AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Quatre murs et un toit [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Quatre murs et un toit [PV] Empty
MessageSujet: Quatre murs et un toit [PV]   Quatre murs et un toit [PV] EmptyMer 21 Déc - 17:11

Billie & Indiana
« Le plâtre et l'enduit et la poussière toute neuve »



    Indiana avait enfin trouvé un travail fixe, il s'agissait d'un boulot avec les chevaux dans un haras d'élevage de pur sang... anglais. On s'en serait douté, n'est-ce pas ? Bref, comme Indiana avait grandi dans un ranch entouré de chevaux, c'était le boulot parfait pour lui. Ce n'était pas très bien payé, mais ils avaient une petite maisonnette de fonction et il bossait seul la plupart du temps ce qui l'aiderait en cas de soucis de transformation impromptue. Le gérant était un sorcier, mais il y avait du passage de moldus, mais pas dans le secteur de Indiana qui ne frayait qu'avec les animaux. Il avait emmené dans son aventure Billie puisque la magie était revenue et que du coup, ils pouvaient transplaner (ô joie !).

    "Billie ? Tu sais où est le carton avec mes autres fringues ?" A savoir, ses fringues de filles, quand on a deux corps, on a encore plus de vêtements, tout simplement. Le problème avec Indiana c'est qu'il ne savait jamais où il avait fichu ses cartons. Ils avaient tout vidé du camion le matin même, et là, c'était un peu le grand chambardement. Il y en avait partout !!!

    A défaut de trouver le carton, il décida qu'il allait trouver Billie et il changea de pièce. L'enlaçant par l'arrière, il l'embrassa dans le cou et la souleva doucement avant de la faire tourner lentement et de la reposer au sol.

    "Alors, dis-moi, qu'est-ce que tu en penses ?" Le petit logement de fonction qu'ils occupaient était une sorte de cabane de 40 mètre carré au sol avec une petite chambre, une pièce à vivre, une kitchenette et une salle de bain. Pour le moment, rien n'était encore décoré, les murs étaient blancs, ils avaient été repeints quand l'ancien employé était parti. Il avait trouvé une meilleure place une fois qu'il avait eu assez d'expérience. Indiana se demandait s'il pourrait faire pareil avec sa malédiction... enfin, il ne serait peut-être pas toujours maudit, hein, mais pour l'instant ils s'installaient ensemble, avant de parler mariage, il y avait le temps ! Et c'était là le seul moyen de le débarasser de la malédiction, donc il était condamné à bosser avec des animaux encore un moment. Les bêtes n'étaient pas perturbés par ses changements de corps parce qu'il gardait la même odeur, et puis, il faut bien le dire, il n'y a que les êtres humains pour se préoccuper de choses comme la présence ou non d'une poitrine.

    "J'espère que Londres ne va pas trop te manquer, ici, c'est bien plus silencieux." Il la taquinait, évidemment, il savait qu'elle était capable de vivre à la campagne à partir du moment où elle était avec lui. Enfin, elle avait plutôt intérêt tiens ! A cette idée, il la serra dans ses bras, tendrement, un petit sourire taquin sur les lèvres. Finalement, il n'avait plus vraiment envie de déballer des cartons, embêter sa chère et tendre, c'était tellement mieux !


Dernière édition par Indiana Stocker le Jeu 29 Mar - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Quatre murs et un toit [PV] Empty
MessageSujet: Re: Quatre murs et un toit [PV]   Quatre murs et un toit [PV] EmptyJeu 22 Déc - 22:08



Tout ça lui faisait peur. Et même si elle avait pour mission de tout faire pour garder la tête sur les épaules, c'était loin d'être aussi évident qu'elle ne pouvait bien essayer de le croire. Ce n'était jamais aussi simple. Quoi que l'on puisse bien en dire une seule seconde en tout cas. Mais ce n'était pas non plus si bizarre que ça, et c'était sur ce point qu'il fallait se concentrer, du mieux qu'on le pouvait, en tout cas. Ce n'était jamais facile. Vraiment jamais, quoi que l'on puisse bien en dire. C'était ainsi et elle pourrait bien faire ce qu'elle voulait, ça ne changerait rien. Elle voulait tout faire pour s'y faire mais non, ce n'était pas facile. Et on ne pouvait pas lui en vouloir tout de même.. Que cela soit simple ou non, il allait réellement falloir faire avec. Quoique l'on puisse bien dire, c'était un grand pas. Elle qui avait pendant longtemps pensé que la pire des choses aurait été de déménager seule, elle s'était lourdement trompée et bien sûr, c'était une évidence. Après tout, quoi de plus normal. Lorsque l'on déménage seule, on n'a pas la moindre utilité à se casser la tête. On range où l'on veut, sans avoir à réfléchir et le tour est joué. Mais là, elle allait vivre avec Indiana et ça compliquait donc la chose, quoi que l'on puisse bien en dire. Ce n'était jamais facile. Elle allait vivre avec lui, il était donc question de tout partager. La place, les meubles et tout ça. Ce n'était jamais facile. Mais elle allait faire tout son possible, par rapport à ça, elle allait faire de son mieux et c'était ça le plus important. Faire tout son possible. Même si ça n'allait pas forcément être simple. De toute façon, elle n'avait pas vraiment le choix, elle avait déjà donné son accord et ils venaient d'arriver dans leur nouvelle maison.

Au début, elle n'avait pas vraiment su quoi dire. Après tout, il avait trouvé un emploi, avec des cheveux, le genre de boulot qui était plutôt idéal, à bien y réfléchir, puisque bon, il avait toujours vécu dans un ranch alors bon, ça voulait bien dire ce que ça voulait dire non ? Quoi de plus normal tiens. Enfin bon, après, il ne restait plus qu'à voir la chose, plus qu'à voir comment est-ce que les choses allaient bien pouvoir se développer, avec le temps. Elle savait que ça irait, si elle était avec lui, elle savait que cela ne pourrait pas être si catastrophique que ça. Mais encore fallait-il attendre et voir ce qu'il allait bien pouvoir se passer. Même si ce n'était pas toujours très clair. Enfin bon, c'était une chose à tenter. Même si l'idée même de vivre avec quelqu'un n'était pas toujours vraiment simple, pour l'esprit. Elle verrait bien. Et puis, la magie était revenue après tout. Si le moment venait pour elle d'avoir envie de prendre l'air et de se reposer, elle n'avait pas vraiment besoin de se casser la tête et elle n'aurait qu'à agir en conséquence, elle n'aurait qu'à transplaner et s'amuser. Tout simplement oui. Que cela soit simple ou non. Même si c'était loin de l'être.

Oh mais que l'on ne vienne pas à se dire qu'elle était en train de dire qu'elle avait peur de vivre avec lui hein ! Selle savait pertinemment que les choses devraient plutôt bien aller. Elle savait très bien que cela ne serait pas aussi galère que l'on pouvait bien le croire, en l'écoutant parler ainsi. Il ne fallait pas se leurrer. Elle aimait Indiana, et pour rien au monde, elle n'aurait été en mesure de donner sa place à quelqu'un d'autre. Mais elle appréhendait. Et elle était parfaitement en droit d'appréhender non ? On n'allait pas se mettre à lui en vouloir pour si peu de chose ! C'était une réelle broutille et c'était sur ce point, avant toute chose, qu'il fallait se concentrer.

Hm.. Sa valise.. Bonne question. Il y avait des cartons, des habits.. C'était un peu le gros bordel. Comme pendant tous les déménagements d'ailleurs.  « Aucune idée. On trouvera lorsque l'on commencera à tout vider de toute façon!Il doit être caché derrière un carton ! Et puis bon.. Des habits, ça sert à rien voyons ! Tu sais bien que tu peux te promener nu, devant moi ». Bah quoi ? Qu'on ne perde surtout pas le nord par rapport à ça surtout. Elle l'aimait. Qu'il soit vêtu ou non. Surtout quand il ne l'était pas ( bon, okay, il ne fallait pas trop pousser non plus ). Elle fut surprise, en tout cas, de sentir des bras se glisser autour de sa taille et elle supposa qu'il s'agissait d'Indiana ( un peu normal, il n'y avait qu'eux ici ).  « Eh ! Doucement ! Je n'ai pas fini ici ! ». Elle tira doucement la langue et se tourna, se glissant mieux dans ses bras et l'embrassant doucement.  « C'est assez joli ici oui. ». Elle n'avait jamais eu besoin de luxe, de toute façon. Et c'était bien souvent dans les lieux les plus simples que l'on parvenait le mieux à s'entendre. Elle n'avait jamais eu le moindre problème avec ça et c'était mieux ainsi. A n'en pas douter. Il n'y avait rien d'autre à y ajouter. C'était parfait comme ça, oui, vraiment parfait.  « J'adore. Vraiment ». Et oui, elle le pensait, comment aurait-on pu en douter, de toute manière.

Et elle n'allait pas regretter le silence non, comme si ça ppouvait être possible une seule seconde. C'était même impossible en réalité. Il allait falloir se relever, il allait falloir aller bien. D'une certaine manière en tout cas, même si ce n'était pas toujours parfiat. Ce n'était jamais l'idéal, par ailleurs. Mais il fallait faire de son mieux. Quoi de plus normal d'ailleurs. Il n'y avait rien de plus à en dire. Et c'était bien souvent sur ce point que la chose pouvait devenir compliqué. Parfois uniquement, il ne fallait pas non plus se mettre à dire n'importe quoi. Heureusement.  « Oh allez, Londres n'est pas si bien que ça ! ». Et puis changer d'air, ça ne pouvait faire que du bien. Et c'était ça qui comptait. De toute façon, peu importait où elle pourrait bien aller, la seule chose qui comptait, c'était d'être avec lui, ça et rien d'autre. Voilà.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Quatre murs et un toit [PV] Empty
MessageSujet: Re: Quatre murs et un toit [PV]   Quatre murs et un toit [PV] EmptyLun 2 Jan - 11:47

    Billie devait sûrement avoir raison, le carton devait se cacher sous un autre ! Indiana se félicitait d'avoir très peu d'affaires (surtout pour quelqu'un qui a deux corps, dont un féminin!), parce que tout ne rentrerait pas dans la maison sinon, ou, si l'on exagérait moins, ils mettraient plus de temps à tout préparer pour que la maison devienne officiellement la leur. Car une maison ne devient à soi que quand on a investit les lieux pour de bon.

    « Coquine ! Tu n'as pas penser qu'on pouvait avoir des visiteurs ? » Cela dit, les visiteurs seraient plutôt pour Billie, Indiana n'avait pas une vie sociale en Angleterre très folichonne. Il avait bien Ella comme amie, mais elle se trouvait à Poudlard. Quant à Keira, voilà longtemps qu'il ne l'avait plus vu, cela se comptait en année ! Et on ne pouvait pas dire qu'ils étaient amis... plutôt copains du temps de Taliesin. Bref, ça ne faisait pas grand monde qui pourrait venir le voir. Son meilleur pote pourrait mais Indiana avait mis un peu de distance entre eux et il avait l'impression que cela l'avait vexé. C'était juste pour se ménager pourtant. En effet, à une période donnée, sa partie fille avait eu un petit coup de cœur... Mais c'était du passé maintenant. Essentiellement parce qu'il était plus amoureux de Billie, qui elle, n'était pas juste un coup de cœur, et qui vivait parfaitement bien la malédiction qui frappait Indiana.

    « On a tout le temps pour finir ! » Dit-il en la faisant tourner et en riant aux éclats. Depuis leur réconciliation, tout allait bien aux yeux d'Indiana, la vie ne pourrait pas être plus belle ! Enfin, si, il pourrait ne plus être maudit, mais sa partie fille lui manquerait au fond, alors il faisait avec. Il y eut baiser, et ensuite, Billie le rassura en lui disant qu'elle aimait leur nouvelle demeure. Qu'elle se sente bien là où ils vivraient, c'était très important pour Indiana, parce que bon, ils avaient déménagés pour son boulot à lui après tout !

    « Tant mieux, ça me fait plaisir. J'espère réussir à m'adapter à mon nouveau travail. J'ai l'habitude des animaux, mais c'est la première fois que je m'en occupe pour de l'argent, il me faudra plus de rigueur sûrement. » Mais si on l'avait embauché, c'est qu'on croyait un minimum en lui, et ça, déjà, c'était pas si mal !

    « C'est sûr que de mon point de vu, Londres, ce n'est pas si terrible que ça, mais bon, je suis de la campagne. La grande ville, c'était trop dangereux pour moi ! » Car c'est pour cette raison qu'ils avaient quitté la capitale. Certes, Indiana aurait pu faire comme Billie, l'inverse donc, que ce soit lui qui transplane chaque jour pour aller bosser, mais il avait du mal à s'adapter, trop de monde, trop de gens. Depuis qu'on avait voulu le tuer à cause de la malédiction, à Salem, il avait du mal avec les autres, et il se sentait surtout très mal à l'aise dans la foule. Du coup, c'était surtout pour lui qu'ils étaient parti, et cela l'avait inquiété un peu pour Billie, qui elle semblait plus citadine... Mais ils étaient certains d'être d'accord sur une chose : ce qui comptait, c'était qu'ils soient ensemble !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Quatre murs et un toit [PV] Empty
MessageSujet: Re: Quatre murs et un toit [PV]   Quatre murs et un toit [PV] EmptySam 7 Jan - 23:50



Oui bon, peut être qu'il était parfaitement possible d'avoir des visiteurs et d'ailleurs, il n'en doutait même pas une seule seconde. Mais après, pour le reste, à ses yeux, elle s'en foutait pas mal. Ils avaient la magie et ils étaient parfaitement en mesure de faire en sorte que ça se passe bien et que tout aille pour le mieux. Même si ce n'était pas forcément la meilleure manière d'agir si on voulait avoir une nouvelle vie dans une nouvelle ville, dans un nouveau lieu. Même si ce n'était pas facile, il n'y avait pas grand chose à dire à propos de tout ça. Sinon, les choses allaient sans aucun doute vraiment devenir insupportable, il n'y avait pas le moindre doute à avoir sur la question, même si c'était loin d'être vraiment évident. C'était plutôt énervant en faite, dans l'ensemble. Et que cela soit simple ou non, elle refusait de vraiment se casser la tête avec tout ça. C'était loin d'être facile et elle en était consciente. Ils allaient débuter une nouvelle vie après tout, et oui, ça promettait de ne pas être simple tous les jours. Mais ils allaient tout faire pour que tout se passe pour le mieux. Oui voilà.  « Pourquoi s'intéresser aux visiteurs ? Je dis juste que si tu me montrais tes fesses ça ne me dérangerait pas ! Et en cas où bah il suffirait de cacher ce derrière ! On se moque de la décence moi j'dis ! ». Oui bon, ce ne serait certainement jamais suffisant en faite et de ça, elle en était parfaitement consciente, mais elle ne pourrait jamais négliger une telle chose, en réalité. Ca ne pourrait jamais aller, d'ailleurs.

Un rire cristallin s''échappa doucement de ses lèvres alors qu'il la faisait tourner dans ses bras. Elle était bien. Et cela n'avait pas toujours été aussi simple qu'elle n'aurait bien pu le vouloir. Rien n'était vraiment facile. Et il n'y avait pas grand chose à en dire, au final. C'était ainsi, quoi que l'on puisse bien en dire. Et ça ne changerait pas, elle en était consciente bien sûr. Ca ne changerait jamais. C'était énervant, et prise de tête, elle ne pourrait sans doute jamais s'en sortir. Enervant oui, voilà.. Quoi qu'elle puisse bien en dire au final, ça ne pourrait pas y changer grand chose, et elle en était heureuse. Elle l'aimait. Indiana était sans aucun doute possible la meilleure chose qui avait bien pu lui arriver dans la vie et rien, ni personne, ne pourrait changer ça. Et c'était ça le plus important. A bien y réfléchir.  « Toute une vie pour finir.. ». Elle se pressa doucement contre lui, posant ses lèvres sur sa joue, son front, ses lèvres...

En tout cas, elle ne doutait pas une seule seconde du fait que son petit ami ( petite amie par instant ) parviendrait sans aucune difficulté à se faire à sa nouvelle vie, à son travail également. Elle ne doutait pas du tout de tout ça. Tout allait sans aucun doute très bien se passer. Et c'était ça le plus important, à n'en pas douter. Et c'était sans doute ce qu'il y avait de plus important dans sa vie. Et c'était cool. C'était ça le plus important, à n'en pas douter.  « Je suis sûre que tout ira pour le mieux. Et je t'aiderais si tu veux ! Bon, mon boulot n'est pas exceptionnellement prenant alors j'aurais toujours du temps libre tu sais ? Je pourrais t'aider, dès que tu me le demandes, mais je suis persuadée que tout ira pour le mieux dans tous les cas ». C'était une évidence, d'ailleurs, et elle ne doutait pas une seule seconde de ce qu'elle pouvait bien être en train de dire. C'était trop cool, pour tout dire. En tout cas, tout ça était vraiment très cool, d'ailleurs, il n'y avait aucun doute à avoir à ce sujet. Ce n'était pas vraiment très évident, dans l'ensemble, mais elle devrait probablement s'en sortir, par rapport à tout ça, quo ide plus normal en faite.

Billie avait toujours vécu à Londres donc, oui, il n'était pas vraiment simple de se séparer d'une ville aussi fantastique. Mais pour le reste, il était hors de question pour elle de se prendre la tête avec tout ça, même si c'était loin de vraiment être facile, ce qui était plus ou moins logique, dans l'ensemble, d'ailleurs. Mais c'était ainsi, et quoi qu'elle puisse en dire et bien oui, elle était persuadée que les choses se passeraient mieux dans cette nouvelle ville. C'était normal. Et puis elle avait sans doute eu besoin de ça, en faite. De s'éloigner, de prendre le large. Elle avait toujours son boulot là bas, bien sûr. Mais ça ne pourrait que lui faire du bien, malgré tout, malgré tout ce que l'on pourrait bien dire à ce sujet. Elle n'en doutait pas.  « Notre vie à deux commence ici et c'est bien pour cette raison que cette ville devient importante à mes yeux Indiana. Je me moque de Londres ». Ca allait de soit, bien sûr.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Quatre murs et un toit [PV] Empty
MessageSujet: Re: Quatre murs et un toit [PV]   Quatre murs et un toit [PV] EmptyJeu 16 Fév - 10:09

    Indiana n'avait rien contre, sur le principe, de se déshabiller, là, tout de suite. Le truc c'est qu'ils avaient quand même des choses à faire, mine de rien, puisqu'ils devaient aussi préparer la maison pour y vivre, et ce n'était pas une mince affaire. Sans avoir des tonnes de trucs, ils avaient quand même amassé des objets durant leur petite vingtaine d'année d'existence. « Ne viens pas te plaindre si nous passons pour de gros pervers auprès de nos voisins après hein ! » Bien entendu, il rigolait. De toute façon, qu'est-ce que les voisins pouvaient s'imaginer hein ? Des jeunes gens de cet âge, ça pense forcément aux relations physiques (pour ne pas dire autre chose), et le fait que Indiana soit à moitié fille ne changeait rien à l'affaire. Ou peut-être que si, parce que c'était pire, dans le sens où il savait parfaitement gérer la féminité de sa copine aussi eheh ! Il n'y avait pas que des désavantages à être hermaphrodite magique, il ne faut pas abuser, sinon la vie serait vraiment injuste... surtout que la malédiction était ancienne, mince quoi !

    Il embrassa Billie et ils redevinrent sérieux, discutant un peu du nouveau travail d'Indiana. Ce boulot revêtait une certaine importance aux yeux du jeune homme (et de la jeune femme) parce que depuis qu'il était sorti de l'école, il n'avait pas réussi à se trouver quoi que ce soit de stable, du coup, il stressait un petit peu d'échouer, d'autant plus que là, c'était tout juste ce qu'il aimait. Indiana était passionné par la nature, il aimait les fleurs, les animaux... bref, s'il avait pu, il n'aurait jamais quitté sa campagne texane. Mais il avait fallu qu'il aille à l'école des sorciers de Salem, et là, il avait vécu des trucs vraiment pas cool, du coup, il se sentait encore plus mal maintenant en société que quand il était enfant. On ne guérissait pas en un clin d'oeil de ce genre de blessure, et en plus Indiana ne montrait pas beaucoup ce qu'il ressentait, parce qu'il voulait rester positif pour n'inquiéter personne. Billie, même, avait rarement vu son petit ami fragilisé. Il lui avait raconté pourtant. Pas le choix , hein, puisqu'il avait une belle cicatrice en souvenir de son passage à Salem !

    « J'espère réussir à me débrouiller sans l'aide d'une citadine ! » La taquina-t-il un instant avant de revenir à son sujet. « J'ai pas mal galéré avant de trouver ce boulot, alors j'ai peur de faire un faux pas. Et puis, la communauté sorcière du coin, je ne peux m'empêcher de me demander comment ils vont prendre l'existence de la malédiction... le patron a dit que ça ne le dérangeait pas, et c'est déjà bien, mais il y a les autres. » Il s'approcha d'un carton pas encore vide, l'ouvrit, et sortit d'une boite qui lui servait à ranger le courrier une lettre. « J'ai reçu une invitation à une soirée d'anciens élèves de Salem. C'est peut-être pour ça que je me sens nerveux par rapport à ici. » Il haussa les épaules, tâchant de ne pas montrer son trouble. A la base, il n'avait pas prévu de parler de cette invitation à Billie, mais c'était lâche. S'il ne voulait pas que l'histoire se répète, il fallait qu'il dise tout à sa compagne. Au demeurant, pourquoi ne serait-il pas accepté dans leur nouvel endroit de vie ? Ils étaient adultes ! Les gens ne devaient plus se comporter avec une cruauté enfantine, non ? Ah... Pauvre Indiana ! Il avait des aspects si naïfs parfois !

    « Heureusement tu es là. Je ne saurais pas te dire combien j'étais heureux quand tu as accepté de quitter Londres pour t'installer avec moi ici. » Parce que quand il lui en avait parlé, il n'avait pas été certain qu'elle serait d'accord, après tout, c'était un gros changement... mais maintenant que c'était fait, il était sûr qu'ils allaient pouvoir être heureux. Ce qui n'était pas peu dire vu leur passé à tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Quatre murs et un toit [PV] Empty
MessageSujet: Re: Quatre murs et un toit [PV]   Quatre murs et un toit [PV] EmptyMar 21 Fév - 0:30



Un soupir s'échappa doucement des lèvres de la jeune fille alors que doucement, un sourire espiègle finissait par se dessiner sur ses lèvres. Billie n'avait jamais porté le moindre intérêt sur le regard que les gens pouvaient bien porter à sa façon d'agir, de se comporter. Fort heureusement, d'ailleurs, puisqu'il y avait fort à parier que cela aurait grandement joué sur sa vie, dans une autre situation. Mais les choses n'avaient pas été ainsi et c'était sans doute bien mieux ainsi, de toute évidence. Quoi que l'on en dise, il était toujours plus facile de faire ce que l'on voulait lorsque l'on ne s'intéressait pas vraiment aux autres ou en tout cas, quand les personnes que l'on ne connaissait pas n'avaient pas le moindre intérêt, que cela soit dans leurs gestes, ou dans leurs mouvements. Hors de question oui, tout simplement. Donc oui, elle pouvait volontiers passer pour une perverse, parce qu'en réalité, à côté de ça, elle n'en avait vraiment absolument rien à faire et on ne pourrait jamais la forcer à porter la moindre attention à tout ça.  « Oh mais tu sais très bien que ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre hein ! Tu racontes n'importe quoi mon cher ! Et au pire, on leurs donnera du spectacle ! Qu'en penses-tu ? ». Même si au final, si les gens pouvaient ne pas les espionner, cela l'aurait carrément arrangé, à n'en pas douter ! Mais bon, après, elle plaisantait hein, hors de question de donner de spectacle, il ne fallait pas non plus rêver. Comme si elle allait se mettre à se montrer, comme ça, dénudée, devant les gens. Surtout que bon, si on y songeait de façon un peu plus attentive, on pouvait bien vite s'apercevoir du fait qu'elle n'était certes, pas pudique, mais elle avait changé. Elle savait se tenir maintenant, n'était-ce pas important ?

Mais après un baiser, bien sûr, ils reprirent leurs sérieux et revinrent à un sujet un peu plus normal. Ou en tout cas, pour ce qu'il en était des plaisirs de la chair, il était sans doute préférable d'y penser plus tard. Là, ils étaient plutôt en plein déménagement et c'était surtout ça le plus important, à n'en pas douter, oui voilà !

Et bien oui, elle était une citadine et on n'allait quand même pas lui en vouloir pour ça ! Après tout, elle n'avait pas râler, au moment où on lui avait dit qu'elle allait venir vivre avec lui à la campagne hein ! On n'allait donc quand même pas se mettre à lui en vouloir si elle se mettait à voulori l'aider, également non ? Et puis ce n'était pas non plus comme si elle n'était capable de rien avec ses mains hein.  « Ne prends pas le fait de venir des villes comme une tard. Je sais me servir de mes mains. ». Oh elle ne disait pas ça sur le ton de la reproche hein, puisqu'elle savait qu'il plaisantait ! Mais pour autant, ça ne voulait pas non plus dire qu'il avait le droit de se moquer comme ça d'elle alors qu'elle était née, comme lui, de la même manière, juste pas au même endroit. Mais ce n'était pas parce qu'elle était née en ville qu'elle n'avait pas galéré dans la vie.  « C'est le patron qui importe. Les autres tu t'en fous. ». Après tout, si on devait faire attention aux autres, on n'allait pas s'en sortir hein. Et puis, Indiana était comme ça, point final. A l'heure actuelle, on ne pouvait pas le changer. Il fallait donc faire avec. Et quoi que l'on y fasse, de toute façon, ça n'allait pas changer grand chose, alors pourquoi continuer à se plaindre hein .. ?  « Tu n'es pas obligé d'y aller tu sais ? ». Billie savait que Salem avait été une lourde épreuve pour le jeune homme alors s'il ne se sentait pas de s'y rendre, il n'y était pas obligé ou alors, s'il le voulait, elle pouvait très bien y aller avec lui. C'était à lui, après tout, de prendre la bonne décision.

Elle s'approcha doucement de lui et posa une main délicate sur son épaule avant de se presser contre lui.  « Je suis là tu sais, peu importe l'épreuve, je serais toujours là. Et je ne pouvais clairement pas dire non pour t'accompagner ici. Indiana tu es toute ma vie ». Et il fallait réellement qu'il comprenne ça. Il était vraiment très important à ses yeux alors oui, peu importait l'épreuve, quoi qu'il se passe, ils pourraient se relever et continuer à avancer. Tant que l'amour serait là.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Quatre murs et un toit [PV] Empty
MessageSujet: Re: Quatre murs et un toit [PV]   Quatre murs et un toit [PV] EmptyJeu 29 Mar - 15:34

    « Oh, ça c'est sûr, ils en auraient pour leur argent ! Ou leur déplacement plutôt ! » Indiana continuait de sourire, clairement amusé. Il faut dire qu'il avait plutôt une certaine assurance pour tout ce qui touchait aux contacts physiques et aux relations charnelles. Il ne pensait pas non plus être le meilleur coup sur terre, hein, parce que Indiana savait rester modeste, mais il n'avait pas honte de lui non plus. Après tout, il savait y faire (ayant lui-même un corps féminin une partie du temps) et il se trouvait pas trop mal physiquement grâce au karaté. Bref, même s'il avait un côté pudique et qu'il ne tenait pas particulièrement à se donner en spectacle, il ne pensait pas être désagréable à regarder dans l'action, et il savait que Billie non plus.

    « Oh mais je suis parfaitement au courant que tu sais te servir de tes mains.... »
    Lui susurra-t-il à l'oreille, évitant complètement le sujet qui fâchait. Enfin, il ne fâchait pas vraiment, mais Indiana dérivait tout simplement sur autre chose. Malheureusement, ils ne pouvaient pas faire que s'amuser, et ils avaient des choses à voir ensemble, pour leur installation tout d'abord, mais pas seulement. Indiana avait un gros problème d'intégration. Les malédictions avaient depuis toujours très mauvaise réputation. Après tout, si on était maudit, c'était qu'on l'avait mérité pas vrai ? Au fond, Indiana savait qu'en un sens, oui, son ancêtre l'avait un peu cherché, mais lui, hein, il n'avait rien fait. Ces derniers temps, il se sentait un peu plus garçon que fille, néanmoins, cela ne l'empêchait pas d'être partagé quant à sa propre existence. Quand il briserait sa malédiction, comme son grand-père avant lui, sûrement que cette autre partie de son être lui manquerait.

    « Oui, je sais, mais je n'ai pas beaucoup d'amis, tu comprends... du coup... bah... je m'inquiète. » Parce qu'il aimerait bien avoir des amis, enfin, en avoir un peu plus du moins. Il manquait de vie sociale en Angleterre, ça le souciait un peu. Et la fermeture de Taliesin n'avait rien arrangé, en plus.

    « Probablement, en effet, mais tu vois, ça m'ennuierait de louper ça. Quelque part, si je n'y vais pas, je leur donne raison. »
    Enfin, c'était son sentiment, mais en même temps, il ne ne savait pas comment il réagirait face à ceux qui avaient essayé de le tuer.

    « Si je décidais d'y aller, est-ce que tu m'accompagnerais ? »
    Sa voix était presque plaintive. Il était fort et plein de ressources pour plein de choses, mais là, c'était vraiment sa faiblesse mise au grand jour. Il avait envie de leur montrer qu'il n'avait pas peur d'eux, qu'il vivait très bien maintenant, mais il ne pourrait pas le faire seul. Les vieilles peurs remontraient si il n'y faisait pas attention....

    « Que ferais-je sans toi, hein ? »
    Lui dit-il ensuite en l'embrassant. Il y avait eu des hauts et des bas, mais Billie lui était vraiment d'un réel soutien au quotidien. S'en rendait-elle seulement compte ? Il ne savait pas, mais en revanche, il espérait qu'elle voyait de l'amour dans ses yeux chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Quatre murs et un toit [PV] Empty
MessageSujet: Re: Quatre murs et un toit [PV]   Quatre murs et un toit [PV] EmptySam 31 Mar - 12:07

 « On sortira, on s'amusera. Et on se fera des amis d'accord ? T'es une personne formidable. Et si les gens sont incapables de s'en rendre compte, je ne sais pas ce que l'on peut faire de plus ». Le mariage d'un amour pur pouvait rompre la malédiction. Et Billie savait qu'elle était folle amoureuse du jeune homme. Mais à côté de ça, il savait aussi que quoi qu'il puisse en dire, la situation n'allait pas être aussi simple qu'elle pouvait bien vouloir qu'elle le soit. Ils étaient encore jeunes alors se marier n'était pas facile. Mais bon, à côté de ça.. pourquoi pas. Oui voilà.

Et bien si ne pas y aller pouvait donner raison aux crétins qui s'étaient amusés à se moquer de lui, dans ce cas, l'idée était sans doute pour lui de ne pas leurs donner raison et de tout faire pour que ça aille comme il le voulait, oui, sans aucun doute. Même si ce n'était pas forcément facile de leurs faire face, c'était sans doute ce qu'il y avait de mieux à faire pour faire comprendre à tout le monde que oui, il avait réussi, oui, il avait réussi à affronter les épreuves de la vie et il se foutait bien de savoir ce que les autres pouvaient bien penser. Hors de question pour lui de se laisser avoir. Hors de question pour lui de tomber pour des choses aussi stupides. Il le refusait, il le refusait absolument. Parce qu'il était hors de question pour lui de se faire avoir par ce genre de truc débile. Il n'était sans doute pas fait pour ça.  « Je sais. Je sais que ça pourrait être une épreuve mais à côté de ça, je sais aussi que c'est sans doute ce qu'il y a de mieux à faire.. Il faut que tu y ailles justement pour montrer aux gens que tu peux le faire, que tu n'as pas besoin d'eux, que tu as avancé.. Tu vois le genre ? ». Oui voilà, c'était surtout sur ça qu'il fallait savoir se concentrer. Sur cette partie de la chose qu'il fallait se concentrer, même si ce n'était pas forcément aussi facile que l'on pouvait bien le vouloir. Mais il fallait juste prendre une décision. Quoique l'on en pense, il fallait juste se décider à faire comme il fallait le faire, même si ce n'était pas facile. Voilà tout.  « Bien sûr que je t'accompagnerais, qu'est-ce que tu crois ? ». Hors de question pour elle de le laisser affronter une telle épreuve sans qu'elle ne soit là, elle ne l'aurait pas supporté, de toute façon, c'était aussi simple que ça oui, voilà.

Et qu'aurait-il fait sans elle ? Aucune idée. Probablement beaucoup de choses, peut être juste d'une autre manière. Aucune idée. Tout ce qu'elle savait, au final, c'était qu'elle était comme lui. Elle n'aurait très certainement jamais fait la maligne s'il n'avait pas été là. Tout simplement. Ou en tout cas, si ça se trouvait, elle n'aurait peut être jamais été là, à l'heure actuelle s'il n'avait pas été à ses côtés. Et c'était peut être dur à avouer mais oui, voilà.  « Bah et moi alors hein ? Que ferais-je sans toi moi aussi ? ». Oui voilà. Qu'est-ce qu'elle aurait bien pu faire sans lui de son côté...

[/fonf][/justify">
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Quatre murs et un toit [PV] Empty
MessageSujet: Re: Quatre murs et un toit [PV]   Quatre murs et un toit [PV] EmptyJeu 12 Avr - 18:17

    « J'aimerais beaucoup qu'on se fasse des amis, oui. Mais toi, tu en as sûrement déjà plusieurs, même si je ne me souviens pas de tous, alors que moi, tu vois, je n'ai que toi et deux autres personnes qui ne m'acceptent que parce qu'elles sont presque aussi bizarres que moi. » Indiana soupira, tout ça, ça ne lui plaisait pas. Il était plutôt sociable malgré la malédiction, il avait envie d'avoir des amis, mais il ne savait même pas par où commencer pour en avoir. A noter que ce qu'il voulait, ce n'était pas spécialement briser la malédiction tout de suite, de vrais amis ne pouvaient être que des personnes qui l'accepteraient comme il était, donc ce n'était pas tellement ça qui le déprimait un peu. C'était seulement d'être seul, et encore, maintenant il était de nouveau avec Billie, mais les mois qu'il avait passé l'année précédente, seul, alors qu'ils étaient fâchés, là, ça avait été horrible...

    « C'est exactement ce que je pense aussi. Si je n'y vais pas, ils gagnent ! Et ça, c'est intolérable ! Et puis, si tu viens avec moi, je suis sûr que je peux surmonter ça. » Il avait la peur au ventre, mais il sentait qu'il pouvait le faire si Billie était là, et comme elle lui disait qu'elle viendrait, cela devait être possible. Il était ceinture noire de karaté, il savait se défendre, il n'était plus non plus aussi fragile psychologiquement qu'il l'avait été. Taliesin, école aujourd'hui disparue, l'avait vraiment aidé à surmonter cette partie de sa vie. Il contrôlait aussi beaucoup mieux sa télépathie, du coup, il faisait moins de migraine. Bref, il pouvait leur montrer à tous que maintenant il était quelqu'un d'autre. Indiana, mais en mieux. Si, si, c'était possible.

    « Oh toi, tu aurais sûrement trouver un autre charmant garçon, non ? Je suis sûr que tu avais beaucoup de succès, même avant moi. » Elle était tellement touchante, jolie et intelligente, il ne voyait pas comment il pourrait en être autrement. Il n'en était pas jaloux, hein, il ne disait pas ça dans ce sens. Il adorait Billie, l'aimait, limite la vénérait, mais ils avaient eu tous les deux une vie avant de sortir ensemble, c'était normal. Et puis, c'était moins sérieux aussi puisqu'ils étaient plus jeunes à l'époque, du coup, il n'avait aucune envie de se prendre la tête sur les anciennes histoires de Billie... mais voilà, il pensait avec sincérité que s'il n'avait pas été là, il y aurait eu un autre mec bien qui l'aurait séduite. Parce que même s'il y avait des immondes salaud sur terre, comme ceux qui avaient essayé de le tuer, il y avait aussi plein de gens biens. Malgré son passé, Indiana y croyait encore. La preuve, le patron du haras lui avait offert une vraie chance... le monde n'est pas si pourri, il faut juste le voir sous la bonne facette.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Quatre murs et un toit [PV] Empty
MessageSujet: Re: Quatre murs et un toit [PV]   Quatre murs et un toit [PV] EmptySam 14 Avr - 0:05



Bilie imaginait bien que pour lui, se faire des amis n'était pas facile, loin de là. Mais malgré tout, elle ne pouvait pas s'empêcher de se poser tout un tas de question, sans l'ombre d'un doute. Oui, c'était normal, que les gens puissent le rejeter, il était normal que cela puisse ne pas être facile mais bordel ! On vivait dans un monde magique, dans un monde où tout pouvait arriver alors pourquoi est-ce que les gens s'arrêtaient à sa malédiction alors qu'ils étaient censés tout connaître hein ? Non mais franchement ! C'était ridicule, totalement débile. Mais à côté de ça, c'était loin d'être aussi facile que l'on pouvait bien se permettre de le penser une seule seconde et c'était assez insupportable, dans un sens en tout cas. Mais à côté de ça, elle faisait de son mieux, d'une certaine manière en tout cas, même si, à côté de ça, c'était loin d'être vraiment facile, sans l'ombre d'un doute. Enfin bon, peut être qu'elle faisait partie du petit nombre de personnes qui étaient tolérantes et au final, elle était heureuse d'être de ce côté là de la balance. Elle avait honte, honte de tout ces gens qui se trouvaient meilleurs que lui.  « Tout ça est stupide je trouve, c'est ridicule. Mais à côté de ça.. Je dois bien dire que je ne peux pas me résoudre à croire que les gens peuvent être en mesure de te tourner le dos alors qu'on est des sorciers, tout ce qui nous entour est très bizarre, alors non, je ne parviens pas à saisir, et pour être tout à fait honnête, ça m'énerve vraiment ». Parce que oui, Indiana était une personne formidable, gentille, intelligente.. Ce genre de gars que l'on ne pouvait que jalouser à Billie, la jalouser d'avoir croiser sa route alors que eux, ils n'avaient pas eu cette chance, sans l'ombre d'un doute, oui voilà. Mais bon, quoi que l'on puisse bien en dire, ça n'en restait pas facile, ça n'en restait pas facile du tout, d'ailleurs, si on voulait tout savoir.

Bon et bien elle serait de la partie. Et elle se ferait la plus belle possible pour montrer aux gens, aux anciens camarades d'Indiana qu'il était une personne fantastique et qu'il ne fallait absolument pas passer à travers de lui, il en était même absolument hors de question, si on voulait vraiment tout savoir, sans l'ombre d'un doute. Que cela soit facile ou non, il fallait juste apprendre à faire avec, même si c'était très loin d'être vraiment facile. Quoi que l'on puisse bien en dire, sans l'ombre d'un doute, d'ailleurs.  « Bien sûr que je serais là, bien sûr que je serais là, à tes côtés. Comment pourrait-on croire le contraire hein ? C'est impossible bien sûr.. Tu peux tout affronter, j'en suis convaincu, sans l'ombre d'un doute. Et je te suivrais partout, n'importe où. Tu peux tout me demander tu vois ? ». Oui voilà, et c'était sans doute mieux ainsi, sans l'ombre d'un doute. Il fallait se concentrer là dessus, quoi que l'on puisse bien en dire. Même si, en dehors de tout ça, rien n'était vraiment aussi facile que l'on pouvait bien se permettre de le penser une seule seconde, sans l'ombre d'un doute. Oui voilà. Mais.. Bon, pour le reste, tout ça n'en restait pas moins simple, et dur, pour lui, elle n'en doutait pas. Alors oui, elle voulait à tout prix être là pour lui. Tout simplement.

Un charmant garçon ? Elle en doutait vraiment, sans l'ombre d'un doute. Et c'était plutôt du genre douloureux en faite, c'était insupportable, détestable aussi. Mais à côté de ça, elle voulait quand même à tout prix se mettre d'accord avec tout ça, essayer en tout cas, essayer très fort, quoique l'on puisse bien en dire, il fallait juste que l'on fasse tout pour aller dans le bon sens, même si ce n'était pas facile, sans l'ombre d'un doute. Billie n'était absolument pas fière du passé qu'elle avait eu et sans Indiana, allez donc savoir où elle aurait bien pu finir. Il valait mieux ne pas y penser, sans l'ombre d'un doute même si, à côté de ça, c'était loin d'être facile donc.. Donc oui, il fallait juste essayer de faire avec, même si c'était difficile, sans l'ombre d'un doute.  « Hm.. Je ne pense pas. Je ne suis pas fière de mon passé Indiana et je sais que si tu n'avais pas été là, je serais encore dans une sale période. ». Bien sûr qu'elle avait eu beaucoup de succès, elle ne pouvait décidément pas le nier. Et à côté de ça, elle ne pouvait quand même pas en être fière parce que ça n'avait pas été du succès très.. pur, si on pouvait vraiment le dire ainsi. Elle préférait.. Juste oublier cette période. Même si ce n'était pas facile.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Quatre murs et un toit [PV] Empty
MessageSujet: Re: Quatre murs et un toit [PV]   Quatre murs et un toit [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quatre murs et un toit [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quatre murs et un toit [PV]
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» Les murs ont des orteils.
» Event - L'assaut contre le GCPD : Toit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: