AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Coffee or Tea ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Coffee or Tea ?   Jeu 5 Jan - 23:15


Une journée de plus dans la petite vie d’Astoria Greengrass avait débuté. Elle était rentrée au Manoir Greengrass dans la banlieue londonienne, et avait planifié, avec sa soeur Daphné, une journée de shopping intensif au Chemin de Traverse, rue phare du monde sorcier anglais. Astoria s’était donc préparée avec joie, ravie de faire une virée shopping avec sa soeur. Elle espérait ne pas croiser Drago, puisque la dernière fois qu’elle l’avait vu, il l’avait carrément gavée, alors qu’elle n’avait rien fait du tout ! Enfin bref. Elle avait ramené à sa mère et son père une boite de gâteaux de la pâtisserie où elle travaillait, gâteaux qu’elle avait fait elle-même ! Il y en avait bien sûr pou sa soeur et elle, car il y en avait plus que quatre (oui, quand Aria était lancée, elle était lancée !). Enfin bref ! Une fois que les deux soeurs furent prêtes, elles partirent grâce à la Poudre de Cheminette sur le Chemin de Traverse. Une fois arrivées, la virée shopping commença. Et avec deux Greengrass, dont une complètement dingue de Shopping, le compte en banque de Greengrass Senior allait en prendre un coup ! Bon, bah un très gros coup, vu ce qu’il y avait dessus, mais un coup quand même !

Puis, lorsqu’elles eurent fait une dizaines de boutiques, aussi diverses que variées, que ça soit des vêtements chez Madame Guipure, des produits de beauté au Spa Mayan ou des livres ou du nécessaire pour écrire, Astoria se retrouvait avec une demi-douzaine de paquets dans ses petites mains frêles et fragiles (et parfaitement manucurées). Cependant, lorsque Daphné l’informa qu’elle désirait aller boire un thé, Astoria était, elle, obnubilée par la vitrine d’un nouveau magasin, ce fut la fin du monde. Daphné partit si rapidement, sans vraiment vérifier si sa petite soeur la suivait... Et évidement, Astoria ne suivait pas du tout, puisqu’elle était toujours devant la vitrine. Lorsqu’elle remarqua l’absence de sa soeur, elle s’en détacha et lui courut après.


«Daphné, attends-moi veux-tu ! Daphné !»

Astoria suivit sa soeur aussi bien qu’elle le pu dans le café que sa soeur avait choisi. Elle ne comprenait pas pourquoi sa soeur était aussi pressée, peut-être avait-elle très soif, ou très faim, ou quelque chose comme ça... Enfin bref. Des paquets pleins les bras, la brune poussa la porte avec son épaule et avança dans le café sans vraiment faire attention où elle allait. Elle cherchait sa soeur du regard mais s’arrêta net lorsqu’elle sentit quelque de dur et mou à la fois contre son corps. Faisant un pas en arrière, Astoria posa un regard sur la personne qu’elle avait malencontreusement heurtée. Elle tomba sur un visage familier, ou qu’elle avait déjà vu une fois, puis, lorsqu’elle compris qui elle avait en face d’elle, toute sa joie amassée par son shopping s’échappa.

«Crowford...»

Abell Crowford, insupportable rencontré quelques semaines plus tôt dans la confiserie d’Honeydukes, alors qu’Astoria venait simplement acheter pleins de bonbons histoire d’avoir de la réserve dans son appartement d’Aberdaron. Leur rencontre avait été relativement mauvaise, et ils s’étaient plus pris la tête qu’autre chose. Du coup, le voir ici, ça ne la ravissait pas vraiment. Il avait tout de même osé dire qu’elle n’était qu’une gamine et qu’elle n’était absolument pas une princesse ! Quel idiot il était !

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 552
Âge : 33 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Coffee or Tea ?   Sam 7 Jan - 0:10

    Abell revenait d'une longue série de voyages dans toute l'Europe. Il était crevé mais heureux. Lorsque l'on était un passionné comme Abell et que l'on pouvait faire le métier qui nous passionnait, on était heureux en permanence. Enfin, ce n'était pas tout-à-fait le cas d'Abell mais le jeune photographe était un cas particulier et puis en réalité, son métier le rendait vraiment heureux. Il faisait ce qu'il lui plaisait le plus, la photographie. Certains diront qu'il se complaît dans la tristesse ainsi puisque la photographie n'était pas seulement sa passion à lui mais aussi la passion de sa mère mais si le jeune homme avait choisi son métier car c'était le rêve de sa mère de le voir photographe c'était aussi parce que ça lui plaisait réellement. Et puis voyager partout dans le monde, l'imprévu du métier plaisait bien à Abell. Les séances à l'étranger lui permettait de rompre la monotonie de son quotidien et d'être moins seul. Quoique, ces derniers temps, il était beaucoup moins seul qu'avant mais il n'allait pas s'en plaindre, il avait beau ne rien avoir contre sa solitude, c'était lassant parfois d’être tout le temps seul même lorsque l'on avait une nature solitaire.

    Le jeune homme avait donc pas mal bosser ces derniers temps parce que, oui, il bossait parfois et il venait à peine de rentrer à Londres après quelques séances asiatiques. C'était d'ailleurs très dépaysant l'Asie. Et puis ils mangeaient des trucs étranges là bas, des trucs étranges mais plutôt bon. Abell n'aurait jamais pensé trouvé mieux qu'un bon saumon, parce que oui môsieur mangeait sainement, mais si, il avait trouvé, la nourriture asiatique et en particulier les nouilles. Résultat il avait un peu grossi et qu'il était du genre à tenir à son poids régulier, il faisait du sport. Sauf que le sport lui donnait horriblement faim. C'était un cercle vicieux et Ab' n'y pouvait rien à part continuer à courir et faire des pompes. Et gagner des kilos. De muscles. Comme il était hors de question de se montrer dans un bar tout ruisselant -eurk- de sueur, Abell transplana dans une ruelle sombre et arriva chez lui, prit une douche rapide et enfila un jean et un simple tee-shirt. Le soleil rayonnait encore dans le ciel de sa ville natale et les lunettes de soleil sur son nez, le jeune homme se décida à faire un tour au Londres sorcier. Après être passé par le Chaudron Baveur, il flâna une petite demie heure dans le chemin de Traverse avant de se décider à s'arrêter dans un café. Il y entra donc et commanda un café. Il s'assit tranquillement au comptoir face à la porte d'entrée histoire de repérer des futures victimes et faillit recracher son café lorsqu'il aperçut une silhouette étrangement familière. Il se leva histoire d'aller déranger cette charmante brune pour lui demander si, par hasard, elle n'aurait pas été dans sa classe à Poudlard lorque quelqu'un trouva la bonne idée de se heurter contre lui. Plutôt énervé, Abell allait reverser sa colère sur la personne qui l'avait heurtée, genre elle pouvait pas heurter une autre personne ? Il avait une fille à questionner lui. La dite personne prononça son nom et le jeune homme posa enfin son regard sur elle puisqu'avant, sa tête tournait dans tous les sens à la recherche de la brune portée disparue. Il reconnut immédiatement la sang pure qu'il avait rencontré à la boutique Honeydukes d'Aberdaron et qui s'était permise d'insulter Emily. Sur son visage s'étendit pourtant un large sourire amusé, il était de bien meilleure humeur aujourd'hui et embêter une pauvre petite bourgeoise ne contrariait pas ses projets de la journée puisque, de toute façon, aujourd'hui était la journée glandouille d'Abell !

    « Mais c'est la gamine qui se prend pour une princesse ! Alors comment tu vas depuis tout ce temps ? Toujours aussi hautaine ? J'espère que tu t'es excusé auprès d'Emily sinon va falloir sérieusement que quelqu'un revoit ton éducation. D'ailleurs en parlant de ça tu ne m'a toujours pas donné ton nom. Tu te décides ou pas ? Sinon il y a une charmante brune qui n'attend que moi pour la draguer... » Il eut un sourire craquant genre 'non je ne viens pas du tout de prononcer ces charmantes paroles' avant de se passer les mains dans ses cheveux et de chuchoter à la brune : « Mais appelles moi Abell ou Ab', je suis ici incognito ! » Il lui fit un clin d'oeil tout en pensant qu'elle ne le croirait pas et pourtant il ne mentait pas ! Comment ça c'est pas crédible ? Et cette fille blonde à la table juste devant qui lui fait de l'oeil elle est pas réelle peut être? Bon d'accord, il n'était pas trop sérieux mais il était de bonne humeur et son sérieux ne rimait pas avec sa bonne humeur. Et puis c'était tellement plus marrant de la taquiner et de la voir s'énerver ! Abell avait décidément bien fait de rentrer dans ce bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Coffee or Tea ?   Dim 15 Jan - 13:44


Qu’Aria rencontre, complètement par hasard l’insupportable mec qu’elle avait haït dès sa première phrase à Honeydukes, non, elle n’aurait pas parié là-dessus. Douée comme elle l’était pour éviter les gens qui ne lui plaisait pas, forcément, elle ne s’était pas attendu à lui foncer dedans, en ne regardant pas où elle allait. Et tout cela arrivait à cause de Daphné ! Cette dernière allait entendre sa sœur se plaindre pendant au moins semaine pour la peine ! Déjà qu’elle n’avait pas vu Drago depuis un bail (oui, même un mois était bien trop long pour la jolie brune, quand il s’agissait de Drago) tomber sur un insupportable, ça l’énervait encore plus. Cependant, Abell Crowford lui, semblait de bonne humeur en la voyant. Ce qui était étrange vu qu’ils s’étaient connus et quittés en très mauvais termes, en à peine trente minutes de discussion la première (et seule) fois qu’ils s’étaient vu. Aussi, Astoria fut plutôt surprise qu’il lui parle avait autant de… Comment dire… Pas de gentillesse, non, bien sûr que non… C’était autre chose. Comme de la sympathie, à peu de choses près, comme si la dernière fois à Honeydukes n’avait jamais existée. Enfin, presque jamais existée, puisqu’il l’avait tout de même appelé « Gamine ». Elle avait vingt-et-un ans par Merlin ! Elle n’était pas une gamine ! Enfin bref. Le fait qu’il soit de si bonne humeur choqua plutôt Astoria. Faut dire qu’elle avait tellement l’habitude du mauvais caractère de son futur époux (non, elle n’en démordait pas) que lorsque quelqu’un lui parlait avec un enthousiasme certain, ça la déboussolait un peu. Néanmoins, elle n’était pas de mauvaise humeur. Pas comme la dernière fois en tout cas, même si elle ressentait toujours beaucoup le manque de Drago… Mais bon, cela étant devenu son quotidien depuis des années maintenant, elle avait appris à vivre avec et à le surpasser.

« Mon nom est Astoria Greengrass… Et non pas « Gamine »... Et oui, je vais bien, merci de t’en soucier, tu paraîtrais presque humain ! Mais je ne te retiens pas, va donc draguer ta charmante brune, cela me fera des vacances… »

Voilà, enfin. Elle venait de lui donner son nom. Bon, ce n’était pas quelque chose qu’elle gardait rien que pour elle, non, loin de là même. Elle était de ce genre de personne qui se mettait toujours en valeur, et qui n’hésitait pas à user de tous les stratagèmes possibles pour se faire reconnaitre. L’évocation de son nom était généralement un bon moyen pour elle d’être reconnue dans le monde sorcier, puisque sa famille était une vieille famille de la haute aristocratie Sorcière, avec une lignée de Sang-Purs et qui conservait cette pureté avec ferveur. Un genre de parti Conservateur du monde magique quoi… Et étant amoureuse de Drago Malefoy, Astoria ne dérogeait pas à la règle. Malheureusement pour elle (et pour sa famille, qui commençait à s’impatienter) Drago ne semblait pas prêt à se marier avec Astoria, ni même à lui dire deux ou trois gentils petits mots… Dommage… Pour lui, bien sûr !

« Crowford t’iras bien assez pour le moment… Et pour toujours en fait… »

Astoria lui décocha un magnifique sourire. Le pire étant peut-être qu’elle se fichait pas mal de pouvoir l’appeler comme elle le désirait. Elle était presque sûr que la conversation aller tourner court et qu’il n’allait pas tarder à rejoindre sa « charmante brune » qui l’attendait comme une princesse pouvait attendre son prince charmant sur son cheval blanc… Astoria aussi attendait son prince charmant d’ailleurs, et il mettait bien du temps à ramener ses jolies petites fesses ! Mais peut-être qu’Abell lui réservait une surprise… Qui sait ? Elle ne le connaissait pas après tout…

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 552
Âge : 33 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Coffee or Tea ?   Jeu 2 Fév - 14:31

    Si Abell était trop fier et orgueilleux pour admettre qu'il avait été un peu insupportable la dernière fois qu'il avait croisé la brune, mais c'était pas de sa faute c'était la sienne ! Aujourd'hui, il était dans de meilleures positions, de bien meilleure humeur, d'humeur à jouer, à jouer avec cette brune qu'il aimerait bien décoincer. Et en plus, il avait gagné, du moins un petit peu, elle lui avait donné son nom et si cela pouvait sembler peu, c'était en réalité un grand pas lorsque l'on comparait à leur dernière rencontre qui n'avait consisté qu'à un envoi d'insultes. Et puis si elle lui avait donné son nom, c'était parce qu'elle, en quelque sorte, lui accordait un intérêt. C'est vrai, pourquoi est ce qu'elle prendrait la peine de lui répondre s'il ne l'intéressait, ne l'intriguait pas ? Abell considérait que dès que l'on parlait à quelqu'un, c'était parce que, même si on ne le reconnaissait pas forcément, on était intéressé. En tout cas désormais, il savait son nom ce qui avait été, après tout, la première chose qui l'avait intéressé chez cette fille. Cette fille qui était en fait la sœur d'une autre jeune femme qu'il connaissait plus ou moins bien mais qu'il avait perdu de vu depuis la fin de ses études à Poudlard, Daphné qui s'était fait piqué son mec, Raphaël, un autre ancien Serpentard, par Heaven qui était une vague connaissance du jeune photographe.

    « Greengass...Astoria...Tu es donc bien cette gamine qui poursuivait ce pauvre Drago et tu es la sœur de Daphné...Comment va t-elle Daphné ? On m'a dit que Raphaël l'avait quitté pour une gamine à peine sortie de Poudlard...Elle a sûrement besoin de réconfort après ça...Je vais te donner mon numéro, comme ça tu lui passeras et si elle se sent mal, qu'elle m'appelle ! » Il lui décocha un clin d'oeil charmeur puis continua, un sourire taquin gravé sur son visage, un bouillon de malice au fin fond de ses prunelles rendant ses yeux plus électriques que jamais : « Mais tu pourras m'appeler aussi si tu veux... » lui chuchota-t-il, employant volontairement un ton à la fois charmeur et mystérieux. Il s'amusait vraiment là ce qu'il n'aurait pas pu supposer lorsqu'il avait rencontrer la brune. Il savait que ce n'était pas comme ça qu'il allait gagner la sympathie de la brune mais il s'en fichait, il s'amusait et c'était tout ce qui comptait pour lui. Ah, décidément, les petites bourgeoises coincées, c'étaient les meilleures personnes à emm*rder !

    « Mais je suis humain, fillette, et d'ailleurs je dirais plutôt que celle de nous deux qui est le moins humain, c'est toi, avec ton ton hautain insupportable, personne ne t'a jamais dit qu'il faut cacher son vrai caractère par une fausse image de toi pour plaire aux gens ? » Il se rapprocha dangereusement jusqu'à ce qu'il ne reste pratiquement plus d'espace entre eux et souffla avec un sourire à la fois charmeur, taquin et aussi un brin sadique et méchant : « Tout le monde doit te détester hein, pauvre...petite...bourgeoise...coincée... ! » Son sourire s'agrandit avant qu'il ne se recule et ne ricane, un rire un peu méchant, un peu machiavélique aussi. « Aaah mais non, maintenant que je suis tombée sur toi, ou plutôt que toi soit rentrée en collision avec moi, je ne vais pas te lâcher, crois moi, ma charmante brune attendra, et puis tant pis si elle part, j'en trouverais bien une autre, il y a plein de belles filles ici... » Son regard alla d'une fille à une autre dans le bar sans qu'il ne tombe sur la jolie brune en face de lui, il savait qu'il n'allait pas l'énerver comme ça, ou du moins qu'elle ne le montrerait pas, mais il s'amusait et ça, c'était bien le point le plus important. Et puis si Astoria s'en allait, elle, il n'aurait qu'à claquer des doigts pour qu'une dizaine de filles se ramènent devant lui. Et non, il ne rêvait pas tout éveillé là, il était persuadé d'être irrésistible. Il l'était.

    « Oh bah non alors... » Une moue adorable se dessina sur le visage d'Abell. « Je suis tellement plus charmant lorsque l'on m'appelle par mon prénom... » C'était vrai en plus. Si le jeune homme était habitué à ce qu'on l'appelle par son nom de famille, il n'était, en réalité, pas très à l'aise avec ça. Son nom le rattachait à son père qu'il détestait et la seule raison pour qu'il ne change pas son nom était qu'il voulait profiter de la notoriété de son père pour se faire un nom, ce qu'il avait d'ailleurs réussi plus ou moins à faire. Mais il aimait beaucoup son prénom, c'était sa mère qui l'avait choisi alors il ne pouvait que l'aimer, Abell, c'était simple, court, ça restait en mémoire, tout ce qu'il aimait en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Coffee or Tea ?   Jeu 2 Fév - 21:26


Astoria n’était pas une fille qu’il était facile d’amadouer. Elle savait également qu’on la connaissait bien à Poudlard, à cause de son amour inconsidéré pour Drago Malefoy, et pour le fait qu’elle était la petite soeur de Daphné Greengrass, et que les deux jeunes femmes ne pouvaient pas se supporter, il y avait de cela quelques années. Mais maintenant, tout allait mieux entre elles deux, et il n’était pas rare de les voir ensemble, traîner et faisant les boutiques, comme aujourd’hui. Ce qui n’avait pas changé par contre, c’était l’indifférence provenant de Drago Malefoy à l’égard de la cadette de la famille Greengrass. Indifférence qui se transformait petit à petit en haine, puisque leurs rencontres finissaient souvent par des cris. Alors qu’Abell se rappelait qui elle était, la brune leva ses yeux chocolat au ciel quand il l’appela «gamine». Le faisait-il exprès ? Car si c’était le cas, il était bien idiot !

« Je ne suis pas une gamine... Daphné va très bien, elle m’attend... Quant à cet abruti, il ne vaut absolument pas la peine qu’on parle de lui. S’il a été assez idiot pour laisser tomber ma soeur pour une garce, c’est son problème. Et elle n’a pas besoin de toi, merci de t’en soucier, elle va, comme je l’ai dit, très bien.»

Quand il précisa qu’elle aussi aurait le droit de l’appeler, Astoria le dévisagea. Pensait-il qu’elle était ce genre de fille ? Si tel était le cas, il se mettait le doigt dans l’oeil, jusqu’au coude et baguette incluse ! Cependant, Astoria ne fit aucune remarque là dessus. elle était pour l’instant de bonne humeur, alors il serait bien bête pour elle de s’énerver toute seule à cause d’un idiot comme l’était Abell Crowford. Néanmoins, elle ne put laisser la suite de ses paroles tomber dans l’oreille d’une sourde. Elle était une sorcière de bonne famille, d’une grande lignée et oui, forcément, cela se ressentait dans sa façon d’être. Mais elle avait été élevée ainsi. On lui avait appris à avoir une confiance en elle plus que raisonnable et de se montrer telle une princesse devant tout le monde.

« Tu peux garder tes conseils, merci bien. Je sais me faire apprécier des personnes intéressantes... Je n’ai pas grand chose à faire des autres.»

Et il lui semblait bien que cela se voyait. A Poudlard, elle n’avait eu d’yeux que pour Drago. D’abord parce qu’on le lui avait obligé, parce qu’on l’avait obligée à être adorable avec le jeune homme, à se faire bien voir par ce dernier pour permettre une alliance entre leurs deux familles, puis parce qu’elle avait développé de vrais sentiments à l’égard du blond. Et maintenant qu’elle n’y était plus ? C’était toujours la même chose, sauf qu’Astoria commençait à se dire qu’elle n’avait peut-être pas sa place aux côtés de Drago. Et si cela la tuait rien que d’y penser, c’était en étant aussi insupportable avec le reste du monde qu’elle se voilait la face.

«Je ne suis pas coincée.»

Non, elle ne l’était pas. Elle se défendait comme elle le pouvait, voilà tout. Car lorsqu’elle se prenait la tête avec Drago, à chaque fois elle finissait par pleurer à chaudes larmes dans les jupes de sa soeur. Mais lorsqu’elle était avec ses amies -très peu nombreux, soit- elle n’était pas coincée. Elle était une jeune femme des plus épanouie, ou du moins était-ce ce qu’elle voulait laisser paraître. Elle n’avait pas une vie aussi rose qu’on pouvait le penser, mais elle savait en donne l’impression. Toujours bien habillée, toujours «parfaite»... Et si Abell voyait là-dedans une personne «coincée» tant pis pour lui, tant qu’Aria savait la vérité, cela lui suffisait. Lorsqu’Abell fit le point sur toutes les jolies filles présentes, et qu’il ne posa même pas son regard sur Aria, précisant qu’il allait tout de même la coller, la brune ne laissa pas paraître son énervement. Elle se fichait de savoir s’il la trouvait mignonne ou pas, mais elle ne se fichait pas de savoir qu’il allait la coller... Juste pour l’ennuyer, bien entendu...

«Quelle chance...»

Alors qu’Abell se plaignait sur le fait qu’elle ne veuille pas l’appeler par son prénom, Aria elle, n’avait pas cligné des yeux. Elle le fixait de son regard chocolat, sans vraiment se soucier de ce qu’il disait. Peut-être était-il plus charmant si on l’appelait Abell, mais elle ne voyait pas pourquoi elle se donnerait la peine de l’appeler ainsi si lui s’évertuait à l’appeler «Gamine». C’était donnant donnant, voilà tout. Qu’il le veuille ou non.

« Le jour où tu ne m'appellera plus gamine, on pourra peut-être trouver un arrangement, Crowford.»

Astoria esquissa un petit sourire tout ce qu’il y avait de plus charmant au jeune homme. Il voulait jouer peut-être ? Non parce que dans ce cas, Astoria n’allait pas se laisser distancer, il pouvait en être sûr. Elle n’était pas du genre à perdre, et elle était, en plus de cela, très mauvaise perdante... Du coup, je vous laisse un peu imaginer le comportement qu’elle pourrait avoir si jamais elle était de mauvaise humeur parce qu’elle avait perdu... Enfin, Abell avait déjà testé donc bon, il était rôdé !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 552
Âge : 33 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Coffee or Tea ?   Mar 7 Fév - 21:01

    Abell se fichait bien de savoir si oui ou non, Astoria le trouvait idiot ou quoi que ce soit d'autre. D'ailleurs il se fichait aussi des stupidités qu'il pouvait déblatérer lorsqu'il était énervé mais même sans être en colère, il racontait n'importe quoi pour dire vrai, le jeune photographe se fichait un peu de tout on comprend mieux le texte sur l'avatar maintenant à part de la photographie et le fait d'être célèbre qui étaient les deux choses les plus importantes pour lui en dehors de sa moto. Seulement, lorsque l'on discutait avec une femme, et même si cette femme se nomme Astoria Greengrass et est une horrible peste hautaine et narcissique, la moindre chose était de les écouter. Et puis, ce que disait la jeune fille n'était pas non plus dénué d'intérêt et puis, après tout, elle répondait à sa question donc ne pas écouter sa réponse aurait été se ficher d'elle même si bon, ça, en fait, le jeune photographe le faisait très bien sans aide. Mais le truc avec Abell, c'était qu'il ne se posait pas de questions, il pouvait être très impulsif lorsqu'il le voulait, et, à part quand il était avec des personnes qu'il souhaitait impressionner, il ne réfléchissait pas forcément à ce qu'il disait et aux conséquences que ses paroles auraient.

    Lorsqu'elle lui dit qu'elle n'était pas une gamine, Abell la regarda sans ciller pendant quelques secondes. C'est vrai qu'elle s'était montrée d'une maturité exemplaire à leur dernière rencontre. Lui aussi mais il ne le reconnaîtrait pour rien au monde. Jouant au mec stupide, il lui répondit, l'air un peu bête son air naturel : « Ah bon ? Pas une gamine ? Il me semblait pourtant vu la tonne de stupidités que tu m'a dit la dernière fois... » Cela n'allait pas arranger sa relation avec la jeune fille mais pour le moment, ce n'était pas le plus important pour lui. Suite à la remarque d'Astoria sur sa sœur, le jeune homme s'arrêta de parler ce qui était une bonne chose et parcourut la salle du regard. « Daphné est ici ? Alors c'est peut-être elle ma charmante brune, il me semblait bien que je l'avais déjà vu cette fille... » murmura-t-il plus pour elle même que pour Astoria.

    En tout cas, Abell ne pourrait jamais dire que la jeune fille manquait de répartie ou était trop diplomate avec ceux qu'elle n'aimait pas, du moins, avec quelqu'un d'autre parce que le jeune photographe se doutait plus ou moins qu'elle ne devait pas forcément être désagréable avec Raphaël et sa petite amie puisque, d'après ses souvenirs, ils étaient tous les deux de sang pur. Son esprit s'arrêta sur le terme de 'garce', il avait pensé un temps qu'Astoria ne connaissait pas Heaven mais ce terme lui faisait penser le contraire. Et puis, comment les deux jeunes filles ne pourraient-elles pas se connaître ? Elles appartenaient toutes les deux à des familles de sangs purs riches et influentes et s'étaient forcément croisé à une des ces réunions qu'organisaient les sangs purs pour rompre la monotonie de leur vie superficielle et hypocrite, mais sur ça, Abell évitait de réagir, après tout, lui aussi vivait dans une sphère superficielle et il ne le regrettait pas donc critiquer les sangs purs sur ça aurait été un peu trop hypocrite. « Garce...Je ne suis pas sûr qu'Heaven soit une garce, je ne l'ai vu qu'une ou deux fois et elle m'a semblé très charmante. » Il évita d'ajouter 'contrairement à toi' et continua : « Dommage, les femmes sont tellement plus intéressantes lorsqu’elles sont tristes et seules...Tu pourrais me conduire jusqu'à elle ? J'aimerais la saluer et si elle accepte, reprendre contact avec elle. » Son ton était sérieux et son visage exprimait la plus grande neutralité, signe qu'il désirait vraiment ce qu'il disait. Abell avait pour habitude de ne laisser aucune émotion apparaître sur son visage, ou très peu, mais lorsqu'il était sérieux, cela se voyait rien qu'à une légère lueur dans ses yeux. Si son visage affichait très souvent une neutralité parfaite, le jeune photographe ne pouvait pas, du moins pas tout le temps, contrôler les lueurs dans ses yeux, mais peu de monde savait lire dans les yeux alors il se pensait tranquille.

    La suite ne le surprit guère, lui même n'aimer pas qu'on lui donne des conseils, qu'on lui dise ce qu'il devait faire alors cela ne l'étonnait pas que cela soit pareil pour Astoria. « Comme tu veux. Mais c'est dommage, tu pourrais te faire des amis en étant un petit peu plus sympa. Je suis persuadé que tu l'es en plus au fond de toi. » En soit, cette fille n'était sûrement pas du genre à avoir une tonne d'amis, elle devait probablement être entourée de personnes totalement hypocrites qui crachait sur elle dès qu'elle tournait le dos de l'avis d'Abell, mais bon, il ne la connaissait pas donc c'était possible qu'il se trompe complètement. « Si tu ne l'es pas, prouve le moi. » lui répondit-il, un sourire charmeur gravé sur son visage. Sa phrase ironique ne lui fit qu'agrandir son sourire, il l'avait entendu bien des fois mais pas dit de ce ton là. Il lui dit, donc, avec un sourire doux : « Je t'assure que certaines femmes le diraient sans ironie aucune. »

    La suite le fit doucement rigoler, elle ne le connaissait pas, cela se voyait, elle ne connaissait rien de la persévérance qu'il pouvait avoir quand il voulait jouer. Abell haussa donc les épaules tout en lui disant avec cette fois ci un sourire taquin aux lèvres : « Ah mais je ne t'ai pas appelé gamine, mais fillette, c'est différent. Et puis tu vas voir, tu m’appelleras très vite par mon prénom... » Parce qu'il pouvait se montrer très convaincant lorsqu'il le voulait...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Coffee or Tea ?   Mer 8 Fév - 23:25


A peine Astoria eut-elle parlé de sa soeur qu’Abell s’y intéressa. Mais voilà, il était de trop dans cette histoire. Aria était avec sa soeur, et Daphné ne voulait sans doute pas le voir. Si ça se trouve, elle ne l’aimait même pas ! Donc il pouvait partir sur le champ, Aria ne l’amènerait pas à sa soeur !

«Ca m’étonnerais, elle n’est pas vraiment dans cette direction... Mais ça doit être la vieillesse, tu dois t’embrouiller...»

Esquissant un sourire narquois, Astoria jeta un coup d’oeil vers la fille qu’Abell voulait draguer. Loin d’être comme sa soeur chérie, elle était franchement horrible ! Faut dire que les Greengrass avaient la classe innée, ils naissaient avec ça dans leur sang, une classe innée qui coulait dans leurs veines. Et même si Aria n’était rien d’autre qu’une sale petite peste, elle savait très bien qu’elle avait quand même la classe, c’était comme ça, et pas autrement.

Quand Astoria déversa son venin sur la gamine garce prostituée qui sortait avec Raphaël, Abell sembla surpris et n’hésita pas à la contredire. Et bien, il fallait croire que cette vipère pouvait donner plusieurs images d’elle-même ! Car honnêtement, Astoria ne voyait pas du tout l’écossaise comme une fille super sympa avec qui elle devait absolument devenir copine ! Non, loin de là, Astoria avait plutôt envie de lui lacérer le visage de ses ongles parfaitement manucurés, de lui tirer les cheveux, de lui saboter ses chaussures à talons... Oui, Astoria serait prête à tout pour qu’elle ait honte de ce qu’elle avait fait. Honte d’avoir briser un couple, heureux et sans problème. Parce que pour la jeune femme, tout était logique. Sa soeur et Raphaël formaient un couple magnifique, et ils appartenaient l’un à l’autre, comme personne d’autre. Ils étaient fait l’un pour l’autre... Et cette gamine était juste venu pour tout gâcher, pour briser ce bonheur et emm*rder son monde... Il était donc logique qu’Aria ne l’aime pas, n’est-ce pas ? Cependant, elle n’allait pas dégoiser sur cette gamine très longtemps, sous peine de devenir vraiment amère et mauvaise. Elle reprit donc la discussion sur sa soeur.


«J’ai dit qu’elle n’avait pas besoin de toi, c’est pourtant clair non ?»

Quand Daphné n’était pas avec sa soeur, elle passait son temps avec un certain Bastian, dont Aria ne connaissait rien. Mais le jeune était tellement canon qu’elle s’en fichait pas mal. Si jamais Daphné avait retrouvé le bonheur l’amour en la personne de Bastian, ça lui allait parfaitement. Si seulement Drago pouvait lui aussi se bouger pour comprendre que la femme de sa vie était brune, qu’il se prenait toujours la tête avec et qu’elle s’appelait Astoria Greengrass ! Ca l’arrangerait beaucoup, vraiment...

«Je n’ai rien à te prouver.»

Aux dernières nouvelles, ils n’étaient pas amis. Donc Astoria n’allait rien lui prouver du tout. Elle savait qui elle était, et si lui ne la croyait pas, tant pis pour lui. S’il voulait être borné, qu’il le soit ! Mais Astoria étant une parfaite tête de mule, refusant de faire tout ce qui ne lui plaisait pas -même si cela pouvait plaire à l’homme de sa vie- ce n’était sûrement pas Abell qui allait la changer ! Lorsqu’il précisa qu’il ne l’avait pas appelée «gamine» mais «fillette» Astoria arqua un sourcil. Il se foutait de sa g*eule ou quoi ? Non parce que depuis le début, il passait son temps à l’appeler «gamine»... Mais bon, c’était la vieillesse, il n’avait plus toute sa tête voyez vous !

«Oh, vraiment ? C’est du pareil au même pour moi. Maintenant, si tu voulais bien te pousser de mon chemin... Ma soeur m’attend.»

Astoria le défia du regard. Elle en avait marre, de tout, d’Abell, de Drago, du fait que personne ne semblait la voir. Elle était pourtant parfaite, non ? Elle avait un physique de rêve, elle était magnifique... Mais à chaque fois, on la zappait... Alors non, franchement y’en avait ras-le-bol !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 552
Âge : 33 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Coffee or Tea ?   Sam 25 Fév - 14:35

    Abell ne savait plus trop quoi penser d'Astoria. Il l'avait 'classé' dans la catégorie des sales pestes hautaines et insupportables lors de leur première rencontre mais il semblait qu'elle soit plus bien plus charmante qu'elle ne l'avait laissé paraître à Aberdaron. De plus, et là ça ennuyait plus le jeune photographe, elle ne voulait pas l'emmener jusqu'à sa sœur, bon, en soit, ce n'était pas si grave, Abell se débrouillerait bien pour la trouver lui même hein mais il n'aurait pas dit non à un peu d'aide même si ça lui coûtait de demander de l'aide à cette fille, cette fille qui devait décidément être de bonne humeur puisque elle avait laissé son vouvoiement à la poubelle et qu'elle le tutoyait désormais sans compter les petits sourires charmeurs ce qui la rendait nettement plus agréable. Ah, encore une fille folle de lui ! Ou pas. Seulement, le mot 'vieux' chagrina légèrement le jeune homme et il se sentit obligé de la reprendre, mettant ça sur le compte de la confusion liée au fait qu'elle venait de se rendre compte qu'Abell était charmant, bien plus charmant qu'à Honeydukes du moins.

    « Moi vieux ?? Tu délires fillette, l'effet de mon charme irrésistible sans doute... » Sans aucun doute. « Et je sais bien que la fille que je regarde n'est pas Daphné, Daphné je l'ai perdu de vu lorsque tu es entré en collision avec moi, d'ailleurs je te ferais remarquer que tu ne t'es toujours pas excusé pour ça, tu as vraiment de la chance que je sois de bonne humeur aujourd'hui, c'est pour ça que j'ai besoin de toi pour retrouver la sœur. » Mais bon, si Astoria ne se décidait pas à l'aider, tant pis, Abell ne lui avouerait ça pour rien au monde, et d'ailleurs il ne se l'avouait pas à lui même, mais il était très bien, là, avec elle.

    La conversation tourna ensuite vers Raphaël et Heaven, Heaven que la jeune Grengrass insultait de garce mais qu'Abell trouvait sympathique, il trouvait aussi qu'elle formait un beau couple avec le musicien et qu'ils allaient très bien ensemble, peu importe ce qu'Astoria disait et pensait. Seulement, le jeune homme ne revint pas sur ce sujet lorsque la jeune fille ne lui répondit pas et c'était certainement plus sage. De plus, il ne voyait pas quoi rajouter et ce serait pas malin de sa part de titiller la jolie brune avec le couple de l'ex de sa sœur, cela l'énerverait sûrement et si Abell adorait embêter les petites bourgeoises comme l'était Astoria, il comprenait très bien que ce sujet soit difficile pour la jolie jeune fille et il préférait l'embêter sur autre chose comme par exemple le fait qu'elle ne se décide toujours pas à le conduire vers sa sœur. Arborant un sourire taquin, le bouillon de malice au fond de ses prunelles se remettant à crépite, il lui dit, amusé : « Alors tu veux me garder pour toi hein ?! Petite coquine va !! » Il évita de rajouter autre chose ou de faire quelque chose d'autre et se prépara à recevoir la gifle qu'il savait mériter et décocha un sourire à la fois éblouissant et charmeur. « Et tu sais, ta sœur peut très bien décider toute seule comme une grande si elle veut garder contact avec moi ou non. » Son ton doux indiquait clairement que peut-importe les désirs d'Astoria, le fait qu'elle ne veuille pas qu'il s'approche de sa sœur, il verrait cette dernière et reprendrait contact avec elle.

    « Bon alors ne t'étonne pas si, pour moi, tu restes une petite bourgeoise hautaine et coincée. »

    Mais de toute façon, elle se fichait de ce qu'il pouvait bien penser non ? Et c'était pareil pour lui, elle pouvait bien penser ce qu'elle voulait de lui, il s'en fichait et ça ne l'empêcherait pas de continuer à l'embêter. Seulement, la demoiselle lui demanda s'il voulait bien se pousser pour la laisser passer. Surpris, il la regarda sans ciller pendant quelques. Elle était trop mignonne...Si elle avait vraiment envie de partir, elle n'avait qu'à le faire, il y avait assez d'espace pour qu'elle puisse contourner le jeune photographe et s'enfuir, bien sûr, Abell ne l'aurait pas laissé faire mais elle pouvait toujours tenter mais visiblement, elle était trop polie et préférait lui demander de se pousser...Mouais, hypothèse peu probable, de l'avis du jeune homme, elle ne souhaitait pas partir et lui demandait cela uniquement pour lui faire croire le contraire. Oui, trop mignonne... « Non. » lui répondit-il donc dans un murmure, en rapprochant sa tête de la sienne, sans la quitter des yeux. « Et alors, si Astoria Grengrass n'est pas coincée, elle est quoi ? » Ce n'était pas juste une question comme ça, histoire de l'empêcher de partir, il voulait vraiment savoir, il était vraiment curieux, intrigué par cette personne qu'était Astoria Greengrass et qu'il avait envie de connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Coffee or Tea ?   Dim 26 Fév - 16:51


Astoria n’était pas vraiment la plus gentille des filles qui pouvait exister sur terre, loin de là même. Sauf avec ses proches, notamment sa soeur, et ses amis. Le seul qui posait réellement problème étant Drago Malefoy, mais ça, c’était encore à cause d’une autre raison, plus sombre qu’on ne voulait bien le penser. Quant au fait qu’il était vieux, et bien oui, en soit, il était vieux. Plus vieux qu’Astoria en tout cas, et ça, il ne pouvait rien contre. La jeune femme venait à peine d’entrer dans la vingtaine, alors qu’Abell avait déjà de l’expérience avec le chiffre 20, et ses composées (21, 22, 23... 24 dans pas longtemps peut-être ? A vrai dire, Astoria s’en fichait pas mal de l’âge qu’il avait, sauf qu’elle savait que c’était le même que Drago, donc elle ne pouvait pas faire comme si elle ne le connaissait pas... Quoi qu’en soit, elle n’avait aucune idée de sa date de naissance... Et elle s’en moquait complètement !)

« Il faut mériter ma politesse... Je me serais excusée, si ce n’était pas toi.»

Et pour l’instant, c’était tout de même mal barré, puisqu’Abell n’arrêtait pas de lui dire qu’elle était une peste, qu’elle était une petite snobinarde hautaine et prétentieuse (et j’en passe, sinon, c’est trop long). Donc non, tant qu’il serait ainsi envers la jeune femme, elle n’allait pas lui faire de cadeaux. Quand il supposa qu’elle ne voulait pas l’emmener vers sa soeur, c’était uniquement pour le garder pour elle... Ah, que c’était beau de rêver !

« Plutôt subir le sortilège Doloris oui...»

La brune avait marmonner cela plus pour elle même que pour Abell, mais elle espérait bien qu’il allait vite la lâcher avec cela. Sauf que cela semblait compromis, puisqu’il refusait de la laisser passer, pour qu’elle puisse enfin retrouver sa soeur, qui devait d’ores et déjà avoir commander sa boisson, et l’avoir probablement plus ou moins finie... Elle n’avait pas envie de voler au secours de sa petite soeur adorée par hasard ? Non parce que là, son aide serait d’une grande... Et bien aide, justement ! Au moins, la brune serait tranquille, plus d’Abell !

« Elle est importunée par un pot de colle, voilà ce qu’elle est... Mais je suppose qu’elle le restera tant qu’elle n’aura pas répondu positivement...»

Ou en gros, tant qu’elle n’aura pas assouvit les désirs de monsieur. Mais qu’il ne se fasse pas de films, elle n’allait pas passer tout le reste de l’après-midi avec lui. Mais il était clair qu’elle ne pouvait pas parler d’elle debout au milieu d’un bar, sans gêner personne. Du coup, elle allait devoir faire un choix, qui n’allait pas trop lui plaire, mais elle ne pouvait pas vraiment faire autrement. Aussi, c’est un peu a contre-coeur qu’elle reprit la parole, pour énoncer ce qu’elle avait décidé.

« Je veux bien te laisser une tasse de thé, mais pas plus.»

Et bien entendu, c’était lui qui payait hein ! Non parce que déjà qu’elle concédait à lui accorder un peu de son temps, alors que sa soeur l’attendait non loin... Elle était vraiment d’une grande bonté aujourd’hui ! Abell Crowford avait intérêt à ne pas gâcher les précieuses minutes que lui accordait Astoria !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coffee or Tea ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coffee or Tea ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. It's Coffee Time !
» Junkie-Coffee Une Petite Nouvelle
» Coffee or Tea ?
» 05. En route pour une soirée alcoolisé ! [PV APRIL]
» « coffee and tv » 15.01.11- 8h25

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: