AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 I made a terrible mistake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 218
Âge : 31 ans [05/06/1981]
Actuellement : Propriétaire de La Gamme d'Or


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: I made a terrible mistake   Mar 8 Nov - 16:55


Avril. Le mois d’avril venait à peine de commencer, et déjà Asher soupirait de lassitude. Aujourd’hui, Ana ne travaillait pas. Ce qui n’était peut-être pas plus mal. Bientôt, cela ferait six mois qu’ils avaient rompu. Ou du moins qu’Asher avait rompu avec Ana, puisqu’il l’avait un peu prise de cours. Mais en six mois, il n’y avait eut aucune autre fille. Les seules filles dans sa vie avaient été Luca, sa meilleure amie, qui l’avait engueulé comme s’il était le dernier des abrutis, Emily, qui lui avait dit qu’il avait fait ce qu’il pensait être bon, mais qu’il se trompait sans aucun doute sur toute la ligne. Et lorsqu’Ana était revenue à la boutique après sa semaine de congés, Asher avait compris pourquoi les deux filles lui avait tenu ce discours. Cette semaine tout seul, avec pour seule compagnie Oscar, avait été la pire de sa vie. Non, il n’était pas fait pour vivre sans Ana, loin d’elle, sans l’embrasser et la prendre dans ses bras. Cependant, il avait trouvé que lui dire cela au bout d’une semaine, aurait été complètement idiot. Il avait peur qu’elle le prenne pour un indécis et qu’elle ne lui dise non à jamais. Alors il avait repoussé l’échéance, le plus souvent possible. A chaque fin de journée, quand elle partait, les mots lui brûlaient les lèvres. Il avait envie de tout lui dire, envie de tout lui avouer, lui dire qu’il était un abruti fini, qu’il était complètement idiot, mais qu’il était également totalement fou d’elle. Cependant, chaque soir, il restait muet comme une carpe, tel un sombre idiot.

Et aujourd’hui, elle ne travaillait pas. Alors le seul bon moment de la journée, quand elle entrait dans la boutique en saluant tout le monde, même si elle restait plus ou moins distante avec lui -et il ne pouvait de toute manière pas lui en vouloir, c’est lui qui avait foiré là-dedans, pas elle- et bien il ne l’avait pas eu aujourd’hui. Et cela lui faisait du mal. Il n’en pouvait plus, vraiment. Il ne pouvait cependant pas partir si tôt le matin alors qu’il venait à peine d’ouvrir la boutique. Tant pis, il devrait attendre. Et puis, qui lui garantissait qu’elle était réveillée de si bon matin ? Personne... D’ailleurs, il espérait secrètement qu’elle n’ai rencontré personne d’autre durant ces six longs mois, car Asher n le supporterait pas. Il s’en voudrait à vie d’avoir été aussi stupide pour laisser un autre mec lui voler la femme de sa vie. Mais si tel était le cas, c’était uniquement sa faute.

Ce matin, il ne se passait rien à la boutique. Pas beaucoup de clients, des élèves uniquement pour Oscar, alors Asher avait passé la matinée enfermé dans l’atelier, a fabriquer une guitare. Il ne savait pas pourquoi il la fabriquait, car il savait pertinemment qu’il ne la mettrait pas en vente, mais lorsqu’il travaillait le bois, il pensait à autre chose. Il devait veiller à tout faire correctement, et donc rien d’autre n’occupait son esprit. Puis vers midi dix, Oscar déboula dans l’atelier en annonçant à Asher qu’il allait manger. Le blond sauta sur l’occasion pour fermer la boutique entre midi et confia à Oscar le soin de la rouvrir après avoir mangé. Il avait quelque chose à faire, quelque chose d’important, de tellement important que rien d’autre ne pouvait compter. Il devait aller voir Ana, tout de suite. Mais sans magie, rien n’était facile. Asher avait cependant retenu la ligne de métro qu’il devait emprunter pour se rendre à l’appartement de la brune, et grimpa les escaliers quatre par quatre, pour arriver le plus rapidement devant sa porte. Mais maintenant, aurait-il assez de force pour sonner ? Pour s’excuser et tout lui avouer ? Il n’avait pas le choix de toute façon, il était venu ici après tout, il n’allait pas repartir sans rien tenter du tout ! Aussi, son doigt enfonça la sonnette, puis ses mains allèrent s’enfoncer dans ses poches. Si Ana ne voulait pas le voir, il comprendrait, mais elle devait l’écouter, même s’ils devaient rester chacun d’un côté de cette porte...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: I made a terrible mistake   Mer 9 Nov - 13:19

Travailler avec lui n'était pas facile. Le voir tous les jours encore moins. Certes, cela faisait déjà six mois et avec le temps, elle aurait probablement déjà dû prendre l'habitude de savoir qu'ils n'étaient plus ensemble et qu'il ne le regrettait sûrement pas, qu'il l'avait sans doute déjà remplacé vu qu'il était un garçon parfait sur tous les points, mais ce n'était pas le cas. Elle en était incapable tout comme elle était incapable de se dire qu'elle ne l'aimait plus. C'était tellement loin de la réalité que ça serait toujours un mensonge. Mais que pouvait-elle bien y faire ? Le supplier ? Lui crier qu'elle l'aimait encore et qu'elle en pouvait pas se passer de lui ? Cela aurait été tellement vain qu'elle trouvait ça pathétique et qu'il était plus simple de se taire. Se taire et... Ignorer. C'était stupide bien sûr, et elle le savait très bien. Elle ne l'ignorait pas tant que ça non plus, elle en était incapable mais elle faisait de son mieux pour rester distante. Mais il s'agissait quand même de Ana Miller, la fille la plus douce du monde. Elle était incapable de se montrer trop désagréable ou même trop distante. Elle était obligée de rester proche de lui, ne serait-ce qu'un minimum. Elle faisait ce qu'elle pouvait quoi. Et c'était déjà bien puisque ce n'était déjà pas vraiment facile. Mais.. Bon, quoi qu'elle puisse vraiment en dire, ça ne changeait pas grand chose et elle le savait pertinemment justement. M'enfin bon, elle se contentait de faire son jobn et c'était déjà suffisant. Après pour le reste, il ne fallait pas trop espérer. Elle ne s'éternisait plus au boulot, elle restait poli et gentille, parce que c'était dans son caractère mais pour le reste, il ne fallait plus rien espérer. Et elle espérait que les gens le savaient.

Aujourd'hui de toute façon, pas de boulot. Alors au moins, elle n'aurait pas besoin de se casser la tête ou même d'espérer une seule seconde que ça changerait grand chose. Et c'était bien ça le plus important, dans un sens, en tout cas. Elle allait pouvoir rester chez elle à flemmarder. Et ça c'était assez sympa ! Quoique, elle se voyait bien sortir avec des amis. Se promener tranquillement ! En plus un de ses cousins était en ville actuellement et elle avait plutôt bien envie de le voir. Histoire de profiter, puisqu'il était une personne assez cool. Un moldu d'ailleurs, mais bon, à l'heure actuellement ils étaient tous des moldus et c'était un point qu'il ne fallait pas nier.

Elle le retrouva à un café donc et ils en profitèrent pour parler de tout et de rien, pour profiter de tout ça et pour s'amuser un peu du passée. Elle lui proposa de venir déjeuner chez elle d'ailleurs, histoire de continuer et il accepta avec plaisir. C'était assez cool tiens ! C'est dans le rire qu'ils rentrèrent chez elle. Ca lui faisait du bien, elle se changeait les idées au moins. Elle pouvait aussi parfaitement le faire avec Tyler bien évidemment, mais ce n'était pas si facile que ça et c'était bien pour cette raison que tout pouvait sembler relativement désagréable, ne serait-ce qu'un peu, en tout cas. M'enfin.. Bon. Les choses ne furent pas si simples, parce qu'elle s'arrêta, interdite, lorsqu'elle pénétra dans son couloir. Asher se tenait devant sa porte. Chose improbable. Qu'est-ce qu'il voulait ? Son cœur se mit à battre la chamade, sans qu'elle ne sache pourquoi, et elle se mettait à vraiment avoir peur, oui, à n'en pas douter. Mais.. Bon.

En voyant sa tête, son cousin se mit à se demander si elle voulait qu'il reste. Il n'avait jamais vu Asher mais il n'était pas stupide et il savait très bien qu'il était important pour elle. Rien qu'à voir son comportement, il avait été capable de savoir qui il pouvait bien être. Il lui embrassa doucement la joue, l'incitant à se montrer forte également. Il finit par partir en lui demandant de l'appeler. Elle se mit à sourire doucement oui, légèrement timide pour se donner une bonne figure. Mais tout ça lui faisait peur. Il voulait la virer ? Il pensait que ce n'était pas bien peut être ? Aucune idée...  « Asher ? Mais qu'est-ce que tu fais ici ? » . Ou alors, il voulait lui demander de venir à la boutique ? Dans ce cas, pourquoi ne pas téléphoner ? C'était assez bizarre tout ça. Un peu énervant aussi, mais bon, on ne pouvait pas vraiment y faire grand chose justement. Elle se posa devant lui donc, attendant, ne sachant pas quoi ajouter d'autre de toute façon. De toute façon, c'était lui qui était venu non ? C'était donc à lui de parler dans un sens non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 218
Âge : 31 ans [05/06/1981]
Actuellement : Propriétaire de La Gamme d'Or


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: I made a terrible mistake   Mer 9 Nov - 13:54


Asher aurait volontiers donner tout ce qu’il avait pour retrouver Ana, pour effacer son idiotie d’il y a six mois ! Il aurait vraiment tout fait, tout ! Il aurait même été capable d’aller lui décrocher la lune, parce que vraiment, il était fou d’elle. Alors qu’il avait sonné, personne ne lui ouvrait. Et là, il commençait à flipper. Et si elle était partie pour retrouver un mec avec qui elle sortait ? Peut-être avait-elle refait sa vie, depuis qu’ils s’étaient séparés... Asher espérait que non, bien qu’il puisse comprendre que d’autres garçons puissent s’intéresser à sa belle Serdaigle. Elle était parfaite après tout ! Douce, gentille et aimante, franchement qui pouvait lui resister ?! Personne et surtout pas Asher ! Alors oui, il avait peur de l’avoir perdue à jamais, et même s’il faisait la plus grosse connerie de sa vie là, tant pis. Il devait lui dire ce qu’il ressentait, qu’il était un abruti fini et que ce qu’il voulait plus que tout, c’était qu’elle lui pardonne sa bêtise.

Mais peut-être ne voulait-elle pas le voir. Peut-être savait-elle qu’il était devant la porte et qu’elle ne voulait pas le voir. Peut-être aussi, qu’Oscar lui avait envoyé un message pour la prévenir. Mouais, bon, Asher se faisait peut-être des films aussi. Peut-être qu’elle n’était tout simplement pas chez elle, parce qu’elle voulait faire les boutiques. Après tout, elle était une fille et elle aimait les magasins... Donc peut-être qu’il aurait du venir plus tard, ou lui envoyer un message pour lui demander si elle était chez elle... Ou peut-être qu’elle était sortie avec Tyler, son frère. Asher le voyait assez souvent à la boutique, et à chaque fois, il lui disait bonjour puis disparaissait dans l’atelier, histoire de laisser Ana avec son frère, pour éviter de faire monter encore plus la tension.

Asher aurait presque commencé à faire les cent pas dans le couloir de la jeune femme, si cette dernière n’avait pas fini par arriver. Par du bon côté, certes, elle ne lui avait pas ouvert la porte, mais elle l’avait appeler en le trouvant sur le pas de sa porte. Elle était surprise de le voir là, ce qui pouvait être compréhensible, puisque depuis six mois, ils ne se fréquentaient plus en dehors du travail. Alors oui, elle pouvait être surprise de le trouver là.


«Ana ! Tu es là ! Je... Il faut que je te parle !»

Asher avait presque fait une bêtise. Il avait eut envie de la prendre dans ses bras, de lui déposer un baiser sur la joue, mais il savait bien que cela aurait fait tâche. Il ne pouvait décemment pas se permettre d’agir ainsi. Après tout, c’était lui qui l’avait largué, donc pourquoi le laisserait-elle faire ? Non, il n’y avait aucune raison pour qu’elle le laisse l’embrasser ou même le prendre dans ses bras. Enfin bref. Il avait besoin de lui parler, et rester devant elle, comme un abruti, ça n’allait pas l’aider.

«Enfin, si tu veux bien, bien sûr...»

Bah ouais, Asher était comme ça. Il avait plus que tout envie de parler à la femme de sa vie, mais si cette dernière ne voulait pas le voir, il ne pouvait pas la forcer, n’est-ce pas ? Mais au moins, elle savait qu’il devait lui parler, et peut-être qu’après avoir réfléchi elle accepterait de lui laisser une chance de s’exprimer ! Ouais, bon, Asher était du genre pessimiste, mais bon, on ne pouvait pas trop lui en vouloir si ? Il savait qu’il était un abruti, Luca et Emily le lui avait dit, et il l’avait bien compris... Mais il ne voulait plus l’être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: I made a terrible mistake   Mer 9 Nov - 14:39

Se retrouver devant lui un jour de congé était bien le meilleur moyen pour qu'elle puisse se sentir perdu. Elle ne savait absolument pas comment est-ce qu'elle pouvait bien se comporter. Elle n'en savait rien, elle n'en savait absolument rien, et ça lui faisait vraiment peur. Que pouvait-il bien avoir à lui dire après tout, ils n'avaient rien à se dire maintenant, tout avait déjà été dit il y avait déjà six longs mois et ça lui faisait bizarre, justement, oui à n'en pas douter. M'enfin bon, pour le reste, c'était une toute autre histoire. Oui voilà. Quoi que l'on puisse bien en dire, ça ne changerait rien du tout, et c'était bien pour cette raison qu'il pouvait y avoir autant de problème que ça. Elle devait rester là, juste devant lui, tenter de rester forte et de ne pas passer pour une imbécile, même si ce n'était pas facile, même si c'était loin d'être facile et c'était bien ça qui se trouvait être un problème dans certaines situations, à n'en pas douter. M'enfin.. Bon, pour le reste, c'était une autre histoire. Elle devait faire face, elle n'avait pas d'autre choix. Elle allait affronter ce qu'il pouvait bien avoir à lui dire et ça serait parfaitement aussi simple que ça, il n'y avait pas d'autre solution. C'était une évidence.

Mais mine de rien, ça la tracassait vraiment beaucoup et elle en venait à se demander si les choses allaient se montrer si compliquées que ça non ? Enfin.. Bon, pour le reste, c'était une toute autre histoire et c'était bien ça qui pouvait sembler être si compliqué, à n'en pas douter. Enfin bon, pour le reste, c'était une toute autre histoire. Quoi qu'il puisse bien en dire, il n'avait pas d'autre choix, et c'était ça le problème. Enfin.. Bon, il était hors de question de se prendre la tête. Oui et c'était sans doute bien mieux comme ça. Il finirait par lui dire de toute façon. Il était impossible pour elle de le mettre à la porte maintenant ou en tout cas, de ne pas vouloir savoir ce qu'il pouvait bien avoir à lui dire. Enfin bon, quoi qu'elle puisse bien en dire, de toute façon, elle n'avait pas trop le choix et c'était ça qui pouvait se trouver être un problème. M'enfin.. Bon, pour le reste, c'était une tout autre histoire, à n'en pas douter. Mais en faite, ici, le truc était surtout de ne pas trop se prendre la tête, il était évident que c'était ça le meilleur moyen pour que tout se passe plutôt bien. Que cela soit évident ou non, et en faite, il était assez facile de ne pas trop se prendre la tête. Ou d'une certaine manière en tout cas. Elle n'en savait rien. Aucune idée non. Vraiment. Elle verrait bien.  « Euh.. Bah bien sûr, hm.. Si tu veux oui ». Elle le dévisageait certainement, interloquée, surprise, se demandant bien sûr où est-ce qu'il pouvait bien en venir. Fouillant dans son sac, elle finit par ouvrir la porte de son appartement.  « Hum, viens, discutons à l'intérieur ». Ouf, elle avait viré les photos d'eux deux. Bon, okay, elle les avait mise dans un placard dans sa chambre et en plus, elle ne les avait viré que depuis une semaine. Mais pour le reste, voilà, au moins, elles n'étaient plus en évidence et il pouvait croire qu'elle avait tourné la page, que cela soit, ou non, le cas. Et elle espérait qu'il croirait vraiment que c'était le cas. Qu'elle était comme lui et qu'elle allait très bien.

Même si c'était loin, vraiment loin d'être le cas. Il était impossible pour elle de le zapper de sa vie, de faire comme s'il n'avait jamais été là ou même comme s'il ne comptait plus. C'était impossible, il était toujours aussi important poru elle, rien n'avait changé, si ce n'était la douleur de le voir sans pouvoir le serrer dans ses bras. Ce genre de chose quoi. Quoi qu'elle puisse bien en dire, oui, c'était dur, vraiment dur et c'était bien là que se situait le problème justement.  « Hum... C'est à propos du magasin ? ». Oui, après tout, elle voyait mal à quel propos ça aurait pu être d'autre. Qu'aurait-il bien pu lui dire qui ne concerne pas le magasin. Elle ne savait juste pas, elle ne savait VRAIMENT pas. Et oui, ça lui faisait peur et c'était bien pour cette raison que tout devenait à ce point compliqué et difficile.  « Ce n'est pas trop grave au moins ? ». Si ça se trouvait, il ne voulait plus d'elle au boulot ? Il était peut être venu la virer ? Oh bordel...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 218
Âge : 31 ans [05/06/1981]
Actuellement : Propriétaire de La Gamme d'Or


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: I made a terrible mistake   Mer 9 Nov - 15:31


Asher était content de voir Ana, cependant, le plaisir ne semblait pas être partagé. Logique en même temps, Asher n’était pas le mec qui avait demandé Ana en mariage, non, il était celui qui avait mis fin à leur relation de couple. Alors oui, il était tout à fait normal que la jeune femme ne soit pas forcément ravie de le voir. Elle semblait néanmoins intriguée par sa présence ici, mais l’invita à entrer dans l’appartement sans chercher plus loin. Bon, au moins, elle acceptait de lui parler, c’était déjà ça ! Il avait fait un grand pas vers sa déclaration, y’avait plus qu’à continuer !

«Merci, je... Je te dérange pas au moins ?»

Asher suivit la jeune femme dans son appartement et jeta machinalement un regard autour de lui. L’appartement n’avait pas beaucoup changé, si ce n’est qu’il n’y avait plus aucune photo d’Ana et lui sur les murs. Cela attrista légèrement Asher, mais il ne pouvait pas en vouloir à Ana, lui même avait enlevé les photos il y avait quelques jours de cela. Il ne les avaient pas jetées, bien évidemment, mais lui aussi les avaient retiré. Peut-être Ana avait-elle trouver quelqu’un d’autre. Lorsqu’elle lui demanda si il y avait un problème avec la boutique, Asher la regarda surprise.

«Hein ? Ah, non non ! Ca n’a rien à voir avec la boutique !»

Asher ne voyait pas pourquoi Ana pensait que sa simple présence devant chez elle avait quelque chose à voir avec la boutique... Pensait-elle qu’il allait la virer ?! Enfin, c’était complètement absurde ! Elle faisait un très bon travail, alors pourquoi aurait-il voulu la virer ?! Cela n’avait absolument aucun sens ! Enfin bref. Asher resta debout dans le salon, les mains toujours enfoncées dans ses poches, ayant trop peur de prendre ses aises. Il avait été ici comme chez lui il y avait six mois de cela, mais maintenant, ce n’était plus le cas. Alors non, il pouvait pas faire comme s’il était chez lui. Aussi, mieux valait que tout soit dit, tout de suite, histoire de mettre les choses au clair dès le début, pour éviter de faire penser tout et n’importe quoi à cette pauvre Ana. Il l’avait déjà bien assez faite souffrir, alors il fallait qu’il rétablisse la vérité rapidement.

«Je suis désolé. Vraiment, j’ai été un abruti total... Je t’aime Ana ! T’es la femme de ma vie, j’ai été complètement débile et...»

Asher s’arrêta de parler pour reprendre son souffle. Il n’avait pas regardé Ana de tout son discours, ayant trop peur du regard qu’elle pouvait lui jeter. Elle devait le prendre pour un fou, un animal qui devait se faire interner, ou un mec qui avait tout simplement subit un gros sortilèges de confusion. Six mois plus tôt, Asher lui avait dit qu’il ne voulait plus de leur relation, qu’il avait besoin d’être seul... Maintenant, il lui disait qu’elle était la femme de sa vie et qu’il l’aimait... Oui, il y avait de quoi se poser des questions sur la santé mentale de l’ancien Serpentard. Mais rassurez vous, il allait très bien ! Ou presque.

«Je t’aime Ana, je suis désolé pour ce que je t’ai fait subir.»

Finalement, son regard azur se posa sur le visage de la jolie brune. Bon, c’était l’instant de vérité non ? Quoi que... Elle avait sûrement besoin de réfléchir. Ou peut-être pas. L’absence des photos qu’ils avaient fait était peut-être la réponse dont Asher avait besoin... Il devait peut-être tourner la page, lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: I made a terrible mistake   Mer 9 Nov - 17:21

Bien sûr qu'il ne la dérangeait pas et en plus de ça, si elle s'écoutait et si elle se laissait vraiment aller, elle se serait probablement mise à sauter de joie et à crier ! Mais non, elle ne le pouvait pas bien sûr et elle devait rester simple et posée un minimum. Quoi de plus normal en même temps. On ne pouvait pas vraiment dire qu'elle était si douée que ça, loin de là d'ailleurs. Enfin bon, hors de question de se prendre la tête avec tout ça. C'était aussi simple que ça. D'une certaine manière en tout cas, oui voilà. D'une certaine manière en tout cas. Après pour le reste c'était une toute autre histoire. Elle devait rester posée et droite, elle n'avait SURTOUT pas le droit de se laisser aller. Et s'il venait à lui dire un truc désagréable ou méchant ou ce genre de chose, elle s'y ferait, bien sûr, et puis elle ne devrait pas pleurer surtout, même si c'était sans doute cette partie de la chose qui se montrerait plus compliqué. Elle en avait versé des larmes en six mois. Et il y avait fort à parier que les larmes allaient continuer encore et encore à couler, quoi qu'elle puisse bien y faire. Même si c'était loin d'être vraiment évident. Enfin bon, elle survivrait bien sûr, ou en tout cas, elle ferait de son mieux pour tout ça. Mais ce n'était pas facile non, et c'était sans doute un des gros problème.  « Tu ne me déranges absolument pas non. ». Jamais, pour être précis, mais ça, c'était une partie de la chose qu'elle devait surtout garder pour elle. Donc le mieux était de se taire et de ne rien ajouter à ce sujet. SURTOUT ne rien ajouter. Elle ne voulait pas passer pour une imbécile face à lui, c'était absolument hors de question d'ailleurs. Elle ne l'aurait jamais supporter.

Décidément, elle ne savait absolument pas de quoi est-ce qu'il pouvait bien vouloir lui parler. Si ce n'était pas de la boutique, qu'est-ce qu'il pouvait bien avoir à lui dire ? C'était carrément trop bizarre et aussi carrément choquant, pour tout dire. Elle ignorait parfaitement comment est-ce qu'elle devait se comporter et il y avait fort à parier pour que personne ne lui vienne en aide. Quoi qu'elle puisse bien en dire. Rien n'était jamais facile, et c'était carrément trop difficile, à n'en pas douter. Mais … Bon, on ne pouvait pas non plus dire que c'était si simple hein ! Si on se mettait à sa place, on ne pouvait en aucun cas deviner de quoi pouvait bien parler Asher. De quoi est-ce qu'il voulait parler avec elle ?  « Je ne comprends pas Asher alors... ». Non elle ne comprenait pas de quoi est-ce qu'il pouvait bien vouloir parler, mais elle n'avait qu'une hâte et c'était de savoir de quoi il parlait.

Lorsqu'il se mit à dire qu'il était un abruti, elle voulut le prendre dans ses bras et elle fit, d'ailleurs, un pas vers lui, pour le faire. Elle refusait qu'il s'enfonce comme ça, elle ne l'aurait même pas supporter, non, jamais en plus de ça. Comment l'aurait-elle pu en plus de ça ? On ne pouvait pas vraiment dire qu'elle ait un jour été du genre à se laisser faire d'une quelconque façon, c'était même impossible. Parfaitement impossible. Non, et ça ne le serait probablement jamais, en plus de ça. Quoi que l'on puisse en dire, ça ne changerait rien du tout à la situation. Et c'était peut être même mieux comme ça en faite non ? Oui bon, ce n'était peut être pas vraiment la solution de dire ça et c'était même très fort probable. Mais on ne pouvait quand même pas lui en vouloir de penser ça non ? Elle aimait Asher, il était donc normal qu'elle ne trouve pas qu'il était débile non ? Mais là, il se mit à enchaîner et ce fut une toute autre histoire. Il parlait, le regard baissé, comme incapable de la regarder. Et il se mit à lui dire qu'il l'aimait. Ca, elle ne s'y était pas attendu. Pendant six mois, il n'avait pas fait le moindre pas vers elle, pendant six mois, il était resté loin d'elle alors... Pourquoi maintenant ? Non, elle n'était pas en mesure de comprendre, absolument pas non. C'était trop bizarre quoi. Elle resta interdite. Elle était heureuse oui, oh que oui elle l'était. Elle avait attendu ces mots pendant six mois mais pour autant, elle était incapable de comprendre pourquoi et c'était pour ça que justement, elle ne parvenait pas à saisir... Parce que oui, il lui avait vraiment fait beaucoup de mal... Alors pourquoi.. ?  « Pourquoi.. ? Je veux dire.. Pourquoi avoir attendu autant de temps pour me dire ça... ? Je t'aime Asher, je n'ai jamais cessé de t'aimer et je ne cesserais peut être jamais mais j'essaie de comprendre. Pourquoi après six mois.. ? ».
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 218
Âge : 31 ans [05/06/1981]
Actuellement : Propriétaire de La Gamme d'Or


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: I made a terrible mistake   Mer 9 Nov - 21:53


Asher savait très bien ce qu’il allait dire, ce qu’il devait dire, ce qu’il ne savait pas par contre, c’était la réaction que la jolie ex-Serdaigle allait avoir. Ce qui le rassurait un peu, c’était que sans la magie, elle ne pouvait pas lui faire extrêmement mal, ou du moins pas assez pour qu’il ait à se faire interner pendant une certaine période à Sainte Mangouste. Encore heureux en fait, parce qu’il se voyait mal passer une semaine à Sainte Mangouste juste parce qu’il avait dit à la femme de sa vie qu’il l’aimait ! Erwan se moquerait bien de lui, et il ne garderait sûrement pas la plaisanterie pour lui. Donc le bruit irait rapidement se faire entendre dans tout l’hôpital, et tous les médecins et autres patients viendraient sûrement se moquer de lui... Et oui, ça l'ennuierait beaucoup ! Il n’avait pas honte d’être amoureux d’Ana, ça non, il était même carrément hors de question pour le luthier d’éprouver une quelconque honte vis-à-vis de l’amour qu’il portait à la jolie Serdaigle. Jamais il ne nierait la chose, jamais il n’en aurait honte. Il valait mieux que ça et espérait bien le prouver à Ana. Il avait même pensé à la demander en mariage aujourd’hui, histoire de lui prouver qu’il ne disait pas n’importe quoi et que tout était de nouveau très clair dans son esprit, mais par la suite, il avait tellement eut peur de se prendre un râteau monumental qu’il avait renoncé à cette demande.

Enfin bref. Ana ne comprenait pas ce qu’il lui voulait, et il pouvait la comprendre. A croire qu’il n’était absolument pas fait pour parler, puisque la dernière fois déjà, il avait tout dramatisé, laissé plané un doute énorme sur le fait que quelque chose de grave avait pu se passer, comme aujourd’hui. Et pourtant, aujourd’hui, il était plus que serein. Ou presque, bien entendu, car il était tout de même un peu tendu. Il devait déclarer sa flamme à Ana, et ça, il ne l’avait encore jamais fait. Pas comme ça en tout cas. Ils s’étaient mis en couple de façon tellement naturelle, comme si ça coulait de source qu’Asher n’avait jamais eut à clairement dire à Ana qu’il ne pouvait vivre sans elle. Oh, bien sûr, il lui avait dit «Je t’aime» de nombreuses fois, et il se rappelait parfaitement de la première fois qu’il l’avait dit, lorsqu’ils étaient en vacances en Calofornie, mais jamais il ne lui avait ainsi ouvert son coeur. Là, il lui disait clairement qu’elle était la femme de sa vie, qu’il ne voulait qu’elle et personne d’autre. Il voulait qu’elle soit la mère de ses enfants aussi, mais il se voyait mal le lui dire de but en blanc, puisqu’il ne savait pas comment elle allait réagir. Peut-être allait-elle lui dire qu’elle avait quelqu’un d’autre, qu’elle ne l’aimait plus et qu’il n’était qu’un salaud... Elle en avait tout à fait le droit, Asher le pensait bien lui, qu’il était un être horrible et lâche ! Aussi, quand elle lui dit qu’elle l’avait toujours aimé, qu’elle l’aimait encore et qu’elle l’aimerait probablement toujours, Asher n’en revint pas. Il était vraiment surpris ! Lui qui pensait se prendre un vent !


«Ce... C’est vrai ?!»

Asher regarda Ana d’un air décontenancé. En fait, il ne s’attendait pas à ce qu’elle réagisse ainsi... Il s’attendait plus à des cris, des larmes, qu’elle le frappe peut-être aussi... Mais ce n’était pas le cas. Non, Ana restait très calme et le regardait de ses jolis yeux. Comment Asher avait pu être aussi stupide pour penser qu’il devait rompre avec elle ?!

« Je... Je sais pas... J’arrivais pas à me dire que tu pourrais me pardonner, alors j’ai repousser la date de jours en jour... En fait, je voulais déjà te le dire après ta semaine de congés... Je... Ana, vraiment, je suis désolé ! J’ai été bête ! Je pensais que c’était mieux qu’on se sépare pour que je réfléchisse, mais c’était encore pire ! Je ne pensais qu’à toi... Et encore maintenant...»

Là, il l’aurait volontiers embrassée. Mais il ne pouvait pas être aussi intime avec elle alors qu’ils ne s’étaient pas vu pendant six mois en dehors de la boutique... Et Asher ne voulait pas forcer Ana, ce n’était absolument pas son genre, loin de là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: I made a terrible mistake   Mer 9 Nov - 22:34

C'était comme dans un rêve. Quoique, dans ses rêves, il revenait à chaque fois cinq minutes après lui avoir dit qu'il la quittait. Il revenait en courant, et à ce moment-là, il se mettait toujours à pleuvoir. Il revenait donc, trempé de la tête aux pieds et il se mettait à la supplier de lui pardonner ce qu'il venait de se passer. Bizarre hein ? Enfin, bien sûr, il ne s'agissait que d'un rêve et de ce fait, six mois s'étaient tout de même écoulés. Mais elle n'avait pas à se plaindre parce que malgré tout, il était quand même revenu vers elle et c'était bien ça le plus important, il n'y avait absolument aucun doute à avoir à ce sujet, c'était aussi simple que ça. Enfin bon, pour le reste, il était absolument hors de question de trop se prendre la tête sur tout et sur n'importe quoi. Il était là, elle n'avait aucune raison de chipoter sur un sujet pareil. Il était venu et il l'aimait, n'était-ce donc pas complètement plus important que le reste ? Si bien sûr. Et c'était avant tout sur ça qu'elle était censée se concentrer. Il ne fallait pas porter son attention sur quelque chose. Même si ce n'était jamais facile. Quoi qu'elle puisse bien dire. M'enfin.. Bon, pour le reste, que cela soit compliqué ou non, elle ne savait pas ce qu'elle devait faire.

Il avait passé six mois au loin, avait-il été voir une autre fille ? En avait-il aimé une autre avant de revenir ? C'était ça qui, justement, était en train de la rendre dingue. Elle n'avait absolument pas pour habitude d'être jalouse, en toute honnêteté, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher, malgré tout et c'était bien dans une situation comme celle-ci qu'on n'avait pas le droit de lui en vouloir. Mais il l'avait quitté, elle n'avait rien à dire bien sûr.  « Bien sûr que c'est vrai.. Comment aurais-je pu arrêter... Une peine de cœur n'empêche pas de continuer à aimer... ». Et pendant un bon moment, elle en était venue à se dire que c'était le pire des fardeaux du monde. C'était bien ça le problème et c'était surtout ça qu'elle aurait cent fois préféré oublié. Elle aurait tellement adoré que ce sentiment s'envole.. Mais non, il ne l'avait pas voulu, son cœur n'en faisait continuellement qu'à sa tête bien sûr. Peut-être l'avait-il quitté pour une autre et que cette dernière l'avait quitté pour qu'il revienne ensuite vers elle pour faute de mieux ? Elle avait le don pour se faire des films oui, mais on n'avait pas le droit de lui en vouloir non plus. Elle n'était absolument pas dans une position de force là. Alors oui, elle pouvait penser à tout et n'importe quoi. C'était ça le gros du problème, malheureusement.

Son explication était plausible, et satisfaisante bien sûr. Elle le connaissait et elle savait quand il mentait, chose qu'il ne faisait jamais, de manière général, de toute façon. Peut être que dans la situation contraire, elle aurait agi de la même manière, et c'était bien là la toute dernière chose qu'elle voulait évidemment. Que cela soit facile ou non, elle n'avait point d'autre choix bien sûr. Quoi que l'on puisse bien en faire, il n'y avait, de toute manière, absolument RIEN à faire, alors elle devrait faire face à la situation et elle ne pourrait rien faire d'autre. Ana l'aimait, peu importait la situation bien sûr. C'était ainsi que les choses étaient faites, quoi qu'elle puisse bien en dire.  « Je ne pensais qu'à toi aussi Asher.. Ca n'a vraiment pas été facile et j'ai peur.. Peur que dans quelques temps, tu viennes à ravoir un tel doute... Je t'aime et j'ai tellement peur de te reperdre.. Que je ne sais pas quoi faire... ». Elle était incapable de lui tourner le dos, de ne prendre que son amitié ou ce genre de chose. Elle l'aimait, oui. Et elle savait ce qu'elle voulait. Elle le voulait lui, peu importait pour combien de temps, peu importait s'il devait partir demain. Il était là, et il la voulait aussi. Elle lui plaisait et il l'aimait. Il l'avait ouvertement dit, elle était la femme de sa vie.

D'un geste, elle arrêta de trop réfléchir et avança doucement vers lui. Glissant une main dans sa nuque, elle finit par se rapprocher de lui et posa ses lèvres sur les siennes..
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 218
Âge : 31 ans [05/06/1981]
Actuellement : Propriétaire de La Gamme d'Or


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: I made a terrible mistake   Mar 15 Nov - 12:52


Ana était là devant lui et il lui brûlait les lèvres de l’embrasser. Elle était sa parfaite princesse, celle qu’il n’aurait jamais pu imaginer parce que justement, elle était parfaite, en tout point. Peut-être que les sentiments que le blondinet ressentait pour la brune faussaient ce qu’il pensait, mais il s’en fichait. A ses yeux, elle était la plus belle, la plus tout. Elle était au dessus des autres pour tout, et c’était pour cela qu’il n’avait pas pu voir une seule autre fille durant ces six durs et longs mois. Cette idée d’aller voir ailleurs ne lui avait même pas traversé l’esprit tant la brune était présente dans ce dernier. Il se levait en pensant à elle, pensait à elle toute la journée et se couchait en pensant à la Serdaigle. Il lui arrivait même d’en rêver... Alors franchement, il ne voyait pas comment une autre fille aurait pu trouver sa place là-dedans, que ça soit dans son coeur ou dans sa tête...

«Je pourrais comprendre si tu ne veux plus... De moi... Je t’ai fait souffrir...»

Et Asher le savait. Il l’avait fait souffrir, elle avait pris une semaine de congés pour digérer la chose et après, elle s’était éloignée de lui. Asher avait même eut peur qu’elle ne se rapproche d’Oscar, chose qui aurait rendu le jeune homme complètement fou. Bien sûr, le fait qu’ils aient rompu avait donné à Ana le droit d’aller voir qui elle voulait mis Asher en aurait été malade si ladite nouvelle personne aurait été l’autre employé de la Gamme d’Or... Question de principe quoi. Asher était du genre romantique, il était également très ouvert, pour un Serpentard, mais s’il y avait bien une chose qu’il ne supportait pas, c’est que les choses n’aillent pas dans son sens. Et dans son esprit, Oscar ne pouvait décemment pas faire ça à son patron... Mais les hommes étaient fourbes, donc Asher ne pouvait rien obliger à la brune, ainsi qu’à Oscar... Cependant, lorsqu’Ana déposa ses lèvres sur les siennes, Asher fut totalement électrisé. Oui, Ana était la femme de sa vie, il en était plus sûr que jamais.

«Ana... Je t’aime, je te le jure, je ne serais plus aussi idiot, je te le promet...»

Asher aurait presque pu pleurer... Il était loin d’avoir une fierté très élevée, comme tous les autres Serpentard qu’il avait connu, mais il restait un mec, un vrai -plus ou moins- et il avait tout de même une fierté. Alors non, il n’allait pas pleurer. Il embrassa la belle en retour et la pris dans ses bras quelques instants, avant de se reculer, de prendre les mains de la brune dans les siennes et de planter ses yeux océan dans ceux de la jolie Ana. Le moment le plus dur était arrivé. Soit elle acceptait ce qu’il allait lui proposer, soit elle le rembarrerait. Et il pourrait comprendre qu’elle n’accepte pas, pas tout de suite... Mais il espérait bien que sa demande finirait par aboutir un jour...

«Est-ce que... Est-ce que tu accepterais de venir habiter chez moi ? Je comprendrais si tu trouve ça trop précipité, mais... J’aimerais vraiment qu’on habite enfin ensemble...»

Et pourquoi pas fonder une famille, se marier ? Asher savait qu’il était plutôt en retard de ce côté là, comparé à ses amis, mais il s’en fichait. Il allait à son rythme. Et puis d’ailleurs, Emily n’habitait pas avec William, donc il n’était pas un retardataire ! Côté coeur, sans aucun doute, puisqu’Ana était la seule fille qu’il avait jamais aimé de cette façon, mais lui, ça lui allait très bien. Il se connaissait, il savait qu’il n’aimerait jamais quelqu’un d’autre aussi fort qu’il n’aimait Ana. Alors plus rien ne lui faisait peur. Et comme elle l’aimait aussi, malgré l’horreur qu’il lui avait fait, il savait qu’elle était la bonne, bien qu’il l’avait toujours su. Il mettrait sûrement du temps à ne plus se sentir trop coupable de ces six mois de rupture, après tout, ils avaient énormément signifié, puisqu’ils avaient prouvés qu’Asher ne s’était pas trompé sur Ana, mais un jour, il finirait par y arriver. Et promis, il ne ferait plus jamais de mal à Ana...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: I made a terrible mistake   Dim 27 Nov - 1:25

Bien sûr qu'elle avait souffert et croire un seul instant le contraire aurait été une erreur. Certes oui, elle avait tout fait pour sembler forte, pour qu'on n'ait pas pitié d'elle parce qu'elle ne méritait ps tant de pitié non, absolument pas. Mais que cela soit facile ou non, il n'y avait pas tant de choses que ça à faire et on était donc totalement contraint de subir ce que l'on avait à subir. Certes, il lui avait brisé le cœur, mais pour autant, les sentiments qu'elle avait à son égard ne s'étaient jamais arrêté d'évoluer et c'était aussi un des problèmes qui pouvait être compliqué, quoi de plus normal d'ailleurs. Elle aimait Asher, et quoi qu'il puisse bien se passer, il était évident que rien ne pourrait y changer ça, et c'était bel et bien là que se trouvait le problème. Parce qu'il l'ait fait souffrir ou non, ça ne changeait rien à ses sentiments, et c'était bien pour cette raison que c'était à ce point complexe, d'une certaine manière en tout cas. Oui voilà. Et c'était assez douloureux, à n'en pas douter. Quoi que l'on puisse bien en dire, et quoi que l'on puisse bien faire, c'était douloureux oui, et c'était ça le problème.  « Ca n'a pas été... Si horrible que ça.. Je suis toujours là Asher, ça veut dire que j'ai survécu à cette douleur.. ». Oui, sauf qu'elle avait cru pendant bien longtemps que justement, elle ne serait absolument pas capable de supporter une telle souffrance. Et pendant toute la semaine où elle avait prit congé, elle avait passé son temps à lire des romans d'amour, à regarder des films romantique, et à pleurer tout son saoul. Pas bien glorieux comme comportement non. Elle ne voulait que croire à tout ça, à tout ce qu'il était en train de se passer même si elle avait la réelle impression de se trouver dans un rêve. Même si elle était éveillée. C'était assez bizarre comme sensation, mais elle avait tellement cru que tout ça était peine perdu.. Et voilà qu'il se trouvait là, juste devant elle. C'était quand même assez incroyable non ? Ou en tout cas, peut être que certaines personnes l'attendaient au tournant mais pas elle. Elle était persuadée que tout ça était bel et bien fini alors oui, c'était une grande surprise. Mais une bonne surprise. Si bien sûr, il était décidé à vraiment revenir..

Mais au final, il l'aimait et c'était peut être avant tout sur ce point qu'elle devait se concentrer, même si ça n'avait rien de vraiment facile, malgré tout. Quoi qu'elle puisse bien en dire, ça ne changerait rien et c'était avant tout sur ce point qu'il fallait se concentrer, quoi que l'on puisse bien en dire, ou quoi que l'on puisse bien en faire. Mais.. Bon, pour le reste, peu importait et c'était ça le plus important. Oui, voilà. Et c'était sans doute bien mieux ainsi. Elle avait attendu, elle avait voulu qu'il lui dise ça pendant si longtemps... Et voilà qu'il venait la voir. Elle qui pendant un moment, avait sérieusement cru qu'elle finirait par faire un pas vers lui et qu'elle se ferait jeter. Ce qui aurait été bien plus stupide qu'on ne pouvait bien vouloir le penser une seule seconde. Evidemment.  « J'ai confiance en toi Asher.. Malgré tout ça, j'ai confiance. Après tout.. Tu as préféré mettre un terme plutôt que de laisser le doute planer et s'installer.. ». Parce que oui, il aurait pu continuer à la fréquenter, lui mentir, faire comme si tout allait bien, mais il avait vraiment préféré lui parler directement et lui expliquer les choses et c'était sans doute bien mieux ainsi. A n'en pas douter. Et c'était ainsi oui, c'était sans doute mieux ainsi, d'ailleurs. A n'en pas douter. Toute la souffrance qu'elle avait bien pu éprouver était réellement en train de s'évaporer. Et c'était juste parfait ça, en réalité. Oui, voilà. Elle était heureuse, et c'étati bien ce qui était en train de compter non ? D'une certaine manière oui, et c'était bel et bien sur ce point qu'il fallait se concentrer du mieux qu'il le pouvait, tout simplement oui.

Lorsqu'il lui demanda de vivre avec elle, elle ne put s'empêcher d'être surprise. Quoi de plus normal en même temps. Il venait la voir, il était question de se remettre ensemble.. Il ne fallait pas aller trop vite, non jamais. Et là, c'était peut être une décision un peu préciciptée non ? Se remettre ensemble oui, elle était pour. Mais vivre ensemble aussitôt.. ? Non, il serait mentir de dire qu'elle ne le voulait pas. C'était le meilleur moyen de passer le plus de temps possible avec lui après tout, ce n'était pas négligeable. Mais pour autant, et si dès demain, il se mettait à regretter sa décision ? Que devrait-elle faire ? « Aussi vite.. ? Je veux dire.. On vient tout juste de se réconcilier. Je ne dis pas que ça ne me plairait pas hein. Mais je ne veux pas que ça soit un choix que tu pourrais regretter plus tard.. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I made a terrible mistake   

Revenir en haut Aller en bas
 
I made a terrible mistake
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» Un terrible secret à avouer...
» Dans la forêt, terrible forêt... [pv Lou]
» Asa Made Jugyou chu !
» Une terrible affaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: