AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Following the wrong steps being led by pride (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Following the wrong steps being led by pride (PV)   Sam 21 Avr - 20:12


Que faire un samedi soir quand on a envie de faire quelque chose sans avoir envie de le faire. En fait, il n’avait pas envie de passer un samedi soir comme tous les samedis soirs de toute l’année. C’est-à-dire à glander dans la salle commune. Même s’il n’était que six heures du soir, le soleil s’était presque entièrement couché. L’air frais donnait aux nuages un ton rosé que William aimait tout particulièrement. Il allait sûrement pleuvoir dimanche, donc autant profiter ce soir. À vrai dire, ce n’était pas vraiment une très bonne occasion. Premièrement, William avait inopinément égaré son écharpe il ne savait où, donc il ne sert à rien de sortir dehors alors qu’il ne fait pas encore si chaud. Et puis, imaginez qu’il croise un préfet. En tant que respectueux des règles, il n’avait pas envie de prendre de risque. En tout point, l’idée était rejetée. Quoique… Il n’allait pas se restreindre à rester enfermé dans le château, à cause de son écharpe. Il a besoin de prendre l’air le petit gars. Et puis lundi il avait cours en dehors. Enfin bref, toute une histoire d’écharpe. Passionnant n’est-ce pas ? Et bien c’est vers vingt-deux heures, près le dîner, qu’il se décide et part à la recherche de son écharpe. Non vraiment, c’était ridicule. Mais il savait que le lendemain, il n’avait pas que ça à faire, et justement ce soir là, il n’avait que ça à faire.

William n’avait jamais parcouru les diverses couloirs de Poudlard. Seul et le soir du moins. Il ne savait pas qui s’y trouvait et pour y faire quoi, mais il espérait au moins ne pas tomber sur un préfet. Il était exemplaire, enfin il le laissait paraître. En presque trois ans, il n’avait jamais eu de problèmes majeurs dans ce domaine. Alors pourquoi ce soir. Ce château était vraiment fascinant. William n’avait pas souvent porté son attention sur les tableaux dans les escaliers, et bien là aussi se pointait l’occasion. Bon cette recherche n’allait pas se transformer en visite de musée quand même, mais c’était amusant de les regarder, et les voir vous regarder. Si Léonard de Vinci avait su … Enfin, il commençait par le premier étage. Il se souvenait ne pas l’avoir récupérée après le cours sur les Défenses contre les Forces du Mal. Flot d’élèves étaient passés entre temps, certes, mais ils auraient pu la déposer sur une gargouille, ou bien un banc. Enfin, autant chercher, de toute façon, qui voudrait d’une écharpe Serdaigle, à part les Serdaigle qui en ont déjà une.

Il montait les escaliers, voyant quelques élèves, cependant très rares, ce qui est compréhensible. Il ne fallait pas traîner, mais ne pas courir non plus. Histoire de ne pas se faire trop repérer, au cas où il adviendrait qu’il le soit. Il arrivait au premier.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Following the wrong steps being led by pride (PV)   Lun 30 Avr - 16:30

Arya bâilla. Pas vraiment de fatigue, plutôt d’ennui puisque cette fin de soirée était plutôt calme pour un samedi. Les élèves en pagaille n’étaient guère nombreux et de toute façon, ni elle ni Tosca Levine n’avaient vraiment envie de leur courir derrière. Elles exécutaient donc leur tâche de Préfète en se contentant de dissuader leurs camarades de trop traîner une fois le couvre-feu terminé tout en discutant à voix basse avec l’espérance de voir l’heure passer assez vite pour qu’elles puissent elles aussi retourner dans leur dortoir respectif et retrouver leurs propres camarades. Elles s’entendaient bien, ça n’était pas vraiment le problème mais on pouvait trouver plus intéressant qu’une ronde un samedi soir.

Elles se séparèrent pour faire ensemble le tour du premier étage avant de descendre vers le rez-de-chaussée et de remonter finalement chacune vers sa tour. Arya tourna donc à droite, fatiguée par l’inutilité chronique de ce genre de démarche qu’elle se devait pourtant d’effectuer en tant que bonne Préfète de la meilleure maison de Poudlard (même si leur situation au nombre de points était dernièrement plutôt critique). Les mains dans les poches, elle avançait au milieu des tableaux qui conversaient les uns avec les autres, vigilantes aux ombres qui pouvaient se cacher derrière les statues et armures. Les élèves étaient malins ; ils savaient comment éviter l’œil pourtant perçant quoiqu’ennuyé des Préfets et Préfètes qui faisaient le tour des couloirs pendant que les professeurs se reposaient.

L’un des jeunes délinquants qui couraient le château après le couvre-feu ne fut cependant pas assez malin ou rapide pour échapper à Arya ; à moins que ce fût parce qu’il arrivait vers elle. En tout cas, la Préfète eut le temps de reconnaître la tête du troisième année qui tentait de s’enfuir. Elle appela donc.

- Je t’ai vu MacOlley, pas la peine de courir !

Ca leur éviterait des complications à tous les deux et de toute façon, Arya ne comptait pas le punir : après tout, il était de sa maison et elle n’était pas super motivée à faire perdre des points à Serdaigle. Par contre, elle pourrait tout de même lui passer un savon et lui recommander de ne pas se faire voir par Tosca qui ne serait peut-être pas aussi indulgente qu’elle-même pouvait l’être. Avant d’en arriver là, il fallait pourtant que William s’arrête, ce qui n’était pas gagner : les adolescents avaient la mauvaise manie de toujours prendre les décisions qui étaient les moins bonnes pour eux. Arya ne pensait pas avoir été comme ça à l’époque où elle aussi avait treize ans (et qui n’était pourtant pas si éloignée que ça) mais peut-être n’était-ce qu’une question de caractère. En tout cas, elle ne participait pas à la déchéance de Serdaigle en risquant bêtement de perdre des points. Certes, il n’y avait pas mort d’homme si les bleus et bronzes ne gagnaient pas la Coupe des quatre maisons (et de toute façon, c’était mal parti) mais tant qu’à faire, autant éviter les punitions, non ?

Enfin, William sembla s’être arrêté et Arya se rapprocha donc tranquillement, sans se presser. Ne pas faire de boucan était également une façon d’éviter les ennuis pour Serdaigle.

[528 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Following the wrong steps being led by pride (PV)   Lun 30 Avr - 22:30

Evidemment, la chance n’était pas à tous les coins d’escalier. Non seulement c’était la première fois qu’il enfreignait les règles, mais pas pour une mauvaise raison tout de même, Madame Pomfresh ne voulait pas se retrouver plein de malades sur les épaules. Mais aussi sûrement parce qu’il était tombé au mauvais endroit au mauvais moment, et puis, ce n’était pas n’importe quel Préfet, c’était sa Préfète, Arya. Il allait être repéré à vie maintenant. Et il n’aimait pas ça, même si ça avait un côté amusant. C’est toujours utile de bien se faire connaître des préfets, mais sachant qu’il n’avait pas l’intention de faire le rebelle plusieurs fois, une seule remarque allait simplement changer l’avis que la jeune Préfète portait à son égard. Enfin, il lui restait une petite chance. Ils étaient plusieurs en troisième année Serdaigle à être brun et fin. Il avait simplement son espèce de cape, justement à l’effigie de sa maison. Il ne pensait pas avoir été reconnu, il faut dire qu’il ne levait pas vraiment la tête en montant ses escaliers. Ce n’est qu’en arrivant en haut et en s’apprêtant à tourner. Il savait aussi qu’il courrait sûrement plus vite qu’elle. C’est alors qu’il entamait un demi tour sur lui-même, assez rapide, pour ensuite commencer à courir dans le sens opposé de sa destination. Il ne savait pas vraiment ce qui lui avait pris. Il savait très bien comment agir pour ne pas se faire remarquer, n’allez pas croire que c’est un garçon entièrement sage. Il a seulement une certaine habilité qui fait qu’il est rarement pris sur le fait. Mais ce n’est pas toujours le cas. Et puis l’habilité n’avait pas vraiment été de la partie en cette soirée. Non vraiment pas, ce n’était pas en s’enfuyant qu’il risquait de passer inconnu. C’est ici que l’ont comprend la nécessité d’avoir une cape d’invisibilité, ce qui n’appartient pas à tout le monde. Mais avouons qu’il n’avait pas beaucoup de chance ce soir. Et puis évidemment, pour combler le tout, elle le connaissait, et elle l’avait très bien reconnu. La partie n’allait pas durer. William s’était arrêté après quelques mètres. Il était intérieurement complètement perdu, il ne savait pas quoi répondre, mais en tant que garçon fier, il préférait jouer à celui qui n’a pas peur. Elle s’avançait, doucement, fière de l’avoir pris sur le fait. Bon il n’y avait plus grand chose à faire.

- Je cherche mon écharpe…

Il baissait la tête finalement, honteux. Comment elle pouvait croire qu’il était vraiment à la recherche de son écharpe, en pleine soirée, comme s’il n’avait que ça à faire. Et bien, vraiment, il n’avait que ça à faire. Mais évidemment, quand il avait une bonne raison, enfin il n’y a pas de bonne raison à sortir de la salle commune en pleine soirée, mais c’était de malchance tout bonnement. C’était difficile à croire, mais il fallait bien qu’elle le croie.

- Oui c’est bête, mais vraiment, je cherche mon écharpe.

Ou alors elle le prendrait pour quelqu’un trop soucieux, et un peu décalé. Ce qu’il n’était pas au fond, il avait ses raisons de faire ça, vraiment, ce n’était pas bien tombé.
[526]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Following the wrong steps being led by pride (PV)   Mer 2 Mai - 23:00

William s’était donc arrêté et Arya put donc le rejoindre. Elle fit en sorte de prendre son regard le plus fâché, celui qui pourrait quelque peu effrayer le troisième année, ou du moins l’inquiéter autant qu’elle le pouvait. Elle n’était pas sûre que ce soit vraiment efficace mais c’était le moins qu’elle puisse faire. Arya n’allait certainement pas sourire à William pour le féliciter de sa sortie nocturne après le couvre-feu ! Si la jeune femme voulait un petit peu d’autorité, il fallait au moins qu’elle ait l’air mécontent. Au moins, ça annihilerait peut-être toute volonté de résistance un peu insolente de la part du jeune homme.

Ainsi donc, c’était la recherche de son écharpe, le problème. Une écharpe nécessitait-elle de sortir la nuit alors que tout le monde était supposé être, sinon couché, au moins dans sa salle commune et pas dans les couloirs ? Arya soupira. Elle savait très bien que personne n’aimait perdre ses affaires, elle la première, et que les retrouver ensuite dans un château aussi grand que Poudlard n’était jamais facile mais enfin, il y avait des règles à respecter et le rôle d’Arya était bel et bien de veiller à ce qu’elles soient appliquées, que ça lui plaise ou pas.

- Et c’est maintenant que tu vas la chercher ? T’as de la chance d’être tombé sur moi.

Vous l’aurez remarqué, Arya ne faisait pas franchement confiance à ses collègues Préfets que pour la plupart elle connaissait trop peu à son goût. Pas plus les Serpentard que les autres ne l’inquiétaient, même si la réputation de Benson (en particulier) n’était pas des meilleures. En attendant de voir ce qu’il en était réellement, elle aimait autant s’occuper elle-même du cas MacOlley puisque le jeune homme était dans sa propre maison.

- Tu sais où elle est, au moins ?

Parce qu’Arya était capable de faire un geste, de renvoyer William fissa dans son lit et d’aller elle-même récupérer l’écharpe de son camarade mais pour cela, il fallait que le Serdaigle sache où est-ce qu’il l’avait laissée et malheureusement, comme souvent dans ces cas là, il était fort probable que ça ne soit pas le cas. Ce n’était pas un pessimisme qui poussait Arya à dire cela, seulement une certaine expérience des gens et de la manière dont ils fonctionnaient. Peut-être, cependant, que ça n’était pas le cas, Arya l’espérait de tout cœur. Sinon, tant pis pour lui, William n’aurait plus qu’à espérer qu’elle serait toujours là où il l’avait laissée ou que quelqu’un d’autre l’aurait récupérée pour lui.

- Qu’est-ce que tu as fait toute la journée ?

Ne vous y trompez pas, Arya ne cherchait pas à faire la conversation. Elle n’était pas très sympa sur ce coup, elle voulait simplement savoir en quoi le fait de chercher son écharpe était censé être une excuse pour sortir la nuit. Il faut bien avouer que la jeune femme avait du mal avec ce que disait le jeune homme : elle-même n’aurait jamais eu l’idée de sortir juste pour une écharpe. Il devait forcément avoir une idée derrière la tête. Seulement, il fallait se dépêcher, avant que Tosca ne s’amène.

[524 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Following the wrong steps being led by pride (PV)   Dim 6 Mai - 16:45

Le plus étonnant dans cette histoire, c’est que l’idée d’aller chercher son écharpe à cette heure-là avait été spontanée chez lui. Ce n’est absolument pas à son habitude d’avoir des idées pareilles, mais absolument pas. Il n’était pas vraiment dans son état normal es temps-ci, il avait de nombreuses choses qui lui trottaient dans la tête, il ne savait plus vraiment quelles étaient ses priorités en fait. Enfin d’après cette histoire du moins, ce n’était pas vraiment commun. Il pourrait presque être comparé à un zombi ses temps-ci. Il avait un cerveau vidé, l’approche des examens sûrement, les quelques pensées pour Ruby, le manque de sa famille aussi, ça faisait quelque temps maintenant qu’il ne les avait pas vu. Il ne croisait presque plus Sally, pas de quoi vraiment être perturbé, mais il n’avait plus envie de penser, comme à chaque fin d’année. Du coup, il s’était mis en quête de son écharpe, tout simplement.

Il avait couru par simple flemme de donner une explication en fait. D’ordinaire, il n’oserait pas, il n’est pas du tout du genre à s’enfuir au moindre problème, et bien là, c’était par simple fatigue. Finalement, il avait donné la raison de son escapade nocturne. Il n’y avait pas de quoi ravir la jolie Arya, cependant, elle ne semblait pas excitée par toutes ses soirées à passer dans la château, cherchant les délinquants de Poudlard. Evidement que ça n’était pas très joyeux et plutôt ennuyant. De ce que William connaissait sur la jeune fille, ce n’était pas le genre à punir pour un rien. Elle faisait ce qu’elle avait à faire, mais n’était pas vraiment dure. Surtout avec sa maison, les Serpentard ne l’apprécie pas autant que lui. Il savait que la fonction de Préfet n’était pas toujours bien joyeuse, mais c’était un rang particulier, donc qui donnait une certaine importance. Il n’avait pas envie de l’atteindre pour ça, mais surtout pour l’expérience. Il aime bien mener une troupe, sans être trop dirigent, mais quand même un peu. C’était une certaine expérience, et puis il avait la salle de bain aussi, tout le monde le connaîtrait, il y avait vraiment de bons points à être préfet. Sauf justement pour cette tâche, ce n’était pas tous les jours, mais bien souvent, à force Arya devait connaître le moindre millimètre du château. C’était certes très intéressant mais il ne s’agit pas vraiment du sujet ici.

La bleue s’était donc avancée et son visage reflétait un visage bien neutre. Elle n’était pas joyeuse, évidemment, mais elle n’était pas fâchée contre lui. Elle avait l’air plutôt ennuyé de devoir lui reprocher quelque chose. Et pourtant, c’est bien ce qu’elle devait faire. Dans l’ordre de la justice, il ne le méritait pas, c’était la première fois qu’il enfreignait cette règle-là, bon d’accord, ce n’est pas une raison, mais pour lui, ça constituait une situation tout à fait injuste. Il ne faisait rien de mal, il allait justement à la recherche d’un objet qui lui appartenait. Vaut mieux ne pas laisser traîner ses affaires. Le moment n’était pas propice, surtout pour chercher quelque chose, vu la lumière et tout ça, mais au moins, il n’y avait pas grand monde. Il avait une idée à peu près précise de l’endroit, il n’allait donc pas traîner un peu partout. Cependant, comme elle lui faisait remarquer, il avait de la chance d’être tombée sur elle. Il savait par des amis que certains préfets n’hésitent pas à enlever des points sans même se poser de questions. Enfin, certains élèves sont assez malins pour les embobiner donc ils n’ont pas tort, mais il y a un côté humain dans cette affaire tout de même. D’ailleurs, William était prêt à faire n’importe quoi pour ne pas faire perdre de point à sa maison. Il ne s’était encore jamais lancé dans le Quidditch pour cette-même raison. Il ne supportait pas l’idée de faire perdre quelque chose à sa propre maison. Il avait une culpabilité plus grande que le château. Vraiment, il ne le montrait pas, mais dans son fort intérieur, ça peut lui prendre une bien grande partie de ses préoccupations. Un rien peut lui donner des remords, mais vraiment u rien. Comme quoi, la culpabilité est bien male répartie sur Terre, il y en a qui devraient en avoir bien plus que d’autres. Mais le débat ne se situe toujours pas ici. Il attendait qu’elle parle, mais il ferait en sorte de s’en sortir moralement plutôt bien. Qu’il ait des comptes à rendre, pas de problème. Il ne lui répondait pas tout de suite, de toute façon, il n’y avait rien à répondre. Il ne pouvait pas vraiment être sûr d’avoir eu de la chance de tomber sur elle, enfin, par rapport à d’autres Préfets sûrement, mais ne tomber sur personne aurait été plus idéal. Il ne disait donc rien, mais elle, comme l’espérait William ne s’emballait pas, elle ne lui reprochait que d’être sorti à cette-ci. Elle le croyait donc, il y avait du bon. Ou elle testait ses connaissances sur son mensonge, ce qui était aussi possible.

- Normalement vers les salles de cours de Défense.

Il ne fallait pas jouer au malin, certes elles étaient de l’autre côté du couloir, mais il n’avait pas pu tourner vu qu’il avait couru dans le sens opposé. Mais ça, elle l’avait remarqué, donc il n’y avait pas de soucis à se faire. Oui, il avait le sens du détail. C’était exactement ce qu’il s’était dit à ce moment précis. Mais la tâche allait se compliquer. Se justifier sur le fait d’être ici maintenant (oui, vive la précision), ce n’était pas aussi simple. Et tout ça parce qu’il était tourmenté psychologiquement, vraiment, il aurait pu choisir un autre moment.

- J’ai eu cours toute la journée et quand je m’en suis rendu compte, c’était y’a pas très longtemps. Mais je comptais juste vérifier et continuer ma recherche demain.

Il n’avait pas que ça à faire demain. Et il ne comptait sûrement pas juste vérifier. Il avait non seulement le soucis du détail, mais celui des choses perdues aussi. Lorsqu’il avait perdu sa montre l’année dernière, il en avait presque été désespéré. Les objets sont assez précieux à ses yeux. C’est sûrement pour ça qu’il est bien organisé. Mais quand c’est son cerveau qui est en pagaille, c’est son sens de l’organisation qui l’est aussi. Du coup, il ne pense même pas à récupérer son écharpe après son cours de Défenses Contre les Forces du Mal. Le tout maintenant était de faire passer le tout avec confiance. Il n’y avait pas que du faux dans sa justification. La deuxième partie était légèrement changée, mais il n’y avait pas pensé avant.

[1111]



REVISIONS
TOUS COMPTES

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Following the wrong steps being led by pride (PV)   Mer 23 Mai - 15:37

La salle de Défense Contre les Forces du mal, ça n’était pas tout à fait à côté et Arya se demandait encore ce qu’elle allait bien pouvoir faire de William. Ca l’embêtait pas mal parce que la jeune femme n’avait pas super envie de prendre cette décision et qu’elle ne pouvait cependant pas traîner sous peine que Tosca croie qu’elle voulait faire du favoritisme. Bon, pour être exacte, Arya ne doutait pas de pouvoir rallier la jeune lionne à sa cause mais si elle pouvait s’éviter cette difficulté, elle apprécierait. Une solution finit alors pas s’imposer à sa vue. Ca n’était sans doute pas l’idéal – mais l’idéal était que William ne soit jamais sorti après le couvre-feu. La jeune femme soumit alors son idée à son camarade, bien qu’elle fit en sorte qu’il soit clair qu’il n’avait pas d’autre choix que de faire comme elle le disait.

- Voilà ce qu’on va faire, exposa-t-elle donc à son cadet. Je vais t’accompagner jusqu’à la salle de DCFM et on va voir si ton écharpe y est. Dans tous les cas, je te raccompagne au lit directement après et gare à toi si je te retrouve dehors.

Sans parler de ce que ce serait si jamais il tombait sur quelqu’un d’autre. Il ne restait plus qu’à prévenir Tosca d’une façon ou d’une autre. A moins qu’Arya ne se décide à l’abandonner dans ce couloir et à la laisser se débrouiller, ce qui n’était certainement pas la chose la plus gentille à faire. La demoiselle prit finalement le parti d’écrire sur un mot qu’elle avait arrêté (oui, le mot était plutôt fort mais n’était-ce pas un peu la vérité ?) un élève et qu’elle le raccompagnait à l’endroit prévu. Le parchemin recouvert d’encre bleue, Arya le colla bien en vue sur l’escalier afin que la Préfète de Gryffondor ne puisse pas le louper puis tira William par le bras alors qu’elle entreprenait de monter les escaliers.

- Et ça ne pouvait pas non plus attendre demain ?

Oui, Arya avait bien entendu l’excuse de William, bien qu’elle ait quelques difficultés à y croire. Toujours est-il que même s’il était - pour elle aussi – chiant, il n’y a pas d’autre mot, de perdre ses affaire, ça n’était pas une raison pour briser les lois de Poudlard qu’elle-même était chargée de faire respecter alors qu’elle aurait préféré se prélasser dans son lit en prévision de la longue journée du lendemain. Malheureusement, ça n’était pas le cas et il fallait bien que quelqu’un pousse les jeunes gens à retourner au lit. Pourquoi donc ne profitaient-ils pas de leur temps de sommeil disponible tant qu’ils en avaient ? Cela dépassait l’entendement de la brunette, pourtant pas paresseuse.

- Allez, un peu de nerf, lui signala-t-elle, je n’ai pas que ça à faire.

Il arrivait parfois à Arya d’être de mauvaise humeur, spécialement quand elle devait jouer la maman avec d’autres Serdaigle parce que oui, c’était bel et bien l’impression qu’elle avait en ce moment même, comme lors de cette soirée où elle avait été repêcher Corey de l’océan d’alcool dans lequel il avait sciemment plongé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Following the wrong steps being led by pride (PV)   Sam 2 Juin - 15:28

Arya était une fille qui, d’après William ne se prenait pas la tête plus que ça. Elle essayait d’agir au mieux, dans pour autant abuser de son pouvoir de Préfète. C’était donc, comme déjà dit une chance d’être tombée sur elle. Ce n’était pas une amie de William, c’était sa Préfète. Non seulement elle avait deux ans de plus que lui, mais il n’avait aussi jamais penser à aller lui parler. Il n’avait jamais de problème ni de question. Ou il demandait simplement à ses amis.

Elle lui proposa de l’accompagner jusqu’à la salle des DCFM, mais le prévenant qu’il n’avait pas intérêt à ressortir après qu’elle l’ait ramené dans sa chambre. Ce qu’il ne comptait pas faire, s’estimant assez chanceux comme ça, pour en abuser. Il jugea aussi bon de rien rajouter. Elle avait été assez gentille avec lui pour lui rétorquer quoi que ce soit. Elle écrivait un mot sur un parchemin, William y jeta un coup d’œil. Il était à l’adresse de Tosca Levine, une autre patrouillarde, comme William les appelait. Elle la prévenait de sa bonne pêche. Après avoir collé le message de façon à ce que la Gryffondor le remarque, elle le prit par le bras. Elle ne le serait pas très fort comme le font tous ces grands qui ne se rendent pas compte qu’ils coupent presque le sang du bras. Ils montaient les escaliers en direction de la salle des Défenses. Evidemment que ça ne pouvait pas attendre demain, sinon pourquoi serait-il là, à vouloir la chercher.
À vrai dire, ça pouvait attendre le lendemain, mais il n’avait pas envie lui d’attendre.

- Si sûrement, mais j’avais pas envie que quelqu’un me la prenne. Et puis l’ambiance n’est pas au top dans la salle.

Il se sentait très bête. Ce n’était pas du tout une réponse qui aurait pu satisfaire Arya. Presque au contraire d’ailleurs. Il n’assurait pas et le savait.

- C’est pas une raison je sais et je suis désolé d’avoir mal choisi mon moment.

Il espérait juste retrouver son écharpe, aller dormir, et se réveiller tranquillement le lendemain. Son pas n’était cependant pas assez rapide pour la jeune fille. Elle le pressait, ce qui était le mieux à faire pour tous les deux. Il courait presque. Arya était plus grande que lui de quelques centimètres, mais pas tant que ça. Il avait eu un peu de mal à la suivre, mais accéléra le pas. Ils arrivaient maintenant en face de la salle en question. William espérait vraiment qu’elle y soit. Son excuse d’ailleurs était faussée, le professeur avait pu tout simplement la récupérer pour chercher son propriétaire durant la semaine. Il n’avait pas cours le lendemain avec lui, donc bon, ce n’était pas si mal joué que ça. La porte était fermée évidemment.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Following the wrong steps being led by pride (PV)   Lun 18 Juin - 11:50

- Les salles de cours sont fermées pendant le week end, murmura Arya. Elle savait très bien qu’une salle de classe fermée n’était un problème pour aucun élève ayant passé la première année, Alohomora étant sans aucun doute l’un des premiers sortilèges que les jeunes sorciers apprenaient, à Poudlard comme ailleurs mais qui aurait l’idée d’aller fouiller dans toutes les salles afin de voir si personne n’y avait oublié une écharpe ? Bon, peut-être Rusard, mais si celui-ci avait déjà fait son œuvre, William pouvait d’ores et déjà dire adieu à son vêtement. Le concierge aigri de l’école de magie et de sorcellerie n’était pas connu pour sa mansuétude vis-à-vis des élèves. Il y avait cependant pour Arya peu de chances qu’il soit déjà passé par là.

Ils montèrent les escaliers et Arya balaya d’un revers de la main les excuses de William. C’était un peu tard, maintenant, il aurait fallu y penser avant et tout ce genre de platitudes que les profs débitaient quand ils attrapaient un élève dans les couloirs en-dehors des heures autorisées. D’ailleurs, ils ne se priveraient sans doute pas s’ils croisaient les deux Serdaigle ce soir-là, ce que la Préfète tentait à tout prix d’éviter. Encore une fois, peu lui importait que William prenne une retenue qui serait méritée mais elle ne souhaitait pas voir Serdaigle perdre ses si précieux points.

Enfin, ils arrivèrent dans le bon couloir et ce, sans encombre. Arya jeta un coup d’œil discret afin de vérifier que personne ne se cachait dans l’ombre laissée par les troches allumées ça et là, avant qu’ils ne se dirigent vers la porte qui masquait la salle de Défense Contre les Forces du Mal. Une fois devant, la Préfète ressortit sa baguette, non sans avoir essayé d’appuyer sur la poignée j’ai résisté à la tentation d’écrire clanche.

- Alohomora, lança-t-elle dans un murmure accompagné du geste adéquat. On entendit un déclic, la porte était ouverte. Arya invita William à aller chercher son écharpe, qu’ils puissent déguerpir au plus vite.Et ne vole rien ! crut-elle bon d’ajouter. Elle ne pensait pas que son jeune camarade soit un délinquant mais à son âge, on pouvait être tenté par de mauvaises actions.

Le Serdaigle finit par revenir et, toujours aussi discrètement bien que rapidement, ils remontèrent vers la salle commune de leur maison – et accessoirement, le dortoir où Arya comptait bien envoyer son camarade au plus vite. Encore une fois, ils ne croisèrent personne, pas même Tosca qui devait elle aussi être allée se coucher. Tant mieux pour elle puisque la jeune Youngblood espérait pouvoir faire de même le plus vite possible. C’est qu’elle avait des examens un peu plus importants que ceux de William à passer et elle trouvait impensable que les Préfets de cinquième année ne soient pas dispensés de ronde pendant les dernières semaines de l’année. Comme elle ne faisait cependant pas le règlement, elle avait dû s’y coller. Heureusement, la fin était proche.

Ils arrivèrent à la porte, Arya répondit à l’énigme et ils purent entrer dans la salle commune. Non sans une dernière remontrance, la Préfète envoya William se coucher avant de monter dans son propre dortoir.

[TERMINE pour Arya]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Following the wrong steps being led by pride (PV)   Mer 20 Juin - 18:53

William se sentait particulièrement bête. Pourquoi n’avait-il pas été un peu plus loin dans sa pensée avant de partir chercher sa malheureuse écharpe ? Bien sûr que les portes étaient fermées le soir. Il commençait à penser que la magie pouvait tout résoudre ou bien ? Non, tout de même, il ne pouvait pas être allée jusque là. Il savait qu’un simple sort permettait d’ouvrir cette porte, à moins que la fermeture soit plus complexe que cela. Il s’agissait bien de la salle de cours de Défense Contre les Forces du Mal. Il paraît même que Rusard s’amusait à pratiquer ses sorts sur les serrures de porte, légende du château bien entendu.

Dans son rôle, Arya n’écoutait pas vraiment ce que William disait. Il se rendait bien compte qu’elle n’avait pas que ça à faire et ça depuis qu’elle l’avait surpris à traîner dans les couloirs. Plus jamais il ne sortirait de sa salle commune, pour une quelconque raison, d’ennui ou d’infection de cafard volant. Arya, sortait sa baguette. Elle ne le laisserait pas faire son malin, à utiliser le sort qu’il avait appris lors de sa première année. Surtout qu’elle voulait gérer la situation, sans avoir besoin qu’un petit troisième année se mêle de tout. C’était de sa faute tout de même, elle aurait pu lui assigner le rôle d’ouvrir la porte, mais peu importe, il y a plus grave.

Presque d’un souffle, Arya ouvre la porte. Le prenant en plus pour un petit fouineur, elle le fit entrer rapidement afin qu’il se dépêche de trouver son écharpe. Il se souvenait avoir été au quatrième rang de gauche ce matin-là. Il se dirigea donc directement là-bas. Il n’y avait pas de lumière, il sorti sa baguette : « Lumos ». Il se pencha afin de voir si elle n’était pas tombée sous le banc. Non, rien de ce côté là. Il se releva, pointa sa baguette vers le bureau du professeur, rien non plus. Par contre, sur un petit meuble à droite, il venait de repérer un tissu. Il s’approcha, prit l’objet dans ses mains. Il la déplia le long de son corps, c’était bien son écharpe. Tant mieux, il avait fait vite. Il ressorti donc aussi vite. Elle se dirigea, sans même regarder s’il avait ou non retrouvé son habit, vers leur salle commune. Les couloirs étaient vides, les escaliers aussi. Ils se présentèrent sous le tableau, Arya ouvrit la porte, William ne disait plus rien. Elle le sermonna une ultime fois, puis il fila rentrer discrètement dans son lit. Il n’avait pas en plus besoin d’une humiliation. La leçon était retenue et l’écharpe retrouvée.



Terminé pour Wil
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Following the wrong steps being led by pride (PV)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Following the wrong steps being led by pride (PV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pride Of nation
» 03. What's wrong with you ?
» Soirée 2 ? Gay Pride
» soirée quatre ? gay pride
» [1616] Right way to do Wrong.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: