AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Entre sportifs, on se comprend !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ministère

Parchemins : 328
Âge : 32 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Employé au Département des Jeux et Sports Magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Entre sportifs, on se comprend !   Lun 23 Avr - 14:15


PV Laura Thinkingen

Damian était un grand sportif, et en général, un grand fan de sport. Que ça soit du sport magique ou du sport moldu, il aimait tout, ou presque. Il n’appréciait que peu les sports de combat rapproché, comme la Boxe ou le Catch, alors que sa soeur, elle, adorait la boxe. Non, lui, il était plus dans l’endurance, la course, ou bien les sports en équipe, bien qu’il avait tout de même mis beaucoup de temps à les apprécier, étant très solitaire de nature, et faisant difficilement confiance aux personnes qu’il ne connaissait pas. Cela n’empêchait cependant pas Damian d’apprécier les sports d’équipe, surtout si on lui proposait de les regarder. Et son travail au Ministère étant spécialisé sur les Sports Magiques, autant dire qu’il avait souvent l’occasion de voir différents matchs, entre toutes les équipes du monde, et qu’il connaissait donc pas mal de stars sportives. Ce n’étaient pas forcément des amis, Damian étant, répétons-le, plutôt solitaire et faisant difficilement confiance -surtout au premier venu, qu’il soit célèbre ou non- mais c’était des connaissances intéressantes et dont il ne perdait pas une occasion de se renseigner. Cela lui apportait de nombreux avantages, et ne nous leurrons pas, Damian en profitait plutôt bien. Il aurait été stupide de dénigrer pareils avantages de toute manière.

Aujourd’hui, Damian était en congé, ou plutôt, en repos. Il avait donc choisit de faire un petit tour sur le Chemin de Traverse, et d’aller voir les nouveautés que proposait la boutique de Balais et de Quidditch de la rue. Damian y était très connu là-bas, puisqu’il y passait tout le temps ainsi que tout son temps. Il n’avait pas vraiment de passion dévorante, autre que le sport, qui rythmait sa vie, aussi, il n’avait pas besoin d’aller à droite ou à gauche pour voir une pièce de théâtre ou un film. Les seuls spectacles qu’il allait voir étaient ceux de sa soeur jumelle, qui dansait merveilleusement bien et qui faisait partie d’un ballet. Sinon, pour le reste, il ne jurait que par le sport. Le trajet jusqu’à la boutique fut rapide. Damain ayant un appartement dans la ville de Londres, il n’avait pas besoin de transplaner ou d’utiliser la poudre de Cheminette. Enfin, si, pour se déplacer jusqu’au Chaudron Baveur, ça allait plus vite que de prendre un bus ou un taxi. Mais il n’avait pas besoin de se lever très tôt, de se préparer pendant dix heures. Non, même s’il faisait attention à son look, il restait un mec, et parfois -mais très peu souvent- se laissait un tout petit peu aller. enfin bref, là n’était pas l’important de toute façon.

Lorsqu’il arriva dans la boutique de Balais, Damian salua le propriétaire et lui demanda de suite s’il avait reçu des nouveautés. Bien évidement, il y en avait. Pas de balais, mais des accessoires, des produits. Damian se tenait au courant pour tous les problèmes qu’il pouvait bien avoir au Ministère. Des produits défectueux, mauvais pour les balais ou volontairement changé pour les rendre dangereux lors de leur utilisation. Damian ne pouvait rien laisser passer, c’était son boulot. alors qu’il discutait avec le propriétaire une jeune femme entra dans la boutique. Une jeune femme qu’il connaissait, ou du moins, qu’il avait déjà vu. Il s’excusa auprès du patron et se dirigea vers elle.


«Excusez moi. Vous êtes mademoiselle Thinkingen, n’est-ce pas ? Je suis ravi de faire votre connaissance. Je ne savais pas que vous étiez en Angleterre.» Damian lui tendit sa main, avec un sourire. «Je suis Damian Kostovak, je travaille au Département des Jeux et Sports Magiques, au Ministère. J’ai déjà eut l’occasion de vous voir jouer.»

Que le jeune homme soit aussi à l’aise pour parler était relativement étrange. Enfin, non, pas étrange, mais plutôt inhabituel. Mais voyez-vous, il n’avait jamais eut l’occasion de rencontrer un joueur des Warmen Hamburger... Et là, Laura Thinkingen, leur gardienne, débarquait dans la boutique ! Heureux hasard, n’est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Entre sportifs, on se comprend !   Dim 29 Avr - 18:59

Tout bon joueur de Quidditch le sait, le talent ne suffit pas pour gagner : un bon balai aide beaucoup à la victoire, ou du moins un balai de qualité suffisante pour ne pas être trop à la ramasse face à des adversaires bien équipés. C’est pourquoi les équipes de Quidditch étaient constamment à l’affut des dernières nouveautés qui leur permettraient de ne pas se faire dépasser. Dans ce genre de jeux, Laura était plutôt douée ; ne serait-ce que parce qu’avec ses liens avec les milieux britanniques, elle avait accès à deux fois plus d’opportunités que les autres. Ca n’aidait pas forcément Hambourg, même si le club de la grande ville hanséatique se débrouillait de mieux en mieux dans le championnat allemand comme dans la coupe d’Europe. Tout ça pour quoi ? Pour expliquer la raison de la présence de Laura à Londres alors qu’elle n’avait aucun lien particulier avec cette ville et beaucoup de travail en Allemagne. La saison se terminait, cependant, et Laura pouvait se permettre de s’absenter un peu plus souvent à mesure que les entraînements se faisaient de moins en moins fréquents.

Laura se trouvait donc dans la boutique de balais volants de Londre, lieu où elle était bien inconnue par rapport au quartier sorcier de Hambourg où la gardienne de l’équipe locale en provenance directe de Poudlard commençait à avoir une certaine réputation. Ca lui plaisait de pouvoir discuter sans complexe avec le vendeur qui commençait à bien la connaître – ou avec d’autres personnes, d’ailleurs. L’échange était à la base de son caractère puisque Laura aimait non seulement discuter de choses qui l’intéressait mais apprendre des autres aussi, tant que tout cela n’était pas trop académique. L’académisme était tout ce qui faisait qu’elle n’avait jamais aimé l’école et après coup, Laura avait été contente de pouvoir entrer dans une filière professionnelle moldue.

Laura fut soudain accostée par un inconnu qui, lui, semblait la connaître. Elle sortit son plus beau sourire, bien qu’elle fût plutôt surprise d’être reconnue. Elle saisit en tout cas la main de Damian Kostovak puisque tel était le nom qu’il lui donna.

- Oui, c’est bien moi, je ne savais pas qu’on connaissait mon nom, répondit-elle d’abord un peu en riant ; enchantée Monsieur Kostovak. Dois-je en avoir honte ?

Laura ne blaguait qu’à moitié. Même si elle avait assez confiance en son talent et ses capacités (et si de toute façon, elle était une grande optimiste), elle se demandait si la différence de niveau entre les championnats allemands et anglais se voyait tant que ça. De plus, elle n’avait que dix-sept ans quand la plupart des gardiens étaient plus expérimentés qu’elle. C’était déjà quelque chose d’énorme que de pouvoir jouer en tant que professionnelle si tôt à son poste, la brunette n’espérait pas trop. Il était en tout cas certain que quelqu’un comme Damian Kostovak, qui bossait apparemment au Jeux et Sports magiques, devait avoir des choses à dire à propos du sport, ce qui ne pouvait que plaire à la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 328
Âge : 32 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Employé au Département des Jeux et Sports Magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Entre sportifs, on se comprend !   Jeu 10 Mai - 18:54


Damian était un fana de sports, on ne le dira jamais assez. C’est pourquoi il connaissait un grand nombre de joueurs de Quidditch, et également des joueurs qui n’évoluaient pas dans son pays. Il en connaissait certains en France, d’autres aux Etats-Unis, et quelqu’un en Allemagne aussi, comme la personne qu’il avait devant les yeux. Bien sûr, il ne les connaissait pas tous personnellement, cela aurait été bien trop beau, mais il savait ce qu’ils faisaient, à quel poste ils jouaient et leurs statistiques également. Enfin, des trucs de base quoi… Alors que la brune se demandait si c’était une bonne chose qu’il connaisse son nom, Damian esquissa un léger sourire.

« Non, n’ayez crainte, je trouve que vous jouez particulièrement bien, malgré votre âge ! Quoi que ce soit sûrement ce dernier qui vous offre plus de souplesse que d’autres ! »

Parce que Damian avait eut l’occasion de voir des centaines de matchs déjà, depuis qu’il était arrivé au Département des Jeux et Sports Magiques, et du coup, il avait pu comparer différents styles, différentes techniques et différentes façons d’appréhender le vol sur balais et les balles. Pour lui, Laura se débrouillait plutôt pas mal, et le fait qu’elle soit relativement jeune aidait, sans aucun doute. Elle était plus souple que des joueurs âgés de dix ans de plus qu’elle, même si la technique pouvait parfois lui manquer. Elle se défendait plutôt pas mal quoi !

« Nous avons suivis avec attention votre ascension en Allemagne, nous savons plus ou moins tout de vous, le travail nous y oblige. »

Et ouais. Même si Damian ne cautionnait pas trop cela, il ne pouvait nier le fait qu’il avait, dans son bureau –ou plutôt, dans le bureau du directeur du département- un dossier sur Laura Thinkingen, ancienne élève de Poudlard et désormais gardienne dans une équipe de Quidditch en Allemagne. S’il existait un tel dossier, ce n’était pas parce qu’ils avaient peur que la brune ne se montre aux yeux du commun des mortels, non, mais c’était surtout parce qu’ils suivaient avec attention les échanges, les ascensions, et les résultats. De tels dossiers existaient pour chacun des joueurs professionnels de Quidditch qui avait un jour étudié à Poudlard. Certains dossiers de sorciers non scolarisés dans l’école anglaise étaient aussi présents, si, et seulement si, la personne avait joué un jour pour une équipe du Royaume-Uni. Damian trouvait que cela ressemblait beaucoup à de la violation de vie privée, mais bon… Il n’y pouvait pas grand-chose lui, le système était là depuis bien plus longtemps que lui, et il ne pouvait pas le changer, d’une part parce qu’il n’était qu’employé, et d’autre part parce qu’il n’avait pas vraiment son mot à dire.

« Vous cherchez quelque chose de spécial ici ? Je n’ai jamais eut l’occasion d’aller en Allemagne encore, peut-être avez-vous certaines innovations inconnues au Royaume-Uni ? »

Comme il l’avait dit, le marché Allemand du Quidditch était pour lui un véritable mystère. Les marchés internationaux, ce n’était pas lui qui s’en occupait, bien qu’il ait été réquisitionné pour organiser la Coupe de Monde de Quidditch qui s’était il y a deux ans de cela. Enfin bref. Un jour, il irait en Allemagne, mais tant qu’à faire, vu que mademoiselle Thinkingen était là, devant lui... Autant en profiter non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Entre sportifs, on se comprend !   Dim 13 Mai - 22:41

Dans une autre dimension, Laura aurait rougi des compliments de Damian Kostovak. C’est vrai, elle avait rarement l’occasion de recevoir des compliments avait depuis longtemps décidé (plus ou moins inconsciemment, nous sommes tous d’accord) de les prendre comme ils venaient et de ne pas faire de chichi comme la plupart des filles pouvaient en faire. On lui disait qu’elle jouait bien, tant mieux ! L’Allemande n’était pas du genre à minauder pour obtenir de l’attention. Si elle voulait qu’on s’occupe d’elle, il y avait à son avis de bien meilleurs façons de le faire et personnellement, la fausse modestie l’irritait.

- Merci, répondit-elle donc honnêtement parce qu’elle était quand même polie un minimum. On pouvait critiquer ses manières sur un grand nombre de sujet mais Laura savait être comme il faut quand c’était vraiment nécessaire. Par exemple, lorsqu’elle discutait avec un employé du ministère qui savait qui elle était et la complimentait. Ce qui allait suivre, en revanche, n’était pas vraiment pour lui plaire.

En effet, même s’il ne s’agissait que de Quidditch, Laura trouvait quelque peu gênant qu’on trouve au ministère de la magie un dossier – ou quelque chose qui s’en rapprochait, elle n’était pas non plus dans le secret du ministère – sur elle. Oh, c’était peut-être flatteur d’une façon ou d’une autre mais ça n’était quand même guère rassurant. Elle se demandait surtout ce que l’on pouvait mettre dans un tel dossier. S’il n’était question que de statistiques, ça n’était pas bien grave, tout le monde pouvant trouver cela en cherchant un peu mais se pouvait-il qu’il y ait autre chose ?

- Hum, je m’inquiète de nouveau, dit-elle. Quand vous dîtes que vous savez tout de moi, ça veut dire quoi ?

Elle n’ignorait pas que les services secrets ou leur équivalent sorcier devait savoir quand elle se rendait en Angleterre, du moins quand elle prenait les moyens les plus moldus ou visibles. Elle espérait qu’ils ne pouvaient pas épier ces transplanages et surtout tout ce qu’elle faisait à chaque heure de la journée. Il y avait peu de chances que ce soit le cas mais la jeune femme était déjà étonnée qu’on suive ses statistiques au ministère de la magie, alors un peu plus un peu moins… Et comme de toute façon elle ne pouvait rien y faire, elle embraya sur la question suivante de Damian.

- Rien de particulier, non, je n’oublie simplement pas que je suis née ici même si c’est pas ce qui est écrit dans ma fiche. Enfin, en Ecosse quoi. Des innovations inconnues ? Je ne sais pas, c’est simplement qu’ayant une conception un peu différente du jeu, on ne se concentre pas sur les mêmes points du balai.

Les balais fabriqués en Allemagne étaient en effet généralement plus portés sur la vitesse mais perdaient du coup en maniabilité. Cela impliquait un certain nombre d’accidents dans les matches et il y avait régulièrement un ou deux joueurs qui rentraient dans les poteaux, faute d’avoir pu tourner à temps. Cela dit, cela expliquait peut-être aussi la faiblesse du championnat local face aux équipes anglaises et plus généralement britanniques.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 328
Âge : 32 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Employé au Département des Jeux et Sports Magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Entre sportifs, on se comprend !   Mar 22 Mai - 14:06


Au Ministère, chaque département avait des dossiers sur des sorciers. Que ça soit du côté des Jeux et Sports magiques, qui se documentaient sur tous les joueurs de leur beau pays, au département de la Justice magique, ou encore au département de contrôle et régulation des créatures magiques… Mais tant qu’un dossier ne parvenait pas jusqu’au Magenmagot, qu’il ne faisait pas la preuve d’un intérêt particulier, le sorcier concerné n’avait pas à se faire de soucis. Potter et ses amis avaient eux aussi des dossiers, qui dataient de l’époque noire, et s’ils avaient été réhabilités en tant que sorciers tout à fait normaux –quoi qu’extraordinaires pour avoir combattu si souvent le Seigneur des Ténèbres- ils avaient été gardé. Car maintenant, les trois travaillaient au Ministère, et qu’il fallait bien un dossier dans lequel mettre appréciations, conseils, et autres petits mots –doux ou pas d’ailleurs.

« Oh, tout ce qui est intéressant ou important. Votre scolarité, vos résultats, vos statistiques lors des matchs… Ce genre de choses. Rien de bien inquiétant... Enfin, à moins que nous ayons manqué un emprisonnement à Azkaban bien entendu... »

Mais à vrai dire, jamais le Ministère ne serait capable de commettre une telle erreur et d’oublier un passage, même s’il n’aurait duré que quelques heures à la prison des sorciers. Après tout, on parlait du Ministère de la Magie tout de même ! Enfin, le dossier de la jeune joueuse n’avait de toute façon rien d’étrange, donc Damian pouvait en parler sans se soucier de ce que cela aurait comme répercution. Ce n’était pas comme s’il parlait à un mangemort de son casier judiciaire hein… A moins que Laura ne soit un mage noir secret, mais alors là, Damian n’y pourrait rien. Si le Ministère n’était pas au courant de ses agissements, ce n’était pas Damian que cela regardait. Lui, il voyait le sport avant toute autre chose, et avoir une jeune joueuse talentueuse devant lui, forcément, ça lui faisait plaisir !

« Comme je vous l’ai dit, je n’ai jamais été en Allemagne, pour étudier la confection des balais, j’ai seulement eut l’occasion de voir certains matchs, mais il est vrai que certaines fois, les balais semblent bien rapides, quoi que peu maniables… Préférez-vous un balai anglais à un balai allemand ? »

Il pouvait compter sur les doigts de ses mains les fois où il avait été voir un match en Allemagne, mais à chaque fois, il avait remarqué qu’au moins un joueur se retrouvait rapidement la tête la première dans les gradins, car il n’avait pas pu changer de trajectoire assez rapidement, assez facilement… Et comme il s’agissait à chaque fois d’un autre joueur, il ne pouvait pas mettre cela sur l’incapacité dudit joueur à évaluer la distance ou à être réactif. Alors Damian en avait conclu qu’il y avait un problème avec leurs balais. Car oui, pour aller vite, ils étaient des flèches, mais côté mouvements, ils étaient un peu limités. Le français était même persuadé qu’un tel balai ne ferait pas long feu dans une équipe britannique. Car la priorité, si ce n’est d’aller toujours plus vite, c’était de pouvoir manier le balai comme s’il était un simple prolongement du corps…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Entre sportifs, on se comprend !   Jeu 31 Mai - 16:49

Si la réponse de Damian Kostovak quant à ce que le ministère de la magie anglais savait vraiment sur elle était loin de réjouir ou de rassurer Laura, celle-ci n’en montra rien. Comme il n’y avait certainement aucun recours possible et que ça n’était a priori pas si grave que ça, elle n’allait pas s’embêter pour rien. Elle tenta de nouveau de faire un peu d’humour comme si elle voulait mettre l’homme à moitié dans son lit, histoire de détendre un peu la situation qui à certains égards aurait pu partir sur une mauvaise voie. Ce n’était de toute façon ni le lieu ni le moment de s’insurger contre la politique du ministère de la magie.

- Je ne savais pas que mes résultats scolaires pouvaient sembler intéressants à qui que ce soit, sauf pour montrer tout ce qu’il ne faut pas faire.

En effet, s’il n’y avait eu cette aptitude au Quidditch – accentuée par un entraînement parfois intensif – la demoiselle n’aurait sans doute jamais trouvé un travail qui ait un lien avec la magie. La faute à des résultats pas calamiteux mais pas géniaux non plus et à un parcours scolaire quelque peu chaotique. Ce n’était cependant pas son habitude de regarder vers le passé, elle se souvenait simplement de ses notes de Poudlard qui n’avaient que rarement dépassé le seuil symbolique de l’Acceptable.

La question de Damian demanda un instant de réflexion à Laura. Quels balais préférait-elle ? Elle n’était pas sûre de connaître la réponse à cette question alors que tout aurait pu être simple. Les préférences ne sont cependant jamais aussi faciles à classer qu’on pourrait le croire et la demoiselle trouvait cela en ce moment particulièrement difficile, comme elle tenta de l’expliquer à son interlocuteur.

- Je ne suis pas sûre. En tant que gardienne, les anglais devraient m’aller mieux mais j’ai tellement l’habitude d’évoluer sur des allemands que je me demande ce que cela donnerait si je devais changer. Elle marqua une pause et sourit de nouveau. D’ailleurs de vous à moi, ce n’est pas le balai qui fait le joueur.

Ce serait mentir que de dire que la puissance, la maniabilité ou toutes les autres caractéristiques du balai ne jouaient pas dans les performances d’un joueur, mais si le sorcier qui volait n’était pas capable de maîtriser l’instrument, de le manier et de jouer avec les deux mains qui ne tenaient pas le manche, il ne serait de toute façon pas bon, même avec le meilleur balai du monde. Comme souvent, ce n’était pas l’instrument qui était en cause mais ce que l’on en faisait. Comme la magie, en somme : on pouvait être Lord Voldemort ou Harry Potter, ou entre les deux, ça ne faisait pas des baguettes quelque chose de mauvais et de bon pour autant. Dans ses moments de grande réflexion, Laura considérait que la magie était neutre comme l’était la voiture de son père. Heureusement, ces grands instants philosophiques étaient très rares chez la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 328
Âge : 32 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Employé au Département des Jeux et Sports Magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Entre sportifs, on se comprend !   Mer 6 Juin - 21:06


Damian s’intéressait peu aux dossiers que détenaient le Département des Jeux et Sports Magiques, il connaissait quelques noms sur la liste longue de trois kilomètres, et pour le reste, il y avait peut-être jeté un coup d’œil, une fois, au tout début de sa carrière, parce qu’on lui avait dit de le faire, de regarder comment ces dossiers étaient faits. Après, il lui arrivait, bien sûr, d’en prendre un qu’il devait compléter avec les dernières informations que le département recevait sur le joueur en question. Les arrêts, les départs en retraite, les changements d’équipe, tout ce genre de trucs quoi ! Damian y prêtait très peu attention, mais certaines personnes du département ne faisaient que cela toute la journée… Comme ça, ça pouvait en passionner certains hein !

« Je ne sais pas en quoi cela les intéressent, peut-être pour comparer les joueurs, faire des statistiques… »

Damian trouvait la jeune femme plutôt à l’aise. Elle n’était peut-être pas une grande star ici, en Angleterre, et elle le devenait petit à petit en Allemagne, donc pour le moment, tout allait bien pour elle. Elle n’avait pas la grosse tête, c’était déjà un point positif. Car il était arrivé que Damian rencontre des joueurs à peine connus qui se prenaient déjà pour des rois, juste parce qu’ils étaient passés professionnels, qu’ils avaient été repérés… Enfin, tant que mademoiselle Thinkingen gardait la tête sur les épaules, tout devrait se passer comme sur un balai pour elle !

« Certes, mais il y contribue ! Les balais que l’on avait à l’école n’étaient pas vraiment les meilleurs quand on se décidait à jouer pro… »

Ouais, les vieilles Comètes et les vieux Brossdur n’étaient pas des plus idéaux, mais certains savaient bien se défendre sur ces derniers. Bon, bien sûr, face à l’Eclair de Feu qu’avait reçu Potter lors de sa Quatrième année, tout le monde semblait complètement largué… C’était dans ces moments là que Damian se disait qu’il deviendrait quelqu’un dans le monde du sport, quand il se voyait si passionné pour un match, même si son équipe perdait. Et pourtant, le brun était chauvin ! Bon, pas avec toutes ses maisons, prenez la Russie comme exemple, il ne voulait pas en entendre parler, mais quand on parlait de Serpentard… Il était d’y avoir été !

« Avez-vous un match, dans peu de temps ? Je me ferais une joie d’y assister. Et qui sait, cela dorera peut-être votre dossier ! »

Bon, Damian doutait pas mal de sa dernière phrase, après tout, ce qu’il pouvait dire d’un joueur qui ne jouait plus au Royaume-Uni, ses supérieurs s’en ficheraient sûrement comme de leur première chemise, mais au moins, ils verraient qu’il s’intéressait vraiment à tous les championnats, pas juste le leur. Et Merlin sait que Damian était un féru de Quidditch Britannique ! S’il manquait un match, c’était vraiment parce qu’il n’avait pas d’autre choix, à moitié mourant dans un lit à Sainte Mangouste, sinon, hors de question pour le jeune homme d’en louper un ! Autant profiter des pass gratuits qu’on lui avait donnés lorsqu’il avait rejoint le service, non ? Cela serait bête de les gaspiller !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Entre sportifs, on se comprend !   Lun 18 Juin - 18:25

- Hum, murmura Laura pour clore la conversation sur les dossiers et autres statistiques. Certaines personnes, en effet, avaient la passion des chiffres et passaient leur temps à les examiner, à les analyser et à faire d’autres choses que la demoiselle ne comprenait pas vraiment. Elle-même ne s’y était jamais vraiment intéressée, même si elle était contente lorsqu’on lui disait qu’elle avait fait plus de tant de pourcent d’arrêts à un tel match. Après, tout cela dépendait de tellement de facteurs qu’elle ne savait pas ce qu’on pouvait en dire. Elle faisait en sorte de faire de son mieux à chaque fois et cela donnait ce que cela donnait. La gardienne n’allait certainement pas se satisfaire d’avoir doublé son nombre d’arrêts par rapport au match précédent si au final son équipe perdait. Bien sûr, les deux pouvaient être liés mais tout le monde sait qu’au Quidditch, il n’y a pas que le nombre de buts qui compte.

Quant au fait que les balais contribuent aux capacités d’un joueur sur le terrain – ou, faudrait-il dire, au-dessus -, Laura ne pouvait qu’acquiescer. Evidemment, mais à haut niveau, c’étaient bien souvent les clubs qui fournissaient les balais, même si c’était sur demande du joueur. Bien entendu, il y avait alors le risque de la spirale infernale qui avait attrapé le football moldu, à savoir que seuls les meilleurs clubs pouvaient se payer les meilleurs balais (et les meilleurs joueurs) mais c’était là la règle de toute compétition, non ?

- C’est vrai, admit-elle avec un sourire, mais comme nous étions tous au même point, ou presque, ça ne se voyait pas trop.

En revanche, Laura avait senti les changements quand, à mesure qu’elle grandissait, elle profitait de balais de plus en plus performants dans son club. Elle avait alors appris ce qu’était la vitesse d’un bon balai même si en tant que gardienne, elle n’en profitait pas au maximum. Ca restait agréable d’avoir accès à autre chose qu’aux plus vieux Brossdurs qui auraient dû être remisés depuis un quart de siècle au moins.

Damian Kostovak lui demanda soudain (même si cela restait dans le ton de la discussion) si un match des Warmen Hamburger était programmé dans les environs (environs temporels comme vous l’aurez tous compris). Laura fut cependant obligée de casser tous ses espoirs (le pauvre allait être démoralisé de ne pas pouvoir la voir, n’est-ce pas ?).

- Non, la saison est finie et comme nous ne jouons plus la Coupe d’Europe… Mais il est possible que nous jouions un amical en Angleterre, fin juillet.

Ce qui n’était donc pas pour tout de suite et sans doute pas le plus adapté pour y voir du spectacle : les matchs amicaux étaient destinés à faire les premiers réglages ainsi qu’un certain nombre d’essais après les départs et nouvelles arrivées qui avaient inévitablement lieu à chaque entresaison. Encore une fois, c’étaient là les lois du sport de haut niveau et Laura, qui avait la chance de pouvoir vivre du Quidditch, n’allait certainement pas s’en plaindre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 328
Âge : 32 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Employé au Département des Jeux et Sports Magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Entre sportifs, on se comprend !   Mar 19 Juin - 17:48


Bon, le fait que le Ministère ait des dossiers sur les trois quarts de la population magique n’était pas forcément un sujet très intéressant en soit, sauf si Damian se trouvait devant une personne dangereuse ou potentiellement dangereuse qui tenterait, par tous les moyens possibles, de lui soutirer les informations que l’institution magique possédait sur lui... Mais comme Laura n’était pas une personne dangereuse, il n’y avait pas de souci à se faire là-dessus ! Et puis, ce n’était pas non plus très intéressant, ou peut-être même très gratifiant de savoir que le Ministère détenait toutes les informations concernant sa scolarité passée... Damian le concédait.

Cela dit, il n’allait pas non plus parler des heures et des heures sur ces dossiers, ce n’était de toute manière pas vraiment ce pourquoi il avait accosté la jeune femme de toute manière ! Il l’avait approchée parce qu’il savait qui elle était, ce dont elle était capable et qu’il appréciait rencontrer et parler aux joueurs de Quidditch qu’il avait la joie de croiser. Après tout, on ne pouvait pas travailler au département des Jeux et Sports Magiques sans savoir qui nous entourait ! C’était un peu comme pour les stars du football moldu... Tout le monde les connaissaient... Dans le monde magique, c’était les stars du Quidditch, voilà tout !


« Je vois... Je me tiendrais au courant de toute manière, peut-être même m’en chargerais-je...»

Dommage, le franco-anglais aurait bien aimé voir un match joué par la jeune femme en face de lui. Il en avait déjà eut l’occasion, mais maintenant qu’il l’avait rencontrée en chair et en os, c’était bien plus intéressant ! enfin, ça, ‘était la façon dont lui voyait les choses... Après, Laura les voyaient peut-être d’une toute autre manière.

« Je vais vous laisser. Merci de m’avoir accordé du temps, ce fut un plaisir. A bientôt je l’espère !»

Damian salua la jeune femme, le vendeur et sortit de la boutique. Il aurait aimé faire carrière dans le Quidditch, en tant que joueur, mais il avait trop peu joué lorsqu’il était à l’école pour faire ses preuves, et ce sport n’était pas le seul qui l’intéressait... Au final, travailler au Ministère s’était révélé être la chose la plus normale et la plus logique qui soit pour Damian. Il avait toutes les qualités requises... Un fana de sports magiques, qui se débrouillait également dans le domaine des sports moldus, qui avait d’excellentes pré-dispositions en matière de magie... Ouais, Damian était doué, et il ne risquait pas de faire tout planter, juste parce qu’il ne savait une chose... Ce qui était positif, puisqu’avec un tel bagage, il pourrait aisément gravir les échelons, n’est-ce pas ?
[ Terminé pour Damian ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre sportifs, on se comprend !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre sportifs, on se comprend !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» entre mage on se comprend (PV Selsya Åsa )
» Entre mec on se comprend [ Nathan & Eliott ]
» Entre victimes on se comprend [PV CRYSTAL & SASHA]
» Entre russes,on se comprend,da? [pv Sevastian ]
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: