AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Empty
MessageSujet: ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]   ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] EmptyMer 10 Oct - 18:44

Moïshe & Maïlie


Moïshe était mal depuis le bal de Noël. Enfin, il avait passée une très belle, soirée, il n’y avait aucun doute là-dessus, mais justement, la fin de cette soirée, n'avait pas été des plus commune en fait. Oui voilà.

Alors depuis qu'il savait que sa meilleure-amie, sa Lili, l'aimait, mais genre vraiment, elle était amoureuse de lui, et bhein ça lui avait fait un choc. Et oui, le gros niais, il ne l'avait pas remarqué. Mais enfin, passons sur ce fait, pour décrire l'attitude du mexicain à cet instant on pourrai utilisé le mot 'surpris'. Parce que oui il avait été surpris, il était même resté hébété de savoir les sentiments de Maïlie à son égard.
Il avait passé une soirée merveilleuse, à danser avec elle, à dîner avec elle, ils avaient rient, ils s'étaient embrassés (sur la joue bien sûr) plus d'une fois, mais quand la jeune-fille avait posé ses lèvres sur celle du brun, il n'avait pas su comment réagir.

Il l'aimait lui aussi. Enfin, il s'en était ,depuis un petit bon déjà, douté, mais ce baiser avait été comme un flash pour lui, un énorme flash lui arrivant en pleine figure. "Oui, j'aime Maïlie Stocker.". Voila, cette phrase résumait bien tout. Il était amoureux de cette fille d'un an de moins que lui c'était indéniable.

Seulement voila, au bal de Noël, elle était parti en s'excusant et il avait bien essayé de la rattraper, mais il lui avait déjà fallu le temps de comprendre ce qu'il c'était passé avant de la retrouver... sauf qu'elle avait déjà filée la vipère.
Donc bon, seule solution: filer dans sa chambre et s'allonger sur son lit pour réfléchir.

Réfléchir...

De ce fait, il n'avait pas dormi le mexicain et ne s'était même pas occupé de se mettre en pyjama, non, il était resté sur son lit, les yeux grands ouverts, à repenser durant des heures et des heures à ce moment merveilleux. Mais il s'était senti bête à ce moment là aussi. Parce qu'il n'avait pas su réagir, qu'il avait laissé filé la fille qu'il aimait, surtout qu'elle partait chez sa tutrice le lendemain...
Alors il en éprouvait des regrets, ça oui.
Mais comme on dit, la nuit porte conseille, alors Moïshe eut l'idée de lui écrire une chanson. Oui, une chanson rien que pour elle, qu'il lui chanterait quand elle reviendrait.
Il était fier d'avoir eut cette idée, parce qu'en même il savait bien qu'il n'arriverait pas à lui dire normalement, d'une façon banal. Un simple 'je t'aime' ne suffirait pas, non, il fallait qu'il lui prouve qu'il l'aime! Oui. C'était ça.

Alors pendant toutes les vacances il écrivit. Il écrivit, il écrivit, il écrivit, à n'en plus finir. Il raturait des tonnes de partitions, s'en prenait la tête même, mais il pouvait ça pour Maïlie, alors gâcher du papier à partitions il en avait bien rien à faire!

La rentrée arriva, il le fallait bien.
Alors Moïshe donna rendez-vous à la vipère dans la salle sur demande.
Maintenant, il l'attendait depuis une heure déjà. Enfin, elle n'était pas en retard non, c'était lui qui avait pris de l'avance histoire de bien se concentrer et de ne pas être perturbé.
La salle était simple, très épurée même. Il lavait imaginé blanche, avec juste un banc de velours rouge contrastant avec tout ça.
Ses mains était moites, elle devait arrivé dans deux minutes tout au plus. Il sortit doucement sa guitare, lisant la phrase qu'il avait gravé dessus pour se donner du courage: "La bonne musique ne se trompe pas et va droit au fond de l'âme chercher le chagrin qui nous dévore.". Oh parce qu'il en éprouvait du chagrin. Enfin, il était triste et regrettait de ne pas lui avoir dit et espérait vraiment que, justement, la musique qu'il avait composée pour elle réglerait tout.

C'est alors qu'elle entra et que pour Moïshe elle illumina la salle sur Demande. Il ne lui dit rien, sachant que s'il commençait à parler, jamais il ne réussirait à lui dire ce qu'il avait sur le coeur, alors il commença les premiers accords de sa guitare et chanta.

« I can't win, I can't reign
I will never win this game
Without you, without you
I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you

I won't run, I won't fly
I will never make it by
Without you, without you
I can't rest, I can't fight
All I need is you and I
Without you. »
[...]

Et au fur et à mesure qu'il chantait, il se sentait plus libre, plus léger, comme si un poids s'échappait de lui. Il aimait chanter pour elle en fait, oui c'était ça. Alors il continuait de chanter, se sentant de plus en plus léger, clamant presque l'amour qu'il portait pour la Texane.

« I won't soar, I won't climb
If you're not here, I'm paralyzed
Without you, without you
I can't look, I'm so blind
I lost my heart, I lost my mind
Without you. »
[...]

Ses dernières paroles allaient arrivées très bientôt, mais il n'osait pas la regarder, parce qu'il ne voulait pas voir comment elle réagissait. Et si tout ceci était du pipo? Et si elle se moquait juste de lui?
Même si c'était difficile à s'imaginer venant de la part de sa meilleure-amie, il avait peur de tout ça.

« I am lost, I am vain,
I will never be the same
Without you, without you
Without you. »

Voila il avait terminé. Il était fier de lui et en même pétrifié. Il l'avait fait c'était déjà ça.
Mais il posa sa guitare, se leva, se dirigea vers elle, souleva son menton de sa main et déposa un léger baiser sur ses lèvres.

Après ça, il lui sourit. Moïshe était heureux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Empty
MessageSujet: Re: ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]   ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] EmptyJeu 11 Oct - 20:55

~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Tumblr_mbi4j6WrPn1qkdght


Maïlie n’avait pas passé les meilleures vacances de Noël de sa vie. Déjà, le gros problème était qu’elle ne fêtait pas Noël en compagnie de ses parents. C’était le premier Noël sans ces derniers, et honnêtement, Maïlie ne l’avait pas supporté. Elle avait passé la soirée à faire la moue, sans vraiment s’amuser avec sa famille d’accueil qui avait fait en sorte que tout soit parfait, et avait fini par dormir avec son petit frère, qui avait commencé à pleuré dès l’heure où il avait fallu aller se coucher. Ensuite, elle avait ressassé pendant toutes les vacances la bêtise qu’elle avait faite. Elle avait embrassé Moïshe, son meilleur ami, qu’elle aimait depuis des lustres. Elle avait été poussé par elle ne savait qu’elle pulsion stupide, et elle était sûre qu’il ne lui adresserait plus la parole. Elle n’en n’avait pas parlé à sa tutrice, bien que cela lui brûlait les lèvres. Finalement, elle était retounée à Poudlard, plus stressée que jamais. Elle n’avait pas encore croisé Jules, mais elle était sûre que si jamais la brune croisait la petite mexicaine, elle était sûre qu’elle lui ferait une remarque, car il était impossible que Jules ne soit pas au courant de la gaffe qu’elle avait faite ! Cependant, quand Moïshe lui donna rendez-vous dans la salle sur demande, la brune était stressée. Elle ne savait pas pourquoi il lui avait donné rendez-vous, et honnêtement, elle redoutait le pire. Lorsqu’elle arriva devant la salle, elle respira un grand coup et poussa la porte qui était apparue.

« Moïshe ? Tu voulais me voir ? »

La salle semblait grande et elle était très lumineuse. Maïlie remarqua Moïshe, assit sur un banc en velours rouge. Son cœur se serra. Et s’il lui disait que c’était fini pour toujours leur amitié ? Juste parce qu’elle avait osé l’embrassé, parce qu’elle l’aimait ? Cependant, le brun ne lui répondit pas, et commença à jouer de sa guitare. Bientôt, les premières paroles passèrent ses lèvres. Maïlie le regardait, un peu subjuguée par tant de beauté –oui, elle était amoureuse, on l’aurait compris !- et aussi très intriguée. Bien évidement, Moïshe, en plus de jouer de la musique avec un niveau étonnant –et c’était ce qui était bien, elle n’entendait aucune fausse note- chantait à merveille. Maïlie écoutait les paroles avec attention. Elle ne savait pas s’il lui chantait cela pour lui dire qu’elle n’avait pas à avoir peur pour leur amitié ou s’il voulait, lui aussi, un peu plus. Toujours est-il qu’elle était totalement prise par cette chanson, par ce garçon qui jouait et qu’elle aimait. Quand il eut fini, Maïlie eut envie de l’applaudir, mais elle ne fit rien. Comment réagirait-il si elle le faisait ? Finalement, elle n’eut pas besoin d’applaudir ni même de se poser bien plus de questions, puisqu’il s’était levé, s’était approché et avait fini par l’embrasser. Maïlie en aurait volontiers pleuré, de joie bien évidement. Tout ce qu’elle put faire cependant, c’est esquisser un léger sourire.

« C’était magnifique… »

Puis elle se serra contre Moïshe et l’embrassa. Elle avait trop longtemps ravalé ses envies pour se faire avoir maintenant. Alors oui, elle avait posé ses lèvres sur celles du garçon et avait passé un bras autour de son cou. Elle sentit une larme rouler sur sa joue mais s’en ficha complètement. Elle était heureuse, vraiment. Elle avait eut tellement peur, elle avait tellement redouté ce moment que là, elle ne pouvait qu’être la fille la plus heureuse du monde, parce qu’elle avait la perfection pour elle toute seule. Quand elle se sépara du garçon, elle posa son regard azur dans celui du garçon. Elle avait pensé à effacé la trace qu’aurait éventuellement pu laisser la larme qui avait coulé, et prit la parole :

« Je suis désolée, pour le bal. Je suis partie comme une voleuse. Mais j’avais tellement peur. Je pensais que j’allais te perdre, parce que… Enfin, il y a toutes ces filles… »

Et elles étaient toutes tellement plus belles qu’elle, que Maïlie ne voyait pas pourquoi Moïshe pourrait tomber, éventuellement, amoureux d’elle. Parce qu’elle, à côté de toute s ces filles parfaites, elle n’était qu’une petite Texane avec un look plutôt particulier. Alors que pouvait-il lui trouver ? Lui, il était magnifique, super sexy, super canon, super tout… Il était sa perfection à elle, vraiment, son idéal. Et voilà qu’il venait de lui chanter une chanson et de l’embrasser… Ils étaient en couple, alors ? Maïlie n’ayant jamais eut de petit copain, elle ne savait pas trop comment cela se passait, mais comme elle l’avait embrassé le soir du bal de Noël et qu’il venait de l’embrassé lui aussi, cela devait être bon, non ?

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Empty
MessageSujet: Re: ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]   ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] EmptySam 20 Oct - 20:32

~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Tumblr_mcvfeo66Zr1r2a48co1_500

« Moïshe ? Tu voulais me voir ? »

Oh ça oui le mexicain voulait la voir, mais le simple fait d’entendre sa voix le troubla encore plus –si c’était possible-. Dans l’absolu, il aurait préféré qu’elle ne parle pas, mais si c’était impossible de le lui demander et que comme il avait déjà du mal à démarrer sa chanson, il se voyait lui balancer de se taire pour qu’il puisse chanter et jouer de la guitare sans que la magnifique voix de la Texane ne le gêne pas. Parce qu’en soit, elle ne le gênait pas non, mais une déclaration en chanson c’était quand même quelque chose d’énorme alors bon, pour un garçon comme lui, un minimum de concentration était demandé.

Enfin bon, il y était parvenu et il était super fier de lui. Il venait d’avouer son amour pour Maïlie d’une manière peu anodine et avait oser l’embrasser juste après, alors oui, Moïshe était fier de lui, carrément même. D’autant plus qu’il n’avait pas beaucoup répété et que, en étant modeste, il s’était plutôt bien débrouillé. Etait-ce là le pouvoir de l’amour ?

« C’était magnifique… »

La jeune-fille l’embrassa une seconde fois, ce qui eu le don de lui faire comme un énorme feu d’artifice dans ses entrailles et il ne pu s’empêcher de lui sourire, mais pas dragueur non, c’était beaucoup plus sincèr, à la limite du gêne tellement il était content et qu’avec elle c’était différent.

« C’est vrai, tu n’as pas entendu de fausses notes ? »

Le mexicain ouvrit ses yeux en attendant la réponse de Maïlie. En fait, dans le fond, s’il avait beugué sur une partie ou une autre, ça n’avait pas tant d’importance que ça, si ?
Après tout, il l’avait embrassé et avait fait de même en retour alors le brun en conclut que même si il y avait eu d’éventuelles fautes, le résultat était là, devant ses yeux, Maïlie Stocker venait de devenir sa petite-amie, c’était merveilleux.

« Je suis désolée, pour le bal. Je suis partie comme une voleuse. Mais j’avais tellement peur. Je pensais que j’allais te perdre, parce que… Enfin, il y a toutes ces filles… »

Moïshe essuya une larme sur le haut de la joue de la Texane et la prit par la main pour l’inviter à s’asseoir sur le banc de velours rouge.
Oh, il avait écouté ce qu’elle venait de dire, mais lu, il voulait lui annoncer quelque chose d’important alors bon, il s’asseya à côté d’elle et prit sa tête dans ses mains en souriant.

« Ne t’excuse pas je t’en pris. Tu m’a ouvert les yeux Lili. Et puis ces filles justement, elles ne sont rien à côté de toi, je t’assure. »

Il la prit dans ses bras.
C’est vrai qu’il avait des petites-amies avant elle, qu’elle n’était pas la première, mais elle avait quelque chose qui la différenciait des autres elle. Elle était particulière et… pétillante. Oui, c’était ça. Dès que quelqu’un prononçait son prénom il souriait bêtement, alors oui, il était amoureux d’elle, c’était évident, mais aussi plus sincère avec Maïlie. Il était juste lui, Moïshe Itzaac Elijah Cameron, et ça, c’était super.


Dernière édition par Moïshe Cameron le Sam 3 Nov - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Empty
MessageSujet: Re: ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]   ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] EmptyLun 22 Oct - 21:10


Maïlie avait du mal à y croire, sincèrement. Elle rêvait toute éveillée, et tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle était la plus heureuse de tout Poudlard, sans aucun doute. Elle était tombée amoureuse de Moïshe depuis longtemps déjà, et avait souvent hésité quant au fait de lui dire tout ce qu'elle avait sur le cœur, que ça soit pour se libérer une bonne fois pour toute ou pour passer à autre chose. Oui, parce qu'une ou deux fois, elle avait pensé passer à autre chose. Parce qu'elle avait peur d'être invasive, trop blessée aussi, de voir Moïshe dans les bras d'autres filles... Et à chaque fois, elle avait baissé les bras et avait continué de l'aimer en secret de tout son cœur, de toute son âme. Il y a toujours un garçon dont on ne peut pas se passer, un qu'on ne peut pas oublier, qui reste ancré de notre cœur jusqu'à la fin de nos jours, et pour Maïlie, ce garçon, c'était Moïshe, elle en avait la certitude. Jamais elle ne pourrait le détester, ne plus l'aimer. Même si un jour, ils venaient à se disputer, à ne plus se parler, elle savait qu'au fond d'elle même, elle aurait toujours une part de son être qui l'aimerait plus que de raison. Et d'un côté, elle n'en n'était pas honteuse du tout, parce qu'elle savait qu'il était génial comme garçon, donc ça ne la dérangeait pas.

Quand il l'avait embrassé, elle aurait volontiers pleuré toutes les larmes de son corps, tellement elle avait redouté cet instant précis. Elle n'avait jamais eut de petit copain, que ça soit à Salem ou même ici. Oh, bien sûr, elle avait déjà eut un amoureux quand elle était à peine plus haute que trois pommes, mais pour elle, ça ne comptait pas vraiment, parce qu'elle avait énormément de mal à se souvenir de qui était cet amoureux, et surtout de ce qu'elle avait bien pu ressentir à cet âge là. Elle était si petite qu'elle devait juste le trouver mignon, ou sympa. Là, envers Moïshe, c'était quelque chose de complètement différent. Elle éprouvait de réels sentiments pour le jeune homme, l'aimait avec ses qualités et ses défauts, s'il pouvait en avoir -à part sa timidité légendaire qu'elle connaissait, bien sûr- ce qu'il était et comment il agissait. Elle était tombée amoureuse du garçon en entier, et pas juste de certains points. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'elle savait qu'elle ne l'oublierait jamais. Parce qu'elle l'aimait sans doute plus qu'on ne pouvait aimer d'habitude. Quand il lui demanda s'il n'y avait pas eut de fausses notes, la jeune fille esquissa un nouveau sourire.


« Pas du tout, c'était parfait... Comme toujours. »

Parce que oui, Maïlie avait souvent eut l'occasion d'entendre son meilleur ami jouer pour elle, et jamais elle n'avait eut besoin de le corriger. Quoi que, peut-être une ou deux fois, mais forcément, quand vous aviez l'oreille absolue, la moindre petite erreur s'entendait. Mais Moïshe était tellement perfectionniste en soit, qu'elle avait rarement besoin de lui faire une remarque. Après tout, il était musicien et savait se corriger !

Maïlie était bien, vraiment. Sur un petit nuage, elle avait sans aucun doute un sourire niais quand elle regardait Moïshe. Seraient-ils de ces couples qui passent leur temps à se regarder dans le blanc des yeux sans parler, juste à s'embrasser ? La brune en doutait. Ils partageaient une passion, la musique, alors déjà, ils en joueraient sans aucun doute. Et puis, Maïlie n'était pas de ces filles qui passaient toute la journée accrochées au bras de leur bien-aimé juste parce qu'elles avaient peur qu'on le leur vole. Au contraire, elle faisait entièrement confiance à Moïshe, et comme elle le connaissait bien, elle savait qu'il ne lui ferait pas de coup bas. Elle le suivit, s'asseyant à ses côtés sur le banc en velours rouge. Ils étaient si proche que Maïlie en perdrait presque la tête. En quelques minutes, ils s'étaient rapprochés bien plus qu'ils ne l'étaient avant. Oui, ils sortaient ensemble maintenant, elle n'avait plus aucun doute à avoir là-dessus. Dans les bras du Mexicain, elle était bien vraiment. Et ce qu'il venait de lui dire était tellement touchant et elle y était tellement peu habituée qu'elle rougit tout ce qu'elle pu. La tête enfouie dans le cou de garçon, elle la releva légèrement pour lui murmurer trois mots à l'oreille.


« Je t'aime, Moïshe. »

Elle l'avait dit. Elle avait dit les vrais mots qui représentaient ses sentiments. Elle était amoureuse de lui, elle l'aimait, et elle lui avait enfin dit. Ce n'était pas trop tôt, n'est-ce pas ? A moins qu'elle ne l'ai justement dit trop tôt ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Empty
MessageSujet: Re: ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]   ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] EmptySam 3 Nov - 17:23

~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Tumblr_mcvfeo66Zr1r2a48co1_500

Moïshe était plutôt soulagé de lui avoir tout dit comme ça. Bon, d’accord, c’était Maïlie qui avait tout déclenché en l’embrassant le soir du bal de Noël juste avant de partir, mais il était fier de ce qu’il venait de faire parce que pour lui, il n’y avait rien de plus beau que d’avouer son amour en chanson. D’une part c’était lui qui l’avait écrite –même s’il en avait bien d’autre pour elle pendant les vacances de Noël, il avait choisie celle-là-, d’autre part parce qu’elle correspondait tout à fait à ce qu’il ressentait pour elle, dans son amour qu’il lui portait comme dans son amitié, et enfin, c’était romantique quoi, et comme lui l’était, il ne se voyait procéder d’une autre manière que celle-là, oui, c’est ça.

« Pas du tout, c'était parfait... Comme toujours. » Comme Maïlie avait l’oreille absolue, il lui faisait confiance pour ça et il ne voyait pas pourquoi elle lui mentirait dans un moment aussi intense et sincère que celui-lui, mais il lui sourit, content que ça ai plus à la fille qu’il aimait et il l’embrassa bienveillamment sur le front. Enfin, il avait tellement répété ce moment pour que tout soit parfait, qu’en fin de compte, la vipère venait juste de récompenser tout ses efforts de la plus belle manière que ce soit… Avec un baiser en prime ! Moïshe était bien l’élève le plus heureux de Poudlard en cet instant, peut-être même de toute l’Angleterre, il n’en doutait une seule seconde.

Alors oui, le mexicain se sentait super bien. Non seulement il était soulagé d’un poids et ne stressait plus du tout quand à savoir ce qu’avait donné sa prestation –sans doute la plus importante de sa courte vie-, mais en plus il était là, assis, avec celle qu’il pourrait désigner comme sa petite-copine, sur un banc de velours rouge, la tenant dans ses bras. Oui vraiment, c’était parfait. Rien ne pourrait le perturber en cet instant, rien du tout, il se contentait d’être heureux et ne pensait à rien d’autre qu’a Maïlie, au creux de ses bras. C’était d’ailleurs l’une des premières fois qu’il ne pensait pas à ce qu’il pouvait passer une fois qu’ils auraient franchis le seuil de la porte de la Salle sur Demande. Est-ce qu’ils se tiendraient la main ou décideraient-ils de faire comme si de rien n’était pour préserver une sorte d’intimité et éviter d’éventuelles railleries ? Et bhein l’aigle n’en savait absolument rien et n’y pensait pas, il vivait l’instant présent et n’en éprouvait aucun mal puisqu’il aimait la fille, la magnifique Texane qui se tenait dans ses bras.

« Je t'aime, Moïshe. » Elle l'avait dit. Elle venait de le dire et c’était merveilleux. Moïshe ne pouvait s’imaginer meilleur moment pour que sa Lili lui dise ces trop mots qui résumaient si bien ce qu’il, ce qu’elle aussi, ressentait. C’était beau, c’était doux. Oui, c’est ça, ces trop petits mots était parfait, comme cet instant et même si Moïshe se sentait tout drôle parce que leur relation devint alors comme plus concrète, il n’en était que plus heureux. Il se sentait flotter avec des milliers de papillons dans le ventre qui ne demandaient qu’à sortir pour répéter ces délicate phrase à Maïlie. « Je t’aime aussi ma Lili. » Et voila, ce fut comme ci tout ces papillons étaient sortis en portant soigneusement ces mots à sa bien-aimé et le mexicain ne put s’empêcher de sourire.
Oh il paraîtrait peut-être pour un niais à avoir redite la phrase en entière, en copiant celle dite par Maïlie, mais cela avait plus d’importance pour lui de lui clairement qu’il l’aimait plutôt qu’un simple « Moi aussi ». Moïshe faisait tellement attention aux mots et à leurs portés qu’annoncer clairement son amour pour sa meilleure-amie était important. Après, elle le remarquerait ou pas, cela signifiait beaucoup de chose pour le mexicain d’employer les bons mots, et pour la première fois, il maîtrisa sa voix, appuya sur le fait que maintenant il avait une vraie raison de l’appeler 'ma' Lili'', faisant de cette phrase comme une caresse, alors il était heureux et resserra un peu plus son étreinte sur Maïlie en lui donnant un second baiser sur le front.

[Sans les citations de Maïlie: 688]

Lavande
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Empty
MessageSujet: Re: ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]   ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] EmptyMar 6 Nov - 11:03


C’était étrange, n’est-ce pas, cette façon qu’avaient les relations à évoluer, que ça soit dans un sens plus que positif, tout autant que dans un sens bien négatif. Ca allait et venait comme cela, tellement facilement, à partir de tout et de rien. Maïlie venait de vivre un tournant décisif dans sa petite vie d’adolescente, c’était clair, mais elle en était tellement heureuse... Elle avait rêvé de ce moment depuis tellement longtemps, elle avait imaginé tellement de scénarios... Mais rien, bien entendu, ne pouvait rivaliser avec ce qu’elle venait de vivre. Non, c’était un moment unique que personne ne pourrait imaginer une seconde fois, elle en était sûre.

Lovée dans les bras de son petit ami -le premier qu’elle avait, il en avait de la chance ce Moïshe, d’être l’heureux élu!- Maïlie était aux anges. Elle avait désormais tout ce qu’elle voulait pour être heureuse. Un meilleur ami et un petit ami formidable, avec qui elle s’entendait merveilleusement bien et sur qui elle pouvait compter, elle le savait. Ce qui lui manquait le plus en soit, c’était ses parents. Parce qu’elle ne pourait pas leur annoncer la bonne nouvelle. Oui, quand elle y pensait, ça lui faisait mal. Mais Moïshe était là, n’est-ce pas ? Il l’avait déjà consolée plusieurs fois quand elle n’allait pas bien -et encore, il ne savait pas qu’elle passait encore des nuits agitées, sanglotant dans son lit- alors maintenant, il la consolerait encore plus, non ? Oui, sans aucun doute. Mais bon, quand elle était avec lui, elle oubliait un peu ses malheurs. Parce qu’elle l’aimait tellement qu’être avec lui la rendait heureuse, et qu’elle pouvait sourire sans avoir peur de ce qu’il pourrait penser d’elle. Elle riait alors qu’elle avait perdu ses parents il y avait moins d’un an... Certains diraient qu’elle n’en n’avait rien à faire...

Puis elle avait dit les trois petits mots qui lui brûlaient les lèvres depuis si longtemps. Elle avait eut peur, bien sûr, car ce n’étaient pas des mots anodins, surtout pour elle. Enfin, elle n’avait jamais eut de petit ami avant, et elle n’avait jamais dit ces mots à quelqu’un d’autre que ses parents ou à son petit frère... Jamais à un garçon. Alors que Moïshe lui, il avait déjà eut des petites copines avant elle. Peut-être l’avait-il déjà entendu du coup... Sûrement. Mais l’avait-il déjà dit ? Non pas que la brunette s’en soucie beaucoup mais... Oui, bon, elle aurait aimé être la première, la seule, l’unique, tout ça à la fois, parce que pour elle, lui était tout cela à la fois...

Quand il lui dit qu’il l’aimait, lui aussi, avec son petit surnom, la jeune fille sourit. Elle releva la tête, des étoiles dans les yeux. Il l’avait dit. Il n’avait pas dit «moi aussi» mais il avait dit la phrase en entier. C’était peut-être idiot, mais Maïlie, malgré le fait qu’elle soit jeune, était tout même très romantique, et ça signifiait beaucoup pour elle, même si elle préférait ne pas savoir s’il l’avait déjà dit à une autre fille, car ça lui briserait le coeur -parce qu’elle, elle était sûre de ne jamais plus aimer quelqu’un d’autre autant que Moïshe, oui c’était évidement !


« Tu sais, j’ai parlé à Jules avant le bal... Elle avait tout compris. Elle t’aime tu sais, elle t’aime beaucoup, et elle ne veut que ton bonheur, même si c’est une chipie... Je pense que... Je pense que je devrais la remercier... C’est elle qui m’a dit que je devrais te le dire, plutôt que de continuer à garder le secret...»

Pourquoi Maïlie lui disait la vérité ? C’était très simple pourtant, il la méritait. Jules n’avait pas cherché à saboter ce couple, au contraire, elle avait même rendu possible ce couple ! Si Maïlie s’était déclarée -un peu bancalement, certes- c’était principalement grâce à la petite Serpentard !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Empty
MessageSujet: Re: ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]   ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] EmptyJeu 8 Nov - 20:14

~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Tumblr_mcvfeo66Zr1r2a48co1_500

Moïshe n’arrêtait pas de regarder celle qu’il pouvait désormais considérer comme sa petite-amie et sourit. Elle était dans ses bras et ne le voyait pas mais il sourit d’une façon plutôt rêveur en se rappelant les années qu’ils avaient vécus tout les deux Salem et leurs engu*lades surtout. Oui parce que le mexicain avait beau aimer sa meilleure-amie –utilisation de ce terme parce qu’à l’époque il n’était pas amoureux d’elle, oui, c’est dur, mais c’est comme ça- de tout son cœur, c’était un jeune-homme au sang et à fleur de peau, c’était un fait, et comme ces deux traits de caractères faisait rarement bon ménage, dès que Maïlie faisait un tout petit pas minuscule, un dérapage, de travers, Moïshe s’énervait. Que ce soit parce qu’elle était trop proche d’un garçon, parce qu’il était protecteur, ou qu’elle heurte un point sensible de sa personnalité, il s’énervait. On a d’ailleurs pu en voir le résultat à l’annonce de la Plume Empoisonnée… Enfin bref, il pensa à leurs disputes en ce moment, parce que c’était complètement dingue, que maintenant, Janvier 2005, cette fille merveilleuse se tienne lovée dans ses bras. Ils en avaient parcourus du chemin tout les deux et ça fascinait le brun, parce que malgré toutes les épreuves, ils s’aimaient et lui, il trouvait ça juste, beau.

Puis Maïlie se mit à parler pour dire les trois plus merveilleux mots de la Terre aux yeux du mexicain. Elle l’aimait et c’était sûr et certain puisqu’elle venait de le lui dire. Enfin, elle l’avait embrassé à plusieurs reprises déjà, mais pour le mexicain il était facile de simuler sur certains gestes mais pas sur des paroles aussi importantes que celles-là, non, ce n’était pas possible. Que ce soit Jules ou lui, les Cameron avaient quelque chose en plus pour discerner le mensonge, la joie, le trouble, dans les paroles des gens. Bon, il est vrai qu’il avait été aveugle parce que plusieurs personnes lui avaient dit que Maïlie était amoureuse de lui, mais il voulait pas là, il avait trop peur de ses sentiments à lui.
Mais quoi qu’il en soit, elle avait prononcer des mots magiques auquel Moïshe ne pu s’empêcher de répondre en calquant sa phrase sur celle de sa petite-amie. C’était important pour lui, et il savait que Maïlie le connaissait suffisamment bien pour qu’elle comprenne l’importance pour lui de tout répéter, mot après mot.

« Tu sais, j’ai parlé à Jules avant le bal... Elle avait tout compris. Elle t’aime tu sais, elle t’aime beaucoup, et elle ne veut que ton bonheur, même si c’est une chipie... Je pense que... Je pense que je devrais la remercier... C’est elle qui m’a dit que je devrais te le dire, plutôt que de continuer à garder le secret...» Moïshe afficha un regard plutôt étonné. En effet, il n’avait absolument pas connaissance de cette discussion et il trouva cela encore plus bizarre que ce soit elle, sa sœur qui est conseillé à Maïlie de dévoiler ses sentiments. C’est vrai, même si lui se voilait la face, il n’imaginait pas que Jules prendrait les choses en main. Qu’elle le fasse sans lui en parler, ça ok, mais qu’elle le fasse tout court, c’était autre chose… Enfin, après tout, si c’étai un peu grâce à elle qu’il avait ouvert les yeux sur ses sentiments envers la Texane, sa sœur avait bien fait. « Oh, je… je ne savait pas que vous aviez parlé toutes les deux. Et encore moins de ça. Ca me surprend en tout cas, mais tant mieux. » Il sourit faiblement mais ne demanda pas cependant si elles s’étaient bien entendu toutes les deux. Elles avaient beau être deux vipères, les différences de caractère dans la même maison, que se soit la sienne ou des autres étaient énorme, alors elles pouvaient bien ne pas s’entendre. Mais Moïshe entendit le mot ‘chipie’, celui qu’il employait, alors bon, ce n’était pas un mot méchant, peut-être taquin, mais pas méchant, et puis Maïlie venait de dire qu’elle allait la remercier sans doute, alors tout était bien.

« Dis-moi ma Belle, ça fait longtemps que t’es sûr de tes sentiments envers moi ?… Que tu m’aime je veux dire… ? » Le mexicain marqua un petit temps avant de reprendre. « Et je suis le premier ? » Oh, bien sûr, elle n’était pas la première, il avait bien sept ou huit copines -ou peut-être dix- depuis son entrée à Salem, mais c’était la deuxième à compter vraiment. Il avait été amoureux, très amoureux même de sa première copine, qu’il avait eu a treize ans, cependant, il doutait que Maïlie la connaisse puisqu’elle était mexicaine et qu’elle était moldue. Oui, définitivement, la Texane ne devait pas la connaitre. Les deux jeunes-gens étaient restés presqu’un année ensemble avant qu’elle ne rompt assez brutalement.

« Je veux dire… Tu n’es pas obligé de répondre. » Il était assez confus parce qu’il lui avait demandé ça a brule pourpoint et n’était pas sûr qu’elle soit tout à fait à l’aise avec ce genre de question, surtout qu’il c’était décalé sur le banc, pour la regarder bien en face, ses mains posés doucement sur ses épaules.
C’était sans doute mal placé comme propos, mais il voulait savoir, il était curieux, et il savait que d’une manière ou d’une autre ils en parleraient, parce que durant toutes ces années d’amitié, ils n’en avaient jamais parlé de tout ça, de l’amour au sens propre. Jamais Moïshe n’avait parlé de ses copines avec Maïlie, c’était… Etrange.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Empty
MessageSujet: Re: ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]   ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] EmptyJeu 8 Nov - 22:17


Jules Cameron... Serpentard, plus jeune que Maïlie, n’était pas vraiment ce qu’on pouvait appeler un ange. Elle avait un sacré caractère, mais Maïlie ne la trouvait pas méchante. Aussi, elle avait fait bien attention en parlant d’elle, et s’était souvenue que Moïshe l’appelait la chipie. C’était mignon «chipie» en soit... Elle était d’ailleurs très mignonne.. Pas forcément facile à vivre, sans doute, mais sûrement adorable quand on la connaissait un peu plus ! Et Maïlie ne demandait que cela.

«C’est arrivé assez étrangement... Mais je voulais que tu le sache... Tu as le droit de savoir après tout.»

Ouais, il avait le droit de savoir. Parce qu’il s’agissait de sa soeur, bien entendu, mais aussi parce que Maïlie ne pouvait pas laisser la demoiselle dans l’ombre. Elle lui devait ce magnifique moment, cette chanson qu’il lui avait chanté il y a quelques minutes de cela... Ce baiser, ce «je t’aime»... Tout cela était arrivé grâce à Jules, alors elle pouvait bien lui accorder une petite minute de gloire, n’est-ce pas ? Enfin bref. Ensuite, bizarrement, tout devint moins rose pour un temps. Mais bon, peut-être était-ce normal. De meilleurs amis, ils devenaient un couple... C’était étrange non, surtout quand aucun des deux n’avaient parlé de ses conquêtes passées à l’autre. Maïlie avait vu les petites amies de Moïshe, celles de Salem, bien évidement, mais elle n’en n’avait jamais parlé. Ca ne la regardait pas, et elle ne voulait pas être celle qui mettait son grain de sel dans les histoires de coeur des autres. Elle avait déjà assez de mal comme ça avec le sien, de coeur !

« Non ne t’en fais pas, je vais répondre.»

Peut-être allait-il être surpris oui. Parce que Maïlie n’était pas moche, elle le savait, elle était mignonne, elle avait un certain charme. Alors non, il n’était pas tout à fait le premier, elle avait eut un amoureux quand elle était petite, mais c’était un amoureux. Tous les enfants avaient des amoureux, et ce n’était jamais rien de sérieux. Mais par contre, il était le seul et unique garçon pour qui elle avait eut de réels sentiments amoureux. Elle s’était sentie bizarre un jour, à ses côtés. Puis elle avait eut ces envies, soudaines et perturbantes de l’embrasser, de le prendre dans ses bras. Ces sourires niais aussi, et le meilleur de tout, ces papillons qui fourmillaient dans son ventre quand il lui parlait, quand il lui souriait, chantait, jouait... Dès qu’il était lui-même avec elle. Alors oui, elle l’aimait pour de vrai et depuis longtemps... Déjà à Salem elle avait succombé à son charme.

«Je crois que je suis tombée amoureuse de toi il y a plus d’un an, réellement. Je l’ai vraiment compris au printemps l’an dernier, et ça m’a briser le coeur de devoir partir sans pouvoir te dire au revoir, sans te raconter ce qui n’allait pas et aussi, je voulais te dire ce que je ressentais... Mais j’avais peur...»

C’était un jour normal, à la base, elle s’en rappelait. Ce jour d’avril, ou tout avait changé dans sa petite tête de troisième année. Elle l’avait retrouvé dans une salle, comme à leur habitude, et il était là, plus beau que jamais, et il jouait. Ce jour là, allez savoir pourquoi, elle avait senti comme un poids s’enlever de ses épaules. Comme si tout les malheurs qu’elle pouvait avoir, tous les problèmes qui pouvaient la tourmenter s’étaient envolés. Et cet envol de papillon dans ses entrailles, elle l’avait sentit pour la première fois, en treize ans d’existence. Et elle n’avait rien dit. Pourquoi ? Parce qu’elle ne voulait pas gâcher leur amitié. C’était toujours la même chose, au final, qui la retenait. Elle avait trop peur de le perdre.

« Oui, tu es le premier. Tu crois encore que je suis sortie avec Roy ou quoi ?» La brune esquissa un sourire. «Je sais qu’on pourrait croire que je me trompe du coup mais... Je te jure que je ne suis bien qu’avec toi... Je... Je t’aime vraiment plus qu’on ne peut aimer quelqu’un...»

Bien sûr, elle ne connaissait rien à l’amour, et elle aurait été bien prétentieuse de dire qu’elle était sûre et certaine d’être la femme de sa vie et qu’il était l’homme de la sienne. Ca, bien sûr, elle ne pouvait pas l’assurer. Parce qu’elle savait que la vie réservait souvent de mauvaises surprises. Et puis, elle était jeune, et lui aussi, il n’était sûrement pas le moment de penser à sa vie sentimentale future, même si, c’était vrai, elle avait déjà rêvé qu’elle se mariait avec le Serdaigle et qu’ils fondaient une famille... Mais tout était tellement lié au hasard, qu’elle préférait éviter de trop planifier leur couple si récent. C’était stupide non ?

«Je... Je ne veux pas te faire peur hein... Mais... C’est ce que je ressens...»

La Texane baissa les yeux. Elle avait presque elle-même peur de sa propre personne. Elle avait dit à Moïshe qu’elle l’aimait plus que tout, en le regardant droit dans les yeux... C’était peut-être idiot, peut-être allait-il se dire qu’elle n’était pas réellement amoureuse, qu’elle se sentait juste très bien, que tout allait se tasser avec le temps... Mais la jeune fille elle, savait qu’elle l’aimait réellement. Après tout, si ça n’était qu’une passade, elle n’aurait pas eut de sentiments aussi longtemps pour le jeune mexicain, n’est-ce pas ?! Bien sûr que non, il fallait être logique !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Empty
MessageSujet: Re: ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]   ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] EmptyMer 21 Nov - 20:17

~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Tumblr_mcvfeo66Zr1r2a48co1_500

Le jeune homme n'avait vraiment aucune idée de la conversation qu'avait eu les deux vipères. Enfin, vu ce que venait de lui dire sa petite-amie, c'était à propos d'avouer ses sentiments ou non au principal intéressé justement, mais après, pour ce qui était des détails, de la manière de demander ceci à Maïlie, le mexicain n'en savait absolument rien. Après tout, c’était assez délicat à demander, mais bon, connaissant sa soeur, il pensait bien qu'elle n'avait pas du y aller par quatre chemins... Quoiqu'il en soit, cela avait marché, mais l'aigle ne comptait pas en parler à sa soeur et à la remercier non plus. Il ne voulait pas se mêler de ça et pensait que les petites conversations entre filles devait justement le rester -entre filles quoi- « C’est arrivé assez étrangement... Mais je voulais que tu le sache... Tu as le droit de savoir après tout. » Oui il avait sans doute le droit de savoir, elle n'avait pas tord. Après, le fait que cela soit arrivé étrangement ne surpris guère Moïshe étant donné le tempérament de Jules, mais bon, l'important était le résultat. On va dire ça comme ça, pour cette fois. « Merci de me le dire en tout cas. » Il lui sourit, content et touché qu'elle lui ai dit quelque chose qui avait de l'importance pour elle. Et s'il devait ce bonheur à sa chère soeur parce qu'elle avait peut-être un peu bousculée la texane, cette dernière avait raison de la remercier, et ça, ça comptait aussi pour Moïshe. Remercier les gens quand il le faut est important.

« Elle a pas été trop chiante au moins? » Oui, bon, il s'était dit qu'il ne s'en mêlerait pas à peine un minute avant cela, mais la question lui avait brûler les lèvres. Il voulait juste savoir comment s'y était prise Jules. C'est vrai qu'il ne la connaissait pas non plus comme ça... Il savait bien qu'à chaque fois elle menait des sortes d'enquêtes pour connaître les copines de son frère et parfois même, ne pas se gêner pour les enquiquiner comme il le fallait, mais qu'elle aille dans le sens de Moïshe et qu'elle l'aide à avancer en passant par la fille qu'il aimait, ça, il n'avait jamais vu. Ou jamais remarqué peut-être.

Et le mexicain en vint à lui poser des questions plutôt indiscrètes. Il était très curieux, contrairement à sa soeur, et ne pensait pas à mal en lui demandant des choses comme ça. Après, il avait hésité aussi, parce qu'ils n'en avaient jamais parlés tous les deux, de leurs précédents copains et copines, donc c'était plutôt gênant de demander cela. Surtout qu'ils venaient tout juste de se mettre ensemble hein, ne l'oublions pas! « Non ne t’en fais pas, je vais répondre. » Il sourit une nouvelle fois, -décidément, le sourire est de mise dans la salle sur demande aujourd'hui!- et attendit sa réponse. Elle devait sans doute formuler ses mots, essayer de trouver la bonne manière de le dire... Parce que Moïshe savait qu'elle prenait en compte l'importance que lui, donnait aux mots et à leur signification. « Je crois que je suis tombée amoureuse de toi il y a plus d’un an, réellement. Je l’ai vraiment compris au printemps l’an dernier, et ça m’a briser le coeur de devoir partir sans pouvoir te dire au revoir, sans te raconter ce qui n’allait pas et aussi, je voulais te dire ce que je ressentais... Mais j’avais peur... » Il ne voulait pas la couper pour lui parler de ce que lui, ressentait, alors il la laissa poursuivre dans un si bon élan qui le ravissait au fur et à mesure qu'elle parlait. « Oui, tu es le premier. Tu crois encore que je suis sortie avec Roy ou quoi ? Je sais qu’on pourrait croire que je me trompe du coup mais... Je te jure que je ne suis bien qu’avec toi... Je... Je t’aime vraiment plus qu’on ne peut aimer quelqu’un...» Le mexicain était vraiment heureux. Une fille merveilleuse dans ses bras et en plus elle lui disait des choses toutes aussi merveilleuses. C'était juste parfait. Par contre la petite allusion à Roy, il aurait pu s'en passer. -ironie of course!- Il se doutait bien qu'elle plaisantait mais il tiqua là-dessus et fronça légèrement un sourcil. Enfin bon, cela ne valait rien par rapport à ce qu'elle venait de lui dire en soit, parce que c'était sincère et absolument tout ce qu'il voulait entendre de sa part. Elle aurait dit autre chose ça aurait été tout aussi bien hein, mais là, elle venait réellement de lui prouver son amour et c'était génial. « Je... Je ne veux pas te faire peur hein... Mais... C’est ce que je ressens... » Le jeune homme resserra son étreinte et lui sourit chaleureusement. « Tu ne me fais pas peur voyons. Au contraire, je suis très heureux.» En effet, il trouvait cela vraiment bien qu'ils puissent, enfin surtout elle, en l’occurrence, s'exprimer sur ce qu'ils ressentaient. Il n'en avait jamais parlés, et là au moins c'était clair, ils s'aimaient tous les deux, même si pour elle cela faisait plus longtemps, et c'était cela le plus important. Enfin, Moïshe ne savait pas tellement quand il était tomber amoureux de la texane, parce que lui aussi avait ressenti un énorme vide en pensant ne plus la revoir et un énorme soulagement en la retrouvant à la rentrée. Il avait mis du temps à s'en rendre compte réellement, et pendant ce temps là, dans son coeur et ses entrailles, c'était comme des montagnes russes quand elle était avec lui, ou non. Mais il s'approcha d'elle, l'embrassa une nouvelle fois et lui murmura à l'oreille. « Merci Lili, pour tout. » C'était simple, court et concis, mais cela représentait exactement ce qu'il voulait lui dire, parce que mine de rien, cette fille lui hantait la tête depuis un bon bout de temps et être réunis, là, maintenant c'était parfait. Après, peut-être lui poserait-elle les mêmes questions en retour, il n'en savait rien, mais il savait qu'il lui répondrait le plus sincèrement du monde si elle le faisait, parce que justement, elle venait d'être sincère et c'était le plus beau cadeau qu'elle pouvait lui offrir en cet instant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Empty
MessageSujet: Re: ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]   ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] EmptyLun 26 Nov - 20:56


Si Maïlie avait eut tellement de mal à se décider, c'était avant tout parce qu'elle ne voulaitp as perdre son meilleur ami, juste parce qu'elle en était amoureuse. Intérieurement, elle avait un temps été convaincue qu'elle pourrait passer au dessus de ses sentiments et oublier complètement qu'elle aimait le jeune homme. Elle y avait cru, jusqu'au jour où elle l'avait retrouvé dans le grand hall du château de Poudlard. Le voir à l'école avait complètement brisé ce qu'elle croyait pouvoir être possible, et la seule chose qui retenait ses paroles était sa crainte de le voir s'éloigner et de se rapprocher d'étrangères qu'elle n'affectionnerait sûrement pas. Quant à Jules, Maïlie esquissa un sourire. Moïshe pensait-il que sa petite amie avait été traumatisé par la petite mexicaine ?! Qu'il se rassure, elle n'était pas traumatisée !

« Chiante ? Non. Je dirais plutôt déterminée, ça lui va mieux. »

Ouais, ça lui allait beaucoup mieux. Jules savait ce qu'elle voulait, ou tout du moins, elle savait ce qu'elle affirmait. En soit, c'était que Maïlie était amoureuse de son frère. Oui, ça, elle l'avait bien mieux compris que le frère en question, à cette époque là en tout cas. Et elle avait fait en sorte de retourner le cerveau de la texane juste assez pour qu'elle passe à l'acte et qu'elle dise ce qu'elle avait sur le cœur au jeune homme. Résultat de cette détermination, Moïshe et Maïlie étaient enfin sincères sentimentalement parlant l'un avec l'autre. La texane peut-être plus que le Mexicain, puisqu'elle venait de lui dire tout ce qu'elle savait de son amour pour lui. Bon, d'accord, ce n'était peut-être pas surprenant, ça ne cassait sûrement pas trois pattes à un canard, mais c'était ce qu'elle ressentait, alors elle n'allait pas non plus en faire un récit chevaleresque juste pour flatter l'égo du jeune homme... Elle l'aimait, c'était aussi simple que cela. Et oui, il était le premier, et peut-être serait-il le seul et l'unique. En tout cas, Maïlie était sûre qu'il serait bien difficile pour elle, si jamais Moïshe venait à la quitter, d'aimer quelqu'un d'autre, un autre garçon comme elle l'aimait lui, à cet instant présent et tous les autres jours qu'elle passerait avec lui. Alors qu'il lui assurait ne pas avoir peur d'elle et de ses dires, la brunette rougit. Il était parfait, tout simplement. Il l'embrassa ensuite, et Maïlie commença à se dire qu'elle allait vraiment finir par revivre. Sans ses parents, certes, mais avec l'amour de son meilleur et petit ami...

« Merci ? Je vais être une petite amie pathétique, je vais faire des bourdes toutes les trois secondes... Tu es sûr de vouloir me dire merci ? »

Elle, elle n'avait jamais eut d'autre copain, elle ne savait pas comment se comporter à ses côtés, si elle devait rester collée à lui vingt-quatre heures sur vingt-quatre ou lui laisser une certaine liberté. Bien sûr, le fait qu'ils ne soient pas dans la même maison et de la même année allait sans doute régler quelques uns de ces problèmes sans difficulté, mais pour le reste, elle appréhendait. Elle n'avait pas envie de l'étouffer, mais elle n'avait pas envie qu'il pense qu'elle ne l'aimait plus autant, juste parce qu'ils étaient enfin ensemble. Une première relation n'étant jamais facile, Maïlie flippait. Mais elle savait qu'elle pouvait compter sur Moïshe pour la rassurer et être là pour elle, quand elle se sous-estimerait un peu trop...

« Je sais que je ne suis pas la première, mais... Tu sais, ça ne me pose pas de problème... Je veux dire, l'important, c'est le présent non ? »

Oui, l'important dans tout ça, c'était que maintenant, ils étaient ensemble, amoureux l'un de l'autre. Les filles qu'il avait pu aimé avant, Maïlie n'avait pas forcément envie de les connaître, ni envie de savoir qu'elles existaient. Elle le savait déjà assez comme cela, pas besoin d'avoir toute une rédaction, longue de trois ou quatre parchemins, avec tous les détails importants sur ces filles qui l'avait précédée. Non pas parce qu'elle se sentait meilleure que toutes ces filles là, non, simplement parce qu'elle n'avait pas envie de se faire du mal pour rien. Même si elle savait qu'elle était jolie, plutôt douée niveau musique et qu'elle se laissait rarement marcher sur les pieds -sauf peut-être par Jules, mais Jules était spéciale- elle n'avait pas envie de se comparer aux autres, parce qu'elle se demanderait sans doute pourquoi il avait fini par la choisir elle, alors qu'elles devaient toutes êtres plus magnifiques les unes que les autres. Oui, mieux valait éviter de se faire du mal pour pas grand chose !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Empty
MessageSujet: Re: ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]   ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]
» HAITI ELECTIONS 2011: Michel Martelly, de la Chanson à l’Election
» Ségo se reconvertit dans la chanson nunuche ?
» Pour se réchauffer, petite chanson de La Réunion...
» Chanson Lutine (Olivier Raymond)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets Clos année 14-
Sauter vers: