AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Au détour d'un couloir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Professeur

Parchemins : 544
Âge : 14.02.84 ;; 28 ans
Actuellement : Professeur de Vol sur Balais & co-propriétaire Weasley, FPSF


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Au détour d'un couloir   Jeu 26 Avr - 19:23


PV Helena Smith

Aujourd'hui, Haven ne travaillait pas. Ou du moins, il ne travaillait plus. Il avait travaillé ce matin, jusqu'à quatorze heures, et avait désormais toute son après-midi de libre. Après ce qui lui était arrivé, à lui ainsi qu'à Giada, George avait été cool et lui avait proposé de réduire un peu ses heures. Il fallait bien avouer que la perte d'un enfant, même s'il n'était pas né et qu'il faisait sans aucun doute que quelques millimètres dans le ventre de Giada, ce n'était pas facile. Enfin bref. Haven comptait se remettre pleinement dans le bain le mois prochain, car généralement, les journées où il ne travaillait pas tout le temps, il les passaient avec Giada, qui broyait toujours du noir. Il avait bien tenté de l'aider à surmonter tout cela, puisqu'il l'aimait plus que tout, mais des fois, elle préférait rester seule. Comme aujourd'hui. Du coup, Haven avait été chassé du duplex de Saint Andrews, et se retrouvait à errer dans la ville de Londres. Il décida donc, très rapidement, d'aller faire un tour au Ministère. Bien sûr, on n'y entrait pas comme ça, pas comme dans un moulin, ce n'était pas un centre commercial, mais sa mère y travaillait et il devait de toute façon la voir d'ici la fin de la semaine. Donc autant profiter du moment pour aller la voir.

Il savait qu'elle travaillait, parce que c'était sa grand-mère, qui, tous les jours, gardait Jensen, lorsque ses parents travaillaient. Du coup, il était sûr de trouver sa mère au Ministère. Elle travaillait au département de la Justice Magique, et de ce que Haven savait, elle s'y plaisait bien, même si les relations qu'entretenaient sa famille avec celle du directeur, Mister Gibson, étaient plutôt tendues. Il semblait avoir une dent contre sa soeur jumelle, qui sortait avec le fils de ce dernier... Encore un malade mental, si on demandait l'avis d'Haven ! Pour lui, personne ne pouvait détester sa soeur, parce que lui, il l'aimait d'un amour inconsidéré. Peut-être que le fait qu'elle soit sa soeur jumelle y était pour quelque chose, allez savoir !

Alors qu'il entrait dans le Ministère, on vint directement lui demander de présenter sa baguette pour qu'on puisse l'identifier. Même si tout semblait bien se passer depuis la rentrée, on restait tout de même très axé sur la sécurité. Une fois sa baguette retrouvée, et le passage libéré, il se mit à arpenter les couloirs, à prendre les différents ascenseurs pour se rendre au département de la Justice. Et, alors qu'il prenait un énième ascenseur, il croisa une tête blonde qu'il ne connaissait que trop bien.


« Hey, Lena ! Salut ! Comment tu vas ? Tu travailles ici ? Tomas ne m'a rien dit... Tu bosses où ? »

Helena Smith, jolie blondinette, ancienne Gryffondor, et petite copine d'un ami d'enfance d'Haven, Tomas Habsbourg, se tenait là, dans l'ascenseur qu'il venait de prendre. Il ne la voyait pas souvent, puisqu'elle avait du mal à s’entendre avec Giada, mais Haven, lui, l'aimait bien. Et puis, supporter Tomas, fallait le faire aussi !


i'm waking up, i feel it in my bones enough to make my systems grow. welcome to the new age, i'm radioactive, radioactive.breaking in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Jeu 10 Mai - 9:51

Au détour d'un couloir
Helena & Haven





Avoir un boulot était un grand pas, un grand changement dans la vie de Helena. Et oui, elle devait bien l'avouer, ça faisait quand même un peu bizarre. Depuis qu'elle était sortie de Poudlard, il ne s'était pas vraiment passé grand chose dans sa vie. Oh, que l'on ne s'en flamme pas hein, le fait que Tomas soit toujours à ses côtés avait quand même son importance et ça n'en restait pas moins cool et important, tout ça quoi. Enfin bon, au final, ce n'était pas vraiment comme si elle était passée dans l'ombre pendant tout ce temps. Jusqu'à maintenant, elle avait même pris un petit boulot au sein d'un bar mais ça ne lui plaisait pas. Helena n'était absolument pas faite pour ça, alors elle n'avait travaillé que quelques mois et elle avait demandé son départ parce qu'elle n'aurait jamais été en mesure de s'en sortir dans une telle situation et pour tout dire, il en était même absolument hors de question. Il n'était pas vraiment dans ses habitudes de faire telle ou telle chose, et elle le refusait parfaitement d'ailleurs, si on voulait vraiment tout savoir. Et en faite, c'était souvent mieux comme ça de toute façon. Et c'était surtout sur ça qu'il fallait qu'on se centre. Enfin bref, la jeune blonde avait ensuite postulé au ministère où elle avait été prise. Qu'on se comprenne bien, la jeune Smith aimait les animaux, elle les adorait, qu'ils soient du genre moldus ou du genre magique d'ailleurs. Mais en tout cas, tout ça était cool, et important aussi, à ses yeux. Et ça, c'était une grande importance à ses yeux. Et c'était ça qui comptait, ça comptait vraiment beaucoup.

Un soupir s'échappa de ses lèvres alors qu'elle avait envie de se taper le front sur son bureau. La paperasse qu'il y avait dessus était juste horrible. Les employés de cette section n'étaient pas nombreux, mais ça ne voulait pas dire pour autant qu'il n'y avait rien à faire ! Et il était alors question d'une grosse masse de boulot que l'on exigeait d'eux. Et non, ce n'était pas toujours facile, même si à côté de ça, elle faisait de son mieux pour y arriver. Heureusement d'ailleurs, pjuisque l'on ne pouvait pas vraiment dire que c'était le genre de tâche que l'on pouvait abandonner juste parce que l'on n'avait pas envie de bosser pour hein. Ce n'était jamais comme ça que ça fonctionnait d'ailleurs. Donc bah ouais, elle allait juste s'y mettre et il n'était pas nécessaire de râler. C'était son boulot de la semaine, ça ne devrait pas être si simple que ça, ou en tout cas, c'était l'impression qu'elle avait et elle espérait ce genre de chose. Ce qui n'en serait que mieux. Normal en faite. Le Ministère ne réunissait pas des sûr hommes hein.

Enfin bref, pour le moment, elle avait surtout un autre étage à aller voir pour se renseigner sur deux trois petites choses, et tant qu'à faire, elle irait aussi chercher quelque chose à manger tiens ! Non pas qu'elle soit un gouffre sans fond mais il fallait quand même comprendre que oui, la bouffe avait son importance dans sa vie. Un soupir s'échappa de ses lèvres, c'était assez énervant parfois de devoir aller d'un étage à un autre. Surtout que la jeune blonde n'était pas encore habituée aux brusqueries de l'ascenseur qui lui donnait des hauts le cœur. Oui voilà, et c'était assez chiant. Enfin bon, après.. Elle n'allait pas en faire un scandale non plus hein, cette situation lui allait très bien et ce n'était pas lui qui allait en faire le moindre scandale. Même si ce n'était pas toujours vraiment simple, elle ne le savait que trop bien, au final. C'est alors qu'elle sortait d'un ascenseur que son regard se posa sur un visage connu. Un sourire se dessina donc aussitôt sur ses lèvres.  « Haven ! C'est un plaisir de te voir ! ». Ca faisait trop longtemps qu'elle n'avait pas eu l'occasion de le voir ! Ils ne se voyaient jamais assez souvent en faite, elle en était convaincue. A ses yeux, on ne pouvait jamais vraiment voir ses amis.  « Et bien je vais bien oui et toi ? Qu'est-ce que tu racontes de beau ? ». Et oui, Helena Smith travaillait au Ministère et ce boulot lui plaisait vraiment beaucoup. Bien sûr qu'elle avait des tas et des tas de choses à faire mais ce n'était pas vraiment comme si elle avait le choix hein. Il n'y avait rien que l'on puisse vraiment faire face à ça. Il fallait juste.. Apprendre à faire avec. Il n'y avait pas d'autres choix. Il fallait juste faire avec. Point barre.  « Oh ça ne fait pas longtemps ! Tu devrais passer à la maison à l'occasion ! ».

Bon en réalité, la maison n'était.. Pas une maison. Il ne s'agissait que d'un appartement mais c'était un endroit où ils vivaient ensemble, et c'était ça qui comptait vraiment. C'était ça le plus important oui voilà. Et on aurait beau dire ce que l'on voulait, ce n'était pas ça qui allait y changer grand chose. Il était juste question de faire avec. Point barre oui voilà. Et il n'y avait pas grand chose d'autre que l'on puisse faire avec ça. Voilà oui ? .
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Professeur

Parchemins : 544
Âge : 14.02.84 ;; 28 ans
Actuellement : Professeur de Vol sur Balais & co-propriétaire Weasley, FPSF


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Ven 11 Mai - 17:35


Est-ce qu’il allait bien ? Il ne le savait pas vraiment, donc il se contenta d’hocher la tête, avec un petit sourire. Il ne savait pas trop si Giada avait parlé de tout ce qu’il s’était passé à Tomas et si ce dernier en avait parlé avec Helena. Mais comme la blonde et la brune ne s’aimaient pas, mieux valait éviter de ramener Giada sur le tapis hein ! Enfin bref. Ce qu’il racontait de beau ? Pas grand-chose non plus, sa vie était assez monotone et grise ces derniers temps…

« Oh, pas grand-chose, je venais voir ma mère, je dois trouver une idée de cadeau pour mon frère, et j’ai franchement aucune idée… »

Donc si jamais Helena avait des idées que lui n’avait pas pour un gamin d’à peine cinq ans, il prenait ! Parce qu’il savait que s’il ne trouvait vraiment rien, en plus de se faire engueuler par sa sœur jumelle, il prendrait un truc de la boutique, et ne s’embêterait donc pas longtemps ! Enfin bref. Voir Helena, c’était vraiment cool, parce qu’il était vrai qu’il ne l’avait pas croisée depuis super longtemps. Peut-être parce qu’il habitait en Ecosse, et qu’il venait seulement sur Londres pour bosser. Sa mère et son beau-père vivait à quelques kilomètres de chez lui, donc ce n’était pas bien loin. Heaven, bien sûr, avait investi la capitale, mis généralement, il transplanait sur le pas de sa porte… Ca ne laissait pas vraiment le temps de voir du monde, n’est-ce pas ?!

« Ouais, pas de problème ! On se fera ça ! Vous vous êtes installés où alors ? Vous auriez pu venir en Ecosse, on est un peu seuls là-bas nous ! »

Bon, okay, le fait que Giada et Helena ne s’entendent pas était peut-être un point important sur le fait que Tomas et la blonde ne s’étaient pas installés à St Andrews… C’était éventuellement possible, oui… Mais Haven plaisantait de toute façon ! Il se fichait pas mal de devoir transplaner pour aller voir ses amis, de toute manière, il était un sorcier, donc transplaner, c’était comme faire de la marche à pieds pour lui ! C’était un peu comme une seconde nature, quand on y repensait !

« Alors, tu bosses dans quel service ?! Tu connais des célébrités ? Si tu me dis que tu bosses au département des Sports… Je te jure que je prends ta place direct ! »

Tous ceux qui connaissaient Haven de près ou de loin savaient qu’il était complètement accroc au Quidditch. D’ailleurs, beaucoup avaient surpris de ne jamais le voir jouer dans l’équipe de Gryffondor. Mais il avait toujours prétexté qu’il était un bien meilleur fan que joueur, même si en soit, il ne se débrouillait pas trop mal. Bien sûr, il avait considéré l’idée de faire partie de l’équipe de Gryffondor, puis de jouer dans une équipe de professionnels, s’il en avait un jour la chance, mais rapidement, cette idée l’avait quitté, parce que même s’il adorait le Quidditch, ça n’en restait pas moins un sport très violent. Et tout comme sa sœur, il marquait rapidement, trop rapidement peut-être… Du coup, deux cognards mal esquivés, et ça pouvait être la fin de sa carrière… Quant à bossé au Ministère, ou bien en tant que journaliste sportif, ouais, il y avait pensé aussi… Avant les Tama, avant Fire… Avant tout ça, ça l’avait pas mal botté… Puis il avait eut une révélation, ou quelque chose qui s’en rapprochait, et voilà qu’il travaillait maintenant avec le grand George Weasley… Un honneur pour l’ancien Gryffondor qu’il était !



i'm waking up, i feel it in my bones enough to make my systems grow. welcome to the new age, i'm radioactive, radioactive.breaking in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Ven 18 Mai - 11:56


Bon, Helena n'était pas toujours la plus douée pour trouver des idées de cadeaux, elle devait bien l'avouer. Oh elle faisait de son mieux hein, qu'on ne se mette pas à croire n'importe quoi, elle essayait jusqu'au bout et tout ça. Mais ouais, même si elle s'était proposée, ça ne voulait pas forcément dire que ça allait être si simple que ça, loin de là même. C'était juste qu'elle fallait apprendre à faire avec, à essayer du moins. Ce qui n'était jamais facile. M'enfin bon. Ce n'était jamais simple. Et c'était souvent là que se trouvait le problème, quoique l'on en dise. Et il était normal qu'on s'arrête sur ce point, c'était parfaitement normal même, si on voulait tout savoir.  « C'est toujours méga complexe les cadeaux ! Je sais jamais non plus pour Hayden c'est horrible ! ». Oui voilà, c'était très loin d'être facile et c'était même une très grosse prise de tête en réalité, si on voulait vraiment tout savoir, et c'était surtout sur ça qu'il fallait qu'on se comprenne, même si c'était loin d'être simple. Très loin de l'être même, si on voulait vraiment tout savoir. Oui voilà, et c'était ça qui comptait le plus, quoique l'on puisse bien en dire, il fallait juste apprendre à faire avec oui, même si ce n'était pas toujours facile. Loin e là même. Enfin bon, il fallait juste faire avec, quoi que l'on en dise oui voilà. Il fallait juste faire avec, que cela nous plaise ou non. Enfin bon, tout ça pour dire une chose en particulier et c'était le fait que les cadeaux étaient toujours compliquées à faire. Helena n'avait jamais d'idée pour ça. Horrible !

Oui, ils auraient pu venir en Ecosse, surtout que le décor était magnifique. Mais puisque Helena n'appréciait pas vraiment Giada ( pour ne pas dire, pas du tout ), disons que bah ouais, l'idéal était qu'elles ne vivent pas du tout au même endroit, oui voilà, c'était bien mieux. Elle n'empêchait pas Tomas à aller leurs rendre visite hein ! Non mais c'est vrai quoi, normal de toute manière. Oui c'était logique. Elle n'était pas du genre, de toute façon, à priver son petit ami de toute activité ! Bon, okay oui, il trouvait que Giada ne valait pas la peine et que le mieux était de la laisser dans un coin, mais bon, elle n'était pas non plus du genre à forcer les gens. Et elle appréciait quand même Haven, même s'il sortait avec elle hein ! Donc bon, le mieux était de ne pas trop s'arrêter sur tout ça. Elle en était convaincue.  « Oui, c'est vrai que l'Ecosse est magnifique ! Mais ouais, on s'est installé dans le comté de Surrey ! ». Rien de bien folichon mais ils avaient trouvé un petit appartement adorable et peu cher. Donc bien sûr, ils en avaient profité hein, c'était parfaitement normal. Il n'y avait rien à en dire. Absolument rien à ajouter sur le sujet. Et c'était mieux comme ça. Oui voilà. Normal.

Des célébrités ? Oh bah voyons ! Helena se mit à rire doucement à l'idée. Que l'on se comprenne bien, ce n'était pas parce que l'on travaillait au Ministère que forcément, on connaissait des célébrités hein ! Bon, okay, par contre, à côté de tout ça, Helena devait bien avouer qu'elle avait la chance d'être avec la grande Hermione Granger, récemment marié. Et ça, mine de rien, ce n'était pas négligeable hein ! Parce que bon, qu'on se comprenne bien, elle avait quand même aidé à la destruction du mage noir hein ! Donc ouais, peut être qu'on pouvait la considérer comme une célébrité, elle ne le niait pas, c'était évident. Normal oui, voilà. Et il n'y avait rien que l'on puisse vraiment dire avec ça.  « Je travaille avec Hermione Granger ! Et ça, c'est juste trop cool ! Tu verrais comme elle est méga cultivée.. Et sinon bah je travaille au département de contrôle et de régulation des créatures magiques ». Et ça lui plaisait vraiment beaucoup. En même temps, si ça n'avait pas été le cas, elle voyait mal pourquoi elle aurait été bosser pour eux quoi. Donc bah ouais, c'était un peu logique, un peu normal oui voilà. Il fallait juste apprendre à faire avec. Même si c'était loin d'être facile. Très loin d'être facile. Mais non, normal en même temps !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Professeur

Parchemins : 544
Âge : 14.02.84 ;; 28 ans
Actuellement : Professeur de Vol sur Balais & co-propriétaire Weasley, FPSF


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 23 Mai - 21:14


Hélas pour Haven, Helena semblait être aussi peu douée pour faire des cadeaux qu’il ne l’était. Il savait qu’Heaven allait sûrement lui offrir un vêtement, un bijou ou il ne savait quoi d’autre, mais lui, en plus de ne pas être une icône de la mode –quand bien même il s’habillait bien, quoi qu’un peu spécialement-, n’était pas un gros fan de bijoux. Il portait le collier avec le pendentif en Vif d’Or que ses parents lui avaient offert lorsqu’il était entré en première année, et le bracelet de la même espèce que lui avait offert sa sœur quelques années auparavant. Mais c’était tout. Pas de boucles d’oreilles –par Merlin, non merci-, pas de piercing en tout genre, pas de bagues. Il avait juste une montre, cadeau presque obligatoire dans le monde des sorciers –ou du moins dans celui des sorciers de Sang-Pur qui voulaient conserver la tradition- et voilà…

« Je crois que je vais lui acheter un mini set de Quidditch, que pour lui… Comme ça, il pourra le casser comme il veut et non pas réduire le mien en bouillie ! »

Non parce qu’il avait beau avoir cinq ans, le petit, il lui avait déjà bousillé un cognard ! Alors bon, d’accord, les cognards, ça allait par paire, donc ce n’était pas si grave, il lui en restait un, mais quand même ! Du coup, Haven avait pensé à ça, et c’était justement à propos dudit kit qu’il devait voir sa mère, pour voir si elle était d’accord, si elle avait une autre idée… Oui, toutes les idées étaient bonnes à prendre quand vous n’en n’aviez aucune, ou juste une seule ! Le comté de Surrey donc. Un petit coin charmant, de ce qu’Haven savait. Il y avait pensé, après qu’il ait arrêté d’aller à la fac en tant que réel étudiant, mais finalement, son appartement, il l’aimait de trop pour le quitter.

« Faudra que je passe un de ces jours ! Si vous m’acceptez chez vous, bien sûr ! Je ne voudrais pas déranger ! Tu ne veux pas un dragon ? Ca aide pas mal ! »

Quoi ? Haven essayait de refiler des dragons à tout le monde ? Mais non, ce n’était même pas vrai ! Seulement deux personnes possédaient des dragons, à l’heure actuelle ! Lui, d’abord, parce que Fire était tout de même son dragon avant d’être celui de Giada, et George, à qui il avait offert un dragon dans les tons rouge orangé pour Noël. Après, c’était tout ! Il avait pensé à en faire un à sa sœur, avant de se rappeler qu’il y avait déjà deux chats là où elle habitait, et qu’un dragon ne serait donc peut-être pas le bienvenu !

« Non, sans rire ?! Par Merlin, c’est trop cool ça ! T’as vachement de chance ! Je travaille avec George moi, c’est trop génial aussi ! Tu verrais les idées qu’il a ! Et puis, il me supporte dans les miennes, donc je me sens utile tu vois ! »

Bah ouais, parce que si George ne l’écoutait pas, Haven aurait l’impression d’être seulement là pour son argent, pou aider la boutique à tenir, et rien de plus. Mais là, vu comme George l’aidait à mettre en place ses idées, à confectionner à chaque fois de nouvelles choses, il se sentait vraiment utile et apprécié ! Et ça, c’était un truc qu’il adorait. Il aimait le monde des moldus, comme le père de son associé, et forcément, cela laissait place à de longues discussions quand ce dernier passait à la boutique, et parfois, cela faisait naître des idées dans la petite tête brune du jeune homme. Du coup, il en parlait à George, faisait des croquis, parfois même des prototypes. Bien sûr, tout n’était pas mis en vente, car parfois, il y avait de nombreuses choses à revoir, ou alors cela devenait trop coûteux, trop dangereux, ou n’importe quoi d’autre… Ils faisaient des tests, comme partout, au final !



i'm waking up, i feel it in my bones enough to make my systems grow. welcome to the new age, i'm radioactive, radioactive.breaking in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mar 29 Mai - 13:38


Bah tiens, oui voilà une assez bonne idée de cadeau ! Que l'on se comprenne bien après tout, il n'y avait rien de vraiment étonnant à un tel choix de cadeau hein. Puisqu'il semblait constamment utiliser le sien et le lui abîmer, la bonne idée aurait été de le lui en acheter un non ? C'était assez logique en plus de ça, si on voulait vraiment tout savoir, il n'y avait rien de vraiment étonnant au fait de faire un tel choix, absolument pas même, c'était plutôt logique. Surtout que bon, si on y réfléchissait attentivement, on pourrait facilement voir que s'il s'amusait à détruire le sien, ça voulait dire qu'il s'en servait hein, ça voulait dire qu'il l'utilisait et que donc, ce ne serait pas un cadeau perdu du tout ! Un bon choix, en clair.  « Un très bon choix de cadeau ! Surtout que s'il utilise le tiens, ça veut dire que son cadeau lui plaira ! Il en a probablement assez de constamment abîmé le tiens, il en veut probablement un pour lui tout seul ! ». Oui voilà. Helena n'était jamais douée pour faire des cadeaux et par instant, elle pouvait facilement taper sur le système des gens. Mais à côté de ça, elle refusait de trop se prendre la tête avec tout ça. Impossible même, si on voulait vraiment tout savoir.

Et bien sûr qu'il pouvait passer, quand il voulait, en plus de ça. Ce n'était pas elle qui allait se permettre de dire le contraire en plus. Elle trouvait même ça normal, en faite, si on voulait tout savoir. Elle ne voyait pas ce qu'il pouvait y avoir de si bizarre là dedans. Bon, bien sûr, dans l'autre sens, c'était un peu plus compliqué, genre impossible. Elle devait bien avouer qu'il n'était jamais vraiment facile de voir Haven parce qu'elle avait du mal, elle-même, à voir Giada. Elle ne l'aimait pas et ça avait démarré avec une querelle à l'école, avec Axel. Après, bien sûr, il ne reprochait absolument pas à Haven de sortir avec elle hein, elle était plus mature que ça quand même ! Mais malgré tout, ce n'était pas si facile pour autant. Loin de là même. Et ça pouvait facilement être une grosse prise de tête, en plus, si on voulait tout savoir.  « Un dragon ? Oui peut être un jour ! Je verrais avec Tomas ! Et tu es toujours le bienvenue chez moi en plus ! ». Elle n'aborda, bien sûr, pas le sujet de Giada parce qu'elle savait que Haven ne prendrait pas le risque de l'emmener, il savait très bien l'entente qu'il y avait entre les deux jeune fille. Donc bon. Pas la peine d'en rajouter une couche. Elle en était absolument convaincue.

Et oui, Helena savait très bien qu'elle avait beaucoup de chance, de travailler avec Hermione Granger. Surtout que la jeune femme prenait son travail très à cœur et qu'elle faisait tout pour que tout se passe pour le mieux. Et elle savait très bien que si tout se passait bien, c'était avant tout parce qu'elle s'en donnait la peine. Il fallait vraiment bosser, dans une firme comme celle-ci, il ne fallait clairement pas faire semblant. Et c'était vraiment ça que la jeune fille vait cherché en venant ici, en prenant cet emploi. Elle avait voulu d'un emploi où les gens y mettaient du cœur, pour réussir ce qu'ils voulaient réussir.  « J'ai entendu dire que George Weasley était quelqu'un de bien c'est vrai. Et s'il te permet de te sentir utile, c'est bel et bien ça le plus important, j'en suis sûre. Je suis vraiment contente pour toi en tout cas ». Oui voilà, il n'y avait pas grand chose de plus à en dire, c'était aussi simple que ça. Et en plus de ça, elle était parfaitement persuadée qu'il n'y avait rien de plus que l'on puisse vraiment en dire, de tout ça. Tout était comme elle le voulait, point barre. Et il n'y avait rien de plus à en dire, au final. C'était aussi simple que ça, en faite. Et puis bon, si George l'avait prit en associé et qu'il ne lui faisait pas confiance, il était sûr que ça n'aurait pas vraiment été cool, elle en était convaincue, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Professeur

Parchemins : 544
Âge : 14.02.84 ;; 28 ans
Actuellement : Professeur de Vol sur Balais & co-propriétaire Weasley, FPSF


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mar 5 Juin - 20:49


Helena et Haven s’étaient toujours plutôt bien entendu, lorsqu’ils étaient à Poudlard. Ils ne parlaient pas trop ensemble cela dit, et s’étaient réellement découvert quand Tomas avait présenté la blondinette au brun comme étant sa petite amie. De là, ils avaient liés une amitié sincère et sans ambiguïté. Ils savaient tous les deux que certains points étaient plus compliqués que d’autre à aborder, c’est pourquoi ils savaient toujours quand s’arrêter, pour ne pas dire le mot de trop, celui qui fâcherait. Et cela marchait plutôt bien, vu qu’ils ne s’étaient jamais disputés. Ce qu’on ne pouvait pas vraiment dire d’Helena et de Giada... Mais bon, c’était une toute autre affaire hein !

« C’est vrai ? Super ! Promis, je préviendrais avant de venir !»

Bah ouais, Haven savait bien que le fait de débarquer comme ça, sans prévenir, ça pouvait parfois être sujet d’une dispute, d’une prise de tête, ou autre chose dans ce genre. Et comme il était bien élevé, il savait qu’il fallait toujours annoncer sa venue avant de se montrer quelque part. Sauf bien sûr, quand une surprise de taille devait être faite, mais là, pour passer du temps avec une amie, il n’allait pas non plus débarquer à l’improviste ! Imaginez un peu la scène si Helena était à la douche pile quand il arrivait ?! Ca ne le ferait pas trop, n’est-ce pas ?

«Ouais, c’est super cool de bosser avec lui ! En fait, on a beaucoup de chance toi et moi ! On se destinait pas à ça du tout ! Et pourtant, nous voilà tous les deux à travailler avec des stars du monde magique ! C’est trop classe non ?»

Ouis, quand on y repensait, ces deux là avaient pas mal de bol. L’un travaillait avec le plus grand inventeur de farces et attrapes, qui avait même dépassé le célèbre Zonko, et l’autre se formait aux côtés de la grande Hermione Granger, l’intelligence même du trio gagnant du temps de Potter à Poudlard. Et pourtant, aucun des deux anciens Gryffondor n’avait, au départ, voulu faire ce qu’ils faisaient maintenant. Ils y étaient venus par choix tardifs, et par passion... Comme quoi, toute première idée n’est peut-être pas forcément la bonne ! Enfin, ils étaient jeunes encore, donc ils pouvaient tout à fait changer d’emplois plus tard, quand ils se sentiraient trop inutiles par rapport à ce qu’ils faisaient maintenant... Mais Haven pouvoir ressentir une telle chose un jour, que ce soit dans peu de temps ou dans dix ans ! Il était très bien là. Alors que l’ascenseur s’arrêta, annonçant le département de contrôle et régulation des créatures magiques, Haven sorti à la suite de son amie.

« Je t’accompagne un bout de chemin ? Je ne dois voir ma mère qu’un peu plus tard. Elle est en réunion là ! Et puis, t’as sûrement encore pleins de trucs à me raconter ! Tiens, c’est quand le prochain grand prix de Tomas ? »

De toute manière, il avait tout son temps hein ! Et puis, cela faisait vraiment longtemps qu’il n’avait pas vu Lena, alors autant en profiter quand il tombait sur cette dernière sans trop s’y attendre ! Elle était vraiment cool comme fille, et très jolie aussi, Tomas avait de la chance de l’avoir trouvée, ils allaient bien ensemble, tous les deux. Autant espérer qu’il n’allait pas se la jouer fou du volant comme l’ex de la cousine d’Haven... Ca ne faisait jamais bon ménage avec l’amour, c’était clair ! La preuve, l’ex de sa cousine était désormais six pieds sous terre et pas près de revenir d’entre les morts ! Et pour être franc, Haven préférait garder son ami d’enfance bien en vie à ses côtés plutôt que de devoir aller papoter avec une tombe ou un fantôme !


i'm waking up, i feel it in my bones enough to make my systems grow. welcome to the new age, i'm radioactive, radioactive.breaking in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 13 Juin - 0:22



Heureusement qu'il comptait prévenir avant de venir hein ! S'il venait sans rien dire, il était certain qu'elle se mettrait sévèrement à paniquer ! Non mais c'était vrai quoi, qu'on se comprenne bien, on ne pouvait pas vraiment dire que Helena soit du genre à se formaliser la plupart du temps, mais lorsqu'elle accueillait des gens chez eux, elle voulait juste que ça soit décent quoi ! Que ça ne soit pas trop le bordel. Même si, qu'on soit bien d'accord, l'appartement était bien rangé hein. Juste qu'elle aimait avoir des petites choses à grignoter, ne pas voir que quelque chose traînait et tout ça. Oui, elle aimait faire attention, montrait qu'elle vivait bien. Parce que bah ouais, c'était le cas ! Et malgré tout ça, la chose qu'elle aimait le moins, c'était le fait que les gens puissent venir sans prévenir, alors qu'ils avaient peut être quelque chose à faire quoi, un truc du genre. Du coup, ça finissait toujours par lui taper sincèrement sur les nerfs. Et on ne pouvait pas lui en vouloir pour ça, de toute façon, c'était même.. Plutôt normal, en fin de compte, si on y réfléchissait attentivement. Enfin bon voilà quoi ! Après, elle n'appréciait pas non plus les gens qui disaient qu'ils allaient « peut être » passer. Parce que du coup, on ne pouvait rien faire, on ne savait pas l'heure et le pire, en plus, c'était qu'on ne savait même pas si la personne allait vraiment passer ! Horrible oui, voilà. Mais au milieu de tout ça, ce n'était pas non plus comme si elle avait vraiment le choix quoi. Elle devait juste se taire et apprendre à faire avec, que cela nous plaise ou non, de toute façon.  « Ca marche ! Viens quand tu veux ! Mais préviens ! Histoire que j'ai de quoi t'accueillir ! Et que je fasse en sorte que Tomas soit là ». Bah oui, son petit ami ayant un emploi l'invitant à souvent se déplacer, il était toujours préférable de s'arranger pour passer à leur appartement et vouloir y trouver le couple. Ce n'était pas toujours évident, elle en était convaincue, mais elle faisait de son mieux.

En tout cas, Helena était vraiment d'accord avec Haven, sur le fait que l'un comme l'autre, ils avaient beaucoup de chance, ce qui était plutôt pas mal, après tout. C'était important, oui voilà. Elle en était pleinement convaincue et elle n'avait absolument rien à dire d'autre à part ça, en fin de compte. Et c'était ça le plus important, de toute manière. Même si ce n'était pas toujours facile, ce n'était pas non plus comme si elle avait la moindre raison de se plaindre. Elle faisait un boulot qu'elle aimait, et elle se sentait bien. Elle était heureuse. Donc oui, voilà, elle n'avait aucune raison de se mettre à se plaindre.  « J'avoue que c'est vraiment cool quoi ! Après, on ne peut pas vraiment dire qu'ils aient choisi d'être aussi célèbre hein. Mais bon, on ne peut absolument pas oublier la vie qu'ils ont mené avant que la paix ne s'installe dans le monde des sorciers ». Et pour ça, bien sûr, on ne pouvait que leurs en être reconnaissant. Bien sûr qu'à plusieurs reprises, Helena aurait adoré que Hermione se mette à lui raconter son histoire. Mais elle ne se voyait clairement pas lui poser la question, cela aurait été éveillé des souvenirs bien trop sombres. Des gens étaient morts, beaucoup de gens. Et elle ne pouvait pas s'empêcher de compatir à toute cette douleur, même si les gens s'en moquaient.

Un sourire se dessina doucement sur les traits de la jeune blonde alors que son ami lui proposait de faire un bout de chemin avec elle. Comment aurait-elle pu ne pas le vouloir, de toute façon hein ? Comment est-ce que cela aurait pu être différent hein, non mais franchement. En tout cas, la jeune fille était vraiment heureuse de pouvoir bavarder avec lui, il était un très bon ami et il était toujours plaisant de passer du temps avec lui.  « Avec grand plaisir ! Je ne suis pas pressée non plus ! C'est mardi prochain d'ailleurs ! J'avais dans l'espoir d'aller le voir mais on m'a donné un trop gros dossier pour que je puisse bouger ». Et ça la rendait plutôt triste d'ailleurs parce qu'en général, dès qu'elle en avait l'occasion, elle aimait se bouger pour aller le voir, pour le soutenir, mais avec son boulot, elle ne le pouvait pas aussi souvent qu'elle ne l'aurait voulu. Elle espérait, en tout cas, qu'il parvenait à voir qu'elle faisait de son mieux pour tout ça. Même si ce n'était pas toujours aussi évident que ça.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Professeur

Parchemins : 544
Âge : 14.02.84 ;; 28 ans
Actuellement : Professeur de Vol sur Balais & co-propriétaire Weasley, FPSF


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 20 Juin - 22:23


Haven ne risquait pas de débarquer à l’improviste chez son amie, car il avait été élevé dans le plus grand respect d’autrui -par son père- et qu’il savait qu’il fallait toujours prévenir avant. Sauf, si, bien entendu, il y avait un problème majeur qui empêchait de prévenir la personne chez qui on se rendait. Un accident, un problème de grande envergure, une naissance... Tout moment d’une vie qui faisait que le temps était compté et qu’on ne pouvait pas se permettre d’attendre de prévenir l’autre. Bien sûr, les hiboux allaient relativement vite pour transmettre des messages, mais parfois, les distances étaient trop grandes, et transplaner, ou utiliser la Poudre de Cheminette était la seule chose assez rapide... Mais bon, comme il comptait juste passer un bon moment avec son ami, il n’allait pas débarquer sans la prévenir ! Il fallait qu’elle ait au moins de quoi grignoter dans ses placards !

«Ne t’en fais pas, j’ai été bien élevé !»

Esquissant un sourire, Haven continua son chemin en compagnie de la blondinette. Oui, elle avait raison, les personnes pour ou avec qui ils travaillaient n’avait jamais demandé d’être aussi célèbres, de marquer l’histoire... Quoi que, George, si, il avait voulu marquer l’histoire du monde magique avec son magasin... Mais tout ce qui se rapportait de près ou de loin à la Grande Guerre qu’avait connu le Monde Magique... Non, ils n’avaient jamais voulu tout cela. Ils s’étaient battus pour ce qu’ils pensaient juste, pour défendre l’équilibre du monde, pour contrer de le Seigneur des Ténèbres, et ils y étaient parvenus... Mais à quel prix parfois ! Un frère, une famille... Les rumeurs s’étaient vites répandues dans Poudlard, comme toujours... Et tout le monde avait été au courant de tout, plus ou moins...

« Sérieux ?! Mardi ? Je peut-être me libérer, il faudrait que je vois avec George... J’aimerais vraiment aller en voir un, ça fait super longtemps que j’ai pas été ! Tu voudras que je te ramène un souvenir ? C’est où d’ailleurs ? Il pourrait me tenir au courant tout de même...»

Ouais, Tomas allait entendre parler d’Haven d’ici peu s’il ne se comportait pas un peu mieux ! Parce que bon, il savait bien qu’Haven appréciait ce qu’il faisait, même s’il trouvait cela plutôt dangereux -en même temps, Haven et les voitures, ça faisait plutôt deux, même s’il avait passé son permis et qu’il avait une berline allemande noire sous les fesses lorsqu’il sortait en ville- il n’arrivait pas à ne pas regarder un de ces grands prix. Oh, il n’échangerait sûrement pas sa place contre celle du brun, mais le regarder depuis les tribunes, c’était bien plus intéressant que de le regarder sur un grand écran ! Après tout, il y avait bien plus d’ambiance sur le circuit que sur son canapé ! Surtout depuis que Giada se morfondait jour et nuit d’avoir fait une fausse couche. Ces moments là lui offraient un petit moment de détente sur lequel il n’était pas près de cracher...


i'm waking up, i feel it in my bones enough to make my systems grow. welcome to the new age, i'm radioactive, radioactive.breaking in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 20 Juin - 23:13



Oh, Helena n'avait jamais dit qu'il avait été mal élevé hein, qu'on ne se mette pas une seule seconde à dire ce qu'elle n'avait pas pensé quoi. Non mais c'était vrai quoi, elle aurait détesté l'idée qu'il puisse mal prendre tout ça en faite hein. La jeune blonde savait qu'elle pouvait par moment se montrer maladroite dans ses paroles. Oh, pas seulement dans les paroles, en fin de compte, puisqu'elle savait très bien qu'elle tombait régulièrement et tout ça, mais ce n'était pas sur ça qu'il fallait que l'on se concentre, pour le moment, oui, c'était bien la toute dernière chose à laquelle elle voulait penser. Mais bref, oui, elle était malgré tout pleinement consciente du fait que oui, elle ne savait pas forcément utilisé les mots adéquates et tout ça. Donc si elle avait été maladroite, elle espérait sincèrement qu'il se permettrait de le lui dire, en fin de compte. Oui voilà.  « Ah non mais je ne disais pas le contraire, je n'ai jamais parlé de ton éducation ». Un sourire poli et conciliant sur les lèvres, elle espérait quand même qu'il n'avait pas mal pris tout ça, parce que ce n'était pas le but, ce n'était pas son intention quoi. Helena appréciait vraiment Haven et elle ne voulait pas qu'avec un malentendu pareil, il puisse mal le prendre, oui, c'était bien la toute dernière chose qu'elle voulait, en fin de compte. Et elle ne voyait pas particulièrement où pouvait se trouver le mal, en fin de compte. Enfin bref, il fallait surtout qu'elle se reprenne. Oui voilà.

Bon, pour mardi, il fallait quand même qu'elle confirme, mais ouais, normalement, c'était bel et bien mardi prochain. En Italie. Mais ouais, du coup, si Haven y allait aussi, elle allait sincèrement se trouver dégoûtée quoi ! Et c'était plutôt normal non ? On n'allait pas lui en vouloir de vouloir voir son petit ami et tout ça. Elle était dégoûtée de ne pas ête en mesure d'y aller plus souvent en plus. Mais bon, ce n'était clairement pas en travaillant au Ministère qu'elle allait pouvoir faire ce qu'elle voulait. Et c'était plutôt triste, en fin de compte. Avant, au moins, lorsqu'elle travaillait dans un part, elle y arrivait plutôt bien mais maintenant, c'était loin d'être aussi simple que ça, et c'était une assez grosse prise de tête, en fin de compte.  « Tu sais bien que lorsqu'il a du public il stresse.. Il ne veut pas l'avouer, mais je suis sûre que c'est pour ça ! Moi aussi je dois lui tirer les mots de la bouche, t'inquiètes pas ». Et parfois, ça pouvait aisément devenir chiant hein, elle ne le niait pas. Mais c'était sa façon d'être, donc ce n'était pas elle qui allait un peu trop se mettre à le critiquer. Parce que bon, Helena l'aimait, après tout, donc bon. Il était absolument hors de question pour elle de trop se prendre la tête avec tout ça. Il était comme ça et c'était peut être même pour ce genre de trait de son caractère qu'elle aimait chez lui.

En tout cas, ça faisait vraiment plaisir à la jeune blonde d'avoir eu l'occasion de croiser Haven dans les couloirs, c'était vraiment un grand plaisir, elle en était super ravie, et super contente. Cela n'arrivait pas souvent, forcément, il ne travaillait pas là, mais là, maintenant, il faudrait vraiment faire en sorte de se voir plus souvent.  « Faudrait que l'on s'arrange pour se voir plus souvent je pense ! Parce que là, ça ne va plus je pense ! ». Oui voilà, ils ne se voyaient pas assez souvent. Oh bien sûr, au moins, comme ça, ils avaient tout un tas de choses à se dire mais même, ce n'était pas du tout une raison suffisante pour elle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au détour d'un couloir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: