AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Retour au bercail [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Retour au bercail [PV]   Jeu 27 Oct - 10:42


Le boulot de skateur professionnel, quand on a la folie d'être plutôt canon n'était pas tous les jours de tout repos et pouvait, par moment, réellement poser problème. Mais que pouvait-on bien faire par rapport à ça hein ? Ce n'était pas non plus comme si c'était si facile et c'était bien loin d'être le cas évidemment. Mais ce n'était pas la fin du monde ! Il faisait des photos, on prenait soin de lui, il pouvait skater comme il le voulait. Le soucis, c'était que par moment, il était plus mannequin que sportif. Certes, il ne faisait pas non plus de défilé stupide, et ça, c'était déjà pas mal, et en plus, il ne posait que pour des vêtements de skate. Mais pour autant, ce n'était pas toujours si évident. Parfois, ça pouvait même poser un réel problème parce que ce n'était pas uniquement pour ça qu'il avait signé. Donc bon... Enfin après, il ne s'était jamais plain, donc à la rigueur, il avait fini par s'y faire et ce n'était pas tant désagréable de jouer les mannequins de temps en temps. Du moment que c'était le boulot de skateur qui dominait !

Il revenait d'ailleurs d'un concours de skate, qu'il avait remporté haut la main, c'était assez cool. Il était sponsorisé par toutes sortes de marques alors bien sûr, il ne fut pas le seul à en être content ! Enfin bon, il avait eu une coquette somme d'argent et ça c'était soldé par une séance photo ultime avant qu'il ne puisse rentrer chez lui. Ou plutôt, chez eux puisque depuis peu, il avait emménagé avec Keira. Ca faisait bizarre mais c'était loin d'être désagréable. Enfin bref. Au final, tout c'était bien passé pendant son séjour en dehors du fait.. Qu'on lui avait coupé les cheveux. Il aurait tué père et mère pour conserver sa touffe de cheveux, pour ne pas avoir à se battre et pour pouvoir garder ses longs cheveux. Bon, okay, c'était un peu le bordel et il était difficile d'y mettre un ordre. N'était-ce pas le soucis des cheveux frisés ça ? Enfin bon, on lui avait coupé, on avait lissé. Et même s'il détestait totalement sa nouvelle coupe, il ne pouvait strictement rien faire. Et maintenant du coup, il avait même peur de rentrer chez lui. Si c'était pour que Keira se foute ouvertement de sa gueule, il ne pourrait jamais le supporter hein ! Et ça finirait clairement par vraiment lui taper sur les nerfs quoi qu'il puisse bien en dire. Et puis bon, c'était trop laid ! Il voulait retrouver sa touffe ! Okay, il n'était pas vieux, il avait tout juste la vingtaine ! Mais maintenant, il paraissait encore plus jeune ! Et c'était loin d'être aussi facile que ça ! Enfin bon, ça finirait par repousser, il espérait juste que ça ne prendrait pas trop de temps, même si c'était loin d'être facile pour autant. Quoi qu'il puisse bien en dire, il serait contraint d'affronter tout ça, il n'avait pas d'autre choix. Oui, voilà.

Il mit un peu de temps, bien sûr, pour reprendre la route de chez lui. Après tout, depuis de longs mois, il n'était plus question de transplaner, mais bel et bien de prendre l'avion. De toute façon, il travaillait pour des moldus alors au moins, ça paraissait moins bizarre que quand il se pointait en deux secondes ! Oui bon, il avait toujours fait attention. Attendant quelques heures et transplanant dans les toilettes d'un aéroport où on venait le chercher, ce genre de chose quoi ! Que l'on ne se leurre pas, il était loin d'être une personne stupide et ce n'était clairement pas lui qui allait finir par se faire coincer à un quelconque moment. C'était même insongeable, bien sûr. Enfin.. Bon, il était hors de question pour lui de se vanter. Par sur un point aussi ridicule. Il avait la chance d'être un sorcier, il avait tout bonnement raison d'en profiter non ?

Il finit par arriver enfin chez lui, et il était franchement temps, d'ailleurs. Ouvrant la porte, tout était plongé dans l'obscurité. Normal, vu l'heure qu'il était... Il sourit doucement, déposa ses affaires dans un coin de la chambre, sans faire de bruit. Il n'avait pas prévu de la réveiller, il se verrait au matin ! Il se déshabilla, ne restant qu'en caleçon pour la nuit. Puis il se coucha à côté d'elle. Heureux de la voir là, toute endormie et résistant à l'envie de poser ses lèvres sur les siennes. Il refusait de la réveiller ! De toute façon, il restait quand même assez crever dans l'ensemble. Alors il finit par s'endormir, plutôt vite.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Retour au bercail [PV]   Jeu 27 Oct - 19:28

Le départ de Corann de la colocation des filles branchées (ben quoi ? certains parlent de leur maison en disant ‘la villa des alouettes’ ben leur appart’ à elles, c’était la ‘colocation des filles branchées’…. Non mais… Bref, le départ, donc (oui j’en étais là) de la jolie blonde avait quelque peu été précipité… Une histoire d’animaux domestiques paraît-il l’animal doit être un homme nommé Dmitri, mais bon passons !!! Keira était super méga heureuse que sa copine vive avec son chéri… c’était trop bien !!!! Sauf d’un point de vue colocation… Parce que du coup, keira se retrouvait toute seule de chez toute seule d’un coup… Bon, elle était rarement toute seule en réalité, puisqu’elle passait le plus clair de son temps à voguer entre toutes ses occupations principales, à savoir : son groupe de rock, son travail de mannequin et son petit ami… Donc elle était avec le groupe, avec les mannequins, stylistes, maquilleurs, etc… ou avec son Chéri. Donc le temps passait seule en une semaine se comptait à peine en heure, limite en minutes ! Mais avoir son chez-soit sans la copine dedans, c’est triste… Et puis faut payer le loyer ! Bon, avec ses jobs qui roulaient bien, Keira avait de l’argent et vu toutes les robes de grands créateurs elle pourrait en vendre une pour vivre un an… mais elle avait besoin de vivre avec quelqu’un… même si elle ne rentre pas forcément toujours chez elle, c’est quelque chose de vital pour la rouquine. Dépendante, elle avait besoin de se sentir attacher, avec un pied à terre sûr…

Elle avait donc cherché une nouvelle colocataire (pas un mec, d’un commun d’accord avec Kaïn). Et puis finalement, passé deux semaines sans réponses convenables (les filles rencontrées ne correspondant pas au personnage que voulait Keira avec elle…) Keira réalisa un truc. Tous les jours (ou presque) elle voyait Kaïn. Et toutes les nuits (ou presque) ils étaient ensemble. Chez lui ou chez elle… Aussi avait-elle fini par dire, simplement, à Kaïn, alors qu’ils parlaient de la colocation : ‘pourquoi pas toi ?’. L’idée était venue comme ça et elle l’avait di sans trop réfléchir. S’en était suivi un temps de réflexion, pour lui comme pour elle… Et finalement, c’était chose faîte… Ils vivaient ensembles ! Keira était à la fois soulagée en angoissée. Soulagée parce qu’elle avait moins peur qu’il ne la trompe en vivant sous le même toit, tous les deux (oui elle est parano !), inquiète, parce qu’elle connaissait ses propres défauts, et avait très peur de faire fuir son chéri T__T.

Finalement, tout se passait bien. De temps en temps, l’un ou l’autre partait en déplacement, et là, le temps était long… Très long… Puis ils rentraient, se retrouvaient et tout rentrait dans l’ordre ! Keira était celle qui éatit restée, cette fois-ci, alors que Kaïn partait au loin… Il devait rentrer le lendemain, c’est donc toute excitée que la rouquine alla se coucher. Elle mit plusieurs heures à trouver le sommeil, mais lorsqu’elle eut rejoint Morphée, rien ne la réveilla, pas même la tendre présence à ses côtés… Lorsqu’elle ouvrit les yeux, le lendemain matin, elle était contre lui… Elle ne s’en était même pas rendu compte en dormant ! D’abord effrayée, elle avait poussé un cri : qui était ici ??? Puis, en voyant son chéri (qu’elle venait de réveiller en criant, évidemment), elle s’accrocha à son cou, folle de joie :

« KAAAAAIN !!!! Tu m’as trooooop manqué !!! »

Elle le bécotait tendrement, trop heureuse pour songer à le laisser respirer et hop, décès par asphyxie !. Finalement, elle se redressa un peu, l’observant les sourcils froncés :

« Je commence par quoi ? L’heure et le jour ou ton nouveau look ? »

Elle trancha :

« Tu devais pas venir qu’aujourd’hui ??? je suis trop dégoutée, je voulais te faire la surprise, moi !!!! Je comptais t’attendre à l’aéroport et tu as tout gâcher, t’es trop nul. »

L’air boudeur, elle finit par sourire :

« Ha mais non c’pas trop tard ! Reprends tes affaires, et va à l’aéroport, j’arrive ! »

Puis riant de plaisir, elle se colla tout contre lui, ses mains glissant dans les étranges cheveux de son chéri :

« Pourquoi tu leur as fait ça ? Ils étaient pas sages ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Retour au bercail [PV]   Dim 27 Nov - 1:11

Il était de retour, il dormait et tout était parfait. Oui, bon, il était en train de dormir, là tout de suite, alors on ne pouvait pas vraiment dire que c'était si bizarre et si étrange que ça bien sûr. Enfin bon, pour le reste, quoi que l'on puisse bien en dire, on n'avait pas d'autre choix et c'était sans doute ce qu'il y avait de pire. Et c'était bien là que le problème pouvait se trouver, par moment. Quoi que l'on puisse bien en dire, on n'avait absolument pas le droit de faire ce que l'on voulait, et c'était bien pour ça que tout était si compliqué. Oui, d'une certaine manière en tout cas. Enfin bon, pour le reste, quoi que l'on en dise, on n'avait pas d'autre choix que d'affronter tout ça, bien sûr. Enfin bref, au final, il était chez lui et c'était ça qui compté. Surtout quand on savait qu'il n'était pas seul, en ce lieu. Et la présence de Keira était encore mieux que le reste, à n'en pas douter. Mais pour autant et bien... Et bah ouais, il était en train de dormir là hein ! Ce n'était pas négligeable, oui voilà. Enfin bref.

Par contre, bien que le sommeil fut parfait et qu'il dormit plus longtemps qu'il n'avait eu l'occasion de dormir depuis.. Déjà un bon moment. Enfin.. En tout cas, depuis le temps où il était parti d'ici pour son boulot à la con. Mais le maquillage caché bien des choses, même s'il détestait qu'on lui en mette et qu'on ne lui en avait mis que pour lui cacher ses cernes. C'était ainsi en tout cas, et on n'avait point d'autre choix à ce propos, et c'était sans doute ce qu'il y avait de mieux à faire, à n'en pas douter oui. Quoi que l'on puisse bien en dire, ça n'allait pas pouvoir changer grand chose, de toute manière, et c'était ce qu'il fallait évaluer de plus important encore que le reste, à n'en pas douter oui, voilà. Enfin bon... Tout ça pour dire que certes, il avait bien dormi mais être réveillé par le cri de Keira dans le creux de son oreille ( ou presque ), ça n'avait absolument RIEN de cool. Mais alors vraiment hein. Parce que bon, okay ouais, rentrer par stupide n'avait rien de trop classe si on voulait se montrer discret. Mais tout de même. Sa voix lui avait manqué mais elle était loin d'être si douce que ça quand elle était criée. Catastrophique oui, totalement. Bon, bien sûr, il était parfaitement impossible pour lui de faire comme s'il avait aimé son réveil déjà, c'était déjà ça. Mais en plus... C'était Kaïn hein..  « Bordel Keira... T'as pas pensé à mon tympan là ou quoi ? T'es folle !! Sinon bien sûr, toi aussi tu m'as manqué hein ! ». Bien sûr, il s'était juste permis de râler un bref instant, mais ça n'allait pas durer bien longtemps et c'était bel et bien ça le plus important, à n'en pas douter oui, et c'était bien mieux ainsi, oui, tout simplement. Oui, d'une certaine manière en tout cas. Enfin bon, pour le reste, il était absolument hors de question pour lui de faire comme s'il pouvait lui en vouloir dans une situation x ou y, oui tout simplement. Parce que c'était Keira et qu'il ne l'avait pas vu depuis déjà un bon moment. Tout simplement.  « Viens quand même par ici va ! ». Un sourire en coin, il se mit alors à la bécoter, à son tour.

Il fronça le front, par contre, quand elle se mit à évoquer son nouveau look. C'était bien là, la partie de la conversation qu'il préférait éviter s'il le pouvait. Mais bien sûr, rien n'était aussi simple que ça, et c'était là que se trouvait le gros du problème, quoi que l'on puisse bien en dire. Il n'y avait absolument rien à faire non. Et c'était là que se trouvait le gros du problème, quoi que l'on puisse bien en faire, ou même en dire. Il n'y avait pas trente six solutions hein. C'était pour le boulot. On en avait eu marre de le prendre en photo avec ses bouclettes alors on l'en avait débarrassé. Pathétique. Quand elles repousseraient, il enverrait tout le monde paître ouais ! Il leurs laissait cette chance une et une seule fois. Pour le reste, ils pourraient aller voir ailleurs s'il y était. Non mais oh.

Et voilà qu'elle râlait parce qu'il était venu plus tôt que prévu. C'était du gros n'importe quoi ça tiens. Comme si les choses pouvaient être aussi simple que ça. Et bien non, ça ne pouvait jamais être aussi simple que ça et c'était sur ce point qu'il fallait avant tout se concentrer. Mais bon, c'était une fille hein, alors il ne fallait surtout pas chercher, et c'était bien là que pouvait se situer le soucis au milieu de tout ça, quoi que l'on puisse bien en penser. Il n'y avait aucun doute à avoir à ce sujet. C'était aussi simple que ça.  « C'est bien les filles ça ! Tu te plains parce que je suis rentré plus tôt ! Je suis en plein rêve ! ». La prochaine fois, il rentrerait deux jours plus tard que celui de prévu. Et c'était à ce moment là qu'on se mettrait à rire ! Voilà ! Mais il en était hors de question oui, d'une certaine manière oui, mais rien n'était vraiment simple. Tout simplement. Mais malgré tout ce qu'il pouvait bien dire, il aurait adoré se pointer et voir ça en faite. Non mais c'était vrai quoi, il aurait vraiment adoré la voir à l'aéroport, en train de l'attendre et tout. Mais en tout cas, il retenait l'idée pour la prochaine fois. Il ne perdrait pas ça à chaque fois, hors de question !  « Ouais bah je ne ferais ça QUE quand j'aurais dormi un peu plus longtemps ! ». Et d'un air faussement boudeur, il se recoucha, lui faisant croire qu'il allait se rendormir ( comme si les choses étaient aussi simple que ça, non mais franchement ).

Et pour les cheveux bah... S'il avait vraiment voulu faire un truc du genre... Il se serait violemment cogné la tête contre un mur ou il se serait pendu. Oui voilà. Ses cheveux non mais franchement. C'était ce qu'il préférait le plus au monde et c'était ça le plus important oui, d'une certaine manière en tout cas. Mais rien n'était aussi simple que ça. Quoi que l'on puisse bien en faire, on n'avait pas d'autre choix et c'était bien pour cette raison que tout devait être plus calculé. Oui, d'une certaine manière en tout cas. Mais rien n'était facile et c'était bien là que se trouvait le problème, par instant, quoi que l'on puisse bien en dire. D'ailleurs.  « Ouais bah c'est surtout mon agent qui n'a pas été cool et qui ne m'avait pas prévenu plus tôt. Si j'avais su, je n'y serais certainement jamais allé, ça tu peux me croire hein ! C'est abusé quoi.. ». Mais alors vraiment quoi.  « Mais je sais que c'est laid. Changeons de sujet. Ca repousse ! ». Certainement pas assez vite d'ailleurs, à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Retour au bercail [PV]   Ven 2 Déc - 20:49

Que Kaïn râle ne freina pas du tout la rouquine. De toute façon, son chéri, elle commençait à très bien le connaître (ils se connaissaient de toute façon déjà très bien avant même de sortir ensemble alors maintenant…). Elle le laissa râler en baillant ostensiblement, avant de lui décocher un large sourire et de se coller tout contre lui en mode ‘câlin’. Il lui avait trop manqué !!! Pourtant la durée de séparation avait été de quoi… ? Trois jours ? Mais Keira était tellement dépendante qu’une journée entière lui semblait déjà être le bout du monde. Elle essayait (un peu) de lutter contre cette sale manie qu’elle avait, mais franchement, c’était beaucoup trop dur ! C’était comme de demander à un cheval de se mettre à manger du poulet, ou mettre un chat à la salade ! C’était tout simplement impossible…

Embrassant tendrement son petit ami, elle demanda quelques explications, pour le jour d’avance et la fameuse coupe… parce que c’était pas trop ce qu’elle s’attendait à retrouver dans son lit en fait elle s’attendait à ne retrouver personne d’autre qu’elle, dans ce lit ce matin. Quand Kaïn protesta (en réponse aux protestations de la rouquine) cette dernière se redressa, plantant son regard dans celui de Kaïn, l’air extrêmement sérieux :

« Mais tu comprends rien… Jpeux plus te faire la surprise moi du coup, j’avait prévu des trucs, figure toi… mais tu as tout gâcher… »

S’en suivit un petit sourire amusé, et elle se pencha vers lui pour l’embrasser avec douceur, avant de murmurer à son oreille ;

« Du coup, tu vas devoir te faire pardonner… »

Quand le jeune homme fit mine de se rendormir, keira s’écria de nouveau (au revoir chers tympans d’amour de kaïn, au revoir !!!) :

« Haaaa Nooooon !!!! Fais pas çaaa… j’ai prévu de faire toooout plein de choses avec toi, moi ! Et en plus, faut qu’on parle ! »

Le genre de truc qui met toujours la puce à l’oreille le célèbre ‘faut qu’on parle’. S’asseyant sur le lit, la rouquine observait son chéri allongé à côté d’elle. Il parla de ces cheveux ce qui fit sourire la rouquine :

« Tu sais les cheveux, tout le monde finit par y passer… Encore que moi j’ai eu de la chance, ils aiment trop mon roux pour me faire teindre… d’ailleurs ils faisaient trop la gueule quand je suis devenue blonde… pas quand on se connaissait, je posais plus à cette époque, mais quand j’étais un peu plus jeune j’étais passée au blond aussi… Tu aurais vu la tête de mon agent, j’ai cru qu’elle allait me tuer ce jour là… »

Oui parce qu’il y avait eu deux périodes ‘blondes’ dans la vie de Keira… Quand elle commençait, comme mannequin… Puis quand elle avait décidé de changer de style, parce qu’elle avait peur de croiser son ex petit ami (Louis) dans la rue… Finalement, la rouquine se leva et enfila un peignoir de soie, et poursuivit :

« Physiquement, je te trouve toujours à croquer, mon chou. Mais je préfère caresser des cheveux plus longs… Enfin, bon, j’aurais sans doute un ex qui voudra bien me prêter sa tête en attendant… »

Elle se jeta sur le lit, par la suite, pour embrasser Kaïn, montrant bien qu’elle ne pensait pas du tout la fin de sa phrase. Elle savait très bien qu’il était super possessif et jaloux (comme elle, en fait, comme quoi ils font bien la paire !) et elle-même ne supportait pas ce genre de blague, raison pour laquelle, elle se hâtait toujours de le câliner après avoir tenu ce genre de propos.

S’allongeant de nouveau à côté de son petit ami, elle caressa sa joue, pensivement, encrant ses yeux dans ceux du jeune homme, puis chuchota, doucement :

« Kaïn… j’aimerais bien qu’on parle un peu de ta carrière de mannequin… »

Elle avait longtemps hésité à aborder ce sujet, et c’était en le voyant comme ça, avec une nouvelle coupe imposée par son agent, qu’elle s’était enfin décidée :

« Je sais que tu n’es pas moi… Mais j’ai connu ça, la pression qui va en croissant… Le besoin d’être le meilleur, de plaire, encore plus toujours plus… Je voudrais savoir comment tu gères la pression, et surtout, si on t’a déjà proposé de prendre quelque chose… »

C'est-à-dire des substances pas bien légales… parce que Keira était extrêmement bien placée pour savoir qu’on pouvait très vite franchir la frontière et elle refusait de voir son chéri devenir son ‘elle’ du passé… Plus elle le voyait poser, plus elle s’inquiéter, parce qu’elle savait que très prochainement (si ce n’était pas encore le cas) on finirait par lui en proposer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Retour au bercail [PV]   Mer 21 Déc - 23:45



Oui bah hein, tant pis pour la surprise ! Au final, c'était elle la surprise, et pour le reste, il n'y avait rien de plus à en dire. Non mais franchement quoi, que l'on soit bien d'accord sur ce point bien particulier hein, c'était qu'il était là et qu'il ne fallait pas se concentrer sur le reste, que cela soit simple ou non. Il était impossible de savoir comment est-ce que les choses allaient bien pouvoir se passer. Tout ça pour dire qu'il n'y avait pas la moindre idée, par rapport à tout ça. Rien n'était facile. Et c'était bien là que se trouvait le soucis. Quoi que l'on en dise. Enfin quoi que l'on y fasse, aussi. De toute évidence, c'était ainsi et pas autrement. Et il était absolument hors de question pour lui de se barrer. Là pour le moment, il n'avait envie que d'une seule et unique chose, et c'était bel et bien de se rendormir encore un peu quoi. Bah oui, si elle, elle avait suffisamment dormi, et bien ce n'était pas son cas à lui. Alors il fallait aussi se concentrer sue ça un peu. Mais non, tout le monde s'en foutait. Oui bon, il allait loin là et il était surtout en train de râler pour pas grand chose. Mais allez quoi, il était là, avec elle, ne pouvait-elle donc pas être contente pour lui, franchement ? Et même pas seulement pour lui en plus ! Vu qu'il était là, ça voulait dire qu'elle devait également un peu être contente là non ? Ah les filles... C'était vraiment à n'y rien comprendre hein.  « Hm... Alors attends deux secondes s'il te plaît. Je suis là et t'es même pas contente ? Bordel Keira, mais merde quoi ! Pitié, sois heureuse, au moins un peu ! ». Il fit une légère mine boudeuse. Pas forcément très efficace. Mais bon, il faisait ce qu'il pouvait en tout cas. Ce qui n'était pas toujours super efficace, en réalité. Mais il faisait de son mieux, en tout cas.

Et voilà qu'elle lui demandait de se faire pardonner ! Non mais franchement quoi, c'était quoi ce gros n'importe quoi hein ? Franchement ! Bon, okay, il n'avait peut être pas à se montrer trop méchant avec elle. Mais ce n'était pas non plus si facile que ça hein ! Non mais franchement. C'était pathétique tout ça. Vraiment pathétique. Mais vraiment quoi ! Bordel ! N'y avait-il donc pas la moindre solution par rapport à tout ça ? C'était trop bizarre quoi.  « C'est surtout à TOI, là, de te faire pardonner non mais oh ! ». Bah ouais hein ! Elle se montrait vraiment méchante avec lui alors qu'il était rentré tôt exprès et tout et tout ! Mais non, elle n'était toujours pas contente, et c'était vraiment débile et naze et tout ça. Mais bon, il ne pouvait pas y faire grand chose, puisqu'elle ne semblait psa s'intéresser à tout ça, ne serait-ce qu'un peu. Trop nul. Il était un mal aimé ouais ! ( bon, okay, il abusait peut être un peu en disant ça comme ça ).

 « Faut qu'on parle ? Je te préviens, si c'est une conversation sérieuse et tout. Il faut que je dorme encore un peu pour ça hein ! ». Ouais parce que sinon, il était totalement impossible pour elle de faire quelque chose par rapport à ça. Mais alors vraiment impossible. Enfin bon.. Pour le reste, il n'y avait pas grand chose de plus à en dire. C'était trop bizarre quoi. Mais alors, totalement. Mais bon.. Hors de question de se mettre à se prendre la tête avec ça. Quoi que l'on puisse bien en dire en tout cas. Oui parce qu'il préférait faire une remarque sur ça, plutôt que sur le fait qu'elle puisse vouloir faire tout un tas de choses avec lui. Quelle perverse celle-là tiens ! ( si bien sûr, il était question de ça, ce dont il n'était même pas certain, elle était capable de le battre ! )

Et puis il s'en foutait pas mal de savoir que les cheveux des mannequins y passaient ou ce genre de chose ! Parce que bordel, ce n'était pas ses cheveux, enfin.. Ce n'était pas pour ses cheveux qu'il était célèbre ! Et s'il y avait bien une chose sur laquelle il fallait se centrer, c'était bien sur le fait qu'il était un skateur professionnel hein. Et c'était bien sur ce point qu'il fallait se centrer. Que cela soit simple ou non ( et c'était loin de l'être ). Il en avait assez d'ailleurs, de toujours devoir se déplacer pour des photos. Il faisait plus de photos que de skate ! Okay, il avait un physique qui plaisait. Mais merde quoi. Il fallait arrêter deux secondes, ça commençait à vraiment être énervant à la longue là.  « Ouais bah c'est la seule et unique fois qu'on y touche, c'est moi qui te le dit ! ». Surtout que vu le savon qu'il avait passé à son agent ( la pauvre, vous auriez vu sa tête.. ), elle n'était pas prête de lui refaire ce coup-là. Heureusement d'ailleurs. Donc bon..  « Et touche pas à tes ex ! Des cheveux ça repousse ! Je me sens déjà bien assez mal là en plus ! ». Non mais c'était vrai quoi, il était bien assez triste comme ça alors si en plus, elle allait voir quelqu'un d'autre, ça aurait été la totale hein !

Elle voulait qu'on parle de la carrière de mannequin. D'accord mais.. Bon, bah il semblerait qu'ils allaient avoir une conversation sérieuse avant qu'il ne dorme d'avantage. Et ça, c'était plutôt pa mal triste en faite, si on y réfléchissait de façon plus attentive. C'était chiant quoi. Parce qu'on ne pouvait pas vraiment dire qu'il soit heureux d'une telle chose. Ca risqueait même de vraiment lui taper sur les nerfs, si on voulait avoir tous les détails. Mais non, il n'y en avait pas un seul. Dommage. Enfin bref, il l'écouta, donc. Se faire du soucis pour lui et elle ne put s'empêcher de la trouver vraiment mignonne et craquante. Bah quoi ? Ce n'était quand même pas pour rien que c'était elle qu'il avait choisi hein ! On lui avait demandé de prendre des substances ? Le délire quoi !  « Non non, on ne m'a jamais demandé de faire uen chose pareille et j'espère que tu refuses toi aussi ! Tu sais Keira, je ne suis pas un mannequin à proprement parlé. Je suis avant tout un skateur et c'est sur ça qu'il faut que les gens se concentrent vraiment, même s'ils ont probablement du mal avec ça.. ». Dès qu'il aurait dormi ( oui, il faisait une fixette ), il appellerait son agent à ce sujet d'ailleurs. Maintenant qu'il y pensait de façon plus attentive. Il se rendait vraiment compte que tout ça clochait et qu'i létait temps qu'il reprenne deux trois trucs en mains.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Retour au bercail [PV]   Ven 23 Déc - 14:27

La rouquine demeura silencieuse un instant. Ca l’embêtait si Kaïn la prenait au sérieux, alors qu’elle avait di ça pour rire. Doucement, elle s’agenouilla auprès de lui, lui caressant la joue du bout des doigts, et murmurant simplement :

« Mais bien sûr que je suis heureuse… C’était juste pour te taquiner que je disais ça… »

Elle embrassa doucement la main du jeune homme, tout en jouant distraitement avec les doigts de ce dernier. Le côté tactile de Keira était quelque chose qu’elle n’avait jamais su refreiner… Autant le reste, ç’avait plus ou moins été changé par Louis, autant ça… Même lui n’avait pas su la faire changer pour ça. Et lorsque Kaïn répliqua que c’était à elle de se faire pardonner (avec humour, heureusement !) la rouquine esquissa un petit sourire complice, et un léger clin d’œil accompagna sa réplique :

« Mais tu sais bien que je ferais n’importe quoi pour me faire pardonner… »

Et Kaïn savait, en effet, que très peu de choses pouvaient freiner Keira (en temps normal c’est déjà le cas, mais alors par amour… Elle n’avait pas de limite, ce qui pouvait parfois être un tantinet problématique…).

Pour les exs, la rouquine s’était contentée de sourire. De toute façon, Kaïn savait très bien qu’elle était à lui et à lui tout seul. Elle était amoureuse de lui depuis beaucoup trop longtemps et en avait bien trop bavé pour le conquérir pour, à présent, aller voir ailleurs ! Quant au reste… La jeune fille fut soulagée. Son visage l’exprima de façon extrêmement lisible, par ailleurs. Doucement, elle répondit :

« Tu sais très bien que je m’y suis mise quand j’étais plus jeune. »

Combien de fois, déjà, l’avait-il insulté à ce sujet, d’ailleurs ? C’était à l’époque où ils se détestaient tous les deux cordialement… c’était lointain et tellement proche à la fois… Dans un soupire, elle reprit :

« Mais tant mieux, si tu gardes tes principes. Ca me rassure. »

Parce que Keira aussi en avait avant, et ça ne l’avait pas empêchée de perdre pied et de se noyer dans toute cette indécence. Bref, elle déposa un ultime baiser sur le front de son petit ami, après lui avoir caressé une dernière fois ses cheveux courts (ce qui lui arracha un petit sourire, par ailleurs).

« Je ne vais pas t’embêter plus longtemps. »

Elle quitta la chambre, le laissant dormir. Elle alla de doucher, se brossa les dents sans prendre de petit déjeuner et s’habilla pensivement. Elle était toute prête un bon quart d’heure plus tard et s’attaqua à ses paroles pour sa dernière chanson. Des écouteurs sur les oreilles, écoutant ce qu’elle avait déjà enregistré à la guitare, elle cherchait l’inspiration, fredonnant doucement la mélodie qu’elle avait commencé à travailler depuis quelques jours. Les yeux clos, elle laissait la musique l’envoûter, puis revenait en arrière, recherchait une autre rythmique, et repassait une dizaine de fois le même passage en boucle, pour, finalement, soupirer, elle laissa le casque à côté d’elle, et se frotta les yeux, sans trop savoir depuis combien de temps exactement, elle travaillait sur ce morceau. Un coup d’œil à sa montre lui apprit qu’il était onze heures du matin. Se mordillant la lèvre, elle laissa la musique de côté un moment et alla se maquiller (non elle ne l’avait pas encore fait depuis tout à l’heure) optant pour des tons colorés, et flashis pour cette journée marquant le retour de son chéri. Un petit sourire éclaira ses lippes roses à cette simple pensée. Il était rentré…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Retour au bercail [PV]   Jeu 5 Jan - 17:23



Encore heureux tiens, que c'était uniquement pour le taquiner. Après tout, s'il avait voulu, il aurait très bien pu rentrer comme prévu hein ! Au moins, il aurait pu passer une nuit à l'hôtel pépère et sans avoir à se casser la tête hein. Mais bon, pour le reste, ce n'était pas pour autant aussi facile que l'on pouvait bien le croire et c'était surtout sur ce point qu'il fallait apprendre à se concentrer, que l'on puisse faire avec ou pas. Ce n'était jamais facile, et bien sûr, il en était conscient. Mais s'il était rentré plus tôt que prévu, c'était surtout pour lui faire plaisir hein ! Bon, aussi parce qu'elle lui manquait et qu'il avait vraiment hâte de la revoir. Mais c'était le genre de chose loin d'être évidente à admettre par une personne comme lui. Parce qu'il avait un passé assez compliqué, avec la gente féminine, et c'était une chose qu'il ne fallait pas oublier. Ce n'était pas facile. Et avouer qu'il avait enfin rencontrer une fille avec qui il allait pouvoir passer sa vie.. Une fille qu'il allait enfin pouvoir présenter à sa mère ! A coup sûr, s'il venait à le lui annoncer, elle allait à coup sûr sauter de joie, il n'en doutait pas puisqu'il la connaissait. Mais ce n'était jamais facile, quoi que l'on puisse bien en dire. Et ça ne le serait sans doute jamais, en plus de ça. Mais il fallait faire avec. Et c'était à ça qu'il fallait vraiment faire attention, quoi que l'on en dise. Mais ce n'était pas toujours évident. Quoi que l'on en dise, ça ne pourrait pas changer grand chose et il le savait. Tout ça était vraiment tout nouveau. Alors oui, par moment, ça compliquait les choses. Quoi que l'on en dise. Mais.. Bon. C'était nouveau. Et quoi qu'il puisse bien en dire, ça ne pourrait pas vraiment changer, c'était comme ça, quoi qu'elle puisse bien essayé de faire. Ça ne serait sans doute jamais facile. Mais.. C'était comme ça. Il n'y avait pas d'autres solutions, par rapport à ça. Et il le savait. Il ferait avec le temps, selon l'évolution des choses. Et puis voilà, ils verraient, ensemble.  « Encore heureux tiens, que c'est juste pour me taquiner ! Sinon, ça serait ta fête, c'est moi qui te le dit ! ». Lui tirant doucement la langue, il lui fit une grimace très mature et très adulte ( à comprendre, pas du tout ).

N'importe quoi ? Tiens, voilà une conversation qui commençait à devenir plutôt intéressante hein. Bon, okay, on ne pouvait pas vraiment dire que la chose allait être aussi évidente que ça et ça promettait même de devenir assez compliqué, parfois aussi. Mais bon, on n'allait pas non plus se mettre une seule seconde à imaginer que tout allait être aussi facile que ça. Ça ne l'était pas toujours et parfois, ça ne l'était absolument pas d'ailleurs.  « Oh allez Keira, ne me tente pas comme ça, je pourrais demander l'impossible sinon ! ». Bon peut être pas non plus, surtout que la seule et unique chose qu'il voulait, à l'heure actuelle, c'était de sa présence, à côté de lui. Il n'exigeait rien de plus, c'était amplement suffisant. On n'allait quand même pas lui en vouloir non ? Quoi de plus normal. De toute manière, c'était plutôt assez évident. Mais c'était ainsi, et il n'y avait rien de plus à faire, et tout le monde le savait très bien. Normal, d'ailleurs. C'était plutôt logique. Mais bon, au final, c'était uniquement dans le but de dire qu'il n'allait évidemment pas profiter de la situation. Alors que c'était le genre de chose qu'il aurait pu très facilement faire par le passé hein. Avec les filles qu'il fréquentait juste par plaisir, les choses avaient vraiment été très différentes. Et par la même occasion, il espérait qu'elle comprendrait qu'il n'était pas ce genre de con qui allait profiter de ce genre de phrase. Il se foutait bien du fait qu'elle se fasse pardonner ou pas. Déjà, il avait dit ça sur le ton de l'humour, et en plus de ça, elle n'avait rien à se faire pardonner. Et c'était surtout sur ce point qu'il fallait principalement se concentrer.

Bien sûr qu'il savait qu'elle s'y était mise. C'était une zone d'ombre, obscure, à laquelle il préférait ne pas repenser, du moins, pas repenser comme ça. Pas tout ça. Ce n'était pas si loin que ça, c'était certain, mais pour autant, il préférait sincèrement ne pas avoir à songer à tout ça, même si ce n'était pas si facile que ça. Quoi que l'on en dise. Mais ça ne pourrait pas changer grand chose, et il le savait très bien. C'était arrivé et il fallait sincèrement se mettre à apprendre à faire avec, que cela soit facile ou non. Ca ne le serait jamais, de toute façon, et ça, il ne pouvait que trop bien le savoir.  « Je préfère me retrouver à la rue que d'avoir à faire des choses que je refuse de faire... ». Oh bien sûr qu'il ne lui disait absolument pas ça sur le ton du reproche hein, c'était loin d'être son genre en plus de ça. Mais ce n'était pas si facile et c'était sur ce point qu'il fallait se concentrer. Que cela soit évident ou non et en clair, ça ne l'était vraiment jamais. Et de ça, il en avait pleinement conscience. C'était avant tout pour bien lui faire comprendre qu'il ne ferait certainement jamais une telle erreur. C'était bien loin d'être son genre. Voilà tout.

Et lorsqu'elle lui dit qu'elle allait le laisser dormir, il n'hésita pas une seule seconde. Et se mit à sombrer dans l'inconscience, se mettant à rêver de tout et de n'importe quoi, sans se fixer sur des choses vraiment fixes. Ca lui faisait grandement plaisir, et ça lui faisait surtout du bien, quoi que l'on puisse bien en dire, d'ailleurs. Mais ça ne changerait rien, et il en avait conscience. Et puis après tout, on ne pouvait pas vraiment dire non plus qu'il soit du genre à râler quand on le laissait enfin dormir hein ! Comme si ça pouvait être possible tiens. Non, bien sûr que non. Et ce, quoi que l'on en dise. Ca ne pourrait pas apporter grand chose. Et ça ne changerait absolument rien. Il dormait et ça allait, à coup sûr, durer un bon gros moment.

Ce qu'il se produisit, d'ailleurs, puisqu'il ne se réveilla que six bonnes heures après ça. Bon, il aurait très bien pu dormir plus longtemps mais non. Et puis tant mieux puisqu'au moins, comme ça, il allait pouvoir se montrer auprès des gens, tout ça quoi. C'était sans aucun doute bien mieux comme ça. Il n'y avait pas le moindre doute à avoir à ce sujet. Quoi de plus normal hein ? C'était assez logique oui, il n'y avait aucun doute à avoir à ce sujet. Quoi que l'on puisse bien en dire. Il finit par se lever, très joliment vêtu ( juste un caleçon quoi ), histoire de la rejoindre, pour voir où est-ce qu'elle pouvait bien se trouver. De toute façon, si elle était quelque part dans l'appartement, elle ne pourrait pas être bien loin hein, ça allait de soit !

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Retour au bercail [PV]   Lun 16 Jan - 18:33

Il pouvait lui demander l’impossible… Keira ne savait pas vraiment s’il avait vraiment conscience de l’amour qu’elle lui portait. Elle avait tellement peur de le perdre à force de trop l’aimer qu’elle tentait de se contenir un minimum, pour qu’il ne s’enfuie pas… mais c’était tellement dur… Elle aurait pu absolument tout faire pour lui. Mais elle savait que si elle le répétait, il pourrait avoir peur… Parce que ce n’était peut-être pas bien normal, après tout, d’être aussi dévouée ? Pourtant, dans son cœur, Keira se savait vraiment capable de tout, juste pour lui, juste pour qu’il l’aime d’avantage encore, juste pour qu’il sourit encore plus… Elle avait peur, de penser comme ça, mais ce n’était pas pour autant qu’elle savait se contenir… On ne peut pas maîtriser ces sentiments après tout… Et elle peut-être encore moins que les autres… Elle avait toujours été excessive, c’était dans sa nature, au plus profond d’elle-même… Elle aimait sans concession aucune, elle était prête à tous les sacrifices pour le bonheur des autres… n’était-ce pas pour le bonheur de sa mère (qui était pourtant exécrable) qu’elle avait commencé le mannequinât et sombrer, petit à petit dans l’anorexie, pour toujours être au top, un peu plus chaque jour encore… pour toujours en faire plus, donner plus, plaire plus.

Elle ne commenta pas non plus le fait que Kaïn refusait de faire ce qu’elle, elle avait fait. Non, elle ne s’était pas retrouvée à la rue, justement parce qu’elle avait eu un très mauvais train de vie. Elle aurait pu choisir l’autre issue, oui. Mais elle ne ‘lavait pas fait… Elle se sentait tellement salle à côté de lui. Qu’est ce qu’il lui trouvait bon sang ??? Les larmes lui montèrent aux yeux. Elle lutta pour ne rien laisser paraître, mais ce ne fut pas évident. Même s’il ne voulait pas la critiquer, elle prenait la remarque en plein cœur, et ça la blessait…


………….


Quand Kaïn se leva, les gros nuages gris qui obscurcissaient la vue de la jeune femme s’en étaient allés. De là à dire qu’elle était en pleine forme, il y avait néanmoins tout un monde… Elle avait toujours cette même question en tête… Qu’est ce qu’il lui trouvait ??? C’était vraiment un truc qu’elle n’arrivait pas du tout à comprendre… Il méritait tellement mieux qu’elle… Il avait peut-être été un véritable c*nnard, il n’avait jamais eu une âme aussi sale qu’elle. C’était sûr et certain.

Allongée sur le sofa, les yeux clos, les écouteurs sur ses oreilles, repassant toujours le même morceau que quelques heures plus tôt, elle chantait à présent une version qui tendait vers celle finale. Sa voix légèrement cassée montait malgré tout très bien dans les aigues et possédait de très bonnes nuances. Keira avait un véritable don pour la musique. Avec son physique, c’était, de toute façon, la seule chose dont elle disposait dans la vie. Elle n’avait jamais été fichue de rester calme suffisamment longtemps pour être douée dans une quelconque matière (et en sport, elle était une quiche internationale…). Bref, autant dire qu’elle avait tout intérêt à ne pas louper sa carrière, parce que sinon elle était foutue.

Elle arrêta de chanter lorsque le morceau cessa de tourner dans ses oreilles et rouvrit les yeux. Kaïn était juste là, le regard éteint de la rouquine s’illumina lorsqu’elle le dévisagea. Elle remarqua très bien sa tenue vestimentaire (ya des trucs comme ça qui ne loupent jamais !) mais elle ne commenta pas (pourtant, il y en avait des choses à dire sur ses tablettes de chocolat !). Lui adressant un petit sourire, elle se leva, posant doucement son baladeur sur la table basse du salon :

« Bien dormi ? »

Elle lui souriait doucement. Elle avait encore en tête ce qu’il lui avait di tout à l’heure, et ça lui faisait toujours aussi mal. Elle en perdit son sourire une seconde, mais lutta malgré tout pour conserver une bonne figure. Elle ne voulait pas l’embêter… Pourtant, ça la perturbait tellement ! D’ailleurs, il ne lui fallut pas bien longtemps pour parler :

« On fait quelque chose ce soir ? On sort ou on invite du monde ? Ou tu préfères rester au calme ? »

Elle, à partir du moment où elle était avec son chéri, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Il était 15 heures, elle n’avait encore rien mangé de la journée, mais elle n’avait pas très faim pourtant. Depuis qu’elle avait été remplacée par une autre pour une série de shoot et une pub, elle faisait super attention à ne pas trop manger. On lui avait fait comprendre qu’elle s’était laissée aller, alors elle était repartie dans ses absurdes restrictions.

La question ‘qu’est ce que tu me trouves, franchement ? ‘ demeurait pendue au bord de ses lèvres. Elle avait trop peur de se lancer cependant. Elle devait l’ennuyer avec ses problèmes… En plus, elle ne lui avait encore rien di sur Louis… Et elle commençait à se sentir mal à l’aise à cause de ça… ce n’était pas comme si elle était censée tout lui avouer, pourtant. Mais elle sentait, au fond d’elle, que c’était pas bien de garder tout ça pour elle. Elle se lança donc finalement sur cette deuxième idée :

« J’aimerais bien te parler de… la fois où tu m’as retrouvée… »

Elle avait toujours menti, prétendant qu’elle ne se souvenait de rien, mais elle savait aussi que personne ne l’avait sûrement jamais cru. C’était trop dur, cependant. Elle n arrivait pas à l’avouer. Elle se sentait fautive… c’était sa faute, non ? C’était sa faute à elle, si il s’était énervé après elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Retour au bercail [PV]   Lun 13 Fév - 11:28



Kaïn avait vraiment eu besoin de sa nuit de sommeil. Son boulot ne lui permettait psa de dormir toutes les heures de sommeil qui lui étaient nécessaire et ça finissait par se ressentir. Il devenait alors irritable, chiant, énervant et violent. Bon, okay, pour le côté violent, c'était surtout si on le cherchait trop ( et il fallait le travailler au corps pour vraiment l'énerver en plus de ça ). Et du coup oui, il avait eu besoin de tout ce sommeil là, même s'il aurait adoré profiter de la présence de Keira contre lui. Mais que l'on se comprenne bien, ce n'était tout de même pas de sa faute s'il avait aussi besoin de sommeil non ? Il avait besoin de dormir, il était humain après tout ?

Ce n'est que bien des heures plus tard que l'ancien Serpentard finit par enfin montrer le bout de son nez. Et il était temps d'ailleurs parce qu'il estimait qu'il avait déjà bien assez dormi et qu'il ne fallait surtout pas abusé des bonnes choses ! Enfin bon, tout ça pour dire qu'il était plutôt bien reposé et qu'il allait maintenant pouvoir profiter pleinement de sa petite amie qu'il trouva allongé dans un canapé à écouter de la musique et à chanter. Et oui, il pouvait très bien se ballader en caleçon. Parce qu'il était chez lui et aussi parce qu'il savait que son physique plaisait à la rouquine qui vivait avec lui. Comme si ça pouvait vraiment être étonnant ! Sans trop se vanter, Kaïn était bien fait. Et ça, il en était pleinement conscient.  « Très bien dormi même. ». Un sourire sur les lèvres, il se pencha doucement vers elle et posa ses lèvres sur les siennes, un contact dont il ne pourrait assurément jamais se passer. Et bien sûr, il ne se doutait absolument pas du fait qu'il avait pu la blesser tout à l'heure, il n'avait pas vraiment fait attention à ce qu'il disait. La fatigue avait aussi grandement joué et il ne fallait donc pas trop lui en vouloir, même si bien sûr, c'était plus facile à dire qu'à faire.

Faire un truc ce soir ? En faite, Kaïn n'en avait pas du tout envie. Il avait plutôt envie de se poser avec sa copine, et passer une soirée cool. Même si une soirée entre amis n'était pas la fin du monde hein ! Mais pour ce soir il ne voulait qu'elle voilà tout.  « Pour être tout à fait honnête, j'aurais vraiment apprécié passer cette soirée juste avec toi, si cela ne te dérange pas.. On pourra toujours inviter des gens demain ? Qu'est-ce que tu en penses ? ». Il fallait aussi qu'il écrive à Tyler et à Ruth, il ne leurs donnait plus beaucoup de nouvelles alors qu'ils étaient ses meilleurs amis. Et croyez le ou non, ça lui faisait vraiment beaucoup de peine ! Il fallait qu'il les voit à l'occasion, qu'il planifie ça oui voilà !  « Sauf si tu y tiens bien sûr, ça ne me posera pas de problème ». Oui, si elle avait déjà une idée en tête, il n'allait pas la forcer à changer d'avis.

Et là, elle se mit à lui parler du jour où il l'avait trouvé, à moitié morte dans la ruelle. Ce simple souvenir le foutait en rogne et en même temps, lui faisait vraiment beaucoup de mal. La trouvait là, dans cet état, ça avait réellement été abominable. Et il aurait préféré ne jamais en reparler... Mais bien sûr qu'il le fallait. Elle avait toujours dit qu'elle ne se souvenait de rien et elle mentait mal.. Alors si elle estimait que le moment était venu, ce n'était pas à lui de la repousser. Il s'installa doucement à côté d'elle, posant un baiser sur son front.  « Bien sûr.. Qu'est-ce qu'il y a.. ? ». Ah s'il venait à trouver le mec qui lui avait fait ça...

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Retour au bercail [PV]   Lun 13 Fév - 19:07

Elle ne pu s’empêcher de sourire quand elle le vit. Son cœur battit plus vite et elle sentit ce dernier avoir quelques ratés en son sein… Elle était folle de lui à n’en pas douter ! Un soupire s’échappa de ses lèvres et elle lui adressa un sourire radieux, tandis qu’il l’embrassait tout doucement. Caressant sa joue du bout des doigts, tout en le dévorant du regard, elle murmura :

« Tant mieux alors… »

Un nouveau sourire s’afficha (c’était plus fort qu’elle, elle respirait tellement le bonheur, quand elle était avec lui… Il était tellement pour elle !!!! Son soleil, ses nuages, sa pluie, son beau temps… il était ses rêves et ses espoirs, ses désirs et son avenir. Elle ne se voyait vraiment pas sans lui.

La rouquine se décala pour qu’il ait de la place pour s’assoire à côté d’elle et s’empressa de se pelotonner contre lui lorsqu’il fut assis sur le sofa. Elle lui parla de la soirée, et la réponse de Kaïn lui convint tout à fait !

« Tu veux rire ? Je pourrais me lancer dans une recette de tiramisu juste pour avoir l’occasion de passer une petite soirée juste avec toi ! »

Et Kaïn était plus que bien placé pour connaître la passion (et surtout le talent) de sa petite amie en cuisine (qui flirtait avec le -50/10). Donc oui c’était une preuve d’amour ce qu’elle venait de dire (faut juste un peu connaître le spécimen, quoi…). Elle lui adressa un sourire lumineux et elle l’embrassa furtivement, ses prunelles plongées dans celles de l’homme de ses rêves. Aujourd’hui était un jour parfait, même si elle avait été blessée tout à l’heure, elle pardonnait déjà (de toute façon, Keira n’est pas de nature rancunière).

Quant à inviter du monde demain, ils verraient au moment venu, hein ! L’un comme l’autre n’étant pas des férus d’organisation, généralement, tout se prévoyait à la dernière minute avec eux (et puisque ni l’un ni l’autre n’était spécialement un grand stressé de la vie, ça se passait toujours très bien et sinon… tant pis, ils passaient à autre chose !). Bref, ils verraient… Ils avaient large le temps, genre (plus de 24h t’sais ! –sort-).

Puis le sujet ‘pas facile mais faudra bien l’aborder un jour’ fut lancé. Et Keira parla… Pas d’une voix enjouée comme d’ordinaire, non c’était juste un murmure. Mais elle était décidée, elle ne lui cacherait plus jamais rien. Jamais.

« Je voulais pas mentir… mais j’avais trop honte… »

Sans doute ne la comprendrait-il pas... mais il fallait avoir vécu ce qu’elle avait vécu pour pouvoir tenter de la comprendre… Elle lui parla de Louis. Comment ils s’étaient connus, dans un bar. Qu’ils avaient passé une nuit ensemble et qu’après, plutôt que de s’arrêter là, ils avaient continué à se voir, à être ‘ensemble’. Elle lui exposa ses propres sentiments à l’égard de Louis. De l’étonnement, de la peur et de la pitié. Elle sentait qu’il était seul, qu’il avait besoin d’elle, et elle faisait tout ce qu’il voulait, pour lui faire plaisir, et parce qu’en même temps elle avait peur de l’énerver. Elle lui raconta ses colères, quand il la frappait, elle argumenta en expliquant qu’elle se sentait toujours fautive et qu’elle avait le sentiment, continuellement, que c’était de sa faute à elle… Et que sûrement elle le méritait… Non ? Elle lui expliqua les vêtements tâchés de sang trouvé dans sa salle de bain, la peur croissante de le fâcher, de commettre l’irréparable… Puis son départ pour paris, qu’elle l’avait trompé là bas et qu’il avait fini par l’apprendre…

« Je revoie encore son regard… J’ai demandé de l’aide à Raphaël peu après ma sortie de la clinique… Il lui a effacé la mémoire, mais j’ai toujours peur de le revoir, de croiser son chemin… J’ai l’impression que je ne serais plus jamais la même qu’avant… c’est positif, en un sens, j’étais sûrement un peu trop folle, trop décalée… mais j’en peux plus de cette boule au ventre. J’arrive plus à parler normalement avec des inconnus, comme je pouvais le faire avant, j’ai toujours peur d’en croiser un pire que lui… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour au bercail [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour au bercail [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retour au bercail
» Retour au bercail
» Retour au bercail...
» Retour au bercail [PV Grenaak]
» .xXx.Retour au bercail.xXx.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: