AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Satané Saint Valentin !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Charisma Kostovak
Ministère

Parchemins : 744
Âge : 27 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Satané Saint Valentin ! Empty
MessageSujet: Satané Saint Valentin !   Satané Saint Valentin ! EmptyLun 5 Mar - 14:15




Charisma, Tosca & la St Valentin !


    Voilà un bon moment que, par la force des choses et de leurs occupations respectives, Charisma et Tosca n'avaient pas pu bavarder ensemble. Cependant, ce matin là, quand Carry avait découvert que la St Valentin était dans moins d'un mois, elle avait ressenti le besoin urgent de s'ouvrir à quelqu'un sur son sentiment à propos de cette fête. Elle aurait pu en discuter avec Elyna mais elles avaient parlé plusieurs fois déjà des changements et bouleversements diverses dans la vie amoureuse de Charisma sans que celle-ci en éprouve un quelconque soulagement. Elyna s'accrochait à sa morale comme une huître à son rocher tout en sous-entendant d'une manière fort désagréable que Carry devrait peut-être se remettre en question sur plusieurs points. De toute évidence, ce n'était pas dans les intentions de la jolie brune qui n'avait toujours pas assez confiance en elle pour prendre la décision, peu importe laquelle, en ce qui concernait les garçons. Elle se disait que l'idéal serait qu'elle en plaque un et qu'elle arrête de voir le second, mais elle n'y arrivait pas, elle s'ennuyait d'Axel (à défaut d'autre chose) et aimait encore trop Enry. Les Voix lui soufflaient pourtant régulièrement que ce n'était plus Enry qu'elle aimait mais le souvenir qu'elle avait de lui... elle entendait la sagesse de ces paroles, mais ne savait qu'y répondre. Et elle était devenue douée, récemment, pour faire fi des migraines qu'occasionnait son manque de réponses aux voix dans sa tête.

    La Saint Valentin.... quand même... c'était vraiment une belle arnaque. Surtout quand le Valentin est aux abonnés absents ! « Tosca ! Attendez-moi ! » Ayant utilisé le truc de la prémonition pour trouvé son amie, elle lui courait maintenant après, un peu essoufflée par l'exercice. « Ouf ! Je croyais que je n'arriverais jamais à vous rattraper ! Dites, est-ce que vous auriez un petit peu de temps à m'accorder ? Je me suis rendue compte ce matin que j'étais dans une impasse complète. » Mais évidemment, elle ne doutait aucunement que son amie aurait du temps pour elle parce que figurez-vous que les amies, c'était justement fait pour vous aider dans les coups durs et vous écouter quand vous en aviez besoin.

    « Voilà... avez-vous décidé qui sera votre Valentin ? Parce que moi j'ai un problème. C'est hypocrite de souhaiter la Saint Valentin à Enry alors que... hum... comment formuler ça... » Elle avait toujours eu du mal à exprimer ce qu'elle ressentait, c'est pourquoi, même là, elle prononçait ses phrases avec une certaine froideur, toutefois, on sentait à son hésitation qu'elle n'était pas si insesible que ça au sujet !

    « Je songe à le quitter. » Elle y songeait depuis l'été dernier à cause de ce que lui avait dit Axel, mais encore une fois, elle ne parvenait pas à s'y résoudre. Il était son premier amour... Elle ne pouvait pas croire que cela puisse se terminer. Elle s'accrochait encore au mince espoir qu'une fois qu'elle serait elle aussi en formation pour être auror tout allait s'arranger... mais ça n'effacerait pas ce qu'elle ressentait pour Axel (quoi que cela puisse être), et le mal était déjà fait quelque part. Ils n'étaient plus sur la même longueur d'onde... Et avec la Saint Valentin qui approchait, elle se demandait si elle allait réussir à lui souhaiter sans se sentir mal, pas du tout en accord avec elle-même. Car au final, pendant ses dernières vacances, il n'avait pas pu se libérer pour la voir, en revanche elle avait eu un rendez-vous (mais au sens romantique du terme, hein!) avec Axel. Bref, sa vie amoureuse ressemblait à un champ de mine, c'était vraiment n'importe quoi !

{608}


Dernière édition par Charisma Kostovak le Sam 31 Mar - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Satané Saint Valentin ! Empty
MessageSujet: Re: Satané Saint Valentin !   Satané Saint Valentin ! EmptyJeu 8 Mar - 0:20

Satané Saint Valentin ! Tumblr_lxhlugO1JK1r41ngko1_250 Satané Saint Valentin ! Tumblr_lxhlugO1JK1r41ngko2_250


Tosca sortait avec Martin. Martin sortait avec Tosca. Okay oui, on pouvait très bien retourner ça dans tous les sens mais ça n'allait pas vraiment changer grand chose et c'était surtout sur ça qu'il allait falloir se concentrer, à n'en pas douter, oui. Mais ce n'était pas simple, et au final, oui, la jeune préfète devait bien avouer que tout ça lui faisait bizarre et elle ne savait toujours pas quoi en penser. Enfin si, elle le savait quand même un peu, elle savait que la situation la rendait heureuse, et c'était sans aucun doute ça qui se trouvait être le plus important, à n'en pas douter oui. Enfin.. Que cela soit facile ou pas, de toute manière, ce n'était pas non plus comme si elle allait, d'un seul coup, vouloir revenir sur la décision, c'était même parfaitement impossible, si on voulait tout savoir. Parce que bah ouais, elle s'était rendue compte du fait qu'elle aimait Martin et que contre ça, on ne pouvait rien faire. Et du coup, oui, ça avait commencé au bal. Il ne restait maintenant plus qu'à voir comment est-ce que ça allait bien pouvoir évoluer, par exemple. Il ne restait plus qu'à attendre. En espérant que ça irait, que ça irait vraiment et qu'il n'y aurait absolument rien à craindre de tout ça, non, jamais.

Et la jeune fille qui n'avait jamais eu le moindre petit copain allait devoir affronter une épreuve de taille, dans très peu de temps ! La Saint Valentin ! Elle qui s'était constamment plainte de devoir faire la fête toute seule et de ne pas pouvoir en profiter avec un quelconque petit ami, voilà qu'elle avait maintenant, quelqu'un avec qui faire la fête et voilà qu'elle continuait malgré tout à se plaindre. C'était du gros délire oui, à n'en pas douter. Mais que pouvait-on bien y faire hein ? Ce n'était pas comme si on pouvait tant, lui en vouloir que ça. Que l'on se comprenne bien, elle ne savait juste pas comment c'était censée se passer et c'était un peu le genre de question que l'on ne pouvait pas poser ou en tout cas, pas à n'importe qui quoi ! Ce qui ne rendait pas les choses vraiment évidentes. Malheureusement.

Une voix la stoppa là, net dans ses pensées et se retournant, se fut un plaisir de voir Charisma. Cela faisait déjà bien trop longtemps qu'elles n'avaient pas bavardé ensemble ! Et ça, c'était loin d'être cool ! Il y avait bien trop de temps à rattraper là ! Surtout que depuis le bal, des choses avaient changé ! E telle en venait à se dire que bah... Pour la jeune Serdaigle aussi les choses devaient être différentes non ? Ce qui aurait été normal mine de rien ! Donc oui, elle s'arrêta là, dans sa marche et attendit, sagement, sa meilleure amie. Qui ne fut pas bien longue, bien sûr, parce que ce n'était pas non plus comme si elle était si loin que ça, faut pas rêver.

Tosca était donc sur le point de lui dire, pour Martin, puisque la jeune fille venait de lui demander, quand la jeune fille en face d'elle poursuivit en parlant d'un problème, ne lui laissant pas le temps de lui répondre, ni même de vraiment en placer une, en faite. Mais ce n'était pas la fin du monde bien sûrL Ce n'était pas elle qui allait faire un scandale sur le sujet bien sûr. Ca allait de soit ! Quitter Enry ? Ah ? Et bien finalement, la jeune préfète avait raté beaucoup de choses ! Ca faisait presque peur en faite !  « Ah ? Et pourquoi ça ? Je veux dire.. Okay oui, si ça ne va pas, ça ne sert à rien de continuer mais.. Mais je t'avouerais que je suis plutôt curieuse oui ». Plutôt normal en faite, oui, ça allait plutôt bien de soit, voilà.


651
Revenir en haut Aller en bas

Charisma Kostovak
Ministère

Parchemins : 744
Âge : 27 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Satané Saint Valentin ! Empty
MessageSujet: Re: Satané Saint Valentin !   Satané Saint Valentin ! EmptyJeu 8 Mar - 20:59

    Pourquoi voulait-elle quitter Enry ! Quelle question, vraiment ! Et pourtant, c'était exactement celle que Carry se posait presque tous les jours depuis qu'elle commençait à en envisager la possibilité. Elle n'était pas encore très sûre, parce qu'elle était quand même encore attachée au jeune homme, et que l'autre garçon pour lequel elle ressentait une attirance n'était pas seulement très différent du petit ami de la brunette, il était aussi aux antipodes de Charisma elle-même. Bien sûr, la décision concernant Enry était indépendante d'Axel sur le principe, ne serait-ce que parce qu'elle ne savait pas bien quoi penser du musicien, mais elle ne pouvait quand même pas l'exclure du problème. Elle s'était rendu compte que sa relation avec Enry n'allait plus parce qu'elle avait commencé à faire des trucs avec, donc même si lui il n'avait rien à se reprocher, et même si dans son esprit, Charisma ne pensait pas à quitter Enry pour Axel on vous a déjà dit qu'elle était très douée pour faire l'autruche, ils occupaient tous les deux son esprits. Elle aimerait bien oublier Axel soit dit en passant, sauf qu'elle s'était faites une raison depuis les vacances de noël et son entrevue avec lui... ce ne serait pas si simple que ça.

    « Désolée, je ne vous ai pas laissé le temps de répondre à ma question première. C'est le stress vous comprenez. Je vais vous expliquer pour Enry, puis vous me raconterez pour vous. Les bruits de couloir disent que j'ai loupé pas mal de choses. » Elle tenta de reprendre son calme pour expliquer le plus calmement possible à sa meilleure amie ce qui se passait en ce moment avec Enry. Et juste avec Enry. Elle savait qu'elle devrait lui parler aussi de Axel, puisqu'elle était toujours bonne conseillère, et qu'elle avait pleinement confiance en elle, et elle comptait le faire, mais chaque chose en son temps, elle devait d'abord décider si oui ou non elle allait offrir un cadeau de Saint Valentin à Enry puisque officiellement, il était encore son petit ami. En offrir un à Axel ne lui avait même pas traversé l'esprit, elle était même persuadée (à tord ou à raison) qu'il ignorait jusqu'à l'existence de cette fête, de là à penser à elle pour celle-ci donc... il valait mieux qu'il ne le fasse pas en plus. Parce que si Axel lui souhaitait la Saint Valentin (ce qui semblerait tout droit sorti d'un mauvais film de série B), elle culpabiliserait à mort 1) parce que ça risquait de lui faire plaisir, gourde comme elle était, 2) parce qu'elle ne lui aurait rien préparé à lui. Mais encore une fois, avant de se décider pour Axel, il fallait qu'elle se décide pour Enry. Un garçon, c'était déjà compliqué, alors deux... comment avait-elle fait pour se retrouver dans cette situation nom d'un elfe de maison en chaussette !!!!

    « Je pense devoir le quitter parce que je ne l'aime plus... autant. J'éprouve encore quelque chose pour lui, mais cela ressemble bien plus à de la nostalgie qu'à de l'amour véritable. Il m'écrit encore mais c'est toujours pour me dire que nous ne pouvons pas nous voir, et cela fait un an que cela dure. Et durant cette année, j'ai commencé à voir les choses différemment. » Ce qui était un euphémisme, car il n'y avait pas que les choses qu'elle voyait différemment, mais un certain jeune homme aussi...

    « Mais je vous ai croisé au bal avec monsieur Davidson, cela veut-il dire que vous, vous avez votre choix ? Je vous parle de ça parce que, pour être tout à fait honnête avec vous, depuis qu'Enry me délaisse, je vois quelqu'un d'autre. C'est l'autre raison qui me pousse à penser qu'il vaudrait mieux le quitter que de prendre le risque de le trahir encore plus. » Car elle l'avait déjà trahi, elle en souffrait même, alors la décision la plus sage était encore d'avouer son crime et de partir la tête haute, sa conscience soulagée. A moins justement de ne faire que le quitter et le laisser, sans ajouter à la douleur de la séparation celle de la trahison... Là encore, elle n'avait pas pris de décision, car elle ne savait pas ce que Enry préférerait entre l'honnêteté ou une demi-vérité, cela dépendait des personnes au fond...

    « Et vous l'année dernière, vous penchiez un peu entre Anh et Martin, je crois, nous en avions discuté. Alors peut-être que vous allez pouvoir m'aider... » Il y avait un accent de détresse dans la voix de Charisma qui contrastait avec l'impassibilité de son visage. Elle ne montrait pas ses sentiments la plupart du temps, et avec quelqu'un comme Tosca, c'était bien plus à cause de ses habitudes, que par manque de confiance. Parce que comme Tosca était sa meilleure amie, évidemment, elle lui faisait confiance, mais voilà, il y avait quand même derrière des habitudes vieilles de plusieurs années qui n'avait jamais complètement disparues, même après plusieurs années. Cependant, face à ses problèmes de cœur, comme n'importe quelle fille, elle était en plein désarroi. Elle avait besoin de s'exprimer sous peine d'exploser, c'est pourquoi sa voix la trahissait. Elle avait besoin que Tosca l'aide, lui apporte un autre point de vu. Même si, au final, elle lui dirait peut-être la même chose que Elyna, mais même dans ce cas, cela lui apporterait des réponses. Avoir plusieurs avis, c'était la solution la plus sage pour résoudre la situation, car seule avec elle-même, elle n'arrivait à rien. Et Tosca la connaissait bien, puisque c'était à elle qu'à l'époque de ses débuts avec Enry qu'elle avait demandé des conseils. A l'époque, Tosca n'avait pas de petit ami, cela ne l'avait pas empêché de l'aider, c'est pourquoi Charisma lui faisait à nouveau confiance pour la conseiller, comme elle l'avait fait la dernière fois.

    Dans l'attente des diverses réponses de son amie, elle restait face à elle, les lèvres pincées par sa nervosité. Même si elle se laissait du temps pour réfléchir, elle souffrait sincèrement de tout ça. Aimer quelqu'un n'est jamais facile, c'est un engagement, mais ne plus aimer... ce n'est pas plus simple. Bien au contraire, c'était douloureux... et au bord de l'acceptation d'une fin, Charisma souffrait.

{1 031}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Satané Saint Valentin ! Empty
MessageSujet: Re: Satané Saint Valentin !   Satané Saint Valentin ! EmptyVen 9 Mar - 21:16



Bon, et bien au moins, elle n'avait pas eu la moindre difficulté à se rendre compte qu'elle avait parlé un peu trop vite et que du coup, elle avait accaparé la conversation. Bon, la jeune préfète ne lui en voulait pas pour autant hein ! Non mais c'était vrai quoi, ce n'était pas aussi impressionnant que l'on pouvait bien le croire. Oui, d'une certaine manière, en tout cas. Rien n'était vraiment facile, quoi que l'on en dise. Hum... Et puis bon, lorsque l'on a des problèmes on est tellement focalisé dessus que peut être, on a l'impression que ceux des autres ne sont pas importants ? Oui, c'était possible hein ! Bon, elle n'en savait rien et peut être que la réponse ne viendrait jamais. Mais elle savait, en tout cas, que c'était comme ça pour elle hein, ce qui se trouvait être déjà plutôt pas mal non ? Mais pour le reste et bien oui, elle avait malgré tout plutôt raison. Il était question de faire attention, de ne pas dire de conneries. Et dans l'idéal, s'ils parlaient l'un après l'autre, ça serait parfait, c'était ça le plus important et c'était surtout sur ça qu'il fallait que l'on se concentre, à n'en pas douter !  « Faisons comme ça oui, je pense que c'est l'idéal ! Oh moins, comme ça, on n'aura pas à se battre je pense ! Je veux dire.. On n'aura pas besoin de se couper la parole et tout ça ! ». Et puis bon, Tosca avait aussi un point assez important à ne pas oublier. Ses problèmes à elle, elle les connaissait. Et puis il ne s'agissait même pas trop de problème, elle ne savait pas trop. Fin.. Si en faite ! Mais bon. Bref, alors que ce qui concernait sa meilleure amie, elle n'en savait rien, donc il fallait surtout qu'elle se renseigne à ce sujet et à nul autre. Voilà.  « Oui vas y, je t'écoute ! ». Un sourire conciliant sur les lèvres, elle attendait, maintenant, qu'elle lui parle et qu'elle lui explique ce choix plutôt du genre, inattendu.

La jeune brunette était consciente d'une chose, même si elle n'avait jamais eu de copain avant Martin. Elle était parfaitement consciente du fait que dans une relation amoureuse, il fallait que l'on se voit, au moins un peu, il fallait que l'on puisse bavarder ensemble, se parler, se toucher aussi. Elle n'aurait jamais pu songé avoir une relation avec une personne qu'elle ne voyait pas, par exemple, elle aurait trouvé ça un peu trop bizarre quoi. Non pas que l'on puisse lui en vouloir hein, mais disons que oui, elle était du genre à savoir ce qu'elle savait à propos des relations grâce aux livres qu'elle avait pu lire. Ce n'était sans doute pas le meilleur exemple qui soit mais elle trouvait malgré tout ça plutôt logique, et on n'avait absolument aucune raison de lui en vouloir à ce propos. En tout cas, c'était l'illusion que elle, elle possédait, et c'était déjà pas mal, oui, elle n'en doutait pas une seule seconde. Voilà.  « En même temps Charisma, si tu ne le vois jamais, je ne vois pas vraiment pourquoi ton histoire devrait continuer. Je veux dire, ce n'est absolument pas normal hein. Et comment ça se fait, tiens, que tu ne le vois jamais ? ». Oui voilà qui était une assez bonne question en faite, quand on y réfléchissait. Tosca ne savait pas grand chose du jeune homme, du coup, elle aurait bien aimé avoir un peu plus d'information.

Les joues de la jeune Levine prirent une légère rougeur, lorsque sa meilleure amie se mit à lui poser des questions sur Martin. En même temps, dès le moment où ils avaient été vu au bal, ça avait été carrément modifié et c'était devenu une toute autre chose, du genre.. Bah ouais, du genre un couple quoi. Ni plus ni moins. Et ça lui faisait tellement bizarre qu'elle donnait l'impression de ne pas du tout aimer cette situation. Alors que si ! Bien sûr que si ! Comment aurait-il pu en être autrement en plus ? Impossible, cela faisait déjà trop longtemps qu'elle se posait des questions.  « Oui. J'ai fait mon choix, d'une certaine manière en tout cas. Sinon et bien, qui est l'heureux élu ? Dis m'en plus tiens ! ». Bah oui, on ne pouvait sciemment pas lâcher un truc pareil et ne rien dire de plus ! C'était parfaitement impossible hein ! Ou en tout cas, c'était le genre de chose qui ne lui aurait jamais plu quoi ! Normal, en faite. Mais en tout cas, oui, si elle voyait quelqu'un d'autre, peu importait les erreurs de Enry, il ne pouvait pas méritait de se faire tromper, c'était aussi simple que ça, donc. Oui voilà.

Est-ce que l'on pouvait vraiment dire que la jeune fille avait fait un choix entre Anh et Martin ? Bof. C'était juste que du côté de l'ancien Serdaigle, il n'y avait jamais eu de signe d'une problème amitié métamorphosé en romance. Oh bien sûr, vu qu'elle sortait avec Martin, ça devait quand même vouloir dire quelque chose. Et elle en était consciente, elle ne niait même pas ce fait, en plus de ça. Mais malgré tout et bien oui, ça avait un petit quelque chose de bizarre, d'un peu dérangement. Et elle ne savait pas trop si elle avait prit la bonne décision. Même si elle n'en doutait pas une seule seconde, au final, pour le moment.  « Hum... Vite fait, en faite. Faire un choix entre deux personnes n'est vraiment jamais facile, ça tu peux me croire. Du coup.. Je ne saurais pas quoi te dire. Comment tu te sens quand t'es avec cette autre personne ? Parce que quand je suis avec Martin, je suis vraiment bien, je frissonne.. Tout ça. Et j'ai envie qu'il m'embrasse, encore et encore, qu'il me prenne dans ses bras aussi. Ca te fait ça ? ». Oui bon, parler de tout ça avait une légère tendance à la mettre un peu mal à l'aise. Mais on n'avait absolument pas le droit de lui en vouloir pour autant, comme elle le disait encore et encore, c'était sa première histoire d'amour, son tout premier amoureux. Alors oui, il était plutôt normal qu'elle puisse se perdre, au milieu de tout ça. Elle essayait, oui, de faire de son mieux et tout, mais elle n'y arrivait pas. Et c'était chiant. Vraiment chiant.

1077
Revenir en haut Aller en bas

Charisma Kostovak
Ministère

Parchemins : 744
Âge : 27 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Satané Saint Valentin ! Empty
MessageSujet: Re: Satané Saint Valentin !   Satané Saint Valentin ! EmptySam 10 Mar - 10:49

    Charisma ne savait même pas ce qui occupait tant Enry. Au début, elle avait cru que c'était à cause de sa formation d'auror, mais comme c'était la voie qu'elle voulait suivre aussi, elle s'était renseignée, et ce n'était pas si prenant que ça. Difficile, risqué, ça oui, mais il y avait des jours de congés obligatoires, donc prenant, ce n'était pas le mot exact qu'elle aurait choisi. Du coup, elle ne comprenait plus pourquoi il lui posait des lapins. Peut-être avait-il des problèmes dont il ne lui parlait pas, ou alors peut-être qu'il la faisait passer après tout le reste parce qu'il la pensait acquise. Carry n'avait pas une grande connaissance en matière d'amour (Enry avait été son seul petit ami, mais elle n'avait que dix-sept ans en même temps), elle avait lu beaucoup en revanche, et pour beaucoup de couple, le problème était que l'autre n'était plus dans le jeu de séduction. En conséquence, Enry se disait peut-être qu'ils n'avaient pas besoin de se voir pour l'instant vu qu'ils se retrouveraient lorsqu'elle quitterait Poudlard... c'était préjugé de sa patience. Charisma donnait une impression de froideur extrême et de calme exigeant, mais ce n'était qu'un masque qu'elle portait pour se protéger des autres et d'elle-même, en réalité, la patience n'était pas réellement une de ses qualités. Elle s'usait vite quand elle avait décrété qu'elle en avait marre.

    « Honnêtement, je n'en sais rien. Il a toujours une excuse. Sa famille qui le retient, un travail à rendre pour sa formation, une mission sur le feu. A chaque fois, il s'excuse, mais je suis lasse de passer après tout le reste. Vous allez sûrement me trouver égoïste mais j'ai besoin d'un homme qui me désire, et je ne fais pas uniquement référence à ma bonne compagnie. Enry a toujours été frileux à ce niveau, cela m'amusait au début, je ris jaune depuis qu'il me pose des lapins. » Quant à la référence aux relations intimes, elle en avait eu avec Enry, rarement, et elle le regrettait parce qu'elle avait l'impression que sans contact physique, un couple ne pouvait pas tenir. Sans parler d'aller au bout des choses, ne serait-ce qu'un baiser par exemple, c'était important, non ? Et puis, elle venait de le dire, elle avait besoin que l'homme qu'elle choisissait la désire. Elle ne demandait pas à passer en premier pour tout, elle pouvait comprendre que certaines choses soient prioritaires, mais elle pensait qu'au bout d'un moment, le besoin de l'autre devait être plus fort que la raison.

    « Quelle chance vous avez d'avoir déterminé lequel était le bon garçon... » il y avait des matins où Charisma se laissait dire que sa réponse était qu'il n'y en avait aucun pour elle et qu'elle n'avait qu'à couper les ponts avec les deux. Sauf que cela ne la satisfaisait pas, et Carry avait beau être un peu dérangée (hallucinations, façon de parler bizarre...), elle n'était pas masochiste. Elle ne prendrait jamais une décision qui la ferait souffrir.

    « Vous n'allez pas le croire quand je vais vous le dire... Lui et moi avons du mal à y croire alors... enfin... c'est Axel Griffins. Mais ce n'est pas sérieux, on se cherche c'est tout. » Elle se raccrochait aux branches comme elle pouvait. Si ce n'était pas sérieux, c'était moins grave, vous comprenez ? Elle avait eu un peu la même réaction à ses débuts avec Enry cela dit, ce qui laissait entendre qu'elle était réellement dans les ennuis jusqu'au cou, elle ne l'acceptait pas c'est tout. La révélation devrait quand même normalement surprendre sa meilleure amie car qui dans l'entourage de Charisma ignorait encore qu'elle détestait Axel, hein ? Cela faisait des années qu'ils se disputaient lorsqu'ils avaient le malheur de se retrouver face à face, s'envoyant des mots à la tête (lui plus qu'elle, Charisma est toujours très polie). C'était sûrement le pire de l'affaire de se sentir attirée par un mec que pendant six ans elle n'avait pas pu voir en peinture.

    « Je désire Monsieur Gri... Axel. Mais dans mon cas cela ne veut rien dire du tout. J'ai envie de l'embrasser mais dès qu'il parle j'ai aussi souvent envie de le claquer ! Et c'est réciproque, on s'insupporte, nous sommes trop différents... Mais quand il me dit quelque chose de blessant... ça me fait vraiment mal... » Elle voulu poursuivre mais son cœur était en train de se serrer. Quand elle pensait à Enry, elle était triste. Quand elle pensait à Axel, elle était triste. Il fallait vraiment qu'elle trouve une solution, ça ne pouvait pas durer ainsi ! Elle en avait presque les larmes aux yeux, elle qui ne pleurait jamais ! Elle était devenue bien sensible depuis l'été... parce qu'elle se souvenait encore avec amertume avoir pleuré quand Axel était parti après leur premier baiser. En même temps, il lui disait de larguer Enry. Comme si c'était facile tiens. Surtout à ce moment là.

    Elle essuya la larme qui s'apprêtait à couler du bord de ses yeux à sa joue et se reprit, se cachant derrière une inexpressivité travaillé. Même devant Tosca, elle n'osait pas pleurer. Elle ne savait même pas pourquoi elle en avait envie. Axel et elle n'étaient pas faits l'un pour l'autre, il n'y avait pas de quoi être triste, ce n'était pas la nouvelle du siècle ! Elle le savait depuis le premier jour où ils avaient commencé à flirter !

    « Dites-moi... avez-vous l'impression que vous êtes faites pour monsieur Davidson ? » Elle ne savait pas si cela allait l'aider à savoir si elle devait souhaiter la Saint Valentin à Enry ou pas, mais au fond, être fait ou pas pour un homme était bien un des soucis d'origine. En apparence, elle était faite pour Enry. Ils étaient tous les deux asociaux, froids, mais avec un cœur aimant au fond... Et leur relation ne fonctionnait pas pour autant puisqu'elle était quasiment certaine au fil des jours qu'elle devrait lui annoncer leur rupture dès qu'elle arriverait à le voir. Elle avait pensé le lui dire par lettre, mais elle trouvait ça impersonnel. Et ce n'était pas comme si elle avait besoin de prendre une décision rapidement... elle était à Poudlard après tout. Elle ne voyait pas plus Axel qu'Enry ! Enfin, si, elle voyait plus Axel, mais c'était uniquement parce qu'il venait lorsqu'ils avaient rendez-vous, lui ! Cette pensée la contraria et même si elle n'en montra rien, intérieurement, elle se renfrogna. Tosca avait de la chance, au moins elle savait à qui, dans quelques jours, elle souhaiterait la Saint Valentin... sur ce coup, Carry l'enviait !

{1 097}
FLECHES
TOUT COMPTÉ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Satané Saint Valentin ! Empty
MessageSujet: Re: Satané Saint Valentin !   Satané Saint Valentin ! EmptyJeu 15 Mar - 15:35



Lorsqu'une personne avait toute une série d'excuse pour ne pas voir sa petite amie, il ne fallait pas croire que tout pouvait être vraiment simple. Rien ne l'était et honnêtement, ça faisait peur, ça avait vraiment le don de lui faire peur. Quoi que l'on en dise, ce n'était jamais facile et ça donnait l'impression d'être ennuyeux. Si la personne que l'on aime ne veut pas nous voir, c'est qu'il y a sans doute quelque chose de caché derrière. Ce n'était jamais facile. Et c'était souvent ce qu'il y avait de plus difficile. Du coup, et bien non, Tosca ne savait pas trop quoi en dire, quoi lui dire, du moins. Devait-elle se montrer franche, devait-elle lui dire la vérité ? Lui dire qu'il y avait quelque chose de caché derrière tout ça ? Peut être qu'elle s'en moquait maintenant, puisqu'elle songeait à le quitter. Et puis elle était sa meilleure amie alors oui, peut être qu'il fallait qu'elle l'aide et qu'elle la dirige dans la bonne voix. Même si ce n'était pas vraiment quelque chose de facile. La peur de blesser, la peur de faire mal et tout ça. Ce n'était jamais facile.  « Non pas que je veuille passer pour la méchante Charisma hein. Ne m'en veux pas pour ce que je vais dire mais ta situation est vraiment étrange. Il n'est vraiment pas normal qu'il ait toujours une excuse pour ne pas avoir à venir te voir. Il y a quelque chose là dessous peut être. Peut être qu'il s'éloigne de façon à te voir s'éloigner. Ce que je dis n'est peut être pas très clair mais faut me comprendre... C'est trop bizarre là. ». Donc oui, la meilleure solution était peut être de le quitter, même si là, par contre, la préfète n'avait pas son mot à dire et éveiller cette idée comme une solution n'était pas son rôle.  « Et ça fait combien de temps que tu ne l'as pas vu ? ». Oui, c'était surtout là que la question se posait.

Lequel était le bon garçon, oui peut être. Mais elle ne pouvait pas nier le fait que l'absence d'Anh avait facilité bien des choses. Parce que oui, elle aimait Martin et sur ce point, il n'y avait absolument aucun doute à avoir et c'était même impossible. Mais à côté de ça et bien.. Elle avait ressenti quelque chose pour Anh aussi et ça, elle ne pouvait décemment pas le nier. Du coup ça restait compliqué, malgré le fait qu'elle ait pris sa décision. Il était son premier petit ami après tout, donc il était plus ou moins normal pour elle de continuellement avoir des doutes non ? Et il y avait des jours où la jeune fille en venait à se dire la même chose que sa meilleure amie, tirer un trait sur eux deux parce que s'il y avait doute, il ne fallait en choisir aucun ? Aucune idée. Du haut de ses 17 ans, il s'agissait de son premier petit ami, peut être que du coup, elle prenait des décisions hâtives ? Aucune idée.

Axel Griffins ? Hum.. Ouais, peut être. Son nom lui disait un truc en tout cas. Il s'agissait d'un Serdaigle, déjà, si elle ne se trompait pas. Et il avait quitté Poudlard l'an passé. Elle ne savait pas grand chose à son sujet, si ce n'est le fait qu'il était recouvert de tatouage et qu'il pensait réellement que personne ne l'avait vu. Tout le monde s'en moquait en faite, il n'était pas vraiment nécessaire de les cacher, les préfets avaient mieux à faire que de le balancer pour si peu de chose, de toute manière.  « Si je ne me trompe pas, Axel est ce genre de personne qui peut faire très mal quand il parle, il utilise des mots durs. Mais après.. Il ne s'agit peut être que d'une pulsion ? Je suis probablement mal placée pour dire ça mais peut être.. Que le temps d'une nuit, tu pourrais te laisser aller et qu'après, ça ira mieux ? C'est peut être juste ça ? Un simple désir qui disparaîtra quand il aura été assouvi ? ». Bon, okay, elle parlait d'une chose délicate là, mais ce n'était pas non plus la fin du monde. Surtout que ce n'était pas un sujet vraiment simple à aborder. Mais elle essayait de l'aider, du mieux qu'elle le pouvait, au moins, alors après, que cela soit simple ou non, on s'en fichait plutôt pas mal. C'était une idée comme les autres et la préfète n'avait jamais dit qu'il s'agissait d'une bonne idée pour autant.

 « Aucune idée. Je sais que je tiens à lui. Je l'aime sans aucun doute. Mais je sais pas, il y a malgré tout ce doute qui demeure et ça me fait peur... ». Oui, c'était ça le problème et c'était sans doute ce qui lui causait du tort. Elle l'aimait, à n'en pas douter. Mais pourquoi ce doute dans ce cas...

Revenir en haut Aller en bas

Charisma Kostovak
Ministère

Parchemins : 744
Âge : 27 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Satané Saint Valentin ! Empty
MessageSujet: Re: Satané Saint Valentin !   Satané Saint Valentin ! EmptyLun 2 Avr - 7:04


    « Je ne crois pas une seule seconde que vous puissiez vouloir faire la méchante. J'ai bien conscience que c'est bizarre... » Elle soupira, c'était même pire que bizarre. Elle n'avait pas encore rompu parce qu'elle ne voulait pas le lui dire par lettre, elle éprouvait aussi (même si elle ne se l'avouait pas) le fol espoir que tout finisse par s'arranger. La partie raisonnable savait déjà que ce ne serait pas le cas, le côté amoureux, lui, en revanche, espérait encore envers et contre tout... tout en hésitant avec un autre garçon. Mais franchement, l'autre garçon était tellement énervant que même la partie plus sentimentale de son être luttait contre de toutes ses forces. Charisma avait une idée de l'amour telle qu'elle l'avait connu avec Enry, et il était très clair qu'entre Enry et Axel, il y avait un fossé ! Elle n'était même pas certaine, ses mauvais jours, qu'Axel soit capable d'éprouver quelque chose d'aussi complexe et pur que des sentiments !

    « Depuis juillet... et nous sommes en février... vous comprenez bien le problème je suppose. » Et oui, elle était carrément inquiète à ce sujet notre douce et jolie Charisma, parce qu'elle ne vivait pas bien l'absence. Elle ne se pensait pas aussi girouette, mais elle avait vraiment besoin de l'attention et du désir d'un homme pour se sentir femme...

    « Une nuit vous dites ? Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée, et, bizarrement, je ne suis pas sûre non plus que ce soit ce que Axel cherche. Au début, je pensais que si, mais il tient tellement à ce que je quitte Enry avant, que sa vision des choses doit être nettement plus complexe que ça. Enfin, je n'en sais rien, je ne le comprends pas. » Si il ne s'était encore rien passé de très sérieux avec Axel (le bilan des choses étant : une baignade sans beaucoup de vêtement, un baiser deux mois plus tard et un rendez-vous innocent dans un bar encore après), c'était parce que elle s'était arrêtée la première fois et que depuis Axel lui disait qu'il ne ferait rien avec elle tant qu'elle serait avec Enry. Elle trouvait ça bête parce qu'elle savait bien que techniquement elle était en couple, mais dans les faits, elle se sentait célibataire. Elle voyait Axel plus régulièrement que celui qui avait le titre officiel de petit ami, et en plus de ça, elle ne voulait pas sortir avec Axel. Ou peut-être que si. Enfin, pour le moment, elle ne se posait pas trop la question. Elle prenait plutôt les problèmes les uns après les autres. Et en toute logique, il fallait commencer par Enry... elle s'inquiétait de la Saint-valentin, mais finalement, elle devrait peut-être carrément le quitter.

    Quant au désir qui disparaîtrait, elle passa sur la question, mais elle doutait que ce soit le cas. Elle était une fille raisonnable, si c'était une simple toquade qui pouvait disparaître après avoir été assouvi, elle aurait réussi à force de persuasion, à s'en débarrasser. En bref, elle ne pensait pas pouvoir rayer si facilement Axel, sinon, ce serait déjà fait. Cela se tentait cela dit, mais comme il fallait attendre que tout soit mis au clair avec Enry... Il commençait à la gonfler lui (Enry) à n'être jamais disponible pour se voir !

    « L'amour fait peur. J'ai peur aussi... je continue à me demander pourquoi, vous, moi, tout le monde, continuions à nous encombrer de tels sentiments... » mais ceci était des considérations réellement très philosophiques qui n'avait peut-être pas lieu d'être par rapport à leur âge et leur conversation actuelle sur les garçons.

{605}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Satané Saint Valentin ! Empty
MessageSujet: Re: Satané Saint Valentin !   Satané Saint Valentin ! EmptyLun 2 Avr - 11:50



Bizarre était un mot bien faible. Parce que oui, elle avait cette illusion que sa meilleur amie était en train de se faire berner par un pauvre type qui semblait totalement s'en amuser. Et oui, c'était ridicule parce que bon, ce n'était pas du tout comme ça que ça marchait, il était parfaitement impossible pour les gens de lui faire une telle chose. Bon, okay, du temps où il était à Poudlard, Enry avait réellement donné l'impression d'être un bon gars. D'être ce genre de personne plutôt cool et gentil et tout ça. Rien de bien étonnant à ça, il jouait le timide, le gars mystérieux et tout ça. Et au final, dès qu'il quittait Poudlard, il s'éloignait de tout le monde ? Bizarre. Ce gars était une énigme à lui tout seul. Il avait toujours été impossible de vraiment le cerner.  « Ce gars est plus que bizarre. Il ne sert à rien de rester avec un type comme lui. Surtout que bon... T'es magnifique Charisma, tu ne devrais pas avoir la moindre difficulté à te trouver quelqu'un, tu sais ça ? Quelqu'un de mieux ». La jeune Serdaigle lui avoua, l'instant suivant, qu'elle ne l'avait pas vu depuis une éternité. Depuis.. Ouah, depuis 5-6 mois quoi ! Une durée incroyable pour un couple. Et elle continuait à croire à quelque chose ? Elle continuait à espérer ? C'était assez incroyable oui.  « C'est plus un problème à ce stade. Charisma, c'est à toi de prendre une décision. Ca fait beaucoup trop de temps que vous ne vous êtes pas vus ! Tu dois le laisser tomber. Et s'il ne veut pas te voir, écris lui, envoie le paître ! Il n'a pas à avoir le pouvoir sur toi bordel ! ». Oui parce qu'aux yeux de Tosca, là, il était juste en train de la manipuler en lui faisant croire à quelque chose qui n'était plus que du vent. Un rêve qui n'allait pas se réaliser. Pour la jeune préfète, il ne reviendrait jamais vers elle, tout simplement. Donc oui, il fallait vraiment qu'elle arrête d'y croire. Parce qu'arrivé à ce stade, c'était juste inutile de croire une seule seconde que les choses allaient être aussi simples que ça. Impossible oui, à n'en pas douter. Mais bon, ce n'était pas non plus comme si c'était aussi simple que l'on pouvait bien vouloir le croire une seule seconde. Il fallait juste savoir faire avec, dans un sens, en tout cas. Rien de plus. Non, il n'y avait rien de plus à en dire, dans un sens, en tout cas.

Axel semblait être jaloux de Enry et suffisamment respectueux ( au moins un peu ), par rapport à Charisma, non mais c'était vrai quoi. Il n'était quand même pas bien compliqué de se rendre compte que c'était loin d'être vraiment compliqué tout ça. Dans un sens, en tout cas. Et c'était sans doute ce qu'il y avait de mieux à faire, au milieu de tout ça. Si Axel était en mesure d'être jaloux, c'était qu'il ressentait quelque chose pour elle non ? Au moins un petit quelque chose qui le poussait à ne pas apprécier tout ça. D'une certaine manière en tout cas. Oui voilà.  « L'idée qu'il puisse être jaloux ne t'a pas donné la petite impression d'être importante pour lui ? Ca devrait tu sais ? Parce qu'une personne n'est jamais jalouse pour rien. C'est qu'il tient à toi, même s'il ne te le dis sans doute pas ». Mais oui, c'était un espoir pour elle d'avoir une autre vie, de voir que les choses n'étaient pas aussi catastrophiques que ça, d'une certaine manière en tout cas. Mais oui, c'était un assez bon moyen donc.. Voilà. C'était sur ça qu'il fallait apprendre à se concentrer. Quoique l'on puisse bien en dire, il fallait juste faire attention à ce genre de chose, même si ce n'était pas aussi facile que l'on pouvait bien vouloir que cela le soit, d'une certaine manière, en tout cas. Mais oui, en clair, il fallait juste apprendre à voir à travers les gens. Tosca n'en venait pas à dire qu'elle était douée pour ça. Mais au final, oui, elle savait ce genre de chose.

Oui, l'amour faisait peur et c'était sans doute pour cette raison qu'elle ne savait pas trop ce qu'elle pouvait bien être censée faire. Elle était perdue, dans un sens en tout cas. Et du coup, elle avait peur. Peur d'avoir fait une bêtise ou d'en faire une prochainement. Allez donc savoir.  « C'est une très bonne question. Mais tout ça me fait peur oui, tout ça me perturbe parce que j'en viens sincèrement à me demander si je peux faire face à tout ça. J'en viens sérieusement à me le demander parce que oui, j'ai peur, oui, ça me fait mal. Mais qu'est-ce que l'on peut bien faire face à ça hein ? Rien bien sûr. Mais bon. . On est juste faible, je suppose, on a ce besoin d'être entouré ». Allez savoir pourquoi tiens...

840

FRIENSHIP
TOUS COMPTES


Revenir en haut Aller en bas

Charisma Kostovak
Ministère

Parchemins : 744
Âge : 27 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Satané Saint Valentin ! Empty
MessageSujet: Re: Satané Saint Valentin !   Satané Saint Valentin ! EmptyLun 2 Avr - 18:21

    Trouver quelqu'un de mieux ? Mais mieux en quoi ! Charisma ne voyait pas comment on pouvait être mieux qu'Enry. Plus présent, ça, sans aucune difficulté, mais mieux... après tout, il avait embrassé la même carrière qu'elle (auror), ils se comprenaient très bien dans leur asociabilité mutuelle. En bref, sous certains aspects, c'était le garçon idéal. Sauf qu'il n'était pas là, et ça, Carry devait admettre que c'était éliminatoire. Quant au fait qu'elle était magnifique, elle pouvait concevoir cet argument, mais elle n'était pas sûre que cela suffise. Après tout, elle avait ses propres fardeaux et il fallait un garçon qui soit près à les accepter. Si elle était encore réticente à accepter ses sentiments naissants pour Axel, c'était bien parce qu'elle le croyait aussi intolérant qu'il pouvait être brutal. Autrement dit, elle pensait qu'il ne saurait pas la gérer telle qu'elle était vraiment, au-delà de sa jolie apparence et de ses excentricités – somme toute habituelle pour qui était ou avait été à Serdaigle -. Son passé était si lourd à porter... et comme elle ne s'offrait jamais à moitié, elle ne pouvait pas tomber amoureuse de quelqu'un qui ne l'aiderait pas. Axel l'avait si souvent embêté... elle n'arrivait pas à se projeter avec lui dans le futur. Elle en avait envie, mais elle n'y arrivait pas. Quant aux autres garçons, c'était bien simple, ils n'existaient même pas pour elle. Elle ne regardait pas les garçons comme le faisaient ses camarades. Il fallait des situations bien particulière pour qu'elle entre dans un jeu de séduction, et ce n'était donc pas donné à tous les hommes de l'attirer. Quelque part, n'était-ce pas flatteur pour les deux seuls concernés ?

    « Je sais tout ça... Mais je croyais... enfin... j’espérais que nous puissions terminer notre relation comme des personnes intelligentes, en face à face, et en bons termes. Or, j'en viens à croire que, là, il fuit la confrontation parce que justement il ne veut pas de cette conversation... ce qui va m'obliger à rompre par lettre. Je déteste cette idée. » Elle n'avait pas envie que leur relation se termine de façon aussi bassement lâche. Elle voulait le voir, lui dire que même si aujourd'hui, elle ne l'aimait plus comme avant, même si elle ne supportait plus son absence, elle tenait encore à lui, qu'il aurait toujours une place spéciale dans son cœur... même si c'était un peu culcul la praline comme discours, elle le pensait avec tant de sincérité que c'était devenu important pour elle. Mais elle n'aurait même pas droit à des adieux. Car elle ne pourrait pas laisser traîner indéfiniment. Elle avait même affirmé à Axel que d'ici aux prochaines vacances, ce serait arrangé. Mine de rien, l'échéance se rapprochait...

    « Jaloux ? Grand dieu... mais de quoi Axel pourrait-il être jaloux ? Et puis, s'il tenait à moi, il le montrerait, non ? » Le ton de sa voix n'était pas très assuré. Elle n'arrivait pas à croire ce que disait Tosca, mais en même temps, elle n'avait aucun contre argument à présenter. Elle n'arrivait jamais à suivre les réactions d'Axel, encore moins à les intellectualiser, alors de là à en faire des arguments... il y avait un monde. Même si rien ne lui prouvait que la version que présentait Tosca était réelle, elle n'avait rien non plus pour prouver le contraire. Enfin, pour ce qui était de tenir à elle, il avait quand même une drôle de façon de lui montrer. Il lui disait tout le temps qu'elle était stupide, ce n'était pas très gentil, même elle, elle faisait plus attention quand elle lui parlait que l'inverse alors...

    Finalement, ces doutes qui l'étreignaient résumaient assez bien la complexité des sentiments amoureux en général. Tosca n'en menait pas plus large qu'elle et cela rassura un peu Carry qui se sentit d'un coup beaucoup moins seule. Leur situation était différente à l'une et à l'autre, mais elles étaient tout de même plutôt d'accord sur le principe : l'insécurité sentimentale, cela n'avait rien de cool.

    « Être entourées, hein... quand je vois dans quoi cela nous entraîne... le pire c'est que je me dis, normalement, puisque Enry fait tout capoter, je devrais être guérie une bonne fois, et bien non, je complexifie encore la situation avec un autre garçon, et puis, tant qu'à faire, celui qui m'a gonflé ces dernières années, sinon, ce ne serait pas drôle, hein... » Charisma pestait bien plus pour elle que pour Tosca qui avait déjà bien compris l'énervement de sa meilleure amie. Carry avait juste besoin de s'exprimer. Parce que pour l'instant, ce qui l'embêtait ce n'était même pas tant le flop avec Enry que Axel. Ce n'était pas logique et elle changerait d'avis après (puisque son cœur balançait n'est-ce pas?), mais là, dans l'instant T, ça l'énervait. En tout cas, elle décida pour elle qu'après toute cette conversation, elle ne pouvait pas écrire à Enry pour la Saint Valentin, c'était un problème de moins à résoudre. Il ne faut pas cracher sur les petites compensations qu'on nous offrait après tout !

    « Mais, j'y pense, qu'est-ce qui vous perturbe, vous ? Je veux dire, vous devriez encore être dans la phase où tout est beau et tout est rose non ? Même moi j'ai eu une période comme ça. » Et Tosca faisait plus normale qu'elle donc elle avait supposé qu'elle aurait dû vivre cette histoire dans un système de valeur très logique, comme dans les livres de sociologie et d'anthropologie qu'elle lisait de temps en temps lorsqu'elle était chez Andrew. Les relations amoureuses étaient supposées avoir trois phases environs. La première est celle de la passion où les deux amoureux voient tout en rose, la seconde c'est la période charnière où le couple commence à voir les défauts, et la troisième celle des rituels qui ne s'instaurait que si le couple avait survécu à la deuxième. Carry cassait avec Enry à la troisième puisque à l'évidence, les rites instaurés ne convenaient pas aux attentes de la jolie russe. Il y avait ensuite tout un tas de sous catégories pour ces grandes périodes mais elle était sûre vu les dates que sa meilleure amie ne devrait, en théorie, pas avoir peur de l'avenir. A moins qu'il se soit passé des trucs qu'elle ignorait...

    « Dites-moi... je ne voudrais pas être indiscrète, mais Martin c'est le premier garçon ? En général je veux dire. » Tosca était toujours un peu étrange quand elles parlaient garçons, pour Carry, ça cachait quelque chose ! Et là, Tobias a les oreilles qui sifflent!

{1 088}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Satané Saint Valentin ! Empty
MessageSujet: Re: Satané Saint Valentin !   Satané Saint Valentin ! EmptyMar 3 Avr - 20:26



Une rupture n'était jamais l'élément le plus simple qui soit. Et bien souvent, on pouvait facilement se rendre compte que c'était horrible, chiant et énervant. Et il y avait tellement d'autres trucs qui pouvaient énerver les gens, en plus de ça qu'il n'y avait pas toujours grand chose à faire, par rapport à ça. Et c'était vite insupportable, quoi que l'on puisse bien en dire. Mais à côté de ça, il fallait faire avec. Qu'on le veuille ou non, et bien non, on n'avait absolument pas le moindre droit de choisir, droit de décider comment est-ce que les choses étaient censées se passer. Du coup, oui, ça pouvait très mal se passer par moment. Il fallait juste affronter la réalité d'une certaine manière. Que cela soit facile ou non, il fallait juste savoir que ouais, on n'avait pas toujours le choix. Et c'était ça le plus difficile, le plus chiant et le plus.. Difficile. D'une certaine manière en tout cas. Mais quoi que l'on puisse bien en dire, il fallait apprendre à faire avec. Donc que cela soit facile ou non bah.. Pas le choix quoi. Rompre par écrit n'était pas très courageux, ça allait de soit. Et pour beaucoup de monde, c'était lâche. Mais lorsque dans une situation comme celle de Charisma, on n'avait pas le choix, c'était plutôt légitime non ? C'était plutôt logique, en plus de ça. Elle ne pouvait pas continuer sur cette voie, sinon, ça n'allait clairement pas s'arranger et ce n'était pas ce qu'elle voulait. Impossible même, si on voulait vraiment tout savoir. Mais à coté de ça bah.. Bah c'était loin d'être aussi facile que l'on pouvait bien vouloir le faire croire une seule seconde. Et c'était même.. Un peu dérangeant, si on se laissait avoir comme ça.  « Ce n'est pas vraiment comme si tu avais le choix de toute manière Charisma. Tu ne vas pas rester là, à attendre qu'il prenne enfin une décision hein. Ca serait horrible je pense. Mais genre.. Vraiment quoi. Tu ne peux pas rester dans cette situation et ne rien faire quoi. Je veux dire.. Il te fait tourner en bourrique. Alors décide toi à faire quelque chose. Cette situation est en train de te bouffer j'ai l'impression tu sais ? Et ce n'est vraiment pas bon signe ». Non, loin de là même. Si ça continuait sur cette voie, il était plutôt évident que rien n'allait aller comme elle le voulait, bien au contraire !

La jalousie était un sentiment étrange, que les gens tentaient tant bien que mal de contenir mais qui n'y arrivaient genre.. Jamais en faite. Bon, okay, dis comme ça, c'était simple et il était impossible de plus se casser la tête sur la question. Mais que l'on se comprenne bien sur un point et surtout un point bien particulier. Alors se serait sur le fait que rien n'aurait été facile. Et rien ne l'aurait sans doute été si ça avait poursuivi sur cette voie, sans le moindre doute. Oui voilà. Et quoi que l'on puisse bien en dire, rien ne pourrait vraiment être simple, dans ce genre de situation. Il faudrait juste faire face à tout ça, même si on n'y arrivait pas toujours. On faisait de son mieux en tout cas. Les gens ne géraient pas tous la jalousie de la même manière. Et du coup... Ca pouvait très facilement devenir un peu compliqué, même si les gens faisaient tout pour aller dans le bon sens. Ce n'était certes, pas facile mais il fallait malgré tout bien comprendre que ça devenait n'importe quoi au final, tout ça. Même s'il n'était pas facile de vraiment le réaliser et de vraiment le comprendre quoi.  « Chaque individu se protège des sentiments qu'il pourrait éprouver en les cachant. Parfois ça marche, parfois non. Axel fait peut être parti de ceux là. Si ça se trouve, il arrive sans problème à cacher sa jalousie mais à côté de ça, s'il prend si mal le fait que tu sois encore avec Enry, cela ne peut pas être pour rien, tu vois ? ». Oui voilà. Tosca n'était pas douée non plus avec les sentiments, elle avait actuellement son tout premier petit copain alors qu'elle était en dernière année hein.

Les sentiments étaient vraiment une chose compliqué et la plupart du temps, on n'y comprenait rien. Du coup, c'était peut être aussi en train de lui miner le moral, à elle. A voir sa meilleure amie galérer autant, peut être que ça allait être pareil pour elle ? Dans ce cas... Bah ouais, pas le choix, il fallait faire avec, quoi que l'on puisse bien en faire, quoi que l'on puisse en dire, de toute évidence. Point final oui, voilà. Il n'y avait rien de plus à en dire, d'une certaine manière.  « Je n'y comprends rien non plus de toute façon.. Je ne suis même pas sûre de savoir à quoi ça sert d'aimer.. ».

Peut être oui, qu'au début, ça devait être comme ça. Mais au final, Tosca avait sincèrement éprouvé quelque chose pour Anh. Et du coup, elle se demandait si elle avait pris la bonne décision. Pire, si en choisir un des deux avait été une bonne idée, si le mieux n'aurait pas été de tirer un trait sur les deux pour faire simple et sans complication. Mais non, elle s'était retint, elle était revenue sur sa décision, d'une certaine manière. Et du coup, oui, elle était avec Martin et oui, ça se passait bien. Mais elle doutait et elle continuait à avoir peur. Pourquoi ? Aucune idée.  « Je ne sais pas. Je n'arrive même pas à savoir ce que j'ai. Ca me fait peur en faite. Oui, c'est surtout ça le problème. J'ai tellement peur que je ne sais pas quoi faire. Je n'arrive même pas à savoir pourquoi. J'aime Martin, je n'ai pas le moindre doute à ce sujet. Mais à côté de ça.. Je sais pas ». Quitter Martin ? Impensable. Elle l'aimait hein, qu'on soit bien d'accord là dessus. Du coup, hors de question de penser à ça. Elle se sentait bien quand il était à ses côtés mais dès qu'il n'était plus là.. Oui, elle était perturbée.  « Oui, Martin est mon premier petit ami. Je n'en ai jamais eu d'autre. Je dois être.. Pas bien je suppose. Je sais pas. Je n'ai jamais intéressé les garçons. Martin est le premier que je suis capable d'intéresser ».


FRIENSHIP
TOUS COMPTES



1077
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Satané Saint Valentin ! Empty
MessageSujet: Re: Satané Saint Valentin !   Satané Saint Valentin ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Satané Saint Valentin !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Satané Saint Valentin !
» Animation Saint-Valentin : Le Bal des Fantômes
» Soirée Cannonballs & Saint-Valentin (All)
» Saint Valentin en RP !
» [JR] Mortelle Saint-Valentin [Pv Adonichou]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: