AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Just like we dreamed it...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Just like we dreamed it... Empty
MessageSujet: Just like we dreamed it...   Just like we dreamed it... EmptyMar 7 Fév - 19:13

Just like we dreamed it... Tumblr_lmcmegla451qba41go1_500
PV Dawn Kostovak

La discussion de l’été avec Christian à propos d’un nouvel enfant s’était bien passée. Chris était d’accord, et depuis lors, Ashaiah n’attendait plus que d’avoir un test de grossesse positif. Elle en avait déjà jeté trois, tous négatifs, mais ne perdait pas espoir. Elle avait eut des jumeaux dès sa première grossesse, alors bon, elle ne pouvait qu’être apte à avoir un autre enfant non ? En plus de cela, quand elle avait accouché, il n’y avait pas eut de complication, on ne lui avait pas dit qu’elle était devenue stérile ou qu’elle ne pourrait plus être maman, non, pas du tout... Donc il suffisait juste d’attendre... Peut-être était-elle trop stressée pour tomber enceinte pour le moment, à trop penser à l’être ? Oui, cela devait être une bonne excuse. Elle devrait donc se calmer, et penser à autre chose, vivre sa vie convenablement, et profiter à fond de ses jumeaux qu’elle aimait tant. Elle avait également deux shootings à faire, un en compagnie de son meilleur ami, et un toute seule, pour une grande marque, où elle serait complètement habillée, puisqu’il s’agissait de la collection automne/hiver. Oui, les shootings se faisaient tard, mais bon, ça ne dérangeait pas vraiment la blonde. Elle avait plus ou moins mis le mannequina de côté, se concentrant sur son travail à la pâtisserie Warldof de Londres, mais de temps en temps, elle ne pouvait pas s’en empêcher. C’était avec cela qu’elle avait commencé, qu’elle s’était fait connaître... Et jamais elle ne pourrait l’oublier. Et puis, tant que les clichés ne la faisait pas passer pour une mauvaise mère, ça lui allait parfaitement !

Enfin bref. Aujourd’hui, Ashaiah était en repos. Elle s’occupait donc des jumeaux et d’Opaline, tandis que Christian avait un rendez-vous avec elle ne savait qui pour ses écrits. Elle était vraiment contente que Chris soit écrivain, car elle savait qu’il avait beaucoup de talents, et jamais elle n’oublierait le poème qu’il lui avait conté le jour où ils étaient sortis ensemble. Ashaiah ne s’y attendait pas et avait été vraiment touchée par les mots de Christian. Déjà folle amoureuse de lui, il n’avait fait que renforcer cet amour. Et maintenant, au bout de quelques années, ils en étaient là. Parents, époux, et amoureux l’un de l’autre comme si le reste du monde ne comptait pas. Seule leur famille avait de la valeur, et de cela, Ashaiah en était très fière. Son passé sombre avait été balayé d’un revers de main, et maintenant, elle était une maman et une femme aimante, qui se respectait. Lexy avait finit sa crise et ils étaient de nouveau très proches, sans plus aucune ambigüité désormais.

En jean noir et T-shirt blanc, Ashaiah était habillée plus que normalement. Ell avait juste réhaussé le tout d’une veste en jean et de talons cloutés à plusieurs lanières. Même si elle n’était plus vraiment mannequin à cent pour-cent elle était encore la cible des photographes, car elle était la meilleure amie de Lexy, et que tout le monde le savait. Aujourd’hui, elle recevait la petite amie de Lexy, et sa future femme, Dawn Kostovak. Oui, si Ashaiah le savait, c’était parce que Lexy lui avait demandé des conseils pour ne pas se rétamer complètement. C’est avec son fils dans les bras qu’Ashaiah alla ouvrir à la brune, Candys jouant avec des poupées dans le salon, en compagnie d’Opaline.


«Dawn, bonjour ! Entre je t’en pries ! Chéri, tu dis bonjour ?»
«Bonjour...»


Noé était le plus calme des jumeaux, il tenait cela de son père, dont il avait également les yeux. Par contre, il était blond comme les blés, comme sa mère, et en était très proche. L’anglo-allemande fit entrer son amie et l’invita à s’installer au salon, où les petites filles vinrent rapidement la saluer, en lui faisant deux gros bisous.

«Je te sers quelque chose à boire ?»

Bon, il était clair qu’avec Noé dans les bras, ça n’allait pas être facile, mais elle pouvait bien le laisser chahuter avec sa soeur et sa tante-cousine-soeur (rien que ça) le temps de tout préparer !

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Just like we dreamed it... Empty
MessageSujet: Re: Just like we dreamed it...   Just like we dreamed it... EmptyMar 21 Fév - 18:01

Dawn avait une vie qui était toujours très remplie, c’était un fait. La sorcière aux origines slave ne supportait pas ‘ne rien faire’ aussi prévoyait-elle toujours une programmation (plutôt serrée en plus) de sa journée (voire de sa semaine, ce qui ne l’empêchait pas d’y apporter quelques modifications lorsque cela s’avérait être nécessaire…). Mais actuellement, elle était encore plus chargée que d’ordinaire !!!! Avec son mariage (bon d’accord ce n’était pas forcément pour demain, mais il occupait quand même à 95% ses pensées !!!!), la brune avait le sentiment de vivre un rêve éveillée… et c’était la plus belle chose qui lui soit arrivée depuis très longtemps !

Aujourd’hui, elle était en repos (comprendre qu’elle n’allait faire que cinq heures de sport dans la journée et elle en avait déjà fait trois ce matin). Hier au soir, elle avait fait une représentation, à l’opéra de Londres et elle s’était, en conséquent, levée plus tard ce matin (sept heures quarante cinq, soit deux heures plus tard qu’en temps normal : super grasse matinée, n’est-ce pas ???).

Elle rendait visite à une de ses amies aujourd’hui : Ashaiah Montgomery. A Poudlard elles n’avaient pas été intimes, et actuellement elles n’étaient pas les meilleures amies du monde non plus, mais elles s’entendaient très bien et c’était ce qui comptait le plus, en soit. La brune n’était pas d’un naturel jaloux, mais si elle l’avait été, il ne ferait aucun doute qu’elle aurait jalousé Ashaiaih qui avait tout ce dont rêvait la Russe : un mari, des enfants… le paradis ! Ceci dit, Dawn se déplaçait vers son propre paradis à l’heure actuelle, et ce n’était pas si mal que ça (au contraire, c’était formidable !!!).

Quand elle sonna, ce fut Ashaiah qui lui ouvrit. Elle portait son fils dans ses bras et était habillée de façon très simple. Dawn, quant à elle, était comme à son habitude : tenue plutôt stricte, cheveux détachés, tombant doucement sur ses épaules. Elle était en pantalon de tailleur, tallons aiguilles, et veste noire. Une chemise blanche dépassait sous la veste de son tailleur. De prime abord, Dawn était très séduisante (pour ne pas dire tout simplement sexy) mais aussi la froideur incarnée. Un visage dur, un regard froid et une attitude qui était aisément interprétable comme étant ‘hautaine’. Et en soit, le tout était plutôt vérifiable… La sorcière était à prendre avec des pincettes et elle avait un sacré caractère. En revanche, ce fut un sourire amical qui s’afficha sur son visage, quand ses prunelles de glace tombèrent sur la grande (c’est quoi tous ces mannequins, bon sang) et magnifiques Ashaiah –qui faisait une tête de plus qu’elle, heureusement, elle avait ses talons !-)

« Bonjour ! »

Elle embrassa la belle blonde et offrit un sourire rayonnant (c’est plus fort qu’elle : elle adore les enfants !!!) à Noé :

« Bonjour toi !!! Comme tu es beau !!! »

Elle déposa un baiser sur la joue du petit (obligée, il est à croquer !!!). Puis elle entra. A l’offre de son amie, elle refusa poliment :

« Oh non merci, ça va, je sors de chez Lexy à l’instant… »

Un sourire illuminait le visage de la sorcière pourtant si froide en règle générale, quand les petites filles vinrent lui dirent bonjour en courant. Son cœur ne fit qu’un bon… Elle rêvait tellement de ça…

« Bonjour les filles… Vous êtes grandes dîtes donc !!!! Et vous avez de très belles poupées ! Elles ont des prénoms ? »

Dawn était capable de passer des heures et des heures avec des enfants sans voir le temps passait… Bon, le problème c’était que Lexy était à l’exact opposé de sa fiancée pour le coup (mais bon c’est pas drôle si ils se fâchent pas un peu, donc on pardonne –paf-).


Dernière édition par Dawn Kostovak le Sam 25 Fév - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Just like we dreamed it... Empty
MessageSujet: Re: Just like we dreamed it...   Just like we dreamed it... EmptyMer 22 Fév - 12:30


Porté un enfant de cinq ans, presque six, ce n’était pas de tout repos ! Mais comme Noé était juste un amour, elle ne pouvait pas le lui refuser. Et puis, ce n’était pa comme s’il pesait super lourd ! Il était tout fin, tout maigrichon, donc Ashiah n’avait pas trop de mal !

« Excuse le, il est comme son père, pas très bavard...»

Ashaiah posa son fils à terre, mais le bout de chou resta collé à sa mère. Au moins un Motgomery qu’elle n’avait pas besoin de charmer pour l’avoir à ses côtés ! Car bon, si on se rappelait tout le boulot que ça avait été pour plaire à Christian... Une descente aux enfers, une remontée lente et parfois bien compliquée... Et finalement, ils s’étaient trouvés, ou plutôt, retrouvés. Avaient suivis les jumeaux, puis un mariage. Et maintenant, Ashaiah mourrait d’envie de donner à nouveau naissance à un enfant, de Christian bien sûr, jamais elle ne pourrait imaginer voir quelqu’un d’autre !

«Il va bien ? Je ne l’ai pas vu depuis deux semaines, et il ne m’a même pas envoyé de messages !»

Quel malpoli tout de même ! Même si Ashaiah était une Sang-Pur, elle n’avait pas eut de problème particulier pour se servir d’un téléphone portable, puisque dans son milieu d’origine -la mode-, il en fallait un, allumé presque vingt-quatre heures sur vingt-quatre, avec un forfait qui tenait la route. Mais bon, elle ne pouvait pas non plus lui en vouloir, il avait sûrement pleins de choses à penser, dont le mariage, même s’il n’allait pas être célébré trois jours plus tard ! C’était tout de même de l’organisation, et comme Lexy était plus ou moins réfractaire à ce genre d’union -pas qu’un peu, mais il avait pris sur lui pour Dawn- il devait se faire à l’idée... Ashaiah se languissait déjà de le voir, complètement paniqué, le jour du mariage... Ca allait être marrant ! Pas pour tout le monde, certes, mais pour elle, si !

« Elle, c’est Victoria, comme ma grande soeur !» c’était Opaline qui parlait. Plus grande que les jumeaux, Ashaiah et Christian s’étaient demandé si tout était clair pour elle, dans l’arbre généalogique des Montgomery... L’avenir le leur dirait, n’est-ce pas ?
«Elle, c’est Maman ! Elle est blonde, comme Maman !!!!» Candys, brune aux yeux vert, n’était absolument pas blonde. Mais quand elle avait appelé sa poupée comme sa mère, Ashaiah en avait presque pleuré de joie ! Comme quoi, il n’y avait pas que papa qui comptait pour Miss Candys !

« Noé, chéri, va jouer avec ta soeur et Opaline...»
«Mais j’aime pas les poupées...»
«Noéééé vieeeeeeeens !!!»


Noé bouda cinq secondes, avant d’aller vers sa soeur et sa tante, qu’il se contentait d’appeler Line, pour jouer. Oui, il n’aimait pas les poupées, mais il avait des petites voitures justes à côté, et croyez-le ou non, à cet âge là, un enfant, ça débordait d’imagination ! Alors ce ne fut pas bien compliqué d’amuser les trois gamins en moins de cinq minutes ! Ashaiah sourit en voyant les enfants joués, et se tourna vers Dawn.

« Alors, comment tu vas ?

Après tout, elle avait pleins de choses à lui raconter non ? Déjà, il y avait la demande en mariage, même si Ashaiah savait déjà beaucoup de choses à ce sujet puisqu’elle avait grandement aidé Lexy à ne pas s’égarer. Elle l’avait aidé pour la bague, lui expliquant comment elle devait plus ou moins être, mais que le plus important, c’était qu’elle devait plaire à Dawn... Et il y avait les projets d’avenir. La danse, les enfants, le mannequina de Lexy... Comment ils allaient s’arranger... Et puis, Ashaiah aussi voulait parler enfants, alors bon...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Just like we dreamed it... Empty
MessageSujet: Re: Just like we dreamed it...   Just like we dreamed it... EmptySam 25 Fév - 12:37

Ha c’était sûr que niveau ‘bavardage’ on trouvait bien mieux que le mari d’Ashaiah ! Ceci étant, Dawn était très mal placée pour critiquer, donc elle sourit simplement. En voyant à quel point le petit garçon aimait sa mère, Dawn sentit une pointe lui percer le cœur et naviguer méchamment dans ses entrailles. Qu’est-ce qu’elle aurait aimé en avoir un elle aussi… c’était quelque chose qu’elle désirait vraiment… Avec une ardeur insoupçonnable (même Lexy ne savait sûrement pas à quel point elle en voulait un, bien qu’elle ait abordé un certain nombre de fois le sujet). Peut-être Myrielle était-elle celle qui la comprenait le mieux, dans sa position… Soupirant doucement, Dawn murmura, tout en contemplant le petit garçon :

« Comme tu as de la chance… »

Au sujet Lexy la brune arqua un sourcil. Son fiancé (oui elle aime beaucoup utiliser ce mot, bizarrement !!!) ne répondait plus à sa propre meilleure amie ??? C’était bizarre.

« Il va très bien, oui. Mais je vais le gronder pour t’avoir oubliée, tu vas voir ! »

Puis Dawn observa les filles, et les écouta leur présenter leurs poupées. Souriante, elle hocha doucement la tête :

« Vous avez trouvé de jolis noms qui leur vont bien alors !! »

Elle resentait vraiment ce besoin de materner en elle et quand elle voyait des enfants, elle fondait totalement ! Elle sourit quand le petit garçon protesta. Forcément, c’était souvent le cas : un petit garçon avec des poupées, ça peut passer (elle avait bien jouer avec ses frères adoptifs, un temps…) mais ça ne dure pas éternellement !

Quand ils jouèrent tous les trois, les deux jeunes femmes purent d’avantage parler ‘entre adultes’. Souriant avec délectation, et affichant sa bague à son doigt, la brune ne pouvait pas cacher son bonheur, quand on lui demandait ça…

« Super bien !!!! Si tu savais à quel point j’ai été heureuse, mais aussi surprise quand il me l’a demandée !!! Franchement je commençais à me dire que je n’aurais jamais ma famille… Je l’aimais alors je ne serais jamais partie mais ne pas me marier ni avoir d’enfants, c’était vraiment un gros sacrifice… Et voilà que j’ai la première chose et qu’il a accepté d’envisager la seconde !!! C’est déjà une si grande avancée, Ashaiah… »

Tout en jetant un coup d’œil aux enfants, elle poursuivit :

« Je veux vraiment avoir un enfant, tu sais… Ca fait des années que je le sais, que j’en veux un… Après j’ai le travail qui pose problème… Et puis il y a le travail de Lexy. Si tu savais à quel point ça m’agace toutes ces personne si indiscrète qui lui tournent autour sans arrêt et qui me suivent, pas extension. Je mœurs d’envie de leur jeter un bon maléfice parfois. Pour l’instant je me suis bien tenue, mais très sincèrement : qu’est-ce qu’ils sont agaçants ! »

Et puis Dawn n’était pas le genre de femme qu’il fallait chercher trop longtemps. Elle était certes, très patiente, mais si elle perdait son sang froid, c’était alors sans appel ! Elle pouvait remuer ciel et terre, déclencher de véritables cataclysme. Elle était puissante, et elle n’était pas du genre à reculer devant certaines pratiques sorcières comme d’autres. Elle n’avait aucun interdit et c’est ce qui pouvait la rendre vraiment redoutable.

« Et toi alors ??? Comment ça se passe ? Vous avez prévu de vous arrêter avec les jumeaux ou vous pensez en avoir un autre ? »

Si ça ne tenait qu’à Dawn, elle aurait une famille nombreuse ! Comme celle moldue qui l’avait adopté, petite… Mais il y avait Lexy qui refuserait, c’était certain. Et son travail à elle, aussi…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Just like we dreamed it... Empty
MessageSujet: Re: Just like we dreamed it...   Just like we dreamed it... EmptyJeu 15 Mar - 15:49


Ashaiah, depuis qu’elle sortait avec Christian, et surtout, depuis qu’elle avait les jumeaux, avait fondamentalement changé. Elle était devenue, en très peu de temps, une maman, une épouse, et donc une personne qui devait avoir une allure irréprochable. Fini les moments de déprime où elle se consolait avec une bouteille de whisky, ou en prenant des comprimés. Ashaiah savait qu’elle avait évité une grosse bêtise en ne se piquant jamais. Elle avait de toute façon peur des aiguilles, donc ça ne risquait pas d’arriver, mais cela avait pu lui permettre d’être en bonne santé, une fois qu’elle avait tout arrêté. Bien sûr, il lui arrivait de boire quelques verres, mais plus comme avant, plus autant, plus aussi fort, plus aussi rapidement. Et surtout, elle ne prenait plus de substances illicites, sauf quand on lui en prescrivait pour une opération. Dernièrement, elle avait en tête de faire retirer le tatouage qu’elle portait à l’aine, mais elle préférait avoir son nouveau trésor avant, juste pour être sûre.

« Ce sont mes trésors. Sans eux, sans Chris... Je ne sais pas vraiment où je serais maintenant. Alors oui, j’ai de la chance ! »

Et vraiment, elle en avait, elle le savait. Sans Chris, elle serait actuellement paumée dans Londres, peut-être dans un état lamentable. Cela lui était déjà arrivé quand elle avait une quinzaine d’années, et c’était grâce à Lexy qu’elle s’en était sortie, parce qu’il l’avait trouvée à temps et qu’il l’avait ramené chez lui. Enfin bref, tout cela était du passé maintenant. Bien sûr, elle assumait tout cela, mais jamais elle n’en parlerait à ses enfants. Après tout, elle avait la chance de ne pas avoir été balancée par les journaux lorsqu’elle était dans cette horrible période. Jamais on n’avait pu la voir dans un sale état. Enfin bref, il était tant de parler un peu de Lexy, c’était bien plus amusant !

« Je me doute bien ! Si tu l’avais vu avant ! Il était vraiment stressé ! Il avait tellement peur que tu dises non ! Bon, bien sûr, pour l’enfant, il faudra lui laisser du temps, Lexy n’a pas eut une vie qui lui a donné envie d’être père...»

Ashaiah ne comptait plus les fois où Lexy l’appelait, à pas d’heures, pour être sûr d’avoir fait le bon choix. Elle en avait eut marre quelques fois, mais comme Lexy avait enfin trouvé la personne qui faisait battre son coeur, elle n’allait pas lui dire de se débrouiller tout seul ! Elle était passée par là, même si Christian lui avait demandé de l’épouser un peu sur le tas, mais bon... Elle savait qu’une telle demande était d’une grande importance, et qu’il ne voulait pas se louper. Alors oui, même si Lexy l’avait un peu soulée au bout d’un moment, elle n’avait jamais cessé de l’aider. Et c’était plutôt bien, puisque Dawn avait accepté !

« Oh, ne m’en parle pas ! Il n’est pas rare que certains soient encore devant le manoir, de temps en temps. Pourtant, j’ai quitté le mannequina il y a quelques temps... Mais le repousse-moldus est pas mal sur les photographes moldus, je te l’assure. Mais vous ne devez pas vous précipitez. Si vous devez en avoir un, vous l’aurez, ne t’en fais pas. Et puis, Lexy sait très bien s’occuper des personnes qui lui sont chères. Même s’il aura peur au début, il sera un bon père, fais moi confiance. »

Et Ashaiah savait ce qu’elle disait. Lexy passait souvent au manoir, depuis qu’ils s’étaient réconciliés, et il était toujours adorable avec les jumeaux ! Il les comblaient de cadeaux à chaque venue, et n’oubliait pas Opaline. Du coup, Ash était sûre qu’une fois que son tour serait venu, il serait un père formidable. Il n’avait juste pas encore cet état d’esprit, voilà tout. Il avait certes, grandit entouré par ses parents et par leur amour, mais quand on évoluait dans le monde des paillettes, ça vous changeait un homme !

« On en veut un autre. On essaye, pour l’instant, mais comme j’ai eu les jumeaux très jeune, j’ai voulu attendre un peu, voir si j’en étais capable. Mais quand j’en ai parlé à Chris il y a quelques temps, il était vraiment partant ! Cependant, je ne sais pas si je veux une fille ou un garçon... Et j’ai vraiment peur que son caractère soit bien plus compliqué que celui des jumeaux ! J’étais loin d’être un ange, étant enfant...»

Un dernier bébé, avant de se consacrer définitivement à ces trois -bientôt quatre- petits bouts de choux. Enfin, Ash savait ce qu’elle voulait, et comme Chris le voulait aussi, c’était merveilleux !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Just like we dreamed it... Empty
MessageSujet: Re: Just like we dreamed it...   Just like we dreamed it... EmptySam 24 Mar - 20:03


Le fait était que les deux sorcières ne se parlaient vraiment que depuis qu’elles étaient adultes, et Ashaiah maman… Donc Dawn n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle avait pu traversé avant. Ce n’était pas le genre de sujet de conversation qu’elle avait avec Lexy parce que Dawn estimait que les histoires de chacun ne devaient jamais être racontées à une tierce personne par une personne autre que celle concernée, déjà, et puis ce n’était pas une question que la brune avait pu se poser jusqu’alors… Aussi Dawn demanda donc à son amie ce qu’il en était :

« Ha bon ? C’est-à-dire ? »

Libre à la jolie maman blonde d’en parler ou non par la suite. Dawn n’était pas quelqu’un de maladivement curieux. Elle-même avait bien trop de secrets pour pouvoir se permettre de critiquer ceux qui souhaitaient conserver quelques petites choses pour eux.

Quant à Lexy, et l’idée même que Dawn puisse refuser à l’homme qu’elle aimait une des choses les plus chères qu’il soit pour elle, dans ce monde, cela la fit rire.

« Comme si je pouvait refuser ! Il est quand même au courant de mes projets de famille depuis le début. Il le savait avant même qu’on soit ensemble, d’ailleurs. »

Ce n’était un mystère pour personne. Dawn Kostovak était fiancée à 17 ans à Isaac Irving, et elle voulait fonder une famille. Ca, elle le voulait depuis qu’elle était toute petite, d’ailleurs… Mais en sortant avec Isaac ses souhaits n’avaient faits que croître. Et ça avait été un gros sacrifice, pour elle, d’admettre ses sentiments pour Lexy en sachant, alors, pertinemment que tout ce dont elle rêvait, elle, n’était que cauchemar pour lui. Le fait qu’ils soient finalement devenus n couple on ne peut plus officiel, tous els deux, était donc particulièrement surprenant. Et pourtant !

Pour la vie de Lexy, Dawn se demanda si Ashaiah faisait référence à une chose qu’elle-même ignorait. Ce n’était pas impossible après tout. Elle ne savait pas tout sur tout sur Lexy ! mais ce n’était pas à la meilleure amie de son fiancé qu’elle devait poser les questions, aussi se contenta-t-elle de garder le silence.

Pour les photographes (et toute autre espèce de journaliste), la brune soupira. Franchement c’était quelque chose qui l’agaçait au plus haut point. Et elle devait beaucoup prendre sur elle pour ne pas leur balancer quelques sortilèges impardonnables en plein visage. Non, Dawn n’avait pas vraiment de principes. Elle faisait des efforts, oui, mais c’était surtout pour Lexy, parce que si jamais cela n’avait tenu qu’à elle… Pour le côté enfant, Dawn haussa les épaules :

« Je serais très embêtée si il reste buté sur sa position, en attendant. Je ne peux pas m’imaginer sans ma famille… j’en ai juste vraiment très besoin, tu sais… »

Dawn avait vraiment manqué d’amour ans sa jeunesse. Elle n’avait eu qu’Ivan avec elle, dans sa famille moldue, et il était mort quand elle n’avait que 12 ans. Après elle avait fini par retrouver son frère, mais elle avait eu malgré tout un terrible vide, et avoir des enfants était, à ses yeux, le seul moyen de combler ce profond manque d’amour. Ce genre de choses, Ashaiah ne le savait pas. Dawn n’aimait pas parler d’elle. Pas aussi intimement. Rares étaient ceux à connaîtres ces côtés ombrageux de son existence… Damian le savait, évidemment, tout comme Myrielle et Quentin. Lexy savait les grandes lignes mais pas encore tout. Ils ne se connaissaient pas depuis assez longtemps. Ce n’était pas une question de confiance, évidemment, puisque Dawn lui faisait entièrement confiance. Non, c’était une question de temps. Dawn avait souvent besoin de beaucoup de temps pour parler de ces choses-ci.

Elle n’ajouta rien, mais n’en pensait pas moins. Elle voulait à tout prix un enfant, un jour. C’était vital. Vraiment. Et lorsque son amie lui fit part de leurs projets à Christian et elle, la brune s’éclaira :

« Oh !!! C’est super ! Vous avez déjà pensé à des prénoms ? Si c’est une fille ou un garçon ? »

C’était sûrement précipité, puisqu’elle n’était pas enceinte… mais Dawn pensait à des prénoms pour ses enfants depuis qu’elle avait 7 ans. Riant, la brune reprit :

« Oh, je pense surtout que le caractère dépendra de l’éducation plutôt que de ton caractère quand tu étais petite… Faut espérer en tout cas, ça m’ennuierait si j’avais des Dom Juan en guise de fils ! »

Petit clin d’œil au côté très volage de Lexy avant qu’il ne soit casé avec elle…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Just like we dreamed it... Empty
MessageSujet: Re: Just like we dreamed it...   Just like we dreamed it... EmptyMar 27 Mar - 17:39


Dawn et Ashaiah s’étaient un peu rapprochées par « défaut », puisque la brune sortait avec le meilleure amie de la blonde et qu’elle l’avait une fois rencontrée au rayon bébé d’un grand magasin moldu. Mais elles s’entendaient bien, donc si l’une avait envie de parler, de se confier, c’était possible et tout à fait faisable !

« Hé bien, disons que j’ai un passif assez lourd. Oh, je n’ai tué personne, rien de cela… Mais le mannequina m’a fait sombrer. »

Ashaiah n’aimait pas trop parler de ce qu’elle avait pu faire, avant Christian. Elle n’en n’avait pas spécialement honte, cela aurait été la pire des choses, mais elle avait de nombreux regrets, et ne pas y penser l’aidait à ne pas trop regretter. Bien sûr, elle avait toujours un tatouage en forme de cœur au creux de l’aine, mais bon… Avec le temps, tout irait mieux. Oui, ce n’était qu’une question de temps. Et d’amour. Chris l’avait acceptée avec ses défauts et ses qualités, avec son passé tortueux… Alors pourquoi devrait-elle encore se soucier de ce qu’elle était, avant ? Il était préférable de voir comment elle était devenue et la personne qu’elle serait plus tard ! Elle changeait, comme Lexy.

« Il finira par changer d’avis. Quelque chose en toi le fait changer, doucement, mais sûrement. Regarde, en si peu de temps, il a fini par reconsidérer le mariage… Il lui faut juste du temps. Mais tu es très spéciale pour lui, alors il finira par s’y faire. »

Lexy n’avait pas eut une enfance compliquée, loin de là. Il avait eut tout l’amour qu’il pouvait désirer de la part de sa mère, de son père –même s’il n’était que peu présent- et de ses grands parents. Il avait des cousins et des cousines avec qui il s’entendait très bien, et des amis, en les personnes d’Ashaiah et de ses frères, sur qui il pouvait compter. Il y avait Yann aussi, son manager et ami de longue date, bien qu’il soit un poufsouffle… Comme quoi, certaines choses ne pouvaient pas éloigner des personnes nées pour se connaître ! Enfin, Dawn, elle, était la femme qui avait changé le Suédois du tout au tout. Jamais Lexy n’aurait un seul instant pu penser à se marier, il y a de cela quelques années. Il l’avait dit à plusieurs reprises, l’avait scandé dans ses interviews… Et pourtant, il avait fini par demander la jolie russe en face d’Ashaiah en mariage, comme quoi !

« Non, on ne sait pas. Je pense qu’on demandera aux jumeaux s’ils ont une idée, lorsque le bébé sera en route… Peut-être en auront-ils de bonnes… Tu as déjà des idées, toi ? »

Bon, bien évidement, demander l’avis des jumeaux pouvait être risqué, après tout, on n’était pas à l’abri d’un « Harry Potter », d’un « Honeydukes » ou de quelque chose dans ce genre là ! Mais bon, si jamais un des enfants avait une bonne idée, et que les parents n’en n’avaient vraiment aucune… C’était à méditer ! Enfin, de toute façon, ils avaient encore le temps, puisque le dernier test qu’avait fait Ashaiah, il y a deux jours de cela, s’était révélé négatif !

« Lexy n’était pas comme ça, petit, je te rassure. Il était suffisant et plus que fier de sa personne, mais il ne courrait pas après les filles. L’inverse par contre… Combien aimerais-tu d’enfants ? Dans l’idéal, bien entendu ! »

Après tout, c’était intéressant à savoir ! Car si elle voulait une tribu de 15 gamins… Ash en connaissait un qui n’allait pas faire long feu !


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Just like we dreamed it... Empty
MessageSujet: Re: Just like we dreamed it...   Just like we dreamed it... EmptyJeu 12 Avr - 19:46


Dawn n’insista pas sur la question. Le passé appartenait au passé et Ashaiah n’avait pas trop envie d’en parler visiblement, aussi jugeait-elle qu’elle n’avait pas à insister sur la question. Le fait était qu’elle appréciait la jolie maman blonde qui se trouvait là devant elle, et ce qu’elle avait pu être ne comptait pas. Elles étaient amies au présent.

Les propos d’Ashaiah offraient juste ce qu’il fallait d’espoirs et de rêves pour rassurer Dawn. Avoir des enfants… Un jour, sûrement… Elle offrit un léger sourire à son amie, hochant doucement la tête en signe d’acquiescement. Il était vrai, après tout, qu’elle ne pensait pas qu’un jour, Lexy accepterait de se marier, au début de leur relation (déjà il n’était même pas question de fidélité, au tout début, quand on y repensait…). Alors oui, ils changeaient. Aussi bien lui qu’elle. Elle le savait, elle le sentait.

Puis la discussion tomba sur les prénoms d’enfants et Dawn sourit. C’était formidable d’avoir des idées des jumeaux pour leur enfant à venir (du moins était-ce là le point de vue de la sorcière Russe). Elle, elle avait déjà des tonnes d’idées depuis qu’elle était petite, elle le précisa avec un rire amusé à Ashaiah :

« Oh oui, j’en ai même trop… Mais avant de lui parler de prénoms, parce qu’il aura bien son mot à dire, je vais déjà me marier… Mais on ne manquera pas d’idées pour le jour où je serais enceinte. »

Petite, Dawn ne jurait que par les prénoms russes, c’était sa culture, après tout, mais en côtoyant de plus en plus cette île humide et verdoyante qu’était le Royaume Uni, elle avait appris à apprécier d’autres types de prénoms, plus anglo saxon (comme l’était le sien, par ailleurs…). La russe n’avait jamais vraiment su pourquoi elle avait un prénom aussi anglais alors que ses deux parents étaient russes de pure souche. C’était un mystère qui demeurerait éternel, sans nul doute…

« Je suis sûr que tes enfants auront des idées formidables et très originales. Tu me donnerais les meilleures, j’espère ? »

En effet, Dawn était plutôt amusée à l’idée des énormités que pouvaient parfois sortir les enfants. Il fallait avouer qu’ils avaient une imagination des plus débordantes ! C’était ce qui les rendait si adorables (ou détestables pour Lexy, bien sûr, tout dépend du point de vue !).

Ashaiah rassura Dawn sur le passé de Lexy en tant qu’enfant et la brune se mit à rire :

« Merlin, je vais donc avoir une foule d’admirateurs à ma porte quand j’aurais des enfants ? Je crois que ça va me pousser à y réfléchir d’avantages, déjà que les journalistes, je mœurs d’envie de les pulvériser, mais alors si on vient faire la cours à mes enfants pour mes les enlever, ça ne sera pas possible, là ! »

Quant au nombre qu’elle désirait…

« J’en aimerais trois… je crois. Minimum deux, c’est sûr ! Je n’ai jamais eu de famille, vraiment… Alors j’ai une sorte de manque, un creux à combler en quelque sorte… »

Oh oui elle avait Damian, mais un jumeau pour seule famille c’était faible. Elle l’adorait plus que tout, était très proche de lui, mais ils étaient seuls. Deux mais seuls.

« Des fois je me demande comment j’aurais été si j’avais grandi dans une grande famille qui s’entend bien… Avec plein de frères et sœurs… »


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Just like we dreamed it... Empty
MessageSujet: Re: Just like we dreamed it...   Just like we dreamed it... EmptyVen 13 Avr - 11:40


Le nom du futur nouvel enfant d’Ashaiah et Christian était encore un mystère total. De toute façon, elle n’était pas encore enceinte, et de là à ce qu’elle le soit et qu’ils puissent enfin savoir le sexe de l’enfant, pour choisir un prénom définitif, il y avait de la marge. Bien sûr, si elle se basait sur les jumeaux, elle tomberait enceinte lorsqu’elle s’y attendrait le moins, mais elle n’avait pas non plus envie d’attendre des lustres. Elle voulait cet enfant maintenant, pas dans trois ans ! Qui sait, elle en voudrait peut-être un autre dans trois ans, on n’en savait rien, et Ashaiah non plus d’ailleurs... Mais bon, niveau prénoms, elle n’avait vraiment aucune idée, et laisser une part de réflexion aux jumeaux pouvaient être dangereux, vu les contes qu’Ashaiah leur lisait, que leur père leur écrivait rapidement, ou rien que par rapport à tous les jouets qu’ils avaient. Imaginez un «Nimbus Montgomery»... Ca payait pas de mine, pas vrai ?

« J’espère pouvoir éviter des noms du style «Lapina» ou un nom tiré d’une de leur histoire ou d’un jouet...»

Oui, vraiment, Ashaiah espérait qu’elle n’aurait pas de telles propositions. Mais avec des enfants si jeunes, elle pouvait avoir droit à tout. Enfin, tant que ce n’était pas le moment, pas la peine d’en flipper ! Alors que Dawn pestait contre les photographes et autres journalistes qui prenaient racine devant l’appartement New Yorkais du couple, Ashaiah elle, ne pouvait que la comprendre. Lorsqu’elle était plus jeune, et qu’elle sortait partout avec Lexy, ils se faisaient fliquer par des journalistes à peine les volets ouverts. Du coup, ils faisaient généralement le tour des appartements, laissant les volets ouverts. Ils sortaient en ville dans New York, à coup de lunettes de soleil extra fumées, à gros verres, avec des casquettes ou quoi que ce soit pour se dissimuler, un peu. Mais ce n’était pas toujours aussi simple.

« Je peux te comprendre. Et si vous déménagiez ? Enfin, Lexy a plusieurs appartements, et il y a la demeure en Suède... Il y aura toujours un endroit où ils ne seront pas... Mais au bout d’un moment, s’ils n’ont rien à se mettre sous la dent, ils partiront d’eux même.»

Ouais. Si leur couple tenait bon, qu’ils ne faisaient pas de scandales, que leur vie était des plus banales, les journalistes trouveraient alors une autre cible. Ashaiah avait réussit à s’en débarrasser comme ça. Elle avait eut deux enfants, d’un coup, s’était mariée avant leur naissance, et vivait avec le père depuis six ans, sans qu’il n’y ait de gros tracas dans la famille. Et les jumeaux -ainsi qu’Opalyne- se tenant très bien quand ils sortaient, les journalistes en avaient eu marre. Ashaiah avait en plus changé de boulot, donc elle n’était plus si intéressante... Peut-être que Lexy devait changer lui aussi...

« Je me demande la même chose. Je veux dire, j’ai grandi avec deux frères triplés, nous étions toujours ensemble, mais notre petit-frère à beaucoup souffert de notre comportement. J’en suis désolée maintenant, mais ce qui est fait est fait. J’ai rencontré ton frère une fois, par hasard. Je cherchais mes frères, et je me suis trompée de dortoir. Le pauvre semblait vraiment surpris, et un peu déstabilisé, je crois, par ma présence.»

Ashaiah avait, pour le coup, été surprise aussi. Elle, elle voulait simplement trouver ses frères, et comme elle avait trop peu l’habitude de monter dans les dortoirs des garçons, elle s’était retrouvée face à un Damian torse nu, qui n’avait pas compris ce qu’il lui arrivait. Bien sûr, Ashaiah s’était répandue en excuses et avait rapidement fermé la porte, et tout s’était arrêté. Parfois, elle lui disait bonjour, quand elle le croisait, mais à côté de cela, elle ne le connaissait pas, ne le fréquentait pas. Mais il ne semblait pas être une mauvaise fréquentation, et comme il était avec Victoria -tout le monde le savait, personne ne l’avait encore vu- Ashaiah allait sûrement le rencontrer officiellement, un jour ou l’autre ! Rien qu’au mariage de Lexy et de Dawn, par exemple !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Just like we dreamed it... Empty
MessageSujet: Re: Just like we dreamed it...   Just like we dreamed it... EmptyVen 13 Avr - 22:03


La russe eut un large sourire en écoutant les idées (et surtout craintes) d’Ashaiah concernant les possibles propositions de ses enfants pour un prénom…

« J’ai bien peur que tu prennes certains risques en leur demandant leur avis ! Mais je suis sûre qu’ils prendront leur mission très au sérieux ! Tu leur en as parlé d’ailleurs ? Tu sais si ils sont contents à l’idée d’avoir un petit frère ou une petite sœur prochainement ? »

Parce que si Dawn n’avait pas forcément beaucoup l’habitude des enfants, elle savait qu’il était très courrant que certains demandent à leur parents un petit frère ou une petite sœur (certains en demandent des grands aussi, mais la cigogne n’est pas bien opérationnelle pour ce genre de mission…). Dans un sourire, la Russe ajouta ;

« J’ai hâte d’entendre leurs propositions en tout cas ! Je suis sûre qu’il y en aura des… très intéressantes ! »

Elle adressa un clin d’œil entendu à son amie. Quant à déménager…

« C’est compliqué. Je danse encore en Amérique, vas expliquer comment une danseuse d’une compagnie américaine peut vivre en Angleterre et travailler à New-York… »

Elle soupira. C’était vraiment très difficile à gérer, pour elle, cette situation. Elle n’était pas habituée à ce genre de choses, ça l’agaçait, la frustrait et lui tapait systématiquement sur les nerfs. Elle n’ajouta pas qu’elle envisageait d’arrêter la danse. Elle n’en n’avait pas encore parlé à lexy, et de toute façon ce n’était qu’une idée pour l’instant, donc elle préférait attendre, et surtout, en parler avec son fiancé avant d’en parler avec qui que ce soit d’autre. Damian pouvait être le seul et unique autre à qui elle pourrait en parler en premier… Avant Lexy, même. Mais seul son frère avait pareille position dans sa vie. Certes Myrielle était comme une sœur pour elle, tout comme elle était extrêmement proche de Quentin. Mais pour ce genre de choses, ils ne passaient ni avant son fiancé, ni avant sa moitié.

« J’espère bien qu’ils vont rapidement partir d’eux même. Ca me fatigue, à force… »

Bien qu’elle ait parfaitement conscience de ne rien apprendre à son amie sur ce coup là, bien au contraire. Pour la situation familiale, les deux amies avaient bien plus en commun que ne l’imaginait Dawn de prime abord. Elle écouta ainsi la jolie maman aux cheveux d’or lui expliquait sa propre relation avec ses frères, en silence. Et quand Ashaiah mentionna sa rencontre avec le jumeau de la brune, cette dernière eut un large sourire, extrêmement amusée à cette idée :

« Oh, qu’as-tu fait à mon pauvre Damian au juste ? »

le ton n’était aucunement celui du reproche, mais elle était intriguée malgré tout, se demandant bien ce qu’Ashaiah avait pu faire subir à son jumeau pour qu’il soit si surpris… parce que Damian était depuis toujours de solide consistance et il fallait mettre la dose pour le faire des tomber des nues (c’était en tout cas l’opinion de la Russe à ce sujet…). Dawn jeta un coup d’œil aux enfants, bien malgré elle. C’était plus fort qu’elle, tout ce qui était ‘bambin’ la fascinait au plus haut point. Elle pouvait regarder son filleul dormir pendant des heures, jouer avec sa filleule tout aussi longtemps… les bébés (et plus généralement les enfants) c’était sans doute sa raison de vivre…



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Just like we dreamed it... Empty
MessageSujet: Re: Just like we dreamed it...   Just like we dreamed it... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Just like we dreamed it...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Just like we dreamed it...
» Silas # i never dreamed about success. i worked for it.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: