AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Défi - 30 baisers] Emma Carter [o4/3o]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1617
Âge : 25 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
Lieu d'habitation: Brighton (Angleterre)
Célébrité: Willa Holland
Multi-compte de: Estefania Kostas, Tempérance Biel, Maximilien Bowman, Roy Bradley, Maïlys Di Bartolomeo, Faith Of Curty

MessageSujet: [Défi - 30 baisers] Emma Carter [o4/3o]   Sam 26 Mai - 13:37


Emma Carter

#1 : Où est la sortie s’il vous plait ? Jenson Samuelson
#2 : Bal masqué
#3 : Le baiser qui n’en est pas vraiment un
#4 : Cauchemar
#5 : Grimm, Perault
#6 : Drapeau blanc
#7 : Help
#8 : Embrasse-moi Jenson Samuelson
#9 : Noir et Blanc
#10 : Les sept pêchés capitaux
#11 : Crépuscule
#12 : En pièces
#13 : La pire erreur de ma vie
#14 : Enfer et damnation
#15 : Logique
#16 : Conte de Noël
#17 : Adieu Nicolas Jones
#18 : La cerise sur le gâteau
#19 : Double jeu
#20 : Il était une fois
#21 : Chaque jour qui passe
#22 : Le bon côté des choses
#23 : Colocation
#24 : Echecs
#25 : Si seulement je pouvais lui manquer
#26 : Pacte avec le diable
#27 : Attention… Moteur… Ca tourne !
#28 : A l’envers
#29 : Euphorie Jenson Samuelson
#30 : Tea Time
#31 : Reviens-moi
#32 : Silence absolu

© fiche créée par ell



Dernière édition par Emma Carter le Mar 28 Juil - 23:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1617
Âge : 25 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
Lieu d'habitation: Brighton (Angleterre)
Célébrité: Willa Holland
Multi-compte de: Estefania Kostas, Tempérance Biel, Maximilien Bowman, Roy Bradley, Maïlys Di Bartolomeo, Faith Of Curty

MessageSujet: Re: [Défi - 30 baisers] Emma Carter [o4/3o]   Lun 4 Fév - 16:40

Spoiler:
 




#17. Adieu
Emma & Nicolas

made by pandora.


Tap, tap, tap. Le rythme régulier de ses pas était la seule chose sur laquelle Emma parvenait à se concentrer. Le reste, le brouhaha des conversations, les rires, les cris, tout ne semblait plus être qu'un bourdonnement à ses oreilles. Elle avait tout de suite compris. Au moment où Elyna était apparue dans la salle commune pour lui dire que le professeur Flitwick voulait lui parler, elle avait su. Et vraiment, à quoi bon se mentir à présent, elle avait passé des mois à craindre cet instant, celui où sa vie basculerait définitivement. Elle avait vécu sur le fil depuis la disparition de la magie, et à présent, il était temps de faire le grand plongeon. Et dès cet instant, les bourdonnements avaient commencé. Et même si dans ses heures les plus sombres, cette éventualité avait traversé son esprit, elle avait passé les derniers mois à se surmener au point de ne même plus pouvoir réfléchir. Elle avait pratiquement vécu dans la bibliothèque de Poudlard cette année, dans l'espoir ridicule qu'elle serait capable de trouver la solution que les sorciers les plus brillants du monde sorcier n'étaient pas foutus de découvrir. Quelle blague.

Mais tout était terminé. Elle se rendait compte à présent qu'elle aurait préféré rester dans le déni. Et quelque part, elle se demandait si elle n'y était pas encore. Elle n'avait pas été . Rien ne lui prouvait que ce qu'on lui racontait était la réalité. Rien ne lui disait que c'était vrai. Mais ça le serait bientôt. Elle avait écouté son directeur de maison lui parler sans même chercher à donner un sens à ses mots. A quoi bon ? Elle savait déjà ce qu'il allait lui dire. Elle n'arrivait pas à se concentrer sur ses paroles. Les bourdonnements leur étaient largement préférables, de toute façon. Elle avait hoché la tête d'un air absent, une ou deux fois, et avait saisi sans vraiment en avoir conscience le parchemin que le vieux professeur lui tendait, évitant son regard peiné. Et elle avait quitté la pièce.

Après avoir erré pendant des heures dans le château sans vraiment savoir où aller, ni s'en soucier, ses pas l'avaient guidée jusqu'à la tour de Serdaigle. Il était tard, mais elle s'aperçut qu'elle n'avait absolument rien à faire de l'idée d'avoir dépassé le couvre-feu, ou d'avoir enfreint le règlement de l'école. Au pire, songea-t-elle ironiquement, on lui pardonnerait ses pêchés sous prétexte qu'elle était en état de choc. Ha, sans oublier qu'elle était encore préfète. Plus pour longtemps. Elle soupira, serrant un peu plus fort dans son poing le parchemin froissé qui s'y trouvait. Approchant du couloir menant à sa salle commune dans un état second, elle fut à la fois soulagée et horrifiée de voir qu'elle n'était pas seule: deux autres élèves venaient tout juste d'actionner le heurtoir en forme d'aigle. Elle attendit, silencieuse et cachée dans l'ombre d'une armure, qu'ils entrent, puis se pressa à leur suite pour ne pas avoir à répondre à son tour. Elle n'était pas d'humeur pour une énigme.

Quand elle pénétra dans la salle commune, ses deux camarades de maison avaient déjà disparu en direction des étages. Cependant, elle n'était pas seule pour autant. Il était là. Évidemment. Qu'espérait-elle au juste ? Elle ne le savait pas exactement. Réussir à l'éviter pour la journée, entière, au moins. Le temps d'avoir pu faire le tri. Mais le truc, c'est que le tri était déjà fait. Elle savait ce qu'elle avait à faire. Peut-être l'avait-elle toujours su. Elle ne voulait pas d'un grand moment dramatique, mêlé de larmes et de cris. Tout devrait se passer avec une netteté presque clinique. C'était tout ce dont elle était capable. La moindre goutte ferait déborder le vase d'émotions diverses et variées qu'elle réprimait en ce moment, et elle n'était pas en mesure de le gérer. Emma rejoignit Nicolas en quelques pas, posant le morceau de parchemin devant lui tout en s'asseyant, mais prenant soin d'éviter consciencieusement son regard. Propre et net. Il saisit la lettre. « Je lui ai envoyé un hibou pour lui dire que j'acceptais, tout à l'heure. Je vais partir à Salem avec ma mère. » déclara-t-elle d'une voix que le mutisme avait rendue rauque. Elle partait, c'était fini. Propre et net. Simple. Il ne répondit rien, les yeux toujours rivés sur la lettre, même si elle savait qu'il avait fini de lire depuis plusieurs minutes. Elle se dit qu'il devait s'y être attendu, lui aussi. Cela faisait des semaines, des mois même, qu'elle n'était plus elle-même. Des mois qu'elle n'était plus que l'ombre d'Emma Carter, préfète de Serdaigle et élève modèle. « Je... Je pars ce soir à Londres, pour le... » Sa voix se brisa. Elle inspira profondément. Elle devait terminer. Nick leva la tête, rendant les choses plus difficiles. « C'est fini, Nick. Je ne peux pas... A distance, c'est pas la peine, ça ne marchera pas. Et je... je suis vraiment désolée. Je n'y arriverai pas. » Pendant une fraction de seconde, sa voix avait laissé transparaître les émotions qui la déchiraient, mais elle retrouva bien vite sa nouvelle monotonie. C'était plus simple comme ça. Elle avait raison. Elle n'avait pas le choix. Elle devait partir. Rester ici, dans cette école, dans ce pays... C'était insupportable. Elle ne pouvait pas. Elle voulait oublier.

Lorsqu'elle trouva enfin la force de relever la tête, son (ex) petit ami s'était levé, sans occasionner le moindre bruit. La lettre de sa mère était posée sur la table, froissée et abandonnée. Elle croisa le regard vairon de Nick, avant de se lever à son tour, et de déposer ses lèvres sur les siennes pour la dernière fois. Un baiser d’adieu. Une larme glissa doucement sur sa joue tandis qu’elle serrait son meilleur ami dans ses bras. Elle le laissa quitter la pièce sans rien dire, et retomba doucement dans le fauteuil, vidée de toute émotion. Propre et net.


Dernière édition par Emma Carter le Dim 21 Avr - 0:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1617
Âge : 25 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
Lieu d'habitation: Brighton (Angleterre)
Célébrité: Willa Holland
Multi-compte de: Estefania Kostas, Tempérance Biel, Maximilien Bowman, Roy Bradley, Maïlys Di Bartolomeo, Faith Of Curty

MessageSujet: Re: [Défi - 30 baisers] Emma Carter [o4/3o]   Lun 4 Fév - 16:42

Spoiler:
 




#8. Embrasse-moi
Emma & Jenson


made by pandora.



« Pourquoi es-tu  allé au bal avec elle ? »
C’était dit. Trop tard pour faire marche-arrière à présent, et prétendre qu’elle n’était là que dans l’intérêt du Serpentard, et rien que ça. Bien que vraie, une fois énoncée à voix haute, son histoire de ‘Plan’ ne tenait absolument pas la route. Il fallait avoir l’esprit au moins aussi retord que Mary pour pouvoir saisir tout ça. Et Samuelson était naturellement plus lent du cerveau que la majorité des gens, il était évident qu’il n’accepterait pas les explications d’Emma. Mais au fond, quelle importance ? Les paris, le bal, c’était du passé maintenant. C’était fini. Et à présent, elle se rendait compte que le blond avait peut-être raison. Peut-être qu’elle était effectivement jalouse. Peut-être qu’elle n’avait pas envie qu’il se rende à leur dernier bal en compagnie de sa meilleure amie. Elle détestait le reconnaître, mais il était plausible qu’elle se soit attendue à… autre chose. Elle aimait beaucoup Gale, mais ils étaient simplement amis, et ça ne changerait pas. Ses sentiments pour Nick restaient toujours forts, mais quelque chose s’était définitivement brisé entre eux lorsqu’elle avait quitté le pays, et il était heureux à présent, de toute manière. Il avait tourné la page. Elle essayait d’en faire de même. Mais elle ne savait plus très bien où placer Samuelson dans cette équation.

Le Serpentard sembla surpris qu’elle ne profite pas de l’occasion pour l’attaquer avec une nouvelle pique. Il n’était pas vraiment dans ses habitudes de révéler son sentiment réel sur une situation. Elle usait généralement de subterfuges divers et variés pour changer de sujet, d’autant plus lorsqu’elle était en compagnie du blond. Elle déglutit, gardant les yeux ancrés dans ceux du Vert et Argent. Fuir n’était pas une option. Elle avait besoin de savoir… Elle en avait assez de tourner autour du pot. Elle ne savait peut-être pas précisément ce qu’elle ressentait pour Jenson, mais il était temps de prendre des mesures.

« Mary me l’a proposé, et j’ai accepté. Tu y allais avec McQueen de toute façon, qu’est-ce que ça peut te faire ? » répondit-il en fronçant les sourcils, juste avant qu’une voix bien familière ne retentisse dans le couloir. A partir de là, les choses se déroulèrent très rapidement. Après un bref instant d’hésitation, Emma entraîna le blond avec elle dans le passage secret qu’elle savait caché derrière la tapisserie située à quelques mètres d’eux. Juste à temps pour échapper au regard acéré de Mary. Lorsque le silence fut revenu dans le couloir, Emma ramena le regard vers Jenson. Ses yeux bleus brillaient d’un éclat particulier à la lueur de sa baguette, que la jeune fille avait eu la présence d’esprit d’utiliser pour éclairer le passage, une fois à l’abri. Elle ne prit conscience de leur proximité que lorsqu’il lui fit remarquer qu’ils n’étaient vraiment plus que ‘tous les deux’ à présent. Dans les heures à venir elle serait incapable d’expliquer exactement ce qui lui prit, et elle essayerait de déchiffrer tout ça tant bien que mal, sans que son esprit rationnel ne puisse justifier une réaction aussi… spontanée. Toute logique avait quitté son esprit. Elle réduisit l’espace qui les séparait, et déposa ses lèvres sur les siennes. Par Merlin, c’était maintenant la troisième fois qu’elle échangeait un baiser avec Jenson Samuelson en l’espace de deux mois.

« Qu’est-ce que ça veut dire… tout ça ? » murmura-t-elle en se mordillant la lèvre, ses joues ayant rapidement prit une délicate teinte rosée. Explication rationnelle. Elle avait besoin d’une explication rationnelle. Qu’est-ce qu’ils faisaient ?
« Je ne sais pas. » fut la réponse la plus éloquente qu’elle put obtenir du Serpentard, qui semblait franchement décontenancé. « Si tu me dis encore une fois que c’était pour un pari… » avertit-il soudain d’un air méfiant. Elle hocha aussitôt la tête en signe de dénégation. Pas cette fois. Elle ne pourrait pas se cacher derrière une excuse cette fois-ci.
« Très bien. Quoi qu’il se passe, on garde ça pour nous, d’accord ? » décida-t-elle tout à coup. Sage décision, de son point de vue. Elle était attirée par Jenson. Ça ne signifiait pas qu’ils devaient sortir ensemble pour autant, ou qu’elle était amoureuse de lui, ou encore qu’il était amoureux d’elle. Elle avait embrassé le blond, pas demandé en mariage. Mais elle fut incapable de disserter davantage, car ses lèvres étaient à nouveau sur les siennes, et vraiment, le reste, elle s’en foutait un peu pour l’instant. Ils n’étaient pas ensemble. Mais un peu quand même.


Dernière édition par Emma Carter le Mer 28 Aoû - 20:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1617
Âge : 25 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
Lieu d'habitation: Brighton (Angleterre)
Célébrité: Willa Holland
Multi-compte de: Estefania Kostas, Tempérance Biel, Maximilien Bowman, Roy Bradley, Maïlys Di Bartolomeo, Faith Of Curty

MessageSujet: Re: [Défi - 30 baisers] Emma Carter [o4/3o]   Dim 21 Avr - 0:00

Spoiler:
 




#1. Où est la sortie s’il vous plait ?
Emma & Jenson


made by pandora.




Emma accéléra le pas tandis qu'elle remontait le couloir du troisième étage, à proximité de la galerie des armures. Elle vérifia distraitement qu'elle n'était pas suivie - elle n'avait pas beaucoup de temps: elle était déjà en retard. Elle arrivait au niveau de l'imposante statue d'un sorcier vêtu d'une toge et portant un sceptre doré à la main le sculpteur devait être bourré, lorsqu'elle fut brusquement attrapée par le bras, et attirée dans l'alcôve cachée derrière la statue. Des lèvres se pressèrent aussitôt sur les siennes, et elle se mit à rire lorsque Jenson heurta accidentellement un pic du spectre, ce qui lui fit pousser un juron tout sauf poétique. « T'es en retard. » lui reprocha-t-il, tout en jetant un regard noir à la statue. Plutôt que de perdre du temps à lui offrir une excuse - qu'il trouverait dans tous les cas irrecevable -, elle passa les bras autour du cou du blond, scellant à nouveau leurs lèvres d'un baiser. Elle se sentait bien en compagnie de Jenson. Depuis qu'ils avaient commencé à se voir en cachette, elle parvenait peu à peu à retrouver des bribes de l'ancienne Emma, celle d'avant la disparition de la magie. Et le fait que tout ça soit secret ne rendait leur relation que d'autant plus grisante.
« Slughorn ! » s'écria-t-elle tout d'un coup, se reculant de quelques centimètres. Jenson fronça les sourcils, visiblement vexé. « Tu penses à lui, maintenant ? » Elle écarta sa fierté blessée d'un revers de la main, franchement alarmée à présent. « Non ! Enfin, oui. Chut. Il est là-bas, il arrive par ici. » Le maître des potions était en effet apparu à quelques mètres d'eux, et au grand damne d'Emma, il n'était pas seul: deux élèves l'accompagnaient. Emma se recula précipitamment dans l'alcôve, entraînant Jenson avec elle, mais il était trop tard: Laurell Heap - une élève de Serpentard qui, d'après Mary, était une source de commérages très fiable -, s'arrêta brièvement devant la statue pour lui adresser un clin d'oeil machiavélique (du point de vue de la brune), avant de se remettre à trottiner joyeusement derrière Slughorn. Ils étaient grillés.

C'était un désastre. Un drame, un vrai. Et elle n'exagérait presque pas. C'était foutu ! Ils avaient été trop négligents, et maintenant, d'autres gens étaient au courant. Dans une école comme Poudlard - où les informations circulaient à la vitesse d'un Eclair de Feu -, il n'y avait pas la moindre chance pour qu'ils parviennent à s'en tirer. Ils avaient été stupides de croire qu'ils pourraient garder leur relation secrète en premier lieu. Ce fut Jenson qui brisa le silence, après avoir laissé Emma s'agiter toute seule pendant plusieurs minutes.
« Peut-être que c'est l'occasion, non ? »
Elle l'observa quelques secondes, interloquée, et agitée à cause de qui venait de se passer. Ça n'était pas censé se passer comme ça.
« L'occasion de quoi ? »
Il lui lança un regard éloquent. Pour une fille supposément intelligente, elle pouvait se montrer sacrément lente, parfois. « De rendre ça » Il la désigna, puis se désigna lui-même d'un geste de la main. « Officiel. » termina-t-il, un brin mal à l'aise maintenant qu'il avait énoncé l'idée explicitement. Pourquoi ne pouvait-elle pas comprendre directement ?
Emma eut un mouvement de recul instinctif. Elle ouvrit la bouche pour s'exprimer, la referma aussitôt, sentant son ventre se contracter douloureusement. C'était quoi cette histoire ? Comment ça officiel ? Elle pensait que tout était clair entre eux ! Elle n'aurait jamais pensé que Jenson puisse vouloir... autre chose. Elle l'avait toujours vu comme un garçon plutôt volage, une sorte d'Alek, en plus fréquentable encore que... Mais maintenant qu'elle y réfléchissait vraiment, elle n'arrivait même plus à se souvenir du nom de sa dernière petite-amie en date. Pas qu'elle le surveillait cela dit *kof kof*. Il n'était pas sorti avec des ribambelles de filles, alors pourquoi s'était-elle convaincue du contraire ? Comment avait-elle fait pour ne pas le réaliser plus tôt ? Elle était si stupide ! « J'ai... j'ai besoin de réfléchir. » parvînt-elle à articuler avant d'être submergée par la panique, lui lançant un regard désolé. Elle était incapable de formuler une réponse raisonnable - et autre que "Oh-mon-dieu-que-se-passe-t-il" - dans l'immédiat. Elle ne laissa pas le temps au blond de contester, et tourna les talons, filant sans demander son reste. Merlin, elle perdait complètement le contrôle de la situation.

Affalée dans son lit, Emma scrutait le plafond du dortoir d'un air morne. Elle avait bien noté les regards insistants que lui jetait Mary de temps à autres - occupée à feuilleter la Gazette du Sorcier, assise en tailleur sur son propre lit - mais était bien décidée à passer outre. L'eau n'avait pas coulé sous les ponts. Et elle était trop préoccupée par le dilemme actuel pour pouvoir se concentrer sur ses autres problèmes relationnels. Un seul à la fois s'il vous plait, et on prend un ticket ! Elle avait l'impression que sa tête était sur le point d'exploser. Elle n'était pas prête à sortir avec Jenson. Ou avec qui que ce soit d'autre, vraiment. C'était bien pour ça qu'ils n'étaient pas officiellement ensemble. Outre le fait qu'elle ne voulait pas devoir se coltiner tous les désagréments d'une relation 'publique' à nouveau, et que surtout, elle n'était pas sûre de savoir où elle se situait vis-à-vis des sentiments qu'elle éprouvait pour le blond, elle refusait obstinément de s'engager sérieusement dans une relation. C'était trop de responsabilités, de contraintes. Elle ne se faisait pas confiance. Sa fuite à Salem était encore récente, elle ne pouvait pas garantir que ça ne produirait pas à nouveau. Dans ces conditions, comment pourrait-elle s'engager auprès de Jenson ? Les répercussions de sa relation avec Nick avaient été suffisamment désastreuses comme ça (et duraient encore, comme pouvait le prouver l'incident récent dans la salle commune de Serdaigle, avec dans les rôles titres Sibelle, Linoah, Nick et elle). Elle ne reproduirait pas les mêmes erreurs.

« C'est fini. »
Le sourire resta accroché aux lèvres du blond quelques secondes, le temps de réaliser que oui, Emma était sérieuse. Il fronça alors les sourcils, l'incompréhension se lisant clairement dans ses yeux. « Je suis d- »
« Pas la peine. » l'interrompit-il sèchement, reculant d'un pas, et ressentant le besoin pressant de s'éloigner le plus possible de la brune. Il avait sérieusement l'impression d'avoir été berné, et sa foutue fierté l'empêchait d'insister, de demander des détails, pour comprendre pourquoi. Il était intelligent, il était capable de tirer ses propres conclusions: elle l'avait utilisé, comme pour le pari. « Je m'en fout. C'est pas comme si c'était sérieux, hein. » ajouta-t-il d'un ton amer, décidé à ne rien laisser transparaître, pour sauver son amour propre. Il avait cru... Mais c'était stupide. Vraiment, quelle différence ? Elle n'était pas importante. Il ouvrit la bouche pour ajouter quelque chose, ne trouva rien à dire, et après une dernière seconde de flottement, tourna les talons pour quitter la tour d'Astronomie. Adossée au mur, elle le regarda partir, le coeur serré. C'était la bonne décision, la plus simple, vraiment. La rumeur s'estomperait toute seule - qui irait croire à un truc pareil, de toute façon ? Emma Carter & Jenson Samuelson ? Ça sonnait comme un canular. Elle-même n'y aurait pas cru -, leur absence de contacts pouvant en attester. Elle avait toujours su que ça ne durerait pas indéfiniment, de toute façon. C'était une passade, ça n'était pas sérieux. Alors pourquoi avait-elle l'impression d'avoir brisé son propre coeur, une nouvelle fois ?


Dernière édition par Emma Carter le Mar 28 Juil - 23:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1617
Âge : 25 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
Lieu d'habitation: Brighton (Angleterre)
Célébrité: Willa Holland
Multi-compte de: Estefania Kostas, Tempérance Biel, Maximilien Bowman, Roy Bradley, Maïlys Di Bartolomeo, Faith Of Curty

MessageSujet: Re: [Défi - 30 baisers] Emma Carter [o4/3o]   Mar 28 Juil - 23:50

Spoiler:
 




#29. Euphorie
Emma & Jenson


made by pandora.






Emma prit une grande inspiration. C’était simplement un match de Quidditch. Pas de quoi faire de l’hyperventilation, vraiment. Ce n’était pas le premier match auquel elle se rendait, et certainement pas le dernier. Qui plus est, ce n’était pas comme si on lui demandait à elle de participer. Non, seuls les membres des équipes des Flèches d’Appleby et des Frelons de Wimbourne étaient autorisés sur le terrain. Donc, même si elle avait été tentée d’aller faire un tour dans les vestiaires (par simple esprit sportif, bien entendu), elle n’aurait pas été la bienvenue. Apparemment, même les tickets VIP ne suffisaient plus pouvoir rencontrer les joueurs, de nos jours. Jadis, on ne maltraitait pas les honnêtes gens en menaçant d’appeler la sécurité, non Monsieur… Oh Merlin, elle s’égarait. Concentration.

D’accord, ce n’était peut-être pas la perspective de voir un membre des Flèches s’écrouler sur le sol, vaincu par un violent coup de cognard dans l’os occipital, amenant l’entraîneur à recourir à l’aide inespérée d’Emma Carter (la Grande poursuiveuse de Serdaigle : défaite garantie à chaque participation !) qui l’inquiétait. Il était possible (et même certain), que c’était l’idée d’y être accompagnée qui la rendait quelque peu fébrile. Ce serait la première fois que Jenson et elle se rendraient quelque part tous les deux. Ensemble. Comme un couple quoi. Et ce en dehors des terres de l’école. Si on y réfléchissait, vraiment, c’était presque leur… premier rendez-vous ? Par le caleçon rayé de Merlin, elle ne pouvait pas continuer comme ça, elle allait choper un ulcère à force de stresser pour rien. Pas besoin de mettre une étiquette sur tout. Deux camarades amis compagnons… individus ? Qui se rendaient à un même match de Quidditch. Ensemble. C’est tout. Et à qui il était arrivé de s’embrasser dans des couloirs déserts de Poudlard à plusieurs reprises… Non vraiment, pas de quoi s’affoler. Elle sortait secrètement avec Jenson Samuelson, et dans cinq minutes il était prévu qu’ils partent ensemble pour la ville d’Appleby, dans le nord de l’Angleterre. Sauf si elle s’évanouissait avant.

« Salut ! » lança-t-elle énergiquement lorsque la porte s’ouvrit sur son… son Jenson ? C’était plus fort qu’elle. L’idée d’appeler Jenson son petit-ami lui semblait surnaturelle. Voire comique. Elle se mit légèrement sur la pointe des pieds pour l’embrasser, puis l’invita à la suivre à l’extérieur, dans le jardin situé en bas de l’immeuble. Le portoloin était le moyen de transport le plus pratique en l’occurrence, étant donnée la distance qui séparait Londres (où vivait Emma) et Appleby. C’était généralement ce qu’il était conseillé de faire de toute manière, lorsqu’il y avait de grands rassemblements de sorciers en un même lieu. Jusque-là, tout semblait normal. « Tu n’as pas eu trop de difficultés à trouver, ça va ? Je n’arrive pas à croire qu’on aille à ce match grâce à Mary. » commenta-t-elle en songeant à sa meilleure amie. Elles s’étaient plus ou moins réconciliées à présent. « Non ça allait. Tes instructions étaient super détaillées en même temps… Et ouais. En même temps on a gagné le pari ! » Elle lui adressa un sourire amusé, il semblait réellement impatient à l’idée d’assister au match.

Une fois qu’un des voisins d’Emma, accompagné de sa fille les eurent rejoints, le Portoloin put finalement les emmener vers leur destination, dans un tourbillon de couleurs et de sensations hautement désagréables. La brune ne pouvait s’empêcher de trouver que décidément, les sorciers se montraient très archaïques. Des siècles de civilisation, et ils n’étaient toujours pas capables de rendre leurs transports en communs un peu plus… civilisés ? Les cheminées, le Magicobus, les Portoloins, et même le transplanage ! Tout ça, ça restait quand même très proche de la torture. Ou au moins des montagnes russes. Il ne fallait pas avoir le cœur fragile, en somme. Et après certains traitaient les moldus de barbares ! Elle fut détournée de ses pensées activistes par une question de Jenson, tandis qu’ils traversaient une nuée de supporters des Frelons, au vu des bourdonnements sonores qu’ils étaient occupés à produire.

« Au fait, t’es pour quelle équipe, Emma ? » Elle le scruta pendant quelques secondes d'un regard circonspect. « Les Flèches d’Appleby, évidemment. » répondit-elle finalement d’un air très digne, le défiant de prétendre que les Frelons étaient meilleurs. Il avait toujours eu la capacité incroyable de la contredire en toute occasion. Elle ne voyait pas pourquoi celle-ci ferait exception. Cependant, l’air surpris qu’il afficha lui fit hausser un sourcil. Elle s’était plutôt attendue au sourire en coin, sa marque de fabrique. « Quoi ? Tu préfères les Frelons, c’est ça ? Tu sais, ils ont peut-être remporté la Coupe de la Ligue à dix-huit reprises, mais ça ne veut pas pour autant dire qu’ils sont imbattables. Leur équipe s’est considérablement affaiblie ces dernières années. Statistiquement, les Flèches ont bien mieux commencé leur saison… » reprit-elle férocement, prête à défendre son équipe à renforts d’archives historiques.
« Wow, ça rigole pas. Tu soutiens vraiment les Flèches alors… » Avant qu’elle n’ait le temps de reprendre son plaidoyer là où elle avait laissé, il sortit sa baguette magique, et d’un mouvement du poignet, provoqua la transformation de sa tenue. Elle prit rapidement une teinte bleue pâle, ornée d’une flèche d’argent sur le côté. Emma resta bouche bée.  « Toi aussi ?! » Elle avait décidément plus de points communs avec le blond qu’elle ne l’avait jamais imaginé. Pour une fois qu’ils ne risquaient pas de se disputer à cause du Quidditch…

Le match était fantastique. Assis avec ses multiplettes collées aux yeux, Jenson était totalement absorbé. Et Emma n’était pas en reste. Marmonnant des instructions à voix basse, elle poussait des jurons à chaque fois qu’un joueur adverse se rapprochait un peu trop de ses joueurs préférés. Seulement, après plusieurs heures passées à alterner entre vociférations et cris de joie, et lorsqu’elle fut venue à bout de la totalité de son paquet de Fondants du Chaudron, Emma commença à fatiguer. Elle avait passé la nuit dans un état de fébrilité avancé, à la fois en raison de son impatience à assister au match, et son inquiétude concernant le ‘statut’ de sa relation avec Jenson – ce qui s’avérait par ailleurs hautement stupide étant donné que tout allait parfaitement bien entre eux, et que c’était la seule chose qui importait pour l’instant. Elle finit par s’endormir sur l’épaule du Serpentard.

« Emma ? Em’ ? Hé ho ? »
Un peu désorientée, elle ouvrit les yeux et se redressant un peu, elle se trouva face au visage rayonnant de Jenson. Peut-être qu’il n’a pas remarqué qu’elle dormait ? Elle s’apprêtait à lui demander de lui raconter ce qu’elle avait raté, mais des clameurs résonnant brusquement dans l’ensemble du stade l’empêchèrent de pouvoir s’exprimer intelligiblement. « ON A GAGNÉ ! » s'écria-t-il, le regard brillant et un sourire éclatant éclairant son visage. Dans l’euphorie de la victoire, Jenson combla les quelques centimètres qui séparaient leurs deux visages pour sceller leurs lèvres d’un baiser. Elle posa une main sur sa joue, profitant de l’instant présent, de la clameur de la foule qui les entourait, de son propre petit cœur qui battait à tout va, et de la multitude de possibilités qui s'offraient à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Défi - 30 baisers] Emma Carter [o4/3o]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Défi - 30 baisers] Emma Carter [o4/3o]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Défi - 30 baisers] Emma Carter [o4/3o]
» Serdaigles vs heurtoir en forme d'aigle. PV Emma Carter
» Isabella Eloïse Carter {OK}
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» | Défi - 30 Baisers * [ 25/30 ] |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Les galeries :: Défi - Les 30 baisers-
Sauter vers: