AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Keira et ses 30 baisers <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Keira et ses 30 baisers <3   Sam 16 Juin - 18:12


→ Keira Williams« Défi des 30 baisers - Serdaigle »

1-The heart of everything – Winthin Temptation
2-California Dreaming – Beach Boys
3-Antibodies – Poni Hoax
4-Hummingbird – Cocoon
5-Love Song – Korn

6-All the things she said – TATU (Lena)
7-Adieu – Coeur de Pirate
8-Here with me – ATB
9-I’m blue – Eiffel 65
10-Everytime we touch – Cascada

11-Hold you – ATB
12-Cells instrumental – The Servant (Louis)
13-La boulette – Diam’s (Faris)
14-The story of the impossible – Peter von Poehl (Lexy)
15-Blackout – Muse

16-Destroy everything you touch – Ladytron (Louis)
17-Let’s get it started – Black Eyed Peas
18-Harder better stronger – Daft punk
19-Sarah – Kyo (Faris)
20-Nimphetamine – Cradle of Filth (Lexy)

21-Shadow of the day – Linkin Park
22-Emotion – DJ Ross
23-Barbie girl –
24-Set fire to the rain – Adele (Kaïn)
25-Valentine’s day – Linkin park

26-Lonely Lisa - Mylène Farmer (Lexy)
27-Salva nos (Noir)
28-Rumor has it + someone like you – Glee (Emeric)
29-Enjoy the silence –
30-Just a dream - Nelly





 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray


Dernière édition par Keira Williams le Dim 2 Oct - 18:58, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Keira et ses 30 baisers <3   Mar 3 Juil - 20:43


Keira & Louis
« 16-Destroy everything you touch – Ladytron »
616 mots


ASes longs cheveux roux encadraient son visage. Ses lèvres d’un rouge sombre bougeaient en rythme, laissant filer une mélodie qui avait le don de transporter son auditoire dans un autre monde. La chanteuse possédait la scène, mais aussi la salle qui s’étendait sous ses prunelles azur. Son corps ondulait légèrement en rythme, tandis qu’elle se laissait transporter par la musique. Depuis toujours, Keira avait ce don incroyable. Elle charmait, elle séduisait par un simple regard.

Le bar dans lequel elle chantait était fréquenté. Il y avait de tout, pourrait-on croire… Mais il fallait se méfier des apparences, surtout dans le monde de cette chanteuse. Jamais le dicton n’avait été aussi adapté que dans sa situation. Si la jeune femme paraissait être totalement inoffensive, il ne fallait surtout pas s’arrêter à ses allures de princesses douce et tranquille. Car en elle étincelait une flamme incroyable, bien plus flamboyante encore que sa rousse chevelure. Elle vibrait de passion, et sa vie entière était dictée par une très déroutante inconstance.

Assis à l’arrière, dans l’ombre du bar se tenait un homme. Silencieux, il observait la chanteuse, visiblement dans un tout autre univers que le reste du bar. L’ambiance était étrange. Morose, presque. Des éclats de voix retentirent d’un coup, et le silence se fit dans les conversations. Il s’était levé, son regard brillait d’une lueur noire. Rapidement, les clients filèrent, seule la chanteuse resta sur scène, achevant sa chanson, comme si de rien n’était. Même le coup de feu ne la perturba pas. Pas plus que le corps qui s’écroulait à même le sol. Ce n’est qu’une fois sa chanson terminée qu’elle se tut enfin. Quittant la scène d’un pas assuré, elle rejoignit l’homme qui avait commandé le coup de feu. Elle lui offrit un sourire, glissant un bras autour du cou du chef incontesté (et incontestable) de cette bande. Il lui sourit doucement et posa ses lèvres sur celles de la belle rousse, chuchotant :

« Attention où tu marches ma chérie, il ne faudrait pas te tâcher… »

Elle hocha doucement la tête, souriante, et quitta la pièce sans accorder un seul regard au cadavre. Les larbins de Louis allaient s’en charger de toute façon. Ils montèrent à bord d’une voiture blindée aux vitres teintées. Les jambes croisées, elle alluma une cigarette, observant le paysage défilant à une vitesse folle en dehors de l’habitacle. Finalement ce fut (comme souvent) elle qui rompit le silence :

« Je pensais monter sur Paris demain, qu’en dis-tu ? »

Il eut un instant de réflexion, avant de répéter la destination qu’elle avait annoncé :

« Paris ? Pourquoi ? »

Les prunelles azur de la rouquine étincelèrent soudainement de malice, reflétant d’avantage une âme enfantine que ce qu’elle avait pu dévoiler précédemment, dans le bar, que ce soit sur scène ou devant le cadavre saigné qui gisait à même le sol :

« Parce que c’est romantique !!!!!! Je veux voir la tour Eifel ! Tout le monde ne parle que de cette tour ! Et je veux faire les magasins sur les Champs Elisés ! »

Il esquissa un sourire et l’embrassa sur le front.

« On va à Paris alors. Mais je te rejoindrais tard, j’ai quelques affaire sà régler avant. »
« D’accord. »

Se lovant dans ses bras, la rouquine laissa son esprit vagabonder au loin, pensive… Elle avait bien conscience que tout ce qu’elle touchait, tout ce qu’elle effleurait s’effondrait irrémédiablement. Elle savait que son train de vie n’avait rien de sain. Tout comme sa relation avec Louis. Mais elle avait cessé de se battre depuis un moment à présent. Elle regardait l’univers tomber en lambeau, dans son petit cocon. Et qu’importe pour la suite…




fiche par century sex.



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray


Dernière édition par Keira Williams le Mer 4 Juil - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Keira et ses 30 baisers <3   Mer 4 Juil - 13:46


Keira & Louis
« 12-Cells instrumental – The Servant »
Charisma, Kaïn
990 mots


Après leur voyage sur Paris, le couple était rentré à Londres. La rouquine portait depuis quelques mois à présent la marque de Louis. Un collier, ras le cou arborant l’insigne du jeune homme. Tout le monde connaissait très bien ce symbole, du moins, était-ce le cas des initiés. Pas une seule personne trafiquotant à droite et à gauche ne pouvait se permettre d’ignorer Louis Sanders et son cercle. Keira étant sa compagne, elle possédait une place toute particulière. Et il fallait être plus qu’inconscient pour oser, ne serait-ce que l’aborder sans le consentement de la rouquine. Les représailles de Sanders n’étaient pas une plaisanterie. Et tout ce qui se rapportait à Keira était extrêmement important pour le mafieux.

Lorsque la rouquine sortait seule, elle avait toujours au moins deux gardes du corps. Mais avec le collier, ces mesures de précautions n’étaient plus aussi nécessaires. Jamais personne n’oserait toucher à celle qui appartenait à Louis Sanders. Aussi sortait-elle de plus en plus sans accompagnateur. Ca ne la changeait pas plus que cela cependant, souvent ses gardes ne la dérangeaient pas.

Ce soir, elle était dans un bar. Louis avait à faire (de la drogue, du trafic d’arme… Elle ne savait pas de quoi il en retournait et de toute façon ce n’était là, pas le genre de sujets de conversation que la rouquine avait avec son compagnon. Elle était sortie avec Charisma, la petite sœur de Louis, ce soir. Petite soirée entre filles, tranquille. Ce que les gens ne pouvaient pas forcément deviner, c’étaient que les demoiselles, aussi séduisantes soient-elles étaient plus venimeuses encore. Il ne fallait pas se fier aux apparences, surtout pas dans leur monde… Dangereuses, elles l’étaient toutes deux, sans conteste. La brune et la rousse était très sexy. Vêtues de petites robes moulantes, elles portaient toutes deux d’élégantes chaussures aux talons de dix centimètres rendant leur longues jambes plus interminables encore qu’elles ne l’étaient déjà. Elles étaient belles, et elles le savaient. Elles s’installèrent dans une table, au fond du bar, paisiblement.

Au bout d’une heure (et de plusieurs verres), la rouquine se leva finalement, souriant fièrement à son amie :

« On va danser ! »

Main dans la main, les deux princesses de ce sombre univers dansaient sans se soucier des regards. Et quels regards ! Admiratifs, envieurs, intéressés… Agacés aussi ! Elles prenaient tout et le rejetait comme si de rien n’était, plus loin. Tout se passait très bien, elles finirent même par discuter avec un groupe de jeunes gens plutôt sympathiques. Ils étaient des skateurs, apparemment. Celui qui était à côté de la rouquine se prénommait Kaïn. Il possédait de magnifiques yeux bleus. Si Keira n’avait pas Louis, peut-être aurait-elle jeté son dévolu sur lui. Mais être volage et avec un mafieux n’était certainement pas compatible. Même si elle était parfois plutôt naïve, ça, elle l’avait très bien compris. Elle se contenta donc d’être sage, riant, plaisantant, mais sans jamais franchir de barrière interdite. D’ailleurs, tous savaient qu’elle était la petite amie du frère de Charisma, pour éviter les problèmes en tout genre…

Mais les problèmes survinrent malgré tout. Un homme, saoul, arriva vers le groupe. Kaïn le fit partir sans trop de problèmes… Jusqu’à ce qu’il revienne armé, et avec une dizaine d’hommes. Les sourcils froncés, la rouquine l’écouta parler du pseudo manque de respect que Kaïn avait eu à son égard. Il hurlait de rage, demandant des excuses, qu’il s’agenouille. Agacée, la rouquine se redressa, fièrement. Sans ciller alors que le couteau s’agitait dans sa direction, elle siffla :

« Je m’amusais bien… Et tu es arrivé. Et si il y a bien une chose que je ne supporte pas, c’est qu’on gâche mes soirées. Alors TU vas t’agenouiller et implorer mon pardon. Et si tu es suffisamment convainquant, tu auras peut-être, le droit de vivre. »

Elle demeurait de glace, répétant, menaçante :

« Peut-être. »

A cet instant précis, le regard d’un des acolytes de ce fou furieux se posa sur le pendentif de la rouquine et il pali soudainement. Elle ne manqua rien et le vit, non sans jubilation, s’adresser à son ‘chef’. Ce dernier était visiblement réticent, mais finalement, tous ses compagnons reculèrent d’un pas. Silencieux. Le bar s’était vidé, comme par magie. Seul le chef ne semblait pas bien décidé encore. Agacée, la rouquine siffla :

« Je n’aime pas me salir les mains avec le sang de vauriens de ton genre, alors à genoux. »

C’est alors que des hommes sortirent de l’ombre, encerclant le cercle menaçant. Les autres finir par s’exécuter, poussant leur chef à suivre le mouvement. La haine qui brillait dans ses yeux n’échappa pas à la rouquine qui le rejoignit en quelques enjambées et lui prit le couteau des mains.

« Si tu tiens à ta vie, je te conseille de quitter le pays dès ce soir. »

Ils partirent tous et la rouquine jeta le couteau sur la table, agacée.

« C’est franchement trop nul, Carry ! Dire qu’on s’amusait bien ! »

Offrant un sourire aux skateurs, la rousse souffla :

« Bon ce n’est pas tout, mais on y va nous ! A un de ces quatre peut-être ! »

La rousse s’arrêta à la hauteur de Kaïn, murmurant, alors que sa main effleurait le visage du jeune homme :

« Un si joli minois ne peut pas être âbimé par des mains aussi mal habiles… »

Un clin d’œil et elle quitta le bar. La voiture était déjà dehors. Louis était devant, il sourit à sa sœur, et fixa attentivement sa petite amie. Keira lui offrit un sorurie rayonnant :

« Je leur ai donné 24h. »
« Bien… »

Ils entrèrent dans la voiture, et la rouquine embrassa doucement son petit ami, se lovant, comme toujours, dans ses bras, pensive. Les soirées posées allaient très rarement de pair avec son train de vie… Elle ne se souvenait plus de sa dernière soirée tranquille passée en extérieur.





fiche par century sex.



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Keira et ses 30 baisers <3   Dim 8 Juil - 15:55



Keira & Lexy
« 26-Lonely Lisa - Mylène Farmer »
Kaïn
599 mots


Les prunelles azur de la fillette étaient perdue dans le paysage qui défilait devant elles. Le train filait à toute allure, abandonnant moult villes derrière lui, sans même leur accordé la moindre attention. Mais pour elle, les choses étaient profondément différentes. Elle vibrait d’amour, de passion pour ces parcelles de terre plongeaient dans l’oubli. Elle se serait volontiers arrêtait dans chacune d’elle. Elle aurait déposé une pierre. Un grain de folie pour redonner un semblant d’espoir à chaque habitant. Les yeux clos, elle se laissa porter dans un monde imaginaire, où tout résonnait à l’unisson, rêves et folies, désirs et erreurs…

Lorsque le train cessa sa marche, la rouquine le quitta sans oublier tous ces villages croisés en chemin. Elle était en plein centre ville, perdue dans la pollution, entourée de nuages noirs. L’air était irrespirable. Sourcils froncés, son joli minois était de toute évidence le reflet même de la contrariété. Sa mère discutait avec enthousiasme avec une autre adulte. Leur sujet n’avait pas le moindre intérêt aux yeux de la petite fille qui préféra filer vers le seul morceau de verdure qui lui était accessible dans ce parc de sable.

Assis à même le sol, la petite fille gardait le regard fixé sur une petite fleur qui sortait du sol. Caressant avec une douceur infinie le petit végétal, elle ne le quitta des yeux que lorsque l’ombre se fit, derrière elle. Levant son regard azur, elle croisa des prunelles tout aussi bleues que les siennes. C’était un petit garçon qui la regardait bizarrement, une planche de skate sous le bras.

« Tu peux te pousser s’il te plait ? Tu es sur le terrain de skate là. »

La rouquine se redressa, toute chancelante, sur ses jambes frêles et répondit effrontément :

« Non ! Il y a la fleur. »

Dans les prunelles de l’enfant brillaient la déraison, l’amour éperdu pour la nature, mais aussi un grain de folie qui lui était des plus familier. Il était hors de question, pour elle, de laisser cette fleur mourir ainsi. C’était si triste. Hélas, elle ne pu défendre plus longtemps son petit parterre de verdures, sa mère venait la cherchait, accompagnée par le ‘grand frère’ de la fillette. S’ils n’avaient aucun lien de sang, c’était tout comme. Abandonnant sa fleur, non sans tristesse, la rouquine sourit à son aîné, délaissant le petit skateur aux yeux bleus derrière elle :

« Lexyyyy ! »

Sautant dans ses bras, elle posa ses lèvres roses sur celles du garçon, sans aucune gène. Tout était innocence dans la gestuelle de cette enfant. Il sourit, lui caressant les cheveux, et ils quittèrent ce parc. La fillette ne quitta pas du regard le petit skateur, qui commençait à glisser, sans le moindre égard pour la pauvre petite fleur. Une étincelle de rébellion brillait dans les prunelles de Keira, tandis qu’elle s’éloignait du lieu du saccage…

Posant sa tête contre le torse de Lexy, elle soupira, et il finit par la reposer par terre, la tenant toujours par la main, l’interrogeant sur le trajet. La rouquine répondit, perdue dans ses pensées révolutionnaires. Elle voulait tant faire changer les choses. On la trouvait folle, sans aucun doute. Mais peu lui importait. Son monde était incarné par l’amour, par un grain de folie, oui. Mais elle savait qu’un jour, on l’écouterait. Si ce n’était pas aujourd’hui, alors ce sera demain ! Voir après demain ! Jamais elle n’abandonnerait. Ses rêves se réaliseraient. Elle le savait. Elle allait créer des vagues révolutionnaires. Parce qu’il fallait respecter cette pauvre planète. Aimer la nature, et chérir tout ce qu’elle nous offrait.


fiche par century sex.



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Keira et ses 30 baisers <3   Dim 8 Juil - 21:17



Keira & Lexy
« 20-Nimphetamine – Cradle of Filth »
736mots


Une pluie de sang tombe sur un paysage ténébreux et dévasté. Le cœur bat une dernière fois avant de s’éteindre dans une dernière plainte, abandonnant ainsi son effroyable lute pour la vie. Le froid et les ténèbres envahissent les souvenirs, la peur s’envole, et la solitude s’implante dans ce corps égaré. Plus rien n’est sûr. Même la mort n’était pas ce qu’elle semblait être. A quoi se fier, alors ? Si toutes les certitudes du passé n’ont plus lieues d’être ? Que croire lorsque l’éternité apparaît après l’heure du décès ? Quand le souffle de cette vie ténébreuse rempli de nouveau ces poumons noirs. Tant de doutes, d’incertitudes. Puis cette silhouette, ce bref mouvement… Si proche et si loin en même temps…

Elle était là… Elle levait ses prunelles rouges de la pierre tombale qu’elle observait précédemment pour l’observer avec attention. Elle croisa son regard et esquissa un faible sourire. Sa peau était plus blanche encore que la neige. Ses cheveux, d’un roux jadis flamboyant avaient alors perdu leurs reflets. Ses boucles tombaient mollement le long de son buste nu. D’immenses ailes noires se dessinaient dans son dos, débutant leur course au niveau de ses omoplates, courant ensuite le long de ses bras, représentées par un tatouage si écarlate qu’il semblait brûler…

Alors qu’elle se tenait là, nue devant lui, son tatouage prenait vie. Les ailes se déchirèrent dans un bruissement étrange, s’arrachant à son corps. Pas une seule grimace de douleur ne traversa son visage d’une pâleur cadavérique. Elle tendit doucement une main aux ongles ensanglantés vers celui qui avait été jadis son amant. Le visage de ce dernier laissa paraître un nombre incalculable d’émotions extraordinairement diverses : peur, inquiétude, bonheur, angoisse, douleur…

Sans qu’il ne sache comment, il vit qu’elle l’avait rejoint. Les ailes noires de Keira caressèrent délicatement le visage de Lexy, ses prunelles ensanglantées se posant dans celles noires du nouveau ‘mort’.

« Je t’ai attendu. »

Tout ce temps, elle l’avait attendu, patiemment. Elle n’était pas partie. Parce qu’il était tout pour elle, même après la mort. Et à présent, il l’avait rejointe. Les lèvres translucides de l’ange noir se posèrent sur celles encore légèrement roses de celui qu’elle aimait tant. Le geste de recul qu’il eut n’échappa pas à son ancienne fiancée. Fixant des prunelles incroyablement tristes sur lui, elle recula à son tour, laissant tomber main et ailes, l’air soudainement désespéré.

Seul le bruit de la rivière qui coulait non loin de là brisait l’incroyable silence du cimetière. Les ténèbres s’intensifiaient, et le sang continuait à couler, mais à présent, il s’échappait des yeux de Keira. Ses lèvres tremblaient quand elle reprit la parole :

« Lexy… Je t’en prie… »

Elle n’avait jamais provoqué sa mort prématurée. Elle l’avait laissé vivre le temps qu’il lui restait, sans jamais interférer… Elle savait qu’un jour, elle le retrouverait. Mais elle ne savait pas quand, jusqu’à ce que l’accident ait lieu… Et il la repoussait ??? Alors qu’elle l’avait attendu si longtemps ? Elle comprenait qu’il soit perdu. Elle aussi l’avait été ! Mais elle était là, pour lui à présent ! Il était hors de question qu’elle le perde une fois encore.

« Je suis là. Je serais toujours là pour toi. Je suis toujours la même… repense à notre histoire ! »

Si tout avait eu l’air d’un conte autre fois, le ‘il était une fois’ avait apporté bien plus de malheurs que de bonheurs dans leurs courtes existences. Ils avaient l’occasion de se racheter à présent ! Ils pouvaient tout recommencer depuis le début… Tout ce qu’elle désirait, c’était une nouvelle chance. Elle leva doucement sa main, effleurant celle de Lexy, chuchotant :

« Je sais que j’ai changé, physiquement… mais je te jure que je suis toujours la même, ici… Même s’il ne bat plus »

Tout en parlant, elle posa sa main sur son cœur, plongeant ses prunelles écarlates dans celles de son amour éternel. Parce que jamais elle ne saurait en regarder ou en désirer un autre. Après un long moment d’hésitation, il leva enfin sa main vers la joue pâle de celle qu’il avait toujours aimé. Il ne manqua pas de remarquer la pâleur inhabituelle de sa propre main. Il ignorait encore ce qu’il était, mais il savait qu’il n’était pas seul… Et c’était incroyablement rassurant. De nouveau leurs lèvres s’unirent, et seule la mort savait ce qu’elle allait pouvoir leur réserver à présent…



fiche par century sex.



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Keira et ses 30 baisers <3   Jeu 16 Aoû - 19:01



Keira & Lena
« 6-All the things she said – TATU »
512 mots


Assise à la fenêtre, je regarde la pluie tomber. J’ai eu tord. J’étais aveuglée. Mais je t’ai rencontrée, et tout a changé. Tu es devenue ma raison d’être. J’ai envie de m’enfuir loin d’ici. Toi et moi, à jamais. Nous filerions le parfait amour. Nous serions si heureuses. Toi et moi, pour l’éternité. Nos mains liées, nos lèvres se rejoignant. Tu seras ma raison d’être, aujourd’hui et les jours suivants. Je ne veux plus vivre loin de toi.

………..

Keira se redressa, le regard fier. Ses longues boucles de feu rebondissant sur ses épaules, caressant ses hanches. Sans s’encombrer d’un parapluie, elle quitta le café. Car elle savait où aller à présent. Et qu’importe le regard des autres. Q’importe l’indifférence ou la haine, quand notre souffle n’est qu’amour. Ses fines jambes blanches courraient sous la pluie, malgré des talons interminables elle se déplaçait rapidement. Elle n’avait qu’un but, qu’une destination. Elle ne s’arrêterait pas avant d’y arriver.

………..

Tous les mots que tu m’as di roulent dans ma tête. Je ne peux pas t’oublier Lena, et c’est pour ça que je cours vers toi. Tu es ma seule raison d’être. Tu es celle que j’aime, envers et contre tout. Tu es mon soleil et ma pluie. La météo n’a pas le moindre impact sur moi, car si tu es avec moi, mon cœur est ensoleillé, tandis que loin de toi, j’ai le cœur brisé et il pleut à flot. Tu es tout pour moi.

………..

Lena était chez elle. Ses prunelles azur fixaient les gouttes de pluies qui venaient s’écraser sur les vitres de son appartement. Perdue dans ses pensées, elle soupirait. Tout était si compliqué, là où, avec un homme, tout était si simple. Elle ne savait que faire, que penser. Elle gardait le visage de Keira encré dans sa mémoire et rien, absolument rien ne parvenait à le chasser… Soupirant, elle se redressa, en voyant cette silhouette. Sa silhouette, juste là, dans la rue, qui courrait… Ses cheveux roux dégoulinaient d’eau, son maquillage avait coulé, mais elle était encore plus belle que d’ordinaire. Sans rien prendre : ni veste, ni parapluie, la jeune femme descendit les escaliers de l’immeuble à vive allure. Pas le temps d’attendre un ascenseur qui n’arrivera jamais. Claquant la porte de l’hôtel, elle courut à son tour, peu importait le vent et la pluie. Seule comptait cette femme. Les regards qui les suivaient n’avaient aucune raison d’être.

Les deux femmes se firent face, souriant à l’autre. Et dans un murmure commun, elles soufflèrent :

« Peu importe ce qu’ils pensent. »

Parce que leur amour était plus fort que tout. Plus fort que ces regards, plus forts que la colère, la peur ou le dégoût qu’elles pouvaient inspiré à tous ces imbéciles. Elles s’aimaient et le reste n’avait pas la moindre importance. Caressant les joues de l’autre, se dévorant mutuellement du regard, elles finirent par s’embrasser, dans la rue, au milieu de passant indifférents, indignés ou choqués. Elles s’aimaient et elles feraient face ensemble. Elles avaient ouvert les yeux et ne pouvaient, à présent, plus reculer.




fiche par century sex.



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Keira et ses 30 baisers <3   Ven 15 Fév - 21:56



Keira & Lexy
« The story of impossible - Peter von Poehl»
604 mots


« Tu sais quoi ? Tu me fais chier ! Tu es la reine des chieuses. »

Il quitta la pièce sans un regard en arrière, la laissant seule. Elle mit quelques secondes avant de réaliser, puis les larmes se mirent à couler à flot, innondant son visage d’une douleur qu’elle ne savait exprimer que par son attitude. Elle, si habile avec les mots, se trouvait muette face à sa propre souffrance. Elle savait qu’elle n’aurait pas dû faire ça, mais elle ne savait pas comment faire autrement. Lorsque Lexy était venu, elle n’avait rien trouvé de mieux que de l’embrasser. Elle savait qu’il était pris par une autre, elle savait qu’entre eux, il n’y aurait jamais rien d’autre qu’une tendre amitié, semblable à l’attachement d’un grand frère pour sa cadette… Elle savait tout ça. Mais elle était désespérée, et comme toujours, lorsqu’elle perdait le fil, elle ne faisait que des bêtises. Elle avait poussé le bouchon trop loin, et c’était trop tard. A présent, il la détestait. Tout le monde la détestait. Elle pleurait tellement que ses yeux la brûlaient. Elle se haïssait comme elle n’avait jamais haï encore. Elle ne se supportait pas. Et elle ne croyait plus en rien. Elle en avait assez.

Elle avait rêvé de l’impossible, d’une idyle qui jamais ne serait sienne. Elle avait rêvé jusqu’à la fin, et elle avait tout perdu. Son amour, mais aussi son ami. Et pour ça, elle ne se le pardonnerait jamais. Alors que tout s’effondrait autour d’elle, elle se laissa aller, insufflant ce poison dans ces veines, pour, une fois encore, approcher le bonheur tant recherché, pour avoir l’impression que ce n’était pas grave et que tout s’arrangerait, un jour ou l’autre… Ce qu’elle ne savait pas, c’était que ce serait son dernier voyage. Elle avait du mal à respirer, son cœur battait, mais ses sens ne suivaient plus… Son souffle lui manquait, et elle comprit… Elle avait vraiment tout perdu, aujourd’hui.

La porte s’ouvrit, et elle entendit à peine la voix de Lexy :

« Bon, écoute Keira, il faut qu’on parle. »

Quelle heure était-il ? Elle n’avait plus la moindre notion du temps, et de toute façon, elle savait qu’il ne lui en restait pas assez. Le jeu était terminé, et elle avait échoué. Elle ne sentait plus rien, et bien que ses yeux soient ouverts, elle ne voyait plus rien. Pas même le beau visage de Lexy penchait sur elle. Elle ne vit rien de sa détresse, ou de son inquiétude. Il était trop tard. Elle ne respirait plus. Les larmes de desespoir glissaient sur les joues de Lexy. Il n’avait jamais voulu ça. Pourquoi en faisait-elle toujours à sa tête ??? A faire n’importe quoi, dès qu’on tournait le dos. Keira avait beau se sentir femme, elle était toujours restée une enfant : faible, fragile, irresponsable. Mais il l’avait aimé. Pas comme on aime une femme, mais comme on aime son enfant, ou sa sœur… D’un amour profond, d’un amour puissant. Elle avait rêvé d’autre chose entre eux, une histoire d’amour toute autre. Mais ils n’étaient pas faits pour être ainsi… Et avant même qu’il n’ait pu la consoler, elle s’en était allée. Il n’en revenait pas. Ce n’était pas possible… pas elle. Tout sauf elle… Il posa doucement ses lèvres sur celles de la jeune femme. Si seulement il était revenu plus tôt… Elle était immature, ce n’était pas sa faute, elle avait toujours été ainsi… Et lui, il l’avait abandonnée. Le ciel s’assombrissait, et l’histoire prenait fin. Elle avait commencé dans les larmes et s’achevait dans la douleur, l’arrière goût était bien trop amer…





fiche par century sex.



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray


Dernière édition par Keira Williams le Sam 16 Fév - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Keira et ses 30 baisers <3   Ven 15 Fév - 22:36



Keira & Kaïn
« 24- Set fire to the rain - Adele »
508 mots


Tes lèvres quittent les miennes, une dernière fois, et je me souviens. Mes yeux se ferment, et je revoie toute notre histoire… Du tout début. Nous avons tout connu. Nous avons connu l’Amour, le vrai. Un amour incroyable, sans failles. C’était innatendu, mais tu es quand même arrivé alors que je n’y croyais plus, alors que mon cœur était brisé et tombait, prêt à s’écraser à même le sol, tu l’as rattrapé et tu m’as sauvée. Je m’étais résignée, mais tu m’as retrouvée, et tu m’as ramené à la vie, alors que plus rien ne semblait m’y rattacher. Tu es venu, tu es apparu dans ma vie, pour me ramener sur terre. Je me suis accrochée à toi, alors que mes jambes ne me portaient plus. Quand mes genoux ont fléchi, tu m’as receuilli, et tu m’as relevée. J’ai réappris à aimer à tes côtés. J’ai retrouvé ce que je pensais avoir perdu à jamais. Je pensais qu’on pourrait être heureux tous les deux, j’y croyais du plus profond de mon être. Mais tu m’avais caché une part de toi. Je ne l’ai compris que trop tard, tu m’as menti. Tu n’étais pas celui que tu prétendais être… Et alors que je pensais ne plus souffrir, je ne faisais qu’aggraver la blessure, sans en avoir conscience… En t’aimant, je me suis condamnée moi-même. J’aurais peut-être mieux vécu sans toi… Peut-être pas, je ne sais pas, je ne sais plus. Car lorsque je revoie tout ce qu’on a fait ensemble, je suis folle de joie, et d’amertume en même temps… Car si rien n’était sérieux pour toi, cela signifie que tout mon bonheur a été battit sur un seul et terible mensonge, n’est-ce pas ?

Je te faisais confiance, je croyais avoir trouvé celui qu’il me fallait en toi. Tu représentais tout pour moi. Mon air, ma terre, ma raison d’être. J’aurais pu mettre le feu à la pluie juste parce que tu me le demandais. Mon amour pour toi ne connaissait pas de limites, j’ai toujours aimé avec déraison, et c’est pour cela que je t’ai tout donné, pleurant ton nom, alors que la pluie s’écrasait sur mes joues, se mêlant à mes larmes, dans une douche glacée qui ne me ramenait pas à moi. Je sens encore tes lèvres sur les miennes, et ta main enserrant ma taille. Je repense à nos projets et à nos rêves, et tous tes mensonges me reviennent de plein fouet, me torturant encore et toujours, pus violemment encore demain qu’hier. Tu as toujous gagné, et aujourd’hui encore, mon cœur que tu as pu attraper t’attend derrière la porte, alors que je sais que je ne dois plus rien attendre de nous, que tu ne reviendras jamais plus, je reste là, perdue dans mes souvenirs. Nos souvenirs… J’enflamme la pluie une dernière fois, les yeux clos, je revoie notre passé, tes lèvres sur les mienne, m’emportant ailleurs. J’aurais pu passer l’éternité à tes côté, endormie tout contre toi. Et je sais que malgré tout ce que tu m’as fait, je t’aimerais éternellement.





fiche par century sex.



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Keira et ses 30 baisers <3   Dim 21 Avr - 21:11



Keira & Emeric
« 28-Rumor has it + someone like you – Glee »
789 mots


Ce soir était le grand soir. Les filles étaient toutes en tenues : robes noies, escarpins à talons. Les yeux étaient agrandis par du mascara noir, les cils, longs, balayaient les joues à chaque clignement de paupières. Keira Williams était au milieu du groupe. La plus grande, mais aussi certainement la plus charismatique du groupe menait le corps de chanteuses et de danseuses à la baguette depuis deux ans déjà. C’était sa dernière année de lycée, c’était sa dernière chance de montrer à tous sa supériorité. La jeune femme était prête à tout pour la victoire, raison pour laquelle elle avait surentraîné tout le groupe et n’avait cédé à aucun caprice. Pas plus qu’elle n’avait permis le moindre écart. La finale des chorales était particulièrement vitale.

Keira était maquillée et coiffée. Ses cheveux roux relevés en chignon dévoilaient un dos nu sensuel. Sa peau blanche ressortait particulièrement avec la robe noire imposait aux chanteuses pour le final. Au milieu du groupe, la jeune femme réclama le silence :

« Les filles. Ce soir, c’est le grand soir. Je veux qu’on excelle. Faire bien, ce n’est pas suffisant. On est les meilleures, et on doit le montrer. Pas d’écart, pas de fausses notes. Si une seule d’entre vous fait un pas de travers, je la tue. C’est clair ? »

Inspirant un bon coup, elle ajouta :

« Bien, je vous adore ! C’est parti ! »

Les filles quittèrent les vestiaires, traversant les coulisses pour rejoindre la scène. Arrivées à la frontière menant devant les projecteurs, Keira inspecta une dernière fois le groupe et inspira profondément. Se tournant vers Emma, la rousse ajouta :

« Emma, pitié. N’essaie même pas de chanter le refrain et concentres toi sur tes pieds. Si tu foires encore une fois le mouvement, je te jure que ta vie insignifiante va très rapidement prendre fin. »

Souriante, la rouquine poursuivit, comme si de rien n’était :

« Maïlie, si tu fais comme à la répétition de cet aprem, c’est parfait. »

Et lorsqu’il fut temps d’aller sur scène, les filles se mirent en place, et, enfin, la musique débuta. Percussion, puis chœurs débutèrent. Dansant et chantant les chœurs pour lancer l’offensive, ce fut Maïlie qui chanta seule pour commencer. Les autres filles poursuivaient la chorégraphie, tout en chantant, accompagnant la voix, puissante de la brunette. La tension était palpable au sein du groupe, mais chacune effectuait sa partie à la perfection. Toutes étaient synchronisées, et l’ensemble était… parfait. Finalement, la voix de Keira s’éleva, brisant le chant précédent, le tout avec une harmonie particulièrement troublante. Les filles avaient beaucoup travaillé sur leur chant, et le rendu était particulièrement… saisissant ! Keira chantait à présent, la voix de Maïlie avait rejoint les chœurs. Emma suivait le rythme sans risquer sa vie (pour l’instant). Et alors que Keira continuait à chanter sa partie, la voix de la brune qui s’était élevé au début avait reprit, se joignant à elle. Toutes deux avaient de très belles voix. Ce n’était après tout pas un hasard qu’elles soient solistes. Et finalement, la musique prit fin et toutes gardèrent la pause finale avant de saluer, parfaitement synchronisées. Keira ne sourit au public, avec les autres filles du groupe et toutes quittèrent la scène ensemble. Une fois dans les vestiaires (Keira n’avait pas parlé de tout le trajet, dans les couloirs des coulisses), la rouquine se tourna pour faire face à son groupe (puisqu’elle l’envisageait ainsi) :

« Les filles. C’était »
« Génial. »

Cette voix, la rouquine la reconnaissait entre toutes. Faisant face à Emeric, quater back de l’équipe de foot du lycée, et optionnellement petit ami de la jeune fille, elle lui sourit, alors qu’il passait sa main à sa hanche :

« C’est exactement ce que j’allais dire Em’. »

Sans plus s’embarrasser de pudeur (ce qui ne caractérisait de toute façon ni la rouquine, ni son petit ami), ils s’embrassèrent langoureusement, faisant finalement se disperser les filles dans les vestiaires, tandis qu’ils s’affairaient tous les deux. Alors qu’ils se séparaient enfin, le jeune homme (réputé pour être le plus sexy du lycée) passa sa main dans le dos de sa petite amie, faisant en sorte qu’elle ne s’éloigne pas trop :

« On se voit toujours chez toi ce soir ? »
« Bien sûr. »
« A toute alors. »

Elle acquiesça et le laissa filer, tandis qu’elle soupirait de satisfaction. Se tournant vers les filles, elle revint à la charge :

« Bon. Demain soir, on fêtera la victoire. Vous êtes toutes libres, évidemment. »

Ce n’était pas une question, non. Elles se libéreraient, c’était évident. Quant à la victoire, Keira n’avait pas le moindre doute, elle savait qu’elle leur reviendrait. C’était plus qu’évident.





fiche par century sex.



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Keira et ses 30 baisers <3   Ven 1 Jan - 22:06


« 13-La boulette – Diam’s »
789 mots
Keira & Faris

Le gang, le groupe. Tout donner pour l’ensemble, ne jamais penser individuel. C’était comme ça qu’ils fonctionnaient depuis toujours. Ils avaient tous grandi ensemble, soudés, liés. Je faisais partis de ceux qui les observaient de loin sans oser trop m’en approcher. Ils avaient ce côté imprévisible qui m’effrayait. Et pourtant, un jour, j’ai franchi le pas. Et ça n’aurait sûrement jamais eu lieu si elle n’avait pas existait. Elle était toujours avec eux. Une touche de couleur dans ce monde sombre. Elle passait le plus clair de son temps avec les autres filles du gang. Tous réunis, ils devaient être une quinzaine. C’était plus l’ensemble que les individus séparément qui imposaient un respect. Quand j’y repense, je n’arrive pas à savoir si c’était une bonne idée ou pas, ce que j’ai fait ce jour-là.

…………….

Il ne faisait ni chaud, ni froid. Ni beau, ni moche. Le sol était encore légèrement humide. J’étais parti rendre des livres à la bibliothèque. Oui dit comme ça c’est vraiment très cliché. Mais c’était pourtant le cas. Je me rendais à la bibliothèque quand je les ai croisés. Ils étaient une petite dizaine. Trois filles et huit garçons. Les âges variaient de treize à vingt ans. J’étais dans la classe de trois d’entre eux, et je croisais souvent la plupart au sein du lycée. Certain étaient en train de fumer, adossés aux murs, et en la voyant, j’ai arrêté de regarder où je marchais et j’ai trébuché. Les livres se sont écrasés sur le bitume, devant moi, tandis que les éclats de rire retentissaient. Rouge de honte je me suis baissé pour récupérer les ouvrages, mais c’était sans compter sur un pied venu s’écraser sur l’un d’eux. Levant les yeux, je reconnu Alek qui était un des plus vieux du groupe et me regardait de haut.

« Ben alors l’intello, qu’est-ce que tu fais dans le coin, ce n’est pas ta place ici… »

Des rires gras suivirent cette remarque. Je ne répondis rien, j’étais en infériorité numérique, ç’aurait été plus stupide de répondre que d’agir.

« Ben quoi ? Tu ne sais pas parler ? »

Il donna un coup de pied dans le livre et alors que j’allais répliquer, je frémis en entendant la voix. Sa voix.

« Fous-lui la paix, Alek. »

Il haussa les épaules, observant son amie qui nous avait rejoints. Celle qui m’avait distrait. Nous étions dans la même classe mais nous ne nous étions jamais parlé, elle se pencha et prit mon livre :

« Orgueil et Préjugés ? »
« C’est à ma sœur… »
« Dommage, il a l’air bien, j’aurais aimé avoir ton avis… »

Elle sourit. Et reprit :

« Fais pas attention à Alek, il aime bien rouler des mécaniques. Ceci dit… je dis ça, je ne dis rien, mais tu ferais peut-être mieux d’éviter les bandes de ce genre quand tu sors seul. Après, tu fais bien ce que tu veux… »

Elle haussa les épaules et me tendit mon livre. Alors que je le récupérait, elle brisa la distance qui nous séparait et sans prévenir déposa un baiser sur mes lèvres. Rapide, fugace mais incroyablement… inattendu.

« En guide de paiement pour le péage. »

Elle sourit derechef, l’air malicieux et rejoignit son groupe qui n’avait pas observé notre échange tandis que je reprenais mon chemin, à la fois sonné et profondément étonné. Je n’avais même pas su quoi répondre.



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Keira et ses 30 baisers <3   

Revenir en haut Aller en bas
 
Keira et ses 30 baisers <3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» | Défi - 30 Baisers * [ 25/30 ] |
» Les Baisers de Malmédy
» [Défi] 30 baisers - Quentin Montgomery [TERMINE]
» 30 Baisers - Alehandra Stones [Défi][17]
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Les galeries :: Défi - Les 30 baisers-
Sauter vers: