AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 THEME l Entre toi et moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ministères étrangers

Parchemins : 819
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Ministre de la Magie & Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: THEME l Entre toi et moi   Mer 5 Oct - 22:01


Les vacances de Printemps allaient bientôt commencer, les beaux jours se faisaient de plus en plus fréquents, et Nicolas ne pouvait pas dire que ça ne lui faisait pas plaisir. Bien au contraire. Il était très content de retourner au Liechtenstein, pour quitter le château et être tranquille un petit bout de temps. Car tout était compliqué ces derniers temps. Avant Noël, Nicolas s’était tout d’abord séparé d’Ena. Enfin, elle l’avait largué, si on souhaitait rester exact dans les termes. Ouais. Ena l’avait laissé tombé comme une vieille chaussette, prétextant que toutes les obligations protocolaires et princières étaient bien trop compliquées pour elle, et qu’elle ne pouvait pas vivre comme ça. Okay, être membre de la famille Royale était quelque chose de compliqué, il avait des droits et des devoirs plus importants les uns que les autres, et ce n’était pas facile tous les jours, Nicolas était d’accord avec cela, mais quand même... Il ne comptait de toute façon pas l’épouser d’ici le mois de Juin ! Bien sûr, il avait pensé qu’Ena serait une très jolie princesse, bonne avec son peuple, mais bon... Il était jeune et avait encore du temps devant lui ! Enfin bref. Nicolas était passé au-dessus de sa rupture sans trop de problèmes, car Ena et lui étaient restés amis. Oui, c’était difficile à penser, surtout venant du petit prince, mais il pouvait s’avérer moins idiot qu’on ne pouvait le penser. Après tout, Ena était avant tout une de ses amies. Et il aurait été bien idiot de ne plus se parler juste pour une rupture... Bien sûr, si Ena avait été moins diplomate, elle aurait pu faire un trait définitif sur son amitié avec Nicolas. Encore heureux, la demoiselle savait manier les mots... Et le petit coeur de Nicolas ! Enfin, ou pas.

Mais après ce passage là, il y avait eu le bal de Noël. Nicolas ne s’y était pas rendu, il n’avait demandé à personne de l’accompagner et ne voulait absolument pas entendre parler d’une quelconque danse avec une quelconque personne. Mais avant de partir le lendemain pour retourner au Liechtenstein pour le repas Royal familiale traditionnel, Nicolas avait attendu toute la soirée dans la salle commune des Serpentard, un livre de Potions entre les mains, les yeux se levant parfois sur les fenêtres lorsqu’une ombre passait devant ses dernières. Nicolas avait toujours trouvé les fenêtres de la salle commune des Vert et Argent magiques et impressionnantes. Elles supportaient la pression de l’eau de Lac sans effort apparent... Par contre, si elles venaient un jour à se briser, les Serpents pouvaient sans aucun doute dire au revoir à toutes leurs affaires... Mais les fenêtres devaient bien être protégées par des sorts aussi divers que variés, donc il ne devait pas s’en faire, n’est-ce pas ? Lorsque Caroline était revenue dans la salle commune, Nicolas s’était dirigé vers elle avec un sourire. Il lui avait acheté un cadeau pour Noël et espérait bien lui offrir avant son départ pour le palais de Vaduz. Il avait fait faire un bracelet tout simple, mais qui signifiait énormément à ses yeux. Il avait toujours eut l’intime conviction que Caroline se sentait seule, et Nicolas n’avait jamais trop apprécié cela. Alors il avait eut l’idée de faire monter une pierre de Jade ensorcelée sur une fine chainette en argent. La pierre avait le don de changer de vert, plus foncé, tendant plus sur l’Emeraude, dès que quelqu’un pensait à elle. Cela pouvait être n’importe qui, bien entendu, mais elle réagissait bien mieux aux pensées de Nicolas. Peut-être parce qu’il avait passé des nuits entières aux côtés dudit bracelet... Qui sait. La suite de la soirée avait surpris autant le petit prince que la petite serpentard.

Depuis lors, ils ne s’étaient pas vraiment parlé. Peut-être était-ce la peur de ce qu’ils pouvaient ressentir l’un pour l’autre, peut-être était-ce la peur de ce que pouvait éventuellement penser leurs amis, dont Ena et Emeric. Et oui, quelle vie on mène tout de même quand on à treize ans ! Enfin bref. Avec les beaux jours qui revenaient, Nicolas allait sans doute devoir faire plus attention si il ne voulait pas se mettre Emeric et Ena à dos. Enfin bref. Parce que pour Nicolas, c’était clair, il y avait quelque chose. Quoi, il ne savait pas vraiment, mais il y avait un truc, un petit quelque chose. Et lorsqu’il la vit prendre le chemin du parc de Poudlard, Nicolas ne mit pas cent à savoir ce qu’il devait faire. Il devait la suivre et tenter de savoir ce qu’il se passait. Car avancer en se taisant, c’était peut-être la plus grosse bêtise qu’ils faisaient non ? Sans aucun doute, bien entendu...

Nicolas avait donc passer les lourdes portes du château et suivit la silhouette familière de la jeune Serpentard qu’il connaissait depuis trois années maintenant. Caroline était une amie très chère pour Nicolas, et il en avait marre de passer à côté d’elle et de ne lui dire que «bonjour». Il avait parfois encore besoin d’aide pour vivre sans la magie, et il devait avouer qu’il avait eut de nombreuses fois l’envie d’aller la voir pour péter son câble, uniquement pour qu’elle le console. Car même si elle lui avait dit qu’elle n’était pas douée, lui, il avait pensé le contraire. Rien que sa présence l’apaisait, donc bon... Lorsqu’il arriva à sa hauteur, le soleil qui l’éblouissait légèrement le fit froncer les sourcils. Le reflet du soleil le rendait plus blond, et Nicolas avait d’ailleurs remarqué qu’il devenait, doucement mais sûrement, plus blond de jour en jour... Une chose qui ne lui plaisait pas vraiment d’ailleurs.


«Salut. Ca va ?»

Ouais, début compliqué. Mais qu’était-il censé dire après quelques mois passés à juste dire bonjour, bonsoir et bonne nuit ? Il n’était pas très diplomate et avait parfois du mal à se faire comprendre. Son égoïsme et son égo sur-dimensionné avaient souvent raison de lui, mais bon...

«Alors, le bracelet te plait toujours ? Tu ne l’as pas jeté dans le lac j’espère ?!»

Esquissant un sourire le jeune garçon espérait bien que sa camarade ne l’avait pas jeté. Il lui avait coûté cher, alors si elle l’avait donné en casse-croute au Calmar Géant... Oui, il aurait été vexé !


[ 1039 ]
FLEUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: THEME l Entre toi et moi   Lun 24 Oct - 13:36



Les vacances de Printemps n'allaient pas tarder à commencer. Des vacances que la jaune Caroline Fayr allait sans aucun doute encore passer tout ce temps au sein même de l'école de sorcellerie, c'était même parfaitement évident. En même temps, quoi de plus normal hein ? Enfin bon, dans un sens, ça ne paraissant pas si normal que ça pour bon nombre d'élèves, super heureux de rentrer pour voir leurs parents, pour profiter de ce temps pour les voir et pour se dire qu'ils sont aimer par leurs parents, qui leurs manquent tant. Mais malgré tout, là, c'était une toute autre histoire et c'était bien pour cette raison que tout pouvait devenir bien plus compliqué qu'on pouvait bien le vouloir.. Enfin bon, de toute manière, lorsque l'on avait des parents comme les siens, on les évitait le plus possible. Si elle pouvait, d'ailleurs, elle serait volontiers rester à Poudlard, même lorsque c'était les vacances d'été. Mais non, les choses n'étaient pas aussi simples que ça et c'était bien pour cette raison qu'elle rentrait. Si elle avait un peu de courage, et si elle en était vraiment capable ( il n'était pas uniquement question de courage, dans une telle situation ), elle aurait depuis bien longtemps pris le large, mais c'était loin d'être aussi facile que ça et c'était bien pour cette raison que tout pouvait sembler être carrément compliqué oui, à n'en pas douter.. M'enfin.. Ce n'était pas aussi simple que ça, et il lui faudrait certainement attendre encore quelques années. Il n'était pas toujours facile d'avoir des parents comme eux. Ils étaient loin d'être sympas, loin d'être marrant et tout ça. C'était assez compliqué oui et c'était bien pour cette raison que ça rendait les choses compliquées par instant. Enfin.. Quoi que l'on puisse bien en dire, on n'avait pas toujours vraiment le choix et c'était bien pour cette raison que les choses pouvaient s'avéraient bizarres et énervantes. Enfin... Pour le reste, il n'était pas vraiment possible de se prendre la tête avec tout ça. M'enfin... Après c'était une autre histoire, et c'était bien pour cette raison que tout devenait compliqué. Mais... Bon, que pouvait-on bien dire par rapport à tout ça. Rien n'était facile et lorsque l'on avait des parents difficiles, il n'était pas toujours facile de bien s'entendre avec eux. Caroline ne les détestait pas hein, loin de là. Mais disons qu'elle n'avait rien contre eux pour autant et c'était bien là que pouvait se trouver le soucis. Oui, voilà. Enfin.. Que cela soit simple ou non, rien ne l'était jamais. Et quoi qu'elle puisse bien en dire, elle n'avait pas d'autre choix que d'affronter la situation comme elle était.

Enfin bon, pour le reste, bah, c'était la vie alors ce n'était clairement pas elle qui allait se prendre la tête avec tout ça ou qui allait se faire tout un film sur la question. Combien de fois, dans son sommeil, elle s'était vue en train de prendre la fuite... Elle ne pouvait pas le faire bien sûr, ou en tout cas, pas de façon aussi simple que ça, c'était même parfaitement improbable. Mais pour autant, i ne fallait pas croire n'importe quoi, il ne fallait pas non plus trop se prendre la tête. Que cela soit simple ou non, il lui fallait quelque chose derrière tout ça, et c'était là que se trouvait le problème. Elle n'était pas son frère, elle n'avait personne sur qui comptait, elle ne pouvait pas non plus faire grand chose et c'était bien pour cette raison que beaucoup de choses avaient été des plus compliquées. Rien n'était facile et que l'on puisse y faire, ou non, quelque chose, ça n'allait pas changer grand chose, et c'était bien pour ça qu'il pouvait y avoir bien des soucis. M'enfin... Bon, pour le reste, il n'était pas vraiment possible de se prendre la tête avec tout ou n'importe quoi hein, c'était même loin d'être le cas, pour tout dire. Enfin bref, il n'était pas vraiment très utile de continuellement se mettre à raconter tout et n'importe quoi, il était même plus qu'évident que rien, ni personne n'aurait pu aider d'une quelconque façon. M'enfin.. Bon, elle verrait bien. Lorsqu'elle serait en âge de partir, elle le ferait, lorsqu'elle aurait de quoi tenir derrière quoi. Parce que fuir le foyer familial, c'était bien, mais il y avait tellement de chose à faire derrière que ce n'était pas facile.

Elle avait décidé d'aller errer dans le parc, en solitaire, ce jour là. Le printemps pointait le bout de son nez et c'était un réel plaisir d'ailleurs. Et puis elle avait ce besoin d'être seule, parfois, pour se souvenir de choses, pour penser à des trucs qui lui travaillaient le cerveau, comme ce qu'il était en train de se passer avec Nicolas qu'elle était parfaitement incapable de contrôler. Pour être tout à fait honnête, elle était bien incapable de savoir comment est-ce qu'elle était censée se comporter, sur certains points et rien ne semblait être mis en place pour réellement l'aider. Ce qui ne facilitait absolument pas la situation, pour tout dire. Il n'avait jamais été question d'autre chose que d'amitié, mais d'un seul coup, elle ne savait pas, elle ne savait plus.. Elle était comme totalement perdue, elle manquait peut être d'informations ? Oui, peut être, même si ça ne pouvait pas être aussi simple que ça évidemment. Mais.. Bon, pour le reste, que cela soit simple ou non, la situation lui échappait comme.. Totalement. Et rien ni personne ne semblait vouloir lui facilitait la tâche. Enfin... Quoique l'on puisse bien en dire, rien n'était aussi évident et c'était bien pour cette raison que rien n'était facile, jamais. Et pourtant, le soir du bal de Noël, tout avait comme basculé.

Elle avait passé cette soirée avec Emeric. C'était tendu entre eux et pourtant, elle avait voulu tenté le coup. Elle avait dû passer à côté du bal pour le voir ce soir là. Et ça avait été froid, plutôt tendu et énervant. Elle avait passé une des pires soirées de sa vie. La dernière d'ailleurs, parce qu'il était absolument hors de question qu'elle continue sur cette voie, rien de tout ça n'aurait été simple donc.. Bon, il était absolument hors de question qu'un truc pareil vienne à se produire. Elle n'allait pas rester avec lui alors que rien n'allait entre eux. Donc...Voilà. Un soupir s'échappa de ses lèvres, elle avait vraiment fait une erreur en sortant avec lui et c'était bien pour cette raison que tout ça lui échappait et la blessait lourdement. Il avait été son premier petit ami après tout et ça avait été loin d'être très glorieux. Mais.. Bon, elle ne pouvait pas faire grand chose, ça c'était produit, d'une manière bien différente de la manière prévu ou qu'elle avait bien pu imaginer un instant. Mais c'était ainsi alors.. Bon, elle ne pouvait pas y faire grand chose quoi. C'était terminé et c'était bien ça le plus important justement. Enfin bref, à la fin de la soirée, elle était entrée dans la salle commune et lui était directement parti se coucher. Il y avait Nicolas, dans la salle commune et elle n'avait pas voulu aller se coucher tout de suite. Ils avaient passé un bon moment à bavarder et lorsqu'il était venu le moment d'aller se coucher, elle lui avait embrassé la joue. Un geste certes, anodin, mais qui ne s'était jamais produit auparavant en réalité et c'était pour cette raison que tout devenait bien bizarre, dans un sens, en tout cas. Depuis, elle avait tendance à tout faire pour l'éviter ou en tout cas, ils ne se parlaient plus vraiment. Trop effrayés par la situation peut être, la peur de ce qu'il se passait. Mais même si c'était bizarre, et bien, c'était ainsi, on ne pouvait pas y faire grand chose quoi.. Quoi que l'on puisse bien en dire. Donc.. Voilà.

Elle sursauta, lorsqu'elle entendit sa voix alors qu'elle était dans le parc. Elle se retourna, doucement et réalisa que malgré tout, elle était très heureuse de le voir.  « Bonjour Nicolas ». Bien sûr qu'elle n'avait pas jeté le bijou qu'il lui avait offert, il ornait d'ailleurs son poignet. Elle espérait, par la même occasion, qu'il n'avait pas jeté son cadeau non plus. Elle lui avait offert, ce soir là, une photo, qui avait été animé avant que la magie ne vienne à disparaître. C'était une photo d'eux deux, dans un cadre en forme de couronne. Ce n'était pas grand chose mais ça semblé lui plaire, et c'était le plus important. Caroline ne croulait pas sur l'or, ses parents ne lui en donnaient presque jamais alors...  « Bien sûr que non ! Qu'est-ce que tu crois ? Je n'allais pas jeté un cadeau ! Je le porte là, d'ailleurs, pourquoi est-ce que tu crois ça ? ». Oui, si ça se trouvait, c'était lui qui l'avait jeté ! Et dans ce cas, c'était pire !

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministères étrangers

Parchemins : 819
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Ministre de la Magie & Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: THEME l Entre toi et moi   Jeu 3 Nov - 17:26


Nicolas s’était demandé depuis la nuit de Noël si ses «plus ou moins» retrouvailles avec la brunette. Parce que franchement, c’était super bizarre les relations qu’ils avaient maintenant. Entre les non-dits et les problèmes qu’une éventuelle relation pourrait créer entre tout leur petit groupe (Nicolas se souvenait parfaitement du caca nerveux qu’avait fait Adam parce qu’il était sorti avec Ena alors qu’Adam en était raide dingue mais qu’il n’osait rien lui dire, donc forcément, ça laissait un peu perplexe, quand on savait que Nicolas considérait Emeric comme son meilleur ami, donc évidemment, Nicolas avait légèrement peur de perdre son meilleur ami pour une fille, bien que la fille lui plaisait énormément et qu’il ne pouvait plus vraiment le nier, donc non, rien n’était facile) Nicolas avait eut peur, oui. Mais maintenant, il ne voulait plus se cacher. C’est pourquoi le petit Prince avait pris son courage à deux mains et qu’il avait suivit Caroline histoire de papoter avec elle, et d’éventuellement lui dire tout ce qu’il avait sur le coeur. Bon, bien évidemment, il n’allait pas non plus tout dire à Caroline, car il avait tout de même une certaine fierté qu’il se devait de conserver, après tout, il était un Prince ! Donc il ne pouvait décemment pas lui dire tout sur tout, franchement, il fallait être fou pour se donner tout entier d’un seul coup à une fille... Juste comme ça, hein, Nicolas n’avait pas envie de se prendre un râteau monumental, voilà tout !

« Je ne sais pas. Avec Emeric et tout... Mais je suis content que tu ne l’ai pas jeté ! Ton cadre est toujours sur ma table de nuit ! »

Nicolas fut ravi de voir son bracelet briller au poignet de la demoiselle. Il se demandait si elle avait remarqué les illuminations de la pierre quand il avait pensé à elle. Il pensait très souvent à elle, donc peut-être qu’elle avait remarqué que la pierre brillait un peu trop souvent... Bon, il ne lui dirait pas que c’était de sa faute non, elle pouvait tout à fait penser qu’elle avait un admirateur secret, et qu’il pensait à elle très souvent... Le fait que ça soit Nicolas ou non, ce n’était pas le plus important, non ? Bon, peut-être que si, un peu, peut-être préférait-elle savoir qui pensait à elle... Mais bon, Nicolas ne trouvait pas que ça soit le moment pour lui dire qu’il pensait à elle tout le temps ou presque. Ena serait peut-être énervée après lui si il disait cela, quoi qu’au final, c’était elle qui l’avait largué. Nicolas n’avait d’ailleurs pas suivit ce qu’elle avait fait après leur rupture, elle pouvait faire sa vie, en quoi cela le regardait ? En rien du tout, c’était clair et net ! Cependant, il ne pouvait s’empêcher de surveiller plus ou moins la brune. Elle était son ex, une potentielle princesse alors bon... Enfin bref, ce n’était pas le problème actuel, si ?! Non, bien sûr que non, puisque Nicolas n’avait en ce moments d’yeux que pour la jolie brune en face de lui. Mais s’il continuait à se voiler la face de la sorte, il pouvait dire Adieu à la jolie brune qui se trouvait à ses côtés... Et ce n’était absolument pas ce qu’il voulait, ça non !

« Alors, ça va ? On n’a pas vraiment l’occasion de parler ces derniers temps. Sans la magie, ça va ? Moi j’ai plus ou moins appris à faire avec... C’est encore assez difficile, pourtant j’arrive à m’y faire... Et ça, c’est trop horrible ! En plus, cette peste de «Mur» arrête pas de me coller, ça m’énerve encore plus ! »

Le «Mur», communément appelé Lana Morrison, ennuyait Nicolas depuis qu’elle était entrée en première année à Poudlard, le problème étant que Nicolas n’avait aucune envie de faire ami-ami avec cette petite idiote blonde. Parce qu’elle avait cette horrible manie de dire qu’elle adorait le Liechtenstein, qu’elle y avait été des dizaines de fois, qu’elle connaissait le pays comme sa poche, alors que la seule fois où elle y avait été était durant les grandes vacances de l’an dernier et qu’elle n’avait fait qu’ennuyer le petit Prince qui avait eut l’idée de se promener dans les rues de Vaduz pile à ce moment là. Nicolas avait eut énormément de mal à se retenir de ne pas lui envoyer un sort en pleine face. Parce qu’il en avait eut la possibilité, mais il n’avait rien fait... Comme quoi, il était un bon petit Prince, tout ce qu’il y avait de plus convenable.

«Enfin bref... Je t’aime beaucoup Caro, tu sais. »

Bon, voilà, c’était dit. Enfin, ce n’était pas non plus la révélation du siècle hein, Nicolas n’avait jamais caché à Caroline qu’elle était une amie très importante à ses yeux et qu’il serait capable de faire des tas de choses pour lui venir en aide si jamais elle avait besoin de lui, à quelque moment que se soit, même si elle voulait fuguer... En tout cas, il était clair que ces derniers temps, il l’aimait bien plus qu’auparavant. Pas parce qu’elle ressemblait pour de bon à Heaven, non, l’épisode Heaven lui-même passait d’ailleurs à un niveau inférieur quand il voyait Caroline depuis la nuitée de Noël, mais parce qu’elle lui plaisait vraiment. Elle l’avait beaucoup aidé à supporter l’absence de magie, et mine de rien, elle devenait de plus en plus présente dans sa vie. Elle avait été là quand il râlait parce qu’Ena l’avait lâché -même si, officiellement, il n’avait pas vraiment souffert, officieusement, ça l’avait quand même bien fait ch**r tout ça ! Il avait perdu sa parfaite princesse quoi, la poisse !- donc forcément, un lien avait grandi au fur et à mesure que le temps passait et qu’ils passaient du temps ensemble. Alors quand elle avait rompu d’avec Emeric, Nicolas s’était dit qu’il devrait peut-être tenter sa chance avant qu’un autre abruti -oui, Emeric avait beau être son ami, Nicolas lui reconnaissait une grande qualité d’abruti fini !- ne se moque d’elle. Lui, il était un prince, donc il avait des valeurs, ce qui n’était, visiblement pas le cas de tout le monde !
[ 1 025 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: THEME l Entre toi et moi   Mar 8 Nov - 16:55

Avec Emeric ? Mais où pouvait bien se trouver le rapport ? Pendant un bref instant, Caroline le regarda, incrédule, cherchant à comprendre où il pouvait bien vouloir en venir par là. S'il n'avait pas encore compris que le couple qu'elle avait bien pu former avec lui était terminé, elle voyait mal comment est-ce qu'elle pouvait bien être censée le lui faire comprendre. En plus de ça, même s'ils étaient restés plus ou moins amis par rapport à la bande, il était flagrant que ça ne collait plus tant que ça entre eux et qu'elle ne pouvait pas s'empêcher d'éviter de croiser Larsen depuis. En même temps, à force de le voir fricoter avec toutes les filles de l'école, elle en avait juste eu assez. Pour un premier petit ami, elle avait réellement choisi le pire. Non pas que les choses se soient tant mal passées que ça bien sûr. Elle en était même sérieusement venue à penser que ça allait plutôt bien. Dans l'ensemble en tout cas. Mais bon, pour le reste, elle refusait de trop se prendre la tête, c'était du passée alors il ne servait à rien d'y penser encore aujourd'hui. Et c'était sans doute mieux comme ça. Toute cette histoire était terminée et elle pouvait aller de l'avant.

Quoique, parce que dans le fond, elle restait tout de même assez figée. Parce que si avec lui, tout était terminé, ni plus ni moins, elle ne pouvait pas nier le fait qu'elle ne povuait pas aller de l'avant. Parce qu'elle ne le voulait pas. Oui voilà. Elle ne voulait qu'une seule et une seule chose, c'était Nicolas. C'était aussi simple que ça et pourtant, c'était compliqué. Et c'était bien pour ça que tout pouvait sembler effrayant, encore aujourd'hui. Quoi qu'elle puisse bien en dire, malheureusement. M'enfin.. Bon, pour le reste, elle aurait beau dire ce qu'elle voulait, ça ne changerait absolument rien. Et c'était ça le plus important, à n'en pas douter. Elle se voyait mal, de toute manière, lui parler aussi ouvertement que ça. Et c'était bien pour ça que ça posait un problème, elle ne voulait pas le blesser et encore moins le perdre. Oui oui, il était tout à fait possible de blesser quelqu'un en lui disant qu'on l'appréciait. Bizarre ? Oui, à n'en pas douter, mais disons que l'amitié était une corde sensible lorsque l'un des deux attendait plus encore. Et c'était ça le problème, quoi que l'on puisse bien en dire. Mais que pouvait-elle bien faire hein ? Rien bien sûr, et c'était ça le problème, quoi qu'elle puisse bien dire, ça ne changerait rien du tout, oui voilà. M'enfin...  « Tant mieux alors ! Je l'aurais mal pris tu sais ? Enfin... Normal oui, peut être, mais je veux dire, ça aurait été stupide, c'est un cadeau pourquoi le jeter... ». Non ? Bon, ce n'était qu'un cadeau, et en plus de ça, ce n'était pas grand chose, c'était une simple photo pour tout dire, mais ça ne voulait pas non plus dire que c'était un cadeau si nul que ça non ? C'était une photo d'eux deux après tout, c'était un cadeau inestimable. A ses yeux à elle, en tout cas...

Mais il était vrai qu'ils n'avaient pas trop eu l'occasion de bavarder un peu plus tôt et c'était bien dommage, dans un sens en tout cas. Ca pouvait être stupide, il n'y avait pas le moindre doute à avoir à ce sujet. Mais ce n'était pas tant de sa faute que ça non ? Elle ne supportait tout simplement pas de ne pas avoir le courage de lui parler ouvertement et c'était ça le problème. Résultat, entre eux, ça avait été plus ou moins tendu et peut être que lui, il ne parvenait pas à comprendre pourquoi, mais elle ne savait pas vraiment ce qu'elle aurait bien pu être censé lui dire. Et c'était ça justement qui se trouvait être le gros du problème, quoi que l'on puisse bien en dire. Elle ne voulait pas le blesser, surtout pas pour la simple et vulgaire raison qu'elle puisse avoir des sentiments pour lui, c'était débile. Mais il y avait une chose sur laquelle on ne pouvait pas se tromper, c'était simple, le sentiment amoureux nous empêchait toujours de nous comporter comme on le voulait.  « Et bien je vais bien oui merci. Hum... Et toi ? C'est vrai qu'on ne se voit plus trop, c'est assez bizarre j'avoue. Mais pour la magie tu sais, je m'y suis fait vite moi, mais je suis contente que ça aille pour toi en tout cas, que ça aille pour le mieux en tout cas ! ». Un sourire doux et délicat se dessina doucement sur ses traits, de façon calme et sereine ou de la meilleure des façons possible, il faisait de son mieux pour ça en tout cas. Mais la pointe de jalousie malsaine qui s'empara d'elle quand il parla de Lana la tirailla malgré tout, sans qu'elle ne puisse s'en empêcher. C'était bizarre oui, peut être, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. Et c'était bien pour cette raison que ce n'était pas facile. Certes, il ne la supportait pas, donc cette jalousie n'avait pas de raison, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher pour autant. Trop bizarre oui.

Lorsqu'il se mit à lui dire qu'il l'aimait beaucoup, elle ne put s'empêcher de se mettre à rougir doucement. Un soupir s'échappa de ses lèvres et elle baissa les yeux. Bien sûr qu'il l'appréciait. Mais comme une amie et c'était bien sur ce point qu'elle ne devait pas se tromper et c'était surtout pour ça qu'elle n'avait absolument pas le droit de lui dire ce qu'elle pouvait bien éprouver à son tour pour lui quoi. C'était mauvais, à n'en pas douter. M'enfin.. C'était dur surtout, et c'était bien pour ça que ce n'était pas facile.  « Je t'aime beaucoup aussi Nicolas... »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministères étrangers

Parchemins : 819
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Ministre de la Magie & Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: THEME l Entre toi et moi   Mer 9 Nov - 12:57


Si Nicolas se faisait du soucis à propos d’Emeric, ce n’était pas parce qu’il pensait que son meilleur ami avait son mot à dire, non loin de là, mais bon. Il savait que ce dernier ne manquerait pas de faire une ou deux remarques. Qu’il les fassent si cela lui plaisait, Nicolas avait d’autre chats à fouetter. Cependant, il espérait bien que le jeune homme de serait pas trop insupportable. Ce qui était passablement énervant, surtout depuis qu’il était préfet... Non vraiment, Nicolas ne comprenait absolument pas pourquoi cette vieille pie de McGonagall l’avait nommé préfet. Elle avait du boire un peu trop d’hydromel à Pré-Au-Lard quand elle avait fait ses listes ! Déjà, pour garder Marie, il fallait être complètement dingue, mais pour en plus nommer Emeric... Il fallait être complètement barge et bon à être interné ! Enfin bref. Elle avait gardé son bracelet et Nicolas le cadre et la photo qu’elle lui avait offert, c’était là le plus important !

«Ne t’en fais pas ! J’ai aussi les photos de la fête cet été. C’était cool que t’ai pu venir ! Faudrait en refaire une, si la magie revient enfin... Enfin, sauf si tu ne veux plus voir Emeric, je pourrais comprendre !»

Nicolas esquissa un sourire. Ouais, Emeric avait été un gros boulet dans sa façon d’agir, et il pouvait tout à fait comprendre que la jeune Serpentard ne souhaite plus le voir. Après tout, il avait flirté avec d’autres filles alors qu’ils sortaient encore ensemble ! Ce qui était quand même insensé, n’est-e pas ?! En tout cas, Nicolas lui n’aurait jamais agi ainsi ! Ce n’était pas digne d’un prince ! Et même pas d’un préfet, donc Emeric avait tout faux, parole de De Liechtenstein !

« Ouais, ça va ! Bah, de mieux en mieux, pas trop, mais ça commence à être un minimum supportable... »

Que Lana dérange Caroline, Nicolas n’en savait rien. Quoique. Pour Nicolas, le «Mur» dérangeait tout le monde par le seul fait qu’elle soit vivante ! Donc en fait, si, il pensait qu’elle ennuyait tout le monde y compris Caroline. Sauf qu’il ne se doutait pas que la brune puisse être plus ou moins jalouse. En même temps, fallait le faire pour être jalouse du «Mur»! Nicolas ne souhaitait qu’un chose, qu’elle lui fiche la paix, qu’elle aille s’échouer sur une île déserte et qu’elle y reste à jamais, sans baguette et sans jamais apprendre le Transplanage ! Quand Caroline lui dit qu’elle l’aimait beaucoup aussi, Nicolas faillit tomber sur son royal postérieur. Elle n’avait pas compris ce qu’il voulait dire ou... Elle se fichait de lui ?

«Tu le fais exprès ?! Aller Caro quoi, dis moi que tu le fais exprès ?!»

Nicolas plissa les yeux avant de finalement prendre la main de Caroline. La brune le faisait exprès de ne pas le comprendre, n’est-ce pas ? Elle se fichait de lui en fait ? Juste pour l’embêter un petit peu parce qu’ils se retrouvaient après plusieurs semaines sans se parler... Mais bon, Nicolas en avait marre d’attendre. Et si Caroline ne comprenait vraiment pas ce qu’il voulait dire, il allait devoir prendre les choses en main. Mais comme il était un prince, il avait une certaine éthique, des règles qu’il se devait de respecter... Quand il était au Liechtenstein en tout cas. Ici, il se contentait de se montrer égocentrique au possible avec son statut de Prince, le criant un peu partout. Enfin bref. Comme il avait la main de la brune dans la sienne, il la tira vers lui pour déposer un léger baiser sur les lèvres de la jolie Serpentard. Bon, ça, c’était fait ! Maintenant, soit il se prenait une claque, soit Caroline acceptait d’être sa future princesse... La deuxième solution l’arrangeait, bien entendu, mais il ne pouvait forcer personne à aller dans son sens, hélas pour lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: THEME l Entre toi et moi   Mer 9 Nov - 16:55

Ses parents étaient bizarres oui, c'était le cas de le dire. C'était carrément trop bizarre. Quoi que l'on puisse bien en dire, rien n'était évident. C'était carrément énervant tout ça et c'était bien pour cette raison que rien n'était jamais évident. Caroline détestait ses parents au moins autant qu'ils étaient en mesure de le lui rendre. Rien n'était facile. Jamais avec eux, d'ailleurs. Mais quoi qu'elle puisse bien en dire, et quoi qu'elle puisse bien en faire, elle n'avait absolument pas d'autre choix que d'agir comme elle le pouvait et non pas comme elle le voulait. C'était impossible avec eux. Elle faisait de son mieux, surtout, pour aller de l'avant, et dans le fond, c'était déjà pas mal, d'une certaine manière, en tout cas. Mais après, ce n'était pas toujours si facile que ça. Elle faisait de son mieux, mais ils continuaient encore et encore à la pousser vers le bas et c'était là que se trouvait le soucis...  « J'y croyais plus ! Mais j'ai pas trop compris pourquoi ils m'avaient empêché de sortir alors qu'ils se sont absentés tout de même... Du coup, ils n'ont pas su. Tant mieux, sinon, je n'aurait jamais pu... Mes parents viennent de la planète bizarroïde tu vois ? Ils sont plus chiants que tous les parents du monde... Ce n'est pas pour rien que Vincent est parti... Vivement le jour où je pourrais faire de même que lui.. » Mais malheureusement, ce n'était pas demain la veille et elle le savait, quoi qu'elle puisse bien en dire, ça n'allait pas pouvoir changer grand chose, ni y faire quoi que se soit, quoi que l'on puisse bien en dire. Un soupir s'échappant de ses lèvres, elle détestait se plaindre mais par moment, elle avait surtout l'impression de ne pas avoir le choix. Quoi qu'elle puisse bien en dire, elle ne pouvait pas y faire grand chose, quoi que l'on puisse en dire.  « Oh oui, une nouvelle fête ! Je proposerais bien de faire ça chez moi mais c'est plutôt tendu en faite... Et puis, c'est loin d'être grand... ». Elle ne parla pas d'Emeric bien sûr. Si elle pouvait l'éviter, elle le faisait mais si ça venait à être impossible, et bien soit, elle devrait pouvoir y arriver sans trop se casser la tête.

Un minimum supportable était déjà un certain début. Ce n'était pas la grande classe, mais elle devait bien avouer que c'était un grand progrès par rapport à ce qui avait bien pu se passer auparavant. Il lui était impossible de comprendre sa situation. Le jeune prince avait toujours vécu avec de la magie après tout, donc c'était une histoire bien plus compliqué que la sienne qui était une fille de moldu. Mais pour autant, ça ne voulait pas pour autant dire que c'était si facile que ça pour elle. Sa tignasse, c'était avec sa baguette qu'elle l'avait coiffé jusqu'à ce que la magie disparaisse ! Donc au début, ça avait vraiment été assez galère. Ca allait mieux maintenant, puisqu'elle avait pris le coup de main, mais jusque là, ça n'avait pas été aussi facile, bien sûr.  « Tant mieux alors ! J'espère quand même que la magie va finir par revenir assez vite ! Je ne dis pas que ça commence à me manquer.. Bon okay, quand même un peu en faite ! Parce que mine de rien... Les cours sont chiants déjà.. Et ça commence à être énervant... ». Et oui, c'était elle qui commençait à en avoir marre. En plus, l'année était bientôt fini, sans magie, elle ne le verra pas...

Parce contre, l'instant d'après, elle perdit totalement le fil de la conversation. C'était carrément incroyable et carrément trop chiant d'ailleurs. Bon, okay, elle n'était pas si intelligente que ça, et parfois, ça se voyait. Mais là, non elle ne parvenait absolument pas à comprendre où il voulait en venir. Que faisait-elle exprès ? Qu'est-ce qu'elle faisait mal ? Il ne voulait pas savoir qu'elle l'aimait beaucoup ? Bon, okay, elle mentait un peu et peut être qu'il avait vu qu'elle mentait et qu'il pensait qu'elle ne l'aimait pas du tout ? OH BORDEL ! Les garçons, c'est trop compliqués !  « Nicolas, je... ». Mais elle n'eut absolument pas l'occasion de poursuivre parce qu'il venait de poser ses lèvres sur les siennes. Un sourire se dessina automatiquement sur ses lèvres, mais elle était tellement surprise qu'elle ne bougea pas, comme figée. Sauf que ce n'était absolument pas aussi simple que ça. Non, ce n'était jamais aussi simple que ça. Il était hors de question pour elle de le laisser comme ça, de le laisser croire un seul instant que quelque chose allait mal se passer ! Et aussi tôt, elle l'attrapa par le col et l'attira vers elle pour poser ses lèvres sur les siennes.

Et lorsqu'ils se séparèrent, elle lui sourit doucement et ajouta :  « J'ai dit que je t'aimais beaucoup Nicolas, mais c'est encore plus fort que ça ».
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministères étrangers

Parchemins : 819
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Ministre de la Magie & Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: THEME l Entre toi et moi   Jeu 1 Déc - 20:35


Nicolas avait une fierté énorme, plus qu’énorme même. Son égo était démesurément grand, et honnêtement, il pourrait en insupporter plus d’un en quelques secondes à peine. Mais là, il avait mis sa fierté de côté pour faire le premier pas pour avoir Caroline rien que pour lui, et c’était là quelque chose qu’il ne faisait que très rarement. Avec Ena, il n’en n’avait même pas eut besoin, puisque les choses s’étaient faites très naturellement, en suivant la logique. Mais là, tout était plus compliqué. Nicolas était attiré par la demoiselle depuis quelques mois déjà, et ce qu’il s’était passé à Noël l’avait troublé. Depuis lors, il s’était demandé comment faire pour réussir, pour ne pas la brusquer, la choquer, et de préférence, ne pas essuyer un refus. Alors il avait pris tout son temps, espérant tout de même qu’un abruti ne lui prendrait pas sa place. Et c’est pour cette raison qu’il avait finalement décidé d’agir. Parce qu’il n’avait pas envie qu’un mec ne traine trop près de sa belle. Et comme il était facilement jaloux -et bien oui, ce qui lui appartenait n’était à personne d’autre- et bien il ne voulait plus attendre plus longtemps.

Alors oui, on pouvait dire qu’il ne pensait qu’à lui, qu’il n’en n’avait rien à faire des autres, et c’était vrai ! Mais il s’en fichait complètement ! Bien entendu, si Caroline ne l’aimait pas en retour, son égo en prendrait un sacré coup et Nicolas serait sûrement insupportable jusqu’au retour de la magie. Car oui, il avait encore l’espoir que cette dernière revienne. Au moins, il se sentirait entier ! Et si Caroline était avec lui à ce moment là, il n’en serait que plus heureux. Et puis, quand il y repensait, elle semblait bien plus apte à être une princesse qu’Ena. Elle avait ce petit truc, qui avait attiré Nicolas dès le début. Bon, okay, il avait tout d’abord vu la ressemblance avec son Heaven d’amour, mais après cette première impression, il avait sentit quelque chose de différent. Enfin bref, ce n’était pas le sujet ici. Nicolas avait donc soufflé, las de voir que Caro ne comprenait rien de ce qu’il voulait dire. Elle ne lui laissait donc pas le choix. Lorsqu’il l’eut embrassé, il la regarda, droit dans les yeux. Si elle voulait le claquer, qu’elle le fasse, au moins il aurait une réponse claire et nette !

Mais ce ne fut pas ce qui arriva. Caroline le regarda d’abord bizarrement, comme choquée de ce qu’il venait de lui arriver. Nicolas commençait par s’impatienter, et allait ouvrir la bouche pour râler quand la brunette l’attira par le col de sa chemise et l’embrassa à son tour. Nicolas ne s’y attendait pas. Pas le moins du monde même. Non, il voyait Caroline plus douce que cela voyait vous ! Mais au final, ça ne le dérangea pas, bien au contraire. Au moins, elle le lui montrait bien qu’elle l’aimait elle aussi, ce qui le rassurait grandement -et paff, tout dans l’égo déjà surdimmensionné !- Esquissant lui aussi un sourire, Nicolas passa un bras autour de la taille de sa brune.


« Cela me plait... Tu veux qu’on rentre ? Il va pleuvoir, et ça serait bête de tomber malade !»

Le ciel s’était assombrit assez rapidement, et Nicolas n’avait pas vraiment envie de se retrouvé trempé de la tête aux pieds. S’il voulait prendre une douche, il irait en prendre une dans la salle de bain attenante à son dortoir ! Enfin bref, là n’était pas le sujet, il n’allait pas aller prendre une douche de suite de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: THEME l Entre toi et moi   Lun 19 Déc - 23:11



Toute ce qu'il était en train de se passer était comme improbable, comme si c'était si incroyable que ça, alors que dans le fond, ça ne l'était pas non plus tant que ça hein. C'était trop bizarre oui, voilà. Quoi qu'elle puisse bien en dire, c'était vraiment bizarre et c'était bien souvent ça qui s'avérait être bien plus compliqué que le reste. Tout ça pour dire que ouais, le fait que Caroline puisse faire craquer une personne comme Nicolas, c'était un monde à part, un autre univers ou allez savoir quoi. En clair, c'était autre chose, et une chose était vraiment certaine. C'était que la situation était juste parfaite et qu'elle avait presque l'impression d'être dans un rêve. Quoique, dans ses rêves, tout se passait d'une manière un peu trop romancière et tout ça. Mais bon, l'idée étant la même, elle n'allait pas non plus se mettre à chipoter plus longtemps bien sûr ! Mais quoi qu'elle puisse bien en dire, il était plus qu'évident qu'elle n'allait clairement pas se prendre la tête avec tout ça, c'était même impossible, à bien y songer.

Là, pour l'heure, elle savait très bien qu'elle était heureuse, que c'était trop bien et qu'il n'y avait probablement pas d'autres mots pour définir comment les choses allaient bien pouvoir se passer. Enfin bon, de toute façon, elle ne trouvait pas les mots alors on n'allait quand même pas lui en vouloir ! Puisque bon, c'était plutôt normal. En un instant comme celui là, on ne pouvait pas se sentir autrement. Et c'était aussi simple que ça oui voilà. Enfin bon, ça ne pouvait pas.. Bref. Tout ça pour dire que les lèvres de Nicolas étaient douces, et tendres. Et qu'elle avait longtemps attendu pour en connaître le goût.. Et maintenant que c'était le cas, on ne pouvait pas savoir à quel point elle pouvait être heureuse. Même si bien sûr, le sourire béat sur ses lèvres voulait sans doute en dire beaucoup, bien sûr.

Enfin voilà, elle finissait surtout par tourner autour du même sujet et surtout, elle allait réellement finir par passer pour une bien belle imbécile alors que c'était la toute dernière chose qu'elle voulait. Il fallait surtout qu'elle se remue le dernière et qu'elle arrête de rester sur son nuage pour remettre les pieds sur terre. Surtout que là, c'était assez cool sur terre hein ! Donc aucune raison à rester là à révasser. Surtout que comme il venait de le dire, le ciel venait de se couvrir et il était surtout temps de se remuer les fesses. Parce qu'en général, avec la pluie, on trouvait de bien belles maladies et c'était bien là la toute dernière chose qu'elle voulait honnêtement hein ! Donc bon. Non pas qu'elle s'inquiète pour ses cheveux hein. Certes, elle faisait un minimum attention à son image mais il n'était pas non plus question de s'empêcher de vivre pour des cheveux, c'était loin d'être son genre, en plus de ça.  « Oui rentrons. On peut très bien aller à la salle commune se mettre au chaud en plus de ça ! Même si j'apprécierais que l'on passe par la cuisine avant.. J'ai un léger creux.. »

Un léger sourire timide sur les lèvres, une main qui se glisse dans celle de l'autre... C'était beau l'amour à cet âge.. Et il était clair qu'ils allaient en profiter au maximum..

TERMINE POUR CAROLINE
( vu que faut finir les Rp à Poudlard )

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: THEME l Entre toi et moi   

Revenir en haut Aller en bas
 
THEME l Entre toi et moi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THEME l Entre toi et moi
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: