AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 - Coeurs brisés - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 487
Âge : 25 ans (10/08/1986)
Actuellement : Herboriste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: - Coeurs brisés - PV   Dim 23 Oct - 18:35

Alix vivait depuis plusieurs mois sur un petit nuage. Sortir avec Axel, c’avait été une chose fantastique… C’était inattendu… Franchement, personne n’aurait jamais pu les imaginer ensemble. Et pourtant, ils vivaient le grand amour !!! Alix ne supportait pas de passer une journée sans voir son petit ami, mais avec les examens qui approchaient, elle faisait son possible pour le laisser un peu tranquille, afin qu’il puisse bien réviser ses ASPICs, mais cela lui demander beaucoup d’efforts, l’air de rien. Alix était comme ça, elle n’y pouvait strictement rien ! Dépendante, elle avait besoin d’affection et d’être avec ceux qu’elle aime aussi souvent que possible. Et le nombre de personnes qu’elle aime étant particulièrement réduit, elle a tendance à rapidement empoisonner la vie de ces derniers. Sauf quand ils sont comme elle, dans ce cas précis : tout roule !

Cela faisait maintenant trois jours qu’Axel et elle n’avaient pas pu se voir… Samedi, Alix avait promis à Camille qu’ils allaient aller en ville ensemble, pour la sortie de Pré Au Lard. Et le dimanche, elle voulait laisser Axel travailler tranquillement, elle avait donc fait un peu de sport, profitant du printemps et du soleil qui revenait pour prendre l’air. Le lundi, c’était elle qui avait eu une journée très chargée. Beaucoup de devoirs donnés par les enseignants, elle avait passé sa soirée à bûcher jusque tard dans la nuit pour pouvoir, le lendemain passer quelques heures avec son chéri qui lui manquer terriblement. Ce qu’elle ne savait pas, c’était que pendant ce temps là, Alek Benson, un très bon ‘pote’ à Axel avait fait son petit ménage.

Depuis le début, Alix avait senti que le Serpentard ne l’aimait pas beaucoup… mais elle avait fait comme si de rien n’était, restant polie avec lui, sans être très familière et restant distante. Il était un super copain au chéri de la lionne, donc elle s’adaptait… Ils ne faisaient jamais rien avec Alek, de toute façon, donc elle se contentait de le croiser de temps en temps. Alek, lui, était persuadé qu’Alix était une ‘sal*pe’. C’était d’ailleurs, ce qu’il avait annoncé à Axel, lundi. Il était allé le voir et lui avait di ce qu’il avait appris, la veille.

La veille, la Vipère cherchait son pote. Il avait fini par aborder une fille de Gryffondor, se disant qu’elle savait peut-être où était Axel. Mais quand Alek avait demandé si elle savait où était le copain d’Alix (la lionne en question étant Estelle, une quatrième année devait sans doute mieux voir qui était le copain d’Alix que ‘Axel de Serdaigle’ dit comme ça… Et bien Alek n’avait pas été déçu du voyage, puisque le prénom prononcé par la 4ème année n’avait été autre que celui de ‘Camille’ et pas celui d’Axel… Et bien sûr, la vipère ne l’avait pas gardé pour lui ! Le lundi soir, il trouvait Axel, et lui annonçait ce qu’il avait appris : sa copine le trompait avec un gosse de Gryffondor : le préfet Camille Moreau. Et franchement, Alek était plutôt soulagé de savoir qu’il serait enfin débarrassé de la copine encombrante d’Axel !

Tout cela, Alix l’ignorait… Lorsqu’elle apperçut Axel, nous étions mardi soir. Il était 19h, elle avait dîner tôt et Axel, lui, était dans le parc. Elle courrut le rejoindre, radieuse. La suite allait sans doute moins lui plaire :

« Axel ! Tu m’as manqué, ce week-end… »

Elle allait l’embrasser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: - Coeurs brisés - PV   Lun 24 Oct - 16:42

Lorsqu'Alek était venu le voir pour lui parler d'Alix, il ne comprit pas, au départ, mais évidemment, tout ce qu'il était en train de lui dire représentait des doutes qu'il avait déjà éprouvé et c'était bien là que se trouvait le problème. Camille avait toujours occupé une place trop importante aux yeux du jeune Serdaigle et à cause de ça, il ne pouvait absolument pas se résoudre à faire comme si de rien n'était. Quoi que l'on puisse bien en dire, ou quoi que l'on puisse bien faire, ça ne changerait rien non et maintenant que le doute était bien présent, ça allait s'avérer encore plus compliqué justement. Mais le doute n'en était pas vraiment un. Parce que si on y réfléchissait bien, le Serpentard n'avait pas parlé de doute mais bel et bien de tromperie. Certes, ils n'étaient pas mariés, mais ils étaient en couple et de ce fait non, elle n'avait pas le droit de le tromper ainsi. Il ne pouvait pas laisser une chose pareille se produire ! Il allait donc la quitter. C'était dur parce que ses sentiments pour elle étaient vraiment très grand mais pour autant, il n'y avait pas d'autre choix et quoi que l'on puisse bien faire, il n'y avait pas le moindre moyen d'aller contre ça. Quoi que l'on fasse, on n'avait pas le choix non, douloureux ou non, il n'y avait pas de choix, rien à faire contre ça. Et c'était bel et bien le gros du problème. Mais.. Bon, c'était ainsi, quoi que l'on puisse bien en dire ou quoi que l'on puisse bien faire, on n'avait pas le choix non, et c'était bien là que se trouvait la difficulté. Axel ne faisait pas parti de ceux qui laissait une seconde chance, pas pour ce genre de chose et encore moins quand il était question de le tromper Lui.

Enfin.. Quoi que puisse bien être la raison de tout ça, il n'avait pas d'autre choix que de le faire et il ne pouvait d'ailleurs pas se résoudre à aller contre ça, c'était évident. Enfin.. Bon, pour le reste, c'était une autre histoire. Il fallait à tout prix qu'il se remue les fesses à tout prix qu'il lui parle, mais c'était loin d'être facile pour autant. Et c'était bien ça le problème justement. Quoi que l'on puisse bien faire, il n'y avait pas la moindre chose que l'on puisse faire. Non, c'était impossible. Le plus dur allait être de lui faire face, alors qu'elle allait probablement tout nié. Tout allait vraiment se montrer plus compliqué et plus difficile à gérer. Quoi que l'on puisse bien en faire, il n'y avait pas d'autre solution et c'était bien pour cette raison que tout pouvait sembler si compliqué. C'était une évidence. Mais.. Bon, que pouvait-on bien faire par rapport à tout ça hein. Il ne pouvait pas continuer à être pris pour un crétin. Si elle voulait se mettre avec lui, qu'elle le fasse. Mais qu'elle lui foute la paix déjà, pour commencer.

On était mardi, il la fuyait. Trouvant ça tellement plus simple. Mais alors qu'il se trouvait dans le parc, elle finit par pointer le bout de son nez et lui faire face, lui disant qu'elle lui manquait. C'était carrément impossible comme situation tiens. Ou en tout cas, c'était une chose à laquelle il ne pouvait pas se résoudre à penser, oui, quoi de plus normal d'ailleurs. Elle tenta de l'embrasser mais il posa ses mains sur les épaules de la jeune fille, la stoppant aussitôt. Son regard était froid, il la regardait, droit dans les yeux. Il ne voulait pas la blesser mais après tout, vu qu'elle l'avait brisé, pourquoi se priver hein ? Elle le répugnait. Quoi qu'elle pourrait bien dire, il serait totalement incapable de la pardonner ou de passer outre. Oui, c'était aussi simple que ça.  « Il faut qu'on parle. De Camille. ». Oui, il fallait mettre les pieds dans le pas, tout de suite. Il était impossible d'attendre. Et une fois le sujet pleinement abordé, il partirait, oui c'était aussi simple.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 487
Âge : 25 ans (10/08/1986)
Actuellement : Herboriste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: - Coeurs brisés - PV   Lun 31 Oct - 11:23

Que dire ? Alix ne comprenait pas… Tout s’effondrait autour d’elle… Plus rien n’avait de sens. C’était quoi… c’était quoi, ça ??? Depuis quand Axel la regardait comme ça ? depuis quand la repoussait-il ??? Depuis quand était-il devenu un parfait inconnu ???? Elle ne comprenait pas… C’était trop bizarre tout ça ! Elle était en train de faire un cauchemar ??? Ou on se moquait d’elle ? Quelqu’un avait pu se trouver du polynectar (en cette période de crise magique, il a les moyens !!!) et se faisait passer pour son Chéri ??? C’était stupide ! Et puis elle n’avait rien fait à personne pour mériter ça, si ??? C’était vraiment trop n’importe quoi. Le regard brillant d’incompréhension, perdue, elle observait Axel sans savoir quoi répondre. C’était trop bizarre comme situation ça… Perdue, vraiment, Alix sentait qu’elle perdait tous ses moyens devant l’incohérence de la situation. Tremblant d’abord doucement, imperceptiblement, elle écouta Axel parler avec une telle froideur, qu’elle sentit son cœur se briser. Les larmes voulaient déjà montrer le bout de leur nez, folles d’inquiétudes qu’elles étaient, prêtes à inonder le visage de la lionne sous peu…. Et puis c’était quoi ce ‘il faut qu’on parle’ ??? Depuis quand ils n’allaient pas bien ensemble ??? Alix vivait un rêve éveillée avec Axel ! Et il lui avait donné l’impression d’être aussi amoureux qu’elle… Pourtant, là, ses paroles étaient si dures qu’elle commençait à ne plus y croire, et c’était juste la chose la plus atroce qu’il soit au monde… Et au nom de Camille, l’incompréhension vint chasser la détresse…. Non, là c’était vraiment TROP bizarre… n’importe quoi !

« Camille ? »

C’était le seul mot qu’elle avait pu dire jusqu’à présent… sa voix était rauque, et on pouvait y entendre très clairement son incompréhension. Elle était vraiment perdue, là… Elle ne comprenait rien à ce qu’il se passait… tout ce qu’elle voyait, là, c’était qu’Axel semblait la détester… Et c’était à cause de Camille ??? Non… Franchement, Alix ne captait pas là…

« Je comprends pas… Qu’est ce qu’il a fait ? »

Parce que franchement, que Martin veuille fiche son couple en l’air, ça ne choquerait pas plus que ça la lionne (les jumeaux se livrant une terrible guerre actuellement… Et pas une guerre froide, non non, elle est plus que déclarée depuis quelques mois !). Mais Camille ? Son meilleur ami ???? Il ne ferait jamais ça !!!! Il était content qu’elle soit avec Axel qu’elle croit. Il était son meilleur ami !!! Bon, son couple avec Ella n’avait pas tenu… mais ce n’était pas une raison pour qu’il jette celui d’Alix en l’air ! Non, franchement, Alix ne voyait pas Camille bousiller son histoire avec Axel… Donc elle ne comprenait pas… mais alors vraiment pas.

« Axel… »

Elle tendait une main hésitante, à présent, vers la joue de son petit ami… Qu’est ce qui lui arrivait ??? Qui’est ce qui leur arrivait ??? c’était juste fou toute cette histoire !!! Elle avait peur… vraiment très peur, là, d’un coup… Elle sentait qu’un truc s’était brisé, et ça la tuait littéralement. Elle avait toujours été folle amoureuse de son petit ami… Dès le début de leur histoire, elle l’avait aimé sans concession. C’était pour ça, entre autre, qu’ils étaient passés à l’acte si rapidement. Parce qu’elle avait une totale confiance en lui. Parce qu’elle l’aimait de toute son âme et qu’elle pouvait absolument tout lui céder… par amour. C’était, sans doute, excessif, mais ce n’était pas sa faute, si elle était si dépendante de lui ! Le voir était une terrible source de bien être, et être loin de lui, de souffrance… Elle avait besoin de lui pour avancer. Et là, quelque chose s’était cassé et tout devenait brutal… incroyablement dur…


[627]
MAGIE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: - Coeurs brisés - PV   Dim 27 Nov - 1:08

Oui Camille, c'était bel et bien de lui qu'il était actuellement question et c'était bien sur ce point qu'il fallait avant tout se concentrer. Non mais franchement, pouvait-on vraiment se permettre de penser à certaines choses, pouvait-on vraiment croire une seule seconde que les choses pouvaient se passer comme on le voulait ? Non, évidemment que non. Axel en avait assez, il en avait vraiment assez d'être pris pour un parfait imbécile ou fil des jours, au fil des années également. Quoi qu'il puise bien se passer, il refusait catégoriquement de continuer à rester dans le doute avec certaines personnes qui lui était cher. Surtout sa petite amie. Là, c'était carrément une chose qu'elle n'aurait pas pu supporter. D'une certaine manière en tout cas, mais il était absolument hors de question pour elle de trop se prendre la tête avec tout ça. Enfin.. D'une certaine manière en tout cas parce qu'en définitif, rien n'était vraiment aussi simple que ça et c'était sur ce point bien précis qu'il fallait avant tout se concentrer bien sûr. Que pouvait-on bien dire à côté de ça en même temps ? Il aimait la fille qui se trouvait devant lui et il rêvait de pouvoir lui faire confiance. Sauf que les choses n'étaient jamais aussi simple que l'on pouvait bien vouloir qu'elles le soient et c'était bel et bien là que se trouvait le plus gros du problème, le plus gros de l'iceberg, si on pouvait dire ça ainsi. Alek était devenu un de ses meilleur amis, il ne pouvait pas se résoudre à douter de sa parole. Il lui faisait vraiment confiance. Et il avait, depuis déjà bien longtemps, en plus de ça, eu de bien sérieux doutes au sujet du jeune préfet. Voilà tout.. C'était assez galère oui, et assez compliqué aussi. Enfin... On ne pouvait pas non plus vraiment dire que l'on pouvait toujours avoir tout ce que l'on voulait et c'était bien là que se trouvait le problème, par moment.  « Oui, Camille. Ne fais pas l'innocente Alix, ça ne marche pas avec moi.. ». Il se montrait dur, il semblait même être plutôt froid, pour tout dire. Ce n'était certes qu'une façade, mais pour autant, il savait pertinemment que ça marchait plutôt pas mal et dans le fond, c'était ce qu'il y avait de plus important justement. Mais au final, il ne faisait que souffrir et c'était bel et bien là que pouvait se situait le problème. A n'en pas douter..

La voir là, la voir ne pas comprendre où elle pouvait bien vouloir en venir, ne pas comprendre ce qu'elle était en train de dire. C'était peu croyable et c'était bien là que se trouvait le large problème, si on se mettait, de façon plus attentive, à réfléchir à tout ça, quoi que l'on puisse bien en dire, ou quoi que l'on puisse bien faire, ça ne changerait pas grand chose et c'était bel et bien là que se situait le gros du soucis, si on y réfléchissait attentivement. D'une certaine manière, en tout cas. Et c'était là que se souciait le problème, à n'en pas douter. D'une certaine manière en tout cas. Quoi que l'on puisse bien en dire, ça ne changerait pas grand chose, et c'était là que se trouvait le gros du problème, quoi qu'il puisse bien en dire bien sûr. Enfin... Le mieux était sans doute de garder le silence en faite. D'une certaine manière en tout cas. Oui, voilà.  « Ne fais pas ça Alix, arrête. Tu sais très bien où je veux en venir... ».

Il ne fit pas de mouvement, pour stopper sa main mais en réalité, il se contenta de reculer et c'était sans doute ce qu'il y avait de mieux à faire, d'une certaine manière en tout cas. Dans un sens en tout cas, quoi que l'on puisse bien en dire, par rapport à tout ça et c'était sur ce point bien précis qu'il fallait avant tout se concentrer, il n'y avait aucun doute à ce sujet, oui voilà. Il recula, donc, et laissa la main de la jeune fille brasser de l'air. Il était absolument hors de question pour lui de supporter tout ça, alors qu'elle se contenter de jouer la parfaite petite comédie inutile. Oui voilà.  « Ne me touche pas. ». Il ne la regardait même pas dans les yeux tellement elle était en train de le dégoûter. Enfin.. Peut être que la regarder dans les yeux aurait tout fait basculer et l'aurait empêcher de dire ce qu'il pensait vraiment ? Peut être qu'il aurait alors regretter tout ça ? Oui, c'était parfaitement possible et c'était bien le truc qu'elle refusait de faire, d'une certaine manière en tout cas. Quoi qu'elle puisse bien en dire, il était absolument hors de question pour elle de se prendre la tête, d'une certaine manière en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 487
Âge : 25 ans (10/08/1986)
Actuellement : Herboriste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: - Coeurs brisés - PV   Lun 28 Nov - 19:24

Alix tremblait, elle avait le sentiment que son corps tout entier n’était plus le sien. C’était comme si elle flottait un peu au-dessus et qu’elle ne maîtrisait plus rien. Elle avait des mouvements saccadés, elle pleurait, sans même en avoir conscience, et elle avait tellement peur de ce qui se passait actuellement, de ce qui leur arrivait à tous les deux, qu’elle perdait encore plus le contrôle. Elle n’arrivait plus à articuler, ni même à penser. Elle était perdue, totalement perdue… Hoquetant, douloureusement, elle soufflait :

« Je t’en prie… Axel. »

Elle levait un regard inondé de larmes vers lui, mais il était déjà loin… trop loin… Physiquement, il était peut-être là, mais ça ne comptait pas… pas quand il lui lançait des regards aussi noirs, aussi distants… Elle se sentait anéantie, totalement détruite. Pourquoi ??? C’était quoi cette excuse en plus ??? Qu’est ce que Camille pouvait bien avoir à faire dans cette histoire ???? Tremblant et pleurant toujours, elle ajouta, en reniflant, sa voix entrecoupée par ses sanglots rendant son discours presque incompréhensible :

« Je t’aime, Axel !!! Je… tu es… le seul… le seul que j’ai… j’aime ! Cami’… c’est juste… juste un ami… j’ai… jamais… rien eu de plus… plus avec lui… Je t’en prie… Axel… »

Mais tout cela… c’était inutile, elle l’avait perdu… Comment avait-elle pu le perdre si vite ??? Comment avait-il pu croire ça d’elle ? Elle souffrait tellement, elle se sentait si seule, tout à coup, qu’elle n’avait même plus la force de se défendre, aussi reniflait-elle sans plus parvenir à dire quoique ce soit… Et Axel la quitta ainsi… Sans qu’elle n’ait la force de lutter d’avantage. Son cœur était brisé en mille morceaux. Et à chaque pas qui l’éloignait d’elle, il se fragmentait un peu plus… Merlin que c’était horrible…

Elle était seule. Seule dans le parc, seule avec un cœur brisé, mais aussi seule tout court. Elle venait de tout perdre. Un souffle, et plus rien… tout venait d’exploser. Elle avait perdu son cœur, ses rêves, ses espoirs…

Tétanisée, elle resta là pendant un temps qui sembla être aussi court qu’éternel. Elle se sentait vidée, incapable de faire quoique ce soit… Elle ne quitta le parc qu’à la tombée de la nuit. Elle fila directement sous al douche où elle pleura plus d’une heure, puis alla se coucher sans rien manger, sans parler à personne. Son univers était détruit, elle ne trouvait plus aucune raison de lutter.


[TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: - Coeurs brisés - PV   Dim 4 Déc - 17:00

Tout ça était réellement débile. Il en venait à vraiment se demander pourquoi est-ce qu'il restait là. Après tout, tout ça était terminé, et même si elle ne l'avait pas bien compris, si elle ne voyait pas où est-ce qu'il pouvait bein vouloir en venir, Axel ne doutait pas une seule seconde du fait qu'elle ne pouvait qu'avoir compris que c'était fini et que quoi qu'elle puisse bien dire, ça ne pourrait absolument rien changé. Et si elle ne l'avait toujours pas compris, pour être honnête, il voyait mal ce qu'il aurait pu faire pour que ça finisse par venir quoi. Il pouvait très bien partir maintenant, en toute logique, elle ne s'éterniserait pas et elle ne resterait pas là trop longtemps non ? Mais le soucis, c'était qu'elle ne savait vraiment pas comment est-ce qu'il pouvait bien continuer là. Et en faite, c'était impossible. Quoi que l'on en dise, ça ne pourrait pas y changer grand chose, et c'était souvent là le problème. Mais que pouvait-il bien dire de plus, s'il ne voulait pas la blesser d'avantage ? Quoique, voir les choses comme ça était complètement débile. Après tout, c'était bien elle qui avait commencé tout ça, elle était la première à lui faire du mal et lui, il n'avait fait que subir, être la proix de tout ça. Et c'était bien pour cette raison que ça avait été aussi difficile.

Il n'avait plus rien à lui dire de toute façon. C'était fini. Point barre. Il n'était pas du genre à s'éterniser dans la conversation et là tout de suite, il trouvait déjà qu'il avait bien suffisamment parlé.  « Arrête Alix. Ca ne sert à rien. ». Elle aurait beau lui répéter dix mille fois qu'elle l'aimait. A ses yeux, ça ne voulait absolument rien dire alors non, ça ne changeait rien et s'il fallait, pour cela, qu'il lui répéte, encore et encore, elle finirait par le comprendre. Et pire, au bout d'un moment, il se contenterait de vraiment se montrer désagréable. Que cela lui plaise ou non, d'ailleurs. Mais, ça, à la rigueur, il s'en foutait pas mal. Et elle pourrait bien lui dire ce qu'elle voulait, ça ne risquait pas de changer la donne. Quoi qu'il ait pu se passer. Il refusait de rester dans le doute. C'était une situation bien trop inconfortable et il ne pouvait pas. Dès le moment où la confiance n'était plus là, il n'y avait plus grand chose. Et surtout, il n'y avait plus rien permettant de continuer. C'était, en tout cas, son avis personnel et il était concerné. Donc son avis comptait. Il était difficile d'être celui qui mettait fin à tout ça. Mais il l'était encore plus lorsque l'on était en doute sur la personne que l'on aimait. Dès le moment où quelque chose n'allait plus, évidemment, on ne pouvait pas se leurrer.  « Je me moque de ce que tu diras. Je ne crois plus en rien. En ce qui te concerne. »

Et maintenant, il savait qu'il n'était pas vraiment utile pour lui de rester là, il préférait sérieusement prendre le large, tout simplement. Il ne fit aucun geste vers elle, rien pour essayer de la réconforter. A quoi bon, puisque c'était lui qui venait de la mettre dans cet état ? Et puis bon, il se moquait bien de ce qu'elle ressentait. Pouvait-on, pour une fois, pensait à lui ? Il ne cessait de se faire briser le cœur. Il ne cessait de souffrir des racontars et tout ça. Il en avait plus qu'assez. Glissant ses mains dans ses poches, il baissa la tête et finit par tracer sa route. Il avait besoin de parler avec Helena maintenant... Comme à chaque fois que ça n'allait pas. Elle était la seule pouvant le faire aller mieux. Seth, et Billie aussi. Mais ils n'étaient plus là. Le temps où ils étaient encore à Poudlard semblait être si loin aujourd'hui...

Terminé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Coeurs brisés - PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Coeurs brisés - PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» weronika ? Heureux les cœurs qui peuvent plier, car ils ne seront jamais brisés. Heureux les cœurs qui peuvent crier car ils seront heureux. Mais le sont-ils vraiment ? Car un cœur qui n’est pas brisé ne peut pas guérir...
» 2ème entrainement de Nuage Brisé [PV Ombre du Crépuscule]
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» 04. Le chocolat ne peut réparer un coeur brisé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: