AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 ♥ Sortie de Cours ♥ PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 915
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: ♥ Sortie de Cours ♥ PV   Dim 25 Sep - 21:11

Alors que le parc se recouvrait d’une épaisse couche de neige chaque nuit durant, seuls les matins offraient une réelle magie. La beauté de cette couche glacée avait tôt fait de se dissiper une fois les élèves levés. C’était la seule raison qui poussait la jeune Opalyne à s’éveiller avant les autres, tous les matins enneigés d’hiver. Elle ne connaissait que peu de plaisirs comparables au spectacle offert par la pureté d’une neige encore immaculée. La jeune lionne étant une demoiselle fascinée par la beauté de toute chose ne pouvait décemment passer à côté de ce spectacle. Rêveuse, elle observait un instant de silence religieux, si rare la concernant, tandis que ses prunelles aussi bleues que le ciel se fondait dans cette froide beauté hivernale. Il pouvait ainsi s’écouler facilement une dizaine de minutes, sans qu’elle ne se lasse une seule seconde. Puis, elle quittait son poste d’observation, sachant pertinemment que la prochaine fois que son regard frôlerait la vue du parc, ce dernier serait bien moins resplendissant qu’à l’heure du lever, où tout était si calme.

Les journées de Lyne s’écoulaient toujours avec une certaine animation. Bruyante, agitée et plus que dynamique, la sorcière n’était pas du genre à rester en place. La seule chose qui l’empêcha de grimper aux arbres aux beaux jours et d’escalader (ou de ramper) dans tout le château les jours de pluie (ou de neige) était le désir de demeurer propre, présentable et (surtout) belle en tout circonstance. Bien sûr, elle avait ses moments de faiblesses… L’appel d’une escalade trop puissant, ou encore un désir ardent de sautiller de pierre en pierre dans une rivière… mais en règle générale, elle s’efforçait de refreiner ces furieuses envie de vagabondage, souhaitant plus que tout être ‘une charmante jeune fille’. Ceci étant, cette tâche n’était pas des plus aisée pour elle non plus… Dotée d’une ‘charme’ étrange, la jeune fille avait bon nombre de complexes. Comme toutes les filles de son âge, évidemment… mais elle le vivait parfois extrêmement mal. Evidemment, si on ne lui faisait aucune remarque sur ses lèvres pulpeuses qu’elle trouvait trop grosses ou ses dents trop écartées, elle finissait par omettre ces détails (jusqu’à ce qu’elle ne soit amenée à croiser son reflet). Mais si on avait le malheur de lui faire une remarque à ce sujet, elle perdait souvent tous ses moyens (tout dépendant après du ton employé).

Il était 17h quand la journée de cours s’achevait. Opalyne sortait d’un cours commun avec les Poufsouffles. Dans cette maison, elle avait repéré un joli garçon, mais elle ne savait pas grand-chose sur lui encore, et elle comptait bien apprendre le plus de choses possibles sur lui, comme elle avait coutume de le faire avec les hommes célèbres qu’elle admirait… Quittant la serre de Botanique, marchant avec tristesse dans une neige toute piétinée, la rouquine bataillait ferme, avec ses pieds gelés dans la gadoue, quand son regard se posa sur le garçon devant elle… Elle avait du mal avec son prénom, les profs appelant souvent les élèves par leurs noms de famille. Lyne était ce que l’on appelle couramment l’exception qui confirme la règle. En effet, avec sa sœur jumelle, la confusion avec le nom étant perturbante, les enseignants en étaient arrivés à les appeler par leurs prénoms. Etant donné que Ruby et Lyne étaient très différentes physiquement (de vraies fausses jumelles !) il n’y avait aucune erreur possible, quand on voulait les distinguer l’une de l’autre. Les confondre était même impossible. S’adressant donc à son camarade au nom connu mais au prénom encore mystérieux, la rouquine posa tout naturellement sa main sur son épaule, pour qu’il reste un peu à sa hauteur et qu’elle ne soit pas distancée :

« Heyyy, attennnnds ! »

Posant son regard sur son camarade, elle lui offrit un sourire rayonnant (mais qui ne laissait nullement voir ses dents du bonheur), elle se lança (comme elle en avait l’habitude, sans éprouver la moindre gène, en abordant ainsi un garçon qui n’était, jusqu’alors rien d’autre qu’un camarade de classe, de temps à autre.) :

« J’arrive pas à me rappeler de ton prénom… Et j’ai pas envie de t’appeler Ellis, je trouve que c’est très impersonnel. Tu ne penses pas ? Moi j’aimerais pas du tout qu’on m’appelle Hummingbird, ça fait trop bizarre… Déjà quand ça vient des profs, ça fait bizarre, mais si en plus entre camarades on en arrivait là, ça le serait encore plus, tu crois pas ? »

Et voilà, la machine était en route. Il n’y avait même pas besoin d’y mettre la moindre mornille, elle démarrait toute seule et le bouton ‘stop’ n’existait pas (ou en tout cas, n’avait pas encore été découvert à l’heure actuelle !).

« Moi c’est Opalyne, mais tu le sais peut-être déjà… Enfin bref, tu peux m’appeler Lyne, si tu veux, tout le monde fait ça, sauf mon père. Mais bon… »

Le sujet paternel n’étant pas un thème qu’elle aimait bien aborder, elle changea très vite de sujet de conversation :

« Tu connais pas un garçon de ta maison, qui est plus vieux que nous, grand, brun tout frisé, les yeux marrons par hasard ? »

Ben oui, chercher des informations passe déjà par les personnes à notre porté, et le jeune Ellis semblait tout indiqué, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♥ Sortie de Cours ♥ PV   Lun 26 Sep - 22:36

Pourquoi lui? Mon Enfin bien évidemment « Son » dieu! Pourquoi cela tombait toujours sur lui? Tant de bla-bla… Des mots, toujours des mots et … Oh! Encore des mots. Qu’avait-il fait au monde? D’accord, il était passé à côté du début de sa scolarité à Poudlard mais il faisait des efforts, de gros efforts pour aller vers les gens. D’ailleurs, ça payait, il avait sympathisé avec une Serdaigle. Quoi qu’il en soit, son karma devrait être très mauvais… le prof de botanique n’était pas absent et Rhys avait dû subir tout le verbiage à propos des plantes. Oh! La jolie fougère. Oh! La méchante bestiole à racine qui essaierait de le bouffer s’il s’approchait d’elle.

La cloche sonnait. Ca lui explosait les tympans mais il le vivant comme un détenu qui voyait les portes de la prison s’ouvrir pour lui céder le passage. Il ne se fit pas prier pour évacuer la serre tout en restant respectueux envers le prof et digne dans son départ. Il prend de vitesse bon nombre de ses camarades de maison. Es gryffondors n’étaient pas particulièrement lents non plus. C’est une compétition entre la peur d’utiliser leurs cerveaux des rouges et l’effet de la loi Jones des jaunes. Cette loi, nommée (et probablement conceptisée) par Rhys uniquement est un accord tacite obligeant à prendre le gouter après les cours. Une sorte d’hommage craintif envers le préfet qui embrigade le premier venu dès qu’il va manger.

Bref, aussitôt dehors, il a ralenti sa vitesse de déplacement. La neige avait été piétinée de nombreuses fois depuis qu’elle était tombée, ça rendait le sol très boueux donc une occasion rêvée de se vautrer et se couvrir de honte devant la foule. D’une démarche qui se voulait la plus stable et moins salissante possible, il progressait vers l’intérieur de l’école quand une main l’a alpagué par l’épaule. Glissage. Réflexe. Stabilisation. Tachycardie. Le pti bonhomme s’était fait une belle frayeur. Avec sa petite carrure et l’état désastreux du sol, il n’en fallait pas beaucoup pour le déséquilibrer. Il l’avait mauvaise et se retourna vivement. Pourquoi faire? Râler? Frapper? Peu probable. C’était un retournement réflexe qui se terminait… sur un sourire. Pardonnée.

La demoiselle était une Gryffondor. Il avait un avis mitigé sur les rouges et or. Pas de répulsion, pas de gaine ou d’irrespect, juste qu’ils étaient différents. Rhys reconnaissait qu’il enviait leur spontanéité naturelle et leur courage mais trouvait navrant que ce soit au détriment de la réflexion. Enfin bref, peu importait que son écharpe portait du rouge au lieu du noir, il lui répondrait tout de même. Ainsi donc, il avait une demoiselle face à lui. Elle avait dû passer beaucoup de temps à se préparer et faire des retouches pour être belle toute la journée. Ca faisait un peu « la princesse à la ferme » avec toute cette boue mais ses efforts payaient.


- Bonjour, je suis Rhys. Je n’aime pas spécialement non plus qu’on m’appelle par mon nom de famille. Donc appelle-moi …euh …bah Rhys. On va avoir du mal à trouver un diminutif avec ça.


Et voilà une autre stupidité de la part du petit gars. On en massacrerait des arbres pour toutes les coucher sur papier.


- Enchanté Mlle Opalyne, Lyne, Hummingbird.


Ainsi donc, elle venait lui parler pour lui demander des renseignements. Donc, un garçon, au-delà de la première année, Poufsouffle, grand, brun et frisé. Ca avait au moins l’avantage d’être plus précis qu’un « Tu connais le nom du gars qui est trop mignon ? ». Ca aurait juste eut plus d’utilité auprès de quelqu’un qui connaissant les gens. Il allait malgré tout essayer de chercher dans sa petite tête.


- Je crois que tu parles de Marius Sanchez ou Sancho. Enfin quelque chose comme ça. Je suis désolé mais je ne le connais pas vraiment. Je n’ai jamais parlé avec lui..


En fait, Rhys avait fait le lin uniquement grâce aux cheveux frisés. Une telle touffe de cheveux ne peut passer inaperçue. C’en était presque indécent. Mon dieu, il y a des enfants quand même. Que fait la police?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 915
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: ♥ Sortie de Cours ♥ PV   Mar 27 Sep - 20:13

Radieuse, la rouquine fut enchantée de ne pas être envoyée voir ailleurs tout de suite (parce que rien ne lui garantissait qu’il la supporterait très longtemps, mais au moins ne lui coupait-il pas l’herbe sous le pied tout de suite – si tant est qu’il y ai de l’herbe sous cette gadoue… ?-). Enchantée, la sorcière répondit avec bonne humeur :

« Oh, mais on peut bien te trouver des surnoms, en soit… Moi j’adoooore les surnoms !!! C’est toujours troooop mignon. Puis ça rend un peu plus intimes… Mais pour l’instant, ce sera Rhys, alors… »

Bien qu’en soit, Lyne soit bien capable de donner des surnoms à tout le monde, intime ou pas, ce n’était pas là une question que se poser vraiment la demoiselle… De nature plus qu’extravertie, elle n’hésitait pas une seule seconde à entrer dans le lard. Bien sûr, un jour, elle pourrait avoir quelques ennuis avec cette forme d’impulsivité, mais à l’heure actuelle, elle se portait fort bien !!! Tout roulait pour elle, figurez-vous !

Les joues rosies par le froid, mais aussi le plaisir, la lionne continuait à marcher précautionneusement dans la neige gadouilleuse avec son jeune camarade de classe. Il était tout gentil avec elle, elle ne regrettait pas une seule de l’avoir aborder comme ça. Bon, il était vrai, aussi, que les remords et regrets n’entrent que rarement dans son vocabulaire, mais là, très franchement, elle était aux anges ! En plus, Rhys semblait savoir qui était le frisé de ses rêves !!! (Les rêves de Lyne, hein pas ceux de Rhys –sort-). Les prunelles brillant de plaisir, la rouquine sautilla sur place (pas trop fougueusement, cependant, ramenée à la raison par la neige glissante et atrocement salissante et optionnellement glacée...) :

« Haaaaan Mariuuuuuus ???? pas terrible comme prénom, mais bon, jmen fous, il est beau !!!. Merciiii pour l’informatioooon !!!! »

Les syllabes allongées étaient, on l’aura (sans doute ?) remarqué : sa spécialité. Quant au fait que Rhys ne connaisse pas un des hommes de la vie d’Opalyne (oui oui elle en a une petite collection…), ce n’était vraiment pas grave, elle adorait collecter des informations, de toute façon, et ça, c’était déjà un très grand pas en avant !!!

« Ce n’est pas graaaave !!! Je suis déjà superrrr contente de savoir son prénom… »

Rosissant de plaisir, elle continua, s’intéressant cette fois à son interlocuteur et non pas à une tierce personne :

« Je suis super contente. Mais dis moi, tu ne parles pas beaucoup en cours, Rhys… tu n’aimes pas ça ou c’est juste que tu préfères ne pas parler ??? Moi je suis toujours obligée de parler, je sais pas pourquoi, mais si il y a trop de silence, ça finit par me stresser... Du coup quand je travaille, ben faut un peu me supporter… mais j’espère que je n’aurais pas trop de mal à réviser les cours… Pour l’instant, mes notes ne sont pas vraiment glorieuses, mais je pense qu’on ne peut pas trop s’y fier, vu qu’on a plus de magie. D’ailleurs j’espère bien qu’elle va finir par revenir, parce que j’ai pas très envie d’être moldue pile quand j’entre à Poudlard, tu trouves pas ça super frustrant, quand même ??? Et sinon tu as de bons résultats toi ??? »

Elle aurait pu continuer comme ça, mais soudain, elle s’était interrompue, ses prunelles azur fixant un point (invisible) à l’horizon :

« Hoooo… Tu as vu???? Dis, tu as vuuu ??? »

Les étoiles plein les yeux, la rouquine tirait doucement sur la manche de son camarade de classe, visiblement toute émerveillée :

« J’ai cru voir une licorne vers la forêt interdite… Tu crois qu’il y en a plein là-bas… ? Oh… Qu’est-ce que j’aimerais en voir une de près et même en toucher une un jour… Elles sont si… belles ! Tu trouves pas, toi ???? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♥ Sortie de Cours ♥ PV   Mer 28 Sep - 17:50

Des surnoms, ça il en avait eut durant sa courte existence, de la part de sa maman. « Mon chouchou », « mon titi » ou encore « mon bébé en sucre ». Tant de petits noms qui avaient fait chuter son charisme dramatiquement. Ceux qui connaissent la vie, la vraie, celle remplie de chiffres, pas celle qui se caractérise par des graph plus ou moins beaux, savent que les bébés naissent avec un 18 en charisme Sauf, évidemment, ceux qui ont une tête qui ressemble à un placenta puis perdent ce don grâce à leurs mamans chéries. Rhys, quant à lui, avait sûrement reçu plus que sa part, descendant à six contre une moyenne à dix, dans la population. Bref, laissons les hérétiques à leur ignorance.

- Un Surnom? Si tu veux. Enfin, dans un endroit plus sec et plus propre.


Le plus galamment possible, Rhys aidait sa camarade à se déplacer sur ce terrain hostile qu’était la neige. Sautiller là-dessus, quelle idée. Souhaitait-elle les tuer tous les deux?

God damn it!!! Qu’était-ce que cette manie d’étirer les mots comme ça? C’était carrément de la torture linguiste et auditive. Si un sort donnait ce résultat, il serait indiscutablement classé parmi les impardonnables. Malgré tout, il gardait à l’esprit un mot, un seul « socialisation ».


- Est-ce que tu veux que je me renseigne sur lui? Tu veux savoir quelque chose de particulier?


Parler de lui? Voilà l’exercice le plus difficile à l’école. Enfin non, il y avait cette foutue botanique. En tout cas, si lui n’aimait pas parler de lui, ce n’était visiblement pas un souci pour Lyne.


- Je … Je n’ai pas vraiment… d’amis ici. Je n’ai pas… l’habitude de parler donc… Je me tais. Parfois, j’aimerais savoir parler comme toi.


Ah, le fameux sujet de la magie. LE sujet de spéculation et d’espoir. Sur ce qui était de son retour, le jaune et noir était toujours aussi épicurien mais sur la frustration, il s’y connaissait bien.


- Je suis venu à Poudlard surtout pour le cours de sortilège donc oui, je suis frustré. Mais bon, on n’a pas vraiment le choix de toute façon…


De bons résultats? Oui, excellents même. Il ne manquerait plus qu’il ait sacrifié involontairement sa socialisation pour rien. Il ne pouvait, cependant, pas l’annoncer comme ça, ca n’aurait été ni modeste ni diplomatique envers quelqu’un qui éprouvait plus de difficultés que lui.


- Ca va. On travaille beaucoup chez les Poufsouffle. Si tu veux un coup de main, n’hésite pas. Naturellement, ma maison est la plus efficace pour aider.


Il souriait. Son côté patriotique s’était-il réveillé durant les six mois de présence à Poudlard? Non, juste qu’il prenait toujours la compétition des maisons avec humour et n’hésitait pas à y faire référence pour titiller les gens.

Sa proposition passa à la trappe par la prétendue vision de licorne. Prétendue parce qu’il ne l’avait pas vue lui-même. La rouge et or était enjouée par sa vision fugace et il se retrouva à devoir faire un choix entre deux parties de son caractère, sa gentillesse et sa couardise. Petite musique de suspense. Va-t-il choisir sa survie ou le plaisir d’une inconnue? Dur, dur comme choix, hein?


- Tu veux qu’on s’approche pour voir de plus près?


*HEIN?!? QUOI?? Abruti, tu as confondu. YOUHOU, ici le cerveau, tu dois te rétracter, tu as dit l’inverse de ce que tu voulais. Rappelle-toi, tu as peur de la forêt. En plus, elle est interdite, INTERDITE, tu comprends?*

- S’il y a des licornes, je veux voir ça.


*Foutaises, tu t’en fous des licornes. Ce sont juste des cheveux avec un ongle incarné sur le front, rien de miraculeux.*


Malgré toute la mauvaise foi qu’il pouvait trouver, il ne révoquait pas sa proposition. Ceci dit, il ne passerait jamais la lisière. C’était le rôle des Gryffondors d’aller se faire tuer dans les bois parce qu’ils voulaient jouer les héros.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 915
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: ♥ Sortie de Cours ♥ PV   Mar 4 Oct - 13:23

Rhys donnait la permission à Lyne de le surnommer, et étant, elle-même passionnée de sobriquets, le fait qu’il lui permit (en bonus) de l’appeler d’une façon ‘moins formelle’ que les autres la réjouissait. Bien sûr, la rouquine n’attendait, souvent, pas la permission pour attribuer des surnoms, mais là, le petit bonus à signaler, c’était qu’il ne lui en tiendrait nullement rigueur !

Le Poufsouffle aida la sorcière à se déplacer sur la neige, et elle lui en fut reconnaissante. Un sourire presque timide (presque, hein, n’exagérons rien, Rhys n’était pas une personne qui pouvait naturellement intimider notre petite hystérique de service…) prouva sa gratitude à l’égard du sorcier. Quant aux informations, Opalyne rougit cette fois-ci (de gêne) et répondit d’une petite voix :

« Non…. Non, non, c’est très gentil à toi de m’avoir donné son prénom déjà ! Je suis super contente, tu es trop cool ! »

Bien qu’en soit, il soit difficile de ‘ne pas être cool’ au regard de la rouquine, qui aimait, par définition, plus ou moins tout le monde (il fallait mettre le paquet pour pouvoir se la mettre à dos !). Et puis la recherche d’informations, c’était ‘le truc’ de la jeune rousse Hummingbird, si on lui piquait son ‘job’ (oui oui) qu’allait-elle faire de son temps libre ? Certes prendre soin d’elle prenait déjà bien du temps, mais de quoi accaparer toute une soirée, été encore moins un week-end complet !

Puis Lyne demanda à son jeune camarade de lui parler de lui, plutôt, ce qui était (apparemment) un exercice plutôt difficile pour lui. La jeune Lionne ne pouvait vraiment le comprendre, n’ayant jamais été ne serait-ce qu’un peu dérangée de s’exprimer en public. La parlotte c’était vraiment son truc, et elle n’avait jamais eu peur du ridicule (le ridicule ne tue pas : il nous rend plus fort, dit-on !!! Elle, elle est d’accord !). Battant des cils, toute étonnée par les aveux du Poufsouffle, la filette s’exclama :

« Han, vraiment ? Mais pourtant ce n’est pas compliqué, enfin je veux dire, moi je parle tooooout le temps. Et quand je dis tout le temps, j’exagère pas du tout, hein, tu sais. Maman m’a toujours di que j’étais un véééééritable moulin à parole et elle n’a jamais su d’où je tenais ça puisque personne d’autre est comme ça dans la famille… Enfin bref, moi je sais pas, j’aime pas beaucoup le silence, je trouve que c’est plutôt stressant ; d’ailleurs ? Alors j’ai tendance à beaucoup parler… maman di que je parle pour ne rien dire, mais c’est pas vrai !!!! Il y a tooooooujours un truc à en tirer, parce que sinon, si on dit rien, on ne peut pas parler, non ? Enfin, il paraît qu’on peut aussi ‘parler avec les yeux’ moi j’ai jamais compris comment des yeux peuvent parler… parce que bon, ça se saurait quand même si les yeux avaient des cordes vocales, tu crois pas ? »

Tout ça… Pour ne pas dire grand-chose au final (même si du point de vue de la jeune Lionne, Lyne venait de parler de choses extrêmement intéressantes, attention, hein !). Souriant, doucement, elle ajouta :

« Je peux peut-être t’apprendre à parler comme moi ? »

Oui, elle a bien compris que l’allongement des syllabes faisait rêver Rhys, pas besoin de le dire, elle le sent ! Elle ajouta dans un sourire jovial :

« Remarque, tu as peut-être pas envie, moi on me demande sans cesse de me taire, paraît que je fais mal à la tête. C’est un peu vexant, tu sais. C’est quand même pas ma faute si j’ai toujours un truc à dire… »

Puis, le sujet de la magie faisant son chemin, Opalyne s’exclama :

« Ha oui, les sortilèges ??? Mais comment tu peux savoir que c’est vraiment cette matière qui te plaira ? Tu en as pas déjà lancé, si ? Parce que tu sais que c’est interdit, tant qu’on n’ a pas 17 ans ? Je trouve ça dommage, d’ailleurs, comme si un accio allait tuer quelqu’un, chez soit… Bon, j’ai jamais appris à en jeter un, et il paraît que c’est tellement duuuur qu’on el voie pas avant la 4ème année, mais quand même ! »

Quant à la proposition de Rhys… Elle rêvait, là, non ??? C’était trop de chance, vraiment !!!! Elle n’en croyait pas ses oreilles !!! Son camarade s’avérait être vraiment trop gentil, trop adorable, une vraie perle ! De quoi regretter de ne pas l’avoir aborder plus tôt, au final !

« Oooooh !!! »

Ses prunelles étincelant de joie, Opalyne dévisageait Rhys comme s’il était le messie. Une sorte de miracle (à son échelle) arrivé lorsque tout espoir avait presque totalement disparu !

« Tu es sérieux ??? Tu voudrais vraiment bien m’aider ??? Vrai de vrai ??? Ce serait vraiment super trop méga gentil de ta part… »

Pas que Lyne soit vraiment ‘bête’ (quoique…) mais disons qu’elle avait beaucoup de mal à se concentrer… Plutôt hyperactive de nature, elle avait du mal à ‘se poser’ à rester calme et surtout à se concentrer… Elle était capable d’inventer n’importe quoi (et en disant n’importe quoi, je n’exagère pas du tout !) pour échapper à trois minutes de travail (oui, même trois minutes semblent éternelles quand on est la rousse Hummingbird !)

Puis une licorne fit passer la conversation actuelle au second plan (parce que UNE LICORNE QUAND MÊME !!!). Toute excitée par cette soudaine apparition, Lyne dévisageait Rhys alors qu’il lui proposait d’aller voir… Franchement, la forêt interdite n’était pas vraiment ‘le trip’ d’Opalyne… Tout simplement parce qu’elle avait peur de s’y salir. Peur du danger représentait par la forêt ? Boh, pas vraiment… Elle était plutôt téméraire (pas courageuse, non, son courage tenant plus de la folie…). Mais elle aimait fouiner, quitte à prendre quelques risques, de ci, de là…

« Euh… »

Elle hésita une seconde, les sourcils froncés, puis finit par se dire que c’était quand même très bête de passer à côté de cette créature magique pour deux trois flocons !

« D’accord !!!! On y va ! »

Et elle quitta les rangs, prenant la main de Rhys au passage (déjà pour une question d’équilibre, à deux on tient mieux, non ? (sauf si un tombe, bien sûr, dans ce cas le second suit naturellement…)). Ils quittèrent leurs camarades de 1ère année et se dirigèrent vers la forêt interdite, Lyne étant attentive au moindre bruissement.

« Tu es de quel coin, au fait, d’Angleterre ? »

Puisqu’ils n’étaient pas encore arrivés à destination, ils pouvaient encore parler sans craindre de faire fuir leur licorne !


[1 109]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♥ Sortie de Cours ♥ PV   Mer 5 Oct - 0:38

Ainsi donc Opalyne refusait qu’il lui cherche des informations sur Marius alors que quelques secondes plus tôt, elle était au bord de l’hystérie rien que pour avoir entendu son nom. Il comprenait vraiment de moins en moins les femmes, ou jeunes filles dans ce cas précis. Après tout, n’était-il pas mieux placé pour apprendre quoi que ce soit? C’était quand même Rhys qui partageait une maison et une salle commune avec l’objet de la conversation. Peut-être saurait-elle trouver d’autres sources plus efficaces que lui. Quoi qu’il en soit, il s’arrangerait pour trouver une ou deux choses intéressantes. Soit il lui donnerait si elle lui demande, soit il garderait tout pour lui mais ce ne serait pas des efforts inutiles, au moins, il en saurait un peu plus sur l’une des personnes qu’il croise au quotidien. N’était-ce pas censé être un trait de caractère des Poufsouffles d’avoir un grand sens de la famille? Et les membres d’une famille, même aussi nombreuse que celle-ci, ne devraient pas se connaître un peu les uns les autres? Il allait se lancer dans une longue introspection pour savoir s’il était vraiment digne des jaunes et noirs car il ne connaissait finalement pas grand monde mais il se rappela à la réalité, il avait devant lui quelqu’un qui lui parlait.

Rhys commençait à se sentir rougir en présence de la demoiselle. Elle lui souriait d’un sourire ravissant (C’est toujours ravissant quand on approche de la timidité), elle rougissait elle-même et elle lui disait qu’il était cool. Ca, ça le surprenait. Personne jusque là ne lui avait dit qu’il était cool. A la rigueur, on avait utilisé les termes de gentil ou agréable mais pas cool. Dans un groupe, si tant est qu’il arrive un jour à en faire partie d’un, il ne serait pas le petit rigolo, pas plus que le leader, il ne tiendrait pas non plus le rôle du protecteur du groupe. Non, il serait sûrement le petit intello, le rabat-joie qui tente de ramener tout le monde à la raison et ne pas s’engouffrer dans un couloir où se trouvent probablement de monstrueuses araignées capables de t’arracher un bras en te frôlant. Donc non, il ne pensait pas être quelqu’un de cool. Mais ça lui faisait plaisir de voir que quelqu’un le pensait, ou du moins osait le dire à voix haute alors que d’autres élèves n’étaient pas assez éloignés pour ne pas entendre.

Elle était repartie dans ses longs monologues difficiles à suivre. Non pas que ce soit compliqués mais pas toujours intéressant. Il était rapidement tentant de sauter une phrase ou deux en supposant qu’on ne ratait rien d’essentiel mais le garçon restait un vrai gentleman, le modèle qui, non content de t’écouter, essaie de comprendre et en plus sourie en le faisait parce que ça faisait plaisir de ne pas parler dans le vide. Finalement, travailler tout le temps lui permet de pouvoir rester concentrer dans n’importe quelle situation.


- Euh, les enfants… ce qui veut dire deux-trois ans vu le point de vue du garçon. Ils parlent mais ne disent rien…


Mouais, un peu vaseux mais passons. Elle évoquait le langage des yeux. Ca, il s’y connaissait. Bon, ce n’était pas non plus un expert dans le domaine mais quand on se spécialise petit à petit dans le soutien moral, il faut bien apprendre à trouver les informations ailleurs que dans les mots. Le corps et les yeux expriment beaucoup plus de choses qu’on ne le veut généralement.


- Les yeux disent beaucoup de chose. Pas avec des mots mais autrement. Par exemple, quand tu es triste, tu pleures. Tu n’as pas besoin de parler pour qu’on le sache. Je suis sûr que je peux trouver d’autres exemples… euh… Bon, ça ne me vient pas là. Si je trouve, je te les dis.


Apprendre à parler comme elle? Il avait peut-être un peu exagéré en disant ça mais disons qu’il aimerait bien avoir une conversation plus… fluide. Il pouvait avoir un débit correct quand il s’agissait d’un domaine qu’il connaissait et qui ne le concernait pas personnellement mais dès qu’il devait se livrer ou aller vers les gens, il bloquait ou ne savait simplement pas quoi dire.


- Je veux bien apprendre, oui. Peut-être pas… autant autant quoi. Mais être plus… à l’aise.


Il espérait ne pas avoir été vexant en disant ça.

Malgré tout, dans son verbiage incessant, elle avait soulevé une question intéressante. Comment savoir si le cours de sortilège, avec la magie, la vraie, pas celle où il agitait les mains dans le vide en sachant qu’il n’y aurait strictement aucun effet, lui plairait. Il était vrai qu’il n’avait jamais fait l’expérience de vrais sortilèges, tout juste un accident malencontreux, il n’avait pas eut l’extase de se rendre compte que cette puissante provenait de sa propre volonté. En fait, ce qui le faisait aimer les sortilèges, c’était son rêve de devenir une sorte de héro, même si pour le coup, même avec des pouvoirs, il serait tout à fait ordinaire dans la masse de sorcier. Cette ambition, même si partagée par tous les mâles à un certain âge, n’était pas avouable devant une fille.


- Euh… Non, je n’ai jamais rien lancé. Enfin, volontairement. Je suppose que je vais aimer ça. Ca serait bête d’être un sorcier qui ne lance pas de sort, non? Enfin, je ne m’étais pas vraiment posé la question jusque là.


Inutile de dire que ça le tracasserait sûrement un certain temps. Comment savoir ce qu’on aime tant qu’on ne le connaît pas? Peut-être qu’un prof de philo pourrait répondre.


- Bah, si c’est trop méga gentil, ce ne peut-être que vrai. Je n’ai pas l’habitude de ne pas donner un coup de main si ça peut rendre service. A vrai dire, que tu donnes une bonne réponse avant moi en cours et que ça rapporte des points à ta maison, ça ne me dérange vraiment pas. De toute façon, Poufsouffle gagnera quand même.


Et toc, dans les dents la petite rouge. Poufy Powa, Yo, yo, Rhys est dans la place. Même s’il rigolait, il ne faisait pas le fier à l’idée de travailler avec elle. De part son attitude très expansive et portée sur la parole, il s’inquiétait de sa capacité de concentration. Il n’avait rien d’un prof donc ses méthodes n’étaient pas forcément très efficaces et son caractère ne l’aiderait certainement pas à imposer le silence pour pouvoir progresser.

Voilà qu’un Poufsouffle voulait s’approcher de la forêt interdite et qu’une Gryffondor n’était pas plus motivée que cela. Depuis quand la terre avait changé de sens de rotation? Pourquoi n’avait-on pas prévenu le jeunot? Il lisait bien l’appréhension dans le regard de sa camarade.


- Tu vois? Là, tes yeux me disent que tu n’es pas sûre de vouloir y aller. Tu veux qu’on reste ici ?


Visiblement non puisqu’elle l’emmenait par la main vers des chemins qui n’avaient pas été battu par des centaines de pas boueux. En fait, il aurait peut-être dû se taire puisque son cœur augmentait considérablement en rythme au fur et à mesure que ses pas l’amenaient près des arbres. Il sursauta presque lorsqu’Opalyne lui demanda ses origines.


- J’habite, enfin mes parents, à quelques kilomètres de Carlisle, vers le nord. A vrai dire, c’est presque l’Ecosse. Et toi? Tu es d’où?


Parler lui permettait d’évacuer son inquiétude alors parle, jeune fille, parle.

1228 mots
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 915
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: ♥ Sortie de Cours ♥ PV   Sam 22 Oct - 21:10

Opalyne observait avec émerveillement son camarade… Ils n’avaient pas les mêmes points de vue, et contrairement à certaines personnes, ce n’était pas du tout un obstacle pour la rouquine, bien au contraire. Elle avait toujours aimé débattre, partager ses idées et écouter celles des autres (oui oui, des fois elle arrive à écouter quelqu’un, ça paraît plutôt dingue, dit comme ça, mais c’est véridique !). Elle trouvait que c’était bien plus instructif que de toujours entendre dire ‘oui’ ou ‘amen’ à nos opinions… Evidemment, elle n’était pas non plus partisane du débat quotidien… Ca fatiguait, et on risquait de vraiment se fâcher finalement… Mais un peu de temps en temps, ça ne pouvait qu’être plus que bénéfique, non ?

« Ce n’est pas parce qu’on ne comprend pas ce qu’ils disent qu’ils ne disent rien… Par exemple si un Japonais venait me parler là… Je ne comprendrais rien, mais ça ne l’empêche pas de parler et de dire quelque chose… »

Elle devenait pensive, alors qu’elle envisageait la définition de Rhys et la sienne à elle… Souriant, elle ajouta à la remarque portant sur la parole accordée aux regards (qui était un concept encore non intégré pour la rouquine, on l’aura rapidement compris !) :

« Tu peux aussi pleurer de joie. Donc je pense que c’est un peu mensonger de se fier à des regards, non ? »

A présent, en revanche elle était dans une réflexion des plus intenses… Ce qu’elle disait ce tenait (elle le savait, merci bien *paf*) mais ce que disait Rhys aussi tenait très bien la route (conclusion : personne a raison, et tout le monde a raison en même temps ! Voilà.).

« Bon, par contre c’est vrai qu’on peut mentir avec les mots aussi… Donc tu as peut-être raison, finalement… mais moi je trouve que c’est quand même beaucoooooup plus facile de parler normalement… Avec des mots, je veux dire ! Et dans la même langue, si possible, c’ets plus facile, pour al compréhension comme ça. »

Toute heureuse qu’elle était de peut-être pouvoir rendre service à son jeune copain de classe (oui oui c’est un copain, maintenant !!! Ils ont bien parlé 5 ou 10 minutes quoi… Donc bon il est embauché !). Radieuse et particulièrement enthousiaste, Lyne répondit avec vigueur :

« Oh oui ce sera avec plaisiiiiiir ! C’est pas moldu du tout en plus ! Suffit juste de suivre ton inspiration… Enfin moi je fais comme ça. Si tu as un truc qui te passe par la tête, ben tu le dis… Bon, moi on ignore souvent ce que je dis, mais ça c’est parce que je parle beeeeeaucoup trop… mais si tu arrives à pas trop parler, donc à ne pas faire comme moi, ça devrait bien fonctionner ! Là par exemple tu penses à quoi ??? »

Pour les inquiétudes du Jaune et Noir, concernant la possibilité qu’il ait blessé la Lionne, il n’avait absolument pas à s’en faire ! Opalyne était plutôt bien rodée malgré son jeune âge… Elle était tellement naïve, en plus, qu’elle prenait très rarement ‘mal’ les choses… Elle était ce qu’on pouvait familièrement appeler ‘une bonne poire’… Et elle le vivait bien ! Si on l’insultait (méchamment ou non) elle le prenait très rarement ‘pour elle’. Elle se disait juste que la personne était dans un mauvais jour et n’en tenait pas plus rigueur que ça. Parce que pour elle, ce monde n’était pas aussi noir qu’on se plaisait à le dire. Il y avait de l’amour, du bonheur et de la gentillesse en chacun, il fallait juste savoir où chercher.

Et pour les cours, Opalyne restait bloquée sur sa position (c'est-à-dire ‘c’est trop tip top cool et méga trop gentil’ de bien vouloir l’aider, elle si étourdie et distraite…). La rouquine se mit à rire avec bonne humeur en écoutant l’argument de Rhys sur la victoire assurée de sa maison à lui. N’étant pas une bagareuse née (la compétition, ce n’était pas son fort à la damoiselle) elle se contenta de rire avec bonne humeur, sans répondre… parce que là, pour une fois (jus de citrouille !) elle ne savait pas quoi dire à ces propos !

La remarque qui suivit sur les paroles des yeux d’Opalyne lui firent cligner des paupières d’étonnement. Posant ses petites mains sur ses yeux, elle répliqua avec satisfaction :

« Na ! Vous pouvez plus ‘parler’ sans mon autorisation maintenant, bande de vilains cafteurs !!!! »

Puis elle ajouta, avec une petite moue résignée :

« Mais je ne voie plus rien maintenant…. Donc j’vais vous laisser tranquille, mais plus question que vous me balanciez ! »

Puis achevant son monologue tout en rendant la vue à ses yeux, elle ajouta (pour Rhys cette fois-ci) :

« Non, je veux y aller ! »

Et elle en était sûre de sûre ! Quant à là où elle habitait…

« Ha moi je suis plus au sud… Papa est de Londres et Maman habite à Margate, au bord de la mer… »

Tout en discutant ils s’approchaient de la fameuse (et si célèbre) Forêt Interdite. Curieuse, Lyne interrogea Rhys :

« On t’a un peu parlé de cette forêt à toi ? Moi on m’a di que c’était dangereux, mais je sais même pas ce qu’on peut trouver dedans… Tu sais, toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♥ Sortie de Cours ♥ PV   Dim 30 Oct - 16:13

La demoiselle venait de marquer un point décisif dans leur petit débat sur les enfants. Rhys n’avait pas prit en compte le fait que ces cris et babillages, à défaut d’être aisément compréhensible, exprimaient quelque chose, une faim, une douleur, une envie. La communication n’a pas forcément besoin d’être comprise pour être de la compréhension.

- Effectivement, tu as raison. Je n’avais pas pensé à ça.

Il n’en restait pas moins sur sa position que certaines personnes parlaient pour ne rien dire. Enfin, pas rien dans le contenu mais « rien » dans le sens « rien d’intéressant ». Il y a beaucoup de phrases qui ne servent qu’à essayer d’engager la conversation ou pour meubler par peur du silence. Rhys aimait le silence, c’est propice à la réflexion.


- Utiliser des mots, c’est plus facile pour se comprendre mais c’est parfois plus compliqué à dire. Par exemple, quelqu’un de timide aura du mal à dire qu’il aime quelqu’un alors que ses yeux pourront le dire tous seuls à la personne concernée.


Mon dieu! Que quelqu’un aille vite rouer de coup le jeune homme. Comment peut-il oser parler d’amour alors qu’il n’ose même pas s’avouer à lui-même qu’il est fou amoureux de la jeune Serpentard? Quel don pour l’hypocrisie. Il mériterait presque une médaille.

Dire ce qui lui passe par la tête? C’est une idée mais Rhys n’a pas l’impression de se brider. En fait, il n’a jamais grand chose à dire.


- Euh… Je pense que je ne sais pas quoi dire… Je n’ai pas l’impression de beaucoup penser en fait. En général, j’écoute les gens et si j’ai un commentaire à faire, je le donne mais ça s’arrête beaucoup là. Je ne pense jamais à parler de la pluie ou du beau temps. Ca ne sert pas à grand chose, quand on se le gèle dehors, l’autre est autant au courant que nous, non? En fait, ya vraiment que quand on parle de sujet que je connais bien où je parle vraiment. J’ai peut-être peur de dire des bêtises.

Rhys ne savaient absolument pas où pouvait se trouver Margate, visiblement au bord de la mer mais comme l’Angleterre est une île, ça reste une notion très vague. Ca devait se trouver dans le sud, sinon les chances que les parents se rencontrent sont assez faibles.

- Donc tu vies dans les grandes villes. Tu aimes ca?

Leurs pas les avaient menés proche de la lisière de la forêt.

- Tu sais, moi, suis un Poufsouffle. Ce n’est le modèle « Etudiant courageux ». Je m’arrange pour rester loin d’ici d’habitude. Je dirai qu’il y a des licornes. Après, j’en sais rien du tout.

Et il faut dire qu’il n’était pas spécialement pressé de découvrir ce qui pouvait se terrer entre les arbres. Qu’on ne lui parle surtout pas de la présence d’Aragog dans ses bois, il risquerait de ne plus jamais voulu revenir dans cette école.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 915
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: ♥ Sortie de Cours ♥ PV   Lun 31 Oct - 11:21

C’était une longue conversation qu’ils avaient là, tout de même… Et Opalyne n’était pas la seule à s’exprimer, loin de là… Finalement, Rhys n’avait pas autant de mal qu’il ne le pensait pour discuter… c’était, en tout cas, l’interprétation que faisait ainsi la jeune sorcière, dans cette situation. La rouquine répondit avec bonne humeur, délaissant leur débat (elle n’est pas du genre à trop s’éterniser… elle peut insister lourdement pour, tout à coup, changer de sujet comme si de rien n’était… assez perturbant, au début, et puis on n’y porte plus trop attention, passé quelques années… :p)

« Moi je trouve que tu discutes drôlement quand même !!! Je m’attendais à ce que tu ne parles presque pas, et là j’ai presque l’impression que j’ai pas assez de temps de parole ! T’en fais pas, hein, quand je commence à penser ça, c’est juste quand j’ai une conversation normale, parce que moi, je parle beaucoup, mais alors vraiment beaucouuuup trop… Mais j’ai beau le savoir, j’arrive pas à me taire… d’ailleurs, là, je crois qu’il est temps pour moi de penser à arrêter de parler… mais tu as compris ce que je voulais dire, quoi ? »

Puis, quand Rhys exposa ses ‘pensées’, la jeune fille l’écouta avec satisfaction. Il avait beau dire, il parlait beaucoup, lorsqu’il ne savait pas quoi dire !!! C’était trop mignon !!! Quant à ‘dire des bêtises’…

« Faut pas avoir peur de dire des bêtises !!!! Si les gens te trouvent nul juste pour ça, ben ce sont eux qui sont nuls, d’abord. Puis ya pas de bêtises qui sont punissables par la peine de mort, de toute façon. Pas en Angleterre en tout cas, puis les gens oublient toujours quand tu racontes des âneries, surtout si tu continues à parler beaucoup… crois en mon expérience, chui une experte, moi ! »

Et pour la vie dans les grandes villes… Le regard de la Lionne s’illumina intensément :

« Oh oui, j’adore !!! Ya tellement de jolies choses, des magasins avec des beaux vêtements… Et parfois, on peut même voir quelques célébrités… Le mieux c’est Londres, quand même… Il y a des mannequins, acteurs, musiciens… faut savoir regarder, mais moi je suis suuuuper bien entraînée, alors plus ça va plus je les trouve facilement… Mais vu qu’avec papa c’est pas le grand amour, à cause de ma demi sœur, ben je vais pas trop souvent à Londres… j’trouve ça dommage. »

Oui, pour ce qui concernait Jade, Lyne parlait toujours d’elle comme étant sa ‘demi sœur’. C’était à cause de la naissance de cette sale garce si tout l’univers enchanté dans lequel vivaient les jumelles Hummingbird s’était soudainement effondré… sa faute à elle et à elle seule ! Alors non, jamais jade ne serait sa sœur à part entière ! Elle ne valait pas Ruby !

« Et toi tu as déjà vécu dans des grandes villes ? Tu préfères quoi si tu as testé la ville etla campagne ??? Des fois je me dis que la campagne ce serait bien… Ne serait-ce que pour les animaux !!! Et pouvoir faire de longues balades à cheval… Olala, ce serait trop chouette… »

Quant à la forêt…

« En tout cas il doit y avoir des bêtes bizarres et pas belles, pour qu’on ne veuille pas nous laisser y aller… Et moi j’ai pas forcément très envie de les voir, les pas belles… »


[569]
MAGIE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♥ Sortie de Cours ♥ PV   Jeu 1 Déc - 22:36

Rhys eut comme un blocage soudain, il n’avait pas eut l’impression de beaucoup parler sinon son auto censure naturelle aurait prit le dessus pour le couper dans son élan.

Beaucoup égal normal mais normal égal pas beaucoup mais elle, c’est normal si c’est beaucoup. Ouhlà, Rhys avait du mal à suivre le fil des pensées de la demoiselle. Elle devait au moins penser à la vitesse où elle parlait sinon ça devait être un bordel monstre dans sa tête dès qu’elle commençait à avoir une discussion qui se prolongeait. Rhys la plaindre presque, elle était victime d’un sortilège visiblement néfaste. Bref, lorsqu’elle lui demanda s’il avait compris, il n’hésita pas un instant à dire que oui pour sauver la face et peut-être aussi un peu pour éviter un doublon qu’il ne comprendrait pas forcément plus.


- Effectivement, dire des bêtises n’est pas grave. Tu as raison…


Mais passer pour un boulet, c’est moins agréable. Voilà ce qu’il aurait pu rajouter à la fin de sa phrase mais il n’avait pas voulu prendre de risque de vexer la demoiselle. Une fille, c’est quand même super susceptible quand ça le veut et le problème, c’est que ça ne prévient pas avant d’arriver.

Est-il vraiment nécessaire de préciser que le Poufsouffle n’était absolument pas surpris d’apprendre que Lyne aimait les grandes villes avec son lot de célébrité? Il ne la connaît pas depuis longtemps, loin s’en faut, mais avait déjà cerné une partie du personnage.


- Je ne suis ni de la campagne ni des grandes villes. J’ai toujours vécu dans ma petite ville du Nord de l’Angleterre. Il y a tout ce qu’il faut et pas les inconvénients de la foule. En quelques kilomètres, on peut se retrouver au milieu de nulle part, c’est reposant. On peut marcher dans la nature pendant des heures sans avoir à penser à quoi que ce soit.


A l’annonce, des problèmes familiaux, la curiosité du garçon s’enflamme. Malgré tout, il faut du tact, si ce n’est pas l’amour avec son père, elle ne veut peut-être pas en parler.


- Les histoires de famille, c’est toujours compliqué…


Et hop, la perche est tendue. Si jamais elle a envie de s’étendre sur le sujet alors elle le fera dans le cas contraire, il faudra ronger son frein. Ce ne serait pas la première fois qu’il n’aurait pas les informations qu’il convoitait mais il n’était pas non plus du genre à brusquer les gens pour les obtenir. Après tout, il savait très bien que tout ne se passe jamais idéalement dans les familles et que ça peut être difficile à vivre. Si au sein de sa famille proche, c’était le paradis, il n’en restait pas moins qu’il ne connaissait pas tous les autres membres.

Maintenant que la forêt se dressait devant lui, ses pensées se tournaient à un peu plus vers les dangers qui pouvaient s’y cacher.


- Je vois avouer quelque chose… Si quelque chose sort de là-dedans, je vais crier comme une fille et courir plus vite que je ne l’ai jamais fait.


C’est un euphémisme à dire. Froussard? Absolument…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♥ Sortie de Cours ♥ PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
♥ Sortie de Cours ♥ PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♥ Réveil Dynamique ♥ PV
» ♥ Segment Stephanie McMahon ♥
» ♥ Segment Stephanie McMahon ♥
» cours de latin
» Cours informatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: