AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Nous serions-nous déjà vues ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Nous serions-nous déjà vues ?   Sam 3 Déc - 14:54


Ophélia venait tout juste de terminer ses études à Poudlard, et l'été avait commencé depuis déjà quelques semaines, il touchait presque à sa fin, et contrairement aux autres années, elle ne retournerait plus à l'école. Elle resterait chez Honeydukes, cette année. C'était tout drôle de se dire qu'elle n'y retournerait plus, et surtout, c'était étrange de se dire qu'elle était adulte. Cependant, elle ne se plaignait de rien. Elle avait un travail qu'elle appréciait énormément, et elle sortait avec le garçon le plus exceptionnel qui soit. Elle avait des amis qui lui étaient très chers, en plus, et on pouvait tout à fait dire que, après quelques mois pas très drôles pour elle, la vie commençait à lui sourire de nouveau. Elle n'avait pas été en pleine forme, depuis qu'elle avait embrassé Tobias, il y avait deux ans de ça, alors qu'il était en couple avec Marie, et à partir de là, elle avait passé des mois triste, à penser au garçon qu'elle aimait, qui l'aimait mais qui restait avec une autre. Heureusement, à présent, tout était terminé. Tobias avait quitté Marie, et il était avec elle, ce qui ne risquait pas de changer. Instinctivement, elle attrapa le pendentif qu'il lui avait offert il y avait presque deux ans, et qu'elle n'avait jamais voulu quitter. Un sourire sur les lèvres, elle se dit qu'elle avait peut-être été triste pendant des mois, mais à présent tout était terminé.

Elle sursauta presque quand elle entendit la porte de la boutique s'ouvrir. Il n'y avait pas grand monde, pour l'instant. L'après-midi venait tout juste de débuter, et Ophélia avait réouvert la boutique après avoir déjeuné. Relevant rapidement la tête, elle vit entrer l'une de ses plus vieilles amies, Abbygael Erwind, et elle se précipita vers elle. Cela devait faire des semaines qu'elle ne l'avait plus vue, plus précisément depuis la fin des examens. La jeune fille devait partir passer l'été à Londres et comme Ophélia travaillait, ce n'était pas très évidemment pour qu'elle arrivent à se voir. Elles correspondaient par lettres, cependant, Abby ne lui avait pas dit qu'elle viendrait faire un tour à Pré-au-Lard. « Abby ! Que je suis contente de te voir ! Tu vas bien ? », lui dit-elle quand elle la vit. « Oui oui ! Très bien Ophélia, et toi ? », répondit son amie, toute contente de la voir. « Impécable ! Tu arrives au bon moment. Je viens de rouvrir la boutique il y a peut-être une demi heure, je viens de terminer de déjeuner, et Emily devait faire une course importante, je ne sais pas trop pourquoi en fait, mais c'était important ! », lui dit-elle avant de quitter le comptoir pour lui proposer des bonbons. « Tu veux quelque chose ? » « Oui, des dragées surprises, et puis des chocogrenouilles aussi. Comme d'habitude ! », dit-elle en rigolant un peu. « Tout de suite ! », dit Ophélia. Cette dernière partit derrière le comptoir. Elle prit une boite de dragées surprise de Bertie crochue, et les deux chocogrenouilles qu'Abbygael lui demandait, et elle les rangea dans un joli paquet aux couleurs d'Honeydukes.

Elle posa le paquet sur le comptoir, tandis qu'Abbygael lui donnait la monnaie. « Merci ! », dit Ophélia. « Oh d'ailleurs ! Tu me fais penser que je dois apporter un assortiment de confiseries à Ernie, tout à l'heure, quand on fermera la boutique. Il travaille très dur et comme il termine tard, je vais le voir et des fois, on mange tous les deux. Je suis obligée de lui dire d'arrêter de travailler le temps qu'on mange, pour qu'il fasse une pause ? » Ophélia était indignée, Ernie était incroyable. « Je lui ai dis de venir me voir dans l'après-midi pour que je sois certaine qu'il prenne une pause. J'espère qu'il viendra. Il travaille trop ». Elle se faisait beaucoup de soucis pour son grand frère. Après tout, il travaillait trop, et Ophélia était inquiète pour lui. « Je veille à ce qu'il ait une alimentation équilibrée » « Equilibrée ? Tu veux qu'il mange équilibré avec des bonbons et des chocolats ? » « Et des gâteaux aussi. Tu sais, je suis certaine qu'il ne mange pas toujours le midi, donc il doit rattraper avec le repas du soir », expliqua-t-elle. « Ah oui, c'est logique en fait... Un jour je viendrais avec toi. Et Mystère aussi ! ». Quand elle repensa au petit chat d'Abbygael, Ophélia était repensa immédiatement aux matches de Quidditch auxquels elle participait toujours et où le petit chat était toujours présent depuis des années, et toujours en compagnie de la jeune fille. Il avait toujours cette jolie petite cape noire et jaune, qu'il avait eut il y avait des années. Abbygael la lui avait fait faire quand elle était entrée en première année, et il l'avait toujours pour supporter son équipe. Le petit chat avait d'ailleurs tout une garde robe, maintenant, pleine de petites capes, de jolies robes, et petits chaussons, de petits chapeaux, d'imperméables, et autre. « Oh ! Ce serait génial que tu viennes avec Mystère ! Tu penses que les chats peuvent venir au ministère ? » « Oui, je pense... je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas... »

C'est à ce moment que Ophélia vit une cliente dans la boutique, qui regardait vers elle, bien qu'elle se trouvait près des dernières nouveautés de la boutique. « Il y a une cliente, je vais devoir te laisser, Abby ! » Cette dernière se tourna vers la cliente, qui regardait à présent les bonbons. Elle n'avait pas l'air ennuyée qu'Ophélia discute, cependant, la jeune fille devait y aller. Elle s'en voudrait beaucoup de délaisser un client. « Aucun problème, je dois te laisser d'ailleurs. Merci et à bientôt ! » Ophélia lui dit au revoir. Elle partit ensuite, et Ophélia se dirigea immédiatement vers la personne qui venait d'entrer. Etrangement, elle lui disait vaguement quelque chose. Elle devait avoir plus ou moins l'âge d'Ernie, et elle avait du être à Poudlard. Ophélia l'avait donc déjà croisée. Ou peut-être qu'elle était une amie d'Ernie ? Non, Ophélia se souviendrait d'elle si c'était le cas. Ou bien Ophélia avait oublié qui elle était ? Une chose était certaine, cela devait faire des années qu'Ophélia ne l'avait plus vue, pour qu'elle ait oublié qui elle était. « Bonjour Mademoiselle ! », lui dit-elle avec un magnifique sourire. « Je peux vous aider à faire votre choix si vous le désirez ! »
Revenir en haut Aller en bas
 
Nous serions-nous déjà vues ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Où nous situons-nous ?
» Nous recrutons actuellement.
» Dans un mois, dans un an...comment souffrirons-nous ?
» «Nous ne nous souvenons pas des jours, nous nous souvenons des moments» (scénario - Andreas L. Swan)
» Abigaël Wildingham. "J'ai toujours su que nous serions liés d'une façon ou d'une autre."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: