AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Lettre et mauvaise nouvelle [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 180
Âge : 19 ans
Actuellement : Employé dans un hara.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Lettre et mauvaise nouvelle [PV]   Dim 20 Mai - 19:12


    La journée n'avait pas si mal commencé que ça. Il s'était réveillé en garçon, Billie à ses côtés. Elle ne travaillait pas aujourd'hui, aussi ne la réveilla-t-il pas, prenant un café en solitaire avant d'aller s'occuper des chevaux. C'était son métier maintenant, et il aimait bien ça, les animaux s'en fichaient que, pris d'un hoquet, il se transforme en fille, ou en garçon, selon le corps d'origine. Le boulot avançait bien, il eut une conversation avec son patron qui le félicita. Les bêtes étaient en bonne santé, les écuries étaient propres... bref... c'était une belle matinée.

    En rentrant chez lui, il prit une douche sans même aller voir Billie parce qu'il ne voulait pas l'incommoder. Il ne sentait jamais très bon en rentrant du travail. Une fois propre, il sourit. Une lettre était sur la table de la cuisine avec un hibou qui l'avait apportée. Billie était en train de préparer le déjeuner du midi. Il ouvrit la lettre... et dès les premières lignes se transforma.


    « Billie... » La voix fluette de fille d'Indiana résonna dans la pièce. Elle était enrouée de larmes à peine contenues. Elle avait envie de crier, mais à quoi bon ? Elle ravala aussi ses larmes. Cette lettre était horrible de par la mauvaise nouvelle qu'elle véhiculait. Elle s'approcha de sa compagne et lui prit la main. « M... Mon oncle... et ma tante... ils... ils sont morts. » Indiana avait peu d'amis au Texas, c'est pourquoi elle s'était installés sans regret avec Billie au Royaume Uni, loin de ses mauvais souvenirs de Salem. Mais sa famille avait toujours été là pour lui, et maintenant elle regrettait de ne pas être rentrée dernièrement... car à cause de ça, elle n'avait pas vu son oncle et sa tante vivants depuis des mois, des années même. Elle pensa ensuite à sa cousine, et à son cousin plus jeune encore. Qu'allaient-ils devenir ? La lettre disait qu'ils voulaient partir du Texas, que ça avait été la première chose qui avait parut claire au milieu du malheur. C'était à cause de ça qu'on avait attendu pour lui écrire. Ils étaient désolés, mais ils avaient eu besoin de parler. Les enfants devaient changer d'endroit et il n'y avait pas d'autre école que Salem aux Etats-Unis pour sa cousine, alors puisque tout le monde pensait qu'il fallait la changer d'endroit, ils voulaient que ce soit Poudlard. Cela semblait une bonne idée, un nouvel environnement permettrait peut-être à ses cousins d'être plus à l'aise par rapport à leur statut d'orphelin. Et puis, à Salem, tout le monde était assez cruel, Indiana était bien placé pour le savoir même si sa cousine n'avait pas eu de soucis là-bas jusqu'alors.

    « C'est... c'est horrible. » Elle se retenait de pleurer. Même quand elle était dans son corps de fille, son côté masculin continuait à la rendre fière à ce niveau. Pleurer ne changerait rien au fait que le frère de son père était décédé avec sa femme laissant deux enfants derrière lui. Dwayne surtout était encore jeune. Il allait devoir grandir sans ses parents... Indiana aurait voulu partir dans la seconde voir sa famille, mais il ne fallait pas se précipiter. Elle allait s'y rendre, mais pas n'importe comment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lettre et mauvaise nouvelle [PV]   Lun 28 Mai - 23:18

Lettre et mauvaise nouvelle
Billie & Indiana





Les journées où elle ne travaillait pas, Billie les trouvait vraiment longues. Oh bien sûr, elle en profitait toujours pour faire une bien bonne grasse matinée lui permettant, en général, d'éliminer la matinée hein, mais à côté de ça, elle ne povuait jamais s'empêcher de trouver le temps vraiment trop long et super insupportable. La solitude ayant toujours eu le don de lui miner le moral, elle la détestait. Et puis bon, que l'on soit bein d'accord en plus, elle devait bien avouer qu'il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas eu besoin de se prendre la tête avec ça. Indiana partageait sa vie, du coup, il était toujours là, toujours présent. Et quand il partait au boulot, elle aussi. Enfin bon, elle n'avait pas la moindre raison de déprimer et elle devait surtout se reprendre en main. La vie risquait d'être vraiment très longue si elle continuait ainsi à déprimer. Cela n'aurait pas servi à grand chose en plus, si ce n'était à foutre en l'air son état. Déjà qu'il était fragile, ce n'était absolument pas la bonne solution, elle en était convaincue. Absolument convaincue. Et Indiana était un ange, d'ailleurs, lorsque lui se réveillait pour aller bosser, il ne l'obligerait jamais à en faire autant. Il la laissait dormir. Oh, bien sûr, s'il venait la réveiller avec de doux baisers, ce n'était pas elle qui en aurait fait toute une histoire, et elle aurait sans doute parfaitement réussi à se rendormir après mais en dehors de ça, elle devait quand même bien avouer que la situation lui allait, elle lui allait même très bien. Mais ouais, s'il la réveillait, elle n'en aurait pas fait tout un drame.

Qu'on ne vienne pas non plus à croire que si elle prenait son temps le matin, elle dormait jusqu'à très tard hein. Elle avait, en général, tendance à se réveiller vers 10h. Bien sûr, ce n'était pas tôt, mais ce n'était pas non plus trop tard. Après, libre à chacun de voir ça de l'oeil qu'il veut, mais elle, c'était son avis. Ce n'étiat pas bien grave. Donc bah ouais, voilà. Hors de question, en suite, pour elle, d'en faire vraiment toute une histoire. Surtout que ce n'était pas son genre, pas son genre du tout, même. Ce matin là, elle se leva, doucement, et elle finit par s'habiller, d'un geste mécanique, d'une certaine façon. Elle enfila simplement un short et un T-shirt qu'elle attrapa du premier coup. Pas de sorti prévu alors les belles tenues restaient au placard. Lorsque l'on habitait avec un garçon, on n'avait pas vraiment besoin de continuellement s'habiller bien. Il fallait forcément arriver à un moment où on s'en foutait. Là, elle n'était même pas maquillée, ses cheveux simplement lâché sur ses épaules, d'ailleurs.

Lorsqu'Indiana arriva, elle le laissa tranquillement monter à l'étage pour prendre sa douche. Et une fois qu'il redescendit, elle arrêta de préparer le repas pour déposer un baiser sur son front. Puis elle retourna où elle était parce qu'elle savait parfaitement que déjà, quand elle surveillait, ça pouvait cramer alors si son attention était détournée. Mais la voix de la version féminine de son petit ami la stoppa aussitôt. Elle éteignit tout et se tourna vers lui, totalement inquiète.  « Indiana.. Qu'est-ce qu'il se passe ? ». Elle ne voulait pas le pousser à parler, elle voulait attendre, le laisser prendre son temps. Oui voilà. C'était sans doute mieux comme ça. Elle ne voulait pas le pousser à parler. Mais oui, elle avait peur. Et lorsqu'il lui dit ce qu'il s'était passé, elle se précipita dans ses bras, honteuse et dégoûtée pour lui. Elle en avait mal, mal pour lui. Elle souffrait pour lui. Elle le serra fort contre elle, elle ne savait pas quoi faire, ni quoi dire..  « Je suis tellement désolée Indiana.. Je ne sais même pas quoi dire pour te réconforter... Je suis là.. Je suis là pour toi en tout cas.. Tu le sais n'est-ce pas.. ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 180
Âge : 19 ans
Actuellement : Employé dans un hara.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Lettre et mauvaise nouvelle [PV]   Mer 13 Juin - 10:03

    Indiana était ravagée, dévastée par le chagrin. Elle s’était rarement transformée à cause de la tristesse parce qu’elle avait une bonne maîtrise d’elle-même, mais là, cette nouvelle la prenait de cours. Elle ne s’y était absolument pas attendue. Il faut dire qu’un accident de ce type ne prenait pas la peine de prévenir, il surgissait de nul part et brisait tout... Là, la famille de Indiana. Ou une partie de sa famille du moins. Indy n’avait pas vu ses cousins depuis quelques temps parce qu’elle vivait en Angleterre et qu’elle n’avait pas spécialement envie de s’y rendre. Bien qu’elle portait sa région dans son cœur, l’Amérique était pour elle une source de mauvais souvenirs dont elle se passait sans même y penser. A quoi bon se concentrer sur des choses pareilles, les Stocker n’avaient pas besoin d’elle pour continuer leur vie ? S’y rendre une fois pour les vacances dans l’année, c’était amplement suffisant, pas vrai ?

    « Mes cousins... qu’est-ce qu’ils vont devenir ? » Couina-t-elle d’une voix suraigu à cause des sanglots qu’elle retenait alors qu’elle se blottissait contre Billie, bien trop préoccupée par les récentes nouvelles pour songer au fait qu’elle était sous sa forme féminine (donc pas sa forme la plus appropriée dans son couple). « Il... Il faudrait que j’appelle là-bas... mais... pour dire quoi ? » Là était le véritable problème, parce que parler avec eux, oui, pourquoi pas, mais pour dire quoi ? Surtout que le « eux » étaient ses parents et qu’ils avaient bien d’autres chats à fouetter s’ils devaient préparer les obsèques. Mieux valait peut-être se rendre là-bas.

    « Il va falloir que je retourne au Texas. J’ai des tas de choses à régler. » Déclara-t-elle en s’éloignant de Billie, sa voix reprenant un ton ferme. Il fallait qu’elle lui annonce l’autre partie de la nouvelle contenue dans la lettre de sa famille. « Dwayne et Maïlie vont venir ici, en Angleterre, ma cousine étudiera à Poudlard cette année, mon cousin y entrera l’an prochain je crois, ils seront plus à l’aise ici qu’à Salem. » Indiana n’avait aucune idée de comment tout ceci allait s’organiser, mais elle devait y penser dès maintenant. Car ce n’était pas pour les adultes (même les jeunes adultes) que cette situation allait être la plus difficile, le plus compliqué serait de tout régler pour les plus jeunes. Elle se chargerait facilement de l’inscription de sa cousine à Poudlard ainsi que de l’emmener acheter ses fournitures, le vrai problème c’était Dwayne, Billie ne le connaissait pas, et leur maison n’était pas franchement grande, alors il fallait parler de son cas et trouver une solution quel qu’elle soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lettre et mauvaise nouvelle [PV]   Lun 18 Juin - 22:19



Cette situation échappait complètement à Billie. Elle ne savait pas ce qu'elle pouvait bien être censée dire, ce qu'elle pouvait bien faire. Elle était perdue. Tout ça l'effrayait tellement que ça lui brisait le cœur. Le voir ainsi, le voir et ne pas être en mesure de dire quoi que se soit, elle se sentait vraiment trop stupide, telle une abrutie, une débile. Elle avait envie de se frapper. Elle ne savait pas quoi dire, elle ne savait pas quoi faire et elle était tellement perdue que l'envie de prendre la fuite la tiraillait et lui arrachait les tripes. Elle se sentait tellement ridicule, en plus de ça..  « Appelle les.. Dire leurs.. Je ne sais pas Indiana, je ne sais pas ce que tu dois dire.. ». Elle avait limite envie de pleurer devant son inutilité quoi. Elle se sentait tellement inutile, tellement stupide, là, tout de suite, qu'elle en avait vraiment envie de verser des larmes ou même de fuir et de disparaître. Peut être que la solitude aurait été bien plus en mesure de lui faire du bien. Oui, ça pouvait sembler bizarre, elle en était absolument convaincue, mais à côté de ça, ce n'était pas si facile que ça, loin de là même. Et ça commençait vraiment à lui prendre la tête. Lorsqu'elle ne savait pas quoi faire, elle devait bien avouer que la fuite avait toujours été plus simple, sur bon nombre de points, même si c'était loin d'être ce qu'elle aimait, au final. Après tout, ce n'était pas en prenant la fuite que les choses allaient mieux aller, loin de là même, si on voulait tout savoir, d'ailleurs.

En tout cas, elle pouvait très bien comprendre qu'il puisse vouloir se rendre au Texas pour régler tout ça et tout. Billie n'avait rien à faire avec lui, là, dans un tel instant. Ou en tout cas, elle ne se voyait pas l'accompagner au Texas s'il ne voulait pas d'elle, s'il ne voulait pas qu'elle le suive et tout ça. Oh bien sûr qu'elle l'aurait accompagné s'il le voulait, elle l'aurait suivi n'importe où s'il le voulait de toute façon, et il n'y avait absolument aucun doute àa voir sur ce sujet, et c'était même parfaitement aussi simple que ça, en fin de compte.  « Je comprends totalement... Et si tu veux, je resterais ici pour m'occuper de la maison et tout ça.. Je.. Je ne sais pas ce que je pourrais bien faire au Texas.. Si tu y tiens, je viendrais avec toi hein, bien sûr.. ! ». Elle ne voulait pas non plus qu'il se mette à croire qu'il allait prendre la fuite ou ce genre de chose. Ce n'était pas du tout son genre, de toute façon. Il savait, il savait très bien que si cela s'avérait nécessaire, elle serait là, elle serait toujours là pour lui, n'importe où et pour n'importe quoi.

Billie marqua un temps d'arrêt. Venir en Angleterre. Où ? Ici ? Bien sûr oui, elle ne pouvait pas s'empêcher de devenir raide là tout de suite. Que l'on se comprenne bien, elle voulait tout faire pour aider Indiana bien sûr, et elle ne voulait pas qu'il se mette à croire le contraire ou un truc du genre quoi. Ce n'était pas son genre.  « Je.. Mais où est-ce qu'ils vont aller ? ». Bien sûr que la question se montrait désagréable, et insupportable. Elle en était parfaitement convaincue et elle ne doutait pas une seule seconde, d'ailleurs. Mais à côté de ça, elle ne pouvait malgré tout pas nier le fait que c'était loin d'être facile quoi. Là, tout de suite, elle était surtout super paumée, au final. Elle ne voulait pas se montrer méchante, mais dans la situation actuelle, non, elle n'était pas prête pour gérer des enfants. Pas prête du tout d'ailleurs. Et peut être que sa résistance n'allait absolument pas être agréable, pour autant, elle ne pouvait pas s'en empêcher. Elle ne pouvait pas se résoudre à se détendre. Impossible. Là, pour l'heure, la seule chose qu'elle essayait de faire, c'était de se ressaisir, de se détendre, ce genre de chose. Oui voilà.  « Je sais que c'est ta famille. Mais je ne suis pas prête pour tout ça.. Ne me jette pas la pierre.. ». Elle le regardait, désolée, triste pour lui. Elle savait qu'elle ne se montrait pas agréable. Et en soit, il allait peut être même lui demander de partir..
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 180
Âge : 19 ans
Actuellement : Employé dans un hara.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Lettre et mauvaise nouvelle [PV]   Ven 22 Juin - 9:06


    Indiana resta silencieuse un moment même si Billie continuait à parler. Elle avait l’esprit complètement déconnecté, elle était trop épuisée subitement, trop sonnée peut-être. Elle ne supportait plus les mauvaises nouvelles, cela lui donnait mal au cœur. Elle avait l'impression de se voir de nouveau tomber du haut de la tour de Salem d'où ses camarades l'avaient jeté. Elle n'y avait jamais pensé jusque là, mais il fallait que ses cousins partent de cette école affreuse ! Ils n'avaient plus de parents pour les protéger, et à Salem, lorsqu'on ne savait pas se défendre, on mourrait... ou alors c'était juste elle qui en gardait un mauvais souvenir. Pourtant, elle savait que si sa famille, ses parents, lui disaient que les petits devaient venir ici, c'était parce que eux aussi pensaient à l'accident d'Indiana. N'étant pas touchés par la malédiction et Indiana étant parti depuis longtemps quand sa cousine était entrée dans cette école, les deux enfants devaient en théorie aller à Salem et cela ne posait pas de soucis, mais la donne avait changé puisque leur seule famille serait maintenant la partie maudite... celle d'Indiana. Poudlard était plus clément avec les familles un peu différentes des autres, ce serait mieux pour eux.

    « Hein ? Quoi ? Bah... Je ne sais pas... Je n'ai pas vraiment eu le temps d'y réfléchir. » Elle venait seulement de lire la lettre et de l'apprendre, alors elle n'avait pensé aux aspects techniques de la venue de Maïlis et Dwayne que très superficiellement. Indiana se raidit quelques secondes à la suite, comprenant parfaitement où voulait en venir Billie. Cependant, elle se reprit assez vite, cette possibilité était envisageable.

    « Qui a dit que j'allais te jeter la pierre ? Je n'ai même encore rien dit. » Elle plia la lettre et la mit dans sa poche. « Je vais aller au Texas, seule, et puis je trouverais une famille qui sera prête à accueillir les enfants chez eux. Et ensuite je reviendrais ici où tu seras là pour m'accueillir, ok ? » Elle lui fit une ébauche de sourire, elle ne pouvait pas mieux alors qu'elle n'était pas remise de la nouvelle de la mort de son oncle et sa tante. Elle déposa un baiser sur la joue de Billie. « Je risque d'être un peu occupée les deux prochains mois, mais tout ira bien, ne t'inquiète pas. » Et si elle ne tenait pas à ce que Billie vienne avec lui au Texas c'est seulement parce qu'il ne voulait pas que ses cousins rejette leur peine sur elle lorsqu'ils apprendraient pourquoi Indiana ne pouvait pas les prendre chez elle. Cela ferait plus de mal que de bien s'ils se mettaient à se haïr les uns, les autres, bon, il ne s'attendait pas à ce que ses cousins prennent la chose très bien, mais plus tard quand ils connaîtraient Billie, ils verraient qu'elle ne faisait pas ça pour les embêter ou parce qu'elle ne voulait pas la partager. Il fallait laisser le temps au temps comme on dit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lettre et mauvaise nouvelle [PV]   Mar 26 Juin - 18:05



La situation ne permettait pas vraiment à Billie de savoir ce qu'elle était censée faire, là, tout de suite, la seule chose dont elle puisse vraiment être certaine, c'était le fait d'être perdue, le fait de ne pas savoir ce que j'étais censée faire, ce genre de chose quoi. Mais à côté de ça, ce n'était pas non plus comme si elle avait vraiment le choix, et elle savait très bien qu'elle ne l'avait pas, de toute façon. Il était juste question de se relever, de tenter d'avancer et de se relever, même si c'était loin d'être aussi simple qu'on pouvait bien le vouloir. De toute évidence, en fin de compte, les choses n'étaient jamais simples et c'était souvent là que pouvait se situer la grosse complication, que cela nous plaise ou non, de toute façon. Il était juste question de faire avec et de faire de son mieux pour que les choses aillent dans le sens qu'on puisse vouloir. Billie savait juste que, là tout de suite, elle était perdue, qu'elle ne savait pas ce qu'elle devait faire. Donc oui, elle était perdue, totalement perdue et elle avait cette peur, au creux du ventre, cette peur qui pouvait la faire fuir, à tout moment, disparaître parce qu'elle ne voulait pas lui faire mal. Tout ça quoi. Mais oui, c'était insupportable. Et ça lui faisait peur. Jusqu'à présent, les problèmes, elle avait continuellement pris la fuite mais ce n'était pas ça qui allait vraiment montrer que c'était impossible, en fin de compte.

Non, Indiana n'avait pas dit qu'elle allait lui jeter la pierre, c'était un fait, mais que cela lui plaise ou non, ce n'était pas elle qui allait vraiment se prendre la tête avec ça, et ce n'était, de toute façon, pas dans son intention, même si dans le fond, c'était loin d'être aussi facile qu'elle n'aurait bien pu vouloir que cela le soit. Rien n'était jamais facile, en fin de compte, et elle avait beau faire tout ce qu'elle pouvait pour que les choses aillent, au moins un peu, cela ne voulait pas dire que ça pourrait être si simple. Dans le fond, ça ne l'était jamais.  « Je me sens.. Si inutile.. Je suis désolée de ne pas servir à grand chose, de ne pas trouver les mots et de me montrer ainsi. Je ne suis pas d'une grande utilité, dans une telle situation, je me sens si.. A côté de la plaque.. ». Mais elle savait, malgré tout, que tout ce qu'il était en train de dire n'aurait pas vraiment servi à grand chose, et c'était ça le problème, justement, ça qui se trouvait être la partie insupportable et détestable, quoique l'on puisse bien en dire, de toute évidence. Et il allait partir, il allait partir seul ( oui, dans le fond, Indiana avait toujours été « il » dans la tête de Billie, peut importe sous quel corps ). Partir au Texas et elle, elle allait juste se contenter de l'attendre ici, même si l'idée était vraiment complètement ridicule et incroyable. Mais en dehors de ça et bien, ce n'était vraiment pas si facile que ça, c'était même plutôt insupportable, en fin de compte, et ce, quoique l'on puisse bien en dire, de toute évidence.  « Oui, je ne peux que comprendre ta décision et ton choix. Je sais très bien que je ne peux rien faire contre ça, de toute évidence. ». Elle baissa la tête, de toute façon, à part le laisser partir, elle savait qu'elle ne serait pas en mesure de faire quoique se soit.

De toute façon, Billie voyait mal ce qu'elle aurait bien pu avoir à dire, au milieu de tout ça. Rien bien sûr, la seule et unique chose qu'elle pouvait faire, c'était se taire, et attendre que les choses se passent, non, elle n'avait pas d'autre solution et elle ne le savait que trop bien, de toute manière. Mais c'était difficile, vraiment difficile. Parce qu'en fin de compte, derrière tout ça, elle avait bien vite pu se rendre compte que facile ou non, elle n'avait pas trente six solutions que d'accepter sa décision et de faire avec, que cela lui plaise ou non, de toute manière. Donc oui, c'était difficile, oui, c'était insupportable, mais derrière tout ça, non, elle n'avait pas vraiment le choix, en fin de compte. Donc oui, c'était difficile à gérer, et chiant, aussi. Mais bon, que cela lui plaise ou non, elle était pleinement obligée de faire avec. Et d'accepter. Justement par rapport à ce qu'elle avait dit quelques secondes plus tôt.  « Oui, c'est normal.. ». Parfaitement normal même, et elle n'avait pas son mot à dire, absolument pas son mot à dire, de totue façon. Donc.. Donc voilà..
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 180
Âge : 19 ans
Actuellement : Employé dans un hara.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Lettre et mauvaise nouvelle [PV]   Ven 3 Aoû - 14:58

    Indiana ne répondit pas tout d'abord, elle essayait de penser à tous les aspects techniques de son voyage au Texas (demande de congés extraordinaire, recherche de famille pour ses cousins, etc...), du coup, elle n'était pas très rapide à la détente. Indiana ne l'était pas souvent de toute façon puisqu'elle était du genre un peu tête en l'air et fonceuse, elle ne réfléchissait jamais beaucoup, c'est pourquoi elle avait souvent du mal à se mettre à la place de Billie qui, elle, pour le coup, réfléchissait un peu trop par moment.

    « Tu n'es pas un objet tu sais, tu n'as pas besoin de servir à quelque chose. Tant que tu es là pour moi et que tu m'acceptes comme je suis, ça me suffit. » Elle n'avait pas envie de s'éterniser dans cette conversation, elle avait encore les larmes aux yeux. Si elle songeait aux aspects pratiques quitte à être un peu déconnectée c'était aussi parce qu'elle ne voulait pas se concentrer sur cette perte. N'ayant jamais eu beaucoup d'amis à cause de la malédiction, Indiana avait principalement pour soutien sa famille. Perdre son oncle et sa tante était donc un vrai coup dur pour elle.

    « Je suis désolée de ne pas pouvoir t'emmener avec moi là-bas, j'ai peur de la réaction de mes cousins. Ils viennent de perdre leurs parents, je ne veux pas qu'ils soient tentés de dire des choses qu'ils regretteront après. Mais ne t'en fais pas, je reviendrais très vite, et je ferais tout pour que tout se régule dans notre vie sans que cela te dérange. » Elle ne savait pas trop comment l'expliquer autrement, mais il était clair pour notre blondinette que sa petite amie ne devait pas se faire de soucis. Elle aurait peut-être l'impression qu'Indiana était moins présente durant quelques temps mais celle-ci ferait son possible pour que cela ne dure pas. Elle ne comptait pas la délaisser ou quelque chose de ce genre, bien au contraire, elle prenait seulement ses responsabilités familiales. Lorsque que l'aînée, sa cousine, irait à Poudlard, et que Dwayne serait toute la journée à l'école, ce serait plus facile pour Indiana de retrouver un emploi du temps normal. En attendant, elle se consacrerait à rendre le décès de leurs parents plus supportable pour ses cousins.

    « Tu ne m'en veux pas, hein ? » Elle craignait que Billie se sente abandonnée... alors qu'elle l'aimait tellement. Elle préférait s'assurer que c'était clair entre elles qu'Indiana reviendrait toujours vers sa brunette préférée, cousins ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Lettre et mauvaise nouvelle [PV]   Mar 20 Nov - 10:45


Je sais que je ne suis pas un objet mais le fait de ne pas avoir la moindre utilité là tout de suite, c'est une autre histoire et j'espère qu'il peut le comprendre. Je sais oui, que je ne suis pas supposée toujours avoir une utilité dans sa vie, que parfois, il peut se débrouiller sans moi, je le conçois. Mais que je sois incapable de le réconforter alors qu'il vient de perdre des êtres chers, non, je n'arrive pas à le comprendre, je n'arrive pas à savoir pourquoi et je me trouve ridicule. Je glisse une main dans mes cheveux, j'inspire un grand coup, je me mets à faire les cent pas, et je me trouve minable. Il aura beau dire ce qu'il voudra, ce n'est pas ça qui réussira à me calmer et à me faire croire que tout va bien, que tout ça va s'arranger. Non, ce n'est pas comme ça que ça marche. Quoique l'on puisse bien me dire. Et je me doute que la famille est importante pour lui, parce qu'il n'avait pas trop d'amis, parce que ça n'a jamais vraiment été simple pour lui et tout ça.. Enfin bon, hors de question pour moi de me prendre davantage la tête. Je sais que la situation n'est pas simple, je le sais très bien, mais je ne peux pas vraiment dire quoi que se soit, je n'ai rien à dire, je ne sais pas quoi dire non plus. Je suis perdue et je veux juste que les choses ne dégénèrent pas trop..

Et normal qu'il ne veuille pas emmener auprès de ses cousins la personne qui les fout en famille d'accueil. Je me sens minable de faire ça mais je ne suis pas prête et je ne peux pas. Je ne nie pas le fait que peut être qu'il préfère avoir sa famille sous son toit plutôt que d'avoir à se prendre la tête avec moi et à les envoyer au loin quand ils ont le plus besoin de lui. Oui, je pourrais aisément comprendre que ça n'aille pas pour lui. Je peux comprendre qu'il les veuille avec lui, quitte à prendre le large. C'est une décision qu'il me propose de prendre mais ce n'est pas à moi de la prendre normalement, ce n'est pas censé être mon problème.  « Je suis désolée. Tu sais.. Je peux aisément comprendre que tu puisses préférer prendre ta famille à la maison. Tu sais, je peux très bien retourner à mon appartement, je peux très bien attendre ou je ne sais pas.. Ca serait peut être plus simple pour toi.. ». Entre le boulot et ses cousins, non, ça ne sera pas facile, quitte à ce qu'il me délaisse, ce n'est pas bien grave, je devrais pouvoir être en mesure de le faire, de toute évidence.

Et bien sûr que je ne lui en veux pas. Okay oui, je risque de moins le voir, cela risque aussi d'être compliqué et d'être super chiant. Mais c'est comme ça et que cela me plaise ou non, je n'ai pas d'autre choix que de faire avec. J'aime Indiana et il a des choses à faire, je ferais en fonction de ça. Hors de question pour moi de me creuser davantage la tête avec ça. Ce n'est pas pour moi, je refuse d'avoir à m'en soucier. Les choses ne seraient pas vraiment aisées de toute façon. Enfin bon, hors de question pour moi de me prendre vraiment la tête avec tout ça. Rien n'est facile, rien n'est jamais facile. Et la vie fait toujours des siennes en faite. La preuve, il vient de perdre deux membres de sa famille, ce n'est pas négligeable quoi.  « Bien sûr que non.. C'est toi qui devrait m'en vouloir ». Je glisse une main dans mes cheveux, sous l'angoisse, le stress.. Je baisse les yeux, ne parvenant même pas à le regarder en face. Je me trouve minable de lui dire non. Mais je ne peux pas, c'est au dessus de mes forces..

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre et mauvaise nouvelle [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre et mauvaise nouvelle [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre et mauvaise nouvelle [PV]
» Mauvaise nouvelle (pv Davros)
» De retour dans son pays natal, bonne ou mauvaise nouvelle?
» Tres Mauvaise Nouvelle pour Nigel McGuinness / Desmond Wolfe
» Mauvaise nouvelle (Etoile de fumée, flocon de cendre et moi même)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: