AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Flower Power [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Professeur

Parchemins : 486
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Flower Power [PV]   Dim 17 Juin - 10:41


Nicolas & Sibelle



Aussi dure est la vie, elle est belle aussi.



    Nicolas avait eu un peu de mal à venir au travail ce matin là. Il avait loupé le boulot la veille parce qu'il avait appris que Emma était de retour, et s'il voulait pouvoir continuer à payer ses séances chez le psy', il était obligé d'aller bosser, mais il n'avait pas la foi. Il était encore un peu chamboulé. Il sortit de son lit, entra dans la cuisine, se servit un bol de céréales... et réalisa plus de dix minutes après seulement, lorsque le regard fixe de sa mère sur son bras l'aiguilla, qu'il avait oublié de mettre ses bracelets.

    « Je vais le faire après maman, te stresse pas. » Dit-il en avalant une cuillère supplémentaire de céréales dégoulinants de lait. Son petit déjeuner avalé, il s'habilla et passa les bracelets qui servaient à cacher ses cicatrices au poignet. Problème réglé, mais c'était vrai qu'il le faisait au réveil d'ordinaire. Bah... il avait la tête dans le chou, c'est tout.

    En sortant de son immeuble, il transplana chez Sibelle. Il passait la chercher tous les matins parce qu'il n'aimait pas savoir qu'elle faisait le trajet seule. En plus, elle n'avait pas spécialement besoin de ce petit boulot, il savait qu'elle avait postulé avec lui parce qu'il le lui avait proposé et parce que ça leur permettait de passer du temps ensemble. Il avait besoin de cet argent, elle, pas particulièrement. Elle était là parce qu'elle était amoureuse de lui, malheureusement, ce n'était toujours pas réciproque, pas encore, mais ils s'étaient quand même pas mal rapprochés, et puis, Nicolas avait prévenu Sibelle qu'il ne serait pas facile à conquérir... il fallait croire qu'elle aimait les défis, non ?

    « Salut Sibelle ! Désolé de pas être venu bosser hier, c'était un peu.... bizarre. » Ils marchèrent un petit moment en silence. Sibelle ne pouvait pas marcher vite, mais ils avaient le temps, ils partaient toujours avec beaucoup d'avance. Ils bossaient dans un fast-food pas trop regardant sur l'âge de leurs employés lorsque c'était le rush de l'été, en gros, ils servaient des sandwichs toutes la journées aux gens du monde entier venus visiter Londres.

    « Emma est revenue. » Lâcha-t-il finalement, pas tout à fait certain que c'était une bonne idée d'en parler à Sibelle. Mais en même temps, elle était son amie, il ne voulait pas avoir de secret pour elle, c'était aussi une question de respect. « Mais c'est juste une amie maintenant. » précisa-t-il tout de même, au cas où Sibelle s'imaginerait qu'il allait retomber dans les bras de son ex-petite amie. Ce n'était pas du tout le projet qu'il avait, en fait, il était bien tout seul pour l'instant. Il avait encore des sentiments pour Emma, c'était sûr, mais bon... il fallait qu'il se fasse à l'idée que c'était terminé pour de bon, avec le temps, quelque part, cela devenait plus facile.



L'avenir, fantôme aux mains vides,
Qui promet tout et qui n'a rien !
[Victor Hugo - Les Voix Intérieures]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 754
Âge : 25 ans - 12 Juin 1995
Actuellement : Psychologue dans un centre de prévention suicide


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Eliot Walsen, Marilie Wright et Mia Hong

MessageSujet: Re: Flower Power [PV]   Dim 17 Juin - 14:54

Sibelle habitait toute seule dans un condo, ou le propriétaire, son tuteur, Zeno Rowle étant toujours absent. (Comme d’habitude quoi!). Elle avait l’habitude de passer ses vacances toute seule à faire ce qu’elle aime. Mais cette année, c’était différent. Elle devait aller travailler. En toute franchise, elle aimait mieux être dans la besogne que de se plaindre chez elle jusqu’à en pleurer.

Mais ce matin, elle était endormie. Très épuisée de sa nuit dernière, elle avait faite une crise d'angoisse ou chaque virement dans son lit était un découragement en soi. Elle n’avait même pas entendue même le cadran qui avait vibré sous son lit puisqu’elle était malentendante. Après 15 minutes, elle avait réussi à sentir l’alarme vibrer sous son poids. Après des efforts surhumaines, elle ouvrit difficilement ses yeux. Il était déjà 6h du matin. Elle se leva rapidement, ce qui a résulté des étourdissements.

Ouille….

Se marmonna-t-elle…

Après avoir se donner de l’insuline, comme elle le faisait à chaque fois quand elle devait manger. Elle était dans la cuisine en essayant de se beurrer une toast quand elle vit Nicolas apparaître dans la maison en transplanant.

Elle était dans un état second, qu’elle n’avait pas réalisé que Nicolas était dans la pièce. Elle essaya de manger tout en s’accotant sa tête sur le long du comptoir. Les yeux clos, elle essaya de refaire le plein d’énergie, ce qui s’avéra inutile par la suite. Elle s’ouvrit en soupirant et vit Nicolas qui était assis et qu’une fine sourire qui s’étendait de ses lèvres. Il avait mit ses bras sur le comptoir et posa sa tête sur ses mains.

Oh! Déjà arrivée?

Son sourire lui intimide et cela le rendait nerveuse.

Salut, euh laisse-moi deux secondes…

Elle était encore en pyjama et elle était gênée de se montrer ainsi vulnérable. Elle se dépêcha de se rendre dans sa chambre ou c’était le bordel et retrouva un ensemble de travail propre qu’elle s’enfila sans perdre un instant. Elle attacha aussi ses cheveux en queue de cheval en vitesse. Elle prit alors sa canne quand elle devait sortir à l’extérieur.

Voilà !

Qu’elle s’écria quand elle rejoint son ami. Depuis sa dernière déclaration, ils ne se sont jamais revenue là-dessus. Pour Sibelle, c’était tant mieux. Elle se sentait mal d’avoir faite sa déclaration quand celui-ci refusait ses avances. Surtout qu’il était encore amoureux d’Emma. Ce qui l’a rendait triste encore.

Ils étaient sur le chemin de leur travail quand elle apprit que son absence était en raison de l’arrivée d’Emma…

Elle s’était dit intérieurement qu’il était de retour avec elle. Mais il fini par sortir que c’était juste en ami maintenant.

Elle ne savait pas quoi dire. Il lui en parlait parce qu’il avait confiance en elle. Elle se devait dire au moins quelque chose… Surtout qu’elle faisait de gros effort pour ne pas sortir n’importe quoi encore. Surtout qu’elle avait encore le béguin sur lui et cela ne changera jamais. Elle espérait qu’un jour il comprendrait qu’elle pourrait essayer de le rendre heureux? Beaucoup plus de ce qu’il avait vécu avec son ex.

Comment ça elle était revenue? Elle ne voulait pas rester avec sa mère?

Elle n’avait jamais vécue une rupture, elle imagina en soi que c’était une étape difficile que vit Nicolas.

Elle t’a dis qu’elle ne voulait plus revenir avec toi?

Elle avait une lueur d’espoir. Peut-être avec la chance…

Elle soupira parce qu’elle voulait enlever ses peines. Elle n’aimait pas voir son ami comme ça. Mais il devait passer par là.

Je n’aime pas te voir triste Nick… Je remarque que tu l’as aimé beaucoup.

Elle s’arrêta pour faire face à lui.

Il ne faut pas que tu lâche, ça allait bien quand elle n’était pas encore revenu.

Elle prit ses mains dans la sienne.

Au moins, tu sais ce qui en advient de vous deux maintenant. J’imagine que tu as eu ta réponse à tes questions non?

Elle se déplaça de lui pour recommencer à marcher à ses côtés tout en étant pensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Professeur

Parchemins : 486
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Flower Power [PV]   Dim 17 Juin - 16:11

    « Hum... Je ne sais pas. Je crois qu'elle a réalisé que ce n'était pas en étant loin de l'Angleterre que ses problèmes disparaîtraient, mais nous n'avons pas tellement parlé de ça. Il y avait d'autres points qui méritaient qu'on s'y attarde. » Il haussa les épaules, un geste qu'il faisait souvent lorsqu'il n'avait pas grand chose à dire. Mais il semblait que Sibelle interprétait mal ce qu'il avait essayé de lui faire passer comme message. Il n'était pas spécialement triste, il croyait seulement qu'elle méritait d'apprendre la nouvelle. Histoire de ne pas être trop surprise de revoir l'ancienne préfète dans les couloirs et qu'elle s'imagine des trucs. Même si les sentiments de Sibelle n'étaient pas partagés, elle restait une amie qu'il appréciait, et il ne voulait pas qu'elle ait de la peine pour rien en imaginant qu'il était de nouveau avec sa meilleure amie. Parce que Emma n'était plus que ça, sa meilleure amie, enfin, peut-être pas la meilleure pour l'instant parce qu'il y avait encore de la distance entre eux, un peu de gêne aussi, mais tout au moins une amie.

    « Quand j'ai appris qu'elle était revenue, j'ai réalisé que finalement, non, ça n'allait pas si bien que ça. Mais là, par contre, ça ira. Comme tu dis, beaucoup de choses se sont réglés. » il soupira et continua à marcher à côté de Sibelle en direction de leur travail d'été. « Sinon, ça a été hier au boulot ? Vous avez réussi à vous en sortir sans moi ? Il a fait beau, il y a du y avoir pas mal de monde à la sandwicherie. » Nicolas aimait bien servir la clientèle, il aimait le contact les gens. Ce n'était pas très enrichissant personnellement, mais en même temps, il était aussi en vacance, donc il pouvait laisser la culture de côté au moins pour cet été. Cela dit, il allait quand même falloir qu'il réfléchisse très sérieusement à ce qu'il allait faire l'année suivante. Là, il avait encore un an à Poudlard, après il entrerait dans le monde des adultes ! Or, contrairement au reste de sa famille, il n'avait pas même le début d'une idée de ce qu'il avait envie de faire ! Roman avait toujours voulu faire des confiseries, Megan travailler dans la mode, Jenny voir le monde et Daniel écrire comme leur père... Nick n'avait rien d'aussi précis en tête. Il allait finir par faire des petits boulots à la sortie de Poudlard le temps de trouver sa voie, pour peu qu'il y en ait une qui existe faite pour lui...



L'avenir, fantôme aux mains vides,
Qui promet tout et qui n'a rien !
[Victor Hugo - Les Voix Intérieures]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 754
Âge : 25 ans - 12 Juin 1995
Actuellement : Psychologue dans un centre de prévention suicide


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Eliot Walsen, Marilie Wright et Mia Hong

MessageSujet: Re: Flower Power [PV]   Dim 24 Juin - 15:36

Sibelle joua avec son landau de son sac quand Nick lui déclara qu’Emma avait réalisé que ce n’est pas en fuyant qu’on réglera tout les problèmes… Et c’est tout à fait normal.

Mais pourquoi est-elle partie? Pour fuir de quoi? Il ne peut pas s’agir que de toi?

C’est vrai, si on prenait deux secondes pour réfléchir. Nicolas est un garçon relativement calme. Parfois il fait des mutilations. Mais au moins il n’est pas violent quoi… C’est ce qu’elle s’imagine puisqu’elle ne connaît pas tout sur lui. Elle sait les grosses parties oui! Mais chacun dois avoir ses jardins secrets. Bon peut-être que Sibelle ne le saurais jamais. Mais la plupart des gens ne sont pas parfait et nous font des trucs ou des révélations chocs… C’est ce que je veux en venir quoi!

Elle lui adressa un sourire quand elle su que beaucoup de trucs sont réglé entre eux. Pour Sibelle, c’est une bonne chose pour lui, il pourra enfin tourner la page d’ici là.

Contente pour ça. Au moins, vous ne serez pas mal à l’aise quand vous vous verrez non?

Mais pour Sibelle c’est autre chose. Elle ne sait pas comment elle réagira quand elle verra l’ex petite amie de celui pour qui elle a le béguin. Elle a tendance à se comparer de ce qu’elle a de plus qu’elle. Qui ne fait pas ça hein? C’est une réaction normale. On se dit qu’on est mal barré parce qu’elle à ça de plus que moi ce qui nous déprime quoi!

Toujours en train de marcher pour le travail. Elle devenait de plus en plus songeuse. Mais après toutes ses réflexions, elle se résolu de prendre une journée à la fois finalement. Elle voulait mettre un peu d’amusement. On ne peut pas toujours être triste hein? Quand son ami lui demanda si sa journée d’hier au travail s’est passée sans lui. Elle ne pouvait pas s’empêcher de rire aux clients dingues.

Oh si tu savais, tu as manqué tout un spectacle! Il y a un client qui était venu avec son fiston et ils se chicanaient pour la sorte du sandwiche. Pis ça duré au moins 10 minutes. J’ai du les tasser pour servir d’autres clients. Ça été fou comme journée. Je n’ai pas eu de minutes à moi, sauf pour le diner, fallait bien sur que je m’éclipse pour manger, mais mon patron était dans le jus et disait des jurons à lui-même. J’ai du manger en vitesse pour l’aider à servir des clients. C’était une folle journée!

Sibelle éclata de rire, c’est si bon se rappeler de sa journée d’hier. Elle espérait qu’aujourd’hui ça irait mieux. C’était nuageux, logiquement, il n’aurait pas beaucoup de monde. Mais bon on verra.

Sibelle avait du coup l’air espiègle, elle décida sur le coup tête sans réfléchir de chatouiller les côtes de son amis tout en éclatant de rire. Ça lui faisait bien et surement que lui aussi. Elle était heureuse, heureuse d’avoir maintenant une vie presque quasi normal hein! Il reste certain chose encore. Mais le principal, c’est qu’elle s’en est sorti de l’enfer dont elle vivait chaque jour. Maintenant, elle pouvait sourire et apprécier la vie. Surtout qu’avec lui, elle pouvait être elle-même, sans cacher tout ses émotions. Mais là en ce moment, tout ce qu’elle avait envie c’est de l’énerver avec ses niaiseries comme ceci par exemple : Elle dirigea vers le dos de Nick et lui sauta dessus pour mettre ses mains autours de son cou.

Es-tu capable d’avancer de 5 pas avec moi dessus. Je suis lourde hein! En plus de ma canne et mon sac à dos. Je gage 1 euro que tu ne l’aura pas…

Tout en ayant d’une voix enfantine.

C’est si bon de rire et de voir celui-ci rire…

Allez! J’attends, sinon je te chatouille encore!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Professeur

Parchemins : 486
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Flower Power [PV]   Lun 9 Juil - 8:12


    « Oh... J'ai toujours su que ce n'était pas moi qu'elle fuyait. C'est le passé, les souvenirs, qu'elle cherchait à fuir. Son père a longtemps été malade, il est mort à la fin de ma cinquième année. C'est à cause de ça qu'elle a changé d'école à la base, sauf qu'elle s'est coupé de tout, alors elle a rompu avec moi aussi. Mais je ne lui en veux pas, c'est comme ça, c'est la vie, toutes les bonnes choses ont une fin pas vrai ? » Il soupira et s'étira tout en marchant. Ouai, sa relation avec Emma, ça avait été formidable... Un moment génial et super important pour lui. Malheureusement, il était terminé. C'était fini entre eux, ils ne pourraient pas se remettre ensemble. Ils auraient pu, peut-être, mais Nicolas aurait toujours eu peur qu'elle le quitte de nouveau pour une raison x ou y. Il était capable d'être son ami, mais plus de lui donner son cœur et son âme. On ne répétait pas deux fois la même erreur quand on avait le caractère de Nicolas, toujours très réfléchi sous des apparences trompeuses.

    « Je ne suis pas certain que ce sera toujours facile, mais il n'y a pas de raison pour qu'on soit gêné. Le passé, c'est le passé. » Soit, c'était plus facile à dire qu'à faire, mais s'il suivait une thérapie ce n'était pas pour rien. Il essayait d'avancer, par rapport à Marina, c'était le but principal, mais par rapport à Emma aussi. Il s'était senti seul, abandonné, lorsqu'elle était partie, mais maintenant qu'elle était revenue, il fallait prendre un nouveau départ. C'était contradictoire car en même temps il essayait de redevenir ami avec son ex, donc finalement de recommencer l'amitié qui s'était transformé en amour, mais bon, quand on se scarifie en ayant comme philosophie de vie d'être toujours de bonne humeur, on n'est pas à une contradiction près.

    « Ah mince, j’espérais que le patron te lâcherait la grappe comme je n'étais pas là. » Mais ça aurait été trop beau. Cela dit, Sibelle ne semblait pas s'en plaindre, donc il ne le ferait pas à sa place. Elle se mit alors à le chatouiller et il gesticula pour échapper à cette attaque sournoise ! Eh ! Les chatouilles, c'est traître quand on prévient pas ! Elle lui monta ensuite sur le dos, mais là, il la vit venir alors il passa ses bras sous ses jambes pour la maintenir. « Pff... Qu'est-ce que tu crois ? Moi je suis un homme, un vrai ! » Et il avança. Il fit les cinq pas sans grande difficulté. Il avait l'habitude de porter des charges sur son dos vu qu'il était, comme beaucoup de serdaigle, toujours avec des tas de livres. Et il faisait pas mal de sport même s'il n'en était pas fan pour autant, donc il avait une certaine musculature, au moins au niveau des bras. A Sterne, pour effectuer certaines figures, il n'y avait pas le choix. C'était se muscler ou ne pas participer aux chorégraphies. Certes, c'était très discret, mais pour faire seulement cinq pas, c'était amplement suffisant. « Hop, tu vois, tu me dois une pièce ! Si je re-fais cinq pas, tu m'en donnes deux ? » Bah quoi, elle avait commencé non ?

{546}



L'avenir, fantôme aux mains vides,
Qui promet tout et qui n'a rien !
[Victor Hugo - Les Voix Intérieures]



Dernière édition par Nicolas Jones le Mar 10 Juil - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 754
Âge : 25 ans - 12 Juin 1995
Actuellement : Psychologue dans un centre de prévention suicide


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Eliot Walsen, Marilie Wright et Mia Hong

MessageSujet: Re: Flower Power [PV]   Mar 10 Juil - 22:08

Un décès, ce n’est jamais facile à vivre. Elle comprenait un peu ce qu’Emma a traversé. On ne sait jamais ce que l’on pourrait faire pour oublier la perte de ce que nous avons vécue. Ainsi, elle a échappé deux fois de la mort. Elle a voulu se suicider. Elle n’acceptait pas de voir sa mère mourir sous ses yeux et devenir rapidement orpheline. Personne ne souhaitait, encore moins pour Sibelle.

Oui, on ne sait jamais comme on va réagir. Je comprends un peu Emma, j’ai voulu moi pour ma part de disparaître, par deux fois. Pour l’a rejoindre, je n’acceptais pas qu’elle me laisse toute seule, sans famille sans ami. Heureusement que mon tuteur m’a trouver à temps. Sinon, je ne sais pas ce que je serais devenue. À l’époque, j’étais seule parce que je n’arrivais pas a accepter mon passé. J’étais coupé de tout. J’allais à mes cours, faire mes études puis pour aller ensuite me coucher. C’était ça ma vie. Un zombie…

Elle marcha alors à ses côtés et regarda les dalles sur le béton.

J’imagine, mais au moins vous vous êtes toute dit. Laisse le temps passer et puis ça arrivera comme vous le sentirez.

Même si elle ne voyait pas Emma d’un bon œil. Elle devait tout de même accepter la situation. Emma était son ancien amour. Il lui faudra du temps, même si ça perdure un an. Elle n’a jamais connue ça. Mais elle pouvait se mettre à la place de son ami et d’avoir aimé une femme et de l’a quitté sans raison, comme ça… PAF… Avec le recul. Elle pouvait très bien le mal prendre ce départ.

Oh, ce n’est pas un problème. On s’est quand même amusé à la sandwicherie. Mon patron s’était même fait tomber un plateau de sandwicherie sur le plancher. Il devait en refait d’autres. Cela m’a bien marrer. Pour une fois, ce n’était pas de ma faute.

Cela a été un moment cocasse entre son patron et Sibelle. Malgré ses efforts qu’il a du s’exercer pour faire des sandwiches. Quand le temps de revenir sur le plancher pour mettre le plateau au public. Il avait perdu l’équilibre quand il avait posé son pied sur un essuie-tout, ce qui a comme résultat de tomber sur ses fesses avec les sandwichs éparpillés autour de lui.

Elle avait rigolé quand elle s’était mise à le chatouiller. Elle vit alors que son ami bégaya ce qui faisais monter son excitation pour chatouiller encore plus. Il ne savait plus ou se donner la tête. Quand elle vit qu’il n’en pouvait plus, elle s’arrêta pour lui donner du souffle.

Hein! J’ai de bonne main pour te chatouiller

Ce qui faisait plaisir de dire sa fierté

Elle monta alors sur le dos de son ami et faisait les 5 pas, en lui prouvant qu’il était un VRAI homme.

J’avoue que tu es un vrai homme. Bah.. Vas-y alors pour 5 autres pas!

Ce qu’il ne savait pas dans ce sous-entendu, c’est que pendant qu’il avançait. Sibelle en profita pour lui chatouiller pour augmenter sa difficulté.

Alors là? Est-ce que tu vas pouvoir faire les 5 pas… Hein Hein!!!

Elle avait l’esprit espiègle, elle aimait le mettre au dépourvu et ça augmentait le plaisir et surtout le rire embarquait ce qui était agréable au final. Elle se posa par terre quand elle vit qu’il n’arrivait pas à avancer tellement qu’il était chatouilleux…

Je vois que vous êtes un homme extrêmement chatouilleux… Je sais maintenant quoi faire pour vous faire craquer jeune homme…

Elle sortie alors sa langue et s’avança pour l’amuser. Puis, Elle se mit à reculer de reculons et c’était malheureusement une mauvaise idée car d’un instant après, elle se cogna auprès d’un poteau électrique ce qui l’assomma.

Aie!

Elle essaya de rester en équilibre tout en mettant sa main sur sa nuque pour soulager sa douleur. Elle cherchait en vain le poteau pour se tenir puisque l’étourdissement était devenu de plus en plus forte ce qui lui faisait tomber sur le plancher. Elle paniquait et elle cherchait son ami avec inquiétude.

Nick…

Elle ne se sentait pas bien et voulait bien que son ami soit proche d’elle. Elle ne sait combien de temps elle était dans les vapes du à son étourdissement. Puis doucement, elle sentit qu’il diminuait pour enfin s’arrêter complètement. Elle pouvait enfin voir Nick au dessus d’elle avec l’air inquiet.

Je vais bien… Mon étourdissement est partit.

Elle essaya de se lever et sentait une douleur ce qui lui faisais grimacer. Elle sentit alors son ami l’a soulever et lui fait s’asseoir sur un banc non loin de là.

Merci, à l’avenir, plus de reculons.

C’était carrément catégorique. Le coup qu’avait reçue lui avait perdre l’équilibre et par la suite les étourdissements étaient en faite pas agréable. Elle ne savait pas combien de temps elle était K-O.

Combien de temps j’ai été dans les vapes?

Elle entendit sa réponse tout en se massant sa nuque pour faire en sorte diminuer ce qui n’aidait pas vraiment beaucoup finalement…

837 Mots
PORRIDGE
TOUT COMPTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Professeur

Parchemins : 486
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Flower Power [PV]   Lun 6 Aoû - 10:28


    Nicolas savait pour les tentatives de suicide de son amie, évidemment, il était très loin de les approuver. Non pas qu'il soit parfait, il était même loin d'être un modèle, il n'avait jamais vraiment essayer de se tuer, mais à force de se faire du mal, ça avait failli quand même... Heureusement, tout ça, c'était de l'histoire ancienne maintenant. Il n'irait pas jusqu'à dire qu'il se sentait mieux, ce serait un gros mensonge, mais au moins parvenait-il à vivre avec son mal être. Il doutait que Sibelle ou même Emma puisse en dire autant. Parfois ça l'énervait, mais bon, il faisait avec quand même.

    « Et bien, je crois que Emma a été zombifiée aussi, mais qu'elle va mieux maintenant. » Si ce n'était qu'elle l'avait perdue. Quoi qu'elle en dise, il n'était pas sûr qu'elle avait gagné au change. Il n'avait pas été si horrible comme petit ami, au contraire, il lui semblait qu'il avait fait beaucoup d'efforts en ce sens. Mais bon, peu importait, il ne reviendrait pas sur sa décision de ne pas retenter de la séduire, c'était irrévoquable.

    « Oui, on s'est tout dit. » Mais peut-être que ce qui s'était passé dans le détail était trop personnel pour qu'il le raconte à Sibelle. Cette dernière savait beaucoup de choses sur lui, cependant, il ne s'était jamais complètement dévoilé comme devant Emma, il considérait Sibelle comme une petite chose fragile. Il l'aimait beaucoup, mais c'était lui qui la protégeait, elle n'était pas assez forte pour elle-même, alors elle ne pouvait pas l'aider. Au contraire, avec Emma (autrefois, plus maintenant), il avait pu se laisser aller à montrer ses faiblesses. Il avait pleuré, il avait crié, saigné, il s'était débattu. Connaître une personne ne suffit pas, il faut aussi qu'elle montre tout ce qu'elle cache.

    « Tant que tu t'es amusée, c'est le principal. Cela m'aurait ennuyé que mon absence te cause du tord. » Quand on vous disait qu'il considérait Sibelle comme sa protégée, en voilà la preuve. Le fait qu'il ne soit pas là et que cela puisse donner une charge supplémentaire de travail à Sibelle avait été sa première préoccupation.

    « Ah ! Pas en me chatouillant ! Eh ! C'est de la triche ! Puisque c'est comme ça, tu marches ma vieille ! » Nicolas tolérait mal les chatouilles, il y était assez sensible pour ne pas vouloir s'y exposer, mais il rigolait bien sûr puisque ce n'était qu'un jeu et s'il reposa Sibelle au sol, ce fut avec douceur et soin, il savait qu'il ne pouvait pas se montrer brusque, surtout qu'elle devait marcher avec sa canne. Même sans ça, il était trop galant pour reposer par terre une fille avec brusquerie, sa mère lui enseigné la galanterie tout de même.

    Malheureusement, juste après, elle se cogna la tête. Ralala... Qu'est-ce qu'il allait faire d'elle hein ? « Pas trop longtemps, heureusement. » il avait été inquiet lorsqu'il l'avait vu partir, mais maintenant son regard était clair, elle semblait n'avoir qu'une grosse bosse, enfin, au cas où... « Tu n'as qu'à rentrer, ok ? Je vais t’appeler un taxi. » sans attendre de réponse, il en héla un. « Allez, rentre, va chez un médecin au cas où, on se verra au boulot demain. Tu m'as remplacé hier, je vais te remplacer aujourd'hui, ok ? » Il la mit bon gré, mal gré, dans le taxi et lui sourit. Mieux valait ne pas prendre de risque après un choc pareil. « A demain ! Et je t'appelle ce soir pour voir si tu vas bien ! » Lui dit-il sans trop savoir si elle avait bien pris ou pas son initiative. Mais qu'elle soit contente ou pas il s'en fichait, ce qui comptait c'était la santé ! En plus Marina était morte d'un violent choc à la tête, donc il n'allait pas prendre de risque, il avait été trop traumatisé. Mais il ne pouvait pas rester là, dans la rue, à attendre il ne savait trop quoi, s'il devait assumer son boulot et celui de Sibelle en plus, il avait intérêt à aller bosser dès maintenant !!!

{686}
{Terminé pour Nicolas}



L'avenir, fantôme aux mains vides,
Qui promet tout et qui n'a rien !
[Victor Hugo - Les Voix Intérieures]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 754
Âge : 25 ans - 12 Juin 1995
Actuellement : Psychologue dans un centre de prévention suicide


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Eliot Walsen, Marilie Wright et Mia Hong

MessageSujet: Re: Flower Power [PV]   Mar 7 Aoû - 0:23

Sibelle ne pouvait rien dire sur la relation entre Emma et lui. Mais elle espérait que malgré leur relation spéciale, ils pouvaient avoir un minimum de respect l’un envers l’autre.

Elle espérait qu’un jour, elle puisse rencontre Emma. Elle ne voulait pas en faire d’elle une ennemie mais bien comprendre ce qui a poussé son meilleur ami à tomber amoureux d’elle. C’est juste une simple question de curiosité voilà! Aussi, ce n’est pas non plus une façon pour Nick de l’attirer vers Sibelle!

Sibelle aimait beaucoup taquiner ses amis. C’est de plus sa spécialité depuis un certain temps, aussi, elle pouvait démontrer qu’elle savait s’amuser, pour elle, c’est une base importante quand on a une amitié aussi forte que celui d’avec Nicolas.

En se faisant débarquer du dos par son ami, elle se réjouissait de la vulnérabilité en lui bombardant de chatouilles extrêmes.

Ah! Ah! Je t’ai eu! Tu ne peux rien y faire contre moi, gnian gnian!

Tout en se félicitant de son coup, comme à l’accoutume de ses multiples gaffes, elle se cogna sa tête sur un pylône électrique. Cela a eu comme résultat de rester sans connaissances depuis un moment selon les dires de son ami.

Ça… Ça va… Je me suis faite cogné c’est tout.

Sa douleur était si intense qu’elle savait qu’elle aurait une prune dès le lendemain matin au boulot. Du moins ce qu’elle en jugeait de son état. Pendant un moment, elle était complètement dans le champ ce qui fait en sorte qu’entre temps, Nick avait appelé un taxi et avait exigé qu’elle doive se rendre à l’hôpital. Elle n’avait même pas sortie un son, ou protester que le taxi l’attendait déjà. Son ami le souleva et l’emmena vers la portière du taxi. Elle n’avait pas d’autre choix que de l’écouter, sinon elle aura droit à un sermon devant le chauffeur. Avec lui, il fallait s’attendre à tout et ne voulait pas le gêner non plus.

Okay! Okay! Je vais y aller… T’es content?

En soupirant, elle embarqua sans entrain.

Je vais attendre ton appel…

Elle lui claqua la porte au nez pour lui signifier son mécontentement et se dirigea vers l’hôpital. Après sept heure d’attente le verdict tomba : Elle n’avait rien, rien qu’un choc crânienne mineur et qu’elle devait prendre des anti inflammatoires. Super, déjà que Sibelle n’est pas friande des antibiotiques, elle fallait qu’elle le prenne pour au moins une semaine. De plus, par comble de malheur, elle devait s’absenter du travail pour au moins une semaine. Ce qui ne l’aidait pas à son humeur… Par la suite, déjà frustrée, elle alla à la pharmacie chercher sa prescription et s’en alla ensuite à son condo. En arrivant à sa maison, elle se dirigea vers sa chambre ou elle tomba dans son lit. Elle n’avait pas la grande forme, mais au moins, elle était dans son lit peu importe. Elle prit le téléphone et appela son ami. Il n’y avait pas de réponse. Elle appela alors son employeur pour lui expliquer sa situation et lui demanda de parler à Nicolas. Déjà sur les nerfs, téléphoner à sa job n’était pas sans doute l’idée du siècle. Il devait s’imaginer que c’était plus que grave. Elle lui rassura qu’elle allait bien et qu’elle devait se reposer d’ici là. Elle pouvait entendre son soulagement mais se sentir mal à l’aise de l’entendre pleurer.

Hey! Je ne veux pas que tu pleures. Je suis ok d’accord. Mais bon sens! C’est juste un tout petit choc de rien du tout… Juste une belle grosse prune!

Elle ne savait que faire et de toute façon elle ne pouvait pas le serrer dans ses bras. Elle lui demanda alors de venir dès qu’il aura finit son shift pour qu’elle puisse le rassurer et avoir au moins de quoi à s’occuper. Elle avait attendu mais elle était terriblement fatiguée de sa journée en plus de son accident bénigne. Elle attendit enfin la sonnerie de la porte, elle s’écria que la porte est ouverte. Elle entendit alors les pas. Elle lui demanda alors de venir dans sa chambre en suivant sa voix. Il allait tranquillement mais elle le vit arriver quelques secondes après. Elle vit alors dans ses yeux qu’il était rassuré et qu’il alla s’asseoir près d’elle. Ils avaient parlé de tout et de rien, puis un moment elle commença à ressentir de la fatigue de plus en plus forte. Elle avait dérivé sa tête pour se diriger sur les cuisses de son ami. Elle sentie alors les caresses que son ami produisait. Elle sentait bien et en sécurité, elle s’endormit alors profondément. Plus tard, Nick partit laissant un baisé sur son front en signe de réconfort. Mais pour Sibelle, elle n’allait jamais se souvenir de ce moment, car elle était sur un sommeil profond d’où les rêves se confondent entre le réel et l’iréel…

[806 mots]

TERMINÉ POUR SIBELLE!
FLOCON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flower Power [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Flower Power [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flower Power ! {PV libre]
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Like a flower [Daniel]
» Honduras : la victoire du « Smart Power » par Eva Golinger
» Conversion de Power Fist pour gardes impériaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 13-
Sauter vers: