AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Ce jour là, mon prince était là [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 339
Âge : 19 ans (16 avril 1992)
Actuellement : en école de théâtre (Londres) et actrice


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Ce jour là, mon prince était là [PV]   Lun 7 Jan - 18:49

    Aélys & Nicolas



    Aélys Démétra Azilis Bey oui madame aime son nom complet avait passé un été fantastique, magnifique, incroyable, superbe...bref, aucun mot ne serait assez grand pour qualifier les deux mois de vacances qu'avait passé la blondinette aux yeux clairs. Comme tous les étés, elles les avait passé en Floride, dans la sublime maison de ses parents, avec ses deux frères et sa cousine Samara. Jusque là vous me direz, comme d'habitude sauf que cette année, la mère de Lys avait amené sa progéniture, d'accord juste sa fille chérie, et son aînée à chaque défilé et ça, c'était à ce que ressemblait un été de rêve pour la verte et argent, peut-être pas pour Sam en revanche qui aurait préféré rester avec les garçons et faire du sport comme elle en avait l'habitude ce que Aélys trouvait ridicule, elle avait tout le reste de l'année pour courir et faire du sport, les défilés et leurs coulisses, leurs merveilles cela par contre c'était une opportunité à ne pas rater et croyez moi, la jeune sorcière aux cheveux d'or n'aurait rater ça pour rien au monde. Tout ce que sa mère lui montrait, c'était ça son rêve, enfin ça et devenir actrice évidemment. Chaque petite fille rêvait, lors de son enfance, de suivre les pas de sa mère mais pour la Serpentard, cela la poursuivait jusqu'à ce début d'adolescence où elle se trouvait actuellement dans sa vie, c'était ce qu'elle voulait faire, elle le savait depuis toujours et elle savait qu'elle n'y renoncerait pas et qu'elle finirait par le réaliser ce rêve et, pour l'instant, grâce à sa mère cela semblait bien parti. Puisqu'avec la famille au complet, ils avaient également fait une virée au paradis de la jeune fille : Hollywood. Puisque c'était ça son but final, on ne pouvait pas vivre éternellement d'amour et d'eau fraîche du mannequinat après tout, être actrice et tout comme sa mère, briller parmi les étoiles.

    Donc, entre défilés et autres, Aélys s'était fait dorée sous le soleil de Floride. En effet, sur leur propriété du sud, ses parents possédaient une plage privée où la blondinette aimait bronzer alors que ses frères et sa chère cousine jouaient dans la mer. Elle, elle préférait profiter de la plage où le soleil tapait fort, pour se faire un magnifique teint halé. C'était le seul moment de l'année où elle pouvait faire cela et elle en profitait dorénavant plus qu'avant puisque l'Angleterre, horreur à elle, n'accueillait pas aussi bien le soleil que New York, sa ville d'amour. Cela avait très bien marché puisqu'au retour des vacances, Lys avait la peau magnifiquement bronzée et les cheveux encore plus dorés que d'habitude ce qui ravissait la fillette. En effet, fidèle à elle-même, elle prenait toujours, sinon plus, soin de son apparence. 'Quand on avait une apparence de rêve et un visage d'ange, il fallait bien les entretenir' était une phrase que répétait tout le temps sa mère et Lys tenait à la respecter à la lettre. L'apparence était une chose absolument essentiel pour la blondinette, d'abord parce qu'elle tenait à être mannequin puis actrice et que le physique était un point important, surtout dans le milieu du mannequinat et puis, il fallait se rendre à l'évidence, Aélys était une fillette très jolie, autant prendre soin d'elle même non ? Elle était donc très heureuse des effets positifs du soleil de Floride.

    Ses vacances étaient extraordinaires évidemment parce qu'elles se passaient dans son pays natal qu'elle adorait plus que tout. D'accord, c'était vrai qu'elle aimait bien l'Angleterre, c'était un joli pays et contrairement aux clichés, il ne pleuvait pas tant que ça, mais ce n'était pas son pays, celui où elle avait passé son enfance et jamais aucun autre pays ne pourrait le remplacer non jamais. Son cœur revenait aux Etats Unis, pour toujours. Bref, pour le moment, ce n'était pas le temps de se languir de son pays, elle était en Angleterre et l'après midi même, elle partait en train pour rejoindre la plus fantastique de toutes les écoles de magie, et oui sa réputation était bel et bien fondée, Poudlard. Le soir même, elle retrouva avec plaisir les fantastiques plats du dîner de répartition, puis sa salle commune et les membres de sa maison ainsi que ses nouveaux camarades. Elle se coucha tard, c'était logique vu toutes ses festivités, mais ne fut pas trop fatiguée le lendemain, le jour de la rentrée. Elle se réveilla, joyeuse et prit rapidement sa douche. Elle se prépara, s'habilla, prenant un soin particulier à nouer sa cravate comme cela lui arrivait après les vacances lorsque cela faisait un moment qu'elle ne l'avait pas fait puis se maquilla légèrement. Comme elle était désormais en troisième année, elle commençait tout juste mais elle ne faisait que les paupières et la bouche, après avoir pris son petit déjeuner forcément, car elle était encore une fillette et que pour l'instant, cela lui suffisait. Après avoir pris son déjeuner en compagnie des autres verts et argent puis elle remonta afin d'aller chercher ses affaires et de finir de se maquiller. Ce fut là qu'elle le repéra, assis dans un fauteuil, le plus beau garçon de toute la maison, et elle en comptait des beaux gosses sa maison, et peut-être même de toute l'école, j'ai nommé le prince du Liechtenstein, Son Altesse Nicolas. Un sourire rayonnant sur le visage, la jeune blonde se dirigea vers le confortable fauteuil vert et se planta devant le blond de sixième année.

    « Bonjour, Altesse. Tu as passé un bon été ? »

    Certes, cela était un peu bizarre de l'appeler par son titre et de ne pas le vouvoyer mais si Aélys respectait le titre de Nicolas, elle n'allait pas jusqu'à vouvoyer un autre élève de l'école, c'était bien trop formel pour elle. Elle espérait en tout cas ne pas déranger le prince, elle voulait se faire remarquer de lui, il était beau et c'était un prince, cela lui suffisait, pas l'ennuyer et si elle sentait que c'était le cas, elle s'en irait, tout simplement, elle n'était pas du genre à s'attirer les foudres de quelqu'un en l'ennuyant, surtout pas un prince non, surtout pas Nicolas.

    [1 022 MOTS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 822
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Ce jour là, mon prince était là [PV]   Lun 7 Jan - 23:08


Durant les vacances d’été, Nicolas n’avait finalement pas trop voyagé. Il avait passé une semaine dans le comté du Surrey au Royaume-Uni, chez Emeric, son meilleur ami et préfet de Serpentard. Puis, alors qu’il avait penser aller à Monaco, dans la demeure que possédaient ses parents le roi et la reine du Liechtenstein sur le rocher monégasque, il avait changé d’avis. Trop de souvenirs avec Caroline subsistaient à cet endroit pour le moment, et Nicolas ne se sentait absolument pas assez fort pour les affronter, quand bien même il se plaisait à ne rien montrer. Il était comme cela, notre cher Nicolas, fier et pas prêt le moins du monde à montrer ses faiblesses au monde entier. Surtout pas lorsqu’il serait à Poudlard ! Car là-bas, il retrouverait la brune et son idiot de Poufsouffle, et le jeune homme n’aurait qu’une envie, lui coller son poing -ou une batte de Qudiditch- en pleine face. Alors tant qu’il restait un coeur de pierre, ça se passerait bien... Ou du moins le blond l’espérait.

Lorsque Nicolas avait reçu sa lettre de Poudlard, pendant les vacances, contenant la liste des livres et des autres accessoires divers et variés dont il aurait besoin pour sa sixième année, le blond eut aussi la joie de retrouver son insigne de Capitaine de Quidditch. Il avait réussit à faire gagner la coupe à sa maison l’an passé, et Nicolas n’en n’était pas peu fier ! D’ailleurs, la coupe trônait fièrement dans le bureau de la directrice des Serpentard, Madame Rowle, professeur de Défense Contre les Forces du Mal, et Nicolas n’hésitait pas à aller l’admirer de temps à autre. C’était donc un honneur pour lui, mais aussi une réelle fierté que de pouvoir réépingler ce badge sur sa poitrine pour cette sixième année. Peut-être serait-il capitaine jusqu’à la fin de sa scolarité. Il avait en tout cas bien envie de l’être jusqu’au bout, et se donnerait à fond pour que cela puisse être possible. C’est pourquoi, lors du trajet vers Poudlard à bord du Poudlard Express, le jeune homme avait épinglé son badge après l’avoir astiqué avec ardeur. Cependant, le jeune homme ne s’était pas trimballé dans le train en bombant le torse pour que tout le monde voit qu’il était encore Capitaine. Ils devaient de toute façon tous s’en douter, puisque Nicolas avait fait gagner son équipe ! Et puis, il fallait bien l’avouer, Nicolas était facilement reconnaissable. Après tout, depuis sa première année, il avait crié sur tous les toits qu’il était un prince, un vrai, et maintenant, avec la victoire de Serpentard sur son tableau, il était difficile de le louper ! Prince du Quidditch et dans la vraie vie, il cumulait !

Bref. La soirée de répartition se déroula tout à fait normalement. De nouveaux élèves rejoignirent les rangs des Serpentard et Nicolas se présenta après les deux préfets. Après tout, mieux valait que les petits nouveaux sachent à qui ils avaient à faire ! Le lendemain de la rentrée, Nicolas s’était rendu dans la Grande Salle pour le petit déjeuner en évitant soigneusement Caroline -mais il restait poli, il lui avait tout de même dit bonjour, mais s’était juste assis trois mètres plus loin- et avait avalé deux croissants, un jus d’orange et un chocolat chaud avant de retourner dans la salle commune. Son emploi du temps l’avait informé de la bonne nouvelle, il n’avait pas cour avant une heure, et pouvait donc glander dans un des fauteuils de la salle commune jusqu’à l’heure prévue. Alors qu’il feuilletait distraitement un de ses livres de cours, une voix le tira de ses pensées. Devant lui se dressait une petite blonde qui lui disait vaguement quelque chose. Ce ne fut que quand il remis le «Altesse» sur la demoiselle qu’il se rappela de qui elle était.


«Ah, salut... Aélys c’est ça ? Non, tu ne me déranges pas.»

Nicolas se souvenait du jour où il avait rencontré la demoiselle, dans le Poudlard Express. Mais à l’époque, il lui semblait qu’elle entrait tout juste en première année. Et elle semblait bien déterminée à être dans la maison des Serpentard. Chose qu’elle avait fait. Mais depuis, il ne l’avait plus vraiment revue. Peut-être parce qu’il ne pensait qu’à Caroline, ou peut-être parce qu’il était trop distrait. Enfin bref. Se redressant sur son fauteuil, il posa son regard noisette sur la jeune fille.

«Tout se passe bien ? Tu es en quelle année maintenant ?»

Oui, parce que bon, Nicolas ne pouvait pas nier qu’il ne se souvenait plus vraiment de la date exacte de leur rencontre. L’an passé, l’année encore avant... Tout ça c’était relativement flou pour lui ! Mais en même temps, il était tôt, ça pouvait peut-être excuser son amnésie partielle !

[788]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Indépendant

Parchemins : 339
Âge : 19 ans (16 avril 1992)
Actuellement : en école de théâtre (Londres) et actrice


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Ce jour là, mon prince était là [PV]   Mar 8 Jan - 23:22

    Aélys aurait éclaté de joie si elle avait seulement pu découvrir les pensées du prince du Liechtenstein cet instant même. Si le fait qu'il la reconnaisse n'était peut-être pas un fait extraordinaire pour la plupart des personnes, Aélys, elle trouvait cela énorme. Et puis si jamais elle avait découvert qu'il l'avait reconnu par son fameux 'Altesse', elle ne serait pas peu fière. Le fait de l'appeler par son titre avait toujours été, pour la blondinette, une façon de se distinguer, de se faire remarquer par lui. Et preuve que cela avait fini par porter ses fruits puisque le jeune blond la reconnaissait ! La verte et argent ne cacha pas son sourire à l'entente de son prénom énoncé par le capitaine de l'équipe de Quidditch de sa maison.

    Quel dommage que sa cousine chérie ne fasse pas partie de la maison qu'elle ! Comme elle avait été préfète pendant un temps, avant d’abandonner sous le poids des responsabilités que ce jeune âge ne pouvait supporter, et si elle aurait fait partie de la maison des serpents, elle aurait approché de près le prince et ainsi Alli aurait pu l’approcher à son tour ! Ce n'était pas que Sam n'était pour elle qu'une fille à utiliser, non bien au contraire sa cousine était l'une des personnes que la jeune blonde appréciait le plus au monde, mais en étant une Serpentard, la jeune jaune et noire aurait pu lui apportait pleins de choses très intéressantes, comme pouvoir être présentée à l'illustre prince des verts et argent. Enfin c'était comme ça, Lys adorait sa cousine comme elle l'était et elle n'aurait voulu qu'elle change pour rien au monde. De plus, malgré toutes ses qualités propre à la maison de Salazar Serpentard, et oui que voulaient vous c'était eux les meilleurs, Samara était bien trop gentille et trop inconsciente pour leur maison. Après tout, les serpents étaient réfléchis et ils avaient la conscience du danger, ce que la cousine d'Aélys n'avait pas et que l'on prenait généralement pour de la naïveté.

    Cessant brusquement de penser, la blondinette s’aperçut qu'elle était toujours en train de contempler le beau garçon qui était assis dans le canapé vert en face d'elle. S'efforçant de ne pas rougir de sa propre bêtise, elle adopta une attitude gentille et un grand sourire pour répondre à Nicolas :

    « Oui, c'est bien Aélys » Son sourire s'agrandit. Elle se rappelait la première fois qu'elle l'avait rencontrée. Elle l'avait trouvé très arrogant et assez malin ce qui représentait en gros les deux traits de caractère qu'appréciaient Aélys chez quelqu'un. En effet, on aurait pu pensé qu'aussi orgueilleuse qu'elle était, Alli aurait du mal à accepter les autres personnes ayant le même trait de caractère et même si d'un côté c'était vrai, et aussi paradoxal que cela puisse être, elle les admirait en quelque sorte, ils avaient la force de montrer qu'ils étaient fiers d'eux mêmes, ils n'en avaient pas peur et comme c'était exactement le cas de la blondinette, elle ne pouvait s'empêcher de trouver ça admirable. « Tant mieux. Je n'aurais pas aimé déranger celui à qui l'on doit nos exploits en Quidditch. » Elle avait beau ne pas être une joueuse, ça c'était Sam, la verte et argent appréciait le sport des sorciers et ainsi, l'année précédente, elle avait pu admiré la sublime équipe des serpents jouaient parfaitement bien sous la direction de Nicolas et ainsi gagné le trophée, mérité selon la blonde, de Quidditch.

    « Oui parfaitement bien. Et toi ? » Alli s'exprimait bien et correctement, tout cela était dû à sa parfaite, ou presque, éducation. « Je suis rentrée en 3ème année cette année. Les choses sérieuses commencent, on voit des sortilèges plus intéressants cette année qu'avant, tant mieux, j'en avais assez des bases. » C'est vrai quoi, les bases c'étaient bien mais quand on était aussi douée que Aélys kof kof au bout de deux années c'était largement assez et elle était ravie de voir des trucs plus compliqués cette année.

    [665 MOTS]

666


Dernière édition par Aélys Bey le Dim 13 Jan - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 822
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Ce jour là, mon prince était là [PV]   Jeu 10 Jan - 15:47


Nicolas se rappelait souvent des gens qui pouvaient lui être utiles. Il connaissait les noms de tous les commerçants de Vaduz, et de certains élèves de l’école de Poudlard parce qu’ils pourraient, un jour ou l’autre, se révéler utiles, que ça soit pour un groupe dans une matière, ou tout simplement pour porter le chapeau si nécessaire. Aussi, Nicolas se rappelait de la blondinette parce qu’il avait vu en elle une graine de Serpentard. Plus tard, elle ferait sans doute de grandes choses. Quoi, il n’en savait rien, mais quand il avait appris qu’elle avait été répartie à Serpentard, il savait qu’il ne s’était pas trompé. Cela dit, ce n’était pas pour autant qu’il était resté très proche d’elle. D’ailleurs, cela faisait des années -deux ans en fait- qu’il ne l’avait pas vraiment remarqué. Mais en même temps, il y avait eut un an et demi durant lequel Nicolas avait été comme aveugle. L’amour rendait aveugle, ça c’était certain, mais dans le cas de Nicolas, ce n’était pas le mariage mais bien la rupture qui lui avait rendu la vue. Caroline avait réussit à créer un monde à part dans lequel le blond se sentait si bien que le monde réel, celui qui l’entourait n’avait plus qu’un intérêt second. Du coup, il n’avait pas spécialement connu la petite amie d’Adam, pourtant un de ses amis, il ne savait pas trop ce que devenait Ena, sa première petite amie, et pour Emeric, il avait même fini par s’engueuler avec lui. Par Merlin merci, tout s’était arrangé entre les deux jeunes hommes, et tout allait comme sur des roulettes maintenant. Et nul doute qu’ils feraient de leur mieux pour garder la Coupe de Quidditch entre les mains des Serpentard !

«Oh, ce n’étais pas grand chose, un esprit d’équipe c’est tout. Serpentard sait s’unir quand il le faut !»

L’envie de réussir et la victoire unissaient les Serpentard, tandis qu’ils étaient généralement dans une optique de chacun pour soi. C’était à qui serait le meilleur dans chaque année et dans la maison en elle-même. En sixième année, la tête, c’était Emeric. Nicolas ne cherchait même pas à lui être supérieur, ça ne servait à rien, Emeric était bien trop perfectionniste aux yeux du blond.

«Ca va, merci, la sixième année est une année tranquille entre deux épreuves.»

Il y a trois mois de cela, Nicolas passait ses BUSEs. Au milieu du mois d’Août, il avait reçu ses résultats, qui s’étaient révélés particulièrement bons, lui permettant de continuer les matières qui lui tenaient réellement à coeur, les potions, la métamorphose, les sortlièges et la Défense contre les forces du mal. Le reste, Nicolas avait laissé tomber, ça ne servait à rien, il fallait être sélectif !

«Je vois. Tu as choisi tes options déjà ?»

Ah, la troisième année... L’année où tout le monde se cassait la tête à savoir quelles options prendre ou non, et Nicolas se souvenait bien de cette époque. Il avait opté pour deux options, les Soins aux Créatures Magiques et la Divination, pour finalement laisser tomber cette année... Comme quoi, ce n’était pas parce qu’une matière semblait intéressante qu’elle l’était réellement ! Mais bon, Nicolas n’allait pas déprimer la blondinette dès la rentrée. Elle verrait bien par elle-même si les matières qu’elle avait choisit lui plaisait ou non !

[547]

551
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Indépendant

Parchemins : 339
Âge : 19 ans (16 avril 1992)
Actuellement : en école de théâtre (Londres) et actrice


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Ce jour là, mon prince était là [PV]   Dim 13 Jan - 23:11

    Si Aélys pouvait être utile à Nicolas, elle le serait. Elle n'était pas du genre à se laisser faire et à jouer la bonne poire seulement lorsque elle était utilisée, lorsque que c'était elle qui décidait ce n'était pas pareil. On dirait pas dit, simplement à son visage d'ange et à son jeune âge, mais la blondinette était quelqu'un de très manipulateur et surtout très ambitieuse. Ce qu'elle voulait c'est évoluer parmi les 'stars' des Serpentards, être connue, être remarquée, et elle savait qu'être vu avec le prince serait forcément remarqué, après tout c'était un prince, un vrai de vrai ! Lui, il avait vraiment de quoi être fier, lui, c'était normal qu'il se vante, il avait de quoi. Sans chercher à devenir ami avec le blond, elle était réaliste et savait qu'elle était sans doute trop jeune pour l'être, c'était de la sympathie qu'elle cherchait, avoir la sympathie de quelqu'un comme Nicolas, c'était sûr que cela lui servirait un jour. Elle était donc gentille avec lui, sans s'écraser non plus après tout elle ne pouvait pas non plus dire adieu à sa véritable personnalité d'un seul coup et elle espérait que cela porterait ses fruits. Et puis, ce n'était pas comme si Nicolas lui était détestable, au contraire, il avait des qualités qu'elle même possédait et même si généralement, elle avait du mal avec les personnes un peu trop orgueilleuses, elle ne pouvait s'empêcher de les admirer. C'était comme ça, elle savait apprécier les personnes qui avaient des traits de caractère similaires aux siens parce qu'elle ne voulait pas se vanter kof kof mais elle avait un caractère exceptionnel oui oui et modeste avec ça.

    Nicolas n'était pas qu'un prince, il était aussi un capitaine et un joueur de Quidditch assez exceptionnel selon son propre avis et un 'adversaire vraiment très redoutable' d'après sa chère cousine. Elle, elle y connaissait pas grand chose mais elle était une très bonne observatrice et elle pouvait voir que le prince était un assez bon joueur, rajouté aux dires des connaisseurs, il devenait carrément 'exceptionnel' aux yeux de la jeune Alli.

    « Pour un trophée, les Serpentards sont capables de tout. » observa-t-elle. En effet, pour une récompense qui flatterait l'ensemble de la maison, les serpents savaient mettre leur fierté et leur envie de gagner et d'avoir leur fierté pour leur propre personne de côté. « En tout cas je suis de tout cœur avec vous, j'espère que cette année on gagnera encore. Que les autres maisons voient encore qui sont les gagnants à Poudlard. » Et il était plus qu'évident que c'était eux les gagnants et personne d'autre. Les Gryffondors étaient trop idiots, les Serdaigles trop sérieux et coincés et les Poufsouffles trop naïfs. Elle s'était beau promis qu'elle respecterait la maison de sa cousine, elle n'y pouvait rien, elle les trouvait trop idiots, c'est bien Nicolas qui avait raison mais ça, elle ne le dirait pas à Samara bien que la jeune fille ne se vexerait pas pour quelque chose comme cela, connaissant sa cousine et sa haine pour les autres maisons. Et donc logiquement comme bonne maison ils ne restaient qu'eux.

    « Oui c'est vrai. Moi j'ai encore deux ans avant le premier gros examen et je ne suis franchement pas pressée d'y être. Sam, qui est en quatrième année, n'a que le mot 'BUSEs' aux lèvres alors qu'elle a encore cette année et toute son année de cinquième année pour bien réviser, seulement ses premiers cours l'ont fait angoisser et depuis elle est persuadée qu'elle ne réussira pas ses examens, c'est typique d'elle, elle est trop stressée et j'essaye de la calmer. Je suis sûre que ça ira mieux d'ici quelques mois, quand elle aura vu que ça ira très bien pour elle, en attendant elle me soûle un peu, j'ai pas besoin d'elle pour me rappeler que j'ai les examens dans pas longtemps. » Oui, elle espérait vraiment qu'elle cesserait très vite de lui parler d'examens, Lys adorait Sam mais là, elle n'en pouvait plus.

    « Je n'y ais pas trop pensé à vrai dire, je suppose que je prendrais Soins Aux Créatures Magiques parce que c'est facile et Arithmancie ou Étude des Runes. » Elle s'autorisa un sourire. « Tu avais pris quoi toi ? » demanda-t-elle.

    [710 MOTS]


OBJET
tous comptés

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 822
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Ce jour là, mon prince était là [PV]   Mar 15 Jan - 13:54


Serpentard savait s’unir pour gagner un trophée, oui, mais resteraient-ils unis cette année , Nicolas n’en savait. Pour le moment, c’était plutôt bien parti, le capitaine et l’attrapeur ayant réglés les problèmes qui les tenaient éloignés l’un de l’autre, mais bon... Nicolas n’était plus aussi déterminé à gagner que l’an passé. L’an dernier, il voulait que Caroline voit qu’il était bien meilleur que ce Poufsouffle de pacotille qu’elle avait choisie, qu’il était mille fois meilleur que ce dernier... Et ça avait été le cas ! Mais Caroline n’était pas revenue, et Nicolas n’avait actuellement plus vraiment envie de faire de son mieux pour elle.

«Nous allons faire de notre mieux. Mais les autres maisons ne se laisseront pas faire aussi facilement cette fois.»

Si l’an passé ils avaient quelques soucis, entre la dispute entre Nicolas et Emeric qui déchirait l’équipe, cette année, ils seraient soudés comme jamais. Nicolas s’était rendu pour la première fois chez Emeric, et, il devait bien l’avoué, il avait apprécier de vivre comme le commun des mortels. Dans une maison de taille standard, sans domestiques prêts à faire tout ce que vous vouliez. Ca l’avait changé, pour un temps. Mais quand il était rentré à Vaduz, Nicolas était redevenu ce petit prince prétentieux qu’il avait toujours été. Il n’avait eut aucune nouvelle de Caroline, quand bien même ils étaient restés amis, autant que faire se peux, et s’était tout de même inquiété. La brune restait l’amour le plus fort qu’il n’avait jamais éprouvé dans sa courte vie de prince adolescent. Mais il ne l’avait pas relancée, elle devait sans doute avoir ses raisons. Ici, il l’avait entre-aperçue, mais c’était tout. Quand la blonde lui parla d’une «Sam», Nicolas l’identifia difficilement, et en soit, il s’en fichait pas mal d’une fille qui n’était visiblement pas dans leur maison. Nicolas et l’amitié inter-maison, ce n’était pas vraiment ça. Il supportait la copine d’Emeric, Opalyne, parce qu’elle trouvait genre «super cool» le fait qu’il soit un vrai prince, mais après... Ca s’arrêtait sûrement à cette seule et unique personne !

« J’avais opté pour les Soins Aux Créatures Magiques et la Divination. J’ai arrêté les deux cette année, pour ne garder que les cours réellement intéressants.»

Il avait même laissé tombé la Botanique, qui pouvait pourtant s’avouer importante pour la confection de potions. Mais bon, la réserve d’herbes et autres ingrédients était si grande et complète au château de son père que Nicolas savait qu’il n’avait pas besoin de se soucier d’être un bon jardinier. Et puis, s’il se demandait quelque chose à propos d’une plante, il y avait des livres pour cela.

« J’espère que ces cours te plairont. Je dois avouer que la Divination m’ennuyait plus qu’autre chose, le Professeur Trelawney est complètement folle, ils devraient penser à l’interner à Sainte Mangouste... Personne ne prendrait de risque à Vaduz en tout cas.»

Nicolas ne comprenait franchement pas comment la directrice McGonagall pouvait faire confiance à une folle comme ça ! Le Professeur Trelewney n’était pas franchement saine d’esprit, et si c’était la faute à sa matière, Nicolas était pour le fait qu’elle arrête. Elle lui avait dit une fois que son rêve était voué à l’échec, et depuis ce jour, Nicolas l’avait haïe jusqu’au plus profond de lui-même. Il rêvait de devenir le roi, de prendre la succession de son père, à la place de Joseph, et même s’il se doutait bien que cela n’arriverait que si sa famille était décimée et qu’il était le seul survivant, il ne pouvait s’empêcher d’y croire, encore et toujours, jusqu’au plus profond de son âme. Il était fait pour être roi, et si son père ne pouvait pas le voir pour l’instant, il était absolument hors de question qu’une folle à grosses lunettes lui dise qu’il était impossible pour lui d’y arriver.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Indépendant

Parchemins : 339
Âge : 19 ans (16 avril 1992)
Actuellement : en école de théâtre (Londres) et actrice


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Ce jour là, mon prince était là [PV]   Dim 20 Jan - 0:07

    Aélys savait que même si les autres maisons se méfiaient désormais de l'équipe de Quidditch de Serpentard en raison du gain de leur trophée, les serpents étaient assez intelligents et malins pour réussir à gagner une nouvelle fois. Et de toute façon, la qualité principale de leur maison était la ruse. Depuis toujours, il était écrit que ceux qui seraient admis dans la maison des verts et argent possédaient de nombreuses qualités dont celle de parvenir toujours à la fin. Et par le fait d'être rusés, il était certain qu'ils trouveraient un moyen de gagner. Les autres maisons leur étaient inférieurs, ils allaient gagner. Mais Alli savait aussi qu'il n'était jamais de trop avoir confiance en soi même, ainsi, il était mieux de se dire qu'on ferait de son mieux afin de ne pas se faire de pression et de ne pas tout foirer. En tout cas, toute la confiance d'Aélys revenait à son équipe, elle était confiante, elle savait qu'ils gagneraient, elle croyait en eux.

    « Ils sont méfiants et leur stratégie sera sûrement basé sur ce qu'ils ont pu voir de vous l'année dernière. Je ne suis pas douée en Quidditch, je ne suis pas douée pour les conseils mais je peux te dire quelque chose, si vous pouvez les surprendre, surprenez les. Ils ne s'attendaient pas à ce que l'équipe soit unie l'année dernière, ce fut leur erreur, ils vous avaient sous estimés, je pense que ça a du jouer dans votre victoire, faut que vous trouvez quelque chose pour les surprendre. » Hésitante, elle ajouta : « Enfin, je dis ça comme ça, je ne m'y connais rien en Quidditch alors tu en fais ce que tu veux. »

    Elle ne voulait surtout pas qu'il prenne mal le fait qu'elle lui disait ça. Elle ne disait ça que pour l'aider. Mais pour une fois, elle n'était pas sûre d'elle. Après tout, Nicolas, de ce qu'elle avait pu voir car après tout, elle ne le connaissait pas, ne semblait pas être quelqu'un de facile de caractère mais elle le comprenait, après tout c'était un prince et elle même n'avait pas un caractère facile et elle n'avait pas de sang royal. En tout cas elle n'avait être qu'une fillette au caractère impossible, elle savait une chose, si on voulait ce qu'on voulait des personnes, il fallait faire attention à leur caractère, à leur ego pour ceux trop orgueilleux et Alli était sûre que se voir donner des conseils par une gamine, ça ne plairait pas à Nicolas aussi avait-elle ajouté quelque chose. On ne savait jamais. Et puis, elle voulait impressionner le prince, pas l’énerver.

    Nicolas aborda ensuite le sujet difficile des options à prendre au début de la troisième année. A vrai dire, le sujet embêtait beaucoup Aélys. C'est vrai elle adorait les cours et se restreindre à deux seulement lui était presque impossible. Mais il le fallait bien et puis comme elle voulait se laisser le temps aussi pour sa vie sociale et pour faire sa place parmi les serpents, parmi sa maison, elle pensait prendre quelque chose de simple comme Soins Aux Créatures Magiques qui ne lui demanderait pas trop de temps, elle le savait, elle avait assez vu les devoirs de Sam sur cette matière et elle se faisait confiance pour les réussir assez rapidement. Il ne lui restait qu'à déterminer sa seconde matière et cela devenait problématique parce qu'elle hésitait vraiment entre deux.

    « Divination me tente vraiment pas, c'est une matière trop imprévisible, je dois être pragmatique pour ça. » Il était vrai qu'elle aimait coucher les problèmes sur les papiers et les résoudre, elle n'aimait pas ce qui était imprévu, elle aimait tout contrôlé et trop peu de choses étaient obscures dans la divination pour l'intéresser. « En plus, j'ai vu la professeure une fois et je crois que ça m'a suffi pour le reste de ma scolarité ! » Elle eut un rire léger. Trelawney avait l'air d'une vraie folle et elle était bien contente de ne pas la voir à chaque banquet. « C'est ce que tout le monde dit, qu'elle est cinglée, de toute façon pour enseigner une matière pareille il ne faut pas être sain d'esprit ! » La divination n'avait rien de sérieux, et pour elle, l'avenir était très bien là où il était, pas besoin de le faire venir à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 822
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Ce jour là, mon prince était là [PV]   Mer 6 Fév - 16:22


S’il y avait bien une chose que le jeune prince ne supportait pas, c’était qu’on lui dise ce qu’il devait faire pour être au top. Il n’aimait pas ça, car il avait toujours été la proie des conseils de son père, des ordres et des lois que la royauté voulait qu’il suive, comme un gentil petit chien. Alors depuis qu’il était au château, il était très rare que Nicolas ne se fasse dicter quoi que ce soit. Bon, les profs c’était autre chose, mais niveau élèves, il ne se laissait pas marcher sur les pieds. Alors forcément, les remarques d’Aelys ne lui firent pas plaisir. Elle ne connaissait pas l’équipe, elle ne savait pas ce qui avait pu se passer, alors il était impossible pour elle de dire quoi que ce soit de censé. Bien sûr, les autres équipes avaient espérer voir l’équipe de Serpentard éclater en morceaux, mais c’était sans compter les buts que se fixaient chacun des joueurs et ile ne faisait jamais dans la demi-mesure.

«Ca n’a pas compté. L’an dernier, on a joué chacun pour soit. Emeric voulait prouver qu’il restait le meilleur attrapeur pour l’équipe, et je voulais prouver que mon titre était légitime. Les buts étaient différents, seul le résultat était le même à la fin.»

Parce qu’une victoire de l’équipe de Serpentard saluerait aussi bien son capitaine que son attrapeur. Donc même si leurs buts avaient été complètement différents, et qu’ils ne se parlaient jamais hors du terrain -et en soit, sur le terrain, ce n’était pas la joie non plus, il fallait bien l’avouer- ils avaient quand même réussit à gagner. L’équipe était loin d’être réellement unie, mais les buts de tout le monde visant le même résultat à quelques petites choses près, Nicolas voulait bien croire, éventuellement, que l’équipe était unie pour la victoire...

Concernant les options, Nicolas n’aimait pas spécialement la divination, mais franchement, aucune des matières d’option ne lui plaisait réellement, donc il avait choisi un peu au hasard les matières qu’il étudierait pour trois ans minimum, et pour lui, maximum. Comme il était croyant, il ne pouvait croire en la divination comme si elle était parole d’évangile, et à ce que lui avait dit l’autre folle, il n’avait pas aimé cette matière plus que nécessaire, et n’avait d’ailleurs fait que le strict minimum pour l’examen.


«Ouais, mais visiblement, McGonagall est son amie... Enfin, je m’en fiche, c’est fini pour moi.»

Oui, après tout, maintenant que lui avait fini la Divination, il se fichait pas mal si d’autres se faisaient avoir ! Mais bon, il n’était pas non plus si méchant que cela... Sauf que ces derniers temps, bah oui, c’était un peu dur. Caroline n’avait pas donné de signe de vie, et Nicolas s’inquiétait. Malheureusement pour lui, même s’il n’était pas celui qu’elle avait choisi, et bien il n’arrivait pas à rester neutre. C’était triste, non ?

«Je suis désolé, je dois y aller, j’ai cours de Sortilèges, et Emeric ne va pas apprécier si j’arrive en retard dès la première semaine. Au revoir.»

Nicolas se leva, attrapa son sac, qui trainait aux pieds du fauteuil dans lequel il était avachi, et se dirigea vers la sortie de la salle commune. Emeric l’attendait déjà de l’autre côté, visiblement impatient et pas forcément ravit de voir que le blond prenait son temps. Honnêtement, Nicolas ne voyait pas pourquoi ils devraient y être dix minutes avant le début du cours, sachant que beaucoup d’élèves arrivaient à l’heure pile voire même deux ou trois minutes après ! Mais Emeric était un préfet, il devait montrer l’exemple, et Nicolas étant le capitaine de Quidditch des Vert et Argent, soit disant que lui aussi devait montrer l’exemple, pour son plus grand plaisir, bien évidement !

[ 619 ]

[ Terminé pour Nicolas ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Indépendant

Parchemins : 339
Âge : 19 ans (16 avril 1992)
Actuellement : en école de théâtre (Londres) et actrice


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Ce jour là, mon prince était là [PV]   Dim 10 Fév - 14:42

    Aélys sentait bien que Nicolas avait mal pris ses paroles, ce qu’elle ne voulait surtout pas qui se passe était finalement arrivé. Elle se pinça les lèvres, elle aurait dû le savoir. Avec l’égo que le prince semblait avoir, et aussi le fait que les conseils sortait de la bouche d’une fillette de troisième année qui ne connaissait rien au Quidditch, c’était plutôt normal. Pourquoi il avait fallu qu’elle ouvre la bouche hein ? Franchement, ça avait été inutile, elle avait voulu l’impressionner, lui faire étalage de son intelligence et du fait qu’elle était maligne mais il fallait qu’elle se rendre à l’évidence, le blond n’était pas quelqu’un de facile à cerner et surtout il était malin lui aussi, il ne se laisserait pas avoir aussi facilement surtout pas par une gamine. Dire qu’elle avait pensé un temps qu’elle pourrait l’intéresser…Elle avait été stupide sur le coup, mais bon, ça ne l’empêcherait pas d’essayer de discuter avec le prince le plus souvent possible, après tout, être vu avec lui serait forcément bénéfique pour elle. Elle n’essaya pas de prouver qu’elle avait raison à Nicolas, c’était impossible avec un type comme ça de toute façon, tant pis pour sa fierté, elle s’en remettrait.

    « Oui tu dois avoir raison, tu n’es pas capitaine pour rien hein ? Bref, je vous souhaite bonne chance en tout cas, on va gagner encore une fois avec une équipe comme la vôtre j’en suis sûr. »

    Autant mettre toutes ses chances de son côté même si c’était râpé du côté qu’elle aurait aimé, ce n’était pas bien grave, le plus important était de contenter le prince, comme dit plus haut, le seul fait d’être vu discutant avec lui suffirait. Enfin bon, le fait de parler de stratégie de Quidditch et autre n’était pas vraiment ce qu’Ally préférait au monde aussi lorsqu’ils parlèrent des potions, son intérêt fut relancé. Elle aimait les études, c’était évident aussi le fait de choisir entre différentes disciples cette année avait été difficile et peut-être qu’elle finirait par en abandonner une d’entre elle, tout était possible après tout. En tout cas, il était plus qu’évident que la jeune verte et argent s’intéressait aux différentes options uniquement pour sa culture personnelle puisque tout ça, toutes ces matières, ne lui servirait qu’à ça dans le futur vu la carrière qu’elle voulait emprunter.

    « Oui d’ailleurs ça j’en reviens pas, comment cette vieille bique de McGonagall, aussi pragmatique et attachée à la ‘vraie’ magie, pas celle due au hasard, peut bien être amie avec une cinglée comme Trelawney ? Ça me dépasse. » Enfin, l’amitié entre deux professeurs, aussi différentes soient-elles, ne l’intéressait pas plus que ça, seul compter la présence du prince Nicolas à ses côtés, c’était le plus important et surtout d’être vue à ses côtés.

    Mais le blond dû partir rejoindre leur préfet, Emeric, un mec super canon et super dragueur aussi qui sortait avec la folledingue sœur de Jade, la meilleure amie de la vipère.
    « Ce n’est rien. Bon cours Altesse, à très bientôt j’espère. »

    Oui, elle espérait vraiment mais elle était réaliste maintenant, elle ne pourrait jamais intéresser un mec comme Nicolas, il était inaccessible, entouré de son égo de prince et bien trop vieux pour elle –techniquement pas tant que ça mais à Poudlard trois années les séparaient c’était un écart énorme- tant pis, Aélys se contenterait bien de discuter de temps en temps avec lui, de l’accaparer pour danser avec elle à Sterne puisqu’ils y dansaient tous les deux et de le mater le plus discrètement possible, il était vraiment très beau il fallait l’avouer, et puis, même s’ils n’étaient pas des princes, il y avait plein de beaux mecs dans la maison des verts et argent et Ally avait hâte de tous les approcher.

    [630 MOTS]
    [TOPIC TERMINE]


    TOUS COMPTES
    DISCORDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce jour là, mon prince était là [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce jour là, mon prince était là [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ELIJAH ? Il fut un jour où 69 était un simple chiffre et il fut un temps où tu pouvais manger une banane tranquillement…
» Jour 9 C'était un amour
» Ô mon amour c'est le jour parfait, pour ne rien faire ou pour crever.
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 15-
Sauter vers: