AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 THEME l Entre la haine et l'amour [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 844
Âge : 14.07.1990 - 23 ans
Actuellement : Employée/Héritière Chaudrons & Apoticarius


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: THEME l Entre la haine et l'amour [TERMINE]   Mer 5 Oct - 22:08

Les vacances approchaient à grand pas ! Et Joy en était ravie ! Bien sûr, elle n’attendait qu’une seule chose de ces vacances, c’était de voir sa super «belle-mère» qu’elle adorait plus que tout au monde ! Elle n’avait qu’une hâte, c’était de faire des gâteaux en sa compagnie et d’aller courir les boutiques ! Quoi ? Ce n’est absolument pas réaliste ? Tant pis, on aura essayé au moins... En fait, Joy n’avait absolument aucune envie de retourner dans la maison de campagne où elle habitait avec son père, car elle savait que cette gourde de Corann serait là, et qu’elle ne pourrait pas dire tout haut ce qu’elle pensait tout bas. Bien sûr, ici, elle ne se gênait pas. Ce n’était pas dans ses habitudes en fait, pas du tout même, que de dire du mal des autres personnes qui vivaient sur cette planète, mais là, elle n’y pouvait rien, c’était physique, psychique, c’était tout... Elle ne supportait la nouvelle assistante de son père, et moins elle la voyait, plus elle était contente ! Enfin bref. Encore heureux pour la petite Joy, elle avait, à Poudlard, un tas d’amis qui pouvaient lui faire penser à autre chose. En première place, Bonnie, sa meilleure amie, ou quelque chose comme cela. Bonnie était une personne que Joy ne pourrait jamais oublier et qu’elle ne voudrait jamais perdre de vue. Puis il y avait ses amis garçons, Roy, Kolia et Emmet. Les trois là étaient un peu ses trois preux chevaliers. Enfin, surtout Kolia en fait, car Joy avait parfois l’impression qu’il voulait la garder rien que pour lui... Cependant, la demoiselle était tellement tête en l’air qu’elle passait vite à autre chose. Puis il y avait Opalyne, joliment surnommée Lyne, avec qui elle passait beaucoup de temps à jouer à la poupée et aux peluches. Lyne était une première année de Gryffondor que Joy avait un peu rencontré par hasard, au détour d’une peluche... Et enfin, il y avait Evan et Alek. L’un comme l’autre était plus âgé que la demoiselle. Alek était son cousin, un fier Serpentard qui avait été transféré à Poudlard en début d’année, et Evan était un bulgare que Joy connaissait un peu par défaut. Elle avait parlé avec ce dernier dans sa langue maternelle, et le jeune homme l’avait d’ailleurs invitée au bal de Noël.

Puis, depuis peu, il y avait ce jeune garçon, ce Gryffondor qu’elle voyait assez souvent dans la salle commune, et qui semblait particulièrement amical. Joy, qui avait, auparavant, toujours eut beaucoup de mal à se lancer vers les autres, s’était, en un an et demi, beaucoup ouverte au monde. Bien sûr, elle avait toujours peur de tout et rien, des créatures en tout genre et des cauchemars qu’elle faisait la nuit... Des fois, il lui arrivait d’aller se glisser dans les draps de Bonnie, presque en pleurs. Quand elle le pouvait, elle descendait dans la salle commune, espérant trouver quelqu’un qu’elle connaissait. Des fois, elle se rendait même dans le dortoir des garçons de deuxième année pour trouver Kolia. Cela pouvait sembler bizarre et beaucoup de Gryffondor pensaient que ces deux là étaient ensemble... Alors que pas du tout ! A part être de très très bons amis, il n’y avait rien d’autre entre eux. Enfin bref, ça n’était pas le sujet. En ce samedi après-midi, tous les élèves de l’école étaient dans le parc, allongés sous des arbres, bien à l’ombre, ou alors au bord de l’eau, faisant tout de même attention de ne pas trop s’approcher de la rive, sait-on jamais qu’une des tentacule du mythique Calmar Géant ne s’égare sur le rivage et ne chope une cheville au passage... Et sur la pelouse, Joy remarqua une tête familière, mais pas encore très proche. Avançant plus rapidement, la demoiselle contourna les élèves allongés pour s’arrêter au côtés d’un jeune garçon de première année.


«Bonjour ! Tu es à Gryffondor, n’est-ce pas ? Moi c’est Joy ! Et lui c’est Yuuhi ! Et lui, Yuki !»

Et bien oui, comme d’habitude, Joy était accompagnée de son fidèle chaton, qui avait bien grandit depuis qu’elle l’avait eut, et de son éternel ours en peluche blanc, seul cadeau de sa mère qu’elle gardait encore et toujours, envers et contre tout avec elle, partout où elle allait, et même durant les différents cours. de toute manière, puisque la magie avait disparue, Yuuhi ne risquait plus rien ! Et personne ne lui cherchait des noises, enfin presque, surtout lorsqu’on savait que son cousin était la nouvelle terreur (ou pas, aux yeux de Joy en tout cas) de Poudlard, Alek Benson. Joy était une petite fille souriante, tout au long de l’année. A part bien sûr, quand elle faisait ses cauchemars. Là, elle montrait au monde entier sa détresse. Mais en ce moment, tout allait bien. Cela faisait une semaine qu’elle n’avait pas fait de cauchemars, donc elle n’allait pas s’en plaindre ! Prenant place aux côtés du garçon, Joy planta son regard vert mordoré dans celui de Tarek. Car oui, Joy savait d’ores et déjà comment le première année s’appelait. Non, elle n’avait pas enquêté sur lui, mais comme elle l’avait repéré depuis près de six mois dans la salle commune, elle avait pu entre temps savoir comment il s'appelait. Chose qui n’avait pas particulièrement plu à Kolia d’ailleurs. Tiens, parlons-en de Kolia ! Il allait sûrement être en colère après Joy si elle mettait cent ans à arriver. Car oui, si Joy se trouvait dans le parc, c’était avant tout pour retrouver son ami d’enfance...

«Alors, ça fait quoi de passer sa première année à Poudlard ? Bien sûr, il n’y a plus la magie, mais Poudlard reste magique, pas vrai ? J’aime beaucoup voir le lever du soleil depuis les fenêtres des dortoirs ! La vue est trop belle !»

Non, Joy ne s’incrustait pas du tout voyons... Elle venait simplement de saisir l’occasion de parler au jeune garçon ! Elle en avait envie depuis longtemps, et ce n’était donc pas le moment de passer à côté d’une si belle occasion ! En plus, il était un Gryffondor, donc il devait forcément être aimable ! Pas comme ces vipères de Serpentard... Joy en avait repéré un, blond et assez hautain, et pour elle, il était clair et net qu’elle ne l’apprécierait jamais ! Même pas un tout petit peu, parole de Vodianovskaia !
[ 1062 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: THEME l Entre la haine et l'amour [TERMINE]   Jeu 6 Oct - 12:19

C’était avec un plaisir certain que Tarek avait vu le printemps arriver et la température remonter un peu. Diable, qu’est-ce qu’il faisait froid dans ce pays ! Le garçon avait beau être en Angleterre depuis près de deux ans, il n’était pas habitué à une telle fraîcheur. Bien entendu, à Londres aussi, il neigeait et gelait parfois, mais certainement pas aussi souvent et autant qu’en Ecosse. Comment donc faisaient les habitants de ce pays ? Enfin, il fallait aussi ajouter que l’appartement que ses parents louaient dans la capitale britannique n’était pas un vieux château plein de trous. Certes, il n’était pas aussi magique et majestueux que Poudlard, mais au moins il y avait le chauffage central et l’électricité.

Tarek profitait donc de l’apparition des beaux jours et du recul de l’hiver pour sortir un peu – je veux dire, plus que par obligation quand il devait se rendre en botanique ou en soins aux créatures magiques. Le garçon aimait être dehors – en compagnie surtout, pour jouer au foot ou faire quoi que ce soit d’autre, comme échanger des cartes Pokemon – chose qu’il avait découverte en Angleterre, mais qui faisait fureur à l’école – ou dérivés. Bref, tout ça pour dire que le garçon était content de pouvoir de nouveau aller dans le parc sans se les geler malgré trois couches de vêtement. Certes, il avait toujours sa cape au-dessus de sa robe de sorcier et un pull au-dessous, mais au moins il n’avait pas froid. Peu de chance cependant de trouver quelqu’un prêt à relever un quelconque défi avec lui, les élèves de Poudlard ne semblant pas particulièrement fans du « loup ».

En fait, beaucoup d’élèves profitaient de l’arrivée des beaux jours et du soleil printanier, allongés sous les arbres en groupe, proches du lac, disséminés un peu partout dans le parc, contents eux-aussi de pouvoir sortir du château en ce samedi après-midi. Mais ils n’étaient que des mollassons loin de l’idéal de Tarek qui avait envie de bouger, de courir, bref de se dépenser, ce qu’il n’avait plus tellement l’occasion de faire depuis qu’il était arrivé à Poudlard, et particulièrement depuis le début de l’hiver, trouver des compagnons de jeu ou d’aventure s’étant alors révélé plus difficile encore. Le Soudanais décida cependant de faire contre mauvaise fortune bon cœur, et décidant qu’il n’allait décidemment pas se mettre à courir tout seul autour du lac, il se résolut à se poser lui aussi. Cela lui permettrait de réfléchir. A quoi ? Bonne question, il ne savait pas lui-même, mais mieux valait laisser faire le destin ou une quelconque autre entité supérieure qui saurait quoi faire pour le tirer de l’ennui dans lequel il risquait de se trouver. Peut-être même rencontrerait-il quelqu’un, pour son plus grand plaisir.

Et justement, il semblait que le destin fût avec lui, puisqu’il eut la surprise de voir arriver vers lui une fille qu’il ne connaissait absolument pas. Enfin, ce serait exagérer de dire ça, mais du moins elle n’était pas dans sa classe. Tarek savait bien entendu qu’elle était à Gryffondor, déjà parce qu’il l’avait croisée dans la salle commune et vue avec des premières années, et ensuite parce que le blason au lion brillait sur la robe de la demoiselle. Cela dit, rien n’expliquait pourquoi elle avançait vers lui comme ça. Aurait-il fait quelque chose de mal ? Apparemment non, la fille n’avait pas l’air énervé, ni de lui en vouloir. Courtois et galant comme on le lui avait apprit, Tarek se leva donc pour l’accueillir, espérant ne s’être pas trompé – c'est-à-dire qu’elle n’allait pas passer devant lui sans le voir – ou qu’elle ne lui en voulait pas, justement. A priori, le Soudanais n’avait rien fait pour mériter ses coups, mais qui sait ?

- Bonjour, Joy, bonjour Yuki, bonjour Yuuhi, enchanté ajouta-t-il, poli également avec les animaux et les peluches. Après tout, qu’en savait-il si l’ours n’était pas non plus vivant ? Lui-même n’avait jamais eu de peluche, c’était surtout un truc de filles, mais si Joy lui donnait un nom, c’est qu’il devait être important pour elle. Le garçon se devait donc de le respecter, CQFD. Moi c’est Tarek, oui, je suis à Gryffondor. Précision inutile selon lui, ça se voyait après tout, mais bon, ce n’était pas bien grave. Mieux valait vérifier, au cas où un autre élève aurait eu envie d’usurper l’identité des lions. Il fallait être fourbe pour le faire mais qui sait ce que des enfants étaient capables de faire pour gagner une coupe ? Tarek avait entendu parler de toutes sortes de mauvais coups depuis septembre. Il ne savait pas si tous avaient réellement eu lieu où s’ils n’étaient que des légendes, mais cela suffisait à son avis pour prendre des précautions et éviter de faire confiance à n’importe qui. Non que les Poufsouffle, Serdaigle et autres Serpentard ne soient pas dignes de confiance, mais s’ils se déguisaient en Gryffondor, c’est bien qu’ils avaient une mauvaise idée derrière la tête.

- C’est vrai que c’est magique, je me demande comment ils ont fait pour construire tout ça, il y a de la magie partout et depuis tellement longtemps ! Mais c’est vrai que je suis déçu de ne pas pouvoir en faire, je croyais apprendre à faire de la magie, mais en fait non, c’est dommage. Il se rendit compte tout à coup que si Joy n’était pas en première année, c’est qu’elle avait déjà forcément passé au moins un an à Poudlard, et que donc elle avait pratiqué la magie ! Dis, c’est comment de lancer des sorts ? Volontairement, je veux dire. Parce que là on apprend comment les faire, d’accord, mais rien ne sort des baguettes…tu sais faire léviter des trucs ? Je veux dire, tu savais ? Evidemment, même après une année complète à lancer des sorts, Joy se trouvait à présent aussi démunie que lui. Remarque, ça devait être plus dur à supporter encore puisqu’elle avait déjà fait de la magie, mais que maintenant elle ne pouvait plus ! Tarek avait pu le remarquer quand il était rentré à Noël, sa mère et ses frères étant tout désemparés. Et encore, heureusement que son père était moldu, et qu’ils avaient donc tout le confort électrique à la maison, sinon il n’osait imaginer dans quel état aurait été sa famille.


[1046 mots]

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 844
Âge : 14.07.1990 - 23 ans
Actuellement : Employée/Héritière Chaudrons & Apoticarius


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: THEME l Entre la haine et l'amour [TERMINE]   Jeu 6 Oct - 14:48


Si Joy était devenue plus sociable, c’était avant tout grâce à Roy. Quand elle l’avait rencontré, jamais elle n’aurait imaginé qu’elle serait capable d’aller toute seule vers les autres seulement quelques mois plus tard. Et pourtant, c’était bien le cas ! Et cela lui faisait beaucoup de bien£. Cet été, elle avait rencontré Emmett, et à la rentrée, en plus de retrouver son ami d’enfance, j’ai nommé Kolia, qu’elle adorait, elle avait également retrouvé Alek, son adorable et unique cousin. Elle l’avait toujours adoré, alors forcément, le retrouver l’avait ravie. Mais il n’y avait pas eu que ces personnes, et en cela, Roy avait été indispensable. Si Joy pouvait maintenant s’ouvrir sans trop problème aux autres, c’était grâce à lui. Il la guérissait, peu à peu. Bon, pas de toutes ses peurs, bien entendu, car elle flippait toujours quand elle faisait des cauchemars, avait toujours le vertige et ne pouvait pas se tenir près d’un animal s’il n’était pas apparenté de très près à un chat, un lapin ou un hibou…

« Je suis en deuxième année ! Mais ne t’en fais, je suis gentille ! Si tu veux, je te présenterais Kolia ! Il est aussi à Gryffondor, et c’est mon ami d’enfance ! Je le connais depuis que je suis toute petite ! »

Oui, bon, d’accord, Joy n’avait pas des masses grandit depuis qu’elle connaissait Kolia… En fait, des fois, elle se demandait carrément si elle avait ou pas grandit depuis plusieurs années. Bon, le fait qu’elle doive assez souvent se racheter des habits lui assurait que oui, mais la demoiselle avait vraiment l’impression qu’elle grandissait par palier. Genre cinq centimètres en un mois, puis plus rien pendant six mois… Bon, elle se trompait sans doute, elle n’était pas vraiment une pro dans tout ce qui était scientifique, et de toute façon, ces choses là ne l’intéressait pas, mais bon. Regardez Tarek, il était presque aussi grand qu’elle ! Un peu plus et il la dépassait même ! Donc soit elle était vraiment très petite, et elle allait grandir d’un seul coup, soit elle était tout simplement petite et n’allait jamais grandir… Mouais, enfin bref, là n’était pas le sujet… Alors que Tarek était en première année, condamné à ne pas faire de magie le temps que cette dernière aurait disparue, Joy elle, avait déjà une petite longueur d’avance. Petite, voire même très petite la longueur, car après tant de temps sans pratiquer la magie, il était clair et net qu’elle devrait recommencer beaucoup de choses. Certes, elle faisait en sorte de répéter tous les sortilèges qu’elle avait déjà appris, mais sans la magie, elle ne pouvait pas savoir si elle le faisait correctement. Roy lui assurait que son accent bulgare s’entendait de moins en moins, mais quand même… Puis Tarek lui dit que cela était dommage qu’il ne puisse pas faire de magie. Oui, c’est vrai, c’était dommage… Mais il était mal tombé, voilà tout ! Peut-être que bientôt, tout rentrerait dans l’ordre et qu’il pourra s’exercer librement à la magie ! Joy l’espérait en tout cas, car elle avait tellement baigné dans la magie qu’elle avait vraiment eut du mal à se faire à l’idée qu’elle était, en ce moment même, un peu comme une moldue…

« Bah, normalement, tu aurais du faire de la magie, mais avec la disparition… Mais j’avoue que c’est un peu nul maintenant du coup, on ne peut plus rien faire ! Même pas du Quidditch ! J’ai le vertige, alors je n’allais pas aux matchs, mais mon meilleur ami me les racontaient ! Et c’est plus intéressant que le jeu qu’ils ont fait… Mais je ne suis pas très sportive, donc bon… »

Puis Tarek lui demanda si elle savait faire léviter des objets. Oh, oui, ça, elle savait le faire ! Bon, pas très bien, et il fallait qu’elle se concentre énormément pour ne pas se tromper sur les mots, mais quand elle y mettait du sien, il n’y avait aucun problème ! Oui, elle avait mis du temps a maitriser certains sorts et certains sortilèges, mais à force de s’entrainer, elle s’était vue progresser ! Et même si elle ne pouvait pas pratiquer la magie ces derniers temps, elle tentait de garder son faible niveau. Car si la magie revenait et qu’elle n’était plus capable de rien… Non, Joy ne pouvait même pas imaginer ce qui pourrait lui arriver si elle n’était même plus fichue de lancer un sort tout simple !

« Oui, je sais faire ça ! Enfin, je ne suis pas très douée, j’ai un peu de mal dans les prononciations des sorts, parce que je ne suis pas anglaise, alors du coup, c’est un peu plus compliqué, mais sinon, oui, j’arrivais à faire léviter une plume, et même à changer un animal en verre à pieds ! Ca c’est compliqué, j’ai mis beaucoup de temps à réussir, je crois que le professeur commençait à être désespéré… »

Autant être honnête non ? De toute manière, Joy ne savait pas mentir, et dès qu’elle tentait de duper quelqu’un, elle devenait tellement rouge pivoine qu’on ne pouvait pas passer à côté de son mensonge. Peut-être que le fait que ses yeux deviennent plus dorés à chaque grosse émotion (et pour la petite Bulgare, mentir provoquait beaucoup d’émotions) aidaient aussi… En ce moment, ils devaient êtres légèrement dorés, car elle était plutôt contente de voir que Tarek n’était pas un méchant associable, mais elle n’avait pas non plus une joie des plus immenses, donc cela devait se tenir. Quand elle avait parlé avec son cousin par contre, qu’elle avait vu qu’il l’aimait toujours, là ses yeux étaient presque complètement devenus dorés. Joy ne savait pas pourquoi ces derniers changeaient si subitement, mais elle trouvait cela assez mignon, donc elle ne s’en plaignait pas. Pas encore tout du moins !

« Ta famille est sorcière aussi ? Moi, Nana est un grand sorcier, mais il n’a pas étudié ici ! Mama était à Poufsouffle ! J’aurais bien aimé aller là-bas, mais le Choixpeau il a pas voulu ! Mais c’est pas grave, j’ai Roy et Emmett ! »

Roy, son meilleur ami, qui lui avait donné son premier baiser. Depuis lors, elle se sentait toujours toute chose quand elle était avec le garçon, mais elle ne disait rien. Emmett, quant à lui, était un garçon plus timide que Roy, qui ressemblait plus à Joy sur bien des points, et Joy aimait toujours passer du temps avec lui. Plus calme que son camarade Poufsouffle, il apaisait Joy quand Roy était trop occupé à s’extasier pour tout et rien.

[ 1100 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: THEME l Entre la haine et l'amour [TERMINE]   Ven 7 Oct - 22:15

Tarek ne doutait pas un instant que Joy fût gentille. Pas à cause d’une confiance immense et naïve envers les gens ou même envers les Gryffondor – ses frères s’étaient chargés de faire disparaître cet aspect qui caractérisait un certain nombre d’enfants, mais bien parce qu’il le sentait – il voyait, peut-être à son apparence que son aînée ne pouvait pas être méchante. Elle respirait la douceur et toute cette sorte de choses. Bref, vous aurez compris que la deuxième année faisait un certain effet au Soudanais, au point que pour un peu il n’aurait pu détacher le regard des yeux de sa camarade à la couleur si étrange – du moins comme il n’en avait jamais vus jusqu’à présent.

- Merci, c’est sympa de proposer, répondit-il à l’idée de Joy de le présenter à Kolia. Un garçon, enfin ! Il faut dire qu’à Gryffondor, ça n’était pas la joie et Tarek avait l’impression de n’être entouré que de filles toutes plus bavardes les unes que les autres, ce qui n’était pas totalement faux, Silah et Opalyne occupant une bonne partie de l’espace sonore autour du garçon qui parfois ne pouvait que se boucher mentalement les oreilles en espérant qu’elles cessent ne serait-ce qu’un instant leur babillage incessant. D’un autre côté, elles étaient quand même gentilles et généralement agréables quand elles discutaient avec lui, même s’il était plutôt cantonné dans un rôle d’écoute. Ca ne le gênait pas tant que ça ; non parce qu’il n’aimait pas parler, mais plutôt parce qu’il savait que ça faisait plaisir aux filles de pouvoir parler tout leur soul. Bon, en fait, c’est autre chose que j’avais en tête, mais j’ai oublié, donc passons.

Tout en écoutant Joy parler, Tarek se demanda quand même pourquoi elle, une deuxième année, était venue le voir lui, tout nouveau tout frais (bon, depuis huit mois maintenant, mais l’idée est là) à Poudlard. Encore, s’il était plus vieux, et que donc il avait une plus grand expérience de la magie, ça aurait pu se comprendre, mais non, même pas. Bref, il n’allait pas s’embêter avec ça alors qu’un problème bien plus important les occupait en l’espèce de la disparition de la magie. Certes, personne ne pouvait rien y faire apparemment – et surtout pas Tarek et sans doute pas Joy, mais quand même, ça ne les empêchait pas d’en parler, ni de se plaindre de la disparition de ladite magie. Les élèves n’étaient pas moins déçus depuis le début de l’année, et si l’espoir ne faisait que s’amenuiser, tous les sorciers en conservaient quand même un minimum. Après tout, ça fait vivre, n’est-ce pas ?

- J’ai jamais joué au Quidditch, faut dire qu’à Londres c’est pas très facile. Et oui, je sais que je devais faire de la magie, normalement, mais bon, faut s’y faire. Tarek n’était ordinairement pas défaitiste mais soyons clair, pourquoi leurs pouvoirs reviendraient-ils d’un coup comme ça, aussi brusquement qu’ils avaient disparu ? S’il ne pensait pas à une punition comme certains (non, je ne vise surtout pas Rhys), en fait il n’avait aucune idée du pourquoi et du comment il ne pouvait pas lancer de sorts, le garçon savait que ça ne se résoudrait pas d’un claquement de doigts, ni par magie, justement. Quelque chose d’autre l’avait cependant interpellé dans la déclaration de Joy. Oh, pourquoi ? C’est bien le sport ! Moi j’aime bien, en tout cas.

Tarek n’était pas du genre à imposer son point de vue : il le donnait mais ne voulait pas que son interlocutrice ait l’impression qu’il la jugeait, quand bien même ça pouvait être le cas. Sa mère l’avait toujours averti de faire attention, que personne n’était meilleur que les autres, et bien qu’il eût parfois du mal à l’appliquer dans sa vie quotidienne, le Soudanais faisait ce qu’il pouvait pour ne pas laisser transparaître ce genre de pensées quand elles lui venaient bien malgré lui. Après tout, qui contrôlait tout à fait son cerveau ? Pas Tarek, en tout cas.

Le garçon fut tout content et plutôt excité d’apprendre qu’effectivement, Joy savait lancer des sorts et en particulière faire léviter des objets. Ca avait beau n’être qu’une plume, ça n’était pas rien ! Tarek lui-même ne savait rien faire, même s’il connaissait à peu près la théorie. Pas sûr que ça suffise si jamais il avait l’occasion de s’y essayer pour de vrai, d’ailleurs : les professeurs avaient bien précisé que la magie requerrait de la rigueur, mais tout un tas d’expressions et de manières de faire restaient assez mystérieuses pour lui. A ce sujet, il était assez content – ou plutôt rassuré – de savoir qu’il n’était pas le seul à ne pas être Anglais d’origine, parce que mine de rien ça coupait quand même un peu des gens qui avaient vécu toute leur vie sur le sol de sa majesté quand lui n’y était que depuis deux petites années.

- Han trop bien ! Mais tu viens d’où ?

Tarek espérait que Joy ne trouverait pas sa curiosité déplacée, mais après tout c’était elle qui avait dit qu’elle n’était pas anglaise. Le garçon n’aurait jamais posé la question si elle n’avait rien dit, puisqu’il n’aurait jamais pu être au courant. Bon, elle avait certes un petit accent, mais lui aussi et ça ne voulait pas dire grand-chose. Les Ecossais aussi en avaient un, après tout. Cela se vérifia cependant par les expressions que la Gryffondor utilisa quand elle parla de sa famille à Tarek qui ne comprit pas tout de suite « Nana », avant de se douter qu’il devait s’agir de son père, par opposition à « Mama ».

- Maman et mes frères sont des sorciers, et mes sœurs on sait pas encore. Tu sais, à la maison on se battait pour faire apparaître la magie, mais on peut pas faire ça avec les filles donc on verra. T’as des frères et sœurs, toi ?

Parler de sa famille avait ravivé l’intérêt de Tarek. Ils leur manquaient tant ! Ca faisait longtemps maintenant qu’il n’avait pas vu ses sœurs et ses parents et il était pressé que juillet arrive pour les retrouver. Surtout Hadjera, la plus vieille et qui était un peu sa confidente malgré leur deux ans de différence.


[1034 mots]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 844
Âge : 14.07.1990 - 23 ans
Actuellement : Employée/Héritière Chaudrons & Apoticarius


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: THEME l Entre la haine et l'amour [TERMINE]   Dim 9 Oct - 21:40


Pourquoi Joy avait voulu parler au première année ? Elle ne le savait pas vraiment en fait, mais elle avait l’impression qu’il était sympa, alors elle s’était dit que cela serait sûrement une grosse bêtise en lui passant à côté ! Et puis, tout le monde lui avait dit que ses années à Poudlard seraient les piliers des amitiés qui la suivraient tout au long de sa vie… Alors autant en profiter ! Peut-être qu’elle passerait à côté d’une très belle amitié avec Tarek si elle n’était pas allée lui parler… Oui, cela pouvait paraître bizarre et peut-être même un peu Serpentardesque, mais ce n’était pas du tout ça ! Tarek avait vraiment l’air d’être quelqu’un de cool et de sympa ! Et Joy l’était tout autant ! Enfin, cool, elle n’en n’était pas vraiment sûre, mais elle savait parfaitement qu’elle était une fille gentille ! Un peu trop d’ailleurs, parfois, mais elle savait tout de même poser des limites aux autres pour se protéger. Et au cas où, elle avait Roy et Kolia pour la protéger, n’est-ce pas ?

« Bah en fait, j’ai le vertige… Du coup, j’aime pas être dans les gradins et encore moins sur un balai ! Et puis courir, c’est pas trop ma tasse de thé en fait… »

Joy esquissa un petit sourire gêné. Elle n’aimait pas le sport, c’était un fait indéniable et elle était presque sûre et certaine que cela ne changerait jamais. Elle était du genre anti-sport, et préférait voir les autres se dépenser plutôt que de courir elle-même et de finir toute en sueur. Non, vraiment ce n’était pas son truc ! Mais elle savait que les garçons aimaient généralement le sport, bien plus que les filles, alors elle ne cherchait pas à faire imposer son point de vue. De toute façon, ce n’était pas dans ses habitudes ! Joy était plutôt la fille naïve à qui on arrivait facilement à implanter une idée. Mais à part ça, elle savait être une petite peste quand elle le voulait, comme avec la « copine » de son père… Ou son pot de fleur, le truc qui décorait, de temps à autre…

« De Bulgarie ! Enfin, j’ai habité en Angleterre pendant 5 ans puis on est repartis en Bulgarie avec Nana. Mais comme il ne voulait pas que j’aille à Durmstrang, bah on est revenus ici ! Toi tu viens aussi d’un autre pays ?»

Joy, tout sourire, fixait de ses yeux vert mordorés le jeune première année. Elle était un peu obsédée ou plutôt très curieuse à propos de Tarek. Elle avait entendu un léger accent, mais elle ne savait pas si c’était un accent anglais ou un accent signe d’un autre pays. Bon, d’accord, Poudlard était une école britannique, mais il était largement possible de l’intégrer en n’étant pas un anglais pur et dur ! La preuve, Joy était à moitié anglaise et à moitié bulgare, tout comme son cousin ! Elle avait même appris, par sa copine Opalyne, qu’un Suédois avait fait ses études à Poudlard ! Comme quoi, tout le monde pouvait y entrer, sous certaines conditions, non ? Alors il était tout à fait possible que ce cher Tarek soit issu d’un autre pays ! Prenez la tête à claque qui énervait Joy chez les Serpentard ! On lui avait dit qu’il venait d’un tout petit pays… A priori, il n’avait aucun lien avec l’Angleterre, et pourtant…

« Oh d’accord ! Alors ton Papa il est moldu lui ? Moi, j’ai qu’un cousin, Alek, c’est un Serpentard ! Mais il est très gentil, pas comme ce qu’on peut lire dans les livres sur les tensions entre les maisons ! »

Parler de sa famille, cela semblait plaire à Tarek. Joy elle, avait un peu plus de mal, car elle pensait toujours à la mort de sa mère, et la tragédie que cela avait été pour elle. Elle en faisait encore régulièrement des cauchemars, ce qui n’était pas toujours simple à vivre. Il lui arrivait de passer des nuits blanches parce qu’un cauchemar l’avait réveillée, et le lendemain, elle était généralement très peu active en cours. Mais à part cela, Joy adorait sa famille. Elle adorait son père plus que tout, plus que n’importe quelle autre personne au monde. Il était l’homme de sa vie et jamais elle n’imaginait vivre un jour sans son père à ses côtés. Puis il y avait ses grands-parents, aussi bien maternels, qui la chouchoutait énormément depuis qu’elle était revenue en Angleterre, ainsi que ses grands-parents paternels qui l’avait élevée pendant six longues années, espérant faire flancher leur fils et mettre la petite Joy à Durmstrang. Et enfin, il y avait Alek, son Alek, son cousin rien qu’à elle. Joy l’adorait, ce n’était pas nouveau, et le retrouvé à Poudlard avait été un réel plaisir ! Par contre, mieux valait ne pas lui parler de cette greluche blonde qu’était Corann Stanley ! Car Joy ne la considérait pas du tout comme étant de sa famille, ça non ! Elle préférait plutôt la voir comme un animal de compagnie dont son père se lasserait lorsqu’il en aurait assez… Elle était bien trop bête pour pouvoir être au même niveau que sa mère !

« Tu connais beaucoup de monde ici ? Des autres maisons aussi ? »

Et bien quoi ? Joy était curieuse, oui, mais cela était un peu normal, non ?! Pour apprendre à connaitre quelqu’un, il fallait bien être un minimum curieux, car sinon, la discussion s’arrêtait rapidement sans chercher réellement à connaître la personne en profondeur. Et connaître quelqu’un uniquement de surface, ce n’était pas vraiment le top, puisqu’on pouvait rapidement s’arrêter à une première impression ou encore à des clichés stupides ! Et Joy savait ce que c’était ! Comme elle se trimballait toujours partout avec un ours en peluche dans les bras, et elle avait peur de tout… Mais au-delà de cela, elle était une petite fille joviale, et qui, une fois qu’elle avait confiance en une personne, il pouvait arriver qu’elle se dépasse et qu’elle passe au dessus de ces peurs. Cela était tout à fait possible, car Joy se surpassait déjà assez souvent aux côtés de Roy…


[ 1033 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: THEME l Entre la haine et l'amour [TERMINE]   Dim 9 Oct - 22:48

Tarek écouta les explications de Joy. Le vertige, ça ne devait pas être cool. Lui-même n’en avait pas, et ça valait mieux à Poudlard, la tour de Gryffondor étant au septième étage, sans parler de la Tour d’Astronomie ou toutes les autres salles situées en hauteur. C’était justement ce qu’il appréciait dans son dortoir, pouvoir se lever et voir un magnifique paysage, vierge si ce n’était Pré-Au-Lard et sa petite gare. Pas de pollution, pas de câbles électriques, rien que la nature. Chez lui à Londres ça avait aussi été utile dans la mesure où, là encore, il vivait à plusieurs mètres du sol, mais genre, beaucoup. Bref, avoir le vertige lui aurait sans doute pourrit la vie pour les deux ans qu’il avait passés en Angleterre. Quant au Quidditch, ça semblait être hors de propos pour le moment et le jeune Soudanais n’imaginait pas pouvoir y jouer un jour.

- Ok, je vois, je crois. J’aimerais pas avoir le vertige, c’est pas trop embêtant ? Genre quand tu regardes par la fenêtre du dortoir ? Ou quand les escaliers bougent ?

De ça, Tarek avait déjà peur sans vertige, alors il n’imaginait même pas ce que ça aurait pu être : sentir l’escalier bouger dans un sens ou dans l’autre, quand c’était ceux des étages supérieurs, il n’y avait rien de plus effrayant. C’était vraiment impressionnant et pas forcément agréable – sans compter la possibilité de se retrouver n’importe où dans le château et particulièrement à un endroit non désiré. Bref, tout ça pour dire, encore une fois, que le vertige ne devait pas être facile à vivre, tout particulièrement dans un endroit comme Poudlard, nous ne le répèterons jamais assez, de même qu’un geek ne pourrait subsister dans le grand château qui servait d’école de magie et de sorcellerie aux jeunes gens de Grande Bretagne et d’ailleurs.

Alors que Joy lui disait qu’elle venait de Bulgarie, Tarek réfléchit à toute vitesse. La conclusion fut hélas sans appel : non, il ne connaissait pas ce pays – il n’en avait même jamais entendu le nom – et ne savait donc logiquement pas où il se trouvait. Il aurait instantanément rougit violemment s’il avait pu, ou du moins si ça se voyait. Ca n’était cependant pas si grave, peu d’élèves à Poudlard devaient de même connaître le Soudan, surtout dans les plus petites années.

- Je suis désolé, je ne connais pas – mieux valait assumer que de mentir. Pourquoi il voulait pas que t’ailles à Durmstrang, demanda-t-il sur sa lancée, curieux comme l’était sa camarade, et bien qu’il ne sût pas ce qu’était Durmstrang – cette fois il n’osa pas poser la question de peur de paraître bête. Je viens du Soudan.

Voilà, c’était dit, un étranger de plus à Poudlard, si l’on peut dire. Le garçon avait cru comprendre qu’il y en avait un certain nombre au château, particulièrement issus d’autres pays européens, même si Joy était finalement la première qu’il rencontrait vraiment – à moins qu’il fût en contact avec d’autres mais sans le savoir, ce qui était largement possible. Il ne savait pas d’où cet engouement pour l’école venait, particulièrement de ce qu’il avait pu voir dans sa famille, au moins un de ses frères ayant refusé d’entrer dans l’école quand les Sene s’étaient installés à Londres. D’un autre côté, les Européens avaient plus l’habitude de ce fonctionnement. Chez eux, apparemment, on n’apprenait pas la magie sur le tas comme au Soudan, ou du moins comme dans la communauté sorcière de Jubba, l’une des plus grandes du pays. Il faut dire que, de ce qu’il avait pu en comprendre, la majorité des sorciers Soudanais était issue du Sud du pays. Cela expliquait peut-être en partie les problèmes que connaissait la région. Le garçon était cependant trop jeune pour espérer comprendre cela, et tout ce qu’il savait c’est qu’il avait dû quitter comme toute sa famille la terre qui l’avait vu naître. En parlant de famille :

- Oui, c’est ça. Y a des tensions entre les maisons ? demanda-t-il, tout penaud de paraître encore un peu plus ignorant. Huit mois qu’il était à Poudlard, et il avait encore beaucoup de choses à apprendre sur l’école, les maisons, la Grande Bretagne et la sorcellerie anglaise. Ca ne faisait que deux ans qu’il était arrivé et personne n’avait vraiment prit la peine de lui expliquer comment tout fonctionnait et il s’étonnait encore assez souvent de la mentalité des locaux, bien différente de celle des Soudanais. C’était logique, et Jubba était bien plus petite que Londres, mais quand même ! Comment aurait-il pu savoir qu’Européens et Africains étaient si étrangers les uns des autres ? N’étaient-ils pas tous humains, et en ce qui concernait les élèves de Poudlard, sorciers ? Cela expliquait peut-être ses difficultés à se tourner vers les autres, en particulier les garçons, puisque le Soudanais ne s’était encore fait aucun ami dans la gente masculine de l’école. D’un autre côté, ça pouvait aussi s’expliquer par le fait que la première année de Gryffondor était composée quasi exclusivement de filles. M’enfin il y avait aussi des garçons dans les autres maisons.

- Non, personne, répondit-il donc à Joy à ce sujet. Son frère aussi était à Gryffondor à défaut d’autre chose pour le moment et ils ne se parlaient pas beaucoup, de toute façon. Les relations avaient toujours été ainsi dans sa famille et Tarek plutôt tourné vers les filles : comme je l’ai dit, il était surtout proche de Hadjera. Entre les garçons, les discussions se produisaient surtout à coups de poing ou d’oreillers. De toute façon, Tarek ne voyait pas trop l’intérêt d’aller se chercher des amis dans d’autres maisons, il avait déjà bien à faire avec les lionnes qui l’entouraient. Le Soudanais n’était pas un garçon à rechercher de grands groupes d’amis et une popularité extrême, mais il voulait pouvoir compter sur ceux à qui il accordait sa confiance, et les côtoyer au jour le jour lui semblait être la meilleure solution pour ça. Non parce qu’il pouvait les surveiller, mais bien parce qu’ainsi il savait à qui il avait affaire.


[1011 mots]

FLEUR
TOUT COMPTE

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 844
Âge : 14.07.1990 - 23 ans
Actuellement : Employée/Héritière Chaudrons & Apoticarius


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: THEME l Entre la haine et l'amour [TERMINE]   Lun 10 Oct - 18:37


Avoir le vertige, ce n’était franchement pas cool. Joy ne savait pas comment elle avait pu contracter cette peur du vide, mais avec toutes les choses dont elle avait peur, une de plus ou une de moins, au final, elle s’en moquait pas mal. Cependant, il était vrai que sa peur du vide l’empêchait de faire beaucoup de choses. Regarder par une fenêtre, même au premier étage tenait quasiment de l’impossible. Alors inutile de vous dire les sensations qu’elle éprouvait lorsque son regard passait à travers les fenêtres de son dortoir ! Des nausées, des hauts le cœur… Joy avait plutôt intérêt à détourner rapidement le regard si elle ne voulait pas tomber dans les pommes. Quand elle se sentait vraiment mal, elle allait à l’infirmerie, et Madame Pomfresh lui donnait une potion qui l’aidait à supporter les symptômes pendant quinze jours. Ce n’était pas beaucoup, mais c’était déjà ça ! Il pouvait se passer trois à quatre mois sans que Joy ne prenne cette potion, alors elle espérait que cela irait en s’améliorant…

« Oui, tout le temps ! Quand les escaliers bougent, je m’assois sur les marches et j’essaye de ne pas regarder autour de moi, sinon je deviens malade ! »

Ce n’était pas forcément cool tous les jours, et Joy avait parfois de violentes migraines, mais généralement, quand elle s’allongeait, quand elle restait au calme, elle allait mieux assez rapidement. Encore heureux pour elle d’ailleurs, car sinon elle ne serait pas souvent en cours ! Mais bon, ce n’était pas facile tous les jours c’est vrai. Concernant Durmstrang, Joy avait toujours su qu’elle n’irait jamais à Durmstrang, quand bien même sa grand-mère paternelle lui avait raconté pleins d’histoires pour essayer de convaincre sa petite fille et d’ainsi faire flancher son fils.

« Nana dit que Durmstrang est une école trop stricte pour moi. Alek a dit la même chose, que c’était des brutes ! Il y a même des cours de Magie Noire ! Enfin, en ce moment, il n’y a surement pas de cours comme ça, mais bon… Ce n’est pas plus mal… »

Ouais, son cousin lui avait dit que Durmstrang était assez dure comme école, qu’il valait mieux éviter de faire un pas de travers… Et Kolia aussi le lui avait dit d’ailleurs, il était d’ailleurs parti à cause de cela, de ce que Joy avait compris. En même temps, elle ne doutait pas du fait que les élèves de Durmstrang soient tous ou presque dans le même genre que les Serpentard. Presque tous bien sûr, car quand on voyait Kolia, on ne pouvait pas dire qu’il avait énormément de chose en commun avec les Vert et Argent. Par contre, Alek, avec ce que Joy avait entendu en était un digne représentant. Mais Joy s’en moquait pas mal, il était son cousin, elle l’adorait, elle l’aimait plus que tout !

« Oui, c’est ce que j’ai lu dans l’Histoire de Poudlard ! Ils disent que Gryffondor et Serpentard se sont disputés, que depuis les deux maisons ne s’aiment pas et sont toujours en rivalité ! Et puis, les Serpentard n’aiment pas les Gryffondor parce qu’il y a eu Harry Potter chez nous, et que eux, ils avaient le Seigneur des Ténèbres, et que Harry il l’a battu ! »

Joy avait lu ce livre une seule fois, mais ses grands-parents, aussi bien paternels que maternels lui avaient tellement raconter d’histoires sur le monde magique, que ça soit sur l’école de Durmstrang, sur l’histoire même de la magie, sur leur histoire à eux, que Joy avait retenu pleins de choses. Pourtant, elle n’était pas si intelligente que cela ! Ni même brillante. Mais cela ne lui importait pas vraiment, car elle savait que si elle travaillait assez, elle était capable de faire de grandes choses ! Après tout, elle était une battante Gryffondor non ? Alors il était clair qu’elle réussirait à se surpasser ! Elle deviendrait courageuse comme Bonnie et Kolia, et tout irait bien ! Lorsque Tarek l’informa qu’il ne connaissait personne des autres maisons, Joy fut grandement surprise. Elle avait rencontré Roy très tôt lors de sa première année, et depuis elle était toujours avec lui… Alors cela la surprenait, mais tout le monde n’était pas comme elle, n’est-ce pas ?

« Tu ne connais personne d’autre ?! Moi, mon meilleur ami, Roy, il est à Poufsouffle ! Et il y a aussi Emmett ! Mais je ne connais pas de Serpentard, à part mon cousin… »

Et si Tarek le voulait, Joy les lui présenteraient ! Elle ne doutait pas un seul instant que Roy serait très enthousiaste de connaître le jeune garçon soudanais ! Roy était de toute manière enthousiaste pour tout et rien, donc ce n’était pas vraiment un problème ! Pour Emmett par contre, cela serait peut-être un peu plus compliqué. Emmett était plus timide, mais une fois qu’on avait percé ses défenses, il était vraiment sympa ! La preuve, il était bien devenu ami avec Joy sans trop de problème !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: THEME l Entre la haine et l'amour [TERMINE]   Mar 11 Oct - 23:47

Les paroles de Joy confirmaient ce que Tarek pensait du vertige : c’était un malheur à éviter autant que possible. Comment faire pour ne pas l’avoir – ça n’était pas une maladie qu’on pouvait attraper ou soigner, après tout – la question n’était pas là. De toute façon, comme lui-même n’avait pas le vertige, tout allait pour le mieux, n’est-ce pas ? Certes, il plaignait vraiment Joy amis ne pouvait rien faire pour elle et le mieux était encore de se contenter de ce qu’il avait, comme disait souvent sa mère à qui le garçon faisait énormément confiance pour les trucs de ce genre. Après sept enfants et avec sept frères et sœurs, elle devait savoir ce qu’elle disait.

- Bon courage, je sais pas si j’arriverais à supporter, à ta place.
Tarek considérait donc, si vous suivez sa logique, que malgré sa peur Joy était courageuse, puisqu’elle ne restait pas dans son lit à craindre d’aller sur les escaliers ou de regarder par la fenêtre. CQFD, après tout être courageux ne signifiait pas ne pas avoir peur (franchement, qui n’avait jamais peur de quoi que ce soit ?) mais bien affronter ses peurs.

En parlant de peur, venons-en à Durmstrang qui n’effrayait certes aucunement Tarek qui ne savait toujours pas vraiment ce qu’était cette école, mais dont certains élèves de Poudlard devaient bien avoir eu quelques échos négatifs, outre Joy et son cousin, bien entendu.


- Tu as la bougeotte ?
demanda-t-il à Joy, essayant ainsi de comprendre pourquoi Durmstrang aurait été trop stricte pour elle. Maman dit toujours que je n’arrête pas de gigoter comme une antilope, j’aurais aussi eu du mal, je crois.

C’était cependant la question de la magie noire qui l’intriguait le plus : Joy semblait considérer cela comme une mauvaise chose, ce avec quoi il n’était pas tout à fait d’accord. Pas de réflexion philosophique, bien entendu (à son âge, voyons !), juste un ressenti, un héritage aussi. Le Soudanais ne tarda d’ailleurs pas à expliquer ses réserves à sa camarade :

- Pourquoi c’est pas plus mal ? Ce serait intéressant, je trouve…

Comment Tarek, pour qui toutes les formes de magie, noire, blanche ou simplement utilitaire se valaient, pouvait-il imaginer la peur que ressentait Joy face à la plus sombre des genres magiques ? Ils n’avaient pas été élevés de la même façon, ni dans la même culture, et n’avaient donc pas les mêmes idées sur le monde qui les entourait. Ce qui ne les empêcherait pas de bien s’entendre, au contraire de Godric Gryffondor et Salazard Serpentard, comme le lui expliquait Joy. Il eut cependant du mal à tout comprendre.

- Harry Potter ? Le Seigneur des Ténèbres ? C’est qui ?

Pauvre Tarek, pouvait-il imaginer que ne pas connaître ces deux personnages revenait en Angleterre à un blasphème ? D’un autre côté, élevé dans un pays lointain et étranger au Royaume-Unis et à ses déboires, comment aurait-il pu savoir ? Le Soudan avait déjà bien assez de problème pour ne pas avoir à s’occuper des autres pays, et plus particulièrement des anciens colonisateurs.

- Pas dans les autres maisons, non, mais je connais toutes les filles de mon année, répondit-il avec un grand sourire, pas peu fier de lui, d’autant plus qu’elles étaient toutes de grandes bavardes (quoi ? mon lien est un peu surfait ? Tant pis.). En tout cas, il ne ressentait pas le besoin d’aller chercher des camarades dans les autres maisons, quoiqu’être ami avec un garçon lui ferait le plus grand bien.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 844
Âge : 14.07.1990 - 23 ans
Actuellement : Employée/Héritière Chaudrons & Apoticarius


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: THEME l Entre la haine et l'amour [TERMINE]   Dim 16 Oct - 15:28


Quand Tarek demanda à Joy si elle avait la bougeotte, la demoiselle mit quelques secondes pour réfléchir à la réponse qu’elle pouvait lui donner. Elle ne se trouvait pas spécialement intenable, elle était, au contraire, tout à fait capable de rester assise sur une chaise pendant des heures et des heures sans bouger… Alors non, ce n’était sûrement pas pour cela que ses parents n’avaient pas voulu la mettre à Dusmtrang. Elle était une petite chose fragile et précieuse qu’il fallait protéger, et Durmstrang n’était sûrement pas l’école pour elle. Quoi qu’avec Alek dans les parages elle aurait peut-être pu espérer s’en sortir sans trop de mal…

« Non, j’ai peur de beaucoup de choses ! Je fais souvent des cauchemars aussi, mais bon… Nana dit que ça passera un jour ! »

Joy espérait d’ailleurs que son père disait vrai, car elle commençait vraiment à en avoir assez de faire des cauchemars toutes les nuits (ou presque). Ce n’était pas une partie de plaisir que d’aller se coucher en sachant pertinemment que le sommeil qu’on allait avoir ne serait pas réparateur du tout. D’ailleurs, en plus de sa potion pour le vertige, Joy avait parfois droit à une potion pour un sommeil sans rêves, qui lui permettait de bien rattraper tout son sommeil et de ne plus être fatiguée. Car quand vous ne pouviez pas dormir de la nuit de peur d’être dans un cauchemar qui tenait presque du réel, et bien forcément, vous étiez assez fatigué ! Même si Joy ne le montrait pas forcément, elle commençait à ne plus le supporter. Comme elle était en plus en pleine croissance (ou pas) et bien elle était claquée !

« Moi ça me ferais peur. La Magie Noire, on dit que ce n’est pas une bonne magie ! »

Et Joy ne l’avait de toute façon jamais testée ! Mais il était vrai que ses professeur avaient toujours dit que la Magie Noire était une mauvaise magie, qu’il ne fallait pas côtoyer. Ils reprenaient souvent l’exemple de ces sorciers qui avaient mal tournés, comme le Seigneur des Ténèbres par exemple. Il avait été bien trop proche de la Magie Noire, et au final, il n’avait même plus un visage humain… Il avait été rongé par la puissance, par l’envie de pouvoir… alors à choisir, Joy préférait en rester bien loin !

« Tu ne sais pas qui c’est ?! Harry Potter, c’est un Gryffondor ! Il a sauvé le monde il y a quelques années ! J’étais petite et encore ne Bulgarie, donc je ne sais pas trop comment c’était, mais Mamie dit qu’il a renversé le plus grand Mage Noir de tous les temps ! Le Seigneur des Ténèbres, il a plongé le monde sorcier dans le chaos je crois… C’était pas joli à voir… »

Joy vivait encore en Bulgarie quand la guerre entre le bien et le mal avait été proclamée, mais elle savait que le monde magique devenait de plus en plus noir. Oh, elle était toute petite, donc elle ne s’en rappelait pas trop, elle devait avoir quelque chose comme sept ou huit ans, elle était encore complètement terrorisée par le monde qui l’entourait et toujours aussi choquée par la mort de sa mère… Alors forcément, tant qu’elle n’était pas directement concernée, elle ne s’en souciait pas trop. Qu’aurait pu faire une enfant si jeune pour une guerre comme celle-ci de toute façon ? Pas grand-chose, assurément ! Mais sa Grand-Mère paternelle lui avait raconté que le monde était en plein chaos, qu’elle devait faire attention et que c’était pour cela qu’elle la gardait enfermée dans la maison. Bien sûr, Joy était trop petite pour comprendre l’ampleur de la situation, mais l’année passée, quand sa grand-mère maternelle lui avait tout ré-expliqué, en louant les prouesses d’Harry Potter, en disant qu’elle était très fière que sa petite fille soit dans la même maison que ce héro, Koy avait compris. Le monde magique était passé près d’un horrible et noir futur…

« Tu connais Lyne alors ?! Je joue souvent avec elle, je l’aime beaucoup ! Hum… Tu veux venir avec moi ? Je dois aller voir Kolia ! »

Kolia devait s’impatienter, Joy n’étant normalement jamais en retard. D’ailleurs, même si elle était sortie en avance, sa grande discussion avec le jeune Gryffondor l’avait sans aucun doute mise en retard. Cependant, tant que Kolia ne courait pas partout dans le parc, l’air complètement affolé, c’est qu’il ne devait pas trop s’inquiéter ! Peut-être était-il avec Bonnie ou un garçon de son dortoir…

[ Thème terminé ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: THEME l Entre la haine et l'amour [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
THEME l Entre la haine et l'amour [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La haine engendre l'amour. PV Ambry
» « La haine est l'amour qui a sombré. » [pv Myla]
» THEME l Entre toi et moi
» Rempli d'amour pour la haine et plein de haine pour l'amour
» Entre l'amitier et l'amour mon coeur est partagé ! Drake/Adixia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: