AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 ø Bal de Noël 2003 ø

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage

avatar
Sport et culture

Parchemins : 308
Âge : 25 ans
Actuellement : Journaliste à la Gazette


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Dim 11 Mar - 22:44

Il aurait probablement fallu lui passer plusieurs fois sur le corps avec un bulldozer avant qu’elle ne consente à l’avouer, mais, à moins d’une heure du bal de Noël, Annagovia était étrangement nerveuse. Jusqu’à présent, le bal n’avait jamais été pour elle qu’un bon moyen de s’amuser et, accessoirement, de s’empiffrer de chocolat à en avoir la nausée pour les deux semaines à suivre, mais elle n’avait jamais imaginé un seul instant qu’il pût s’agir d’un événement capable de vous mettre les nerfs en pelote. En réalité, la jeune fille avait la désagréable sensation qu’elle n’allait pas tarder à découvrir l’envers du décor : elle qui était toujours restée en retrait à ricaner des couples s’élançant sur la piste en échangeant les derniers potins en compagnie de ses comparses ne manquerait pas d’être à son tour, sinon pointée du doigt, du moins lorgnée d’un œil vaguement curieux quand on la verrait en compagnie de Félix. Non que la chose fût réellement de nature à étonner : après tout, en trois mois de présence à Poudlard, entre les cours et ses devoirs de préfet, le jeune français n’avait pas vraiment eu le temps de se lier d’amitié avec beaucoup de monde, mais ces considérations pragmatiques ne parvenaient pas à apaiser l’angoisse sourde qui commençait à envahir la – d’ordinaire si désinvolte – rouquine.

D’abord Félix était préfet. Ce qui signifiait qu’il devait ouvrir le bal. Anna n’avait pas immédiatement pensé à ce désagrément quand elle avait accepté de l’accompagner au bal, mais ses camarades de chambrée s’étaient empressées de le lui rappeler d’un air vaguement compatissant… Pour les orteils du Français. Annagovia ne s’était jamais souciée d’apprendre à danser. Elle avait presque failli tout annuler si le sentiment du devoir vis-à-vis de la parole donnée ne l’avait pas retenue de foncer directement dans le dortoir des garçons pour dire à Félix de se trouver une autre cavalière, de préférence après lui avoir fait passer un casting « valse ». Ce soir-là, la Poufsouffle avait regretté plus que jamais la présence de Roman à ses côtés : lui, au moins, il aurait pu lui apprendre à danser convenablement. Elle avait bien demandé quelques conseils à Marius mais, selon lui, la meilleure façon de s’y prendre, c’était encore de sautiller plus ou moins en rythme et sans trop se poser de questions.

Pour ne rien gâcher, ce même Félix se trouvait être plus jeune d’un an. Non que ce détail eût une grande importance en temps normal, mais Annagovia ne pouvait s’empêcher de regretter quelque peu que son premier véritable cavalier de bal se trouve être son cadet. Une chance qu’elle n’ait pas de petit frère, sans quoi elle aurait sans doute eu l’impression que c’était avec lui qu’elle allait ouvrir le bal ce soir-là ! Elle ne parvenait pas à pointer du doigt ce qui la gênait exactement dans cette situation, mais il n’en demeurait pas moins qu’elle la troublait plus que de raison. C’était ridicule ! Comme si leur année de différence faisait de Félix un cavalier de seconde classe !

De seconde classe ou de première, il restait français, et c’était là le dernier sujet d’inquiétude d’Anna. Certes, elle avait appris à connaître Félix au fil des semaines et ses a priori sur le fossé culturel qui pouvait exister entre leurs deux contrées s’étaient peu à peu estompés, mais il s’agissait là, non du quotidien des heures de cours, mais d’un événement particulier. Or, Merlin seul savait comment les Français se comportaient à l’occasion d’un bal. Est-ce qu’il y avait des couleurs à ne pas porter ? Des sujets de conversation qu’il fallait éviter ?

*En tout cas, il est sans doute très malvenu d’écraser les orteils de son cavalier, ici comme à Paris !* Songea la jeune fille, revenant à ses préoccupations premières. Après tout, si elle prenait la mauvaise fourchette ou lâchait une énormité, seul Félix s’en apercevrait, et il serait probablement trop poli pour s’en formaliser, mais si elle lui massacrait le pied lors de l’ouverture du bal… Hé bien tout Poudlard ne manquerait pas d’être au courant ! La rouquine esquissa une grimace ennuyée à l’idée d’écoper d’un surnom aussi peu flatteur que, par exemple, « Annagovia l’empaleuse en talons » et fixa une épingle d’or qu’ornait un petit oiseau doré dans ses cheveux roux, qu’elle avait lâchés pour l’occasion. Puis, elle descendit en petite culotte, ah mince, j’ai oublié de mettre ma robe dans la salle commune pour retrouver Félix.

Sa tenue était sans prétention – elle avait enfilé une robe de soirée noire d’une coupe très années cinquantes, qui lui découvrait les épaules et s’arrêtait aux genoux, partant du principe que, tant qu’à écraser les pieds de son cavalier, 1) autant ne pas s’empêtrer dans sa robe au passage et 2) faire en sorte que tout le monde profite du spectacle – et elle se sentait à l’aise dedans mais, quand elle découvrit Félix dans la salle commune, elle regretta amèrement de ne pas avoir prêté plus d’attention à son apparence.
-Oh, arrête de dire n’importe quoi, dit-elle d’un ton amusé (et en rosissant légèrement car elle n’était pas totalement insensible au compliment), en arrivant auprès de son cavalier, toi, au moins, tu as une cravate. Personne ne peut lutter contre une cravate et… Oh bon Dieu, qu’est-ce que c’est que ça ? Des chaussures vernies ? D’accord, je m’incline… Rajouta-t-elle plus librement en louchant sur les souliers du Poufsouffle. Bizarrement, parler pour raconter des bêtises l’aidait à dissiper son malaise. En tout cas, précisa-t-elle encore, d’un air plus sérieux, j’espère que tu n’y tiens pas trop : je ne sais pas danser… Note, il est encore temps de changer de chaussures. Des baskets pour le bal, c’est bien aussi, non ? Ou alors tu peux changer de cavalière ! Conclut-elle avec un large sourire…

… Qui s’effaça sensiblement lorsque Félix lui tendit le paquet. Oh mince ! Premier impair de la soirée ? Est-ce qu’en France on offrait un cadeau à son cavalier ? Ou bien est-ce c’était un cadeau de Noël un peu en avance ? Est-ce qu’elle devait aller chercher le panier de confiseries qu’elle lui réservait dans le dortoir ? Mais ce n’était tout de même pas très pratique de se promener avec un plein panier de sucreries au bras un soir de bal ! Surtout qu’il y aurait bien assez à manger comme cela. Il y avait toutefois quelque chose d’amusant à s’imaginer Félix, luttant pour valser dignement, avec son panier trop lourd à un bras, sa cavalière maladroite à l’autre ! La rouquine repoussa néanmoins cette image de son esprit et ouvrit le paquet avec une appréhension palpable (un jour, quand elle était petite, elle avait ouvert un cadeau, et un affreux pantin lui avait sauté à la figure, en plein sur le nez, et… Mais la boîte était beaucoup plus grosse que celle qu’elle tenait maintenant entre les mains).

- Oh ! Fut tout ce qu’elle parvint à formuler en découvrant le collier. Pour une fois dans sa vie, Annagovia Quirm se trouvait à court de mots et se sentait à deux doigts de piquer un fard monumental tant elle était gênée. C’était, et de loin, le plus beau cadeau que quelqu’un ne lui ait jamais fait, et elle était d’autant plus mal à l’aise qu’elle n’avait rien à offrir en échange. C’est vraiment… Magnifique, parvint-elle enfin à articuler d’une toute petite voix. Mais… Enfin Félix je ne peux pas accepter… Je veux dire… Tout ce que je vais avoir à t’offrir en échange, ce sont des orteils écrabouillés ! S’exclama-t-elle d’un ton désolé, sans parvenir pour autant à détacher son regard de la petite feuille.

(1274 mots)

FLECHES
TOUT COMPTÉ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 1631
Âge : 24 ans ;; 12.01.88
Actuellement : Magenmagot, assistant du Président-sorcier


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Jeu 15 Mar - 20:00


Cameron était un habitué des fêtes mondaines et des bals, ce qui faisait qu’il savait très bien danser. Et donc, Ena n’avait pas de soucis à se faire pour ses petits pieds. Lorsqu’elle arriva, avec sa robe beige parfaitement ajustée, Cameron esquissa un sourire. Elle était vraiment ravissante, et cela lui allait très bien. Elle n’avait pas fait dans l’extravagant, ni dans la démesure. Encore moins dans le luxe le plus couteux. Cameron lui, n’avait pas de costume, et c’était un choix. Il aurait pu le faire venir de son dressing, par le biais de ses parents, mais cette tenue lui plaisait beaucoup, donc il avait arrêté son choix sur celle-ci. Bien sûr, sa mère avait tout de même envoyé un costume à son fils, juste au cas où, mais comme Cameron n’avait vraiment pas envie de faire comme tout le monde ce soir et de faire le pingouin dans un costume trois pièces, il avait mis ce costume de côté.

Lorsqu’ils entrèrent dans la Grande Salle, Cameron remarqua qu’elle était très bien décorée. C’était comme ça chaque année, bien évidement, mais d’habitude, il y faisait simplement une apparition rapide pour prendre un petit truc à manger, un petit truc à boire, en compagnie de son frère, et repartait aussi incognito qu’il n’était venu ! Il finissait généralement la soirée dans la Salle sur Demande ou dans une salle de classe vide et ouverte, en compagnie de son frère, à flâner, à jouer de la musique, ou encore à parler de tout et de rien. Avec son frère, il n’avait pas cette retenue, cette constante habitude de réfléchir à ce qu’il devait dire, à peser le pour et le contre. Tout allait simplement et normalement avec Gale. Alors qu’il rapportait à Ena un verre de jus de citrouille, il remarqua que cette dernière semblait avoir chaud. Sa robe était-elle trop serrée ? Pourtant, fine comme elle l’était, elle ne devait pas avoir trop de problème. Alors forcément, le jeune homme s’inquiéta de son état. Il ne manquerait plus qu’elle ne lui fasse un malaise !


« Tout va bien ? On peut aller prendre l’air si tu veux.»

Néanmoins, comme elle accepta de danser, elle devait aller bien. La prenant par la main, Cameron l’emmena sur la piste. Les Préfets avaient d’ores et déjà ouvert le bal en dansant, donc maintenant, touts les couples pouvaient se mêler les uns aux autres ! Alors qu’ils dansaient tranquillement, Cameron se dit qu’il pouvait bien faire un peu la conversation. Après tout, ils n’allaient pas passer tout le bal à ne faire que danser, sans échanger le moindre mot, si ? Même si Cameron faisait toujours attention à ce qu’il disait, un peu de conversation n’allait pas le tuer, loin de là même !

« Alors, comment vont se passer tes fêtes de Noël ?»

Pour Cameron, c’était très clair. Demain, il rentrerait dans le Comté du Kent, en prenant le Poudlard Express jusqu’à Londres. Là bas, ses parents viendraient les cherchés, son frère et lui. Et ils passeraient les fêtes de Noël avec sa famille, comme chaque année. Caleb serait là aussi, ça ne faisait aucun doute. Donc c’était quand même assez cool comme vacances !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesworld.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Dim 18 Mar - 9:53

Oh non sa robe n'était pas trop serrée, ça non. La demoiselle était une jeune fille assez svelte puisque avec sa pratique de la danse elle se dépensait beaucoup, du coup elle n'avait aucun mal à trouver des vêtements à sa taille. Non ce qui lui donnait chaud c'était surtout le fait de se trouver là comme ça avec un jeune homme charmant en guise de cavalier. Il faut dire que pendant un bon moment elle pensait qu'elle n'allait finalement pas venir et le voilà Cameron, beau comme un jeune dieu ah ah, qui venait lui apporter en boire en bon cavalier qu'il était. Elle s'était empressé de boire histoire de se rafraichir un bon coup tandis qu'il lui demanda si elle allait bien. " Oui ça va ne t'inquiètes pas. " dit-elle. Elle refusa d'aller prendre l'air sachant qu'elle allait bien même si marcher sous la neige lui aurait bien rafraichit les idées.

Il l'invita alors à danser ce qu'elle accepta avec grand plaisir prise par la main par le Serpentard et emmenée sur la piste de danse. Là, elle le laissa mener la danse tandis qu'elle se contentait de le suivre du mieux qu'elle pouvait. Puis le jeune homme improvisa une petite conversation tandis qu'ils dansaient au rythme de l'orchestre mené par le Professeur Flitwick. Le jeune homme lui demanda comment allaient se passer son Noël à elle et elle y réfléchit avant de répondre : " On va rentrer chez nos grands parents demain matin, avec Emeric et on passera le reste des fêtes avec eux. " dit-elle. Oui, ses grands parents les voulaient pour Noël, mais la demoiselle avait quand même voulu participer au bal, même s'il y a quelques jours lorsqu'elle était sans cavalier elle avait presque pensé qu'elle rentrerait dès le début des vacances chez elle.

Du côté d'Emeric ça avait été plus simple, il s'en fichait carrément d'après ce qu'il disait, mais comme Ena restait pour le bal de Noël il avait fait de même avec sa stupide greluche de Lana. Sérieux son cousin était de moins en moins intelligent excepté quand il s'agissait d'aider la demoiselle pour ses devoirs, elle ne disait jamais non. " Et toi ? " finit-elle par demander au garçon lui retournant la question qu'il lui avait formulé. Peut être qu'ils auraient le temps de se croiser dans le train qui sait, si la soirée se passait bien.

La danse fut terminée, Cameron et Ena allèrent s'assoir à une table où le repas était servit : " Dis donc tu danses merveilleusement bien. " dit-elle avant de se rafraichir avec un autre verre de jus de citrouille bien frais. Elle agita sa main à proximité de son visage pour essayer de s'éventer avant d'abandonner vu le peu d'air qu'elle brassait. " Ta proposition d'aller prendre l'air dehors tiens toujours ? J'ai l'impression que je vais surchauffer sinon. " demanda-t-elle avec le sourire. Il ne pouvait décemment pas refuser ça à la demoiselle quand même si ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Dim 18 Mar - 16:48


Lana était tellement heureuse d'aller au bal qu'elle avait pensé et repensé à tout ce qu'elle devrait faire pour être parfaite. Ou en tout cas encore plus parfaite que d'habitude. Elle avait décidé de se lever au moins une heure avant toutes les autres filles qui partageaient son dortoir et, après avoir attrapé ses affaires, elle s'enferma dans la salle de bain à double tour, de sorte que personne ne puisse la déranger. Les heures défilaient et les premières filles à se réveiller cognaient successivement à la porte, tout d'abord pour voir s'il y avait quelqu'un, et ensuite pour que la jeune fille libère la pièce. Et plus les minutes défilaient, et plus les coups raisonnaient, petit à petit accompagnés de cris et d'injures, que Lana, toute guillerette, faisait mine de ne ps entendre. Elle voulait être la plus belle de toutes et la plus chic. Après tout, elle sortait avec le plus beaux garçon de toute l'école et en plus, il était le meilleur attrapeur. Il était beau, gentil, intelligent, beau, mignon, cool, beau, sportif et populaire. Il lui convenait donc parfaitement. Au fond, elle n'aimait peut-être pas vraiment Emeric. Ce qu'elle appréciait c'était surtout l'image que les autres avaient de leur couple.

Une fois qu'elle eu terminé de se préparer, elle sortit et elle croisa des filles qui lui lançaient des regard énervés et qui étaient, pour certaines, à deux doigts de se jeter sur elle pour lui arracher les cheveux. Elle n'y portait bien évidemment aucune attention et elle passa la tête haute et elle essaya de les snober le plus possible. Elle quitta le dortoir toute pomponnée tandis que toutes les filles se ruaient une à une dans la salle de bain pour terminer de se préparer. Lana se demanda d'ailleurs comment elle avaient pu faire pour commencer à se préparer. Peut-être qu'elle avaient emprunté une autre salle de bain ou qu'elle étaient allées chez les garçons. En fait elle s'en fichait complètement. Elle quitta la salle commune dans une jolie robe beige et sur des chaussures beaucoup trop hautes pour son âge et avec lesquelles elle n'arrivait pas à bien marcher. Et puis ce n'était pas grave. Elles étaient tellement jolies que tout le monde se ficheraient de comment elle arriverait à se débrouiller.

Elle arriva dans le hall de l'école et elle trouva bien vite son cavalier. Elle lui sourit et arriva bien vite à côté de lui. « Merci beaucoup », dit-elle. « Tu portes un très beau costume ». Elle lui agrippa le bras, toute contente d'elle. « Et j'ai du batailler pour être encore plus éblouissante que je ne le suis d'habitude. Tu te rends compte compte que les niaises avec qui je partage mon dortoir ne voulaient pas que je me prépare avant elles... ». Lana continua de parler et elle n'arrêta que lorsqu'ils entrèrent là où le bal avait lieu. Elle ne dit rien tout d'abord mais elle critiqua les robes moche qu'elle pouvait voir ( ou tout du moins elle le fit et ne dit rien ) et elle ne réussi à se retenir quand elle vit de loin Nicolas. « Quel costume hideux ! Il n'a vraiment aucun goût ! Evidemment, personne ne peut être comme nous mais tout de même. » En réalité elle n'en pensait pas un mot. Le costume de Nicolas était en réalité très distingué et très chic. Lana n'aurait toutefois pas pu le reconnaître.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Dim 18 Mar - 19:39

Nina sourit calmement à Alek au compliment que celui-ci lui faisait, sans répondre pourtant. Elle se doutait un peu que le jeune homme saurait qu’elle le remerciait même si elle n’ouvrait pas la bouche sur le sujet – et même si elle n’y croyait pas une seconde. Comprenons-nous bien : Nina ne pensait évidemment pas être une mauvaise danseuse, sinon elle aurait eu honte d’accompagner le Serpentard au Bal de Noël, mais de là à ce qu’il appelle cela « très bien » il y avait tout de même un grand pas. Malheureusement, Nina ne pouvait tenir la comparaison face à son cavalier. Elle n’en faisait pas un drame mais cela restait triste.

Sterne était en effet une bonne explication quant aux capacités d’Alek pour la danse. Nina, elle, n’aimait pas assez cette activité pour la pratiquer au quotidien – ou même hebdomadairement, d’ailleurs. Elle préférait le Quidditch, plus dynamique même si tous les danseurs ne seraient pas tout à fait d’accord. Une lassitude s’insinuait néanmoins dans cette pratique pour Nina qui cherchait une autre activité mais les sports manquaient quelque peu, à Poudlard. Pour l’instant Nina se contentait donc de cette activité.

- Non, mais je cherche. Je ferais sans doute autre chose quand j’serais sortie de Poudlard.

Sortie qui était imminente : six mois ou un an et demi selon ses résultats du mois de juin, mais certainement pas plus. La blondinette en avait assez, de l’école. Cela l’ennuyait d’avance de devoir quitter tous ceux qu’elle aimait – Alek, Camille, Estelle et les autres mais à quoi bon rester ? Ce n‘était pas l’heure de penser à cela, cependant, aussi la blondinette évacua-t-elle le sujet de sa tête. Nul doute qu’il risquait de revenir plus ou moins vite mais elle comptait sur Alek pour lui occuper l’esprit en attendant.

Le silence s’installa quelque peu entre les deux cinquièmes années tandis qu’ils buvaient plus ou moins vite. Nina regardait Alek à la dérobée et, soudain, se mit à rire discrètement, sans pouvoir s’en empêcher. C’était vraiment trop bête, après tout : pourquoi se taire ? La musique était forte mais certainement pas assez pour couvrir leurs voix.

- Je n’ai rien à dire, expliqua-t-elle finalement. Elle leva la tête vers Alek et planta son regard dans celui de son ami. Pourquoi ? Comme si le garçon pouvait savoir mais du point de vue de Nina, il y avait forcément une raison et le Serpentard devait forcément être au courant, non ? Ils étaient beaux, nos deux jeunes gens, aussi paumés l’un que l’autre, ne sachant que dire alors qu’ils n’avaient habituellement pas de problème pour parler. C’est que les sujets ordinaires, sa petite vie bien tranquille, ses peurs pour l’avenir, tout cela Nina ne pouvait décemment pas l’évoquer là, maintenant, à un bal avec Alek. Sans qu’elle puisse deviner quoi, quelque chose avait changé et le Serpentard était passé du stade « ami auquel on raconte tout » à un autre. Lequel ? Aucune idée, la pauvre blondinette était perdue, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 1631
Âge : 24 ans ;; 12.01.88
Actuellement : Magenmagot, assistant du Président-sorcier


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Mar 20 Mar - 14:03


Alors qu’ils dansaient tranquillement, Cameron guidant les pas d’Ena avec aisance, il l’écouta lui dire ce qu’elle faisait pour Noël. Elle rentrait chez elle, en compagnie de son abruti de cousin. Si Cameron n’aimait pas Emeric, c’était avant tout parce qu’il était un roi de la drague, et Cameron détestait cela. Mais bon, il ne pouvait pas en vouloir à Ena d’être de sa famille, elle n’y pouvait rien, elle, quand on y repensait ! Quant à ce que lui allait faire, c’était assez simple en fait.

« Je rentre chez moi aussi, avec Gale. On passe toujours Noël en famille.»

D’ailleurs, Cameron ne savait pas vraiment ce qu’il allait avoir comme cadeau de la part de ses parents. Il n’avait rien demandé, il laissait ses parents choisir, mais comme il aimait tout ce qui était mode et que ses géniteurs le savait, il ne se faisait pas trop de soucis. Et puis au pire, si jamais il n’aimait pas, il le ferait changer... Ce n’était pas comme s’il était obligé de le garder ! Quand Ena le félicita sur son aisance pour danser, Cameron esquissa un sourire. Il avait tellement l’habitude des fêtes mondaines, où il devait danser avec les filles des amis de ses parents que la danse était presque devenue une seconde nature chez lui...

« J’ai l’habitude, mes parents nous exhibent, mon frère et moi... Caleb subit cela aussi avec ses parents. Mais ça ne me dérange pas vraiment.»

Les fêtes mondaines, c’était plutôt cool quand on les passaient avec les bonnes personnes. Bien sûr, comme dans toutes soirées, il y avait des gens super lourds, qui se prenaient pour les meilleurs, alors qu’au final, ils étaient sûrement les plus nuls du monde ! Mais ce genre de personnes, Cameron les évitait avec facilité, du coup, il n’était jamais vraiment ennuyé. Sauf quand des filles le collait d’un peu trop près. La danse finie, la brune demanda si la proposition d’aller faire un tour dehors tenait toujours. Si elle se sentait mal, mieux valait qu’elle prenne l’air, c’était clair !

« Bien sûr.»

Cameron laissa la jeune fille passer devant lui et prendre la direction du parc. En ce soir de veille de Noël, de nombreux jeunes gens avaient d’ores et déjà fuient le bal pour se rendre soit dans un coin désert du château, soit dans le parc, ou de nombreux bancs avaient été placés pour l’occasion. Certes, il y avait de la neige partout, et il faisait plutôt froid, et en comparaison à la chaleur qui régnait dans la Grande Salle, ça pouvait faire un choc. Comme Cameron n’avait pas mis de veste, mais un pull en cachemire, si jamais Ena avait froid, il devrait l’enlever pour le lui passer. Cela ne le dérangeait pas plus que ça, si Ena lui assurait de le lui rendre en parfait état. Bah ouais, ça restait quand même du cachemire quoi !

« J’aime beaucoup la neige, ça adoucit le paysage, ça le rend plus calme.»

Et ça plaisait à Cameron, car même s’il adorait les soirées super bruyantes, avec plein de monde, il ne disait jamais non, mais il n’était pas contre un peu de calme. Généralement, il profitait de ce calme en compagnie de son frère, mais comme ce dernier était dans la Grande Salle en compagnie de leur meilleure amie, Blake, et bien ce n’était pas possible ! Mais bon, Ena était cool quand même, donc ça n’était pas si grave que ça non plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ashesworld.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Mar 20 Mar - 16:07


Nicolas était ce genre de garçon que l'on ne pouvait pas s'empêcher de trouver beau. Okay oui, peut être que c'était l'avis de Caroline parce qu'elle sortait avec lui. Peut être oui, mais pour ce qu'il en était du reste, c'était loin d'être aussi simple que ça et ça pouvait bien facilement tout rendre compliqué. Enfin.. D'une certaine façon. Mais elle était persuadée d'être suffisamment objective pour que les gens soient plutôt d'accord avec elle. Okay, pas les garçons, parce qu'ils étaient tous jaloux hein. Mais les filles. Elles, elles étaient d'accord. Elle voyait très bien comment elles le regardaient. Elle savait que c'était plaisant. Et du coup.. Bah ça pouvait sembler légèrement compliqué. Quoi que l'on puisse bien en dire. Oui voilà. M'enfin... Ce n'était pas vraiment facile pour le reste. Quoi que l'on puisse en dire, d'ailleurs. Enfin... Hors de question, pour autant, de se prendre la tête avec ça. Bien qu'elle soit légèrement jalouse, elle savait très bien qu'il ne fallait pas que l'on se prenne trop la tête avec tout ça. Que cela soit simple, ou non, c'était comme ça. Il n'y avait pas grand chose à faire par rapport à ça. Oui, voilà. Enfin.. Pour le reste, hors de question de trop se prendre la tête. Alors oui, il était beau, élégant et classe, elle n'en doutait pas une seule seconde. Ce n'était quand même pas de sa faute après tout. Il n'avait qu'à pas être lui-même, si vraiment ça le dérangeait..

Oh, elle n'avait absolument pas peur qu'il lui marche sur les pieds. Après tout, elle savait très bien qu'il était un bon danseur et du coup, il lui était parfaitement impossible de lui faire du mal dans une danse ou pour faire n'importe quoi. En réalité, le vrai danger dans tout ça, ce n'était assurément pas lui mais bel et bien elle hein. Okay, elle était également à Sterne. Et elle faisait d'ailleurs de son mieux de ce côté là. Ce n'était pas facile, c'était loin d'être facile. Mais il n'y avait absolument aucun autre choix de ce côté là. Quoi que l'on puisse bien y faire, d'ailleurs. Il n'y avait pas d'autre choix. Et c'était sans doute ça qui se trouvait être compliqué. Quoi que l'on en dise. C'était ainsi. Il n'y avait pas d'autre choix et il fallait savoir faire avec. Quoi que l'on en pense, oui, voilà. Un soupir s'échappa doucement de ses lèvres, sans qu'elle ne puisse s'en empêcher.  « Oh bah tu sais, moi je veux bien hein ! Mais bon.. Si mes pieds ne risquent rien, je ne peux pas promettre la même chose pour les tiens ! ». La jeune fille était plutôt légère, okay oui, mais pour autant, quand on marche sur les pieds de quelqu'un, même si on est léger, bah ça peut quand même faire très mal, on n'a pas trop le choix, de ce côté là et il faut savoir faire avec. Enfin.. C'était comme ça, pas le choix du tout. Elle ferait de son mieux, bien sûr. Mais ça ne voulait pas non plus dire que les choses allaient vraiment être simples. Loin de là.

Rentrer pendant les vacances de Noël n'était même pas une option. Même pas un peu. Et même si ça avait été le cas, elle aurait cent fois préféré ne jamais avoir ce problème. Et ça serait sans doute mieux comme ça. Pas de prise de tête, pas de colère et pas de problèmes. Oui, plus elle passait de temps loin de ses parents, mieux ça allait, ce n'était pas elle qui allait en dire le contraire. C'était évident. Enfin.. Pour le reste, il était absolument hors de question pour elle de trop se tracasser avec ça. Elle passerait de meilleures vacances à Poudlard qu'ailleurs. Ca allait de soit oui, voilà.  « Bah je vais rester ici. Normal quoi. Vaut mieux ça que d'avoir à affronter mes parents de toute façon.. Rentrer m'aurait sans doute fait du bien oui.. Mais avec des parents comme les miens.. C'est mieux de rester ici.. ». Oui c'était assez clair et net. Il n'y avait pas d'autre solution que de savoir faire avec, de toute façon. Même si ce n'était pas toujours aussi facile que ce que l'on pouvait bien penser. Voilà oui. Et c'était sans doute bien mieux comme ça. A n'en pas douter, oui.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1088
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Sam 24 Mar - 19:48

Qu’on se le dise, ils n’avaient pas forcément l’air futé, avec les petits moments de silence qui avaient pu passer de ci, de là, depuis qu’ils s’étaient retrouvés… Si seulement c’était de simples moments de silence, encore, passe… mais non, c’était (du moins pour Alek !) des moments de silence ‘gêné’. Il avait vraiment tout en tête (enfin tout… Disons qu’il savait ce qu’il voulait faire, dire dans les grande (très grandes d’ailleurs) lignes… mais il y avait un obstacle sur son passage (plus communément appelé timidité, cœur écrabouillé et perte totale de confiance en soit…). Souriant, Alek partit sur le sujet des sports et autre activité avec un petit soulagement (youpi un sujet de conversation dans lequel on ne s’enlisera pas –enfin…-)

« Tu as des idées de thèmes, de lignes qui te plairaient plus que d’autres ou qui ne te plairaient pas du tout ? Comme les sports d’équipe, de contact, individuels, les équipements ou conditions qui te plairaient ou au contraire te déplairaient ? »

Alek étant un brave petite fils de avait eu de quoi toucher à beaucoup de choses… Plongée, parachutisme, escalade, équitation, escrime, quidditch (évidemment), golf… Bref, il avait pu toucher à de nombreux sports (et il préférait le Quidditch et le skate, d’ailleurs). La danse, à la base c’était pour draguer (te ça marche !!!! La démonstration ce soir même –paf-).

Puis un nouveau silence (pesant, étouffant, effrayant) s’installa… et Nina le rompit d’un rire. Alek l’écouta et sourit. Son cœur se serra soudainement (mayde mayde on va s’écraser !) c’était le moment (ou jamais). Il se pencha vers elle et doucement, chuchota :

« Moi j’ai une théorie. »

Un petit sourire en coin, et il laissa son côté gros dragueur lourdingue au placard (de toute façon avec Nina son pote de drague qui vivait dans sa tête n’avait pas survécu longtemps, Nina ce n’était pas n’importe qui, elle méritait une toute autre attention (bien plus particulière, plus précise aussi… Plus personnelle…).

« Enfin, c’est ce qui se passe de mon côté en tout cas… mes lèvres ont d’avantage envie de t’embrasser que de parler, tout de suite… »

Il avait rougi (infiniment mais si on faisait un peu attention c’était visible), et il demanda, tout en regardant Nina dans les yeux, le cœur serré, le souffle court :

« Je peux ? »

Et oui, cette fois, il demandait la permission ! d’un, parce que cette fois était tellement plus importante que cette fois où il l’avait embrassée dans la salle de classe… juste comme ça… de deux, ils étaient en public, ce serait très embarrassant (pour tous les deux) de devoir : lui se faire rejeté, et elle le rejeter… bref, demander semblait être la solution la plus appropriée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 917
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Sam 24 Mar - 20:08


Le bal de Noël était annoncé. Et Opalyne y allait !!!! Et pas avec n’importe qui, attention !!!! Elle avait un cavalier, pour l’occasion et il était beau comme un Dieu (oui rien que ça). Même Joy l’avait reconnu lorsque sa copine rousse lui avait di avec qui elle se rendait au bal ! Tout sourire, la rouquine observait son relfet dans le miroir à présent. Elle s’était préparée avec Joy et une autre fille de Gryffondor. Toutes les trois étaient fin prêtes et Opalyne était sûrement la plus sobre des trois, contre toute attente…

Tout cela s’expliquait par le fait qu’elle se rendait au bal de Noêl avec Keith et qu’elle avait donc fait tous ses choix en fonction de lui. Oui c’était très bête, mais Lyne voulait vraiment beaucoup plaire à son cavalier !!!! Il était hors de question qu’il regrette d’avoir accepté l’invitation de la jolie rousse. Alors, elle avait fait ce qu’elle pouvait… Sa robe était toute simple, grise, ne jurant donc pas avec sa crinière de feu. Sa coiffure était un chignon, qui faisait plus chic que les cheveux détachés. A ses pieds, des petites ballerines assorties à sa robe.

Ravie du résultat (bien qu’il ne refléta aucunement sa personnalité qui avait tendance à s’orienter vers des choses bien plus colorées), la rouquine quitta les dortoirs avec ses deux amies et rejoignit finalement la grande salle… Keith et elle arrivèrent d’ailleurs en même temps et elle dit au revoir à ses copines avant de le rejoindre, toute fière.

« Bonsoir Keith ! »

Opalyne n’était pas maquillée (elle était bien trop jeune) mais ses joues étaient toutes roses et ses yeux bleus ressortaient beaucoup. Son visage de poupée était bien mis en valeur par son chignon et ses prunelles étincelaient de mille feux ce qui la rendait plus charmante encore. Elle « espérait sincèrement qu’elle lui plaisait, ainsi vêtue et coiffée, parce que tout ce qu’elle avait fait, elle ‘lavait fait pour lui.

Ils se rendirent dans la salle de bal, Lyne se sentant fortement intimidée… Elle savait danser (et elle dansait plutôt bien d’ailleurs), mais Keith en avait-il envie ??? Et si elle le lui demandait dès maintenant la trouverait-il agaçante ? Tout un tas de questions qu’elle n’aurait jamais dû se poser si elle était allée au bal avec un ami, mais elle avait préféré joue la carte de la beauté plutôt que des sentiments. La superficialité de la jeune lionne ne connaissait, hélas pour elle (et son entourage) aucune limite. Et ça avait tendance à lui pourrir l’existence, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   Dim 25 Mar - 13:50

Martin était légèrement nerveux. Oui, c'était possible. Non pas que sortir avec Tosca le tétanisait, non, ça avait plutôt le don de l'exciter plus qu'autre chose en fait. Ce qui le rendait si nerveux, c'était d'ouvrir le bal avec une préfète de Poudlard devant tous les élèves. Pas que le jeune 7ème année craignait quelqu'un dans Poudlard, bien au contraire – il se serait fait une joie d'écraser à main nue quiconque prétendrait le contraire -, mais le fait était que danser devant toute la populace de Poudlard, c'était un peu comme demander à un clown de se mettre devant une foule d'alcooliques pompettes sans les faire rire.

Martin n'était pas spécialement nul en danse, mais disons qu'il avait des domaines de prédilections autrement moins casse-gueule les cours, par exemple. BREF, dans tous les cas, quitte à être ridicule sur le danse-flood, le lion ne comptait pas se laisser abattre sur la tenue over-méga-classe, bien entendu. N'a pas des cousines couturières fashion-victim qui veut.. Smoking gris argenté, chemise et nœud papillon blanc immaculés, chaussures grises, tenue pas très discrète certes mais avec un beau gosse pareil à l'intérieur : tenue qui allait faire des ravages, assurément.

Toujours très sûr de lui, Martin ne s'encombrait pas de détails : il avait pris une douche, mis du parfum (le préféré de Tosca, à y être), s'était habillé en toute hate et après avoir admiré son splendide reflet dans le miroir coiffé rapidement ses cheveux avec du gel moldu, avait terminé sa préparation par un sourire ultra-bright dans le miroir de son dortoir : il était prêt, il était parfait merci pour lui. Oui, il peut encore passer la porte avec ses chevilles, n'ayez crainte.

Descendant en toute hâte les multiples marches qui le menaient au hall d'entrée, Martin arriva presque en même temps que Tosca, qui venait de se placer devant la grande salle, avec d'autre préfets que Martin ne connaissait pas, normal, parce qu'il s'en foutait des autres. S'approchant doucement d'elle, il lança :

« Tu es vraiment ravissante. C'est un vrai régal pour les yeux. »

Martin n'aimait pas spécialement le vert et on se demandait bien pourquoi d'ailleurs, mais ce vert pale, sur Tosca, et dans une robe aussi jolie, ça ne pouvait que lui aller bien. Et puis ce soir, tout paraissait joli à Martin, alors même cet espèce de pestiférée verte et argent... Déposant délicatement un baiser sur la joue de la jeune lionne lui permettant ainsi un énième petit contact physique et surtout, de sentir son bon parfum, Martin lui adressa un sourire et lui tendit son bras.

La première danse ne se passa pas trop mal. Martin n'écrasa les pieds de personne – même pas ceux de Tosca – arriva à joliment faire tournoyer la belle préfète (à tel point qu'on ne voyait qu'elle, et c'était bien là le but de la manœuvre : éclipser toutes les autres), et parvint même à lui décrocher un petit sourire. Jackpot gagnant pour lui, donc...

« Alors... Épreuve de la danse passée avec succès ? »

Martin redoutait tellement ce premier étalage de compétence devant tout Poudlard qu'il avait même oublié d'en informer Tosca : pour elle surement, Martin ne devait être qu'un puissant mur de muscles sans peur qui ne craignait le danger qu'une fois qu'il était mort, alors qu'il arrivait quelquefois (quelquefois seulement) au jeune homme d'être envahi par de menues appréhensions. Là, par exemple. Mais bon c'était passé, et il n'y avait plus rien à craindre.

« Tu veux aller faire un tour dehors ? »

Le couple se tenait au buffet et picorait quelques petits-fours en tenant un verre chacun à la main. Il y'avait beaucoup de monde au buffet, naturellement ,et Martin préférait pour le coup un peu de silence plutôt que le brouhaha de la grande salle et ses vas et vient continuels. Fallait-il encore que Tosca soit elle aussi encline à vouloirs s'éclipser dehors, mais vu le regard incandescent que lui lança Martin, il y'avait peu de chance qu'elle refuse autrement dire ma fille, bas le fer tant qu'il est encore bien chaud.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ø Bal de Noël 2003 ø   

Revenir en haut Aller en bas
 
ø Bal de Noël 2003 ø
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les RTP pour RPG Maker 2003
» 20-11-2003
» 16-02-2003
» Faible participation populaire à une manifestation antigouvernementale
» Creation d'une base de donnees sur le dernier recensement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: