AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 That's what friends are for [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: That's what friends are for [pv]   Lun 29 Aoû - 12:46

La neige avait enfin commencé à vraiment tomber. Le sol totalement blanc montait doucement et ça se montrait assez désagréable. Tosca n'aimait pas la neige, ni le froid. Le soleil et la chaleur, il n'y avait que ça de vrai ! Certes, c'était un beau spectacle, et c'était probablement pour cette raison que la jeune brunette était accoudée sur la fenêtre à regarder l'extérieur. Ce n'était pas toujours si évident non. Totalement pas d'ailleurs et pour cette raison, elle n'avait pas fait grand chose de la journée. Sur le rebord de la fenêtre de la salle commune, elle avait posé une tasse de chocolat chaud dont la fumée sortait et elle était installée dans un fauteuil, dans un coin. De toute façon, il n'y avait personne et par la fenêtre, elle pouvait voir des élèves de sa maison en train de faire une bataille de boule de neige. Loin d'être son truc. Enfin... Si, peut être un peu. Mais elle n'aimait pas le froid alors de là à s'y aventurer comme ça. Bof.

Elle but la dernière gorgée de sa tasse et eut l'idée de se rendre à la bibliothèque, pour aller chercher un bouquin. Histoire de revenir ici et de lire tranquille, au chaud à côté du feu de la cheminée. Tranquille. Elle n'était pas du genre trop solitaire mais pour autant, il n'y avait pas de mal à se poser tranquillement dans un coin. Oui voilà. C'était aussi simple que ça. Rien de plus à en dire. Ca pouvait sembler con, il n'y avait pas le moindre doute à avoir. Rester seule et tranquille, ce n'était pas un mal, et ça pouvait même détendre, parfois. Là, en l'occurrence, ça la détendait grave, en faite. Elle n'avait pas envie de trop de compagnie. Elle profitait de la salle commune déserte pour être tranquillement posée. Mais bien sûr, elle n'allait pas rester là, à regarder dehors bêtement, alors qu'elle pouvait se lancer dans une folle aventure dans un bouquin ! Tout simplement.

Son regard se posant sur Charisma, au bout du couloir, elle décida d'un seul coup de changer de projet ! Elles ne parlaient pas souvent ensemble depuis la rentrée et c'était assez malheureux ! Donc elle comptait bien se remuer les fesses et aller lui parler ! Accélérant donc l'allure, elle arriva à la hauteur de sa meilleure amie.  « Charisma !! Coucou ! Tu fais quoi par ici ? ». Après tout, on n'était pas bien loin de la salle commune des rouges donc elle devait être venue voir quelqu'un ? Peut être Damon d'ailleurs. Mais elle ne l'avait pas vu dans la salle commune alors.. Enfin en tout cas, elle n'avait pas la moindre idée sur la question ! Un sourire sur les lèvres, elle espérait que son amie n'ait rien de prévu pour pouvoir faire un petit tour avec elle et taper la conversation tiens. Ce n'était pas assez souvent et quand ça arrivait il fallait vraiment en profiter non ? De toute façon, elles n'avaient pas de folles choses à se dire. Tosca n'avait pas une vie trépidante quoi.. Peut être lui parler de Anh et de ce qu'il semblait doucement se passer entre eux ? Oui peut être. Mais encore, il ne se tramait rien de vraiment folichon en réalité. Ils étaient amis, et encore, ce n'était même pas encore certain. Si ça se trouvait, elle se faisait des films même sur une quelconque amitié et là, à n'en pas douter, ça aurait été totalement catastrophique, tout simple. M'enfin.. Hors de question de s'emballer ou en tout cas, de faire une fixette sur le sujet. Quoique, ce n'était pas si évident parce qu'elle avait rencontré, avec lui, une personne adorable et formidable. Il était donc normal pour elle de s'être attachée à lui hein. M'enfin.. Tout était si compliqué. Tosca n'avait jamais eu de petit ami et voilà qu'elle passait d'un garçon à un autre sans même avoir tenter quoi que se soit avec aucun d'eux. Mais elle en était tout simplement venu à se dire que Martin ne voulait pas d'elle et il était hors de question pour elle de se prendre la tête avec tout ça. Elle allait bien voir. Un jour, elle finirait bien par se trouver quelqu'un non ? C'était ça le plus important, il n'y avait aucun doute avec ça.  « Je me rendais à la bibliothèque mais je me dis que peut être, on pourrait un peu parler toutes les deux ? On ne le fait pas assez souvent à mon goût ! ». Peut être qu'au goût de la jeune Serdaigle, c'était le cas ?

772
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 733
Âge : 26 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: That's what friends are for [pv]   Mar 30 Aoû - 8:27

    Charisma traînait dans les couloirs comme une âme en peine. Elle n’était pas spécialement triste par ailleurs, c’était juste qu’elle s’ennuyait. Son petit ami lui manquait, les cours sans la magie n’étaient plus si intéressants, et contrairement à d’habitude, elle n’avait aucune envie de traîner dans la salle commune. Pourtant, comme sans être misanthrope, elle n’était pas non plus vraiment l’amie du genre humain, elle préférait souvent rester dans le confort de la salle, que le couvre feu soit passer ou non. Elle préférait tellement ça à traîner dans le château qu’elle y était resté même la fois où la seule personne de son âge (à un an prés) était Axel ! En même temps, s’il y avait bien une personne devant qui elle ne fuirait jamais, c’était bien lui, et puis au final, ça avait déjà été bien pire, la conversation avait même semblé un brin civilisé à un moment donné. Ce qui n’empêchait pas qu’elle regrettait vachement Elyna, Emma ou Nick dans ces cas là ! C’est fou ce qu’elle pouvait se sentir incomprise parfois lorsque ses amis n’étaient pas avec elle. Ok, c’est vrai, elle avait une maladie mentale, et si elle assumait le fait d’être étrange, elle n’avouait que rarement que c’était une vraie maladie. Elle préférait dire que c’était lié à ses prémonitions. Mais le propre d’une maladie mentale c’est justement de perturber les perceptions, et même si Charisma avait conscience du manque de réalité des Voix, elle préférait y voir un déréglage de son pouvoir qu’une vraie maladie. Tout comme parfois, elle l’admettait très facile, ça avait été le cas quand elle avait expliqué à Hayley ce qu’il en était, mais à ce moment là, Charisma était dans la peau de la fille de 16 ans qui aide la petite de 11, alors elle était plus lucide, et aussi, elle avait un problème avec le fait de mentir… qui plus est, elle ne voulait pas que sa pupille est peur d’elle, alors elle avait trouvé plus logique de lui expliquer la situation avec des termes médicaux qu’avec son propre ressenti. Parce que Charisma savait qu’elle avait un problème, mais elle ne se sentait pas malade, là était toute la difficulté !

    Pour en revenir au moment présent, comme la solitude commençait à lui peser, elle décida de traîner aux alentours de la salle des Gryffondors dans l’espoir d’y trouver un peu de compagnie. Elle connaissait pas mal de lions (comparativement aux autres maisons), donc elle avait ses chances.

    « Et prendre un bouquin en restant dans la salle commune, non ? Parce que moi, je trouvais que c’était une sacrément bonne idée. Je n’ai absolument pas envie de voir tes imbéciles d’amis ! C’est à cause d’eux que tu sors avec l’autre imbécile. »
    « L’autre imbécile… non mais on aura tout entendu. Je ne vois pas comment cela pourrait être la faute de Tosca ou de Damon si je sors avec Enry, ils ne le connaissent même pas, enfin si, ils l’ont déjà vu, évidemment, mais c’est tout. »
    « Avant, quand nous étions seulement toutes les deux, il n’y avait pas de garçons. Je t’ai déjà expliqué mille fois que l’amour c’est mal pour nous. »
    « L’amour c’est mal pour tout le monde… ça rend dépendant, ça fait souffrir si ça ne marche pas, ce n’est pas que nous, c’est tout le monde, mais tomber amoureux, c’est dans l’ordre des choses chez les humains. Tu n’es qu’une voix toi, tu n’es pas sujette aux hormones en tout genre, tu ne peux pas comprendre ! Et je maintiens que ça n’a rien à voir avec mes amis. J’ai décidé toute seule et en mon âme et conscience de sortir avec Enry, et je trouve qu’au bout d’un an et demi, tu devrais commencer à t’y faire. »
    « Et bien non ! Parce que quand il te quittera pour une autre paire de jolies jambes et bien c’est moi qui devrais te ramasser à la petite cuillère ! N’as-tu donc rien appris quand ton père t’a vendu ? Les hommes sont mauvais Charisma. »
    « Si, ça m’a beaucoup appris, mais même s’ils ont tous des défauts, je ne crois pas qu’il y en ait beaucoup qui atteignent le niveau de mon père. Et si Enry me quitte pour une autre comme tu dis, je souffrirais, c’est sûr, mais je ferais avec. Maintenant tais-toi, on approche de chez les Gryffondors, et à discuter avec toi j’ai l’air complètement ailleurs ! »


    La voix s’enfonça dans le subconscient de Charisma car la jeune fille l’y repoussa sans violence mais fermement et peu après la voix de Tosca raisonna dans le couloir. Même si Tosca, en tant que meilleure amie, savait pour les voix, Carry était contente d’avoir terminé sa conversation avec avant que la lionne arrive, parce que sinon la voix qui n’aurait pas encore déchargé son fiel lui aurait vrillé la tête avec ses réflexions désagréables « Me tente pas » lui murmura-t-elle d’ailleurs dans un coin de son esprit.

    « Bonjour Tosca ! Je vais bien et vous ? Je me baladais dans le coin dans l’espoir de trouver un peu de compagnie ! » Parce que c’était pas qu’elle s’ennuyait, mais un peu quand même en fait, c’était ça d’avoir des amis préfets, ils étaient toujours très occupés ! Mais visiblement Tosca semblait plus libre que les autres, ça tombait bien.

    « Bien sûr, je vous accompagne ! » Et elles commencèrent à marcher tandis que Carry continuait de parler. « Il est vrai que nous avons négligé la conversation dernièrement, mais il se passe toujours tellement de choses, et puis au premier trimestre, les professeurs n’ont pas hésité à nous donner beaucoup de travail. Sans compter qu’il est difficile de se retrouver seules et que vous savez que je ne peux pas trop parler de certaines choses avec du monde autour. » Même si l’histoire avec son tuteur n’était pas un secret (tous les professeurs étaient au courant vu le dossier médical de la demoiselle), elle n’aimait pas en parler quand elle avait l’impression que d’autres pouvaient écouter. Après tout, ça ne les regardait pas !

    « Et pour vous, ai-je loupé quelque chose dernièrement ? Un petit ami par exemple ! » Comme quoi, Carry pouvait se montrer parfaitement normale car quoi de plus logique pour deux filles de seize ans que de parler de garçons !


{1 069}
QUÊTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: That's what friends are for [pv]   Lun 19 Sep - 17:57

Un sourire se dessina alors sur les lèvres de Tosca alors que Charisma se mettait à lui dire qu'elle cherchait un peu de compagnie! Et bah voilà, c'était l'occasion pour elles deux de passer un petit moment ensemble et sans trop se prendre la tête. Et on ne pouvait bien sûr pas lui en vouloir pour ça hein, c'était assez normal, d'une certaine façon. Bon, il était hors de question de se prendre la tête, même si ce n'était pas si évident que ça. Si ça se trouvait, la jeune serdaigle voulait bavarder avec quelqu'un d'autre hein. Bah quoi, c'était tout à fait possible et il était tout bonnement hors de question  « Et bien voilà, tu en as trouvé ! Sauf si tu pensais à quelqu'un d'autre en particulier ? ». Bah oui, ce n'était pas non plus comme si c'était si spectaculaire et si impressionnant que ça hein. Et on n'avait absolument pas le droit de lui en vouloir pour ça, puisque bon, elles s'étaient croisées par hasard alors si ça se trouvait, elle voulait surtout la compagnie de Damon hein ! Mais en temps que meilleure amie, elle pouvait très bien également satisfaire Charisma nah ?

En tout cas, elle avait totalement raison, si elles n'avaient pas vraiment eu l'occasion de bavarder ensemble, c'était avant tout parce que niveau boulot, les professeurs ne les avaient vraiment pas lâché quoi. C'était assez chiant, dans un sens quoi ! Enfin bon, tout ça pour dire que ce n'était pas vraiment humain et que c'était encore moins normal ! Le mieux n'était donc pas d'aller en augmentant les tâches et non pas de tout donner d'un seul coup ? M'enfin bon, aussi bizarre que cela puisse paraître, elle ne pouvait évidemment pas en vouloir aux gens quoi. C'était super bizarre,à n'en pas douter.  « J'avoue que sur bons nombres de points, ils se sont vraiment lâchés et c'est du grand n'importe quoi.. Mais bon, quand on n'a pas le choix hein... M'enfin bon.. C'est comme ça donc pas le choix. Tant pis ! ».

Pour ce qu'il en était de Tosca, niveau petit ami en tout cas, elle n'en avait pas non. Et les garçons ne semblaient pas trop s'intéresser à elle. Enfin.. Ca c'était avant le bal. Maintenant, elle ne savait pas trop.. Ca faisait une semaine que le bal était passé et encore maintenant, elle était totalement perturbée, incapable de savoir comment se comporter, ni quoi dire. Rien du tout. Et ça la dérangeait carrément, même si elle voyait mal ce qu'elle aurait pu faire par rapport à ça en faite. M'enfin..  « Non pas de petit ami. Je ne sais pas trop où j'en suis en faite... T'as vu le scandale au bal ? Martin m'a embrassé ! Je ne sais même pas pourquoi ! Et j'aime beaucoup Anh.. Aucun garçon ne s'intéressait à moi et maintenant.. M'enfin, Anh ne s'intéresse pas à moi ou en tout cas, il n'a rien dit dans ce but.. ». Et c'était là que tout devenait à ce point difficile et chiant.. Mais que pouvait-elle bien faire dans une situation ou rien ne lui permettait d'aller de l'avant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 733
Âge : 26 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: That's what friends are for [pv]   Lun 3 Oct - 6:18


    « Oh non, ne vous inquiétez pas ma chère amie, vous convenez parfaitement pour converser, mieux que Damon probablement. Il est parfaitement charmant mais vous serez probablement d'accord avec moi sur le fait qu'il manque de conversation. » Damon était un ami commun des deux jeunes filles, et l'aigle adorait le garçon qui avait été son premier serviteur depuis qu'elle était à l'école mais il ne la contredisait jamais franchement, ce qui faisait que Carry monologuait parfois beaucoup dans leurs conversations, ce n'était pas complètement inintéressant mais ce n'était pas le but du jour, en outre Damon était un garçon (non pas possible!) donc il n'était pas aussi approprié que Tosca pour discuter de certains sujets. Les garçons par exemple. Un sujet éternel chez les demoiselles même si ce n'était pas non plus forcément celui que Carry préférait, son expérience dans ce domaine se limitant à Enry. Elle ne pensait vraiment pas qu'avoir eu une vue imprenable sur les tatouages de Axel soit une référence, essentiellement parce que ça avait été accidentel et parce qu'il la détestait (et réciproquement). On avait bien sûr pu noter un léger changement d'attitude, ils ne se sautaient plus à la gorge verbalement parlant à chaque fois qu'ils se croisaient, mais bon, côté garçon, même anatomiquement, il ne comptait pas. Restait donc uniquement Enry et pour aussi passionnée que soit leur histoire (enfin, aussi passionnée que l'histoire de deux asociaux puissent être), c'était limité. Tosca semblait nettement plus courtisée d'après ce que Carry avait pu entendre comme bruit de couloirs, mais elle prêtait pas totalement foi aux rumeurs, même si elle serait la première à se réjouir d'une telle nouvelle, vous l'imaginez bien. Après tout, Tosca avait tout pour plaire, elle était jolie, maline, et avait de la conversation ainsi que de l'humour, Carry ne comprenait même pas qu'elle soit encore célibataire (surtout que elle, qui était mentalement malade, ne l'était pas). Si elle avait été un garçon, nul doute qu'elle aurait courtisé une fille comme Tosca plutôt que toutes ces petites pestes de Serpentard qui semblaient tant plaire aux garçons. Le physique, ça compte, mais le caractère aussi, et ce n'est pas parce qu'on est une sale peste égocentrique qu'on est forcément irrésistible dans le privé pour ne pas user d'autres termes moins poli. Mais les hommes ne semblaient pas d'accord avec elle, allez savoir pourquoi, alors même que ce genre de raisonnement semblait parfaitement logique et bien fondé.

    « En effet, et certains professeurs plus que d'autres je trouve. Nous n'avons plus une seconde à nous. J'aime vraiment faire des recherches et travailler mais j'apprécierais tout autant d'avoir quelques minutes pour souffler de temps en temps aussi. » heureusement, elle bossait souvent avec Elyna ce qui lui permettait d'aller deux fois plus vite que si elle avait été seule. Les deux filles se partageaient la première place des sixièmes années de l'école, parfois (mais rarement) détrônés par d'autres lorsqu'elles avaient mieux à faire, les petits amis des demoiselles étant la plupart du temps au cengtre de leur préoccupation (Elyna l'avouant tout de même plus facilement que Charisma pour des raisons évidentes).

    « On ne devient pas Auror en se tournant les pouces Carry ! » La sermonna la Voix dans son esprit. Ell:e était lointaine car Carry l'avait repoussée, mais en même temps, claire, parce que se couper de la Voix, c'était se couper de son pouvoir de prémonition, et en l'absence de baguette magique, Carry y tenait à son don ! C'était la seule chose de magique qui lui restait encore... ce qui, à propos, commençait à devenir inquiétant. Voilà des mois qu'ils avaient perdus la magie, elle n'en pouvait plus de cette attente, et malgré quelques essais (infructueux) elle devait bien admettre qu'elle était parfaitement impuissante à agir. Elle avait fait toutes les recherches possibles et imaginables, elle avait fouillé le château de fond en comble avec Elyna, en vain, elle en était au même point qu'au début, pas plus avancée que ça, et sans la moindre idée de ce qui les avait privé de magie. Elle avait quand même misé sur un sortilège, aucun objet magique n'étant répertorié dans les livres comme possédant une telle faculté (il aurait été détruit d'ailleurs si ça avait été un objet, c'était bien trop dangereux). Enfin, ce premier trimestre écoulé, Carry se rendait plus ou moins contre son gré à l'évidence : une fois de plus elle assistait impuissante aux événements qui se déroulaient autour d'elle et en elle. Car elle était privée de magie, donc ça la concernait directement tout de même. Plus que d'autres même parce que son rêve était de devenir auror et vous admettrez que sans magie, ça allait se révéler un peu tendu !

    « Je n'ai pas vraiment fait attention au bal, mais quand vous parlez de Martin, vous parlez de monsieur Davidson ? C'est assez étrange de sa part. Et puis, ce n'est pas très distingué d'embrasser une jeune fille sans lui avoir demandé sa permission, j'espère que vous le lui avait fait remarqué, surtout que vous étiez accompagné. Mais la seule vrai question que je peux vous poser est ce que vous pensez de ce monsieur... quant à Anh, je ne sais quoi vous dire, je le connais assez peu finalement, mais il n'y a que votre cœur qui puisse savoir ce que vous désirez, indépendamment de ce que ces monsieurs ressentent. La dernière question étant la suivante : lequel des deux aimez-vous mademoiselle Levine ? A moins que ce ne soit aucun des deux ? Vous pouvez me le dire, vous me connaissez suffisamment pour savoir que je ne vous jugerais pas et que je ne le répéterais pas. » Et en faisant cette petite tirade, le regard plutôt inexpressif de Carry en temps normal s'illumina d'une lueur curieuse et amusée. On l'avait beaucoup taquiné à l'époque où Enry et elle se tournait autour, Tosca n'avait pas été complètement en reste, donc il était temps de lui rendre la pareille, non ? D'ailleurs c'était pour son bien, elle voulait vraiment son bonheur et pour ce faire il fallait démêler ce triangle, une vrai relation ne peut être représenté géométriquement que par un segment!


{1 029}
1027
FLEUR

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: That's what friends are for [pv]   Dim 23 Oct - 20:58

Oh bah si elle convenait mieux que Damon pour bavarder et bien tant mieux hein ! Ce n'était certainement pas elle qui allait en faire le moindre scandale ne serait-ce qu'un petit instant, c'était même parfaitement impossible et également impensable, c'était aussi simple que ça, d'une certaine manière en tout cas. Enfin bon, Tosca devait bien avouer qu'elle ne se trouvait pas si exceptionnelle que ça. Certes, ce n'était pas forcément si évident que ça mais non, elle n'était pas toujours si douée. Un sourire sur les lèvres, voilà qu'elle se mettait heureuse d'entendre dire qu'elle était de meilleure compagnie. Oui bon, elle ne pouvait pas être de si bonne compagnie que l'on pouvait bien le croire un seul instant. Ca ne pouvait pas être si évident que ça, quoi de plus normal en même temps. Oui bon, il était impossible de se prendre la tête avec tout et n'importe quoi, même si ce n'était pas facile. Non, vraiment pas facile. Quoique l'on puisse bien en dire, elle ne pouvait pas penser un truc pareil et puis c'était faux, ils étaient différents, voilà tout, alors il n'était pas toujours facile de parler des mêmes choses. Et une fille avait souvent envie de parler avec une fille, oui c'était aussi simple que ça, dans un sens en tout cas. Que cela soit aussi simple que l'on pouvait bien le croire. Dans un sens en tout cas. Oui bon, il était hors de question de trop se prendre la tête ou en tout cas, d'essayer. Voilà qu'elle se mettait à penser n'importe quoi à cause d'une simple phrase, trop bizarre quoi.  « Tu trouves ? Je ne sais pas trop en faite. Justement, je trouve qu'on peut facilement parlé avec lui. Mais c'est peut être parce que je n'ai pas tant de conversation que ça moi-même non ? ». Après tout, Tosca étant légèrement garçon manqué, elle avait peut être plus de facilité pour parler avec lui ! Aucune réelle idée mais elle ne lâchait pas l'affaire pour autant en tout cas. Damon était une personne agréable avec qui elle savait qu'elle pouvait parler de tout ! ( même si elle évitait le sujet garçon par principe uniquement ).

Plus une seconde non, et c'était le cas de le dire justement, ce qui pouvait, par ailleurs causé un bien lourd problème et qui pouvait aussi poser bien des problèmes. Bon, bien il était absolument hors de question, pour autant, pour elle de trop se plaindre, il était normal qu'elles aient du travail, même si elles en avaient beaucoup trop en ce moment et que cela s'avérait vraiment plus que compliqué, oui voilà, dans un sens en tout cas.  « Ils se défoulent c'est vrai ! Mais on ne peut pas dire grand chose. Si on venait à se plaindre, ça serait encore je suis sûre ! Si tu veux, on pourrait très bien bosser les matières que l'on a en commun ensemble non ? T'en penses quoi ? Ca nous permettrait de se voir un peu plus non ? ». C'était une idée comme une autre mais à bien y réfléchir, c'était loin d'être si stupide que ça, et c'était ça le plus important oui, à n'en pas douter !

Hm... Ce qu'elle pensait de Martin ? Très bonne question et c'était bien pour cette raison que les choses semblaient mal tournés ou en tout cas, c'était pour cette raison que les choses pouvaient sembler être un peu effrayante et c'était bien ça le problème, à n'en pas douter. Même si ce n'était pas si facile non plus hein. Non mais c'était vrai quoi, à bien y réfléchir, on finissait par réaliser qu'il était bien loin d'être l'ange que l'on croyait voir en lui. Sinon, il n'aurait jamais fait ça non ? Mais bon, quoi qu'elle puisse bien en dire, elle devait bien avouer qu'elle l'appréciait beaucoup. Elle s'était juste rapprochée de Anh aussi, ce qui, de ce fait, devenait vraiment compliqué et c'était bien pour cette raison que c'était loin d'être facile. Mais quoi qu'elle puisse en dire, elle n'aurait pas d'autre choix et c'était bien pour ça qu'elle n'avait aucun choix possible. M'enfin.. Malgré tout, c'était ainsi et c'était bien pour cette raison que ça pouvait poser un peu problème. Mais juste un peu en faite, et c'était ça le plus important. En gros, elle ne savait pas, mais alors vraiment pas comment est-ce qu'elle devait se comporter avec lui maintenant, parler serait sûrement la chose la plus intelligente à faire mais pour ce qu'il en était du reste, ça ne voulait pas non plus dire que ça serait si facile, loin de là même. Parler d'amour était trop fort, elle ne savait pas. Peut être qu'il y avait quelque chose, par rapport à Martin mais malgré tout, elle se sentait vraiment bien avec Anh. C'était compliqué.  « Le soucis, c'est qu'avec eux deux, je ne sais absolument pas où j'en suis, mais alors vraiment pas. Je ne sais pas comment agir, ni ce qui serait le mieux pour moi. Le pire, c'est que je ne sais pas non plus lequel je préfère.. ». Et c'était bel et bien là que le problème se trouvait vraiment, quoi qu'elle puisse bien en dire...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 733
Âge : 26 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: That's what friends are for [pv]   Mar 1 Nov - 18:47


    « C'est comme tout mademoiselle Levine, tout dépend de ce dont vous voulez parler, mais vous admettrez volontiers qu'il semble difficile de parler garçons avec lui, n'est-ce pas ? » Damon avait beau manquer parfois un petit peu de caractère, il fallait avouer qu'il rester un homme, et Carry ne pensait pas qu'il soit bien à même de parler des petits amis de ses copines, or, Carry aimait bien de temps en temps parler de son copain, surtout que ce n'était pas avec la voix qu'elle pouvait le faire, cette partie d'elle-même étant réellement très réticente sur la question ! Du coup, comme on dit, les copines sont là pour ça ! Parce qu'elle peut discuter avec Tosca de Enry, elle avait été la première à entendre parler du faible de la brunette russe pour son actuel petit ami. Carry était d'ailleurs toujours aussi amoureuse, fidèle et sage comme au premier jour puisque cela se passe avant le topic du printemps avec qui on sait!. Cependant, son petit ami lui manquait vraiment beaucoup, Poudlard sans lui, ce n'était plus pareil, même si son sens du pragmatisme prenait toujours le dessus et qu'elle savait que ce n'était vraiment qu'une impression.

    « Oui, c'est une idée ! Mademoiselle Artanis pourrait se joindre à nous, n'est-ce pas ? A nous trois, nous pourrions travailler encore mieux, parce que figurez-vous que nous sommes souvent ensemble pour le travail scolaire, mais trois cerveaux valent toujours mieux que deux. » Cette proposition ravissait la jeune fille qui trouvait le travail de groupe particulièrement instructif et divertissant, en premier lieu. Les heures défilaient toujours plus vites avec des amies, et les devoirs ne semblaient plus aussi rébarbatifs ensuite. Un avis que Tosca devait probablement partager puisqu'elle lui faisait cette proposition de boulot commun ! Cela dit, elle partageait l'avis de son amie, il valait mieux ne pas se plaindre de la masse colossale de boulot que les professeurs leur donnaient parce que ce serait pire.

    « Dans ces cas-là, donnez-vous le temps de la réflexion. Après tout, rien ne vous presse, et celui qui vous courtisera sur la longueur sera le plus sérieux des deux. » Simple, logique, efficace, tout Charisma autrement dit ! Elle pensait, d'ailleurs, que se prendre la tête sur cette histoire de garçon était juste une perte de temps et elle espérait que son amie prendrait vite la décision qui s'imposait que ce soit celle qu'elle proposait elle-même ou une autre, parce que Carry n'était pas de ceux qui pensent avoir toutes les réponses côté sentiment, loin de là ! Mais elle savait que s'inquiéter des hommes était une vrai calamité, c'était pour retrouver la paix qu'elle avait fini par se accepter ses sentiments pour Enry. Elle souffrait plus de ne pas être avec lui que de l'être, alors, c'était vite vu ! Mais bien sûr, pour Tosca, c'était différent, elle était au prise entre deux garçons qu'elle trouvait tous les deux séduisants... et à qui elle trouvait aussi sûrement des qualités ! Hum ! Carry n'osait s'imaginer dans une telle situation elle devrait, ce devait être un vrai casse-tête, heureusement, elle n'avait pas autant de succès ! Comme quoi, passer pour la dingue de l'école, ça n'a pas que des désavantages !


{540}
{désolée pour la qualité médiocre du poste, je devais déco et je voulais finir !}
MAGIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: That's what friends are for [pv]   Jeu 10 Nov - 15:15

Parler de garçon, avec un garçon était toujours un terrain miné. Et c'était un peu pareil quand on voulait parler sport avec des filles. De façon général en tout cas ! Parce que le sujet ne dérangeait jamais Tosca, en faite. Et ce n'était pas plus mal hein. C'était même plutôt cool à bien y réfléchir, d'une certaine façon, en tout cas. Enfin bon, il était absolument hors de question pour elle, en tout cas, d'aller parler de garçon avec Damon. Quoique, peut être qu'il aurait eu une bonne écoute ? La dernière fois, quand elle lui avait parlé de son frère, il avait été cool et il avait plutôt bien tout écouté ! Donc ça ne devait pas être si catastrophique dans l'ensemble non ? Bon, après, il lui était impossible de vraiment savoir, puisqu'elle n'avait jamais vraiment essayé. Mais comment être vraiment tenté de parler de ça comme ça avec lui ? Surtout lorsqu'on a des amis filles hein ! Bah oui, il est toujours plus facile de parler avec une nana que de parler avec un garçon et c'était pareil sur beaucoup de points. Donc on n'allait pas lui en vouloir ou regretter quoi que se soit, c'était même plutôt dans le genre impossible non ?  « Il est clairement plus facile d'en parler avec toi, mais je suis sûre que si on lui faisait comprendre qu'on en avait besoin, il serait compréhensif et peut être de très bon conseil. Il est un garçon après tout, je suis persuadée qu'il nous en donnerait de bon ! ». Même s'il faisait parti de la catégorie bien particulière des garçons timides et repliés. Mais il avait une copine maintenant, il devait avoir atteint un niveau plus élevé non ? Ou en tout cas, c'était ce qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de penser. Dans un sens, en tout cas. Mais on ne savait jamais vraiment. Mais après, ça serait probablement rester assez étrange ou en tout cas, un peu. Parler garçon avec un garçon n'était jamais vraiment simple. Donc bon.

Bon, il était clair qu'à la base, elle avait sérieusement pensé que ça serait un moment qu'elles pourraient partager juste à deux. Qu'on ne lui en veuilles pas hein, mais même si elle n'avait absolument rien contre Elyna, elle aurait vraiment préféré passer ce moment avec sa meilleure amie. Mais ce n'était pas si facile. Enfin bon, il était absolument hors de question pour elle de montrer une quelconque marque de refus, ce n'était pas fait pour elle, du moins pas trop, la méchanceté, donc il lui serait parfaitement impossible de laisser croire Charisma que ça la déranger. Elle préféré faire semblant et ça serait sans doute bien plus facile. Surtout que dans un sens, elle avait plutôt raison. A trois, les devoirs devraient être bien plus simples.  « Mais Elyna est plus âgée non ? Comment vous faites pour les devoirs ? ». Elle ne pouvait rien faire en faite, à bien y songer. Non mais c'était vrai quoi. Si les deux Serdaigle avaient pour habitudes de bosser ensemble, ce n'était certainement pas elle qui allait faire le moindre reproche et qui allait râler alors qu'en réalité, c'était elle qui se mettait à s'incruster dans le lot.  « Mais oui, je suppose qu'à trois, ça sera plus facile ». Enfin bon, le mieux était de se taire en faite, et c'était sans doute la meilleure chose àf aire, de toute évidence. Elle refusait de sembler désagréable, et elle adorait Charisma, alors pourquoi l'aurait-elle fait ? Mais pour le coup et bien soit... Mais pourquoi ne l'avait-elle pas invité plus tôt elle-même, à les rejoindre franchement ?

Le plus sérieux des deux serait celui qui la courtiserait le plus ? Et bien soit, oui, c'était peut être la meilleure de solutions à prendre ? Honnêtement, elle n'en avait pas la moindre idée et c'était souvent ce qui pouvait causer le plus gros des problèmes, d'une certaine manière en tout cas, après, il ne fallait pas non plus se mettre à se faire trop de films, même si c'était ce qu'il y avait de plus simple à faire. Ce n'était jamais facile, vraiment jamais. Mais... Bon, que pouvait-on vraiment faire face à tout ça hein ? Il n'y avait absolument aucun choix, aucune possibilités. Mais en tout cas, pour ce qu'il en était de la réflexion, non, elle ne savait pas vraiment ce qu'elle devait faire, mais bon, elle finirait par s'y habituer, d'une certaine manière, elle en était persuadée. Ou en tout cas, elle finirait par comprendre et par arrêter de croire n'importe quoi. On finirait par comprendre ce qu'elle voulait, ou en tout cas, elle finirait, déjà elle-même, par le savoir, et après, les choses seraient bien plus simples, à n'en pas douter. « Hum... Peut être oui. Mais je n'arrive pas à comprendre. Je ne sais pas ce que je veux alors de là à trouver lequel des deux.. C'est loin d'être simple quoi.. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 733
Âge : 26 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: That's what friends are for [pv]   Ven 23 Déc - 11:55

    « Hum… allez savoir. Pour ma part, j’évite de lui parler de monsieur Stanley, mais après, c’est comme chacun le sent. » D’une manière générale, elle ne parlait jamais beaucoup de Enry de toute façon, sauf avec Elyna, mais c’est parce qu’elle lui avait beaucoup servi de conseillère/d’exemple pour tout ce qui touchait à l’amour. Elle ne l’avait pas aidé comme Tosca au point critique, mais une fois qu’elle avait été avec le jeune homme, elle s’était pas mal tourné vers sa camarade de dortoir, il faut dire aussi que cet endroit était discret, plus que les couloirs où elle croisait habituellement sa meilleure amie des Gryffondors.

    « Non, non, mademoiselle Artanis n’est pas plus âgée, elle est en sixième année, comme nous. » Et son copain était de l’âge de Enry, et aussi un serdaigle. Il n’y avait pas à tergiverser, Carry avait vraiment beaucoup de points communs avec Elyna… sauf en ce qui concernait Sterne. Carry ne détestait pas danser, mais elle ne pourrait pas le faire sur une scène, elle en était intimement persuadée. Quant au fait de travailler à trois, le problème était bien que Carry bossait déjà ses cours avec Ely’ et qu’elle ne se voyait pas la virer, même si elle adorerait aussi travailler avec Tosca. Du coup, elle, elle se voyait bien travailler avec les deux, mais bon, de toute façon, pour l’instant, ce n’était pas au programme, puisqu’elles se contentaient de discuter de tout et de rien. Enfin… en réalité, il ne fallut pas très longtemps pour que les deux filles se retrouvent à parler garçon. Il fallait croire que c’était un sujet universel chez toutes les demoiselles d’un peu plus de seize printemps.

    « Vous devriez le leur dire, que vous ne savez pas, sinon ils risquent de vous mettre la pression. » Carry n’avait jamais rencontré ce problème mais ça viendra, cela dit, elle se disait qu’on ne pouvait pas réfléchir clairement à ses sentiments si quelqu’un attendez la réponse comme un chien sa pitance. Elle ne voyait pas Anh insister, elle ne le connaissait pas, mais il était à Serdaigle après tout, par contre, les Gryffondor… et bien, ils avaient la réputation de foncer dans le mur sans réfléchir, non ? Et si le mur était Tosca, et bien, tant qu’à faire, Carry préférait éviter qu’il fonce dessus. Enfin, on se comprend (ou pas, ou pas).

    La jeune fille allait ajouter quelque chose, mais elle n’en eut pas l’occasion car Nicolas arriva, tout sourire, et l’air de ne pas y toucher.

    « Bonjour mes jolies demoiselles. Je peux m’incruster ? »
    « Non, vous ne pouvez pas. »
    Répondit sans animosité mais avec fermeté Carry.
    « Oooooooooh, t’es pas drôle Carry ! En plus, ça fait longtemps que je n’ai pas pu voir Tosca chérie ! »
    « Et bien, dans ce cas, allons plutôt dans la grande salle pour converser. Deux dans un couloir, cela passe, mais au bout de trois, c’est un bouchon. »
    Le plus important étant aussi de changer de sujet puisque Nick n’avait pas à savoir de quoi elles parlaient juste avant son arrivée. Les trois jeunes gens quittèrent donc le couloir pour aller vers la grande salle, le tout en bavardant de choses et d’autres, mais plus de garçons !

{Terminé pour Carry}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: That's what friends are for [pv]   Ven 23 Déc - 21:50



En même temps, c'était surtout comme chaque personne pouvait bien vouloir que les choses évoluent, c'était comme chacun voulait et il n'y avait rien d'autre à en dire, que cela soit simple ou non. Mais ça ne l'était pas, et c'était sur ce point qu'il fallait se concentrer, quoi que l'on en pense. Ce n'était jamais facile. Quoi qu'on en dise. Un soupir s'échappa de ses lèvres alors qu'elle se disait que ouais, peut être que parler d'histoire d'amour et demander des conseils à Damon n'était pas une solution et qu'il était préférable de parler à Charisma ( elle n'avait pas vraiment de doute sur cette question ). Mais il ne fallait pas pour autant oublier le fait que ouais, le jeune Gryffondor était un garçon et ça voulait dire qu'il connaissait tous les autres comme lui non ? En plus, il avait un frère, alors peut être que ça lui donnait un autre point positif en plus. Trop bizarre. Mais ça lui convenait parfaitement et c'était ça le plus important. A n'en pas douter. Mais ce n'était jamais facile, quoi que l'on en dise. [color=chocolate] « Oui peut être. Pour tout te dire, je ne sais pas vraiment ce qu'il est bon de faire dans ce genre de situation. Parler à une fille ou un garçon.. Aucune idée. Mais je sais malgré tout que Damon est un gars bien toujours prêt à aider. Même s'il ne sait pas comment faire, il cherchera toujours les mots pour nous faire aller mieux. Quoi que l'on puisse bien en dire, et quoi que l'on puisse bien faire sur la question, d'ailleurs. Mais bon, c'était ainsi. Et c'était surtout sur ça qu'il fallait se concentrer, du mieux qu'on le pouvait, en tout cas.

Et bien zut, Tosca avait vraiment été persuadée que cette préfète était plus âgée et qu'elle était en dernière année. Et bien soit. Tant pis. De ce fait, il était normal qu'elles se cotoient puisqu'elles étaient dans la même maison et dans la même année. Ca jouait plutôt bien dans la situation tout ça. Non mais c'était vrai quoi, si on y réfléchissait deux secondes, elles passaient carrément plein de temps ensemble ! Et en plus, elles étaient sûrement dans le même dortoir. Là, du coup, c'était la jeune Gryffondor qui devenait la grosse étrangère et qui ne méritait pas d'être dans cette situation. Que cela soit, ou non, évident. Mais ça ne l'était jamais. Et c'était surtout sur ça qu'il fallait tenter de se concentrer. Même si ce n'était jamais évident. Donc elle n'avait rien à dire et elle abdiquait parfaitement. Il n'y avait pas d'autre solution.  « Ah oui d'accord ! J'étais persuadée.. Mais oui, je me suis trompée. De toute façon, tu le sais mieux que moi puisque du coup, elle est dans ta classe et dans ton dortoir ».

Le dire aux garçons sinon, ils allaient lui mettre la pression ? Elle n'en était pas vraiment convaincue. Non mais c'était vrai quoi, regardez plus attentivement. Martin, certes, il l'avait embrassé et lui avait, du coup, manifesté tout son intérêt pour elle. Et c'était bien la première fois que ça arrivait ( la preuve étant qu'il s'était agit de son tout premier baiser hein ). Et pour ce qu'il en était de Anh, c'était une toute autre histoire. Comme s'il n'était qu'un ami, comme s'il ne s'intéressait pas à elle. Un ami quoi. Mais bon, il ne fallait pas non plus qu'elle se mette à pleurer pour ça hein. Et puis elle ne savait pas. L'idéal aurait été de lui poser la question mais elle n'en avait pas la moindre capacité et ça lui faisait un peu peur. Mais c'était comme ça et il était absolument hors de question de s'emballer à ce sujet. Même si cette situation n'était pas simple..  « Je n'ai pas vraiment de pression sur les épaules, ça va.. Y a pire quoi. Disons que cette pression, je me la mets seule... ».

Et la conversation s'arrêta là parce que bien qu'elle n'ait pas de problèmes pour parler de ce genre de chose avec Damon, elle trouvait que cela aurait été maladroit face à Nicolas. Donc elle garda tout ça pour elle, se disant que ça ne servait pas à grand chose de continuer sur cette voie et voilà, le tour était joué. Dans un sens en tout cas. Et ils se dirigèrent donc vers la grande salle, histoire de converser sur des futilités, à trois.

TERMINE

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: That's what friends are for [pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
That's what friends are for [pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» After the show between friends [Rachel]
» Résumé partie 172 : Happy Tree Friends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: