AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 La distance en moins [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ministère

Parchemins : 721
Âge : 26 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: La distance en moins [PV]   Lun 30 Avr - 7:44




Pour s'approcher enfin.


    Charisma avait quitté Enry. Ce n'était pas sans regret parce qu'il avait été son premier amour et lui dire au revoir ne lui avait pas vraiment fait plaisir, mais elle savait que c'était la meilleure des choses à faire. Carry était une battante, elle ne regardait jamais derrière son épaule une fois qu'elle avait pris une décision, cependant, elle pouvait mettre un moment à la prendre, parce qu'elle avait besoin d'être certaine de ne pas se tromper. Alors, pour décider de quitter Enry parce qu'elle ne pouvait s'empêcher d'être attiré par un autre, cela avait été un peu long. Mais il fallait la comprendre, cet autre n'était pas le prince charmant, il en était même à des millions de kilomètres selon les critères les plus communs !

    Dans sa tête, il n'était pas très clair qu'elle avait quitté Enry pour Axel, mais dans les faits, c'était plus net car dès qu'elle avait eu l'occasion de repartir de l'école un week-end, elle avait rejoint l'endroit où son ancien camarade se trouvait. Elle aurait pu lui écrire, c'était le plan d'origine, mais elle était restée devant son parchemin tellement longtemps sans rien pouvoir noter qu'elle aurait pu prendre racine. Alors la voilà, devant l'endroit où Axel répétait, à une heure où elle pensait l'y trouver (et vu le vacarme qui s'échappait de la porte, c'était probablement le cas). Il fallait savoir que Charisma prenant toujours tout très au sérieux, y compris ses relations sociales, elle avait acheté le cd du groupe d'Axel et elle s'était renseignée sur son style de musique. Elle n'adhérait pas, mais elle essayait de s'y faire. Au départ, le fait qu'elle soit trop différente d'Axel les avaient poussé tous les deux dans un conflit qui avait duré relativement longtemps. Si ce n'est l'ego de Charisma, cette guerre entre eux n'avait fait aucune victime. Quand ils étaient passés à autre chose, qu'ils avaient arrêté de s'insulter à chaque fois qu'ils se voyaient, ils s'étaient mis à flirter. Au début, Carry aurait bien dit que ce n'était pas vraiment mieux, et elle avait espérait que ça passe, mais cela n'avait pas été le cas. Du coup, elle n'avait que le choix de faire avec son attirance incompréhensible pour Axel. Elle se disait de manière très pragmatique qu'elle finirait sûrement par coucher avec, et elle se le disait en ces termes. Et elle n'allait pas si loin avec un garçon sans le connaître avant. Soit, elle avait passé six ans à Poudlard dans la même maison que lui, mais elle l'avait tellement haï qu'elle n'avait pas du tout cherché à en savoir plus sur lui. Depuis leur dernière rencontre dans un bar, elle rattrapait son retard comme elle pouvait. Cela ne faisait souvent que confirmer le fait qu'ils étaient très différents. Elle était bien plus musique classique par exemple... enfin, la musique restait de la musique. Cela élargissait ses horizons si on prenait les choses dans le bon sens. Axel élargissait son horizon, tout comme les autres personnes avec qui elle parlait. Il fallait qu'elle voit leur différence ainsi, sinon, elle se braquait. Et en la présence du jeune homme, ce n'était jamais une bonne chose car il pouvait se montrer blessant. Il ne savait que trop bien taper là où cela faisait mal, raison pour laquelle il ne savait presque rien sur elle, sur son passé.

    Charisma avait fait confiance à Enry, il l'avait trahi en l'abandonnant à ses problèmes... alors elle ne comptait absolument pas se confier à Axel. Il ne lui avait jamais posé de questions sur elle qui ne concernait pas Enry, elle pensait qu'il s'en fichait. Se trompait-elle ? Peut-être, peut-être pas. Elle verrait bien. Ce n'était pas si important que ça puisqu'elle n'arriverait pas à lui faire confiance. Elle avait peur d'être encore déçue. Ce n'était pas d'avoir le cœur brisé qui l'inquiétait, elle avait toujours su – bien avant Enry – qu'on ne mourrait pas des peines de cœur. Le sien avait eu mal tant de fois que sinon elle serait déjà morte ! De ce côté là, elle ne craignait pas de tomber amoureuse d'Axel, ce n'était pas grave à ses yeux, bizarre, ça oui, mais elle n'avait pas peur. Elle ne voulait pas se confier seulement parce qu'elle ne voulait plus croire qu'on l'aiderait alors que ce n'était pas le cas, comme l'avait fait Enry. A choisir, elle se débrouillerait seule. C'était la preuve qu'elle avait été blessée par Enry, mais qu'elle ne le formulait pas comme le commun des mortels. Pour Carry ce qui compte c'est la tête, pas le cœur, il faut toujours qu'elle analyse.

    Après avoir pensé une dernière fois à son ex petit ami et à ce qu'elle pensait de la musique d'Axel, elle passa la main dans ses cheveux châtains et entra dans la salle. Elle s'était habillée en moldu avec un mini-short et et un débardeur sur lequel elle avait ajouté une veste à manche longue. Elle était aussi perchée sur talons qui eux venaient de la partie de son armoire qu'elle utilisait aussi pour Poudlard. Les chaussures étaient libres à Poudlard, c'était donc la seule fantaisie de son uniforme. Elle savait qu'elle était « canon », et elle savait aussi que c'était ce qui plaisait à Axel. Ce n'était sûrement pas sa conversation qui les avait fait se réconcilier pour finir par flirter hein... Ce qui l'avait attiré chez Axel en premier ? Le fait qu'il assume sa différence, ses tatouages donc. Certes, lui, il avait choisi de se démarquer, alors que Carry était née différente, mais cela avait été leur premier point commun, et la première chose qui l'avait adoucie elle.

    Axel était en train de répéter et il ne l'avait pas vu entrer. Elle s'approcha donc un peu plus et fit quelque chose qu'elle ne faisait jamais d'habitude : elle sourit à la cantonade, c'est à dire au groupe dans son ensemble, avant de tourner son regard sur Axel.

    Elle avait répété devant son miroir pour que cela fasse naturel, à part Axel, aucun des garçons ne pouvait deviner que la jolie fille devant eux était en réalité quelqu'un de très particulier. C'était voulu. Sa relation avec Axel n'était pas assez avancé pour qu'elle se dévoile devant ses amis à lui, et elle craignait (vu que lui la trouvait bizarre) que si son groupe la cataloguait folle, cela ne lui porte préjudice. Elle ne voulait pas lui poser de problème ou qu'il ait à se justifier devant ses potes. Elle faisait déjà son apparition en pleine répétition, c'était bien suffisant.

    « Bonjour messieurs. Excusez-moi de vous déranger, puis-je vous emprunter monsieur Griffins un moment s'il vous plaît ? » Ce numéro était charmant. Bien sûr, ce n'était pas la vraie Charisma (encore que pour quelqu'un côtoyant Axel, elle parlait trop poliment, mais ça, elle n'y pouvait rien, même en s'entraînant devant son miroir), mais cela s'accordait mieux à son jolie minois que son air froid habituel.

    Dès qu'ils furent à quelques pas du reste du groupe (vu qu'elle avait fait le trajet depuis l'école, elle ne laissait pas trop le choix à Axel de toute façon) et qu'elle leur eut tourné le dos, elle avait cessé de sourire. Elle se demanda si elle n'allait pas avoir mal aux zygomatiques tiens...

    « Avais-je l'air suffisamment normale ? Enfin, je veux dire... bref. Peu importe. Je suppose que vous n'avez pas beaucoup de temps ? Je voulais vous écrire mais je n'y arrivais pas, du coup comme vous m'aviez dit que vous répétiez ici je suis venue... » Elle parlait encore bas car ils n'étaient pas encore assez éloigné pour qu'elle soit sûre qu'ils aient un minimum d'intimité. « Je ne suis plus avec Enry, je l'ai quitté, alors je suis venue vous le dire parce que... » Parce que quoi déjà ? Parce qu'elle lui avait dit qu'elle le ferait, certes, mais ce n'était pas la bonne fin de la phrase lui semblait il. Alors, profitant du fait qu'Axel était plus grand qu'elle et après vérification qu'on ne pouvait pas les voir elle se mit sur la pointe des pieds et l'embrassa légèrement.

    « Parce que j'en avais envie. » Et elle ajouterais volontiers qu'elle avait envie d'autre chose, mais bon, c'était peut-être un peu trop rapide, même pour quelqu'un d'aussi décidé qu'elle !

{1 378}

REVISIONS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La distance en moins [PV]   Mer 9 Mai - 16:52

La distance en moins
Axel & Charisma





Les répétitions avec le groupe était vraiment le genre de moment dont il avait besoin pour ne penser à rien, pour se concentrer sur son micro, sur ses potes et sur le son qu'ils faisaient. Leur album se vendait bien, ils avaient un bon gros nombre de dates, ils avaient une tournée de prévu... Tout roulait, tout roulait vraiment et l'ancien Serpentard avait vraiment cette sensation que tout allait vraiment bien se passer et c'était tellement bon que c'était ce qu'il y avait de plus important, ce qu'il y avait de plus fort pour elle, ce qui comptait, ce qui comptait vraiment et c'était vraiment ça le plus important. On aurait beau faire ce que l'on voulait, ce n'était pas ça qui allait arranger les choses ou ce genre de truc. Oui bon, okay, Axel s'emmêlait les pinceaux et c'était souvent juste pour ça qu'il aimait jouer,q u'il aimait se concentrer sur la musique et sur absolument rien d'autre. Ce qui était logique, parfaitement logique même. Ca allait de soit. Enfin bon, pour le reste, il était absolument hors de question pour elle de se prendre la tête avec tout ça. Il en était vraiment hors de question. Et pour tout dire, il aimait ces moments où il n'avait à se soucier de rien, ces moments où la seule et unique chose qui comptait, c'était de ne pas entendre de fausses notes, de donner une bonne musique et tout ça. Oui parce que c'était vraiment ce qu'il y avait de plus important et on aurait beau dire ce que l'on voulait, le principal était réellement de se concentrer sur tout ça. Oui voilà, d'une certaine manière en tout cas, mais pour le reste, ce n'était pas aussi simple, et ça ne l'était jamais, si on voulait être tout à fait honnête. C'était même loin d'être aussi facile qu'on pouvait le vouloir et ça pouvait aisément énerver les gens, quand il chantait, rien autour de lui n'existait. Jamais.

Du coup et bien non, lorsqu'elle avait franchi la porte, il ne l'avait pas entendu, il avait les yeux clos. Souvent quand il chantait, quand il criait, il n'avait pas les yeux ouverts, préférant les garder clos. Et c'était tellement mieux comme ça par moment. C'était un réel plaisir en faite, et c'était ça le plus important, on aurait beau dire ce que l'on voulait, il fallait quand même carrément prendre en considération le fait que les choses pouvaient facilement être plus simples comme ça. Et c'était ça le plus important. Et puis bon, que l'on se comprenne bien, Axel n'était pas vraiment du genre à avoir de la visite. Certes oui, de temps en temps, Seth se pointait, mais vu qu'il était très pris par le Quidditch, ça ne rendait pas vraiment les choses faciles, c'était assez difficile par moment et c'était même une très grosse prise de tête et c'était ça qui comptait vraiment. Ca allait de soit de toute manière. Ce qui était logique, et il fallait vraiment se centrer là dessus, c'était ça le plus important et c'était mieux comme ça. Enfin bref, le guitariste de son groupe se pencha doucement vers lui.  « Mec, y a quelqu'un pour toi ». Il sortit de son espèce de transe. Et son regard se posa doucement sur Charisma, le genre d'apparition à laquelle il ne s'était absolument pas attendu. Et ça lui faisait bizarre.  « Je reviens les mecs okay ? ». Ils se mirent à pouffer les cons. Comme s'il y avait de quoi se marrer.. Bon, il leurs avait un peu parler d'elle, c'était vrai, mais il n'y avait vraiment pas de quoi en fouetter un chat hein. A quoi bon, donc, de se moquer comme ça, de façon aussi débile et ce genre de chose. Il n'y avait vraiment aucun réel intérêt à tout ça quoi. Mais bon, bref. Il descendit donc de scène. Cette salle de répétition qu'ils empruntaient était vraiment super cool. Et elle ne coûtait même pas chère en plus ! Ce qui restait un autre point plutôt important, au milieu de tout ça. Ce qui était logique, en faite. Parfaitement logique oui. Enfin bon, pour le reste, il était hors de question pour elle de trop se prendre la tête avec ça. Et c'était sans doute mieux comme ça en plus.

Une fois qu'il l'eut rejoint, en bas de la scène, il se demanda ce qu'elle pouvait bien faire là.  « Viens suis moi ». Il l'invita à le suivre dans une salle à l'écart, histoire de ne pas aller trop loin. Ce qui était mieux, de toute manière. Quoi de plus normal en même temps, ils n'allaient quand même pas rester ici, devant les autres hein. C'était le meilleur moyen d'attirer les vantardises aussi. Donc bon ! Hors de question pour elle de s'attarder un peu plus sur tout ça. Ce qui était plutôt logique au final, c'était nécessaire, si on pouvait vraiment le dire comme ça. C'était logique. Parfaitement logique. Bref, il l'entraîna donc dans une salle, qu'il y avait à côté. Petite mais confortable, avec un fauteuil et un distributeur. L'idéal quoi. Ce qu'il y avait de mieux, même. Enfin bref. Il ne put s'empêcher de sourire, lorsqu'elle reprit sa réelle apparence du moins.. Au niveau des expressions de son visage et de sa façon de se comporter quoi. Et dans le fond, c'était plutôt logique même. Normal de toute façon, et c'était mieux comme ça. Ce serait toujours mieux comme ça. Logique, parfaitement logique oui.  « On répète depuis plus d'une heure.. Donc c'est bon, j'ai le temps. Et ils se fichent bien de tout ça, ils ne te connaissent pas donc ils ne s'intéressent pas à toi. C'est peut être un peu violent dit comme ça, mais c'est vraiment comme ça que ça se passe dans leurs têtes.. Enfin bref, qu'est-ce que tu fais là ? ». Oui parce qu'il ne servait à rien de penser au reste, le mieux était principalement de parler des choses principales, de parler de ce qui comptait vraiment et c'était plutôt logique hein. Normal même. Et il n'y avait rien de vraiment étonnant dans tout ça. Il fallait juste.. Etre en mesure de comprendre ce genre de situation. C'était logique oui, et normal aussi. Il fallait juste comprendre que oui, il en avait assez de la voir, de la désirer et de ne rien pouvoir tenter parce qu'elle n'avait toujours pas quitté son mec.

Et voilà qu'elle lui annonçait qu'elle n'était plus avec l'autre. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Imperceptible, discret. Mais un sourire quand même. Et bien oui, il était content, il était assez content de voir que les choses puissent être comme ça et oui, ça le touchait, ça le touchait vraiment. Mais bon, il n'allait pas en faire toute une histoire parce que ce n'était pas son genre. Et voilà qu'elle l'embrassait. Un baiser auquel il répondit, bien sûr. Il n'attendait que ça depuis tout ce temps. De l'amour ? Non. Du désir, du puissant désir oui et c'était la seule chose qui l'intéressait vraiment. Et ça, c'était plutôt logique puisque bon, c'était tout ce qui comptait, absolument tout ce qui comptait pour lui. Ce qui était.. Logique de toute manière, parfaitement logique. Et normal.  « Et je suis ravi de l'apprendre.. ». Et la collant à lui, il l'embrassa une nouvelle fois.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 721
Âge : 26 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: La distance en moins [PV]   Mar 15 Mai - 11:03

    Les hommes étaient vraiment tous des idiots. Charisma regardait, toujours en souriant comme elle s'était entraînée à le faire, les autres membres du groupe d'Axel pouffer. Elle ne voyait vraiment pas ce que ça avait de drôle, hein, elle, ça ne la faisait pas rire. Elle ne trouvait pas que c'était triste non plus, mais elle ne comprenait pas où était la blague. Elle avait bien le droit de venir voir Axel non ?

    Bon, en fait, elle savait parfaitement pourquoi ça les faisait rire. Elle ne parlait pas beaucoup ce qui ne l'empêchait pas d'avoir une excellente écoute. Elle voyait donc ce qui les faisait rire discrètement (ou pas), le truc c'était que ça la dérangeait, parce que si on lui avait dit, deux ans plus tôt, qu'elle serait dans cette situation, croyez-moi, elle aurait ricané elle aussi ! Cela dit, elle assumait le fait que dans cette scène, elle jouait le rôle de la jolie fille qui venait ouvertement draguer un mec, il fallait bien que quelqu'un fasse le premier pas et c'était son tour de jouer. Axel l'avait embrassé le premier, ensuite, il y avait eu des problèmes, par rapport à Enry, donc c'était à elle de faire un pas. Lui ne le ferait pas, il attendait qu'elle se décide. Ce type était un chieur, elle l'avait toujours pensé, raison de plus pour être plus qu'agacée par ce qu'elle ressentait pour lui. D'autant plus qu'elle était persuadée d'être nettement plus sincère et sentimentale dans leur rapport qu'Axel. Honnête, peut-être pas, il le lui avait reproché au début, elle avait mis du temps à se décider, à renoncer à son rêve de grand amour... ce dernier étant un rêve de gamine où le prince charmant ne pouvait pas être Axel. Il avait des qualités, elle avait appris à le reconnaître : de l'esprit, un certain charisme, de la droiture... mais charmant dans le sens où Carry l'entendait, certainement pas. Pour l'être il eut fallu qu'Axel ne soit, non pas différent en tant que personne, seulement différent dans son rapport avec elle.

    C'est pour ça qu'elle avait pleuré et attendu. Elle avait quitté un garçon qu'elle avait aimé, qui, un temps du moins, l'avait aimée aussi, pour un autre garçon qui ne l'aimerait jamais, pas au sens où la jeune femme l'entendait en tout cas.

    « On ne sait jamais comment les gens vont réagir par rapport à ma différence, j'ai appris à devenir méfiante. Qu'ils s'en moquent est cependant préférable, je trouve très fatiguant de faire semblant. Je me demande comment font les autres filles intelligentes pour se donner l'air niaise à longueur de temps. » Si elle parlait ainsi c'était peut-être pour gagner du temps, pour trouver ses mots, mais elle ne les trouva pas, et choisit les actes plutôt que les paroles. Surtout qu'elle le connaissait assez pour savoir qu'il allait s'impatienter si elle ne se mettait pas à agir. Il s'énervait très facilement, du moins avec elle (mais on ne pouvait pas dire que leurs rapports soient très calmes) alors elle devait lui faire comprendre pourquoi elle était là. Enry était jusque là un sujet hyper sensible et elle n'avait pas su déterminé si c'était à cause de la frustration ou d'autre chose. Certaines de ses amies avaient parlé de jalousie... Carry aurait bien aimé que ce soit ça, cela aurait voulu dire qu'il éprouvait un tout petit peu plus que du désir pour elle, sauf qu'elle était trop réaliste pour se laisser bercer d'illusion. Au demeurant, elle se disait que peut-être qu'une fois qu'ils auraient assouvis leurs pulsions, qu'ils seraient moins frustrés justement, elle arrêterait de penser à Axel. Oui, bon, elle s'analysait trop souvent pour le penser vraiment ! Mais vous savez ce qu'on dit l'espoir fait vivre !

    Ils s'embrassèrent une nouvelle fois. Carry n'avait pas été dans les bras de qui que ce soit depuis des lustres. Elle ne comptait pas le baiser de l'été précédent avec Axel, déjà parce que même août dernier comptait comme des lustres, et aussi parce que ça avait été trop bref pour compter. Au-delà d'un certain manque purement physique, Carry était aussi un peu en manque d'affection. Elle n'était pas certaine d'assouvir ce dernier, encore que parfois, le désir donne une illusion parfaite de tendresse.

    Elle déposa des baisers dans le cou de son ennemi préféré et lui murmura parce que si elle ne le taquinait pas, elle s'avouait vaincu « Mais êtes vous aussi ravi de me voir ? Parce que je n'ai pas mis aussi peu de tissu uniquement à cause de la chaleur. » Elle le cherchait sur un terrain bien connu entre eux, mais sur lequel ils pouvaient enfin jouer... et cela faisait toute la différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La distance en moins [PV]   Lun 28 Mai - 22:32


Axel se foutait des différences de Charisma. Oh, il savait qu'elle en avait, il savait parfaitement, même, qu'il y avait quelque chose de différent chez elle et que bah ouais, elle était probablement la seule comme ça. Mais à côté de ça, il ne pouvait pas s'empêcher de s'en moquer totalement. Il n'allait quand même pas se mettre à ressentir un truc à ce propos alors que lui-même était plutôt différent des jeunes de son âge. Oh, il ne faisait pas seulement références aux nombreux tatouages qui parcouraient son corps, mais même au niveau de son mental, c'était différent. On trouvait rarement de personnes aussi franc, aussi énervant, aussi moqueur. Il se foutait de tout, et de tout le monde. Seul son jugement comptait et sur n'importe quoi. Il insupportait ses amis par instant, mais il ne pouvait juste pas s'en empêcher et en soit, il le vivait très bien. Il lui était impossible de s'arrêter sur le jugement d'autrui, il ne le supportait absolument pas. Mais à côté de ça, il avouait bien volontiers que oui, ça devait être à cause des personnes qui s'en étaient prises à lui. Ces filles qui avaient eu le culot de jouer avec lui l'avait métamorphosé, il en était conscient. Et ce n'était pas lui qui allait faire comme si ça n'avait pas été le cas.  « On s'en fout Charisma. En général, les filles intelligentes n'ont pas à être niaise. Elles sont suffisamment intelligentes pour ne pas avoir à se rabaisser. Les niaiseries ne plaisent pas à tous les garçons tu sais.

Axel n'était pas le prince charmant. Il n'était ni un prince, ni charmant, en réalité. Il était ce genre de personne qui pouvait facilement taper sur le système de tout le monde. Il pouvait se montrer désagréable même lorsque ce n'était pas dans son intention. Il n'était pas toujours agréable non, et au final, il s'en foutait parce qu'il n'était pas là pour être agréable. Il n'existait pas pour jouer le rôle de quelqu'un qu'il n'était pas. Il s'en foutait totalement de ça, d'ailleurs. Il préférait jouer franc jeu et se montrer aux yeux de tous tel qu'il était vraiment. Après, bien sûr que ça pouvait déplaire aux gens, mais bon, bah c'était ainsi, et il n'allait clairement pas changer pour les gens. A quoi bon de toute façon, on finissait toujours par déplaire à quelqu'un d'autre. Et c'était très peu pour lui. Il se moquait du jugement des autres. Il s'en était toujours foutu. Donc bah ouais, à l'heure actuelle, il pouvait apparaître à Charisma comme un monstre. Mais que l'on ne se laisse pas avoir par cette carapace difficile à faire disparaître. Au final, le jeune homme n'était pas un si mauvais bougre que ça. Il fallait juste se montrer patient, parce que cette carapace mettait vraiment du temps à tomber. Mais il pouvait comprendre que cette vision de lui puisse être difficile à voir. Et que du coup, la jeune fille n'ait pas envie de s'attacher à lui. A première vu, il n'apparaissait pas comment étant une personne de confiance. Il fallait creuser, mais ce n'était pas toujours facile.

Ainsi, quand elle l'embrassa, il se montra d'une tendresse déconcertante. Parce que ce moment oui, il avait su l'attendre et maintenant que ça lui était offert, il savait qu'il devait se montrer doux avec elle. Et il en était parfaitement capable, de toute manière. C'était à lui, maintenant, de lui prouver qu'il en valait la peine. Et non, ça n'allait pas être si simple que ça, il en était conscient. Il allait juste devoir s'armer de patience. Mais il n'en fit pas de commentaire, bien sûr. Cela aurait été le meilleur moyen d'attirer une quelconque attention sur tout ça. Et c'était bien la dernière chose qu'elle voulait, de toute façon. Donc bon.

Un sourire en coin se dessina sur les traits du jeune homme lorsqu'elle parla de sa tenue. Il était vrai que ça lui plaisait vraiment. Mais à côté de ça, il devait bien avouer aussi qu'il lui était absolument hors de question d'aller trop vite. Maintenant qu'ils étaient libres, il voulait prendre son temps. Bien sûr qu'il était joueur et que l'envie était très grande de jouer aussi. Mais.. Allez savoir pourquoi, là, maintenant, il n'avait pas envie de jouer. Il avait déjà bien trop attendu derrière elle pour tout bâcler comme ça. Ainsi, il l'embrassa doucement dans le cou, se collant à elle mais après quelques secondes il s'arrêta et l'embrassa sur le front.  « J'aimerais que l'on prenne notre temps. Maintenant qu'on l'a. Je voudrais faire les choses biens.. ». Axel était changeant, il pouvait devenir quelqu'un d'autre en quelques minutes. Mais sa partie sérieuse, lorsqu'elle émanait.. Disons qu'il fallait juste faire avec.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 721
Âge : 26 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: La distance en moins [PV]   Dim 10 Juin - 15:56

    Carry n'était pas vraiment d'accord avec Axel. La plupart de ses amies étaient formidables, et très intelligentes, pourtant, elles pouvaient se montrer particulièrement niaises lorsqu'elles étaient amoureuses. Elle préférait ne pas s'exprimer sur la question cependant, parce qu'elle ne voyait pas l'intérêt de ce sujet. Elle aimait mieux l'embrasser, c'était moins risqué quand elle n'ouvrait pas la bouche. Elle craignait un peu que leurs incompatibilités de caractère ne leur mettent encore une fois des bâtons dans les roues. Malheureusement son plan « câlin » tomba à l'eau parce que Axel voulait qu'ils prennent leur temps.

    « Ahahahahahah ! Trop drôle ! Toi qui voulais te taire, lui il veut parler !» La voix dans la tête de Carry résonna et même si la jolie brunette fit de son mieux pour ne pas y répondre, elle sentait bien combien elles se moquaient d'elle. Est-ce que c'était sa faute à elle si Axel ne suivait jamais les plans et se montrait toujours imprévisible ? Non ! Pas du tout ! Bien entendu, il l'attirerait moins s'il était comme tout le monde, alors quelque part, ce n'était pas plus mal. C'était seulement qu'elle avait peur de dire une bêtise et de le fâcher. Elle se mordit la lèvre inférieure. Cela ne correspondait pas à ce qu'elle avait prévu. Axel, dans son esprit à elle du moins, voulait seulement coucher avec elle, c'était incompatible avec le fait de prendre son temps. Elle pouvait même ajouter à ça qu'elle était clairement perturbée par ce revirement qui allait plus loin que le simple fait d'arrêter les baisers... on aurait dit qu'il changeait de clef sans changer de musique tout d'un coup.

    « Et bien hum... c'est que techniquement, je dois rentrer à Poudlard demain... alors nous aurons plus de temps heu... cet été. » Elle avait du mal à cacher son trouble, de fait, elle se ressaisit. Elle était Charisma Kostovak, et elle devait arrêter d'avoir peur de dire des bêtises parce que c'était ainsi qu'elle allait vraiment finir par en dire !!!! « Je suis un peu confuse, je crains de ne pas comprendre ce que vous voulez dire par faire les choses bien... enfin, je comprends ce que cela veut dire dans la théorie, mais comment est-ce supposé se traduire dans la pratique ? » Elle posa la tête sur l'épaule d'Axel, le regardant par en-dessous pour l'observer. Et puis, elle aimait bien le regarder, il lui plaisait. C'était étrange, parce qu'elle se souvenait bien qu'avant ce n'était pas le cas. Elle était en train de tomber petit à petit amoureuse, cela lui faisait horriblement peur parce qu'elle pensait savoir que ce n'était pas partagé, et puis, elle avait le cœur fragile, à force d'être malmené. Elle le mettait en danger à être ici avec lui, c'est pour ça que les voix étaient aussi désagréables ! Heureusement, elle les maîtrisait mieux qu'avant... Elle se souvenait, au début de sa relation avec Enry, les voix étaient incontrôlables. Elles lui vrillaient la tête ! Là, elle pouvait les faire devenir seulement un léger murmure... ce qui était mieux car même si leur rapport avaient changé, elle se souvenait qu'Axel se moquait de la fille aux voix autrefois, parce qu'elle parlait toute seule. Cela avait sûrement permis la communication entre eux qu'elle soit plus normale en apparence, enfin, remarquez, elle n'en savait rien. Il valait mieux qu'elle arrête de se prendre la tête parce qu'elle n'avait pas envie de se faire du mal par anticipation. Là, il fallait vivre le moment présent, elle verrait bien de quoi serait fait demain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La distance en moins [PV]   Mar 12 Juin - 22:07



Axel n'avait jamais vraiment su comment se comporter pour bien faire les choses. Avec les filles, c'était pareil bien sûr, puisqu'il en était ainsi pour tout, en fin de compte. Mais à côté de ça, elle ne pouvait clairement pas nier le fait que ce n'était jamais simple, c'était une très sérieuse prise de tête, que cela nous plaise ou non, d'ailleurs. Du coup, là, il se trouvait plutôt perdu. Oui, il avait envie d'elle, oui, il n'avait pas envie d'attendre et s'il n'écoutait que ses pulsions, il se serait sans doute déjà mis à se déchirer les vêtements ou ce genre de chose. Mais il voulait juste faire les choses bien, il voulait lui montrer qu'il n'était pas un monstre insensible, il voulait qu'elle puisse voir qu'il n'était pas insupportable et tout ça. Et cela n'avait rien de si bizarre que ça non ?  « Je ne sais pas, j'ai juste envie que les choses aillent bien entre nous, je n'ai pas envie que tu penses que je n'attends que ça ». Mais à côté de ça, il devait bien avouer que non, il ne savait absolument pas comment est-ce que l'on pouvait bien être censé faire les choses bien. Certes oui, il n'avait pas été un goujat avec les autres gens ou ce genre de chose, mais à côté de ça, elle devait quand même bien avouer que ouais, ça restait plutôt cool, d'imaginer que les choses puissent aller, au moins un peu. Mais ce n'était jamais aussi simple. Avant, ça allait tout seul, maintenant il avait juste l'illusion de ne plus avoir envie de se prendre la tête.

D'ailleurs, pour tout dire, il avait sincèrement envie d'arrêter de bavarder et de la prendre là maintenant. Mais après avoir dit qu'il voulait prendre son temps, il ne savait pas quoi dire. Il trouvait qu'il avait sans doute parler trop tôt, pris la parole bien trop vite, alors que ce n'était absolument pas le moment et qu'il était surtout temps de prendre une sincère décision, mais ce n'était jamais simple. Et on avait beau faire ce que l'on voulait, on ne savait jamais quoi dire, ni comment se comporter ni rien, en faite. Et il avait beau faire ce qu'il voulait, il n'y arrivait pas et ça commençait sincèrement à lui taper sur les nerfs. Il ne savait jamais sur quel pied danser avec les gens, et c'était plutôt perturbant dans l'ensemble. Du coup, il se trouvait être complètement perdu, là tout de suite, et il ignorait parfaitement comment il pouvait bien devoir se comporter ou ce genre de chose, il était entièrement perturbé, et il ne savait absolument pas comment il pouvait bien être contré de se comporter dans une telle situation. Il était parfaitement perdu, il ne savait absolument pas comment agir, ou ce genre de chose. Il était bouleversé. Et jamais une fille n'avait eu, en réalité, un tel effet sur lui. Il ne savait pas sur quel pied danser, il ne savait pas ce qu'il devait faire. Il était perdu, oui voilà, il était vraiment perdu.

Et là, tout de suite, il n'avait plus envie de penser à rien, la seule chose dont il avait sincèrement envie, c'était d'elle. Là, tout de suite. Et il se foutait de savoir que ce n'était probablement pas l'endroit, et il se foutait aussi d'avoir dit qu'il voulait prendre son temps. Au final, ils pourraient sans doute prendre leur temps après ça. Ce n'était pas le meilleur plan, ni ce que l'on voulait choisir à chaque fois ou ce genre de chose, mais là, tout de suite, dans sa tête, c'était la seule et unique chose à faire, et il en était pleinement convaincu, d'ailleurs pour tout dire.  « Oublie ce que j'ai dit. Charisma, j'ai trop envie de.. Toi pour prendre mon temps. On le prendra après, je te montrerais que je ne suis pas un goujat ou une connerie de ce genre mais là, tout de suite, j'ai vraiment envie de toi ». Et il l'embrassa. Ce n'était pas le lieu, ni le moment, mais il s'en foutait. Après, à elle de voir ce qu'elle en pensait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 721
Âge : 26 ans [27 mai]
Actuellement : Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: La distance en moins [PV]   Sam 16 Juin - 16:30


    Le problème c'est qu'elle pensait vraiment qu'il n'attendait que ça, mais il n'aurait pas été très diplomate de le dire tout fort, en plus de ça, elle se disait qu'elle devait lui laisser le bénéfice du doute, elle n'était pas dans sa tête après tout. En plus, Axel avait toujours eu le don de la dérouter, pourquoi pas cette fois aussi ? La présomption d'innocence, ce n'était pas fait pour les chiens, Carry y croyait, elle qui voulait devenir auror et attraper les méchants.

    « Je comprends ce que vous dites, mais nous avons déjà beaucoup attendu pour faire les choses bien, alors je pense que ce qui se passe aujourd'hui n'a rien d'incompatible avec la notion de bien, car sinon, je serais tout aussi fautive que vous. » Puisqu'elle avait très envie de lui. Oh bien entendu, de son côté, elle était certaine que c'était plus qu'un simple désir physique. Il lui avait fallu du temps (tout ce temps où elle avait attendu pour le voir) pour accepter ce sentiment. Axel était son ancien ennemi, et il était très différent d'elle, très différent des gens qu'elle côtoyait tous les jours, mais elle savait analyser les situations qui se présentaient à elle pour les intégrer à son univers. Elle était (un petit peu – point trop n'en faut -) amoureuse d'axel, pas de quoi en faire un fromage, ce n'était pas comme si elle comptait lui en parler en plus. Elle trouvait que pour ça, elle ne s'était par contre pas encore laissé assez de temps. Son histoire avec Enry avait ébranlé sa confiance, elle craignait qu'Axel l'abandonne, et si c'était le cas, ce serait plus simple si cela arrivait avant qu'elle ne se déclare. Elle aurait moins l'impression de s'être laissé avoir. Donner son corps c'était une chose, son cœur... elle n'était pas prête.

    Lorsqu'il revint sur ses paroles et qu'il lui dit qu'il lui prouverait qu'il n'était pas un goujat après, elle faillit lui rétorquer une réplique spirituelle de son cru, mais comme il l'embrassa, elle n'en eut pas le temps, et après coup, elle considéra que c'était mieux ainsi. « Je n'y vois aucun inconvénient » souffla-t-elle en l'embrassant à son tour. Assez de parlotte, un peu d'action !

    Quelques heures plus tard...

    Charisma papillonna des yeux et roula sur le côté pour attraper sa montre. Évidemment, elle était en retard, elle allait se faire tuer par son tuteur... « Mince... » Elle se tourna de l'autre côté et embrassa Axel pour attirer son attention. Lorsqu'il ouvrit les yeux, elle se mordit la lèvre inférieure d'un air gêné. « Je suis désolée, je dois rentrer à Poudlard. S'ils écrivent à mon tuteur, je suis morte. » Elle posa sa main sur celle d'Axel, un peu penaude. Elle n'avait aucune envie de partir mais bon... elle n'avait pas le choix. Et elle ne voulait pas qu'Axel pense que c'était pour une toute autre raison que ses obligations d'interne à Poudlard qu'elle partait. « Tu ne m'en veux pas, hein ? » Non, vous ne rêvez pas, elle venait de le tutoyer, même s'il n'y avait pas à proprement parler de lit ici présent, c'était quand même dans le cadre de l'intimité que Charisma utilisait le tutoiement (et nul part ailleurs).

    Cela dit, même si elle n'avait pas envie de partir, les voix lui filaient la migraine, donc elle se disait que ce serait mieux qu'elle parte aussi avant d'avoir une crise à cause d'une prémonition. *Tu n'auras pas de crise* lui soufflèrent les voix. Carry ne réagit pas à cette nouvelle, mais elle se demanda pourquoi elle avait la migraine du coup. Bref, ce n'était pas le problème, il fallait qu'elle rentre avant d'avoir tellement dépassée l'heure qu'elle finirait chez la directrice !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La distance en moins [PV]   Mar 19 Juin - 15:26



Bon okay, coucher avec Charisma n'avait pas vraiment été dans ses priorités et en fin de compte, ça ne le dérangeait absolument pas puisque depuis la dernière fois où ils s'étaient mis à faire les malins ensemble, les choses avaient bien vite dégénérées et étaient parties dans tous les sens. Mais tout ça ne la dérangeait absolument pas, pas une seule seconde, pas un seul instant. Tout ça lui allait très bien et ce n'était pas lui qui allait se permettre de dire le contraire. Du coup, aujourd'hui, après avoir fait le malin en voulant que les choses se passent bien et en voulant que ça aille, il avait bien vite déchanté et finit par réaliser que ça allait bien trop loin, qu'il fallait qu'il se ressaisisse ou ce genre de chose quoi. Enfin bon, en tout cas, ce fut un moment fort agréable, fort plaisant aussi. Il ne parvenait pas à mettre un nom sur ce qu'il pouvait bien ressentir pour cette fille, il en était pleinement conscient, mais à côté de ça et bien ouais, il ne parvenait pas à s'en empêcher, il n'était pas du tout en mesure de se ressaisir une seule seconde, loin de là même.

Mais ils ne purent pas trop se détendre. Okay oui, ils restèrent là, allongés sur le sol, pendant un petit moment, mais ce n'était pas ça qui allait arranger les trucs et tout ça quoi. Loin de là, même si on voulait tout savoir. Il ne s'était pas endormi, là sur le sol. Un bras glissé sous sa tête, il s'était juste contenté de fermer les yeux. Passer à l'acte ne l'avait jamais tant épuisé, au point de s'endormir à chaque fois quoi. Donc, il s'était contenté de fermer les yeux et de laisser le temps passer. Point barre, oui voilà, il n'y avait rien d'autre à dire sur la question, en fin de compte, et les choses étaient sans doute mieux ainsi, de toute façon. Et quand elle lui parla, il se contenta juste d'ouvrir les yeux et de se tourner vers elle.  « Aucun soucis, nous n'aurons qu'à nous arranger pour nous voir un autre jour.. ». Et bien sûr qu'il ne lui en voulait pas. Les sorties de Poudlard étaient déjà super rares, alors il ne fallait pas en abuser. Ils auraient tout le temps de se voir à la fin de l'année scolaire, puisqu'il s'agissait de sa toute dernière année scolaire à Poudlard. Par la suite, ils pourraient alors passer beaucoup plus de temps ensemble et elle en était pleinement convaincue, de toute façon, et c'était sans doute ça le plus important et elle en était pleinement convaincue, il n'y avait pas le moindre doute à avoir sur la question, c'était aussi simple que ça, oui voilà.  « Bien sûr que je ne t'en veux pas.. ». Une faible rougeur se dessina sur les traits de la jeune fille alors qu'il venait de réaliser qu'elle l'avait tutoyé pour la toute première fois. Lui qui avait vraiment fini par croire que cela n'arriverait jamais quoi..

Il la regarda s'éloigner, un sourire un peu trop débile sur les lèvres et il finit par se lever, s'habiller ( oui parce que bah voilà ) et retourner dans la salle pour continuer la répétition. Il y trouva ses potes assis tranquillement, en train de boire une bière, et quand ils le virent, ils se mirent tous à applaudir tel des débiles.  « Oh pitié, taisez vous donc ! ». Il leva les yeux au ciel et une fois qu'il fut à leurs distances, il les invita à reprendre le show. Ce qui serait sans doute bien plus intelligent, en fin de compte. Oui, cela allait de soit, en faite, ils n'allaient pas continuer à perdre plus de temps hein ! Cela aurait vraiment été complètement débile, en fin de compte, elle en était convaincue.
Terminé pour Axel
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La distance en moins [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La distance en moins [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interdit aux moins de 18 ans
» Réglage du PC pour consommer moins
» Dagon Nysrock, démon, du moins pour le moment...
» Il est bon de lire entre les lignes, cela fatigue moins les yeux [PV Alh]
» Deux roses enlacées [ Déconseillé aux moins de 16 ans ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: