AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Seule au rendez-vous... ou presque [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Charisma Kostovak
Charisma Kostovak
Ministère

Parchemins : 751
Âge : 27 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Seule au rendez-vous... ou presque [PV] Empty
MessageSujet: Seule au rendez-vous... ou presque [PV]   Seule au rendez-vous... ou presque [PV] EmptyJeu 22 Déc - 23:41

Seule au rendez-vous... ou presque [PV] 15qq9ma Seule au rendez-vous... ou presque [PV] Iconecarry12

    Enry ne viendrait pas à leur rendez-vous à cause du travail. Ce n'était pas sa faute et elle fit de son mieux pour cacher sa déception, seule, dans un parc londonien. Elle nourrit le hibou express qui lui avait apporté la missive et elle resta sur son banc à regarder le ciel trop bleu d'un air morne. Bien qu'elle soit en vacances, elle ne voyait quand même que très peu son petit ami. Elle n'était pas le genre de fille à vouloir toujours être son copain, au contraire, elle aimait sa liberté, mais elle avait fondé beaucoup d'espoir sur cette journée à deux, et là...

    *Tu aurais pu te douter qu'il finirait par te laisser tomber, après tout, ce n'est qu'un homme.* Persifla la voix dans sa tête, comme si Carry ne se sentait pas déjà assez mal comme ça. De fait, elle ignora la voix, non seulement par esprit de contrariété, mais aussi parce qu'elle ne voulait pas l'écouter. Après tout, elle aussi elle était sérieuse, elle aussi elle ferait sûrement passer son travail en premier dans un futur proche, c'était normal. Elle soupira et se leva, prête à rejoindre la demeure de Andrew, quand bien même rester dans cette maison fut devenue plus difficile encore pour elle depuis janvier. A cette période, elle avait revu son père, et elle avait appris des choses sur son tuteur qui l'effrayaient un peu... mais comme elle retournerait à Poudlard d'ici deux semaines, elle préférait ne pas trop se faire de soucis. A chaque jour suffit sa peine comme on dit, et elle ne voulait pas se faire des cheveux blancs avant l'heure pour quelque chose qui n'arriverait que dans un an. Quant au passé, elle avait appris depuis longtemps à le laisser derrière elle quand elle ne dormait pas. Elle ne referait pas sa vie simplement en remettant en cause les actes d'Andrew. Elle avait toujours su qu'il était un salaud, cela se paierait en d'autres temps.

    Remettant son sac correctement sur son épaule, elle se mit dans une file pour s'acheter quelque chose à manger sur la route. Une glace sûrement. Une fois n'était pas coutume, elle avait chaud, et la contrariété ne l'avait refroidi qu'au sens purement métaphorique.

    « Monsieur Griffins ? » Croyez-le ou non, il était bien pourtant lui aussi dans cette file. Londres n'est pas si grand, après tout. Une vilaine pensée, qui ne venait pas de la voix mais bien de Carry elle-même, se prit à songer à ce qui s'était passé la dernière fois qu'elle s'était retrouvée en tête à tpete avec le jeune homme. Elle l'avait trouvé plutôt séduisant à ce moment là, mais avait fini par partir, jugeant que sinon, tôt ou tard, leur petit jeu finirait par déraper pour de bon. Mais là, ils étaient en public, il n'y avait aucune chance pour que lui ou elle se déshabille... et en plus, elle n'était pas dans d'aussi bonne disposition envers son petit ami que les autres jours. Du coup, sa culpabilité du printemps dernier (arrivé sur le tard d'ailleurs, au début, elle s'en fichait) avait disparu. Elle se disait aussi, comme pour se justifier un peu plus à elle-même, que de toute façon, ils allaient seulement s'échanger quelques politesses et qu'il partirait après. Lissant d'un geste machinale sa robe blanche, elle s'en tint là côté introspection et posa son regard bleu comme la glace sur son ancien camarade. Elle ne faisait pas preuve d'une grande expressivité, mais ce n'était jamais le cas en public, et puis, elle n'allait pas rire hein, après tout, elle venait de se faire poser un lapin ! Comment ça pour le travail ça ne compte pas ? Ouai, ouai, c'est ce qu'on dit !

    « Comment se passe votre entrée dans le monde des adultes ? » La file n'avançait pas bien vite et après un coup d'oeil au ciel, la jeune fille regretta de ne pas avoir de chapeau, elle allait attraper une insolation... ou un coup de chaud... mais sera-t-il seulement du au soleil ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Seule au rendez-vous... ou presque [PV] Empty
MessageSujet: Re: Seule au rendez-vous... ou presque [PV]   Seule au rendez-vous... ou presque [PV] EmptyDim 8 Jan - 23:32



Cette année, les vacances avaient une signification toute particulière pour Axel. S'i les retrouvait en dehors de Poudlard, cette fois, ça voulait dire qu'il allait finir par quitter l'école. Lorsqu'il était monté dans le train, d'ailleurs, c'était la seule chose à laquelle il pouvait bien être penser. Il se moquait de savoir que les choses allaient devenir réellement difficile maintenant et qu'il allait avant tout devoir faire avec, qu'il n'avait pas d'autre choix, quoi qu'il puisse en dire. Mais que cela soit simple ou non, il n'y avait pas d'autre choix et il faudrait vraiment faire avec. Même si c'était dur.. Enfin bref, tout ça pour dire, finalement, qu'il allait se retrouver contraint de faire face à sa nouvelle vie d'adulte alors que c'était le genre de chose qui était vraiment loin d'être évident et surtout loin d'être facile, qu'il le veuille ou non. Ca ne pourrait rien changer en faite, et c'était bien souvent là que pouvait se trouver le problème. Quoi que l'on en dise.

Il était un adulte. Et au final, c'était sans doute cette partie de la chose qui était le plus difficile à gérer, la partie la plus compliquée à suporter également. Mais on ne pouvait pas non plus faire grand chose par rapport à ça et il était donc fort conseillé de faire avec tout ça, quoi que l'on puisse bien en dire. Il n'y avait, en clair, pas la moindre autre solution.E t que cela soit plaisant ou non, il allait se retrouver contraint de faire avec. Et ça n'allait pas être très plaisant en faite, il n'en doutait pas une seule seconde. Surtout qu'il n'avait pas le moindre projet d'avenir vraiment solide. Oui, son groupe se mettait à être connu et ce, dans toute l'Angleterre. Mais ce pouvait être parfaitement être un simple bonheur éphémère et de faible durée hein, il n'y avait aucune preuve du contraire et c'était avant tout sur ça qu'il fallait apprendre à se concentrer. Même si c'était loin d'être évident, quoi que l'on en dise, au final. Mais il savait qu'il ne voulait rien faire de plus. Il ne pourrait jamais le supporter au final. Mais bon, il ferait comme il pourrait et ça, il en était conscient. Il avait certes, des rêves plein la tête, il ne pouvait pas, pour autant, s'empêcher de garder les pieds sur terre et d'être conscient que tout ça se passerait bien. Il ferait tout pour ça, en tout cas. Et il espérait que ça irait. Il ne voyait pas, de toute façon, pourquoi est-ce que les choses n'auraient pas été..

Au moins, l'avantage de cette fin de scolarité, c'était qu'il allait enfin pouvoir faire la fête et s'amuser, et c'était ça le plus important non ? D'une certaine manière en tout cas. Après pour le reste, c'était sans doute une toute autre histoire, même s'il fallait faire tout ce que l'on pouvait pour affronter tout ça, d'une certaine manière en tout cas. Après pour le reste, ça pouvait aisément sembler plus difficile. Mais bon, il comptait bien faire de son mieux et c'était ça le plus important non ? A ses yeux, en tout cas, oui, c'était comme ça. D'ailleurs, il allait également enfin pouvoir se montrer tel qu'il était et ne plus avoir besoin de se cacher derrière des manches et tout ça. Ses tatouages allaient enfin pouvoir prendre la lumière et à coup sûr, ça allait lui faire du bien. Oui voilà. Il avait donc, aujourd'hui, profiter de la chaleur qu'il y avait dehors pour enfiler un débardeur blanc ( un marcel sans doute, si on voulait être plus précis ). Les regards se tournaient vers lui mais ça ne lui déplaisait pas, ça ne lui déplaisait absolument pas et il s'en foutait d'ailleurs, pour être tout à fait honnête, avec tout ça. Oui voilà. Mais en tout cas, ça lui faisait du bien, de ne plus avoir à se cacher.

Mais la chaleur commençait à sincèrement se mettre à le consumer. Et il avait un très net besoin de prendre une glace. La file n'était pas très petite mais n'ayant pas grand chose à faire, il pouvait aisément se mettre à attendre. Oui voilà. Et c'était sans doute ce qu'il y avait de plus important à faire. Même si c'était loin d'être aussi simple que l'on pouvait bien vouloir le croire. Mais bon.. Il n'avait pas la plus grande patience du siècle, il allait donc se contenter d'attendre et de voir comment est-ce que les choses allaient évoluer, oui voilà.

Une voix se mit à leur adresser la parole. Se retournant, plein de surprise, il se mit à rire. Charisma.. Et bah ça, il ne l'avait pas attendu. Cette fille qu'il s'était mis à détester et qu'il avait fini par trouver plutôt.. Sympa et canon.. Mais bon, ça, c'était surtout une partie de la chose à laquelle il préférait ne pas trop se concentrer, même si c'était loin de vraiment être simple, quoique l'on en dise, d'ailleurs.  « Charisma Kostovak, si je m'y attendais.. Habillé aujourd'hui à ce que je vois ». Humour bien sûr. Juste pour la taquiner. Il s'était toujours moqué du regard des gens et de la compagnie de ceux qui se trouvait autour de lui. On ne pouvait pas lui en vouloir non ? Quoi de plus normal, en faite ? Oui voilà.

Il se trouvait un peu plus en avant dans la file d'attente mais puisque ça n'avançait pas et qu'il n'était question que de trois à quatre personnes, il n'allait pas s'en formalisé. Il finit donc par aller vers elle, tout simplement.  « Et bien ça va plutôt pas mal. C'est que le début alors pour le moment, je ne perçois pas de réelles différences tu vois ? Et toi, tes vacances ? ».

Revenir en haut Aller en bas

Charisma Kostovak
Charisma Kostovak
Ministère

Parchemins : 751
Âge : 27 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Seule au rendez-vous... ou presque [PV] Empty
MessageSujet: Re: Seule au rendez-vous... ou presque [PV]   Seule au rendez-vous... ou presque [PV] EmptyLun 9 Jan - 20:18

    Houlala, il attaquait d'emblée sur le sujet épineux. Carry se souvenait parfaitement qu'elle était partie un petit peu précipitamment de leur baignade dans le lac. Au moment où leurs corps dénudés s'étaient frôlé, elle s'était souvenu (quel hasard) qu'elle devait rentrer. En bref, elle l'avait un peu planté ce jour-là, mais elle doutait qu'il lui en tienne rigueur. Ce n'était pas comme s'ils avaient vraiment flirté, pas vrai ? Évidemment, ça, elle le pensait surtout pour se donner bonne conscience, si elle avait été honnête avec elle-même, elle aurait admis que si, c'était une forme de flirt, mais qu'elle s'en était aperçu trop tard. Ainsi, elle aurait eu la conscience tranquille, au moins un minimum. Cette solution aussi elle l'avait envisagé, mais comprenez la, à l'origine, elle détestait Axel, c'était le mec qu'elle supportait le moins dans toute l'école ! Tout en lui l'énervait ! Alors elle avait du mal à admettre, même pour se rassurer, qu'elle avait pu être tentée de faire quoi que ce soit avec lui (même la baignade, elle ne savait pas comme elle avait pu en arriver là). Alors associé les mots flirt et Axel dans la même phrase restait difficile, quand bien même elle ne put se voiler la face de trop, surtout là qu'il était en face d'elle. Elle avait fini par admettre qu'il avait son charme, dans le genre un peu bad boy. Cela lui en avait coûté.

    Et Axel devait s'en douter parce que comme il adorait l'embêter, il remettait leur petite baignade sur le tapis. Tsss, elle était sûre qu'il ne regrettait rien, après tout, ce n'était pas n'importe quel garçon qui pouvait se vanter de l'avoir vu en petite tenue ! Et elle était persuadée d'en valoir le coup, si elle se souvenait bien, c'était même à cause de cette certitude qu'elle avait, effectivement, fini par se déshabiller ! Mais tout au moins, celle-ci, il ne s'y était pas attendu. Elle se disait qu'à tout le moins, il devait la voir très différemment maintenant. Elle donnait des airs de jeune fille pure, sage, voire même un peu coincée, mais c'était seulement l'image qu'elle voulait renvoyer (et que son tuteur voulait qu'elle renvoie), Carry était bien plus aventurière... à ses risques et périls. Le pire, c'est qu'elle ne savait pas résister à la provocation. Avant même d'avoir ouvert la bouche, elle savait qu'elle allait encore le regretter après. Quand elle aurait fini de parler et qu'il serait trop tard pour revenir en arrière autrement dit. Le plus drôle ? A voir Axel, elle en avait complètement oublié sa contrariété de s'être fait poser un lapin par Enry !!! Elle ne pouvait pas penser à deux garçons en même temps, après tout.

    « Que voulez-vous, Londres n'est pas si grand que l'on n'y fasse aucune rencontre. » Jusque là, ça allait. « Quant à être habillée, je le suis la plupart du temps. Surtout quand je suis seule, il n'y a pas grand intérêt à se déshabiller si personne n'est là pour vous regarder. Mais je remarque que vous, en revanche, vous portez moins de tissus qu'à Poudlard, mais plus qu'à notre dernière rencontre... » Après tout, elle n'avait pas été la seule à se baigner ! Elle avait aussi vu pas mal de choses d'Axel (mais pas la partie la plus privée de son anatomie, ouf, l'honneur est sauf!). Mais elle avait entamé sa remarque plus sur le fait que Axel n'avait plus à cacher ses tatouages maintenant qu'il était adulte. Vu les chaleurs estivales qu'ils subissaient (c'était la canicule cet été là), il devait en être réellement soulagée.

    « Il est vrai que l'été, vous ne devez pas trop voir la différence... » Ce serait plus quand tous ses camarades plus jeunes reprendrait le chemin de l'école et que lui il resterait qu'il verrait vraiment qu'il était entré dans un autre monde. Carry enviait un peu ceux qui avaient quitté Poudlard. Elle voulait devenir auror, alors elle avait vraiment hâte de quitter l'école pour se lancer dans cette carrière si chèrement désirée. Et puis, plusieurs de ses amis étaient devenus adultes, alors elle avait peur de finir par se sentir un peu seule dans le château...

    « Et moi, hum... entre nous, mes vacances manquent un peu de... comment dire ? De piment. Tout le monde est occupé, je m'ennuie. » Elle ne savait pas pourquoi, mais elle évitait de parler d'Enry, cela la dérangeait d'évoquer son petit ami en présence d'Axel. Elle avait volontairement omis de lui dire qu'à l'origine elle était là pour voir l'ancien préfet... et les Voix lui dirent que c'était mal, que ce n'était pas la bonne décision, sauf qu'elle en avait cure. Elle ne voulait vraiment pas parler d'Enry. Elle était trop en colère contre lui, pensait-elle.

    Et des sujets de colère, elle en trouva d'autres, car alors qu'elle discutait – et jusqu'ici à peu près sagement – avec son ancien camarade de maison, un homme arrivé dans la file qui la tripota. Ce type semblait bourré, et pour oser toucher une fille de manière aussi visible, sans se cacher, il fallait de toute façon ne pas avoir peur de la police ! (Surtout que chez les moldu, Carry est mineure) Cette attouchement lui donna une idée... aussi bizarre que folle. Mais ça, qu'elle est folle, tout le monde le sait déjà, pas vrai ?

    Elle ne se mit ni à crier, ni à s'énerver, elle s'éloigna seulement de l'homme, très calmement, se rapprochant ainsi d'Axel, et sur un coup de tête, prit le bras de son meilleur ennemi pour le passer d'autorité autour de sa taille. Elle se lova contre lui et tira la langue au mec bourré dans une belle marque d'immaturité. Une petite voix (celle de sa conscience) lui souffla qu'au fond, ce n'était qu'un prétexte offert pour chercher Axel... Elle savait que c'était ce qui entraînait les dérapages, il la provoquait, elle le cherchait... et à un moment donné, ils finissaient invariablement par se trouver. C'était presque mathématique tant s'en était logique.

    « Tant qu'à choisir d'être enlacé, je préfère que cela soit par quelqu'un de sobre. » Elle accompagna ces quelques mots d'un œillade provocatrice, genre, de toute façon il ne ferait rien lui, elle avait gagné la partie grâce au type bourré... Mais c'était bien mal connaître Axel d'une part, et c'était aussi jouer un jeu dangereux... sauf qu'elle s'en moquait, car maintenant, elle ne s'ennuyait plus du tout ! Elle aimait trop le titiller... au point d'en oublier que la dernière fois qu'elle avait été si près de lui, elle était partie en courant !!!

{1 099}

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Seule au rendez-vous... ou presque [PV] Empty
MessageSujet: Re: Seule au rendez-vous... ou presque [PV]   Seule au rendez-vous... ou presque [PV] EmptyLun 9 Jan - 23:53



On ne pouvait pas vraiment parler d'un quelconque sujet épineux, à propos de ce qu'il s'était passé au lac, du côté d'Axel hein. Non mais que l'on se comprenne bien hein, il n'avait absolument rien à se reprocher lui. Il était célibataire. Donc de ce côté là, il pouvait très facilement faire ce qu'il voulait sans avoir à se poser la moindre question et sans avoir à se casser la tête non plus. Enfin bon, tout ça pour dire qu'il n'était pas vraiment nécessaire de trop se casser la tête à propos de tout ça hein. Et c'était assez évident, d'une certaine manière non ? Il était, donc célibataire, donc au final, il pouvait bien se foutre à poil avec une nana, ça n'allait pas changer grand chose hein ! Il ne trompait personne et il faisait bien ce qu'il voulait. Mais bon, après et bien si elle, elle avait quelque chose à se reprocher, ce n'était absolument pas son problème et c'était surtout sur ça qu'il fallait se concentrer. Il n'allait pas s'en vouloir alors qu'en faite, il ne s'était rien passé ! Okay oui, il avait quand même deux trois petites choses à se reprocher, puisqu'il n'était pas un enfant de cœur. Et que bon, se baigner avec une nana en étant presque nu, ce n'était pas la chose la plus intelligente qui soit. Mais pour le reste, il fallait arrêter deux secondes quoi. Et il fallait être un peu sérieux !

Certes, Londres n'était pas très grand mais de là à se retrouver dans une file d'attente pour acheter une glace, il y avait un monde hein ! Surtout que bon, que l'on soit parfaitement d'accord, c'était une ville plutôt grande en faite hein, quand on la regardait de façon un peu plus attentive. Mais ce n'était pas non plus si évident que ça et il fallait sincèrement se concentrer sur plus que ça, à n'en pas douter.  « Oh allez, c'est quand même plutôt pas mal grand tu ne trouves pas ? C'est une sacré coïncidence je trouve ». On pouvait presque tout trouver à Londres, ça voulait donc bien dire que c'était plutôt grand non ? Et puis en soit, il était vraiment facile de s'y perdre, tellement il y avait de petites villes... Mais bon, au moins pour une fois, il devait bien avouer que ça ne lui déplaisait pas tiens, de la croiser. Et dire qu'avant il avait tout fait pour la fuir.. Et maintenant, il était content de la voir. Trop bizarre. Mais ce n'était pas si mal, dans l'ensemble, pour autant. Et c'était plutôt pas mal cool en faite. Tant mieux, dans un sens. Et c'était bien sur ça qu'il fallait se concentrer. Même si ce n'était pas aussi facile que l'on pouvait bien le penser, au final.

Et aussi drôle que ça pouvait l'être, lui aussi, il avait plus pour habitude d'être vêtu qu'en sous vêtement. Mais oui, ça avait été ainsi qu'il avait été vêtu la dernière fois. Maintenant, ça allait clairement mieux et c'était sans doute bien mieux comme ça, en plus de ça. Par contre, pour ce qu'il en était d'elle, c'était une autre histoire hein..  « Oh et bien pareil que vous, je suis habillé le reste du temps.. Mais pour voter part, l'idéal aurait été que vous ne le soyez pas.. J'adore votre tenue, ce jour là.. Dans le lac.. ». Oui bon, il flirtait un peu. Mais on n'allait quand même pas se mettre à lui en vouloir non plus hein ? Il était célibataire et chaud comme la braise, en plus de ça.

Et non pour ce qu'il en était de l'été, il ne voyait pas trop la différence. Il avait fini sa sccolarité alors pour lui, ça ne changeait plus grand chose, même si on ne pouvait pas vraiment dire pour autant que c'était aussi simple que l'on pouvait bien vouloir que cela le soit. A n'en pas douter. Il était question de faire avec, et d'y faire face, en plus de ça. Mais c'était loin de vraiment être évident et il fallait, donc, faire vraiment très attention à tout ça. Même si on ne parvenait pas vraiment à agir comme on pouvait le vouloir... Et puis bon, en juillet et août, il avait encore la sensation qu'il serait contraint de prendre le train, en septembre. Alors que ce n'était plus le cas. Ca allait vraiment faire bizarre en faite. Et il se demandait sincèrement comment est-ce qu'il allait bien pouvoir vivre une telle situation.  « On verra bien comment les choses se passent à partir de septembre déjà... ». Mais pour le moment, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il allait pouvoir y faire grand chose..

Du piment hein ? Oh mais qu'à cela ne tienne hein, il pouvait très bien lui apporter du piment si c'était ce qu'elle cherchait, il en était même parfaitement capable hein. Même si ce n'était peut être pas de ça qu'elle était en rain de parler. Au final, il ne voyait pas vraiment où se trouvait la différence.  « Peut être que je peux vous aider très chère.. ». Un regard espiègle se dirigeea doucement vers elle. Oui, il lui arrivait souvent de s'amuser pour un rien. Et on ne pouvait quand même pas lui en vouloir pour aussi peu non ? Il avait bien le droit de s'amuser de cette façon, de temps à autre. Non ? Il n'était pas méchant. En plus de ça.

Après ça, il eut la partie avec le sale alcoolique. Une scène à laquelle il assista de manière assez interloqué. Non mais c'était vrai quoi, c'était quoi ce pauvre type sans aucune personnalité et qui ne trouvait rien de mieux à faire que de faire chier les gens ? Si ça ne l'avait pas tant surpris, il lui aurait sans doute applati le visage. Mais bon.. Axel était certes, un violent par moment ( fille et garçon, lui il s'en fout ! ), ça ne voulait pas non plus dire qu'il avait le poing facile. Loin de là. Et lorsqu'elle se colla à lui, il ne se posa même plus la moindre question hein. C'était du délire. Mais en faite, ça lui plaisait plutôt bien. Oui oui, il valait mieux qu'elle soit collée à lui. Mais pas trop hein. Il était un homme et ça pouvait réveiller certaines choses ( bah oui hein, ça fait longtemps ! ). Il se pencha alors doucement vers elle, un sourire en coin sur le visage et lui murmura doucement, à l'oreille :  « Et puis bon.. Un beau aussi, tant qu'à faire non ? Tu sais, tu pourrais te serrer un peu plus prêt encore.. Mais après, faudra pas venir se plaindre de mon comportement de goujat.. »


1131
Revenir en haut Aller en bas

Charisma Kostovak
Charisma Kostovak
Ministère

Parchemins : 751
Âge : 27 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Seule au rendez-vous... ou presque [PV] Empty
MessageSujet: Re: Seule au rendez-vous... ou presque [PV]   Seule au rendez-vous... ou presque [PV] EmptyMar 10 Jan - 14:33

    Charisma haussa les épaules d'un air de dire qu'elle s'en fichait un peu. Ce qui était la très exacte vérité, la taille de Londres importait finalement peu, à partir du moment où ils avaient quand même réussi à se retrouver au même endroit, au même moment. Le plus drôle, d'après Carry, était quand même qu'il était la dernière personne qu'elle voulait voir. Ce n'était non pas parce qu'elle le détestait (elle avait dépassé ce stade, on ne se baigne pas à moitié nue avec un homme qu'on déteste, même elle l'accordait à qui voulait), mais parce qu'il représentait une sorte d'interdit. Elle avait bien compris la fois précédente qu'elle était capable de partir en live en présence d'Axel, or, il se trouvait qu'elle n'y tenait pas... enfin, elle n'y tenait pas avant de se faire poser un lapin. Au moment où elle avait vu Axel alors qu'elle était abandonnée, son sentiment sur la question avait un peu changé.

    « Il est certain que pour une coïncidence... c'est une coïncidence. » Surtout qu'il arrive pile à ce moment précis ! Juste quand elle en veut mordicus à son petit ami, sans trop se l'avouer cependant. Parce que si cela avait été conscient, vous vous doutez bien qu'il serait plus facile pour elle d'intellectualiser ses réactions, le futur prouvant que ce ne serait pas le cas.

    « Mais me voir dans cette tenue, monsieur Griffins, cela se mérite. » Elle avait baissé d'un ton (on ne sait jamais qui écoute) et même si une partie de son cerveau lui envoyait des SOS rouge voyant, elle se refusait à les écouter. Quel danger y avait-il ? Cette fois ils étaient dans un lieu public, dans une file d'attente qui n'avançait pas (ce qui l'aurait agacé si Axel n'était pas là au demeurant) et elle ne disait que la stricte vérité. Son petit ami, par exemple, ne méritait pas du tout qu'elle enlève quoi que ce soit devant lui dernièrement.

    « Vous avez des projets pour septembre ? » Cela au moins n'était pas un sujet qui pouvait porter à confusion, c'est du moins ce qu'elle pensa jusqu'à ce qu'il réponde à ce que elle, elle, faisait de ses vacances. Soit, pas grand chose, puisqu'elle s'ennuyait ferme avec tous ses amis hyper occupé alors que elle, elle avait à peine le droit de sortir... et là, l'autorisation qu'elle avait obtenue allait être gâchée. C'était déjà si dur de convaincre Andrew ! Il y avait de quoi être dégoûtée... Et elle devait admettre qu'elle regrettait de ne pouvoir accepter pour de vrai la proposition d'Axel. Non seulement cela lui aurait fait les pieds parce qu'il ne s'y attendait pas (à une réponse sérieuse, parce qu'elle allait répondre, c'est évident, mais pas sérieusement), mais elle commençait vraiment à se sentir en manque d'affection (je vous vois venir avec vos gros sabots, donc retenez bien le mot affection !). Pour ce dernier point, elle doutait qu'Axel soit efficace, elle doutait qu'il puisse faire preuve de tendresse. Peut-être qu'elle se trompait... Comme ils ne faisaient que jouer (ou flirter pour jouer, dans l'instant T, cela revenait au même aux yeux de notre aiglonne), elle ne le saurait jamais. « Peut-être, ou peut-être pas, je ne sais pas si vous êtes l'homme de la situation. »

    Et elle n'eut pas l'occasion de savoir comment aurait pu évoluer la conversation sur ce terrain puisqu'elle ne put répondre plus avant à cause de l'épisode du mec bourré. Elle se retrouva dès lors dans les bras d'Axel, ainsi protégée des avances du lourdeau qui était trop soûle pour insister. Elle cessa de s'en occuper (le reste de la file finit par le virer) et elle se rapprocha encore d'Axel puisqu'il en faisait la suggestion. Le problème étant que Carry, sans être petite, n'était pas hyper grande, et que si proche, elle était obligée de lever la tête pour pouvoir regarder son interlocuteur. A les voir ainsi, on aurait presque pu croire qu'ils allaient s'embrasser... est-il utile de dire que Carry avait oublié son envie de glace et que la file n'avançant guère, ce n'était pas un problème ?

    « Voilà longtemps que j'ai cessé de me plaindre de vos manières, me semble-t-il. » Nota-t-elle d'un ton léger, faisant celle qui arrivait parfaitement à faire abstraction de leur position. « D'ailleurs, vous vous êtes proposer pour égayer mon ennui, comment le feriez-vous si vous n'allez pas jusqu'au bout de vos envies ? » Elle le provoquait... mais elle le savait... et pour le moment, elle s'en fichait. Parce qu'elle ne pensait qu'à une seule chose : elle voulait savoir comment la situation allait évoluer.


{761}
CLASSES
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Seule au rendez-vous... ou presque [PV] Empty
MessageSujet: Re: Seule au rendez-vous... ou presque [PV]   Seule au rendez-vous... ou presque [PV] EmptyLun 16 Jan - 17:25



 « Une coïncidence, certes. Mais c'est avec plaisir... ». Bon, okay, il ne fallait pas non plus se mettre à croire, d'un seul coup, que les choses allaient être aussi simple que l'on pouvait le vouloir ou en tout cas, que les choses allaient réellement être évidente. Oui, tout simplement. D'une certaine manière, en tout cas. Enfin bon, après, il ne fallait pas non plus se mettre à croire une autre stupidité hein. Du genre, notamment, qu'il puisse être tombé sous son charme ou ce genre de truc débile que les gens avaient tendance à croire selon une ridicule phrase que l'on pouvait dire, le temps d'une seconde. Mais ce n'était pas son genre et c'était surtout sur ce point qu'il fallait apprendre à se concentrer. Quoi que l'on en dise, évidemment. Mais ce n'était jamais facile. Et c'était bien là que pouvait se situer la complication, quoi que l'on en dise. Tout simplement. Enfin bon, pour que l'on soit bien clair, il y avait surtout une chose sur laquelle il allait falloir se centrer, ne serait-ce qu'une petite minute, en faite, pour tout dire, c'était que oui, elle était canon et sur ça, il ne pouvait assurément pas mentir, il n'y avait absolument aucun doute à avoir à ce sujet. Que cela soit simple ou non, en réalité, ça ne l'était jamais vraiment. Et c'était surtout sur ça qu'il allait falloir se concentrer un bon moment. A n'en pas douter. Comme si les choses pouvaient être aussi simples que l'on pouvait bien le vouloir tiens, d'ailleurs. Bien sûr que non, ce n'était jamais aussi facile. Quoi de plus normal, d'ailleurs hein ?

La voir en petite tenue se méritait ? Axel n'était pas du genre gros dragueur. En faite, si parfois, il lui arrivait de faire craquer les filles, c'était en étant lui même et il ne jouait aucun rôle. Ce qui pouvait être encore plus nul dans le fond, parce que si on regardait la chose de façon un peu plus attentive, on pouvait alors se rendre compte que ce n'était pas ça qui allait vraiment l'aider et c'était même très loin d'être aussi simple que ça, quoi que l'on puisse bien en dire, dans l'ensemble. Donc en faite, et bien même si Axel n'était pas la personne la plus douée qui existe avec les filles et bien, il savait plutôt pas mal se débrouiller, pour ce qu'il en était du reste et c'était sans doute ça qui restait le plus important, justement, quoi que l'on puisse bien en dire, d'ailleurs. Et puis bon, quoi que l'on puisse bien en dire, pour le reste, ça ne pouvait pas changer grand chose, même si c'était ce que l'on pouvait bien vouloir essayer. Tout simplement.  « Peut être.. Mais peut être que je suis en mesure de le mériter..? ». Après tout, ce n'était pas non plus comme si ça pouvait être aussi étrange que ça non ? Et puis, quoi que l'on en dise, il n'était pas si mal que ça. Il était plutôt pas mal non ? Dans son genre, en tout cas !

Des projets pour septembre ? Chercher des scènes, des endroits où jouer et peut être un studio pour enfin mettre les musiques qu'ils jouaient sur cd. Après tout, à leur concert, c'était surtout ça qui revenait. Et il était sans doute préférable de faire des albums pour enfin pouvoir percer dans tout ça.  « On va chercher un studio pour faire notre cd, un truc pas excessif quoi. Faut que je parle aux membres de Carnal Sparks pour voir si y aurait moyen dans le leur... ». Oui après tout, c'était comme ça que ça marchait dans le milieu, il fallait faire marcher les contacts. Mais bon, ce n'était peut être pas aussi simple. De toute façon, il ne pourrait qu'attendre et voir. Il n'avait pas d'autre solution. Il verrait et si la situation se montrait peu propice, et bien soit. Tant pis.. Il ne savait juste pas ce qu'il pourrait faire dans une telle situation, mais bon. C'était comme ça.  « Et si tu pense que je ne suis pas l'homme de la situation, c'est que tu ne me connais pas, voilà tout ». Oui, et il n'y avait absolument rien d'autre à dire en dehors de ça. Que l'on soit bien d'accord avec ça, surtout.

Pas aller jusqu'au bout de ses envies ? Elle le poussait à bout et au final, si ça se trouvait, c'était vraiment ça qu'elle voulait et c'était pour ça qu'elle insistait tant que ça. C'en était presque bizarre en faite. Mais bon, ce n'était pas lui qui allait le regretter ou qui allait se montrer désappointé par de tel propos bien sûr. Un sourire en coin sur les lèvres, il s'approcha doucement. Son visage à quelques centimètres du sien..  « Hm.. Je t'avouerais que tu as tendance à un peu trop me tenter... ». Et il posa alors doucement ses lèvres sur les siennes...

Revenir en haut Aller en bas

Charisma Kostovak
Charisma Kostovak
Ministère

Parchemins : 751
Âge : 27 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Seule au rendez-vous... ou presque [PV] Empty
MessageSujet: Re: Seule au rendez-vous... ou presque [PV]   Seule au rendez-vous... ou presque [PV] EmptyDim 22 Jan - 11:47

    La curiosité était un très vilain défaut. Depuis toujours, il causait des gros problèmes à Charisma parce que même si elle était très polie, il était arrivé qu'elle se mêle de ce qui ne la regardait pas juste parce que ça l'intriguait. Soit, c'était rare, les êtres humains ne la passionnaient pas, elle préférait les sciences, et le fait est qu'observer des bactéries au microscopes n'était pas gênant pour autrui, ça la faisait juste paraître bizarre. Néanmoins, Carry était une incorrigible curieuse, elle aimait les situations nouvelles, découvrir jusqu'où elle (ou les autres) pouvaient aller... comment croyez-vous qu'elle en était arrivé là ? A l'origine, elle détestait Axel, mais c'était à ce titre qu'il était intéressant, il éveillait son sens du défi parce qu'il ne ressemblait pas aux personnes de son entourage, plutôt sages. Damon, Eva-Rose, Elyna, Emma, et même Tosca n'étaient pas franchement des personnes ressemblants à Axel. Nicolas, à la limite, avait une certaine tendance à passer outre les règlements, mais il restait bien trop gentil et doux pour être classé dans la catégorie bad boy dans laquelle elle rangeait Axel. Elle aurait du se montrer plus méfiante, c'est connu que les mauvais garçons ont un charme irrésistible pour les petites filles de bonne famille ! Ce que Charisma était, justement, la plupart du temps.

    Nonobstant ce défaut, Carry avait conscience qu'elle était en train de faire une connerie, elle n'était pas encore complètement stupide, hein... La question pouvait se poser, sauf que si ça avait été le cas, elle aurait eu une excuse, et elle n'avait même pas ça pour elle. Elle était même très intelligente dans son genre. Et lorsqu'il lui dit qu'il méritait peut-être de la voir en petite tenue, elle haussa les épaules parce que ça ne l'engageait à rien si elle n'ouvrait pas la bouche. Il y avait un an de ça, elle lui aurait répondu de manière absolument certaine qu'il n'était pas son genre donc qu'il ne le méritait pas. Point. Mais ça c'était il y a un an, elle n'avait pas tant changé que ça, en revanche, il semblait que sa libido, si. Quant à Axel, elle s'entendait mieux avec lui, du coup, comme elle n'était plus offusquée à chaque fois qu'il ouvrait la bouche (notez qu'il ne la traitez plus de folle ou d'imbécile à chaque fois qu'il la voyait, ça jouait beaucoup aussi), si on s'en tenait purement au physique, il pouvait être son genre. Autant que tout autre mec grand, brun, aux yeux clairs... et elle n'avait rien contre les tatouages, elle considérait que c'était un style, qui affirmait une personnalité, et elle appréciait qu'on s'affirme, elle-même ayant toujours refuser de changer pour plaire aux autres. Bref, vous voyez le problème hein ? Elle ne pouvait pas répondre ! Sinon, elle perdait du terrain, et comme d'eux deux, elle était la personne en couple, elle ne pouvait pas se le permettre.

    « Carnal Sparks ? » Heureusement, il n'y avait pas que des sujets compliqués entre eux. Elle fit marcher ses méninges pour se souvenir de quoi il s'agissait. « Ah oui, le groupe dont monsieur Jones est fan ! Je vois, oui. Ce serait bien s'ils pouvaient vous rendre ce service. » Elle écoutait peu de musique et elle était certaine que ses goûts ne correspondaient pas avec ceux d'Axel, bien qu'elle soit toujours ouverte à de nouveaux sons, mais elle était tout le temps enfermé chez elle par son tuteur, alors elle en avait peu l'occasion. Le truc, c'est que du coup elle n'avait pas grand chose de plus à dire, même si elle était déjà contente d'avoir trouvé ça.

    Mais passons directement à la suite, car le fait était qu'à peine quelques minutes après, même si Carry ne savait pas plus quoi en dire, Axel l'embrassa.... et elle répondit à ce baiser. En même temps, c'était ce qu'elle voulait. Et le baiser ne cessa que lorsque la file avança et qu'ils arrivèrent enfin devant le stand de glace. Carry lâcha Axel, le regarda une micro seconde, et se tourna pour commander sa glace comme si de rien n'était. Elle avait des années de pratique dans la maîtrise des émotions et même si son pouls avait atteint des piques inquiétants, elle ne laissait rien paraître.

    « Une glace à la vanille s'il vous plaît. » En temps normal, elle aurait pris du chocolat, mais elle n'avait pas besoin d'aphrodisiaque, c'est bon, hein ! Finalement, quand ils furent servi, ils quittèrent enfin la file et ils allèrent s'asseoir sur un banc du parc. Elle ne chercha pas à s'éloigner et ne fuyait pas le contact, elle n'en avait pas envie, mais elle sentait, qu'elle n'allait pas pouvoir continuer à faire comme si de rien n'était. Il n'était probablement dupe de toute façon, elle avait l'impression qu'on entendait son cœur à des kilomètres, et cela n'avait rien à voir avec des sentiments, alors chut !

    « Il est évident que je ne m'ennuie plus. » Elle étendit les jambes et regarda un moment ses sandales et ses ongles peints en rose pâle. Si seulement elle était aussi pure que ce qu'elle laissait paraître. « Et il me semble aussi évident que je vous embrasserais bien en retour, ce n'est pas l'envie qui manque comme vous savez, mais ce que je désire importe peu. Ce ne serait pas bien, vous savez parfaitement que j'ai un petit ami, et si nos provocations mutuelles m'amusent, je ne vais aussi loin aujourd'hui que parce qu'il m'a posé un lapin et que je suis vexée. » Elle observa Axel, elle mourrait d'envie de l'embrasser, mais les filles bien ne font pas ça. Non qu'elle se pense vraiment une fille bien, elle était très objective avec elle-même. « Si je vous embrasse maintenant, je vous utilise, vous comprenez ? » Ce qui, au fond, l'ennuyait plus que de tromper Enry pour le moment, puisque les absents ont toujours tords après tout. Mais Merlin aidant, ils étaient dans un lieu publique, alors elle s'en sortait bien, car c'était devant du monde qu'elle était la plus douée pour garder son self contrôle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Seule au rendez-vous... ou presque [PV] Empty
MessageSujet: Re: Seule au rendez-vous... ou presque [PV]   Seule au rendez-vous... ou presque [PV] EmptyMar 21 Fév - 14:12



Tout ça était plutôt bizarre dans l'ensemble. Non mais c'était vrai quoi, lorsque l'on repensait à la relation qu'ils avaient toujours entretenu, l'un avec l'autre, ça avait toujours été loin d'être comme ça et oui, ça avait malgré tout le don de faire un peu peur, quoi que l'on en dise. Ils s'étaient détestés, pendant un bon moment, d'ailleurs. Et là encore, il n'était pas vraiment en mesure de savoir ce qu'il pouvait bien penser d'elle. Certes, elle était plus cool qu'il ne l'avait, au départ, cru, et lorsqu'ils avaient parlé, au lac, il n'y avait pas si longtemps, les choses avaient été plutôt agréables, en réalité. Et du coup et bien non, à l'heure actuelle, il ne savait pas vraiment ce qu'il était censé penser maintenant. Ni ce qu'il devait faire. Canon oui, elle l'était et c'était indéniable, il s'agissait au moins d'un point clairement évident. Mais là encore, c'était une toute autre histoire bien loin d'être évidente, quoi que l'on en dise, d'ailleurs. Enfin.. Bon, pour le reste, il n'était pas vraiment utile de continuer à raconter n'importe quoi, bien évidemment. Enfin bon, il n'était pas non plus nécessaire de vraiment en faire toute une histoire. Seul l'avenir pourrait vraiment lui dire ce qu'il pensait de cette situation et ce qu'il pouvait bien éprouver à cet égard. Et c'était surtout sur ça qu'il fallait que l'on se concentre, quoi que l'on en dise, d'ailleurs. Et c'était aussi surtout sur ça qu'il fallait que l'on se concentre, quoi que l'on puisse bien en dire, d'ailleurs. Mais tout ça, et bien ça promettait oui, parce que plus le temps passait, plus il avait l'impression qu'elle lui plaisait vraiment beaucoup. Mais il ne voulait pas non plus s'emballer. Quoi qu'il en pense, il fallait qu'il sache se tenir et qu'il ne la brusque pas. N'avait-elle pas un petit ami, en plus de ça ? Donc oui, il fallait qu'il se tienne même si, malgré ses agissements, il ne savait pas trop ce qu'il devait faire. Puisque non, elle ne lui facilitait clairement pas la tâche !

Mais pouvait-il vraiment se plaindre ? Non, bien sûr que non ! Axel avait un caractère fort, épuisant et insupportable, en réalité. Et c'était bien souvent là que pouvait se trouver le problème. Mais après, que l'on ne s'emballe pas hein, bien qu'il soit du genre démonstratif, franc et direct, il savait se tenir, par moment et il savait, aussi, montrer ce qu'il voulait et cacher le reste. Lorsque l'on était un garçon et qu'on s'était fait manipuler à plusieurs reprises, on apprenait vite à se tenir et à être un minimum sage. Même si bien sûr, ce n'était pas toujours aussi évident que l'on semblait bien vouloir le penser.

Le groupe de Keira était décidément vraiment connu et Axel espérait que son groupe finirait par l'être tout autant, même s'il ne pouvait pas pour autant le jurer. Mais en réalité, il en était conscient, il savait que selon les proportions que ce groupe commençait à prendre, il n'aurait pas vraiment besoin de se casser la tête pour pouvoir en profiter et pour pouvoir avoir une telle notoriété. Enfin bon, il verrait bien de toute façon, il n'y était pas encore, c'était tout ce qu'il savait, bien entendu.  « Nous avons déjà fait leur première partie alors je me dis que c''est tout à fait possible. Il ne me reste qu'à voir comment ça se passe quoi. ». Et voir serait déjà pas mal en faite. Après, il ne pensait pas non plus que Keira allait lui dire non. Mais de toute évidence il devrait voir. Fallait-il encore qu'elle voit avec son agent en tout cas, et c'était ça le plus important, à n'en pas douter. De toute façon, il verrait bien. Seul l'avenir pourrait le lui dire.

Et là, voilà qu'ils s'embrassaient. Du gros n'importe quoi oui à n'en pas douter. Mais est-ce que l'on pouvait vraiment y faire quelque chose ? Il en doutait. Il fallait bien dire qu'il en avait envie depuis un bon moment maintenant et du coup, il ne fallait clairement pas lui en vouloir, même si ce n'était pas aussi évident que l'on semblait bien vouloir le faire croire aux gens, bien entendu. Lorsque vint le moment de commander une glace, elle se détourna, et il finit par commander, à son tour, une glace au chocolat pour sa part. Une petite, puisqu'il ne s'agissait que de gourmandise, bien sûr. Et une fois que cela fut fait, ils allèrent s'installer sur un banc, non loin de là.

Bien sûr qu'elle ne s'ennuyait plus mais cette situation n'en restait pas moins très étrange et bizarre. Oh, bien sûr qu'il n'allait pas s'emballer, mais que l'on ne s'enflamme pas. C'était vraiment trop bizarre et un peu chiant aussi, quoi que l'on en dise. Ca avait un petit quelque chose d'insupportable et de plaisant, en même temps. Du coup, Axel ne savait pas vraiment sur quel pied danser et c'était assez énervant, ne serait-ce qu'un peu, en tout cas.  Je m'en doutais. ». Ca allait de soit bien sûr, et il n'y avait absolument rien de vraiment étonnant là dedans, voilà tout. Là, il n'y avait plus la moindre raison d'ennui. Mais elle avait raison, ce n'était pas bien et même si Axel en avait encore envie, il ne négligeait pas le fait que si elle avait un petit ami, il n'avait pas à se comporter de la sorte. Et ça, il ne le savait que trop bien. Il avait déjà été le centre d'une situation comme celle-ci, et ce n'était pas facile non. C'était là que se trouvait le problème justement, quoi que l'on en dise. Et il n'était pas un objet, il n'était pas là juste pour combler le manque qu'elle ressentait par rapport à son mec.  « Je ne le sais que trop bien et cette situation est étrange. Et désagréable également, je trouve. Je suis ici le seul qui agisse sans avoir quoi que se soit à me reprocher. Il faudrait que tu sois honnête avec toi même. Si les choses ne vont pas avec ton mec, quitte le, point final. ».

Et il se leva, et finit par tracer sa route, sans rien ajouter, trouvant cette situation trop naze et étrange pour qu'elle soit épiloguer. Alors il partit, sans rien dire, sans rien rajouter, et tout fut plus simple, oui voilà.

Terminé pour Axel.
Revenir en haut Aller en bas

Charisma Kostovak
Charisma Kostovak
Ministère

Parchemins : 751
Âge : 27 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Seule au rendez-vous... ou presque [PV] Empty
MessageSujet: Re: Seule au rendez-vous... ou presque [PV]   Seule au rendez-vous... ou presque [PV] EmptyMar 6 Mar - 9:14

    Pour ce qui était de CS et de la musique, Charisma ne répondit pas, elle hocha seulement la tête en signe d'approbation, pour peu que cela puisse servir à quelque chose évidemment. Son avis (positif ou non) ne devait pas beaucoup compter pour Axel, vu comme elle le connaissait. Cette idée la dérangea un bref instant. *Tu es vraiment stupide* lui souffla la voix, qu'elle ignora sciemment, comme souvent. Elle n'avait pas cessé d'entendre des voix, ce n'était pas quelque chose qui pouvait se faire simplement parce qu'elle le décidait, mais elle prenait sur elle pour ne plus leur répondre lorsqu'elle était en présence de quelqu'un d'autre. Quand elle était seule, c'était plus dur, elle n'y parvenait pas vraiment. Comprenez par là qu'elle avait beaucoup de difficulté à ne pas faire la conversation avec les voix lorsque qu'il n'y avait pas une tierce personne parce qu'elles existaient en partie à cause de son don, mais aussi en partie à cause de sa peur de la solitude. Donc dans ces cas là, elle répondait, forcément, mais en présence d'Axel ou de n'importe qui d'autre, à moins d'être très remontée, elle les ignorait.

    Elle s'étonna toutefois qu'elles se manifestent parce que un peu avant, à part un brouhaha indistinct, c'était le calme plat. Elle aurait pu réfléchir à ça plus avant, mais ils s'embrassèrent avec Axel, et toute cohérence fut momentanément court-circuitée... Et quand elle reprit ses esprits, ce n'était que la vague de culpabilité qui l'occupait. Elle repenserait plus tard à l'intrusion de la Voix dans son esprit. Dans l'instant T, seul ce baiser... et son désir de poursuivre plus avant qu'elle ne pouvait clairement pas concrétiser comptait.

    Les mots d'Axel lui firent mal, mais elle continua à manger sa glace, tête baissée, sans protester. Etrangement, ce qui la blessa le plus fut le mot « désagréable » parce qu'elle savait que ça ne l'était pas, et que c'était tout le problème. Si c'était vraiment si désagréable que ça, ils n'en auraient pas envie, et elle n'aurait pas accepté et rendu un baiser à un autre homme que son petit ami.

    Cette réaction fut la première, son sentiment de départ en quelque sorte. Après quoi, ce fut l'idée qu'elle soit peut-être obligée de quitter Enry qui lui brisa le cœur. Elle n'y avait jamais pensé avant, cette éventualité était juste inacceptable... mais maintenant... c'était peut-être quelque chose qu'elle se devait d'envisager.

    « Je sais déjà tout ça... » Murmura-t-elle pour elle-même, une note de douleur dans la voix. Que croyait-il ? Qu'elle était heureuse de cette situation ? Que cela lui plaisait d'être attirée par lui alors qu'elle était avec Enry ? Elle ne le retint même pas. Elle n'était pas contente qu'il parle, mais ils n'avaient plus rien à se dire. Il fallait qu'elle soit honnête avec elle-même disait-il... comme si c'était facile. Charisma était quelqu'un de très franc avec les autres, mais elle adoptait souvent la technique de l'autruche avec elle-même. Elle n'avait pas envie d'être confrontée à d'autres problèmes que ceux qu'elle avait déjà... elle avait enfin trouvé un peu de stabilité, tout ne pouvait pas partir en l'air comme ça, si ? Le désespoir lui noua la gorge, et pour la première fois depuis longtemps, elle se mit à pleurer, laissant sa glace fondre. Elle se reprit pourtant assez rapidement, essuya ce qui avait un peu coulé sur sa main, jeta le tout dans la poubelle, se passa un peau d'eau à la fontaine sur le visage et partit à son tour. Il fallait qu'elle réfléchisse. Mais pas aujourd'hui. Là, elle allait rentrer chez elle, prendre un livre, se mettre dans un bon bain chaud et faire le vide. Demain, peut-être, elle y repenserait... mais pas sûr.

{619}
FLECHES

{Topic Terminé}
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Seule au rendez-vous... ou presque [PV] Empty
MessageSujet: Re: Seule au rendez-vous... ou presque [PV]   Seule au rendez-vous... ou presque [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Seule au rendez-vous... ou presque [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rendez-vous tardif
» Premier rendez vous [PV]
» Rendez-vous à (ne pas) manquer | Ferdinand
» Premier rendez-vous [Trissi] [finit]
» Un rendez-vous tant attendu [Elrond, Galadrielle] TERMINER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: