musique que pour ses talents de comptable (elle gérait le domaine, Fred' n'y connaissant rien !).
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1570
Âge : 22 ans (06 Juillet 1991)
Actuellement : Etudiante à la Juilliard School (Danse)


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Comme une insomnie un peu en avance [PV]   Dim 18 Déc - 20:36

    Samara écouta son camarade en acquiesçant doucement. Elle le comprenait parfaitement mieux, elle pensait comme lui. Elle n’avait rien contre les arts modernes, bien qu’elle ne comprenne pas forcément la fascination des personnes pour certaines œuvres. Mais, bon, chacun ses goûts après tout. « Je préfère également les peintures impressionnistes, l’art moderne j’aime bien mais moins. Et puis parfois je me demande comment une simple peinture avec une trace de pinceau peut être vendu très cher alors qu’une magnifique représentation d’un endroit est vendue à un prix dérisoire. »

    « C’est normal qu’elle souhaite vivre le plus près possible de son fiancé, ça doit être dur pour elle d’être séparé de lui pendant tous ces mois. » La blondinette marqua une petite pause avant de reprendre, un sourire léger marquant son visage : « Alors du coup pour les vacances tu te rend chez elle ? Mais sa maison est assez grande pour tous vous accueillir ? » Samara, il ne fallait pas l’oublier, avait été élevé dans une immense maison des riches quartiers de Londres, et pendant les vacances d’été elle était généralement chez sa tante en Floride où à New York où cette dernière et son mari possédait de grandes maisons, elle avait tout l’espace qu’elle voulait et se sentait donc facilement à l’étroit, alors, pour elle, lorsqu’il y avait plus de quatre personnes dans une maison, la maison devait être grande pour que les personnes puissent avoir un espace personnel assez grand sans qu’il ne déborde sur ceux des autres, elle, elle avait besoin d’espace, et elle pensait naïvement que tout le monde pensait pareil, ce n’était pas parce qu’elle était égocentrique ou quoi que ce soit mais elle avait vécu comme ça et elle ne pensait pas que ce soit différent des autres. Et oui, elle était trop protégée cette petite !

    « Je sais pas différencier les noms allemands des anglais. Ou noms anglais des américains. Enfin tu vois ce que je veux dire ! » Samara eut un petit rire avant d’écouter le discours de Zane sur la famille Maiden. « Pourquoi le consort ne veut pas d’un domestique ? Je veux dire si moi je devais épouser un noble, ça me dérangerais pas d’avoir un domestique. » Encore une fois, Samara avait été élevé dans un milieu riche, elle n’avait certes jamais eu de domestique mais ça ne la dérangerais pas, le truc c’est qu’elle n’arrivait pas à imaginer que des gens avait l’habitude de ne compter que sur eux-mêmes et qu’ils avaient apprit à se débrouiller tout seuls et qu’ils n’avaient nul besoin de serviteurs.

    « Bien sûr, je fais partie du fan club de CS, j’adore ce groupe et je trouve Roze très gentille. Quand on est allé au concert avec le club, elle a eu une parole agréable pour moi, j’ai trouvé ça vraiment sympathique. » Sam sourit. « J’ignorais que c’était une Maiden mais en tout cas, elle a bien fait son travail, tu parles vraiment bien anglais. » Mais ce beau moment entre elle et Zane cessa. Elle entendit des bruits de pas et devina, à ce que Bérénice leur avait dit, que c’était Roman. « J’entends des bruits de pas, ça doit être Roman, on ferait mieux de monter. » Samara lui sourit avant de l’entraîner par la main vers les escaliers. « Bonne nuit Zane, à demain. » lui dit-elle avant de lui planter un petit bisous sur la joue et de monter les escaliers jusqu’à son dortoir.

    [TERMINE POUR SAMARA]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme une insomnie un peu en avance [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme une insomnie un peu en avance [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Etudes d'Oroken
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: