AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 TERMINE - Be my friend [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: TERMINE - Be my friend [PV]   Mer 21 Déc - 20:34




Quoique l'on puisse bien en dire, les vacances étaient loin d'être une partie de plaisir pour tout le monde. C'était même loin d'être le cas, pour tout dire. Même s'il s'agissait d'un point sur lequel il ne fallait pas se concentrer. Elle détestait les vacances parce qu'elle ne pouvait plus passer de temps avec Henri, elle ne pouvait plus se dire qu'elle allait le voir, qu'elle allait passer du temps avec lui, qu'elle allait être dans ses bras pendant deux longs mois.. Mais non, ça ne se passait pas de cette manière, quoi que l'on puisse bien en dire. Et c'était bien souvent là que se situait le problème, quoi que l'on en dise. Ce n'étiat jamais facile. Et c'était souvent ça la difficulté, quoiqu'on en dise. Mais ça ne risquait pas de changer grand chose. C'était comme ça, voilà tout. Et ce n'était pas prêt de changer. Tout simplement. Mais c'était ainsi. Et continuer sur cette voie n'allait pas servir à grand chose si ce n'était à justement lui faire du mal et elle n'avait pas besoin de ça, quoi qu'elle puisse bien en dire. Que cela soit simple ou non, après tout, ça ne l'était jamais. On était toujours contraint de vivre la vie que l'on avait et on ne pouvait rien faire de plus. Et c'était sur ce point qu'il fallait surtout que l'on concentre. Quoiqu'elle puisse bien faire, ça ne changerait rien et elle serait contrainte de faire avec. Point final. Enfin.. Bon, elle n'avait pas d'autre choix, en clair. Alors ressasser tout ça n'allait pas servir à grand chose. Et elle espérait que les gens ne s'en rendraient pas compte. C'était ça le plus important. Et ça, elle le savait très bien et elle n'en doutait pas une seule seconde, quoi que l'on puisse bien en dire, d'ailleurs. Mais bon.

Un soupir s'échappa doucement de ses lèvres alors qu'elle quittait son lit à contre cœur. Bon, okay, c'était avant tout pour aller chez Alek. Et dans le fond, ce n'était pas une idée vraiment désagréable. Mais ce n'était pas non plus si cool que ça. Elle avait la flemme ( comme souvent ) et en plus, sa mère lui avait fait tout un speech en lui disant qu'elle était heureuse de voir que sa fille se remettait à voir des garçons et tout ça. Non mais franchement, c'était pathétique, on était bien d'accord hein ? Henri ne pourrait jamais être remplacé, et si sa mère ( qui avait été berné par un homme ), ne pouvait pas le comprendre et bien soit.. Mais il fallait que ça rentre. Elle ne pourrait jamais le remplacer, mais vraiment quoi.. Elle l'aimait. Et c'était sur ce point qu'il fallait se centrer. Ce point et aucun autre. Ca avait alors entraîner une prise de tête et une mini dispute. Et sa mère était partie au bord des larmes, comme à chaque fois. Bien sûr, elle s'en voulait, mais elle ne pouvait pas vraiment y faire grand chose maintenant, et elle le savait pertinemment.. De plus, sa mère ne rentrerait probablement que le soir, c'était ce qu'elle faisait à chaque fois, de toute façon. Donc comme ça... Il n'y avait rien à faire de plus de toute façon.. Et il fallait surtout qu'elle se concentre sur ça. Même si c'était loin d'être facile.

Du coup, elle avait fini par monter dans sa chambre et par s'installer dans son lit, le temps de se calmer, et de se dire qu'elle avait vraiment été loin et qu'elle n'aidait en rien sa mère, en n'allant pas mieux. C'était pathétique oui, d'une certaine manière en tout cas. Rien, dans tout ça, n'était vraiment évident et elle ne savait pas comment est-ce qu'elle allait bien pouvoir se débrouiller au milieu de tout ça. Même si au final, elle n'avait pas tant de solution que ça. Pendant un instant, elle avait même songer à annuler, avec Alek, mais elle n'avait pas pu. Et au final, elle avait quand même fini par décider d'y aller quand même. Pour se changer les idées et puis, (elle tenait à Alek, il était donc normal qu'elle puisse vouloir aller le voir non ? Quoi de plus normal !

Et elle y avait donc été, tout simplement. Frappant à la porte de chez lui, un sourire sur les lèvres, elle espérait vraiment qu'ils allaient passer un bon moment, elle n'avait aucun doute sur la question d'ailleurs. « Allez là ! Alek, ouvre moi la porte ! ». Heureusement qu'on était en été et qu'il faisait vraiment beau hein. Sinon, la situation aurait vraiment pu faire peur, d'une certaine manière en tout cas. Il faisait bon. Et même chaud. Elle avait enfilé un simple short en jean et un débardeur gris. Rien de particulier, en somme. Mais pour ses quatorze années ( bon, quinze dans deux semaines ), elle avait une taille bien fine et des jambes longues, trop fines, pour beaucoup ( surtout pour sa mère ). Bon, elle n'avait pas tant de formes que ça non plus hein ( un peu de poitrine, juste ). Mais bon, elle se sentait féminine. Voilà tout. « Alek allez ! »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1087
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: TERMINE - Be my friend [PV]   Sam 31 Déc - 12:48

Aujourd’hui, Alek recevait quelqu’un chez lui. Et attention, pas n’importe qui !!!! C’était sa meilleure amie qui passait la journée à la maison, donc franchement, il avait la forme. Il était même presque agréable avec ses parents (de toute façon pour le temps qu’ils passaient avec leur fils, ce n’était vraiment pas di qu’ils s’en rendent compte, mais bon…). S’étirant, le sorcier roula sur son lit, Fenrir l’observant depuis le sol dans un soupire las. Si Alek souffrait de la chaleur saisonnière, son loup ne faisait pas vraiment le fier non plus. L’animal d’un noir de jais n’était vraiment pas taillé pour supporter les canicules. Tirant la langue, il buvait comme une licorne et restait tellement à l’ombre qu’on aurait pu penser qu’il était une chauve souris… bref, rien de bien normal pour un loup, quoi.

Lorsqu’on frappa à la porte, Alek eut un sourire victorieux et s’anima d’un coup ce qui poussa Fenrir à faire de même. Etouffant un grognement méfiant, l’animal suivit son maître dans la maison, et Alek ouvrit la porte sur le cadavre desséché de sa meilleure amie. Les grandes maisons… sur une jolie blonde agacée :

« Ben princesse, tu ne croyais pas que j’allais te laisser dehors, mais bon faut me laisser le temps de traverser mon immense demeure, quoi… »

Il eut un sourire complice à l’attention de la belle blonde je commence à me dire qu’il a un truc avec les blondes ce mec… et ajouta de suite :

« Bon ben tu rentres ? »

Parce que dehors il fait chaud et faudrait pas faire rentrer la chaleur quand même. La sorcier referma directement derrière la Lionne et reprit :

« On ira faire un tour si ça te branche quand il commencera à faire un peu plus frai. Tu peux rester jusqu’à quelle heure ? »

Ce serait Alek, elle pourrait même rester dormir (c’pas ses parents qui vont protester de toute façon, même pas si qu’ils s’en rendent compte donc bon, hein…). Mais du côté de la demoiselle c’était sans doute bien différent… d’un côté il l’enviait (même s’il ne l’avouerait pas). Alek avait envie d’être aimé… D’avoir un minimum d’attention ; c’était pour ça qu’il avait réagi violemment la première fois… A présent, pour lui être violent était une échappatoire et un moyen d’attirer l’attention. C’était clair qu’il n’agissait pas très intelligemment, mais franchement, il se sentait anéanti par l’oublie, et l’inattention de sa famille. Même si ça, il ne l’avouerait à personne. Pas même à Blake.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: TERMINE - Be my friend [PV]   Dim 8 Jan - 1:31



Peut être qu'en faite elle ne s'était clairement pas assez vêtu pour pouvoir aller faire chez Alek ! Sur le coup, elle n'y avait pas vraiment songé mais maintenant qu'elle y réfléchissait de façon un peu plus intense, elle en venait à réellement se poser la question. Qu'allaient bien pouvoir penser ses parents s'ils la voyaient comme ça ? Ils allaient la prendre pour une dépravée ! Déjà qu'elle avait la fâcheuse tendance à sûrement trop se maquiller le visage.. Bon, pas tout le visage non plus hein, que l'on ne se mette pas à croire n'importe quoi. Sinon, on allait clairement finir par se poser tout un tas de question, c'était une évidence assez clair et net, pour tout dire. Oui voilà. Enfin bon, c'était loin d'être aussi évident. Et c'était souvent là que se situait la difficulté, si on y réfléchissait un peu, au moins un peu. Ce que l'on pouvait dire, par contre, c'était qu'elle abusait un peu trop sur le crayon noir et sur le fard à paupière. Ca faisait rebelle et parfois dépravé. Ca ne plaisait pas à beaucoup de monde. Mais elle s'en foutait en faite. Bref, tout ça pour dire que ouais, ça lui donnait un look qui donnait peu confiance. Mais elle était une fille en or hein, et ça bon nombre de personnes étaient en mesure de le dire. Sauf elle d'ailleurs, parce qu'elle en était parfaitement incapable, pour tout dire. Elle ne pouvait pas, ce n'était pas son genre alors il ne fallait vraiment pas croire qu'elle en était capable, c'était bien loin d'être le cas et surtout, bien loin d'être son genre, en réalité. Mais il ne fallait pas lui en vouloir, puisqu'elle était comme ça, point final. Et pour ce qu'il en était de sa tenue, c'était bien beau oui, d'y penser maintenant, mais c'était surtout un peu trop tard pour vraiment y faire attention. Alors oui, sa tenue n'était sans doute pas très réglementaire pour aller chez des gens, mais c'était ainsi qu'elle était vêtu et ça n'allait sans doute pas vraiment changer grand chose. De toute manière. Blake était une fille douce, calme et gentille. Il fallait apprendre à voir à travers son physique voilà tout. Et les gens qui n'en étaient pas capables et bien.. Elle ne voyait pas vraiment ce qu'elle pouvait faire pour eux, si ce n'était les laisser parler. Alek savait, après tout, comment elle était. Alors pourquoi en aurait-il été différent, de toute façon. Elle était sa meilleure amie, ses parents étaient cool, non ? Elle n'avait encore jamais eu l'occasion de les voir par contre, malheureusement. Et elle le regrettait. Mais bon, c'était un peu normal, elle n'était arrivée à Poudlard que cette année, et en plus de ça, elle n'avait pas quitté le château depuis. Donc oui, c'était normal.

Encore heureux tiens, qu'il ne comptait pas la laisser dehors. Il n'aurait manqué plus que ça tiens. Mais bon, ce n'était pas non plus comme s'il avait le choix tiens ! Si jamais il avait eu la très nette et sérieuse idée de laisser la porte ouverte et de l'empêcher de rentrer, et bien elle aurait hurler, encore et encore, et ensuite bah.. Elle aurait fini par partir en faite. Oui parce qu'elle n'était pas non plus du genre à rester bloquée à la porte de façon stupide et inutile hein. D'ailleurs, pour être tout à fait honnête, elle ne voyait pas vraiment pourquoi est-ce qu'elle aurait dû se casser la tête avec tout ça, ça n'aurait pas servi à grand chose de toute façon et c'était sans doute bien plus simple encore.  « J'ai comme la très nette impression que tu te vantes du fait que tu ais une très grande maison ! Moi aussi, figure toi, il me faut du temps pour traverser ma maison ! ». Humour, bien sûr. La maison de la jeune fille était purement modeste et il ne lui fallait même pas une petite minute pour atteindre la porte, pour être tout à fait honnête. Mais il ne fallait pas non plus lui en vouloir pour si peu de chose, ça n'aurait, d'ailleurs, pas vraiment servi à grand chose, pour être tout à fait honne^te. Mais elle refusait de se prendre la tête avec tout ça. Même si c'était le genre de chose qui aurait bien pu arriver, d'une façon plutôt simple, dans l'ensemble.

Lui tirant la langue de façon adorable et mature, elle finit par entrer. Elle était joyeuse. Et sur le coup et bien non, elle ne pensait pas à Henri, ni à la dispute qu'elle venait d'avoir avec sa mère. Il était là, le pouvoir d'Alek. Et il était là, justement, le point le plus important de son comportement. Il avait un effet fantastique sur elle. Et ce, même si elle refusait de l'avouer. Elle avait finit par s'en rendre compte et si au début, ça lui avait fait plus de mal qu'autre chose, elle avait finit par se rendre compte qu'elle avait vraiment besoin de lui. S'il venait à la laisser tomber et bien.. elle ne savait pas vraiment ce qu'elle aurait bien pu faire, en réalité... Mais ça lui faisait du bien, et c'était ça le plus important, pour tout dire.

Vu qu'elle venait de se disputer avec sa mère, la jeune fille était persuadée qu'elle allait pouvoir rester une éternité. De toute façon, sa mère avait confiance en elle et elle avait un téléphone portable, elle pouvait rester aussi longtemps qu'elle le voulait, du moment qu'elle lui donnait signe de vie et qu'elle lui disait quand elle rentrait. C'était comme ça que ça marchait avec sa mère en réalité, et ça avait sans doute toujours été ainsi, pour être tout à fait honnête. C'était mieux, au moins, ça permettait d'avoir une parfaite confiance dans les choses et tout ça, et c'était mieux ainsi. A n'en pas douter.  « En faite, je rentre quand je veux, je n'ai pas d'horaires fixes. J'ai juste à prévenir ma mère et le tour est joué.. Et je suis assez okay pour la balade, ça serait sympa oui, mais là, il fait décidément trop chaud »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1087
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: TERMINE - Be my friend [PV]   Dim 15 Jan - 15:04

La remarque de Blake sur la possibilité qu’Alek puisse se vanter sur sa maison fit bien rire ce dernier. Un sourire amusé sur ses lippes et un rire joyeux au fond de la gorge, le sorcier répliqua en levant les yeux au ciel :

« Tu me connais assez maintenant pour savoir que ce n’est pas sur ce genre de choses que je me vante ! »

Il ajouta néanmoins, l’air plus qu’entendu (parce que après tout, ce qu’il allait dire était vrai, il n’était pas du tout du genre à nier ce genre de fait) :

« Je ne prétendrais pas que je ne suis pas vantard pourtant. Mais je préfère mettre mon physique ou ma force en avant, avant le fric de mes vieux. »

Ouai, parce que de toute façon, il s’en fichait pas mal que ses parents aient de l’argent ou non. Ils cohabitaient à peine, puisque de toute façon, ils n’étaient jamais là. C’était comme si il était hébergé gratos dans une grande baraque avec pour seule compagnie quelques domestiques. Et le pire c’est que ça tournait pas mal au niveau du personnel. Ses parents les viraient presque à chaque fois qu’ils rentraient pour plus de trois ou quatre jours chez eux… c’était du grand n’importe quoi. Au début, Alek avait râlait, quand ses nani étaient toutes parties, les unes après les autres… puis il avait arrêter d’aimer, parce que de toute façon, il n’y gagnait que de la souffrance, encore et toujours plus de souffrance et de solitude.

Chassant ces sombres pensées de son esprit (son visage s’était légèrement assombrit, alors que tout cela se bousculait dans sa tête) il retrouva un sourire à l’intention de la jolie blonde qui était chez lui cet après-midi. Le fait que Blake puisse rentrer quand bon lui semble fit sourire un peu plus encore la Vipère :

« Ben c’est cool alors ! Jpeux te kidnapper sans problème… »

Un sourie complice, puis il poursuivit :

« Bon on commence par la visite rapide et on va dans ma chambre ? »

Et non, il n’y avait rien de caché dans cette phrase. Jamais, ô grand jamais, Alek n’avait envisagé de ‘toucher’ à Blake. Elle était bien au-delà de tout ça. Elle n’était pas ‘une fille’ pour Alek, mais sa meilleure amie. Et ça, c’était tellement plus sacré que n’importe quel autre lien ! Il ne niait pas qu’elle était mignonne, bien au contraire, elle avait un charme de malade (même s’il n’était pas bien sûr qu’elle soit au courant… de toute façon, il ne lui avait jamais di qu’il la trouvait belle). En fait c’était juste qu’il ne pouvait la considérer comme une fille qu’il voulait avoir sur son tableau… Elle était trop… trop… trop fragile. Il avait une furieuse envie de la protéger et de péter la gueule à tous les c*ns qui osaient s’approcher d’elle avec de mauvaises intentions… Ce qui en soit, était sûrement très stupide, de la part du mec qui blesse tant de filles (et pas forcément intentionnellement en plus !). Mais il est toujours très aisé de blâmer autrui…

Il entraîna la jolie blonde derrière lui, lui montrant donc salon, cuisine, bureaux (il y en avait 3 *faut pas chercher à comprendre…*), puis les chambres (il y en avait 6, oui rien que ça…). La salle de réception, le deuxième salon (plus petit et dans lequel venaient les personnes plus intimes de la famille que le premier salon…).

Le tout était construit sur 2 étages. Alek avait tout le dernier étage pour lui. Bon l’inconvénient c’était de se taper toutes les volées d’escalier tous les jours (faut apprendre à ne rien oublier !) et l’avantage c’est qu’il était plus que tranquille là-bas au moins… Pas de bruit (pour les rares fois où ses parents étaient là –et souvent avec des invités de marque…-). Ils mirent plus de vingt minutes pour faire tout le tour. Finalement, ils se retrouvèrent au second (et dernier) étage, dans la chambre d’Alek. Cette dernière était très grande. Il y avait deux trois instruments de musculation (bien qu’il ait, de toute façon sa salle de musculation pas loin). Elle donnait sur sa salle de bain. S’installant sur le sofa, tandis que Fenrir allait se coucher, paresseusement, sur le lit de son maître (le truc qui ne plairait absolument pas aux parents du jeune homme, si jamais ils le voyaient…). Puis Alek sourit doucement à Blake :

« Bon tu veux faire quoi ? J’ai des jeux, si tu veux… les échecs tu aimes ? »

Alek n’était pas trop mauvais en la matière. Il était plutôt bon stratège, le seul problème, c’était qu’il lui manquait la patience. Il prenait sur lui, mais c’était vraiment pas encore ça, quoi… mais ne désespérons pas !!!! Un jour, peut-être… *paf*. Le jeune homme ajouta :

« Ah et tu veux peut-être boire un coup ? Avec la chaleur, dehors… »

Dedans il faisait bon (merci la magie protectrice d’intérieur !) mais dehors c’était juste la canicule !!!! Passant ses doigts dans ses cheveux coupés en brosse, Alek interrogea la jolie blonde :

« Et sinon, tes vacances ? Comment ça se passe ? Tu pars un peu ou tu restes tout le temps chez toi ? Des projets ? Et tu fais quoi de beau de tes journées ? »

D’ailleurs… ça faisait penser à un truc…

« Je sais même pas : tu as des frères et sœurs ou pas ? Je ne t’ai jamais demandé ! »

C’est vrai qu’Alek n’avait jamais pensé à questionner Blake à ce sujet ! Truc de fou, quoi ! Il souriait doucement à la jeune fille. Ils s’entendaient super bien, et ça depuis qu’ils s’étaient rencontrés. Pourtant, Alek n’avait jamais rien confié à Blake. Il ne s’était jamais confié à personne, et très franchement, il ne pensait pas le faire un jour. Ce n’était pas possible. On le haïrait pour ce qu’il était… il était trop… sombre, à l’intérieur… Il ne méritait pas cette lumière… celle que répandaient ses amis. Il n’était pas fait pour cette gentillesse… Il ne savait même pas quoi en faire…



[1 024]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: TERMINE - Be my friend [PV]   Lun 16 Jan - 14:02



Lorsque l'on avait un secret sur son passé, les choses semblaient toujours réellement difficile par rapport aux gens à qui l'on s'était attaché. En réalité, Blake avait l'impression de trahir Alek, plus le temps passé. Elle lui cachait quelque chose après tout et ça ne lui plaisait pas. Avec les gens auxquels elle tenait, elle aimait se montrer aussi franche que possible, se montrer forte et non insupportable. Et le pire, c'était que même en pensant ainsi, elle n'avait vraiment pas le courage de lui dire et de lui montrer qu'elle n'était pas bien. Ridicule oui, à n'en pas douter. Mais il était hors de question pour elle de se montrer faible à ses yeux à lui. Bien sûr que c'était pathétique, et elle n'en doutait pas une seule seconde. Mais c'était ainsi et même si ça lui brisait le cœur de peut être, lui faire du mal par rapport au fait qu'il finirait bien par trouver ce qu'elle avait ou en tout cas, parce qu'un jour, elle le lui dirait peut être, et bien.. Elle ne se voyait pas lui en parler maintenant. Ca pouvait paraître incompréhensible pour beaucoup de monde et elle n'en doutait pas un seul instant. Mais c'était ainsi, quoi qu'elle puisse bien y faire et c'était réellement prise de tête. Quoi qu'elle puisse bien en dire. Enfin bref, il n'était pas nécessaire de penser à ça surtout maintenant. Elle était chez lui, elle était en sa présence alors non, ce n'était pas le moment. Elle ne voulait surtout pas pourrir l'ambiance en plus de ça et si elle continuait sur cette voie, c'était la seule chose qui allait finir par se produire. Ce qui n'aurait pas aidé et qui n'aurait pas non plus servi à grand chose en plus de ça.

Un soupir s'échappa de ses lèvres, discrètement et fut bien vite remplacé par un de ces sourires légers dont elle avait le doux secret. Bien sûr qu'il n'était pas du genre à se vanter. Il était même la toute dernière personne qui pouvait bien être capable de se vanter sur son argent, probablement. Et tant mieux, puisqu'elle détestait ce genre de personne. Oh bien sûr qu'il se vantait, mais pas sur son argent, et c'était ce qui comptait. Elle n'était pas du genre à fréquenter des gens trop vantard mais avec elle, il se contenait et ça lui allait comme ça. Donc le reste ne comptait vraiment pas et c'était surtout sur ça qu'elle voulait se concentrer. Et on ne pouvait décidemment pas lui en vouloir pour ça. N'est-ce pas ?  « Mais oui je sais bien. Je disais uniquement ça pour te taquiner en plus tu sais ? Mais tu restes un vantard, j'en suis consciente. ». Légèrement, elle lui donna un coup dans les côtes, un sourire en coin et lui fit un clin d'oeil. Elle aimait ce qu'il était. Et sa vantardise en faisait partie, étrangement, d'ailleurs. Mais elle ne voulait vraiment pas qu'il change, d'une quelconque façon que ce soit. Il lui plaisait ainsi et c'était surtout sur ça qu'il allait falloir que les gens se concentrent. Même si ce qu'ils pouvaient bien penser ne l'intéressait pas, au final.

La kidnapper ? Oui peut être. A vrai dire, elle s'en moquait parce qu'elle adorait sa compagnie. Donc passer plus de temps que prévu avec lui ? Non, ce n'était vraiment pas un problème, comme on pouvait bien le croire. Mais bon, elle n'allait pas non plus se mettre à le lui dire, sinon, il allait continuer à se vanter le diable ! Enfin bref, pas nécessaire de trop épiloguer sur sa vantardise en faite. Et il était probablement conseillé, d'ailleurs, d'arrêter. Surtout qu'au final, elle disait tout ça uniquement pour bien dire qu'elle n'avait absolument pas d'heure pour rentrer et que si elle voulait, enfin.. Si ça avait été évoqué, elle aurait même pu dormir ici. Mais bon, elle n'était pas non plus du genre à s'incruster et puis bon, évoquer le sujet alors qu'il n'avait pas été aborder, c'était peu malin et surtout, peu digne d'elle, pour tout dire. Elle ne savait donc même pas pourquoi est-ce qu'elle avait bien pu dire un truc de ce genre.  « Me kidnapper ? Et bah tiens ! Une nouvelle lubie peut être ? J'espère que tu rêves mon gars, on ne me kidnappe pas comme ça ! Uniquement si je suis consentante ! Et rien ne te dit que je le suis ! ». Elle lui tira alors doucement la langue, le narguant gentiment.

Visite guidée ou direct dans la chambre ? Et bien ils pouvaient très bien faire les deux non ? Ce n'était pas no nplus comme si elle était super pressée de voir les choses mal se passer ou ce genre de choses no n ? D'une certaine manière en tout cas et c'était sans doute ça le plus important, à n'en pas douter.  « Fais moi visiter et ensuite, en dernier, tu me montres ta chambre ! Comme ça, on fait les deux ! T'en penses quoi ? ». Bah oui, ce n'était pas un si mauvais plan non ? Certes, ce n'était pas forcément le meilleur et elle avait surtout envie de voir toute cette maison et de parler tranquillement avec lui. Mais elle n'allait pas non plus le pousser directement vers sa chambre et tout ça ! Elle avait envie de découvrir sa maison en faite. Elle aimait plutôt bien visiter.

Cette maison était tout simplement magique. Fantastique aussi et c'était carrément trop cool, pour tout dire. C'était trop bien oui, voilà, et il n'y avait absolument rien à ajouter de plus, pour tout dire. Enfin bon, pour le reste, que cela soit simple ou non, ça ne l'était pas toujours. Même si elle aurait rêvé d'avoir une telle maison, du moment qu'elle avait sa mère auprès d'elle, elle n'en avait absolument pas besoin et c'était bien ça qui se trouvait être le plus important, à n'en pas douter une seule seconde, d'ailleurs.  « Ta maison est vraiment magique Alek. C'est un truc de dingue je trouve ! Sinon, oui, j'aime assez les échecs ! Je sais me débrouiller !». Bon, elle n'était pas du genre à gagner chacune de ses parties mais elle faisait toujours de son mieux et elle faisait toujours tout pour gagner aussi, même si ce n'était pas toujours facile. Ca dépendait des gens que l'on affrontait de toute façon, c'était assez logique.

Il était vrai qu'il faisait vraiment chaud et boire un petit quelque chose était bien la première chose qu'elle voulait. Comme genre, un grand verre d'eau avec des glaçons, ou même, uniquement de l'eau bien froide, ça lui allait parfaitement. Mais il fallait, pour de bon, qu'elle puisse boire un truc du coup, sinon, ça n'allait pas être la trop grosse joie au final. Et c'était bien là la toute dernière chose qu'elle voulait, ça allait de soit, au final.  « Un verre d'eau bien froide ? ». Oui, pas besoin de partir dans les boissons particulières, l'eau était parfaite pour satisfaire une soif, donc bon !

 « Mes vacances se passent plutôt bien ! J'ai hâte de retourner à Poudlard pour revoir tout le monde. Je ne dis pas qu'être avec ma mère me dérange hein ! Mais je t'avouerais que j'aime voir mes amis. Et donc.. Voilà ! Même toi, tu réussis à me manquer, pour tout te dire ! Enfin bref. Sinon et bien.. Non, je n'ai pas prévu de bouger. Ma mère aimerait que l'on retourne en France. Ne serait-ce que quelques jours ». Mais elle n'en aurait jamais eu la foi, en réalité. Elle n'en aurait jamais été capable. C'était encore trop tôt, même si le temps s'était mis à couler sous les ponts, bien sûr.

Il était vrai qu'ils n'avaient jamais abordé le sujet de la famille. Mis à part une fois où il lui avait dit qu'il n'avait pas de sœur. Mais dans le fond, c'était son cas à elle qui était un peu plus compliqué. Que pouvait-elle bien dire ? Dans son cœur, elle avait la sensation de ne pas en avoir. Mais ce n'était pas non plus aussi simple que ça, malgré tout. Pour la simple et unique raison que c'était bien plus dure que ça encore. Quoi que l'on en dise, pour ainsi dire.  « J'ai un demi frère. ». Elle détourna le regard, se concentrant sur autre chose et espérant qu'il changerait de sujet et qu'il ne s'attarderait pas sur ça. Oui, et c'était sans doute ce qu'il y avait de mieux à faire. Mais il ne pouvait pas vraiment le savoir et c'était sur ça qu'il allait avant tout falloir se concentrer, à n'en pas douter.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1087
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: TERMINE - Be my friend [PV]   Mar 17 Jan - 18:35

Riant quand elle admettait volontiers qu’il restait un vantard, Alek n’ajouta rien du tout et laissa la jolie blonde venir avec lui pour la visite de la maison. Quand elle commença à protester pour le kidnaping, Alek sourit avec bonne humeur et se pencha vers elle, pour planter son regard dans celui de la demoiselle Française. Arborant une petite mine, il murmura :

« Tu ne serais donc pas consentante ??? Tu me laisserais ici, tout seul, délibérément ??? C’est tellement méchant, ça… je suis vraiment choqué… Oui, choqué… Tu fais quoi chez les lions, il y a eu erreur !!! Viens avec les Vipères, là au moins, tu pourras être vilaine, ça sera considéré comme normal ! »

Ce qui lui fit penser à Ena… Et comme Blake était sa meilleure amie, il lui en parla :

« Ca me fait penser à Ena… Elle m’a piqué une de ces crises à la fin de l’année, j’ai pas eu le temps de te raconter du coup ! Mais bon, moi je trouve qu’une fille qui fait des caprices au bout d’une semaine même pas, parce que tu ne passes pas toutes tes journées avec elle, c’est un peu abusé… »

Il haussa ensuite les épaules, avant d’ajouter :

« Enfin, au moins ça veut dire qu’on n’était pas du tout fait pour avoir une vraie histoire, tous les deux… Tu as quelqu’un en vue, toi ? Damon, c’était vraiment qu’un pote ? Parce que j’ai cru entendre parler d’une fille avec qui il sortirait, une vielle, enfin, elle a au moins deux ans de plus que lui, je crois… »

Ouai, Alek était le genre de mec qui entendait à peu près tous les ragots à Poudlard… pourtant la vie des autres l’intéressait assez peu, il préférait largement se concentrer sur la sienne ! (il y avait tellement à faire, en plus… *paf*).

Ils visitèrent la maison. L’exclamation de la blondinette laissa le sorcier de marbre. Très franchement, il préférerait vivre dans une maisonnette ultra modeste et avoir une vraie vie relationnelle… des gens qui l’aiment… pas ces gens qui venaient et allaient, et qui avaient le nom de ‘parents’ à titre génétique uniquement… Il se força à lui adresser un petit sourire, mais il demeurait terne et son regard était éteint :

« Ouai, pour ce que ça sert, jtrouve ça trop grand pour le monde qu’il y a dedans. C’est ridicule… »

Les échecs lui redonnèrent le sourire en revanche. Tout guilleret, il répondit donc :

« Génial, on a qu’à partir sur une partie d’échecs alors ! Ça fait super longtemps que j’ai pas pu y jouer… »

Et pour cause, à part à Poudlard… Il n’avait pas vraiment l’occasion, quoi. Il avait joué avec son oncle, par le passé… c’était grâce à Dmitri, d’ailleurs qu’il s’était passionné pour cette stratégie, mais il était loin d’avoir le niveau du père de Joy. Quand Blake demanda un simple verre d’eau, Alek eut un large sourire amusé, et la taquina d’un clin d’œil entendu :

« Que de l’eau ??? Tu es au régime, ou quoi ? »

Surtout vu comme elle était faîte, faire un régime c’était d’une absurdité sans nom !!!! Limite elle aurait été mieux avec quelques kilos de plus, du point de vue d’Alek (même si elle était déjà super mignonne comme ça, hein, attention !). Il ajouta :

« Attends, tu n’entends pas le cocktail de fruit dans la cuisine là ??? ‘Oh Blake boit nous… s’il te plait…’ »

D’abord d’allure très sérieuse, il se mit à rire avec amusement. Ils ne s’ennuyaient pas, c’était clair ! Puis il fit mine d’être choqué, avant d’embrayer ;

« Comment ça ‘même moi’ je commence à te manquer ??? Genre je suis le dernier de la planète que tu as envie de voir en règle générale ??? Ben merci ça fait plaisir. Puisque c’est comme ça tu boiras rien, tiens, je serais un hôte affreux et je vais t’écraser aux échecs ! »

Ben quoi ??? XD. Ce n’était pas comme si tous les deux pensaient réellement ce qu’ils venaient de dire, de toute façon, hein !

« Ha ouai et ça te tente pas d’y retourner un peu ?? »

La France ne lui manquait pas ? Alek ne pouvait bien sûr, pas comprendre, puisqu’elle n’avait jamais di au Serpentard ce qui lui était arrivé… Et il aurait été déplacé de la part de la Vipère de la critiquer pour ça, puisque lui-même se taisait volontiers… Quant au sujet du demi frère, Alek ne remarque pas vraiment la gène. Faut dire qu’il n’était pas un grand sentimental dans l’âme non plus et qu’il était encore moins empathique, alors il n’avait rien vu, quoi… Aussi poursuivit-il, sans savoir qu’il enfonçait le pieu :

« Sérieux ? Quel âge ? Sorcier ? A poudlard ? »

Parce qu’il avait pas vu d’Andrews à Poudlard u_U. Enfin pas à sa connaissance, après, il était loin de connaître tout le monde, faut pas croire !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: TERMINE - Be my friend [PV]   Lun 6 Fév - 16:52



Pour être tout à fait honnête, Blake aurait sans doute été consentante en réalité. La compagnie d'Alek avait toujours été agréable et dès qu'elle était arrivée à Poudlard, elle s'était réellement sentie à l'aise en sa compagnie. Certes, ce n'était pas grand chose pour beaucoup de monde, mais à ses yeux à elle, c'était vraiment très important et elle espérait que les gens seraient en mesure de le comprendre en tout cas. Et c'était ça le plus important, sur ça qu'il fallait se concentrer aussi, même si ce n'était pas toujours aussi évident que l'on pouvait bien vouloir que cela le soit. Elle faisait de son mieux en tout cas, et elle savait qu'avec lui, les choses semblaient plus faciles. Certes, elle avait, de temps en temps, de petits coups de faiblesse, mais ce n'était pas non plus la fin du monde et c'était ça le plus important, sur ça qu'elle voulait que les gens se concentrent et c'était donc bel et bien ça le plus important, quoi que l'on en dise.  « Mais dans ce cas, que fais-tu à Serpentard ? Ceux qui pleurnichent, ils vont à Pouffsouffle non ? « . Et bam, dans les dents. Bon, okay, ce n'était pas très fin, mais le fait que Blake soit en train de se moquer et de s'amuser, c'était un grand pas. Elle espérait juste qu'il ne se mettrait pas à le prendre trop mal. Même si c'était carrément possible. Elle espérait, juste, ce qui faisait déjà un truc important et à prendre en considération, à n'en pas douter. C'était un point qu'il ne fallait pas nier, même si c' était loin d'être aussi facile que l'on pouvait bien vouloir que cela le soit. Et puis elle ne voulait pas se montrer désagréable, elle ne disait pas ça pour être méchante quoi. Donc elle ne voulait pas qu'il le prenne trop mal, même si ce n'était pas aussi facile que l'on pouvait le vouloir. Elle n'était psa toujours habile pour se moquer. Et ça pouvait blesser les gens. Elle espérait, juste.

Une crise ? Il y avait des filles comme ça. On ne savait pas pourquoi et on était incapable de comprendre mais elle semblaient prendre un malin plaisir à emmerder leur monde et à toujours vouloir faire des histoires avec les gens. Pathétique. Les gens ne semblaient rien avoir de mieux à faire alors que ce n'était pas non plus si difficile que ça et si incroyable en plus. C'était prise de tête. Et énervant. Elle essayait de tout faire pour ne pas être comme ça, même si c'était loin d'être aussi facile que ça. Mais bon, faire de son mieux pour que ça aille, c'était ce qu'elle était en mesure de faire de mieux, même si ce n'était pas toujours facile. Elle faisait ce qu'elle pouvait en tout cas, ce 'nétait pas toujours aussi évident que ça, et c'était bien dommage. Etre une fille nous donnait des capacités à embêter le monde de toutes les manières qui existaient. Bizarre hein ! Non mais soyons bien sérieux, en faite, elle n'était pas si exaspérante que ça. Sinon, elle n'aurait jamais pu garder Henri aussi longtemps, vu qu'il était assez compliqué. Mais elle était du genre jalouse, malgré tout. A un taux assez faible hein, que l'on ne se mette pas à croire n'importe quoi et à s'emballer, mais c'était assez spécial quand même. Et c'était ça le plus important, d'une certaine manière.  « Y a plein de fille qui ne valent pas la peine tu sais ? Faut pas s'arrêter sur toutes, faut attendre que y en ait une qui te plaise vraiment.. Et sinon, non personne en vue. Et pour ce qu'il en ait de Damon, il a une petite amie et il est fou amoureux d'elle. C'est super mignon d'ailleurs de le voir parler d'elle ! Mais je ne ressens rien à son égard hein. C'est juste un camarade. Je ne sais même pas si on peut dire que nous sommes amis, on ne s'est pas non plus côtoyé tant que ça ! ». Et elle n'avait pas eu de nouvelles pendant les vacances. Bon, okay, elle n'en avait pas donné non plus..  « Sale commère tiens ! ». Elle ne s'était jamais intéressée aux ragots elle, en faite. Alors oui, ça avait le don de lui faire bizarre quand même, de savoir que l'on pouvait parler d'elle, d'une quelconque façon, dans les couloirs.

Blake était assez d'accord. Elle ne trouvait pas vraiment que posséder une grande maison soit vraiment très utile. Pour elle, ça avait le don de ne pas servir à grand chose et consommer plus que raison. Bon après, si on avait les moyens d'avoir une maison comme ça.. Mais elle ne trouvait pas ça utile. Bon, après, elle n'avait pas les moyens et sa toute petite maison lui plaisait plutôt pas mal. Et c'était ça le plus important en faite. Même si ce n'était pas toujours vraiment facile. Ca, il n'y avait absolument aucun doute à avoir à ce sujet. Quoi que l'on en dise.  « Hm... Oui, c'est sûr qu'avoir une maison aussi grande... Mais bon.. ». Elle n'allait pas non plus se mettre à lui faire bêtement la morale hein, ce n'était pas son genre donc bon. Hors de question pour elle de se mettre à faire ce genre de chose, elle ne l'aurait pas supporté en faite.  « Allez c'est parti ».

Au régime ? Ouh là, genre elle en avait besoin. Non pas qu'elle soit actuellement en train de se vanter hein, c'était loin d'être le cas. Mais tout le monde trouvait qu'elle n'avait que la peau sur les os et en soit, elle n'était pas contre ce fait. Ou en tout cas, elle ne pouvait pas le nier. Donc et bien oui, elle était okay et elle savait qu'il n'était pas utile pour elle de faire un régime.  « Au régime ? Tu rigoles ! Je n'ai juste pas spécialement soif ! Mais j'ai un petit creux vois-tu ! Donc hein bon ! ». Et toc tiens ! Et en plus de ça, elle aurait bien mangé une pizza ! ( oui bon, elle exagère un peu mais bon ). Mais il ne semblait pas okay pour ce verre d'eau et au final, et bien oui, pourquoi n'aurait-elle pas craquer pour un cocktail hein !  « Bon.. C'est bien parce que c'est toi hein ! ». Oui voilà, autant lui faire plaisir. Et au moins, elle aurait de quoi boire quand elle aurait soif. Même si l'eau, c'était très bien aussi hein, que l'on ne se trompe pas à ce sujet !

La jeune fille leva les yeux lorsqu'il fit le choqué pour ce qu'elle venait de dire. Ce n'était pas le but ! C'était juste que lui, elle le voyait en dehors de l'école, pas les autres. Ce qui changeait la donne donc.  « Bah toi, je te vois en dehors de Poudlard, du coup, tu me manques moins, vu que je peux venir te voir, patate ! ». Bah oui quoi, il n'allait pas non plus se mettreà se formaliser pour si peu ! C'était complètement stupide ! Même s'il rigolait bien sûr, elle en était parfaitement consciente de toute façon.

Vînt le moment des sujets fâcheux. La France et Peter.  « Absolument pas. Même si je finirais sans doute par y retourner un jour ». Ne serait-ce que pour revoir sa famille. Pour ce qu'il en était de ses anciens amis.. Personne ne lui avait écrit après son départ, personne n'était venu lui dire au revoir, le jour J. Donc bon.. Et pour ce qu'il en était de son demi frère, elle n'était pas particulièrement heureuse d'avoir cette conversation, même si elle ne pouvait pas vraiment y faire grand chose dans le fond. C'était ainsi, il fallait donc faire avec et le tour était joué. Dans un sens. Mais puisqu'elle ne voulait pas parler de tout ça avec Alek, du coup, il ne pouvait psa comprendre, c'était assez logique.. Mais ça rendait les choses compliquées quoi.. Et c'était là que se trouvait la prise de tête. Quoi que l'on en dise.  « Hm.. Sorcier et il a été à Pouffsouffle. Mais il est adulte maintenant. Je.. Je n'ai pas envie d'en parler Alek. Désolée. ». Un sujet pénible, une famille détruite pour un adultère, un enfant dans le dos.. Une femme laissée pour compte parce que l'homme était mariée à une autre, obligée d'élever l'enfant seul... Tout ça, c'était beaucoup trop compliqué en faite.

1432


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1087
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: TERMINE - Be my friend [PV]   Sam 11 Fév - 12:03

La Lionne jouait au jeu de ‘je serais celui qui te taquinnera le plus’ de toute évidence. Et il n’en fallait pas bien plus à Alek pour démarrer au quart de tour (voire même plus rapidement que cela encore !!!). Il s’amusait beaucoup trop avec Blake, pour la laisser gagner la première manche sans oser riposter (ç’aurait été mal connaître al vipère, en plus, de croire qu’il allait la laisser gagner la partie si facilement !!!). Loin d’être vexé par la remarque concernant sa maison (et la possible erreur de répartition l’incombant), la Vipère adressa un sourire qu’il voulait venimeux (mais qui était bien plus risible qu’autre chose) à sa copine et répondit avec assurance, son regard planté dans celui de Blake, tandis qu’il s’approchait ‘dangereusement’ de la jeune femme, son visage s’arrêtant à quelques centimètres tout juste de celui de la belle blonde, le tout sans perdre un gramme de son sourire de petite Vipère bien dans sa peau (ou pas, mais le but c’est de faire comme si après tout…) :

« Mais tu ne comprends pas ? Je suis un manipulateur, fourbe et rusé… Le coup des larmes ça marche super bien d’ailleurs… mais tu ne peux pas comprendre, vous êtes beaucoup trop fair-play pour ça, les Lions. Vous ne pouvez pas saisir toutes les subtilités de nos attaques, sournoises et perfides ! »

Il tapota doucement la tête de Blake du plat de sa main (sachant bien qu’il s’exposer ainsi à des représailles, mais ils étaient partis dans leur délire, maintenant, alors il n’allait pas s’arrêter en si bon chemin avec la méga perche que lui avait tendue sa meilleure amie, n’est-ce pas ???)

« Brave fille va… »

Puis il se moqua d’Ena (bam dans els dents, ex de malheur !!!) et Blake comprenait le point de vue de la Vipère (mâle et non pas la femelle qui était grave aliénée, hein…). Alek esquissa un sourire puis répondit à la jolie blonde :

« Ouai, je sais bien qu’elle, elle ne valait vraiment pas du tout le détour… »

Puis, avec une voix faussement ‘mature’, il reprit, avec un sérieux qui était des plus risibles (et en même temps c’était fait exprès !) :

« Mais pour ne rien te cacher, je suis vraiment très intéressé par une de tes camarades de dortoir actuellement… Et elle, je sais déjà qu’elle vaut vraiment le détour. »

Pas comme Ena qu’il n’avait pas pris le temps de connaître avant de draguer (erreur FATALE !). Là on jouait dans une toute autre cours ! Il connaissait Nina depuis un moment, il l’avait même ‘embrassée’ une fois (enfin il ne savait pas si la blonde s’en souvenait, de cette journée où ils avaient vraiment commencé à parler ensemble alors qu’ils étaient enfermés en salle de potion…). Lui, il ne pouvait certainement pas oublier !!!! Il ajouta d’ailleurs (prévoyant bien la question de la part de Blake) :

« C’est Nina Moreau. »

Et pas la peine d’en dire plus, puisque Blake la connaissait forcément (même si elles n’étaient pas amies !). Et pour Damon… Tant pis ! Alek aurait essayé –sort en courant Razz-

« Ok, ben dommage, il avait l’air bien. »

Même si certainement trop coincé pour être un jour pote avec Alek qui avait besoin d’un minimum ‘d’énergie’ de la part de ses amis… Mais il n’avait pas l’air méchant et tout mignon tout plein (le genre de trucs que les nanas peuvent facilement dire de lui en tout cas –Damon et pas Alek- alors pour Blake ça aurait été plutôt bien un type comme ça… bref, tant pis, échec total !). A la réplique de Blake sur les commérages, Alek se contenta de rire :

« Que veux-tu je suis irrécupérable, tu le sais bien maintenant, depuis le temps ! »

Il n’ajouta rien concernant la maison, parce que ce sujet pouvait facilement dérivé sur ses ‘relations familiales’ et ce n’était absolument pas un sujet qu’Alek avait l’intention d’aborder. Personne ne savait vraiment ce qu’il pensait (de but en blanc) de ses ‘parents’ et il n’avait pas du tout envie que quelqu’un sache ce qui se passait vraiment dans sa petite tête de Serpentard, en réalité. Alek n’était pas quelqu’un qui aimait partager ses sentiments, et encore moins ceux aussi sombres que ça !

Puis ils parlèrent boissons… régime… -sort- heureusement, Blake disait qu’elle avait plutôt faim, ce qui était vu comme une possibilité de l’engraissée un peu par Alek (ben quoi ??? Elle n’a que la peau sur les os, c’est mal ça !!!) :

« Et tu pouvais pas le dire avant andouille ? »

Il lui adressa un sourire taquin et lui tapota la main comme s’il la disputait. Il continua :

« Bon aller, on va manger un bout alors, moi de toute façon j’ai toujours faim ! »

Et elle craque pour un cocktail. Normal, après tout ! Bref, Alek demanda les boissons et à manger et c’était parti ! Ils finirent par avoir des viennoiseries, à boire et quelques petites autres choses à grignoter (comme des cookies <3). Puis ils s’installèrent autour de la petite table basse qui était vers le coin ‘salon’ de la chambre du sorcier (puisque oui sa chambre était très grande et il avait une table basse avec un petit canapé –c’était utile quand des amis venaient à la maison ou quand Joy passait jouer…).

Il comprit (avec un wagon de retard) que le sujet du demi frère était peut-être un peu mal venu (non sans blague ??) et il opta donc pour le silence (pas trop tôt !) à ce sujet… (comme quoi, il ne faut jamais désespérer !).

Bref la journée se passa super bien. Les jeunes gens avaient de quoi s’amuser de toute façon. Les jeux de société, la forêt (lorsqu’il fit un peu plus frais…). Franchement, le sorcier aurait vraiment adoré pouvoir arrêter le temps ou rejouer cette journée en boucle… ce qui était vraiment dommage, et bien c’était que ce n’était pas possible. Et ça c’était super nul.


[1 008]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: TERMINE - Be my friend [PV]   Dim 12 Fév - 23:45



Si Alek avait vraiment été le genre de personne qu'il était en train de décrire, Blake n'aurait très certainement jamais pris la peine d'aller vers lui ou même de lui faire la moindre conversation. Pour tout dire, il ne l'aurait sans doute jamais supporter et c'était surtout sur ça qu'il fallait que les gens se concentrent bien. Même si c'était loin d'être aussi facile que l'on pouvait bien le penser. Mais c'était comme ça, et il fallait surtout que l'on se concentre. Bien sûr que Blake avait déjà fait partie de ces personnes qui se font leurrer et qui sont manipulés par des gens qui font croire qu'ils sont gentils. Mais avec le temps, on finissait tout de même par se mettre à faire un peu plus attention. Oh que l'on ne se trompe pas, Blake n'était pas pour autant aussi doué que l'on pouvait bien le penser, ne serait-ce qu'un instant et elle se faisait encore trompée, aujourd'hui. Mais elle savait que ça n'arriverait pas avec Alek. Parce que la description qu'il venait de faire de lui-même était totalement fausse. Et c'était pour cette raison qu'il était son meilleur ami, à l'heure actuelle.  « Ne dis pas n'importe quoi Alek. Tu sais très bien que si tu avais vraiment été comme ça, je ne me trouverais pas chez toi en cet instant !  Et tu sauras que l'on n'est pas non plus aussi innocent que tu sembles le penser, à Gryffondor ! ». Et bien oui, même dans la maison des rouges on pouvait trouver des élèves insupportables ! Alors bon, il fallait à tout prix que l'on se concentre bien sur l'idée hein. Hors de question de laisser ce genre de chose s'échapper. Bien évidemment

En tout cas, la jeune fille était vraiment contente devoir que son meilleur ami avait trouvé une nouvelle fille qui lui plaisait ! Non pas qu'Ena ne soit pas une fille cool hein ! Elle n'allait pas avoir la prétention de la juger alors qu'elle ne la connaissait pas ! Mais bon ! Elle ne pouvait pas s'empêcher pour autant de trouver Nina plus cool que la Serpentard. Allez savoir pourquoi. Et puis bon, Nina étant une camarade de dortoir, il était clair qu'elle avait déjà eu l'occasion de bavarder avec elle. Donc il fallait surtout que l'on se fixe déjà là dessus. Ca serait un assez bon début, dans l'ensemble, d'ailleurs, si on y réfléchissait suffisamment. Mais bon, cela ne voulait pas toujours dire grand chose pour autant, mais c'était à Alek de voir comment les choses pourraient bien évoluer, et non pas à elle. Elle, elle était là pour l'aider, peu importe la situation à laquelle il allait se retrouver contraint de faire face.  « Yeah ! J'espère que ça va coller ! T'as intérêt à tout me raconter hein !! Sinon, ça va très mal se passer, je te préviens ! ». Bah quoi ? Comme si ça pouvait vraiment être aussi étonnant que l'on pouvait le penser !

Damon était ce genre de personne que l'on pouvait presque comparer à l'être parfait. Presque, parce que tout le monde avait des défauts et que personne n'était parfait. Mais pour autant, il était doux, gentil, intelligent, délicat et vraiment adorable. Il pouvait faire craquer toutes les filles s'il le voulait et s'il savait vraiment comment se servir de sa façon d'être. Mais c'était bien souvent là que les choses se compliquaient. Et puis Damon se moquait bien de plaire à toutes les filles, il en avait une seule et ça semblait réellement bien lui aller. Donc bon, pourquoi aurait-il était question de se casser la tête à propos de tout ça hein ? Les choses auraient sans aucun doute étaient bien plus compliquées encore, à n'en pas douter.  « Il n'en a pas que l'air figure toi, Damon est vraiment cool. ». Mais ça n'allait pas plus loin et même s'il n'avait pas eu de copine, ça n'aurait pas été plus loin. Blake avait encore besoin de temps. Il fallait la laisser vivre, encore un peu.  « Bien sûr que je sais que tu es irrécupérable.. Si je ne le sais pas encore, je ne le saurais sans doute jamais ! ». Mais bien sûr, que l'on ne s'emballe pas, elle était en train de se moquer uniquement. Et c'était sans doute bien mieux ainsi, à n'en pas douter. Même si ce n'était pas aussi évident que l'on pouvait bien vouloir le penser.

Dire avant qu'elle avait faim et se mettre à quémander de la bouffe ? Non très peu pour elle, et c'était surtout pour ça qu'elle ne l'avait pas fait plus tôt. On n'allait quand même pas lui en vouloir parce qu'elle savait vivre non ? Donc bon ! Il suffisait juste de rester calme, de garder les pieds sur terre et surtout de ne pas se prendre la tête ! Oui bon, tout ça n'avait pas le moindre sens en faite. Disons, en tout cas, que Blake n'était pas du genre à aller chez les gens et à balancer d'un seul coup ses envies. Ca lui donnait plutôt l'impression de n'être là que pour ça, et ce n'était pas son genre. Plutôt mourir de faim donc !  « Oh ça va hein ! Commencer par un « bonjour », plutôt que par un « j'ai faim », ça le fait déjà mieux ! ». Bah oui ! Voilà tout.

Elle le suivit donc docilement vers la cuisine où il prit les cocktails et il emporta également à manger. C'était cool en plus, tout ça. Et ce n'était donc pas elle qui allait d'un seul coup se mettre à dire n'importe quoi ou surtout des débilités manquait d'intérêt. Tout simplement. Oui voilà. Une fois qu'ils eurent pris de quoi manger, ils filèrent. Ils avaient, après tout, une partie d'échecs à faire et ça promettait de vraiment être comique en faite. Ou en totu cas, c'était l'effet que les échecs avaient toujours eu sur elle et c'était ça le plus important. En tout cas, l'après-midi fut vraiment cool. Ce fut une superbe ambiance et donc, un super moment. Elle adorait vraiment Alek et du coup, lorsqu'elle se trouvait en sa compagnie, le reste n'avait plus la moindre importance. Tant mieux d'ailleurs ! Ca lui permettait de s'échapper de ses soucis permanents et de sa tristesse dévorante...

Fin pour Blake


1061
CAVALIER
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1087
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: TERMINE - Be my friend [PV]   Dim 19 Fév - 17:54

Amusé Alek restait dans la partie (c’était trop drôle pour s’arrêter en si bon chemin, soyons honnêtes !) :

« Non mais je sais que vous n’êtes pas innocents, vous êtes même un peu trop curieux et agités pour êtres classés dans la catégorie ‘innocents’, mais vous n’êtes pas non plus à notre niveau ! Je dis pas ça pour te vexer, tu sais que je t’adore, mais de nous deux le manipulateur qui brise des cœur c’est bien moi. Mais ne soit pas vexée, toi tu es de très loin la plue belle et la plus ingénieuse, faut pas que tu le prennes mal ! Mais toi tu joues d’avantage avec les règles du jeu… c’est pour ça que je t’aime d’ailleurs ! »

Qu’on ne monte pas sur nos grands chevaux !!! Les compliments, il les pensait, sincèrement (et il rigolait pour les ‘insultes’ le concernant lui…). Mais tout ça, ce n’était pas du tout une déclaration. Ce n’était pas un secret qu’il adorait sa meilleure amie (c’est un peu le principe de la meilleure amie, d’ailleurs, soit dit en passant…). Alek n’avait peut-être jamais di, mot pour mot qu’il l’aimait comme il venait de le dire, mais il n’avait jamais laissé la blondinette doutait de son attachement à son attention, donc ça n’avait rien de bien neuf, toute cette discussion (si ce n’est el côté humoristique, et encore, même ça, Alek l’avait sûrement déjà di au moins une fois depuis qu’ils étaient amis !).

Bref, ils passèrent à Nina, Alek n’en parle pas pendant 3h (surtout parce qu’il n’aime vraiment pas parlé de ses propres sentiments et puis ce n’était pas comme s’il y avait vraiment matière à en parler pendant 3h… (remarquons… Nian saurait sûrement en parler plus longtemps si elle avait été Alek, mais il n’était pas elle et il n’avait pas sa langue affûtée, donc il fit plutôt court. De toute façon, ce qui comptait, en soit c’était seulement de dire l’essentielle à Blake ! Et c’était chose faîte.). Riant, il répondit à Blake :

« Genre tu crois que tu me fais peur, Coccinelle ??? »

Il poursuivit, assez vite :

« Mais t’inquiète, je te tiendrais au courant. »

Bon il n’était pas une fille, il ne fallait pas oublier, alors il n’allait sûrement pas autant en parler que Blake l’espérait, mais il était Alek Benson, il ne fallait surtout pas l’oublier ! Sa vie privée il la gardait souvent très fermée… A l’abri des regards indiscrets. Blake saurait donc les grandes lignes mais ce serait sûrement tout. Il n’aimait vraiment pas exposer ses sentiments à gogo, quoi…

Ils parlèrent rapidement du Lion sur lequel Alek était persuadé que Blake avait des vues (ou l’inverse, bref). Mais c’était faux… Dommage, mais bon si il était pris et grave amoureux, forcément c’était plus compliqué, de suite…

Alek faisait son petit scandale parce que Blake n’avait pas di qu’elle avait faim et à la remarque (très censée en soit) de la blondinette, la Vipère répliqua, affichant un sourire goguenard :

« Sérieux ??? Tu as appris ça où ??? Moi on m’a toujours di de dire : ‘j’ai la dalle, file moi à bouffer et plus vite que ça’, avant de dire quoique ce soit d’autre… Surtout ‘bonjour’ quoi… Vous êtes trop bizarre je crois vous les français… »

Evidemment c’était une blagounette pour la taquiner. C’était plus fort que lui, il fallait toujours qu’il s’amuse avec elle. Mais gentiment évidemment. Bon des fois il dérapait et la blessait sans faire exprès (comme avec le coup des petits copains ou encore le fameux frère, bref, c’était Alek il n’était pas délicat pour un galion et en plus il n’était vraiment pas branché sur des ondes empathiques, le petiot…).

Ils mangèrent donc, burent un coup pour se rafraîchir (et mieux faire descendre les gâteaux) puis attaquèrent leur partie d’échec. Cette après midi fut parfaite. Mais en même temps, Alek n’en n’attendait pas moins, après tout c’était avec Blake qu’il était donc c’était forcément génial, non ? C’était sa façon à lui de voir les choses en tout cas et il était vraiment bien, en cet instant précis (ce qui était dommage en revanche, c’était qu’une fois sa petite coccinelle envolée, il retomberait dans ses sombres pensées…).


TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TERMINE - Be my friend [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
TERMINE - Be my friend [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goodbye my old friend...
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Hey my friend [PV]
» 01. My friend, mes amis ? [Fe Brittany]
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: