AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 La réserve indienne [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 531
Âge : 18 ans [17/01/1991]
Actuellement : Apprentie Garde du Corps


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: La réserve indienne [PV]   Lun 2 Avr - 7:09




Lyne, Ehawee et une réserve !


    Ehawee n'avait pas trop le moral. Elle ne savait pas trop comment gérer la situation qu'évoquait la dernière lettre de son grand-père... Et donc, seule dans la salle commune, elle n'avait pas la forme. En général, Ehawee sautait partout, soûlait tout le monde, et ne s'arrêtait pas, même quand elle commençait à gonfler son entourage. Toutes les critiques et toutes les répartis cinglantes lui glissaient dessus parce que tout ce qui comptait pour elle dans la vie c'était devenir une parfaite petite amérindienne, et rien d'autre. Qui plus est, comme elle n'était pas capable de rester concentrée plus de deux minutes sur la même chose, elle ne pouvait que difficilement se rendre compte qu'on la critiquait. Par ailleurs, elle vivait dans le monde des bisounours où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, donc elle voyait la vie en rose bonbon quasiment tout le temps. Ce jour là, pourtant, elle n'avait pas la forme et cela se voyait. Elle était silencieuse, trop pour être dans son état normal. Silah était venue la voir pour lui en parler, mais elle n'avait obtenu qu'une réponse du bout des lèvres... Ehawee était devant la lettre de son grand père, un parchemin ouvert devant elle, et elle cherchait ce qu'elle allait bien pouvoir répondre.

    Finalement, Lyne vint s'asseoir à côté d'elle pour une raison x ou y. La salle commune s'était un peu vidée. Ehawee tourna la tête vers sa camarade de maison et de Sterne, hésita, puis revint à sa lettre, toujours silencieuse. Il fallut une autre tentative pour qu'elle se décide à se tourner pour de bon vers elle et pour pour parler...

    « Dis... hum... tu ne saurais pas... hum... enfin... tu vois... j'aimerais bien... sortir de Poudlard... tu ne saurais pas, toi, comment faire ? Enfin... je dis ça... je ne veux pas... te paraître bizarre... mais... il faut que j'aille en amérique, et... » Elle ne termina pas sa phrase car des larmes brillaient au bord de ses yeux qu'elle ne pouvait retenir plus longtemps. A partir de là, et même si cette pauvre Opalyne n'avait rien demandé, Ehawee continua son histoire en hocquetant. Elle n'avait pas peur du ridicule, pas plus que de se confier à la première personne venue, elle avait juste besoin de trouver quoi écrire, et elle ne serait pas capable de le faire avant d'avoir versé toutes les larmes de son corps.

    « La réserve... de papi... ils veulent... ils veulent la fermer ! Et... et... et toute la tribu... elle va être éparpillée ! Je ne veux pas moi ! Et puis... je sais pas quoi écrire ! Papi va... essayer... de faire tout... stopper... mais... mais... j'aimerais aller là-bas... pour l'aideeeeer ! » Elle ponctua cette phrase d'un « ouin » sonore et il fallut quelques minutes de larmes pour qu'elle arrive à reprendre son souffle.

    « Je ne sais pas si tu comprends... » Dit-elle d'une toute petite voix... « Mais pour les natifs américains... la réserve... c'est tout ce qu'on a. » Bien qu'elle fut de nationalité irlandaise, elle s'incluait dans ce « on », car pour elle, la réserve, c'était un lieu sacré. Et si Opalyne n'avait rien compris depuis le début... tant pis, elle ré-expliquerait, plus calmement peut-être ?

{546}


FRIENSHIP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 917
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: La réserve indienne [PV]   Sam 14 Avr - 11:45


Etre Silah, Ehawee et Opalyne, il n’y avait vraiment pas à dire : la promotion bisounours était en marche à Poudlard. Des trois lionnes il y en avait rarement une pour rattraper l’autre. Silah et Lyne étaient d’ailleurs devenues copines assez vite (et Ehawee et Silah l’étaient depuis un moment, d’après ce que Lyne avait cru comprendre…). Dans le genre agitées les trois demoiselles avaient une coupe en or et des médailles au chocolat, parce que de toute l’école (et sûrement en y incluant les annales des cinquante dernières années) on trouvait vraiment difficilement plus agitées qu’elles… bon finalement je sais pas entre Lyne et Keira….

Aujourd’hui Lyne s’était assise à côté d’Ehawee dans le but de lui parler, mais cette dernière était bien sérieuse, et bizarrement cela intimida quelque peu la rouquine qui n’avait franchement pas pour habitude de voir sa camarade aussi silencieuse… Pourtant Lyne n’était pas du genre facile à impressionner ! Pas le moins du monde ! Mais là, elle trouvait ça tellement bizarre qu’elle opta pour le silence en attendant de connecter trois neurones ensemble et d’aviser…

Finalement ce fut Ehawee qui lui parla, mais elle pleurait et n’était pas du tout dans son état habituel. Toute étonnée, Lyne l’écouta (oui oui elle peut écouter parfois, c’est dingue, mais ça arrive).

« Aller en Amérique ? »

D’un c’était loin, mais ce n’était pas ce qui intriguait le plus la rouquine (non non) ce qu’elle ne savait pas c’était quelle Amérique, en fait, d’ailleurs elle s’enquit, très naïvement :

« Laquelle ? »

Nord, ou Sud ? Un pays peut-être pour préciser la destination ? Bref, que de mystère ! Si Ehawee n’avait pas pleuré, elle se serait lancée dans un looong et interminable (voir rasoir) discours sur : « moi je suis allée e Amérique plein de fois, mais c’était pas très rigolo ! Il faisait chaud en Floride, par contre le nord c’est encore pire qu’ici. Tu es déjà allée au brésil ? »

Au lieu de quoi, elle écouta la suite en silence. Et finalement, Lyne secoua sa tête négativement :

« Eu non je comprends pas… C’est quoi une réserve ? Une tribu ? »

Déjà ces termes là étaient à lui expliquer, parce que ce n’était pas du tout des choses qu’on lui avait appris. Lyne n’avait pas beaucoup de culture générale sur les autres pays… les autres modes de vie. Raison pour laquelle Tarek avait le droit de parler plus que la normale en sa compagnie, parce qu’il avait des tonnes de choses à lui apprendre sur l’Afrique ! Et Joy sur la Bulgarie… Bref, Lyne adorait apprendre ce genre de choses, encore fallait-il qu’on le lui explique un minimum…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 531
Âge : 18 ans [17/01/1991]
Actuellement : Apprentie Garde du Corps


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: La réserve indienne [PV]   Lun 7 Mai - 9:59


    « Laquelle ? Bah... » cette question calma un peu Ehawee qui ne la comprenait pas, et comme son cerveau ne pouvait pas se préoccuper de plusieurs choses à la fois (quand on fait tout à fond, il faut aussi faire des choix), elle sembla donc momentanément un peu plus zen, le temps de comprendre la question.

    « Les États-Unis. » Finit-elle par répondre, ne sachant pas vraiment ce que Opalyne voulait savoir, et son désarroi alla grandissant lorsqu'elle se rendit compte que Lyne ne comprenait absolument pas de quoi elle parlait. Non mais elle vivait sur quelle planète exactement ? Du coup, Ehawee parut un peu moins triste, même si des larmes perlaient toujours sur ses cils.

    « Mon grand-père vit dans une réserve, tous les gens qui sont des américains d'origines – d'avant la colonisation par l'Europe – vivent dans ce genre d'endroit. Et une tribu, c'est comme un village, sauf que chacun a ses propres coutumes, parce qu'on vit à des kilomètres les uns des autres. » Elle espérait que Opalyne allait comprendre, mais maintenant qu'elle était un peu plus calme, bien que sa voix reste faible et les larmes toutes proches, elle pouvait éclaircir un peu son propos (encore que, ce n'était pas certain hein).

    « Bien après la colonisation, lorsque les États-Unis ont été indépendants et que les Amérindiens ont été reconnus comme victimes, un traité passé entre l'état et les différentes tribus nous a donné des terres où vivre selon nos coutumes. Normalement, c'est dans la constitution et personne ne peut nous les prendre, mais... » Elle hoqueta, perdant le fil de ce qu'elle disait, prise dans le désespoir d'être à Poudlard quand la tribu avait besoin d'elle là-bas. Sûrement qu'elle y serait inutile, elle n'était qu'une enfant après tout, mais être loin était encore la pire des impuissances. Elle avait appris très jeune, à cause de son métissage, comment les tribus s'étaient libérés de la tutelle de l'état. Même si c'était dans des endroits bien spécifiques, et même si comme partout, il y avait des lois communes, les tribus étaient libres sur leurs terres. Si on les déplaçait, ce serait comme profaner les ancêtres, car cela voudrait dire qu'on ne leur reconnaissait plus le droit d'avoir cette parcelle. Ils n'étaient pas déplaçables, ils étaient des êtres humains, pas un troupeau gênant ! Et puis, ils avaient promis... En 1787, une ordonnance du congrès disait que « La plus entière bonne foi sera toujours observée envers les Indiens ; leurs terres et leurs biens ne seront jamais saisis sans leur consentement… sauf au cours de guerres justes et légitimes autorisées par le Congrès ». Ils n'allaient quand même pas renié ça ? Surtout qu'ils avaient déjà trahi, autrefois, et que pourtant, les tribus avaient toujours continué à faire preuve de tolérance à leur égard, comme des enfants qui blesseraient leurs parents sans le vouloir, et dont les parents ne savent pas élever la voix. Ils n'avaient rien dit ! Et maintenant, cela faisait plus d'un siècle que tout allait bien de ce côté là !

    « La tribu est souveraine. Même si nous n'occupons qu'un tout petit bout de la réserve, ils ne peuvent pas nous déplacer. » Elle sécha ses larmes, l'air résolu. Son grand-père lui avait dit qu'il réglerait la situation. Il y avait plutôt intérêt, sinon, foi de sorcière, elle s'arrangerait pour qu'ils le payent dès qu'elle serait adulte !


Source et référence : http://nuevomundo.revues.org/46193
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 917
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: La réserve indienne [PV]   Lun 28 Mai - 12:20

Il était plus qu’évident que les deux sorcières ne vivaient pas dans le même monde. Ehawee connaissait plein de choses dont Lyne n’avait même pas conscience de leur existence. La rouquine avait plus ou moins grandi dans un cocon plus que renfermé, très sécurisé… Malgré tout, cela n’avait pas protégé la rouquine de la souffrance, bien au contraire. Quand son cocon avait été fissuré et que la pollution était passée, elle avait souffert. Et aujourd’hui encore elle en souffrait. Mais l’essentiel de ses problèmes étaient très centrés sur sa petite personne. Dans son univers, elle seule importait. Elle n’avait pas appris à se soucier des autres comme c’était apparemment le cas d’Ehawee.

Cette dernière lui expliqua un peu mieux la situation, donc (puisqu’il était évident que la rouquine ne comprenait rien à rien sur ce coup là…). Lyne écoutait avec attention les explications de sa camarade blonde. Hochant doucement la tête, toute émerveillée. Elle finit cependant par poser une question (qui n’était pas censée se poser oralement, mais ça elle ne le savait pas, elle n’avait que treize ans…) :

« Mais si c’est ton grand père qui vit là-bas… Pourquoi tu es blanche ? »

Ben quoi ? Lyne croyait que les indiens (enfin américains, bref quoi on comprend) étaient plutôt typés avec des cheveux noirs et une peau sombre. Peut-être pas autant que son copain Tarek, puisque lui il venait d’Afrique, mais quand même pas blond comme les blés comme l’était sans conteste Ehawee.

Pour les histoires de fermeture de réserve, Lyne ne comprenait pas trop du coup :

« Mais si c’est interdit comment ils peuvent le faire ? »

Puisque dans sa petite tête, les choses qui étaient interdites ne se faisaient pas, tout simplement… Surtout quand c’est la loi qui le dit. N’est-ce pas ?

« On ne peut pas porter plainte si la loi l’interdit ? C’est pas faisable normalement, non ? »

Oh, elle n’y connaissait rien du tout en droit (pour rappel elle a toujours 13 ans et puis quand on ne parle pas de maquillage, de mannequin et de vêtements, elle montre généralement peu d’intérêt…).

Lyne ne comprenait pas encore toute la situation, malgré tout, c’était plus clair que précédemment à présent. Elle se demandait encore pas mal de choses, puisque tout demeurait bien flou… mais bon, d’ici peu, tout finirait par s’éclaircir, peut-être, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 531
Âge : 18 ans [17/01/1991]
Actuellement : Apprentie Garde du Corps


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: La réserve indienne [PV]   Dim 3 Juin - 21:16

    Ehawee n'aimait pas (et c'était un doux euphémisme) qu'on lui fasse remarquer qu'elle ne ressemblait pas à son grand père. Pourtant, comme elle avait l'habitude et que pour l'instant, son esprit était tout à fait occupé à autre chose qu'à récriminer contre la génétique, elle inspira et prit sur elle de répondre clairement. Encore une fois, ce dernier point n'était pas gagné d'avance non plus, Ehawee n'avait un comportement présentement rationnel que parce qu'elle n'avait pas l'impression d'avoir d'autres choix. Entre la détresse et ça, elle avait vite décidé. Il faut dire qu'elle était plus intelligente que ce qu'elle laissait paraître, si elle prenait plus le temps de l'utiliser, elle n'aurait sûrement pas autant d'ennuis avec l'autorité de l'école. Mais passons là-dessus puisqu'après avoir rassemblé les éléments d'une réponse convenable, Ehawee reprit la parole pour répondre à cette question... somme toute banale dans son univers. Mais était-ce sa faute à elle, hein, si elle était blonde ?

    « Mon grand-père a épousé une blanche, donc mon père est métis, et ma mère est irlandaise. Mon frère et moi ressemblons à maman... tout le monde dit que le blond se perd, tu parles ! J'aurais voulu ressembler à mon grand-père physiquement, parce que je n'arriverais jamais à m'imposer comme guerrière, chef ou shaman dans la tribu avec ce teint ! Et je ne te parle même pas de mes cheveux ! » Mais bon, les hommes de sa famille du côté de son père aimaient les blondes, elle ne pouvait pas lutter contre ça, et puis, elle adorait sa famille dans son entier, elle ne voulait pas spécialement renié l'héritage maternel même si elle préférait la tribu. C'est seulement que cela lui compliquait l'existence quoi !

    « C'est ça que je ne comprend pas, ce n'est pas comme si ce n'était pas interdit depuis plus de cent ans ! Mais apparemment, il y a un article sur la raison d'état qui prévaut sur notre droit, sauf que je ne pense vraiment pas que la raison invoqué tienne. Nous ne sommes pas en temps de guerre après tout. » Elle haussa les épaules et grimaça. Elle ne pleurait presque plus mais une vague de rébellion montait en elle. Peut-être que pour les colons oui, Ehawee retarde ce n'était pas grave de les déplacer de quelques kilomètres, mais ils avaient plein de choses à l'endroit où ils étaient déjà. Le cimetière indien par exemple, qui honorerait leurs morts si cette partie de la réserve disparaissait ? En plus, n'importe quel idiot savait qu'il ne fallait pas déranger les morts sous peine de malédiction. Mais pour être honnête, ce n'était pas le cimetière qui lui manquerait à elle, dans son indignation, elle espérait seulement que le cas échéant, les ancêtres les vengeraient. Non, elle, c'était la forêt et tout ce qu'elle représentait pour elle qui lui était chère. Elle avait passé tant de temps à s'entraîner avec son grand-père, à se promener avec son frère, et à chercher un colibri.

    « Je crois que c'est ce que papi veut faire, il veut faire appel au congrès pour les forcer à changer de plan. Mais j'aimerais être avec lui... » Il restait encore un peu de temps avant l'été, cela allait lui paraître si long !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 917
Âge : 20 ans -25 decembre 1990-
Actuellement : Serveuse au Black and Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: La réserve indienne [PV]   Lun 18 Juin - 13:31

Toujours très terre à terre (enfin… Façon de parler, parce qu’on la connaît aussi totalement à côté de ses pompes !), la rouquine hocha lentement la tête, comme si elle réfléchissait longuement avant de prendre la parole (ce qui était une première, en temps normal, elle balance et elle pense après –et encore, elle peut aussi sauter l’étape ‘penser’-).

« Tu peux peut-être bronzer quand même ? Et des cheveux, ça se teint très bien, tu sais… »

On a un souci ??? Pas de problème ! Lyne vous arrange ça en moins de deux (ou pas… Disons qu’elle peut envisager de proposer des options, en tout cas !). BREF ! Lyne lui aurait presque proposé de se tartiner de fond de teint brun au cas où elle bronze mal (puis doit y avoir des potions aussi… Tout n’est pas désespéré !). Puis pour le reste, Lyne hocha doucement la tête :

« C’est très bizarre, oui… Mais si jamais je peux t’aider, n’hésite pas à me le demander, je serais contente de te rendre service Ehawee… »

La rouquine lui offrit un petit sourire. Ben oui, Lyne était loin d’avoir mauvais fond, ne l’oublions pas !

« Tu pourras le rejoindre pour les vacances ! C’est bientôt après tout. Et les démarches vont durer un moment j’imagine, on ne peut pas faire des choses comme ça en seulement deux mois, je suppose… Tu ne crois pas ? »

Positive ? Bien sûr, la rouquine aimait positiver autant que faire se peut. Elle ne désespérait d’ailleurs toujours pas d’épouser Lexy Terence d’ailleurs. Elle faisait partie de ceux qui s’imaginent (et croient dur comme fer) que l’espoir fait vivre). Voilà tout !

La rouquine se bascula lentement d’avant en arrière. Elle ne voyait pas trop quoi rajouter, alors elle demanda à Ehawee, au cas où ça lui remonte le moral :

« Tu veux venir grignoter quelque chose avec moi à la cuisine ? Ça te changera les idées ! »

Tout le monde sait que la glace, ou le chocolat sont d’excellents anti dépresseurs, après tout, n’est-ce pas ??? Et puis de toute façon, elle n’avait pas d’autres idées en tête, donc autant faire ce qui lui venait à l’esprit, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 531
Âge : 18 ans [17/01/1991]
Actuellement : Apprentie Garde du Corps


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: La réserve indienne [PV]   Ven 22 Juin - 8:57


    « Hum... Je ne bronze pas vraiment très bien. Mais je voulais me teindre les cheveux, sauf que maman dit que je suis trop jeune et aussi qu'on doit faire avec ce que dieu nous a donné. » Elle haussa les épaules et puis, comme si cela pouvait tout expliquer, elle ajouta « Maman est irlandaise. » Parce qu'elle avait beau y avoir grandi, elle continuait à trouver la religion de la famille de sa mère et de leur ville complètement idiote. Même s'ils étaient somme toute plutôt modérés, Ehawee les trouvait très dévot.

    Ehawee sourit à la jeune fille rousse, encore un peu tristement, mais il y avait quand même du progrès par rapport au début de leur conversation, c'était indéniable. « Merci. » Opalyne se montrait la voix de la sagesse sur ce coup là, Ehawee n'avait pas du tout pensé au temps que prendrait les démarches tellement elle était occupée à penser à autre chose, comme au fait qu'on voulait leur piquer leur terre ! Mais tout bien pensé, c'était vrai qu'elle avait le temps, parce que même si la demande était ratifiée, cela prendrait quelques semaines avant que tout soit en marche. Les Etats-Unis n'étaient pas beaucoup plus rapides que l'Angleterre pour ce genre de chose, et en attendant, la tribu resterait sur leur terre !

    « Tu as raison, j'irais pendant les vacances. » Elle ponctua sa phrase d'un vigoureux signe de tête. « Oh oui, bonne idée ! On y va tout de suite hein ? » Elle se leva dans un bond et prit la main d'Opalyne, remontée à bloc. Ainsi, les deux filles s'en allèrent vers les cuisines pour manger plein de bonnes choses, histoire de finir de se consoler avec une bonne dose de sucre. Non seulement ça allait lui changer les idées mais en plus ça allait lui redonner un peu de force, non que sur le principe elle en manquât... mais qui refuserait du chocolat, hein?

{Terminé pour Ehawee}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La réserve indienne [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La réserve indienne [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PEUPLES/ETHNIES/COMMUNAUTES
» [A.C] On ne sais jamais ce que la vie nous réserve [Adriam]
» Mystique, jeune jument indienne... (a finir)
» Ce que l'avenir nous réserve
» LA LUTTE INDIENNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: