AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 ~ Rencontre avec la nostalgie [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ministère

Parchemins : 608
Âge : 20 ans - 29/08/92.
Actuellement : Département de la Justice Magique / Employée au Magenmagot


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Jules, Moïshe, Hugh et Gemma.

MessageSujet: ~ Rencontre avec la nostalgie [PV]   Dim 3 Juin - 19:00

Abby & Ava ♥



La petite rouquine marchait dans les rues du chemin de traverse, sans, comme à son habitude, savoir ou elle allait. Elle se laissait guider par ses pas, qui, entre nous, l’avaient toujours mener là ou il fallait ou encore vers une jolie rencontre.
La seule chose à laquelle elle pensait là, tout de suite, c’était les vacances. Enfin les vacances ! Ava soupira de joie et de décompression, les yeux tournés vers le beau ciel bleu de Londres qui sentait déjà l’été.
Et pour être honnête, sa première année ne c’était pas si mal déroulée, et comme elle n’arrêtait pas de rabâcher les oreilles de tout le monde avec ça ; pour une née-moldue comme elle, il avait fallu qu’elle s’habitue à toute cette magie, tout ces tableaux qui bougent et disent bonjour et surtout les fantômes, si bien qu’elle n’avait pas spécialement très très bien bossé cette année… très peu même. Mais bon, elle savait qu’elle était reçue pour la deuxième année, et maintenant, elle savait comment éviter les fantômes et les pièges que recelait son école, alors elle pouvait bien remettre les cours pour plus tard et se permettait donc de rêvasser, comme bien souvent, la tête au soleil, ses cheveux roux et bouclés se baladant dans son dos.
‘Mais pourquoi es-tu là ?’ lui diriez-vous. Elle se contenterait pour toute réponse de vous sourire et de vous dire qu’elle n’est pas prête à retourner chez elle.
Même si c’est le début des vacances et que beaucoup de ces camarades c’étaient empressés de rentrer chez eux, Ava, très nostalgique comme fille, aimait bien se remémorer, ici, dans la grande rue, ces premiers moments passés ou elle c’était bien rendu compte qu’elle allait devenir une sorcière, que de la magie existait dans son corps de petite fille.
C’est donc tout naturellement que ces pieds la conduisit devant le premier magasin ou elle avait voulue aller : ‘Ollivander’ beaucoup faisait comme elle d’ailleurs. Normal.. A presque 12 ans, on pouvait quand même toujours voir que cette fille était encore très enfantine. De part sa taille déjà, et puis la manière dont elle venait de se coller contre la vitrine avec des yeux de poissons pour regarder l’intérieur de cette fascinante boutique.

Enfin, de peur de paraître trop ridicule ainsi, elle secoua sa tête et revint vite à la réalité. La rouquine regarda sur ses côtés, histoire de bien vérifier que personne ne la regardait, ou se moquait d’elle et c’est ainsi qu’elle remarqua une jeune fille très grande, du moins bien plus qu’elle. Elle la regarda quelques secondes, peut-être quelques minutes, elle ne savait pas très bien, le temps de mettre les mots qu’elle voudrait lui dire dans le bon sens on va dire.
Bref, Ava s’approcha doucement de la jeune-fille blonde et fine qui elle aussi, pour le coup, regardait à travers la vitrine… Puis, gardant une distance raisonnable entre elles deux, elle lui sourit, et lui dit tout naturellement :

« Tu es déjà venu ici toi non ? Tu as l’air d’avoir mon âge… Ou alors, tu fais mon âge. Enfin quoi qu’il en soit, je veux pas m’imposer hein, mais moi j’aime bien partager ce que je ressens avec les gens, et cette boutique là, bhein c’est… magique ce que je ressens quand je la vois. Dire que des centaines de sorciers ont déjà été choisis par leurs baguettes avant nous. Et que la mienne m’a choisie, et que d’autres baguettes choisiront d’autres sorciers après nous… C’est génial, tu ne trouves pas ? »

Oui, c’est vrai, la petite rouquine parle beaucoup. Elle déblatère ces idées au fur et à mesure qu’elles arrivent dans sa tête. Puis, elle ne savait même pas pourquoi elle avait adressée la parole à cette fille dont elle ne connaissait même pas le prénom, sans doute la blonde lui inspirait confiance.. Justement, en parlant de confiance, Ava en avait prit, en elle surtout, elle avait déjà gagner un pas sur sa timidité maladive en un an, n’en était pas peu fière, et désormais, adresser la parole à une inconnue lui était plus facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ~ Rencontre avec la nostalgie [PV]   Lun 4 Juin - 0:14

~ Rencontre avec la nostalgie
Ava & Abby

Agonises et meurs ...







« S'il vous plaît père, laisser-moi sortir toute seule ! Je suis assez grande ! »


La voix grave de son père avait été formelle : Non, elle ne sortira pas, malgré le fait que ce soit les vacances. Elle devait prendre des cours de Moldue cet été car, son apprentissage devait d'être parfait, c'était une tradition chez les Parker, ils devaient tous devenir des êtres doués et intelligents. Ses parents avaient eu le même enseignement , Abby n'allait pas y échapper. La petite fille jeta un regard noir à son père, elle détestait quand il lui disait non et il le lui disait souvent. Elle soupira, c'était assez dur pour elle car, à Poudlard elle était habituée à plus de liberté alors qu'ici elle devait passer son temps à étudier chez elle. Elle aimait beaucoup apprendre, mais pas comme ça, elle préférait découvrir le monde en se promenant, en s'amusant, pas en restant vingt-quatre sur vingt-quatre derrière un bureau !
Elle soupira, ses parents la croyaient trop petite pour aller au chemin de traverse, selon eux c'était trop loin et ils avaient raison. Les Parker logeaient dans un grand manoir au compté du Kent à Cantorbéry. Ils vivaient donc assez loin de Londres et Abby ne pouvait pas y aller toute seule même si c'est ce qu'elle voulait.

« Monsieur je pourrais l'accompagner ? » Déclara Francis.
« Francis c'est beaucoup tr-» commença Mme Parker.
« On transplanera » coupa le majordomme.

Heureusement que Francis existait, il arrivait toujours à trouver un compromis, ce qui fit sourire la petite Serdaigle. Bien sûr elle aurait préféré sortir toute seule mais, bon elle n'allait quand même pas être si exigeante. Elle sortit du salon puis elle monta des escaliers pour arriver jusqu'à sa chambre puis elle prit ses affaires avant de rejoindre Francis qui l'attendait. Francis était la seule personne qui connaissait vraiment Abby, ses parents ne la connaissaient pas du tout, ils ne s'étaient jamais intéressés à elle. La petite non plus ne les connaissait pas très bien car, ils avaient toujours été assez distants avec elle. Elle attrapa la main de Francis puis ils transplanèrent au chemin de traverse.

Quand Abby toucha le sol, elle faillit tomber, elle avait seulement envie de vomir et sa tête lui faisait un peu mal. Elle n'était pas habituée à transplaner lui ça lui donner toujours le tournis. Libre, elle était à présent libre, elle pouvait faire tout ce qu'elle voulait sans que ses parents soient derrière elle , ce qui était assez plaisant.

« Mlle Parker, où voulez-vous aller ? »


Elle leva la tête vers le ciel :Le temps était splendide, il fallait qu'elle en profite. Elle jeta un coup d'oeil vers la droite puis vers la gauche, il n'y avait presque personne, tout le monde devaient déjà être parti en vacances. Tant mieux car, Abby n'aimait pas la foule, elle préférait être seule.

« Francis, je ne sais pas vraiment mais, je préférerai me promener toute seule »
« Vos parents n'apprécieraient pas cela Mlle Parker »
« Il suffit de ne rien leurs dire »

Le Majordome acquiesça puis il ajouta en levant son bipper :

« Au moindre problème vous savez ce que vous devez faire ? »
« Bien sûr et puis vous n'êtes jamais loin de toute façon. »

Elle se détourna puis elle mit ses écouteurs dans ses oreilles avant de prendre un autre chemin. Les oiseaux chantaient, une délicieuse odeur caressa ses narines puis le temps était tiède, c'était un temps parfait ! Elle marchait lentement, jetant des coups d'oeil rapide aux boutiques avant d'arriver devant le magasin d'Ollivander. C'était ici qu'elle avait acheté sa baguette, ça lui rappelait de bon souvenir, elle avait été si contente d'avoir une baguette et de savoir qu'elle était une sorcière. Enfin quelque chose qui sortait de l'ordinaire. Abby jeta un coup d'oeil dans la boutique, l'endroit était toujours plongé dans une semi-obscurité et les baguettes étaient entassées les unes sur les autres. Abby fût interrompue dans sa contemplation car, quelqu'un lui avait adressé la parole. La Serdaigle avait à peine écoutait ce qu'elle lui avait dit puis quand la personne eut terminée de parler, Abby se retourna vers elle.

C'était une fille rousse qui avait à peu près son âge et qui apparemment parlait beaucoup, la Serdaigle l'a dévisagea un moment en fronçant les sourcils. Elle détestait qu'on vienne la déranger, qu'on lui parle et surtout qu'on lui dise des choses inintéressante. Selon, elle tous les humains -sauf elle- étaient complètement stupides. Sauf que cette fois-ci cette fille n'avait pas dit quelque chose de particulièrement inintéressant, c'était seulement qu'Abby n'avait presque rien écouté.

Elle soupira, elle voulait seulement qu'on la laisse tranquille et elle savait très bien comment faire. Il fallait seulement qu'Abby se montre désagréable avec la petite rouquine.

« Je suis déjà venue ici c'est exact »

Elle lui jeta un regard méprisant puis elle ouvrit la bouche pour lui dire :

« D'ailleurs, je ne vois pas pourquoi tu m'adresses la parole ! J'étais occupée et tu viens de me déranger dans ma contemplation de la boutique et je déteste être dérangé. »

Elle leva les yeux au ciel avant de poursuivre :

« Et puis si c'est pour venir me dire des choses aussi inintéressantes, ce n'est pas la peine de venir me voir. À moins que tu aies quelque chose d'important à me dire tu peux partir ! »

Abby était vraiment désagréable, cette fille voulait seulement être gentille mais, bon on ne pouvait pas changer Abby.
Code by Anarchy


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 608
Âge : 20 ans - 29/08/92.
Actuellement : Département de la Justice Magique / Employée au Magenmagot


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Jules, Moïshe, Hugh et Gemma.

MessageSujet: Re: ~ Rencontre avec la nostalgie [PV]   Lun 4 Juin - 19:01

La petite rouquine fut tellement interloquée et, il faut le dire comme ça se présente, choquée que sa camarde lui réponde si froidement qu’elle recula d’un pas en levant les sourcils.
C’est vrai qu’elle se savait envahissante parfois, même carrément irritante à parler comme ça, à n’importe qui, mais il a des manières pour envoyer quelqu’un sur les roses. La blonde y était vraiment aller fort là…

Ava fit la moue ensuite, essayant de rassembler toutes les idées qui se rassemblaient en fouillis dans sa tête. Et tu parles d’un fouillis toi ! Elle fut tellement déstabilisée que c’était le carnage dans sa petite tête cachée par sa si épaisse chevelure rousse. Et, réfléchir à toute vitesse, c’était pas son truc à Ava, il fallait toujours qu’elle soit posée pour ne pas agir dans la précipitation et là, on pouvait vraiment lire sur le visage de la Poufsouffle qu’elle paniquait sérieusement.

Oh et puis mince ! Pourquoi elle lui avait répondu comme ça celle-là ? Pour qui elle se prend ? Ava ne l’avait ni bousculé, ni agressé.
La future deuxième année ne savait pas très bien comment réagir… Partir sans rien dire ? S’énerver ? Continuer d’être gentille ? Faire comme si elle n’avait rien entendu ?
Ava décida de jouer sur un mixte de tout ça… En tout cas, partir il ne fallait même pas y penser, elle n’est pas une lâche, à presque 12 ans, on peut quand même faire face à ça. S’énerver n’était pas non plus tellement le style de la petite rouquine. Il en fallait beaucoup pour faire déborder le vase de la rouquine… Mais on peut vous accorder que quand ce vase déborde, il ne vaut mieux pas être la personne qui est jeter la dernière goutte sur toutes les autres, elle ne comprendrait pas ce qui se passe tellement la colère flamboyante de la jaune et noire serait démultipliée. Etre gentille de plus belle non plus. Il n’y a pas marqué « Dites ce que vous voulez, je me laisse faire de toute façon » sur le front de Mademoiselle McCornick… Mais faire comme si de rien n’était elle ne pouvait pas non plus, c’était un peu fort de café selon elle.
Quoi ? elle sur joue ? Elle en fait de trop ? Ohlala, vous ne connaissez pas Ava ! Un rien est sujet à la chambouler et avec ça, bien évidemment, foutre le bordel dans sa petite tête.

Elle opta donc pour alterner la douceur et la fermeté en répondant à sa camarade.

« Pas la peine de me regarder comme ça, comme si j’étais une moins que rien. Je voulais juste être gentille. Puis excuse-moi de pas avoir vu que tu écoutais de la musique, franchement, j’avais pas vu. »

D'ailleurs les écouteurs et la musique qui en sortait, elle venait juste de le remarqué, sérieusement, et elle s'en excusa dans son fort intérieur.
Puis elle essaya de faire prendre à son visage la forme d’un petit sourire désolé avant de continuer :

« Tu sais, je voulais vraiment pas te déranger, moi j’adore cette boutique hein, c’est tout. Mais t’y vas un peu fort en me demandant de partir tu crois pas ? C’est vrai, j’ai rien fait de mal. J’adore parler, c’est tout. M’envoie pas dans les choux pour ça. »

Second sourire sur le visage de la rouquine et en prime, une tentative de reprendre sa place d’origine plus près de la blonde.

Après euh… Cette dernière pouvait ou être réceptive aux propos tenu par Ava, ou alors encore l’envoyer balader. Et la Poufsouffle désirait franchement la première possibilité. Cela ne lui arrivait pas souvent de ne pas s’entendre avec des gens, surtout s’ils avaient son âge, et elle ne voulait pas vraiment que ça arrive.
Surtout que là, ce n’était pas elle qui était allé chercher des noises à sa camarade, quand même !

Mais pour finir, Ava, pas rancunière du tout, et ne voulant vraiment pas que la jeune-fille ne l’apprécie pas, elle la regarda gentiment et dit :

« Au fait je… Je m’appelle Ava, et toi ? »

Au risque qu’elles ne s’aiment pas toutes les deux, autant qu’elles sachent, l’une comme l’autre, comment s’appellent-elles, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ~ Rencontre avec la nostalgie [PV]   Mer 6 Juin - 18:08

~ Rencontre avec la nostalgie
Ava & Abby

Je traite tout le monde de la même façon !







La Poufsouffle avait l'air très interloqué, elle avait surement été choquer par la réponse d'Abby, ce qui est tout à fait normal. Elle n'était pas la première à avoir été rejeter très violemment par Abby. Pleins d'autres personnes qui l'ont approché pour lui parler ont toujours été envoyé sur les roses. Pas très sympa de sa part, c'était carrément méchant et d'ailleurs un jour elle avait fait pleurer un garçon assez sensible en le rejetant de la sorte. C'est pour ça qu'à Poudlard, Abby avait la réputation, d'être une fille méchante et sans coeur, ce qui était vrai. Mais en vérité si Abby était tellement infecte, quand on l'approche c'était parce qu'elle avait une peur bleue des relations sociales et elle les évite au maximum. Elle y était un peu fort avec la rouquine mais, bon la rousse avait de la chance certaine fois Abby était beaucoup plus directe.

« Pas la peine de me regarder comme ça, comme si j'étais une moins que rien. Je voulais juste être gentille. Puis excuse-moi de pas avoir vu que tu écoutais de la musique, franchement, j'avais pas vu. »

Son ton était doux et ferme, surement pour montrer à Abby qu'elle ne venait pas pour l'offenser. La blonde soupira, elle n'avait rien contre la jeune rouquine, c'était seulement ...... qu'elle détestait les gens en général. Si cette fille voulait faire une rencontre aujourd'hui elle n'aurait pas dû choisir Abby l'associable désagréable de service.

« Je sais que tu n'es pas une moins que rien, mais si je te regarde de travers, tu vas me détester et partir non ? C'est tout ce que je souhaite ! Si tu n'as pas vu, tu dois avoir un problème de vue, achète des lunettes ! »

Plus sarcastique qu'elle tu meurs mais, bon au moins plus elle se montrerait désagréable, plus la jeune fille la détesterait et Abby serait tranquille. La Serdaigle avait toujours ses écouteurs dans les oreilles, elle baissa un peu le son pour écouter ce que disait la rouquine.

« Tu sais, je voulais vraiment pas te déranger, moi j'adore cette boutique hein, c'est tout. Mais t'y vas un peu fort en me demandant de partir tu crois pas ? C'est vrai, j'ai rien fait de mal. J'adore parler, c'est tout. M'envoie pas dans les choux pour ça. »


« Je traite tout le monde la même façon je ne vois pas pourquoi tu y ferais exception.»

C'est vrai quoi, pourquoi traiterait-elle la jeune fille autrement, elle traitait tout le monde de cette manière, elle n'y ferait pas exception. Elle se rapprocha d'Abby, décidément elle n'avait pas envie de partir ! La Serdaigle soupira puis elle leva les yeux au ciel pour dire :

« Bon ça fait un an que je suis aussi désagréable avec les gens, ils disent même que je suis folle alliée et super bizarre. Mais ils ont tort ! Je suis seulement la personne la plus intelligente de la terre, c'est pour ça que je suis si différente et incomprise ! Alors, je rejette toute forme de contact social avec les humains, c'est comme ça c'est tout ..... Excuse-moi d'être comme ça ! »

La jeune fille qui s'appelait Ava lui demanda son nom Abby serra les dents puis elle lui dit :

« Abby, Abby parker et .... Je veux bien faire un effort pour être sympa... Mais je ferai un tout petit effort ! »


Au fond elle n'avait plus vraiment envie qu'Ava s'en aille ......

Code by Anarchy


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 608
Âge : 20 ans - 29/08/92.
Actuellement : Département de la Justice Magique / Employée au Magenmagot


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Jules, Moïshe, Hugh et Gemma.

MessageSujet: Re: ~ Rencontre avec la nostalgie [PV]   Ven 8 Juin - 18:45

« Je sais que tu n'es pas une moins que rien, mais si je te regarde de travers, tu vas me détester et partir non ? C'est tout ce que je souhaite ! Si tu n'as pas vu, tu dois avoir un problème de vue, achète des lunettes ! »

Ava rit. Ce n’était pas méchant non, un peu ironique sans doute, mais la Poufsouffle ne voulait vraiment pas offenser d’avantage sa camarade blonde.

« C’est gentil ça, merci.
Mais ne te méprend pas, le fait que tu me regardes de travers et me parle pas très gentiment me pousse à rester, ça se voit que tu viens de me rencontrer toi. »


Elle continua de sourire joyeusement après ses propos. En effet, quiconque connaissait Ava savait qu’elle n’abandonnait jamais et serait prête à tout pour atteindre le but qu’elle se fixe. Le verbe ‘abandonner’, d’ailleurs, ne figurait même pas dans son vocabulaire, c’est pour dire… Bref, là, tout de suite, avec ces paroles, la grande blonde venait d’éveiller en Ava une folle envie de la connaître, même si elle-même se faisait rembarrer, elle n’arrêterait pas d’aller vers la Serdaigle, elle le savait bien.

Question écouteurs, la petite rouquine reprit de plus belle, toujours souriante. Enfin, par rapport à ce qu’elle allait dire, elle était quand même un peu désolé.

« Je n’ai pas de problèmes de vue je t’assure, tes écouteurs étaient juste dissimulés sous tes beaux cheveux, c’est tout. Alors je te le dis encore une fois, je ne les avais vraiment pas remarquer, je suis désolé. »

Avec un petit sourire enjôleur pour terminer sa phrase, Ava remarqua un petit détail chez sa camarade d’en face qui la fit sourire intérieurement : Celle-ci venait de baisser le son de ses écouteurs. Cela voulait-il dire que la blonde commençait enfin à s’intéresser un temps soit peu à la rousse ? Quoiqu’il en soit, Ava n’était pas peu fière d’elle, songeant qu’elle avait sans doute gagner une petite victoire. Bon, elle n’allait pas non plus le signifier à la Serdaigle de peur de la vexer et d’être trop… Impolie.
Impolie ? Comble de la chose. La rouquine ne voulait pas paraître comme ceci face à une jeune-fille de son âge qui ne se gênait par pour l’être !

Puis, elle entendit les paroles de sa camarade juste en face d’elle :

« Je traite tout le monde de la même façon je ne vois pas pourquoi tu y ferais exception. »

Ava rigola encore une fois, plus ouvertement que l’autre fois par contre. Seulement elle eu peur que la blonde interprète mal ses rires… Peut-être les jugerait-elle trop mesquin ? Bien sûr, ça ne l’était pas du tout mais néanmoins, elle fit du mieux qu’elle pu pour que ses derniers durent le moins longtemps possible. Ceci fait, elle rétorqua du taque au taque, gentiment :

« Tu traites tout le monde comme ça ? Mais ça va, tu n’es pas trop seule à Poudlard ? En même temps, ça ne m’étonnerait pas que tu acquiesces si tu me dis que tout le monde est loger à la même enseigne chez toi… »

Bon d’accord, même si le ton était gentil, les mots ne l’étaient pas vraiment et d’ailleurs elle ajouta un haussement de sourcils sur son visage pour signifier qu’elle trouvait cela bizarre d’être aussi associable. Cela non plus elle n’allait pas lui dire, ce n’était pas son but de sa fâcher avec la Serdaigle, bien au contraire. Mais cela semblait assez difficile de pouvoir espérer un quelconque lien avec la blonde vu les propos qu’elle venait de tenir.

« Bon ça fait un an que je suis aussi désagréable avec les gens, ils disent même que je suis folle alliée et super bizarre. Mais ils ont tort ! Je suis seulement la personne la plus intelligente de la terre, c'est pour ça que je suis si différente et incomprise ! Alors, je rejette toute forme de contact social avec les humains, c'est comme ça c'est tout ..... Excuse-moi d'être comme ça ! »

« UN AN ? Oh punaise, ça doit être long. Je ne sais pas comment tu as pu faire ! C’est bien simple, moi, je ne supporte la solitude. Nan mais c’est vrai, il n’y a rien de mieux que de pouvoir parler, parler et parler encore avec des amis autour d’un livre de métamorphose, de quelques sortes testés ou encore simplement, d’être assis dans le parc quand il fait beau. Et je te parle pas des batailles de boules de neiges pendant les vacances de Noël ! C’est génial ça ! Comment peux-tu louper ça ?? »

Ava acheva son superbe monologue avec un sourire qu’elle fit de toutes ses dents posant une main sur l’épaule de sa camarade en signe de compassion.
Elle avait tout de même été trop pris dans son monologue et en avait carrément oublié l’essentiel, qu’elle s’empressa d’ajouter juste après :

« Tu n’as pas à t’excuser d’être comme tu es. Tu es différente, c’est normal. C’est vrai, tout le monde est différent t’es pas d’accord ? Seulement, certaines personne correspondent plus à d’autres, c’est tout. Enfin, c’est comme ça que je le vois. »

C’était la phrase philosophique du jour d’Ava McCornick, néanmoins, elle pensait vraiment ce qu’elle disait et était heureuse d’avoir, pour une fois, pu si bien formulé ce qui, dans sa tête, était en fouillis total.

Et quant au fait que la jeune-fille était la plus intelligente du monde, Ava ne dit rien. Elle savait ce que c’était d’être prétentieux et de se sur-estimée, elle même était comme ça. Pour la beauté physique, c’est vrai, mais c’est de la prétention quand même.

« Abby, Abby parker et .... Je veux bien faire un effort pour être sympa... Mais je ferai un tout petit effort ! »

Et en entendant le nom et prénom de la jeune-fille qu’elle pouvait désormais appelée Abby, Ava lui fit un clin d’œil et alla s’asseoir sur un banc en dessous de la vitrine en lui demandant de venir juste à côté d’elle en tapotant le banc avec sa main.
Une fois ceci fait, solennellement et pour rigoler, comme elle sait si bien le faire, Ava tendit la main en penchant sa tête sur le côté comme une enfant.

« Ha oui, au fait, puisque tu dis le tien, mon nom de famille à moi c’est McCornick. En tout cas, Abby, ton prénom est joli. Simple et direct j’aime beaucoup… Dis, tu peux m’en dire plus sur toi ? Enfin, sans m’envoyer balader s’il te plait, j’apprécierais autant. Puis, le premier ‘tout petit effort’ passera par là, n’est-ce pas ? »

Elle la regarda ensuite, attendant qu’Abby lui sert la main, comme le font les adultes et, également, qu’elle réponde positivement à sa requête.


Dernière édition par Ava McCornick le Mar 19 Juin - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ~ Rencontre avec la nostalgie [PV]   Sam 9 Juin - 17:46

~ Rencontre avec la nostalgie
Ava & Abby

Un tout petit effort, genre minuscule, un effort atomien...








Apparemment la jeune Abby était drôle, elle avait fait rire la Poufsouffle mais, la Serdaigle ne comprenait pas vraiment pourquoi. Il n'y avait rien d'amusant dans ce qu'elle disait non ? Mais, bon la petite fille avait rarement le même sens de l'humour que les autres, elle était toujours « à côté de la plaque ». Un jour en cours de potion, un garçon appelé Geoffrey avait sorti une blague en plein cours, tout le monde avait ri même l'enseignant sauf Abby. Elle l'avait fixé un peu bizarrement en lui demandant ce qu'il y avait de drôle dans sa blague et lui avait répondu : « Si tu n'as pas compris c'est que tu es bête et que tu n'as pas le sens de l'humour ». Malheureusement le jeune homme avait dû partir chez madame Pomfresh, l'infirmière car, Abby lui avait jeté un sort de crache limace. Elle n'avait pas du tout apprécié qu'il lui dise cela car, selon elle, la personne le plus intelligente du monde : C'est Abby Parker. Elle avait été sérieusement punie puis l'enseignant avait retiré cinq points à Poufsouffle. Revenons à ce qu'Abby avait dit, c'est vrai que la logique d'Abby était assez correcte, personne n'aime être regardé de travers et personne n'aime être remballé de cette façon ? Selon Abby c'était la meilleure technique pour être tranquille.

« C'est gentil ça, merci.
Mais ne te méprend pas, le fait que tu me regardes de travers et me parle pas très gentiment me pousse à rester, ça se voit que tu viens de me rencontrer toi. »

« Tu n'as pas à me remercier tu sais.
De mon côté si quelqu'un m'avait parlé comme ça je serai déjà parti mais, bon tu es toi et je suis moi. »


Abby trouvait cette fille vraiment spéciale, elle ne semblait pas être méchante et puis elle avait l'air de ne pas être rancunière, tout le contraire d'Abby. Elle trouvait cela bizarre qu'elle ne soit pas déjà partie, elle ne comprenait pas vraiment la réaction de la Poufsouffle. Quand je vous disais qu'Abby n'était pas doué pour les relations humaines je ne mentais pas, elle ne comprend absolument personne et trouve tout le monde stupide. C'est à cause de ça qu'elle rejette toute forme de contact humain et qu'elle est aussi désagréable. La Poufsouffle semblait être de bonne humeur alors qu'Abby gardait cette mine neutre et sans vie. Elle avait pris l'habitude de conserver cette expression presque ne permanence pour que personne ne puissent s'apercevoir de ses vrais sentiments, plutôt efficace comme technique !

« Je n'ai pas de problèmes de vue je t'assure, tes écouteurs étaient juste dissimulés sous tes beaux cheveux, c'est tout. Alors je te le dis encore une fois, je ne les avais vraiment pas remarqué, je suis désolé. »

Que de compliments, Abby se demanda si ce qu'elle disait était sincère ou bien si c'était seulement de l'hypocrisie. Abby détestait l'hypocrisie, c'était seulement lâche et pathétique à vomir quoi mais, Ava ne semblait pas être hypocrite, elle avait même l'air .... Sincére.

« Merci »

Si on l'avait bien regardé, on se serait aperçu qu'elle avait souri mais, seulement pendant une demi-seconde. Cela avait été très rapide si Ava avaient de bons yeux, elle l'aurait surement vu. Elle baissa le son de ses écouteurs pour mieux écouter ce qu'Ava avait à dire.

« Je traite tout le monde de la même façon je ne vois pas pourquoi tu y ferais exception. »


Ava avait encore ri ce qui laissa Abby assez perplexe, elle ne savait vraiment pas comment réagir et elle ne trouvait pas ça drôle. Décidément, elle n'avait pas le même sens de l'humour que tout le monde.

« Tu traites tout le monde comme ça ? Mais ça va, tu n'es pas trop seule à Poudlard ? En même temps, ça ne m'étonnerait pas que tu acquiesces si tu me dis que tout le monde est logé à la même enseigne chez toi... »

Elle avait parlé assez gentiment mais, les mots ne l'étaient pas vraiment, Abby n'y prêta pas attention, elle n'en avait pas très envie. Ava devait surement trouver l'asociabilité d'Abby très étrange et elle n'était pas la première, tout le monde trouvait cela étrange.

« Oui tout le monde, je n'aime pas la discrimination. Je me sens seule mais, j'aime beaucoup la solitude, je trouve cela vraiment plaisant et puis si je veux parler je peux me parler à moi-même .... Au moins moi .... Je me comprends »

Puis elle rajouta :

« Bon ça fait un an que je suis aussi désagréable avec les gens, ils disent même que je suis folle alliée et super bizarre. Mais ils ont tort ! Je suis seulement la personne la plus intelligente de la terre, c'est pour ça que je suis si différente et incomprise ! Alors, je rejette toute forme de contact social avec les humains, c'est comme ça c'est tout ..... Excuse-moi d'être comme ça ! »


« UN AN ? Oh punaise, ça doit être long. Je ne sais pas comment tu as pu faire ! C’est bien simple, moi, je ne supporte la solitude. Nan mais c’est vrai, il n’y a rien de mieux que de pouvoir parler, parler et parler encore avec des amis autour d’un livre de métamorphose, de quelques sortes testés ou encore simplement, d’être assis dans le parc quand il fait beau. Et je te parle pas des batailles de boules de neiges pendant les vacances de Noël ! C’est génial ça ! Comment peux-tu louper ça ?? »


« Oui un an, je sais que c'est très long mais, ça ne me dérangeait pas vraiment,enfin je crois, je me suis sentis seule mais, comme je te l'ai déjà dit, j'aime la solitude. Ça doit surement être génial d'avoir des amis, enfin des gens qui te comprennent. J'ai essayé de me faire des amis cette année mais... personne ne semblait me comprendre et ils me trouvaient un peu trop ..... Bizarre alors j'ai arrêté d'essayer et je suis devenue assez désagréable tu vois ? Je ne suis pas très doués pour lier des liens avec des gens.... »

Elle rajouta dans un soupir :

« Soit je suis trop intelligente, soit les gens sont trop bêtes ou bien je suis
tombée sur les mauvaises personnes ...... »

C'était surement la troisième option qui était correcte, elle se rendit compte qu'elle lui avait presque fait un monologue. Elle trouva ça assee étrange car, habituellement elle ne parlait pas beaucoup, Ava était surement la première à avoir passée plus de 5 minutes avec elle sans être partie. C'était un record !

« Tu n'as pas à t'excuser d'être comme tu es. Tu es différente, c'est normal. C'est vrai, tout le monde est différent t'es pas d'accord ? Seulement, certaines personnes correspondent plus à d'autres, c'est tout. Enfin, c'est comme ça que je le vois. »

Elle retira définitivement ses écouteurs de ses oreilles, elle était assez étonnée, c'était rare qu'on lui dise quelque chose d'aussi d'intelligent (selon elle bien sûr). Elle considéra Ava un moment avant de lui dire :

« Tu n'es pas stupide en réalité, tu dis des trucs ... intelligents »

Elle respira un grand coup avant de dire :
« Sache que c'est un compliment, tu es peut-être une des rares personnes à qui j'ai dit ça »
« Au fait je... Je m'appelle Ava, et toi ? »
« Abby, Abby Parker et .... Je veux bien faire un effort pour être sympa... Mais je ferai un tout petit effort ! »

Ava lui fit un clin d'oeil puis elle l'invita à venir s'asseoir sur un banc, la petite fille vint la rejoindre d'un pas rapide.

« Ha oui, au fait, puisque tu dis le tien, mon nom de famille à moi c'est McCornick. En tout cas, Abby, ton prénom est joli. Simple et direct j'aime beaucoup... Dis, tu peux m'en dire plus sur toi ? Enfin, sans m'envoyer balader s'il te plait, j'apprécierais autant. Puis, le premier 'tout petit effort' passera par là, n'est-ce pas ? »

La jeune fille lui tendit la main comme le font les adultes, Abby attrapa sa main et la serra amicalement apparemment Ava voulait connaître la Serdaigle. Elle relâcha sa main puis elle se mit à réfléchir, qu'est ce pouvait-elle bien lui dire ? Elle ne savait pas vraiment, elle n'avait pas l'habitude de raconter sa vie, elle reprit une grosse bouffée d'air avant de lui dire ?

« Je ne sais pas vraiment quoi te dire, ma vie n'est pas la plus intéressante au monde, elle est même carrément ennuyante. »

Elle s'arrêta de parler puis après avoir réfléchi elle lui dit :



« Bon je suis née le 3 octobre 1992 en Angleterre au Compté du Kent à dans une famille d'aristocrate. J'ai pris des cours à domicile donc, je n'ai jamais mis les pieds dans une école de Moldue. J'ai toujours beaucoup étudié et je n'ai jamais eu d'amis malgré ça je ne me sens pas malheureuse .... Enfin je crois .... Pour info, je suis une Serdaigle et toi ? »

Elle se mordit la lèvre pour réfléchir une troisième fois avant de lui dire :


« Je ... Je ... Je fais de l'escrime aussi ... Et du karaté .... C'est les seules sports que je pratique, j'aime beaucoup les sports de combats... ça défoule beaucoup...... J'aime la lecture aussi et ... Me promener dans Poudlard je trouve cet endroit magique... Il y a pleins d'endroits à découvrir, j'aime y aller toute seule malgré le fait que ce soit assez dangereux.... »

Elle releva subitement la tête avant de dire (elle parle beaucoup quand elle s'y met) :


« Tu t'es jamais demandé ce que ça faisait de mourir ? Ça doit être une sensation horrible ! J'aimerais bien la ressentir un jour, voir toute ma vie défilait devant mes yeux Wouah ! Oh et puis revenir à la vie ça doit être super aussi, sentir qu'on renaît, sentir le souffle de la vie entrait dans notre corps ce serait super ! Il faudrait inventer un sort comme ça, pour contrer celui qui fait mourir, comme ça on pourrait revoir les êtres qui nous sont chers. Oh non c'est une mauvaise idée ! Si on fait ça on pourra ramener tout le monde à la vie et personne ne mourra et il y aura trop de gens sur terre, on va étouffer ! Il faudra une deuxième planète ..... Ah non il faudra inventer un un sort pour créer une deuxième terre ! Comme ça il y aura assez de place, plus de ressources plus de pétrole, plus d'eaux et ... et ...et ..... »


Elle s'arrêta elle avait carrément encore fait un monologue et elle commençait à partir dans ses idées les plus folles. Elle l'a regarda dans les yeux pour rajouter :


« Je parle trop ! ça suffit c'est à ton tour maintenant, j'ai fait ma part du contrat non ? »



[HRP : J'aime beaucoup ta réponse ^^]




Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 608
Âge : 20 ans - 29/08/92.
Actuellement : Département de la Justice Magique / Employée au Magenmagot


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Jules, Moïshe, Hugh et Gemma.

MessageSujet: Re: ~ Rencontre avec la nostalgie [PV]   Mar 19 Juin - 15:30

« Tu n'as pas à me remercier tu sais.
De mon côté si quelqu'un m'avait parlé comme ça je serai déjà parti mais, bon tu es toi et je suis moi. »


Si, Ava voulait vraiment remercier la Serdaigle. Cependant, elle ne voulait pas en faire trop, et la connaissant, comme elle était comparable à une vraie pile électrique, il était impossible pour la orange et noire de garder quelque chose pour elle, au risque de se répéter. Sauf que là, avec cette jeune rencontre pas si commode devant elle, elle ne voulait pas paraître trop envahissante, donc, elle se contenta de hocher de la tête joyeusement et de faire un signe de la main style ‘Sisi j’y tiens à te remercier, ça ma fait plaisir’.
‘Faire plaisir’, voilà bien quelque chose qu’Ava adorait. Elle ne voyait vraiment pas pourquoi certaines personnes s’obstinait à embêter les autres. Pour notre petite rouquine, votre un visage s’illuminer de joie était l’une des plus belles choses qui puissent arriver sur cette Terre.

Mais bon, revenons à nos moutons…

« Merci. »

A l’entente de ce simple petit mot pour réponse au sujet des écouteurs et donc de ces éventuels problèmes de vue, Ava sourit.
Elle songea de plus belle que ce fut une victoire encore de remporter sur l’apparence grognon de sa camarade, et donc, n’en fut que plut ravie.
Et oui, victoire supplémentaire, Ava-aux-yeux-de-lynx avait vu le tout petit sourire pointer sur le visage fin de la blonde.

« Derien, c’est sincère. »

Elle s’empressa de rajouter ces quelques mots en retour pour appuyer sur le fait que oui, elle n’était pas du tout hypocrite. C’était bien quelque chose de débile ça, l’hypocrisie.

« Oui tout le monde, je n'aime pas la discrimination. Je me sens seule mais, j'aime beaucoup la solitude, je trouve cela vraiment plaisant et puis si je veux parler je peux me parler à moi-même .... Au moins moi .... Je me comprends »

« Si tu te comprends tans mieux. C’est vrai que seul notre personne peut nous connaître mieux que quiconque. »

Là, Ava s’était comprise comme elle venait si bien de l’expliquer, parce qu’à y réfléchir, si on ne la connaissait pas bien, cette phrase qu’elle avait tans bien que mal réussi à remettre dans le bon ordre en sortant de sa bouche était difficilement compréhensible, Non ?

Bref, s’en suivit un dialogue ponctué de très longs monologues par chaque jeune-fille, la rousse, comme la blonde. Et après avoir entendu ce qui va suivre, ce fut à Ava de répondre à la Serdaigle… Ce qu’elle s’empressa de faire évidemment. (Avec les émotions et tout le tralala, comme vous l’aurez compris, si vous commencez à assimiler le caractère de la rouquine. )

« Oui un an, je sais que c'est très long mais, ça ne me dérangeait pas vraiment, enfin je crois, je me suis sentis seule mais, comme je te l'ai déjà dit, j'aime la solitude. Ça doit sûrement être génial d'avoir des amis, enfin des gens qui te comprennent. J'ai essayé de me faire des amis cette année mais... personne ne semblait me comprendre et ils me trouvaient un peu trop ... Bizarre alors j'ai arrêté d'essayer et je suis devenue assez désagréable tu vois ? Je ne suis pas très doués pour lier des liens avec des gens... »

« Oh tu sais, c’est pas un problème d’être bizarre. Tout le monde est bizarre ou spécial, mais chacun à sa manière. On ne peut pas convenir à tout le monde, c’est normal. Et oui, c’est génial d’avoir des amis… Enfin tu sais, je n’en ai pas tant que ça non plus. Il faut en avoir sur qui tu peux compter, le reste c’est… Secondaire on va dire. En tout cas, si j’arrive bien à te suivre, tu n’étais pas désagréable avant, c’est ça ? »

En effet, Ava avait tiquer sur ce point-ci.
Si sa camarade juste en face d’elle était ‘devenue’ désagréable, c’est donc qu’elle ne l’était pas avant… Après, c’est ce que c’était dit la rouquine, mais elle se connaissait assez bien personnellement pour savoir qu’elle n’avait pas une logique très développée…

« Soit je suis trop intelligente, soit les gens sont trop bêtes ou bien je suis tombée sur les mauvaises personnes… »

Alors ça non, Ava n’aimait pas du tout le fait que la blonde ai rajouté ceci. Elle ne voulait pas la juger, mais sincèrement, la première option était horriblement prétentieuse.
En effet, Ava n’aime pas les gens qui possèdent ce trait de caractère même si elle, est horriblement prétentieuse. Enfin, ce ne serait pas le même style que la Serdaigle. Ava, elle se lance des fleurs sur son physique pas sur son intelligence…
Enfin bon, elle jugea que la deuxième option n’était pas bonne non plus. Personne n’est bête, chacun à une manière bien à lui de se comporter ou de penser, c’est tout.
C’est donc en effaçant les précédentes remarques que la petite rouquine ne retint que la dernière et opina d’un air assez catégorique sur le fait qu’elle n’était pas tombée sur les bonnes personnes.

« Tu n'es pas stupide en réalité, tu dis des trucs ... intelligents. Sache que c'est un compliment, tu es peut-être une des rares personnes à qui j'ai dit ça. »

« Merci beaucoup, c’est très gentil ça ! »

Grand sourire et léger sautillements de joie pour ensuite dériver sur les présentations. D’ailleurs, Ava avait à peine eu le temps de découvrir le prénom de sa camarade qu’elle l’embarquait déjà sur le banc pour, à nouveau, être submergée d’informations.

« Je ne sais pas vraiment quoi te dire, ma vie n'est pas la plus intéressante au monde, elle est même carrément ennuyante.
‘ Bon je suis née le 3 octobre 1992 en Angleterre au Compté du Kent à dans une famille d'aristocrate. J'ai pris des cours à domicile donc, je n'ai jamais mis les pieds dans une école de Moldue. J'ai toujours beaucoup étudié et je n'ai jamais eu d'amis malgré ça je ne me sens pas malheureuse .... Enfin je crois .... Pour info, je suis une Serdaigle et toi ?
‘ Je ... Je ... Je fais de l'escrime aussi ... Et du karaté .... C'est les seules sports que je pratique, j'aime beaucoup les sports de combats... ça défoule beaucoup...... J'aime la lecture aussi et ... Me promener dans Poudlard je trouve cet endroit magique... Il y a pleins d'endroits à découvrir, j'aime y aller toute seule malgré le fait que ce soit assez dangereux....
‘ Tu t'es jamais demandé ce que ça faisait de mourir ? Ça doit être une sensation horrible ! J'aimerais bien la ressentir un jour, voir toute ma vie défiler devant mes yeux Wouah ! Oh et puis revenir à la vie ça doit être super aussi, sentir qu'on renaît, sentir le souffle de la vie entrait dans notre corps ce serait super ! Il faudrait inventer un sort comme ça, pour contrer celui qui fait mourir, comme ça on pourrait revoir les êtres qui nous sont chers. Oh non c'est une mauvaise idée ! Si on fait ça on pourra ramener tout le monde à la vie et personne ne mourra et il y aura trop de gens sur terre, on va étouffer ! Il faudra une deuxième planète ..... Ah non il faudra inventer un sort pour créer une deuxième terre ! Comme ça il y aura assez de place, plus de ressources plus de pétrole, plus d'eaux et ... et ...et .....
‘ Je parle trop ! ça suffit c'est à ton tour maintenant, j'ai fait ma part du contrat non ? »


Et devant se superbe monologue que la rouquine avait décidé de baptiser ‘moi, moi et moi ; Abby Parker’ qu’en même temps, elle ouvrit de grands yeux ronds.
Premièrement, elle rit sur la première phrase sortit de la bouche de la blonde. Elle n’avait pas rien à dire, ça c’était sûr et certain !
Et puis, elle décida de se laisser aller à ses idées, comme venait de le faire Abby.

« Moi, je suis née le 29 Aout 1992, comme toi, en Angleterre aussi, comme toi, mais à Edimbourgh, en Ecosse. Par contre, niveau famille, j’ai une sœur jumelle, qui n’est pas à Poudlard et mes parents sont tout les deux professeurs. Pourquoi ma jumelle n’est pas à Poudlard me diras-tu ? Bhein, c’est parce que je suis née-moldue. Tous les membres de ma famille n’ont aucun pouvoirs magiques, je suis la seule. Et… je dois t’avouer que j’en ai beaucoup souffert ! Devoir me séparer de ma sœur était horrible, je ne voulais même pas aller dans cet école avant. Elle était tellement jalouse de moi que je reniais mes pouvoirs.
Bon, c’est vrai aussi que je les aies renier à cause du divorce de mes parents, mais ça, c’est autre chose encore.
Je ne vois pratiquement plus ma mère qui est toujours en déplacement, mais m’évader de tout ça en allant finalement à Poudlard, puisque ma sœur m’a convaincu, m’a beaucoup aidé.
Oh moi ? Je suis à Poufsouffle. »


Ava s’arrêta quelques instants histoire de reprendre son souffle.
Et puis, elle voulait parler d’autre chose, parce que parler de sa sœur, de sa mère, bref, de sa famille, ne lui faisait pas que du bien. Bon, là c’était les vacances et elle vivait avec son père et sa jumelle… Mais parler de ses blessures de petites filles, elle n’aimait pas ça.

« Des sports de combats ? C’est plutôt chouette ça. Moi, vu mon tempérament de petite fille qui saute tout le temps partout je n’en ai pas besoin. Il ne se passe pas un jour sans que d’une manière ou d’une autre, je me dépense !
Je fais du théatre depuis mes six ans, depuis le divorce de mes parents en fait, et de la danse aussi ! D’ailleurs, il faut que je m’inscrive à Sterne à la rentrée, le club de danse de notre école. Et, contrairement à toi, la lecture ce n’est pas trop mon truc, je préfère m’inventer un monde toute seule, dans ma tête, que d’en lire un déjà tout fait sur papier. Mais j’adore découvrir des choses aussi et aller au-delà des limites, braver les interdits tout ça… Même du haut de mes 12ans, j’adore sentir l’adrénaline dans mon corps quand je fais quelque chose de dangereux ou que je fais tout pour parvenir à mes fins. Bon, je fais souvent de truc à interdis, ça reste exceptionnel… »


Hop, petit clin d’œil avant de repartit sur la question de la mort, de la vie, tout ça…

« Je me suis déjà posé la question de la mort et tout ça, mais jamais aussi ardemment que toi en tout cas !… Mais tu vois, je te vois bien te réincarner en phénix quand tu décédera. C’est vrai, le phénix est une créature magnifique qui renaît de ses cendres. Si tu te poses tant de questions que ça là-dessus, être un phénix répondra justement, à tes nombreuses questions.
Donc des sorts pour vivre et mourir, non, pas tellement, … »


Après pour ce qui est de la Terre, avec des sorts pour en créer une deuxième, la petite rousse ne prit pas dessus. Pas que ça ne l’intéresse pas, non, pas du tout, mais avec ce trop plein d’informations elle oublia, simplement.

« Mais non tu ne parles pas trop, au contraire, je suis contente de voir que j’ai réussi à te parler, d’ailleurs, tu me battrais presque Abby ! »

Oui, c’était bien vrai. Et pour battre un moulin à paroles comme Ava, sur son propre terrain fallait y aller !


Dernière édition par Ava McCornick le Dim 24 Juin - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ~ Rencontre avec la nostalgie [PV]   Jeu 21 Juin - 20:19

~ Rencontre avec la nostalgie
Ava & Abby

Un tout petit effort, genre minuscule, un effort atomien...




« Oh tu sais, c'est pas un problème d'être bizarre. Tout le monde est bizarre ou spécial, mais chacun à sa manière. On ne peut pas convenir à tout le monde, c'est normal. Et oui, c'est génial d'avoir des amis... Enfin tu sais, je n'en ai pas tant que ça non plus. Il faut en avoir sur qui tu peux compter, le reste c'est... Secondaire on va dire. En tout cas, si j'arrive bien à te suivre, tu n'étais pas désagréable avant, c'est ça ? »

Abby ouvrit la bouche d'un air un peu perdue, elle ne savait pas vraiment quoi lui répondre. Elle ne se souvenait pas une fois d'avoir été agréable avec quelqu'un. Elle ne se souvenait que d'avoir remballer les gens assez .....Méchamment. Peut-être que c'était pour ça qu'elle n'avait pas d'amis ? Non ! Non ! Elle se souvenait quand même de quelque chose ! Un jour elle avait essayé et cela n'avait pas marché et elle avait tout de suite abandonné ... Enfin ... Je crois ! Elle ravala sa salive comme si ce qu'elle allait dire était très difficile à sortir :

« Je .... Je ... Ne sais plus .... »

Elle rajouta dans un soupir :

« Soit je suis trop intelligente, soit les gens sont trop bêtes ou bien je suis tombée sur les mauvaises personnes... »

Bon niveau arrogance, Abby était presque championne ! Elle avait cette mauvaise tendance à toujours dire que tout le monde est complètement bête sauf elle. C'était peut-être une des raisons pour laquelle les gens n'approchaient pas trop la petite fille. Ava devait la trouver horriblement prétentieuse et elle avait raison. Enfin elle ne découvrait qu'un des défauts d'Abby et la petite avait beaucoup de défaut !

« Je ne sais pas vraiment quoi te dire, ma vie n'est pas la plus intéressante au monde, elle est même carrément ennuyante.
‘ Bon je suis née le 3 octobre 1992 en Angleterre au Compté du Kent à dans une famille d'aristocrate. J'ai pris des cours à domicile donc, je n'ai jamais mis les pieds dans une école de Moldue. J'ai toujours beaucoup étudié et je n'ai jamais eu d'amis malgré ça je ne me sens pas malheureuse .... Enfin je crois .... Pour info, je suis une Serdaigle et toi ? ‘ Je ... Je ... Je fais de l'escrime aussi ... Et du karaté .... C'est les seules sports que je pratique, j'aime beaucoup les sports de combats... ça défoule beaucoup...... J'aime la lecture aussi et ... Me promener dans Poudlard je trouve cet endroit magique... Il y a pleins d'endroits à découvrir, j'aime y aller toute seule malgré le fait que ce soit assez dangereux....
‘ Tu t'es jamais demandé ce que ça faisait de mourir ? Ça doit être une sensation horrible ! J'aimerais bien la ressentir un jour, voir toute ma vie défiler devant mes yeux Wouah ! Oh et puis revenir à la vie ça doit être super aussi, sentir qu'on renaît, sentir le souffle de la vie entrait dans notre corps ce serait super ! Il faudrait inventer un sort comme ça, pour contrer celui qui fait mourir, comme ça on pourrait revoir les êtres qui nous sont chers. Oh non c'est une mauvaise idée ! Si on fait ça on pourra ramener tout le monde à la vie et personne ne mourra et il y aura trop de gens sur terre, on va étouffer ! Il faudra une deuxième planète ..... Ah non il faudra inventer un sort pour créer une deuxième terre ! Comme ça il y aura assez de place, plus de ressources plus de pétrole, plus d'eaux et ... et ...et .....
‘ Je parle trop ! ça suffit c'est à ton tour maintenant, j'ai fait ma part du contrat non ? »


Bon, je l'avoue Abby avait vraiment beaucoup parlé et c'était une première ! La Serdaigle était du genre silencieuse, on l'entendait presque jamais en classe ! Mais quand elle si elle mettait elle pouvait vous faire un roman complet ! Elle s'était enfin arrêté puis elle écouta attentivement ce qu'Ava allait lui dire :

« Moi, je suis née le 29 Aout 1992, comme toi, en Angleterre aussi, comme toi, mais à Edimbourgh, en Ecosse. Par contre, niveau famille, j’ai une sœur jumelle, qui n’est pas à Poudlard et mes parents sont tout les deux professeurs. Pourquoi ma jumelle n’est pas à Poudlard me diras-tu ? Bhein, c’est parce que je suis née-moldue. Tous les membres de ma famille n’ont aucun pouvoirs magiques, je suis la seule. Et… je dois t’avouer que j’en ai beaucoup souffert ! Devoir me séparer de ma sœur était horrible, je ne voulais même pas aller dans cette école avant. Elle était tellement jalouse de moi que je reniais mes pouvoirs.
Bon, c’est vrai aussi que je les aies renier à cause du divorce de mes parents, mais ça, c’est autre chose encore.
Je ne vois pratiquement plus ma mère qui est toujours en déplacement, mais m’évader de tout ça en allant finalement à Poudlard, puisque ma sœur m’a convaincu, m’a beaucoup aidé.
Oh moi ? Je suis à Poufsouffle. »


La vie de la Poufsouffle n'avait pas l'air d'être très joyeuse et apparemment l'arrivée de la magie dans sa vie l'avait fait souffrir. Ce n'était pas le cas d'Abby , quand elle a su qu'elle était une sorcière elle avait sauté de joie. C'était bien la première fois que quelque chose d'intéressant lui arriver. Abby n'avait pas vraiment de frère et soeur, ses parents lui avaient dit que sa soeur jumelle avait disparu.

« J’ai une sœur aussi mais, elle a disparu alors c’est comme si j’en avais pas ! »

« Des sports de combats ? C’est plutôt chouette ça. Moi, vu mon tempérament de petite fille qui saute tout le temps partout je n’en ai pas besoin. Il ne se passe pas un jour sans que d’une manière ou d’une autre, je me dépense !
Je fais du théatre depuis mes six ans, depuis le divorce de mes parents en fait, et de la danse aussi ! D’ailleurs, il faut que je m’inscrive à Sterne à la rentrée, le club de danse de notre école. Et, contrairement à toi, la lecture ce n’est pas trop mon truc, je préfère m’inventer un monde toute seule, dans ma tête, que d’en lire un déjà tout fait sur papier. Mais j’adore découvrir des choses aussi et aller au-delà des limites, braver les interdits tout ça… Même du haut de mes 12ans, j’adore sentir l’adrénaline dans mon corps quand je fais quelque chose de dangereux ou que je fais tout pour parvenir à mes fins. Bon, je fais souvent de truc à interdis, ça reste exceptionnel… »


« Je sais danser mais, pas vraiment je me débrouille ! Bah c’est un peu comme si t’écrivais une histoire dans ta tête, tu devrais la mettre sur papier. C’est sympa et puis au moins t’es sûr que t’oublieras pas ce que tu as imaginé. »


« Je me suis déjà posé la question de la mort et tout ça, mais jamais aussi ardemment que toi en tout cas !… Mais tu vois, je te vois bien te réincarner en phénix quand tu décédera. C’est vrai, le phénix est une créature magnifique qui renaît de ses cendres. Si tu te poses tant de questions que ça là-dessus, être un phénix répondra justement, à tes nombreuses questions.
Donc des sorts pour vivre et mourir, non, pas tellement, … »

« Mais je ne peux pas être un phénix de toute façon … Enfin je n’en ai pas vraiment envie. Et puis c’est vrai que ce genre de sort ce sera un peu dangereux, il y aura pleins d’abus ! »

Puis la rouquine rajouta :

« Mais non tu ne parles pas trop, au contraire, je suis contente de voir que j’ai réussi à te parler, d’ailleurs, tu me battrais presque Abby ! »
Abby rougit un peu avant de lui dire :

« Ouais ... Habituellement je parle pas trop ... Mais aujourd'hui je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris ! Tu dois être doit pour ....Eux ..... Ouvrir les gens qui sont renfermé ? Enfin je ne sais pas si ça ce dit. Si un jour on se revoit à Poudlard .... Je ne sais pas si je serai aussi .... Gentille qu'aujourd'hui.... Enfin on ne peut pas dire que j'ai été très sympa. »

Elle s'embrouillait un peu dans ce qu'elle disait et elle ne savait pas vraiment quoi lui dire. C'était très étrange chez elle de s'ouvrir aux autres et ça lui faisait une sensation assez étrange.

« Bref ... Ravie de t'avoir rencontré Ava McCornick ! » dit-elle en souriant.

Je pense que nous pouvons tous applaudir Ava McCornick pour être resté plus de cinq minutes avec Abby Parker: c'était un record !






Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 608
Âge : 20 ans - 29/08/92.
Actuellement : Département de la Justice Magique / Employée au Magenmagot


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Jules, Moïshe, Hugh et Gemma.

MessageSujet: Re: ~ Rencontre avec la nostalgie [PV]   Dim 24 Juin - 17:07

« Je .... Je ... Ne sais plus .... »

Ava, ne voulant pas mettre sa nouvelle copine dans un embarras qui pourrait tout de suite alourdir l’atmosphère ne se formalisa pas. Abby avait vraiment l’air, comment dire… gênée, et approfondir ce sentiment dans le corps et la tête de la blonde n’était aucunement le but de la petite Poufsouffle.
Aussi se contenta-t-elle de sourire en coin et de hausser les épaules.

« Si tu ne sais pas c’est pas trop grave, au moins là, on arrive à parler sans trop que tu m’agresses, ça tu pourras t’en souvenir. »

Dans ses paroles, le ton d’Ava, joyeux en soit, dissimulait une pointe de prétention. En disant ça, elle comptait sans doute être dans les pensées de la Serdaigle à chaque fois que cette dernière aborderait quelqu’un. Bon… Pas jusqu’à la fin de sa vie, la rousse ne visait pas jusque là, mais au moins dans les premiers temps… Oui, dans le fond, c’était complètement stupide, mais bon, là, on allait loin pour essayer de déchiffrer les dernières paroles d’Ava.

Bref, quand elle vinrent à se raconter leurs vies, la rouquine fut tout de même surprise de voir avec quelle facilité elle avait réussi à rendre douce et mettre en confiance sa nouvelle amie de Serdaigle. En effet, vu le début de leur rencontre, personne n’aurait pu se douter voir, quelques minutes plus tard, les deux jeunes filles papoter tranquillement sur un banc devant la vitrine du célèbre vendeur de baguette. Enfin, c’était ainsi et c’était pas plus mal comme ça. Ava était tout simplement et tout bonnement ravie de s’être fait une amie et d’avoir réussi à ‘faire parler’ la jeune Abby Parker.
Donc, c’est en parlant de sa sœur jumelle adorée que la petite rouquine entendit les propos de sa camarade :

« J’ai une sœur aussi mais, elle a disparu alors c’est comme si j’en avais pas ! »

De suite, Ava secoua sa crinière rousse et plaqua ses mains devant de sa bouche en ouvrant de grands yeux. Horrifié aurait pu être le terme qui convenait… Sans exagérer.

« C’est horrible ! Comment tu peux vivre sans ta sœur.. ? »

En effet, la rouquine ne pouvait juste pas vivre sans sa sœur jumelle, elles étaient toutes deux inséparables, avaient tout fait ensemble et les voir chacune de leur côtés était juste… Bizarre. (Pour les moldus connaissant les jumelles bien entendu, parce que les gens de Poudlard ne connaissent pas la jumelle d’Ava, cela va de soit.)
Mais bon en réfléchissant, Ava eu peur d’avoir parké trop vite. Après tout, elle, elle avait toujours vécu avec sa sœur, cette présence fraternelle qui ne la quittait pas… Alors que si Abby ne la connaissait pas, cela devait bien évidemment être différent, la rouquine le savait bien.
Et il est important de signifier que la blonde à eu de la chance (si on peut dire ça comme ça) de ne pas connaître sa sœur plutôt que de ne pas l’aimer… Ava ne conçoit pas et ne comprend pas les frères et sœurs qui ne s’entendent pas. C’est simple : dites que vous n’aimez pas votre frère ou votre sœur et elle se transforme en furie en vous passant un sermon sur ‘l’amour fraternel’. Bon, d’accord, parfois ça devient très très exaspérant.
Quoiqu’il en soit, elle justifiant ses propos.

« Oh pardon… Je veux dire… C’est dommage… Mais si tu ne la pas connue, vaux mieux qu’elle ne te manque pas… Oh je suis désolé, je suis tellement maladroite. »

Oui, elle ne savait pas comment se rattraper, croyant qu’elle s’enfonçait et empirait les choses. Elle décida donc, sagement, de ne rien rajouter et de tourner la tête en regardant ses pieds. Elle était très gênée de ses bafouillements et rougirait de honte si elle venait à regarder encore Abby dans les yeux.
Heureusement que cette dernière répondit sur le fait de la danse et tout ça, pour ôter ce sentiment de gêne éprouver par Ava.

« Je sais danser mais, pas vraiment je me débrouille ! Bah c’est un peu comme si t’écrivais une histoire dans ta tête, tu devrais la mettre sur papier. C’est sympa et puis au moins t’es sûr que t’oublieras pas ce que tu as imaginé. »

« La danse en soit, c’est pas très compliqué, mais certaines personnes sont nées avec un don pour quand même. Et tu as raison je devrais essayer, après tout, ça ne coûte rien ! »

Oui, vraiment, la petite Poufsouffle se voyait déjà en train d’écrire tout ce qui lui passait par la tête, et venant d’elle, ‘tout’ n’est pas peu dire…

« Mais je ne peux pas être un phénix de toute façon … Enfin je n’en ai pas vraiment envie. Et puis c’est vrai que ce genre de sort ce sera un peu dangereux, il y aura pleins d’abus ! »

« Si tu n’en as pas envie, laisse tomber l’idée. Moi, ça me dérangerait pas… Enfin je dis ça, normalement on est loin de mourir hein !! »

Et il est vrai qu’Ava ne se voyait pas du tout, du tout mourir à 12 ans. Elle avait toute la vie devant elle et était bien décidé à en profiter !

« Ouais ... Habituellement je parle pas trop ... Mais aujourd'hui je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris ! Tu dois être douée pour ....Euh ..... Ouvrir les gens qui sont renfermé ? Enfin je ne sais pas si ça ce dit. Si un jour on se revoit à Poudlard .... Je ne sais pas si je serai aussi .... Gentille qu'aujourd'hui.... Enfin on ne peut pas dire que j'ai été très sympa. »

« Barf, ça doit être un don chez moi ! Haha. Non, plus sérieusement, peut-être que c’est parce que je ne lache jamais rien. Tu te serais obstiné à me parler mal, j’aurais quand même continuer d’essayer. Mais sérieusement, oublions le fait que tu n’es pas été sympa, ce n’est pas le plus important. »

Petit clin d’œil à sa camarade et la jeune rouquine regarda sa montre, en s’écriant, coupant presque la parole à Abby :

« Bref ... Ravie de t'avoir rencontré Ava McCornick ! »

« Oups, excuse-moi je dois y aller, je suis affreusement en retard, mon père doit m’attendre à Londres. Je suis vraiment désolé… Moi aussi je suis contente de t’avoir rencontré et puis je suis sûre qu’on se reverra ! Ne serait-ce que dans le Poudlard Express ! »

Elle était en effet très en retard, son père l’attendait depuis plus d’un quart d’heure déjà… C’est fou comme le temps passe vite quand on est en bonne compagnie !
Mais, même si cette rencontre avait été mouvementée au début, la petite rouquine n’était pas du tout mécontente d’avoir pu se faire une nouvelle amie. (Même si, apparemment, Abby ne serait pas si aimable la prochaine fois… On verra.)

Quoi qu’il en soit, avec agilité, Ava sauta du banc et s’en alla en remontant la rue principale. Bon, il est important de savoir qu’elle s’était retourné bien 3 ou 4 fois pour afficher un joyeux sourire à la blonde et lui dire au revoir d’un signe de la main.

[~ Terminé pour Ava. ~]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ~ Rencontre avec la nostalgie [PV]   Mar 26 Juin - 0:35

~ Rencontre avec la nostalgie
Ava & Abby

Un tout petit effort, genre minuscule, un effort atomien...






« Je .... Je ... Ne sais plus .... »


Je ne sais pas vraiment pourquoi Abby avait un peu bégayé en disant cela car, ce n'était pas du tout dans ses habitudes. Ce n'était une fille qui mâchée ses mots, elle était assez sûre d'elle et elle n'hésitait presque jamais. C'était un comportement tout à fait normal de sa part car, n'oublions pas comment elle a été élever. On lui a toujours appris qu'elle venait d'une famille prestigieuse, riche et qui était assez connu au Royaume-Uni. Ses professeurs de bonnes manières et ses parents lui ont toujours dit qu'elle était exceptionnelle et qu'elle ne devait jamais se laisser faire par les autres personnes dites « inférieur ». Maintenant on peut comprendre d'où vient son comportement arrogant enfin en partie.

La Poufsouffle lui répondit tout simplement que ce n'était pas grave et qu'au moins elles pouvaient se parler sans que la Serdaigle l'agresse. Dans sa dernière phrase par contre, elle avait lu une certaine prétention de sa part. Abby aurait voulu répliquer en disant quelque chose d'assez désagréable mais, elle se souvint de ce qu'elles avaient convenu toutes les deux alors elle s'abstint. Peut-être que la rouquine espérait qu'Abby change et devienne un peu plus ... Agréable ? Bon elle pouvait toujours essayer mais, ça ne ferait qu'empirer les choses je pense. Oui car, Abby est du genre bornée qet uand elle estime qu'elle a raison on peut rarement lui faire changer d'avis.
La blonde fût tout de même assez surprise d'elle-même et le fait d'avoir parlé avec autant de faciliter avec la rouquine l'étonna beaucoup. Elle n'aurait jamais cru que ce genre de choses lui arriverait un jour et ça lui faisait un peu trop bizarre. Abby disait toujours qu'elle détestait sociabiliser avec les humains parce qu'elle les trouvait trop stupides et naïfs mais .... Peut-être que c'était un peu plus profond que ça ? Elle avait probablement peur des contacts humains et elle les fuirait comme la peste ? De toute façon nous n'en savons rien et si vous lui demandez elle ne répondra jamais franchement. Sa fierté est trop grande pour cela.

« J'ai une soeur aussi mais, elle a disparu alors c'est comme si j'en avais pas ! »

Abby parlait rarement de sa soeur Avalon Parker car, elle ne savait presque rien d'elle. Ses parents lui avaient dit un jour que c'était sa jumelle mais, qu'elle avait disparu à l'âge de deux ans. Enfin tout ce qu'ils avaient dit sur sa soeur paraissait assez louche et à chaque fois qu'elle abordait le sujet ils faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour l'éviter. La rouquine plaqua ses mains devant sa bouche l'air horrifié avant de lui demander comment faisait-elle pour vivre sans sa soeur. Abby fit une mine étonné et elle trouvait la question assez bête. Comment pourrait-elle regretter une personne qu'elle n'avait jamais connue ? Elle pouvait très bien vivre sans Avalon non ?

« Je ne l'ai jamais connue alors elle ne me manque pas. »
« Oh pardon... Je veux dire... C'est dommage... Mais si tu ne la pas connue, vaux mieux qu'elle ne te manque pas... Oh je suis désolé, je suis tellement maladroite. »

« C'est rien et oui à ce que je vois tu es maladroite. »


Abby trouvait son comportement assez déroutant car, Ava semblait un peu moins sûre d'elle que tout à l'heure. Elle avait l'air assez gêné et elle avait tourné sa tête vers le sol.

Apparemment l'idée qu'Abby avait eu lui plaisait vraiment ce qui fit sourire la jeune Serdaigle. Les deux jeunes filles continuèrent à se raconter un bout de leur vie quand Ava annonça qu'elle devait partir. Abby ne put s'empêcher de penser que le temps s'était passé très vite. Au fond elle s'était quand même bien amusée avec elle, même si elle ne l'avouerait jamais ! Ava sauta du banc avec agilité puis elle partit, elle s'était retournée trois ou quatre fois pour lui dire au revoir. Abby avait trouvé cela tellement bizarre qu'elle s'était contentée faire une mine étonnée et de lever timidement la main vers le haut.

Ava était à présent partie, la jeune fille soupira puis elle s'étira comme un chat avant de se lever du banc. Elle vit Francis arrivé :

« Alors, mademoiselle Parker vous vous êtes bien amusé à ce que je vois ? » Lui dit-elle avec un sourire.

« Je ne vois pas de quoi tu parles ! » Lui répondit-elle avec un peu d'arrogance.

Le Majordome gloussa :

« Je suppose que vous voulez rentrer ? »

« Non, j'ai envie d'aller manger un dessert »

« Comme vous voudrez Mademoiselle Parker. »


[Termiinéé ♥][747 mots sans le dialogue d'Ava]


Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Rencontre avec la nostalgie [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Rencontre avec la nostalgie [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: