AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Melancholia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Melancholia   Lun 14 Nov - 15:57

Anh n'avait jamais été un grand fan des fins d'années à Poudlard. Ce n'était pas tant l'arrêt des cours ou le fait d'être en vacances qui le chagrinait mais plutôt le fait de devoir quitter le château, qui était son endroit préféré et il fallait bien admettre que comparer sa banlieue pourrie au magnifique château de Poudlard, ce n'était pas difficile de faire un choix.
Mais avant de songer à la fin de l'année Anh avait de plus importants sujets en tête notamment ses ASPIC qu'il avait une peur bleue de ne pas réussir, bien que ses notes et son travail lui aient toujours assuré de ne pas redoubler. C'était un peu irrationnel mais le jeune homme était stressé de nature, alors que vouliez vous faire?
De ce fait ses camarades et ses amis ne faisait plus que l'apercevoir, tant le jeune homme passait le plus clair de son temps à la bibliothèque. A peine avait-il remarqué que l'hiver était fini, et que le doux printemps avait chassé l'hiver. Le parc était rayonnant de verdure et le soleil avait enfin réussi à se faire une place entre deux averses. Les élèves qui n'avaient pas d'examens importants à passer cet années s'y amusaient de toutes les façons possible et Anh ne pouvait s'empêcher de les envier un peu et ceux pour plusieurs raisons.
Un samedi, ayant révisé toute la journée, il se prit à penser qu''il aurait été vraiment dommage de ne pas profiter des dernières occasion apportées de profiter du château et du parc avant de le quitter, probablement définitivement. Il se sentait un peu coupable et un peu bête de passer autant de temps avec des oeillères sous prétexte qu'il devait réviser, certes devait réviser, mais une ou deux heures par jour aurait été suffisante. Quoi qu'il en soit Anh avait à présent rangé ses livres s'était étiré, et c'est bien réveillé qu'il sorti dans le parc alors que le soleil entamait doucement la dernière heure de sa descente et donnait au ciel et au nuages des couleurs de fin du monde.
Tout cela était très poétique et rendit Anh quelque peu mélancolique, cela lui arrivait rarement toutefois car il tenait toujours à rester parfaitement maître de ses émotions. Le Serdaigle eu un sourire un peu triste, il était nostalgique en pensant à tout ce qu'il avait accomplit depuis qu'il était arrivé, mais il songeait aussi qu'il n'avait pas fait certaines choses qui paraissait comme des rites de passage. Par exemple, Anh n'avait jamais eu de petite amie et cela ne l'avait jamais dérangé car il n'y accordait pas d'importance, mais à présent il se demandait en quoi cela aurait pu changer sa scolarité et s'il n'avait pas loupé quelque chose. Il ne pouvait en tout cas pas répondre lui même à ses questions et se contenta de hausser les épaules.
Faisant un tour d'horizon du parc il remarqua la silhouette charmante et élancée de Tosca au loin et décida de se diriger vers elle, il l'appréciait énormément et voulait prendre de ses nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Melancholia   Dim 27 Nov - 1:37

Lorsqu'elle avait appris qu'elle allait devoir se rendre à Poudlard, Tosca avait sincèrement été dégoûté ce jour-là, mais alors vraiment quoi. Elle s'était vraiment dit que c'était la fin du monde, que tout allait être nul, qu'elle allait passer les pires années de toute sa vie là bas et tout ça. Mais comment aurait-il pu en être autrement, dans le fond hein ? Non mais c'était vrai quoi, si on y réfléchissait de façon attentive, elle allait perdre ses amis, ses petites habitudes. Et c'était bien souvent là que la difficulté se faisait encore plus grande que sur tous les autres points. Quoi que l'on en dise, ça ne changeait rien, pourtant, et c'était sur ce point qu'il fallait se montrer plus attentive encore, à n'en pas douter oui, voilà. Mais elle avait été virée, renvoyée. Et bien évidemment, dans ce genre de situation, on ne pouvait pas vraiment dire que l'on avait le choix. Elle avait donc été bel et bien obligée d'endurer tout ça, c'était une évidence, oui voilà. M'enfin bon, pour le reste, quoi que l'on puisse bien en faire, ça ne changerait pas grand chose, et c'était bien sur ce point qu'il fallait se concentrer. Donc oui, elle avait finit par quitter Salem et au bout de quelques mois, elle avait intégré Poudlard. Oh bien sûr, le parcours avait été bien plus chaotique encore, et elle avait cru, pendant un temps, qu'elle ne réussirait pas à intégrer une autre école. Mais non, rien n'était jamais facile. Donc bref.

Elle avait, à l'heure actuelle, déjà passé trois années à Poudlard – elle terminait la troisième là – et bien évidemment, elle ne pouvait que réaliser que son avis avait été des plus mauvais. Comment aurait-elle pu penser le contraire. Elle y avait trouver des amis bien plus sincères que ceux dont elle n'avait plus la moindre nouvelle depuis qu'elle n'était plus à Salem. Et puis voilà, tout semblait être bien plus simple et c'était tant mieux, en faite. Elle avait une bien meilleure vie. Plus saine, plus droite. Elle était devenue une toute autre personne et c'était bel et bien ce dont elle avait besoin pour évoluer. Elle avait mûri. Tout simplement. Et maintenant, tout ne pouvait qu'aller mieux, elle en était pleinement consciente.

Alors qu'elle était en train de songer à tout ça, elle était là, en train de se balader dans le parc. La fin de l'année approchait doucement et ça lui faisait bizarre. Enfin.. Bien sûr, elle allait revenir ici l'an prochain mais quand même, ça faisait bizarre. Il y avait des amis à elle qui allaient quitter le château. Anh, d'ailleurs, allait quitter le château et ça, c'était la partie de la chose qui lui faisait probablement le plus bizarre. Elle tenait à lui oui, et de ce côté là, il ne fallait pas avoir le moindre doute, évidemment. Quoi de plus normal en même temps, on n'allait quand même pas se mettre à lui en vouloir non ? C'était logique oui, tout simplement logique. Quoi que l'on puisse bien en penser. Normal, d'ailleurs. Il était parfait. Alors bien sûr, elle tenait à lui. Il y avait Martin aussi.. Mais lorsqu'elle se mettait à penser à eux deux, tout devenait tellement compliqué que ça avait le don de lui faire plutôt peur. Mais que pouvait-elle bien faire hein ? Si ce n'était faire avec ? Il fallait qu'elle se décide à prendre une décision mais ce n'était vraiment pas aussi évident que l'on pouvait bien le penser un seul instant. Et c'était bien là que se trouvait le soucis, quoi qu'on en dise. Alors qu'elle était sur le point de se tourner vers le château, son regard se posa doucement sur la silhouette du jeune Serdaigle. Tiens, comme par hasard !

A son tour, tout comme lui, elle se mit à s'avancer vers lui, un sourire sur les lèvres.  « Bonjour Anh ! Tu vas bien ? ». C'était assez banale et elle en était consciente mais dans le fond, on ne pouvait pas vraiment dire que le début de conversation soit vraiment son truc en faite. Mais il ne fallait pas non plus lui en vouloir hein ! Au moins, elle disait quelque chose, elle, elle aurait parfaitement été en mesure de ne rien ajouter en faite. De se contenter d'arriver à sa hauteur et d'attendre qu'il parle. Ce qui n'était clairement pas mieux, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Melancholia   Mer 7 Déc - 15:03

Heureusement pour lui Anh n’avait pas le même dilemme amoureux que Tosca en tête, à vrai dire il n’avait jamais eu de dilemme amoureux, en ce moment ses seules tergiversions portaient sur ce qu’il allait étudier en premier, ce qu’il allait manger au prochain repas et qu’est ce qu’il allait faire l’année prochaine, pas forcément dans cet ordre là d’ailleurs. Il fut néanmoins ravi de voir que la jeune fille venait vers lui. Même s’il trouvait Tosca terriblement attirante physiquement, ce qui était plus ou moins dû a son apparition digne des plus grandes star le soir du bal, et qu’ils s’entendaient plutôt bien, jamais Anh n’aurait pu envisager que le sentiment fut réciproque mais surtout qu’il y ait un sentiment qui soit autre chose que de l’amitié.
Le jeune homme se demanda ce que son amie faisait dans le parc seule, il songea ensuite qu’elle devait surement profiter du beau temps et des derniers rayons du soleil de la journée, il lui sourit comme si le fait qu’ils se soient retrouvés tous les deux au même endroit sans se concerter était le fruit du destin, alors qu’il ne s’agissait que d’un heureux hasard. Contrairement à ce qu’on aurait pu croire Anh n’était pas si terre à terre que cela et son amour pour l’astronomie pouvait l’indiquer, Anh était bien trop conscient que le fait qu’il y est un monde magique ouvrait, sans l’ombre d’un doute, la possibilité de croire à d’autre chose bien plus grandes. Pour autant il avait toujours plus ou moins gardé cela pour lui-même car les gens se faisaient très vite des idées sur vous et Anh essayait d’avoir le moins d’étiquettes possible.
« Tosca, il sourit à nouveau en prononçant son nom, je vais plutôt bien, j’essaye de m’imposer un peu de lumière et d’air frais pour changer de la bibliothèque, tu transforme ma promenade de santé un peu mélancolique en retrouvailles impromptues, c’est très agréable. »

Il était aberrant de voir à quel point Anh dans ses paroles et dans son attitude montrait clairement ses sentiments pour Tosca alors que lui-même n’en avait pas conscience et qu’il s’agissait, pour lui, juste d’un échange on ne peu plus normal avec une personne qu’il appréciait. Il était vrai qu’il agissait de cette façon avec plus ou moins tout le monde mais il n’avait pas du tout conscience que ses gestes et ses paroles auraient pu être interprétées différemment ou alors il était profondément ancré dans le déni. C’était possible et pour être honnête il s’agissait surement d’un mélange des deux, qui aurait fait crisser des dents le plus chevronné des psychologues.
Toujours avec sa jovialité polie il lui demanda :
« Et toi ? Comment vas-tu ? Qu’est ce qui t’amène à venir profiter du parc ? On marche ? »

Il la prit délicatement par le bras et avança au pas de promenade lent qu’il avait jusqu’alors trouvant qu’il aurait été dommage de rester sans bouger alors qu’il y avait tant de choses à regarder.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Melancholia   Lun 19 Déc - 17:53



Ah bah il était plutôt évident que passer un petit moment dans le parc était un peu meilleur pour la santé que la bibliothèque ! Par exemple, si elle venait à passer un peu trop de temps en plein milieu de la bibliothèque, à travailler de façon un peu trop dur, elle finissait toujours par un peu trop se prendre la tête avec tout ça, et c'était bien la toute dernière chose qu'elle voulait donc bon. Ce n'était clairement pas elle qui allait se prendre la tête avec tout ça, c'était même le genre de chose avec laquelle il valait mieux ne pas croire qu'elle allait trop se concentrer, c'était même assez évident. Enfin bon, tout ça pour dire, au final, que la jeune fille était du genre à se sentir mal dès qu'elle passait du temps dans une pièce fermée trop longtemps. Bizarre peut être, et c'était peut être le genre de chose qui n'agissait pas de la même manière pour tout le monde, mais pour elle, c'était comme ça que les choses pouvaient se passer. Et ce n'était pas toujours si évident que ça. Donc bon.. Mais après, disons juste qu'elle avait aussi un certain problème avec la bibliothèque hein. Parce que bon, on ne pouvait pas vraiment dire que Tosca était du genre grosse bosseuse hein. Non mais c'était vrai quoi, si on regardait tout ça de plus prêt, on pouvait facilement s'apercevoir que la jeune fille était surtout du genre à refuser de se prendre la tête avec tout et n'importe quoi. C'était même parfaitement impossible, si on y réfléchissait attentivement. Oh bien sûr qu'elle faisait ses devoirs, que l'on ne se mette pas non plus à croire qu'elle était du genre à ne pas être la capacité de faire tout ça, c'était même loin d'être le cas, pour tout dire.

Un léger sourire timide se dessina doucement sur les lèvres de la jeune fille alors qu'il se mettait à lui dire de façon douce, qu'il était content de la voir, ou en tout cas, c'était ainsi qu'elle comprenait les choses et elle espérait sincèrement qu'elle n'était absolument pas en train de se tromper. Même si la situation était loin d'être aussi évidente, quoi que l'on puisse bien en dire, d'ailleurs. Mais bon, il était parfaitement impossible de croire une seule seconde que son choix était fixé. Ce n'était absolument pas parce que ce garçon là, juste devant elle, avait tendance à dessiner un air stupide et niais sur ses traits, dès qu'il disait un truc gentil, que ça allait changer les choses hein. Comme si les choses pouvaient vraiment être aussi simple que ça tiens. C'était même parfaitement impossible à ses yeux, en tout cas. Donc bon, on n'allait quand même pas se mettre à croire à une chose aussi débile non ? Quoique, ce n'était pas si évident que ça pour autant.  « Et bien je suis heureuse de voir que ma présence est capable de te faire autant d'effet.. Ca me touche vraiment ! Mais tu sais, les gens ne trouvent pas toujours ma compagnie aussi enchanteresse hein ! Mais c'est un plaisir de te croiser en tout cas. ». Oui, la compagnie de Anh était vraiment adorable. Jamais la route de la jeune Levine n'avait eu l'occasion de croiser la route d'une personne aussi douce et délicate. C'était vraiment un plaisir et il était impossible de savoir ou même de se rendre compte d'à quel point. Mais pour autant, il ne fallait pas qu'elle s'emballe et elle le savait très bien. Ce n'était absolument pas parce qu'il était en train de lui dire ce genre de chose que forcément, il la trouvait à son goût ou qu'elle lui plaisait d'une quelconque façon quoi.. Elle refusait de se faire des idées en tout cas. Même si ce n'était pas toujours si évident que l'on pouvait bien le croire.

Elle le laissa donc la prendre par le bras, se pressant contre lui bien plus de façon involontaire que de façon voulu quoi. Elle ne se rendait pas compte de ses gestes, même si malgré tout, elle savait pertinemment qu'elle ne pouvait pas s'en empêcher. Que pouvait-on bien faire avec ça hein ? Bien sûr, elle ne le savait pas, et c'était bien souvent là que pouvait se situer le problème, quoi que l'on puisse bien en dire, en réalité. Mais bon, c'était sans doute bien mieux ainsi de toute façon. Sinon, elle se serait sans doute giflée pour sa façon d'agir. Elle appréciait énormément Anh mais pour autant, elle savait se tenir hein ! Et elle voulait que cela soit bien clair quoi ! Non pas qu'il la prenne pour une allumeuse en tout cas. C'était bien la dernière chose qu'elle voulait.  « Hm... Aucune idée de pourquoi je suis venue ici. Besoin d'air peut être ? Quand on est constamment dans un château aussi grand, on n'a pas d'autres choix que de faire avec tu vois ? Alors de temps en temps, je vais me balader dans le parc. Et je rencontre des gens forts agréables avec qui me promener ! En tout cas, je vais bien oui, pour répondre à ta question.  »

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Melancholia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Melancholia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: