AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 ø Bal de Noël 2003 ø

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 509
Âge : 20 ans (14 Mai 1991)
Actuellement : Etudiante en Arts/travaille pour Fredericke


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Mer 7 Mar - 0:27

    Cette année, pour le bal, Silah avait un cavalier et non une cavalière comme l'année précédente. Quand Tarek lui avait demandé si elle voulait l'accompagner au bal, la brunette avait un peu hésité. Elle s'était demandé si Ehawee ne lui en voudrait pas si elle ne l'accompagnait pas au bal comme en première année et puis elle savait que les garçons c'était généralement très idiots -son meilleur ami en première place- mais le fait était qu'elle s'entendait très bien avec Tarek qui était très gentil et très compréhensif avec le côté -un peu- capricieux de la brunette. Bref elle avait donc acceptée sa proposition et avait dû se démener à trouver une jolie robe pour le bal. Silah était originale. Elle aimait les trucs, les vêtements, les robes originaux mais pour la première fois qu'un garçon l'invitait à un bal, elle se disait qu'il lui faudrait revêtir une tenue un peu plus classique. Enfin, une robe classique pour Silah n'était pas tout-à-fait ce que les gens 'normaux' qualifiaient de classique. Mais c'était Silah ! Elle était spéciale, avait des goûts spéciaux et avait fait une minie danse (ratée) de la joie en voyant sa robe rouge flashie arriver par hiboux un matin de décembre peu avant le bal.

    Le soir de ce fameux bal attendu par la majorité des élèves, ou du moins la majorité des élèves filles -la brunette en pouvait plus de ces superficielles élèves de sa maison qui discutaient robes, coiffures, maquillages et bijoux dans la salle de bain-, Silah avait donc revêtu sa jolie robe rouge. Marquée par d'une fine ceinture d'une couleur identique de la robe, ses manches étaient courtes et elle arrivait au dessus des genoux de la jeune rouge et or. Le haut de la robe, au dessus de la ceinture, était lisse et le bas était plissé. Elle avait ajouté à sa robe des sandales, des bracelets et des boucles d'oreilles -rondes- noirs. Ses longs cheveux bruns avaient été ondulés pour l'occasion et de parfaites boucles tombaient désormais sur ses épaules, s'arrêtant au niveau de la poitrine -quasiment inexistante- de Silah. Elle ne s'était pas maquillé mais tout son regard était illuminé par un éclatant sourire naturel. Elle s'était préparée avec sa meilleure amie Ehawee et elles étaient descendues ensemble de leur salle commune puis Silah avait quitté la petite blonde, qui passait son bal avec une première année jaune et noire nommée Ava, lorsqu'elle aperçut son cavalier, cavalier qu’elle rejoignit en deux bonds son visage toujours éclairé par son grand sourire.

    « Tarek !!! Tu es très élégant ce soir ! » Son sourire s'agrandit avant qu'elle n'ajoute, taquine : « Ca va très bien et toi ? Tu ne regrettes pas trop de m'avoir invité j'espère ?? » La brunette lui fit la bise, dans le genre démonstratif il n'y a pas mieux que Silah, puisqu'elle ne l'avait pas vu avant ce soir et prit le joli petit bouquet de fleurs qu'il lui tendit. « Oh c'est troooop mignon !! Il fallait pas tu sais !!! Mais je l'adore, merci beaucoup Tarek ! » le remercia-t-elle avec un sourire radieux. « On rentre ? Au fait tu aimes danser ?? Parce que si oui je suis désolé mais je danse très mal... » Ce n'était peut-être pas la meilleure chose à dire mais elle s'en fichait, elle était franche alors elle se devait de dire la vérité à Tarek.

    [ 570 MOTS]


Robe de Silah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1088
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Mer 7 Mar - 12:07

Alek eut un large sourire devant la réaction de Nina et se contenta de lui répondre d’un simple :

« Merci. »

Le ton était enjoué et il était franchement super content d’être là, ce soir, avec Elle. Lorsqu’elle eut ouvert le cadeau, dire que la Vipère était inquiète n’était pas peu dire. La poisse si jamais elle n’aimait pas du tout !!! Inspirant un grand coup, il fut clairement soulagé quand elle le remercia. Bon, peut-être qu’elle n’aimait pas en réalité (il ne savait franchement pas quoi prendre et vu que Joy et lui ‘lavaient trouvé beau (chose rare pour que ce soit notable généralement si Joy aimait un truc, Alek ne l’aimait pas et vice versa !) Du coup, le collier avait remporté le grand suffrage ! Il l’aida à le mettre en lui souriant :

« Content qu’il te plaise alors… je t’avouerais que je suis vraiment très nul pour faire des cadeaux… Surtout pour toi, j’avais vraiment envie de trouver un truc qui soit ‘parfait’… »

Réalisant qu’il commençait à raconter des trucs gênants, il enchaîna :

« Enfin bon bref, allons-y, oui ! »

Il tendit son bras à Nina pour qu’elle le prenne (ouai ouai il peut être galant, si il le veut, mon choupinou !) et les deux adolescents entrèrent dans la Grande salle spécialement décorée pour l’occasion. Souriant à Nina, il annonça :

« Au fait,t u sais qu’on va être obligé de danser au moins une fois ce soir, hein ? »

Une joueuse de l’équipe de gryffondor et un préfet, c’était obligé, ils avaient un ‘rang’ particulier dans l’écoles tout ça pour dire qu’ils n’étaient pas des étudiants lambda quoi…. Il poursuivit :

« Je ne t’ai jamais demandé si tu aimais danser d’ailleurs ? »

Pour lui, la question ne se posait pas vraiment, étant donné qu’il était dans le club de danse de l’école (alias Sterne pour ceux qui connaissent –et honte à ceux qui ne connaissent pas !-). Décidant qu’ils allaient devoir faire le choix incessamment sous peu, Alek s’enquit !

« Alors tu préfères danser maintenant ou aller au buffet ou aller t’asseoir quelque part ? Remarque, on peut aussi rester debout, si tu préfères. »

Mais ça risquait de finir par faire un peu mal aux jambes… La vipère laissa un bref instant ses prunelles se promener dans la salle. Une fois adapté à la décoration, ses yeux pouvaient d’avantage se concentrer sur les personnes présentes… La sublime Blake avec Monsieur du Conn-rd (appelé aussi Gale, m’enfin)… L’élégante Romily avec… Un poufsouffle ? Son meilleur pote Caleb avec Laurell (qui avait une jolie robe, d’ailleurs). Charisma la fille bizarre avec une robe très sympa aussi (si on enlevait son caractère de folle dingue, elle pourrait être séduisante !)… Bref, du monde, quoi… Ha, et là, c’était Camille (frère possessif de la jolie blonde qui était sa cavalière ce soir) avec Alix ! Alek nota de faire gaffe à Camille (on en sait jamais !). Et reporta son attention sur Nina, en attendant de savoir ce qu’elle préférait faire à l’heure actuelle.


[516]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 438
Âge : 23 ans (6 juin)
Actuellement : Organisatrice dans l'événementiel sorcier.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Mer 7 Mar - 18:30




Rhys, Romilly & un bal


    Romilly adorait le bal de noël ! Pour elle c'était l'occasion ou jamais de se dévoiler comme l'une des plus belles filles de l'école, loin de l'uniforme et de sa rigueur pas du tout à la mode du jour. En plus, elle avait encore une fois un cavalier. Le même que l'année précédente, certes, mais la bonne compagnie cela ne se refuse pas, et pour tout dire, elle ne voyait pas trop avec qui d'autre elle aurait pu s'y rendre. Elle n'avait pas des millions d'amis garçons et aller au bal avec son frère, ça allait bien en première année, après, cela faisait un peu ringard, même si elle l'adorait, Roy ne faisait pas l'affaire.

    Comme à son habitude, elle avait pris grand soin de choisir sa robe. Elle avait donc pris une robe longue, pas du tout décolleté à l'avant (elle n'avait presque pas de poitrine de toute façon pour l'instant) mais qui découvrait en revanche tout son dos. Le rouge de la robe était très foncé parce qu'elle ne voulait pas faire gryffondor... pour aller avec la robe, elle avait longtemps hésité entre un chignon et les cheveux lâchés mais avait finalement décidé qu'il valait mieux qu'elle n'attache que les cheveux de devant et qu'elle laisse le reste tombé parce que sinon sa robe faisait trop provocante. Elle voulait éviter des problèmes avec la direction, cela ferait tâche dans son dossier scolaire parfait !

    Elle n'avait pas mis de bijou non plus vu que la robe comprenait des perles qui tombaient dans son dos et sur le côté jusqu'à ses hanches. La robe se suffisait donc à elle-même, une véritable perfection.

    Lorsqu'elle eut terminée de se préparer, elle retrouva son cavalier. Elle n'était pas en avance, pourtant elle était partie à l'heure... mais c'était la faute de ses talons. Ils étaient plutôt haut pour compenser le fait que la robe était longue. Romilly était plutôt élancée, mais elle n'avait pris aucun risque, elle ne voulait surtout pas que la robe donne l'impression de la tasser. Elle savait qu'elle aurait les pieds morts à la fin de la soirée mais elle comptait souffrir en silence, comme la martyre de la beauté qu'elle s'imaginait être (elle n'est pas en peine de diverses métaphores la mettant en valeur).

    « Merci Rhys, mais ne t'inquiète pas, je ne compte pas me faire voler à toi. » Elle lui sourit, toute guillerette d'être au bal, ce qui provoquait un certain contraste avec sa tenue qui, elle, était plutôt sérieuse. « Tu as réussi à trouver un costume ! C'est chouette ! » Vous me direz que ce n'était pas un super compliment, mais Romilly, les compliments elle les prenait, elle ne les donnait pas. En revanche, elle offrait à Rhys une mine radieuse, comme à chaque fois qu'il la voyait, parce qu'elle appréciait ses compliments au moins autant que son amitié.

    « Allons-y, j'ai un peu soif, pas toi ? » Cette année, contrairement à l'année précédente, le problème de la danse n'allait pas se poser, c'était plutôt un avantage. Parce que Romilly tenait à danser, en tant que co-présidente du club de danse de l'école et tout simplement par orgueil, elle voulait qu'on la voit.


{533}
Robe de Romilly :
http://mtrachtenberg.net/pictures/albums/photoshoots/professional/session05/7.jpg
http://mtrachtenberg.net/pictures/albums/photoshoots/professional/session05/normal_8.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 822
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Mer 7 Mar - 21:40


Caroline était vraiment magnifique, c’était clair. Nicolas fut d’ailleurs ravi d’être parfaitement assorti à cette dernière. La rose lui allait également très bien, ce qui était super. Ils formaient donc un magnifique petit couple, heureux et amoureux, quoi de plus beau pour célébrer Noël ?! Lorsqu’elle le complimenta, le prince esquissa un sourire.

«Merci.»

Bon, bien sûr, il savait qu’il avait la classe, mais quand même. L’entendre de la bouche de sa petite amie, la savoir tellement sincère, ça lui faisait super plaisir. Parce quoi qu’on puisse en dire, quand bien même Nicolas avait l’habitude d’être une grande g***le et de dire tout ce qu’il pensait, que ça soit sur lui ou sur les autres, l’avis de Caroline était pour lui le plus important. Bien sûr, son père et sa mère, avaient également leurs mots à dire bien sûr, mais comme Caroline était sa petite amie, son avis était mille fois plus important. Enfin bref. Lorsqu’ils furent dans la Grande Salle, et qu’ils eurent saluer les camarades et amis qu’ils avaient bien pu croiser, une douce musique fut jouée. Il était temps de danser.

«Me ferais-tu l’honneur de m’accorder la première danse ? Je ne te marcherais pas sur les pieds, c’est promis !»

Nicolas s’inclina devant la jeune fille. Il savait danser, qu’elle n’ait pas peur pour ses pieds. Il devait connaître les danses de salon sur le bout des doigts pour les bals donnés au château, ou pour les soirées importantes auxquelles la famille royale du Liechtenstein était invitée. Ce n’était d’ailleurs pas toujours évident, car certaines danses étaient vraiment compliquées, mais Nicolas avait droit aux meilleures professeurs de danse, puisqu’il était un prince. Et puis de toute manière, vu comme il dansait super bien à Sterne, cela aurait été un comble qu’il ne sache pas aligner trois pas de danse de salon ! Franchement, pour un prince, ça aurait été grave la honte ! Mais Nicolas n’avait de toute façon pas ce problème.

« Demain, je reprends le train, pour Londres. Tu rentres aussi, ou tu reste ici ?»

Nicolas était bien obligé de rentrer, puisque la tradition voulait que la famille royale passe Noël ensemble, d’assister à la messe de Minuit et de bénir l’enfant Jésus. Nicolas se fichait un peu de tout cela, il aurait netteent préféré passer ses vacances au Château, ou tout du moins loin de Joseph et Marie, mais bon... Puisqu’il n’avait pas le choix, il prenait sur lui. Cependant, il voulait absolument voir sa petite amie avant de partir, puisqu’il avait pour elle, un cadeau d’anniversaire. Il en avait aussi un pour Noël, mais bon, celui-ci, il le lui donnerait à la fin du bal, quand ils rentreraient, ensemble, dans leur salle commune. Pour Noël, il avait pensé à quelque chose de simple. Un simple collier en or blanc, tout banal, avec pour pendentif, un «C», pour Caroline. Nicolas avait trouvé ce dernier très mignon. Pour son anniversaire par contre, il avait opté pour des boucles d’oreilles, toujours en or blanc, mais représentant un petit coeur en grenat. C’était donc rouge. Nico n’était pas sûr que cela plaise à Caro, mais bon... Qui ne tentait rien, n’avait rien !
[ 523 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Mer 7 Mar - 22:57

Qu’est-ce qui gênait donc autant Nina ? Certes, elle parvenait peu à peu à se détendre, mais elle sentait toujours en elle une petite tension qui l’empêchait d’être tout à fait elle-même. Elle savait pertinemment que le bal n’était pas en cause ; ça n’était pas le premier auquel elle allait, loin de là. Serait-ce alors Alek, le problème ? Pour peu que l’on puisse vraiment parler de problème, le Serpentard était la seule variable qui avait vraiment changé et pourtant, cela faisait un certain temps qu’ils se connaissaient et d’habitude, elle n’avait pas de problème. En tout cas, la demoiselle faillit rougir – ça ne lui arrivait jamais ! Pire encore, elle bafouilla de plaisir et d’elle ne savait plus quoi dire quand Alek lui dit qu’il avait voulu un cadeau parfait pour elle. Sa réponse fut alors peu convaincante, mais c’était la seule qu’elle sut faire.

- Tu… tu t’débrouilles pourtant bien j’ai l’impression.

Un sourire timide alors qu’elle tentait de reprendre la maîtrise d’elle-même. Courage Nina, tu peux le faire ! Il était rare qu’elle soit ainsi mise en difficulté et il faut bien le dire, ça ne lui réussissait pas.

Entrer dans la salle de bal, penser à autre chose, que ce soit les mets du buffet ou la danse, ça lui permettrait de se reprendre. Nina inspira un grand coup et attrapa le bras tendu d’Alek. Peu à peu, elle parvenait à retrouver son calme et c’est naturellement souriante, contente d’être là qu’elle arriva avec le Préfet de Serpentard dans la grande salle, magnifiquement décorée comme d’habitude – mieux en tout cas que l’année précédente, quand les nés-moldus n’étaient malgré tous leurs efforts pas parvenus à retrouver l’ambiance magique de Poudlard décoré à l’aide des sortilèges de leurs professeurs qui étaient tout de même parmi les meilleurs sorciers de Grande Bretagne.

La danse, oui. Nina le savait, bien entendu qu’ils allaient devoir danser. A vrai dire, elle pensait même que comme Alek était Préfet, il allait être forcé de faire la danse d’ouverture. A ne gênait pas Nina – d’ailleurs Camille y aurait lui aussi été avec Davidson – il y avait quelques chances qu’ils se croisent plusieurs fois aujourd’hui.

- Je crois que j’aime danser, oui, dit-elle en souriant. D’ailleurs, tu serais embêté si ce n’était pas le cas, non ?

Maintenant que Nina se maîtrisait de nouveau pleinement, elle était elle-même. Jamais sérieuse – jamais trop, en tout cas – et le bal n’était pas pour elle un prétexte à être sérieux, bien au contraire. Elle voulait s’amuser, cette nuit et cela tombait bien parce qu’elle avait sans doute le meilleur cavalier pour se faire. Camille et Davidson pouvaient bien se tenir. Quant à savoir s’ils allaient d’abord manger ou danser…

- Je m’étais préparée pour l’ouverture, alors allons-y !

Préparation psychologique, bien entendu : ils étaient moins nombreux ceux qui dansaient dès le début et si Nina n’avait en principe aucun problème pour s’afficher (elle n’était pas joueuse de Quidditch pour rien), ça n’était pas tout à fait pareil. Quand à imaginer comme préparation un entraînement, c’est un doux rêve de penser cela de la blondinette. Elle entraîna Alek à sa suite.
[523 mots]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1088
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Jeu 8 Mar - 15:21

Au compliment de Nina qui faisait remarqué qu’il ne s’en sortait pas si mal qu’il le craignait lui-même, la Vipère lui offrit un petit sourire, ce dernier accompagné d’un léger baiser sur la jour de la blonde (c’avait été plus fort que lui, il n’avait pas pu s’en empêcher !!!). Rougissant légèrement à son tour, il murmura :

« Merci, me voilà rassuré alors… »

Quant à la danse, il retrouva (à peu près) son tempérament habituel quand il se mit à rire avec bonne humeur, répondant à sa cavalière :

« Et bien je m’en serais accommodé, si jamais tu avais eu un réel problème avec la danse. Mais c’est super si tu aimes danser alors ! »

Il hocha doucement la tête, riant :

« Oh ben si tu était préparée alors alors-y, je ne voudrais pas réduire à néant les heures de préparation psychologiques que cet effort a dû te demander ! »

Il plaisantait, évidemment, et son ton employé l’indiquait sans qu’on ne puisse franchement en douter une seule seconde. La sorcière et son cavalier passèrent donc sur la piste de danse. Alek étant plutôt bon danseur (il n’est pas fait pour en faire sa profession, n’exagérons rien, mais au moins avait-il le mérite d’avoir le sens du rythme (déjà) et de savoir danser sans tuer d’innocents orteils sur son passage –pas mal n’est-ce pas ?-. Passant une main dans celle de la Lionne, et l’autre à la taille de cette dernière, ils se lancèrent lorsque la musique d’ouverture débuta. Alek était franchement enchanté. Cette soirée allait être parfaite. Forcément ! Et personne n’avait intérêt à mettre le bazar dans leur soirée (oui oui la leur à eux, les autres ne sont que décoration et bruitage…) parce que sinon, ça allait barder sévère ! Non mais.

Ils dansèrent même sur la deuxième musique. Tout simplement parce que franchement, c’était trop bête de s’arrêter en si bon chemin, n’est-ce pas ? Et Alek ne relâcha son étreinte (qui s’était faîte moins timide, d’ailleurs, au fil des deux danses) à la fin de la seconde chanson :

« Une troisième ou on va boire un verre et manger un morceau pour reprendre des forces ? »

Lui de toute façon, n’importe quelle option lui convenait à partir du moment où il allait pouvoir rester avec Nina. Et logiquement, ils avaient signé pour al soirée où est passé le contrat ???. Donc ils avaient encore pas mal de temps devant eux !!!! La nuit ne faisait que commencer ! Sur la piste ils n’avaient eu aucun accident. Ni de blessés (comprendre écrasement d’orteils) ni de rencontre inappropriée (comprendre se foncer dedans sans faire exprès –encore qu’Ena serait sûrement capable de le faire exprès, elle… mais ne parlons pas du vilain canard ce soir !-). Ils avaient pu être à distance du couple bizarre Camille-Alix (oui Alek n’aimait pas Alix et se méfiait du frère de Nina, donc forcément ils étaient un couple bizarre…). Et Emeric n’était pas venu faire des remarques stupides de demi vélane comme lui seul savait si bien les faire. Bref, ça s’annonçait pas mal du tout pour le moment, donc !

-528-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Ven 9 Mar - 0:39

En prenant la main de la jeune demoiselle, un frisson de plaisir parcouru tout le corps du garçon. Ce n’était pas la première fois qu’il avait un contact physique avec elle, l’année précédente, ils avaient dansé l’un avec l’autre, dès le début de cette année, la Serpentard avait posé la tête sur l’épaule de son homologue Poufsouffle qui en avait profité pour lui caresser les cheveux. Tout ça pour dire que cet instant n’était pas le plus intime qu’ils avaient eut. Cependant, l’esprit de Noël était présent, rendant chaque chose un peu plus magique que d’ordinaire. Elle avait la peau douce, si douce. Le résultat de beaucoup de temps à y faire attention et à l’entretenir ou alors une incroyable chance. Instinctivement, son pouce lui caressa le dos de la main avant de la porter à ses lèvres pour un baise-main très protocolaire. Un geste qui ne lui ressemblait tellement pas d’ordinaire mais il n’était pas forcément la même personne quand il était en présence de sa ravissante cavalière.

- Je crois que je ne m’en remettrais pas si je te perdais.


Bien sûr, c’était une manière semi-humoristique pour dire qu’il aurait été triste si elle partait voir d’autres personnes mais c’est un aveu inconscient très lourd de sens. Dans un contexte très loin du bal, s’il perdait l’amitié de la demoiselle ou s’il se retrouvait éloigné d’être pour une durée indéterminée, son moral en pâtirait très sérieusement. Que personne ne fasse allusion au fait qu’il leur restait quatre ans et demi à passer ensemble au sein de Poudlard avant d’être séparés de manière probablement définitive si aucune évolution ne se faisait dans leur relation. Si quelqu’un commettait cet acte de méchanceté, le garçon trouverait un moyen de stresser l’herbe du parc pour se faire un nœud coulant.

L’heure n’était pas aux pensées suicidaires induites par de futures séparations mais à la fête, à l’amour et à la danse. Ne laissant rien voir du voile sombre qui n’était pas passé par son esprit, Rhys écouta la remarque par rapport à sa tenue.


- Je m’y suis pris cet été pour espérer être à ton niveau cette année mais j’ai encore du travail pour t’arriver à la cheville.


Que reprocher au physique de la miss? Une très belle silhouette pour son âge, une belle tenue, un visage souriant et les cheveux détachés comme l’aimait tant Rhys. Une cascade de mèches dans lesquels le garçon se noierait avec plaisir. Il y avait chez le garçon une excitation très inhabituelle, non seulement intellectuelle mais aussi physique. On sait tous désormais que Rhys n’est pas ce qu’on peut qualifier de normal, il peut passer des rires aux larmes, il peut avoir des réactions qu’on n’attendrait pas de lui avant une demi-douzaine d’année alors qu’il ne dépasse pas toujours les quatre ans d’âge mental, il est extrêmement timide mais devient très loquace quand il s’agit de s’occuper d’une personne dans le besoin… Cependant, jamais jusque là, il n’avait éprouvé quelque chose de physique envers qui que ce soit. Est-ce la soirée en perspective qui l’émoustillait? Etait-ce le baiser dont il avait rêvé? Etait-ce cette robe qui laissait voir le dos de sa cavalière? Après tout, un dos, ce n’est pas si innocent que ça, c’est une zone fragile et une faiblesse, la dévoiler peut revêtir bien des messages. En tout cas, Rhys aurait bien eut envie de prendre Romilly dans ses bras et de s’enfuir avec elle, pour ne la garder que pour lui. Il se retint tout de même, pas qu’il en soit physiquement incapable parce qu’il pourrait le faire, mais il y avait un certain savoir vivre à faire preuve pour l’événement et la Serpentard pourrait ne pas apprécier la manœuvre. Toutefois, rien de libidineux dans son désir, les hormones ne faisaient pas encore suffisamment effet pour cela.

Reprenant un peu ses esprits, il put entendre la demoiselle dire qu’elle avait soif. Quels mauvais débuts, à force de fantasmer sur un éventuel kidnapping pour tenter le syndrome de Stockholm, il en avait oublié d’anticiper la soif de son invitée. Il était de son devoir de faire en sorte qu’elle ne manque de rien tout au long de la soirée et pourtant, elle n’avait pas encore franchit le seuil de la salle de bal qu’il lui fallait un rafraichissement. Il était vraiment en dessous de tout. Avec un certain empressement, sans pour autant se mettre à courir, il faut rester digne, il emmena son ainée dans la salle afin de prendre une boisson. Il lui aurait bien servit du « ce ciel est magnifique et pourtant souffre de ne pouvoir rivaliser avec ta beauté » ou encore « Toute la magie du monde ne peut faire battre mon cœur aussi fort que ta simple présence » mais il trouvait que ça aurait sonné faux, des phrases toutes faites sans sincérité. Ceci dit, ses yeux n’en disaient pas moins quand il la regardait.

Après lui avoir servit un verre selon ses désirs, il désigna de la tête la piste de danse qui se trouvait non loin d’eux. Faire partie de la troupe de Sterne lui avait apprit à aimer bouger son corps en rythme et, ce coup-ci, ça n’avait pas de rapport particulier avec la co-présidente du club Non, je ne parle pas d’Elyna Artanis. La danse était un moyen d’expression qui compensait plutôt bien son handicap social habituel.


- J’ai hâte de voir la meilleure danseuse de l’école faire une démonstration à faire pâlir de jalousie les novices.


Certes, Romilly n’était peut-être pas la meilleure, j’ai bien dit peut-être mais les mots avaient surtout une visée flatteuse et humoristique. Toute affection qu’il ait pour la verte et argent, il gardait un jugement plutôt impartial sur les prouesses de ses amis de scènes. Quand on appartient à un groupe, la collectivité prime et il essayait de rester le plus objectif possible.


- Ce serait un honneur pour moi qui tu m’accordais la danse d’ouverture.


Non pas qu’il doute que Romy souhaitait s’illustrer pour la première, il souhaitait juste verbaliser le fait qu’il acceptait d’y être et de se mettre en avant pour ses beaux yeux.

1020 mots.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Ven 9 Mar - 14:44

Tarek n’était pas un mou (du genou). Il était actif, aimait bien courir, jouer, discuter de temps en temps plutôt que de rester affalé dans un fauteuil avec (surtout ?) un livre à la main comme le faisaient quelques (rares) Gryffondor. Dans le domaine de la démonstration ou du mouvement, il devait cependant bien avouer que Silah était particulièrement douée. Elle parlait, aussi, beaucoup, mais c’était bien. Les gens silencieux, Tarek avait un peu de mal avec eux : il ne savait pas les faire parler, il n’avait rien à leur dire – et inversement, apparemment. Même Rhys pouvait être bavard pour peu que le Soudanais parvienne à l’amener sur un sujet qui lui tenait à cœur (pas seulement Romilly, notons-le). Bref, le sujet n’étant pas les autres camarades du jeune homme, revenons-en à la petite irlandaise qui faisait à Tarek l’immense honneur d’avoir bien voulu l’accompagner.

- Merci, tu es très bien aussi.

Puis vint une question qu’il ne comprit pas : pourquoi pourrait-il donc regretter d’avoir invité Silah ? Il ne manqua pas de lui faire connaître son interrogation parce que sinon, ça allait le perturber pendant toute la soirée alors qu’a priori il n’avait aucune raison de s’en faire. A moins que la jeune fille ne lui ait fait un coup de Trafalgar mais là encore, il n’en voyait pas la raison.

- Ca va aussi. Pourquoi je regretterais de t’avoir invitée ? Je suis content d’être là avec toi !

Ca valait bien mieux que d’y aller avec une inconnue ou une grande comme le faisait Opalyne. Enfin, la rouquine y allait avec un grand, en l’occurrence mais bon, c’était pareil. S’il n’appartenait pas à Tarek de juger ce que faisait sa jeune camarade, il trouvait quand même cela bizarre même si, finalement, ça lui correspondait bien. La demoiselle avait tout de même une certaine appétence pour les mecs bien plus vieux. Le Soudanais, lui, ne se voyait certainement pas y aller avec quelqu’un comme Levine ou Moreau. Il avait bien trop peur d’elles !

Silah aimait le bouquet, première étape réussie. Vers quoi ? Mais vers une bonne soirée où il n’aurait pas commit de faute – c'est-à-dire ennuyée sa cavalière du moment, ce qui serait tout de même dommage. En effet, si Silah s’ennuyait, on pouvait logiquement penser qu’il en serait de même pour Tarek. CQFD.

- De rien ! Ce me fait plaisir.

C’était vrai, en plus. Le plaisir d’offrir, de voir la joie dans les yeux d’une amie, tout ça, ça existe vraiment.

- J’arriverais à m’en passer, je crois. Allons-y !

Et ils entrèrent dans la salle de bal, tous les deux rassurés sur l’absence de nécessité d’aller se dandiner devant tout le monde. Du coup, ça n’était plus vraiment un bal et plutôt une soirée entre amis, mais qu’elle importance cela avait-il ? Ils pourraient même aller voir Ewahee et la Poufsouffle avec laquelle la lionne avait été, si Silah se retrouvait vraiment en manque de sa meilleure amie. Enfin, dans tous les cas, plus on est de fous, plus on rit et Tarek ne doutait pas qu’il y aurait matière à rire, ce soir.
[523 mots]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 487
Âge : 25 ans (10/08/1986)
Actuellement : Herboriste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Ven 9 Mar - 16:50

Elle avait beau savoir qu’elle était très loin d’être une des plus jolies fille de l’école (pour ça, il faudrait déjà qu’elle soit ‘fille’ à 100% dans sa tête, et elle avait un tempérament qui laissait croire que ce n’était pas toujours le cas…), Alix était plus qu’enchantée par le compliment de son petit ami. Si elle était loin d’être le type des garçons en général, elle était celui de Camille et c’était le seul avis qui comptait. Elle se sentit légèrement rougir et se trouva bien bête d’en rougir. Ceci étant, elle était trop contente pour s’en vouloir à l’heure actuelle. Elle offrit donc un sourire éblouissant à Camille et murmura un petit :

« Merci… »

Ils quittèrent leur salle commune pour aller affronter la fausse (remplie de dangers, de menaces et de pièges à tout va…). Quand Camille lui proposa de but en blanc de danser, la sorcière grimaça (de façon extrêmement éloquente). Ce piège là était sans nul doute le pire !!! Elle fronça les sourcils et fit une légère moue boudeuse :

« Tu es sûr qu’on est vraiment obligés d’y aller ? »

Alix était très souple, excellente gymnaste, mais alors la danse… C’était une catastrophe. Elle était plutôt dans la catégorie ‘brutale’ en gym (et oui, même si elle avait un tout petit gabarit, la grâce, ce n’était pas son truc, elle était plus dans la puissance et la précision…). Alors danser… c’était juste le pire défi qu’on lui demanda de relever avec ces bals de Noël ! A renfort de grands soupirs (du genre martyr qui part se faire condamner pour l’échafaud), la sorcière alla sur la piste avec Camille malgré tout (ça va que c’était lui, d’ailleurs, si elle n’avait pas été amoureuse, il aurait toujours pu se brosser ! Supplier, quémander… Il n’aurait rien eu ! Mais bon, là c’était différent…

« J’espère que tu as pris des chaussures de sécurité ! Je n’endosserais pas la responsabilité pour les coups et blessures qui vont suivre, je n’ai jamais voulu venir sur cette piste à risques ! »

Elle lui offrit un sourire lamentable. Ca lui coûtait énormément d’être ici à se tortiller comme une idiote (elle se sentait véritablement débile en dansant comme ça là… La gym était tellement plus simple, plus logique ! Elle traversait le tapis et faisait des sauts, des figures… Ca avait du sens –enfin en relativisant un peu-. Là, par contre, elle ne voyait pas le sens de la danse, si ce n’était de toucher le cavalier ? Mais ils n’avaient pas besoin de s’exposer comme ça pour se toucher, quand même… Avec le sentiment que sa mort était proche, elle ‘dansa’ (comprendre bougea en rythme en étant extrêmement crispée) sur la piste avec Camille, tout en priant pour que tout cela cesse au plus vite… C’était tout ce qu’elle espérait. Que ça se termine, enfin ! Elle était, en plus, bien trop crispée et stressée (à l’idée de tout : écraser Camille, lui faire mal sans faire exprès, qu’on se moque de lui parce que sa cavalière était nulle…) pour se réjouir du contact avec Camille…


[522]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Ven 9 Mar - 22:56

A présent accordés sur la capacité d’Alek à faire des cadeaux plaisant aux filles et sur leur goût respectif pour la danse, les deux jeunes gens pouvaient entrer dans le vif du sujet qu’était le bal de Noël puisqu’ils étaient tout de même resté un bon moment devant l’entrée – comme un certain nombre de couples, d’ailleurs. La preuve, Camille et Davidson y étaient depuis plus longtemps qu’eux même si, au final, ils étaient aussi là pour l’ouverture. C’était parti, d’ailleurs, le temps de dire danse – ou plus long, ouverture – qu’Alek avait attrapé la blondinette qui, maintenant, ne pouvait plus s’échapper. Il aurait de toute façon fallu qu’elle le veuille et autant dire tout de suite qu’il y avait peu de risque qu’elle tente sa chance. Inconstante, hyperactive, Nina l’était certainement mais jamais elle n’abandonnait quelque chose qu’elle aimait faire. Au contraire, elle passait autant de temps sur une même activité que possible jusqu’à en avoir marre. Mais rassurez-vous, je n’assimile pas du tout Alek à une quelconque activité. Ici, la valeur ajoutée était quand même supérieure à n’importe quoi d’autre.

Ils dansèrent, donc, et si Nina pensait se débrouiller, il devint vite clair qu’elle était pataude à côté d’Alek qui, on peut le dire, faisait tout comme un chef. Bon, la blondinette manquait clairement de références mais à quoi bon aller chercher plus loin ? Un ami – un peu plus, sans doute – très bon danseur et qui dansait avec elle, la jeune femme n’allait certainement pas s’embêter à approfondir la chose pour trouver qui était le meilleur à quoi. Sans compter que ce n’était qu’une danse et que les enjeux finaux étaient tout de même bien au-delà. Je ne voudrais en effet pas tromper mes lecteurs en dévoilant mal les sentiments de Nina envers le Serpentard : je l’ai déjà dit, elle était vraiment contente d’être ici, ce soir, avec lui et n’aurait échangé le jeune homme pour rien au monde.

Concentrés – Nina l’était, en tout cas – ils enchaînèrent directement sur la deuxième danse. La blondinette était dedans, complètement, au point qu’elle ne remarqua même pas les difficultés que Davidson semblait avoir pour mettre un pied devant l’autre. Dans les bras d’Alek, Nina en oubliait sa jalousie. Pourquoi, d’ailleurs, devrait-elle l’être puisqu’elle était au bal avec le Serpentard ? La danse finit par s’achever et, cette fois, Alek prit le temps de consulter la blondinette.

- On fait comme ça ! répondit-elle dans un souffle. Reprendre des forces juste après, oui, ça pourrait être une bonne idée. Parler un peu, aussi parce que Nina avait beau aimer danser, ça restait un peu trop solennel et silencieux, tout de même. Ils auraient de toute façon tout le temps pour parler et danser, danser et parler jusque minuit. La soirée commençait à peine – deux danses, ça n’était rien – et même si la lionne savait pertinemment que ça passerait trop vite, cela ne la poussait qu’à profiter encore plus.

Après leur courte pause pour reprendre eux aussi des forces, les musiciens se remirent à jouer et les élèves à danser. Peut-être pas seulement eux, d’ailleurs ; même si Nina n’avait pas fait attention, les professeurs étaient là aussi. Quant à savoir si eux aussi se dandinaient plus ou moins gracieusement, c’était une autre paire de manche. La blondinette observerait quand ils se poseraient avec Alek. A l’instant présent, elle avait autre chose à penser.

La tierce musique s’arrêta enfin et, un peu essoufflés, les jeunes gens allèrent s’asseoir. Essoufflée, Nina l’était en tout cas. Etait-ce la même chose pour son cavalier, lui qui semblait bien plus habitué qu’elle à voltiger sur une piste de danse ? A ce propos, Nina ne manqua pas de faire sentir sa pensée.

- Et bien, on peut dire que tu maîtrises !

Y avait-il un domaine où Alek n’était pas bon ?
[635 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   

Revenir en haut Aller en bas
 
ø Bal de Noël 2003 ø
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les RTP pour RPG Maker 2003
» 20-11-2003
» 16-02-2003
» Faible participation populaire à une manifestation antigouvernementale
» Creation d'une base de donnees sur le dernier recensement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: