AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Rencontre de l'Art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Rencontre de l'Art   Dim 30 Déc - 21:59

L'été est une période très particulière pour tous les jeunes gens. Chacun a ses raisons. Pour certains, c'est l'occasion de se reposer après une année scolaire très éprouvante. Pour d'autres, il s'agit d'un moment de séparation d'avec les potes. Dans le tas, on peut également trouver ceux qui se préparent à donf en stressant, pour la rentrée. C'est aussi ka meilleure occasion du monde pour les jeunes demoiselles de se poser à la plage ou à la piscine afin d'exposer leurs nouveaux maillots de bains pendant que les non moins jeunes hommes utilisent toutes leurs capacités mentales pour imaginer les dites demoiselles sans leurs maillots de bains, ou alors trouver un moyen de leur retirer dans les plus brefs délais. Beaucoup moins intéressant, il y a les malchanceux, petits gens, se trouvant serrés dans le bus, le nez coincé sous les aisselles de ceux qui transpirent abondamment sous 35°C. On a tous vécu cette expérience, souvenez vous de ce fameux fumet, un orgasme olfactif.

Pour Rhys, c'était un peu le maxi combo gagnant. Il était content d'être en vacances, triste de ne plus revoir ses anciens, en pleines révisions pour la rentrée qui se profilait et bien à hauteur d'aisselles. Par contre, pas de piscine à proximité et trop loin de la plage, pas de possibilité de reluquer tranquillement, à moins de se contenter des vieilles du village. Humm, sexy.

Loin de penser aux plaisirs de la chair qui n'étaient pas encore trop une idée fixe pour le gosse, Rhys passait son temps à bosser. Même s'il avait obtenu son inscription dans une école sans difficulté, il devait passer des tests pour déterminer son niveau scolaire après une si longue absence des bancs. Maths, histoire, géo, littérature, rien ne lui était épargné, il fallait qu'il carbure. En plus, même s'il avait grandi et muri, il restait le gros bosseur qu'il avait toujours été, il en redemandait encore et encore. Si ça pouvait lui éviter de cogiter à tout ce qu'il avait perdu, autant en profiter.

Malgré toute sa bonne volonté, il ne pouvait tenir le rythme très longtemps sans se changer les idées. Il avait régulièrement besoin d'aller courir dans les plaines jusqu'à l'épuisement afin de décompresser. Quand il ne pouvait pas, il faisait de la musculation jusqu'à ce que ses muscles ne répondent plus et que la douleur se fasse cuisante pour plusieurs jours. Ceci dit, ce n'étaint que des stratagèmes provisoires, sans efficacité au long terme. C'est auprès de son prof d'arts martiaux que Rhys trouvait un peu de paix. Pourquoi lui? Aucune idée, c'était presque un inconnu pour l'ex jaune et noir. Cependant, il n'hésitait pas à lui donner plus d'information qu'à quiconque. De toute façon, le maitre n'était pas dupe, il voyait rapidement que Rhys ne lui envoyait que rage et colère au lieu de calme et concentration. Il n'était pas de travail possible dans ces conditions.

Une petite idée lui traversa l'esprit afin de lui remettre les idées en place pour pratiquer les arts martiaux comme un art et non comme une manière d'agresser. Un mini-tournoi devait avoir lieu peu de temps après. Pas une compétition officielle, loin de là, il s'agissait d'une grande réunion des Arts où plusieurs écoles feraient des démonstrations et des combats. Par Arts, il faut entendre tous les arts, de la peinture, de la musique, de la sculpture, de l'écriture, du sport ou encore la mode. Cétait l'occasion pour les professionnels de se faire un peu de pub.

C'est très enthousiaste qu'il prit la route pour le lieu du rendez-vous et c'est super impressionné qu'il arriva devant un centre immense qui grouillait de monde alors que la matinée ne faisait que commencer. Accompagné d'autres élèves de son maitre qui n'étaient pas forcément moins surpris, il se dirigea vers les coulisses du bâtiment. Vu le nombre de représentants, il ne pouvait y avoir de loge pour tout le monde et des ateliers de préparation étaient organisés avec des paravents pour tenter de délimiter les espaces.

Le caractère défaitiste de Rhys prit le dessus devant tout ce monde. Chacun avait l'air tellement tranquille, ils semblaient tous maitriser leur discipline. Les danseuses étaient à l'échauffement, elles étaient souples et les portées étaient fluides. Au passage, il ne manqua pas de se porter un coup au cœur en repensant à Sterne et plus particulièrement à Romilly, Opalyne et Ehawee. Dans un autre coin, de jeunes guitaristes improvisaient un petit concert tout en se créant un nouveau cheptel de groupies. Pour l'instant, pas de marteau et de burin en vue. Peut-être plus tard.

Le garçonnet pressa un peu le pas et alla se mettre en tenue. Elle était toute neuve, achetée pour l'occasion. En fait, il avait toujours repoussé cet achat car il s'entrainait habituellement en jooging et en t-shirt, voire torse nu. Mais cette fois, il représentait son maitre, il ne pouvait pas non plus se présenter comme un pouilleux. Si la plupart des tenues de la discipline portait l'emblème du dragon, la sienne arborait un phoenix. Gros cours de cœur à nouveau en repensant à ses cours. Il aurait donné cher pour avoir une personne de l'école avec lui pour pouvoir en parler mais il était seul, même sa mère n'était pas là. Enfin, ce n'était qu'une question de temps en ce qui la concernait, bien sûr qu'elle viendrait assister à la première petite compétition de son fils, c'était juste que, pour l'heure, ce n'était pas encore ouvert au public.

Rapidement brieffé par son maitre et averti sur les horaires de passage ainsi que ceux du tournois, Rhys partit se balader dans les coulisses, écharpe de Poufsouffle à l'épaule car il ne faisait par forcément très chaud. Après tout, personne ne devait connaitre sa signification. Il prit tranquillement le temps de découvrir ce qui l'entourait. Il observait tout et tout le monde. Enfin, tout le monde était bien vite dit, il avait une forte préférence pour des demoiselles de quatorze à seize ans mais il ne crachait pas sur plus âgée non plus. Si elles pouvaient aussi porter une tenue légère comme un justaucorps bien moulant, c'était le bonheur. Un plaisir pour les yeux mais rien d'autre, Rhys n'est surement pas prêt d'engager la conversation.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Rencontre de l'Art   Lun 31 Déc - 15:58

Le temps passait drôlement vite. Ce n’était ni bien, ni mal. Simple constatation que se faisait ce matin là la rouquine, alors qu’elle se préparait pour sa journée qui allait être des plus chargée. Keira Williams avait l’impression qu’hier encore elle avait 11 ans, et parallèlement, elle avait le sentiment que cet âge-ci remontait à une éternité. Elle n’avait pas vu sa jeunesse passait. Elle se retrouvait maintenant, devant son reflet, âgée de 23 ans, elle se demandait où son enfance avait bien pu passer… Keira n’avait jamais été une enfant comme les autres. Son côté quelque peu névrosé n’expliquant pas tout, non. Elle avait toujours grandi assez loin des autres enfants, dans un monde d’adulte. C’avait été plutôt mauvais pour elle, au final. Il suffisait de voir ce qu’elle avait fait de son adolescence : une vie de dépravée qui refusait d’écouter qui que ce soit… Mais elle avait fini par se calmer, rentrer (plus ou moins) dans les rangs. Et aujourd’hui, elle s’observait, tout en s’interrogeant sur elle. Que serait-elle devenue si elle n’avait pas eu Kaïn ? Chassant finalement ces sombres pensées, elle enfila rapidement son pantalon d’un profond vert pomme, ajusta son débardeur rose flashi et laissa ses longs cheveux roux détachés, tout en prenant soin d’enfiler un élastique orange à son poigné. Au cas où elle ait trop chaud… Et parce qu’elle était prévoyante, elle prit aussi un petit gilet qu’elle rangea dans son sac à main.

Elle embrassa Kaïn avant de partir, lui souhaitant une bonne journée et se glissa de bonne humeur, dehors. Le vent qui soufflait n’était pas aussi chaud qu’elle le pensait et elle se félicita d’avoir pris son gilet. Enfilant casque et blouson en cuir, elle monta sur sa moto, démarra et fila rapidement dans les rues de Londres.

Keira avait beau être une sorcière, elle n’était pas fan des moyens de transport sorciers. A vrai dire, elle ne les supportait pas vraiment… (pour ne pas dire pas du tout). Elle était experte en perte de membre, lorsqu’elle transplanait, et si par miracle, elle arrivait en entier, elle avait une nausée terrible… bref, vive les transports moldus ! La jeune femme devait d’abord passer voir Raphaël. Ce fut rapidement fait, et lorsqu’ils eurent convenus des dates pour parler arrangements et enregistrement, elle fut libre. Elle comptait filer à une petite démonstration (pas si petite que ça, en soit) sur les Arts. Keira n’était pas une jeune femme intelligente. Non, elle n’était pas douée en grand-chose, en revanche, les Arts lui avaient toujours plu, et elle possédait de toute évidence un réel talent en la matière. Ce n’était pas pour rien, après tout, si elle était mannequin et musicienne. Ces domaines là lui parlaient, et ce depuis sa plus tendre enfance. Le fait que ses parents soient tous deux dans le milieu jouait sans doute énormément.

Arrivée à destination, la belle rousse laissa blouson et casque aux vestiaires, et fila en coulisse. Elle avait une amie qui faisait de la couture et lui avait demander de venir. Evidemment, la rouquine n’allait pas le lui refuser. Keira étant connue dans le monde moldu, c’était aussi une ‘chance’ pour son amie que de l’avoir avec elle pour montrer ses créations. Mais si la rouquine devait défiler avec les tenues de Yummy, elle comptait bien aussi admirer toutes les autres personnes qui venaient faire une démonstration.

Rapidement, Yummy et elle avaient terminé les essayages. Ce n’était là qu’une vérification de routine, puisque la jeune mannequin avait déjà tout essayé précédemment. Yummy qui n’avait que dix sept ans avait déjà un talent plus que réel, et Keira était persuadée qu’elle irait loin. Cela ne faisait même aucun doute.

Alors qu’elle rangeait une tenue sur un ceintre, elle apperçu un garçon avec une écharpe… Plus que particulière. Etonnée, mais aussi très amusée, la rouquine s’exclama :

« Ô !!! Ca alors ! Un Blaireau ! »

Elle n’hésita pas une seule seconde avant de rejoindre le petit sorcier (il ne faisait aucun doute qu’il était comme elle, vue son écharpe…) et lui sourit avec bonne humeur :

« Salut ! J’étais chez les Lions, moi ! Tu t’appelles comment ? Moi c’est Keira. »

Comme toujours, elle pétillait. Très dynamique de nature, la jeune femme débordait d’assurance. Elle n’avait jamais était timide, de sa naissance à aujourd’hui, elle était depuis toujours une jeune fille qui savait s’extérioriser comme personne. Elle était plutôt bruyante, fatigante, mais elle avait, sans conteste, un très bon fond. Bien que sa vie n’ait pas été de tout repos, elle avait une capacité à prendre sur elle plutôt étonnante. Elle montrait rarement ses faiblesses, ce qui la rendait aussi forte que faible, paradoxalement. Car lorsqu’elle craquait, c’était qu’elle avait touché le fond, et ce n’était jamais de très bon augure.

C’est sans plus hésiter, qu’elle poursuivit :

« Tu fais partie de ceux qui viennent faire une démonstration ??? Tu fais quoi ? »

Curieuse ? Sans aucun doute ! La rouquine avait toujours aimé s’intéresser aux autres. Elle était loin d’être égocentrique… Bien au contraire.



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Rencontre de l'Art   Ven 4 Jan - 13:23

C'était fou tout le monde qu'il pouvait y avoir. Combien d'Art pouvaient être présentés dans un seul lieu? Combien d'Art pouvait-il exister? Beaucoup quand on considère que pour certaines personnes, imiter le bruit d'un pet avec son aisselle est un Art, m'enfin bon, ils n'avaient peut-être pas leur place ici, ceux-là. Du moins l'espérait-il. Même si son niveau de maturité était très fluctuant en fonction du domaine concerné, il se disait qu'il avait dépassé depuis un bon bout de temps celui de rigoler à une imitation aussi triviale. Lui, il était indéniablement au-dessus de tout ça, à comprendre qu'il reluquait toutes les demoiselles Surtout les danseuses, on l'aura comprit pour faire son petit marché. En grand futur macho, ado, boutonneux, il aura les catégories "Horrible", "beurk", "peu être en étant bourré", "Mouais", "Pas mal", "HELLO YOU", "Non, je ne t'espionnais pas, je me baladais et le hasard à fait que je suis arrivé devant chez toi à 3h du matin" et "Hey bien, je crois que j'ai vu une peluche Hello Kitty dans les vestiaires du Gymnase. Certaines catégories n'étant disponibles qu'en fonction de la libido du sujet. Mas c'est un autre sujet.

Plus il marchait, moins il se sentait à l'aise, se rendant compte qu'il allait devoir faire ses matchs devant autant de monde et que, parmi eux, certains étaient bien meilleurs que lui. Vu son état d'esprit du moment, ça avait tendance à faire monter la colère. Quelle ne fut donc pas sa réaction quand il avait entendu qu'on le traitait de blaireau. Bah oui, dans ces moments là, on ne fait que des liens approximatifs, le blaireau ne peut être que l'insulte, adressé à lui en particulier au milieu de la foule alors qu'il ne sait pas d'où la personne lui parler.

Il se retourna vivement, le regard noir, presque prêt à se mettre en position de combat pour faire avaler les dents de celui qui l'avait offensé. Il se ravisa soudainement, redevenant plus calme, lorsqu'il vit qu'il s'agissait d'une femme, on ne frappe jamais une femme. A cette idée, le bras qu'il s'était cassé en voulant protéger Eva-Rose lui refit mal, il se le massa de la main. Depuis, retour subite à la colère et au regard noir, on n'avait pas le droit de lui parler comme ça après tout. Il n'est pas qu'un gosse, il a le droit au respect, même s'il n'est rien pour la demoiselle en face de lui. Enième changement de comportement lorsque ses yeux se sont portés sur la silhouette que la très méchante madame. Ah ouais, quand même, ça, ce n'est pas de la petite danseuse. Hello You, on se fait un petit Slow? Tout ça ne se déroula qu'en l'espace de quelques secondes, Rhys est réputé à l'école pour ce genre de chose, c'est peut-être bien la seule chose pour laquelle il y était réputé d'ailleurs.

Mettant fin à son yoyo en folie, on parle bien de son humeur, la femme lui parla des lions et se présenta. En plus, elle lui souriait. Même si les pensées de Rhys fuyaient inlassablement vers Poudlard, il ne comprit pas tout de suite pourquoi elle lui parlait de Lions, elle était dresseuse? Si on joue sur les mots, oui, elle porte des "Dress" Ohohoh, j'ai honte Alors que les informations commençaient à faire son chemin, il attrapa son écharpe et la regarda. SI loin de l'école et toujours pas assez.

Après avoir compris qu'il n'y avait pas d'insulte, il fallait trouver le comportement à adopter devant Keira. Le dépressif? Non, il ne la connaît pas et ce n'était pas le lieu. Le très jovial? Non, il n'avait jamais très bien joué ce rôle, du moins, pas sans la présence d'une certaine personne. Le dépressif de nouveau? NON, J'AI DIT NON. Bon, bah, le timide alors.


- Euh, moi, c'est Rhys.


Et le garçon fut submergé par d'autres questions. Pas qu'elle parlait beaucoup ou vite, mais elle enchainait. Argh, coup au cœur, une jolie rouquine des Gryffondors qui n'hésite pas à aller parler à tout le monde. Lyne, sort de ce corps… ou laisse-moi y entrer. Cette pensée le surpris au plus au niveau, ça ne lui était pas encore vraiment arrivé. Il devient tout rouge et confus.


- Arts…. Arts…martiaux. Et …toi? Euh, vous?


Oh la honte. Vite, qu'elle parte qu'il aille se cacher. Non, il ne voulait pas qu'elle parte. C'était l'une des premières personnes qui lui parlait de manière désintéressé depuis un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Rencontre de l'Art   Mar 15 Jan - 12:10

Rhys avait beau jeter, au premier abord, un regard noir à la rouquine, cette dernière n’y avait pas fait plus attention que ça. Et oui, du Keira tout craché, en somme… La jeune femme n’avait jamais été douée avec tout ce qui touchait au domaine de la ‘délicatesse’. son deuxième prénom c’est detrusator, d’ailleurs. Mais bien que dénuée de tout semblant de tact, elle restait profondément gentille et très bien intentionnée (même si au début, on peut avoir des doutes…). Très loin du profond déséquilibre émotionnel qui secouait le garçon (et qui de toute façon était pour la jeune femme on ne peut plus banal. Tout le monde est cinglé, non ? Sauf que certains le reconnaissent et d’autres le nient, voilà tout.) Keira avait continué son petit bonhomme de chemin, en discutant avec le Poufsouffle. C’était dingue de trouver des gens de Poudlard jusqu’ici tout de même !

Il était visiblement timide. En tout cas, c’était là l’impression qu’avait Keira et elle trouvait ça très mignon. Ceci dit, ça ne se lisait pas vraiment sur son visage, puisqu’elle était tout sourire depuis le début, ses prunelles azur étincelant d’une malice mêlée de plaisir. Elle était contente d’être ici. Vraiment. Elle répondit d’une voix aussi animée que précédemment, du genre qui pourrait taper sur le système, si on n’est pas habitué une minute de silence pour tous les tympans percés précédemment par la voix de la demoiselle

« Enchantée Rhys ! Tu es en quelle année ? »

Elle ne pouvait, bien sûr, pas savoir qu’il n’avait plus vraiment d’année… Elle s’anima d’avantage encore (si tant est que ce soit possible) quand il lui expliqua qu’il pratiquait les arts martiaux. Ca alors, pour une surprise !!!

« Oh ??? Vraiment ??? Tu passeras quand ??? J’ai très envie de voir ça ! Je n’y connais rien du tout, mais à mon avis ce doit être très impressionnant… Tu fais un art martial en particulier ? »

Bien qu’ignorante, elle avait une vague (très vague) connaissance des grandes ligne. Genre elle connaissait le karaté, le judo… Eu la boxe, ça comptait ???? Quant à la question qu’il lui retourna elle se mit tout d’abord à rire, avant de protester :

« Ho non alors ! Ne me vouvoie pas, surtout ! Je suis pas vieille, quoi ! »

Oui bon, ok elle l’était par rapport à lui, mais la jeune fille avait (entre autre) un syndrome de Peter Pan. Elle serait volontiers rester un enfant toute sa vie et au fond, elle était une grande enfant… Parfois d’une naïveté affligeante et dotée d’une énergie inépuisable. Sans oublier les rêves. Keira était une rêveuse, et elle le proclamait haut et fort.

« Je ne fais rien, moi. Je défile juste pour une amie qui est styliste. Elle a un énorme potentiel, j’espère qu’on reconnaîtra rapidement son talent… »

Après, certes, elle était déjà une artiste, puisqu’elle était musicienne professionnelle, ceci étant, elle n’était pas ici comme telle et l’idée de le préciser ne lui avait même pas traverser l’esprit. Elle était là pour Yummi, et voilà tout. Certes, elle comptait aussi passer du temps avec les musiciens. Découvrir des nouveaux talents c’était une chose qui lui plaisait énormément…

« Tu es venu ici avec tes amis ? Vous êtes nombreux dans ton club ? Ce doit être super difficile les arts martiaux en plus, non ? Tu ne t’es jamais blessé ? »

Keira, elle, se moquerait bien de se blesser elle-même, en revanche, elle s’en voudrait beaucoup si elle faisait du mal à un autre. C’était l’altruisme typique de la jeune femme. Elle avait toujours fait passer le bien des autres avant le sien, et le temps n’avait en rien modifié ce caractère prédominant chez la rousse…



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Rencontre de l'Art   Sam 19 Jan - 23:06

- A notre droite, le premier concurrent est Rhys Ellis, 14 ans, 20kilo tout mouillé pour 1m20 sur des échasses, attention messieurs, dames, il est hargneux. A notre gauche, la seconde concurrent se nomme Keira Williams, par courtoisie, nous cacherons son âge et ses mensurations mais dieu qu'elle est bien roulée. Le match peut commencer. *DING DING* Oh grand seigneur, avez-vous vu cette enchainement de la demoiselle? Crochet, crochet, uppercut et coup de genou dans les *bruit de la personne qui souffre en même temps* C'est un don masculin, on sait instinctivement quand un mec prend un mauvais coup dans un rayon de 5km. Rhys est au sol. Il se semble plus réagir. Je crois bien que Rhys est K.O. Oui, l'arbitre le confirme, c'est une victoire de la sublime Keira.[/i]

Voici à peu de chose près comment a vécu Rhys la question sur sa promo à Poudlard. Une blessure toujours trop profonde et mal soignée. Son malaise à ce sujet n'était pas difficilement perceptible et il se mit à caresser machinalement son écharpe, comme un enfant l'aurait fait avec un doudou, pour se calmer.

- 4ème année. Enfin presque… Je…


Il avala difficilement sa salive tandis qu'une boule se formait dans sa gorge


- Viens de quitter l'école.


Même sans connaître la jeune femme en face de lui, il savait qu'elle allait lui demander pourquoi il était parti de cette école si réputée. De toute façon, c'est un peu ce que pensent tous les sorciers, non? On ne jure que par Poudlard, surtout depuis la guerre. Enfin, c'est ce qu'il semblait aux yeux du gosse.

Changeant totalement de sujet, Keira lui demanda si c'était vrai qu'il faisait des arts martiaux. Bah oui, il n'avait pas non plus l'habitude de mentir pour ça. Il aurait rapidement eut l'air con s'il était venu pour jouer de la flute traversière, non?


- Nous devons faire une démonstration vers 11h et il y a un petit tournoi en début d'après-midi mais je suis loin d'être favori.


Pessimiste le garçon? Noooon, il n'est pas du tout de ce bois là, pas du tout.


- Je pratique le Ju-Jitsu sous ses trois formes et le Bô-Jutsu. Ca s'est le combat au bâton mais on ne va pas le montrer aujourd'hui. Je commence aussi le Kenjustu, c'est le sabre. C'est super galère et super douloureux.


Comme toujours, Rhys, une fois lancé sur un sujet un peu plus technique, avait la langue un peu plus libre. Un gros travail fourni par le clone miniature de Keira. En plus, le garçonnet n'était pas peu fier de travailler trois Arts Martiaux à la fois. Après tout, il ne travaillait la technique que sur les vacances d'été mais il se démerdait plutôt bien.

Venait la question du vouvoiement et, bien plus important, celle de l'âge. Sur ce point, Rhys avait toujours un camarade plutôt arrogant, considérant les plus anciens comme des plus âgés comme des dinosaure Denver n'est plus le dernier.


- Pas vieille, pas vieille, c'est vite dis. T'es même plus vieille que ma meilleure amie et c'était une préfète de la maison.


Bien que l'information ne soit pas crucial, c'était pour souligner par là qu'elle était plus vieille que lui. Bien qu'en fait, ça n'avait pas plus de pertinence que ça, Ava n'était pas vieille l'année précédente.


- Si on considère que tu es partie de l'école avant que j'arrive, vu que je ne t'avais jamais vu, ça doit te faire, ohlà, tout ça? 21 ans, au bas mot.


Il faisait mine de trouver ça astronomique mais l'humour était parfaitement lisible sur son visage. Il souriait.

Donc Keira était venu jouer les tops? C'est vrai qu'elle en avait le profil.


- Pas de doute qu'elle attirera le regard de quelques personnes. On ne se retrouve pas à exposer ici pour rien. En plus, si la personne qui porte les tenues est pas mal, ça ne peut qu'aider.


Mouais, il n'était pas convaincu. Pas par le fait que l'amie ait du talent, il pensait réellement qu'elle devait en avoir pour arriver là. Il n'était pas convaincu par le compliment qu'il venait de faire. Dans sa tête, ça sonnait beaucoup mieux, là, c'était totalement foireux. Il fallait rattraper le coup.


- Suis sûr que tu pourrais faire mannequin si tu voulais.


Il aligna son sourire charmeur numéro 2 pour appuyer ses dires. Probablement un bien piètre performance vu la différence d'âge.


- Non, je suis venu seul. Enfin avec mon maitre et ses élèves mais pas avec des amis. Disparaître pendant 3 ans n'aide pas à garder le lien, je suppose. En plus, vu que je ne fais pas parti du club de mon maitre, je ne connais pas les autres élèves. Avec Poudlard, je n'ai que les vacances pour m'entrainer alors ce sont des cours particuliers.


Quant à la difficulté d'apprendre les AM, il n'allait tout de même pas dire qu'il en avait chier comme pas possible pour passer de l'intello de service à un véritable guerrier, ce ne serait pas très glorieux.


- Pas simple tous les jours, on prend pas mal de coup mais bon, c'est comme ça. Aucune blessure grave à mon actif. D'un côté, avec les entrainements de Quidd, j'en ai pris des plus violents.


C'est sûr qu'un bon souaffle ou même un cognard dans la trogne, ça ne fait pas du bien et, question de fierté, on évitera de dire combien de ça c'est arrivé.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Rencontre de l'Art   Mar 29 Jan - 19:30


Que le garçon ait quitté l’école pouvait en étonner plus d’un, c’était certain. Après tout, quand on entre à Poudlard on est censé (il paraît) y passer toute sa scolarité… Ceci étant, Keira faisait partie des anomalies de l’école. Elle non plus n’y avait pas passé toute sa scolarité (à vraie dire, elle avait même plutôt joué au yoyo avec toutes les écoles de magie possibles et imaginables… Bref, elle restait fidèle à elle-même, instable jusque dans sa scolarité !). Aussi n’eut-elle aucunement l’air horrifié en apprenant que Rhys avait fini par quitter l’école, au lieu de cela, elle s’exclama :

« Ha oui ??? Moi non plus je n’y suis pas restée tout le temps ! Tu es où maintenant du coup ? »

Ben oui, il y avait plein de possibilités après tout ! Durmstrang ? Beaxbâtons ? Salem ? Ailleurs ?? (Parce qu’il y en avait sans doute d’autres, Keira qui était née moldue et pas franchement une sorcière hors paire en plus d’être un gros boulet magique ne savait pas le nom des autres, mais restait persuadée qu’il y en avait d’autres !). Et puisque la pièce avait été mise dans la machine, elle poursuivit :

« Moi je suis partie pour ma cinquième année, je crois… J’ai aps mal bougé, j’étais à Taliesin, qui a fermé depuis je crois, d’ailleurs… Et je suis partie à Salem après… Le moins qu’on puisse dire c’est que j’ai pas mal bougé. »

Bon, elle ne s’étendit pas non plus sur les détails. Certes, pour Taliesin ce n’était pas gênant, c’était une histoire de don, en revanche, Salem, elle préférait éviter de raconter ses démêlés de junkie à un ado qui avait l’air nettement plus sage qu’elle. Pas la peine de donner des mauvaises idées si on peut s’abstenir n’est-ce pas ???

Et pour en revenir aux arts martiaux, Keira ne put s’empêcher de s’inquiéter (elle restait très anti violence et ce y compris avant qu’elle se fasse tabasser quasi à mort par son ex petit ami *oui elle a eu une vie très reposante la demoiselle*) :

« Mais… Tu ne te fais pas mal ? Et tu ne fais pas mal aux autres ? »

Rien que d’y penser, elle en frissonnait d’horreur. Les combats ce n’était pas du tout son dada, mais Rhys n’avait pas l’air spécialement amoché, aussi imaginait-elle qu’il en devait pas trop se faire mal, mais tout cela restait bien flou pour elle, à l’heure actuelle… Et quand il lui expliqua les différents types d’arts martiaux qu’il pratiquait, elle sursauta :

« Douloureux ??? Mais pourquoi tu en fais alors ??? »

Elle était choquée. Certes, en allant par là, on pouvait lui exposer tous ses problèmes de santé qu’elle avait eu quand elle voulait briller comme mannequin et était plus maigre qu’un fil de fer (en soit, elle n’a pas spécialement pris de poids depuis, mais elle est bien plus présentable maintenant). Mais ça, évidemment, elle n’avait pas vraiment eu l’idée de faire le parallèle.

Quant aux questions d’âges…

« Hééé ! Mais tu es gonflé ! Je t’aime bien. Elle était ? Elle n’est plus préfète, maintenant ? »

Et puisqu’il était parti sur les critiques de l’âge, elle sourit :

« Ou pas ! Haha. Puisque j’ai beaucoup changé d’écoles, qui sait… »

Bon, ok, elle était revenue à Poudlard après Salem, mais elle n’était peut-être pas obligée de le lui dire tout de suite… Si ? Bon, puisqu’elle n’était pas pour les mensonges, elle poursuivit :

« Bon en fait tu as faux. Je suis encore plus vieille que ça. Et oui. Mais je suis aps trop mal conservée quand même, faut pas d*conner ! »

Et comme pour clore le débat, elle ajouta :

« Puis on est vieux qu’à 35 ans, de toute façon. Pas avant. »

Voilà. Non mais. Quant à son amie, elle espérait bien qu’elle en sortirait avec un peu de reconnaissance, ce n’était pas pour faire la décoration que Keira était venue non plus (bon si peut-être un peu, puisqu’elle se contentait de porter les tenues, mais bon…).

« J’espère bien pour elle, elle a vraiment beaucoup de potentiel ! »

Quant à la remarque du jeune garçon sur sa capacité à être mannequin… Ca fit bien rire la rouquine qui répondit avec un amusement certain :

« Oh mais je suis déjà mannequin en fait. J’ai commencé à ton âge à peu près, d’ailleurs… »

Quant au Poufsouffle… Ses arguments (du point de vue de la rouquine extra dévergondée) ne se tenaient pas du tout. Elle ne le lui cacha pas, d’ailleurs :

« Ben et alors ? Ce n’est pas une raison ! A ta place je leur parlerais ! Ils doivent bien être sympa ! En plus, vous avez au moins une passion en commun, alors ça aide déjà… »

Certes, c’était très facile à dire quand on était une dévergondée qui ne savait rien du concept de la timidité, mais bon… A la mention des blessures diverses et variées, la rousse grimaça de dégoût :

« Je ne comprends pas comment on peut aimer se prendre des coups à ce point… Je ne dis pas ça contre toi, hein, mais personnellement, je préfère qu’on ne me frappe pas… Et ne pas frapper les autres non plus, d’ailleurs… »

Et elle en était incapable de toute façon. Elle ne pourrait même pas frapper Louis malgré tout ce qu’il lui avait fait subir.



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Rencontre de l'Art   Jeu 31 Jan - 0:36

Pas de surprise dans la réaction de Keira, du moins, pas de surprise sur le fait qu'on puisse quitter Poudlard mais il y avait toujours celle de la coïncidence. Cela faisait sourire Rhys, alors la fameuse école de Poudlard n'était pas si enviée que ça, ce n'était pas la première fois qu'il entendait dire que du monde était partit précocement. A vrai dire, il semblait au garçon qu'une autre personne avait prévu de s'en aller en même temps que lui. Il n'y avait pas prêté attention, trop occupé à préparer sa propre fuite, il ne saurait donc donner de nos.

Cependant, en ce qui concernait la belle rousse, il s'agissait que d'une demi-compréhension puisqu'elle pensait qu'il avait juste changé d'établissement tout en continuant sur sa lancée.


- Quel hasard! Maintenant, je suis dans une école au Nord de l'Angleterre. J'ai comme qui dirait, changé de spécialité.


Il jeta un regard sans équivoque sur les personnes qui l'entouraient et qui l'empêchaient de trop parler librement.


- Ah ouais, tu as pas mal bougé quand même. Tu as des parents qui ont un boulot qui bougent beaucoup? En tout cas, oui, Taliesin est fermé. C'était le bordel à l'école quand tout le monde a débarqué


En fait, il n'avait jamais vu l'école sans ceux de Taliesin puisque, de souvenirs, ils étaient arrivés en même temps que lui. Il n'aurait pas non plus dire pourquoi l'école avait fermé, il n'avait pas été assez curieux à ce sujet, de toute évidence.

S'il se faisait mal en pratiquant les Arts Martiaux, bien évidemment, ça arrivait


- Oui, je me suis déjà fait mal comme je sais que je peux faire mal à l'autre mais ce n'est pas le but. A vrai dire, le véritable sens des Arts Martiaux, c'est la défense des autres. Normalement, l'entrainement permet d'éviter de se prendre des coups. La douleur, c'est temporaire, il ne faut pas s'arrêter à cause de ça. Quand on apprend à faire du vélo, on tombe. Quand on apprend à marcher, on tombe aussi. On n'abandonne pas pour autant.


Ce n'était pas plus compliqué que ça. En fait, même s'il n'allait pas le dire, Rhys considérait la douleur comme un enseignement. S'il prenait des coups, c'est qu'il n'était pas assez bon et qu'il devait redoubler d'effort.

Etonnant le fait que les filles ont la même réaction lorsqu'on parle de leur âge avancé. Il avait déjà eut le droit de se faire traité de jeune insolent par Eva-Rose quelques temps auparavant.


- Elle ne l'est plus parce qu'elle a finit ses études, il y a quoi? 2 ans environ. Oui, c'est ça. 2 ans. En tout cas, tu ne dois être beaucoup plus vieille que 21ans, t'as l'air encore jeune. En plus, à côté des 800 ans de McGonagall, tout le monde fait jeune.


Il se mit à rire à sa bêtise. C'était risqué ce genre de commentaire, on ne sait jamais si elle aimait bien la directrice. D'un côté, Rhys ressentait un "je ne sais quoi" qui lui faisait pensé que Keira devait voir régulièrement la dame mais pas pour partager un thé.

Lorsque la rousse lui annonça qu'elle était mannequin, il ne put que rire de nouveau, il y avait une chance sur combien qu'il tombe juste en cherchant à faire un compliment?


- Tu vois, je suis trop doué pour devenir ce que font les gens, c'est comme un super pouvoir, mais chuuuuuut. T'as commencé à mon âge? C'est super jeune, non? Ce n'était pas trop compliqué avec l'internat? Sinon, vous passez à quelle heure avec ton amie? Comme ça, je pourrais venir voir. Bon, je ne suis pas un expert en fringue mais ce n'est pas grave.


Voilà que c'est limite s'il se faisait réprimandé pour ne pas discuter avec les élèves de son maitre. Visiblement, la demoiselle ne connaissait pas la notion de timidité. En plus, Rhys ne se voyait pas aller les voir et leur proposer de se taper dessus pour devenir amis. Certaines passions communes n'aidaient pas forcément, surtout s'il devait en éliminer pendant le tournoi.


- La quantité peut nuire à la qualité. Regarde, si j'étais resté avec eux à discuter, je ne t'aurai pas rencontrée.


Pfiou, c'était totalement imprévu mais il avait sorti les mots plutôt naturellement. Si ça pouvait le tirer de là, tant mieux.


- D'ailleurs, comment ça se fait que tu n'es pas avec ton amie?


La remarque de Keira fit mouche. Il n'avait pas envisagé les Art s Martiaux comme un sport qui consiste à donner et essayer de ne pas prendre de coup. Comme dit plus haut, il s'agit avant tout, pour lui, d'un sport de défense. Il n'était pas quelqu'un de violent de nature, ça ne pouvait pas être ça qui l'avait attiré dans ce sport. Certes, il s'était battu avec un septième année pour protéger ER et il s'était montré plus virulent en compagnie d'Avril mais les coups ne faisaient pas partie de sa vie.


- Les coups ne sont qu'une partie infime de cet art. Il s'agit surtout d'apprendre à se connaître soi-même, à se contrôler et, finalement, les combats ne sont qu'une mise à l'épreuve. Il faut rester calme, concentré, respecter son adversaire. Je ne prends aucun plaisir à frapper mes adversaires.


Oh non, ce plaisir là, il le garde bien au chaud pour sa rencontre face à Benson.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Rencontre de l'Art   Dim 17 Fév - 12:20

Ha, bon ben là, le petit Rhys expliquait une chose à alquelle la rouquine ne s’attendait pas vraiment (ok, elle ne s’attendait pas non plus à ce qu’il ait quitté Poudlard, à la base !). Étonnée, elle ne put s’empêcher de l’interroger, du coup, sur les raisons de son départ (c’est bien connu, les filles ça se mêle de tout, et quadn ça ne les regarde pas du tout c’est encore pire !) :

« Vraiment ? Pourquoi ? »

L’idée que la question puisse être déplacée ne lui avait même pas effleuré l’esprit. De toute façon, côté questions indélicates, la rouquine méritait un prix Nobel, tant elle excellait en la matière, ce qui était plus qu’évident, en ce qui la concernait, c’était qu’elle n’était pas du tout douée d’empathie à l’égard d’autrui, elle peut pousser très loin avant de comprendre qu’un truc cloche plus ou moins (et en général elle en est au stade plus plus plus quand elle le réalise). On pourrait penser qu’avec l’âge puisqu’elle est vieille, dixit Rhys ça lui serait passé… mais non, pas du tout. La rouquine enchaîna sur les fameux déplacements. Bien qu’elle ait pris de l’âge (comme souligné précédemment Razz), elle avait encore du mal à vraiment prendre du recul par rapport à ses parents. Si face à eux (quand elle était obligée de les croiser) elle n’en montrait rien, elle en souffrait encore beaucoup et détestait toujours autant d’en parler, aussi se fit-elle vague, histoire de rapidement passer à autre chose :

« Oui, c’est ça. »

Elle avait fait le tour du monde au moins trois fois avant d’entrer à Poudlard, et encore, ses parents ne la traînaient pas partout avec eux… Sa mère ne l’aimait pas, si elle ne faisait pas tout ce qu’elle espérait d’elle, et si petite, elle s’était pliée aux moindres volontés du mannequin, elle avait fini par se lasser de ses nombreux efforts si faiblement récompensés. Elle aurait pu aimer son père, s’il n’avait pas di amen à chaque parole de sa femme. Elle détestait donc son mannequin de mère pour ce qu’elle lui avait fait et son acteur de père pour ce qu’il n’avait jamais osé faire. Elle sourit à la référence à Taliesin :

« Ça ne m’étonne pas, on commençait à être nombreux sur la fin… Mais c’était sympa d’y être, c'est là-bas que j’ai pu recruter le guitariste de mon groupe. C’était un de mes profs, à l’époque… Bon sang, mais mince, j’ai vraiment trop l’impression d’être vieille maintenant ! »

Elle fit un clin d’œil amusé à son cadet. Pour ce qui était des Arts martiaux, la rouquine n’était pas profondément convaincue cependant… Elle avait trop de mauvais souvenirs liés à la violence pour faire comme si c’était normal d’apprendre à donner ou à recevoir des coups. Elle ne put d’ailleurs s’empêcher de jeter un regard nerveux dans la pièce, comme si Shiro ou Louis pouvaient arriver d’un coup, comme ça, devant elle… Pour Louis c’était très peu probable, puisque Raphaël lui avait jeté un sortilège d’oubliette, en revanche pour Shiro, même si la menace de Lexy pesait toujours sur lui, elle ne se sentait pas plus en confiance que ça… Essayant de se reconcentrer sur la discussion, l’air de rien, elle sourit doucement, mais le cœur n’y était plus comme avant :

« D’accord… Je n’aurais jamais eu l’idée de faire des arts martiaux, mais tu as l’air de beaucoup apprécié, alors ça ne doit pas être aussi terrible que ce que je pensais… j’ai hâte de te voir ! »

La petite plaisanterie sur les 800 ans de McGonagal fit bien rire la jeune femme qui répondit avec un nouveau sourire, comme elle se présentait avant qu’elle ne repense à ses ex petits amis :

« Oh, ben si je fais moins de 800 ans, c’est toujours ça de pris je suppose ! »

Comment oublier la directrice, après tout ? Keira avait si souvent été sermonnée dans son bureau (pour diverses raisons extrêmement variées, allant de l’insubordination à la sortie nocturne –mais madame j’avais faim, moi !- jusqu’aux incendies involontaires : c’est pas moi, c’est ma baguette je vous dis !). Elle s’amusa de la réponse de son cadet. Oui, il avait bien trouvé, ce n’était pas mal du tout ! Elle lui répondit :

« De toute façon à 14 ans, c’est plutôt compliqué… Au niveau des contrats, des normes à respecter… Du coup je travaillais que pendant les vacances. J’ai aussi posé quand j’étais enfant, mais ce n’était pas pareil. Le monde des modèles enfant n’a rien à voir avec celui des adultes. J’aurais préféré ne jamais grandir. »

La vie était tellement plus simple quand elle était encore petite et qu’elle faisait tout pour faire plaisir à sa mère. Le simple fait de recevoir un compliment de cette dernière pouvait illuminer sa journée comme rien d’autre sur Terre.

« On passe vers 17h. Ce serait chouette de t’y voir ! »

L’argument qu’exposa le jeune ex Poufsouffle se défendait pas mal et Keira répliqua, non sans sourire :

« Bien vu… J’avais envie de faire le tour. Je suis super curieuse, j’aime bien tout regarder, et qui sait, je peux trouver des personnes intéressantes, on dirait même que c’est le cas là, tu ne penses pas ? »

Keira écoutait avec attention Rhys, et elle fut étrangement soulagée par son final. Elle hocha doucement la tête et lui répondit, avec plus de sérieux que précédemment :

« Tant mieux alors. Parce qu’autant te prévenir tout de suite, les filles n’adorent pas du tout les garçons qui aiment frapper. »



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Rencontre de l'Art   Lun 18 Fév - 17:25

Fatalement, lorsque l'on annonce que l'on a tourné le dos à la magie, on en arrive toujours à la fameuse question de savoir pourquoi. On n'y coupe jamais et Rhys s'y attendait.

- Ma place n'était pas dans cette école. A vrai dire, mes valeurs ne semblent pas compatibles avec celles que j'apprenais là-bas. J'aime faire les choses moi-même. Si je casse, je répare, si je perds quelque chose, je cherche. Je suis né avec des jambes et des bras, pas avec une baguette.


Il n'avait pas envie de s'étendre sur la partie qui concernait Romilly et Benson. C'était encore trop récent, trop douloureux et trop privé pour en parler avec une personne qui était une totale inconnue quelques dizaines de minutes plus tôt. De toute façon, dans ce genre secret, elle se débrouillait pas mal non plus, son ton était quelque peu différent lorsqu'elle répondit aux déplacements de ses parents. Une nuance suffisamment claire pour laisser entendre que c'est un sujet qu'elle ne souhaite pas évoquer. Rhys n'était pas du genre à pousser les genres à parler des choses qu'ils ne veulent pas évoquer. Enfin, si, il est justement comme ça mais uniquement avec ses amis, des personnes qu'il connaissait suffisamment pour anticiper leurs réactions. Ca mettait Keira à l'abri de l'inquisition du petit nain.


- Il paraît que les élèves de Taliesin apprenaient à maitriser autre chose que la … le truc habituel. C'est vrai? Je n'ai jamais eut l'occasion de poser la question à quelqu'un de là-bas.


En fait, il était même incapable de dire qui était de Taliesin, c'est le genre de chose dont on parle au début puis qui passe et Rhys ne parlait pas au début.


- Le guitariste de ton groupe? Tu as un groupe quand tu n'es pas sur les podiums? C'est cool ça. Vous jouez de quoi?


Visiblement, sa nouvelle amie était une touche à tout. Il apprécie toujours ce genre de personne, elles ont généralement des personnalités complexes, difficiles à cerner. Rhys aiment toujours les mystères.

Il se serait bien amusé à continuer à la taquiner sur son âge mais il s'en abstint. Il savait que son insolence avait tendance à lasser s'il ne se contrôlait pas. En plus, il avait déjà dit qu'elle paraissait jeune, il n'allait pas se contredire.


- Tu voudrais ne pas avoir grandi. Voilà qui me rassure pour la suite dit donc.


S'il souriait, ce n'était qu'en façade. Comment vouloir continuer si les choses ne faisaient qu'empirer? Parce qu'il faut l'avouer, ce n'était pas très glorieux pour lui depuis quelques temps.


- En tout cas, c'est clair que c'était plus simple avant. Quand je n'étais pas encore à Poudlard, tout était cool. Maintenant que j'en suis parti, c'est la misère. J'ai l'impression que quoi que je fasse, rester ou partir, il n'y a pas de bonne réponse.


Pour le coup, il venait d'en dire beaucoup plus sur lui qu'il ne l'avait désiré, surtout à une inconnu. Après tout, la seule personne à qui il s'était livré sans retenu, c'était Eva-Rose et ça remontait.


- Alors, je te verrai bosser à 17h même si tu ne me verras pas forcément dans la foule. En tout cas, je suis content de t'avoir rencontré. Ca fait plaisir de connaître quelqu'un de sympa et avec qui on n'a pas besoin de cacher ce qu'on est.


Comme ça les filles n'aiment pas les garçons violents? Ca doit être pour ça que Romilly préfère Alek à Rhys, il n'y a pas de doute. L'ex poufsouffle avait un peu cette remarque en travers de la gorge.


- Elles n'aiment pas non plus ceux qui ne le sont pas, visiblement.


sa phrase était dite à voix basse, plus pour lui que pour Keira.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: Rencontre de l'Art   Sam 23 Fév - 13:06


L’argumentaire de Rhys tenait la route, cependant, Keira qui n’avait jamais été très adepte de la magie, s’était tout de même grandement plu dans les écoles qu’elle avait faite… Mais elle n’était pas du genre à juger, ni à réprimer les désirs d’autrui, aussi se contenta-t-elle de hocher doucement la tête :

« D’accord, je comprends. »

A la mention de la spécialité de Taliesin, la rouquine se mit à rire, ses prunelles brillant de malice, elle se mordilla la lèvre et se pencha vers lui, murmurant à son oreille, pour qu’il soit le seul à l’entendre :

« Oui, en effet… Personellement j’ai ce qu’ils appellent un charisme surhumain. »

Elle se redressa, sans perdre son sourire malicieux. Il fallait avouer qu’être charismatique, quand on est dans sa vie, c’est plus qu’utile. Entre le mannequinnat, les paparazzis et le monde de la musique, elle pouvait user à volonté de ce don que lui avait fait mère nature. Après tout, la jeune femme n’était pas ‘vraiment’ belle. Elle n’était, certes, pas repoussante, mais elle était beaucoup trop maigre pour être vraiment considérer comme ‘belle’. Plus de formes ne lui feraient pas de mal. Ce qui la rendait vraiment intéressante, c’était ce qu’elle dégageait : son énergie, son charme, et sa force de persuasion. Elle savait ce qu’elle voulait. Toujours.

La jeune femme acquiesça doucement :

« A vrai dire, les podiums, je commence à arrêter, je suis plus toute jeune, comme tu me l’as si gentiment fait remarquer… »

Elle lui fit un clin d’œil amusé indiquant qu’en soit, elle ne le prenait pas mal du tout, et poursuivit :

« De plus… Je n’aime pas vraiment l’ambiance qu’il y a dans ce milieu. Ils sont vraiment tous très durs, et ça fait trop longtemps que je fais tout pour leur faire plaisir. Je commence à m’en lasser. »

Elle haussa les épaules :

« Je suis dans un groupe de rock, il s’apelle Carnal Spark. On était tous à Poudlard… Je suis chanteuse et bassiste, le prof dont je te parlais est aussi le futur époux de ma meilleure amie, il s’apelle Raphaël Gibson, et c’est le guitariste, il était à Serpentard. Roze Maison est notre pianiste et chante aussi, et elle, elle était à Serdaigle. Et il y a aussi Luc O’Clery, à la batterie, il était à Poufsouffle ! Du coup, on est quatre, et chacun d’une maison différente… j’ai toujours trouvé ça drôle… »

La rouquine ajouta :

« Si ça t’intéresse je t’enverrais des places pour notre prochain concert. »

Quant à la remarque de Rhys sur le fait de grandir, la rouquine se mit à rire :

« Oh, mais il y a des avantages quand même ! Si je n’avais pas garndi, je ne vivrais pas avec mon amoureux aujourd’hui ! »

Et pour Keira qui prônait l’amour et pas la guerre et qui en avait fait sa raison de vivre, c’était un argument qui en valait très largement une bonne dizaine d’autres !!! Elle soupira :

« La vie d’adulte ça de très bons côtés. Il faut juste faire les bons choix. Moi je n’ai ajmais été très douée pour les faire, du coup, j’en ai payé le prix, on peut dire… maintenant j’ai retenu la leçon, mais j’aurais bien aimé ne jamais l’apprendre. »

Elle éocutait Rhys avec attention, il parlait comme ‘un grand’ et elle acequisça doucement :

« Je ne suis certainement pas la personne qu’il faut écouter, mes conseils ne valent vraiment pas grand-chose. Néanmoins… J’ai toujours pensé qu’il fallait écouter notre cœur. »

La rousse sourit de plus belle :

« Mais je suis très contente de t’avoir rencontré aussi ! Tu es de très bonne compagnie. »

Quant aux histoires de filles du jeune garçon…

« N’en sois pas si sûr. J’ai eu des petits amis violents, et je peux t’assurer, que ça n’a pas duré longtemps. Si au début, ça peut sembler grisant, on fuit très vite. Et si jamais mon petit ami le devient, je le quitterais sans une hésitation. Alors garde confiance en toi, je suis persuadée qu’elle va te revenir. »

Elle n’était pas stupide, hein, elle avait bien vu qu’il en pinçait pour une damoiselle !




 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre de l'Art   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre de l'Art
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 15-
Sauter vers: