AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Tergiversions [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Tergiversions [PV]   Mer 23 Nov - 16:37

Wendell était de retour à Prés au Lard il avait voulu obtenir un poste d’assistant professeur, mais pour l’instant pas de réponse. Si le jeune homme avait réussi à se reconstruire au niveau pécuniaire ce n’était pas encore ça, il avait du emprunter de l’argent à ses parents et même avec ça il finissait par avoir du mal à boucler les fins de mois. Il s’était un peu fait taper sur les doigts par Lisa qui avait toujours été plus que compréhensive avec lui mais qui finissait par s’agacer du fait que Wendell n’était pas plus inquiet que ça pour son futur. Le jeune comprenait plus ou moins son point de vue mais il avait été bien incapable de le dire devant elle, toujours cette fichue fierté.
Il avait décidé de passer le weekend chez Lisa en attendant les résultats, mais la cohabitation s’annonçait difficile. Wendell avait déjà du mal à rester dans l’appartement alors même que Lisa n’y était pas. Il était descendu faire un tour dans la rue principale de Prés au Lard, il n’était pas particulièrement nostalgique ou quoi que ce soit en remontant la rue, ça aurait pu être n’importe quel village il n’y aurait pas différemment la seule chose, c’était qu’il savait ou se trouvaient les boutiques.
Wendell alluma une cigarette, encore une vilaine habitude, prise pour se donner un genre essentiellement et avoir les mains occupées. Il n’y avait pas d’étudiants et cela donnait au village sorcier une atmosphère particulièrement calme. C’était le début de l’après midi et le soleil faisait plaisir à voir.
Wendell songeait que vivre ici serait certainement un changement radical par rapport au rythme de Londres, il aimait bien savoir que s’il avait une panne de lait à deux heures du matin il pouvait toujours descendre en chercher un litre au pakistanais d’en bas, le jeune homme doutait être capable de se passer de son confort londonien mais il savait aussi qu’il lui fallait un boulot et qu’il ne fallait pas qu’il fasse le difficile au point où il en était.
Il passa devant les trois balais qui n’était pas aussi bondé qu’habituellement mais qui ne lui donnait pas du tout envie, il continua son chemin et fini par s’assoir de lassitude probablement, pour finir sa cigarette et réfléchir un peu, il croisa les jambes et pencha sa tête en arrière vers le ciel dégagé d’Ecosse.
En plus il fallait bien le prendre en compte aussi, ce n’était ni à Poudlard, ni à prés au Lard qu’il allait rencontrer l’amour, non pas que ses recherches aient été bien plus fructueuses à Londres mais bon quand on jetait un œil aux probabilités il était certains que les chances était plus élevé en ville.
Décidément Wendell ne savait pas quoi faire, Olympe lui aurait surement conseillé de faire appel au ciel et de prier, mais ce n’était clairement pas son truc et puis Dieu et les homosexuels ça n’avait jamais été le grand amour…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tergiversions [PV]   Mar 27 Déc - 0:17



Depuis qu'il avait quitté Poudlard, Peter n'était plus revenu dans les endroits là. Il n'était jamais revenu par ici et bien que cela fasse bizarre, il avait la sensation qu'il n'aurait pas dû revenir. Et c'était sans aucun doute ça qui pouvait aisément devenir encore plus perturbant, au final. Que cela soit simple ou non .C'était plutôt énervant en faite, si on y réfléchissait de façon un peu plus attentive. Que cela soit simple ou non. Okay oui, si ça se trouvait, c'était un problème qu'il était le seul à rencontrer et si ça se trouvait, aussi, il était le seul à trouver que venir à Pré Au Lard donnait une certaine douleur. Ca le brûlait, un peu. Ca lui tiraillait le cœur, là dedans. C'était trop bizarre et ça lui donnait la bien nette impression qu'il était primordiale pour lui de rentrer.

Poudlard n'avait pas toujours été simple pour Peter Andrews. Transparent, timide, effacé. Il avait longtemps fait parti de ces personnes peu importante auprès de qui on avait du mal à trouver la moindre chaleur et du coup, on n'avait pas envie de le voir et encore moins envie de le côtoyer. Le temps avait fini par passer et il s'y était habitué, il avait bien vite fini par se faire à tout ça. Ca lui avait plu. Il avait aimé cette solitude tout en gardant, à côté de ça, l'espoir que les choses changeraient une fois qu'il serait sorti de cette école. Même si dans sa tête, les choses ne seraient sans aucun doute jamais aussi simple que ça. Ce n'était pas comme ça que ça devait se passer et il le savait très bien. Il avait attendu, attendu de voir comment est-ce que les choses allaient bien pouvoir se passer et il avait vu. Au jour d'aujourd'hui, il avait une petite amie, des amis et un emploi. Et aussi bizarre que cela puisse lui paraître, il était heureux. Alors qu'il avait longtemps pensé que ça ne serait pas aussi simple que ça. Mais ça lui allait, ça lui allait vraiment.

C'était probablement ça qui lui faisait bizarre, dans le fond. Se retrouver contraint de faire face à sa vie d'avant et se dire qu'il avait vraiment beaucoup de chance d'avoir changer de vie.. C'était fabuleux et aussi, ça lui faisait vraiment plaisir, que cela soit facile ou non. Mais dans le fond, ça ne l'était pas toujours, quoi que l'on puisse bien en dire. Et elle savait qu'elle devait faire avec, elle savait que le choix, à ce propos, était vraiment limité. C'était comme ça. Point final. Que cela soit simple ou non, on n'avait pas le droit de faire autrement. Alors il fallait faire attention à tout ça. Qu'on le veuille ou non. Ce n'était jamais facile. Mais ça lui allait. Et puis on n'avait qu'une seule vie après tout. Il était assez stupide de se mettre à se plaindre constamment et à longueur de journée hein ! Non mais vous imaginez ? C'était, en plus de ça, loin d'être son genre. Il ne se plaignait jamais, vous pouvez demander à qui vous voulez.

Un soupir s'échappa néanmoins de ses lèvres alors que glissant ses mains dans ses poches, il tournait dans les différentes boutiques. L'idée de partir lui traversait l'esprit de plus en plus et de toute façon, il n'était revenu ici que par simple idée et il n'avait jamais eu envie de se casser la tête plus que ça. Même si ce n'était pas toujours aussi simple que l'on pouvait bien se permettre de le penser.

Un visage qu'il avait, sans aucun doute, déjà vu, attira son attention, par contre. Un ancien élève de Poudlard de son année, très probablement. Il s'avança donc vers lui, d'un pas calme et assuré. Se demandant, par contre, si cet homme ne préférait pas rester seul. Mais après tout, il pouvait très bien aller le voir et tenter de lui faire la conversation. Histoire de voir comment est-ce que les choses se passeraient, par exemple !  « Bonjour ! Il me semble que nous étions de la même année à Poudlard ! ». Ce n'était probablement pas la meilleure façon de l'aborder mais au final, bien qu'il ait grandi, il n'avait jamais vraiment été très doué pour tout ce qu'il était de faire la conversation. Donc bon..

Revenir en haut Aller en bas
 
Tergiversions [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: