AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 J'aurai préféré ne jamais te rencontrer ...[PV: Nicolas D.L]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: J'aurai préféré ne jamais te rencontrer ...[PV: Nicolas D.L]   Ven 1 Juin - 13:58


Nicolas & Abby




Assise. Assise sur le banc du parc à ne rien faire, enfin c'est ce qu'on pourrait croire car, Abby s'adonnait à un de ses passe-temps préférés : Penser. Bon c'est vrai qu’elle passe son temps à penser mais, cette fois ce n'était pas pareil vu qu'elle ne faisait que ça, elle ne faisait pas autre chose à côté. Une personne dite normale n'aurait pas appelé cela un passe-temps mais, Abby ne se considérait pas du tout comme une personne « normale ». D'ailleurs, elle fuyait totalement la normalité, elle préférait être considérée comme une personne étrange et un peu effrayante. Ça l'amusait de voir la réaction de certaines personnes quand elle se mettait à parler de mort, ou d'autres choses encore plus troublante. Certaines fois elle trouvait leurs réactions un peu exagérés, tout le monde meurt un jour, pourquoi avoir peur ?

Était-elle vivante ? C'est la question que se posait la jeune fille qui s'était arrêtée devant elle car, Abby regardait dans le vide avec un regard ... vide. Ce qui était assez effrayant car, elle semblait morte, la jeune fille -qui était un peu plus âgé- se posait des questions. Elle agita sa main devant le visage d'Abby en lui demandant si elle allait bien. Abby ne répondit pas, elle la laissait faire en pensant qu'à un moment à un autre elle allait arrêter de la déranger. Mais, malheureusement pour Abby cette jeune fille semblait bien déterminée à savoir si elle était toujours en vie. La petite en avait marre, cette fille était vraiment têtue ! Abby se mit à réfléchir, il fallait trouver un moyen qu'elle arrête et qu'elle ne vienne plus l'embêter. Alors, elle eut une idée, elle ferma les yeux puis elle hurla un « Bouh ». La jeune fille recula d'un mètre au moins, effrayé, elle était tombée par terre et elle affichait une mine choqué. Abby la fixait d'un regard vide, elle était en colère mais, elle ne voulait pas le montrer.

« Tu ...Tu ... es complètement cinglée ! Je voulais voir si tu allais bien ! »

La petite Serdaigle afficha un regard tout aussi neutre que tout à l’heure en la fixant intensément. La jeune fille afficha un regard de tueuse, elle fronça les sourcils puis elle partit sans demander son reste. Abby était assez satisfaite, maintenant elle allait être tranquille et cette jeune fille ne viendrait plus jamais l'embêter. Enfin, elle avait seulement essayé de l'aider, tout ce qu'elle voulait, c'est de savoir si Abby n'était pas morte. Mais, la petite n'était pas une fille agréable et elle ne supportait pas qu'on la dérange. Elle se remit donc à son passe-temps sans être dérangée une seule fois.

Rester assise des heures et des heures sur un banc ce n'est pas très agréable, elle décida donc d'aller s’adonner à un autre passe-temps : L'escrime. Elle appela son majordome, pour qu’il vienne s'entrainer avec elle. Oui, pour une fois la petite fille avait eu le droit de sortir au parc car, habituellement pendant les vacances elle doit étudier. Non seulement elle devait faire ses devoirs de sorcière mais, en plus elle devait prendre des cours de Moldue ce qui lui donnait peu de temps libre. Heureusement que Francis, son majordome avait convaincu ses parents de la laisser sortir.

La petite fille était en pleine entrainement, on peut dire qu'elle était très talentueuse ce qui était normal, elle faisait de l'escrime presque tous les jours. Elle était très concentrée mais, à un moment elle vit quelque chose ou plutôt quelqu'un ce qui la déconcentra et la fit trébucher. Habituellement elle ne laissait pas facilement déconcentrer mais, là c'était une personne qu'elle connaissait bien : Nicolas De Liechtenstein. Rien que le fait de prononcer son nom, l'insupportait, déjà qu'elle n'aimait personne en général, lui c'était encore pire. Elle ne pouvait pas le voir en peinture, c'était un jeune homme prétentieux et snob qui ne se gênait pas de se moquer d'Abby dès qu'il en avait l'occasion. Il avait beau être un prince, il ne se comportait pas comme tel, il ressemblait seulement à un gosse de riche pourri gâté. Abby se releva, en le fixant d'un mauvais regard, c'était assez inhabituelle de sa part de montrer ses sentiments, la plupart du temps son regard était toujours neutre. Elle détourna sa tête puis elle continua son combat, sans lui prêter attention en espérant qu'il parte et qu'il la laisse tranquille. Mais bon c'était un peu trop demandé non ?

Spoiler:
 


Dernière édition par Abby Parker le Mer 6 Juin - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministères étrangers

Parchemins : 819
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Ministre de la Magie & Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: J'aurai préféré ne jamais te rencontrer ...[PV: Nicolas D.L]   Lun 4 Juin - 19:00


Nicolas de Liechtenstein était un jeune homme suffisant, insupportable, et définitivement exécrable. Mais cela, la moitié de l’école de Sorcellerie où il étudiait le savait. L’autre moitié se divisait en deux catégories de gens. Les ignares, qui débarquaient sans aucun doute d’une autre planète pour ne pas connaître le Prince Nicolas de Liechtenstein, et les alliés, groupe qui regroupait une grande partie des Serpentard que Nicolas s’était mis dans la poche, grâce, peut-être, à son statut de prince, mais aussi à celui qu’il avait acquis l’an dernier, celui de Capitaine de l’équipe de Quidditch de sa maison. Et donc, cinquante pourcent de l’école connaissait Nicolas comme étant un jeune homme insupportable, qui n’hésitait pas à se plaindre de tout et de rien, à se vanter de tout et de rien, mais aussi à critiquer tout le monde et personne à la fois. Cependant, le jeune garçon avait ses têtes. Certains prenaient cher, plus que d’autres. Mais généralement, et surtout, du point de vue du blondinet, ces derniers le cherchaient grandement.

Enfin bref. Comme c’était les vacances, Nicolas était tranquille. Il avait regagné son royaume et donc son château, et faisait de nombreux aller-retours entre ce dernier et les rues de la capitale où se trouvait le château. Se promener à Vaduz était pour Nicolas comme se promener en terrain conquis. Il avait réussit à passer pour le prince parfait, avec une petite amie parfaitement adorable et un amour des plus mignon à voir. En gros, Nicolas était le chouchou des sujets de son père, que Joseph et Marie soient contents ou non. Et même si plusieurs personnes, à l’école, ne comprenaient pas comment ce garçon là pouvait être un prince, puisque, de temps à autre, il ne donnait pas du tout l’impression de l’être, dans ses agissements divers et variés, personne ne pouvait nier le fait qu’il était un vrai Prince. Un vrai de vrai, avec un château et une couronne. Bon, il n’en hériterait jamais –pour le moment- mais il n’en restait pas moins Prince du Liechtenstein et il fallait donc lui témoigner un certain respect. Et surtout, dire oui à tout ce que monsieur désirait.

Aujourd’hui, Nicolas avait envie d’aller se promener. Oui, mais pas à Vaduz, après avoir errer dans les rues commerçantes et très accueillantes de la capitale de son royaume, Nicolas avait envie d’aller autre part. Bien sûr, il avait sa fête à préparer, mais elle n’était pas pour tout de suite, donc il avait encore un peu de temps pour faire ce dont il avait envie de ses journées. Du coup, il avait été voir sa mère, pour lui demander son autorisation, afin de se rendre au Royaume-Uni, et plus précisément à Londres. Il avait quelques petites choses à voir, dans le monde moldu, et n’avait pas envie de laisser cela trop longtemps. Du coup, c’est flanqué d’un Constantin plutôt réticent pour le coup que Nicolas eut le droit de transplaner jusqu’à Londres. Bien sûr, ce n’était pas lui, ni même Constantin, qui avait transplané, mais un de leurs gardes. Arrivés dans la ville moldu, Nicolas perdit son frère dans le Chaudron Baveur, endroit où ils se retrouveraient plus tard. Constantin aimait certes son petit frère –plus que les deux aînés en tout cas- mais de là à faire toutes les boutiques existantes avec lui… Il y avait des limites à tout.

Sur le chemin, le blondinet décida de passer par un parc, qu’il avait l’habitude de traverser quand il arpentait le côté moldu de Londres. Et quelle ne fut pas sa surprise quand il tomba sur une fille de Poudlard ! Oui, il l’avait de suite reconnu, car elle était devenu son souffre-douleur attitré l’an passé, avec son obsession étrange et son comportement plus que bizarre.


« Tiens, mais c’est la Faucheuse ! Alors, pas d’âmes à récolter ces derniers temps ? »

Quoi ? Nicolas, infecte ? Mais non voyons ! Mais il fallait bien avouer qu’une gamine de onze ou douze ans, passionnée par la mort, c’était bizarre ! Et sacrément pas normal ! De toute façon, maintenant qu’il était tombé sur elle… Autant lui faire la causette hein !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: J'aurai préféré ne jamais te rencontrer ...[PV: Nicolas D.L]   Mer 6 Juin - 17:00


J'aurai préféré ne jamais te rencontrer ...
Nicolas & Abby

where you live ....