AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 You've got that one thing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 120
Âge : o4.o7.1982 > 30 ans
Actuellement : Pâtissière @ Pâtisserie Warldof Londres


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: You've got that one thing   Dim 10 Juin - 21:10


Drago Malefoy

Voilà plus ou moins six mois qu’Astoria sortait enfin avec Drago Malefoy. Si la lutte avait été longue et plutôt blessante, elle avait finit par réussir à séduire le jeune homme, lorsqu’elle s’y attendait le moins. Elle avait fini par sortir avec un autre, et, alors qu’elle ne s’y attendait pas du tout, Drago était venu la trouver, à la pâtisserie, alors qu’elle travaillait. Tout cela avait été plutôt confus pour Astoria, dans un premier temps, et il était vrai qu’elle avait eut du mal à comprendre ce que voulait le blond. Bien sûr, il l’avait embrassée, lui avait dit qu’elle ne trouverait jamais mieux que lui… Mais elle se demandait si c’était juste une certaine possessivité qui parlait alors ou si c’était vraiment de l’amour. Elle savait qu’il n’avait jamais vraiment éprouvé ce sentiment, sauf peut-être pour Pansy Parkinson, et si tel était le cas, Aria préférait ne pas y penser. Mais voilà qu’il lui avait fait une sorte de déclaration… Et forcément, tout l’amour qu’elle avait pour lui, et qu’elle avait refoulé pendant sa relation avec Abell était revenu plus fort que jamais. Elle avait embrassé Drago, lui avait dit qu’il n’y avait jamais eut que lui dans son cœur et qu’il y serait à jamais. Puis, la partie compliquée était arrivée. Aria devait à présent rompre avec Abell, mais elle avait du mal à le faire. Pourquoi ? Parce qu’elle tenait à lui, tout e même, et qu’elle avait peur de lui faire du mal, même si elle savait qu’elle faisait cela pour son propre bonheur. Que de toute manière, il la remplacerait bien assez vite et qu’il n’allait pas pleurer comme un bébé durant des mois ou des années. Mais Abell l’avait prise de court. Elle avait été trop distante, trop étrange pendant toute une semaine, alors il l’avait laissée partir, sachant qu’il ne pourrait jamais la rendre heureuse comme elle le voulait. Oh, bien sûr, il la rendait heureuse, il la couvrait littéralement de cadeaux chaque jour… Et même si Astoria pouvait facilement être achetée, en Amour, ce n’était pas le cas…

Mi-Janvier, donc, elle était officiellement en couple avec Drago Malefoy, l’homme qui régnait en maître sur cœur et qu’elle ne cessait d’aimer depuis déjà bien des années. Elle avait souffert, oui, et peut-être que tout ne serait pas rose dès le départ, mais il l’avait prévenue. Elle savait à quoi elle devait s’attendre, et ne se faisait, de toute manière, pas trop d’illusions. Elle était peut-être folle amoureuse de lui, mais pas idiote pour autant. Elle savait qu’une relation sérieuse pour Drago, c’était tout nouveau, et elle n’avait pas vraiment envie d’en subir les conséquences directes. De ce fait, la brune faisait de son mieux pour essayer de ne pas trop l’énerver. Bien sûr, elle restait elle-même, elle ne pouvait pas changer radicalement en deux secondes ! Mais elle tentait au mieux de se tempérer. Maintenant que l’homme de sa vie avait compris qu’elle était la femme de sa vie, elle n’allait pas tout gâcher ! Aussi, ils n’habitaient pas encore ensemble, ce qui aidait à apaiser l’atmosphère, de temps à autre. Ils n’étaient pas tout le temps ensemble, donc ils pouvaient respirer, chacun de leur côté, ce qui n’était pas plus mal, parfois. Mais Aria dormait souvent, très souvent même chez son petit ami. Parce qu’elle préférait largement Londres au Pays de Galles, et qu’au moins, là-bas, il y avait toutes les boutiques qu’elle voulait –et même une annexe de la pâtisserie, alors bon !)

Ce matin là, la brune se réveilla tranquillement, aux côtés du blond qu’elle aimait depuis si longtemps et qui l’avait enfin accepté à ses côtés. Esquissant un léger sourire, elle se serra tout contre lui, en déposant de petits baisers dans le cou de ce dernier. Elle l’aimait plus que tout, plus qu’elle-même (ce qui était, en soi, un miracle) et était vraiment la plus heureuse des femmes depuis quelques temps…

« Bonjour mon Amour… » Murmura-t-elle à son oreille, dans un souffle léger, avant de l’embrasser tendrement sur la tempe. Oui, elle l’aimait, plus que jamais.






It's about love

i only pray you never leave me behind because good music can be so hard to find. i take your head and hold it closer to mine. thought love was dead, but now you're changing my mind

until the end. you are the one




[ LIENS ]
[ RPs ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: You've got that one thing   Mar 19 Juin - 11:37

You've got that one thing
Drago & Astoria






Le temps avait vraiment une manière assez folle de défiler si vite que ça. Six mois. Il ne les avait même pas vu passer, en fin de compte. Et là, maintenant, il était super effrayé, super flippé. Et ça commençait vraiment à lui taper sur les nerfs. Il ne savait juste pas ce qu'il pouvait bien être censée dire, devant une telle situation. Enfin, bien sûr, il n'allait pas non plus se mettre à dire n'importe quoi ou à se prendre la tête ou ce genre de chose quoi. Drago Malefoy était bien, et c'était sans doute ce qu'il y avait de plus important, ce qui comptait vraiment. C'était ça le plus important. Point barre. Oui voilà. Mais il était hors de question de trop se casser la tête avec tout ça. Oui voilà. Mais.. Mais ouais, hors de question qu'on se casse la tête, hors de question que l'on y pense trop longtemps, même si c'était souvent là qu'il se donnait l'illusion de rêver. Oui, il avait peur, peur de tout ça, il se sentait très mal, même, d'ailleurs, si on voulait tout savoir. Il était un peu perdu, en fin de compte, parce que tout ça, il ne s'y était pas attendu. Pas attendu du tout, même, si on voulait tout savoir. Et ça lui faisait peur. L'amour était un sentiment perturbant, flippant et déstabilisant. Il ne savait jamais ce qu'il était censé faire. Il se montrait maladroit, énervant par instant, froid et tendu. Et de tout ça, il en était pleinement convaincu, oui voilà. Mais il était bien et ça, c'était bel et bien ce qui se trouvait être le plus important, en fin de compte. C'était sans doute pour cette raison qu'il était perturbé, super perturbé même, si on voulait tout savoir. Parce qu'il ne s'était pas attendu une seule seconde à être aussi heureux un jour, il avait, pendant longtemps, cru qu'il ne serait pas en mesure d'être heureux, à aucun moment d'ailleurs. Lui qui avait longtemps pensé qu'il ne pourrait jamais faire craquer quelqu'un, il avait enfin accepté, auprès de lui, la seule fille qui avait toujours été là à ses côtés. Et cette fille était fantastique. Après l'avoir refusé pendant un long moment, il avait fini par la prendre auprès d'elle. Et non, il ne le regrettait pas une seule seconde. Voilà oui. Même si, encore à l'heure actuelle, il ne savait pas toujours sur quel pied danser. Et ça, c'était flagrant, en fin de compte. Oui voilà. Il ne savait jamais sur quel pied danser, ne savait jamais quoi faire, ni quoi dire. Et bien sûr qu'Astoria se moquait de lui de temps en temps. En même temps, qui ne l'aurait pas fait. On aurait dit un enfant !

Mais bon, il n'allait pas continuer encore et encore à se plaindre hein, surtout qu'il ne voyait pas vraiment à quoi est-ce que ça aurait bien pu servir, en fin de compte. Il était amoureux et cette fille l'aimait aussi. Alors pourquoi se casser la tête avec tout ça ? Il n'y avait pas la moindre raison, en faite. Il fallait juste qu'il se reprenne et qu'il accepte enfin ses sentiments, même si, à l'heure actuelle, ce n'était pas comme si c'était si compliqué bordel ! Il devait juste se remuer le cul et accepter, enfin, ses sentiments. Bon, il les avait accepté en faite, mais il ne parvenait pas à le réaliser pleinement. Il était heureux ! Malgré tout ce qu'il avait bien pu vivre au cours de sa vie, il était heureux, il avait enfin le droit au bonheur !! Alors comment aurait-il pu se prendre plus la tête que ça hein ? Il fallait juste qu'il se ressaisisse même si c'était loin d'être simple, en faite. Mais ouais, il était heureux, vraiment heureux. Et il vivait bien tout ça. Il était chanceux et encore, ce n'était peut être même pas encore suffisant.

Il se réveillait doucement, et le son de la voix de la jeune femme à côté de lui lui arracha un sourire. Ses paupières clignèrent une fois, puis deux, et il finit par pleinement ouvrir les yeux, se tournant vers Astoria.  « Bonjour vous.. ». Et à son tour, il déposa un doux baiser sur son front. Cette fille était la personne dont il avait toujours rêvé, il en était convaincu. Et ce, même s'il n'avait pas eu toutes les facilités du monde à faire en sorte que ça aille entre eux. Après tout, combien de fois l'avait-il rejeté au départ hein ? Combien de fois était-il passé pour un crétin. C'était elle qui avait tout fait, qui avait fait de son mieux oui, pour le tirer dans ses filets. Et au final, alors qu'elle avait enfin fini par tourner la page, voilà qu'il réalisait qu'il avait besoin d'elle. A croire qu'il avait uniquement eu besoin de ça, en faite.  « Bien dormi chérie.. ? ».
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 120
Âge : o4.o7.1982 > 30 ans
Actuellement : Pâtissière @ Pâtisserie Warldof Londres


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: You've got that one thing   Mar 19 Juin - 23:22


Depuis six mois qu’Astoria était avec Drago, elle avait littéralement retrouvé goût à la vie. Non pas qu’avant elle était dépressive, ou quelque chose dans ce genre là, mais elle était bien mieux depuis qu’elle était vraiment en couple avec Drago que lorsqu’ils passaient leur temps à jouer à chat, au je t’aime moi non plus, ce jeu auquel ils avaient joué durant des années. Astoria lui avait courut après, sans cesser une seule seconde pour reprendre son souffle, et finalement, voilà où ça l’avait menée. Enfin, après un gros bazar et des pages presque brulées, elle était officiellement la petite amie de Drago Malefoy, de son cher Drago. Bien évidement, tout n’était pas simple, et il arrivait à Astoria de se moquer de son petit ami, bien sûr. Il était parfois gauche, parfois bien trop maladroit, montrant réellement qu’il n’avait jamais eut de relation très sérieuse, et qu’il mettait pour la première fois les pieds dans ce monde si étrange et tortueux qu’était l’amour. Mais comme elle l’aimait, et qu’elle ne voulait plus jamais le quitter, elle s’en fichait. Elle se moquait un peu, il râlait, elle riait puis l’embrassait et on en parlait plus. Oui, voilà, c’était aussi simple que cela, au final.

« Parfaitement bien ! Et toi ? Je ne t’ai pas trop collé ?»

Parce que bon, quand même, Astoria ne s’était pas gênée pour se serrer tout contre Drago, mais en même temps, il était chaud quand elle était limite congelée -pourtant, on était en Juin, nom d’un Scrout à Pétard !- alors forcément, peut-être était elle un peu trop imposante... Elle n’était pourtant pas si grosse que ça, loin de là ! Lorsqu’il l’embrassa sur le front, elle esquissa un sourire et s’appuya sur ses avants bras pour se soulever légèrement, de là, elle l’embrassa, passionnément mais en même temps doucement. Etrangement, elle avait l’impression qu’ils étaient ensemble depuis bien plus longtemps, bien plus de six mois... Et ces six mois, elle ne les avaient pas vu passer, pas du tout... Comme quoi, ils pouvaient réussir à se supporter...

« On fait quoi, aujourd’hui ? J'espérais pouvoir rester tranquillement, tous les deux, ici..»

S’il voyait ce qu’elle voulait dire... Bon, en même temps, Drago était un homme, il devait sans aucun doute comprendre ce qu’Astoria insinuait ! Bien sûr, ils ne pouvaient pas non plus rester enfermer toute la journée, cela serait juste complètement impossible, surtout pour Astoria, cette groupie des boutiques de fringues ! Et avec le bal des Sorciers organisé par le Ministère qui approchait à grands pas, il fallait absolument qu’elle se trouve une tenue parfaite ! Et qui irait également parfaitement bien avec le costume que mettrait Drago... Parce que oui, il fallait qu’ils soient assorti, vous voyez ? Parce que leur première grande apparition en publique, elle devait être parfaite, tout simplement parfaite ! Oh, bien sûr, ils ne se cachaient pas quand ils sortaient ensemble dans Londres ou autre, mais là, c’était un bal, pour toutes les familles de sorciers, et donc, forcément, ils seraient un peu mis sous le projecteurs. Ils étaient les héritiers de la Génération de Serpentard qui avait combattu -ou fui, pour Astoria par exemple- lors de la Grande Bataille... Enfin, sous les projecteurs, il y aura toujours Potter avec tous les autres, mais bon, ils devaient, Drago et elle, faire une très bonne impression ! Depuis le temps qu’elle lui courrait après... Cela serait stupide de faire passer leur couple pour du bidon après tout ce temps !





It's about love

i only pray you never leave me behind because good music can be so hard to find. i take your head and hold it closer to mine. thought love was dead, but now you're changing my mind

until the end. you are the one




[ LIENS ]
[ RPs ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: You've got that one thing   Mer 20 Juin - 12:44



Si elle l'avait trop collé ? Pour être tout à fait sincère, le garçon n'était absolument pas en mesure de dire si quelqu'un le collait trop, cela ne pouvait tout simplement pas arriver à ses yeux en tout cas. Ce n'était pas la fin du monde non plus, ou en tout cas, c'était son point de vu, oui voilà. Enfin bon, pas la peine de trop se prendre la tête. Bref, en faite, la seule et unique chose qu'il voulait dire, c'était qu'elle ne pourrait probablement jamais trop le coller. Ca lui était même absolument impossible en fin de compte, si on voulait vraiment son point de vu. Donc bah ouais, voilà quoi. Du coup, un sourire se dessina aussitôt sur les lèvres du jeune homme.  « Bien au contraire, en réalité ». Oui voilà, au final, c'était bien là la toute dernière chose qu'elle voulait, en fin de compte. Et c'était justement ça qui se trouvait être la chose la plus cool derrière tout ça. Mais en tout cas et bien oui, en fin de compte, le jeune homme aurait voulu dormir collé serré avec elle, oui, c'était aussi simple que ça,e nf in de compte. Il l'aimait, alors dormir collé contre elle, il ne voyait pas vraiment où pouvait se trouver le gros problème, oui, c'était aussi simple que ça, en fin de compte. Et c'était sans doute mieux comme ça, en faite, oui voilà.

Ces six mois étaient passés super vites oui, mais à côté de ça, il ne pouvait pas s'empêcher de trouver ça vraiment court. Il était heureux et il se rendait compte qu'il aurait pu l'être depuis déjà bien plus longtemps. Du coup, ça lui faisait trop bizarre et ça lui faisait un peu peur. Mais bon, ça lui allait, ce n'était pas lui qui allait se mettre à en faire toute une histoire, même s'il en était capable. Mais là, il n'en avait pas le droit, si cela ne faisait que six mois, c'était avant tout de sa faute à lui. A lui et à lui seul. Parce qu'il avait rejeté Astoria pendant des mois, des années. Donc bah ouais.. Voilà quoi.

Ce qu'ils allaient faire aujourd'hui ? Très bonne question, Drago n'était pas doué pour les programmes à deux, en faite, il était même totalement perdu, en fin de compte, et ça pouvait aisément lui taper sur les nerfs, si on voulait tout savoir. Mais il était malgré tout prêt à faire tout son possible que les choses aillent comme on le voudrait quoi. Mais non, ce n'était pas simple, au final, ça ne l'était jamais, en fin de compte. Et c'était souvent sur ce point qu'il fallait à tout prix se concentrer, même si ce n'était pas aussi facile qu'on pouvait bien vouloir que cela le soit, en faite.  « Et bien en faite, je n'ai pas la moindre idée de ce que l'on pourrait faire.. ». Mais un sourire en coin venait de se dessiner sur ses lèvres parce qu'il né'tait pas stupide, il voyait très bien ce qu'elle avait voulu sous entendre. Du coup, il se pencha vers elle et l'embrassa avec passion.

Et ils passèrent donc.. Un assez bon moment ensemble, en définitif. Ce fut vraiment cool. Ou en tout cas, la jeune fille en était pleinement convaincue, en fin de compte. Tout ça lui allait, ça lui allait même très bien d'ailleurs, si on voulait vraiment tout savoir. Il était heureux, et bien, et en charmante compagnie. Il n'aurait échangé sa place pour rien, mais vraiment rien au monde, en faite.  « Un petit creux.. ? ». Et oui, vous avez bien entendu ! Drago était prêt à lui ramener des petits trucs à manger au lit et tout ça ! Ah non mais sortir avec lui, c'était vraiment la grande classe hein ! Il était prêt à tout pour satisfaire sa compagne et pour lui montrer qu'il était digne d'elle. Parce que oui, à ses yeux, il ne parvenait pas du tout à croire que l'on puisse s'intéresser à lui quoi.. Il se trouvait tellement ridicule, tellement pathétique qu'il était parfaitement incapable de comprendre. Et ça lui prenait sévèrement la tête, en faite. Même s'il n'osait pas trop le dire en faite. Bah oui, il était tellement prêt à faire de méga effort pour lui plaire.. Que par moment, il se trouvait super stupide, en fin de compte. Mais il n'aurait échangé sa place pour rien au monde..
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 120
Âge : o4.o7.1982 > 30 ans
Actuellement : Pâtissière @ Pâtisserie Warldof Londres


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: You've got that one thing   Jeu 21 Juin - 13:52


Astoria était vraiment une jeune femme comblée depuis qu’elle sortait avec Drago. Bien sûr, il y avait des hauts t des bas dans leurs couples, mais cela, en soit, était complètement normal. Du moins, aux yeux de la brune, ça l’était parfaitement. Sa soeur lui disait qu’elle devait tout de même faire attention, car il s’agissait de Drago, qu’il l’avait repousser tellement de fois qu’elle s’imaginait sans doute qu’Astoria ne savait pas ce qu’elle faisait. Et pourtant, elle savait parfaitement ce à quoi elle s’exposait. Elle n’était pas idiote, loin de là, même si, parfois, son comportement laissait à penser le contraire. Notamment lorsqu’elle avait courut après Drago durant près de dix ans, qu’il l’avait toujours repoussé et qu’elle n’avait pourtant pas baissé les bras. Elle avait parfois été loin, très loin dans ses propos, dans ses gestes ou dans ses insinuations, et il l’avait souvent prise pour une idiote... Et pourtant, elle pensait tout ce qu’elle disait. Envers Drago, elle ne pouvait même pas penser mentir. Elle en était juste incapable. Son amour pour lui était tellement fort, tellement prenant que lui mentir, ça la tuerait, tout simplement. Comme une potion-poison, comme un sortilège de mort... Astoria ressentirait la même chose.

Cependant, même si tout n’était pas toujours rose, elle ne perdait pas sa bonne humeur, et son amour ne perdait pas un seul gramme. Bien au contraire, il grandissait au fur et à mesure que ls jours passaient. Chaque jour que Merlin faisait, Astoria aimait Drago encore un peu plus, s’il était possible d’aimer une personne encore plus que ce qu’elle ne ressentait déjà à l’égard du garçon. Alors forcément, même si elle ne se gênait pas pour le coller, tout autant qu’avant -après tout, elle l’avait toujours fait, pourquoi changer maintenant- elle se posait parfois des questions. Allait-elle trop loin, de temps à autre ? Elle savait que Drago tentait de la ménager, mais bon, s’il avait quelque chose à lui reprocher, il devait le faire. Elle se fichait bin de lui quand il était complètement à côté de la plaque ! Enfin, depuis que les murs étaient tombés en janviers, tout allait tout de même bien dans le meilleur des mondes pour les deux amoureux. Et par chance, Drago ne se fit pas prier suite à l’insinuation d’Astoria. C’était ça, aussi, qui était bien. Ils vivaient une histoire relativement simple au final, même s’ils avaient mis du temps à se trouver mutuellement.

Lorsqu’Astoria roula vers son côté du lit, embrassant une dernière fois son petit ami, elle fut plutôt surprise de le voir lui proposer quelque chose à manger, au lit, en plus de cela. Esquissant un sourire, elle remonta quelque peu le drap sur elle avant d’hocher positivement la tête. Elle était une princesse, et il était son prince... Elle n’allait pas dire non à une telle attention, cela serait idiot ! Lorsqu’il réapparut avec le plateau, la brune salivait déjà. Bon, elle aurait bien remanger Drago, mais chaque chose en son temps, n’est-ce pas ? L’embrassant une nouvelle fois, quand il fut à ses cotés, elle le contempla quelques secondes.


«Je t’aime, Drago...»

Quoi d’autre ? Elle en était folle, complètement folle. Elle ne vivait que pour lui depuis des années, et maintenant, elle l’avait pour elle toute seule, enfin. Elle aurait aimé qu’il soit le premier, le seul et l’unique, mais tout avait joué contre leur couple... Et ce n’était pas si mal en fin de compte... Ils avaient pu s’estimer l’un l’autre, voir combien ils avaient besoin de l’autre pour vivre et survivre...





It's about love

i only pray you never leave me behind because good music can be so hard to find. i take your head and hold it closer to mine. thought love was dead, but now you're changing my mind

until the end. you are the one




[ LIENS ]
[ RPs ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: You've got that one thing   Mer 27 Juin - 17:19



Oui bon, peut être qu'il n'était pas vraiment dans les habitudes de Drago Malefoy, de faire le service, comme ça, d'ailleurs, d'ordinaire, on le lui faisait pour lui. Mais ça, c'était du temps du manoir. Lorsqu'il avait déménagé, Drago avait surtout insisté sur le fait qu'il ne voulait pas le moindre elfe de maison. Non pas qu'il se soit d'un seul coup mis en lutte ou un truc de ce genre, Hermione n'avait pas déteins sur lui hein, et ce n'était pas près d'arriver. Certes, elle était devenue une très bonne amie mais pour autant, ça ne voulait pas dire que d'un seul coup, il se mettait à plaider pour les mêmes causes quoi. Et ça, c'était même vraiment très peu pour lui, en fin de compte, si on voulait vraiment tout savoir. Enfin bon, pour le reste, il lui était absolument hors de question de trop se soucier de tout ça, de toute façon, elle était parfaitement libre de se soucier des causes qu'elle voulait. Mais s'il n'avait pas voulu prendre d'elfes de maisons, c'était pour une seul et unique raison, parce que ce que l'elfe faisait, il était absolument et parfaitement capable de le faire lui même. Donc ouais, il n'en avait pas voulu. Et il était absolument hors de question pour lui de trop s'arrêter là dessus. Mais là, tout de suite, il voulait vraiment prouver à Astoria qu'il pouvait se montrer bon, et meilleur que ce qu'il n'avait été en mesure d'être.

Bon, après, il n'était pas non plus en train de dire qu'il était un pro de la cuisine, il allait juste préparer un plateau de petit déjeuner, du genre de petit déjeuner qu'il était en mesure de prendre quoi, rien de plus que ça. Oui, c'était plutôt pas mal, en fin de compte, et surtout, non négligeable, en faite. Donc il avait rempli un verre de jus d'orange, pas très grand mais tout de même un peu. Dans une assiette, il avait mis deux tartines de confitures à la framboise ( sa préférée ) qu'il avait lui-même tartiné de beurre et de confiture, bien sûr. Et dans une autre assiette, un œuf brouillé et un tranche de bacon. Ce n'était rien de bien extraordinaire, il en était pleinement convaincu, mais à côté de ça, il ne niait pas le fait que la situation était bien préférable ainsi, il n'en doutait pas un seul instant, en fin de compte. Et c'était sans doute mieux comme ça. Enfin bon, pas la peine de se prendre la tête. Il avait fait de son mieux et c'était sans doute le geste qui comptait non ? Du moins, c'était ce dont il était plutôt bien convaincu, ce qui n'était pas si négligeable que ça non ? Dans un sens, du moins. Enfin bon, pour le reste, hors de question de se prendre la tête. Oui, et c'était sans doute mieux comme ça, de toute façon. Bref, il n'attendit pas plus longtemps pour lui apporter son plateau. Ce n'était pas comme s'il avait véritablement le choix, de toute façon, et de ça, elle en était pleinement convaincue, de toute façon. Et une fois qu'il lui eut apporté son plateau, il rougit, doucement et un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle lui disait l'aimait. Elle était tellement adorable que oui, encore aujourd'hui, il en venait à se demander comment il avait pu lui résister pendant si longtemps alors que maintenant, elle était parfaitement en mesure de faire de lui absolument tout ce qu'elle voulait.  « Moi aussi je t'aime Astoria ».

Aujourd'hui, il était véritablement l'homme le plus heureux du monde. Certes oui, cela n'avait pas vraiment été aussi évident au début, et ça n'avait vraiment pas été simple. Mais à l'heure actuelle, oui, maintenant, les choses avaient été clairement différentes et oui, tout allait mieux, tout allait tellement mieux, depuis qu'il avait enfin fini par réaliser que cette fille pouvait faire de lui ce qu'il voulait. Que celle fille lui plaisait et surtout, qu'il l'aimait.. Comment aurait-il pu en être autrement, de toute façon hein..?Impossible bien sûr. Il l'aimait, et rien ni personne ne pourrait jamais aller contre ça, de toute façon, cela ne changerait jamais. Vraiment jamais.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 120
Âge : o4.o7.1982 > 30 ans
Actuellement : Pâtissière @ Pâtisserie Warldof Londres


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: You've got that one thing   Jeu 26 Juil - 11:43


En soit, Astoria était une fille relativement facile à vivre, quand on la comprenait. Encore fallait-il la comprendre, ce qui n’était pas toujours évident. Très sûre d’elle-même et de ce qu’elle pouvait donner comme image à tous ceux qui l’entourait, elle était parfois insupportable. Tellement insupportable qu’il fallait avoir la tête bien sur les épaules pour pouvoir passer du temps avec elle malgré tout. Mais derrière cette carapace de fille imbue d’elle-même, très sûre d’elle et convaincue d’être la plus belle des princesses en ce monde se cachait une fille fragile et qui avait peur. Peur de ne pas être aimée, peur de se retrouver seule. C’est pourquoi elle avait été aussi peste avec Drago durant des années. Parce qu’elle avait eut peur, tellement peur de finir ses jours toute seule, qu’elle avait exagérée au possible son comportement. Peut-être cela n’avait-il pas joué en sa faveur, mais ce qui comptait le plus maintenant, c’était qu’ils étaient ensemble. Depuis cet instant, elle s’était radoucie, plus sereine qu’avant, moins peureuse. Elle était donc plus calme, et arrêtait de dire au jeune homme qu’elle était la femme de sa vie et qu’ils passeraient tous les jours ensemble, jusqu’à leurs morts. Oh, elle le pensait toujours, c’était très clair dans son esprit, mais elle n’avait plus besoin de le dire. Elle était tellement folle de lui –et ça se voyait- qu’elle n’avait plus besoin de l’énoncer.

Quand il réapparut avec le plateau, Astoria avait un magnifique sourire aux lèvres. Elle tapota la place à côté d’elle et attendit que son homme prenne place à ses côtés. Elle avait beaucoup de mal de se passer du jeune homme, maintenant qu’ils étaient officiellement en couple, mais ils n’avaient pas pour autant parlé d’emménager ensemble. Honnêtement, si Astoria vivait très bien dans son petit appartement d’Aberdaron, elle adorait venir chez Drago, parce qu’il était là. Mais elle se voyait bien vivre dans un grand manoir, avec enfants et animaux de compagnies. Deux enfants si possible, ou peut-être trois, elle ne savait pas trop encore.


« Tu as fait un vrai festin dis moi ! Tiens, prends-en une, je sais que tu adores la framboise… »

D’ailleurs, ce n’était pas pour rien qu’Astoria devenait de plus en plus forte en pâtisserie. Parce qu’elle savait que Drago adorait le sucré –mais non, elle ne l’avait pas espionné, seulement, le gros carton qu’il recevait chaque semaine de sa mère voulait tout dire- et qu’il adorait la framboise. Du coup, elle essayait plusieurs recettes, et ce n’était pas rare qu’elle revienne avec un gâteau le soir. Bon, si elle continuait comme ça, Drago finirait peut-être par prendre dix kilos, et il allait sûrement l’engueuler car elle en serait la cause… Peut-être devrait-elle donc freiner ses apports en gâteaux ? A voir oui ! Savourant la tartine à la confiture de framboise qui restait, Astoria pensa au bal qui approchait. Elle voulait une robe parfaite, parce qu’elle l’était, parfaite. Ou presque, mais elle restait cette fille sûre d’elle-même quoi qu’il arrive…

« On ira faire du shopping après ? J’aimerais une robe sublime pour le bal… On te cherchera un costume qui va avec, d’accord ? Tu seras magnifique… On sera magnifique ! Il faut qu’on fasse très bonne impression, ça sera notre première sortie officielle… »

Si Drago avait depuis longtemps amené Astoria au Manoir Malefoy, et inversement, il n’y avait encore pas eut d’évènement notable où ils avaient pu se montrer, ensemble, sur le 31, rayonnant d’amour. Bon, Aria savait que convaincre Drago d’un/ d’aller au bal, deux/ de faire du shopping n’était pas une chose aisée, mais elle avait bien réussit pour la première, alors pourquoi pas pour la seconde ! Très soucieuse de son apparence, Aria voulait donc être la plus belle de toute la soirée ! Et elle le serait ! Elle trouverait toujours quelque chose à reprocher à ses concurrentes de toute manière…






It's about love

i only pray you never leave me behind because good music can be so hard to find. i take your head and hold it closer to mine. thought love was dead, but now you're changing my mind

until the end. you are the one




[ LIENS ]
[ RPs ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: You've got that one thing   Sam 28 Juil - 17:25



Bon, okay, peut être que Drago s'était un peu emballé sur le petit déjeuner, mais allez quoi, c'était la toute première fois qu'il prenait la peine de faire quelque chose pour quelqu'un alors on n'allait quand même pas le lui reprocher non ? Le jeune homme n'était clairement pas réputé pour être de ceux qui font des choses pour les autres. Et de manière général, d'ailleurs, il avait plutôt tendance à se concentrer sur lui même, depuis qu'il était né, d'ailleurs, si on voulait vraiment tout savoir. Et c'était sans doute mieux comme ça, de toute façon. Et que cela nous plaise ou non, il faudrait faire avec, de toute façon, même si c'était loin d'être vraiment facile. Genre.. Très loin de l'être même, si on voulait tout savoir. Mais il faudrait quand même faire avec, dans un sens, que cela nous plaise ou non, d'ailleurs. Bref. Il faisait l'effort et c'était sans doute ça qui se trouvait être plus important que le reste, parce que si on apprenait à le connaître, on finirait par se rendre compte qu'il faisait vraiment beaucoup d'efforts, en fin de compte. Et c'était bel et bien ça qui comptait vraiment. Ca et rien d'autre. Il faisait tout ce qu'il pouvait, et c'était réellement ça qui comptait, de toute évidence.

Un sourire sur les lèvres, il s'approcha d'elle et vînt cueillir la framboise qu'elle lui tendait avec les lèvres. Elle le connaissait vraiment bien. Et que de mieux pour quelqu'un d'aussi gourmand que lui qu'une copine faisant des pâtisseries hein ? Franchement ? Rien bien sûr, c'était juste parfait, il n'y avait rien d'autre à en dire, de toute évidence. Mais bon, ce n'était pas pour ça qu'il l'avait choisi hein, il ne fallai tpas rêver non plus. Il fallait vraiment que les gens se mettent d'accord avec le fait qu'il l'avait choisi parce que son cœur avait fini par lui faire comprendre que c'était elle qu'il voulait, point barre. Et rien ni personne ne pourrait lui faire croire le contraire de toute façon. Non, ça n'arriverait pas.  « Si tu continues comme ça, je vais surtout finir par avoir envie de te manger toi ma belle.. ». Un sourire sur les lèvres, il posa ses lèvres sur les siennes. Elle était tellement adorable après tout.. Comment aurait-il pu un seul instant lui résister hein ? Impossible, oui, c'était aussi simple que ça, en fin de compte. Et il n'y avait absolument rien d'autre à en dire, en faite. Mais oui, là, tout de suite, il allait surtout finir par lui faire croire qu'il ne s'assouvissait jamais et qu'il n'était avec elle que pour ça. Alors que ce n'était clairement pas son genre, de toute façon. Absolument pas même, si on voulait tout savoir.

En temps normal, Drago aurait certainement refusé d'aller faire du shopping avec elle. Ce n'était pas vraiment son activité préféré. Oh, quand il était plus jeune, il ne niait pas le fait qu'il adorait qu'on lui achète des choses, mais c'était clairement maintenant, et ça, ce n'était carrément pas négligeable, en fin de compte, c'était un point qu'il ne fallait surtout pas nier. Oui voilà, même si ce n'était pas facile. Dans le fond, ça ne l'était jamais, de toute façon. Donc bon. Mais bref, tout ça donc, pour finalement dire qu'il n'allait pas hésiter un seul instant à ce propos, il était franchement flagrant pour lui qu'il devait accepter. Déjà parce qu'il lui fallait un costume, et ensuite, il avait hâte de voir Astoria essayer des tenues. Enfin bref, donc bah ouais, il avait envie d'y aller, finalement. A croire qu'elle allait finir par le changer, avec le temps. Ce qui était plutôt bizarre en fin de compte hein, il ne le niait pas. Mais li avait parfaitement compris qu'il changeait doucement,e n sa présence.  « Et bien oui tiens, pourquoi pas. Je suppose que c'est ce qu'il serait conseillé de faire. ». Et jusque là, ils avaient encore un peu de temps pour ne rester que l'un avec l'autre, de toute évidence. Et ça allait être vraiment cool...

Terminé pour Drago.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You've got that one thing   

Revenir en haut Aller en bas
 
You've got that one thing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hederian ? only one thing matters, we’re still here.
» The funny thing about a strong woman is that she doesn't need you... She wants you. And if you start slacking she'll be content without you. ~ Kanon.
» [RP Privé] i see thing that nobody else see
» So many thing to tell you ? Calypso & Mathis
» Sweetest thing ? 17/05 | 14h05

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: