AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Oups! Désolée (TERMINE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Oups! Désolée (TERMINE)   Lun 19 Déc - 22:25

Les vacances étaient déjà bien entamées puisqu’août commençait, et si elle avait été un tout petit peu plus jeune, Eva-Rose aurait sérieusement commencé à penser à la rentrée : en jeune femme prévoyante, elle tâchait toujours de faire ses courses au plus tôt, dès qu’elle recevait la liste. En effet, cela lui permettait d’éviter les longues queues quand il s’agissait de payer, de même qu’au moins, elle ne risquait pas de se retrouver avec un article manquant parce que la boutique n’avait plus de stock. Tout cela, cependant, c’était une époque révolue : Eva-Rose avait terminé ses études à Poudlard avec un certain nombre de bonnes notes aux ASPICs, certaines même excellentes comme les sortilèges et l’histoire de la magie. Elle avait donc tout naturellement cherché dans ce domaine sa future occupation et attendait maintenant des réponses qui, elle l’espérait, n’allaient pas tarder à venir.

Eva-Rose avait en effet tenté sa chance auprès de quelques éminents chercheurs en histoire de la magie et en sortilèges afin d’étudier sous leur coupe. Poudlard n’avait en effet pas tué sa fibre curieuse et la demoiselle ne se voyait pas trouver un emploi tout juste maintenant. L’administration, ça n’était pas pour elle et la jeune femme n’avait pas fait sept longues années d’études dans la meilleure école de sorcellerie de Grande-Bretagne pour se retrouver vendeuse dans un quelconque magasin dont, elle le savait bien, elle ne prendrait jamais la direction. Certes, elle aurait très bien pu tenter de devenir auror, mais le combat, tout ça, ça n’était pas non plus son genre. En revanche, participer à la recherche sur le passé du monde de la sorcellerie, découvrir de nouvelles choses, peut-être inventer des sortilèges, tout cela, c’était définitivement une voie dans laquelle elle pouvait se plaire. Le tout était encore d’y arriver et pour cela il fallait qu’Eva-Rose trouve un maître capable de lui enseigner les bases de la recherche mieux qu’avait su le faire Poudlard.

Eva-Rose n’en était pas moins sur le chemin de Traverse, à flâner. A vrai dire, elle n’avait pas grand-chose à faire et elle espérait rencontrer une connaissance dans la principale rue sorcière de Londres. Peut-être Carry venue faire ses achats, ou Rory qui avait quitté Poudlard un an auparavant, alors que la Poufsouffle finissait sa sixième année. Malheureusement, elle ne trouvait personne de reconnaissable dans toutes les têtes au demeurant fort nombreuses qu’elle croisait. Le Chemin de Traverse, en effet, était rempli. Peu d’élèves ou de futurs élèves, a priori, mais un bon nombre d’adultes qui, sans doute, étaient tout heureux de retrouver de nouveau une utilité à leurs pouvoirs. Heureusement, la plupart étaient assez civilisés pour éviter de lancer des sortilèges dans tous les sens, ce qui aurait sans aucun doute eu pour effet de faire exploser le Chemin de Traverse et une bonne partie de Londres.

Soudain, Eva-Rose vit un dos qu’elle croyait reconnaître : n’était-ce pas Damon, là, juste devant la Gamme d’Or, le magasin de musique du Chemin de Traverse ? Certes, l’ancienne Poufsouffle n’était pas sûre d’être déjà capable d’être seule avec lui sans ressentir la moindre gêne, mais ce serait sans doute mieux que de passer la journée toute seule, si jamais il acceptait sa compagnie. Après tout, il était fort possible qu’il fût là avec Faith, sa petite amie, aux dernières nouvelles, celle à cause de qui la rouquine se trouvait toute gênée dès qu’elle croisait le Gryffondor.

- Salut, Damon !

Le garçon se retourna, et Eva-Rose rougit de son erreur qui n’était pas mince : les deux garçons n’avaient en effet pas grand-chose en commun, si ce n’est qu’ils devaient avoir à peu près le même âge. Du moins, l’inconnu n’avait pas trente ans, ni quinze.

- Oh, désolée, je vous ai pris pour quelqu’un d’autre…


Dernière édition par Eva-Rose Watters le Ven 11 Mai - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Oups! Désolée (TERMINE)   Mar 27 Déc - 0:48



Cet élève avait vraiment été insupportable ! Okay oui, il n'arrivait pas vraiment souvent à Friedrich de sortir de ses gonds. D'ailleurs, pour être tout à fait honnête, ça ne lui arrivait pour ainsi dire, jamais. Mais là, malgré tout, il avait eu besoin de vraiment beaucoup de courage pour parvenir à affronter une situation comme celle-ci. Que l'on vous explique. L'enfant qui était venu, aujourd'hui, avait onze ans. L'âge où l'on entrait à Poudlard, lorsque l'on était un sorcier. Ce qu'il n'était pas. Parce que oui, le jeune homme ayant besoin d'argent, il ne faisait pas attention quant à savoir si son élève était un sorcier ou un moldu. Il avait posé des annonces un peu partout et maintenant, tout allait pour le mieux. Tant mieux d'ailleurs. Parce que la situation serait sans aucun doute bien plus simple comme ça. Quoique l'on puisse bien en dire. Ce n'était jamais facile. Enfin bref. Tout ça pour dire que ce garçon, là, avait décidé que bien que ses parents lui avaient payé des cours parce qu'il voulait savoir jouer d'un instrument, de ne rien apprendre aujourd'hui.

Sauf que voilà, l'ancien Serdaigle n'était pas payé à rien faire et il le refusait. Pour la journée qu'il avait passé, d'ailleurs, il avait tenu à interdire aux parents du gamin de le payer, même s'il avait passé du temps avec eux et qu'il y avait mis beaucoup de patience. Mais ça n'avait pas été facile. Vraiment pas. Et quoi qu'il puisse bien en dire, ça ne pouvait pas y changer grand chose, probablement. Il avait fait son possible, mais l'enfant n'avait rien voulu savoir. Et à cause de ça, il avait mal à la tête, et il était sans aucun doute à prendre avec des pincettes. Bon, okay, dit comme ça, c'était probablement un peu abusé dans le fond. Et ce n'était certainement pas aussi simple que ça. Chose que laquelle il fallait sincèrement se concentrer, quo ique l'on puisse bien en dire. Mais bon, au final, que cela soit facile ou non, il savait très bien que tout ceci avait été une perte de temps. Et il avait, par ailleurs, invité ses parents à ne pas lui faire suivre de cours et à laisser tomber. Chose qu'ils avaient très mal pris parce qu'ils estimaient que ce n'était pas à lui de savoir ce qu'il fallait faire ou ce qu'il ne fallait pas faire. Ce qui était assez normal dans l'ensemble. Mais que cela soit évident ou non, ce n'était jamais aussi évident que l'on pouvait bien le vouloir. Mais c'était ainsi. Donc voilà.. Et à ce moment, Friedrich n'avait vraiment plus su quoi dire. Bah oui, il n'avait pas pour habitude de se prendre un tel savon pour si peu de chose quoi ! C'était assez énervant d'ailleurs. Mais c'était comme ça. Et c'était sur ça qu'il fallait savoir se concentrer.

Un soupir s'échappa de ses lèvres et il se mit à espérer que ce ne serait jamais aussi difficile avec les autres personnes, priant pour que les choses deviennent plus simples à l'avenir. Mais ce n'était jamais aussi facile que ça. Et c'était bien souvent là que se situait la complication. Si ça se trouvait, l'élève qu'il allait avoir dans deux heures serait tout aussi compliqué. Et c'était ça le problème. Quoi que l'on puisse bien en dire. Ce n'était jamais facile. Jamais. Chaque élève avait son lot de complication.

Une jeune fille se mit à appeler un gars, tout près de lui. Damon. Voilà un prénom qui n'était pas commun. Bon, en même temps, lorsque l'on s'appelait Friedrich et que l'on vivait en Angleterre, il était assez évident que l'on ne pouvait pas vraiment dire grand chose... Ce n'était jamais facile. Vraiment jamais. Et quoi que l'on puisse bien en dire, ça ne changerait rien à la situation. Ce n'était jamais facile non, et c'était même assez énervant, pour tout dire. Mais c'était comme ça et il était question de faire avec. Il n'avait, donc, pas le droit de se prendre la tête pour un simple et unique prénom. Surtout que ce n'était pas son genre donc bon.. Mais d'un seul coup, il eut l'impression que c'était lui que l'on appelait, sans qu'il ne sache vraiment pourquoi. Il finit par se retourner. Et bien oui, on l'appelait lui, mais on s'était trompé.  « Oui, on dirait bien. Mais il n'y a vraiment aucun soucis hein, ne vous en faites pas. Ca arrive et je ressemble probablement à votre ami ». Surtout qu'il avait un physique assez semblable à d'autres personnes quoi.. Ce n'était jamais vraiment très simple quoi. Surtout qu'il avait lui même déjà eu l'occasion de se tromper. Alors il n'était pas dans son genre de se casser la tête avec ça.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Oups! Désolée (TERMINE)   Ven 6 Jan - 22:00

Comme je l’avais dit et comme je le répète pour ceux qui viennent de nous rejoindre après cette page de publicité, Eva-Rose s’était trompée. Elle qui n’oubliait jamais personne et qui, il faut bien le dire, ne faisait que peu d’erreur (mais souvent, elles étaient assez graves et c’était déjà la deuxième fois que Damon était impliqué dans l’une d’elle), se trouvait prise la main dans le sac par un garçon qui, heureusement, ne la connaissait pas et qu’il ne lui semblait pas connaître. Imaginez la honte, sinon ! Bien entendu, la rouquine était déjà toute rouge, mais ça aurait été bien pire si le garçon – l’homme, elle pouvait dire, puisqu’il avait visiblement au moins son âge – avait été l’une de ses connaissances qu’elle n’aurait pas reconnu. Vous imaginez la honte ? Oui, moi aussi, ne nous attardons donc pas plus longtemps là-dessus parce qu’il y a quand même plus intéressant à raconter.

Heureusement, en plus d’être un inconnu donc, l’homme qu’elle avait dérangé n’était pas un idiot propre à lui crier dessus pour cette minuscule erreur qui n’allait pas tuer une mouche. Or, ces personnes existent, vous le savez bien. Que ce soit ceux qui entrent dans le métro sans nous laisser sortir, parlent fort au téléphone ou roulent en ayant trop bu, nous en avons tous rencontrés. Eva-Rose aussi, et elle pourrait facilement en citer quelques uns du monde sorcier, si elle prenait le temps d’y réfléchir, ce qu’elle ne comptait pas faire. Après tout, ces exemples moldus lui suffisaient. Mais comme je le disais, l’inconnu en face d’elle n’était pas de ce genre et heureusement !

- Euh non, même pas. Enfin, de dos, probablement…

Tout aurait pu en rester là, si un doute n’avait pas tout à coup assailli Eva-Rose : ne connaissait-elle pas ce jeune homme ? Après tout, ça semblait on ne peut plus logique : s’il était vraiment de son âge ou à peine plus vieux, cela signifiait qu’ils avaient été à Poudlard en même temps, au moins quelques années. Il ne lui disait pas grand-chose, mais peut-être que…oh et puis, ça ne coûtait rien d’essayer. Après tout, elle n’avait que ça à faire.

- Dis, on ne s’est pas déjà croisés, je veux dire, à Poudlard. Je ne pense pas que t’étais à Poufsouffle, mais…

En effet, Eva-Rose connaissait une bonne partie des élèves qui avaient été dans ça maison, puisqu’elle avait été Préfète. Bon, elle avait un peu de mal avec les plus vieux, du genre ceux qui avaient déjà quitté l’école avant qu’elle soit nommée, mais pour les autres, ça allait, et son vague souvenir ne plaçait pas l’homme qui se tenait en face d’elle à Poufsouffle. D’ailleurs, en parlant de ça, elle ne s’était présentée et ne connaissait pas son nom ce qui, du coup, embête bien la narratrice obligée de chercher moultes métaphores quand elle voudrait bien pouvoir écrire Friedrich. Voilà, c’est dit d’ailleurs, mais comme je ne suis pas dans la tête d’Eva-Rose – ou du moins que celle-ci n’est pas dans la mienne, ça passe.

- Au fait, dit-elle donc en tendant la main, je m’appelle Eva-Rose.

Voilà, comme ça c’était dit. En plus, elle avait arrêté de rougir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Oups! Désolée (TERMINE)   Dim 8 Jan - 0:31



Qu'on lui explique un peu cette situation qui était un peu en train de lui échapper, là tout de suite. C'était même assez galère, pour tout dire. Et assez énervant, par la même occasion mais il voyait mal ce qu'il pouvait bien dire. Il n'avait jamais pu montré de réelle différence, par rapport au reste des gens. Il était banale. Vraiment banale. Et il était donc logique, à ses yeux du moins, qu'il passe pour devenir un véritable débile, là tout de suite. A limite s'excuser parce qu'elle l'avait pris pour un autre. Okay oui, c'était carrément débile. Mais dans un sens, c'était ainsi qu'il était, qu'on lui en veuille ou non, il ne parvenait jamais vraiment à se comporter d'une bonne manière et il ne pouvait pas non plus s'en empêcher. Comme si ça pouvait vraiment être intelligent ( ce qui était impossible, dans l'ensemble ). Friedrich restait égal à lui-même. Et même s'il avait longtemps essayé de changé et qu'il avait probablement gagné, ne serait-ce qu'un peu, en maturité et en confiance, il n'était pas pour autant bien différent de ce garçon qu'il avait été, du temps où il était à Poudlard. Du temps où Helena était son unique priorité..

Mais ce temps semblait si loin qu'il avait l'impression de se perdre dans sa nostalgie et dans ses souvenirs. Mais c'était ainsi et il n'y avait pas grand chose à y faire, quoi que l'on puisse bien en dire, d'ailleurs. Il était, tout de même, prêt à endosser la responsabilité du fait qu'il puisse être capable de dire que oui, il devait ressembler à quelqu'un qu'elle connaissait et qu'il ne fallait pas lui en vouloir ou ce genre de chose débile. Il devenait vraiment pathétique et l'âge ne semblait pas y changer grand chose. C'était débile. En faite. Mais c'était ainsi et il n'y avait pas grand chose à y faire de plus, au final. Il était qui il était et ce n'était sans doute pas prêt de changer en faite. Quoi qu'il puisse bien en dire, il ne pourrait sans aucun doute jamais vraiment changer de comportement. Et que cela soit facile ou non, il n'y pouvait pas grand chose, en faite, non ?  « Hum.. Oui, peut être. Aucune idée, pour être tout à fait honnête, puisque je ne connais certainement pas la personne de qui vous êtes en train de parler.. ». Et ça ne facilitait pas vraiment les choses. Quoi que l'on puisse bien en dire, pour être tout à fait honnête. Mais c'était ainsi et on ne pouvait pas vraiment y faire grand chose, pour être tout à fait honnête. Mais bon, c'était ainsi, et ça ne changerait pas grand chose, quoi qu'elle puisse bien en dire, pour être honnête. Que cela soit facile ou non, et bien il était qui il était et il avait doucement appris à vivre avec son faible caractère. Fallait-il encore que les gens puissent être en mesure de faire avec aussi.. Mais ce n'était pas aussi simple que l'on pouvait bien le penser, de ce côté là, justement.

Ils s'étaient sûrement déjà vus oui, s'ils avaient tous les deux été à Poudlard. Mais pour être tout à fait honnête, il n'était absolument pas dans la capacité d'en être certain. Pour sa part, en tout cas, il n'était pas en mesure de se souvenir de s'il l'avait déjà vu ou de si ce n'était pas le cas. Aucune idée non. Mais ce n'était pas non plus comme s'il n'y avait pas été. Transparent pour certains, bouc émissaire pour d'autres, sa vie au sein de cette école n'avait pas vraiment été très simple et ça pouvait vraiment paraître difficile pour bien des gens, à ses yeux en tout cas. Mais pouvait-on vraiment lui en vouloir ? Probablement que non, même si ce n'était pas évident pour tout le monde, en réalité. Mais c'était ainsi, et c'était surtout sur ce point qu'il fallait qu'il se concentre. Ce n'était pas facile. Et c'était ça le plus gros du problème.  « Hum, j'étais à Serdaigle. Après oui, on s'est peut être déjà vu à Poudlard. Je n'ai jamais vraiment été douée pour les visages.. ». Et là, c'était le moment où il espérait qu'elle ne lui en voudrait pas en faite. Même si c'était loin d'être vraiment facile. Il avait toujours l'impression que les gens pouvaient lui en vouloir pour n'importe quelle raison. Alors que bien sûr, c'était plutôt impossible.  « Et moi c'est Friedrich »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Oups! Désolée (TERMINE)   Dim 29 Jan - 23:10

- De toute façon, vous ne vous reconnaitriez sans doute même pas vous-mêmes de dos, répondit Eva-Rose avec un sourire timide, dans une piètre tentative d’humour. Elle n’était décidément pas bonne à ça et mieux valait qu’elle se cantonne à ce qu’elle savait faire, c'est-à-dire réfléchir à des questions qui n’intéressaient personne d’autre qu’elle et écouter ceux qui en avaient besoin, soit à peu près tous ses amis. Ce qui équivalait aux doigts d’une main. Ensuite, la jeune femme était capable d’écouter des inconnus lui parler de leurs malheurs – voire même des les consoler si c’était nécessaire, mais puisqu’elle n’était pas vraiment du genre à aller vers les gens (ou alors, on voyait comment cela finissait), ça n’arrivait pour ainsi dire jamais.

En tout cas, l’homme devant lui ne semblait pas être un grand bavard, il ne fallait pas s’étonner qu’ils ne se soient jamais rencontrés avant alors qu’il n’avait pas l’air d’être un vieillard : en effet, selon la théorie des contraires, il est logique que des gens plutôt différents se rassemblent. Vous imaginez sérieusement Eva-Rose qui, à onze ans, n’ouvrait quasiment jamais la bouche, devenir amie avec quelqu’un ne parlant pas plus ? Ce n’est plus à du dialogue de sourd que nous aurions eu droit, mais l’idée est la même : sans se disputer, la rouquine et la jeune personne en question auraient aussi eu bien du mal à avoir quelque chose à se raconter – ou du moins d’avoir la volonté de les raconter.

Il était donc à Serdaigle. Fort bien, la meilleure amie d’Eva-Rose s’y trouvait, ce qui n’allait sans doute pas l’aider à grand-chose, mais au moins la jeune femme pouvait-elle dire quelque chose sur cette maison – qui était aussi celle de Rory – quoiqu’elle ne s’imaginât absolument pas parler de ses amies à quelqu’un qu’elle ne connaissait pas le moins du monde. D’ailleurs, son nom ne lui disait pas grand-chose, à moins que…l’association d’idée se fit à jour dans le cerveau de la rouquine : elle avait effectivement entendu parler d’un Friedrich. Il était le frère de Fredericke Maiden, la fille qui avait coûté à Annabelle Montgomery son poste de Préfète de Poufsouffle et, de là, propulsé Eva-Rose à ce même poste. Effectivement, elle n’avait jamais parlé à l’ancien Serdaigle, même s’ils s’étaient sans doute croisés une ou deux fois. D’un autre côté, il pouvait aussi s’agir d’un tout autre Friedrich, mais ce nom n’était pas des plus communs en Angleterre alors c’était peu probable, surtout s’il avait lui aussi été à Poudlard.

- Vous êtes le frère de Fredericke, non ? Bon, comme ça, c’était demandé un peu abruptement et bien peu poli, mais tant pis. C’était fait, de toute façon et la jeune femme ne pouvait pas retirer ses paroles. Ca aurait été trop beau, si c’était possible : cette conversation n’aurait alors même pas lieu.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Oups! Désolée (TERMINE)   Mar 21 Fév - 13:14



Friedrich en était conscient, il avait un physique plutôt banal. Et peut être oui, que de dos, il n'aurait pas été en mesure de se reconnaître ou même de se soupçonner d'être ça. Mais bon, pour autant et bien peut être qu'il n'était pas non plus en mesure de l'avouer. Et c'était bien làq ue pouvait se situer le problème, quoi que l'on puisse bien en dire. Que cela soit facile ou non, il fallait juste se contenter de faire avec. Alors oui, il était d'accord avec cette fille mais de là à en faire toute une histoire, il y avait tout un monde ! Un sourire se dessina, alors, doucement sur les lèvres du jeune homme. La situation aurait été marrante si elle avait été réalisable. Ne pas être en mesure de se reconnaître, de dos. Oui, ça aurait été drôle, à n'en pas douter. Mais pour autant, rien ne certifiait que la chose puisse être vraie, au final. Aucune idée, et c'était peut être là que se trouvait le problème, au final, quoi que l'on en dise.  « Peut être oui ! Et cela serait une situation fort loquace je trouve ! ». Oui voilà, à n'en pas douter. Mais de toute manière, ça n'allait pas se produire alors il ne servait pas à grand chose de parler de ça. Et ça, c'était une bien belle évidence, quoi que l'on en dise, d'ailleurs.

Cette jeune fille semblait cool et sa conversation était agréable. En tout cas, il n'avait rien à en redire et c'était probablement sur ce point qu'il fallait apprendre à se concentrer, même si ce n'était pas toujours aussi facile que l'on pouvait bien le penser, cela allait de soit. Après tout, ce n'était pas en parlant deux minutes avec une nana qu'on allait d'un seul coup savoir si elle était bien ou non. Enfin bon, pour le moment en tout cas, il la trouvait agréable, après, si ça se trouvait, elle allait changer d'un seul coup et devenir la pire des pestes qui puisse bien exister. Donc du coup, oui, il se devait de vraiment faire attention, même si ce n'était pas toujours aussi évident que l'on pouvait bien le vouloir. Quoi que l'on puisse bien en dire.

Et oui, il était le frère de Fredericke. Même si ce n'était plus vraiment la définition que lui donnait ses parents ou sa famille puisqu'il avait déserté, il était parti et encore aujourd'hui, il n'était pas revenu. Oh il s'en moquait bien sûr, il n'avait pas le moindre intérêt quant à y retourner. Donc bon, on ne pouvait tout de même pas lui en vouloir non ? Et c'était sans doute pour cette raison que les choses semblaient être légèrement difficile, quoi que l'on en dise, en tout cas. Rien n'était jamais facile et c'était souvent là que se situait la complication, quoi que l'on en dise. C'était ainsi oui, et puis bon, à quoi bon se casser la tête à ce sujet ? Impossible, bien entendu.  « Oui c'est exact. Vous la connaissez ? ». Après tout, si elle parlait d'elle, cela ne pouvait vouloir dire que ça non ? Il n'allait pas s'emballer sur la question, même si ce n'était pas aussi facile que l'on n'aurait pu le penser, voilà tout. Et c'était peut être bien là que pouvait se situer la complication ,quoi que l'on en dise, bien sûr. Et c'était peut être là que se trouvait le problème, quoi que l'on en dise. Enfin bon, il s'en moquait, en même temps. Il ne faisait pas ses relations en fonction de celles de sa sœur, en plus.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Oups! Désolée (TERMINE)   Sam 25 Fév - 22:56

Une situation cocasse ? Oui, à bien y réfléchir, Friedrich avait raison. Même si elle avait du mal à se représenter la situation, Eva-Rose pouvait assez bien imaginer qu’un jour ce soit possible, de se dédoubler. D’ailleurs, il y avait bien l’ubiquité parmi les dons qui avaient résulté de l’ouverture de Taliesin… à moins que ce ne fût l’inverse. Bref, dans un cas comme dans l’autre, c’était peut être déjà arrivé à ces sorciers qui avaient la possibilité de se dédoubler et alors il ne fallait pas douter que ce devait être vraiment marrant à voir. Eva-Rose en aurait presque pouffé mais heureusement, à ce niveau, elle gardait le contrôle de son corps ce qui lui évitait de se ridiculiser pour la deuxième fois de l’après-midi auprès du jeune Maiden. Elle se contenta donc d’un sourire, ce qui n’était déjà pas mal, avouons-le.

- Vous avez raison, ce serait sans doute un bon gag.

Peut-être serait-il intéressant de proposer cela aux cirques, pour peu qu’il en existât de sorciers ; ou peut-être cela pouvait-il marcher avec des jumeaux ? A bien y réfléchir, c’était un peu dur à montrer, l’illusion aurait du mal à résister. Bah, rien de grave, imaginer une telle situation était déjà assez rigolo comme ça et ça suffisait à la rouquine qui, en matière d’humour, n’était pas très difficile. C’est comme ça, chacun sa culture et ses domaines de spécialité. En l’occurrence, Eva-Rose s’y connaissait beaucoup mieux en littérature et plus encore en histoire de la magie.

C’est ainsi que le nom Maiden ne lui était pas inconnu. Bon, pour être tout à fait honnête, ce n’était pas du fait d’une obscure apparition de ce nom dans un livre d’histoire de la magie au XVe siècle qui lui permettait de reconnaître Friedrich comme frère de Fredericke et donc comme descendant de la famille, mais bien le fait d’avoir rencontré la sœur alors qu’elles étaient toutes les deux Préfètes. Elles n’avaient pas eu l’occasion de beaucoup travailler ensemble, mais bon, c’était déjà un point de repère auquel elle pouvait s’accrocher, même s’il rappelait des souvenirs plus ou moins bons.

- La connaître est sans doute un bien grand mots, mais nous avons travaillé ensemble.

Là encore, d’ailleurs, on peut y déceler une petite exagération. Tout dépend de la façon dont on considère la tâche d’un Préfet. Est-ce du travail ou une gratification ? Sans doute un peu des deux et le terme le plus exact qu’eût pu employer Eva-Rose est sans doute « œuvrer à la discipline et à la grandeur de Poudlard », mais cela eût été un peu grandiloquent pour la demoiselle qui aimait faire simple, surtout avec les inconnus. Il était d’ailleurs malheureux qu’elle ne connût pas mieux la situation familiale de Friedrich ; cela lui aurait évité d’évoquer de malheureux souvenirs au jeune homme. Cela, hélas, elle n’y pouvait rien puisqu’elle n’était pas en position de savoir. L’ancien Serdaigle lui pardonnerait sans doute cette erreur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Oups! Désolée (TERMINE)   Mer 28 Mar - 18:26



Et bien on pouvait facilement connaître quelqu'un dès le moment où l'on avait déjà eu l'occasion de travailler ensemble. Après tout, c'était au travail que l'on pouvait aisément se faire des connaissances. Il n'avait pas souvenir que sa sœur ait déjà trouvé un emploi pourtant. Ca faisait bizarre. Il avait la curiosité de savoir quel pouvait bien être ce job, que sa sœur avait pu avoir. Mais à côté de ça, il refusait de se montrer trop curieux, même s'il était plutôt doué pour ça, au final. Bon, okay, il était quand même ce genre de garçon qui pouvait facilement se faire discret et qui pouvait absolument creuser un trou et s'y cacher pour toujours. Mais avec le temps, avec les années, il avait fini par apprendre à un peu se démarquer, à grandir, par ailleurs. Il faisait de son mieux, il faisait tout son possible pour montrer qu'il existait et qu'il ne fallait pas l'oubliait, peu importait la situation. Le jeune Friedrich Maiden qui se laissait se faire marcher sur les pieds avait grandi. Certes, il n'était pas non plus devenu si différent que ça, il n'avait pas tant pris confiance en lui mais malgré tout, à côté de ça, il avait mûri et c'était genre, vraiment flagrant. Voilà.  « Et quel genre de boulot ? ». Au final, il n'avait pas pu se résoudre à ne pas poser la question. Et si jamais il l'avait fait, peut être qu'en faite, il aurait posté une lettre pour demander à Fredericke. Autant ne pas perdre de temps et puis, c'était aussi l'occasion de poursuivre la conversation. Ce qui n'était pas rien.

Enfin bon, malgré tout, il était probablement temps pour lui de reprendre la route et de filer. Il fallait qu'il se remue le derrière et qu'il se dirige droit vers là où il avait à aller. Non pas qu'il veuille prendre la tangente hein. Qu'on ne se trompe pas. Mais il avait des choses à faire. Et c'était probablement ça le plus important, au final. C'était sur ça qu'il fallait que l'on se concentre. Point final. C''était sur ça qu'il fallait que l'on se concentre. Il avait juste quelques petites choses à faire et il n'avait pas mangé depuis hier. Et oui, c'était ça le soucis, en faite. Il fallait qu'il se nourrisse. Qu'on se comprenne bien, il n'avait pas un emploi aussi facile que l'on croyait. Certes, il donnait des cours de musique mais ça ne lui rapportait pas tant d'argent que ça. Du coup, parfois, manger était difficile. Là, il venait de donner une heure de cours et ça lui permettait d'aller acheter de quoi se nourrir, au moins de façon suffisante et juste comme il le fallait. Parce que oui, c'était surtout de ça dont il avait besoin, au final. Et ce, sans que l'on ait à se poser plus de question. Tout simplement. Enfin.

Ce n'était pas une chose dont on pouvait se vanter, et bien sûr, il ne se voyait pas en parler avec la jeune femme qui se trouvait en sa compagnie. Il en était parfaitement incapable. Et c'était bien la toute dernière chose qu'il voulait au final. Il ne voulait pas de la pitié des gens. Ou même, il ne voulait pas non plus entendre qu'un jour, il avait u l'argent, un jour, il avait eu de quoi vivre, pour plusieurs vies même. Mais il avait tourné le dos à tout ça. Il était parti et maintenant, il était absolument hors de question pour lui de revenir en arrière. Impossible même, il en était absolument hors de question. Ca faisait bien trop peur, au final. Et puis à quoi bon ? Pour s'en prendre plein la tête pendant des années.. Non, ce n'était pas pour lui. Il en était hors de question. Donc oui, il se contentait de faire ce qu'il pouvait et oui, il trouvait que c'était déjà pas mal. Il méritait son argent. Point final.  « Par contre, je suis vraiment désolé mais je dois te laisser. J'ai quelques petites choses à faire. ». Un sourire désolé et il finit par la laisser. Peut être qu'ils auraient l'occasion de se recroiser, à l'occasion. Même si le Chemin de Traverse était toujours plein de gens. Et puis bon, on ne pouvait pas savoir de quoi serait fait demain..

TERMINE POUR FRIEDRICH
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Oups! Désolée (TERMINE)   Ven 11 Mai - 18:36

Eva-Rose sourit légèrement quand Friedrich lui demanda quel genre de boulot elle avait fait avec Fredericke, sa sœur. C’est vrai qu’elle avait peut-être un peu abusé en parlant de travail mais il y avait quand même une part de vérité là-dedans dans la mesure où être Préfète n’était pas drôle tous les jours. Comme j’ai déjà parlé de cela, rien ne sert cependant de plus s’y attarder et puis de toute façon, c’était terminé. Il était peu probable qu’elle revoie la fille Maiden de toute façon alors ça n’était pas si grave. Toujours est-il qu’elle devait s’expliquer auprès de Friedrich qui craignait peut-être d’apprendre des choses nouvelles sur sa sœur.

- Pas vraiment un boulot, on a été Préfètes au même moment.

Voilà qui suffisait amplement, le jeune homme ne devrait pas avoir de problème à comprendre ce qu’elle avait entendu par boulot. Comme tout ancien élève de Poudlard, il savait ce qu’étaient les Préfets, à défaut de l’avoir été lui-même. On pourrait presque dire que l’école de sorcellerie se divisait en deux groupes, les Préfets et ceux qui défiaient leur autorité. Certes, c’était voir le monde poudlardien d’une façon un peu bizarre ; peut-être n’est-ce qu’un délire de narrateur mais ça s’applique néanmoins à une bonne part des élèves qui, à un moment de leur scolarité écossaise, se sont retrouvés opposés aux Préfets – ou à craindre leur apparition au détour d’un couloir. Que voulez-vous, la discipline n’était plus ce qu’elle était auparavant, les entorses aux règlements dont Harry Potter s’était fait une spécialité s’étant répandues à peut-être pas la majorité mais en tout cas un grand nombre de jeunes gens. Au grand dam de Rusard et du professeur McGonagall, comme chacun s’en doutera.

L’instant d’après l’explication presque gênée d’Eva-Rose, Friedrich prenait congé. Il devait y aller, disait-il et évidemment, la rouquine devait l’avoir interrompu dans quelque chose. Elle lui sourit une dernière fois, le salue puis le regarda partir tout en se demandant ce qu’elle faisait avant de confondre l’ancien Serdaigle avec Damon. Sans doute rien de trop intéressant, sinon la demoiselle n’aurait pas perdu tant de temps – ou alors, c’était grave – mais autant ne pas partir au hasard, ce qui pouvait se révéler l’opposé de l’endroit où elle souhaitait se rendre. Si vous avez bien suivi mon explication, vous devez comprendre que la demoiselle restait donc plantée au milieu de la rue, les yeux fermés, à fouiller dans sa tête trop pleine.

Mais non, rien ne lui revenait, décidément. Eva-Rose haussa donc les épaules et se dirigea vers la boutique la plus proche. Un peu de shopping de temps en temps ne pourrait pas lui faire de mal, même si l’état de son porte-monnaie ne lui permettait pas vraiment de faire de folies. Jusqu’à ce qu’elle trouve un emploi, elle devait faire attention ; sa mère gagnait certes pas mal d’argent mais elle n’allait pas le lui pomper, maintenant qu’elle était majeure, adulte même dirons nous.

[TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oups! Désolée (TERMINE)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oups! Désolée (TERMINE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'ingrédients...oups, désolé![Terminé]
» Junie&Mirana ? attention la glace ! Oups, désolé...
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]
» Oups ! on est vus [PV: Flocon de Cendre & Nuage du Matin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: