AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Adieu d'un coeur fragile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Adieu d'un coeur fragile   Dim 16 Déc - 0:51

Les cours s'étaient terminés depuis quelques semaines entre les murs de Poudlard et tous les élèves étaient rentrés chez eux, ou là où ils en avaient envie, ça les regarde. Un temps qui paru à la fois très long et très court.

Très long car il a pris la décision de ne plus remettre les pieds à Poudlard, ses études magiques se sont terminées en même temps que l'année. Convaincre ses parents n'avait pas été difficile, il lui avait fallu leur annoncer qu'il ne s'y plaisait plus, qu'il ne se sentait pas à sa place entre les murs du château. Ce qui lui avait été difficile, c'était de se faire à l'idée de ne plus revoir ceux qui ont été ses amis durant les trois dernières années. Un grand déchirement pour le jeune homme mais ce choix devait alléger les peines que son cœur allait devoir surmonter à l'avenir.

Très court car il faut régler tous les détails permettant à un enfant de retourner vivre après une disparition de trois ans. Trois ans sans aller en cours, trois ans sans voir un médecin, trois ans sans voir le moindre ami. Le seul véritable signe de vie qu'il a donné durant toute cette période, ce sont les cours d'arts martiaux. Il faut à la famille du Nord de l'Angleterre inventer une vie.

Pendant son temps libre, un peu léger à cause d'une remise à niveau nécessaire, ses pensées le fuient immédiatement pour retourner auprès de ses proches. Tous, sans exception. Bon, certains ne lui traversent l'esprit que quelques instants mais d'autres lui enserre le cœur avec une telle violence qu'il voudrait se l'arracher. Aussi chiants, moralisateur ou bavards qu'ils pouvaient être, ils étaient sa famille. Rhys avait passé beaucoup de temps à cracher sur la magie et maintenant qu'il ne faisait plus partie du cercle des sorciers, il se disait qu'il y était allé un peu fort parfois, qu'il ne méprisait pas tous les magiciens. Bien que sa vision des choses restait profondément la même, son écharpe des Poufsouffles était accrochée sur le mur de sa chambre et il aurait donné cher pour pouvoir aligner les autres, même Serpentard après tout ce qui s'était passé avec cette maison.

Soir après soir, alors qu'il ne trouvait pas le sommeil, il se relevait en douce de son lit. Ses parents voulaient lui faire reprendre un rythme de vie plus ordinaire mais Morphée ne l'appelait pas à lui. Il se relevait donc de son lit pour aller à son bureau. Il y trouvait le papier nécessaire et écrivait d'une main terriblement tremblante et hésitante. Chaque mot lui coutait mais il lui fallait le faire, tourner une fois pour toute cette page. Personne ne pourrait prédire si d'autres chapitres du livre de sa vie reviendraient sur le sujet mais il lui fallait mettre une fin sous la forme d'adieu. Il n'avait pas eut le courage de le faire en les regardant dans les yeux.

Ce n'est qu'au bout de plusieurs semaines qu'il était parvenu à coucher sur le papier son ultime message. Ils ne correspondaient pas toujours à ce qu'il souhaitait dire, peut-être pas assez de merci, peut-être pas assez d'excuse, peut-être trop de périphrase pour se cacher. Lorsque les enveloppes quittèrent ses doigts pour tomber au fond de la boite postal, une grande tristesse le pris, comme s'il avait abandonné lâchement tous ceux qui lui avaient tendu une main. Après tout, n'était-ce pas ce qu'il venait de faire?

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Adieu d'un coeur fragile   Dim 16 Déc - 0:52

Lettre pour Eva-Rose Watters

Citation :
Salut mini-maman.

Oui, j'ai décidé d'assumer pleinement ce que je pense, c'est un moment de grand changement dans ma vie où je prends de bonne résolution. Diantre, à parler comme ça, j'ai l'impression d'être un vieux, voire pire, avoir ton âge, alors que je n'ai que quatorze ans. C'est triste.

Comment vas-tu? Toujours en train de chercher? Aller, une petite blague pour commencer. Ca ne serait pas mieux si vous vous appeliez des trouveurs au lieu de chercheur? Vous seriez peut-être plus efficaces, non?

Bon, maintenant que tu es totalement dépitée par mon manque d'humour, je peux t'annoncer les nouvelles. Il est inutile que tu fasses semblant de travailler pour passer à Poudlard et me voir. Non seulement je sais que ce n'est qu'un mauvais prétexte mais tu ne m'y trouveras plus. Je viens de quitter Poudlard. Enfin, je viens d'envoyer les papiers pour prévenir que je ne ferai pas partie de la liste des étudiants l'année prochaine. Là, je suppose que tu es passée du dépit à la colère. Pas grave, ça ne changera rien. Combien de fois a-t-on pu avoir cette conversation sur la magie? En fait, pas tant que ça mais ça ne change pas grand chose, je n'aime ni la magie ni l'école qui l'enseigne.

Ce qui m'a décidé à partir, c'est de voir Bradley se mettre en couple avec Benson. Je peux avoir le courage pour me faire casser un bras par amour (celui amical, hein) mais je n'ai pas l'esprit assez solide pour les regarder. Si je ne me trompe pas, c'est le moment où tu me dis qu'il ne faut abandonner, qu'elle n'en vaut pas la peine, que dans la vie, il y a des hauts et des bas mais bon, je ne vais pas volontairement provoquer une série de bas. La magie fait partie de moi mais est loin de représenter ce que je suis. En plus, moi qui aime apprendre, j'ai plein de matière qui l'intéresse plus qu'apprendre les plantes et faire de la soupe dans un chaudron. Il faut que je reste honnête avec moi-même et c'est ce que je fais en retournant auprès des miens.

Maintenant que je suis libre, j'ai une liste de chose énorme à faire. Rattraper tous les films que je n'ai pas vu, faire plus de sport, prévoir de te croiser par hasard… D'ailleurs, en parlant de se revoir, mes parents seraient ravis si tu avais l'occasion de nous rendre visite à l'occasion. Je ne sais pas si tu remets les pieds souvent chez les moldus mais ça serait bien. J'aimerais beaucoup. Franchement, ces deux dernières années à l'école, sans toi, ce n'était pas du tout la même chose. Je vais m'arrêter là, je vais finir par devenir sentimental. Un bonhomme, un vrai, ça ne l'est pas. Je t'interdis de penser que je ne fais que 1m20 et que je ne suis pas un bonhomme.

Je vais donc te dire à très bientôt. Tu sais où me joindre si tu le veux et, de toute façon, si tu ne donnes pas signe de vie, je saurai te retrouver et te ramener à ta place, à côté de moi.

Je t'aime
Rhyssounet
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Adieu d'un coeur fragile   Dim 16 Déc - 0:53

Lettre pour Romilly Bradley

Citation :
Salut Romy.

Tu noteras qu'il m'aura fallu trois ans pour avoir le courage de t'appeler par un diminutif et non par ton prénom. Tout n'est peut-être pas perdu en fin de compte. Qu'est-ce que je raconte? Bien sûr que tout est perdu, sinon je ne t'écrirais pas cette lettre. Logique, non?

Bon, je crois qu'il faut que je te donne quelques explications parce que là, je doute d'être compréhensible. Si j'ai eut le courage de t'appeler Romy, je n'ai pas eut suffisamment de venir te dire en face avant la fin de l'année. Cette lettre n'a d'autre but que te dire que je ne suis plus à Poudlard. Enfin, là, ce n'est pas une grande nouvelle vu que ce sont les vacances. Ce que je veux dire, c'est que je ne ferai pas partie de la liste des élèves à la rentrée. Encore une fois, je parle mais je ne fais qu'éviter le véritable sujet. Mon départ de l'école n'a aucune importance à mes yeux.

Est-ce que j'aurai le courage de te dire toute la vérité? Plus les lignes s'accumulent et plus je doute. Ceci dit, ça me confirme que je n'aurai pas eut le courage de le faire face à toi. Tous ces mots ne servent qu'à te dire pourquoi je suis parti. Ce n'est pas un secret que je n'aimais pas la magie et plus précisément ce en quoi elle transforme tout le monde. Ca faisait longtemps que l'idée de retourner à une vie simple me traversait l'esprit mais quelque chose me retenait. Cette chose portait le nom de Bradley. Non, ce n'est pas ton frère. Tu vois, même loin et caché derrière une lettre, je n'ai pas le cran d'assumer les choses. Il faut que je le dise. Tu es la seule raison qui me faisait rester. Tu n'imagines même pas le temps que j'ai mis pour écrire ça. Non pas que je ne l'assume pas mais je suis trop timide pour ce que ça implique. Il m'a bien fallu plus d'un an pour me l'avouer à moi alors à toi… De toute façon, cela n'a plus d'importance, IL est là et moi plus. Il est bien inutile de se dire "Et si j'avais été plus courageux…", "et si j'avais osé le dire…", ce genre de chose ne ferait que compliquer mon départ et n'est pas ton problème.

Malgré tout, je ne regrette rien, à aucun moment. Ca devait se passer ainsi, n'est-ce pas? Je le savais même si j'espérais me convaincre de l'inverse tour en niant les faits (Oui, il se passe des trucs pas nets dans ma tête). En tout cas, en sachant ça, j'ai pu profiter de chaque moment passé ensemble. Je béni tous les ans la date à laquelle tu m'as invité au bal. Je repense souvent à ces deux soirées géniales (merveilleuses?) et je me dis que c'est ce qui m'est arrivé de mieux dans cette école. J'ai tant de bons moments avec toi en mémoire que ce sera plus dur et plus facile de quitter l'école. Nos discutions vont me manquer. Nos danses vont me manquer. Te serrer dans mes bras (A moins que ce ne soit que dans mes rêves) va me manquer. TU vas me manquer. J'espère qu'on se verra dans les années à venir.

Il est temps de se dire au revoir et de le dire au moins une fois...
Je t'aime

Rhys
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Adieu d'un coeur fragile   Dim 16 Déc - 0:55

Lettre pour Opalyne Hummingbird

Citation :
Bonjour Oh! Grande Maitresse du Mot.

Comment vas-tu? Oui, je sais que tu ne peux pas me répondre comme ça, c'est pour ça que je t'ai mis un post-it avec mon adresse dans l'enveloppe. J'espère que j'aurai de tes nouvelles mais je doute que quoi que ce soit puisse t'empêcher de communiquer. Il va falloir que je me prévois un budget pour les timbres.

Je ne doute pas que ma lettre doit te surprendre mais je tenais à te l'apprendre moi-même avant que tu le découvres toute seule l'année prochaine. Je quitte l'école, enfin, j'ai quitté l'école. J'aurai aimé dire au revoir en fasse mais les évènements ne m'en ont pas trop laissé l'occasion. C'est mon dernier tour de magie et, HOP, dispaRHYSsion. TADAAA.

En fait, j'ai craqué. C'est plus fort que moi, je n'aurai jamais eut la force d'endurer ça. T'imagine ce que c'est? De la botanique jusqu'en septième année… Quel esprit torturé à imaginé cette ignominie? Même dans votre monde, il doit y avoir des lois contre de telles pratiques cruelles. Plus sérieusement, ça fait déjà bien trop longtemps que je me sens comme un étranger à l'école, je n'y ai pas ma place. Jusque là, ce sont les amis et Romilly qui me retenaient mais maintenant… Je n'aurai pas le courage pour voir ça. Ce n'est pas un secret pour grand monde que j'ai tendance à fuir dès que ça se complique. Depuis le temps qu'on me dit de passer à autre chose, il va peut-être falloir que je me fasse une raison et que je me range à leur avis. Tu conviendras que mettre plusieurs centaines de kilomètres entre nous est déjà un premier pas, non? Loin des yeux, loin du cœur. Enfin, il parait. Et pour ce qui est de la tête?

N'empêche, tu noteras l'effet bénéfique de ton enseignement pour blablater. J'ai l'air nettement plus intelligent, je suis capable d'articuler plusieurs mots d'affilé (Oui, bon, d'accord, une lettre ce n'est pas pareil). Cependant, il y a trois ans, dans la même situation, si par miracle j'avais envoyé un mot pour expliquer mon départ, ça se serait certainement résumé à "Je suis parti parce que je ne devais pas être là". Enfin, je suis même sûr que j'aurai réussi à trouver quelque chose de plus court. C'est du travail aussi. Donc, pour tout ce que tu as pu faire pour moi, et je pense que ça n'a pas du être facile tous les jours vu mon caractère très…fluctuant, je te remercie et je te félicite. Je n'ai pas encore eut beaucoup de temps pour me balader mais je suis sûr que je vais réussir à trouver une petite médaille pour te récompenser de tes efforts. Ca va me faire bizarre de devoir de nouveau dire que chez moi, c'est cette petite maison au nord de l'Angleterre.

En tout cas, j'espère sincèrement qu'on puisse se retrouver une fois que tu seras sortie de cette prison. Enfin, surtout si tu reviens à l'occasion parmi les Moldus. Moi, en tout cas, dans 4 ans, je te chercherai, ça ne coute rien et je suis sûr que le nom d'Hummingbird sera mondialement connu. Faudra que je me fasse une place au milieu des fans.

Bref, il paraît qu'à partir d'un moment, il faut que les au revoir se terminent par un au revoir. Donc à bientôt. 4 ans, ça passera vite.

Rhys la pipelette.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Adieu d'un coeur fragile   Dim 16 Déc - 0:56

Lettre pour Tarek Sene

Citation :
Salut Tarek.

Là, je n'ai absolument aucun doute sur le fait que tu es surpris d'avoir une lettre de ma part. D'ailleurs, tu sais combien ça coute d'envoyer du courrier jusque chez toi? Une petite fortune, mon gars. Je vais t'envoyer la note pour les timbres, tu vas beaucoup moins faire ton malin, ça, je te l'assure.

Bon, pourquoi est-ce que je me suis amusé à prendre un stylo pour te parler alors que j'aurai pu attendre la rentrée? Après tout, ma vie n'est pas si passionnante que ça pour que je demande à un pauvre facteur de faire la route. Bah, en fait, c'est parce que, pour moi, il n'y a plus de rentrée. Enfin, pas à Poudlard, je ne suis malheureusement pas dispensé de cours. Ceci dit, je n'aurai plus à apprendre de la botanique et ça, c'est quand même quelque chose de foutrement agréable.

Bon, la vérité... Avec les commères que tu fréquentes, tu dois être au courant que Romy est avec l'autre &%$#$% de Benson (Oui, c'est de la mauvaise foi mais ça ne l'empêche pas d'en être un). En soi, ce n'est pas la raison de mon départ. C'est surtout une raison de moins de rester. Je t'entends déjà dire qu'elle n'était pas pour moi et que j'aurais du le voir arriver. Bah ouais, mais non, ca ne marche pas comme ça. Le cœur a ses raisons que la raison bla bla bla.

Tu n'es pas non plus sans savoir mon amour pour l'école et la magie. Tout le monde est au courant que je considère qu'utiliser la magie pousse à sacrifier nos valeurs. Enfin, tout le monde quand on met de compter tous ceux qui s'en foutent royalement, bien évidemment. Quel est l'intérêt de faire quelque chose si ce n'est pas nous qui le faisons? Tu vas croire que je suis fou mais quand je me suis cassé le bras, il était important pour moi de souffrir, c'était une leçon à retenir. Bref, j'ai essayé mais Poudlard n'est pas ma place alors je m'en vais. Je suis content de pouvoir retrouver ma famille et mes paysages Ecossais. Tu vas dire que je suis un lâche et je l'assume totalement. J'ai choisi de rendre mon abandon officiel qu'une fois de retour chez moi, je te connais, tu aurais été capable de m'enfermer dans un placard de l'école et de m'ouvrir qu'à la rentrée. Non merci, je n'ai pas envie de rempiler.

Ca va me faire bizarre de retourner dans une école normale, ne pas devoir bosser cent soixante huit heures par semaine et ne plus t'entendre dire de passer autre chose et m'amuser. Oh, et le bonheur de ne plus avoir de gueguerre de maisons

Même si je doute sincèrement que ça puisse arriver, prends soin pour moi des personnes qui pourraient mal encaisser. Je ne pense à personne (C'est un peu vexant d'ailleurs, non?).

Bref, il est temps de te dire au revoir. Tu vas me manquer (Un peu, pas trop quand même, suis un mec). Je veux que tu sois fort et que tu ne pleures pas mon départ. Héhéhé.


P.S. Je te connais, ne t'en prends pas à Romilly.
P.S.2 Une chance inouïe s'offre à toi. Prend ma place chez Poufsouffle et sauve ton honneur, il n'est pas trop tard. En plus, il y a SMO, profite.
P.S.2 bis. Si la pluie t'intéresse, t'es le bienvenu à la maison.
P.S.2 Ter. Non, je plaisante, je n'ai rien à ajouter de plus.

Super Rhys.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Adieu d'un coeur fragile   Dim 16 Déc - 0:57

Lettre pour Avril Youngblood

Citation :
Salut Avril.

Comment vas-tu? Bien, je l'espère. Si je t'écris, c'est pour te dire que je viens de vaincre la logique du temps, je quitte l'école avant toi. Je sais, je sais, j'aurai pu travailler un peu l'effet de surprise mais, au moins, c'est dit. Mes liens monodirectionnels avec Bradley ne sont un secret pour personne, pas plus que ses liens partagés avec Benson. Le calcul est vite fait, je suis de trop. Je suis assez stupide pour me prendre des coups mais pas encore assez pour me les mettre moi-même en les regardant, tous les deux. Je t'entends déjà dire que c'est encore un coup des Serpentards.

Je ne doute pas un instant que tu es attristée d'avoir perdu le maigre soutien de mes frêles petits poings mais il faut que tu restes optimiste, tu auras rien que pour toi tous ces petits crétins qui méritent une bonne correction. C'est une sorte de cadeau d'anniversaire, très très en retard. Je sais, je sais, je suis trop généreux, ne me remercie pas, c'est offert de bon cœur. Ne t'inquiète pas, on se reverra. Reste à l'écoute sur les quais du Poudlard Express, il n'est pas impossible qu'un jour, un petit nabot fasse une apparition pour botter quelques culs qui ont été trop longtemps protégés par la directrice et son règlement. La justice pour être appliquée à tout le monde, n'est-ce pas?

Est-ce que je t'ai remerciée pour le coup de main que tu m'as filé le jour où on s'est rencontrés? Ouais, surement huit mille trois cent soixante dix sept fois, à la louche. Bah, je te le redis une fois de plus. Tu m'as peut-être privé d'une bonne bagarre, j'en suis au moins sorti en une seul morceau et avec tout mon sang. N'empêche, heureusement que nos chemins se sont croisés, ça fait du bien d'avoir l'occasion de relâcher la pression en rentrant dans le lard des gens qui nous gonflent.

Pendant que j'y pense, tu n'es pas sans savoir que j'apprends les arts martiaux. Etant donné que tu vas bientôt devenir une grande et quitter l'école à ton tour (il t'en aura fallu du temps pour partir), on ne sera pas sans se revoir sans la magie pour nous chaperonner. Si jamais tes pas te mènent près de la frontière Ecossaise, je pourrais t'enseigner quelques petits trucs si ça t'intéresse. En plus, si jamais tes jambes ne prennent pas cette direction, on pourra les guider un peu, mes amis sont toujours les bienvenus chez moi, on oubliera juste de dire à mes parents comment on s'est rencontrés. Je pourrais zapper quelques principes comme le contrôle de soi, la non-agression ou encore le respect de l'adversaire. Ce sont des sujets que tu maitrises à la perfection, tout le monde le sait.

En tout cas, maintenant que je suis débarrassé de la magie et que je suis bien planqué derrière ma lettre au fin fond de ma campagne, je peux dire sans rougir que c'est un plaisir de t'avoir rencontré.

Je te souhaite un bon courage pour la suite et à bientôt.

Rhys
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Adieu d'un coeur fragile   Dim 16 Déc - 0:57

Lettre pour Astrid McFall

Citation :
Bonjour à toi, Ô grande poursuiveuse des Poufsouffles, ceci est un message du fantastique gardien de ton équipe.

Comment vas-tu en cette période de vacances? Reposée, j'espère. Après tout si ce n'est pas le moment où tu peux te poser, quand est-ce que tu pourras le faire? Si je t'écris, c'est pour te dire en personne que nous n'aurons plus l'occasion de jouer dans la même équipe avant un long moment. Je quitte l'école, enfin, je ne vais pas revenir. On en a déjà discuté tous les deux de mon amour pour la magie et tout ce qu'on perd à trop la pratiquer. Je suis sûrement un bon vieux rabat-joie mais tourner le dos à la magie n'a pas trop mal réussi à mon père, il me semble. Après tout, je suis né grâce à ce choix, non?

Je ne sais pas si tu te tiens au courant tes potins de l'école mais mon petit cœur a été piétiné sauvagement par le duo, non, le couple Bradley (sœur) - Benson. Ce n'est pas une grande nouvelle si je dis que je ne suis pas quelqu'un de très courageux et qui préfère fuir quand ça se complique. Sur ce coup, ça se complique sévèrement alors la fuite ne peut être que proportionnelle. Logique imparable.

Plus sérieusement, ça va me faire beaucoup de bien de retourner chez moi, auprès de ma véritable famille, loin de toute l'agitation de Poudlard. Je vais pouvoir passer des journées entières sans entendre parler de rivalité entre les maisons, sans que personne ne cherche à savoir qui a la plus grande. Je ne doute pas que mon retour ne va pas se faire dans la simplicité mais ce ne sera pas mon premier changement d'école, je devrais pouvoir gérer le problème. Pour le reste, il n'y aura pas de grande différence, ce sont surtout les matières qui vont changer et le boulot qui sera moins important. Si je te dis que retourner chez les moldus me fout plus la frousse que les exams, ça te surprend? Ca va m'être dur de cacher ma vraie nature et je cherche encore ce que je vais pouvoir dire pour toutes ses années d'absence. Enfin bref, je vais bien pouvoir trouver un truc. C'est la magie de l'imagination, héhéhé.

Bon, intéressons-nous un peu à ton cas. Je te surveille de près, mon enfant. Enfin, de près à plusieurs centaines de kilomètres mais je te surveille. Tu es entourée de potentiels traites qui n'hésiteront pas à me renseigner si tu ne prends pas du temps pour toi. Il faut se détendre et profiter de ce qui s'entoure. Ne me dit pas que c'est un gosse qui va devoir t'apprendre des choses. Si tu ne te poses pas un peu, je vais devoir t'attraper et te séquestrer dans mes pâturages et t'obliger à admirer le calme qui règne par ici. (Ne t'inquiète pas, en ce moment, il y a des travaux dans ma rue et le marteau piqueur n'aide pas à se détendre).

Bon, en attendant la prochaine fois qu'on se verra, je te souhaite une bonne continuation pour l'année prochaine.

P.S. Mon adresse est au dos de l'enveloppe, j'espère que tu ne l'a pas arrachée.

Rhys
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Adieu d'un coeur fragile   Dim 16 Déc - 0:58

Lettre pour Sally MacOlley

Citation :
Salut jeune demoiselle.

J'espère que cette lettre te trouve en bonne santé, après tout, il n'y a pas de raison que ce ne soit pas le cas. Je t'écris pour t'annoncer une mauvaise nouvelle, la gargouille n'a toujours pas bougé. Non, je plaisante, je n'en sais rien et, malheureusement, il n'y aurait plus que toi pour me tenir au courant de telles informations. J'ai décidé de ne plus remettre les pieds à Poudlard pour continuer mes études. Trop de choses me déplaisent pour continuer comme ça mais haut les cœurs, pendant encore un an, tu pourras me poser toutes les questions que tu souhaites et je tacherai d'y répondre de mon mieux. Juste un an, parce que dans douze mois, tu serais tout autant calée que moi. A la rigueur, je connaitrais peut-être encore quelques passages secrets que tu ignores mais je pense que tu préfèreras les découvrir par toi-même, je t'enverrai quelques indices à l'occasion.

A vrai dire, je ne sais pas vraiment quoi te dire en dehors du fait que je souhaitais te dire au revoir. Je vais donc faire un petit tour de conseil parce que je TELLEMENT plus vieux que toi que je sais ce qu'il faut ou ne faut pas faire.

Premier point. Ne perd jamais ta curiosité. Se poser des questions, même si elles semblent parfois complètement tordues, ce n'est que prendre le risque de devenir plus intelligent. C'est ce qui m'a plus chez toi quand on s'est rencontré. Outre le fait que tu m'as fait passer pour un vieux en me posant des questions auxquelles je ne savais pas vraiment répondre, j'ai aimé le fait que tu t'intéresses à ce qui t'entoure, tu veux apprendre ce que tu ne sais pas et c'est important.

Seconde point. N'oublie pas que la magie fait partie de toi mais qu'elle n'est qu'une partie de toi. Elle n'est pas tout ce que tu es. Si la nature t'as fait des mains, ce n'est pas que pour agiter une baguette. Il faut asservir la magie et non se faire asservir par elle.

Troisième point. N'oublie pas tes passions. La musique. Je ne t'apprends rien sur l'exigence des cours mais tu en auras besoin pour ton équilibre. J'espère bien avoir l'occasion de danser sur les tubes de ton groupe, un jour. Il faut toujours espérer n'est-ce pas?

Un dernier conseil avant de te laisser retourner à tes douces mais trop courtes semaines de vacances. Jette un œil un peu plus approfondi aux gens qui t'entourent. Je ne peux pas t'en dire plus que ça sans risquer d'en dire trop et retrouver mes membres éparpillés aux quatre coins de l'Angleterre et franchement, ça ne me tente pas trop. Je commence à être habitué d'avoir deux bras, c'est très utile. En tout cas, garde les yeux ouverts.

Sur ce, je vais te souhaiter un bon repos, la troisième année n'est pas de tout repos (Ca, c'est juste pour te faire peur, tu y survivras). Je te surveille de près. Bonnes vacances.

Rhys.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adieu d'un coeur fragile   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adieu d'un coeur fragile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle de guérison
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 17-
Sauter vers: