AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Balais & autres problèmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ministère

Parchemins : 328
Âge : 32 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Employé au Département des Jeux et Sports Magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Balais & autres problèmes   Ven 25 Mai - 23:27


Louis Sanders

Damian avait l’habitude de beaucoup, beaucoup marcher quand il était au Ministère. Il allait à droite et à gauche, allait de Département en Département quand quelque chose n’allait pas, et ses deux départements préférés étaient celui de la Justice Magique, quand il devait y déposer des dossiers pour des tournois et autres coupes de sports magiques, ainsi que celui de la Coopération Internationale. Ce qui tombait plutôt bien car c’était justement dans celui-ci que travaillait sa petite amie, Victoria Montgomery. Si au début, leur relation était restée secrète, maintenant, il était de notoriété publique que ces deux là se fréquentaient. Et cela était plutôt une bonne chose pour Damian, car au moins, les filles avaient cessé de lui poser trois milles questions par heures. Bah ouais, Victoria faisait son petit effet, sur les mecs, comme sur les filles !

Cependant, aujourd’hui, Damian ne se rendait dans aucun de ces deux départements. Non, il allait à celui des Transports Magiques, où il se rendait assez souvent, lorsqu’un joueur s’égarait dans le brouillard et qu’on le retrouvait, perché sur son balai des miles plus loin, vu par plusieurs moldus, etc… Ou quand il fallait demander l’accord pour placer des Portoloins, etc. Enfin bref. Damian était donc parti pour ce département, et ce fut bien une quinzaine de minutes plus tard qu’il arriva, pas vraiment ravi d’avoir mis autant de temps. Oui, mais il avait une excuse, et de toute façon, il n’avait pas rendez-vous, donc il s’en fichait un peu.


« Vous êtes Sanders ? Louis Sanders ? »

Il demanda cela au premier venu, qui, par chance, répondit par la positive. Ouf, au moins, il ne serait pas passé pour un abruti en ne sachant pas à qui il devait s’adresser. Louis Sanders devait avoir quelques années de moins que Damian, le brun ne s’en rappelant absolument pas. Ou peut-être n’était-il tout simplement pas allé à Serpentard, cela était fort possible aussi… Vu que Damian ne portait attention qu’à son nombril à cette époque –et à celui de sa sœur, et de ses très proches amis- cela ne serait absolument pas étonnant.

« Désolé de vous déranger, je suis Damian Kostovak, du département des jeux et sports magiques. On m’a demandé de venir vous voir pour mon dossier. Vous avez du temps à m’accorder ? »

Et il avait plutôt intérêt à dire oui, parce que Damian ne comptait pas retourner dans son département bredouille. Déjà qu’il s’était à moitié perdu dans les couloirs –tout ça à cause d’un sortilège stupide qui avait le chemin qu’il prenait habituellement- il n’allait pas repartir sans ses informations ! En plus, ça ne prendrait même pas plus d’une heure ! Alors franchement, une heure, c’était quoi ? Il pouvait bien lui accorder cela non ? En plus, Damian savait que ce mec là était un nouveau, même s’il n’était pas friand des rumeurs et autres ragots, il ne pouvait pas empêcher ses collègues de parler… Du coup, quand ces dames s’étaient un peu extasiées sur le nouveau venu, forcément, Damian avait été au courant !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Balais & autres problèmes   Mar 29 Mai - 16:40

Balais & Autres problèmes
Louis & Damian





Trouver un emploi lorsque la toute dernière chose que l'on a fait fut de tuer des gens, ce n'était pas simple, pas simple du tout. Mais là, installé à son bureau, il devait quand même bien avouer qu'il avait envie de rire. Il avait tué, il avait fait souffrir des dizaines ou même, des centaines de personnes et on lui donnait un boulot. C'était ridicule. Mais bon, cela ne voulait pas dire pour autant qu'il allait se permettre de prendre la tête aux gens, bien au contraire. Surtout qu'il n'était pas son genre non plus de dire à tout va qu'il avait tué des gens. Il n'avait tué personne depuis.. 3 mois. Et il avait ce boulot depuis deux. En clair, il avait tué Sara Sanders, il y avait trois mois, 1 semaine, deux jours et 15h. Oui il était marqué par cet acte, comment aurait-il pu en être autrement, de toute manière hein ? Il avait tué sa jumelle, il avait tué une partie de lui même. Mais il en avait eu besoin, pour revenir à l'état qu'il avait connu avant tout ça. Il était redevenu ce garçon légèrement timide, un peu à l'écart, mais plein de joie de vivre. C'était bizarre de voir que ça avait pu revenir en lui si vite. Mais c'était comme s'il avait éliminé sa zone d'ombre, au moment où il avait tué la jeune fille. Et ça lui avait vraiment fait du bien. Il était devenu ainsi à cause d'elle, du coup, il l'avait tué. Point barre. Il n'y avait rien d'autre à en dire, au final. Et maintenant, i létait surtout temps pour lui de revenir en arrière et de ne surtout pas repenser à tout ça, ce qui aurait sans doute était bien mieux, bien plus important à ses yeux aussi, elle en était convaincu, d'ailleurs. Enfin bon, pour le reste, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il puisse être aussi impressionner que ça, et c'était sans doute mieux comme ça, de toute manière, il en était parfaitement convaincu. En tout cas, il était absolument hors de question pour lui de laisser croire à qui que se soit que les choses pourraient être si simples que ça. Ce n'était jamais aussi facile. Et ça ne le serait certainement jamais, de toute manière.

Enfin bref, il n'était pas vraiment temps de se mettre à penser à tout ça. Ce genre de chose, il devait s'y attarder lorsqu'il était seul, pour ne pas éveiller le moindre soupçon et ce, même si ce n'était pas toujours aussi évident qu'on pouvait bien le vouloir. Il fallait apprendre à faire attention, c'était la seule chose qu'elle savait, la seule et unique oui, en effet. S'il venait à être découvert, ce serait la fin, et il savait parfaitement que c'était la toute dernière chose qui lui fallait, la seule et unique oui, voilà. Enfin bon, il fallait surtout que les gens se concentrent, il fallait tout faire pour que ça aille. Il devait montrer aux gens qui il était, qui il était aujourd'hui et non pas celui qu'il avait été pendant ce laps de temps. Il soupira, de façon un peu trop bruyante, sans doute, et il finit par passer une main dans ses cheveux. Il fallait qu'il se détende et ce, même si c'était loin d'être facile. Il devait juste apprendre à faire de son mieux.

Mais il arrêta enfin de rêvasser lorsque l'on s'attarda enfin sur lui et qu'on appela son nom. Un homme là, juste devant son bureau, était en train de lui demander s'il était bien Louis Sanders. Il eut envie de lui répondre de façon sarcastique, il eut envie de lui dire que oui, c'était bel et bien lui et que le panneau sur son bureau n'était pas là pour les chiens. Mais il se retînt. Il devait se calmer, se reprendre. Il devait montrer aux gens qui il était. Et qui il devait être. Point barre.  « Oui c'est bien moi, que puis-je faire pour vous aider ? ». Oui voilà, il suffisait de lui poser la question, et c'était sans doute bien plus simple, en fin de compte. Elle en était parfaitement persuadée, en plus de ça. Et c'étiat plutôt cool, dans l'ensemble. Elle n'avait pas la moindre raison de s'emballer. Oui voilà. Et c'était sans doute ce qu'il y avait de mieux à faire, de toute manière. Enfin bref, hors de question pour lui de trop se prendre la tête et tout n'en serait que mieux. Cela allait de soit. Point barre. Et bien sûr qu'il avait du temps à lui accorder. Pour éviter de penser aux nombreuses voix de ses victimes qui semblaient tout faire pour lui détruire le cerveau, il se plongeait dans le travail. Du coup, chacun de ses dossiers étaient parfaitement remplis et il n'avait, actuellement, absolument rien à faire. Alors il comptait un peu sur lui, pour lui trouver un emploi. Oui voilà.  « Bien sûr, je suis disponible. Que puis-je faire pour vous ? ». De toute façon, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il avait le réel choix hein. Cela allait de soit. C'était assez normal oui, sans l'ombre d'une hésitation.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 328
Âge : 32 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Employé au Département des Jeux et Sports Magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Balais & autres problèmes   Mer 6 Juin - 18:11


Heureusement pour Damian, il était tombé sur la bonne personne dès le premier essai ! Autant dire que s’il avait du demander à quinze personnes où se trouvait Louis Sanders avant de pouvoir parler à la personne concernée, il aurait pété un plomb. Même s’il était d’un naturel calme, il lui arrivait, à lui aussi, de s’énerver. Bon, il en fallait beaucoup, bien sûr, pour réussir à faire sortir Damian de ses gonds, et de mémoire d’hommes, il ne s’était encore jamais laissé emporté par sa colère, mais sait-on jamais, si on en venait à trop le faire attendre… Encore heureux, ledit Louis n’avait visiblement rien à faire de plus intéressant que de lui venir en aide, puisqu’il lui répondit de suite et lui demanda ce qu’il pouvait bien faire pour l’aider. Soulagé, Damian soupira et posa la boite en carton qu’il portait depuis près d’une heure maintenant. Ouais, au bout d’un moment, ça finissait par peser son poids tout de même !

« Super, c’est assez urgent comme problème. »

Posant sa boite sur un espace vide du bureau, Damian l’ouvrit et se saisit du parchemin qui était à l’intérieur. Non, la boite ne contenait pas qu’un parchemin voyons, sinon, Damian ne se serait pas embêté à le transporté dans une boite ! La boite contenait également un arrosoir en fer, vieux et usé, un peu rouillé même, qui semblait daté d’un bon demi-siècle. Tendant le parchemin au jeune homme en face de lui, Damian prit l’initiative de lui résumer la situation. Sait-on jamais, que le nouveau ne soit au courant de rien !

« Voilà, on a demandé un Portoloin pour le match de Quidditch opposant les Harpies aux Pies dans deux semaines, et visiblement, il y a un problème avec la destination marquée sur la feuille. Ce n’est pas grand-chose, je suis sûr que ça se règle rapidement, du moins je l’espère, mais il serait vraiment dommage que les habitants du comté de Surrey se retrouvent en Irlande au lieu d’être au Pays de Galles… »

Parler autant, ce n’était pas dans les habitudes de Damian non plus, mais bon, au travail, il était rare qu’il puisse rester toute une journée sans parler. Aussi, quand il devait dire plus de trois phrases d’affilées, Damian faisait en sorte de rester tout de même concret et précis dans ses paroles. Il n’avait pas envie de répéter trois fois la même chose à un idiot qui ne comprenait rien, surtout après avoir erré une heure dans les dédales de couloirs du Ministère ! Donc il espérait bien que Louis allait accéder à sa requête le plus rapidement possible, sans qu’il n’ait besoin de redire vingt mille fois la même chose, à vingt mille personnes différentes.

« Vous pouvez changer cela ? Ca prend du temps ? »

Non pas que Damian était pressé, non, loin de là… Mais bon, il ne comptait pas resté planter là jusqu’à ce que le problème soit résolu ! Il avait d’autres choses à faire, d’autres personnes à voir, et donc, s’il devait rester dans ce département des heures le temps que les données soient de nouveau réglées… Ca n’allait pas être possible, pas du tout même !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Balais & autres problèmes   Mar 19 Juin - 17:14



En même temps, si Louis avait décidé de travailler au Ministère, ce n'était pas pour que le jeune homme puisse se permettre une seule seconde de dire que ça allait être si simple, que ça allait être si facile ou ce genre de chose quoi, impossible même, si on voulait tout savoir. Hors de question pour lui de donner son boulot à quelqu'un d'autre. Il était venu ici pour travailler et non pas pour regarder les autres travailler à sa place, il en était même parfaitement hors de question, en fin de compte, tout simplement. Du coup, il lui était parfaitement impossible de tourner le dos à cette situation, en fin de compte, donc bah ouais, il était là, hors de question pour lui de fuir la situation, oui voilà.  « Je vous écoute oui ». Bah oui, là, pour le moment, il était plus qu'évident qu'il ne pouvait pas faire grand chose en dehors d'attendre et de voir où est-ce que cette situation allait bien pouvoir aller. Enfin.. Là, encore, ce n'était probablement pas les mots idéals à utiliser hein.

Ainsi, le jeune Sanders écouta attentivement ce que lui, il pouvait bien avoir à lui dire et de quel problème est-ce qu'il pouvait bien parler. Et, d'un air sérieux, il prenait également des notes, au passage, histoire de ne pas perdre une seule miette de tout ce qui pouvait bien s'avérer être utile au milieu de tout ça. Oui voilà. Bah oui, c'était bien mieux de prendre des notes, histoire de pouvoir régler le problème dans les moindres détails. Parce qu'aussi drôle cela puisse être, le nombre de soucis au niveau d'un Portoloin était juste abusé et hallucinant. Non mais c'était vrai quoi, non mais franchement, est-ce que cela avait vraiment quelque chose de si étonnant et de si bizarre et tout ça hein ? Que l'on se comprenne bien, cela n'avait rien de vraiment étonnant, en faite. Son collègue, qui, d'ordinaire, se chargeait de tout ça, était véritablement un gros débile, en faite. Parce que bon, à chaque fois, il y avait un problème. Louis n'allait pas tardé à aborder le sujet avec son patron. Parce qu'à force, il en avait vraiment marre. Et il n'était pas vraiment doué pour la patience dans son exercice pour se repentir.  « Il est abusé de voir le nombre de problème que l'on peut trouver par rapport aux Portoloins.. Il serait temps de virer celui qui s'en occupe.. ». Bien sûr qu'il parlait bien plus pour lui-même que pour l'homme en face de lui, mais il était souvent plus facile de penser à voix haute. Donc bon, bah ouais, c'était loin d'être aussi facile qu'on pouvait bien vouloir que cela le soit, et c'était bien dommage, en fin de compte.

 « Attendez, je vous dis ça tout de suite ». Louis se leva doucement et entreprit de filer en direction du bureau du débile incapable de bien faire ce qu'on lui demander de faire. AU moins, à défaut d'être doué pour les portoloins, au niveau des dossiers, il était plutôt du genre propre. Oui voilà, c'était déjà pas mal, en fin de compte. Donc il n'eut pas vraiment à fouiller bien longtemps et une fois qu'il eut trouvé le dossier de cette affaire, il finit par filer et revenir à son bureau. Et une fois à nouveau installé à son bureau, il y jeta un rapide coup d'oeil pour voir s'il allait parvenir à régler le problème quoi. Ce qu'il espérait, en fin de compte, c'était que le problème ne soit pas trop compliqué à régler, en fin de compte. Même si on ne pouvait absolument pas savoir quoi. Et c'était plutôt énervant, en fin de compte.  « Hm... A en voir le dossier, l'erreur est vraiment toute bête. Du coup, je pense qu'il ne me faudra que quelques heures pour que cela s'arrange. Je m'y atèle au plus vite ». Louis avait tout un tas de dossier à régler bien sûr, mais il savait que les histoires de Portoloins étaient les changements les plus importants.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 328
Âge : 32 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Employé au Département des Jeux et Sports Magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Balais & autres problèmes   Jeu 21 Juin - 13:17


Damian n’était pas du genre à parler de trop, ni à dire ce qu’il pensait réellement à des gens qu’il ne connaissait absolument pas. C’est pourquoi, lorsque son vis-à-vis lui parla de celui qui était en charge des Portoloins, Damian n’ajouta rien. Oh, cela ne voulait pas dire qu’il n’en pensait pas moins, non, bien au contraire, il était plutôt d’accord avec le jeune homme, mais de là à le dire aussi haut, aux oreilles de tous... Non, il n’était pas fou non plus ! Il laissa Louis se charger de trouver le dossier dudit Portoloin et écouta tout ce qu’il avait à lui dire. Quelques heures... Bien, il n’allait pas rester ici cent ans de toute manière, ça ne servait à rien, n’est-ce pas ?

« Je peux repasser plus tard, ce n’est pas un soucis... Vous m’envoyez une note quand c’est bon ?»

Après tout, c’était bien plus simple ainsi non ? Damian n’allait pas poireauter ici des heures durant alors que certains dossiers plus ou moins importants l’attendait dans son bureau ! Déjà qu’il avait perdu une heure bêtement pour se rendre dans ce département, il n’allait pas perdre quatre heures pour rien ! Lorsqu’ils se furent mis d’accord, et que tout avait été consciencieusement rempli, que ça soit par Damian, qui signait le papier de dépôt de Portoloins, et que Sanders lui, signait comme quoi il l’avait bien récupéré, le français pu repartir vers son département. Il attendrait la note de Sanders, et dès qu’il la recevrait, il se remettrait en route pour le Département des transports Magiques. La note fit d’ailleurs son apparition plusieurs heures plus tard, dans le bureau du brun. Lorsqu’il l’eut lu, pour s’assurer qu’il s’agissait bien de celle qu’il attendait, il se mit en route. Plus de problème cette fois-ci, pour se rendre dans le service de Sanders, par Merlin, merci ! Il arriva donc au bureau du jeune homme, et prit la parole :

« Me revoilà. Vous avez réussi ? Notre service est tendu quand tout ne va pas dans son sens... Avec le bal qui se prépare, ça n’aide pas en plus... Vous en êtes en charge aussi je suppose ?»

Le Service de Damian était plutôt tranquille de ce côté là, ils n’avaient pas besoin de trop se casser la tête pour le Bal, ils devaient juste faire en sorte qu’au match, aucune compétition, dans tout le Royaume-Uni et dans le monde entier ne vienne se greffer ce jour-là. Toutes les familles de sorciers de Grande-Bretagne devaient être libres de venir ou non à la soirée, de choisir. Et aucun évènement sportif ne devait se mettre en travers de leur chemin. Bien sûr, ce n’était pas tout le temps évident, il y avait déjà fallu bouger plusieurs matchs, dès lors que la date avait été annoncée. Mais le français savait bien qu’à côté de cela, le service des Transports Magiques était plus que demandé ces derniers temps, car il fallait faire en sorte que même les familles les plus reculées puissent arriver au Ministère sans embuche. Y compris pour les enfants nés dans des familles de moldus, là, cela devait être encore plus compliqué... Mais bon, ils étaient un peu là pour ça aussi, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Balais & autres problèmes   Mer 27 Juin - 16:50



Bon, il était assez évident que Louis n'allait pas se mettre à bosser là, devant ce mec, qui serait là pour le juger, pour lui dire si ce qu'il faisait été bien ou non, ou ce genre de truc. Enfin bon, ça ne voulait pas vraiment dire qu'il était incapable de bosser en face de quelqu'un, mais ouais, avoir un public n'était pas dans ses habitudes et c'était une évidence vraiment claire, si on voulait vraiment tout savoir. Il suffisait de s'arrêter sur le fait que bon bah.. Louis avait tué bien des gens et il n'avait jamais eu de témoin. Donc bah ouais, voilà, il n'y avait rien d'autre à en dire, en fin de compte, et c'était sans doute mieux ainsi, de toute façon.  « Oui, je pense que cela serait préférable. Je n'ai pas envie de vous faire perdre votre temps. Surtout qu'il me faudra quand même quelques heures ». Bah oui, ce n'était pas vraiment le genre de problème qui soit vraiment en mesure de se régler très vite. Donc bon, autant qu'il se bouge le cul pour faire en sorte que les choses soient faites comme elle le voudrait hein. Ils signèrent donc les papiers nécessaires et il fut ensuite question de se remuer afin que cela puisse être fait au plus vite.

Louis avoua d'ailleurs bien volontiers la difficulté de la tâche, et c'était peut être justement à cause de ça, que les gens avaient tendance à vouloir régler ça plus vite que prévu, ce n'était pas forcément la solution mais dans le fond, on faisait ce que l'on pouvait. Mais bon, il ne tarda pas à y arriver non plus. S'il avait confié ce dossier au crétin qui l'avait fait la première fois, il y avait fort à parier pour que les choses aient pu être bien différente, en fin de compte. Et une fois que tout fut fait comme il le souhaitait, le jeune Sanders ne tarda pas à envoyer une missive à Damian Kostovak pour l'inviter à revenir à son bureau, puisque la tâche qu'il lui avait demandait de réaliser avait été faite. En même temps, il n'y avait aucune autre réelle explication au papier qu'il aurait pu envoyer, de toute façon. Donc il était assez logique, en fin de compte, de dire que ouais, le message ne voulait rien dire d'autre, en faite.

Et bien sûr qu'il devait s'occuper du bal, comme si cela se montrait vraiment aussi étonnant que ça,en fin de compte. Après tout, si on y songeait de façon un peu plus attentive, on pouvait se douter que le département des transports magiques devait s'occuper d'un tel événement. C'était le gros bordel, d'ailleurs, tellement il y avait de choses à faire. Les différents lieux menant au ministère devaient tous mener devant la salle, on devait aider les gens à venir et tout ça.. Enfin bon, ce n'était pas non plus un travail si monstrueux que ça. Mais avec les problèmes qu'il y avait, ce n'était pas toujours aussi simple que l'on aurait pu le vouloir, en faite.  « Oui, j'avoue que c'est vraiment le bordel. Vivement que cela soit passé ». Oui parce qu'à la longue, ça allait sincèrement devenir énervant, prise de tête et chiant. Mais bon, ce n'était pas non plus comme si on pouvait vraiment faire autrement. Maintenant que ça avait commencé à être organisé, il fallait juste aller jusqu'au bout, il n'y avait pas d'autre choix. Même si ce n'était pas simple, pas simple du tout, d'ailleurs.  « Il faut se dire que ce sera bientôt passé ». Ou en tout cas, il faut tenter d'y croire, parce que dans le fond, l'un n'allait pas vraiment sans l'autre. Mais bon, pour le moment, il fallait juste attendre puisque le bal n'était pas encore là. Et puis ce n'était pas non plus comme si c'était si incroyable que ça hein, loin de là hein. Mais bon, ça ne voulait pas dire pour autant que ça allait être si évident que ça, il fallait juste réussir à tout gérer en même temps. Ce qui n'était pas simple, pas simple du tout, de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 328
Âge : 32 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Employé au Département des Jeux et Sports Magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Balais & autres problèmes   Mar 31 Juil - 21:36


Damian n’était pas le genre de personne qui critiquait ouvertement les gens. Enfin, si, cela lui arrivait, mais seulement avec son cercle d’amis très restreint qui datait de sa scolarité à Poudlard. Depuis qu’il avait quitté l’école, Damian n’avait pas vraiment fait de nouvelles rencontres intéressantes, si on exceptait Victoria. Aucune personne de son travail n’avait rejoint son cercle d’amis, et pour l’instant, personne ne semblait concourir pour une telle place. Peut-être que le fait que Damian était en couple avec Victoria et qu’il restait un homme très sérieux et très concentré sur son travail rendaient les choses plus compliquées. Mais cet homme là, en face de lui, malgré le fait qu’il avait été très sympathique de s’occuper du problème de Portoloins qui dérangeait le français, n’était pourtant pas très bien parti pour se faire de Damian un ami.

Il avait critiqué, lorsque le jeune homme était venu la première fois, celui qui s’occupait des portoloins, en disant qu’il fallait le virer. Si Damian n’était en soit pas vraiment satisfait de ce portoloin, il trouvait cependant méchant de vouloir le licenciement de ce pauvre juste pour une erreur. A son département, cela était arrivé une ou une deux fois auparavant, mais pas de quoi en faire tout un plat. Surtout, Damian trouvait le nouveau venu relativement culotté. Il venait à peine d’arriver et se permettait de critiquer les personnes qui avaient bien plus d’ancienneté que lui... Si le jeune homme s’était soucié un peu plus des autres que de lui-même, nul doute qu’il aurait tout rapporté à ses supérieurs, et que Sanders ne serait plus au Ministère à l’heure qu’il était. Il pouvait donc s’estimer heureux que Damian pense avant tout à lui, avant de penser aux autres.

Bref. Alors qu’il récupérait son Portoloin, Damian écoutait d’une oreille les propos de son vis-à-vis. En plus d’être atrocement culotté, il était en plus vulgaire, chose qui ne plaisait pas du tout à Damian. Après tout, on n’était plus à Poudlard ici, mais au Ministère de la Magie, et il fallait un minimum de standing et de politesse. En tout cas, c’était ce que pensait Damian. Nul doute que Sanders n’était pas un Serpentard, sinon, Damian s’en serait souvenu... Dans ses souvenirs, seuls les Gryffondor étaient aussi mal polis et mal élevés, il devait donc en être un. Oui, même si les pensées et les préjugés avaient changés, dans la plus grande partie du monde sorcier, Damian gardait des restes en lui. Après tout, ce n’était pas en deux secondes que l’on pouvait changer ce qu’on avait apprit, n’est-ce pas ? Enfin bref.

« Oui, en espérant que tout se passe bien.»

Le bal était un évènement important pour le monde magique, et pour le Ministère encore plus. Il fallait faire en sorte que tout se passe bien, que rien n’aille de travers. Et ce n’était vraiment pas facile de faire en sorte que tout aille bien, c’était une masse de travail qui ne laissait personne indifférent. Il fallait se donner à fond, voilà tout.

«Bien, je vous remercie pour le Portoloin. A bientôt.»

Damian serra la main de Sanders, puis, son carton sous le bras, il reparti vers le Département des Jeux et Sports Magiques. Maintenant que ce problème était réglé, il fallait régler tous les problèmes du au bal !
[ Terminé pour Damian ]

HJ : sorry, je vois pas trop ce que Damian pourrait lui dire de plus vu qu'il est pas bavard, et encore moins avec ceux qu'il ne connait pas :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balais & autres problèmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balais & autres problèmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renverser le gouv haitien n'est pas une solution aux problèmes d'Haiti !
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'Islam rejoint les autres religions
» Xylographie, Sérigraphie et autres techniques d'impression.
» Un balais pour mon fils ! [matin] [Pv Martin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: