AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [THEME]Tu connais la nouvelle? (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: [THEME]Tu connais la nouvelle? (PV)   Lun 31 Oct - 0:02

L’année se terminait. Non, pas une année scolaire comme les autres, mais bien la dernière année qu’Eva-Rose passait à Poudlard. Mai commençait, les ASPICs approchaient, mais cela n’effrayait pas la Préfète outre mesure. Enfin, si, la jeune femme était complètement terrifiée à l’idée de louper les examens les plus importants de sa vie, mais ça n’était rien comparé à l’idée de quitter Poudlard, l’école où elle avait vécu et étudié sept ans durant, où elle avait été accueillie dans une nouvelle famille, la maison Poufsouffle, où elle s’était fait des amis avec le temps, où elle avait passé tant de bons moments, mais aussi d’autres bien plus difficiles pendant la guerre, cinq ans auparavant. Bref, autant dire qu’à chaque pas que la demoiselle faisait dans le château, elle retrouvait un souvenir, qu’il soit triste ou heureux, celui d’une bonne rigolade ou d’un moment de tristesse, de la joie d’une bonne note ou de la poursuite d’un élève de sortie la nuit.

Evidemment, cela faisait presque un an qu’Eva-Rose songeait que la fin approchait et qu’elle devrait quitter Poudlard tôt ou tard, mais deux mois avant la fin, avant les grandes vacances, avant le premier juillet, elle trouvait que c’était plus proche que jamais – et de fait, ça l’était. Evidemment, ça n’allait faire que se rapprocher, et de plus en plus vite qui plus est. Le stress des examens et la volonté de ne pas quitter Poudlard allaient transformer les deux mois restant en quelques semaines, si ce n’étaient pas des jours. Et dire qu’elle avait encore tant à faire ! Bizarrement, Eva-Rose avait l’impression que tout son savoir s’était envolé ! Sans compter ses amis qu’elle allait quitter ! Roman partait certes de Poudlard comme elle, mais se reverraient-ils par la suite ? La Préfète savait que son collègue voulait bosser dans la patisserie, ou quelque chose comme ça, ce qui n’était pas du tout son truc ! Eva-Rose avait finit par se décider (du moins, ça tiendrait jusqu’aux ASPICs) pour ce qu’elle préférait : l’étude, la recherche, les sortilèges…la disparition de la magie la mettait au défi : en étudiant l’histoire de la magie, il était selon elle possible de découvrir un moyen de la faire revenir.

C’est à tout cela qu’Eva-Rose pensait en ce matin du dimanche 4 mai 2003 (oui, j’ai été vérifier), le regard perdu sur sa baguette devenue inutile, posée sur sa table de nuit d’où la jeune femme l’enlevait chaque matin en espérant pouvoir s’en servir, espoir toujours déçu par ce mystérieux virus qui empêchait les sorciers d’utiliser leurs pouvoirs. Le Ministère s’en occupait, disaient-ils, la
Gazette le répétait inlassablement dans ses interviews de membres de l’administration sorcière, que ce soit le Ministre ou le chef du bureau des Aurors, mais c’était tout et les élèves de Poudlard pas plus que les adultes ne voyaient le moindre signe permettant de penser que la situation allait changer. Bien entendu, il y avait des rumeurs – il y en avait toujours, dans ces moments là – disant qu’un objet à Poudlard devrait permettre de le retrouver, et tous les élèves ou presque s’étaient lancés à la recherche de ce fameux sésame, espérant être celui qui mettrait fin à cette malédiction, ou simplement pour le fun de la chasse au Trésor. Ils n’avaient finalement rien trouvé, on peut s’en douter, mais ça avait été pour beaucoup un bon moment tout de même, passé à Poufsouffle en interrogeant les tableaux, et cela avait fait plaisir à Eva-Rose parce que discuter avec tous ces personnages qu’ils croisaient tous les jours, ça n’arrivait pas si souvent. Or, l’année touchait à sa fin, sa scolarité aussi, c’était le moment ou jamais. Depuis cette fameuse quête, la Préfète avait donc passé plus de temps avec les cadres, particulièrement pendant ses rondes. Là aussi, quelques bons souvenirs s’étaient accrochés aux murs de Poudlard, malgré les mauvais caractères ou la hauteur que pouvaient prendre certains vis-à-vis des élèves. D’autres, en revanche, étaient tout à fait sympathique comme pouvaient l’être le fantôme de Poufsouffle, le Moine Gras, ou Nick Quasi-Sans Tête de Gryffondor pendant ses bons moments.

Tout cela, hélas, Eva-Rose s’en était rendue compte trop tard ; à moins qu’elle n’ait pas voulu le voir avant, aveuglée par la même timidité qui l’avait empêchée d’avoir de vrais amis jusqu’à ce qu’elle rencontre Rory et Charisma. Cette même timidité qui pouvait l’avoir fait passer pour une idiote quand Joshua l’avait abordée aux Trois Balais l’automne précédent, qui lui avait fait manquer bien d’autres choses encore. Cette timidité, encore, que la jeune femme tentait de combattre chez Rhys qu’elle s’était désigné comme son protégé afin qu’il ne fasse pas les mêmes erreurs qu’elle et loupe nombre de plaisirs que pouvait apporter la vie à Poudlard. Certes, elle n’en était finalement pas morte et avait plutôt bien réussit sa scolarité : Préfète, notes excellentes, on avait vu pire, et ça n’avait pas été si mal, finalement.

Si vous avez tenu jusque là, vous aurez compris que je me suis encore perdue dans les méandres de l’esprit fort occupé d’Eva-Rose, aussi revenons-en au dimanche 4 mai 2003. La Préfète auparavant peu vêtue dans sa chemise de nuit jaune et noire à l’honneur de sa maison, venait de passer sa robe de sorcière frappée de l’écusson au blaireau et du P de Préfète quand Roman déboula tel une moto en furie dans le dortoir des filles où il n’était pas censé entrer, tout Préfet qu’il était. Evidemment, vous la connaissait, Eva-Rose eut un mouvement de recul en le voyant arriver et sentit très vite le rouge lui monter au joue, toute adulte qu’elle fût ; chassez le naturel, il revient au galop ! D’autant plus que c’était juste : encore un peu, et son collègue la voyait dans une tenue peu appropriée, car s’ils étaient amis – on n’est pas indifférent vis-à-vis de quelqu’un avec qui on a passé sept ans de sa vie ! ils n’étaient tout de même pas assez proches pour ça !

C’est en levant la tête qu’Eva-Rose vit que Roman avait dit quelque chose, mais que perdue dans ses pensées, elle n’avait pas entendue. Elle rougit de plus belle.

- Excuse-moi, tu as dit quelque chose ? dit-elle gênée comme seule elle pouvait l’être.

[1037 mots]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 1483
Âge : [12/11/1984] 26 ans
Actuellement : Gérant pâtisserie-chocolaterie MacJones


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: esclave de Sam :p

MessageSujet: Re: [THEME]Tu connais la nouvelle? (PV)   Mar 1 Nov - 23:11

L'heure du bilan était pour Roman arrivée. En réalité des bilans, Roman en terminait au moins deux par jour et n'hésitait à recommencer le lendemain encore. La vie était faite de bilans, ils étaient nécessaires pour avancer, quasi-indispensables dans la vie de tous les jours et dans la vie future, mais dans tous les cas toujours extrêmement utiles. Ce soir là, Roman se coucha sur ses deux oreilles. Non c'est impossible, sauf si tu as un coussin très mou. en pensant à sa journée du lendemain. Demain, le préfet car oui, Roman est préfet. Oui, je sais, ça surprend toujours. avait prévu une énième réunion en Quartier général avec Ophélia. Ils avaient les derniers détails à régler pour l'ouverture de leur boutique, des détails non sans importance puisqu'à l'issue du calcul final de tous leurs frais (les derniers devis devaient d'ailleurs arriver dès le lendemain par hibou postal), ils pourraient prendre un dernier rendez-vous avec leur banquier, à Gringotts, pour discuter de l'obtention ou pas, de leur prêt. Une opération non-négligeable, donc !

Le jeune jaune et noir s'était donc endormi ainsi, à la fois enthousiaste de fignoler les derniers détails de leur oeuvre avec Ophy, et ravi de pouvoir passer une nuit de sommeil entière après une dure journée de révisions. Que c'était bon le dimanche !

Rien ne valait cependant le dimanche matin où on devinait déjà le pépiement des oiseaux encore tout endormis et les premières lueurs du soleil qui s'écrasaient chaudement sur le château. Et dire que ça encore, bientôt, Roman ne pourrait plus en profiter ! La vie était vraiment trop injuste.

Comme tous les matins depuis la disparition de la magie, Roman prit sa baguette magique et prononça mentalement son « Lumos » dont il avait tant fait les frais de l'échec cuisant, et se leva de son lit en se frottant les yeux. Il était seul, comme tous les jours dans le dortoir des garçons depuis ses 11 ans. Depuis plusieurs mois, il ne le faisait juste que pour la forme, tellement il avait en début était affligé de ne voir aucun résultat probant. Maintenant c'était devenu habituel, un peu comme quand un moldu en parlant à un brin d'herbe ne s'attendait pas à ce qu'elle lui réponde : c'était devenu normal.

Roman, habillé de son unique caleçon bleu ciel, se dirigea vers la salle de bain, pieds nus oui en été dans les sous-sols, il fait 25°C, normal, quoi... C'est de la magie, la tête dans le pâté, les yeux à demi-ouverts, la bouche pâteuse, les muscles pas encore étirés : le préfet des Poufsouffle avait visiblement bien dormi. Le jeune homme fit couler l'eau du robinet Oui Poudlard a l'eau courante. Je sais, c'est fou, mit du dentifrice sur sa brosse à dent et au moment de la mettre en bouche, percuta :

D'un, ce qu'il mettait dans sa bouche n'était pas une brosse à dent, mais bel et bien un bout de bois d'une vingtaine de centimètres oui parce qu'à Poudlard aussi, on se lave les dents avec des bouts de bois dans lesquels on a incrusté des poils de licornes. Mortes bien sûr. Et de deux, ce fameux bout de bois, émettait une étrange lumière blanchâtre et brillante, à l'intérieur de sa bouche.

« Putain de moine ! »

Roman recracha presque instantanément le dentifrice qu'il avait en bouche et essuya sa baguette d'un revers de main. Il la regarda, béat, n'y croyant pas ses yeux, et cligna plusieurs fois des paupières pour être bien sûr qu'il n'était pas en train de rêver. Sa baguette brillait, oui, elle brillait, ce qui voulait dire que son LUMOS avait fonctionné et donc que la magie était REVENUE ! La magie était revenue, revenue, revenue !!

« Nox ! Lumos ! Nox ! LUMOS ! Hihi hihihi! »

Roman était pour ainsi dire déchainé. Il dansait presque dans son dortoir, réalisant à peine ce qui venait de se passer. La magie était revenue, ce qui incluait, ce qui entrainait... ce qui entrainait tellement de choses qu'il ne savait par où commencer.
Dans un premier temps, il était clair qu'il devait aller prévenir tout le monde. TOUT LE MONDE ! Parce que si personne ne criait, dans la salle commune, c'était parce que personne ne l'avait remarqué ! Comment auraient-ils pu le remarquer ? Personne à part Roman ne s'amusait à tester sa baguette tous les matins, personne !

Le préfet courut comme un dératé vers le dortoir des filles, qu'il allait nécessairement toutes réveiller si elles dormaient encore. En arrivant dans la chambre, Roman frappa, entra immédiatement et ne vit qu'Eva. Bon, tant pis, elle serait la seule (mais la première !) au courant de la super nouvelle.

« Eva, j'ai quelque chose pour toi. »

Roman planta sa baguette sur sa main et d'un geste parfaitement désinvolte, lança un :

« Orchideous ! »

Une bouquet de marguerites aussi fraiches qu'elles pouvaient l'être arriva dans la main du préfet qui le tendit sans attendre à son amie et collègue préfète. Exhibant un merveilleux sourire, Roman ne put tenir bien longtemps sans parler. Il voulait faire une surprise de taille à Eva, maintenant que c'était fait, il pouvait faire exploser tout ce qu'il avait contenu.

« La magie est revenue ! Revenue Eva, REVENUE !! »

Roman sauta presque sur le lit de son ami et presque son réfléchir, tout en faisant danser sa baguette tout autour de lui, le préfet s'exclama :

« AVIS ! »

Une volée d'oiseaux multicolore sortit de la baguette du jeune homme qui ne put s'empêcher avec eux, ceux-ci tournoyant avec grâce autour de lui. Le jaune et noir se fichait pas mal de n'être vêtu que d'un seul caleçon, à vrai dire, il n'avait même pas réalisé qu'il était presque dans le plus simple appareil. En temps normal il se serait habillé, là, c'était un peu comme si on venait de le demander en mariage le jour où il venait d'ouvrir se baguette tout en ayant gagné au Loto moldu. Voilà. Mais tout ça en mieux, en fait.


(1013)


Dernière édition par Roman Jones le Jeu 3 Nov - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME]Tu connais la nouvelle? (PV)   Jeu 3 Nov - 10:06

Spoiler:
 

Roman avait quelque chose pour elle ? Ca ne pouvait certainement pas être sa baguette : personne de censé ne donnerait sa baguette à quelqu’un d’autre, et encore moins quand elles ne marchaient pas, tu parles d’un cadeau ! Eva-Rose savait que les baguettes se transmettaient parfois dans la famille, mais là ça n’avait strictement rien à voir, puisque les deux Préfets n’avaient évidemment aucun lien du sang en commun. Qu’était-ce, alors, et pourquoi Roman tenait-il sa baguette pointée vers elle comme s’il allait lui jeter un sort, ce qui encore une fois était complètement impossible puisque la magie ne fonctionnait plus ! La rouquine n’en fut donc qu’encore plus surprise quand son collègue planta sa baguette sur sa main et, après une formule parfaitement prononcée, fit apparaître un bouquet de fleurs.

Eva-Rose resta bouchée bée quand Roman lui tendit les fleurs, sachant très bien ce que cela signifiait et que son ami lui confirma aussitôt, l’air fou de joie ! Peu soumise à de tels épanchements, Eva-Rose se contenta d’afficher un grand sourire, son bouquet toujours entre les mains. Elle se retourna et attrapa sa baguette posée sur la table de nuit à côté d’elle. La jeune femme fixa un livre posé sur son oreiller, le pointa avec sa baguette, mobilisa toute sa pensée…et le livre vint directement sur elle. Malheureusement, tout de même excitée par le retour de la magie, la rouquine n’avait pas pensé à libérer une main afin de pouvoir attraper l’ouvrage et dut se faire violence pour ne rien laisser tomber. En tout cas, c’était certain, la magie revenait, même pour les sortilèges informulés ! Non que la Préfète eût douté des paroles de Roman, surtout qu’elle l’avait vu à l’œuvre, mais ça faisait beaucoup de bien de lancer soi-même des sorts !

La Préfet, lui, en tout cas, ne tenait plus en place : Roman venait de faire apparaître une volée d’oiseaux qui commencèrent à voleter dans la pièce. Soucieuse de ne pas retrouver son lit tâché de fientes, et après avoir reposé et le livre et le bouquet, Eva-Rose pointa la fenêtre avec sa baguette pour l’ouvrir et donner un peu d’air. Il fallait de toute façon toujours aérer le matin, lui disait sa mère. Ce n’est qu’à ce moment que la rouquine remarqua dans quelle tenue Roman était arrivé. Visiblement trop content de retrouver la magie et pressé à l’idée d’annoncer la nouvelle à tout le monde, son ami avait oublié de s’habiller. Bien que ce fût un moment exceptionnel vue l’année qu’ils avaient passée, Eva-Rose ne put s’empêcher de rougir violemment. Et dire que tout à l’heure, c’est lui qui avait faillit la voir en sous-vêtements !

- Euh, Roman, tu ne crois pas que tu as oublié de t’habiller ? ROMAN !

Elle avait crié pour être sûre que son ami l’entende, excité comme il était. Le jeune homme était sans doute parti pour un monde parallèle dont elle devait le tirer avant qu’il ne se fasse arrêter par Rusard, retour de la magie ou pas. Le concierge ne serait certainement pas compréhensif avec les explications du Préfet et se ferait même un plaisir d’atténuer sa joie.



[527 mots]


Tous comptés
MAGIE

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [THEME]Tu connais la nouvelle? (PV)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME]Tu connais la nouvelle? (PV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: