AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 ♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 915
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: ♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV   Dim 25 Sep - 17:04


Le mois de février arrivait, et la grande fête des amoureux avec lui. La petite Lyne, elle, était seule. Elle n’avait que onze ans, et c’était normal, bien sûr… mais pour une demoiselle aussi rêveuse que la petite blonde vénitienne, c’était difficile de voir tous ses couples qui existaient à Poudlard, tandis que son chéri à elle vivait si loin d’elle… Soupirant, lasse, et comme dévitalisée, par rapport à d’habitude, la lionne était assise à la table des Gryffondor, le portrait de son amoureux posé devant elle. La question que l’on se pose c’est : comment peut-elle avoir un amoureux si elle est célibataire ??? Mais c’est tout simple, son chéri ne sait tout simplement pas encore qu’elle existe voilà tout. Lexy Terence devait se trouver trop vieux pour elle, si jamais elle l’abordait maintenant… Bien sûr, il avait 15 ans de plus qu’elle. Mais elle était sincèrement amoureuse de lui !!!! Vraiment !!!! Soupirant derechef, posant ses prunelles azur sur le portrait du jeune mannequin qui lui souriait, elle se sentit fondre. Souriant timidement au portrait, elle se mit à parler :

« Tu sais, un jour tu m’aimeras toi aussi… »

Se persuadant elle-même avant tout, elle finit par se bouger un peu. Nous étions samedi matin, aussi avait-elle un peu de temps pour manger, contrairement aux autres jours de la semaine, étant donné qu’elle préférait passer du temps à se faire belle plutôt qu’à se nourrir (chacun ses préoccupations !). Se servant précautionneusement un verre de jus de citrouille, son bras tremblotant sous le poids du pichet encore plein, la sorcière ne mit que deux gouttes à côté de son verre (un exploit !), puis reposa précautionneusement le pichet avant de le casser (ou de faire des dégâts secondaires, encore inattendus dans l’opération qu’est le versement de jus de citrouille). Vint ensuite le choix du met qui allait accompagné ce jus de fruit. Peu portée thé ou café à son âge, la sorcière se contentait de jus de fruit, parfois accompagné de chocolat chaud, pour ses petits déjeuners. Se mordillant la lèvre, pensive, la filette finit par interroger le portrait :

« Tu prendrais quoi toi ? Un croissant ou du bacon ? »

En silence, elle sembla écouter une réponse qui n’était pas audible, puis, prit un croissant, l’air enchanté. Croquant dedans avec bonne humeur, elle vit la place à ses côtés, libre jusqu’alors on se demande vraiment pourquoi être prise par un de ses petits camarades de son année. Souriante (et après avoir, bien sûr, enlevé les possibles miettes demeurant sur ses lippes déjà suffisamment voyantes ainsi sans qu’on y ajoute des flèches indicatrices), la rouquine prit la parole :

« Bonjour Tarek ! Comment tu vas ce matin ? Je trouve qu’il fait drôlement froid… j’ai hâte que le printemps arrive… La neige c’est joli, mais on se trempe toujours le bas de la cape quand on sort, et après on grelotte tout le restant de la journée, à cause de cette humidité. Si seulement la magie était là, on pourrait peut-être jeter des sorts pour régler ces soucis là… mais bon… »

Fini le temps de manger, Opalyne était lancée :

« Tu manges quoi toi ? Je te conseille le croissant il est drôlement bon. Enfin, les tranches de bacons avaient l’ai bonnes aussi, remarque, mais Lexy chéri pense que c’est plus diététique de manger du croissant plutôt que du bacon, tu en penses quoi, toi ? Moi je n’y connais pas grande chose, dans ces choses là… A par la salade et la soupe… Je ne sais pas ce qui est moins grossissant… »

Grimaçant, la lionne poursuivit :

« D’ailleurs j’ai l’impression qu’ils veulent nous faire enfler ici ! C’est impressionnant, toute la nourriture qu’il y a tout le temps ; A ton avis, ils donnent les restes à des pays pauvres ? Parce que tout ne se mange pas, quand même ! J’espère qu’ils n’y jettent pas, ce serait super nul… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV   Dim 25 Sep - 22:13

Samedi matin, LE jour de grasse matinée par excellence pour Tarek. Pourquoi, me direz-vous. Pourquoi samedi et pas dimanche ? Cela venait tout simplement d’une habitude bien ancrée chez lui dans la répartition familiale des tâches. Samedi avait toujours été son jour de repos quand dimanche était celui de ses parents. Ainsi, le samedi, ses frères se levaient tôt (pour une fois) et s’occupaient des petites tandis que lui restait tranquillement au lit afin de récupérer et d’être prêt pour le reste de la semaine. Evidemment, maintenant qu’il était à Poudlard, ça allait être une toute autre affaire et le jeune Soudanais avait déjà peur de ce qui l’attendait quand il rentrerait pour les grandes vacances. Seulement, à Poudlard, cette grasse matinée rituelle se devait d’être un peu écourtée si le garçon voulait petit-déjeuner un peu, pas comme à la maison où il y avait toujours quelque chose à grignoter, quelle que soit l’heure à laquelle il se levait – vous aurez compris que le Gryffondor ne pouvait se passer de ses trois repas, bien qu’il ne fût pas particulièrement gourmant.

Quand Tarek posa ses fesses à la table des lions, ce fut à côté d’Opalyne, une fille de sa classe. Aussitôt, celle-ci se mit à parler et le garçon avait à peine eu le temps de tendre la main vers le jus de citrouille qu’il s’était trouvé arrêté dans son geste afin de pouvoir écouter les propos de sa camarade.

- Bonjour, Opalyne. Pour moi il fait toujours froid dans ce pays, même si je prends l’habitude. Mais tu as raison, vivement le printemps. Cela faisait un bout de temps maintenant que Tarek vivait en Angleterre, mais il se souvenait toujours de la chaleur de son pays d’origine, bien que le climat tempéré soit pour lui bien plus favorable.

Tarek eut le temps d’attraper la cruche et d’enfin se servir le temps qu’Opalyne reprenne sa respiration, mais bien vite elle était repartie avant même que le Soudanais ait eu le temps de manger quoi que ce soit. N’avait-elle pas faim ? Heureusement, elle n’était pas méchante, sinon le garçon lui aurait déjà renversé son verre sur la tête afin de la calmer et de pouvoir petit-déjeuner en paix.

- J’mange pas de bacon, alors j’aurais du mal à te conseiller, commença-t-il en attrapant un croissant, suivant par la même occasion le conseil de sa camarade, mais ce que je sais c’est que le sport c’est pas mal pour ne pas grossir, dit enfin le garçon avec une certaine malice. Non qu’il trouvât Opalyne grosse – en fait il s’en fichait un peu, ça n’était pas son amie et il ne regardait pas trop les filles encore – mais puisqu’elle demandait, il répondait.

- Bonne question, répondit-il à sa remarque sur ce que Poudlard faisait de la nourriture. Faudrait demander aux Préfets, sont peut-être au courant. Ou à McGo, mais je doute qu’elle te réponde, ou que t’arrives simplement à l’approcher. Je crois pas l’avoir vue une seule fois parler à un élève.

Le regard de Tarek fut soudain attiré par un portrait posé devant Opalyne. Avec la curiosité de son âge – et sans les manières des plus grand, il demanda tout simplement.

- C’est qui ?


Dernière édition par Tarek Sene le Mar 4 Oct - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 915
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: ♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV   Mar 27 Sep - 19:35

Il se passa quelques secondes (plus dans les environs de 30 secondes que de 2 secondes, d’ailleurs) avant que la rouquine ne comprenne ce que disait Tarek (pas que les mots ne soient pas assimilés, mais elle ne parvenait guère à saisir leur ‘sens profond…). Son regard d’abord vide de trouble s’éclaira brutalement de compréhension lorsque la lumière se fit (enfin !). C’est donc très bêtement qu’elle dit tout haut ce qui avait cheminé (lentement) dans sa petite tête blonde :

« Ha mais ouiiiii…. Tu es né dans quel pays, d’ailleurs, Tareeeeeek ??? Tu es en Angleterre depuis longtemps ?? »

Puis elle hocha la tête, pleine de joie et de bonne humeur, le tout dans un signe affirmatif plein de rêves et d’espoirs :

« Oui, le printemps… c’est ma saison préférée !!! Tout est si…. Beeeeeau !!! L’herbe plus verte que jamais, els fleurs éclosent absolument PARTOUT. Il fait ni trop froid, ni trop chaud, on peut mettre de jolies robes sans avoir froid, et de petites laines sans mourir de chaud… C’est parfait !!!! »

D’ailleurs, cette tira faisait naître une question dans l’esprit de la jeune lionne qui s’enquit, pleine de curiosité :

« D’ailleurs, tu as une saison préférée Tareeeek ?? »

Lui c’était peut-être l’été, du coup ? C’était, après tout la saison où il aurait ‘le moins froid’, pensait la rouquine qui s’abstint d’en faire la remarquer à haute voix, préférant écouter l’argumentaire de son camarade de classe. Puis vint le choix du met du petit déjeuner… Lyne inclina la tête dubitative, sans trop comprendre le pourquoi du comment :

« Ha bon, tu en manges pas ??? Pourquoi ??? Tu es allergique ??? »

Merlin, que ce devait être atroce d’être allergique à quelque chose qui se mange !!!! Même si Lyne faisait très attention à ce qu’elle ingurgitait, elle restait une sorcière gourmande, et savoir que certains étaient parfois privés parce qu’ils étaient allergiques à telle ou telle chose… c’était trop triste !!! Quant au sport, la rouquine perdit quelque peu son sourire guilleret, chuchotant (victoire !) sur le ton de la confession, visiblement abattue :

« Oui… Mais les sports que je pratique d’habitude, moi, ben ils sont pas faisables ici… Alors je sais pas trop quoi faire… Tu connais des clubs de sports, à Poudlard ? parce que moi j’aime pas trop être toute seule… »

Au cas où Tarek n’ait pas remarqué à quelle pipelette il avait à faire… Quant à la question d’Opalyne sur les restes, la jeune fille s’agita quand son camarade parla d’interroger les préfets… Justement, Lyne en avait remarqué un à TOMBER !!! Le préfet des lions en plus… c’était donc une excellente excuse pour l’aborder, non ??? Songeant soudainement à Camille Moreau, pleine de rêve et d’espoirs –paf-, la jeune fille soupira, rêveuse, avant de redescendre sur Terre, se souvenant qu’elle n’était pas seule :

« Bonne idée ! Je leur demanderait à eux… McGonagal me fait trop peur… »

Elle jeta un coup d’œil en coin vers la table des professeurs, mais la directrice n’y était point… Frissonnant, elle reporta son attention sur son portrait (son futur !!!) que désignait à présent Tarek. Souriante, Lyne s’expliqua, vive et de nouveau en pleine forme (rien qu’en regardant cette photo, elle était au paradis !) :

« C’est Lexy Terence !!!! Il est TROOOOOP beaaaaau !!! Tu trouves pas ??? »

Tendant le portrait vers Tarek, elle le lui colla sous le nez (comme s’il allait mieux voir ainsi !). Puis elle ajouta (histoire de donner un peu de ‘culture’ à son camarade :

« Il est mannequin… Il est suuuuupeeeeeer célèbre, tu as forcément du le voir, il fait plein de pubs, de défilés, il est hyyyypeeeeer connu dans le milieu, tu saiiiis ??? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV   Mer 5 Oct - 0:13

Tarek profita du silence laissé par sa camarade pour manger tranquillement son croissant, ne sachant pas trop à quel moment il aurait de nouveau l’occasion de le faire. L’instant ne dura cependant pas bien longtemps et le garçon avait encore la bouche pleine quand Opalyne reprit de plus belle. Il se dépêcha donc d’avaler comme il le pouvait manquant de s’étouffer par la même occasion pour lui répondre d’un air neutre.

- Du Soudan, en Afrique. C’est pas grave si tu connais pas, c’est pas très connu. Surtout pour des enfants de leur âge, à vrai dire. Lui-même n’aurait pu situer l’Angleterre avant d’y arriver. Il avait évidemment entendu parler de l’Europe dans la mesure où il était capable de le comprendre, mais sans trop savoir à quoi cela correspondait. A présent il s’en rendait compte, comme de la différence d’opulence entre la capitale britannique et son pays d’origine. Ca fait deux ans maintenant répondit-il quant à leur arrivée sur le sol de sa Majesté Elisabeth II.

Suivit tout un développement sur pourquoi le printemps était la saison préférée d’Opalyne au nom imprononçable et même inécrivable à moins de faire un copier-coller, bref de la fille dont on parle depuis tout à l’heure, développement que Tarek n’écouta qu’à moitié parce qu’il n’était pas si intéressant que ça et qu’à force il allait exploser. Il fit tout de même un effort pour en comprendre le sens principal, et surtout qu’elle lui demandait son avis à lui ! Le garçon bu une nouvelle gorgée de jus de fruit, le temps de réfléchir.

- J’aime bien l’été quand il fait beau, mais je crois qu’il pleut moins au printemps. J’ai pas vraiment de saison préférée, mais j’préfère des moments plus qu’d’autres.

Il ne savait pas si Opalyne saisirait tout ce qu’il voulait dire – lui-même n’était pas sûr de tout comprendre à ce qu’il ressentait. Juger une saison était un peu difficile, le temps pouvait tellement changer selon les mois, les semaines voire même les jours ou les heures ! Une chose était sûre : il n’appréciait vraiment pas l’hiver, bien que la neige soit quelque chose de merveilleux. Quel dommage qu’elle soit si froide !

Puis vint la difficile question du bacon. Tarek l’avait deviné dès le début, il allait devoir s’expliquer de son refus d’en manger, mais d’un autre côté il n’avait pas envie de tout raconter à Opalyne tout en ayant peur qu’elle le jugeât. Affaire un peu compliquée pour un gosse de onze ans, vous l’aurez deviné. Le Soudanais se jeta toutefois à l’eau, mais en bottant en touche comme il lui arrivait de faire par erreur quand il jouait encore au foot avant d’intégrer Poudlard et dans les rues pauvres de Djouba.

- Allergique, oui, c’est ça, en quelque sorte, dit-il pour évacuer la question. Ca n’était pas très téméraires, mais quoi ! Ils n’allaient pas polluer un petit-déjeuner par des questions qui risquaient de les séparer, ne pas en parler était sans doute la meilleure solution, pour un temps du moins.

Au sujet du sport, s’il connaissait des clubs à Poudlard…et bien non. Ca lui arrivait de temps en temps d’aller un peu frapper la balle, mais c’était là tout et lui non plus n’avait pas non plus pratiqué depuis son entrée au collège de sorcellerie.

- Non, mais on pourrait en former, répondit-il avec un certain enthousiasme. Tu faisais quoi, avant ? Là en revanche, il n’avait pas trop d’espoir. Qu’ils trouvent tous deux, une fille et un garçon, un point commun, une activité sportive qu’ils aimassent faire tous les deux semblait quelque peu impossible, une peine perdue. Après tous, les filles aimaient la danse, la gymnastique ou l’équitation, alors que les garçons faisaient du foot, du rugby, enfin des trucs de ce genre. Rien à voir donc, mais après tout qui sait ? Peut-être qu’après tout ils avaient des goûts qui se ressemblaient, mais ça restait peu probable.

- T’as raison, à moi aussi. Elle a toujours l’air d’être pas contente et j’ai l’impression qu’elle va m’accuser de tout et n’importe quoi ! Mais Rusard est pire. Ce point n’était pas à discuter pour Tarek car on si la directrice de Poudlard était quelque peu effrayante, il ne la croisait que rarement dans les couloirs. Le concierge lui, en revanche, semblait toujours être partout à surveiller des élèves innocents qui n’avaient rien demander de plus que de pouvoir étudier ou discuter en paix. Heureusement, sa surveillance morbide ne poussait pas jusqu’à la Grande Salle ou aux salles communes. Tarek espérait ne jamais le croiser dans la tour de Gryffondor, de même que sa chatte à l’air tout aussi terrifiant et malsain.

Concernant le bonhomme en photo, il s’agissait visiblement de quelqu’un qu’Opalyne appréciait beaucoup, puisqu’elle en gardait un portrait avec elle, ce que la lionne confirma par un cris accompagné de babillage, à moins que ce ne fût l’inverse – et en collant le portrait sous le nez de Tarek qui avait bien faillit renverser tout son jus de citrouille à cause de la surprise produite par sa camarade. Franchement, mieux valait qu’il l’évite aux prochains repas, c’était une question de santé de l’alimentation ! Pour bien manger, mangeons en silence, il comprenait maintenant pourquoi son père exigeait que tout le monde se tût à table et non se tue, vous l’aurez compris.

- Euh…ouais, si tu le dis. Tu sais, je regarde pas trop les mecs…Bon, comme ça les choses étaient claires et elle ne lui reposerait pas la question dans le futur, du moins il valait mieux. Après, elle pouvait lui demander ce qu’il pensait de telle ou telle fille, là il répondrait avec plaisir, mais les garçons, ça n’était pas son rayon d’action. Une idée lui vint soudain à l’esprit, pas forcément intelligente, mais peut-être ferait-il plaisir à Opalyne ainsi. Pourquoi voudrait-il lui faire plaisir ? Bonne question que je ne traiterais pas ici.

- Toi aussi tu es jolie, tu sais ?

Pas de rougeur (il n’était pas de Poufsouffle, après tout) ni de gêne, il avait dit ça comme ça. S’il le pensait, c’était une autre histoire, le garçon n’avait pas vraiment eu le temps d’étudier la chose. Une chose était sûre cependant, il la préférait elle que de Lexy Terence, tout mannequin qu’il soit.


[1043 mots]

FLEUR

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 915
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: ♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV   Sam 22 Oct - 21:31

Lyne n’avait jamais prétendu être une tête en géographie (d’ailleurs, elle n’a jamais prétendu quoique ce soit, et surtout pas le fait d’être une tête… !). Aussi Opalyne avoua-t-elle (sans avoir trop honte, après tout on ne peut pas être incollable en tout !!! Si on la questionnait sur ses stars préférées ou sur des conseils beauté, là, elle était incollable, voilà !) :

« Désolée je ne connais pas du tout… Enfin, je connais l’Afrique, bien sûr, mais à part l’Egypte… C’est où en Afrique, le Soudan ? C’est grand comment ? Vous parlez anglais là bas ?? Ou tu as dû apprendre pour venir ici… ? »

Tant de questions qui se bousculaient dans la petite tête de la jeune sorcière. C’était plus fort qu’elle, quand on lui parlait de choses dont elle ignorait tout, elle avait le besoin pressant de savoir tout… Et ça pouvait être agaçant pour l’interlocuteur ainsi coincé par la rouquine… L’argumentation de Tarek sur l’été plaisant à Opalyne (bon aller ok, on l’accepte !) la petite fille n’insista pas d’avantage dans le super débat ‘quelle est ta saison préférée, mais pourquoi pas le printemps au fait ??? C’est bien le printemps !’.

Silencieux (on profite mesdemoiselles, messieurs, ça ne va pas durer !), Opalyne hocha doucement la tête, compréhensive :

« Allergique… d’accord, c’est pas de chance du tout ça alors… Moi je suis allergique à rien du tout ! »

Comment ça ‘on s’en fout’… mais eu o_O. Quant aux clubs de sport… Opalyne eut un petit sourire triste. Pour elle, former un club était assez peu ‘envisageable’… Puisque…

« Eu moi je montais à cheval et je tirais à l’arc… Pour le premier cas ce sera impossible ici… Et pour les arcs, je ne sais pas trop… Et toi ? »

Puis ils parlèrent de la directrice… Sûr qu’elle faisait peur… mais pour ce qui était du concierge… Opalyne frissonna et répondit en murmurant, comme si tout à coup, elle craignait qu’on ne surprenne leur conversation (une vraie pause pour les tympans de la tablée des Lions !) :

« C’est sûr… Avec sa chatte ils font trooop peur… Rien que d’y penser… Et tu sais pas ce qu’on m’a di ? Il paraît qu’à une époque, ben il pouvait punir les élèves en les attachant à des chaînes, par les pieds, dans les cachots ! C’est horrible… Et puis ya l’esprit frappeur aussi qui fait peur… Peeves… je veux pas le croiser dans les couloirs ! Il s’amuse à ridiculiser tout le monde et joue de très vilains tours aux élèves il paraît… Ya même une fille de 3ème année qui a pas pu aller en cours, un jour, parce qu’il lui avait jeté un truc tout visqueux dessus et qu’elle pouvait plus rien voir ! Ca a mis super longtemps à être enlevé à l’infirmerie… »

Niveau bruits de couloirs, potins, la rouquine était méga informée ! Opalyne adorait tout savoir sur tout… Et pour l’instant… ben elle se débrouillait bien ! Puis le sujet tournant sur Lexy, la lionne retrouva toute sa bonne humeur. Souriant, Lyne répondit avec bonne humeur :

« Ben tant mieux, comme ça au moins tu me le piqueras pas !!! »

Rayonnante, elle adressa un regard tout doux au portrait de Lexy qui souriait et jouait de ses muscles… Evidemment pour n’importe qui de normal, Lyne était ridicule… Mais elle était une jeune fille qui rêvait du prince charmant, et elle vivait ça comme elle pouvait ! On se moquait souvent d’elle, mais ce n’était pas pour autant qu’elle allait changer de point de vue. Au compliment de Tarek, Lyne battit des cils, toute comblée. Posant un regard reconnaissant sur son jeune camarade de classe, elle répondit, avec les joues légèrement rougies :

« Ooooh, tu es trooooop gentiiiiiil *______*. Merci… »

Elle se contenait pour ne pas lui sauter au cou. Lyne était si superficielle que recevoir un compliment sur son physique était la plus belle chose qu’on puisse lui dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV   Jeu 27 Oct - 15:09

Comme Tarek l’avait pressenti, Opalyne ne savait pas où se trouvait le Soudan. Rien d’étonnant pour une fille de cet âge, après tout. Savoir situer son propre pays sur une carte était déjà, à vrai dire, une petite réussite. Surtout, il n’y avait pas de cours e géographie à Poudlard, et rien donc qui pût permettre aux élèves d’avoir quelques connaissances sur le monde qui les entourait – à moins qu’ils ne cherchent à obtenir ces connaissances par eux-mêmes. Bref, en tant que preux chevalier (oui oui, rien que ça), Tarek se devait de rassurer Opalyne et de lui dire qu’elle n’avait pas à être désolée.

- C’est pas grave, je comprends, c’est juste en-dessous de l’Egypte en fait. Et oui, c’est grand, un des pays les plus grand !

Ben oui, à onze ans, vous n’espériez quand même pas qu’il allait parler de Nord, de Sud, d’Est et d’Ouest ? Gauche droite, bas et haut sont quand même plus simples à exprimer et à montrer, et d’ailleurs le Soudanais était certain que sa camarade avait tout compris et savait de quoi il parlait, ce qui n’aurait pas été aussi évident dans l’autre cas. L’avalanche de questions d’Opalyne ne s’était cependant pas arrêtée là et après avoir absorbé une nouvelle gorgée de jus de citrouille, Tarek continua de répondre.

- Ca dépend où et des familles, en fait. On parlait un peu Anglais à la maison, mais pas comme ici.

Ca s’entendait dans son accent tout africain avec des traces d’arabe, d’ailleurs, mais peut-être – surement en fait - Opalyne n’était-elle pas capable de les voir. Lui non plus, d’ailleurs. Je veux dire, si son origine étrangère était aisément perceptible, toutes les nuances ne l’étaient sans doute pas. Le pire était toutes les autres choses qui venaient avec, comme cette ainsi nommée « allergie » envers le bacon – ou plus généralement envers tout ce qui contenait du porc. Heureusement, Opalyne avait accepté son histoire qu’elle lui avait elle-même soufflée. Encore une fois, je crois, non qu’il eut honte de sa religion, mais il ne voulait pas s’embêter avec ça, pas dès le matin.

- T’as de la chance ! répondit-il en faisant écho à la remarque de son camarade.

Monter à cheval ? Ca devait être génial ! Tarek n’avait jamais eu cette chance – il faut dire qu’il n’y avait pas énormément de ces bêtes, au Soudan. Quelques chameaux, des ânes, d’autres bestioles, mais pas de chevaux, non. Il ne vivait pas non plus dans le désert hein, c’était juste une grande ville, comme Londres, mais sans centre équestre, évidemment.

- Je jouais au foot ! Ca doit être cool de tirer à l’arc, tu m’apprendras ?

Décidément, cette fille avait bien de la chance : tirer à l’arc et monter à cheval, elle aurait pu devenir soldat dans un autre temps, par exemple dans la horde de Gengis Kahn dont le garçon n’avait évidemment aucune idée. La présence de Rusard, en revanche, était bel et bien un malchance qu’ils avaient en commun et Tarek eut un tout petit frisson quand Opalyne lui raconta ce qu’apparemment il pouvait faire avant. On aurait cru qu’elle parlait d’une prison de haute sécurité au Soudan ! Même les séjours qu’Abdel y avait fait n’étaient pas si terribles.

- Peeves aussi me fait peur, t’as raison, mais y doit bien avoir moyen de l’avoir ! C’est pas normal qu’il puisse embêter tout le monde comme ça ! Mais que fait la police ?

Un autre sujet sur lequel ils étaient d’accord était ce mec qu’Opalyne semblait adorer : il n’y avait vraiment aucun risque que Tarek le lui vole, c’était un garçon après tout ! A son âge, et compte tenu de ses antécédents, il ne pensait pas qu’un homme puisse en aimer un autre, du moins pas comme ça.

- De rien, c’est normal si c’est vrai ! répondit-il aux remerciements d’Opalyne avec un grand sourire, content d’avoir contenté sa camarade.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 915
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: ♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV   Lun 31 Oct - 12:40

« Ha d’accord !!!! Je voie où c’est alooors !!! Mais dis moi, si ce n’est pas loin de l’Egypte, ça veut dire que vous avez des chameaux ou des dromadaires là-bas ??? Et vu qu’il fait pas le même temps que chez nous en Angleterre, doit y avoir plein d’animaux différents, aussi, non ??? Tu as déjà vu des pyramides ? ça doit être trop impressionnant… j’aimerais bien aller en Afrique un jour, ça changerait vachement d’ici… Mais doit faire super chaud aussi… j’aurais peur de brûler, avec ma peau toute blanche… Tu as de la chance toi, tu ne dois pas souvent prendre de coups de soleil ! »

Oui, les coups de soleil, c’était un traumatisme de vie de la jeune Lionne… C’était trop douloureux, et avec son teint d’ivoire, inutile de préciser que chaque exposition au soleil sans protection adaptée (et encore, même avec de la crème parfois, elle brûlait…) était synonyme d’une longue et douloureuse semaine de rougeur… Sans oublier le passage par la peau qui pèle, juste après… terriblement inesthétique !

Puis Tarek expliqua à Opalyne que tout le monde là bas ne parlait pas forcément Anglais, et elle buvait chacune des paroles de son petit camarade… Lyne était d’une nature très curieuse, alors forcément, rencontrer quelqu’un qui a grandi dans un environnement totalement différent du sien, c’était juste trop génial !!! Tarek était une mine d’information à lui tout seul, et tout ce qu’il disait intéressait beaucoup la rouquine.

« Ha, d’accord ! Mais alors, ceux qui ne parlent pas Anglais, ils parlaient quelle langue ? J’ai souvent entendu dire que dans certains pays, il y avait plusieurs langues officielles… Comme en Suisse… mais moi je n’arrive pas à comprendre comment les gens ils font du coup ! Nous on parle tous anglais ici, et c’est super simple du coup… mais si certains parlaient français, je comprendrais plus rien… Ca doit être dur de se faire des copains, si tout le monde parle une langue différente… c’est comme en Suisse au Soudan ? »

Forcément, la petite Lionne connaissait mieux les pays de l’Europe (et encore…) que ceux des autres continents ! Bon, si elle connaissait aussi la Russie, le Canada, les Etats-Unis d’Amérique et le Brésil… mais bon, voilà c’était tout… Parfois, elle mélangeait même la Chine avec le Japon, alors bon, ses connaissances géographiques étaient quand même extrêmement limitées…

Pour les allergies… Lyne acquiesça doucement :

« Oui, je suis bien contente !!! »

Parce que être allergique, ça devait pas être rigolo du tout… Puis la conversation s’orienta ‘sport’. Le foot, Lyne connaissait vite fait… mais ayant grandi dans un univers très sorcier… Elle n’était pas du tout experte en la matière…

« Le foot ? J’en ai entendu parlé plusieurs fois, depuis que je suis à l’école, mais je sais pas du tout en quoi ça consiste ? »

Elle avait, après tout, grandi avec des parents sorciers, sang purs (même si elle, elle était une sang mêlée, puisque sa maman n’avait pas été très fidèle, mais bon, ça, ça reste dans la famille !). Elle n’avait donc pas beaucoup de connaissances moldues… Pour le Tir à L’arc, Lyne offrit un regard ravi à son nouvel ami (oui oui c’est son pote maintenant !!) :

« Ce sera avec plaisir ! »

Quant à l’esprit frappeur… Lyne tremblota de crainte qu’il ne surprenne leur conversation. Observant craintivement les alentours, la rouquine vit qu’il n’était pas là, mais continua en chuchotant :

« Je sais pas… Il paraît qu’il craignait Monsieur le directeur Dumbledore avant… Et je pense qu’il doit aussi avoir un peu peur de la directrice qu’on a maintenant… Moi, à sa place, je me méfierais en tout cas, elle est pas rigolote… Même pour un esprit frappeur… mais à part la direction, et le baron sanglant… Lui aussi il fait peur d’ailleurs… Je me demande si ce n’était pas un meurtrier, quand il était en vie pour être aussi…. Ben eu… ‘sanglant’ quoi… »

Brrr… Ils ne pouvaient pas changer de sujet, là ??? Parler de bisounours ou de cartes de chocogrenouille ??? Ce serait vachement moins flippant, quand même ! Ce que s’empressa, par ailleurs, de proposer la jeune Rouge et Or :

« Ca me plait pas comme sujet… Ils font tous trop peur… »

Une lionne ? Ou ça ???

« Par contre… Je me demandais, ya pas longtemps, avec Rhys, tu le connais ? Un garçon de Poufsouffle de notre année, il est trop gentil ! Bref, on se demandait quels animaux on pouvait bien trouver dans la forêt interdite ??? Tu en as une idée toi ??? Moi je ne préfère pas y mettre les pieds, surtout sans ma baguette magique, et un moyen de défense solide… mais quand même ça m’intrigue ! »

Le regard rêveur, Opalyne demeura silencieuse un instant, toute pensive qu’elle était avant de poursuivre :

« Je me demande si il y a de jolies créatures… Je sais déjà qu’il y a des licornes !!! Je rêve d’en approcher une un jour… Il paraît qu’il n’y a pas de plus belle créature au monde… Et je veux bien y croire ! Un cheval avec une corne brillante, des crins d’argent… Même leur sang est semblable à de l’argent liquide, il paraît !!! J’ai lu plein de livres sur elles… mais je n’en n’ai jamais approché une seule… Un jour, peut-être… Tu en as déjà vu une toi ??? »

Se souvenant tout à coup qu’elle était à table (ah oui c’est vrai le petit déjeuner !!), la rouquine but quelques gorgées de jus de citrouille, avant de poursuivre son croissant qu’elle avait quelque peu abandonné… C’était vraiment trop bien Poudlard !!! En plus, il n’y avait pas cette sale peste de Jade, ici pour lui gâcher ses journées… c’était tout bénef ! Et Ruby et elle n’étaient pas dans la même maison, comme ça, ça limitait les risque de cassage de figure en public… Les jumelles s’aimaient bien, mais en dignes sœurs qu’elles étaient, il leur arrivait de se manger un peu la face mutuellement…


[1 018]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV   Lun 31 Oct - 23:31

Heureusement qu’Opalyne attendait des réponses à ses questions, sinon Tarek pensait bien ne jamais avoir le temps de parler, ni de manger. Là, il avait l’occasion pendant le court temps de parole qu’elle lui laissait, d’absorber un toast ou un peu de jus de citrouille en réfléchissant, puis de parler un peu. Non qu’il fût un grand adepte du bavardage, il savait se tenir en classe et d’ailleurs quand il y avait un professeur, il se taisait. Les cours étaient faits pour travailler, les autres moments pour discuter. C’était pour lui la voie de la réussite à Poudlard et le meilleur moyen d’assurer des rentrées de points à Gryffondor, quand prendre la parole à tort et à travers, particulièrement sur des sujets totalement extérieurs au cours, ne pouvait mener qu’à la colère des professeurs – et donc à des pertes de points, quand ce n’était tout simplement pas des retenues avec Rusard. Toujours est-il que quand on lui posait une question, il répondait, tout simplement, pour peu qu’on lui en laisse l’occasion, ce qu’Opalyne faisait, et heureusement vu le nombre de questions qu’elle avait : le jeune Soudanais aurait été bien incapable de toutes les retenir !

- Ouais, on en croise de temps en temps en ville. Après j’suis pas trop sorti donc j’peux pas t’dire, et non, j’ai pas vu de pyramides, je vivais au Sud du pays ! Et je pense que si tu te couvres bien, y a pas de risque. T’as raison, moi j’prends pas d’coups d’soleil.

Après tout, le soleil n’était pas plus dangereux au Soudan qu’en Angleterre au plus fort de l’été ! Les deux capitales – celles du Soudan du Sud et du Royaume Unis se ressemblaient d’ailleurs, quand il faisait chaud : les deux cités étaient pleines de mondes, ça puait la pollution et la transpiration, bref, rien de très agréable. A Londres aussi, la misère régnait. Elle était tout simplement un peu moins normale, habituelle. Cela n’avait pas empêché Tarek de voir les sans-abris avec leur chien, leurs faces tristes quand ils demandaient de quoi manger…le garçon se retournait tout le temps quand il les croisait, incapable de détourner le regard, de continuer sans rien faire, sans rien dire, quand bien même ses moyens étaient limités. Sa vie à lui s’était améliorée en venant en Angleterre, pourquoi tout le monde ne pouvait-il pas vivre sous un toit ? Ca n’était pas très juste.

Comme je l’ai dit, il ne pouvait cependant pas y faire grand-chose, et comme sa mère le lui disait, le mieux était encore de travailler le mieux possible à Poudlard pour, ensuite, gagner beaucoup d’argent et pouvoir aider ceux qui en avaient besoin. Le moment n’était pas, cependant, au travail, mais aux questions que posait Opalyne sur son pays et auxquelles il répondait avec plaisir : ça lui rappelait un peu Juba, et bien qu’il fût content d’être à l’école de sorcellerie, sa terre natale lui manquait encore quelques fois, dans les moments que j’ai évoqué plus haut.

- Certains parlent arabe, répondit-il. Ma mère par exemple, parlait presque pas l’anglais quand elle a rencontré mon père. Elle m’a dit qu’tout le monde devrait, mais ceux qu’vont pas à l’école l’apprennent pas si leurs parents l’parlent pas.

Et au Soudan, il y en avait beaucoup qui n’avaient pas la chance d’aller à l’école. C’est pour ça, entre autres, que son père s’était battu, avait travaillé dur pour pouvoir émigrer en Angleterre. Là encore, il avait dû mettre toutes son énergie pour pouvoir nourrir sa famille et donner à ses enfants les chances de réussir que lui-même n’avait pas eues, ou du moins pas entièrement.

- Je connais pas la Souisse, répondit-il un peu honteux, même si ça n’était sans doute pas un drame puisqu’Opalyne ne connaissait pas le Soudan. Or, il n’habitait pas en Suisse, jusqu’à preuve du contraire. Il espérait simplement que la jeune fille n’allait pas se moquer de lui.

En tout cas, elle le fit sourire en disant qu’elle était contente de n’être allergique à rien. Qui ne le serait pas ? même si en l’occurrence, Tarek n’était pas allergique au bacon et ne se savait pas allergique à quelque chose de particulier – ça ne s’était pas non plus manifesté pendant les deux ans qu’il avait déjà passé en Angleterre ; il ne pouvait cependant pas savoir ce qui allait arriver. Tout comme il n’aurait jamais deviné aller à Poudlard quand il jouait au foot dans les faubourgs de Juba, et pourtant, c’était arrivé, et il se retrouvait à expliquer ce sport à Opalyne, anglaise pur jus, sorcière pur jus aussi.

- T’as deux équipes, un ballon, et faut mettre avec le pied un but à l’autre équipe, comme au Quidditch ou au Flyzbee, sauf que y a que un but par équipe et qu’il est carré.

Voilà, c’était sommairement expliqué, mais c’est ainsi qu’il y avait joué, au Soudan, sans se soucier des règles autres que celles que les jeunes se fixaient entre eux. En Angleterre, ça avait été un peu différent, plus cadré, du moins dans le seul club où il avait jamais été et où il n’avait pas tenu bien longtemps : il préférait jouer dans la rue avec les copains du quartier, sans enjeu et ou tout le monde, bon ou mauvais, pouvait participer. Le but n’était que de s’amuser, les équipes tournaient, bref, le bonheur.

Tarek sourit de plus belle quand Opalyne l’assura qu’elle voudrait bien lui apprendre à tirer à l’arc :

- Je l’oublierais pas ! On a sept ans pour ça !

Sept ans si tout se passait bien, mais pourquoi ça se passerait mal ? A priori en tout cas, ils allaient passer encore beaucoup de temps ensemble. Plus en tout cas qu’avec Peeves, il fallait espérer.

- Tu crois qu’elle peut lui faire queqchose sans la magie ? Parce que bon, c’était là la question : si Peeves semait tant la terreur, n’était-ce pas parce qu’il se sentait invulnérable ? Pour ce qui était du Baron Sanglant, le jeune homme ne dit rien : il avait certes un aspect terrifiant, mais ne venait embêter personne au contraire de l’esprit frappeur.

Pour continuer dans les sujets surnaturels (comment ça, c’est une école de sorcellerie ?), Opalyne évoqua la forêt interdite.

- Des trucs pas nets, j’pense, si elle est interdite, c’pas pour rien. J’crois j’ai entendu parler de centaures, répondit-il pour finir, peu sensible au blabla sur les Licornes auxquelles en bon mec viril de onze ans, il ne trouvait rien de particulier.

[1 086 mots]

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 915
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: ♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV   Dim 6 Nov - 22:03

C’est avec une attention toute particulière (et assez peu courante) que Lyne écoutait tout ce que lui expliquait Tarek. Il était super intéressant comme garçon, dîtes donc !!! Et dire qu’elle ne lui avait pas spécialement parlé avant !!! Heureusement qu’elle n’avait pas attendu plus longtemps, parce qu’il avait sans nul doute des tonnes de choses à lui apprendre à elle ! Toute impressionnée qu’elle était, Lyne dévisageait Tarek bouche bée :

« Haaaaaan, ça doit être super grand nooooon ??? Ceux que je voie en photo ont l’air immenses en tout caaaaas !!! »

Quant à se couvrir… Oui, Lyne avait bien vu des photos, de personnes dans le désert couvertes comme en plein hiver (bon ok ils n’ont pas de doudounes, mais ils ont plein de tissus sur eux !!!) :

« Mais c’est affreux d’être aussi couverts, tu dois avoir tellement chaud… Nous on met des shorts et des débardeurs en été quand il fait chaud… et on prend des coup de soleil »

Bon bien sûr, ça c’était quand il y avait du soleil (bienvenue en Grande-Bretagne !!!) *sort*. Puis pour les langues parlées, Lyne écoutait attentivement Tarek… l’arabe, elle en avait déjà un peu entendu, en ville… Mais elle n’y comprenait rien du tout !!!! En plus, elle trouvait qu’ils parlaient super vite (et pour qu’elle pense ça, c’était quelque chose, elle-même ayant un sacré débit de paroles…). Et pour l’école, la rouquine n’était pas aussi choquée ou stupéfaite qu’elle aurait dû l’être, elle-même n’y ayant jamais mis les pieds, avant Poudlard… Toute son éducation avait été faîte chez ses parents… Avant, mais aussi après le divorce. C’était sûrement une des rares chose qui n’avait pas trop changé dans la vie de la jeune Lionne après la rupture familiale.

Quand Tarek lui annonça ne pas connaître la Suisse, Lyne l’observa avec incrédulité, avant de se dire qu’au fond c’était pas si bizarre que ça, puisque il n’avait pas grandi sur le même continent qu’elle, il connaissait sûrement plein de pays qu’elle, elle ne connaissait pas ! Aussi la jeune sorcière expliqua-t-elle rapidement :

« C’est un tout petit pays qui est en Europe ! Juste à côté de la France… La France c’est juste sous l’Angleterre, tu voies ? En fait la Suisse est connue malgré sa taille, parce que elle a jamais participé aux guerres mondiales qui ont réuni tous les pays de l’Europe ensemble, ou les uns contre els autres, bien sûr, selon leurs camps… Puis c’est un pays rempli de riches, on m’a toujours di… Donc ça doit aussi être connu pour ça je pense ! »

Puis Tarek entreprit d’expliquer à la petite sorcière élevée comme une sang pur ce qu’était ce sport moldu… très attentive, les sourcils froncés par la concentration, Opalyne écoutait sagement les explications de Tarek… ça avait l’air facile, dit comme ça… D’ailleurs, la rouquine formula tout haut ce qu’elle pensait tout bas :

« Mais c’est pas un peu facile du coup si il y a un seul but ? »

Elle, si habituée aux trois buts du Quidditch peinait à comprendre comment on pouvait jouer à un jeu avec un seul et unique but… Puis Lyne se sentit assez heureuse, quand Tarek parla du tir à l’arc… Elle aimait bien partager ses passions avec les autres !!! Alors ça al touchait sincèrement que son jeune camarade soit aussi intéressé par le tir à l’arc.

Pour la directrice, Lyne frémit :

« Moi je crois qu’il faut toujours se méfier d’elle… magie ou non ! Peeves doit sûrement penser pareil… Il est méchant, fourbe mais il est loin d’être bête… »

Raison pour laquelle il avait toujours de super plans machiavéliques d’ailleurs ! Et pour la célèbre forêt interdite, la rouquine hocha doucement la tête, impressionnée :

« Ça doit être super impressionnant un centaure… »



[640]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV   Dim 6 Nov - 23:44

Tarek fut surpris cette fois d’avoir pu parler sans être interrompu. Il fallait qu’Opalyne soit sacrément intéressée par tout ce qu’il pouvait bien raconter pour qu’elle l’écoutât comme ça. Il était de notoriété publique – et Tarek avait pu s’en rendre compte pendant le petit-déjeuner – que la petite rouquine aimait beaucoup parler, mais moins écouter. Le Soudanais supposa un instant que tout le monde était comme ça : lui, par exemple, avait parfois bien du mal à écouter tout ce que disaient les professeurs pendant les cours, ce qui expliquait aussi qu’il n’eût pas des notes excellentes malgré tout son travail. Bref, là n’était pas le problème, Tarek n’était pas non plus un grand bavard, et s’il aimait pouvoir parler de son pays à Opalyne, il préférait quand chacun restait cantonné à son rôle, au moins aucun mauvais souvenir ne risquait de remonter. Les chameaux, ça allait, il supportait et pouvait répondre à une autre question de sa nouvelle amie à ce sujet :

- C’est plus des dromadaires, en fait, dit-il après un moment de réflexion. ]Ils sont plus grands que nous, oui, mais les éléphants, c’est plus grand, et les rhinocéros plus impressionnant.

Ces grosses bêtes étaient pour Tarek les véritables rois de la savane. Qui pouvait battre un rhinocéros ? Sans doute pas un lion, il n’arriverait même pas à le blesser ! En plus, comme le dit ce cher Zarakaï dans
Reflet d’Acide que Tarek ne pouvait évidemment pas connaître, le plus fort entre l’éléphant et l’hippopotame, c’est encore le rhinocéros, preuve supplémentaire s’il était nécessaire que cet animal était réellement le meilleur. La force et la classe incarnées, que dire de plus ? S’il avait dû être animal, le Soudanais aurait à coup sûr voulu être un rhinocéros. Certes, il n’en avait pas vu beaucoup lors de sa courte vie, mais en apercevoir un dans son habitat naturel avait déjà été une grosse expérience. Quant au fait de se couvrir, Tarek voyait bien qu’Opalyne n’avait pas l’expérience des couches de tissues que mettaient certaines femmes soudanaises et d’autres pays pour se protéger – et même les hommes, d’ailleurs, quoi qu’ils n’eussent pas du tout la même coupe.

- Oh, c’est très léger, je crois. Je suis pas sûr que t’es si chaud en dessous. Et je parlais pas d’être couverte de la tête aux pieds, mais juste d’avoir au moins un chapeau, à la limite un truc sur les bras si t’as peur.

Opalyne reprit par la suite la tête de la conversation en lui expliquant ce qu’était la « Souisse » et où elle se trouvait. Le garçon visualisait un peu, du moins le pensait-il : la France, il connaissait, ils en parlaient souvent, aux infos, surtout quand il y avait des problèmes avec le Tchad voisin, quand il vivait encore au Soudan. Ils avaient même un président qui s’appelait Chiroque, ou quelque chose comme ça, le jeune homme l’avait vu à la télévision. Il ne se souvenait évidemment plus de ce qu’il avait bien pu raconter, il n’avait pas l’âge de s’intéresser à la politique, mais il visualisait le drapeau et l’emplacement du pays sur la carte, tout comme il savait situer l’Angleterre et l’Amérique. En parlant de ça, revenons au football, sport non adulé par les Américains, mais né en Angleterre.

- Ben non, justement, c’est plus dur de marquer des buts !

Ca lui semblait logique : un seul but, c’était donc plus difficile. A quoi pensait donc Opalyne ? En revanche, pour ce qui concernait la directrice, le garçon finit par se ranger à son avis, tout comme pour les centaures. Quoique…

- Moins qu’un rhinocéros,dit-il tout de même.

[608 mots]



TOUT COMPTE
MAGIE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
♥ Petit Déjeuner Bruyant ♥ PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [libre] Un petit déjeuner ?
» Nicholas a rendez-vous avec Noah pour un petit déjeuner, père et fils...
» Mademoiselle le petit saumon frétillant ♥ [END]
» Petit déjeuner studieux [Libre]
» " L'enfer, c'est les autres" Sartre (Dhaaarc ! DDF ? :3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: