AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 30 Baisers - Alek Benson (5/30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 1089
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: 30 Baisers - Alek Benson (5/30)   Ven 20 Jan - 18:48

(c) codage : Ocean Lounge

30 BAISERS
Alek Benson


1. Regarde-moi
2. Nouvelle ; lettre
3. Scandale
4. Toi et moi (Blake)
5. « J’ai quelque chose à te dire… » (Samara)


6. Entre le rêve et la réalité
7. Superstar
8. Jardin secret
9. Course folle
10. #10

11. Fleur (Nina)

12. De bonne humeur
13. Liens
14. Musique
15. Le bleu le plus pur

16. Invincible, sans égal
17. kHz (kilohertz ; unité de mesure de fréquence)
18. « Dites ahhh… »
19. Rouge (Blake)
20. Retour à la maison

21. Violence ; pillage ; extorsion
22. Bercer
23. Bonbon
24. Bonne nuit
25. Obstacle (Nina)

26. Si seulement tu étais à moi
27. Débordement
28. Médicament
29. Le bruit des vagues
30. Baiser



Dernière édition par Alek Benson le Mar 17 Avr - 17:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1089
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: 30 Baisers - Alek Benson (5/30)   Ven 20 Jan - 19:17

Titre : Amour Interdit.
Couple : Blake-Alek
Personnages concernés : Blake & Alek
Rating (G, PG, PG-13, R, NC-17) : G
Thème (numéro et nom) : TOI ET MOI
Tomes concernés (au delà de l'année en cours ?) : Aucun
Cadre (époque et lieu si besoin) : Une autre époque, un autre monde… Les classes sociales sont très présentes, et les mariages arrangés monnaie courante.
Nombre de mots : 578


Ta main glisse contre ma joue. Je sens la chaleur de ton souffle dans mon cou. Je sens toute ta douceur, ton amour… Un ultime baiser que tu déposes sur mes lèvres, puis la réalité. Brutale, glacée et brûlante à la fois. Cet anneau à ton doigt qui nous détruit. Une simple bague qui représente tant. Jamais je n’ai autant pu haïr un simple fragment de métal (aussi précieux soit-il). J’ai le sentiment que ta main gauche, où se trouve cette affreuse trace de trahison ultime m’enflamme la joue, au fur et à mesure que l’anneau glisse sur ma peau en feu. Je voudrais te retenir, je voudrais te faire des promesses. Tant de promesses… J’aimerais te dire que tout est possible. Que toi et moi, ce sera pour la vie. J’aimerais te dire que tu peux compter sur moi, que je serais toujours là pour combler n’importe lequel de tes besoins. Mais je me tais. Je n’ai pas le droit de te mentir. Je n’ai pas le droit de faire comme si tout irait pour le mieux, alors que je n’ai rien à t’offrir. Rien de plus tangible que mon amour. Et qu’est ce que l’amour dans le monde dans lequel nous vivons, toi et moi ?

Rien.

Nous ne sommes rien, toi et moi. Si ce n’est une profonde insulte à ta promesse de fidélité. Quand je voie cet anneau je me hais. Je me déteste à t’aimer comme je t’aime. Tu es tellement pour moi. Pourquoi ne puis-je pas enfin te libérer ? Pourquoi ne puis-je pas te blesser, définitivement, pour que plus jamais tu ne fuies ton époux, celui que tu devrais chérir… Je sais que tu ne l’aimes pas… mais ces mariages finissent toujours pas s’arranger… Comme tes parents avant toi… Moi je pourrais peut-être choisir une femme… mais elle sera de mon milieu. Nous ne sommes rien à côté de vous. Et je sais. Je sais que si nous n’avions pas eu cet étrange passé en commun, nous n’en serions pas ici, toi et moi…

Je revoie la petite fille aux souples boucles blondes brandissant un arc. Tu étais si sûre de toi, si forte, malgré ton âge. J’avais quelques années de plus, mais tu m’intriguais, tu m’inspirais un respect mêlé de crainte… Tu chassais comme personne… A à peine 12 ans, tu étais des plus douées archères qu’il m’ait été donné de rencontré dans ma vie. Je t’ai rejointe, un jour. Tu m’as observé, d’abord en alerte et finalement, tu m’as offert ce sourire qui a fait basculé mon existence, puis, finalement, la tienne… C’est à partir de ce jour là que je suis tombé follement amoureux de toi. Quand tu m’as offert ce simple sourire. Il représentait tellement pour moi malgré tout !

Nous avons commencé à nous fréquenter malgré les interdits. Tu étais noble, je n’étais qu’un esclave… Pourtant, tu étais si douce, si gentille… Et surtout si pure. J’aurais pu soulever l’univers pour toi. Et à présent, je réalise à quel point tous ces rêves étaient futiles, niais… Voués à l’échec. Malgré tout, aujourd’hui, tout comme les jours précédents, je sais que je n’arriverais pas à te dire ce que je devrais te dire malgré tout. Je ne peux pas te laisser partir, je suis en train de te salir, de pourrir chaque parcelle de ton corps… Finalement, cet amour n’est qu’égoïsme… je ne suis pas assez fort pour te regarder t’éloigner, pour accepter l’inévitable : ta perte…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1089
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: 30 Baisers - Alek Benson (5/30)   Ven 20 Jan - 19:52

Titre : Help me (1)
Couple : Nina-Alek
Personnages concernés : Nina & Alek
Rating (G, PG, PG-13, R, NC-17) : G
Thème (numéro et nom) : OBSTACLE
Tomes concernés (au delà de l'année en cours ?) : Après les années Potter
Cadre (époque et lieu si besoin) : Ils sont en 6ème année actuellement.
Mots : 682


Il y avait cette colère qui le rongeait à l’intérieur. Cette haine, en constante croissance qui n’avait de cesse de gâcher chaque seconde de son existence… il y avait ce sentiment de solitude qu’absolument rien ne savait combler. Il y avait la douleur liée à l’absence totale d’amour… Et cette incapacité à aimer… Alek n’arrivait pas à s’ouvrir, à donner un peu d’amour… Un peu de confiance… Il aimait pourtant sincèrement ses amis, sa petite amie… mais il y avait cet obstacle qu’il ne parvenait à franchir, cette incroyable barrière qui se dressait dans son âme, semant dans son existence une douleur sans fin. Il avait beau lutter, tenter de la contourner ou tout simplement de la franchir… Elle demeurait là, solide comme le diamant, plus imposante encore que l’univers tout entier… Elle lui faisait perdre tous ses moyens.

Alek se battait. Pour oublier sa solitude, sa douleur, il se battait. Et pas forcément pour gagner (même si la victoire pouvait lui apporter un léger (très léger) sentiment de satisfaction…). Il se sentait juste ‘vivant’ dans ces moments là… Il n’était pas masochiste, non… mais donner des coups, en recevoir en retour… Ca lui montrait tout simplement qu’il avait encore un semblant de cœur, et qu’il pouvait, tout simplement, être blessé comme n’importe qui. Ca lui rappeler que malgré tout, il était un être vivant… un être vivant, capable d’aimer, de haïr, oui, mais aussi d’aimer encore et toujours plus… Et c’était l’essentiel. Pourtant… et ce malgré toutes ses bagarres, il n’arrivait pas à s’ouvrir… Il ne s’enfermait pas d’avantages, ce qui représentait une sorte d’exploit déjà, mais ce n’était pas ça… pas du tout, même. Il demeurait légèrement distant, totalement renfermé et avait des limites bien vite dépassées par sa relation avec Nina.

Il savait que sa façon de se comporter devait la blesser, et rien qu’en y pensant, il se détestait encore plus… mais rien n’y faisait, cet obstacle continuait à se dresser dans sa tête… Il se sentait si faible face à cette immensité. Il perdait alors tous ses moyens.

Il venait à l’instant de se disputer avec elle. Il entendait encore sa voix, d’ailleurs :

« Alek, je suis quoi pour toi ? »

Il l’avait regardé, blessé. Il avait caressé sa joue, doucement, et avait murmuré d’une voix plus faible qu’il ne s’y attendait :

« Tu es la plus incroyable des filles que j’ai jamais connu… »

Nina avait froncé les sourcils et soupiré. Ses cheveux blonds tombaient dans son dos après un léger mouvement de tête négatif. Elle semblait désolée… Elle l’était néanmoins sûrement bien moins qu’Alek…

« Moi je crois surtout que tu me prends pour une idiote. »

Elle avait essayé de le dérider, mais il n’avait pas su sourire de l’après midi… Il s’était battu ce matin même avec Keith parce qu’il avait eu des propos qu’Alek jugeait indécents à l’égard de Nina… Il doutait que cette dernière soit au courant de l’altercation. Elle avait vu le bleu qui naissait au niveau de l’œil gauche du Serpentard, mais ce dernier avait refusé d’en parler… Ils s’étaient finalement fâchés à ce sujet, et ils en étaient arrivés là… Alek sentait le monde se dérober sous ses pieds, alors qu’il sentait l’inévitable arrive r : Nina qui le quittait…

« Non… je t’en prie… »

Son regard reflétait la peur, et la colère… Si Nina risquait de le prendre pour elle, elle se trompait. C’était contre lui et lui seul que sa colère était projetée… Bon, d’accord, peut-être aussi un peu après ses parents… Il avait le sentiment que c’était leur faute à eux si maintenant, il en était là… Il l’embrassa doucement, mais elle le repoussa, ses lèvres avaient à peine effleuré celles de la jolie blonde qui s’éloignait.

« Tant que tu refuses de me parler, considères que c’est mort entre nous. »

Et chaque pas qui les sépara fut un coup de poignard en plein cœur. Alek ne savait pas quoi dire, il n’était même pas fichu de se lever. Et avait-il, au moins, seulement la force de la retenir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1089
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: 30 Baisers - Alek Benson (5/30)   Ven 20 Jan - 21:18

Titre : Help me (2 & fin)
Couple : Nina-Alek
Personnages concernés : Nina & Alek
Rating (G, PG, PG-13, R, NC-17) : G
Thème (numéro et nom) : FLEUR
Tomes concernés (au delà de l'année en cours ?) : Après les années Potter
Cadre (époque et lieu si besoin) : Ils sont en 6ème année actuellement.
Mots : 537



Il s’était passé trois longs jours avant qu’Alek n’aborde Nina, suite à leur altercation. Il avait attendu qu’elle soit seule. Il n’avait pas du tout envie d’affronter d’autres personnes… Il s’apprêtait déjà à faire quelque chose qui lui demandait un effort extrême… Alors il ne comptait pas se prendre une gifle monumentale (au sens figurée, il préférait largement une physique, tout à fait entre nous…). Elle était sur un banc, dans le parc. Doucement, il l’avait rejoint, et avait tendu une unique fleur, dans sa direction… Il l’avait fabriquée via un parchemin, grâce à un sort (plutôt complexe d’ailleurs) de métamorphose en même temps quoi d’autre que la métamorphose pour tranformer un parchemin en orchidée ??. Oui, la fleur qu’il lui tendait, là, s’avérait être une jolie orchidée odorante. Alek avait vachement bossé pour parvenir à faire ce sort… mais très franchement, il ne regrettait pas ! C’était quand même la fleur préférée de Nina… Quand elle leva ses yeux bruns vers lui, il lui adressa in pâle sourire, murmurant :

« Pour toi… »

Elle observait la fleur, puis Alek. Ce dernier sentait très bien sa colère, son étonnement aussi et son incertitude. Il se lança donc, s’asseyant à côté d’elle, et posant doucement sa main sur celle de la jolie blonde :

« Je sais que je ne suis pas parfait, et que je suis même très loin de l’être… Je sais que j’aurais dû te parler de tout ce qui me pèse, que je devrais tout t’expliquer, ou, au moins, l’essentiel… mais j’ai jamais rien confié à personne, Nina… Jamais. Je vais faire des efforts, je te le jure. Je vais tout faire pour que tu me fasses confiance, mais j’ai besoin de temps… je peux pas tout dévoiler comme ça, alors que ça fait des années que je garde tout pour moi. J’ai juste besoin que tu me laisses du temps… Et je te jure que tu finiras par tout savoir, mais j’ai besoin de temps… vraiment. »

Elle avait eut la décence de ne pas l’interrompre et il lui en était infiniment reconnaissant… Il ajouta donc :

« Tout ce que je peux te dire, pour l’instant, c’est que je tiens vraiment à toi, que je t’aime vraiment, Nina et que je ne me moque pas du tout de toi… Je vais faire des efforts… J’ai besoin que tu me donnes une autre chance… s’il te plait… »

Il se sentait faible, démuni devant cette fille qui tenait son cœur dans ses mains. Une simple pression pouvait le tuer ou le libérer… Tout dépendait de la force, de la volonté de cette fille… Serrant les mâchoires, il soutint malgré tout le regard de Nina, ses prunelles brillant d’un étrange reflet, et doucement, elle finit par lui sourire, prenant l’orchidée qu’il lui tendait :

« Je veux bien refaire un essai… mais plutôt que de te battre, essaie de me parler un peu plus. »

Ca n’allait pas être facile, mais il allait faire des efforts… Vraiment. Il lui sourit, pour signer l’accord et l’embrassa doucement, après avoir délicatement repoussé une mèche blonde qui barrait le visage de la jeune sorcière. Il chuchota d’une voix que l’émotion faisait trembler :

« Merci… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1089
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: 30 Baisers - Alek Benson (5/30)   Ven 20 Jan - 21:35

Titre : L’amour est une guerre infinie…
Couple : Samara-Alek
Personnages concernés : Samara & Alek
Rating (G, PG, PG-13, R, NC-17) : G
Thème (numéro et nom) : J'AI QUELQUE CHOSE A TE DIRE
Tomes concernés (au delà de l'année en cours ?) : Après les années Potter
Cadre (époque et lieu si besoin) : Alek est en 5ème année, Samara en 2ème année
Mots : 813



L’hiver se faisait chasser à coup de fleur et d’oisillons chantant dans leurs petits nids bien douillés, dans les arbres de Poudlard… Les filles se pomponnaient comme jamais, les garçons roulaient des mécaniques… bref, c’était le printemps, quoi !!!! Alek était en cinquième année. Il avait été nommé préfet (pour la plus grande surprise de tous… Lui compris, oui oui…). Ce jour là, il faisait une ronde avec samara, histoire de vérifier si tout se passait bien. Mais la petite demoiselle de Poufsouffle n’était pas comme d’habitude… Alek la sentait toute morne à côté de lui. Et bien que particulièrement égocentrique, il s’inquiétait quand même un tout petit peu pour la blondinette d’ordinaire bien plus dynamique. Il l’interrogea donc, alors qu’ils passaient les sous sols, direction les cachots :

« Tu n’as pas du tout l’air en forme, ça va ? »

Il eut un regard d’abord brumeux, puis un haussement d’épaules (genre il est con il va pas comprendre… :p).

« Non, non, ça va… je digère pas bien le dîner je pense… »

Alek hocha la tête en silence, avant de lancer, l’air de rien (mais il savait très bien qu’il ne la tromperait pas, et de toute façon ce n’était pas du tout le but…) :

« Ok, donc ça n’a rien à voir avec le Poufsouffle qu’on a failli croisé tout à l’heure, mais que tu as évité en changeant brutalement de direction, je suppose… c’quoi son nom déjà… Fabek ? Un truc du genre, ouai, je crois… »

Samara soupira. Il fallait vraiment qu’il se mêle à ce point de choses qui ne le regardaient pas ??? Elle se renfrogna, sans répondre. Ils marchèrent ainsi un moment, jusqu’à ce que samara relâche ses défenses et chuchote :

« Comment tu sais quand tu palis à une fille, Alek ? Tu en dragues plein, mais comment tu fais pour savoir comment tu dois réagir pour leur plaire et comment tu sais quand tu leur plais ? »

Un léger sourire traversa le visage du sorcier qui posa ses prunelles sur la silhouette de sa petite collègue jaune et noir :

« On ne peut jamais être sûr de rien. Mais je suis partisan du dicton qui dit que ‘qui ne tente rien n’a rien’. De mon point de vue, si on ne fait jamais rien, rien ne peut nous arriver. Après on a du positif ou du négatif, mais au final, on a toujours une chose en commun, et qui n’a pas de prix : l’expérience. Ca vaut toutes les défaites du monde. »

Il sourit doucement avant de reprendre :

« Il te plait alors ? »

Elle fronce les sourcils avant de soupirer et de répondre, toute pensive :

« Oui… mais… mais j’arrive pas à aller vers lui… Je suis sûre qu’il ne doit pas me considérer comme une fille, une vraie… Il… je sais pas… Je ne me sens pas forcément à la hauteur à côté des autres filles… »

Alek se met à rire, pour le plus grand agacement de la préfète qui le fusille du regard :

« Ben merci, si je veux me suicider, je vais me confier à toi, je suis au courant, au moins, maintenant ! »

La vipère retint alors la jeune fille qui commençait à s’éloigner, furibonde.

« Mais non, te fâches pas, Sam… Mais si tu pars défaitiste comme ça, tu ne t’en sortiras jamais ! Essaie de croire en toi un minimum quand même ! Tu es super mignonne, tu as des cheveux qui doivent en faire pâlir plus d’une, crois moi ! Tu as de très beaux yeux, tu es bien proportionnée et tu es loin d’être stupide… Alors ne te rabaisses pas et attaque ! »

Puis, avec un petit sourire amusé, Alek posa ses lippes sur celles de la Poufsouffle qui eut un instant de surprise avant de le repousser :

« Mais, t’es débile ou quoi ? »

Sans s’offusquer, le jeune homme hausse les épaules :

« Je testais juste ta réactivité… Bon ya du progrès, je sens que tu te réveilles, là, mais ce n’est pas encore tout à fait ça… Aller faut te bouger si tu veux l’avoir !!! L’amour est une guerre sans fin, ma chère, et si tu renonces dès la première bataille qui tourne un peu mal, ben tu n’es pas sortie de l’auberge ! »

Alek lui adressa un clin d’œil, avant de se pencher vers elle :

« Ah et au fait… j’ai quelque chose à te dire… »

Elle l’observe avec méfiance et le repousse pile quand il tente de nouveau de l’embrasser. Une fois apsse encore mais, deux… ??? Rayonnant, le sorcier s’exclame :

« Ha on y est, tu es prête à passer à l’attaque ! Aller va voir ce Blaireau et montre lui un peu qui tu es ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1089
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: 30 Baisers - Alek Benson (5/30)   Mar 17 Avr - 17:04

Titre : Je saigne encore
Couple : Blake-Alek
Personnages concernés : Henri, Blake & Alek
Rating (G, PG, PG-13, R, NC-17) : PG-13
Thème (numéro et nom) : ROUGE
Tomes concernés (au delà de l'année en cours ?) : Aucun
Cadre (époque et lieu si besoin) : 2008, Alek et Blake sont ensembles.
Nombre de mots : 511


Blake.

On s’était pourtant promis l’éternité, non ? On s’était di qu’on s’aimerait pour toujours. Tu m’avais di que tu n’aimerais que moi. Tu m’avais promis qu’on resterait toujours ensemble. Tu avais juré rester à mes côtés. On s’était juré l’éternité. Je t’ai pourtant attendue, mais tu n’es jamais venue.

Ce sont des larmes de sang que je verse sur notre histoire. Tant de rouge sur mon corps, mais tu t’éloigne et tu m’abandonnes. Je t’observe de loin, mettre fin à mes espoirs. Tu lui offres tout ce que j’ai eu et même plus encore. Tu lui offres tes sourires, tes rires et tes larmes. Il peut t’écouter parler pendant des heures, t’embrasser encore et encore. Il peut caresser ton visage et respirer ton odeur.

Je te pleure depuis ce jour, mais toi tu m’as remplacé, tu m’as oublié. Tu lui offres mes baisers, ceux qui m’appartenaient. Et je te regarde, impuissant, oublier jusqu’à mon sourire. Effacer nos souvenirs, remplacer notre passé par cet avenir. Mais et moi dans tout ça ? Que fais-tu de moi, Blake ?

Je saigne, encore. Je perds mes rêves et mes espoirs au fur et à mesure que tu le serres contre toi. Au fur et à mesure que tu m’oublies, que tu m’effaces. Une lame s’enfonce doucement dans mon âme, répandant une marre de sang et de désespoir sur son passage. Tu l’aimes comme je t’aime, mais il n’y a pas de place pour deux hommes dans ta vie. Je suis celui que tu as choisi d’ignorer, celui que tu as décidé d’éliminer. Je t’attendais pourtant, Blake. Je t’attendais. Tu m’avais promis qu’on se retrouverait. Tu m’avais promis l’éternité. Le rouge s’étale sur mon corps, rempli ma vision, mais toi tu t’enfuis. Tu m’abandonnes sans même un seul regard en arrière.

On dit que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Mais moi je suis déjà mort. Je t’ai tout donné, et toi tu m’as abandonné. Tu lui donnes tout ce qui ne devait être qu’à moi. Tes lèvres se posent sur les siennes et tu lui murmures ce qui ne devait n’être qu’à moi. Ces mots d’amour qui étaient les miens m’ont été arraché. J’ai tout perdu. Tu es partie, je n’ai plus ton amour, je n’ai plus de vie, je ne suis qu’une âme ensanglantée qui n’a plus nulle part où aller. Je t’ai attendue, tu n’es jamais venue. Et le sang s’écoule encore et encore, les larmes glissent sur mes joues. Je ne crois plus en rien, je ne crois plus en nous.

Il te sert dans ses bras, et je m’évapore. Pas de bruit, pas d’odeur. Même pas une simple lueur. Je n’ai rien été du début à la fin. Il ne reste que ce rouge sur mon corps, ce sang qui s’écoule toujours. Quand cette torture cessera-t-elle enfin ? J’aperçois un dernier baiser avant de finalement disparaître à jamais. Je ne suis plus, je n’ai plus de raison d’être. Il m’a remplacé, tu m’as oublié. Tu me blesses dans un dernier effort.

Notre amour n’est plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 30 Baisers - Alek Benson (5/30)   

Revenir en haut Aller en bas
 
30 Baisers - Alek Benson (5/30)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» | Défi - 30 Baisers * [ 25/30 ] |
» Les Baisers de Malmédy
» [Défi] 30 baisers - Quentin Montgomery [TERMINE]
» 30 Baisers - Alehandra Stones [Défi][17]
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Les galeries :: Défi - Les 30 baisers-
Sauter vers: